WHISPERS DOWN THE LANE ✿
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
Avez-vous entendu parler de la foire d’automne ? Je crois que c’est la Mairie qui a mis ça en place. Je me réjouis de voir tout cela : il y a des animations pour les enfants, des stands d’artistes, je crois qu’ils vont monter une pièces de théâtre aussi. Sans compter que les commerçants et restaurateurs locaux proposent de bonnes choses à manger…Il y a toujours quelque chose à y faire, peut-être que ça vous plairait. Retrouvez le résumé détaillé de l’intrigue ici !
Tenby, novembre 2020
8°C/11°C ♣ Alors que l’hiver s’approche à grands pas, l’automne s’est bien installée et la pluie balaye régulièrement Tenby. Le fameux brouillard anglais se fait de plus en plus fréquent, alors que les pêcheurs espacent leurs sorties en mer. Quelques tempêtes sont à prévoir, ne vous promenez pas trop en front de mer par grand vent !
La foire fait l’objet de toutes sortes de rumeurs…Tout cela va être riche en événements. C'est toujours une telle joie de voir de l'animation à Tenby, en plus Et puis on a besoin de souffler un peu après toute cette histoire d'incendie... Et vous, allez vous y faire un tour ? Donnez votre avis ici !
-43%
Le deal à ne pas rater :
Souris Gaming sans fil Logitech G903 LIGHTSPEED
84.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez

Prédiction de Ana-Sofia Reyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyMar 22 Nov - 19:33

Et si je n'avais pas avorté ?
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Marabouté
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Docteur Marabouté
TON PSEUDO : Dr. Marabouté
TON AVATAR : Ma splendeur interstellaire
TES CRÉDITS : Sitting Duck.
RAGOTS PARTAGÉS : 46
POINTS : 82
ARRIVÉE À TENBY : 15/05/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : J'ai assisté à plusieurs passages de comètes, si c'est votre question
CÔTÉ COEUR : C'est le votre qui m'intéresse... enfin, vos relations amoureuses, je veux dire
PROFESSION : Expert en voyance et futur alternatif
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyJeu 5 Jan - 7:51


"Lorsque tu as découvert ta grossesse, tu as tout de suite voulu y mettre un terme. Toi, mère ? Jamais ! Et, vu ta situation, hors de question de suivre une procédure médicale. Bien décidée à te débrouiller seule, tu t'étais concoctée une boisson abortive. Mais, au moment de la boire, tu fus prise d'un doute, un doute qui t'empêcha de mettre ton plan en action.
Huit mois plus tard environ, te voilà mère. Lors de ta grossesse, tu as pu compter sur le soutien de ton colocataire, et de quelques personnes qui, de vagues connaissances, se sont révélées être des amis et des soutiens indéfectibles. Les premiers mois de maternité ont été très durs : persuadée de ne pas avoir la fibre maternelle, tu as même hésité à confier le bébé à quelqu'un qui serait plus à même d'en prendre soin. Mais un de tes proches t'en a empêché et a su te redonner espoir.
Avec le temps, tu t'es aussi rapprochée d'un homme. Plus liés par ton enfant que par un romantisme quelconque, plus amis qu'amoureux, vous emménagez même ensemble, loin de Tenby et de ses racontars. Vous formez une drôle de famille, qui interroge beaucoup, mais vous arrivez à un équilibre satisfaisant. Vous vous mariez même, afin que tu puisses régulariser ta situation ici. Des amants, tu en as quelques-uns, en accord avec ton fameux mari.
Bien entendu, plus question de continuer tes activités illégales. Tu as donc décidé à te trouver une formation, puis un emploi, qui t'ennuie. Tu aspires à plus et ta routine te frustre régulièrement, ce qui fait que tu traverses des mini-crises existentielles et disparaît de la circulation une ou deux fois par an environ. Parfois, tu songes encore à Alejandro, à ta vie au Mexique. Tu redoutes le moment où ton passé te rattrapera, tout autant que tu espères qu'une telle chose arrive afin de te délivrer de ton traintrain."



Voici le futur alternatif que Dr Marabouté a pu lire, bien sûr, les détails restent flous. Libre à toi de les jouer, de les continuer, de les faire vivre dans un voire plusieurs sujets. Pour faciliter le jeu, le nom d'aucun autre personnage n'a été mentionné : cela te permet de jouer avec qui tu le souhaites !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyVen 6 Jan - 13:48

If being wrong's a crime
I'm serving forever

C'est l'hiver : la neige, le froid, le givre, le vent... Tout un champ lexical que je ne supporte pas mieux peu importe les années passées en Europe. C'est l'hiver et au lieu de rentrer gentiment à la maison rejoindre Emrys et la petite, je me sauve. Je prends le large. Ce n'est pas la première fois et je laisse la voiture pourrir sur le parking de l'aéroport pour prendre le vol le plus intéressant. Je n'ai plus peur de voyager, ou du moins d'être retrouvée, maintenant que je porte le nom d'Emrys alors je ne me prive plus. Un allé simple pour Palma de Mallorca. L'avion part dans quelques heures et en attendant, j'en profite pour faire quelques achats dans l'aéroport. Je ne réfléchis pas forcément à ce que je fais. Je me laisse porter par le vent et j'attends de trouver cette chose qui me manque. J'espère la trouver.
Il est bien gentil Emrys, et j'apprécie ce qu'il fait pour moi. Je l'apprécie, lui. Puis... il y a Estrella... Estrella qui grandit et qui fêtera bientôt ses quatre ans. Ils sont beaux ensemble, Emrys et Ella et quand je vois la façon dont il s'en occupe, je sais qu'il est parfait pour le rôle, qu'il est la meilleure chose qui aurait pu lui arriver. Elle n'est pas trop difficile comme enfant, ou alors c'est peut-être parce que je passe moins de temps avec elle que ce que je devrais, que je m'en débarrasse à la première difficulté, au premier refus de sa part. Et pourtant, c'est probablement pour elle que je ressens le sentiment le plus fort. De l'amour ? Peut-être. Plus les mois passent et plus elle ressemble à son père, avec ses yeux clairs, entre le vert et le bleu et ses cheveux foncés. Elle ressemble à Alejandro et le simple fait de la regarder me rappelle ce que j'ai dû abandonner pour me protéger. Je l'ai fait pour de bonnes raisons et je ne regrette pas mes choix, pourtant je suis lasse de cette routine ennuyeuse. Qui aurait pu penser que c'était si ennuyeux d'être à l'accueil d'un cabinet médical ? Rien de palpitant n'arrive et l'ennui devient mon fardeau.
En vol pour Palma, j'oublie tout et je trouve un peu de répit à l'idée de m'amuser, de parler ma langue natale et d'oublier ma vie, mon statut de mère que j'accomplis si mal. Le téléphone reste coupé, bien évidemment et ce pendant les deux semaines de folie que je m'octroie.
Le retour se fait toujours un peu aléatoirement, quand il ne me reste plus d'argent, juste ce qu'il faut pour me payer le billet d'avion retour.

Par le hublot, je regarde les villes se dessiner au loin, la mer. Les gens autour de moi parlent entre eux. Ils sont des familles ou des amis, ils reviennent de leurs vacances d'hiver et même s'ils sont déçus de rentrer, tous semblent apprécier le temps qui passe. Je me demande quelle bande d’attardés ils peuvent bien être. Moi je suis frustrée. Je n'ai toujours pas trouvé ce qui me manquait, ce qui me donnerait cette étincelle et qui me comblerait.  
L'avion se pose à Cardiff en pleine journée et le temps que je rentre à la maison, c'est le milieu d'après midi. Tant mieux. Estrella sera à l'école et Emrys sera au travail. Je n'allume toujours pas mon téléphone, désirant plus que tout me reposer quelques heures pour me remettre de ces deux semaines. J'étais partie avec mon sac à main, mais je reviens avec une valise et cette dernière contient tout ce que j'ai dû m'acheter sur place : des vêtements principalement entre autres choses. Je rentre et comme prévu, la maison est vide, alors je laisse mes affaires en plan et je retrouve le confort du lit sur lequel je m'endors aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3) - Hôpital Trys.


RAGOTS PARTAGÉS : 687
POINTS : 2468
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyMar 10 Jan - 20:45



Lorsqu’il rentra à la maison ce soir-là après avoir été cherché Estrella à la maternelle, Emrys constata l’absence d’Ana dans la maison. Il avait compris depuis quelques temps déjà qu’elle avait besoin de disparaître une ou deux fois par an pendant plusieurs jours et il ne s’en inquiétait même plus. L’ancien reporter ne chercha même pas à la joindre, sachant pertinemment qu’elle ne répondrait pas et qu’elle avait probablement coupé tout moyen de la contacter. La Mexicaine n’avait d’ailleurs pas laissé de mot pour signaler son départ. Non. Il en avait pris l’habitude et ne lui en tenait cure, la seule chose qu’il déplorait était davantage qu’il se retrouvait forcé de devoir aménager ses obligations professionnelles pour garder Estrella au mieux, ce qui était un moindre mal en comparaison de ce que devait vivre la petite - l’absence incompréhensible de sa mère des jours durant. Difficile de lui expliquer le besoin d’évasion de celle qui l’avait mise au monde, quitte à ce qu’elle l’abandonne parfois deux à trois semaines entières sans même la prévenir. Ana n’avait pas beaucoup de considération et même si Emrys tolérait ses comportements, il le lui faisait parfois remarquer pour la recadrer par rapport à sa fille. Lui s’en fichait par rapport à lui, il avait accepté de jouer le jeu de cette vie par goût d’aventure et de facilité, par envie d’aider une famille alors que lui n’avait plus spécialement le goût d’en fonder une après la perte de Léa. Ella cependant n’était pas en âge d’avoir une mère qui s’absentait trop longtemps et Emrys avait déjà averti Ana que si elle s’absentait plus de vingt jours sans prévenir, il en demanderait la garde. Il avait déjà adopté la fillette à son nom, alors ce ne serait qu’une formalité par rapport à la vie qu’elle menait car le brun s’était attaché à la petite et ferait passer son bien-être avant. C’était sa seule condition. Ainsi, la Mexicaine était toujours revenue avant cette limite. Jusqu’à quand ? Telle était la question. En effet, cette routine et ces habitudes commençaient à l’ennuyer aussi alors il faudrait en parler quand elle reviendrait, rediscuter de certains points. Emrys était un aventurier, un curieux du monde, il n’était pas fait pour rester accroché à Tenby à vie. La vie suivit son court tout le temps de l’absence d’Ana, Estrella pleurant parfois de ne pas avoir sa présence maternelle et se réfugiant dans les bras de celui qu’elle considérait comme son père.

Nouvelle soirée, différente cette fois cependant. Ana était rentrée. Ses affaires étaient abandonnées en plan près de l’entrée. Emrys ne s’arrêta pas dans le vestibule et laissa la petite jouer dans le salon, toujours un œil sur elle tandis qu’il prépara le dîner. Il installa la table et ils mangèrent rapidement mais Estrella ne tenait pas en place : sa mère était rentrée. Le brun eut un pincement au cœur de la voir encore dans son innocence enfantine. Comme la soirée avançait, il emmena la petite à l’étage et lui donna son bain avant de lui enfiler ses vêtements de nuit. Vu qu’il commençait à se faire tard – tard pour un petit bout en tout cas -, Emrys estima qu’Ana avait suffisamment dormi pour que sa fille puisse la voir avant d’aller dormir. Elle n’avait qu’à prendre ses responsabilités et si elle n’était pas contente, c’était la même chose. « Viens, on va voir maman. » Proposa-t-il en prenant la main de la petite. Lorsqu’il ouvrit la porte de la chambre, Estrella bondit dans le lit en direction de sa mère.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptySam 14 Jan - 17:33

If being wrong's a crime
I'm serving forever

Je tombe instantanément dans les bras de Morphée, trop fatiguée pour même penser à me changer. Dormir en jeans n'est pas ce qu'il y a de plus confortable, mais vu mon état de fatigue, je m'en moque bien. De plus, retrouver le froid du Pays de Galles ne me motive pas vraiment à me déshabiller pour enfiler d'autres vêtements. Je reste tel quel, avec mon jeans, mon débardeur et mon pull et qu'importe si je finis par mourir de chaud après ma longue sieste. Sieste qui est agitée au final si bien que j'entends la porte claquer au retour d'Emrys. J'entends, sa voix grave et celle beaucoup plus fluette d'Estrella qui semble toujours aussi pleine de vie et pleine de joie. J'ai beau les entendre, ça ne me suffit pas pour daigner ouvrir les yeux ou les rejoindre dans la cuisine. Je profite de ces derniers instants de calme et de paix, des moments de silence que je n'aurais jamais cru bénir avant d'être mère. Malgré l'agitation, je parviens même à retrouver le sommeil, un sommeil bien plus profond cette fois, même s'il ne dure que quelques minutes. Un sommeil lourd duquel j'ai du mal à me réveiller si bien que la petite doit bondir sur le lit quelques fois avant que je ne daigne lui accorder un regard. Tête contre l'oreiller, je me prépare mentalement quelques secondes, je force un sourire et je me retourne enfin pour attraper l'enfant et la blottir contre moi. « Hola preciosa. » C'est un réflexe de lui parler en espagnol et ça, depuis le jour de sa naissance. Toutefois, le fait de revenir de deux semaines à parler uniquement en espagnol rend les choses encore plus naturelles. Je l'embrasse sur la joue alors qu'elle est tout excitée. C'est bien trop de démonstration d'amour que je ne peux le supporter, surtout que les rire de la petite commencent à me faire mal à la tête alors doucement je fais en sorte qu'elle vienne s'assoir contre moi et qu'elle se calme. Quelques caresses sur ses longs cheveux suffisent à faire le tour et quelques secondes plus tard, elle semble plus apaisée. Comme quand elle était petite, Estrella demande beaucoup de contact, alors je la garde tout contre moi, proche du coeur. « Te extrañé. » Et on fait un bisou papillon.
Je n'ai pas encore croisé le regard d'Emrys et j'essaye de retarder ce moment. Je ne sais même pas s'il a essayé de me contacter pendant toute mon absence, mais je suppose que depuis le temps, il est habitué à mes fugues. Après un câlin que je juge suffisamment long et quelques mots doux adressés à ma fille, je lui somme d'aller dans sa chambre, lui affirmant que je ne tarderai pas à la rejoindre pour lui lire une histoire. Elle s'exécute et je me retrouve seule dans la chambre avec mon charmant mari, toujours aussi craquant, même si le fait de ne pas réussir à déchiffrer son expression faciale me pose un problème. Je m'extirpe du lit avec difficulté et je m'étire avant de m'avancer vers lui. « Tu attends que je dise que tu m'as manqué, toi aussi ? Alors… Tu m'as manqué, mon cher mari. » Je ne sais pas comment agir avec le jeune homme alors je préfère faire comme si de rien n'était, comme si je ne m'étais pas sauvée à l'aéroport pour prendre quelques congés que je ne mérite certainement pas. « T'as fait quoi à manger ce soir ? Je meurs de faim. »
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3) - Hôpital Trys.


RAGOTS PARTAGÉS : 687
POINTS : 2468
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyDim 12 Fév - 20:55



Emrys resta sur le seuil de la porte tout le temps qu’Estrella prit pour retrouver sa mère. Ana n’était évidemment pas pressée de la prendre dans ses bras mais elle l’accueillit finalement dans une étreinte fugace. La Mexicaine envoya sa fille dans sa chambre et leva ensuite les yeux vers son mari afin de lui adresser quelques mots. Emrys avait toujours aimé réussir à garder son impassibilité devant Ana. Elle ne devinait jamais à l’avance ses réactions. « Ce sont les vacances qui t’avaient manquée plutôt. Quelle destination cette fois ? » Répondit-il en esquissant un sourire, ne laissant toujours rien paraître. La brune ne le ferait pas plier avant un moment, elle ne devinerait aucunement ce qu’il pensait. C’était sa force à lui. L’indifférence, comme si le fait qu’elle était partie vingt jours n’avait pas compté. Le meilleur moyen de l’atteindre et de la surprendre était de la déstabiliser dans ses certitudes. « Tu as l’air de t’être bien amusée, alors tant mieux. » Meaning, Ana n’aurait plus besoin de fuguer avant un moment. Emrys ne cautionnait pas ses départs à long terme mais à la longue, il en avait pris l’habitude et ne perdait plus son temps à les empêcher. Ana était une grande fille, si elle avait besoin de ses escapades, libre à elle. C’était plus par rapport à Estrella qu’il avait posé cette limite des vingt jours, une limite qu’elle n’avait pas franchie car elle savait qu’il en demanderait la garde si elle abusait. Il n’était pas un emmerdeur, c’était la seule chose qu’il lui avait imposée. Pour le reste, qu’elle vive sa vie comme elle l’entende, voit d’autres hommes ou autre, il s’en fichait éperdument. Néanmoins, il avait pensé à tout autre chose pour son retour, une chose à laquelle elle ne s’attendrait absolument pas. Ce n’était pas pour tout de suite cependant. Emrys restait toujours impassible, même lorsqu’elle lui demanda ce qu’il avait préparé pour le dîner. Elle s’attendait sûrement à ce qu’il lui prépare une assiette à elle aussi, mais il déjoua le tout d’une pirouette. Son retour était synonyme de responsabilités à reprendre. « Je file sous la douche. Tu trouveras ce qu’il reste dans le frigo. N’oublie pas d’aller lire l’histoire que tu as promise à ta fille aussi. » Elle était coincée et devrait se débrouiller pour les prochaines dizaines de minutes. Toujours aussi imperceptible, Emrys lui déposa un baiser sur le front et partit ensuite dans la salle de bains en passant au préalable par la chambre de leur fille pour lui souhaiter bonne nuit.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyDim 19 Fév - 20:17

If being wrong's a crime
I'm serving forever

Un sourire amusé traverse mon visage à la rectification d'Emrys et je hausse les épaules, angélique. Il a raison, c'est sûr. Il faut dire qu'il commence à me connaître depuis le temps, qu'il est habitué à ces besoins presque viscéraux de m'évader, de tout claquer pendant quelques jours voire quelques semaines. A la recherche de l'inaccessible, j'essaye de trouver quelque chose, de me trouver… D'être heureuse, au moins une fois ou tout simplement de ressentir une émotion. Malgré tout, je vais contredire Emrys, même s'il a tout à fait raison et que nous le savons tous les deux.
« C'est l'espagnol qui me manquait. » Voilà de quoi lui donner une piste sur ma destination de vacances. « Palma de Mallorca. » Achève-je simplement pour répondre à sa question.
Je ne sais comment prendre sa réplique suivante. Avoir l'air de s'être bien amusé, n'est-ce pas une belle tournure pour dire qu'on a l'air fatigué ? Possible, et si c'était bien le sous-entendu, alors le jeune homme a encore une fois raison, car clairement, ces semaines à Palma furent violentes et la mère de famille tranquille que je suis devenue n'était plus habituée à autant de sorties et autant d'alcool. Fort heureusement, l'habitude est vite revenue et le rythme soutenu des soirées n'était pas si difficile à suivre, même si maintenant, la fatigue marque mon visage. Je hoche la tête. Oui, tant mieux. J'ai profité, c'est le moins que l'on puisse dire et même si j'aurais aimé profiter davantage, je me suis souvenue des quelques rappels à l'ordre qui planent au dessus de ma tête comme une épée de Damoclès.
Le ventre criant famine, je demande à mon époux ce qu'il a fait à manger et sa réponse me laisse perplexe, mais il ne me laisse pas vraiment le temps de réagit. Un baiser sur le front et déjà il s'éclipse en direction de la salle de bain, me laissant là, penaude, dans la chambre à coucher.

Je réalise que le retour à la réalité n'est pas si facile, comme à chaque fois, mais il faut faire avec, ce n'est pas comme si d'autres choix s'offraient à moi. Je me traine dans la cuisine pour au final ne pas trouver d'assiette m'étant destinée dans le frigo. La frustration et l'indignation prennent le pas sur mon appétit et je sors de la cuisine en soupirant. Tant pis. Il y a des soirs où je ne veux pas cuisiner et ce soir en est un. Lasse, je prends sur moi pour ne pas transmettre ces sentiments négatifs à ma fille et je vais la rejoindre dans sa chambre où elle m'attend déjà avec son livre sur les cuisses. Malgré mes absences récurrentes, elle n'oublie pas que les histoires que je lui lis sont uniquement en espagnol et le livre choisi est bel et bien dans ma langue natale. J'expédie plutôt rapidement l'histoire malgré le fait que la petite ne soit pas très fatiguée, et je lui promets de l'emmener le lendemain à l'école pour qu'elle daigne se calmer et coopérer.
A croire que j'ai encore besoin de quelques heures avant d'adopter pleinement mon rôle de mère qui devrait pourtant être permanent. Je l'embrasse et je l'abandonne dans sa chambre. Je referme la porte derrière moi, souffle longuement, ne pensant qu'à une chose pour me changer les idées… Emrys… J'avance vers la salle de bain et je frappe à la porte. « Je peux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3) - Hôpital Trys.


RAGOTS PARTAGÉS : 687
POINTS : 2468
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyVen 31 Mar - 9:27



Ana lui résuma son voyage en quelques mots mais Emrys la connaissait suffisamment pour deviner qu’elle lui servait un faux prétexte. Tous les deux savaient qu’elle avait besoin par période de s’évader de ce qu’elle considérait être devenu la prison de sa vie. Cette routine, ce train-train obligatoire, pour sa fille. Parfois, l’ancien reporter se demandait même pourquoi la Mexicaine avait choisi de garder le bébé si elle vivait cette vie comme une torture. L’enfant était encore trop petite pour s’en rendre compte, cependant il viendrait un moment où elle prendrait les absences répétées et prolongées de sa mère comme un non désir d’assumer son rôle, comme une forme d’abandon en d’autres termes. Ana avait une façon mystérieuse de se comporter et bien qu’elle avait sans doute ses raisons bien à elle, celle d’être devenue maman malgré tout restait la plus intrigante. Avait-elle vu en Estrella le moyen de garder une part de son père, un homme qu’elle avait aimé pendant une courte période ? Difficile à dire. Emrys n’avait jamais abordé le sujet de front avec elle, tout simplement parce qu’il ne souhaitait pas mettre la naissance de la petite en porte à faux de vive voix. Ainsi, il s’efforçait de compenser l’absence d’une présence paternelle et parfois maternelle, en se montrant extrêmement présent pour Estrella. Toutefois, les années défilaient, la petite grandissait et rien ne changeait. Les lassitudes d’Ana continuaient de se produire, pire elles survenaient de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. Il n’y avait qu’une seule façon de changer cette fameuse routine, casser les codes, la surprendre, lui mettre la réalité de la situation en pleine face. Emrys ne lui reprochait pas ces départs, elle était ainsi depuis le début, mais il voulait qu’elle se rendre compte que tôt ou tard, c’est Estrella qui ne comprendrait pas et en voudrait à sa mère. Le journaliste ne souhaitait pas arriver à un tel stade, auquel cas l’équilibre déjà fragile de cette famille ne tiendrait plus du tout. Il fallait resserrer les liens entre la mère et la fille, d’une façon ou d’une autre.

Emrys envoya paître Ana dans la cuisine le temps qu’il prenne une douche. Il l’entendit remonter peu de temps après, d’un pas plus lourd que précédemment, sans doute peu désireuse de se préparer à manger elle-même. En même temps, lui non plus n’était pas censé deviner qu’elle rentrerait aujourd’hui. Il entendit vaguement sa voix dans la chambre de la petite. Bien. Il se rendait compte que son absence de quelques minutes avait déjà porté ses fruits. Ana passait plus ou moins quelques minutes de son temps avec Estrella. La Mexicaine la coucha néanmoins un peu trop vite à son goût car elle rappliqua bien vite devant la porte de la salle de bains alors qu’il venait seulement de terminer de se sécher. Emrys n’était pas un idiot, il savait ce qu’elle voulait. Essayer de l’amadouer, se changer les idées. Il s’habilla rapidement et ouvrit enfin le loquet, fin prêt. « La salle de bains est tout à toi. » Répondit-il, légèrement fuyant. L’ancien reporter n’était pas de ceux qui cédaient aux charmes des femmes, pas même ceux d’Ana, s’il ne l’avait pas décidé. Entêté dans son idée, il planta donc la brune devant la porte et se rendit dans la chambre à coucher. Le jeune homme avait déjà planifié son coup avec quelques jours d’avance. Ana ne le verrait pas venir. Il se pencha légèrement et attrapa un sac rempli et préparé en dessous du lit. Il avait déjà prévenu la petite de ses intentions quand maman reviendrait. Lui aussi allait s’absenter pour un certain temps, deux semaines au moins sans aucune échappatoire pour Ana. Ses parents et sa sœur à lui ainsi que l’entourage amical proche des deux étaient aussi prévenus : ils ne devraient pas venir car la Reyes devait apprendre à gérer seule une situation aussi prolongée avec sa fille, même si les parents d’Emrys passeraient sans doute une fois ou deux pour voir comment tout se déroulerait – mais ça, elle ne le savait pas encore. Si Ana refusait, il pourrait toujours sortir la carte de son droit en tant que père adoptif. Il ne lui demandait pas la lune : juste de passer du temps avec sa fille. Quand il était là, tout allait bien, tout était cool, elle n’avait à s’inquiéter de rien. Comment tout se passerait en son absence ? Après tout, elle se donnait toujours le droit à des vacances. Il prendrait les siennes pour la première fois en plusieurs années. A voir si son absence porterait enfin ses fruits dans l’échange qu’Ana aurait avec sa fille. « On se revoit bientôt. » Lança-t-il sans aucune indication de destination ou de durée à l’instar des départs impromptus de sa chère épouse. Au moins, Emrys avait le cran de partir sous ses yeux et de ne pas attendre qu’elle soit au travail ou dieu sait où pour se décider. « Prends bien soin d’Estrella. Pour ce dont elle a besoin, tout est écrit dans un carnet que tu trouveras dans la cuisine. » Il n’était pas sans cœur pour la petite, qui le considérait comme son père, il avait au moins pensé à laisser quelques instructions de base dans le cas où la Mexicaine pataugerait complètement… parce qu’elle pataugerait les premiers jours. Sans plus de cérémonie, il descendit les escaliers, entendant la surprise non feinte de la brune. Elle n’aurait sûrement jamais pensé qu’il prendrait le risque de lui laisser sa fille tout seule malgré les risques. Justement, Ana comptait trop là-dessus pour s’en tirer à chaque fois. Aujourd’hui, il ne lui donnait pas le choix. Déterminé, Emrys ouvrit la porte d’entrée sans se retourner et la referma derrière lui. Il n’était pas sûr à cent pour cent de son plan mais tant pis. C’était à tenter pour la préservation de cette famille. Bon voyage.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyLun 10 Avr - 15:31

If being wrong's a crime
I'm serving forever

C'est par politesse que je demande au jeune homme si je peux entrer dans la salle de bain, mais finalement, j'aurais dû m'en abstenir quand je vois comment les choses tournent. C'est par politesse parce que je viens seulement de revenir et malgré son silence, je me dis qu'il m'en veut peut-être. C'est silencieux, mais je n'entends plus l'eau couler, ce qui signifie qu'il doit déjà être en train de se sécher, de s'habiller ou qui sait, de se raser. J'attends une ou deux minutes à peine et je vois le jeune homme sortir. Il ne m'en faut pas plus pour comprendre que ce n'est pas ce soir que j'aurais ce que je veux. Je le fusille du regard et je ne me gêne pas pour dire à voix haute ce que j'ai à dire.
« Ce n'était pas la salle de bain que je voulais, c'était toi. » Mais ça, il l'avait bien évidemment deviné. Qu'est-ce que je n'aime pas quand Emrys est fuyant ou distant alors que je recherche un peu d'affection de sa part. Pourtant, si je suis déjà agacée de voir le jeune homme longer le couloir sans me regarder, je suis loin de me douter de ce qui se trame.
Avec un mélange de colère, mais surtout, de frustration, je m'avance vers la chambre à coucher où s'est faufilé Emrys et c'est avec une grande stupeur que je le vois en sortir avec un sac bien rempli. Assurément, il n'a pas eu le temps de le préparer pendant les quelques secondes qu'il a passé seul dans la pièce. Cela ne peut vouloir dire qu'une chose : il avait tout prévu. Je déglutis, me sentant trahie et surtout mettant quelques secondes à comprendre ce qui se passe.
Est-ce qu'il est en train de me quitter ? Son sac parait un peu petit, mais serait-il en train de me faire comprendre que j'ai dépassé les bornes en faisant ce dernier voyage ? J'ai mal au coeur à l'idée de me faire quitter. Ce serait bien la première fois que ça m'arriverait. Pourtant les choses étaient claires entre nous dès le début et ce qui nous lie, c'est Estrella. Il peut me quitter moi, mais il ne pourrait pas la quitter elle. Intérieurement, je fulmine, divisée entre l'envie de lui sauter dessus pour le retenir et celle de lui ouvrir la porte pour qu'il disparaisse de ma vue plus rapidement. La mâchoire serrée, je ne suis même plus capable de le regarder en train de donner son petit spectacle. Et puis, il dit les mots "On se revoit bientôt." : ainsi, il va revenir. Je ne peux pas savoir quoi, et en fait, je n'ai même pas envie de le savoir. Je lui en veux tellement que je n'ai pas envie de le revoir de sitôt, surtout que ces dernières paroles ne manquent pas de faire grandir ma fureur et mon agressivité.
« Je sais ce dont ma fille a besoin ! » que je me mets à hurler du haut des escaliers pour me donner un peu de contenance sans penser à l'éventualité que mes cris peuvent réveiller la petite. Il passe la porte et je garde les dents serrées avant de me diriger vers la fenêtre du premier alors qu'il est encore dans l'allée.
« Tu n'as aucune idée de ce que tu es en train de faire. Je ne te promets pas qu'on sera encore là quand tu reviendras. » Des menaces à peine voilées parce que je n'arrive plus à penser clairement : la fatigue, la surprise, la colère et la frustration… Un ensemble qui me rend malade et je ferme la fenêtre brutalement pour rejoindre la chambre et penser à ce qu'il vient de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3) - Hôpital Trys.


RAGOTS PARTAGÉS : 687
POINTS : 2468
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyMar 16 Mai - 20:05



Ana n’était jamais dans la demi-mesure. Elle s’attendait à rentrer en mode normal et à être reçue comme une reine, pire à pouvoir disposer de lui comme bon lui semblait. Cette fois, il ne put garder le silence apparent qu’il conservait depuis son retour et il développa un peu plus son raisonnement. « Je ne suis pas un jouet disponible à tout va lorsque tu le décides. Ta fille non plus d’ailleurs. Tu sembles l’avoir oublié. Tu peux partir t’amuser des semaines, mais la vie ne s’arrête pas pour autant quand tu pars, alors ne nous demande pas de faire comme si de rien n’était à ton retour. Assume tes actes et les conséquences qui en découlent. » Non, Emrys n’avait pas envie de se taper Ana surtout lorsqu’elle jouait à madame la reine innocente. Il ne souhaitait pas mieux que de l’envoyer valser ce soir. D’ailleurs, il joignit le geste à la parole en continuant sur sa lancée. Le journaliste avait concocté un plan en l’absence de la Mexicaine, une idée qu’elle n’allait pas du tout apprécier. Pire, celle-ci la mettrait certainement dans une colère noire. Le journaliste ne voulait plus que tous ces départs excessifs continuent. Alors qu’Emrys descendit avec une valise prête, il ne put que remarquer l’air effaré d’Ana. « Tu vis exactement ce qu’on ressent quand tu te casses sans rien dire. Mais nous, on doit l’accepter, à chaque fois. Ce sentiment de trahison, d’abandon. Ta fille n’a pas encore cinq ans bordel ! C’est de sa mère dont elle a besoin, pas d’une femme qui s’en occupe juste quand elle se souvient qu’elle a une gamine. » Il marqua une pause et lui fit une nouvelle fois face avant d’ouvrir la porte. « Au début, je t’ai laissé faire. Tu en avais besoin et je pensais que ça changerait avec le temps. Mais non, rien n’évolue. Je n'ai rien dit avant parce que la petite ne s'en rendait pas compte, mais plus maintenant. Rien que l'autre jour Ella se demandait si tu étais partie à cause d'elle, si tu étais fâchée contre elle. Tu vas voir ce que ça fait. » Il sortit ensuite sans se retourner et lorsque la porte se referma derrière lui, elle balança la menace à laquelle il s’attendait. Dans sa peur, Ana devenait souvent prévisible. La Mexicaine sortit la carte de sa fille. Elle l’emmènerait dans un lieu où il ne les retrouverait jamais. Il l’entendit siffler les mots à travers la fenêtre ouverte. Emrys planta le sac au pied de la voiture et il rentra à nouveau dans la maison. Il monta à l’étage et fit face à Ana. « Si tu savais vraiment ce dont ta fille a besoin, tu cesserais de t’évanouir dans la nature pendant plusieurs semaines. Je te rappelle que je l’ai adopté et qu’aux yeux de la loi, je suis son père, que tu le veuilles ou non. Ose disparaître avec elle et tu deviendras une fugitive à vie. Après, tu veux vraiment des menaces ? Tu veux vraiment savoir, si on se déchire, qui ils choisiront comme parent pour l’avoir en garde exclusive entre une fille qui se tire tous les deux mois, au passé douteux, et quelqu’un constamment là ? » Il ne voulait tout de même pas en arriver là mais il n’hésitait pas à la recadrer dans la réalité de leur société. La mère avait souvent l’avantage, cependant entre eux, ce ne serait pas le cas, peu importe leur lien biologique ou non. Il la toisa du regard. « T’as vraiment cru que je partirai sans elle ? C’est mal me connaître. Je te testais pour voir comment tu réagirais et tu as exactement eu la réaction escomptée. Il est temps de tout remettre en question, Ana. Et de le faire avant qu’on parte avec Estrella. Parce qu’un jour, c’est toi qui rentreras à la maison, et nous qui ne serons plus là pour t’accueillir. C’est une promesse. »

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyLun 22 Mai - 11:26

If being wrong's a crime
I'm serving forever

C'est un revirement de situation que je n'aime pas du tout, à la limite du supportable. Je toise Emrys qui me déballe non sans me faire des reproches, qu'il n'est pas un jouet, que je dois être prête à assumer mes actes et les conséquences de ces derniers. La mâchoire serrée, j'écoute ce qu'il a à me dire sans répondre. J'avais faim en me réveillant… Et bien ce n'est plus le cas. J'étais fatiguée de ces deux semaines de folie… Ce n'est plus le cas non plus. Ce qu'il me reste : une colère grandissante de minute en minute quand je commence à saisir le coup qu'est en train de me faire Emrys. Il ne m'a jamais parlé de cette façon, jamais, alors forcément, j'ai du mal à encaisser. Pire, je ne veux pas encaisser ce comportement qui me rappelle trop bien celui d'Alejandro. Il poursuit les reproches quand il est sur le point de passer la porte d'entrée avec sa valise et je dois faire un effort surhumain pour ne pas exploser de rage au milieu de ce couloir.
Bien sûr que c'est de la faute d'Estrella si je pars, c'est de la faute d'Emrys aussi, de ce travail minable que je me suis trouvée, de ce train-train sans la moindre aventure. Je garde mes pensées pour moi, simplement pour ne pas perdre de temps avec des paroles inutiles. Non, au lieu de ça, je réfléchis en voyant le jeune homme dans l'allée. Ou alors non, je ne réfléchis pas vraiment et je lâche simplement ma menace du haut de la fenêtre avant de m'en écarter et de retrouver la chambre en essayant de calmer mes nerfs et en faisant les cent pas.

Je ne pensais pas qu'il reviendrait, qu'il mettrait son plan à exécution et que je n'aurais plus qu'à agir de mon côté, mais de toute évidence, il rentre, puisque j'entends la porte claquer une nouvelle fois. Cette fois, je vais lui faire regretter de ne pas être parti. Je sors de la pièce pour venir à la rencontre du brun telle une furie. J'appuie un index sur le torse du Henderson.
« Tu crois que j'ai peur d'être une fugitive ? » Ca, je l'ai déjà vécu et quand je vois à quel point je m'en suis bien sortie, je n'ai pas peur de recommencer. « Cabrón, si tu crois que tu vas t'en sortir comme ça après ce que tu viens de me faire, ce que tu viens de me dire. » J'ai le bras qui tremble sous le coup du ressentiment. Comme si j'allais le laisser rester avec ma fille alors qu'il vient de me menacer de partir avec elle. « Toi aussi tu me connais très mal, on dirait. » Il se moque de moi, peut-être, mais il tient à Estrella, sinon il ne l'aurait pas adopté et il va très vite regretter cette dispute. « T'es peut-être le père d'Ella aux yeux de la loi, mais tu ne seras jamais son vrai père et crois moi, tu serais bien mal si je décidais de le prévenir qu'il a une fille. » Je ne lui ai jamais parlé de mon passé et d'Alejandro. Je ne voulais pas remuer le passé, mais à présent, je n'hésite plus, juste pour faire redescendre Emrys de son piédestal. Je lui ai simplement dit que ma situation n'était pas régularisée et que c'est pour cette raison que nous devions nous mariés. « Ta promesse, tu as plutôt intérêt de la reprendre. Tu n'as aucune idée de ce que je suis capable de faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3) - Hôpital Trys.


RAGOTS PARTAGÉS : 687
POINTS : 2468
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes EmptyDim 2 Juil - 15:00



« Tu crois que j’ai peur d’une fugitive ? Tu te crois à l’abri ? Essaie et c’est la prison qui t’attend. » Emrys toisa à son tour Ana du regard. « Si tu ne peux pas assumer cette vie, ce n’est pas mon problème. C’est toi l’as choisie. Mais tu ferais vraiment subir une vie de fuite à notre fille ? » Le problème avec la Mexicaine, était qu’elle ne se remettait jamais en question et que, butée comme elle était, elle refusait de voir le fond du problème, qui en l’occurrence était son égoïsme sempiternel. Ana ne pensait qu’à elle depuis toutes ces années, sans voir plus loin par rapport aux besoins de sa fille. Emrys voulait qu’elle arrête de s’enfuir à tout bout de champs sans eux et sans rien dire. Ella était en train de grandir et de s’en rendre compte. La brune lui balança au visage que s’il était le père de la petite aux yeux de la loi, il ne l’était pas biologiquement. Emrys répliqua plus sèchement cette fois. « Tu n’as pas été regardante sur ça quand tu te cherchais un foyer, une famille dans laquelle te poser et t’aider à assumer ta fille. Ne viens pas tirer cette menace maintenant, parce que tu ne sais pas ce dont je suis capable de faire non plus. » Quant au fameux père biologique, il effaça cette remarque d’un revers de la main. « Ella aussi serait bien mal. Surtout si elle a le père que j’imagine, pour que ce soit au point que tu le fuies. Ce que je veux que tu comprennes, c’est qu’elle en souffre et en souffrira. Tu ne penses qu’à toi Ana et il faut que ça cesse. A moins que le bien-être de ta fille ne passe après le tien ? » Ils se disputaient pour de bon désormais. La petite ne pouvait pas ne pas l’entendre. D’ailleurs, Emrys commençait à l’entendre remuer. Alors quand Ana lui assena qu’il ferait plutôt bien de ravaler sa promesse, il campa sur ses positions. « Je ne la reprendrai pas. Pas tant que tu ne te remettras pas en question. » Le journaliste quitta ensuite le hall d’entrée et monta les escaliers quatre à quatre. Il s’engouffra dans la chambre de la petite qui menaçait de pleurer et la prit dans ses bras protecteurs. « Allez viens, on va dormir chez mouny. » Il comptait simplement l’emmener chez ses parents à lui pour la nuit (la petite appelait sa grand-mère mouny depuis toujours), le temps que la situation explosive entre Ana et lui se calme. Lorsqu’il descendit, il intima à la Mexicaine de ne pas crier et lui affirma qu’il ne partait pas dieu sait où avec la petite. « Je la mets chez mes parents cette nuit le temps qu’on termine cette discussion. Ne m’en empêche pas. » Sinon tout le monde apprendra pour le mariage blanc et nous serons tous les deux dans la merde. Voilà ce qu’il avait failli ajouter mais il s’était abstenu afin de lui laisser une dernière chance d’agir de façon réfléchie.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty
MessageSujet: Re: Prédiction de Ana-Sofia Reyes   Prédiction de Ana-Sofia Reyes Empty

Revenir en haut Aller en bas

Prédiction de Ana-Sofia Reyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP abandonnés-