AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Andrew & Evie ♣ septembre 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Dr. Marabouté
TON AVATAR : Ma splendeur interstellaire
TES CRÉDITS : Sitting Duck.
RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 67
ARRIVÉE À TENBY : 15/05/2014

ÂGE DU PERSONNAGE : J'ai assisté à plusieurs passages de comètes, si c'est votre question
CÔTÉ COEUR : C'est le votre qui m'intéresse... enfin, vos relations amoureuses, je veux dire
PROFESSION : Expert en voyance et futur alternatif


MessageSujet: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Ven 6 Juin - 13:35

Andrew & Evie

« Est-ce que ma prétendue relation avec Penny va réellement améliorer ma réputation ? »


Faut pas rêver. C'est même tout l'inverse, Andrew. Oh, bien sûr... tout le monde a eu pitié de toi, quand Penny a simulé sa fausse-couche ; c'est une telle épreuve, pour un couple. Mais quand ta liaison avec Alys fut découverte et exposée aux yeux de tous, tu n'as plus inspiré que le mépris. Quel genre de mec peut tromper sa petite amie quand elle vit une telle épreuve ? Pas le genre dont on veut comme voisin, en tout cas, et encore moins quand la petite amie en question est la très aimée Penny Collins. Depuis, on t'insulte, on t'évite ; et Evie, ta collègue, n'échappe pas vraiment à la règle - sans compter qu'elle n'a jamais vraiment oublié votre altercation passée. Alors, quand en ce jour de septembre 2014 le troisième client de la semaine annonce qu'il compte changer de garage, elle est bien obligée de t'annoncer la nouvelle : si les choses ne s'améliorent pas rapidement, tu es renvoyé.

Gifs par ? et weheartdaddario
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Jeu 12 Juin - 1:17

« Je suis vraiment navré, Evie. Mais j'ai une gamine, tu comprends ? Je ne peux pas encourager une attitude pareille. » Evie poussa un soupir alors qu'elle passait une main nerveuse dans ses cheveux noués en une tresse qui lui tombaient dans le haut du dos, contre la nuque. « Je comprends. C'est certainement un malentendu, vous savez combien les rumeurs vont vite dans une petite ville comme Tenby, je ... » « C'est adorable de ta part d'essayer de le défendre, mais ne te donne pas cette peine. » Il lui jeta un dernier coup d'oeil avant de pousser la porte du garage et la jeune femme, découragée, n'eut pas la force nécessaire pour le retenir et tenter de le faire changer d'avis. Elle se dirigea plutôt vers l'arrière du garage, là où elle savait être en mesure de dénicher son collègue. Elle détestait les rumeurs, les potins et tout ce qui touchait de près ou de loin à un ragot, mais désormais, elle n'avait plus le choix et elle se devait d'agir si elle voulait garder son travail. Elle avait besoin de ce boulot, elle ne pouvait pas se permettre de le perdre à cause de la mauvaise réputation d'Andrew.

Le jeune homme ne l'avait pas entendue arriver alors qu'il se dirigeait vers le lavabo, sans doute pour se laver les mains. Elle toussota doucement afin d'annoncer sa présence, poussa un soupir lorsqu'il posa les yeux sur elle. Vêtue d'un simple débardeur et d'un jeans alors qu'elle s'apprêtait à quitter l'endroit lorsque le client était venu lui parler, elle s'avança un peu.

« Qu'est-ce qui s'est passé avec Penny ? » Sérieuse, presque froide, elle s'attendait à avoir une véritable réponse et non pas quelques mots balancés comme ça, ce qu'il devait répéter à tout le monde. Elle n'était pas tout le monde et surtout, elle travaillait avec lui et elle était donc entraînée malgré elle dans ses conneries et ses mensonges. Elle avait le droit de savoir. « Et avec Alys ? » demanda-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine. Elle avait entendu quelques bribes de l'histoire, mais elle avait pris l'habitude, depuis le temps, de ne jamais vraiment s'intéresser aux ragots. Après tout, rares étaient les rumeurs véritablement fondées et elle détestait juger les gens ou les actions sans vraiment savoir ce qu'il en était. Elle lui laissait une dernière chance de s'expliquer et elle espérait fortement qu'il n'essaierait pas de la prendre pour une conne. Franchement, elle avait mieux à faire et elle ne lui demandait pas grand chose, au final. Elle voulait la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Jeu 12 Juin - 22:25

And I'll hide from the world
Behind a broken frame
And I'll burn forever
I can't face the shame



J'avais tout ruiné. C'était une certitude. Il suffisait de jeter un coup d'oeil à ma vie actuelle pour se rendre compte que j'avais tout fait foirer. Je n'avais pas pris assez de précautions. J'avais sous-estimé les habitants de la ville. Tout était de ma faute. Purement et simplement. J'étais alors allé au travail, heureux de ne plus avoir à faire face à Wade pendant quelques heures. Lui, qui bizarrement - ou pas - avait mal pris le fait que j'ai continué à entretenir une aventure avec sa soeur alors que je lui avais juré le contraire. Ne jamais croire un ex-taulard.
Sans grande surprise, le boulot n'était plus ce qu'il était quelques semaines auparavant. La charge de travail diminuait de jour en jour pour devenir presque invisible. J'avais bien remarqué que tout le monde me fuyait comme la peste. C'était tellement incompréhensible et hypocrite comme comportement. Je méprisais tous ces gens qui s'autorisaient à me juger alors que je n'avais rien fait de mal dans cette histoire. J'aurais aimé voir leur réaction s'ils avaient su que Penny avait simulé sa grossesse. J'avais voulu m'installer dans une petite ville qui se nourrissait de commérages croustillants pour me venger de mon ex copine ? Eh bien voilà ma pénitence.
J'allais laver le cambouis que j'avais sur les mains quand j'entendis Evie. Sa question et surtout le ton qu'elle employait me surprirent et je ne pus réprimer le rire jaune qui s'échappa de mes lèvres. Je regardai la jeune femme qui avait l'air très sérieuse. Bien plus sérieuse que les fois où elle m'avait taquiné pour en savoir plus sur moi. Je l'ignorai dans un premier temps, le temps de me laver les mains puis me rapprochant à mon tour, me décidai à lui répondre.
« Depuis quand tu t'interesses aux ragots, Evie ? Je te croyais au dessus de tout ça. »
La vérité c'était que je ne voulais pas lui dire la vérité parce que je ne pouvais pas. Cela reviendrait à lui dire la vraie raison de ma présence à Tenby ainsi que mes intentions les plus mauvaises et malsaines. Ce que je faisais alors, c'était gagner du temps. Dire la vérité n'était pas envisageable même si pour une fois, elle m'aurait peut-être arrangé. Jamais de ma vie je n'avais été infidèle parce que jamais de ma vie je n'étais réellement sorti avec Penny.
« J'ai merdé ; et en beauté, c'est le moins qu'on puisse dire. »
Je marquai une pause et allai m'adosser au mur pour essayer de me donner une certaine contenance. C'était le moment de montrer mes talents de comédiens.
« Je… Tu sais… Quand Penny a fait sa fausse couche, ça n'a pas été facile. Du tout. Elle s'est totalement renfermée sur elle même, ne me disait plus rien… Mais Alys était là, elle. Et… Je sais que c'est dégueulasse de ma part mais, je me suis consolé avec elle. »

L'idéal aurait été de verser une petite larme pour donner un peu plus de vie et de véracité à mon récit mais, malheureusement, j'étais loin d'être aussi bon acteur alors, je me contentai de soupirer et de regarder le sol en ayant l'air coupable.
« Comme j'te l'ai dis… j'ai merdé. »

J'acceptai de porter le chapeau, je n'étais visiblement pas prêt quand j'avais décidé de faire chanter miss Collins. Cependant, une question me restait en tête. Pourquoi est-ce que ma collègue s'intéressait à cela ?

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Ven 13 Juin - 3:23

Il avait raison. Depuis quand est-ce qu'elle portait ne serait-ce que la moindre petite attention aux rumeurs qui circulaient d'une bouche à l'autre avant de faire le tour de la ville ? Elle n'était pas comme ça et elle détestait Tenby de la réduire à ça. Les gens qui vivaient dans les grandes villes étaient tranquilles et ne connaissaient pas ce genre de choses puisqu'ils peinaient à connaître le prénom de leur voisin. Or, si l'ambiance était beaucoup plus conviviale dans un petit endroit comme Tenby, la ville amenait aussi son lot de désavantages plutôt conséquents, en réalité.

Les bras toujours croisés sur sa poitrine alors qu'elle plongeait son regard bleu dans les prunelles de son collègue, Evie restait silencieuse, persuadée qu'il poursuivrait si elle ne cherchait pas à l'interrompre. Andrew était un très bon mécanicien et il travaillait vite et bien, mais la jeune femme ne pouvait plus lui cacher tout ce qui se passait dans son dos lorsqu'il tournait les talons. Ce n'était clairement pas un service à lui rendre et puisqu'elle n'avait pas le choix de garder ce boulot-là afin d'aider sa famille et de réussir à vivre relativement convenablement, elle devait lui en parler. Elle passa une main dans ses cheveux bruns, défit la tresse qui maintenait ses cheveux bruns en place alors qu'elle ne le quittait pourtant pas des yeux. Elle avait cru comprendre qu'il avait merdé, oui, mais elle savait qu'il lui servait exactement la même sérénade qu'à tous les autres. Qui était-elle pour qu'il se décide enfin à lui révéler la vérité ? Evie avait grandi entourée de ses deux frères, elle avait appris à déceler le mensonge sur les lèvres tremblotantes, sur le regard fuyant, sur les pommettes tressaillantes.

« Je t'écoute. » lâcha-t-elle simplement malgré elle afin de l'encourager, persuadée qu'il allait lui débiter un paquet d'âneries.

Elle écouta attentivement l'explication mensongère d'Andrew, arqua un sourcil amusé. « Tu as définitivement trop regardé les Feux de l'Amour, toi. » avoua-t-elle en poussant un soupir découragé. « C'est n'importe quoi, ton histoire. J'arrive pas à croire que les gens puissent avaler ça. » fit-elle en poussant un soupir, s'approchant finalement de lui alors qu'il s'était appuyé contre le mur dans l'espoir, sans doute, de l'entrainer dans ses mensonges. Loin d'être naïve, Evie était plutôt dubitative en général lorsqu'on lui servait ce genre de discours. Et Andrew n'échappait pas à la règle.

« Je te connais. Et même si tu acceptes de passer pour le mauvais garçon, j'ai du mal à croire que t'aies pu faire ça. T'es pas tombé si bas, non ? » Elle tentait de le pousser à se confier, mais elle savait aussi qu'elle devait lui dire les raisons de son inquiétude. De son questionnement. Elle avait toujours cherché à le connaître davantage, l'avait taquiné à ce sujet, mais désormais, c'était son boulot à elle qui était en jeu, c'était sa vie entière qui risquait de s'écrouler et celle de trois autres gosses un peu perdus.

« Monsieur Weaver change de garage. Il vient de me le dire à l'instant. C'est le troisième, cette semaine. » Cette fois, on sentait un peu la panique dans sa voix. Ils ne partaient pas à cause d'elle, mais ... Qu'allait-elle faire ? « Faut que t'arranges ça, Andrew. J'ai besoin de ce travail. » Et surtout, elle ne méritait pas de le perdre simplement parce qu'il avait foiré sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Ven 13 Juin - 22:22

And I'll hide from the world
Behind a broken frame
And I'll burn forever
I can't face the shame


Je ne pus m'empêcher d'esquisser un léger sourire à la remarque de ma collègue. Les Feux de l'Amour. Sans avoir regardé, je savais où elle venait en venir. Trop de drama tue le drama. Et pourtant. Les gens y croyaient. Les gens pensaient sincèrement que j'avais trompé ma petite amie qui venait de perdre notre soit disant enfant avec la petite soeur de mon colocataire. Les gens pensaient que cette histoire était véridique, sauf Evie. J'étais flatté qu'elle me pense meilleur que la vermine pour laquelle on essayait de me faire passer. Je soupirai. Tu connais celui que je veux bien te faire croire que je suis. Celui qui est encore désolé et qui fait tout pour faire excuser son geste un peu trop brutal quelques mois auparavant. Voilà ce que j'avais envie de lui dire, mais il ne fallait mieux pas aggraver la situation. J'hochai la tête en guise de remerciement.
« C'est gentil, Evie, mais c'est pourtant ce qui s'est passé. J'ai touché le fond cette fois je crois. »
Quand la jeune femme en vint aux faits, je restai scotché. C'était incroyable. J'avais bel et bien remarquer la charge de travail qui diminuait, mais j'avais bêtement pensé que les gens avaient appris à changer leurs ampoules et leurs pneus tout seul. J'avais bien compris qu'on m'évitait, mais pas au point de changer de garage. J'étais vraiment surpris et je comprenais alors la gravité que prenait la situation. Comment était-ce possible ? Pourquoi les gens allaient jusqu'à changer de mécaniciens parce que j'avais fait une petite erreur. Je ne pouvais pas perdre mon job. Je ne pouvais pas me permettre de perdre mon unique revenu, surtout avec la difficulté que j'avais eue pour décrocher le poste. Si les habitants de Tenby changeaient de garage pour une petite histoire de ce genre, je n'osais imaginer ce qu'il se passerait s'ils savaient que j'étais un ancien détenu. Et mieux encore, s'ils apprenaient que leur fleuriste préférée était elle aussi passée par la case prison. Je n'en revenais vraiment pas. Me décollant du mur, je repris aussitôt qu'Evie eut terminé.
« Putain, et tu crois que j'en ai pas besoin moi aussi de ce job ? Non mais quelle bande de faux cul tous ces gens ! Sérieusement ? C'est le troisième qui nous quitte de la semaine ? Tout ça parce que j'ai… »
Je laissai ma phrase en suspens, ne sachant pas comment la terminée sans devenir grossier. Du moins, encore plus que je l'étais déjà. Je poussai un long soupir qui semblait ne pas se terminer. Il était peut-être temps de se remettre en question. Peut-être qu'il fallait que je quitte la ville, que je retourne à Londres, là où j'appartenais. Mais encore et toujours, il y aurait cette plaie béante qui me ferait souffrir jusqu'à ce que j'obtienne ma vengeance.
J'étais confus. Le regard perdu je regardai Evie.
« Qu'est-ce que… qu'est-ce que je dois faire pour arranger ça, Evie ? C'est pas comme si je pouvais réparer ce que j'ai fait. C'est trop tard maintenant… »

Je faisais les cent pas nerveusement en essayant de penser à une solution. Rien ne me venait à l'esprit. En même temps, je ne pouvais pas changer le passé. Si par "arranger ça" elle voulait dire que je m'en aille de moi même de l'atelier et que j'aille me chercher un nouveau boulot, c'était hors de question. Je ne voyais pas comment il était possible de réparer le mal qui avait été fait, mais je n'avais pas envie de démissionner.
Je me retournai vers la brunette, conscient que des excuses s'imposaient. Ce que j'avais imaginé être un plan irréprochable avait vraiment tourné à la catastrophe et en plus ce ça… j'emportais les autres avec moi dans ma chute. Malheureusement, Jean, elle, restait toujours aussi hors de portée. C'est alors avec une sincérité que je n'avais pas souvent que je me décidai de reprendre.
« Oh bordel… Je suis désolé… Je n'pensais pas que mes conneries auraient de telles conséquences. »


_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Jeu 19 Juin - 1:13

Il avait touché le fond ? Vraiment ? Elle arqua un sourcil surpris, sans néanmoins lui répondre. Elle ne croyait pas à ses histoires et elle aurait vraiment aimé qu'il puisse lui dire la vérité, pour une fois. Mais elle était là, tout d'abord, parce qu'elle se devait de lui faire part de ce qui se passait au garage. Les gens ne voulaient plus avoir affaire à lui et même si la jeune femme trouvait leur réaction disproportionnée, elle ne pouvait pas vraiment leur en vouloir d'être naïfs et de croire ce qui se disait dans la rue. Après tout, la majorité des habitants de Tenby vivaient dans cette ambiance depuis toujours, avaient appris à écouter aux portes et à faire confiance aux ragots, se complaisaient même dans cette espèce d'adversité qui régnait au coeur de la ville. Elle détestait ça, d'ailleurs, elle n'avait jamais aimé se fier aux idées préconçues qu'on lui dictait, mais elle pouvait comprendre que tout le monde n'était pas comme elle. On ne pouvait pas toujours réfléchir avant de prendre pour acquis ce qui se disait dans les couloirs, même si c'était la chose à faire.

Puisqu'ils avaient eu de moins en moins de contrat au fil des jours, elle avait cru qu'il était au courant ou du moins, qu'il s'en doutait, mais visiblement, ce n'était pas le cas. Il n'y avait aucun doute possible, Andrew était surpris.

« Parce qu'ils croient que t'es un enculé, ouais. » termina-t-elle à sa place en levant les yeux vers lui pour le regarder. Elle était presque persuadée qu'il y avait autre chose. Autre chose qu'il taisait malgré lui, mais elle ne réussissait pas à mettre le doigt dessus. « Tenby est une petite ville. Y'aura toujours des ragots. » Elle vivait ici depuis toujours, elle n'était jamais partie et elle connaissait suffisamment la ville et ses habitants pour savoir qu'ils ne changeraient jamais. C'était à lui de s'adapter s'il désirait vraiment faire partie de cette ville, c'était à lui de dire la vérité et de ne laisser à personne l'occasion de débiter des rumeurs à son propos.

Elle croisa les bras sur sa poitrine sans le lâcher des yeux alors qu'il s'était approché. « Tu pourrais commencer par dire la vérité. » Elle n'était pas tout à fait certaine qu'il puisse mentir à ce point-là, mais elle le lui confirmait avec certitude afin d'espérer lui donner une chance de s'expliquer, de lui révéler ce qu'il cachait à tout le monde. « Il va falloir que tu arranges ça. Je sais pas comment tu peux faire, je sais pas à qui tu dois parler, mais tu dois faire quelque chose. Je peux te laisser les noms des clients, si tu veux. Essaies de les convaincre, offre leur un rendez-vous gratuit. J'en sais rien. » Elle voulait vraiment l'aider puisqu'elle ne voulait pas nécessairement qu'il démissionne, mais c'était le seul boulot qu'elle avait et qu'elle pourrait jamais avoir, elle ne pouvait pas cracher là-dessus. Elle avait une famille et même si ses frères et sa soeur étaient plus grands maintenant, elle se devait de les aider encore à surmonter les embûches qui se dresseraient sur leur chemin.

Elle hocha doucement la tête lorsqu'il lui présenta ses excuses, poussa un soupir. « Ça va pas nous rendre nos clients, ça. » D'un air grave, elle se mordit légèrement la lèvre. Evie n'était pas comme ça, d'habitude, mais cette fois, elle paniquait un peu à l'idée de devoir fermer le garage, à l'idée de devoir trouver un autre emploi. L'établissement ne lui appartenait pas, mais elle était bien consciente que les propriétaires n'auraient qu'un choix à faire s'il n'y avait plus aucune rentrée d'argent et si tout le monde finissait par aller ailleurs. Evie tentait désespérément de les retenir, au début en tout cas, mais avec le troisième client de la semaine qui décidait de partir, elle ne pouvait que soupirer en espérant que ça passerait.

« Tu as quand même raison. Les gens sont de vrais enfoirés parfois. Ils te font de jolis sourires jusqu'à ce qu'ils se décident à te planter un couteau dans le dos. » avoua-t-elle malgré elle en plissant le nez et en jetant un coup d'oeil autour d'elle. « Tu avais besoin d'un coup de main ou bien tu as fini ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Ven 20 Juin - 11:07

And I'll hide from the world
Behind a broken frame
And I'll burn forever
I can't face the shame



Un enculé. Voilà ce que j'étais et les habitants de Tenby ne s'en rendaient compte que maintenant. S'ils pensaient qu'ils valaient mieux que moi cependant, ils se trompaient lourdement. J'étais persuadé qu'eux aussi avaient leurs secrets, leurs cadavres enfouis profondément quelque part. Leurs mystères n'étaient peut-être pas aussi sombres que les miens, mais je me faisais la promesse solennelle de les trouver et de leur cracher au visage. Je secouai la tête. Ce n'était pas moi. Je me moquais des gens. Ils faisaient ce qu'ils voulaient et je ne m'en préoccupais pas. Pourquoi avait-il fallu que eux, se préoccupent de mes affaires ? Pourquoi ? Leurs vies sont-elles si misérables qu'ils ont besoin de vivre à travers celles des autres par un genre de procuration ? Pathétique. Je fulminai. J'avais envie de tout casser, de tout retourner, mais je me contrôlais. Je serrai le poing un peu plus fort à chaque fois qu'un éclair de rage me traversait. Je contractai le bras si fort pour me contrôler que je le sentais trembler. Le pire c'était que cette histoire était loin d'être terminée. Elle resterait ancrée profondément et ce, même après qu'une prochaine rumeur soit lancé. Parce qu'Evie avait raison, il y aura toujours des ragots ici. Je m'appuyai contre l'évier, soutenant le regard de ma collègue et d'un ton posé, je lui répondis enfin.
« Pourquoi ne veux tu pas te contenter de ma vérité, Evie ? Et si ce qui s'est réellement passé était pire ? »
J'aurais peut-être pu avouer à ma collègue que je ne sortais pas vraiment avec Penny, mais là encore, trop de questions se seraient soulevées. Pourquoi prétendre cette relation ? Pourquoi se faire passer pour le père de son enfant ? J'aurais à la limite pu dire que c'était par un simple acte de gentillesse, ne pas faire croire que Penny s'était fait engrossée par le premier venu, mais encore là, l'histoire était bancale. J'avais promis à Penny que je garderais son secret et c'est ce que j'allais faire. Elle avait rempli sa part du contrat et malgré tout, j'étais -quelquefois- un homme de parole. Je n'avais aucune raison de la faire tomber avec moi. Même si la côtoyer m'avait été très pénible, ce n'était pas d'elle que je voulais me venger.
J'écoutai attentivement les solutions que la Galloise proposait. Oui, ça se tenait. Certes, cela voulait dire que j'allais devoir aller de moi même chez les clients, faire la pitié et tout faire pour regagner… regagner quoi au juste ? le droit le m'occuper de leurs voitures ? C'était tellement rabaissant. Mais j'allais le faire. Il fallait que je fasse quelque chose pour stopper les dégâts et si possible en réparer quelques uns. J'hochai la tête, pensant mentalement à ce que je pourrais bien leur dire une fois le moment venu.
« Oui, je veux bien les noms des clients… je crois que c'est la meilleure chose à faire. »
Cela allait appeler des compétences d'interactions sociales. Avec un peu de chance, tout se passerait bien. J'avais l'impression en quelques sortes de leur offrir de quoi continuer à colporter des ragots, mais qu'importe. J'étais une marchandise. Certains lisaient The Sun ou The Telegraph, d'autres se satisfaisaient du bouche à oreilles que je leur permettais de perpétuer.
Je soupirai en m'imaginant devoir ramper devant tous ces gens. Voilà à quoi Tenby m'avait réduit. Avec un faible sourire, je regardai Evie qui avec sa gentillesse arrivait à faire évacuer quelque peu la haine que j'avais accumulé contre mes voisins.
« Je venais de terminer avec la Vaxhall de Mrs. Flanagan, merci… Mais dis moi, j'ai une question, Evie. Toi qui vis depuis toujours ici… Tu crois que les gens vont oublier facilement ? Ca… Ca t'es déjà arrivé ce genre de conneries ?  »


_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Sam 21 Juin - 3:19

« Parce que la vérité, c'est pas ça. Je m'en fous de savoir si c'est pire ou pas, je te demande simplement de ne pas mentir. T'as plus cinq ans, assume. » Ses paroles étaient un peu brusques, mais elle tentait néanmoins de les faire passer avec délicatesse. Elle ne voulait pas lui faire du mal, mais elle voyait bien qu'il lui mentait et ça la rendait malade. Non seulement il l'avait entraînée malgré lui dans ses conneries, mais en plus, Evie était de son côté. À quoi bon tenter le diable ? Elle était prête à le croire sur paroles si seulement ses mots avaient eu un sens un peu plus logique à ses yeux. Il lui avait servi la même sérénade qu'il avait balancée à tout le monde dans les dernières semaines et elle se sentait un peu trahie de voir qu'elle ne méritait même pas un brin de confiance. Evie avait toujours été franche avec lui et encore aujourd'hui, plutôt que d'en parler directement aux propriétaires du garage, elle avait préféré lui en glisser un mot. Pour qu'il tente d'arranger tout ça. Pour qu'il essaie de se reprendre et de réparer les pots cassés.

Evie hocha lentement la tête lorsqu'il voulut obtenir les noms des clients qui voulaient changer de garage et elle poussa un soupir léger en relevant les yeux sur lui. « Je sais que c'est pas facile à faire. Et que c'est pas simple pour l'orgueil. Mais t'as pas le choix. Tu dois regagner leur confiance, je ne peux pas le faire à ta place. » Elle avait essayé, pourtant. Elle avait essayé de les convaincre que ce n'était qu'un vilain malentendu et qu'elle ne comprenait pas pourquoi ils désiraient changer de garage alors qu'ils n'avaient jamais eu à se plaindre du service offert, mais c'était sans issue. Ils refusaient même de discuter et une femme lui avait même dit qu'elle détestait Andrew depuis son arrivée ici. Selon elle, il ne ferait jamais partie des gens de Tenby, il n'était pas comme eux et il ne le serait jamais. Evie était restée muette puisqu'elle ne désirait pas non plus ruiner les chances de son collègue en étant grossière, mais ce n'était pas l'envie qui lui avait manqué. Cette femme n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait traverser, ne le connaissait pas une miette et se permettait tout de même de le juger selon les ragots. C'était insupportable et pourtant, Evie avait simplement haussé les épaules en lui rendant les clés de sa voiture.

Et puis, elle sentit un peu la panique dans son regard lorsqu'il leva les yeux vers elle.

Elle hocha légèrement la tête lorsqu'il lui confirma qu'il venait de finir le travail qu'il avait à faire, mais elle releva les yeux lorsqu'il affirma avoir une question pour elle. Attentive, elle se mordit la lèvre à sa question. « Andrew ... Personne n'oublie, à Tenby. Si tu voulais te faire oublier, t'es pas tombé sur la bonne ville. » débuta-t-elle en poussant un léger soupir.

« Ça m'est arrivé, oui. C'était pas vraiment contre moi. Mais plutôt contre mon père, tu vois ? On m'a déjà fait quelques commentaires lorsque je le récupérais à la sortie d'un bar. Mais j'ai gardé la tête haute et ils ont fini par arrêter de me dévisager lorsque j'allais le chercher en taxi ou en voiture. » Autrement dit, lorsqu'il était trop saoul pour se lever sur ses jambes et rentrer tout seul à la maison. Les gens de Tenby n'oubliaient pas, mais ils avaient bien vu que la fille ne suivait pas les traces de son père, qu'elle tentait de mettre tout en oeuvre pour réussir là où il avait échoué. « Je ne suis pas sûre qu'ils aient oublié, mais maintenant, pour eux, c'est normal. » avoua-t-elle finalement avec un soupir, baissant les yeux sur ses bras qu'elle avait croisés sur sa poitrine. Elle n'avait jamais parlé de son père à Andrew et pourtant, c'était sorti tout seul. Parler de son père lui faisait mal parce qu'elle savait bien qu'il se foutait éperdument d'elle et de sa vie.

Elle se mordit la lèvre, haussa les épaules en relevant les yeux. « Essaie quand même d'aller les voir. Parce que ça peut prendre des années avant que les habitants de Tenby finissent par t'accepter. Le garage aura rendu l'âme. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Mar 24 Juin - 10:11

And I'll hide from the world
Behind a broken frame
And I'll burn forever
I can't face the shame



Je sentis comme un couteau se planter à l'intérieur de ma chair quand Evie me dit d'assumer. Chacune de mes erreurs, je les avais assumé. La plupart contre mon gré, mais qu'importe. J'avais purgé la peine que je méritais quand j'avais fait un braquage, je m'étais fait casser la gueule quand je m'étais attaqué à plus fort que moi, et encore maintenant, j'avais joué avec des gens plus vicieux que moi, j'assumais les conséquences - encore une fois, contre mon gré. La différence entre dire la vérité et assumer ce que j'avais fait était énorme à mes yeux. La vérité ne représentait qu'une infime partie de ce qui pesait dans la balance.
« Tu ne crois pas que j'assume les conséquences de mes conneries ? Certes, je ne raconte peut-être pas la totalité de l'histoire, mais j'endosse les responsabilités. Et je vais aller voir tous ces gens pour essayer de les récupérer. Je ne veux pas perdre mon boulot et je ne veux pas que tu perdes le tien à cause de moi, alors je t'assure Evie, que j'assume et que je vais tout faire pour essayer de régler cette affaire au plus vite. »
J'avais parlé calmement, mais mon accent chav - que je contrôlais assez bien la plupart du temps - était ressortit malgré moi et trahissait mon irritation et mon manque de confiance par rapport à ce que je m'apprêtais à faire. Pour tenter de récupérer ces gens, j'allais devoir avancer à l'aveuglette. La jeune femme me confirma que j'étais au mauvais endroit si je voulais me faire oublier. J'avais cru le comprendre ces derniers mois. Ce que je ne comprenais pas, c'était pourquoi Jean réussissait à passer entre les goûtes alors que moi j'avais l'impression de provoquer de véritables avalanches. Elle soupira et je fis de même. C'était plus fort que moi. Si même Evie n'avait pas pu échapper aux regards rempli d'interrogations, alors il n'y avait aucune chance pour que j'arrive à me racheter une conduite un jour. La partie était perdue d'avance, mais je n'étais pas encore prêt à m'avouer. Tenby 1 - Andrew 0. Navrant. Déplorable. Pitoyable. Même si je n'accepterais la pitié de personne.
Quand ma collègue se mit à me confier ses propres histoires, je réalisai alors qu'il était peut-être temps que je fasse de même. Que je partage ce que j'avais vécu dernièrement et que je lui dise ce qui nous avait foutu dans ce pétrin. Peut-être pas tout, mais assez pour satisfaire sa curiosité. Je restai muet quand elle évoqua son père; Je me doutais bien que ce n'était pas un sujet très facile pour elle, mais n'ayant jamais eu de famille, je ne pouvais pas sortir des phrases bateaux semblables à "oh je vois, je comprends, je suis désolé…". J'aurais pu, mais je n'avais pas envie. Après tout, Evie venait de me dire qu'elle ne voulait pas m'entendre lui mentir. Rester silencieux était alors la meilleure chose à faire pour le moment.
Elle finit alors par changer de sujet finalement et de reprendre sur l'avenir du garage : notre avenir étant compris dans le lot. Toujours appuyé contre l'évier, je m'éclaircis la gorge, m'apprêtant enfin à me confier à mon tour.
« Ils n'épargnent vraiment personne ces enfoirés… Evie, je vais te dire ce qu'il s'est passé… Le pire c'est que j'y suis pour rien. Je n'ai jamais trompé Penny avec Alys, tout simplement parce que je ne suis jamais réellement sortis avec Penny. »
Je soupirai. Qu'est-ce qu'il me prenait ? J'essayais simplement de faire remonter ma côte auprès de ma collègue parce que réellement, je n'avais pas envie qu'elle me prenne pour un salaud. L'ambiance aurait été trop tendue par la suite, si suite il y avait. Un peu embarrassé, je regardai quand même la brunette dans les yeux.
« J'ai simplement voulu rendre un service à une amie… Elle avait peur de ce qui allait bien pouvoir se dire si les gens venaient à apprendre qu'elle attendait un bébé toute seule. Alors on a mis ce plan en marche, ça devait rester secret. La fausse couche n'était pas prévue, me faire prendre avec Alys n'était évidemment pas prévu non plus… Tu comprends pourquoi je ne peux pas raconter la vérité ? J'avais promis à Penny de ne jamais en parlé. »


_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Dim 29 Juin - 5:23

La jeune femme hocha la tête et se mordit la lèvre sous les paroles de son collègue. Bien sûr qu'il assumait les conséquences de ses mensonges. Était-il simplement capable d'assumer la vérité ? Rien n'était moins sûr, mais Evie préféra ne rien dire et passa une main dans ses cheveux en poussant un soupir. « Je sais. Tu n'as pas le choix de toute façon. J'ai essayé de les retenir et de leur dire que tout ça n'était qu'un gros malentendu, ils n'ont rien voulu entendre. Il faut que ça vienne de toi. » Elle arqua légèrement un sourcil, se redressa légèrement, soudain éclairée par une idée lumineuse. « Le père de monsieur Weaver adore lorsque sa pelouse est bien tondue, mais il peine à le faire lui-même à cause de sa jambe. Tu pourrais peut-être te proposer ... ? » fit-t-elle doucement en relevant un regard brillant sur Andrew. En effet, l'homme était allé à la guerre des années auparavant et s'il était revenu en chair et en os, son esprit y était resté. Une partie de la mobilité de sa jambe droite aussi. « Tu devrais voir le jardin de madame Mitchells. Tu pourrais peut-être lui amener un ou deux plants de légumes en guise d'excuse ? Je pense qu'elle appréciera l'effort. » Elle se mordit la lèvre, poursuivit. « Monsieur Baker, il ... C'est un homme rabougri et bougon, je ne sais pas si tu sauras le convaincre. Mais il a une collection de modèles réduits d'avions. Tu sais, les avions en bois qu'on assemble nous-mêmes ? Ne lui offre pas mes services, il dirait oui. » Elle haussa les épaules avec un petit rire, recula afin d'appuyer son dos contre le mur. Elle avait tenté un peu d'humour, mais l'heure était trop grave pour s'y tenir. C'était le mieux qu'ils pouvaient faire, tous les deux, afin d'espérer gérer la situation au mieux. Elle connaissait suffisamment les habitants de Tenby pour tenter de lui offrir des conseils, mais elle ne le ferait pas à sa place. Il avait merdé, c'était à lui d'aller voir les gens et de tenter de se faire pardonner.

Les bras croisés, elle arqua un sourcil lorsqu'il lui dit qu'il allait enfin lui dire ce qui s'était réellement passé. Surprise par ses paroles, elle laissa ses bras retomber le long de son corps. « Je ne comprends pas. » Il ne sortait pas avec Penny ? Evie avait beaucoup de mal à saisir ce qui se passait et elle fronça les sourcils de stupéfaction, persuadée qu'il se jouait d'elle. Et pourtant, la suite la convint qu'il disait à peu près la vérité puisqu'il avait l'air sincère.

« Je pense quand même que tu devrais dire la vérité. C'est ta réputation ou la sienne. Les gens vont comprendre si tu leur expliques réellement ce qui s'est passé. » avoua-t-elle sans le lâcher des yeux. Après tout, la jeune femme n'était plus enceinte de toute façon, à ce qu'elle avait compris, alors les habitants de Tenby allaient sans doute bien vite oublier cette histoire. Raconter à qui voulait l'entendre qu'une jeune femme était arrivée en ville, seule et enceinte, n'avait pas la même signification que de tenter de colporter le fait qu'elle avait perdu le bébé d'un père inconnu. La première option poserait sans doute beaucoup plus de problèmes étant donné que les commères de la ville se chargeraient d'expliquer de fond en comble la raison de son arrivée ici alors qu'elle était enceinte, sans papa pour la soutenir. « T'es pas le connard qu'ils croient que tu es, ils méritent de savoir la vérité. »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Dim 29 Juin - 13:36

And I'll hide from the world
Behind a broken frame
And I'll burn forever
I can't face the shame



Je ne pus retenir un petit rire quand Evie commença à proposer des solutions possibles pour faire oublier mon comportement indécent envers ma fausse petite-amie. Elle avait sûrement raison et je notai mentalement les conseils qu'elle me donnait, hochant la tête dès qu'elle mentionnait une nouvelle personne. Rien de mieux que de m'improviser jardinier pour regagner la confiance des gens. J'étais impressionné par la connaissance de la jeune femme concernant les habitants de notre beau village. Si je retenais leurs prénoms, j'étais déjà très fier, alors savoir comment ils étaient et ce qu'ils aimaient ou pas... ce n'était pas pour moi. Elle forçait l'admiration. Heureusement, qu'Evie était là. Finalement, peut-être que grâce à elle, j'allais parvenir à montrer patte blanche et ne pas faire couler le business. Pas étonnant que la jeune femme soit aussi appréciée en ville. Elle avait plus d'un atout dans son sac, c'était clair comme de l'eau de roche.
« Heureusement que t'es là... merci pour tous ces conseils, Evie Je m'y mets dès demain matin et je vais faire de mon mieux ! Je refuse qu'on perde notre job à cause de cette histoire. »
Je croisai les bras pour me donner un peu plus de contenance. Finalement, peut-être qu'avec les conseils de la demoiselle et une bonne prestation de ma part, tout espoir n'était pas perdu. Cinq minutes plus tôt je m'imaginais déjà devoir chercher un nouveau travail, mais peut-être que si je suivais ce qu'elle disait à la lettre et que je m'y prenais bien avec les clients, il y avait une chance pour s'en sortir. Il était trop tôt pour crier victoire, mais il était également trop tôt pour pleurer sur cette défaite.
Quand j'expliquai les quelques brides de l'histoire qu'il m'était permis de raconter à Evie, je me demandais si elle allait croire mes mots. Dans le fond, ils se rapprochaient plus de la vérité que la soupe que je servais à tout le monde. Je déglutis quand elle resta sur sa position, me disant de quand même dire la vérité. C'était inattendu. J'avais pensé qu'elle aurait compris pourquoi je ne voulais pas en parler. Après ce qu'il me faisait subir pour avoir trompé ma soit disant copine, je ne savais pas ce qu'il ferait vivre à Penny s'ils apprenaient que notre relation était fausse uniquement dans le but de se faire un peu accepter. C'était surréaliste. Il y avait une chance sur deux pour qu'ils comprennent l'enjeu. Dans le cas contraire, ils penseraient qu'elle avait simplement cherché à les mener en bateau, ce qui n'était pas l'effet recherché.
Un peu confus et en fronçant les sourcils, je soutins le regard de la Galloise.
« Je ne suis peut être pas le connard qu'ils croient, mais eux sont bien les enfoirés qu'ils prétendent ne pas être. Cette bande de chacals ne mérite absolument rien du tout... Je ne peux pas leur dire la vérité parce que déjà, ce n'est pas dit qu'ils me laissent tranquille après ça et surtout, je n'ai pas envie que ça retombe sur Penny. Je n'étais déjà pas censé t'en parler, alors s'il te plait... Garde ce secret pour toi, Evie. Je te fais confiance, je ne veux pas que ça se sache. Je vais tenter d'arranger les choses avec tes conseils et si ça ne fonctionne pas, alors j'aviserais à ce moment là, mais je n'ai vraiment pas envie de mêler Penny à ce merdier… C'est mon amie et elle en a déjà assez baver comme ça avec sa fausse couche. »
C'était faux, elle n'était en aucun cas une amie, mais je n'avais pas envie que l'on remonte la pente la concernant. Si les gens venaient à apprendre que sa grossesse était fausse et que je l'avais fait chanter pour qu'elle prétende être ma copine… ma dernière solution serait de faire mes bagages et de rentrer à Londres.

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014 Jeu 3 Juil - 1:58

La jeune femme hocha doucement la tête, poussa un soupir en espérant qu'il disait vrai et qu'ils ne perdraient pas leur boulot à cause de ça. Elle espérait sincèrement qu'il parviendrait à tout arranger et que les habitants de Tenby finiraient par lui pardonner. Peu importait ce qu'il avait fait, au fond, personne ne méritait d'être traité de la sorte pour si peu. Elle ne savait toutefois pas quoi rajouter à ça, persuadée qu'il finirait par gagner la confiance des gens s'il se décidait enfin à se montrer un peu plus honnête avec eux. Il ne pouvait pas inventer des histoires lorsqu'il en avait envie afin de servir ses propres intérêts ou ceux des autres, il devait grandir un peu et faire face à la vraie vie, à la réalité. Mentir s'avérait être beaucoup plus difficile que prévu lorsqu'on tentait de le faire sur une longue période de temps puisque jouer un jeu aussi longtemps n'était clairement pas à la portée de tous. Les barrières qu'il avait dressées autour de lui s'étaient sans doute affaissées peu à peu avec le temps et les habitants avaient pu s'infiltrer dans son jardin secret, dans sa vie même.

La jeune femme poussa un soupir lorsqu'il tenta de lui faire comprendre qu'il refusait totalement de mêler son amie à ça. Elle pouvait comprendre, bien sûr, qu'il tente de la protéger, mais elle était assez grande, elle aussi, pour accuser le coup et assumer les conséquences de ses mensonges, non ? Les gens de Tenby étaient de véritables commères, comme dans toutes les petites villes, mais ils n'étaient pas mesquins, pour la plupart d'entre eux. Evie n'était pas naïve, mais elle n'était pas non plus pessimiste. Les gens pouvaient comprendre lorsqu'on tentait de leur expliquer ce qui se passait, d'autant plus lorsqu'ils voyaient que ce qui sortait de la bouche de leur interlocuteur n'était pas qu'un gros tissu de mensonges. Bien sûr, Penny était son amie et il ne voulait pas que les ragots retombent sur elle. Evie avait la désagréable impression de ne pas connaître toute l'histoire, mais tant pis, elle abdiqua et préféra le laisser tranquille. Andrew était un collègue et elle avait appris à l'apprécier au fil des jours, malgré tout, si bien qu'elle lui faisait confiance pour rattraper ses erreurs et ses conneries. Si ce n'était pas le cas, elle n'avait pas vraiment eu besoin de le lui dire clairement, mais elle savait qu'il avait compris qu'il serait sans doute renvoyé. La brune n'avait pas à prendre ce genre de décision, mais elle se verrait dans l'obligation d'avertir le propriétaire du garage et il n'y avait absolument aucun doute sur l'issue de la situation.

« J'espère vraiment que ça va marcher, Andrew. » Elle sourit légèrement, poussa un soupir avant de tourner les talons. Elle avait presque quitté le garage lorsqu'elle se retourna pour le regarder. « T'es un mec bien. Oublie pas ça. Et je te promets de garder ça pour moi. » Elle ne lui laissa pas le temps de répondre avant de ramener la lanière de son sac sur son épaule et de tourner à nouveau les talons, cette fois pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Andrew & Evie ♣ septembre 2014

Revenir en haut Aller en bas

Andrew & Evie ♣ septembre 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-