WHISPERS DOWN THE LANE ✿
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
Avez-vous entendu parler de la foire d’automne ? Je crois que c’est la Mairie qui a mis ça en place. Je me réjouis de voir tout cela : il y a des animations pour les enfants, des stands d’artistes, je crois qu’ils vont monter une pièces de théâtre aussi. Sans compter que les commerçants et restaurateurs locaux proposent de bonnes choses à manger…Il y a toujours quelque chose à y faire, peut-être que ça vous plairait. Retrouvez le résumé détaillé de l’intrigue ici !
Tenby, novembre 2020
8°C/11°C ♣ Alors que l’hiver s’approche à grands pas, l’automne s’est bien installée et la pluie balaye régulièrement Tenby. Le fameux brouillard anglais se fait de plus en plus fréquent, alors que les pêcheurs espacent leurs sorties en mer. Quelques tempêtes sont à prévoir, ne vous promenez pas trop en front de mer par grand vent !
La foire fait l’objet de toutes sortes de rumeurs…Tout cela va être riche en événements. C'est toujours une telle joie de voir de l'animation à Tenby, en plus Et puis on a besoin de souffler un peu après toute cette histoire d'incendie... Et vous, allez vous y faire un tour ? Donnez votre avis ici !
Le deal à ne pas rater :
TV LED 4K UHD CONTINENTAL EDISON CELED50SAFM20B6 – écran 50″
275.99 €
Voir le deal

Partagez

Tell me I will be released || Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Max Julliard
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Max Julliard
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding - Abel Griffiths - Charles Miller
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Tell me I will be released || Judith  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2831
POINTS : 4441
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Tell me I will be released || Judith  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Sa dernière copine l'a plaqué. Il est libre comme l'air, et malheureux comme les pierres, aussi.
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il parait qu'il sortait avec Yevgeniya Vassilievitch et qu'elle lui volé trente mille livres...vous y croyez, vous ? En tout cas, il a repris ses fêtes et ça n'a pas arrangé son caractère de chien !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyDim 5 Jan - 22:19

And it's our pride
That's keeping us still so far apart
But if you give a little, so will I, so will I

Ça fait un moment que Max se dit qu’il faut qu’il parle à Judith de son album. Mais il appréhende. Il n’a aucune mauvaise intention, mais il sait que le sujet est sensible pour son ex-femme comme pour lui. Et si elle le prenait mal ? En plus, le producteur sait bien que Judith ne pourra que se poser des questions en rapport avec son accident. Le DJ n’a aucune idée de la manière dont il pourra répondre. Il ne peut pas non plus ne pas parler de l’album à Judith. Mel était sa fille aussi, et il lui semblerait monstrueux de sortir quelque chose sans son accord. C’est peut-être aussi une façon de réparer un peu les choses entre eux. Quand elle était là après l’accident, ça se passait plutôt bien entre eux. Il a toujours de l’affection pour Judith, et chaque fois qu’elle se préoccupe de son sort est aussi une preuve que malgré tout, il compte encore pour elle. Et ça resterait toujours aussi important pour le producteur. Une partie de l’album parle aussi de ça, et c’est aussi une manière de lui dire merci en retour. Une manière aussi de mettre des mots sur tout ce qui a conduit à leur divorce : la mort de Melody, son incapacité à gérer son deuil, ses regrets…

Mais il retarde ce moment, si bien que l’album est presque fini, et qu’il en est à prévoir une interview pour annoncer ce disque. Avec son agent et la Julliard Corp, une tournée de promotion se prépare, et puis après une tournée de concerts et de set. La grande annonce doit se faire sur le plateau du Late Night Show, l’audience est immense, et puis ce sont les USA, ce qui veut dire qu’il va falloir y aller. Ça arrange Max : cela lui permettra de faire une série de set, de croiser des gens qu’il aime bien et de toucher un large public. Mais c’est loin. Et clairement, il refuse de faire une quelconque annonce par téléphone à Judy. Surtout qu’elle va reprendre le travail au sortir des vacances de Noël. C’est finalement ce qui le décide à envoyer un message bref à son ex-femme. « Tu veux passer à la maison dimanche ? Il faudrait que je te parle de quelque chose. On se dit vers 16h ? »

Et le voilà donc ce même dimanche à attendre anxieusement la rousse : il s’est occupé comme il a pu, mais l’inquiétude n’a pas disparu. Il plaque quelques notes sur une de ses guitares pour se calmer, mais il n’a pas à attendre très longtemps. Judith est parfaitement à l’heure, et il n’a qu’à lui ouvrir la porte. « Salut, Judy. Entre, entre. Je t’en prie. » Max lui adresse un sourire, la prend dans ses bras avant de la laisser rentrer. « Bonne année, au fait. Tu as bonne mine. Tes vacances se sont bien passées ? » Il la suit au salon. « Edgar n’est pas là, donc j’ai fait le café moi-même. Ah oui, et des gâteaux de Noël aussi. Je crois qu’ils ne vaudront jamais tes cinnamon rolls mais bon, c’est la recette que je faisais quand on a eu le premier appartement à Londres, tu te souviens ? » Lui oui, très bien. Quand il s’occupait de Melody pendant que Judith allait en cours. Cette première grossesse, alors qu’ils étaient tous les deux très jeunes, avait été un challenge. « Je voulais voir si je m’en rappelais encore. Je suis plutôt content du résultat. » Il sourit avec nostalgie, s’interrompant un peu.

Max a toujours été bavard et ça ne doit pas surprendre Judith. Mais à ce point-là, c’est souvent pour masquer de l’anxiété. Cette fois, autant aller droit au but : il est si nerveux qu’il n’aura pas le courage de dire des banalités pendant des heures. « Alors…euh. Je voulais parce que…enfin, Meg t’en a peut-être déjà parlé. Je vais sortir un album bientôt. Pas un de ceux que je produis. Un qui soit de moi. Et qui…qui parle de moi, aussi. » C’est assez confus, mais il faut bien commencer par quelque chose.

_________________

Summertimesadness I was sinking, but now I'm sunk, and I was drinking, and now I'm drunk. Your songs remind me of swimming but somehow I forgot...

Tell me I will be released || Judith  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyDim 19 Jan - 22:55

Pour Judith, les vacances de Noël sont souvent une bouffée d’air frais, et un bon moment pour se reposer et se ressourcer après la période éprouvante des conseils de classe. Pendant plusieurs années, c’était difficile pour elle de passer Noël sans Mel, c’est la fête des enfants par excellence, et la rousse ne pouvait s’empêcher d’imaginer ce qu’elle aurait aimé lui offrir, les moments qu’elle aurait pu partager avec elle. Aujourd’hui, même si cette fête reste un moment chargé en émotion pour elle, elle a suffisamment fait son deuil pour réussir à aimer cette fête à nouveau. En plus cette année, elle a décidé de changer d’air encore plus que d’habitude puisqu’elle a fait la surprise à Simon de l’emmener quelques jours à Paris, pour visiter la capitale française et passer un moment à Disneyland.

Malheureusement, les bonnes choses ont une fin, et la rousse est revenue hier de son petit périple. A peine rentrée, les parents de Judith lui font comprendre qu’ils n’ont presque pas vu leur petit fils des vacances. Soucieusement que Simon puisse passer du temps avec toute sa famille, elle propose donc qu’il passe ce dernier dimanche des vacances chez ses grands-parents, à condition qu’ils ne le ramènent pas trop tard pour qu’il soit en forme pour la rentrée. Pour sa part, elle accepte l’invitation de Max qui lui a envoyé un message piquant sa curiosité. Elle se demande de quoi il veut lui parler… Sûrement quelque chose d’important pour qu’il ait envie de le lui dire de vive voix. Reste à espérer que ce soit positif. En tout cas, elle répond positivement à son texto et se rend chez lui à l’heure prévue le lendemain.

“Salut !” Lance-t-elle dans un fin sourire lorsqu’il lui ouvre la porte. Elle entre après un accueil chaleureux. “Merci, à toi aussi. Oui, même si elles étaient un peu trop courtes à mon goût, j’ai eu le temps de faire une petite virée à Paris, c’était vraiment agréable.” Répond-elle sincèrement à sa question, flattée qu’il remarque qu’elle ait bonne mine. “Et toi alors ? T’as encore voyagé ou t’es resté dans le coin ?” Demande-t-elle naturellement puisqu’elle sait que les voyages sont beaucoup plus communs pour Max que pour elle.

“Bien sûr que je me souviens, et j’ai hâte d’y regoûter.” Fait elle remarquer à propos des cinnamon rolls. En tout cas, elle ignore si c’est l’absence d’Edgar ou sa présence aujourd’hui mais elle a le sentiment que Max est tendu et cela commence à l’inquiéter. Elle s’installe avec lui au salon, et il prend finalement la parole de lui même avant qu’elle ait le temps de l’interroger. “C’est une chouette nouvelle ça, non ? Qu’est ce qui te stresse comme ça ?” L’interroge la rousse. Bien sûr, ce n’est pas anodin de sortir un disque et il y a de quoi stresser lorsqu’on a pas l’habitude, mais Max commence à avoir pas mal d’expérience dans le domaine. “Tu appréhendes parce que tu parles de toi ?” Tente de creuser Judy, s’arrêtant seulement maintenant sur cette dernière information. Elle commence à se demander à quel point cet album sera personnel et à quelles parties de sa vie Max fait référence dans ses chansons. "Tu as glissé dans l'album une déclaration d'amour à ta nouvelle copine ?" Suppose Judith dans un fin sourire pour taquiner le producteur et tenter de le déstresser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Max Julliard
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding - Abel Griffiths - Charles Miller
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Tell me I will be released || Judith  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2831
POINTS : 4441
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Tell me I will be released || Judith  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Sa dernière copine l'a plaqué. Il est libre comme l'air, et malheureux comme les pierres, aussi.
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il parait qu'il sortait avec Yevgeniya Vassilievitch et qu'elle lui volé trente mille livres...vous y croyez, vous ? En tout cas, il a repris ses fêtes et ça n'a pas arrangé son caractère de chien !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyMar 4 Fév - 0:06


And it's our pride
That's keeping us still so far apart
But if you give a little, so will I, so will I

Max n’a jamais trop su comment se comporter avec Judith depuis leur divorce, gêné par la proximité qui subsistera sans doute toujours indéniablement entre eux, parce qu’elle comptera toujours énormément pour lui, et le malaise. Il sait quelle vie il a mené depuis qu’ils ne sont plus ensemble et il sait à quel point il a pu être difficile à vivre à la mort de Melody.Il s’en veut toujours de ne pas réussir à voir autre chose que sa propre peine, et parfois il déteste le regard de pitié et d’incompréhension qu’elle lui lance. I’m sorry to all the people I hurt while I was hurting, c’est un sacré leitmotiv chez Max. Il l’a même casé dans une des chansons de l’album, c’est dire. Et justement, cet album ne lui facilite pas les choses. Il est toujours heureux de voir Judith, malgré tout. Elle a été là souvent pour l’aider, ne serait-ce qu’en venant s’occuper de lui pendant sa convalescence, après l’accident, alors qu’elle ne lui devait rien. Max lui est reconnaissant pour ça, et pour avoir toujours passé outre son sale caractère. Et ce serait bien mal lui montrer cette reconnaissance si les deux chansons qu’il a à propos de Mel la blessait.

Bref, autant dire que Max est totalement en train de perdre ses moyens. Pourtant, il fait un effort pour prendre des nouvelles de Judith. « Paris est toujours une bonne idée. » Répond-il d’ailleurs dans un français bancal, avec un rire joyeux, manière de plaisanter. « Non, je suis resté ici et j'ai passé quelques jours tranquilles. Et puis c’est toujours l’occasion de réunir la famille. Mes parents t’embrassent, d’ailleurs. » Il n'y a qu'à Noël que Max se repose vraiment. Il aime ces quelques jours en famille, plus que tout. Ils lui évitent de penser à des Noëls plus anciens, quand Melody était encore là.

Tout semble donc le ramener, même cette conversation banale, vers l'album. Et Max a de plus en plus de mal à se raisonner ou à rester calme. Le sang lui bat un peu aux tempes, alors qu'il essaie tant bien que mal de se contenir. Il n'arrive même pas à répondre aux questions de Judith, tant il est mort de trouille, les yeux fixés sur sa tasse de café. Pourtant, c'est finalement la dernière question de Judy qui finit par lui faire reprendre pied. « Eh mais…comment tu es au courant pour Ivy, toi ? » La question est tellement surréaliste et presque hors sujet que Max ne peut qu’en rire. Il a oublié les détails de la conversation qu’il a eu avec son exe-femme à l’hopital, et ne se souvient pas lui avoir parlé de Ivy. « C’est Megan qui te l’a dit ? » Une leçon de morale sera bien plus facile à affronter que le reste, et en se disant ça, Max arrive un peu à dédramatiser. « Pour te répondre, non. Enfin, si, oui, j’en ai écrit une pour elle. Il y en a une qui parle de toi, aussi, un peu, mais c’est plus indirect…mais pas méchant, hein, je règle pas de comptes avec des chansons, promis. » Non, ça, Max le laisse volontiers aux frères Gallagher. « Mais bon, ce n’est pas de ça que je voulais te parler, je ne t’aurais pas fait déplacer juste pour ça. »

Maintenant, il ne peut plus reculer, alors il prend une grande inspiration et il se lance. « Après l’accident, j’ai eu envie, je sais pas, d’écrire sur moi. Et de parler de Mel. » Il évoque rarement le sujet de leur fille décédée avec Judith. Max sait que ça leur fait mal, à tous les deux. D’ailleurs, ça ne manque pas, il sent instantanément les larmes lui monter aux yeux, et il détourne la tête pour espérer reprendre contenance. Sans  succès. « Tout l’album n’est pas à propos d’elle. Il y a cette chanson que j’ai écrite pour Ivy, et celle pour Meg. Et puis celle dont je t’ai parlé à l’instant…Mais l’album est pour elle. Et il y a deux chansons qui parlent d’elle. » C’est un album on ne peut plus personnel. Il y a parlé de tout ce qui comptait pour lui, dépassant le simple hommage. Mais c’en est indubitablement un également, destiné aussi à avancer, à dire au revoir. Évidemment, ça, il ne peut pas le dire à Judith. « Mais je ne le sortirai pas, si ça te fait trop mal, ou si tu veux pas. Je trouvais ça plus correct. Je ne veux pas que tu souffres plus à cause de moi. » Il prend la main de son ex-femme dans la sienne, la serrant doucement. Max ne veut pas la blesser plus, parce qu’elle a souffert autant que lui. C’est aussi pour ça qu’il est hors de question qu’il détaille trop le contexte de l’accident. De toute façon, Judy sait très bien à quel point il peut souffrir et devenir auto-destructeur. Il espère juste qu’avec ce projet, plus positif tout de même, il évitera une conversation trop difficile là-dessus. « C’est pour ça que je voulais te voir…si tu veux bien, je voudrais que tu les écoutes, et que tu me dises ce que tu en penses. »

_________________

Summertimesadness I was sinking, but now I'm sunk, and I was drinking, and now I'm drunk. Your songs remind me of swimming but somehow I forgot...

Tell me I will be released || Judith  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyJeu 6 Fév - 23:09

Malgré les années, Judith a toujours gardé contact avec son ex-mari. Même si le temps qui passe les a naturellement éloignés, le producteur tiendra toujours une place particulière dans le coeur de la rousse. D’ailleurs, elle n’a pas hésité avant d’accepter la demande de Max de passer chez lui. Ça lui fait toujours plaisir de le voir, même si leur relation n’a plus rien à voir avec ce qu'elle était avant. Avant la mort de Melody, avant le divorce. Il arrive régulièrement à Judith d’être nostalgique de cette époque où tout allait bien, mais avec le temps elle a appris à aller de l’avant.

“Ton français est parfait.” Répond elle dans un rire en essayant elle aussi de parler cette langue. Elle a toujours aimé la culture française et elle a de bonnes bases dans cette langue, même si elle est loin d’être bilingue. “Comment ils vont ?” Demande Judith à propos des parents de Max, avec un intérêt sincère. Même si elle n’a plus tellement de contact avec eux, elle les connait bien et cela lui semble naturel de prendre de leurs nouvelles de temps en temps. “Ça a pas dû te faire de mal de rester un peu tranquille pour une fois.” Fait elle remarquer dans un sourire en apprenant qu’il était resté dans le coin durant les vacances.

Mais elle se doute qu’elle n’est pas là pour lui parler de ses vacances, il y a autre chose. La rousse voit que Max semble tendu, alors elle cherche à rentrer dans le vif du sujet, espérant pouvoir le libérer d’un poids. C’est finalement sa dernière remarque qui le fait réagir. C’était un peu le but en même temps. “Tu penses encore que tu peux garder ce genre d’info secrète dans une ville comme Tenby ?” Fait-elle remarquer dans un sourire amusé. Effectivement, c’est Megan qui lui a parlé la première d’Ivy, mais elle a également entendu quelques rumeurs à son sujet. Comme son crêpage de chignon avec Lula… En tout cas, la question a réussi à détendre un peu Max, c’est déjà ça.

Elle est presque jalouse d’apprendre qu’il a réellement écrit une chanson pour sa nouvelle petite amie. Elle aurait bien aimé avoir cet honneur elle aussi fût un temps. Elle est aussi curieuse de savoir de quelle manière il a parlé d’elle dans cet album. Mais plutôt que de s’arrêter sur cette information, elle préfère le laisser continuer.

Mel. C’était ça alors, le vrai sujet. Même si les années ont aidé la mère de famille à faire son deuil, elle sent toujours son coeur se serrer quand on évoque sa fille. Surtout quand c’est Max qui lui parle d’elle, puisqu’ils ont traversé la même épreuve. D'ailleurs, lui aussi a encore beaucoup d'émotion quand il parle d'elle. Judith entend à peine les détails que lui donne le brun puisqu’il lui faut un temps pour digérer la nouvelle. Même si elle aurait pu le voir venir, ça n’a pas été le cas. Elle n’imaginait pas que Max ressentait le besoin d’écrire au sujet de Mel après toutes ses années, alors elle est prise de court.

“Merci, de m’en avoir parlé.” Répond finalement Judith quand Max lui explique qu’il était prêt à ne pas sortir l’album si elle le lui demandait. Rien ne l’obligeait à lui demander son avis ou même lui parler de cet album avant qu’il sorte, mais elle est touchée qu’il ait pris cette peine. Elle garde sa main serrée dans celle de Max. “Oui, j’aimerais bien les entendre.” Confirme la rousse, ressentant le besoin de les écouter avant de donner son avis à Max.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Max Julliard
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding - Abel Griffiths - Charles Miller
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Tell me I will be released || Judith  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2831
POINTS : 4441
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Tell me I will be released || Judith  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Sa dernière copine l'a plaqué. Il est libre comme l'air, et malheureux comme les pierres, aussi.
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il parait qu'il sortait avec Yevgeniya Vassilievitch et qu'elle lui volé trente mille livres...vous y croyez, vous ? En tout cas, il a repris ses fêtes et ça n'a pas arrangé son caractère de chien !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyLun 9 Mar - 0:26


And it's our pride
That's keeping us still so far apart
But if you give a little, so will I, so will I

Il ne reste pas grand-chose en commun à Max et Judith, à part les souvenirs d’un temps plus heureux, mais il ne peut pas s’empêcher d’apprécier son rire, ni d’apprécier qu’il arrive encore, lui, à la faire rire. Ca lui rappelle toujours des souvenirs émus, et leur adolescence, et les premières fois où ils étaient sorti ensemble. Quand ils avaient toute la vie devant eux et qu’ils étaient partis s’installer à Londres. Judith le trouvait drôle, et il aimait la voir rire. Mais c’est loin, tout ça, alors Max essaie de ne pas trop se laisser gagner par les souvenirs. Il répond donc ensuite gentiment à sa question. « Pas mal. Toujours au même endroit, avec le même caractère. Les tiens ? » C’est dit avec un sourire. Mais le sérieux de cette conversation lui rappelle que tout le monde vieillit : avant, ils ne l’auraient jamais eu, cette conversation si sérieuse d’adultes qui parlent de leurs parents âgés, et ça désarçonne le DJ assez fortement.

Ce qui le désarçonne encore plus, c’est la manière dont Judith lui parle, tout naturellement, du sujet explosif que peut-être sa relation avec Yevgeniya. Mais cette surprise a au moins un mérite, celui de distraire Maximilian de son trouble et de ses angoisses. Il a encore beaucoup de mal à parler de ce qu’il ressent et de son état d’esprit par rapport à la douleur, ou à Mel. Même si en faire un album est un pas vers l’honnêteté, il n’est pas sûr de pouvoir en parler sans s’effondrer, et il ne veut pas non plus faire de mal à Judith, et il craint que tout aboutisse à cela dans cet album, surtout si elle en vient à se poser des questions sur les raisons réelles de son accident. Alors effectivement, le sujet Ivy, tout explosif qu’il soit, devient vite plus facile. « Non, c’est vrai que tout se sait, ici, et que ni elle ni Lula ne m’ont facilité la tâche cet été…» Il sourit avec un air plus détendu. « On reparle de mes choix de vie questionnables plus tard, si tu veux ? » Ajoute-t-il donc, anticipant sur ce que va forcément lui dire son ex-femme. C’est une dynamique plus habituelle chez eux : elle désapprouve ses choix souvent irresponsables (et souvent à raison, Max doit l’avouer) et il proteste. Il maitrise mieux ce terrain, normalement, par habitude, mais là, elle lui permet juste, même si ça annonce peut-être une dispute, de se calmer et d’expliquer son projet d’album.

Ca a l’air dur pour Judith aussi. Max s’en doutait, c'est ce qui lui faisait peur, mais maintenant, il ne reculera plus.  « C’est normal, tu sais. Ce n’est pas que ma fille…c’est normal de décider à deux pour ça. Tu es la première à les entendre. À part  les musiciens, bien sûr...» Il ne peut pas se résoudre à en parler au passé, ça c’est vraiment au dessus de ses forces. Mais maintenant, il se sent assez courageux pour évoquer le sujet avec Judith. « Ok. Alors je vais...je vais lancer l'album ici. » Confirme-t-il d'ailleurs, cherchant la télécommande pour allumer la chaîne hi-fi du salon. « Voilà. Celle-ci s'appelle Children. » Le piano et la mélodie austère et les choeurs de la chanson se mettent bientôt à résonner dans la pièce, pendant que le producteur guette la réaction de son ex-femme. Les paroles sont honnêtes, désespérées, au moins autant que les rares fois, qui datent d'une dizaine d'années maintenant, où il a réussi à verbaliser ce qu'il ressentait avec Judith. Quand la chanson s'achève, il ajoute faiblement : « Et la seconde. Restless mind. »

Malgré tout, il a du mal à regarder la rousse. Il craint sa réaction, et puis il écoute la version finale de sa chanson de façon un peu détachée, et il réalise que là encore, la mélancolie n'a pas disparu. Max progresse, lentement, mais entre exprimer son mal être et s'en débarrasser, il y a un gouffre qu'il n'a pas encore franchi. Il se demande aussi ce qu'aurait pu être leur relation, avec Judith, s'il avait réussi à dire cela plus tôt. Auraient-ils réussi à se reconstruire ensemble ? Ce n'est que vers le milieu de la chanson que Max relève la tête vers son ex-femme, pour constater qu'elle a l'air aussi ébranlée que lui, voire plus. « Ok. On va arrêter là pour l'instant...» Il met le son sur pause, car il croit voir des larmes couler sur le visage de l'enseignante. Alors il pose une main sur son épaule, inquiet. « Ça va aller ? On n'est pas obligé de tout écouter si c'est trop dur pour toi. Je...» Il l'attire contre lui naturellement pour la serrer dans ses bras. « Je suis là.» Il n'a jamais été capable d'être là pour Judy avant, et il s'en est toujours voulu. Sans doute parce qu'il était trop malheureux et incapable d'être là pour lui même, déjà. Mais aujourd'hui, c'est l'occasion de changer la donne, enfin, et Max est fier d'avoir pu dire ces mots là.

Spoiler:
 

_________________

Summertimesadness I was sinking, but now I'm sunk, and I was drinking, and now I'm drunk. Your songs remind me of swimming but somehow I forgot...

Tell me I will be released || Judith  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyMer 11 Mar - 21:47

“Pareil, ils se portent comme des charmes.” Répond Judith dans un sourire attendri en évoquant ses parents. Ils ont la santé, et semblent profiter pleinement de leurs retraites. Parfois, Judith les envie quand elle les voit toujours heureux ensemble après toutes ces années. Lorsqu’elle était avec Max, qu’ils se sont mariés, qu’ils ont eu leurs deux filles, elle pensait qu’elle pourrait vivre ce bonheur jusqu’à la fin de ces jours elle aussi. Malheureusement, la vie en a décidé autrement. Mais Judith est une femme forte, et aujourd’hui encore elle continue à aller de l’avant.

“A croire que je suis la seule de tes conquêtes à ne pas être hystérique…” Fait remarquer Judith dans un sourire taquin. Elle préfère évoquer le sujet avec légèreté, consciente qu’elle n’a pas d’avis à donner sur la vie sentimentale du producteur - même si elle reste convaincue qu’il mérite bien mieux qu’une fille comme Lula ou ses autres exs… “Ou pas, je ne crois pas que ce soit nécessaire de s’étaler sur le sujet.” Fait remarquer la rousse, songeant qu’il la connaît suffisamment pour deviner son avis sans qu’elle ait besoin d’en remettre une couche. De toute façon, elle se doute qu’il ne l’a pas fait venir pour lui parler de la fameuse Ivy.

D’ailleurs, il finit par lui expliquer la raison de ce rendez-vous. Elle est émue d’apprendre qu’il dédie l’album qu’il a composé à Melody, et qu’il a écrit deux chansons pour elle. La rousse est également touchée qu’il ait fait le choix de lui fait écouter ces chansons la première, et elle comprend maintenant pourquoi il était si tendu. Même s’ils ont traversé la même épreuve, ils ne l’ont pas géré de la même façon et c’est sans doute pour ça qu’il appréhende. Mais c’est avec bienveillance et une certaine impatience que Judy accepte de les écouter.

Max lance la première chanson, qui capte rapidement toute l’attention de Judith. L’intensité émanant de cette chanson lui sert le cœur et remplit ses yeux d’émotion. Le mal être exprimé par le producteur touche la rousse tout autant que le souvenir de sa fille qui lui manque encore beaucoup. Il enchaîne avec la seconde chanson, toute aussi intense aux yeux de Judith, et elle finit par se laisser submerger par ses émotions, ne parvenant plus à retenir les larmes qui coulent le long de ses joues. Après le décès de leur fille, elle a toujours fait au mieux pour rester forte et être un soutien pour Max, mais elle n’y est pas vraiment parvenue puisqu’ils ont divorcés et que le producteur semble encore aujourd’hui particulièrement marqué par cette tragédie. C’est sans doute impossible de réussir à vivre une vie comme avant lorsqu’on doit traverser une telle épreuve, Judith s’en rend compte une fois de plus aujourd’hui. Elle pensait avoir fait son deuil et pourtant écouter ces chansons suffit à la replonger dans le passé. Elle se blottit volontiers dans les bras de son ex-mari pour trouver un peu de réconfort. “Elle me manque tellement…” Souffle-t-elle en guise de réponse avant de passer ses mains sur son visage pour sécher ses larmes. Elle lève les yeux vers le regard de Max avant de reprendre la parole. “Je suis sûre qu’elle aurait adoré tes chansons.” Fait remarquer la mère de famille avec sincérité. Si c’est encore difficile pour elle de les écouter sans être envahie par le vide laissé par Melody, elle est heureuse que Max lui ait fait ce bel hommage. Et si cela peut l’aider à aller de l’avant, il a certainement bien fait de se lancer. En parlant de se lancer, un détail qu’elle a entend tout à l’heure lui pose question. “Tu as évoqué ton accident tout à l’heure, c’est… lié ?” L'interroge-t-elle avec une pointe d’inquiétude, essayant de comprendre le cheminement de Max pour décider de mettre en oeuvre ce projet maintenant, des années après l’accident.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Max Julliard
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding - Abel Griffiths - Charles Miller
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Tell me I will be released || Judith  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2831
POINTS : 4441
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Tell me I will be released || Judith  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Sa dernière copine l'a plaqué. Il est libre comme l'air, et malheureux comme les pierres, aussi.
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il parait qu'il sortait avec Yevgeniya Vassilievitch et qu'elle lui volé trente mille livres...vous y croyez, vous ? En tout cas, il a repris ses fêtes et ça n'a pas arrangé son caractère de chien !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyLun 23 Mar - 22:16


And it's our pride
That's keeping us still so far apart
But if you give a little, so will I, so will I


Max est reconnaissant à Judith de laisser couler : il sait qu’il n’aura pas gain de cause devant elle, le fait même qu’elle ne juge pas nécessaire de discuter de son couple et qu’elle le lui dise veut tout dire. Encore une fois, contrairement à son ex-épouse, Max ne sait guère être raisonnable. Mais il est heureux avec Ivy, c’est tout ce qui compte à ses yeux…il n’a pas envie de se justifier, ni de s’engueuler avec Judith, alors il hoche la tête avec reconnaissance. Oui, ça ne sert à rien, ils ne seront jamais d’accord là-dessus. Au moins, ça a détendu un peu l’atmosphère et il se sent assez courageux pour évoquer le sujet de son album avec Judith. Évidemment, le sujet est toujours douloureux. Max se demande parfois comment Judy a réussi à s’en remettre ; lui, il n’en a jamais été capable. Elle a parfois été son roc, parce qu’elle était là pour lui ; parfois, honteusement, il lui en a presque voulu d’être parvenue à surmonter cette épreuve, lui laissant le rôle du type misérable incapable d’avancer. Il ne l’a jamais dit à quiconque, gardant cela pour lui, parce que Max sait, au plus profond de lui-même, qu’il a tort et que Judith a autant souffert que lui. Ce ne sont que deux façons de gérer la douleur. Dans le fond, il est même plutôt heureux que son ex-femme ait réussi à passer le cap. Pour avoir été au fond du trou, incapable de penser à autre chose qu’à la douleur, incapable aussi de se raisonner, prêt à tout pour y échapper, Max ne souhaite à personne de vivre ce qu’il a vécu. Et puis il sait, au fond, que Judith est aussi dévastée que lui ; que l’équilibre qu’elle a instauré, au fond, est aussi fragile que la rémission et les progrès qu’il fait lui-même depuis quelques temps.

Les larmes qui coulent sur les joues de la rousse suffisent à le prouver, et Max sent son cœur se serrer dans sa poitrine lorsqu’il entend Judy dire que Melody lui manque. « Je sais, love, je sais que c’est difficile... » Impossible d’oublier, au final. Mais il était évident que quelque soit leur stade de deuil, plus ou moins avancé, que leur vie ne serait plus jamais la même. Il ferme les yeux un instant, essayant de contenir ses propres larmes, et dépose un baiser sur le sommet du crane de son ex-femme. « A moi aussi, elle me manque. » Quelque part, son souvenir est toujours avec lui d’une manière ou d’une autre, Lula a raison pour cela. Melody est la première chose à laquelle Max pense le matin, la dernière en se couchant le soir. Mais il progresse. Cet album est une manière de parler, d’extérioriser son chagrin, et d’avancer aussi…de dire au revoir, peut-être, aussi, et de se rappeler, finalement, qu’il y aussi des choses qui vont bien. En tout cas, la dernière chose qu’il voulait, c’était faire de la peine à Judith, alors il la berce doucement contre lui, attendant qu’elle se calme, et son verdict. « Tu le penses vraiment ? » Dit-il, ému, lorsqu’elle se recule pour lui affirmer que Melody aurait adoré ses chansons. Ca le touche que Judith lui dise ça, profondément, ça le touche aussi de savoir qu’il a son approbation et qu’elle ne le déteste pas pour avoir fait ça. « Je voulais faire ça pour elle…j’ai jamais réussi à lui dire au revoir, ni combien elle me manquait, alors je me suis dit que c’était un bon moyen de le faire… » Sur ce sujet là, Judith est bien plus courageuse que lui.

Ca n’évite pas certaines questions : elles sont logiques et Max se doutait qu’elles viendraient. Il espère cependant réussir à détourner l’attention de l’accident, ne voulant pas que Judith s’inquiète. « Oui et non…Children, je l’ai écrit il y a longtemps, peut-être il y a dix ans, et ça fait un moment que je voulais faire un album qui parlait de moi. Mais l’accident a été le déclencheur, parce que j’ai failli y passer et ça m’a fait réalisé pas mal de choses. Que j’avais besoin de parler d’elle, et puis aussi de vous, de vous tous, parce si j’ai tenu le choc, c’est grâce à vous. » Il essuie une larme à son tour. « Tu veux écouter le reste des chansons, au fait ? » Celle qui parle d’elle, par exemple.

_________________

Summertimesadness I was sinking, but now I'm sunk, and I was drinking, and now I'm drunk. Your songs remind me of swimming but somehow I forgot...

Tell me I will be released || Judith  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyMer 8 Avr - 22:39

Après le décès de Melody, Judith a essayé du mieux possible de soutenir Max pour qu’ils réussissent à traverser cette épreuve ensemble, quitte à enfouir ses propres émotions pour ne pas se laisser submerger. Mais leur divorce lui a prouvé qu’elle a échoué, qu’ils ont échoué, et cela a été un déchirement pour la rousse. Tout comme le fait de voir Max partir à la dérive sans pouvoir y faire quoi que ce soit… Mais ce soir, en apprenant qu’il a fait des chansons pour leur fille, elle a le sentiment que peut être, il a enfin trouvé sa manière à lui d’aller de l’avant. C’est ce qu’elle lui souhaite en tout cas, et c’est avec plaisir qu’elle accepte d’écouter. Elle est cependant vite submergée par ses émotions. Tous les deux resteront indéniablement marqués par cette tragédie et Max est sans doute la seule personne qui peut vraiment comprendre ce que ressent Judith. Ces chansons font remonter chez elle beaucoup de souvenirs et de chagrin, mais les bras de Max réussissent à la réconforter suffisamment pour qu’elle finisse par se ressaisir et reprendre la parole. Elle acquiesce quand le producteur demande si elle pense vraiment que Melody aurait aimé, et ajoute suite à sa remarque. “C’est un très bel hommage.” Souffle-t-elle dans un sourire sincère. Elle cherche ensuite à en savoir plus concernant le lien entre ces chansons et l’accident du Julliard. “J’aurai préféré que t’aies un déclic sans l’accident qui va avec je dois dire… Mais si tu avais ce projet depuis longtemps, c’est bien que tu l’aies enfin concrétisé et j’espère que ça t’aidera.” Fait-elle remarquer avec sincérité suite aux explications de son ex mari, serrant de nouveau sa main en guise de soutien face à son émotion. “Oui, je veux bien, si tu me laisses cet honneur.” Accepte Judy dans un fin sourire. “Tu as déjà prévu une date de sortie pour l’album ?” Demande-t-elle par curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Max Julliard
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding - Abel Griffiths - Charles Miller
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Tell me I will be released || Judith  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2831
POINTS : 4441
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Tell me I will be released || Judith  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Sa dernière copine l'a plaqué. Il est libre comme l'air, et malheureux comme les pierres, aussi.
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il parait qu'il sortait avec Yevgeniya Vassilievitch et qu'elle lui volé trente mille livres...vous y croyez, vous ? En tout cas, il a repris ses fêtes et ça n'a pas arrangé son caractère de chien !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptyVen 17 Avr - 23:44

And it's our pride
That's keeping us still so far apart
But if you give a little, so will I, so will I

Judith et Max, ce sera toujours une histoire spéciale, particulière. Il a beau s’être marié quatre fois depuis, être heureux avec Ivy, Maximilian n’a rien oublié de ce qu’ils avaient en commun. Judith est à part, spéciale, parmi les gens qui comptent. Peu importe à quel point ils ont pu autrefois s’entredéchirer, et combien ils peuvent encore le faire même à présent, le producteur se souvient de tout, et son avis compte, autant que celui de Megan. Les avis de son ex-femme et de sa fille sont les seuls qui pourraient le faire changer d’avis sur la sortie de l’album, parce que ce sont les seules dont il cherche réellement sinon l’approbation, du moins l’autorisation, et qu’il ne veut surtout pas blesser. C’est un vrai soulagement, pour lui, que la rousse accepte d’écouter la chanson, et l’apprécie assez pour lui faire deux compliments. « Merci. Ca me touche que tu le penses. » Il aurait voulu que Melody l’entende, savoir si elle aurait été fière de lui, mais il ne le saura jamais, alors Max se contente des précieuses paroles de Judith. « J’avais peur…j’avais peur que tu n’aimes pas, ou que ça te soit trop insupportable. » D’où son état de stress et ses nerfs assez éprouvés. Max a toujours l’air plus courageux et plus fort qu’il n’est réellement. En réalité, il a toujours été de la catégorie des angoissés, encore plus après la mort de sa fille. Inutile de le cacher à Judith, qui le sait très bien de toute façon, même s’il s’y obstine pour faire illusion. Pour ne pas inquiéter les gens, parce qu’il veut les protéger aussi, et parce que c’est bien connu, s’il ne parle pas de ses propres inquiétudes, elles finiront par disparaitre. C’est faux, évidemment, et il s’en rend compte : la preuve, il n’est rien arrivé de dramatique en osant parler à Judith, au contraire.

Au contraire, oui, Max se sent un peu compris, et un peu moins seul. A force de vouloir protéger Judith, et se dire qu’il peut gérer sa souffrance seul, il finit par oublier que seul, il ne l’est pas, et que des gens le comprennent, au moins un peu. C’est ça qui a conduit à son accident, car même avec l’énergie du désespoir, il n’arrivait plus à se dire que seul, il ne l’était pas, justement. Et c’est encore difficile, même maintenant qu’il va mieux, de ne pas adopter ce genre de comportement. C’est même précisément ce qu’il refait en ce moment avec Judith, en évitant soigneusement d’évoquer l’accident, et sa réalité. « Je m’en serai passé aussi…j’ai eu du bol, on va dire. » Max détourne un peu la conversation, essayant de prendre un ton léger. « Au moins, voyons le côté positif : j’ai écrit cet album, et puis j’ai été obligé d’arrêter toutes ces merdes dont tu te plaignais tout le temps. Je serai presque devenu un ex-mari raisonnable. » Bon, le jour où il arrêtera de s’offrir des gâteaux démesurés et dorés à la feuille d’or, des costumes hors de prix et des fontaines de champagne pour son anniversaire. Max sera sans doute toute sa vie un excentrique, mais au moins, il est vivant et il a arrêté toutes les formes de drogues les plus agressives qu’il prenait. Sur l’alcool aussi, il s’est calmé, au point de beaucoup moins bien le tenir. « Ils m’ont dit à l’hôpital que je ne m’en remettrai pas si je n’arrêtai pas mes conneries. Alors j’ai arrêté. » Il passe un bras affectueux autour de l’épaule de Judith, et ajoute avec un sourire ravi, avant de déposer un baiser affectueux sur sa joue : « Il va falloir que tu me supportes encore un bout de temps ! »

La conversation se fait plus joyeuse au moment de faire écouter le reste de l’album à Judith. « J’en ai fait une pour Megan, aussi. Mais d’abord, celle pour toi. » Lui apprend Max, ravi de voir l’intérêt de son ex-femme pour ses chansons. Pour le moment, il voudrait surtout lui faire partager la chanson qu’il a écrite pour elle. C’est une mélodie nostalgique, qui parle peut-être plus en apparence de sa jeunesse, au moins en apparence, que d’une histoire d’amour. C’est un cri d’amour pour tous ceux qui l’ont accompagné et qu’il a connu, ses camarades et ses amis, son adolescence à Tenby, la période où ils avaient, avec Judith, leur appartement au sud de Londres. And I go home alone/I drive past the place that I was born/And the places that I used to drink/Young and drunk and stumbling in the street/Outside the Joiners Arm's like foals unsteady on their feet/With the art students and the boys in bands…voilà pour leur adolescence, et la période de l’insouciance où Judith et lui avaient commencé à sortir ensemble. C’est son histoire que Max raconte. Leur histoire. And we climbed onto the roof, the museum/And someone made love in the ground/And I'd forgot my name/And the way back to my mother's house. Ce sont de vieilles anecdotes, de vieux souvenirs, tous réels. Ils étaient bien monté par effraction en haut de la Tate Gallery, un soir, grâce à un copain guide que Judith connaissait de l’université, et puis ils s’étaient foutus de camarades qui s’étaient réfugiés au sous-sol et qu’ils avaient retrouvé en sous-vêtement. Max a du mal à retenir un éclat de rire face à ce souvenir. « La grande époque.. » Remarque-t-il avec un grand sourire à l’intention de Judith. Mais la fin de la chanson se fait plus sérieuse. And we were just children/ Wanting children of our own…C’était bien ce qu’ils avaient été. Des enfants, qui avaient eu des enfants eux-mêmes en étant trop jeunes. Mais ils avaient été heureux. C’est ce qui lui manque le plus, et c’est sur ça que finit la chanson…And everything I ever did/Was just another way to scream your name/Over and over and over and over again. Un peu sonné lui-même par cette nouvelle vague d’émotion – sonné par ce qu’il a écrit, même – le producteur coupe la musique. « Je me suis dit que ça te plairait aussi...alors, verdict ? Normalement, ça devrait sortir début mars ! »

_________________

Summertimesadness I was sinking, but now I'm sunk, and I was drinking, and now I'm drunk. Your songs remind me of swimming but somehow I forgot...

Tell me I will be released || Judith  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptySam 9 Mai - 11:05

En se rendant chez Max ce soir, Judith n’avait pas vraiment idée de ce qui l’attendait et elle n'a pas imaginé qu'elle recevrait une telle charge émotionnelle. Pourtant, elle sait qu’il faut s’attendre à tout avec son ex-mari. En tout cas, elle trouve cette surprise positive, même si cela fait remonter quelques souvenirs douloureux dans sa mémoire. Ce mélange de sentiments est fréquent lorsqu’il s’agit de Melody, puisqu’elle restera sans doute à jamais partagée entre l’amour qu’elle lui porte et la douleur de l’avoir perdue. Elle comprend donc l’appréhension de Max de lui faire écouter ses chansons. “Ce qui est difficilement supportable, c’est de penser qu’elle ne pourra jamais être là, écouter tes chansons… Mais je trouve que c’est une très belle façon de penser à elle.” Répond la rousse dans un fin sourire mélancolique. Max a toujours eu du talent lorsqu’il fait de la musique et il le prouve une nouvelle fois avec ces chansons qui sonnent particulièrement juste aux oreilles de Judith.

“ça, c’est une bonne nouvelle !” Fait-elle remarquer quand le producteur vante les conséquences positives de son accident. Elle aurait préféré n’avoir jamais à vivre la peur qu’elle a eu en apprenant cet accident, mais maintenant que Max est hors de danger, elle est heureuse de voir que cet horrible moment à eu des conséquences positives sur son ex-mari. “Et puis, ça te prouve que tu es capable de faire de l’excellente musique sans être défoncé.” Ajoute-t-elle, espérant que ce constat aidera Max à ne pas replonger. “Je devrais tenir le coup.” Affirme la rousse dans un sourire taquin quand Max lui fait savoir qu’elle devrait certainement le supporter encore longtemps.

Elle accepte ensuite avec plaisir d’écouter les autres chansons, et Max propose de commencer par celle qui la concerne. Un sourire vient éclairer son visage en entendant les paroles, qui lui rappellent de bons souvenirs. Elle est ensuite envahie par une vague de nostalgie. Cette époque où tout allait bien dans sa vie, où elle vivait avec insouciance et profitait simplement du moment présent, lui manque énormément. A l’époque, elle n’avait pas l’impression que ce bonheur s’arrêterait un jour, et elle regrette aujourd’hui de ne pas en avoir profiter encore plus. Elle reste un instant sans voix, avant de réussir à se ressaisir pour répondre à Max. “Je l’adore.” Conclut-elle dans un sourire sincère. Elle apprend que l’album sortira en mars. “Tu dois avoir hâte ! Je suis sûre qu’il va cartonner.” Ajoute la proviseure, croyant dur comme fer ce qu’elle vient de dire même si elle ne connait pas grand chose au monde de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Max Julliard
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding - Abel Griffiths - Charles Miller
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Tell me I will be released || Judith  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2831
POINTS : 4441
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Tell me I will be released || Judith  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Sa dernière copine l'a plaqué. Il est libre comme l'air, et malheureux comme les pierres, aussi.
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il parait qu'il sortait avec Yevgeniya Vassilievitch et qu'elle lui volé trente mille livres...vous y croyez, vous ? En tout cas, il a repris ses fêtes et ça n'a pas arrangé son caractère de chien !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  EmptySam 9 Mai - 23:37


And it's our pride
That's keeping us still so far apart
But if you give a little, so will I, so will I

Max est bien placé pour comprendre la tristesse de Judith et il voit exactement ce qu’elle veut dire à propos de Melody. Cet album est pour elle, quasiment uniquement pour elle, et ne pas pouvoir faire en sorte qu’elle l’entende est difficile aussi pour Max. Ne pas pouvoir lui parler, qu’elle ne soit pas là, tout simplement, est une blessure encore vive et qui ne guérira jamais totalement, même si cet album a aidé à refermer certaines plaies. Pour autant, Maximilian sait que son chagrin n’a rien de solitaire et que Judith souffre autant que lui. Elle aurait pu ne pas vouloir d’un album qui lui aurait rappelé cette douleur et qui l’aurait entretenue voir ravivée. Il est heureux qu’elle le voit comme ce que c’est, un hommage. Et il ne peut que compatir à ce qu’elle lui dit, car il ne leur reste que ça, maintenant. Ses doutes résolus et effacés, il ne reste que le souvenir de Melody, qu’ils partagent douloureusement. « Je crois…je crois qu’elle est un peu avec nous, tu sais, que ce soit quand j’ai écrit ces chansons, ou quand je les réécoute maintenant…je sais pas trop comment l’expliquer, mais en tout cas, j’aime croire que c’est le cas. » Il espère que ça parlera à Judith – Max a parfois peur que toutes ces histoires autour de la mort de la fille ne l’ait rendu un peu fou. Mais cette pensée l’aide à tenir le choc. Sans doute parce qu’il s’agit, comme lui ont dit Lula et Judith, d’une façon positive de se souvenir de Melody.

En tout cas, plus positive que son accident ou ses excès, comme le remarque Judith. Max ne dit rien, il a abandonné, parce qu’il sait que Judith a raison : ce n’est pas pour rien qu’il a fini par se ranger. Mais il proteste quand même pour la forme, histoire de ne pas laisser son ex-femme avoir le dernier mot : « Eh, j’ai toujours été sobre pour faire de la musique, c’est sacré, les moments où je joue… » Provocateur, Max l’est toujours un peu, mais c’est vrai que pour travailler, il a toujours mis un point d’honneur à ne pas être défoncé. La musique est un palliatif comme le reste, et quand il n’en fait pas c’est forcément plus dur…c’est pour cela aussi que l’album l’a aidé. Et qu’il a progressé, comme il le dit à Judith, fier de lui et de pouvoir lui montrer qu’il peut être responsable, lui aussi : « Mais oui, c’est bien. J’ai l’impression d’avancer enfin, au moins un peu, tout doucement. Comme si…je sais pas. Comme si j’étais un peu plus en paix, maintenant, tu vois ce que je veux dire ? »

Cet album est beaucoup de choses, clairement, mais c’est aussi l’occasion de faire la paix avec lui-même, et avec le passé. De se remémorer des moments plus joyeux de son existence aussi : c’est aussi pour cela que Judith figure sur l’album par l’intermédiaire de South London For Ever. Définitivement, c’était la meilleure période de sa vie, et rien ne peut le rendre plus heureux que le moment où Judith décrète qu’elle adore la chanson. « Vrai ? Alors je suis content, il n’y a rien qui aurait pu me faire plus plaisir. » Réplique alors le producteur, traduisant ses pensées mots pour mots.  « On verra, on verra…je croise les doigts. Ca dépendra du public, maintenant. Mais je suis fier de l’avoir fait. » Dans ces souvenirs communs, il y a encore une ambiguïté, le souvenir de leur proximité passée, aussi : « Tu penseras un peu à moi quand tu l’entendras à la radio, hm ? » Il préfère de loin quand leur relation prend l’angle de la chamaillerie bon enfant, quand c’est lui qui déconne, joue encore au séducteur – parce que c’est aussi cette façade qui avait conquis Judith, parce qu’il arrivait à la faire rire…

La conversation continue d’ailleurs sur le même ton, jusqu’à ce qu’il soit temps de se séparer. Un peu hésitant, Max reprend la parole une dernière fois. « Eh… » Se passant la main dans les cheveux, il adresse un sourire timide à son ex-femme. « Merci. » Il se penche un peu pour la prendre dans ses bras. Ça compte, ce qu’ils se sont dit, et la gentillesse de Judith aussi compte. Il dépose alors un baiser sur son front : « Prends soin de toi, d’accord ? »

_________________

Summertimesadness I was sinking, but now I'm sunk, and I was drinking, and now I'm drunk. Your songs remind me of swimming but somehow I forgot...

Tell me I will be released || Judith  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me I will be released || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Tell me I will be released || Judith    Tell me I will be released || Judith  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Tell me I will be released || Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP terminés-