AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✿ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, juin 202010°C/25°C Le Printemps s’est bien installé sur le village. S’il ne fait pas encore assez beau pour se baigner, les averses se font un peu plus rares et la plage est très agréable pour une promenade, alors que les températures montent en flèche et que quelques vacanciers arrivent pour profiter des beaux jours qui s’installent.
✿ Avez-vous entendu ? Il y a beaucoup de nouvelles têtes en ville. C’est bien que le village attire, mais j’ai l’impression que nos nouvelles arrivantes ont toutes des secrets à cacher…Étrange, non ? Il ne faudrait pas que cela perturbe Tenby ! Nous sommes un village respectable, nous. En tout cas, c’est très mystérieux, et j’ai hâte de connaitre votre opinion sur ces charmantes jeunes femmes… Venez donner votre avis ici.
Le Deal du moment : -34%
LaCie 4 To Disque Dur Externe portable – USB 3.0
Voir le deal
94.99

Partagez

Deadends & Mistakes + Savie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Abel Griffiths

TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max ; Charles
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Anesidora (code) + Nuit Parisienne (avatar)
RAGOTS PARTAGÉS : 312
POINTS : 646
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
ÂGE DU PERSONNAGE : 54 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Deadends & Mistakes + Savie Empty
MessageSujet: Deadends & Mistakes + Savie Deadends & Mistakes + Savie EmptyMar 21 Avr - 19:02


This time he's gonna make it to the aftermath
This time she's gonna raise her head choose the righteous path
He said one day we will look back and it will make us laugh

C’est une sale période, pour Abe, et il le sait. Ca fait quelques temps qu’il ne dort plus très bien, et ces dernières nuits, le médecin ne dort plus du tout. Si Betty s’en est rendue compte, elle n’a rien dit : il n’est pas dans la nature de leur famille de se faire des confidences, de toute façon, et la déprime, comme les soirées confessions, sont rangées dans la case des choses impossibles et inavouables. Il n’empêche que le médecin a proprement l’impression d’être dépassé, débordé de tous les côtés, parce qu’il lui arrive. L’avis d’un tiers extérieur ne serait pas de trop pour prendre une décision. Betty ne pourrait pas remplir ce rôle, ce n’est pas après plus de trente ans de mariage qu’on change, et puis elle ne serait sans doute pas d’accord avec lui, surtout concernant Eleanor, alors que l’idée de reprendre contact avec leur fille taraude férocement le médecin. Autant que la peur de voir son monde s’écrouler à cause de Penny Collins et de ce foutu chantage. Autant que Judith lui manque et qu’il sait pourtant que ce n’est pas une bonne idée. Mais à qui peut-il parler de ça ? Il n’a pas tant d’amis que ça, en tout cas pas de ceux qui seraient prêts à entendre qu’il n’est pas réellement le médecin irréprochable qu’il prétend être. Jesse ? Plutôt mourir. Abe s’entend bien avec son fils, quand bien même il regrette qu’il soit toujours parti au diable vauvert, quand bien même, même avec lui, il a été dur : ce qui explique aussi pourquoi aujourd’hui ils sont aussi distants. Il se demande s’il est revenu avec la petite Erin Blake…une comédienne. Bah, s’il l’a marie, ça restera respectable…peut-être qu’il pourrait les inviter à manger ?

Si Abel réfléchit comme ça, c’est qu’il tourne en rond. Seul pour la semaine parce que Betty est partie rendre visites à ses parents, le laissant seul avec un frigo plein et ses problèmes irrésolus. Il occupe donc ses journées entre ses patients et ses réunions au conseil municipal, et ses soirées à broyer du noir. Conscient que ça ne peut pas durer, il a appelé Savannah pour voir si elle voulait passer. Ca fait quelques années qu’ils se connaissent, eux deux, au point de coucher ensemble de temps en temps, souvent quand ça ne va pas. Les expressions sex friends, ou friends with benefits ne sont pas familières du très conservateur Abel, mais c’est pourtant bien ce qui les décrirait mieux, puisqu’ils se confient tout et oublient souvent leurs problèmes dans les bras l’un de l’autre. Savie est peut-être aussi la seule personne qui a un peu d’influence sur le médecin – la seule qu’il autorise à le remettre un peu à sa place, à lui dire franchement quand il déconne… La porte sonne alors que Abe débouche une bouteille de vin italien, et le médecin se dit que cette fois encore, la chirurgienne va lui dire qu’il a abusé, et peut-être même que ce sera mérité… « Voilà, j’arrive… » Cependant, en ouvrant la porte, il cligne des yeux avec surprise et revoit tous ses plans pour la soirée. « Sal…oh, toi, ça va pas. » Le constat est d’une banalité affligeante, mais la mine de Savie inquiète Abel : il ne l’a jamais vu comme ça. Le médecin passe un bras autour de l’épaule de sa collègue, oubliant momentanément ses propres soucis. « Viens, entre, tu vas t’assoir et je vais te servir un verre. » Il la laisse s’installer dans le canapé, et récupère la bouteille et deux verres avant de revenir s’assoir à son tour. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? C’est l’hôpital ? » Abe sait bien que le quotidien des chirurgiens peut être éprouvant, alors il essaye de deviner, scrutant la jeune femme avec compassion. « Et est-ce que je peux faire quelque chose ? »

_________________

† as adults, we try to develop the character traits that would have rescued our parents.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah H. Cartwright
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Savannah H. Cartwright

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by tumblr. du forum ♥
TA DISPONIBILITE RP : Max + Fred + Abe

Terminés: Jaya + Intrigue + Jaya + Fiona + Amanda + Max + Adriel + Muiredach
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 1434
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014
Deadends & Mistakes + Savie Tumblr_inline_mfh1w6UOvv1rz9nm8
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : On dirait qu'elle a réapparu, mais pour combien de temps ? Si j'en juge par les cernes sous ses yeux, son boulot l'accapare. Apès son escapade en France on a cru qu'elle lacherait du leste mais que nenni !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Deadends & Mistakes + Savie Empty
MessageSujet: Re: Deadends & Mistakes + Savie Deadends & Mistakes + Savie EmptySam 30 Mai - 2:11

  Depuis mon réveil, la journée ne s'arrange pas d'un poil et quand Abel m'appelle pour me proposer une rencontre, je ne peux que sauter sur l'occasion. Sa voix m'indique que quelque chose le tracasse et j'espère que ce n'est pas trop grave. Se serait-il passé quelque chose avec Betty ? Ou au boulot ? Je ne vais pas tarder à le savoir. Nos rencontres se finissent parfois au lit et nous permettent, je pense, d'évacuer la pression quand la frustration est trop présente. Et puis, c'est pratique de coucher sans prise de tête. Du sexe sans conséquences. Alors certes on a quelques années de différence d'âge, mais quelle importance ça a, au juste, hein ?

Des plats à emporter à la main, je sonne à la porte du médecin et compose mon meilleur sourire. On dirait Amélia quand elle avait 3 ans et qu'elle faisait un genre de grimace hilarante qu'elle pensait être un sourire. « Sal…oh, toi, ça va pas. » Décidément, il me connait mieux que mon ombre. Je ne peux rien cacher au médecin. Lui non plus n'a pas l'air en grande forme. Ses traits sont tirés, son sourire affaissé, son air pâle... nul doute qu'il traverse une mauvaise passe. Si il ne m'avait pas appelée, je l'aurais fait. Je soupire bruyamment, et entre dans la maison afin de ne pas attiser les regards des voisins. Abel passe son bras autour de mon épaule, me réconfortant déjà. Cela me touche. Ce n'est pas facile pour lui mais il continue de penser aux autres... " Tu ne vas jamais deviner. Moi je n'en reviens toujours pas... " Je commence avant de me diriger vers le canapé et m'y affaler avec l'extrême délicatesse qui me caractérise pendant les mauvais jours. " Aldaric demande la garde exclusive d'Amélia. Son prétexte étant qu'il passerait plus de temps à s'occuper d'elle et que je suis une mère indigne. Quel connard. " Cette histoire me touche de trop près... moi, passe encore ; mais il s'agit de ma fille. On ne touche pas à Amélia. Tous le savent.

Je regarde dans le vide en me remettant les idées en place, ignorant Abel qui vogue dans la cuisine derrière nous. « Et est-ce que je peux faire quelque chose ? » Je fige mon regard dans le sien. Ma réflexion ne me mène pas loin. Alors je m'apaise et sourit faiblement : " C'est très gentil de ta part mais je ne crois pas que ça change grand chose... je vais y réfléchir. Je ne pense pas qu'il aie de véritables arguments qui tiennent devant un juge. Mais si jamais tu as le numéro d'un bon avocat ça pourrais me servir. " Je sais qu'il a un répertoire long comme le bras, mais un avocat ? Pas forcément... " Et toi ? Tu n'as pas l'air dans ton assiette... " fais-je avec empathie. La période actuelle n'est pas des meilleures pour le corps médical. L'activité d'Abel doit en pâtir. A moins qu'il ne se trame quelque chose dans sa vie privée ?

_________________


☽☽ Tournes toi vers le soleil, et l'ombre sera derrière toi !

   
Revenir en haut Aller en bas
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Abel Griffiths

TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max ; Charles
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Anesidora (code) + Nuit Parisienne (avatar)
RAGOTS PARTAGÉS : 312
POINTS : 646
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
ÂGE DU PERSONNAGE : 54 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Deadends & Mistakes + Savie Empty
MessageSujet: Re: Deadends & Mistakes + Savie Deadends & Mistakes + Savie EmptyDim 7 Juin - 19:35


This time he's gonna make it to the aftermath
This time she's gonna raise her head choose the righteous path
He said one day we will look back and it will make us laugh

Ca fait quelques années que ça dure, maintenant, lui et Savannah. Combien de temps exactement ? Abel n’en sait rien. Il faut dire qu’il ne voit pas vraiment Savie comme une maitresse, même s’il leur arrive de finir dans le même lit. C’est sans doute parce qu’ils ont d’abord été amis avant d’être amants. De ses maitresses, il n’attend d’ordinaire rien de particulier, sinon d’être jolies, en général plus jeunes que lui, et d’être sous son charme. Mais Savannah avait assez de caractère pour être plus – à l’instar de Judith, par exemple, même s’il ressent pour celle-ci des sentiments bien différents – et surtout…ils se comprennent. Pas sur tout, certes, et ça n’a jamais empêché la chirurgienne de le mettre parfois face à ses contradictions. Mais comme professionnels de santé, ils gravitent dans le même univers. Abel se doute qu’au vu de la période, l’hôpital doit être surchargé de boulot, encore plus que lui, qu’il l’est déjà, ce qui joue indubitablement aussi sur son moral déjà au plus bas – quoique le cabinet est le seul repère qui lui permet de se maintenir à flot, en ce moment. Mais ce n’est pas ça. Non, c’est plus profond. « Quoi ? » Il est halluciné de ce qu’il entend. De mémoire, il lui semblait que Savannah et son ex-mari entretenaient des relations plus cordiales que ça. Comment est-ce que ça a pu se dégrader si vite ? Il ne comprend pas bien. « Il ne peut pas faire ça…C’est totalement injuste. » A vrai dire, c’est tellement fou que Abel ne sait pas très bien quoi dire. Évidemment, il a un a priori négatif sur Aldaric, connaissant l’histoire, et il se place automatiquement du côté de Savannah. Bon, il a peut-être aussi un a priori sur la sexualité de l’ex-mari de son amie, mais s’il y a des choses sur lesquelles il peut arriver à se montrer plus ouvert, comme le divorce, ça, il n’y arrivera pas. Mais pour l’instant, ce n’est pas la priorité. Il pose donc une main amicale sur l’épaule de la jeune femme, lui souriant gentiment. « Personne n’est un parent parfait, mais tu fais de ton mieux. Et avec un métier pas facile. » Pensif, et essayant de comprendre ce qu’il se passe : « Je ne comprends pas ce qui lui prend…je croyais que vous vous entendiez bien, d’ailleurs. Il s’est passé quelque chose ? »

Il peut comprendre la détresse et la colère de Savie. Il sait ce que ça fait de ne pas voir ses enfants, même si les circonstances sont totalement différentes pour son cas, et qu’il n’a pas de solution simple, ce qui ajoute à ses soucis. Mais dans le cas de la blonde, la solution est peut-être plus simple. Au moins, il est heureux de voir qu’elle va se battre et qu’il est possible qu’elle gagne. Savie est une bien meilleure mère que lui n’est un bon père. « Bon, c’est bien alors, parce que je ne connais que celui de la municipalité…et sa spécialité, c’est plutôt les marchés publics, pas les affaires devant les juges aux affaires familiales. » S’emparant de la bouteille de vin, il tente de faire un peu d’humour, histoire de détendre l’atmosphère. « Je peux te proposer un chianti, par contre. Voire de vider la bouteille avec moi. » Il n’est pas certain que ça marche, cela dit, se sentant lui-même déprimé à cause de tous ses ennuis. D’ailleurs, le médecin ne sait pas du tout quoi répondre à la question de sa collègue. Par quoi commencer ? C’est tellement le bordel, et tout lui semble sur le point de s’écrouler, que Abe ne sait même plus quoi dire. Alors il change le sujet, pour gagner du temps : « En mangeant ces plats, bien sûr, ça devrait nous remonter le moral. » Il se lève d’un bond, plein d’entrain, s’emparant desdits plats à emporter. « Attends, je vais faire chauffer tout ça. » Ce n’est pas qu’il ne veut pas en parler, au contraire, il a besoin d’aide parce qu’il ne s’en sort plus. Mais il a honte, et il est perdu, et ça ne lui facilite pas la tâche, du tout. Cependant il ne pourra pas se murer dans le silence longtemps, car même le microonde lui résiste. «  Hm…je ne sais pas faire ça. Savie, viens voir si toi tu sais faire marcher cet engin. » Appelle-t-il alors, désemparé. C’est le problème d’être sévèrement conservateur et légèrement machiste, Abel serait bien incapable de se faire à manger tout seul. Dépité, il murmure : « Betty s’en sort mieux que moi. » Et comme il en revient à ses propres soucis, il finit par lâcher doucement la bombe : « Peut-être que moi aussi j’aurais besoin d’un avocat spécialisé dans les divorces… » Il finit d’une traite son verre, qu’il avait embarqué avec lui, envisageant de se resservir immédiatement, avant de se passer une main sur le visage, accablé. « J’ai déconné, Savie, t’imagine pas à quel point… » Le médecin relève un regard désespéré vers son avis, achevant péniblement : « Je vais tout perdre. Tout… » C’est pathétique, mais il est vraiment au fond du trou.

_________________

† as adults, we try to develop the character traits that would have rescued our parents.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah H. Cartwright
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Savannah H. Cartwright

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by tumblr. du forum ♥
TA DISPONIBILITE RP : Max + Fred + Abe

Terminés: Jaya + Intrigue + Jaya + Fiona + Amanda + Max + Adriel + Muiredach
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 1434
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014
Deadends & Mistakes + Savie Tumblr_inline_mfh1w6UOvv1rz9nm8
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : On dirait qu'elle a réapparu, mais pour combien de temps ? Si j'en juge par les cernes sous ses yeux, son boulot l'accapare. Apès son escapade en France on a cru qu'elle lacherait du leste mais que nenni !


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
Deadends & Mistakes + Savie Empty
MessageSujet: Re: Deadends & Mistakes + Savie Deadends & Mistakes + Savie EmptyJeu 23 Juil - 13:08

Abel semble tout aussi interloqué que je l’ai été en apprenant les ambitions d’Aldaric. Notre relation n’a jamais été si difficile, même quand il m’a annoncé être gay alors que je venais de lui apprendre ma grossesse. Il a démarré les hostilités en premier, et je ne suis pas sûre que je saurais rester de marbre très longtemps. Moi aussi, j’ai des atouts dans ma manche. Il faut juste que j’ose les utiliser au bon moment. Ce n’est pas dans ma nature d’être hostile ou agressive. Quand il s’agit de ma fille en revanche il ne faut pas compter sur moi pour faire dans la demi-mesure. Comment Aldaric a-t-il pu mettre cette guerre en route sans même m’en parler ? C’est vrai… si il voulait la garder davantage, il aurait pu m’en parler. « Visiblement, il peux... » Je déglutis péniblement. Si j’en crois les papiers administratifs, ce n’est pas tellement qu’il veut garder davantage Amélia, c’est juste qu’il trouve que je suis une mauvaise mère. « Il trouve qu’Amélia est livrée à elle-même. Pourtant il ne s’est jamais rien passé. Parfois je la confie à mon frère ou à sa nounou, quand je travaille… comme toute mère ferait. Mais non, lui il serait prêt à être père au foyer donc la justice trancherait en sa faveur. Si tu veux mon avis, son nouveau petit-ami est en mal d’enfants du coup il veut pouponner Amélia. Je suis une ombre au tableau, c’est tout. » Je l’ai mauvaise depuis qu’un coursier est venu me déposer les papiers en main propre sans qu’Aldaric ne m’informe de quoi que ce soit avant. Depuis lors je cherche un avocat. Peu importe combien de livres j’y mettrais, ma fille passe avant tout.

Une bonne bouteille de vin à la main, Abe sait se faire entendre ! « Ne me le dis pas deux fois, on va peut-être en finir plusieurs  ce soir ! » dis-je en riant. Le médecin semble soucieux. Ses traits se sont creusés depuis notre dernier rendez-vous, son front plissé ne me dit rien qui vaille. Je ne veux pas lui mettre la pression ; les langues se délient toujours au fur et à mesure ; inutile de lui tirer les vers du nez. Quand il perds patience avec le micro-onde je sens qu’il est à bout de nerf. Je me place derrière lui et pose la tête sur son épaule en soupirant.  « Prends patience, tu es trop brut avec cette œuvre d’art ultra-moderne. » Je tourne un peu le bouton et appuie bien, sachant que c’est souvent ce qui cloche avec l’électroménager. Être une mère célibataire vous oblige souvent à développer des talents de réparatrice et de bricoleuse.

Un soupir s’échappe de mes lèvres. Nous restons quelques secondes dans le silence le plus complet. C’est là qu’il me confie ce qui le tracasse. Je suis abasourdie par l’annonce. Divorcer ?  « Tu n’es pas sérieux? » La surprise est totale. Que se passe-t-il en ce moment dans nos vies pour que des choses si radicales arrivent ? Certes leur couple n’est plus ce qu’il était, Abe n’est pas vraiment un modèle de fidélité, pourtant je pensais que la stabilité qu’il avait trouvé avec Betty était réelle. « Mais enfin, qu’est-ce qui a bien pu se passer ? Tu es toujours si prudent... »  Le fait que je sois chez lui n’est pas vraiment prudent, seulement Betty n’est pas en ville pendant une semaine. Il y a peu de chances que nous soyons découverts. « Tu veux en parler ? » je demande avec douceur.

_________________


☽☽ Tournes toi vers le soleil, et l'ombre sera derrière toi !

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Deadends & Mistakes + Savie Empty
MessageSujet: Re: Deadends & Mistakes + Savie Deadends & Mistakes + Savie Empty

Revenir en haut Aller en bas

Deadends & Mistakes + Savie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: Historical Center :: Residences :: Esplanade-