AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Thelma & Penny ♣ juillet 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Dr. Marabouté
TON AVATAR : Ma splendeur interstellaire
TES CRÉDITS : Sitting Duck.
RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 67
ARRIVÉE À TENBY : 15/05/2014

ÂGE DU PERSONNAGE : J'ai assisté à plusieurs passages de comètes, si c'est votre question
CÔTÉ COEUR : C'est le votre qui m'intéresse... enfin, vos relations amoureuses, je veux dire
PROFESSION : Expert en voyance et futur alternatif


MessageSujet: Thelma & Penny ♣ juillet 2014 Ven 6 Juin - 13:30

Thelma & Penny

« Vais-je enfin arrêter d'avoir peur des gens ? »


Le sort en est jeté. A l'été 2014, Thelma, et peu avant qu'elle ne se décide à mettre un terme à sa fausse grossesse, l'hôpital t'as confié le suivi de la préparation à l'accouchement de Penny. Au fur et à mesure des séances et des entretiens avec la prétendue future maman, tu t'es rendu compte que quelque chose clochait dans ses discours et tu as cherché à la confronter à son propre mensonge quand tu as réalisé que toute cette histoire n'était qu'une mascarade. Malheureusement, Thelma, tu t'es heurtée à plus fort que toi : Penny est une spécialiste du mensonge et de la manipulation, et elle n'a visiblement pas apprécié cette confidence forcée. Réussissant à tourner la situation à son avantage en récoltant des informations sur ton passé auprès de tes proches, tu es devenue bien malgré toi la nouvelle victime de ses intimidations, et le marché est clair : si tu ne lui fournis pas des scoops croustillants sur Kalani, le richissime héritier qui est sa cible du moment mais également, depuis votre rencontre, un très bon ami à toi, elle révélera tout de ton insécurité psychologique aux habitants de Tenby. Depuis cette menace, tu t'abandonnes totalement à son emprise psychologique, ce qui n'arrange en rien ta peur des autres. Et en cette après-midi de fin juillet 2014, alors que tu mènes à contre-coeur ton enquête depuis quelques jours maintenant, tu as rendez-vous au domicile de Penny qui attend avec impatience que tu lui fournisses les détails qu'elle attend.

Gifs par ? et emma-stone-daily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Thelma & Penny ♣ juillet 2014 Dim 29 Juin - 23:56

Thelma s’arrêta de marcher un instant et poussa un long soupir, froissant dans le même temps le papier qu’elle avait dans sa main droite. Si elle allait à ce rendez-vous, elle était finie. Jamais plus elle ne pourrait se regarder dans la glace. Divulguer ce qu’elle savait sur Kalani relevait de la trahison pure et simple. Et ici, il était la seule personne sur laquelle elle pouvait vraiment compter même si elle ne pouvait rien lui dire. Car Penny l’adorée l’emporterait toujours sur Thelma la discrète. A Tenby, personne ne la connaissait vraiment. Mais si Penny divulguait ses issues psychologiques, elle pouvait dire adieu à ses patients et, à fortiori, à son diplôme.

Si on lui avait dit, un jour, qu’elle serait la cible d’un maître chanteur, ou, en l’occurrence, d’une maître chanteuse, elle aurait bien rit. Qu’est-ce qu’elle, Thelma, pouvait-elle bien avoir à monnayer ? Elle n’avait rien à cacher à part peut-être cette foutue phobie. Un médecin qui a peur des foules, la bonne blague. Si cette « tare », comme le disait si bien sa mère, et Thelma commençait à lui donner raison, s’était estompée à son arrivée à Tenby, elle avait fini par ressurgir, plus vive encore, lorsqu’elle avait rencontré Penny. Pourtant la première fois qu’elle l’avait vu elle avait trouvé son visage avenant. Mais ses séances de préparation à l’accouchement, avec elle, avaient entamé sa confiance. Penny refusait de découvrir son ventre, dans son dossier il n’y avait aucune trace d’un quelconque suivit médical. Thelma avait commencé à se poser des questions. Elle avait appelé les médecins que Penny avait dit avoir consulté, pour n’en trouver aucune trace. Le médecin n’avait, ou jamais entendu parler de la jeune femme ou jamais existé. Alors, sans aucune méchanceté elle avait été chercher la vérité dans la bouche de Penny. Elle n’avait pas aimé.

Le jour Thelma rêvait ne l’avoir jamais rencontré, quelque fois ne jamais être venu ici. Le soir elle se voyait l’immoler par le feu et elle se réveillait en sursaut d’avoir pu rêver tuer quelqu’un, elle qui voulait protéger la vie. C’était une situation qu’elle avait de plus en plus de mal à gérer. Entre sa conscience et son envie de rester invisible le combat était rude.

Thelma shoota sur un caillou du bout de sa chaussure et poussa un nouveau soupir. La maison de Penny était à trois pâtés de maison d’ici. Ce qui voulait dire qu’elle y serait dans à peine 10 minutes en marchant lentement. Il était temps de décider ce qu’elle allait dire à cette sale garce .Surprise par cette soudaine poussée de violence, elle releva la tête. Avec un regard décidé elle déchira le papier complètement chiffonné, sur lequel il était marqué tout ce que Kalani avait pu lui confier et jeta les morceaux dans le caniveau. Puis repris sa marche.

Elle était quelqu’un d’intelligent. On ne parvenait pas première de sa promotion de médecine à Oxford avec un cerveau en mousse. Elle pouvait retourner les ruses de Penny contre elle mais comment ? Son esprit avait, semblait-il, décider de fonctionner au ralentit aujourd’hui. Peut-être Mrs Lloyd serait-elle intéressée par ce que Thelma pourrait lui divulguer ? Après tout cette femme, en apparence très joviale et de confiance, n’était-elle pas la source de toutes les rumeurs qui pouvaient circuler, ici, à Tenby. Mais se posait toujours ce problème : elle n’avait pas de preuve. Comme une imbécile confiante et naïve, elle n’avait absolument pas pensé à enregistrer les propos de Penny. Ainsi elle retournait à la case départ à moins que…

Penny voulait des informations ? Elle allait en avoir, mais ce ne serait peut-être pas nécessairement les bonnes. Elle n’avait aucune confiance en les autres. Mais elle savait qu’elle pouvait se faire confiance à elle. Il suffisait de se montrer comme elle s’était toujours montrée : douce et soumise.

Elle effaça le sourire de psychopathe qui avait fleuri sur ses lèvres juste avant d’entrer dans la rue de Penny et s’avança vers sa maison.

La jolie blonde n’avait qu’à bien se tenir. Non contente d’avoir des informations sur Kalani, Thelma allait aussi lui dévoiler quelques… Extra. Et c’est avec cette pensée en tête que la brune appuya sur la sonnette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©myself & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Lloyd - Andrew - Emma
A venir : Eirian - Emma
RAGOTS PARTAGÉS : 3933
POINTS : 3698
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: Thelma & Penny ♣ juillet 2014 Ven 4 Juil - 22:54

Tu t'acharnes à fixer le gros ballot de mousse sur ton ventre, te débattant encore et toujours avec les sangles. On aurait pu penser qu'en simulant ta grossesse depuis plus de 7 mois, tu aurais pris le coup de main mais malheureusement, ce n'était pas le cas. Il fallait dire que désormais le coussin atteignait une circonférence remarquable. Ça devenait même carrément inconfortable. Pourtant, pas un seul jour, tu renonçais à porter ce carcan de mousse. Le jeu que tu jouais était de plus en plus dangereux et tu ne voulais pas qu'il prenne fin à cause d'une négligence, avec toi en perdante en prime. Alors même quand tu étais chez toi, tu portais ton faux ventre. Une seule visite impromptue pourrait tout faire foirer. En plus, aujourd'hui, tu attendais une visite pour de bon. Et pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agissait d'une de tes victimes. Tu esquisses un petit sourire de satisfaction à cette pensée. Tenby t'as réellement comblée en t'offrant une palette extrêmement variée de cibles. Il fallait croire que tout le monde avait ses petits secrets. L'infortunée du jour s'appelle Thelma. Une jolie brunette que tu as longtemps fréquenté de loin et à qui tu n'aurais jamais pensé t'attaquer. A vrai dire, si cette petite idiote n'avait pas ouvertes les hostilités, tu ne te serai jamais intéressée à elle. Quel besoin avait-elle assouvi quand elle avait décidé de t'emmerder pendant ces horribles cours de préparations à l'accouchement ? Mystère mais elle était sur le point de le regretter...

Tu avais subi ces derniers pour renforcer ton mensonge mais cela n'avait fait que l'exposer aux yeux de cette maudite wanabee docteur. Elle avait essayé de te confronter, de te faire dire la vérité. Mais elle ne savait pas à qui elle s'attaquait. Vraiment pas. Tu avais vite retourné la situation à ton avantage, découvrant son dirty little secret en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Et tu l'avais réduite au silence. Puis, elle t'étais devenue utile quand tu avais découvert qu'elle était très proche de Kalani, une de tes golden target. Et aujourd'hui était le grand jour, celui où cette oie de Thelma lui apportait les informations promises après un ultimatum menaçant. La sonnette tinta mélodieusement juste quand tu as fini d'ajuster ton ventre. Tu adresses un sourire confiant à ton reflet avant de descendre d'ouvrir la porte. En bas des escaliers, tout est prêt pour prendre le thé. Tu aimes bien le parallèle avec Mrs Lloyd. Peut être même qu'un jour, tu régneras sur la ville à la place de cette vieille chouette...

Tu ouvres la porte avec le faux sourire avenant qui te caractérise en public. Thelma est là, pile à l'heure, avec son air de petite fille paumée. Comme quoi la frontière est mince entre mignonne et dérangée. Il y a du monde dans la rue, alors tu ébauches une mascarade, t'exclamant joyeusement. « Thelma ! Quel bonheur de te revoir ! Entre, je t'en prie ! » Tu t'effaces pour la laisser passer, aussi gracieusement que tu peux malgré ta silhouette de baleine. Dès que tu as refermé la porte, tu retrouves ton vrai visage. Un visage dur, calculateur de femme d'affaire. Tu te retournes sans amabilité vers la brunette. « Alors tu as ce que je t'ai demandé ? » Tu as demandé sans détours, après tout, vous n'allez pas vous perdre en politesses alors qu'aucune de vous n'a envie de prétendre que vous êtes amies. En plus, elle t'as déjà fait perdre beaucoup trop de fois patience, au cours des dernières semaines. Tu en remets d'ailleurs une couche. « Tu as plutôt intérêt de toute façon. Pas besoin que mes hormones soient détraquées pour que je perde patience. » Un ange passe. Il faut dire que torturer une fille qui a peur des gens, ce n'est pas bien compliqué. Si ta mère t'avais éduquée, tu aurais peut être eu honte mais ce n'était pas le cas. Tu ne veux tout de même pas brusquer ou tétaniser ta victime, alors tu te radoucis. Très légèrement. « J'ai fais du thé. Tu en veux ? »


_________________


We got tired of your charms And tired of your false alarms. You're just a book
that never turns its page
You can say what you want
you're not ready to change
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Thelma & Penny ♣ juillet 2014 Sam 9 Aoû - 20:11

Elle savait comment ça se passait. C'était toujours comme ça. Penny l'accueillait avec un grand sourire et dans ces moments Thelma pouvait presque la trouver sympathique et puis la blondinette redevenait la peste qu'elle était. La brune se força à sourire et laisse la blonde mener la danse. Elle est toujours comme ça de toute façon. Soumise. Même si ces quelques mois à l’hôpital lui ont appris qu'elle était plus forte qu'elle ne le pensait, que les autres pouvait le penser.

Elle entra dans la maison, jolie maison par ailleurs. La blonde avait de bons goûts il fallait bien l'admettre. Puis Thelma se tourna vers on interlocutrice qui avait refermé son visage qui était d'habitude si ouvert et souriant quand elle parlait aux autres.

« Alors tu as ce que je t'ai demandé ?
- Peut-être.»

La brune répondit distraitement parce qu'elle savait que ça agaçait Penny. Elle aimait que tout le monde lui obéisse, tout de suite. Mais Thelma avait prévu de la cuisiner avant de lui donne des infos parce que c'est comme ça qu'elle avait décidé de procéder. Au fond Penny n'était pas plus différente qu'une femme enceinte elle pétait les plombs quand il y a un peu trop de pression. C'est d'ailleurs ce qu'elle était en train de lui dire.

« Tu as plutôt intérêt de toute façon. Pas besoin que mes hormones soient détraquées pour que je perde patience. »

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Thelma tandis qu'elle répondait d'un très doux 'je sais' tout en faisant un geste vague de la main. Oui, elle savait il lui avait fallu des tripes pour venir jusqu'ici aujourd'hui. Il allait lui en falloir beaucoup plus pour balader Penny.

« J'ai fais du thé. Tu en veux ? »

Le changement de ton fit frissonner Thelma. Elle n'avait pas l'habitude que la blonde lui parle comme ça. Elle aboyait ses ordres mais finalement la voix doucereuse foutait pas mal les chocottes, aussi. Et la jeune médecin ne savait plus ce qu'elle préférait. De toute façon elle détestait les deux tonalités, de la voix de Penny, qu'elle connaissait. Elle se dirigea vers les canapé et s'installa dans l'un d'entre eux.

« Oui, je veux bien. Ce n'est pas de refus. »

Quel anglais pur souche refuserait un thé. Oh il yen avait bien qui le ferait mais Thelma n'était pas de ceux là d'autant qu'elle ne savait pas vraiment si la conversation était enregistrée ou pas. Avec Penny on pouvait s'attendre à tout.

« Alors... Tu t'es décidé pur le bébé. Tu vas en voler un pour continuer la mascarade ou accoucher d'un bébé mort né? Je te souhaite bien du courage quand la police viendra voir le corps. Peut-être daopter... Mais il aurait fallu t'y prendre bien avant. Tu en es à ton combientième mois de fausse grossesse déjà? 6ème, 7ème?»

La voix douce et le visage aussi innocent que celui d'un enfant Thelma continuais à parler. La seule manière qu'elle ait trouvé de faire avancer cette conversation. Ou de la faire reculer, c'est selon. Bientôt Penny perdrait patience. Peut être même qu'elle la menacerait à nouveau de dévoiler son "secret". Mais finalement, Thelma avait réfléchi. Qui s'en soucierait? Ses patients était là pour témoigner en sa faveur et ses professeurs aussi, non?

C'est vrai Penny l'avait tenu par la peur ces derniers mois mais ça n'avait que trop durer. Lorsque son frère était venu la voir il l'avait trouvé pâle, lui avait dit ces mots si rassurants et elle avait trouvé de quoi puiser en elle pour combattre la blonde. Thelma n'en ressortirais peut-être pas blanche mais des deux elle ne serait certainement pas la plus salie.

« D'ailleurs tant que j'y pense qui est censé être le père, déjà? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©myself & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Lloyd - Andrew - Emma
A venir : Eirian - Emma
RAGOTS PARTAGÉS : 3933
POINTS : 3698
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: Thelma & Penny ♣ juillet 2014 Ven 10 Oct - 18:04


Quelque chose clochait.. Tu le sentais, voilà tout. Des années de chantages et petites combines en tout genre t'avais appris à flairer ce genre de changement dans l'atmosphère. Tu faisais confiance à ton instinct. Et là maintenant, tout de suite, ton instinct te soufflait que la petite Thelma avait connu un changement dans son atmosphère. Elle affichait toujours ce sourire mièvre et soumis que tu lui connaissais mais aujourd'hui, il ressemblait plus à une diversion qu'autre chose. Ce fut le [i]peut être[i] détaché de la brune qui te mit la puce où l'oreille. Elle n'était pas censée s'adresser à toi ainsi, avec cette assurance tranquille. Pas plus qu'elle n'était censée t'écouter débiter les menaces habituelles avec un sourire serein, comme si tout cela ne la concernait pas. Tu fronces les sourcils, déjà agacée. Si elle n'avait pas l'air aussi sage, tu soupçonnerai presque ton invitée d'avoir tapé dans les réserves de morphine de l'hôpital et d'être stone. Tu lui propose néanmoins un thé avec cette foutue politesse british qui a finie par te contaminer malgré toutes les promesses que tu t'étais faites.

« Oui, je veux bien, ce n'est pas de refus. »

Tu te diriges vers la cuisine pour faire les derniers préparatifs en regardant Thelma aller s'installer dans le canapé du coin de l'œil. Sa démarche est on ne peut plus normale, ses jolis yeux brillant d'une lueur aussi vive que habituellement. Non, en fait, la fille n'avait pas besoin d'une quelconque substances pour avoir un problème...

« Alors, tu as décidé pour le bébé ? Tu vas en voler un pour continuer la mascarade ou tu vas accoucher d'un bébé mort né ? Je te souhaite bien du courage quand la police viendra voir le corps. Peut être adopter... Mais il aurait fallu t'y prendre bien avant. Tu es à ton combientème mois de fausse grossesse déjà ? 6Ème ? 7Ème ?  »

Tu manques de casser une des affreuses tasses en porcelaine que Mrs Lloyd t'as offert pour Noël à l'entente de ce speech. Non mais qu'est-ce qui prenait à cette petite gourde ? Où avait-elle choppé tout ce courage, toute cette insolence ? Tu poses violemment les pièces de faïences sur le plateau, ton agacement grandissant en chaque seconde. Thelma était censée être une proie facile. Quelle mouche l'avait piqué ? Elle l'avait cherché, tu allais devoir faire une mise au point. Aussi violente qu'il le faudrait... Malgré la détérioration de ton état de nerf, tu disposes parfaitement tout ce qu'il faut sur le plateau, que tu attrapes sans douceur pour amener vers l'insolente d'un pas de charge.

« D'ailleurs, pendant que j'y suis, c'est qui le père déjà ? »

Tu te fais violence pour ne pas lui renverser le thé brûlant dessus ou lui fourrer un scone dans la bouche jusqu'à ce qu'étouffement s'en suive. Tu ne vas pas supporter cette attitude trop longtemps. Tu essayes de te maîtriser comme le ferait un respectable maître chanteur mais la surprise que te provoque ce revirement de comportement t'empêche de réfléchir. Tu déposes le plateau sur la table, avant de te tourner vers elle, le visage fermé pour la remettre à sa place.

« Non mais qu'est-ce qui te prends ? Il y a une seule personne qui pose les questions ici, et c'est moi. Ce n'est pas parce que je t'ai invité chez moi qu'on est bonnes copines. Aucune chance que je partages les détails de ma vie avec toi. N'oublies pas ce que nous sommes l'une pour l'autre. Et tes insinuations à propos de bébés morts volés sont parfaitement abjectes. Vous n'êtes pas censé aimer la vie et tout ça, vous les médecins ? »

Tu t'assieds en face d'elle, sur ton fauteuil favori, une certaine tension s'installant dans la pièce. Toi même, tu es perplexe, tu te demande ce que cherche Thelma avec ses insinuations. Tu croises les jambes, te penchant légèrement en avant pour servir le thé dans les deux tasses que tu as rapporté. Puis tu pousses un des récipients en direction de ton hôte, la sondant de manière impitoyable, plantant ton regard inquisiteur dans le sien par la force.

« Je ne le redemanderai pas une seconde fois... Est-ce que tu as les informations que je t'ai demandé oui ou non ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thelma & Penny ♣ juillet 2014

Revenir en haut Aller en bas

Thelma & Penny ♣ juillet 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Tomorrow never knows-