WHISPERS DOWN THE LANE ✿
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
Avez-vous entendu parler de la foire d’automne ? Je crois que c’est la Mairie qui a mis ça en place. Je me réjouis de voir tout cela : il y a des animations pour les enfants, des stands d’artistes, je crois qu’ils vont monter une pièces de théâtre aussi. Sans compter que les commerçants et restaurateurs locaux proposent de bonnes choses à manger…Il y a toujours quelque chose à y faire, peut-être que ça vous plairait. Retrouvez le résumé détaillé de l’intrigue ici !
Tenby, novembre 2020
8°C/11°C ♣ Alors que l’hiver s’approche à grands pas, l’automne s’est bien installée et la pluie balaye régulièrement Tenby. Le fameux brouillard anglais se fait de plus en plus fréquent, alors que les pêcheurs espacent leurs sorties en mer. Quelques tempêtes sont à prévoir, ne vous promenez pas trop en front de mer par grand vent !
La foire fait l’objet de toutes sortes de rumeurs…Tout cela va être riche en événements. C'est toujours une telle joie de voir de l'animation à Tenby, en plus Et puis on a besoin de souffler un peu après toute cette histoire d'incendie... Et vous, allez vous y faire un tour ? Donnez votre avis ici !
-83%
Le deal à ne pas rater :
Antivirus McAfee Total Protection 2021 – 5 Appareils – 1 an
15.51 € 89.95 €
Voir le deal

Partagez

The element of surprise. Gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyLun 15 Mai - 14:55

And it feels like
Your entrance just caused the temperature to rise
You’d got a look in your eyes
As you snuck in the side

J'ai fait une grosse erreur le soir de mon anniversaire. Je passais cette soirée géniale avec Rhys et j'ai tout gâché. J'ai tout gâché pour quelques secondes de bonheur, quelques secondes que j'ai du mal à regretter même si moralement, je sais que je n'ai pas bien agit. Peu importe l'instant, le silence et l'amour que je ressens pour le blond… Je ne peux pas. Je n'ai pas le droit. Il est déjà en couple, et avec une femme spectaculaire que je ne pourrai jamais égaler. Il n'est pas disponible, alors pourquoi lui ai-je volé ce baiser ? Et pourquoi y-a-t-il répondu jusqu'à ce que je reprenne mes esprits et cesse ce baiser ?
Je ne peux enlever ces images de ma tête, elles me hantent tant le moment était merveilleux et interdit. Je soupire, traîne dans la maison avec Fitz qui me rappelle évidemment Rhys puisque c'est ce dernier qui est venu me l'offrir en guise de cadeau de Noël.  Je m'amuse avec la petite boule de poils noire, terriblement seule dans ce grand appartement. J'aimerais parlé à quelqu'un de ce qu'il s'est passé, mais clairement, je ne peux pas le faire avec Enael car je sais à quel point il n'apprécie pas ma proximité avec Rhys. Et si j'en parlais avec Caleb ? Mais non, je ne peux pas, parce que je me sens honteuse, terriblement honteuse. En embrassant Rhys, je suis devenue l'autre femme. Celle qui n'a aucune morale et qui se moque bien de la petite-amie qui attend sagement le retour de son amoureux. Ce  n'est pas le cas… Je ne me moque pas de Gwen, au contraire, j'ai beaucoup de respect et d'admiration pour la jeune femme. Pire, je lui dois beaucoup parce qu'elle a accepté notre proximité et nous a même permis de passer du temps ensemble suite à la perte de Nolan. Elle aurait pu ne pas être aussi compréhensive, elle aurait pu me haïr pour rester aussi proche de Rhys, et pour le forcer à avoir un enfant alors qu'ils n'en voulaient pas. Je ne veux pas rester cette autre femme, mais je n'ai pas non plus envie de tirer un trait sur le Blake car malgré tout, j'en reste éperdument amoureuse et je sais que j'ai besoin de lui pour surmonter tout ça.

Je ne sais plus quoi faire. Ignorer l'événement ? Continuer à le voir comme si de rien n'était ? Je ne crois pas en être capable car je ne sais pas si je saurai me retenir et me ressaisir à temps. Je ne peux pas faire ça à Rhys ou à Gwen… Ils forment un beau couple…
Et Oscar m'avait trompé… Je ne me souviens que trop bien de la douleur, de la remise en question, de l'humiliation, de la haine que j'ai ressenti pour cette fille alors que je ne connais même pas son identité. J'ai été trompée et je ne veux pas faire subir ça à la Martins.

Je termine de préparer mon dernier cours pour la séance de tutorat que je dois donner demain quand j'entends des coups à la porte. Est-ce qu'Enael attendait une livraison ? Si c'est le cas, il ne m'en a pas parlé. Je repose ma tasse de thé fumante et je vais ouvrir la porte. Une chose est sûre, je ne m'attendais pas à me retrouver devant elle, devant Gwen. Surprise, je la regarde avec de grands yeux et je me demande ce qu'elle fait là, mais déjà, je me dis que sa présence est due au baiser échangé. Rhys lui en a parlé… Est-ce que je vais me faire gifler ? Je me mords la lèvre inférieure et je prends sur moi pour l'accueillir poliment.
« Gwen ! Hey… » Je n'ose pas dire quoi que ce soit d'autre, de peur de passer pour la reine des hypocrites : qu'est-ce qui t'emmène ? Est-ce que ça va ? Toutes ces questions pourraient donner des réponses virulentes, alors je me tais et à la place, j'ouvre la porte un peu plus grande.  « Tu veux entrer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyMar 16 Mai - 19:34


Gwen n’avait pas souvent peur dans la vie, cependant elle avait le ventre noué à l’idée d’avoir en partie la suite de la trame amoureuse de son meilleur ami entre les mains. Il ne fallait pas qu’elle rate ce qui allait suivre même si elle ne savait pas encore comment elle allait s’y prendre, ni comment l’annoncer. Depuis des mois, la métisse avait constaté qu’il était très attaché à Lizzie, bien plus qu’une simple amitié. Si elle avait songé à plusieurs reprises à casser avec lui, notamment lorsque les deux amis avaient appris la grossesse de la blonde, tout s’était précipité avant qu’ils puissent décider quoique ce soit avec la perte de la sœur de Rhys, puis de celle du bébé. Tout avait été relégué au second plan pendant la période de deuil, le temps que chacun panse ses blessures et retrouve à nouveau plus ou moins goût à la vie. Récemment, la chanteuse avait encore aperçu Rhys et Lizzie se tourner autour à la soirée organisée pour la Saint-Valentin : ils ne la trompaient plus. Ils s’aimaient. Son meilleur ami s’était plus ou moins sacrifié des mois durant afin de lui donner un prétexte pour rester plus longtemps à Tenby quand Gwen avait eu besoin d’affronter son père, d’affronter tout le monde. Maintenant qu’elle avait trouvé d’autres raisons, plus rien ne justifiait cette mascarade, et même si cela n’avait pas été le cas, elle aurait quand même cessé pour ne pas le priver d’un bonheur à la portée de ses doigts. Rhys l’avait plus ou moins admis lui-même : à force d’enterrer ses sentiments au fond de lui, il avait fini par se réfugier derrière cette histoire pour ne plus les affronter. Il craignait la réaction de Lizzie. Que penserait-elle de lui ? De tout ceci ? Pour ce qui concernait ses mensonges personnels par rapport à ce qui s’était passé à Londres, ce serait à lui de voir. Pour leur jeu de rôle, Gwen comptait rétablir la vérité. Hors de question de laisser Lizzie dans le doute, de la laisser penser qu’ils avaient vraiment été ensemble. Ceux qui leur étaient les plus proches méritaient de connaître la vérité, d’autant que la musicienne n’avait aucune raison de la leur cacher plus longtemps du moment que sa « fausse » relation ne parvienne jamais aux oreilles de son paternel.

Prenant une inspiration, elle retrouva un semblant de sérénité et quitta sa maison pour se rendre en direction de chez Lizzie. Tenby était suffisamment petit pour qu’elle ne s’embarrasse pas de la voiture. Nervosité bonjour. Arrivée devant chez la Mathesson, la métisse soupira une dernière fois et frappa ensuite à la porte. Tout devait bien se passer. C’était essentiel. « Salut Lizzie… » Lança-t-elle pas aussi souriante et avenante qu’elle l’aurait souhaité de prime abord lorsque la blonde vint lui ouvrir la porte. La jeune femme l’invita aussitôt à entrer et s’écarta aussitôt du seuil comme si elle s’attendait plus ou moins à cette visite. De toute façon, cette conversation entre les deux femmes était inéluctable car même dans le cas d’une histoire non fictive entre Gwen et Rhys, il aurait aussi fallu qu’elles en discutent. Dans tous les cas, c’était une suite logique. « Je voulais te voir… Mais je ne te dérange pas, j’espère ? » La chanteuse ne voulait pas mal tomber puisqu’elle n’avait pas au préalable averti de sa visite, préférant ne pas s’annoncer afin que Lizzie ne s’imagine pas mille scénarios à l’avance et qu’elle ne prenne pas peur en prenant le parti de contacter Rhys entretemps. L’imprévu était mille fois mieux dans le cas présent. Gwen n’était pas du genre à prendre cinquante mille nouvelles dans le vent et en vint droit au but une fois les premières politesses passées. « C’est à propos de Rhys. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyVen 19 Mai - 17:24

And it feels like
Your entrance just caused the temperature to rise
You’d got a look in your eyes
As you snuck in the side

Gwen Martins... Devant ma porte, pour la première fois. Je n'avais pas besoin de sa présence pour me sentir coupable et méprisable, mais maintenant que je me retrouve devant elle, j'aimerais devenir minuscule pour pouvoir me cacher dans un trou de souris. Elle a le courage que je n'ai pas pour réclamer cette confrontation et je commence à me dire que j'aurais peut-être eu meilleur temps de venir la voir la première. En plus d'embrasser Rhys, je n'ai même pas le cran pour affronter les conséquences de mes actes devant la jeune femme. Je la laisse entrer dans l'appartement, prenant bien soin de bien refermer la porte derrière elle pour ne pas que les voisins assistent à notre conversation ou que Fitz se fasse la malle et je lui indique le salon en lui pointant la direction du menton. On s'y rend et je l'invite à s'asseoir sur le canapé tandis que je range mes quelques feuilles qui traînent sur la table basse. « Non... Non, ne t'en fais pas. Je ne faisais rien d'important et je venais de terminer de toute façon. » Conclus-je avec un sourire gêné en mettant mes cours de côté.
Au moins, l'avantage avec Gwen, c'est qu'elle n'y va pas par quatre chemins, et qu'elle expose tout de suite les raisons de sa venue. C'est à propos de Rhys. J'avais beau le savoir, l'entendre dire à voix haute comme elle vient de le faire me fait tourner la tête et je m'assois sur le canapé aussitôt. « Oui... Je m'en doutais. » Dis-je tout bas, dans un murmure presque inaudible. Je regarde mes mains, posées sur mes genoux, et mes avants-bras, avec les manches retroussées pour ne pas que l'encre des dernières retouches de mon tatouages ne laisse de tâches sur le tissus. Le tatouage se fond parmi les autres, il est même minuscule comparé à certains, pourtant, si je ne devais en garder qu'un seul, ce serait celui là. Celui du prénom de Nolan. Je le regarde, pour gagner en courage, en audace, pour assumer ce que j'ai fait, pour trouver la force de relever le regard et de dire à Gwen à quel point je suis désolée, à quel point je m'en veux. Je me pince les lèvres, incapable de reprendre la parole malgré le silence qui devient gênant et avec un effort surhumain, je parviens tout de même à regarder Gwen dans les yeux. Toutes les excuses que je peux lui faire ne seront pas suffisantes, pourtant, je ne peux pas ne rien faire, ça c'est une certitude. « Gwen... » La voix se casse et m'oblige à reprendre, la main sur le haut de la poitrine, comme pour m'assurer que je vais garder ma voix. Si le soir de la Saint-Valentin, j'avais trouvé que chanter une chanson à mon frère devant toute une assemblée était quelque chose d'extrêmement difficile, c'est parce que je n'avais pas encore vécu une telle confrontation.
Ce qui est étrange dans tout ça, c'est que la Martins ne semble pas m'en vouloir... C'est peut-être ça le plus déroutant, ce qui me fait perdre mes mots. Si elle me détestait et me jetait toute sa haine au visage, ce serait plus simple... Je n'aurais qu'à acquiescer. « Je suis désolée, Gwen... Un million de fois, désolée. » C'est un commencement... Pas très glorieux, mais c'en est un. « Je sais que je suis trop proche de Rhys, que j'ai affecté votre relation de tellement de façons qu'on ne peut plus compter... Je n'étais pas à ma place, je n'aurais jamais dû aller au bal de la Saint-Valentin avec lui, même en tant qu'amie. J'ai dépassé les limites et je m'en veux tellement. » Je marque une pause, le temps de réfléchir à mes prochains mots qui seront cruciaux. « Tu as été tellement compréhensive, que ce soit quand tu as appris pour la grossesse ou... Ou après. » Je n'arrive pas à mentionner la fausse couche, pourtant ma main vient instinctivement se poser sur mon ventre, comme pour le défendre d'une nouvelle attaque. L'ennui, c'est qu'il n'y a plus rien, plus personne à protéger. « J'avais vraiment besoin de lui après ça et tu l'as accepté et je ne pourrais jamais te remercier suffisamment pour ça. » Mais la situation dure de plus en plus, alors je comprends que la jeune femme ne veuille plus partager son petit-ami, qu'elle a atteint son seuil de tolérance. « Je vais rester à l'écart, maintenant... Tu n'entendras plus parler de moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyMar 6 Juin - 18:05



Gwen n’eut pas le temps d’exposer toutes les raisons de sa venue. Lizzie se lança la première pour se confondre en excuses après tout ce qui s’était produit et remercier la métisse de sa compréhension notamment vis-à-vis de la grossesse et du temps que son meilleur ami et la blonde avaient passé ensemble après le deuil. La chanteuse acquiesça à la fois contente et mal à l’aise, contente de voir que Lizzie était une fille droite et qu’elle avait une conscience pour elle en s’excusant de lui avoir autant « accaparé » son petit ami, mal à l’aise parce qu’elle ignorait que tout ceci n’était qu’un jeu de rôle. Si la situation avait été réelle, Gwen n’aurait en réalité pas eu autant de patience… peut-être vis-à-vis de la grossesse mais pas qu’une autre fille continue de tourner autour de celui avec qui elle était. Elle rassura néanmoins rapidement Lizzie après l’avoir écoutée. « Je comprends que tu aies eu besoin de lui après ce qui est arrivé. Si le contexte avait été différent, j’aurais probablement réagi plus vite, je n’aurai pas attendu si longtemps. Cependant la situation est ce qu’elle est et c’est à toi que je vais demander de la compréhension. Non pas pour t’éloigner de lui, mais l’inverse. » Gwen leva les yeux vers Lizzie et ne put que constater son regard interrogateur. Elle ne devait rien comprendre à sa réaction. Aussi, la métisse s’empressa de poursuivre sur sa lancée afin de tout lui expliquer. « Rhys et moi, nous nous sommes séparés. Enfin, c’est un grand mot. Il n’a jamais été question de vrai couple entre nous, nous n’avons jamais été réellement ensemble, il ne s’est d’ailleurs jamais rien passé si ce n’est les quelques bisous échangés en public pour donner le change. Rhys est comme un frère pour moi. » La chanteuse s’arrêta quelques secondes afin de donner le temps à Lizzie de digérer l’information. Elle allait terriblement mal prendre cette révélation si Gwen n’ajoutait pas toutes les raisons qui se cachaient derrière ce jeu de rôle. Elle expliqua donc brièvement que tout n’avait pas été rose à Londres pour elle. En revenant à Tenby, elle n’avait pas voulu que sa famille le sache, pourtant le fait qu’elle ne retourne pas dans la capitale anglaise avait créé des suspicions et des tensions. En meilleur ami indéfectible, Rhys lui avait donc offert une véritable raison de rester : une histoire d’amour. S’il l’avait fait, c’était uniquement par amitié pour elle, quitte à s’effacer et à sacrifier son propre bonheur à lui. « Quand j’ai appris que vous étiez attachés l’un à l’autre, et surtout que tu étais enceinte de lui, j’ai bien évidemment voulu tout arrêter… un bébé est tellement plus important que toutes ces sottises. Mais tout a basculé avec les complications qui ont suivi. » Précisa Gwen par rapport à l’annonce de la grossesse. Elle n’avait pas besoin de rappeler le mauvais souvenir de la perte d’Echo, puis de l’enfant. Lizzie savait parfaitement ce à quoi elle faisait référence, inutile de revenir davantage sur les souvenirs douloureux. Maintenant que du temps s’était écoulé et que les blessures commençaient à… cicatriser un peu, que ce soit du côté de Rhys ou de Lizzie, la métisse avait décidé de tout stopper afin que son meilleur ami puisse enfin être avec la personne qu’il aimait vraiment. De son côté, la musicienne avait d’autres raisons dans son placard pour justifier la prolongation de son séjour à Tenby aux yeux de tous. Il était donc temps d’avancer. Gwen lança ainsi la conclusion la plus sensée de la soirée. « Il tient à toi, Lizzie. Vraiment. J’espère que tu trouveras en toi la force de comprendre sa loyauté amicale, de comprendre qu’il en a souffert et qu’après tout ce qui s’est passé, il a besoin de tout le monde possible mais surtout de toi. » La chanteuse pouvait se montrer assez persuasive de nature mais elle était pire que déterminée quand il s’agissait d’une question aussi importante que celle qui concernait son meilleur ami. Elle ne quitterait pas cette maison avant d’avoir gain de cause. Lizzie savait qu’elle avait été trop loin envers Rhys dans le cas où celui-ci aurait vraiment été en couple tandis que Gwen et le médecin avaient menti à tout le monde pour se protéger. Un point partout pour le mauvais comportement. Mauvais comportement qui s’accompagnait de son lot de raisons différentes. Les sentiments pour la Mathesson, l’amitié pour la Martins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyJeu 8 Juin - 18:34

And it feels like
Your entrance just caused the temperature to rise
You’d got a look in your eyes
As you snuck in the side

Si je n'étais pas assise, je crois que je serais tombée. Gwen prend enfin la parole et mon monde se retrouve retourné. Je ne comprends pas. Il me faut du temps, beaucoup de temps pour assimiler les paroles de la métisse et surtout, pour les digérer. Moi qui pensais que Gwen Martins venait chez moi pour m'interdire de revoir Rhys ou bien pour me gifler, je me retrouve abasourdie. Je l'interroge du regard, pour savoir s'il s'agit d'une blague, car très franchement, je ne comprends plus rien à cette conversation, mais la jeune femme m'aide à comprendre ce qu'il en est en ajoutant quelques détails primordiaux à son récit. Je déglutis, un noeud dans la gorge et un autre dans le ventre.

Alors pendant tout ce temps, c'était un mensonge ? Rhys m'a menti alors que je le pensais sincère avec moi, alors que moi, de mon côté j'étais incapable de lui dire autre chose que la vérité. Ils n'ont jamais été en couple.
Ca change tout. Ou bien, peut-être pas tant que ça ? Car s'ils n'ont jamais été en couple, pourquoi est-ce que je me sens toujours aussi coupable de l'avoir embrassé le soir de mon anniversaire ?
Je sais pourquoi... Parce que je le croyais encore en couple à ce moment là et que ça ne m'a pas empêché de franchir la limite. Je me suis détestée et je me déteste encore. Je lève les yeux vers Gwen, l'admirant encore un peu plus suite à cette déclaration.
Et puis Rhys... Je suis blessée, certes, mais je n'arrive pas à lui en vouloir. Je ne veux pas lui en vouloir. Son geste, c'était par amitié et je suppose que j'aurais pu faire exactement la même chose avec Caleb, même si pour sûr, je n'aurais jamais été capable de jouer aussi bien la comédie.

J'ai envie de parler, de dire à Gwen ce que je ressens, mais quand ma bouche s'ouvre, aucun son n'en sort. Je reste muette, perdue, confuse. Je me masse les tempes dans un réflexe pour mieux assimiler cette histoire et je trouve enfin le courage de dire quelque chose. « Ouah. Alors là... Si je m'étais attendue à ça... » Je m'enfonce un peu plus dans le canapé, à la recherche d'un nouveau soutien quand j'ai l'impression que mon corps va me lâcher sous le coup de l'émotion.
Pendant tout ce temps, est-ce qu'il était réel avec moi, malgré tout ça ? C'est une question que je vais devoir lui poser en face à face car pour l'heure, Gwen ne peut pas répondre pour le jeune homme. Quoi que... Elle n'hésite pas à dire qu'il tient à moi et ça, même si ça me conforte dans mon sentiment, je ne sais toujours pas quoi en penser. Est-ce que secrètement il se moquait de moi car je croyais à cette mascarade ? Et puis... Pourquoi ne m'a-t-il pas mis dans la confidence s'il tenait tant que ça à moi ? Après tout, nous nous apprêtions à devenir parents et je ne connaissais même pas la véritable situation de Rhys. Je m'en veux d'avoir été aussi aveugle, comme je leur en veux un peu de ne pas m'avoir dit la vérité.

Cependant, Gwen devait avoir ses raisons, des raisons personnelles et certainement qu'elle a dû demander le silence de Rhys. « Il sait que tu es ici ? Que tu es en train de tout me dire ? » J'ai aussi envie de demander ce qui a motivé la Martins à venir tout m'avouer aujourd'hui, si ça a un quelconque rapport avec le baiser échangé, mais j'hésite. Et si Rhys ne l'a pas mise au courant ?
Je mets mon cerveau au mode stand-by, car clairement, je me pose beaucoup trop de questions et ces dernières m'empêchent de voir l'essentiel de ce qui est dit : Rhys n'est pas en couple. « Merci de me dire tout ça... » Que je reprends avec un sourire contrit sur les lèvres. Je suis encore sous le choc, certes, mais j'essaye de me faire à cette idée. Et dire qu'il y a quelques minutes j'étais en train de dire à Gwen que j'étais prête à sacrifier ma relation avec Rhys pour qu'ils puissent avoir une relation de couple.
Je regarde la métisse et je me demande si moi aussi je dois faire preuve d'honnêteté en plus évoquant le baiser. A priori, on pourrait se dire que comme ils n'étaient pas réellement ensemble, ce n'est pas grave, mais si... Ca l'est et je ne vais pas réussir à passer outre.  « Moi aussi je tiens à lui... Et encore, c'est un euphémisme... Je l'aime. » Dis-je dans un souffle, surprise de mes propres propos. « Je... Je ne l'avais encore jamais dis à personne. » En même temps, ce n'est pas correct d'aimer l'homme d'une autre et encore moins de l'assumer. « Le soir de mon anniversaire... Il m'avait préparé une soirée magnifique et... Je l'ai embrassé. » Je me pince les lèvres, mal à l'aise, mais sentant que moi aussi, je dois être honnête avec la jeune femme. « C'était un moment d'égarement, et directement je l'ai repoussé, mais, je voulais te le dire. Etre honnête avec toi comme tu l'es avec moi. D'ailleurs, j'ai cru que ta visite était due à ça... Je suis désolée et j'espère que tu sauras me pardonner. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyLun 19 Juin - 19:21




Après avoir révélé la vérité à Lizzie, Gwen attendit patiemment qu’elle digère les informations. Quelques secondes de battement s’écoulèrent, une fraction de temps précieuse et déterminante quant à la suite des événements. La blonde réfléchissait probablement à l’ensemble de la situation, se repassant les derniers mois très rapidement dans la tête. La métisse ne brisait pas le silence qui régnait, donnant le temps nécessaire à son hôtesse de se remettre de ses émotions. D’ailleurs, lorsque Lizzie tenta de retrouver la parole, elle bégaya sur les premières phrases, toujours abasourdie par la situation. C’était une histoire assez énorme à avaler mais dont les motivations ne partaient pas d’une mauvaise intention. Le mensonge qui l’avait entouré était sans doute le moins facile à accepter. Gwen lança un regard rassurant en direction de Lizzie, un regard signifiant que chaque mot prononcé était la plus stricte vérité désormais. Tout naturellement, la blonde posa l’une ou l’autre question. « Il sait que je voulais te voir dès que possible, oui. » En tout cas, Rhys l’avait compris. La métisse n’avait pas très envie de se justifier sur toutes les raisons, familiales de son côté, de ce jeu de rôle tordu mais si Lizzie lui posait davantage de questions, elle y répondrait comme elle l’avait promis à son meilleur ami.

Histoire d’appuyer ses propos un peu plus, Gwen ajouta quelques mots plus forts, un semblant d’excuse rarissime chez elle. « Je suis désolée que notre amitié et surtout notre fausse relation aient pu toucher à vos sentiments, c’est la raison pour laquelle il était important pour moi de venir te voir. De tout mettre à plat. A sa façon à lui, il a toujours voulu faire pour un mieux. » Après quelques secondes de nouveau silence, l’enseignante la remercia alors simplement de lui avoir tout révélé et enchaina elle-même par un autre aveu. Elle l’aimait, rien de nouveau jusqu’à présent mais elle avoua l’avoir embrassé le soir de son anniversaire. Gwen sourcilla à peine, restant impassible face à cette dernière nouveauté dans l’équation, mais encore une fois, rien de surprenant ni d’outrageux dans le sens où elle n’était pas la petite amie officielle de Rhys, Lizzie avait simplement besoin de lui dire la vérité afin de se sentir mieux. C’était sans doute la première fois où elle pouvait assumer son amour pour le Blake sans avoir à s’en sentir honteuse ou coupable. Elle le faisait en repartant sur de bonnes bases. « Je comprends ta démarche de me le dire, parce qu’à ce moment-là, tu nous croyais ensemble et que si nous l’avions vraiment été… ça aurait coincé quelque part. Je pense qu’on a tous nos torts dans cette histoire, nos propres raisons… et que la meilleure chose à faire serait d’aller de l’avant. Puisque nous ne sommes pas ensemble, tu ne dois te faire pardonner de rien mais ton honnêteté est tout à ton honneur. Comme dit, j’espère aussi que tu pourras comprendre la démarche que j’ai eu aujourd’hui en venant te voir. Vous avez perdu assez de temps, tu ne crois pas ? »

Puisque l’heure était aux confidences et à l’honnêteté, Gwen baissa les yeux une fraction de seconde, son seul point faible de la conversation allait arriver, mais elle releva aussitôt les prunelles pour affronter les derniers propos qui lui venaient en tête. « Je t’avoue que pendant un moment, j’ai eu peur qu’il s’éloigne, que notre amitié change de par votre possible relation… On a été très proches pendant longtemps, mais il m’a assuré que rien ne changerait si ça arrivait, et je vois bien que tu ne seras pas une personne à essayer de l’éloigner de ses proches non plus, au contraire, tu l’apaises… Alors, j’aimerai qu’il soit à nouveau heureux après tout ce qui s’est passé, qu’il se sente enfin à sa place. » Elle esquissa un sourire et se tut. Gwen en avait désormais suffisamment dit pour que tout s’œuvre désormais naturellement entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyMer 21 Juin - 0:53

And it feels like
Your entrance just caused the temperature to rise
You’d got a look in your eyes
As you snuck in the side

Il y a ces quelques minutes de battement durant lesquelles, je revis chaque moment passés en compagnie de Rhys. Tous ces instants, teintés de mensonges malgré eux, me laissent un goût amer en bouche. Mais c'est justement cette vérité nouvelle qui me pousse à me confier à mon tour à Gwen sur l'histoire du baiser. Une histoire qui jusqu'ici m'a broyé l'estomac et qui encore aujourd'hui, me fait tout drôle. C'est pour cette raison, alors, que Rhys a poursuivit ce baiser ? Pour ça qu'il a cherché à me rattraper alors que j'étais en train de m'enfuir, rouge de honte ? Je ne peux pas parler pour lui, mais Gwen me dit que ce n'est pas la peine de m'excuser et sur ce point, je suis en désaccord avec elle. Je secoue la tête, sentant les larmes me monter aux yeux, ces larmes qui me provoquent une migraine intenable mais que j'essaye de retenir autant que possible.
« S'il te plait, Gwen… Laisse moi m'excuser. » Commence-je, des sanglots dans la voix. J'y tiens, et plus que ça, c'est un devoir. « Le dernier petit-ami que j'ai eu… C'était mon fiancé, même. Il m'a trompé. C'est une des plus grosses humiliations que j'ai vécu et j'ai mis un moment à m'en remettre. » Pour ainsi dire, je ne crois pas que j'en étais encore remise cette fois où je me suis pendue au cou de Rhys et où je l'ai mené dans ma chambre à coucher. « Tu n'imagines pas à quel point je me suis détestée d'avoir embrassé Rhys ce soir là, même si je me suis reprise assez rapidement. T'es une femme merveilleuse et je m'en voulais tellement… Je n'ai jamais voulu te blesser ou te manquer de respect. » Stressée, je me retrouve à jouer avec mes doigts tandis que je m'apprête à reprendre la parole. « Que votre couple soit réel ou non, ça ne change pas ce que j'ai fait, parce que sur le moment, je croyais que vous étiez ensemble, alors si, Gwen… Je te demande de me pardonner s'il te plait. »

C'est trop d'émotions d'un coup, mais petit à petit, je tente de me remettre de l'énorme aveu de Gwen. Je me demande comment est-ce qu'ils ont pu le cacher aussi bien, pendant autant de temps, mais je suppose que quand on a pas le choix, on fait ce qu'on peut, on se surpasse et on réussit. Je soupire longuement et je secoue la tête une nouvelle fois, faisant face à ce dilemme intérieur qui continue de me prendre aux tripes. « Tu dis qu'il tient à moi et je sais que j'ai des sentiments pour lui, mais… Est-ce que je suis vraiment celle qui lui faut ? J'en sais rien, Gwen… Par là, je veux dire que je ne suis pas sûre d'être celle qui puisse le rendre heureux. » Non, parce que depuis ce fameux baiser, j'ai arrêté de me considérer comme une bonne personne, j'ai arrêté d'avoir l'espoir de vivre un jour cette belle histoire d'amour, parce que je ne la mérite pas.

J'ai mal au coeur, mais c'est la conséquence due à l'affrontement de mes propres actions qui datent d'il y a quelques jours déjà. « Il ne s'éloignera pas… Il n'est pas comme ça. » Ou plutôt, il n'est plus comme ça, parce que je ne me souviens que trop bien de son abandon il y a huit ans, quand il est parti pour Oxford, pour vivre la grande vie et qu'il a arrêté de nous donner des nouvelles pour ne finalement devenir qu'un lointain souvenir. Au début, j'avais peur qu'il reparte, mais il a réussi à gagner à ma confiance, à me faire comprendre qu'il ne partira plus. Donc forcément, il ne s'éloignera pas de sa meilleure amie non plus.
Je relève la tête vers la métisse. « Ca fait beaucoup d'informations à digérer quand même… Vous jouez super bien la comédie, je dois admettre… » Dis-je tout de même en forçant un sourire, puis c'est à cet instant que me vient une question qui me paraît légitime que je ne peux m'empêcher de poser. « Est-ce que Caleb était au courant pour toi et Rhys ? » Après tout, Rhys était aussi proche de Caleb qu'il l'était de moi, sans compte que la Martins est l'ex petite-amie du Donovan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyDim 2 Juil - 12:09



Lizzie tenait vraiment à s’excuser pour ce qui s’était passé entre Rhys et elle. Au moment où le baiser s’était produit entre eux, elle ignorait que Gwen et lui n’étaient pas vraiment en couple et elle se sentait coupable d’avoir craqué pour un homme déjà pris et avoir ainsi manqué de respect envers sa ‘petite amie’. C’était d’autant plus important pour la blonde qu’elle avait déjà été trompée par son fiancé auparavant et qu’elle avait très mal vécu cette période. Elle savait donc ce que ça faisait et elle s’en voulait d’avoir failli passer par la même voie. La métisse leva donc les yeux vers elle afin de lui répondre tout aussi honnêtement. « Si nous avions vraiment été en couple, alors oui, j’aurai peut-être trouvé la force de te pardonner mais je n’aurai plus voulu que tu l’approches après ça et inversément. Je vois bien que tu t’en veux, que tu as ta conscience pour toi et que ce n’est pas quelque chose qui se serait reproduit avant que tout soit clair. Les circonstances étant différentes, j’accepte et je réaffirme qu’il n’y a aucun problème entre toi et moi. » Gwen ne pouvait pas être plus honnête qu’elle venait de l’être. Si la situation avait été différente, elle aurait sans aucun doute exigé un éloignement entre eux à la clef sous peine d’une rupture aussi radicale que possible. Toutefois, puisqu’elle n’était pas vraiment en couple avec Rhys, elle ne pouvait pas leur en vouloir de quelque chose qu’elle ne ressentait pas pour le blond non plus. Le Blake était son meilleur ami, pas son amoureux. Rhys avait agi en connaissance de cause, pas Lizzie. Sa réaction de culpabilité était donc tout aussi compréhensible, mais il fallait aller de l’avant maintenant que l’histoire avait pris un angle nouveau pour elle même si Lizzie pouvait tout autant leur en vouloir de leur mensonge.

La blonde se remettait toujours difficilement de toutes ces émotions et révélations. Il était normal qu’elle ait besoin de temps pour tout encaisser. En un sens, les deux meilleurs amis avaient aussi manqué d’honnêteté envers leur entourage mais ils avaient leurs raisons. Gwen tenait à défendre Rhys sur ce point car s’il s’était tu, c’était par amitié pour elle, une amitié plus forte que tout à leur retour à Tenby, avant que d’autres éléments ne prennent de plus en plus d’importance à leur tour, comme les sentiments qu’il nourrissait pour Lizzie, l’arrivée du bébé avant que tout ne bascule… Inutile de revenir sur les tristes événements. La métisse encourageait désormais les deux amoureux à se dévoiler maintenant que le champ était libre et les vérités dites. Lizzie hésitait quant à la suite, pas certaine d’être celle qu’il lui fallait mais la chanteuse ne pouvait pas prédire l’avenir à leur place. « Je ne connais pas la réponse à cette question. Ce sera à vous de voir pour la suite. Je trouverai juste dommage que vous passiez à côté d’une belle histoire si vous tenez tous les deux l’un à l’autre. » L’avis de Gwen allait dans le sens positif parce que Rhys avait l’air d’être bien quand il était avec la blonde mais elle ne s’aventura pas plus loin sur la question vu tout ce qu’elle avait déjà formulé avant à ce sujet.

A son tour, la Mathesson essaya de rassurer la métisse par rapport à son meilleur ami, qu’il ne s’éloignerait pas, mais l’artiste en était déjà persuadée puisque Rhys le lui avait lui-même assuré. Lizzie avoua ensuite qu’il lui faudrait digérer toute l’histoire, précisant qu’ils avaient bien réussi à jouer la comédie… Tout le monde avait été dupé sur leur couple. Elle lui posa alors une question tout à fait normale. Caleb était-il au courant pour eux ? Lizzie allait bien vite se rendre compte que Rhys et la métisse n’avaient fait aucune différence, qu’ils l’avaient vraiment caché à tout le monde (excepté Andrew pour Gwen mais c’était à part). « Non, il l’ignore toujours. Vu notre passé à lui et moi, et ce qui s’est encore passé à son mariage… J’aimerai être celle qui le lui dira. Il pourrait ne pas le comprendre aussi bien que toi. » La métisse demandait donc à Lizzie de garder le silence le temps qu’elle aille voir Caleb, ce qui bien sûr devait se faire rapidement, il était le prochain sur la liste à devoir être mis au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyMar 4 Juil - 14:57

And it feels like
Your entrance just caused the temperature to rise
You’d got a look in your eyes
As you snuck in the side

Avoir la conscience pour soi, une image un peu étrange aujourd'hui et depuis l'histoire de ce baiser. Ca fait des semaines que je sens ma poitrine comprimée à cause de tous ces sentiments que je ressens pour le Blake, alors avoir la conscience pour soi, je ne sais pas si c'est approprié comme expression. Je regarde Gwen qui m'indique qu'il n'y a aucun problème entre nous et je hoche la tête, sachant que cet entrevue est déjà en train de me soulager même si j'ai encore du mal à digérer toute cette affaire.
« Merci. » Réponds-je, laconique, parce qu'elle accepte mes excuses, même si elle continue à dire qu'elles n'ont pas lieu d'être. A mon sens, si, elles étaient obligatoires, et je me sens mieux maintenant que j'ai vidé mon sac, maintenant que je ne cache plus rien à la métisse. Oui, ça va mieux à présent... Même si je confie à la Martins que je ne suis pas certaine d'être celle qu'il faut à son meilleur ami. En effet, ce sera à nous de voir pour la suite, mais déjà, comment savoir ce qu'en pense Rhys alors que je n'ai même pas été capable de lui donner son enfant... Que je ne le pourrais jamais.

Oui, les révélations de Gwen font du bien, mais elles ne peuvent pas tout résoudre. Elle dit que ce serait dommage qu'on passe à côté d'une belle histoire et même si j'approuve la pensée, j'ai peur que la belle histoire se termine mal avant même de commencer. Peut-être parce que jusque là je n'ai jamais eu de chance en amour, que j'ai du mal à faire confiance depuis qu'on m'a trompé, que j'ai peur que Rhys m'en veut pour ne pas avoir été suffisamment forte pour mener la grossesse à terme. Il niera toujours, mais au fond de lui, je ne sais pas ce qu'il en pense. Je sais que moi, je me déteste toujours autant et je repense souvent à ce que la vie aurait pu être avec un dénouement un peu plus heureux.  

Je termine par demander à la visiteuse si Caleb est lui aussi au courant - étant donné que je suis souvent la dernière au courant de tout - et elle me surprend en m'avouant que non, le Donovan n'a pas été mis dans la confidence. Un peu étonnée, je hoche la tête et j'écoute les explications de la Martins. En effet, vu la relation qu'ils entretenaient avant le départ à Londres de la demoiselle, il y a de quoi se poser des questions sur sa réaction. Je comprends donc que Gwen compte le lui dire, un peu comme si elle faisait une tournée pour annoncer la supercherie avant de mettre en scène la future fausse rupture. « Ok, je vois. » Dis-je en prenant en compte les points abordés par la jeune femme. C'est vrai que Gwen s'était fait remarquée à ce mariage, avant que Rhys ne vienne la rejoindre. Et dire que ce mariage aussi est une supercherie... Je gratifie la brune d'un sourire encourageant. « Je suis sûre qu'il le comprendra... Qu'il prendra bien la nouvelle. » Caleb est quelqu'un de sensé et avec les explications que Gwen lui donnera, il comprendra forcément les motivations des deux amis. Aussi, il n'aura trop rien à dire puisque sa fausse relation, lui, il l'a emmené dans une église et il a signé des papiers qui le piège avec cette femme. « Et puis... Vous, au moins, vous n'avez pas poussé le vice jusqu'au mariage. » Conclus-je en levant les yeux au ciel. Je comprends pourquoi Caleb a fait ce qu'il a fait, mais j'aurais aimé être au courant avant de signer des papiers d'une importance capitale, qui resteront dans les registres de la ville jusqu'à bien longtemps après ma mort, des papiers qui me mêlent à une effraction assez grave, d'ailleurs. « Merci encore, de m'en avoir parlé. Je suis contente que tu l'aies fait. » Oui, après tout, j'ai même l'impression que la nouvelle passe mieux du fait que ce soit Gwen qui ait fait le déplacement pour m'annoncer tout ça. C'est vrai qu'on ne se connaît pas vraiment avec la brune... Elle est tellement différente, et même si on se fréquentait de temps en temps par l'intermédiaire de Caleb à l'époque où ils sortaient ensemble, j'ai l'impression que c'est notre première vraie conversation. « Rhys a de la chance d'avoir une amie comme toi. » Dis-je avec un sourire sincère cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen EmptyMar 4 Juil - 20:05



Dans un dialogue, Gwen n’avait pas souvent l’habitude d’être la plus loquace des deux. Lizzie s’était pas mal exprimé sur son faux pas vis-à-vis de la métisse alors que Rhys était en couple avec elle mais elle n’avait pas formulé beaucoup sur son ressenti par rapport à leur jeu de rôle. La bonne nouvelle, la plus importante du moins, était que Lizzie ne semblait pas leur en tenir rigueur, ce qui était de bon augure pour la suite entre le Blake et elle, du moins assez positif pour que leurs bons liens ne soient pas instantanément rompus. Ils n’allaient pas forcément se mettre ensemble dans l’immédiat mais la voie serait désormais libre pour qu’ils avancent dans ce sens sans avoir à se soucier pour le couple de l’un ou l’autre. Rhys serait aussi certainement mieux dans sa tête puisqu’il pourrait à nouveau agir en étant plus ou moins lui-même. Lizzie n’était pas au bout de ses surprises si elle apprenait un jour la vérité concernant le faux médecin mais cette partie-là de l’histoire ne serait pas de la responsabilité de Gwen. Les deux jeunes femmes avaient donc mis cartes sur table sur tous les sujets qui leur paraissaient importants et elles discutaient justement d’un des derniers points essentiels sur la question : Caleb avait-il été mis au courant ? Non, justement. Il était toujours dans l’ignorance. De par leur lien particulier, la métisse tenait à lui annoncer la nouvelle en personne et ne pas encore passer par un intermédiaire à moins que Rhys ne veuille s’en charger, toutefois elle préférait que ce ne soit pas quelqu’un d’autre que le Blake ou elle qui s’en occupe. Pourquoi ? Tout simplement parce que la vérité devait venir des personnes directement concernées et ne pas être rapportée indirectement et de façon biaisée. Lizzie accepta sa demande et chercha à la rassurer quant à la réaction de son meilleur ami. Après tout, elle était la personne qui avait été la plus proche de lui ces dernières années alors son avis n’était pas dénué d’intérêt. « C’est possible. Mais notre relation a toujours été assez compliquée… enfin merci de me laisser le lui annoncer. » A l’époque où Caleb et Gwen s’étaient quittés, ils ne l’avaient pas fait en de mauvais termes mais parce qu’ils avaient pensé que c’était la meilleure option vu la distance. Leur relation ne s’était jamais finie officiellement, ni pour de mauvaises raisons, il n’y avait pas eu d’éclats, ils n’avaient juste pas continué. Alors aujourd’hui, ils affirmaient à tout le monde que tout était enterré mais en vrai les deux n’avaient pas cherché à réveiller le passé, parce qu’ils savaient une vérité que les autres ignoraient. C’était mieux d’avoir terminé sur une bonne note et le risque était trop grand de tout abîmer s’ils reprenaient où ils en étaient restés avec comme prix éventuel leur amitié désormais assez bonne si la situation ne se passait pas bien entre eux. La phrase qu’ajouta ensuite Lizzie apporta néanmoins un argument de poids à la discussion. Il était vrai que Caleb pourrait difficilement discuter puisque lui avait conduit la comédie jusqu’à célébrer un faux mariage, pour une relation tout aussi fausse et superficielle. Visiblement, la blonde appréciait moyennement la mascarade aussi même si elle n’avait rien manifesté directement à la cérémonie. Gwen esquissa un sourire entendu, d’autant que l’institutrice la remercia une nouvelle fois de lui en avoir parlé. « C’est normal. C’était le minimum. Je suis contente d’avoir eu l’occasion de le faire. » Répondit-elle assez naturellement. Lizzie et Caleb étaient leurs deux amis les plus proches, la blonde pour Rhys, le vétérinaire pour la métisse. La jeune femme prolongea son sourire lorsque son hôtesse ajouta que le Blake avait de la chance d’avoir une amie comme elle. La chanteuse ignorait si cette phrase était vraie à tous les niveaux mais il fallait reconnaître que les deux meilleurs amis se soutenaient en toutes circonstances et c’était déjà assez exceptionnel. « J’ai beaucoup de chance de l’avoir aussi. » Lizzie savait ce que cela représentait, puisqu’elle vivait une amitié assez similaire avec Caleb. Celle qui régnait entre Rhys et Gwen n’avait cependant pas encore révélé toute son étendue puisqu’elle était au courant des grandes lignes de ce qui s’était passé dans sa vie au cours de sa période londonienne et vice versa, mais ces histoires-là ouvriraient un autre chapitre. Les deux jeunes femmes discutèrent ensuite de quelques sujets plus généraux, lorsqu’enfin la métisse estima qu’il était temps de prendre congé. « Si tu as d’autres questions, à ce sujet ou d’autres… N’hésite pas. » D’autres interrogations s’inviteraient peut-être dans la tête de Lizzie, des interrogations auxquelles elle ne pensait pas dans l’immédiat, et Gwen ne verrait aucun inconvénient à y répondre, préférant dissiper toutes les zones d’ombre possibles. « J’espère sincèrement que ça fonctionnera pour vous deux. » Elle se leva ensuite et adressa quelques derniers mots de politesse envers la jeune femme avant de partir pour de bon. La glace était désormais brisée entre la blonde et la brune.


Sujet terminé The element of surprise. Gwen 482748114
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
The element of surprise. Gwen Empty
MessageSujet: Re: The element of surprise. Gwen   The element of surprise. Gwen Empty

Revenir en haut Aller en bas

The element of surprise. Gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP terminés-