AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✿ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, juin 202010°C/25°C Le Printemps s’est bien installé sur le village. S’il ne fait pas encore assez beau pour se baigner, les averses se font un peu plus rares et la plage est très agréable pour une promenade, alors que les températures montent en flèche et que quelques vacanciers arrivent pour profiter des beaux jours qui s’installent.
✿ Avez-vous entendu ? Il y a beaucoup de nouvelles têtes en ville. C’est bien que le village attire, mais j’ai l’impression que nos nouvelles arrivantes ont toutes des secrets à cacher…Étrange, non ? Il ne faudrait pas que cela perturbe Tenby ! Nous sommes un village respectable, nous. En tout cas, c’est très mystérieux, et j’ai hâte de connaitre votre opinion sur ces charmantes jeunes femmes… Venez donner votre avis ici.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal

Partagez

never let me go + lexia/fiona/dylana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Fiona Miller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - loudsilence ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles
RAGOTS PARTAGÉS : 2697
POINTS : 5917
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_inline_numfe7n3B61qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur appartient à Trystan.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : La pharmacie a récemment échappé à une tentative d'incendie et son compagnon vient d'avoir un terrible accident en mer. Il semblerait que le sort continue de s'acharner contre eux.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyJeu 21 Mai - 15:52

You gotta get through today
Gotta keep those tears at bay
Gonna send them up in flames
Don't stop, tomorrow's another day

Puisqu’il devenait évident que Trystan ne pourrait pas retourner travailler dès le lendemain, il accepta finalement de rester à l’hôpital jusqu’à ce que les médecins l’autorisent à sortir. L’envie de ne pas inquiéter davantage Fiona contribua sûrement à cette promesse. « Oui, je pense que c’est le mieux. » Répondit-elle, soulagée qu’il retrouve la raison. Il lui expliqua alors qu’il avait des affaires urgentes en cours, des obligations qui ne pouvaient apparemment pas attendre qu’il se remette. « D’accord. Tu veux me parler de ces urgences ? Je peux peut-être regarder. » Si Fiona pouvait lui soulager l’esprit le temps de sa convalescence, elle l’aiderait volontiers. La pharmacienne ne voulait pas se montrer pessimiste mais il faudrait déjà voir si la police réussirait à ramener son bateau et surtout quand Trystan pourrait reprendre la navigation puisque le chalutier avait été durement touché lors de la collision. De plus, la jeune femme n’était pas très emballée à l’idée qu’il reparte si vite en mer. Cet empressement se justifiait probablement en raison des difficultés de l’entreprise dont il lui avait vaguement parlé lorsqu’il lui avait expliqué pratiquer du tourisme à contrecoeur et par nécessité. « Je vais appeler ta sœur pour la prévenir. Elle pourra sûrement t’aider aussi. » Dylana travaillait avec son frère et maitrisait mieux tout ce qui concernait le bateau ou l’entreprise. Et puis, elle devait être informée de ce qui était arrivé à Trystan.

En revanche, Fiona avait essayé de prendre sur elle lorsque le marin lui avait parlé de Lexia. La sauveteuse l’avait extirpé de l’eau et elle lui en était infiniment reconnaissante. Comme la policière avait l’air d’avoir tout pris en main, la blonde se sentit finalement inutile. De plus, ses doutes et son insécurité par rapport à la Weston lui revinrent en pleine figure, de sorte qu’elle répondit maladroitement à Trystan. Il se rendit compte que quelque chose la gênait et il expliqua pourquoi il avait demandé à Lexia de lui ramener son bateau. Or, ce n’était pas ce qui ennuyait la jeune femme puisque la sauveteuse était effectivement la mieux placée pour cette tâche. Ce qui la gênait était bien plus profond. « Oui, je comprends. » Lâcha-t-elle, d’une voix monocorde. Trystan voulait aussi lui demander son aide, il avait confiance en elle mais il hésitait à l’impliquer. A nouveau, il n’avait pas tergiversé pour se tourner vers la Weston. Et Fiona lui avait déjà proposé de l’aider un peu plus tôt. « Je suis là pour toi si tu as besoin de moi. » Elle ne pouvait pas être plus claire. Oui, elle ferait de son mieux pour le soutenir dans cette période compliquée. Il suffisait qu’il lui dise comment…

C’est alors qu’elle laissa échapper des mots traduisant ce qui l’inquiétait à présent. Lexia et Trystan. Les ex-fiancés n’avaient plus reparlé de sa relation avec la policière depuis que le marin avait appris qu’il n’était pas le père de son bébé et avait pris ses distances de la brune. Il n’en restait pas moins qu’ils avaient tous les deux partagé une relation très forte et que ce lien particulier ne s’oubliait pas en un claquement de doigts. Fiona craignait un éventuel retour de flammes s’ils étaient amenés à se revoir trop souvent. Elle avait entendu dans la voix de Trystan toute l’admiration, tout l’attachement, qu’il vouait à cette femme. C’était bien normal vu le contexte. Lexia venait de lui sauver la vie et il y aurait toujours quelque chose de spécial entre eux. C’était ainsi. Chacun avait vécu des choses pendant leur séparation et Fiona ne lui demanderait jamais de faire comme si de rien était. Mais elle appréhendait un nouveau rapprochement entre eux. La pharmacienne tenta de masquer sa gêne en lui posant une dernière question sur l’accident, cependant Trystan l’éluda et insista sur la phrase qu’elle avait laissé en suspens. Cette fois, Fiona ne se déroba plus. « Tu tiens toujours beaucoup à elle. C’est normal, vous avez partagé beaucoup de choses. Mais oui, je me demande si ça pourrait un jour redevenir comme avant. » Elle avait réussi à poser des mots sur ce qui l’inquiétait malgré le moment très mal choisi.

Tout de suite, Trystan entreprit de la rassurer et lui affirma que c’était bel et bien du passé. D’ailleurs, il ne l’avait pas revue depuis des mois avant aujourd’hui. Et encore, la brune avait simplement répondu à l’appel de détresse et fait son travail. Le Meylir lui livra alors une véritable déclaration, on ne peut plus claire sur ses intentions. Il était certes reconnaissant envers Lexia de lui avoir sauvé la vie mais il était amoureux de Fiona. Pour lui, elle était la femme de sa vie. Si le destin les avait réunis, c’était pour une bonne raison. Elle n’avait donc pas à s’inquiéter par rapport à la Weston. Il l’avait touchée en plein cœur et dissipé royalement ses doutes. Fiona était tombée malade du virus Trystan, et cette affection dénommée amour, s’était infiltrée dans les pores de sa peau. Il s’était immiscé en elle jusqu’à la plus petite cellule de son corps, Fiona respirait de cet amour qui l’électrisait, le marin était devenu l’oxygène de son existence. A son tour, elle s’ouvrit. « Je ne sais pas ce que j’aurais fait si je t’avais perdu. Je ne voulais pas précipiter les choses parce qu’on venait de se retrouver, parce que je voulais prendre le temps mais ce temps, nous en avons déjà trop perdu aussi. Tu avais raison. Je le sais aussi à présent. C’est toi, ma vie. C’est avec toi que j’aimerai la construire. Je t’aime, Trys’. Et ça, plus personne ne pourra nous l’enlever. » Pas même les nouveaux aléas de la vie. Fiona se pencha légèrement vers lui et posa ses lèvres sur les siennes dans un doux baiser, scellant cette promesse d’amour entre eux. Cette avalanche d’émotions avait laissé des traces, elle en était toute retournée. Oui, ils étaient temps d’envisager l’avenir ensemble… Après un moment de silence, la jeune femme reprit la parole. Il était temps de laisser Trystan recouvrer des forces. « Tu devrais te reposer un peu… Je vais aller voir le médecin et prévenir ta sœur. Je reviendrai tout à l’heure. » Promit-elle. Fiona serra une dernière fois la main du Meylir et se releva ensuite. Prenant une profonde inspiration, elle s’enivra de son parfum, l’emportant avec elle avant de sortir. Aujourd’hui, elle avait baissé les toutes dernières barrières de son cœur.



_________________

Avant toi
J'avais pas de raison, mon âme sœur ▬ tu sais le monde ne tournait pas rond, j'avais les mots mais pas la chanson, tu sais l'amour, tu sais la passion, avant toi, je n'avais rien, avant toi, on ne m'a pas montré le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyMar 26 Mai - 18:43



When the night has come. No, I won't be afraid. I won't be afraid. Just as long as you stand by me. Stand by me.


Fiona semble soulagée que Trys accepte de rester au moins la nuit à l’hôpital et il est finalement content d’avoir fait ce compromis. Car comme elle le lui a avoué, il lui a fait très peur aujourd’hui. Ce n’est donc pas la peine de lui rajouter du stress en supplément… A vrai dire, après ce qu’il vient de traverser, il veut juste que tout se passe pour le mieux, ne pas se disputer avec celle dont il ne veut que le soutien. Et pour cela, il est même preuve à faire preuve de souplesse… C'est-à-dire déléguer, chose qu’il est normalement incapable de faire… Il demande donc de l’aide à Fiona et n’est pas déçu de la réponse. Comme il l’avait escompté, il peut compter sur elle. Elle manifeste sa volonté de l’aider très clairement. « Ok, je te fais un topo sur ce qui est vraiment urgent et tu fais au mieux d’accord ? Et merci beaucoup de faire ça pour moi. Vraiment. » Dit-il en serrant sa main et essayant der ne pas lui mettre trop de pression ou de l’accabler. Il lui explique toutefois tout ce à quoi il peut penser, allant dans les détails très pointilleusement. Il était un peut-être un peu trop perfectionniste mais ce qu’il confiait à la Miller était important. Même si c’était pour quelques jours… Cependant, vu l’attention avec laquelle elle l’écoute, il sait qu’il a fait le bon choix. Surtout qu’elle émet la bonne idée de se faire aider par Dylana. « Oui très bonne idée. Elle pourra sûrement t’aider toi aussi. Elle est douée pour tout ça. N’hésite pas à te reposer sur elle. » Il le pensait sincèrement. Une année en arrière, le discours aurait été différent mais à ce jour, il avait une confiance totale en sa sœur…

En revanche, il semblait que de tous les problèmes causés par sa chute à l’eau, tous ne pouvaient pas se régler aussi pragmatiquement. Le fait que Lexia soit l’héroïne de la journée et soit revenue subitement dans la vie du Meylir angoisse Fiona. Le principal intéressé met du temps à le réaliser, peut-être un peu trop, et quand il essaye de s’en expliquer, il voit qu’il peine à rassurer sa belle. La main de cette dernière glisse d’ailleurs de la sienne, tandis qu’elle se fait fuyante. Comme si elle se réfugiait dans sa carapace, anticipant une blessure qu’il allait lui infliger. Sauf qu’il n’ a pas la moindre intention de faire une telle chose, alors il réagit enfin, essayant de provoquer le dialogue. Il était fatigué mais il sentait qu’esquiver une telle discussion ne ferait que rendre le sujet plus explosif plus tard… Fiona lui avoue alors qu’elle avait peur que les choses redeviennent « comme avant » entre Lexia et lui. Il secoue la tête, au risque de réveiller sa commotion. « Notre moment est déjà passé, je ne vois pas de retour en arrière. « Dit-il simplement. C’était à 100% vrai. Lexia et lui avait été un tournant. Ils auraient pu devenir tout l’un pour l’autre mais ce n’était pas l’option qui avait prévalue. Et c’était bien pour cela que leur séparation sur le bateau avait été si douloureuse : à ce moment précis, ils savaient qu’il n’y aurait pas de retour en arrière. « Et je ne dis pas que je n’ai eu de regrets mais ils ont tendance à s’estomper quand je me rappelle que je t’ai finalement retrouvée… C’était peut-être cela qui était écrit depuis le début. » Il ne veut pas mentir sur son passif avec Lexia, ni le rôle qu’elle a joué dans sa vie mais il ne veut pas non plus que Fiona se sente comme le deuxième choix, qu’elle imagine qu’elle n’était là que parce que Lexia avait choisi Adriel…

Trys essaye donc de lui expliquer à quel point il l’aime, ce qu’elle signifie pour lui. Il ne rougit pas quand il l’appelle la femme de sa vie. Et enfin, ses mots semblent trouver leur chemin dans le cœur de cette dernière. Il voit la lueur de doute qui habitait ses yeux vaciller puis s’éteindre. Ce n’était rien, un doute, une ombre tout au plus. Rien qui ne pouvait éclipser l’amour profond qui les unissait depuis des années. Fiona répond d’ailleurs à sa déclaration en lui en faisant une à son tour. Elle lui avoue qu’elle ne veut plus perdre de temps, qu’elle a eu trop peur de le perdre. Elle lui dit que c’est lui sa vie et qu’ils vont construire un futur ensemble. Je t’aime, Trys’. » Souffle t-elle en guise de conclusion. Il sait à ce moment que la joie intense qu’il éprouve alors n’a rien à voir avec la drogue qui court dans ses veines. Et pourtant… C’est aussi efficace qu’un shoot. « Je t’aime aussi… Comment pourrais-je en aimer une autre que toi ? » Pure question de rhétorique…. Il accueille la blonde avec joie quand elle se penche pour lui donner un baiser. La journée avait été un cauchemar mais au moins, elle finissait sur une note magnifique. Il s’imprègne de Fiona tant qu’il peut, redoutant le moment où elle va déjà le quitter… Leurs lèvres finissent éventuellement par se desceller, l’occasion pour lui de sceller autre chose : une promesse. « Je ne peux pas attendre de pouvoir sortir d’ici et commencer à la construire cette vie avec toi Fiona Miller… »  Il est encore énormément touché par ce qu’elle vient de dire. Il sait combien les choses ont été difficiles pour elle depuis son agression mais de plus en plus, elle laissait tomber ses barrières pour s’ouvrir à lui. Comme lui le faisait pour elle. Aux yeux du marin, il n’y avait pas de plus belle preuve d’amour. Encore qu’il n’y avait pas besoin de preuve, juste de ressentir cet amour salvateur, de vivre cette seconde chance inouïe qui leur était donnée.   « Tu devrais te reposer un peu… Je vais aller voir le médecin et prévenir ta sœur. Je reviendrai tout à l’heure. » Dit ensuite Fiona lorsqu’ils se sont remis de leurs émotions. Comme il l’avait craint, elle est sur le départ. Normal, il devait se reposer et elle, avait beaucoup à faire, surtout avec les tâches qu’il venait de lui confier… « Je t’attends… » Souffle t-il, fermant les yeux pour que la dernière image qu’il ait avant de s’endormir soit celle de son visage. Il allait le faire facilement d'ailleurs, s'endormir. Il était véritablement épuisé malgré les heures qu’il avait déjà passées inconscient. Le choc et toutes ces émotions avaient eu raison de lui...

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyVen 29 Mai - 23:36

I wish I could escape, I don't wanna fake it
Wish I could erase it, make your heart believe
But I'm a bad liar, bad liar, now you know

Le lendemain de l’incident, Lexia se rendit à l’hôpital en milieu de matinée pour faire un compte rendu à Trystan de ce qui s’était passé la veille après son transport en ambulance. La jeune femme prendrait son quart l’après-midi pour partir en patrouille maritime. C’est donc en civile qu’elle s’introduit dans le département des soins. A l’accueil, on lui renseigna le numéro de chambre du marin et elle suivit donc le parcours fléché pour arriver dans la bonne pièce. La porte était ouverte, pourtant elle toqua légèrement dessus pour se signaler car elle entendit des voix dans la chambre. Face au oui interrogateur, Lexia s’introduit donc à l’intérieur et surprit Trystan et Fiona. La blonde était assise à côté du lit du marin. « Oh bonjour ! Navrée de vous déranger. Je venais aux nouvelles et en apporter aussi. » Lâcha-t-elle d’une voix neutre. La sauveteuse avait utilisé des gants car la situation était probablement bizarre pour tout le monde. En même temps, il n’était pas surprenant de tomber sur la compagne de Trystan dans ces conditions. Voulant sans doute éviter un moment gênant, Fiona décida alors de prendre congé. « Du tout. Je vais vous laisser, je dois repasser à la pharmacie. A tout à l’heure… » Ils s’adressèrent un signe entendu, puis la pharmacienne se redressa et salua Lexia en partant tout en la remerciant chaleureusement d’avoir sauvé Trystan. La brune acquiesça silencieusement. Pour elle, c’était normal, elle n’avait fait que son travail.

Après le départ de Fiona, la nageuse qui était restée en retrait jusqu’alors, s’assit sur l’appui de fenêtre de la chambre à un mètre de Trystan, comme si cette distance l’aiderait à préserver le contrôle de ses émotions, contrairement au moment où elle l’avait repêché. Il lui avait instamment demandé de passer à l’hôpital, signe qu’il voudrait lui reparler. « Je ne vous ai pas interrompu, j’espère. » Elle esquissa un sourire et retira sa veste qu’elle posa sur le siège à côté de Trystan. Il ne fallait pas y voir d’allusion, elle espérait juste que sa simple présence n’avait pas viré celle de sa copine même si elle se doutait bien que si. Peu importe, Lexia était juste heureuse de constater qu’il semblait en forme et alerte. Bien mieux que la veille quand elle l’avait abandonné dans l’ambulance. « Tu verrais ta tête. On dirait un pokémon qui a mal évolué. » Lança-t-elle sous forme d’humour. Un humour qui ne risquait pas de rencontrer son public car Trystan n’était pas très technologique contrairement à Lexia qui pouvait parfois se montrer geek en jouant à beaucoup de jeux vidéo avec son neveu ou bonne copine à garçons en regardant des matchs sportifs à la télévision. Cependant, sa référence était quand même inscrite dans la culture populaire depuis des années alors à voir. « Comment te sens-tu ? » La brune abandonnait finalement les artifices et les politesses pour rentrer dans le vif du sujet.

Après sa réponse, elle enchaîna ensuite par une des raisons de sa visite. « J’apporte des nouvelles pour toi. De ton bateau… Une bonne et une mauvaise. » Elle lui accorda le temps nécessaire pour encaisser le coup, puis elle lui expliqua la situation. « On a réussi à le ramener à bon port, ça c’est déjà une chose. » Autant commencer par le plus important. Le navire avait dérivé pendant la tempête mais il avait miraculeusement tenu bon à la surface sous la surveillance des radars, de sorte que le chalutier avait pu être repéré facilement et ensuite reconduit vers Tenby par le remorqueur lorsque la météo s’était calmée. L’opération avait été délicate. « Par contre, il a été abîmé à l’endroit où il a été touché. Les dégâts sont conséquents. En tout cas, il ne sera pas navigable sans une réparation. » Lexia se désolait de lui apporter des nouvelles mitigées mais Trystan devait déjà bien s’en douter. Un bateau était vérifié comme une voiture par des contrôles de sécurité et le sien ne le passait plus. De toute façon, il était dangereux de repartir sans révision du chalutier et expertise des dégâts. De son côté, la police avait lancé une recherche pour retrouver ceux qui avaient commis un délit de fuite et une non-assistance à personne en danger. Lexia devrait d’ailleurs se joindre à une personne de la police de terre pour contribuer au bon suivi de l’affaire.


_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyVen 5 Juin - 18:31

I know, you know, we know
You weren't down for forever and it's fine
I know, you know, we know
We weren't meant for each other and it's fine
But if the world was ending
You'd come over, right?

Comme promis, Fiona n’avait pas beaucoup quitté le chevet de Trystan et il avait eu la bonne surprise de la voir arriver de bon matin après sa première nuit à l’hôpital. Il était vraiment content qu’elle soit là près de lui. Il était encore sonné par son accident et la présence apaisante de sa petite amie à ses côtés était plus que bienvenue… Assise sur le bord du lit, cette dernière lui fait part de ses avancées concernant les tâches qu’il lui avait confiées lorsqu’ils sont interrompus par l’arrivée de quelqu’un à la porte. Cette dernière est ouverte mais le visiteur signale tout de même sa présence en frappant. Allongé, la vue cachée par Fiona, le Meylir n’arrive pas à voir de qui il s’agit jusqu’à ce qu’il voit sa compagne se figer, entendant dans le même temps une voix familière. « Oh bonjour ! Navrée de vous déranger. Je venais aux nouvelles et en apporter aussi. » Trystan sent une légère tension l’habiter à son tour quand il comprend qu’il s’agit de Lexia… Certes, il avait demandé à la Weston de passer le voir mais vu la discussion qu’il avait eue hier à son propos avec Fiona, il aurait préféré que les deux femmes ne se croisent pas. Il ne va pas nier que ça le stresse de les voir toutes les deux dans la même pièce. « Salut Lexia… Non tu ne déranges pas… Entre. » Dit-il en essayant de se redresser, tandis que Fiona parle presque en même temps. « Du tout. Je vais vous laisser, je dois repasser à la pharmacie. A tout à l’heure… » L’ambiance est plus qu’étrange et Fiona semble visiblement pressée de partir. Trystan se demande s’il ne doit pas la retenir mais elle est déjà en train de se lever. « OK… A tout à l’heure. » Ils échangent un petit baiser et la blonde s’évapore déjà. Encore qu’elle s’arrête sur le pas de la porte pour échanger quelques mots avec Lexia. Trystan écoute, aux aguets, mais Fiona se contente de remercier chaleureusement Lexia pour le sauvetage et Trystan se laisse retomber sur ses oreillers avec soulagement. Le sang-froid féminin l’épaterait toujours car aucune des insécurités de Fiona ne perçait dans les sourires qu’elle adressa à Lexia…

Une fois Fiona partie, Lexia vient s’installer près du lit, renouvelant ses excuses. « Non, t’inquiètes pas… Et puis, c’est moi qui t’avais demandé de passer. Merci d’ailleurs. » Il y a un petit flottement dans l’air, et Trystan se demande si la Weston n’a pas perçu plus que ce qu’elle laisse paraître. C’est sans doute ce qu’elle essaye de désamorcer sur le ton de l’humour. C’est vrai que pour sa part, il est un peu perturbé. « Tu verrais ta tête. On dirait un pokémon qui a mal évolué. » Le marin regarde la flic avec un air paumé. « J’imagine que c’est censé être drôle mais même sans m’être pris un coup sur la tête, je serai paumé. » Avoue t-il. Pokémon… Il lui semblait que c’était un dessin animé mais quel rapport avec sa tête ? « Et d’ailleurs, ce n’est pas très gentil de se moquer de ma tête alors que j’ai frôlé la noyade. » Ajoute t-il avec des airs de martyrs. Sa touche d’humour à lui. Il laissait souvent tomber sa gravité coutumière en présence de Lexia. Elle avait cet effet là sur lui. Sans compter qu’elle était une des rares qui osait se moquer de lui… Enfin, bien sûr, elle redevient sérieuse quand elle lui demande comment il va. Il hausse les épaules. « Ça va… Je reprends doucement mes esprits… D’ailleurs, j’espère que je n’ai pas trop déliré quand tu m’as repêché… » Il n’avait pas beaucoup de souvenirs du moment où il avait été pris en charge et ça l’ennuyait un peu. Son histoire avec Lexia n’était pas banale et il avait un peu peur de ce qu’il avait pu lui dire avec le choc…

Cela dit, il y avait un bilan de santé qui l’intéressait plus que le sien et Lexia le savait déjà. Sauf que lorsqu’elle aborde enfin le sujet, elle prend des pincettes pour le faire, ce qui n’était pas bon signe. Trystan inspire alors profondément, attendant  que cette mauvaise nouvelle tombe. Il espérait pouvoir l’encaisser… Mais la Weston a le mérite de ne pas créer de suspense inutile. Elle commence par la bonne nouvelle (le bateau avait pu être ramené au port) et enchaîne immédiatement avec la mauvaise (Des dégâts importants, une réparation conséquente nécessaire). Il expire bruyamment, prenant aussi mal ces informations que prévu même s’il aurait pu les anticiper. Vu la violence du choc, les dégâts n’étaient pas surprenant... Mais le bateau serait immobilisé pendant une durée indéterminée… Il allait perdre beaucoup d’argent. Et il ne pouvait absolument pas se le permettre… Sans compter qu’il devenait vite fou quand on l’empêchait de se livrer à sa passion… Or il en avait plus besoin que jamais. « Je vois… » La colère monte insidieusement en lui. « Et l’enfoiré qui m’a fait ça… Vous l’avez retrouvé ? » A ce stade, c’était peut-être le seul truc qui l’apaiserait. Ou pas. Parce que si le Trystan d’avant l’accident se serait laissé allé à l’abattement et à la rage, celui d’aujourd’hui trouve à se rependre. Il lui suffisait de se rappeler qu’il aurait pu perdre bien plus et il avait moins envie de s’attarder sur le matériel. Il essaye de lancer un regard rassurant à Lexia. « Je ne vais pas tirer sur le messager promis… Tu n’y peux rien… J’ai juste besoin d’accuser le coup… En plus, je me doute bien que tu as dû mettre beaucoup d’énergie pour qu’il soit remorqué aussi vite… Ça a dû être un cauchemar avec la tempête, les démarches et le reste… Je sais que je t’ai demandé beaucoup… Alors merci. » Il la regarde, toujours avec plus de gravité. « Merci de m’avoir accepté de m’aider. Et ce alors qu’on ne se parlait plus depuis des mois… Je ne fais qu’agrandir ma dette à ton égard… » Achève t-il, sincèrement.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyDim 7 Juin - 5:29

I wish I could escape, I don't wanna fake it
Wish I could erase it, make your heart believe
But I'm a bad liar, bad liar, now you know

Lexia avait l’impression d’être arrivée comme un cheveu sur la soupe mais elle ne s’en formalisa pas longtemps puisqu’elle était surtout venue apporter des nouvelles pour le marin. Ce n’était pas plus mal que la copine de Trystan soit partie pour éviter tout malaise prolongé, car la situation aurait effectivement été étrange pour tout le monde – surtout pour le marin – si le trio s’était éternisé dans la même pièce. Malgré le temps passé, la complicité qui avait uni les deux amateurs de la mer ressortait toujours sous une forme ou une autre, au travers d’un geste, d’une parole… Il était difficile de canaliser et de maitriser complètement de vieux sentiments. La preuve sur le bateau de sauvetage où la façade de Lexia s’était fissurée lorsque Trystan avait perdu conscience. Il avait disparu de sa vie à elle mais elle n’était pas prête à le perdre tout court. Peu importe les chemins différents qu’ils avaient pris. Un tel attachement ne s’évanouissait pas intégralement juste parce qu’ils en avaient décidé ainsi. Comme d’habitude, la sauveteuse désamorça le moment de flottement par une taquinerie qui n’obtint certes pas l’effet escompté mais réveilla tout de même le sens de l’humour du marin aussi. « Ça ne va effectivement pas trop mal si tu arrives à en rire. » Elle l’avait glissé sur un ton léger. Lexia était souvent confrontée à des victimes qui frôlaient la mort et manquaient de se noyer. Il n’était pas rare qu’elles en gardent un traumatisme qui les poursuivait longtemps mais Trystan avait les reins solides. Il s’en remettrait plus vite que d’autres. C’est en tout cas ce que la Weston pensait. D’un ton plus sérieux, elle s’enquit tout de même de son état réel et il s’inquiéta de leur moment sur le bateau. S’il savait… C’était surtout elle qui avait perdu pied et qui s’était épanchée en divagations diverses. « Non. Tu étais un peu désorienté en te réveillant, à ne pas savoir ce qui t’étais arrivé, où tu étais… Ce qui est bien normal. » Pour leur santé d’esprit, il valait peut-être mieux qu’il ne se souvienne pas de tout ce qu’elle lui avait dit. Ni qu’elle avait laissé les émotions la submerger.

Après avoir pris des nouvelles, Lexia résuma ensuite ce qui était arrivé au bateau de Trystan. Le remorqueur avait réussi à le ramener à bon port mais les dégâts importants nécessitaient une réparation indispensable. Le Meylir ne cacha pas son agitation mêlée à de la colère orientée vers « l’enfoiré » qui l’avait percuté. Il lui demanda d’ailleurs si le fautif avait été retrouvé. « Pas encore. Je me suis mise en contact avec le commissariat. Ils ont ouvert un dossier et lancé un avis de recherche dans les ateliers de réparation et les ports de la région. Nous irons faire un tour dans le voisinage aussi. » Résuma-t-elle les mesures déjà en cours. Entre la gestion du réacheminement du Seawolf au port, le rapport rendu à son supérieur hiérarchique et à la police de Tenby, l’ouverture d’une investigation, Lexia n’avait pas chômé depuis la veille. La brune était exténuée. Il faudrait maintenant le temps de retrouver le responsable. « A ce propos, tous les détails que tu pourras encore nous donner nous seraient très utiles. La moindre indication sur l’autre navire et qui serait susceptible de nous aider… » A son réveil dans l’infirmerie, Trystan avait été avare en information, ce qui était naturel étant donné le coup qu’il s’était pris sur la tête et son hypothermie. Avec le recul, il s’était peut-être rappelé d’autres éléments à condition d’avoir vu l’autre bateau en question.

Le Meylir retrouva ensuite contenance et essaya de rassurer la jeune femme. Ses ennuis n’étaient certes pas terminés en ce qui concernait son bateau mais celui-ci avait pu être récupéré et surtout le pêcheur était en vie, ce qui restait le plus important dans toute cette histoire. Trystan avait besoin d’encaisser mais il se rendait bien compte de tout ce que qu’il avait demandé à Lexia. D’un air grave, il la remercia sincèrement pour son aide et lui rappela qu’il avait une énorme « dette » à son égard. Il est vrai que la journée de la veille n’avait pas été facile à terminer mais pour Lexia, elle restait un succès puisque la perte d’aucune vie n’était à déplorer. « C’est normal. Ce n’est pas parce qu’on ne se parlait plus que j’aurai refusé de t’aider dans un moment pareil. J’aurai préféré qu’il ne t’arrive pas une telle mésaventure. » Elle se souvenait encore de la peur qu’elle avait ressentie sur le bateau et elle n’avait vraiment pas envie de la revivre. « Ce n’est pas dans ta nature de lever le pied mais je ne peux que te conseiller de bien prendre le temps de te reposer. Ce n’est pas rien ce que tu as eu. » Lexia parlait d’expérience. Le nombre incalculable de fois où elle avait appris que des marins ou des pêcheurs avaient repris le service à la hâte alors qu’ils n’étaient pas complètement remis – physiquement ou psychologiquement – rendaient les premières sorties en mer dangereuses, en particulier pour des loups solitaires tels que Trystan. Jusqu’à présent, la conversation était restée étrangement neutre et « professionnelle ».


_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyVen 19 Juin - 18:16

I know, you know, we know
You weren't down for forever and it's fine
I know, you know, we know
We weren't meant for each other and it's fine
But if the world was ending
You'd come over, right?

«  Ça ne va effectivement pas trop mal si tu arrives à en rire. » Trystan hausse les épaules. Que pouvait-il faire d’autre si ce n’était des plaisanteries ? Il n’était pas du genre à s’apitoyer sur son sort. Et ce petit échange avait eu au moins le mérite de chasser le malaise crée par le rencontre entre Lexia et Fiona… Et peut-être de rappeler à Trystan et à Lexia que quelque soit les circonstances, leur complicité ressurgissait rapidement. La Weston comptait pour lui, même s’il avait essayé de se convaincre du contraire lorsqu’elle l’avait quitté. C’était surtout pour cela qu’il s’inquiétait de ce qu’il avait pu dire sur le bateau, quand il était vulnérable, plus en possession de ses moyens… Mais Lexia lui répond qu’il était juste confus, désorienté. Sauf que quelque chose dans la neutralité dont elle s’évertuait à faire preuve met la puce à l’oreille du marin. Il la connaissait par cœur et il voit bien que sa question a provoqué un certain trouble en elle. Ça le pousse à fouiller ses souvenirs, à essayer de savoir pourquoi… Il fronce les sourcils. « C’est juste que… Je me rappelle de certaines choses, enfin, j’ai l’impression de m’en rappeler mais je ne sais pas si je délirais ou pas… » La chaleur d’une main dans la sienne, des larmes, des mots importants, des phrases mémorables et pourtant elles lui échappaient… « Je ne voulais pas que tu disparaisses complètement de ma vie. » Mais avait-il vraiment vécu cette scène où l’avait-il imaginée de A à Z ? Il ne voulait pas créer de malaise et pourtant il voulait en avoir le cœur net. Pour une fois, il n’avait pas envie de garder les choses pour lui. « Est-ce que tu m’as parlé pendant que je dormais ? J’ai eu l’impression d’entendre des voix quand j’étais… inconscient. » Le mot a du mal à sortir, lui rappelant une fois encore qu’il avait frôlé la mort…

Mais plutôt que de remuer le passé, Lexia est là pour lui donner des nouvelles du bateau et les renseignements précieux que sa position lui avait permis d’obtenir. « J’espère vraiment que vous allez le trouver. » Dit-il les dents serrées qu’elle lui explique quelles procédures sont mises en place pour retrouver celui qui l’avait percuté et avait pris la fuite. Lexia ajoute d’ailleurs qu’il serait judicieux qu’il témoigne à nouveau, maintenant qu’il avait retrouvé ss esprits. Le moindre détail pouvait s’avérer utile en fin de compte. « Bien sûr… Je passerai refaire une déposition dès qu’ils me laisseront sortir d’ici. Mes souvenirs d’avant l’accident sont plus clairs que ceux d’après… » Il reprend une respiration, ne voulant pas passer pour un ingrat car effectivement la police faisait tout son possible pour retrouver le coupable. « Et merci… Je sais que vous faites le maximum. » Mais plus que des remerciements à la police en général, il en doit surtout à Lexia, son ange gardien qui l’a tiré de l’eau et veille désormais sur ses intérêts. Il voit d’ailleurs qu’elle est épuisée et se demande à quand remonte ses dernières heures de sommeil… C’est peut-être parce qu’elle est fatiguée d’ailleurs, mais elle reste de marbre face aux effusions de Trystan, même si elle exprime sa compassion face à ce qu’il lui est arrivé. Elle lui conseille juste de se bien reposer, d’une voix tout à fait neutre. Ce dernier en est tout déboussolé car d’ordinaire, c’était plutôt lui qui avait tendance à se renfermer quand il était un peu trop question d’émotions.

Sauf qu’avoir frôlé la mort lui faisait voir les choses différemment. C’était peut-être cliché mais tout à coup, il voyait l’intérêt de dire ce qu’il avait sur le cœur. Avant qu’il ne soit trop tard. « Ce que tu as fais, c’est plus que normal Lex ! Tu me connais… Je suis rationnel. Pragmatique et pourtant… » C’est justement parce qu’il l’est à 100% qu’il a tant de mal à exprimer le fond de sa pensée et pourtant il s’obstine. « J’ai l’impression que c’est grâce à toi que je suis en vie. Pas uniquement parce que tu m’as sorti de l’eau… Mais après, j’ai l’impression que c’est grâce à toi que je me suis accroché… C’est ta voix que j’ai entendu... Je sombrais mais entendre une voix familière, ça m’a rappelé pourquoi je devais me battre…  » Il sent le rouge lui colorer les joues. Il n’était jamais très fort pour exprimer ce qu’il ressentait mais là c’était pire que tout. Il se sent ridicule. Il essaye donc de passer dans un registre « moins fantasque ». « Toi et moi… On a une connexion… On l’a toujours eue. Je n’aurai pas dû laisser la rancœur me le faire oublier. Tu étais… Tu es spéciale pour moi. Et je ne vais pas transformer une coïncidence en signe, car c’était un pur hasard si c’était ton bateau le plus proche de l’accident mais comme tu dis… Ce n’est pas rien ce qui m’est arrivé… et ça me fait réfléchir aux deuxièmes chances et tout ça... Je me rends compte que je n’aurais pas mettre fin totalement à notre relation. Je veux qu’on… redevienne importants l’un pour l’autre. Pas seulement parce que tu viens de me sauver la vie, même si je veux faire plus que te remercier pour ça… Mais nous deux… ça a toujours été bien. Ça a toujours donné quelque chose de positif. » « Et tu me manques » Mais ça, il ne sait pas s’il peut le dire sans trahir Fiona. Alors il s’abstient ; attendant avec angoisse la réponse de Lexia. Il espérait avoir provoqué une réaction car il était limite froissé de la voir si détachée alors qu’il tentait de la remercier de lui avoir sauvé la vie. De toute façon, il n’aimait pas la voir détachée avec lui tout court après ce qu’ils avaient traversé.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptySam 27 Juin - 9:41

I wish I could escape, I don't wanna fake it
Wish I could erase it, make your heart believe
But I'm a bad liar, bad liar, now you know

« C’est juste que… Je me rappelle de certaines choses, enfin, j’ai l’impression de m’en rappeler mais je ne sais pas si je délirais ou pas… » Lexia ne répondit pas. Trystan sentait qu’elle ne lui racontait pas tout de ce qui s’était passé sur le bateau. Elle lui avait principalement parlé lorsqu’il était inconscient et elle ne tenait pas à revenir dessus aujourd’hui. Face au silence de la sauveteuse, le marin insista. Il voulait vraiment se rappeler de ce moment important et cristalliser son réveil. Lexia ne pouvait décemment pas le priver de la vérité alors qu’il luttait pour chercher dans son esprit confus. Alors, elle lui résuma brièvement ce qu’elle avait dit. « Oui, je t’ai parlé. En gros, j’ai ressassé de vieux souvenirs, j’ai dit que je n’avais pas voulu te faire souffrir et encore moins te perdre complètement de ma vie. Mais c’est ainsi. » Maintenant qu’elle lui avait rapporté les grandes lignes, il n’était pas nécessaire de ressasser. Toutefois, elle ne lui rappela ni ce qui s’était dit à son réveil ni les larmes qui avaient coulé. Lexia aurait en effet difficilement supporté qu’il perde la vie et elle avait eu très peur de l’état dans lequel elle l’avait retrouvé au moment de le sauver.

Pragmatique, la brune lui résuma ensuite la situation par rapport à son bateau et au potentiel délit de fuite qui avait suivi l’accident. Le chalutier de Trystan avait été ramené à bon port et les recherches avaient été lancées pour retrouver le responsable des dégâts. Tous les détails supplémentaires susceptibles d’être apportés par le marin étaient les bienvenus. Il promit de refaire une déposition dès sa sortie de l’hôpital. « Très bien. » Il la remercia pour les nouvelles et se rendait compte que la police s’était mise en branle-bas de combat sur ce coup. Tenby était une localité calme alors l’accident de Trystan – ou plutôt ses circonstances – était une affaire inhabituelle. Le délit de fuite était grave. Si l’autre navire était parti sans bonne raison, la ou les personnes à bord prendraient chers. « Je ne veux pas te donner de faux espoirs mais je pense qu’on le retrouvera. Tout a été mis en place très vite. » Lexia était optimiste quant à la suite de cette affaire. Elle ignorait encore qu’elle serait amenée à travailler avec son ex dans la police. Rassurée sur l’état du marin grâce à sa visite, la jeune femme lui conseilla ensuite de bien se reposer – un conseil qu’elle devrait aussi bientôt suivre pour ne pas s’écrouler de fatigue. Quand il la remercia de l’avoir sauvé, la flic lui expliqua la normalité de la situation. C’était son travail. Au fil de la conversation qui déviait, Lexia s’était soudainement renfermée pour se protéger de l’impact de ces retrouvailles. Aujourd’hui, Trystan était conscient et bien plus à même de réagir. Lexia était dans la gestion de ses émotions, des émotions dont elle avait complètement perdu le contrôle sur le bateau sous le coup de la peur et de la tristesse.

C’est plutôt lui qui avait besoin d’exprimer le fond de sa pensée. Il était convaincu que la voix de la brune l’avait aidé à s’accrocher, qu’elle l’avait guidée tel un phare dans la nuit pour le ramener à l’état de conscience et l’empêcher de sombrer. Venant de Trystan, ce genre de discours était pour le moins inhabituel. « Qu’est-ce que tu essaies de me dire ? Que tu ne serais pas réveillé à l’heure qu’il est ? » Demanda Lexia, ne saisissant pas très bien où il voulait en venir. Pourtant, le marin venait très clairement de lui avouer qu’il lui devait la vie et que l’entendre l’avait poussé à se battre. C’était juste que la jeune femme avait des difficultés à assimiler l’importance de tels mots, surtout après ce qui s’était passé entre eux, c’est-à-dire un coupage de ponts pur et simple. Plongeant son regard dans celui de Trystan comme si elle le traversait par la pensée, elle remarqua qu’il s’empourprait. Était-ce elle qui l’intimidait ainsi ou la mise à nu de son ressenti ? Il reprit la parole et lui rappela la connexion qui les avait toujours liés. Oui, elle ne l’avait pas oubliée, cette connexion, celle-là même qui l’avait poussée à s’ouvrir sur le bateau. Quant à Trystan, la rancœur avait pris le dessus chez lui lorsque Lexia ne l’avait pas choisi. Elle avait toujours été spéciale à ses yeux et tout ce qui s’était passé en lien avec l’accident lui donnait envie de réfléchir aux deuxièmes chances. Il se disait qu’il n’aurait finalement pas dû la rayer de sa vie. Je veux qu’on… redevienne importants l’un pour l’autre. Pas seulement parce que tu viens de me sauver la vie, même si je veux faire plus que te remercier pour ça… Mais nous deux… ça a toujours été bien. Ça a toujours donné quelque chose de positif. Il lui coupa le souffle, la respiration de Lexia se suspendit tandis que les mots résonnèrent violemment dans son coeur. Il réveillait des cicatrices mal refermées, les traces de vieilles blessures qu’elle avait préféré enfouir quand il avait choisi de disparaitre complètement du paysage de sa vie. Elle réfléchit à tout ce qu’il venait de lui dire, elle avait besoin d’accuser le coup.

Face aux aveux du marin, la sauveteuse se résigna finalement à quitter le rebord de la fenêtre où elle était assise et elle s’installa sur la chaise à côté du lit, réduisant ainsi l’espace qu’elle avait instauré entre eux. « Quand tu as pris tes distances, tu l’as fait sous le coup de la colère mais aussi pour nous protéger de nous-même. La vérité, c’est qu’à ce moment-là, c’était trop dur de rester dans la vie l’un de l’autre sans pouvoir s’aimer comme on l’avait fait, parce qu’à la fin, ça ne donnait pas que du positif. » Non. A la fin, ils se détruisaient parce qu’ils n’arrivaient pas à opérer une séparation nette, à se résoudre à devenir de simples amis après ce qu’ils avaient partagé, même si Lexia n’aurait pas fauté à partir du moment où elle avait officiellement choisi un autre que lui. Trystan et elle pouvaient-ils se revoir sans s’abandonner aux sentiments passés ? La brune le pensait parce qu’ils avaient tous les deux changés depuis ; de l’eau avait coulé sous les ponts. Le marin avait retrouvé son grand amour et elle était heureuse dans sa vie de famille. Pourtant, le vide laissé par Trystan n’avait jamais été complètement rempli, il lui manquait. Et rien, ni personne, ne pouvait remplacer cette place spéciale qu’il avait tenu. « Comme toi, je crois que la connexion que l’on a est plus forte que nous. Peu importe ce qu’on décide, elle nous ramène toujours l’un vers l’autre. Je ne suis pas celle qui croit à ces bêtises qui parlent de destinée mais… Oui, je sais que cette connexion existe entre nous. » En même temps, Tenby était une petite localité alors ils étaient forcément amenés à se croiser mais ce qui les liait était plus profond. Lui aussi l’avait sauvée quand elle s’était noyée dans le travail et avait refoulé toute forme de sentiments après le fiasco de ses relations précédentes. Trystan avait aidé à la reconstruire tout comme son meilleur ami, le père de son fils dont elle partageait la vie aujourd’hui. « Nous avons avancé dans nos vies, nous nous sommes donnés le temps de passer à autre chose. » Ils étaient en effet probablement prêts à se retrouver. S’ils ne sautaient pas le pas dans de telles circonstances, ils ne le feraient jamais. Lexia était à un stade de sa vie où elle serait plus forte que ses sentiments passés. Contrairement à leurs retrouvailles sur le bateau, la brune n’avait pas encore osé le toucher malgré la proximité du lit d’hôpital. « Tu as raison, la vie est bien trop courte. J’ai aussi envie qu’on redevienne important l’un pour l’autre. Pas que tu n’aies jamais cessé de l’être pour moi, c’est juste… différent aujourd’hui d’avant. »


_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyJeu 2 Juil - 13:45

I know, you know, we know
You weren't down for forever and it's fine
I know, you know, we know
We weren't meant for each other and it's fine
But if the world was ending
You'd come over, right?

Au début, Lexia se mure dans le silence, et pendant un instant, Trystan a l’impression qu’elle ne va pas répondre à ses questions. Mais soudain, elle redresse les épaules, comme si elle prenait une décision et lui apporte la réponse qu’il recherchait. « Oui, je t’ai parlé. En gros, j’ai ressassé de vieux souvenirs, j’ai dit que je n’avais pas voulu te faire souffrir et encore moins te perdre complètement de ma vie. Mais c’est ainsi. » Il pèse soigneusement ses mots, essayant de les reconnecter avec ses souvenirs épars. Et soudain, ce sont des nouvelles images qui viennent l’assaillir. « Je crois que je m’en rappelle » Souffle t-il, la gorge nouée. En effet, cette fois-ci, il se rappelle distinctement de l’émotion qui courait sur le bateau à son réveil, il se rappelle avoir dit à Lexia de ne pas pleurer. Il se rappelle même qu’elle a aidé à le réchauffer à un moment donné. La mémoire fonctionnait bizarrement mais enfin, il reprenait contrôle de la sienne, se débarrassant ainsi de la frustration des dernières heures… Et maintenant que c’est fait, il comprend la réserve de Lexia quant à sa réaction après son sauvetage. Elle avait « craqué » et c’est ce qu’elle avait essayé de lui dissimuler. La connaissant bien, le marin pouvait imaginer pourquoi mais pour sa part, il était bien décidé à dire ce qu’il avait sur le cœur. Ce qu’il finit par faire, provoquant ainsi un éventail de réactions variées chez la Weston.

« Qu’est-ce que tu essaies de me dire ? Que tu ne serais pas réveillé à l’heure qu’il est ? » Elle a l’air abasourdie par ce qu’il vient de dire et pour la première fois depuis qu’elle est venue dans cette chambre, elle plonge ses yeux dans les siens, alors que jusqu’à là, elle évitait son regard. Cela n’aide pas Trys à reprendre ses esprits. Il avait toujours trouvé le regard de Lexia magnifique et aujourd’hui, alors qu’il brillait avec tant d’intensité en se posant sur lui, il est définitivement déstabilisé. « Je ne sais pas… Tout ce que je dis, c’est que c’est grave ce qu’il s’est passé… Et que c’est toi qui était là pour moi. » Il pouvait balayer le reste pour se concentrer sur cette vérité simple, la seule qui comptait quand on y réfléchissait. Et pourtant, contre toute attente, il va plus loin dans sa réflexion, essayant maladroitement de décrire la connexion qu’il sent les unir, revenant sur le moment le plus déchirant de leur relation. Lui non plus, ne voulait plus qu’elle disparaisse complètement de sa vie et pas seulement parce qu’elle avait émis l’idée en premier, lorsqu’il était endormi. Certes, ça l’a sans doute influencé mais ça venait de plus loin, du manque crée par leur séparation des derniers mois. « C’est ainsi. » Avait dit Lexia tout à l’heure. Mais si finalement, ça n’avait pas à l’être ? Et peut-être que la brune ressent la même chose. Car pendant que Trystan parle, elle se rapproche de son lit, réduisant la distance entre eux. Physiquement et symboliquement ? Il l’espère parce qu’il n’était plus certain de pouvoir supporter cette dernière encore longtemps…

Lexia prend la parole d’une voix douce, lui rappelant que s’ils ont fait une coupure aussi nette dans leur relation, c’était aussi pour se protéger eux-mêmes. Elle lui rappelle aussi qu’il n’y avait pas que du positif dans leur relation à la fin. « C’est vrai… Tu as raison… On s’est fait quand même du mal tous les deux… Malgré tout ce que l’on s’était promis. » Est-il obligé de reconnaître face au bien-fondé de l’analyse de Lexia. Est-ce que cela signifiait qu’il n’y avait pas d’espoir pour eux malgré ce qu’il venait de dire ? Non. Parce qu’il constate avec soulagement que ce n’était pas là où la Weston voulait en venir. Au contraire, elle lui avoue, qu’elle aussi, elle ressent cette connexion entre eux, qu’elle ne croit pas en la destinée et que pourtant leurs chemins se sont à nouveau croisés. Elle lui rappelle aussi qu’ils ont avancé dans leurs vies et le rejoint sur le fait que la vie est trop courte pour qu’ils continuent à s’ignorer. Et plus important, elle ajoute qu’il n’a jamais cessé de compter pour elle-même si c’est désormais d’une façon différente… Trystan s’en trouve ébranlé, de plus en plus à chaque phrase. Lexia avait trouvé les mots parfaits pour décrire la situation entre eux. Et encore une fois, elle avait raison. Le recul et la tournure que leurs vies avaient pris leur permettaient de voir les choses différemment…

Hélas, Trystan n’a pas l’éloquence de Lexia pour lui répondre, même s’il voudrait bien car ce qu’elle vient de dire est terriblement important pour eux. Alors, il fait différemment. Il se redresse doucement à cause de son corps endolori et tend les bras vers elle. « Viens là. » Il l’attire délicatement à lui. Les grands gestes d’affection n’avaient jamais été de mise entre eux mais pour l’heure, il semblait au Meylir que celui-ci s’imposait. Encore que ce n’était pas un geste qu’il réfléchissait, il cédait juste à l’impulsion qui le tiraillait depuis que Lexia en était arrivé à la deuxième partie de son discours. La tête de la flic vient se poser sur son épaule tandis qu’il enserre son dos de ses bras. Il pose sa tête à lui sur le haut de son crâne, lui transmettant ses émotions par ce geste tendre et inattendu. « Toi non plus, tu n’a jamais cessé de compter pour moi… J’étais juste trop fier et trop blessé pour l’admettre… Mais c’est ok maintenant… Je n’ai plus peur de dire que j’ai besoin de toi… » Souffle t-il au bout d’un moment tandis qu’il la serre contre lui. Maintenant qu’il a commencé à parler, et surtout maintenant qu’il a laissé tout barrage émotionnel s’évaporer, les mots lui viennent plus facilement. Il tenait tout de même à sceller leurs retrouvailles, leur réconciliation. « Et je t’ai pardonné depuis longtemps… Peut-être qu’une part de moi ne cessera jamais de se demander ce que ça aurait pu être si tu m’avais choisi au lieu d’Adriel… Mais je n’ai plus d’amertume. Et finalement, ce n’est plus ce qui compte. Toi, tu as l’air heureuse et moi… J’ai retrouvé Fiona. On est gagnants tous les deux au final. C’est ce qui fait que les choses peuvent être différentes oui. Je veux le croire en tout cas… Je pense que je suis prêt. » L’amour que lui avait porté Lexia lui avait permis de retrouver le goût à la vie, de reprendre espoir et peut-être que ce dernier aurait pu encore grandir mais ce qu’il éprouvait pour Fiona était incomparable. La blonde était l’amour de sa vie, il en était convaincu maintenant. Toutefois, cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait aucune place pour Lexia dans sa vie. Au contraire, il voulait qu’elle reprenne la place légitime qu’elle était censée occuper. Ne serait-ce que parce que par deux fois, elle lui avait justement sauvé. Il dépose un petit baiser dans ses cheveux. « Alors une dernière fois Lexia Weston, merci de m’avoir sauvé la vie. Et merci de bien vouloir en faire partie à nouveau. » Il la relâche, pour ne pas que les choses deviennent bizarres mais serre brièvement sa main en lui lançant un long regard, lui montrant ainsi combien il apprécie cette seconde chance qu’elle venait d’accepter de leur donner. Et combien il l’apprécie, elle tout court, mais ça, elle le sait déjà sans qu’il ne lui dise.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyMar 7 Juil - 8:58

I wish I could escape, I don't wanna fake it
Wish I could erase it, make your heart believe
But I'm a bad liar, bad liar, now you know

« Je ne sais pas… Tout ce que je dis, c’est que c’est grave ce qu’il s’est passé… Et que c’est toi qui était là pour moi. » Lexia réceptionna les mots de Trystan, songeuse. L’accident dont il venait d’être victime avait remis des choses en perspective chez lui. Il avait vécu une expérience traumatisante et se rendait compte qu’il ne voulait pas passer à côté d’une deuxième chance dans d’autres aspects de sa vie. La personne qui l’avait sauvé, qui était présente à son réveil et qui se tenait encore à côté de lui aujourd’hui n’était autre que la sauveteuse. Lexia comprenait que tous éléments, accumulés à ceux de l’accident, l’aient chamboulé et qu’il voit en eux le signe pour oublier les déceptions passée et prendre un nouveau départ. C’est dans cet esprit qu’il lui décrivit la connexion qui les avait lié et qui semblait toujours les unir dans le présent. En résumé, lui non plus ne voulait pas qu’elle disparaisse à nouveau de sa vie. Pendant qu’il parlait, Lexia s’était rapprochée et assise à côté du lit. Ce qu’il disait était trop important pour qu’elle maintienne la distance qu’elle avait instaurée depuis le début de sa visite.

Après l’avoir écouté, Lexia lui rappela que tout n’était pas rose à la fin de leur relation et qu’ils avaient coupé les ponts pour se protéger. Ils n’avaient pas cessé de se voir sans raison et ils s’étaient donnés le temps d’aller de l’avant. La brune avait construit sa famille auprès d’Adriel tandis que Trystan avait retrouvé l’amour de sa vie. Tous les deux se rendaient compte que la situation actuelle était propice à des retrouvailles, sans préjudice dans leur relation présente. C’est pourquoi Lexia s’ouvrit et abonda dans le sens de cette connexion plus forte qu’eux. Malgré leur séparation, il n’avait jamais cessé de compter pour elle, juste d’une façon différente. Et la vie était bien trop courte en effet. Cette prise de conscience lui était venue quand elle avait failli perdre sa famille dans le premier incendie qui avait sévi à Tenby. Trystan expérimentait la même réflexion après son accident. C’était souvent dans des moments aussi importants que l’on comprenait ce qui comptait vraiment.

Le marin se redressa doucement et l’attira vers lui. Hésitante, Lexia s’approcha finalement et lui rendit son étreinte, posant la tête sur son épaule. Trystan et elle s’étaient toujours mieux exprimés à travers leurs gestes plutôt que par les mots. Et cette proximité soudaine la renvoya à la dernière fois où ils s’étaient enlacés. C’était une étreinte douloureuse et déchirante, celle qui marquait leur séparation et les obligeait à s’éloigner l’un de l’autre. Celle-ci d’aujourd’hui était sereine et intense, chargée de l’affection profonde et désintéressée qu’ils se vouaient désormais, celle qui entérinait la promesse de retrouvailles. Trystan posa sa tête contre elle et lui avoua qu’elle non plus n’avait jamais cessé de compter pour lui. Il s’était laissé aveugler par la fierté et la douleur de la perdre, des émotions qui ne le gouvernaient plus aujourd’hui au regard du besoin qu’il avait d’elle dans sa vie. Touchée, Lexia resserra un peu plus son étreinte, signifiant qu’elle avait entendu ce qu’il venait de lui dire. Il lui expliqua alors qu’il l’avait pardonnée, qu’une part de lui ne pouvait s’empêcher de ce demander ce que leur vie aurait pu être si elle l’avait choisi mais que ce n’était plus ce qui avait de l’importance, puisqu’elle était heureuse et qu’il avait aussi réussi à refaire sa vie. C’est en effet ce qui leur permettait de voir les choses différemment aujourd’hui. Il venait de lui dire les mots qu’elle avait besoin d’entendre. Une part d’elle n’avait cessé de se culpabiliser juste après leur séparation pour la peine et la douleur qu’elle lui avait causé. Aujourd’hui, ils repartiraient sur de bonnes bases avec la certitude de mettre le passé derrière eux. « Perso, je préfère ne plus me le demander. Comme tu l’as dit, ce qui compte, c’est où nous en sommes aujourd’hui. Et nous sommes tous les deux heureux de ce que la vie nous a réservé. Tout comme je suis contente de te retrouver. »

Lexia comptait parmi les personnes qui pensaient qu’il existait plusieurs amours au cours d’une vie, même s’il y en avait toujours un qui ressortait plus que les autres et qu’elle pensait avoir trouvé auprès d’Adriel. Des amours sous forme différente mais qui aidaient tous à faire grandir et avancer, certains qui marquaient plus que d’autres, qui étaient plus forts et intenses aussi, mais tous l’aidaient à traverser la vie. Celui avec Trystan avait été particulier. Court et pourtant déterminant. Ils s’étaient reconstruits l’un auprès de l’autre après les déceptions et les blessures passées. La fausse-couche de Lexia, le fiasco de sa relation avec le père de ce bébé et puis dans celle où elle s’était investie avec Charles. Le marin qui avait perdu Fiona à cause d’un événement dont personne n’était responsable. Ils avaient eu leur lot de malchance en amour avant de se trouver, de se redonner le goût de vibrer, de ressentir des sentiments. Trystan avait été un tournant important dans sa vie, un moment charnière qui l’avait aidée à évoluer vers une meilleure version d’elle-même. Une version dans laquelle elle s’épanouissait désormais en tant que femme et en tant que mère sous la carapace de flic têtue.

Trystan déposa un baiser dans ses cheveux et la remercia encore une fois de lui avoir sauvé la vie et d’accepter d’en faire à nouveau partie, générant un frisson dans le dos de Lexia. « Je t’en prie. Tu sais que tu pourras toujours compter sur moi. » Elle enfouit son visage dans le creux de son cou, s’imprégnant de lui et gravant ce moment dans son cœur. Ils desserrèrent ensuite leur étreinte avant que la situation redevienne gênante et Trystan lui lança un long regard significatif. « En fait, ton but c’est de me mettre dans le même état que sur le bateau. » Souffla-t-elle d’un ton léger pour tenter de dissiper son trouble. Comme sur le navire, les yeux de Lexia brillaient d’émotion. A la différence cette fois qu’il ne reflétait pas de la tristesse, juste de la joie par rapport à la tournure des choses. Elle resta encore un moment à lui parler ; ils échangèrent sur des sujets plus neutres et qui leur permettaient de se donner des nouvelles de leur vie actuelle. Enfin, la brune prit congé pour laisser Trystan se reposer, emportant avec elle cette promesse de réconciliation.


_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyVen 10 Juil - 11:49

I know, you know, we know
You weren't down for forever and it's fine
I know, you know, we know
We weren't meant for each other and it's fine
But if the world was ending
You'd come over, right?

Au début, Lexia est un peu raide dans les bras de Trystan, hésitant sans doute sur la conduite à tenir. Toutefois, il lui laisse un peu de temps pour réagir. Il savait qu’elle était une femme fière, ayant tendance à se protéger et à ne se laisser que très peu aller. Il le savait car ils étaient faits du même bois… Et la suite lui donne raison. Car elle finit par lui rendre son étreinte, s’y abandonnant, la resserrant au fur et à mesure des paroles du marin. Et c’est tout ce qui compte. La chaleur de leurs retrouvailles, l’importance de ce geste fort, scellant leur réconciliation. Il la serre donc contre son cœur, avec toute la symbolique que cela implique. C’était bon de retrouver Lexia, et il ne se prive pas de savourer le moment, de savourer la joie et l’espoir qu’il éprouve. L’affection qu’ils éprouvent l’un pour l’autre transpire dans chacun de leurs gestes et c’est particulièrement réparateur après le traumatisme que Trystan vient d’expérimenter… A l’image de ce que finit par lui répondre Lexia, ils se comprennent parfaitement. « Perso, je préfère ne plus me le demander. Comme tu l’as dit, ce qui compte, c’est où nous en sommes aujourd’hui. Et nous sommes tous les deux heureux de ce que la vie nous a réservé. Tout comme je suis contente de te retrouver. » Il hoche la tête par-dessus la sienne. Ils étaient sur la même longueur d’ondes. Normalement, Trystan était rancunier. Il ne croyait pas aux secondes chances mais là, le concept lui paraissait magnifique. Comme elle l’avait déjà fait tant de fois, Lexia changeait sa façon de penser, bouleversait ses convictions pour le meilleur. C’était exactement pour cela qu’il avait besoin d’elle dans sa vie.

Il finit par le lui dire une nouvelle fois à voix haute, entraînant une nouvelle promesse de la part de la jeune femme. « Tu sais que tu pourras toujours compter sur moi. » Elle ne prend pas des engagements à la légère et il sait que cette promesse est aussi importante que ce qu’elle laisse présager. « Et la réciproque est vraie. » Jure t-il à son tour, toujours un peu plus ému. Il sent le nez de la brune glisser dans son cou, tandis qu’elle enfouit plus profondément son visage contre lui, abolissant définitivement toute distance entre eux. Cette étreinte bien qu’amicale, était particulièrement intense, intime. Ils s’étaient mis à nu l’un et l’autre, retrouvant la force de leur lien et de leur attachement. Alors, même quand ils se séparent, ils restent connectés par l’échange d’un long regard, les yeux brillants des deux côtés. « En fait, ton but c’est de me mettre dans le même état que sur le bateau. » Finit par souffler Lexia, faisant de l’humour comme à chaque fois qu’elle était un peu trop prise par l’émotion. Trystan la suit, même s’il profite de l’occasion pour faire une ultime déclaration. « Tu sais pourtant que je vous aime autant l’un que l’autre. » Dit-il d’un ton léger. Malgré cela, l’émotion met du temps à s’estomper. Qu’importe, elle entoure d’un certain aura la longue conversation qu’ils ont ensuite, sans toutefois les gêner. Ils avaient beaucoup à se dire après de si longs mois de silence et doucement, ils reprennent leurs marques l’un avec l’autre… Lexia reste encore une bonne heure puis prend congé, réalisant sans doute que Trystan commence à fatiguer malgré sa joie de la retrouver. Ils se saluent, encore un peu gauches mais le même sourire ravi flotte sur leurs lèvres, le meilleur de leurs retrouvailles restant à venir.

***

Trystan ouvre les yeux, désorienté. Comme à chaque fois qu’il ne se réveille pas dans son lit, il lui faut quelques instants pour se rappeler où il est. Mais il lui suffit de voir les murs blancs et la perfusion qui lui court dans le bras pour se rappeler qu’il est à l’hôpital. Sa chambre commence à être plongée dans la pénombre, signe que c’est la fin de la journée. Il avait dû s’endormir après que Lexia soit partie… Il se redresse légèrement dans un grognement de douleur et réalise pour la première fois qu’il n’est pas seul en avisant la silhouette repliée sur la chaise destinée aux visiteurs. « Hey… » Dit-il en guise de salutation pour sa petite sœur. Il lutte pour chasser les dernières traces de sommeil, essayant de retrouver ses esprits. « Ça fait longtemps que tu es là ? » Demande t-il après quelques instants de perplexité. « Tu aurais dû me réveiller… » Dit-il, un peu embêté en imaginant sa cadette attendre de longues et ennuyeuses minutes qu’il se réveille. En tout cas, il ne va pas le nier, il est heureux de la voir ici. Les deux femmes les plus importantes de sa vie étaient déjà venues à son chevet, ne manquaient plus que la troisième. Les choses n’avaient pas toujours été simples entre Dylana et lui mais son amour pour elle n’avait jamais faibli. Tout comme sa volonté de la protéger envers contre tout. Alors il fait bonne figure, s’asseyant complètement dans son lit, espérant avoir l’air plus en forme qu’il ne l’est vraiment. Il s’était montré vulnérable face à Fiona mais il ne voulait pas imposer son angoisse à sa petite sœur. Il lui tend la main pour qu’elle se rapproche, essayant de distinguer les traits de son visage malgré la distance. « Je suis content de te voir… ça va ? » Lui demande t-il avec douceur, légèrement interloqué par son silence.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Hôpital Trys - Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3)


RAGOTS PARTAGÉS : 683
POINTS : 2408
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyLun 13 Juil - 20:11

You like to drink and to smoke to take away the pain
And I don't remember all of my mistakes
And every high got low with no one to blame
You're not alright, I'm not alright

Dylana commençait à s’impatienter. La tempête annoncée ce matin avait mis à l’arrêt la plupart des activités maritimes de la région dont les animations touristiques. La brune avait donc été contrainte d’appeler le grand groupe de touristes qui avait réservé un tour cette après-midi pour annuler ou reporter leur visite. Elle avait ensuite essayé de contacter son frère pour avoir des nouvelles, mais son téléphone était éteint ou hors d’une zone réseau. Lui qui lui avait promis de ne jamais quitter sa radio, il ne répondit pas non plus par ce biais. Têtu comme une mule, il avait bien évidemment tenu à partir par un jour où les alertes météo viraient au rouge. Jamais découragé, il persistait coûte que coûte sous prétexte que l’entreprise devait continuer de tourner. Cet excès de zèle agaçait sérieusement sa cadette qui n’avait aucune emprise sur la situation. Ne le voyant toujours pas rentrer et ne pouvant de toute façon par travailler dans ces conditions, Dylana attrapa ses affaires et rentra chez elle. La brune avait sa tête des mauvais jours. La veille, elle était sortie et elle n’avait pas encore tout à fait récupéré. C’est ainsi qu’elle partit avant le retour du bateau des sauveteurs au port et qu’elle manqua la nouvelle fracassante qui retentit dans Tenby. Trystan avait eu un accident. Dès que Dylana retrouva le confortable intérieur de la maison d’Ainhoa, elle se glissa sous les couvertures pour s’accorder une sieste, loin de se douter que ce serait le dernier sommeil salvateur des prochaines trente heures. Dernier moment de répit avant la vraie tempête. Son téléphone mis sur vibreur, elle manqua l’appel de sa belle-sœur et celui de la police.

Quand elle ouvrit les yeux trois heures plus tard, Dylana s’étira comme un chat et attrapa son téléphone pour consulter ses messages. Face à la multitude de notifications, elle se redressa et prit le temps de tout écouter. Oh mon dieu. Le message de Fiona était le plus angoissé mais aussi le plus explicatif. Trystan avait eu un accident en mer fin de matinée et il était hospitalisé. Apparemment, il était conscient et stable. Quant au bateau, il dérivait en mer. Catastrophe. Comme si elle avait été frappée par la foudre, Dylana resta longtemps sans bouger, à réécouter la suite de message. Lorsqu’un cœur s’écorche, personne n’entend le doux craquement de cette douleur qui résonne, personne ne voit la fêlure qui le balafre et qui le creuse d’une angoisse profonde. La brune se mit soudain à penser à son frère. Dans l’oubli de tout le reste, Trystan était redevenu la stabilité de sa vie. Elle ressentit au fond d’elle ce sentiment vulnérable qu’elle détestait, celui ressenti quand leur père avait disparu. Cette vulnérabilité se couplait à une sorte de culpabilité. D’une certaine manière, elle l’avait abandonné. Blasée cette après-midi, elle n’avait pas cherché les raisons de son manque de réponse. Au cours de sa vie, Dylana avait appris à dissimuler ce qu’elle ressentait… mais la petite créature indomptable était en train de craquer comme avant quand elle n’était encore qu’une petite fille. Le flou dans sa tête reprit et l’angoissa de nouveau. Craignant d’atteindre le point de non-retour, elle repoussa ses couvertures et cria d’une voix cinglante en frappant du poing dans le mur. « Putaaaaaaaaaaaaaaain !!! » Enfilant une tenue confortable, elle descendit au salon et se dirigea vers le mini-bar avec l’étrange sensation de perdre le contrôle. Dylana esquissa une grimace devant le contenu pauvre en alcool fort du bar. Elle n’en saisit pas moins les fioles restantes et les disposa sur la table basse avant de s’installer devant elles. Il fallait déconnecter et vite. Avant la crise d’angoisse.

En fin de soirée, la Meylir n’avait toujours pas donné signe de vie. Dans un état second, elle s’était enfermée dans une bulle qui la protégeait de l’extérieur. Elle fuyait la réalité. Tout comme elle avait fui Tenby et ses dangers. Voilà pourquoi elle n’était pas revenue pendant sept longues années. Parce qu’elle redoutait que ce moment arriverait. Ce moment où elle serait susceptible de se retrouver toute seule, la dernière des Meylir. Trystan n’avait pas le droit. Pas le droit de l’abandonner à son tour, pas le droit de jouer impunément avec sa vie, à se croire au-dessus de la nature dans son domaine. Elle lui en voulait. Elle lui en voulait de leur infliger cette angoisse à elle et aux autres personnes qui partageaient sa vie. Il n’avait pas tenu sa promesse. Leur mère était morte en couches. Leur père avait perdu la vie trop tôt. A cause des épreuves de leur famille, Dylana fuyait les hôpitaux comme d’autres avaient la phobie des serpents. La simple idée d’aller rendre visite à Trystan l’angoissait, elle avait peur de ce qu’elle verrait. Son frère, sous perfusion, d’une blancheur fantomatique. Pourtant, quand son téléphone sonna de plus belle, Dylana se résigna à décrocher. Il était temps d’aller affronter cette réalité… Il avait besoin d’elle. C’est ainsi qu’elle entendit Fiona à l’autre bout du fil, qui lui donna des détails supplémentaires sur un délit de fuite. La Meylir lui promit ensuite de la rejoindre plus tard pour l’aider à mettre les affaires les plus urgentes de l’entreprise en ordre. Trystan avait demandé des services à sa belle qu’elle n’était pas en mesure de gérer toute seule. C’est ainsi qu’elles se retrouvèrent dans la maison familiale des Meylir et qu’elles ne fermèrent pratiquement pas l’œil de la nuit.

Le lendemain matin, pendant que Fiona retournait à l’hôpital, la brune se rendit d’abord au port avec un agent de police pour vérifier que le Seawolf avait bien été ramené et constater les dégâts sur le bateau. Elle apprit que l’enquête avait démarré et que l’expert ne tarderait pas à passer. En attendant, Dylana continua de s’occuper des affaires de son frère. La nuit, elle avait découvert à quel point la santé financière de l’entreprise vacillait et elle avait compris pourquoi il ne s’arrêtait pas de travailler d’arrache-pied. Encore un autre de ses secrets. Malgré ses angoisses, elle se résigna finalement à passer dans ce fichu hôpital… Il devait se demander pourquoi sa petite sœur n’était pas encore venue le voir mais en dehors de ses quelques heures de divagations la veille, elle n’avait pas arrêté de courir. Arrivant devant la chambre du marin, Dylana rentra sans bruit. Remarquant qu’il était endormi, elle partit s’asseoir en tailleur sur un des fauteuils au fond de la chambre et elle s’emmura dans un profond silence. Jetant un regard perdu autour d’elle, la brune retenait sa colère et se languissait de retrouver cette sensation de flotter qu’elle avait trouvé la veille en début de soirée. Si elle avait capté pourquoi il cherchait à braver les océans par tous les temps, elle était en revanche perdue dans l’enchevêtrement d’émotions qui la traversaient. Et comme toujours quand Dylana ne savait pas comment réagir, elle se braquait et réagissait en mode impulsivité. Alors qu’il se reposait paisiblement, la cadette Meylir s’adoucit pour la première fois et regarda son frère avec une pointe de tendresse, attristée de le voir ainsi… vulnérable. Cependant, son regard de glace revint lorsqu’il se réveilla. La jeune femme se fit violence pour se taire et ne pas lui rentrer dedans mais… il fallait bien parler à un moment. Ignorant ses premières questions, elle attendit qu’il se redresse complètement pour lui répondre. Dylana ne bougea pas non plus lorsqu’il tendit la main pour l’inviter à la rejoindre. Le maquillage cachait adroitement les traces des cernes et des yeux rougis sous des paupières charbons. Hors de question qu’il se rende compte des états dans lesquels elle s’était mise. Pas tout de suite du moins. « Je n’avais pas envie de te réveiller. Et c’est plutôt à toi qu’il faut demander si ça va. Fiona m’a dit ce que tu avais. Tu te sens mieux ? » Prenant une longue inspiration, elle reprit d’une voix contenue. « On s’est occupées de ce que tu lui as demandé. » Il comprendrait. Il comprendrait qu’elle savait. En partie en tout cas. « J’ai été voir ton bateau aussi. Pour me rendre compte. Il faudra le réviser. Le flanc surtout. » Cette distance contrastait tellement avec tous les sentiments contradictoires qui la traversaient. Il ne faudrait pas grand-chose pour la submerger.



_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyMar 21 Juil - 21:32



How can I say this without breaking ? How can I say this without taking over ? How can I put it down into words ? When it’s almost too much for my soul alone


Dylana reste immobile, ne répondant pas à l’invitation de Trystan. Etonné, il laisse retomber sa main, ne comprenant pas pourquoi elle ne veut pas s’approcher de lui. Il s’était attendu à ce qu’elle lui apporte affection et réconfort mais son mutisme et son immobilité n’augurent rien de bon. Tout comme le fait qu’elle ait mis si longtemps à venir à son chevet, il le réalise maintenant… Pourtant, cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas disputés. Au contraire, leur relation commençait à retrouver des bases solides et Dylana avait été un grand soutien lors des révélations concernant Yevgeniya. La dernière fois qu’ils s’étaient parlés, ils s’étaient quittés en bon termes. A quoi rimait cela ? Perplexe, il attend qu’elle lui réponde, essayant de dissiper les dernières brumes de sommeil. Il avait l’impression de passer à côté de quelque chose d’important… « Je n’avais pas envie de te réveiller. Et c’est plutôt à toi qu’il faut demander si ça va. Fiona m’a dit ce que tu avais. Tu te sens mieux ? » Finit par énoncer sa cadette d’une voix tout à fait neutre. Un ton qui ne lui ressemblait pas. En principe, elle était tout le contraire de son frère, c'est-à-dire plutôt expressive.   « Je me suis enfin réchauffé, et la migraine commence à se dissiper. Je suis juste un peu fatigué. » Dit-il en répondant à sa question par un bulletin de santé plutôt bref. Il ne sait pas comment dissiper cette ambiance bizarre entre eux. A vrai dire, il ne sait même pas s’il l’imagine ou pas. Peut-être que c’était effectivement la fatigue ? Car il n’avait pas menti sur ce point. Il avait beau avoir passé pas mal de temps à dormir, il se sentait véritablement épuisé. Etait-ce le séjour prolongé dans l’eau ou le fait que son corps se relâchait pour la première fois depuis très longtemps ? C’était très bizarre. Cette apathie ne lui ressemblait pas du tout…

« Je suis content que Fiona t’ait prévenue… Et que vous soyez restées toutes les deux. » Il ne mentait pas, il appréciait l’idée qu’elles se soient serrées les coudes et soutenues pendant qu’il ne pouvait pas les réconforter. Bien qu’elles avaient fait plus qu’attendre son réveil et Dylana ne tarde d’ailleurs pas à aborder ce sujet. « On s’est occupées de ce que tu lui as demandé. » Dit-elle toujours de cette voix dénuée d’expression, une voix qui n’est définitivement pas la sienne. « Merci… Vraiment… Je suis désolé de vous avoir mis à contribution comme ça… Mais j’ai personne depuis qu’Evan est parti… Je t’en dois une. » Dit-il, légèrement penaud. Il se doutait qu’elle et Fiona n’avaient pas compté leurs heures et se sentait coupable de leur avoir mis ça sur les épaules, en plus du reste. Surtout qu’il lui semblait vraiment que Dylana avait une petite mine… Mais compte tenu des circonstances, il n’en dit rien, essayant de décrypter cette attitude inédite d sa petite sœur. Pour une fois, ses silences en disaient plus long que ses paroles, son absence d’émotions était plus parlante que ses emportements. Ce n’était pas du tout rassurant. Et puis, il y avait cette donnée toute simple : si elle avait aidé Fiona à mettre ses affaires en ordre, elle avait pu constater qu’il ne lui avait pas vraiment tout dit sur la marche des affaires familiales. Peut-être que cela pouvait expliquer son attitude… Et pourtant, il n’aborde pas frontalement le sujet. C’est sûrement lâche de sa part, mais il ne peut pas s’y résoudre. Il n’est pas sûr d’être en état d’endurer le magma de réactions que cela risque de provoquer. Il préfère essayer de décanter la situation tout doucement. Il est donc soulagé lorsqu’elle aborde le sujet du bateau, qui est moins risqué. « J’ai été voir ton bateau aussi. Pour me rendre compte. Il faudra le réviser. Le flanc surtout. » Il grimace tout de même. Il avait encore du mal à se faire à l’idée que le Seawolf était en mauvais état… « J’essaye de me faire à l’idée que ça aurait pu être plus grave... Mais… quand je pense qu’il aurait pu finir en épave… Ce bateau, ce n'est pas que pour gagner ma vie... C’était tout pour Papa… Dire qu’on aurait pu le perdre... Tout ça à cause de l'imprudence d'un autre... Je suis... » Il ne finit pas sa phrase. Encore plus que Fiona ou Lexia, Dylana pouvait comprendre ce qu’il ressentait sans qu’il le dise. Elle savait combien il était attaché à ce bateau, ce qu’il représentait…

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Dylana Meylir

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - soapflaws ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Hôpital Trys - Alex.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2) - Trystan (4) - Liam (3)


RAGOTS PARTAGÉS : 683
POINTS : 2408
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptySam 1 Aoû - 15:16

You like to drink and to smoke to take away the pain
And I don't remember all of my mistakes
And every high got low with no one to blame
You're not alright, I'm not alright

Malgré la colère qui couvait, Dylana demanda à Trystan comment il se sentait. Son frère lui expliqua que son corps se réchauffait mais qu’il se sentait toujours fatigué. Il lui faudrait un certain temps pour s’en remettre. Il se réjouissait aussi que Fiona et sa sœur se soient vues pour se serrer les coudes et s’occuper de ses affaires pendant qu’il était à l’hôpital. Il se montra désolé de les avoir sollicitées, rappelant qu’il avait perdu son associé et remercia sa cadette. La Meylir prit une profonde inspiration car dans une seule phrase, il venait de résumer plusieurs des points qu’elle se retenait d’aborder frontalement sous peine que la discussion vrille complètement. Dylana lui donna aussi des nouvelles de son bateau, elle avait été constater les dégâts puisqu’elle travaillait avec son frère. Il avait été durement touché lors de la collision. Heureusement, le chalutier n’avait pas coulé. En revanche, quand Trystan s’attarda sur l’aspect sentimental du bateau, la colère de Dylana remonta à la surface. En parlant de leur père, il réveilla une carte encore plus sensible. Un voile rouge traversa son regard. Pas parce qu’elle diminuait son attachement à ce bateau, au contraire, elle était la mieux placée pour se rendre compte de ce qu’il représentait, mais surtout le marin n’avait pas l’air de se rendre compte de la réelle gravité de la situation, ni de ce qu’il était en train de lui dire. « Bien sûr que ça aurait pu être pire. Bien pire. » Siffla-t-elle d’un autre ton cette fois. « Et si la police ne retrouve pas ce putain de connard, je m’en occuperai moi-même. » Le même sang coulait dans leur veine, la même impulsivité, la même hargne, la même volonté de protéger ceux qu’ils aimaient. Se levant du fauteuil, Dylana s’arrêta à deux pas de Trystan, au bout du lit cependant de sorte qu’il ne puisse pas l’approcher. « Finalement, nous ne sommes pas si différents toi et moi. » Face au silence de son frère, elle poursuivit. « Je ne suis pas la seule à mentir dans cette famille. Il semblerait que j'ai été à bonne école. » Ces mots revenaient à lui assener une violente gifle dans le visage. « J’ai compris pourquoi tu t’acharnes tellement à sortir en mer tout le temps. Tu n’as pas le choix. Tu comptais me le dire quand que l’entreprise allait si mal ? Jamais ? Je devais le découvrir après ta noyade en triant les affaires de la maison ? » La colère et la tristesse se lisaient sur son visage, elle sentait le même goût de trahison que celui qu’il avait ressenti quand elle avait prétendu avoir fait des études. « Moi ce n’est pas qu’un bateau que j’ai failli perdre. C’est toi, le dernier membre de ma famille. C’est exactement ce que je redoutais ! Un accident en mer. » Dylana prit une longue inspiration et s’éloigna à nouveau, elle ne voulait pas l’approcher. « Je sais, ce n’est pas toi qui l’as provoqué. Mais tu m’as fait des promesses. Tu m’as promis que tout irait bien, qu’il ne t’arriverait rien. Je sais ce que représente l’entreprise pour notre famille, pour toi. Mais jamais, jamais sa survie ne vaudra le prix de ta vie à toi. » Dylana s’était presque mise à crier. « Je n’aurai pas dû te laisser partir tout seul hier. Je ne veux plus que tu navigues seul en mer par une telle météo tant que tu n’auras pas trouvé quelqu’un pour te seconder, même si je dois m’attacher au bateau pour que tu m’écoutes. Sur papa, je te jure que je le ferai. » Elle n’en avait rien à faire d’avoir dix euros en plus ou ramener dix poissons supplémentaires. Si Trystan pouvait se montrer extrêmement têtu, elle l’était encore plus que lui. Et maintenant qu’il avait réellement mis sa vie en danger, Dylana préférait rester en conflit avec lui jusqu’à la fin de ses jours tant qu’elle obtenait gain de cause sur ce point-là. Il était fichu parce qu’elle n’en démordrait pas. « Je ne peux pas te demander d’arrêter, tu ne pourras pas faire autrement que de retourner sur un bateau. Mais je ne veux plus qu’on m’appelle un matin pour me dire que tu as failli mourir noyé. Ou pire, que c’est arrivé. » Dylana n’avait mis aucun filtre sur ces mots, parce qu’elle tenait à ce que Trystan percute la réalité. Oui, il avait failli perdre la vie. Dans l’eau. Au travers de toute cette tension qui ressortait, des larmes avaient réussi à transpercer ses yeux charbon et à rouler sur ses joues colériques. Ce qu’elle avait cherché à fuir avec l’alcool la veille lui éclatait en plein visage dans cette chambre. Dylana devait se faire violence pour ne pas que la prise d’angoisse reprenne. « Je suis contente que tu ailles bien. Tu ne peux pas savoir comme j’ai eu peur. J’ai cru que… que mon cauchemar s’était réalisé. » Son cauchemar d’ado, cette peur tous les jours de ne pas le voir revenir. En plus du sentiment de culpabilité qu'elle ressentait de ne pas avoir été là pour l’aider (au moment même de l’accident).


Sorry pour le délai !

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1179
POINTS : 3075
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 EmptyHier à 19:08



How can I say this without breaking ? How can I say this without taking over ? How can I put it down into words ? When it’s almost too much for my soul alone


« Bien sûr que ça aurait pu être pire. Bien pire. Et si la police ne retrouve pas ce putain de connard, je m’en occuperai moi-même. » A l’instar d’une tempête sur l’océan, la colère de Dylana éclate soudainement, violemment, troublant l’atmosphère d’un coup. Mais Trystan ne peut pas dire qu’il est surpris. Comme lorsqu’il était sur son bateau, il avait senti le grain venir. A vrai dire, il est presque soulagé que sa cadette explose enfin. Cette attitude apathique, muette, ce n’était pas elle… Elle se rapproche d’ailleurs enfin de lui mais c’est simplement pour mieux le regarder dans les yeux quand elle veut lui énoncer qu’il est un menteur, qu’il ne vaut pas mieux qu’elle. Et finalement, le reproche qu’il avait longuement redouté, lui est asséné. « Tu comptais me le dire quand que l’entreprise allait si mal ? Jamais ? Je devais le découvrir après ta noyade en triant les affaires de la maison ? » Il secoue la tête, même si ça lui fait un mal de chien et lève une main apaisante. « Arrête… Je ne me suis pas noyé… Ça ne fait du bien à personne d’imaginer le pire scénario. Tu crois que je ne suis pas terrifié quand j’imagine que j’aurai pu vous laisser dans cette merde avec Fiona ? » Il pousse un long soupir. Il ne veut pas s’énerver, il ne veut pas hausser la voix. Même s’il n’est pas un champion de la psychologie, il peut imaginer que Dylana est à fleur de peau. Il est juste difficile de ne pas entrer dans son jeu car lorsque la brunette a quelque chose à dire, elle a tendance à le faire un peu trop frontalement…   « La différence entre nous, c’est que je t’ai menti pour te protéger. Pas par malhonnêteté. » Dit-il donc, un peu sèchement. Mais il se radoucit vite. « Tu as fais ta vie de ton côté, je ne vois pas en quoi ça aurait aidé que je te parle des problèmes de l’entreprise. Je sais très bien que c’est pas ton rêve de travailler dans le milieu de la pêche et d’être ici. Et puis… » Il secoue la tête. Non, il ne pouvait pas dire ça. Même sous le coup de la colère. « Non laisse tomber… De toute façon, même maintenant, je ne voulais pas t’en parler… Je ne voulais pas que tu te sentes obligée de rester à cause de ça… Je voulais que tu restes parce que tu en as envie. Pas parce qu’on risque la faillite d’un jour à l’autre. »

Cependant, en fin de compte, ce n’est pas le mensonge qui mine le plus Dylana. Le visage ravagé par la tristesse, elle enchaîne avec une confession qui laisse Trystan sans voix. « Moi ce n’est pas qu’un bateau que j’ai failli perdre. C’est toi, le dernier membre de ma famille. C’est exactement ce que je redoutais ! Un accident en mer. » Il se sent soudain démuni, ne sachant pas quoi dire pour l’apaiser. Car sa forte émotion était fondée. Même si leur relation était chaotique, il était tout ce qu’il lui restait en famille proche et même si ce n’était pas volontaire, il aurait pu la laisser toute seule, l’abandonner à son tour. Il sent son cœur se briser à cette pensée, sachant combien elle est déjà traumatisée d’avoir perdu ses parents alors qu’elle était si jeune… Il ne voulait pas être la cause de souffrances supplémentaires, même involontairement. « Dylana… » Il voudrait le lui dire mais peine à trouver ses mots… Sauf que toute façon, ça n’a pas d’importance. Car elle n’a pas fini de dire ce qu’elle a sur le cœur et s’éloigne encore plus de lui, comme si elle voulait être sûre qu’il ne l’interrompra pas. Elle lui rappelle ses promesses, lui dit qu’elle sait que l’accident n’est pas de son fait mais que ça ne valait pas le prix de sa vie. Cette fois-ci, il se fait violence pour répondre quelque chose, il ne peut pas garder le silence face à tant de détresse. « Je suis désolé. Je suis désolé, OK ? Je suis désolé que tu ais eu peur comme ça. Je… J’essaye juste de faire au mieux… Je n’ai pas oublié ce que je t’ai promis. J’avais ma radio avec moi. Comme je te l’avais promis. C’est ce qui m’a sauvé la vie, c’est comme ça que j’ai pu lancer un SOS alors que j’étais dans l’eau. Je t’ai écoutée… Je te jure que je t’ai écoutée. Est-ce que j’ai déjà rompue une promesse que je t’ai faite ? » Il balbutie, voyant à quel point, elle semble éprouvée. Il déteste la voir dans une telle souffrance mais il  l’impression de s’y prendre très mal pour l’apaiser…

Elle reprend d’ailleurs la parole, cette fois-ci pour lancer un ultimatum. « Je ne veux plus que tu navigues seul en mer par une telle météo tant que tu n’auras pas trouvé quelqu’un pour te seconder, même si je dois m’attacher au bateau pour que tu m’écoutes. Sur papa, je te jure que je le ferai. » Il la connaît assez bien pour savoir qu’elle ne bluffe pas. Pas du tout. Mais lui ne peut qu’esquisser un geste d’impuissance. « Mais je ne demande que ça ! Avoir de l’aide ! Mais les candidats ne se sont pas bousculés après Evan ! Les gars préfèrent aller sur les plus gros bateaux qui payent mieux… Et si je me cache à chaque tempête, je ne vais pas naviguer souvent…  Je sais que c’est effrayant mais c’était un accident. Un bête accident… » Tente t-il d’arguer même s’il sait que plutôt inutile lorsque Dylana est dans ces dispositions là. Ses yeux lancent des éclairs et paradoxalement se mettent à déborder. Elle pleure, elle pleure pour de bon.  Elle est dans tous ses états et parle à nouveau de noyade. Avant de s’adoucir très légèrement. « Je suis contente que tu ailles bien. Tu ne peux pas savoir comme j’ai eu peur. J’ai cru que… que mon cauchemar s’était réalisé. » Il réalise alors pleinement ce que son explosion a caché, cette angoisse qui ne la quittait jamais depuis qu’elle était gamine, cette peur pour sa vie qu’elle n’avait jamais su gérer. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Parce que si elle réagissait comme ça, c’est parce qu’elle l’aimait. Et ça, c’était la meilleure des excuses. Lui aussi, sent soudain un tourbillon d’émotions déferler en lui. Tout se mélange, la peur qu’il avait eue aussi, le contrecoup de l’accident, sa culpabilité face à l’inquiétude qu’il causait à sa petite sœur, son amour pour elle, leur historique compliqué mais aussi leur lien si particulier… « Dyl… Je suis désolé… Vraiment. » Dit-il d’une voix chevrotante. Cette fois, il n’essaye plus d’argumenter ou de se défendre. Il est sincèrement bouleversé. Il voudrait tellement apaiser son chagrin. Mais comme souvent, les mots lui manquent. Alors, il essaye de compenser comme il peut. Très précautionneusement, il pose ses pieds au sol, essayant de se relever pour aller vers elle. Ce n’est pas évident, il chancelle et il hait se sentir aussi faible mais il est obstiné et il n’abandonne pas jusqu’à ce qu’il soit près d’elle. Même si elle ne se laissera sûrement pas faire, il veut la serrer contre lui de toutes ses forces, lui transmettre la force de son amour. Il avait la mer dans le sang, mais elle, elle était son sang et ce qu’elle ressentait lui importait plus que tout. Alors, il l’attire dans ses bras, attendant de voir si elle va se débattre.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

never let me go + lexia/fiona/dylana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: I fell in love at the seaside-