WHISPERS DOWN THE LANE ✿
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
Avez-vous entendu parler de la foire d’automne ? Je crois que c’est la Mairie qui a mis ça en place. Je me réjouis de voir tout cela : il y a des animations pour les enfants, des stands d’artistes, je crois qu’ils vont monter une pièces de théâtre aussi. Sans compter que les commerçants et restaurateurs locaux proposent de bonnes choses à manger…Il y a toujours quelque chose à y faire, peut-être que ça vous plairait. Retrouvez le résumé détaillé de l’intrigue ici !
Tenby, novembre 2020
8°C/11°C ♣ Alors que l’hiver s’approche à grands pas, l’automne s’est bien installée et la pluie balaye régulièrement Tenby. Le fameux brouillard anglais se fait de plus en plus fréquent, alors que les pêcheurs espacent leurs sorties en mer. Quelques tempêtes sont à prévoir, ne vous promenez pas trop en front de mer par grand vent !
La foire fait l’objet de toutes sortes de rumeurs…Tout cela va être riche en événements. C'est toujours une telle joie de voir de l'animation à Tenby, en plus Et puis on a besoin de souffler un peu après toute cette histoire d'incendie... Et vous, allez vous y faire un tour ? Donnez votre avis ici !
-35%
Le deal à ne pas rater :
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
99.99 € 152.99 €
Voir le deal

Partagez

A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Magnùs Hadsen
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Magnùs Hadsen
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Bébé Lloyd.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : hjs (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : (0/2)
Fred à venir.
RAGOTS PARTAGÉS : 283
POINTS : 1310
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 98d07ed02e520d2101cdcfffdebfb21cb34d2969
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-sept ans.
PROFESSION : Diplomate de renom.
REPUTATION : Toujours aussi arrogant mais il fait de moins en moins parler de lui en ce moment, peut-être qu'il a enfin décidé à quitter Tenby ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN   A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 EmptyJeu 1 Mar - 18:34


Don't worry about me,
I'm happy when you are.
Est-ce que c'est judicieux pour toi de parler de ta femme, de ce qui lui est arrivé ? Jusqu'il y a un moment ta réponse aurait été non, mais elle a changé depuis. Depuis que tu fais attention à toi, depuis que tu as eu des conseils extérieurs. Même à Fred c'était un souci au début, pourquoi est-ce que maman n'est plus là ? Quand est-ce qu'elle va revenir de l’hôpital ? Etc... Là, tu sais que ce n'est pas mal voulu de sa part, elle cherche simplement à comprendre, elle est curieuse. Tu avales doucement ta salive, tu détournes le regard, douloureusement. Malgré tout ce temps, parler de Judith, la dernière femme que tu as aimé, la mère de ton fils, la douleur est toujours là, bien ancrée. « Il y a quelques années oui, c'était en 2001. Elle était gravement malade, un cancer... Et sur la table d'opération son cœur s'est arrêté. » C'est une phrase que tu connais sur le bout des doigts parce que c'est celle que tu as appris à dire, avec ta psychiatre, comme ça, si tu te sentais surpris par la question, tu pouvais toujours offrir une réponse sur laquelle tu peux te reposer. Tu as vraiment perdu les deux femmes de ta vie comme ça, sans réellement avoir le choix, abandonné par les deux. Tu es toujours debout, malgré le chagrin, tu restes là, pour ton fils et désormais, pour ta fille, voilà une raison de plus que tu possèdes pour rester en vie et continuer à te battre. Tu connais bien le chagrin, tu sais à quel point c'est attrayant de se laisser glisser, plonger dans le vide et abandonner le combat. Tu es sorti de là une fois, mais tu n'as pas été soigné, tu peux y retomber à tout moment et c'est aussi pourquoi tu es très proche de ta famille qui a été présent, enfin, surtout une de tes sœurs en particulier. Et en parlant de tes sœurs, tu bénis cette question provenant de ta fille qui doucement mais sûrement s'intéresse sur tes sœurs. Tu serais ravi de lui offrir un résumé, mais ça risque de prendre toute la nuit. Tes sœurs ont des vies différentes et très compliquées Tu ne sais pas comment elles s'en sortent et tu es mal placé pour donner des conseils, parce que tu n'es pas très doué de ton côté. C'est pour cela que vous êtes tous aussi proches les uns des autres, vous n'avez rien de parfait, non, si ce n'est le château de la famille, à côté de ça, vos vies sont de vrais chantiers, vous êtes comme tout le monde, mais avec beaucoup d'argent. « Trois sœurs, plus âgées que moi, Sylvia, Irene & Diana. » Tu pourrais lui montrer une photo, mais tu ne crois pas que tu puisses en avoir sur ton téléphone, dans ton portefeuilles par contre, tu pourrais, mais elle ne pourrait as s'y fier si plus tard elle vient à les rencontrer, les photos sont bien trop vieilles. Tu ne sais pas si tu dois lui en parler avec plus de précisions, lui dire qu'elles sont parfaites mêmes si elles peuvent sembler particulières, surtout Diana qui n'a pas eu la vie facile et puis, Sylvia aussi et son connard de mari. Tu penses que si Jean avait à s'entendre avec l'une de tes sœurs, ça serait Irene, tu en es même persuadé.

Tu te fais une joie de répondre à ses questions, si il faut qu'elle en pose pour se mettre à l'aise, tu serais ravi d'y répondre, même si tu te doutes qu'elles ne vont pas toutes être à ton goût, comme la première, mais tu ne peux pas lui en vouloir, tu en ferais de même à sa place, tu en poserais sans doute beaucoup plus des questions parce que tu serais extrêmement curieux que quelqu'un cherche à t'intégrer comme ça, sans rien demander en retour. « Ah pour ça, c'est bon choix, je pense qu'il a cherché à voler un peu de ses propres ailes et ne pas rester constamment collé à moi tout en ne s'éloignant pas des masses au final... » Tu es un peu envahissant quand tu t'y mets et elle va le comprendre, ou alors, elle s'en rend déjà compte. Tu ne fais rien en mal, mais tu en fais peut-être un peu de trop, mais c'est une manière comme une autre pour toi de garder le contrôle. Tu te contentes de sourire légèrement lorsqu'elle te remercie, pas le moment d'en dire plus, le serveur revient apportant vos plats et du coup, pour vous, un nouveau sujet. « Oui, pour le travail, la majorité de mes voyages ont une optique diplomatique, je travaille aussi avec les affaires étrangères de temps en temps. L'Inde n'est pas une destination fréquente, mais, je dirai que c'est agréable. » Tu ne t'étales pas trop, tu en gardes un peu sous la chaussure si elle veut entendre des histoires, tu en as des tonnes. « Et toi, du coup, tu fais quoi à Tenby exactement ? Qu'est-ce qui te retient dans cette ville ? » Tu es intrigué parce que vous n'avez pas réellement eu l'occasion d'en discuter sérieusement de tout ça, d'elle plus exactement. Tu regardes un seconde ton repas. « Bon appétit. » Tu accompagnes tes mots d'un sourire et tu commences à manger tout en attendant sa réponse à ta question.

_________________

Never trust the diplomat.


A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN   A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 EmptyMar 6 Mar - 0:15

Magnùs parle de sa femme avec un air grave, et lorsqu'elle lit la tristesse dans ses traits, Jean regrette sa question. C'est un sujet douloureux, visiblement, même s'il a perdu sa femme il y a plus de quinze ans déjà. Mais qui est-elle pour juger ? Les années ne lui ont jamais permis d'oublier Andrew et elle ne sait pas dans quel était elle serait elle-même s'il l'avait rejetée à son retour à Tenby. Si elle peut comprendre la peine que ressent le diplomate, la brune reste mal à l'aise. Elle ne sait jamais comment réagir dans de tels cas : devrait-elle sympathiser avec sa peine ? Lui demander plus de détails ? Se taire ? Rien ne lui parait approprié alors elle finit par se contenter d'un vague : « Oh. Je vois. Je suis désolée... » s'excuse-t-elle encore, à la fois pour avoir remué des souvenirs douloureux, mais aussi pour lui montrer qu'elle comprend ce qu'il a traversé, et traverse encore.

Fort heureusement, la conversation prend une tournure plus légère lorsqu'elle l'interroge sur les sœurs qu'il a déjà mentionnées quelques fois. Le regard du cinquantenaire s'illumine, lorsqu'il en parle et Jean ne peut retenir un sourire en l'écoutant. Elle qui pensait ne vouloir en savoir qu'un minimum, à propos de cette famille qu'elle s'est découvert, se surprend à vouloir en savoir plus à leur propos. Elle est certaine que Magnùs a bien des histoires à raconter, au sujet de ses sœurs ou de son fils, et surement que si elle l'interrogeait un peu plus là-dessus, elle pourrait passer la soirée à l'écouter en parler. Sauf que cela ne ferait que lui rappeler encore un peu plus qu'elle n'a personne, de son côté, et que pour cette complicité et ces moments qu'il décrirait, elle n'aurait rien avec quoi les comparer à son tour. Rien d'autre à quoi s'accrocher que le sourire amusé ou ému de Magnùs, la fierté qu'elle lirait dans son regard. Et c'est bien trop peu, à son goût...

Alors, quand le serveur leur ramène les plats qu'ils ont commandés, Jean en profite pour changer de sujet. Elle parle de l'Inde, amenant ainsi son père à parler de son travail et de ses voyages. A nouveau, la brune est poussée par la curiosité et elle réalise, lorsqu'il lui répond, que c'est sur lui qu'elle doit se concentrer, pas cette famille dans laquelle il veut l'accueillir déjà. Il est son seul lien parmi les Hadsen et, même s'ils ne rattraperont jamais trente ans en une soirée, l’Écossaise aimerait bien sortir de ce restaurant en pouvant décrire un peu mieux son paternel. Elle hoche simplement la tête à sa réponse puis est surprise qu'il l'interroge à son tour, surtout qu'elle ne sait pas trop bien quoi lui répondre. Après un échange de politesses, elle tente de répondre du mieux qu'elle peut « Je suis arrivée ici un peu par hasard, il y a environ cinq ans. » résume-t-elle, passant sous silence le fait qu'elle a essayé de se terrer le plus profondément possible pour que son ex l'oublie. D'autant plus que c'est cette même personne, à présent, qui est une des raisons principales pour lesquelles elle est encore ici. « Comme dit, j'avais besoin d'un nouveau départ. Londres était trop chargée de mauvais souvenirs pour moi. Et je pense qu'on peut difficilement faire plus différent que Londres. » s'amuse-t-elle. C'est sûrement ce qui l'a attirée ici. Une nouvelle ville, un nouveau départ. Elle aurait aimé, toutefois, que ses erreurs du passé restent derrière elle. « Je ne sais plus si je t'en ai parlé mais j'avais une boutique, au centre. Je suis, enfin, j'étais fleuriste. Mais ça a fini par être trop dur, de gérer ça seule alors j'ai vendu le magasin et je me suis offert des vacances... Mais Tenby a fini par me manquer, il faut croire. » conclut-elle. Elle n'ose pas encore parler d'Andrew à Magnùs, quand bien même ils passent le plus clair de leur temps ensemble et que le mécanicien occupe un peu trop ses pensées. A la place, elle préfère rajouter : « Donc, je cherche un travail, dans le coin. Avec mes maigres compétences et mon casier. » achève-t-elle dans un soupir dépité.

Après un moment, elle l'interroge à nouveau, préférant largement écouter que raconter sa vie. « Mais toi qui as vu le monde ou presque, si tu pouvais choisir un endroit où vivre, ça serait où ? » Bon, là, on dirait carrément qu'ils sont en plein milieu d'un rendez-vous à l'aveugle mais cette question, c'est un moyen comme un autre d'apprendre à connaitre Magnùs.
Revenir en haut Aller en bas
Magnùs Hadsen
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Magnùs Hadsen
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Bébé Lloyd.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : hjs (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : (0/2)
Fred à venir.
RAGOTS PARTAGÉS : 283
POINTS : 1310
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 98d07ed02e520d2101cdcfffdebfb21cb34d2969
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-sept ans.
PROFESSION : Diplomate de renom.
REPUTATION : Toujours aussi arrogant mais il fait de moins en moins parler de lui en ce moment, peut-être qu'il a enfin décidé à quitter Tenby ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN   A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 EmptyMar 6 Mar - 11:47


Don't worry about me,
I'm happy when you are.
Par chance le sujet de ta femme ne s'allonge pas dans le temps et même si tu te doutes qu'un jour ou l'autre, tu vas devoir en reparler, tu sais que ça ne sera pas aujourd'hui. Tu as peur de la voir mal à l'aise désormais. Mais heureusement, vous passez à autre chose et cette fois, ce sont tes sœurs qui deviennent le sujet et tu te fais un vrai plaisir de parler d'elles parce que si tu as perdu ta femme, tu as encore trois femmes dans ta vie que tu aimes et bientôt, tu espères, Jean s'ajoutera dans cette liste naturellement. Tu sais que ça risque de prendre énormément de temps, après tout vous ne vous connaissez que depuis peu mais tu y crois et tu lui laisseras le temps, l'espace dont elle a besoin sans pour autant lui montrer que tu as abandonné parce que tu ne le feras pas. Tu n'es pas de ce genre là. Elle peut te faire confiance, même si c'est encore tôt, tu seras là, quoi qu'il arrive. Tu prendras ta place de père ou tout du moins ce qu'elle veut t'en offrir. Tu la laisses s'exprimer ensuite, abordant un nouveau sujet, accompagnant l'arrivée des repas qui ont l'air plus qu’appétissant, mais moins intéressant que la réponse à ta question. Si elle veut en apprendre sr toi, de ton côté, tu cherches toujours à en savoir plus sur elle, tout ce que Jean veut bien te donner, tu le prends et tu le gardes. Tu n'es absolument pas intéressé à regarder dans les fichiers officiels du gouvernement. Tu sais qu'il y en a, un peu pour tout le monde, plus ou moins précis, ça dépend des personnes et de leur vie. Tu as eu en mains un papier sur l'incarcération de ta fille, sur le pourquoi du comment, mais tu as décidé de lui laisser le temps de s'exprimer elle-même, peu convaincu qu'un papier puisse le faire aussi bien. Et puis, tout le monde a le droit à des erreurs, tu es bien placé pour le savoir, tu es celui qui offre une seconde chance, oui, mais seulement à tes proches, les autres, quant à eux n'ont pas ce traitement de faveur, ils ne deviennent pas des privilégiés. Tu ne gardes que ceux que tu apprécies dans ton cercle, les autres seront évincés. Bref, tu écoutes Jean, intéressé par sa réponse « Londres est une ville chargée de souvenirs pour moi aussi, dommage qu'ils soient négatifs de ton côté. C'est une ville extraordinaire qui regorge de surprises. » Tu y vis depuis longtemps, tu y as un appartement dans le quartier des affaires et tu ne connais presque rien de cette ville qui te surprend à chaque fois que tu y retournes et ce n'est pas à cause de la pluie, non. Tu es persuadé qu'il y a toujours quelque chose de nouveau à y découvrir, que ce soit un restaurant ou une rue, un artiste, une galerie. Tu aimes cette ville plus que tout, mais tout comme Jean tu y as vécu des choses que tu cherches à oublier, par exemple, tu ne te rendras plus jamais dans cet hôpital ou tu as perdu ta femme. « J'ai l'impression que Tenby aussi, possède quelque chose pour faire revenir les gens sur leurs pas. » En effet, si après avoir vendu sa boutique et voyagé, elle a décidé de revenir, c'est qu'il y a quelque chose, mais tu n'es pas non plus dupe, tu te doutes bien qu'elle n'est pas revenue que pour la ville, mais elle décidera si elle veut te parler de ce qui l'a retient ou pas. Son choix, pas le tien. Mais tu es visé aussi par cette remarque, au fond toi aussi, tu es revenu sur tes pas parce que tu as vécu dans cette ville aussi, pour certainement moins de temps qu'elle, mais ton histoire personnelle est liée à cette petite bourgade qui a un certain charme qui n'est absolument pas lié à ses commérages.

Te voilà en train de pincer tes lèvres, l'entendre dire qu'elle cherche un travail désormais avec des difficultés liées à son casier ne t'enchante guère, cependant, tu ne peux pas en claquant des doigts faire disparaître tout ce qu'elle a eu avec la justice. Techniquement si, mais ça pourrait paraître plus que louche de voir que d'un seul coup, il n'y a plus rien. « Il n'est jamais tard pour apprendre quelque chose de nouveau. » Tu hausses les épaules, peut-être que si elle élargissait ses connaissances et aptitudes, elle pourrait trouver un bon travail, peut-être même ouvrir sa boite à elle-même, trouvant quelque chose qu'elle puisse gérer seule ou avec quelqu'un. Pas question qu'elle se retrouve à nouveau à porter un poids bien trop lourd sur ses seules épaules. Il doit bien y avoir des formations par-ci par-là, qu'elle peut trouver et choisir même, pour l'aider dans ses projets à venir. Tu espères sincèrement que ta fille va pouvoir trouver sa voix et surtout, son bonheur qui commence à devenir important pour toi-même. Tu joues doucement avec ta fourchette sur ton assiette, espérant que tes réponses ont été satisfaisantes jusqu'à ce qu'elle te repose une question qui te fait froncer les sourcils. Es-tu capable de trouver la ville où tu voudrais définitivement t'installer ? Peu probable. « Un seul endroit ? Je doute en être capable. J'ai des attaches un peu partout... Pourquoi pas Östersund avec les racines de mes parents, mais Londres compte aussi énormément et Edinburgh, certainement la ville que je trouve la plus belle... » Tu réfléchis sérieusement mais c’est difficile pour toi de faire un choix. Car même si tu as visité le monde, comme elle dit, tu as vu des villes splendides, au final, tu reviens toujours sur tes pas et tu restes là ou tu te sens chez toi, c'est à dire au plus proche de ta famille. À Londres tu as vu grandir ton fils et marié ta femme, ton lieu de travail principal s'y trouve aussi, pour Österund, c'est là où toi, tu as grandi en tant qu'enfant avec tes parents et puis, Edinburgh c'est cette ville dans laquelle tu as fais des rencontres qui ont changé ta vie. Tu passes ta main sur ton menton. « Je ne sais vraiment pas, et toi du coup ? Là où tu voudrais te rendre, t'installer ? Tenby ?  » Un sourire amusé au coin des lèvres, tu lui retournes la question, toujours autant perdu dans tes pensées liées à sa question.

_________________

Never trust the diplomat.


A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN   A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 EmptyVen 9 Mar - 23:32

La discussion les amène à parler de Londres, cette ville que Jean a fui à sa sortie de prison. C'était trop dur, pour elle, d'y rester alors que tout lui rappelait Andrew et leurs erreurs. Son erreur, plutôt. Celle de l'envoyer en prison en allant se rendre à la police. Si le mécanicien lui a pardonné, la brune, elle, doit encore apprendre à vivre avec sa culpabilité. Elle apprend notamment à se concentrer sur le présent plutôt qu'à regarder toujours en arrière. Peut-être que découvrir son père et cette famille dans laquelle elle aurait pu grandir l'aidera à le faire. Mais l'orpheline préfère ne rien précipiter et se contente de prendre les choses comme elles viennent. « Oui, peut-être qu'un jour j'apprendrai à apprécier Londres à nouveau. » commente-t-elle simplement. Elle a passé de très longues années dans cette ville et elle est certaine que la vie là-bas serait plus faciles pour deux marginaux comme Andrew et elle. A moins qu'ils ne replongent directement dans leurs vieux démons, dans la capitale anglaise. Jean n'a pas envie d'avoir à le découvrir. Elle aime la tranquillité de Tenby. Elle aime l'accent des habitants, a appris à supporter leurs discussions. Et puis, elle préfère le son de l'océan à celui de l'agitation d'une grande ville. Alors, quand ils se retrouvent à philosopher sur la bourgade, Jean ne peut cacher un sourire alors qu'elle dit, d'un air rêveur : « Oui. Il y a une atmosphère particulière, ici. Et je suppose que c'est ça que les gens veulent retrouver. » Ces maisons pastels, cette ville qui parait figée dans le temps et un peu vieillotte à qui ne fait pas attention, cette communauté fermée... La brune a appris à s'y attacher. Elle sait comment vivre, ici. Comment passer inaperçue, très certainement. Et elle tient à sa tranquillité, même si cela fait d'elle une paria.

Reste que pour continuer à vivre ici, elle devrait se hâter de trouver un travail. Elle commence tout juste ses recherches, à présent qu'il est clair qu'elle ne veut plus rien à voir à faire avec son ancienne boutique. Hors de question de se retrouver mêlée aux affaires sordides de Seanan. Mais Jean a bien compris qu'il serait difficile de passer outre sa réputation : l'embaucher, c'est embaucher une criminelle, on le lui fait bien comprendre. Ajoutons à cela que les entreprises qui recrutent dans le coin des profils comme le sien ne courent pas les rues... Elle craint bien de rester au chômage un moment. Heureusement qu'elle a encore quelques économies, suite à la vente de son magasin. Magnùs parait concerné par ses problèmes et lui suggère de se lancer dans une nouvelle formation. « Eh bien... Disons que l'école, ça n'a jamais été mon fort. » résume-t-elle, mal à l'aise. Hors de question d'avouer à un homme aussi cultivé que lui qu'elle n'a même pas terminé ses études secondaires. « J'ai toujours plus ou moins appris sur le tas. » explique-t-elle, en songeant aux différents petits boulots qu'elle a enchainés, ça et là. A nouveau, elle ne mentionnera pas les quelques mensonges qu'elle a pu inventer pour faciliter son embauche. Mais elle sait qu'elle est loin d'être la seule à rajouter quelques lignes dans son CV pour mieux correspondre au profil recherché.

Mais Jean n'a pas envie de trop s'attarder sur son manque d'éducation et d'expérience. A choisir, elle aurait préféré rencontrer son père lorsqu'elle tenait encore sa boutique, histoire de ne pas passer tout à fait pour une ratée. Le destin en a, malheureusement, choisi autrement. Reste qu'elle est un peu honteuse, et devine qu'elle ne sera pas à la hauteur de ses attentes, encore moins du reste des Hadsen. Malgré tout, elle fait bonne figure et cherche à le connaitre un peu mieux. Sa question semble le laisser perplexe mais il se prête au jeu. L'Ecossaise fronce les sourcils à la mention d'Östersund et cherche à savoir où cet endroit peut se trouver. Dans le Nord de l'Europe, dirait-elle. En plus, les prénoms Magnùs ou Fredrik, cela lui fait penser à de l'Allemand. Sauf qu'elle n'en donnerait pas sa main à couper - alors, elle décide de garder sa question pour plus tard, préférant répondre à celle du diplomate. Elle s'amuse qu'il l'ait prise à son propre jeu et secoue rapidement la tête. « J'aime bien Tenby. » commence-t-elle, tout en songeant à son tour à ce que Magnùs a répondu. Mais où sont ses racines à elle ? En Ecosse ? Ce pays qui ne l'a jamais vue grandir ? A Londres ? Dans ces rues qui l'ont vue toucher le fond ? Elle ne peut pas s'empêcher de penser qu'il y a bien plus à découvrir... « Mais je suis loin d'avoir vu autant d'endroits que toi. Cela dit, si je pouvais choisir un endroit, j'aimerais la mer, et du soleil. Et un climat un peu plus chaud qu'ici. » C'est bien tout ce qu'elle reproche à Tenby, plus encore après avoir visité une partie de l'Asie : le temps gris et trop tempéré.
Revenir en haut Aller en bas
Magnùs Hadsen
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Magnùs Hadsen
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Bébé Lloyd.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : hjs (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : (0/2)
Fred à venir.
RAGOTS PARTAGÉS : 283
POINTS : 1310
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 98d07ed02e520d2101cdcfffdebfb21cb34d2969
ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-sept ans.
PROFESSION : Diplomate de renom.
REPUTATION : Toujours aussi arrogant mais il fait de moins en moins parler de lui en ce moment, peut-être qu'il a enfin décidé à quitter Tenby ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN   A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 EmptySam 10 Mar - 11:22


Don't worry about me,
I'm happy when you are.
Peut-être qu'elle pourrait venir avec toi à Londres ? Peut-être que tu pourrais l'héberger dans l’appartement ou non, juste lui payer une chambre d’hôtel mais passer la journée avec, lui montrer les plus beaux coins que tu connais, pas nécessairement ceux des riches, non, mais vraiment les plus beaux. Tu connais bien la ville parce que tu y vis depuis longtemps, mais aussi parce que Judith, aux débuts de votre relation elle te faisait marcher, traverser tous les quartiers pour faire des photos, te compter l'histoire de détails architecturaux. Elle adorait ça, elle était persuadé que Londres cachait encore bien des choses, elle voulait même en faire un livre, elle voulait tellement de choses venant de cette ville, malheureusement elle n'a jamais été au bout de ses rêves. Peut-être que tu devrais partager ses connaissances et quoi de mieux que de le faire avec ta fille. Tu hausses les épaules, tu essaies de prendre un ton désintéressé commençant à parler. « Si tu veux remettre les pieds à Londres, je pourrai te servir de guide, si tu as envie. » Tu pourrais presque hausser les épaules en terminant ta phrase, mais non ça serait trop. Tu lui fais cette petite proposition, comme ça, si elle veut venir, elle le fera, tu le sais, si elle ne veut pas, tu ne seras pas là pour la forcer, non. Tu lui fais toutes les propositions et ça, de manière sérieuse, comme ça, les cartes sont dans ses mains, elle décide de ce qu'elle veut faire et pas d'obligations. Tu ne seras pas déçu si elle ne veut pas venir non, c'est simplement qu'elle a besoin de temps et tu as un peu l'air envahissant comme ça. Tu as un peu de mal à avoir sur quel pied danser avec ta fille, après tout, votre relation n'est absolument pas comme les autres, mais avec le temps, vous deux, ça marchera très bien, tu le sais. Du coup, tu laisses ton offre, elle choisira, en attendant, tu pinces les lèvres, perdu dans tes pensées sur la jolie ville de Tenby. Tu as quelques appréhensions sur ton amour personnel sur cette ville, certes, tu y as vécu une histoire d’amour que tu ne peux pas oublier et qui a donner naissance à ta fille, Jean qui est assise en face de toi. Il y a des choses qui se passent dans cette ville, ou qui se sont passées que tu dois régler, rapidement. Tu ne peux pas rester inactif face à ce passé qui a soudainement refait surface dans ta vie, tu es un homme qui a besoin de réponses à ses questions. Tu dois savoir exactement ce qu'il s'est passé pour Eileen, dans les moindres détails, hors cette affaire a été classé à une vitesse ahurissante, pour toi, ce n'est pas normal. Tu aurais pu forcer une réouverture de cette affaire en un claquement de doigts, mais ça aurait attiré trop d'attention, du coup, tu optes pour ces méthodes de l'ombre, heureusement que tu as Dolan de ton côté et puis, tu as une autre aide. Ivy. Cela fait un moment que tu n'as pas été la voir d'ailleurs, il serait temps que tu lui fasses un petit coucou afin de voir ce qu'il en est de son enquête et puis, pourquoi pas prendre un peu de plaisir aussi. « Une atmosphère particulière oui, c'était différent à l'époque, là je dois t'avouer qu'y revenir était plus ou moins bizarre ? Je ne sais pas si c'est le bon mot, mais j'ai eu l'impression de me faire épier, surveiller... » Tu fronces les sourcils, tu reconnais bien cette sensation, puisque la plupart du temps lorsque tu voyages, tu es surveillé, par tes hommes, ou pas. C'est pour cela que tu as Dolan, constamment dans les coins. Tu as confiance en lui.

Tu hausses un sourcil, tu avais bien comprit que les études n'étaient pas son fort, et alors ? Pour toi, ce n'est pas un problème loin de là, d'autant plus que ta fille t'explique qu'elle a apprit sur le tas. Tu sais que c’est en faisant les choses qu'on les apprend le mieux, ce n'est pas la tête derrière les livres, il faut de la pratique. « Mais c'est bien, d'apprendre par toi-même, sur le tas comme tu dis, tu as de quoi être fière, les autres abandonnent, toi non. Tu n'es pas obligée de reprendre tes études pour trouver quelque chose, tu as été fleuriste, comme tu disais, tu as de l'expérience, c'est généralement ce que les gens cherchent. » Tu sais à quel point l'expérience compte pour ceux qui cherchent des salariés, les études comptent aussi, mais parfois, avoir été trop loin dans ses études, sans toucher à la matière, sans faire des stages et autres, les connaissances sont quelque peu obsolètes et c'est bien dommage. Quoi qu'il en soit, tu n'en doutes pas une seconde, Jean s'en sortira, elle a traversé beaucoup de choses dans sa vie et elle est encore debout et désormais, tu es là, si elle a besoin de toi, elle peut compter sur toi. Tu reprends ton sourire, l'entendant te dire qu'elle apprécie Tenby ais que si elle pouvait partir, ça serait dans un pays un peu plu chaud, avec la mer aussi, pourquoi pas. Tu réfléchis une seconde. « Le Portugal, l'Espagne, l'Italie, la Croatie,et d'autres encore en Europe, tu as matière et au final, ce n'est pas si loin que ça, quelques heures d'avion simplement. » Tu ne parles pas de ses îles paradisiaques qui sont sur la ligne équatoriale, non, les cyclones, les intempéries en général, c'est trop dangereux. Il y a en Europe des pays qui peuvent convenir tout à fait à ses besoins sans problèmes. Tu n'aimes pas les climats tropicaux de ton côté, après tout tu es un homme du nord, du froid. Tu aimes la neige plus que tout, tu es de ceux qui pensent que dix degrés, c'est déjà trop chaud. Tu ne supportes pas l'été surtout que tu dois toujours porter un costume pour le travail et quand il fait plus de quarante degrés, c'est difficilement supportable. Ça marque quand même une différence entre vous deux, elle aime la chaleur, toi, la fraîcheur. Tu reprends ensuite la dégustation de ton assiette. « C'est vraiment pas mal. » Tu serais presque surpris de manger quelque chose d'aussi bon dans les coins, tu ne t'attendais pas à quelque chose de vraiment immonde, mais sans mentir, tu ne pensais pas que ça serait aussi bon. « Je vais garder ce restaurant en tête, je te remercie en tout cas. » Tu captes son regard, tu lui offres un sourire, sincère avant de reprendre ta dégustation tranquillement, la laissant un peu souffler.

_________________

Never trust the diplomat.


A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN   A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

A daughter should not have to beg her father for a relationship - MAGNUS & JEAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP abandonnés-