WHISPERS DOWN THE LANE ✿
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
Avez-vous entendu parler de la foire d’automne ? Je crois que c’est la Mairie qui a mis ça en place. Je me réjouis de voir tout cela : il y a des animations pour les enfants, des stands d’artistes, je crois qu’ils vont monter une pièces de théâtre aussi. Sans compter que les commerçants et restaurateurs locaux proposent de bonnes choses à manger…Il y a toujours quelque chose à y faire, peut-être que ça vous plairait. Retrouvez le résumé détaillé de l’intrigue ici !
Tenby, novembre 2020
8°C/11°C ♣ Alors que l’hiver s’approche à grands pas, l’automne s’est bien installée et la pluie balaye régulièrement Tenby. Le fameux brouillard anglais se fait de plus en plus fréquent, alors que les pêcheurs espacent leurs sorties en mer. Quelques tempêtes sont à prévoir, ne vous promenez pas trop en front de mer par grand vent !
La foire fait l’objet de toutes sortes de rumeurs…Tout cela va être riche en événements. C'est toujours une telle joie de voir de l'animation à Tenby, en plus Et puis on a besoin de souffler un peu après toute cette histoire d'incendie... Et vous, allez vous y faire un tour ? Donnez votre avis ici !
-39%
Le deal à ne pas rater :
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To – M.2 NVMe
119.99 € 197.99 €
Voir le deal

Partagez

Drink for me, drink for me | Lenny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptyLun 29 Aoû - 14:06

Ce n’est pas parce qu’il a terminé le lycée que Milo s’est assagit, loin de là. Il estime au contraire que faire la fête avec excès est devenu légitime maintenant qu’il a un salaire qui lui permet de ne pas aller réclamer des sous à ses parents. D’ailleurs, il ne pensait pas être aussi heureux de ne plus avoir à régler des comptes à ses géniteurs à ce sujet. S’ils lui ont toujours donné ce qu’il voulait sans chercher à savoir si les mensonges de leur fils étaient vrais ou non, Milo est quand même ravi à l’idée de dépenser son argent comme il le souhaite sans que qui que ce soit le sache.

C’est d’ailleurs en alcool qu’il le dépense aujourd’hui, en prévision de la fête prévu ce soir. Callum lui a proposé de boire des coups sur la plage, dans un spot un peu isolé et où la police ne devrait pas venir gâcher la fête. A priori il y aura pas mal de monde de motivé, et ça promet d'être cool ! De l’alcool, des jolies filles, le coucher de soleil sur la plage : Milo ne peut définitivement pas rater ça !

Après un petit before chez lui avec quelques potes, l’adolescent prend sa jolie voiture direction la fameuse plage, le sac rempli de bonnes choses : divers boissons fortement alcoolisées et quelques joints déjà roulés, de quoi passer une soirée agréable en somme ! D’ailleurs à peine arrivé, il retrouve des copains et il commence par payer sa tournée. Après quelques verres, alors qu’il se préparait une nouvelle tequila Sunrise bien chargée, Milo repère un peu plus loin une jolie rousse qui ne lui est pas inconnue. Mais un détail le choque : son verre est vide. Il s’empresse donc de préparer un deuxième verre identique avant de se diriger vers elle, les mains bien remplies.

“Lenny ! C’est scandaleux de rester avec un verre vide, prends celui là qu’on puisse trinquer !”

Lui propose-t-il dans un sourire en lui tendant sa boisson. S’il peut l’aider à finir la soirée saoule, il le fera avec plaisir. C’est même un objectif qu’il aimerait bien atteindre, puisque la rouquine semble un peu trop sage à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptyMer 31 Aoû - 18:51

Ce n’était pas parce que j’avais décidé de me rebeller contre mes parents que j’étais devenue du jour au lendemain une fêtarde avertie. Au contraire. Faire le mur et échapper à la vigilance de mes géniteurs était la partie la plus simple. Se faire inviter aux fêtes n’était pas trop compliquée non plus mais les choses se corsaient quand j’assistais effectivement aux fêtes en question. Mon manque d’expérience, résultat d’une adolescence très sage et très contrôlée se retournait contre moi. Je ne connaissais pas les codes, je n’avais pas ma « clique », je ne connaissais pas toujours les dernières chansons à la mode et encore moins les jeux d’alcool. L’alcool, parlons en. Pour couronner le tout, je tenais très mal celui-ci. Une bière et j’avais déjà la tête qui tournait. Je me tenais d’ailleurs à cette limite car la seule fois où je l’avais dépassée, je m’étais retrouvée à embrasser un garçon louche dans un coin sombre… Du coup, j’avais l’air coincée et je finissais souvent seule.

Ce soir n’était pas une exception. J’avais réussi à m’inscruter à une des fêtes que mon cousin donnait sur la plage mais il était occupé avec ses amis et je ne connaissais pas grand monde. J’avais donc pris une bière comme de coutume pour avoir un verre à la main et ne pas avoir l’air bête. Une fille était vaguement venue me parler mais elle était vite repartie quand elle avait compris qu’elle m’avait confondue avec une autre. Je restais donc plantée sur le côté, sirotant ma bière pour me donner une contenance. Un cauchemar. J’étais en train de me dire que j’allais sûrement bientôt décamper pour écourter mon humiliation quand la situation empire un peu plus. Je vois en effet Milo Taylor se rapprocher de moi et j’aimerai pouvoir disparaître sous terre. Le moins que l’on puisse dire, c’est que lui et moi, nous avons une relation complexe et pas franchement amicale, vu que j’étais un peu en froid avec Deborah, une très bonne amie à lui. Je suis donc totalement suspicieuse à l’idée qu’il ait quitté son groupe d’amis cools juste pour venir m’offrir un verre. Je suis pourtant polie, peu désireuse de vexer la première personne qui vient m’adresser la parole depuis un bon quart d’heure. Et je lui fais un sourire.

« Hey Salut Milo ! C’est gentil mais je crois que je vais m’arrêter là. »

Sauf qu’il est déjà en train de me fourrer un cocktail coloré entre les mains avec son sourire charmeur habituel. Pas étonnant que Nia Donovan soit folle de lui, il était effectivement craquant. Mais malgré ses fossettes et la pinte que j’ai déjà bu, je parviens à peu près à garder la tête froide. Je fais même une grimace tant les effluves qui émanent du verre sont entêtants. Un peu trop curieuse pour mon propre bien, je craque et je demande.

« Wow, tu as mis quoi là-dedans ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptyDim 4 Sep - 18:47

Si Milo adore faire la fête, c’est parce qu’en plus de passer du bon temps en picolant avec ses potes, il peut aussi s’amuser à faire boire les autres. En général il repère les personnes semblant les moins habituées à boire ou les plus influençables pour en faire sa cible privilégiée. Ce soir, il trouve rapidement une personne combinant ces deux critères en la personne de Lenny. Il l’a connu au lycée, et il sait très bien qu’elle est très coincée malgré le genre qu’elle veut se donner dernièrement. En plus, elle est pas trop cool avec Deborah, donc ce soir Milo est prêt à la faire boire au point de vomir sans aucun scrupule. Reste à la convaincre d’engloutir suffisamment d’alcool, et ça c’est pas gagné ! Mais le jeune Taylor aime les défis.

Après une partie d'un de leurs jeux d'alcool habituel, Milo se sépare de ses potes pour aller se servir un verre. Il ne peut s'empêcher de remarquer la fameuse rouquine, puisqu'elle semble être seule une fois de plus. ça ferait presque de la peine à Milo de voir quelqu'un ne pas réussir à se faire de potes en soirée... Avec un peu plus d'alcool dans le sang, elle sera sans doute moins hésitante à aller vers les gens... La saouler est donc presque un acte charitable finalement ! (a) C’est ainsi que l'adolescent se décide à l’aborder pour lui proposer gentiment un verre au lieu de la charrier sur le fait qu’elle ne semble pas vraiment trouver sa place ici.

“Sérieux ? Mais t’as bu qu’un verre j’suis sûr, ça va rien te faire d’en boire un deuxième ! A part peut être te détendre, et ça te ferait pas mal je crois...”

Fait-il remarquer dans un léger sourire, tout de même déçu qu’elle refuse son cocktail. Il le lui fourre malgré tout dans la main, dans l’espoir qu’elle change d’avis.

“Que des bonnes choses ! La preuve : j’ai le même mélange dans mon verre.”
Lui fait-il savoir pour la mettre en confiance. “En plus maintenant que je suis barman, je fais toujours des dosages parfaits, t'es obligée de me faire confiance !” Ajoute-t-il en espérant que ses arguments soient assez convainquants pour l'adolescente. Il boit quelques gorgées de son verre avant de reprendre la parole.

“Alors, je te manque pas trop au lycée ?” Lance-t-il, un léger sourire aux lèvres, songeant que faire la conversation va sans doute l’aider à boire sans trop réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptyLun 12 Sep - 21:12

Pour ma plus grande surprise, Milo est franchement amical. Rien dans son attitude indique qu'il a l'intention de se moquer de moi ou de faire une remarque sur la pitoyable situation de solitude dont il vient de me tirer. A vrai dire, si j'étais moins fière, je serai probablement reconnaissante. Enfin, au moins, je suis déjà moins suspicieuse. On disait souvent que le lycée était un micro-univers où les gens n'étaient pas forcément eux même et je commençais à me dire que c'était peut être vrai. Peut être que Milo avait mûri en quittant le secondaire et qu'il avait oublié nos conflits passés. Et puis, j'apprenais tous les dimanches depuis toute petite que les gens avaient le droit à une seconde chance alors je décide d'en accorder une au Taylor. Et je lui fais même une petite confidence.

" Je crois que je ne tiens pas très bien l'alcool en fait." Que j'avoue pas très fière de moi. Je savais que pour les gens de mon âge, c'était presque une tare. D'ailleurs, je ne tarde pas à être à nouveau sur la défensive. " Et je peux me détendre sans."

Je m'en veux aussi tôt alors je prends le verre qu'il me tend pour me faire pardonner. Surtout qu'il a l'air plutôt fier de sa réalisation et que je ne veux pas le vexer. Il m'explique d'ailleurs qu'il est désormais barman et qu'il sait parfaitement ce qu'il fait. Je dois bien avouer que le liquide dans mon verre a une couleur magnifique et qu'il dégage plus une odeur fruitée qu'autre chose. Je me dis que s'il contenait trop d'alcool fort, je le sentirai forcément, non ? Je dois l'avouer, je suis de plus en tentée de goûter. Mais j'essaie encore de gagner un peu de temps en rebondissant un peu sur ce que mon ancien camarade vient de m'apprendre.

" Ah ouais, tu es barman ? Mais genre à plein temps ? Tu ne vas pas à la fac ? Tes parents ont dû criser, non ?"

Je me rends compte que je pose ces questions avec un certain intérêt. L'avenir après le lycée me faisait un peu peur donc j'étais vraiment curieuse de voir comment la promotion d'avant s'en sortait. Et même si j'avais un peu plus de mal à l'avouer, je commençais à trouver cette conversation pas désagréable du tout. Pire, j'appréciais l'humour de Milo. Je me retrouve même à sourire quand il me demande avec ironie s'il ne me manque pas trop au lycée.

" C'est sûr que c'est plus calme sans toi... Personne n'a encore pris la relève pour faire des crasses aux profs. "

Que je dis en haussant les épaules, parce que je ne peux rien dire d'autres. Comme je l'avais déjà mentionnés, nous n'étions pas vraiment amis quand nous fréquentions tous les deux Greenhill. Surtout que la rentrée des classes venait d'avoir lieu et que je ne pouvais pas encore trop me prononcer sur mon ressenti vis à vis du lycée. En plus, si je me mettais à trop parler de ce dernier, je risquais d'avoir l'air ennuyeuse. Et c'était pathétique, mais je ne voulais pas paraître ennuyeuse. Surtout pas devant Milo Taylor. Alors finalement, presque sans m'en rendre compte, je cède. Mais je ne pense pas comme ça, je ne pense pas au fait de tremper mes lèvres dans le fameux cocktail comme une capitulation. Plutôt à une nouvelle expérience. Et je dois avouer, que je suis agréablement surprise. Même si je ne suis pas certaine de franchement apprécier le goût, je ne trouve pas ça mauvais. Et surtout, l'alcool me brûle moins la gorge que d'ordinaire. Je sirote donc des petites gorgées, oubliant que je venais déjà de dépasser la limite stricte que je m'étais imposée.

" Mmmmmh... J'avoue que c'est très bon... Je peux savoir ce que je bois maintenant ? "

Que je demande, n'oubliant pas qu'il n'avait pas répondu à ma question.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptyLun 19 Sep - 14:43

La stratégie de Milo de se montrer amical avec Lenny pour ne pas éveiller ses soupçons concernant ses intentions semble fonctionner, et il en est ravi. Elle lui confie même qu’elle tient mal l’alcool, ce qui ne surprend pas vraiment le jeune Taylor. Il semblerait que cela fait peu de temps qu’elle vient aux soirées, et elle a toujours l’air un peu coincée donc elle ne doit pas vraiment avoir l’habitude de boire beaucoup.

“C’est pas très grave ça ! Même si tu bois un peu trop, tu trouveras bien un pote pour te raccompagner chez toi non ?” Suppose le jeune barman, puisque c’est souvent comme ça que ça se passe. Quand un de ses potes est plus mal en point que lui en tout cas, Milo accepte sans problème de le raccompagner chez lui, on de lui prêter un bout de canapé dans son appart pour éviter qu’il termine n’importe où. Et heureusement, cela marche aussi dans l’autre sens, quand c’est Milo qui abuse un peu trop des bonnes choses…

“Si tu le dis…” Souffle simplement l'adolescent quand Lenny veut lui faire croire qu’elle n’a pas besoin d’alcool pour être détendue. Il en doute fortement pour le coup, et a envie de lui prouver qu’il a raison par la pratique. C’est pourquoi il lui offre un verre, qu’elle finit par accepter. Un bon début.

“Ouais à temps plein. Ça leur a pas trop plu c’est clair, mais je crois qu’ils avaient déjà compris depuis un moment que j’étais un cas désespéré pour les études !”Explique-t-il dans un rire. "Et toi, ils voudraient que tu fasses quoi plus tard les tiens ?"

Quand Milo a parlé de son travail à ses géniteurs, ils n’ont clairement pas partagé son enthousiasme, mais puisqu’il a eu son bac de justesse malgré son redoublement, ils devaient déjà s’être fait à l’idée qu’il ne continuerait pas ses études… Et puis de toute façon, Milo s’en fiche complètement qu’ils soient fiers de lui ou non. Au contraire, cela lui plaît de choisir une voie que ses parents désapprouvent. La faute à son côté adolescent rebelle sans doute…

“Ah ouais ? ça m’étonne pas, je suis irremplaçable.”

Fait ensuite remarquer le brun en toute modestie, comme toujours. Il n’est pas vraiment sérieux, puisqu’il se doute bien que les cancres dans son genre, il y en a tous les ans, mais cela lui fait quand même plaisir d’apprendre que personne n’a atteint son niveau aux yeux de Lenny. Comme prévu, tout en discutant, l’adolescente se met finalement à boire. Une première victoire pour Milo, qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il est vraiment curieux de voir comment elle peut être si l’alcool prend le dessus sur sa raison.

“Ha je suis content que ça te plaise !” Fait remarquer le brun dans un sourire sincère. “Jus d’orange, sirop de grenadine et un peu de Tequila ! Si tu aimes, j’ai déjà une idée d’une autre recette du même genre que je pourrais te faire goûter après !” Ajoute l’adolescent avec enthousiasme. “Et dans les cocktails comme ça, y’a pas beaucoup d’alcool et il est dilué alors il fait pas trop d’effet en général, tu peux en boire deux ou trois verres sans problème.” Ment-il pour la rassurer et l’encourager dans cette voie. En réalité, la grenadine permet de diminuer le goût de la dose importante de Tequila qu’il a mis dans son verre, c’est tout. Un de ses potes passe alors près d’eux, avec une assiette pleine de brownies faits maison.

“Hey vous deux ! Vous avez faim ?” Demande-t-il dans un sourire, en adressant un regard entendu à Milo, puisqu’il a très bien compris ce que le jeune Taylor est en train de faire. “Oh ouais cool, merci !” Répond il avant de se servir dans l’assiette. “Tu devrais en prendre un Lenny, je les ai goûté tout à l’heure, ils sont super bons !” Fait-il remarquer innocemment, omettant bien évidemment de lui préciser qu’il s’agissait d’une recette un peu particulière incluant un ingrédient pas très légal… Il en mange une première bouchée, comme pour prouver à la rouquine que ce n’était pas empoisonné et l’inciter à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptySam 1 Oct - 11:58

Milo continue à être gentil avec moi mais une des questions qu’il me pose au fil de la conversation me met particulièrement mal à l’aise. “C’est pas très grave ça ! Même si tu bois un peu trop, tu trouveras bien un pote pour te raccompagner chez toi non ?” Et bien non et c’était bien ça le problème. J’étais venue seule et vu me résultats quasi nuls en matière de fraternisation ce soir, je rentrerai également seul. Sans compter qu’il fallait que je me faufile chez moi le plus discrètement possible car bien sûr mon couvre feu était largement dépassé.

« J’aime bien me débrouiller toute seule… Et puis, je ne connais pas grand monde ici ce soir, à part toi et mon cousin. »

Ma première réaction avait été la défensive, comme quand Milo m’avait dit que je serai plus détendue après un verre mais encore une fois, j’avais fini par lui faire une confession gênante. Ce qui me pousse finalement à continuer à boire des gorgées du verre qu’il m’avait collé dans la main. Chaque gorgée semblait un peu dissiper ma honte, c’était déjà au moins ça. Et finalement, la conversation prend un tour plus détendu et on se met à parler de nos parents.

« Tu es sacrément courageux de leur avoir tenu tête. Moi je n’oserai jamais, je crois. » Que je réplique quand Milo me parle de sa nouvelle carrière et le mécontentement de ses parents. « Les miens ne sont pas trop  focalisés sur les études… Ils sont dans leur vision archaïque de la vie, en gros ils voudraient surtout que je me trouve un mari et que je fasse des enfants. »

Je parle beaucoup, beaucoup trop. Je préfère blâmer l’alcool. C’est moins pathétique que de se dire que c’est parce que Milo est gentil avec moi. Surtout que ça doit être son truc d’éblouir les filles car quand on parle du lycée, il me fait un grand sourire charmeur, rappelant que oui, effectivement, il était irremplaçable. Je me garde bien de répliquer que Deborah est une bonne concurrente en matière de perturbateur, je ne veux pas évoquer ce passé houleux maintenant. Heureusement, le sujet dévie et le brun me livre enfin la recette secrète de son cocktail.

« Oui c’est vraiment bon… Tu as bien fait de tenir tête à tes parents. » Il m’énumère les ingrédients mais tout de suite après, il essaye encore de me faire boire plus que ce je devrais, s’offrant de me préparer un autre cocktail. « On verra. Je vais déjà terminer celui-ci. » Que je dis en éludant un peu.

Parce que je commence à avoir la tête qui tourne légèrement. Ce n’est pas désagréable mais c’est le premier signe que j’ai dépassé ma limite. Et puis, j’ai du mal à me concentrer sur les explications techniques que le Taylor me donne à propos du rapport alcool/grenadine dans la tequila, autre symptôme de mon abus. D’habitude, je comprenais tout du premier coup, je n’étais pas la première de la classe pour rien…. Alors quand un des amis de Milo vient avec une assiette de gâteau nous en offre, je vois ça comme une aubaine. La possibilité de manger un peu pour éponger l’alcool. Car mon interlocuteur a beau jurer qu’il n’y en a pas beaucoup dans mon verre, j’en ressens de plus en plus les effets. Sans gêne, j’en prends deux parts, remerciant l’inconnu d’un sourire.

« Merci. Il a l’air bon en effet. » J’ai l’impression de m’intégrer, je suis contente. Si je savais la vérité… Et bien peut être que je ne croquerai pas mon bout de gâteau avec autant de conviction, tandis que Milo fait de même de son côté.

* * *

Vingt minutes plus tard, je me sens merveilleusement bien. Ma tête est totalement vidée. Je rigole bêtement à tout ce que dit Milo, même si je ne comprends plus vraiment de quoi il parle. Quelqu’un a mis de la musique et je trouve que c’est le plus beau son que je n’ai jamais entendu. Comme si la mélodie ne faisait qu’une avec les pulsations de mon cœur. Je commence à sautiller, peu concernée par le fait de me donner en spectacle.

« II fait trop chaud, tu ne trouves pas ? » Sans plus de cérémonie, j’enlève la veste que je porte par-dessus ma très courte robe et je la laisse tomber dans le sable. Il ne fait pas du tout chaud, c’est la fin de l’été à Tenby mais tout mon corps est en ébullition. « J’adore cette chanson. » Que je finis par décréter, commençant à bouger et à tourner sur moi-même. Bien entendu mon équilibre est carrément inexistant à présent, alors je me rattrape au bras de Milo, l’embêtant de mon élocution désormais hésitante. « Ok…peut être que tu avais raison et que je suis légèrement plus détendue… D’ailleurs, c’est chiant les gens qui ont toujours raison mais passons… On fait quoi maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptyMar 4 Oct - 19:32

Sans forcément le vouloir, Milo s’aperçoit qu’il touche un point sensible quand il évoque la fin de soirée de Lenny si jamais elle boit trop. C’est peut être pour ça finalement, qu’elle n’ose pas abuser de l’alcool ? Ou en tout cas, cela lui donne excuse pour être raisonnable et ne pas se lâcher. Mais Milo est bien décidé à la pousser au vice, et il a réponse à tout pour qu’elle n’ait plus d’excuses pour rester sobre.

“C’est qui ton cousin ?” Demande-t-il avec curiosité. Puisque, contrairement à elle, il connaît la plupart des invités, il y a des chances pour qu’il voit de qui il s’agit ! “En tout cas si ça peut te rassurer je pourrais te déposer chez toi vite fait quand tu voudras rentrer, comme je suis venu en caisse.” Cet argument ne serait sans doute pas rassurant pour toute personne censée et sobre, puisqu’en fin de soirée Milo prendra sûrement le volant dans un état second, mais peut être que ça passera avec la lycéenne ? Après tout, malgré les quelques verres qu’il a déjà bu, il semble à peu près dans son état normal pour l’instant. En tout cas, Milo inscrit dans sa mémoire tous les petits détails un peu honteux que la jeune fille lui donne : elle tient pas l’alcool, et elle vient aux soirées sans connaître personne ni vraiment réussir à s'intégrer, sans doute pour se donner un genre… Des informations dont il ne sert pas ce soir, et qui semble ne même pas relever, mais qu’il garde en tête en songeant que ça pourra peut être lui servir un jour… Tout en sirotant leurs cocktails, ils discutent un peu de leurs avenirs.

“J’allais pas faire ma vie en fonction des goûts de mes parents en même temps !” Fait remarquer Milo dans un sourire comme si c’était une évidence, alors qu’il y a sans doute pas mal de jeunes qui ne sont pas assez sûrs d’eux pour tenir le même raisonnement. Cela semble être le cas d’Eleanor d’ailleurs, et le brun n'est pas vraiment surpris. “Ah ouais… Super programme dis donc !” Lance Milo dans un rire plein d'ironie en entendant la réponse de la rouquine. Il comprend un peu mieux pourquoi elle est si coincée maintenant : elle est visiblement pas aidée par ses parents et son éducation.

“Merci.” Répond il dans un nouveau sourire en entendant ce qui ressemble à un compliment sortir de la bouche de la lycéenne. Il est de plus en plus confiant quant au fait d’atteindre son but ce soir. Pour continuer dans cet élan, Milo lui suggère déjà un nouveau cocktail pour la suite. Même si elle n’accepte pas immédiatement, le barman a bon espoir de lui faire avaler sa prochaine recette d'ici la fin de la soirée. En attendant, un de ses potes tombe à pic en arrivant avec une assiette plein de space cake. L’adolescent profite de la naïveté de la jesse Griffiths pour lui en faire manger comme un gâteau normal, et il est ravi de la voir en prendre même deux parts. Milo mange son morceau avec plaisir, attendant avec hâte que la marijuana fasse effet sur son interlocutrice.

***

Même s’il a l’habitude de consommer ce genre de subtance, Milo ne peut que constater que le gâteau devait être assez chargé puisqu’il en ressent bien l’effet lui aussi. Il raconte un peu n’importe quoi, un sourire béat restant scotché sur ses lèvres et il se sent sur un petit nuage. Lenny semble elle aussi dans un état second puisqu’elle rigole à tout ce que dit le brun, et qu’ils semblent sur la même longueur d’onde. “Enlève ta veste !” Suggère simplement Milo quand Lenny trouve qu’il fait chaud, signe évident que l’alcool fait son effet. Alors qu’elle se met à danser, le brun sort son téléphone et, mine de rien, filme quelques instants la rouquine en train de se déhancher sur la musique. Vu son état elle se rendra compte de rien de toute façon, et ça fera un petit souvenir à Milo (a). Il range le smartphone au moment où l’adolescente se raccroche à lui et reprend la parole.

“Désolé de faire partie de cette catégorie alors !” Lance-t-il dans un rire à la remarque de la rousse, ravi qu’elle reconnaisse qu’il avait raison. “Un petit bain de minuit ? ça te rafraîchira un peu, toi qui a chaud ! Et si tu le fais, après je le fais aussi !” Suggère Milo dans un sourire mutin, histoire de voir jusqu’où elle est prête à aller. Il se doute qu’elle ne va pas se mettre complètement nue comme le veut la tradition des bains de minuit, mais si elle va à l’eau, ça promet déjà un bon spectacle ! Et évidemment, Milo n’a aucune intention de la rejoindre après, il fait bien trop froid pour ça (a). Pour sa part, il préfère sortir un joint déjà roulé de son paquet de clopes et l’allumer, histoire de maintenir l’état second particulièrement agréable dans lequel il se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny EmptySam 29 Oct - 11:32


« Callum… Callum Rhodes »

Ce n’est pas innocent si je m’empresse de révéler l’identité de mon cousin dès que Milo me la demande. Notre lien de parenté est sans doute la seule chose de la soirée qui me fera passer pour quelqu’un de cool. D’ailleurs, je n’aurai même pas dû dire son nom de famille, j’avais déjà constaté que rien que son prénom était un sésame. Rien ne me poussait à dire la vérité, c'est-à-dire qu’en réalité, nous n’étions pas très proches. A croire que le mensonge par omission devenait mon nouveau jeu parce que quand le Taylor me propose ensuite de me ramener à la fin de la soirée, je donne une réponse évasive alors que je sais pertinemment que je ne le laisserai pas faire. Pas quand il en est déjà à son second verre.

« Oh merci, c’est gentil de proposer. »

C’est vrai que c’était gentil. Bizarrement gentil même. Je ne le voyais pas quitter la fête juste pour mes beaux yeux… Et même si je tentais d’appliquer une politique stricte en matière d’alcool au volant, j’étais presque tentée. Peut être parce que je n’avais pas l’habitude qu’un membre de la bande à Deborah soit gentil avec moi. Ou peut être parce que l’alcool que j avais déjà ingurgité jouait déjà sur mon état de fatigue et surtout sur mon état de conscience.

En effet, j’avais de plus en plus de mal à me concentrer sur la conversation en cours même si ce que Milo disait à propos de ses parents m’intéressait beaucoup. Pour ne pas dire que ça forçait mon admiration et que ça m’inspirait carrément.

« Non mais c’est trop vrai ça… Surtout si les parents en question ont des goûts de merde…. »

Que je parviens quand même à articuler, faisant ainsi aussi écho à ce qu’à dit le Taylor à propos du programme de mes propres parents. Mais c’est l’alcool qui parle. En face de père et mère, il n’y a plus autant d’audace. Je ne suis pas très bonne quand il s’agit de leur tenir tête. Mais je n’ai certainement pas envie de penser à eux ce soir. Je vais juste m’amuser. Et contre toute attente, j’y parviens. Ma tête se vide progressivement, tout s’efface dans un flou artistique des plus douillets. Je n’ai plus aucune idée de ce que je raconte à Milo mais ça semble le faire sourire alors je n’y prête plus attention. Ça, ça fait du bien aussi, ne plus penser à ce que les autres peuvent bien penser de moi.

Surtout que je ne suis pas seulement détendue. Je deviens de plus en plus euphorique. Je pensais que les gâteaux épongeraient un peu l’alcool mais ça semble être le contraire qui se produit. Je rigole toujours un peu plus fort, j’ai toujours l’impression que je peux faire tout ce que je veux. Je ne m’en prive pas d’ailleurs, j’entame une petite danse de manière aléatoire sans remarquer que Milo me filme. Je ne suis vraiment plus en état de remarquer quoi que ce soit de toute façon. En fait, quand je m’arrête enfin de tourner sur moi-même comme une idiote, à bout de souffle, et la tête qui tourne, je ne me sens plus aussi bien. Milo continue à parler m ais j’entends à peine ce qu’il dit. J’essaye de toutes mes forces de me concentrer mais je n’arrive pas à reprendre pied dans la réalité. Des tâches de couleur dansent devant mes yeux, me brouillant la vue. Elles dansent si vite, j’en ai le vertige. Voir même la nausée. Je commence à paniquer. Si j’avais su que la plupart des personnes qui consommaient de la marijuana étaient malade la première fois, peut être que j’aurai eu moins peur mais là, je commençais vraiment à flipper. Toujours accroché au bras du Taylor, j’articule péniblement.

« Milo… je crois que je vais… être… malade. »

Très bonne prédiction. Une poignée de secondes plus tard, je me penche en avant, vomissant copieusement sur les chaussures du garçon. J'avais tout fait trop vite et je m'étais brûlées les ailes. Comme la plupart du commun des mortels, je détestais vomir et même si j'étais dans un état second, je sens clairement la désagréable brûlure dans ma gorge. Je ne comprends pas pourquoi je me sens si mal alors que je me sentais si bien quelques instants auparavant mais pour couronner le tout, je sens les larmes couler le long de mes joues tandis que je continue à rejeter le contenu de mon estomac sur le sable.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Drink for me, drink for me | Lenny Empty
MessageSujet: Re: Drink for me, drink for me | Lenny   Drink for me, drink for me | Lenny Empty

Revenir en haut Aller en bas

Drink for me, drink for me | Lenny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP abandonnés-