AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✿ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, juin 202010°C/25°C Le Printemps s’est bien installé sur le village. S’il ne fait pas encore assez beau pour se baigner, les averses se font un peu plus rares et la plage est très agréable pour une promenade, alors que les températures montent en flèche et que quelques vacanciers arrivent pour profiter des beaux jours qui s’installent.
✿ Avez-vous entendu ? Il y a beaucoup de nouvelles têtes en ville. C’est bien que le village attire, mais j’ai l’impression que nos nouvelles arrivantes ont toutes des secrets à cacher…Étrange, non ? Il ne faudrait pas que cela perturbe Tenby ! Nous sommes un village respectable, nous. En tout cas, c’est très mystérieux, et j’ai hâte de connaitre votre opinion sur ces charmantes jeunes femmes… Venez donner votre avis ici.
-33%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
67 100 €
Voir le deal

Partagez

never let me go + lexia/fiona/dylana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptySam 4 Avr - 11:25



Looking up from underneath, fractured moonlight on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under. And it's peaceful in the deep, Cause either way you cannot breathe, No need to pray, no need to speak Now I am under.


Le vent soufflait fort, projetant avec violence le bateau de Trystan sur les flots tel un vulgaire morceau de bois flotté. La mer était mauvaise mais pas suffisamment pour inquiéter le marin. A son poste, il guidait sereinement le bateau jusqu’à sa zone de pêche habituelle. Des tempêtes, il en avait connues des tas, il était rôdé. Il n’allait pas faire demi-tour pour un mauvais vent… Surtout qu’il ne pouvait pas se le permettre. Les créances continuaient de s’accumuler, le plaçant dans une situation délicate. Il était à deux doigts de perdre l’entreprise familiale. Il était épuisé mais il luttait de toutes ses forces pour ne pas en arriver là. Ce serait un déshonneur total, un échec retentissant alors que des générations de Meylir l’avait faite vivre à travers les années… Alors comme chaque jour, il se met au travail le plus rapidement possible, faisant fi des conditions météorologiques. Il jette ses filets et les remonte, répétant ce geste mécanique, sans même y penser. Sauf que cette journée n’était pas destinée à être placée sous le signe de la routine. Au contraire, ce fut celle où tout bascula. Car tout à coup, un chalutier, sans doute lui aussi malmené par la tempête qui gagnait en intensité, percute violemment Trystan alors qu’il est en train de remonter ses filets. L’impact est d’une brutalité indescriptible comme en témoigne l’effroyable craquement qui secoue la coque, se répercute sur tout le pont et au même au sein des os de son occupant. Ce dernier, déséquilibré est violemment projeté contre l’enrouleur de chalut, grosse bobine de fer servant à remonter le filet. Son front heurte l’arrête saillante de la bobine, tandis qu’il bascule par-dessus bord, entraîné par le poids de son filet.

[***]

Lorsqu’il reprend connaissance, il ne sent plus ses membres tellement ils sont transis. Le signe qu’un certain temps s’est écoulé. L’autre bateau a disparu. Chaviré lui aussi ou délit de fuite ? Ce n’est pas la question qui doit l’occuper pour le moment. Il a des sujets de préoccupations plus importants. Car malgré le voile qui recouvre ses yeux, et sa probable commotion, il voit qu’il est dans l’eau... C’était un miracle qu’il ne soit pas noyé… Coincé dans la filière qui relie son casier à la bouée, il n’a pas été entraîné dans les fonds, ce bizarre assemblage le maintenant légèrement à flot malgré les vagues qui viennent heurter son visage. Toutefois, il n’allait pas pouvoir tenir longtemps comme ça. Une demie heure tout au plus. Déjà parce que l’eau montait au sein de la nasse, qui s’alourdissait de minutes mais aussi parce que les eaux galloises sont trop froides pour qu’il puisse y séjourner plus longtemps… Ce constat lui glace encore plus le sang si c’est possible. Il allait couler, s’il ne faisait rien. Péniblement, il tâtonne son corps engourdi, essayant d’attraper à sa ceinture la radio étanche que Dylana lui avait fait jurer d’emporter à chaque fois avec lui. Il n’a pas d’autre option que de demander de l’aide. Il se met sur le canal destiné. Péniblement, il articule, malgré ses lèvres qui commencent à bleuir. « «  MAYDAY, MAYDAY, MAYDAY du Seawolf. Position 41°46'N, 50°14'O. Un homme à la mer. Demandons assistance immédiate. » Il articule péniblement le code d’appel à l’aide international, usant de ses dernières forces.   Maintenant, il devait attendre que quelqu’un vienne et surtout s’accrocher de toutes ses forces pour ne pas sombrer vers le fond. Il essaye de se maintenir éveillé, de penser à Fiona. C’est pour elle qu’il devait se battre. Il voulait revoir son visage, son doux sourire, sentir ses baisers, ses étreintes. Elle était la lumière de sa vie, son étoile comme il le lui avait dit la dernière fois. Elle seule pouvait lui réchauffer le cœur alors que les eaux étaient si froides autour de lui. Il ne pouvait pas la laisser. Il devait rentrer auprès d’elle, s’accrocher pour la revoir…

[***]

Mais une volonté humaine, aussi forte qu’elle puisse être ne pouvait pas battre les forces de la nature. Petit à petit, le froid anéantit les forces du Meylir, ses muscles se paralysent, sa conscience vacille, tandis qu’il s’endort petit à petit. Jamais de sa vie, il n’a eu aussi froid… Tout sera bientôt terminé de toute façon. La nasse finalement remplie commence à couler. Avec l’énergie du désespoir, Trystan essaye de s’en extirper. Sa planche de salut allait désormais se transformer en piège mortel… Il bouge, faiblement, surnageant pour s’en libérer. Et ça marche. Mais il se retrouve ainsi sans soutien, déjà entraîné loin de son bateau par le courant. Il n’arrivera pas à se raccrocher à quoi que ce soit. Et il n’a définitivement pas la force de nager. Sans compter cette envie de dormir, provoquée à la fois par l’hypothermie et sa blessure à la tête. Le Meylir n’est pas du genre à abandonner mais cette fois-ci, il est battu. Ses yeux se ferment tandis qu’il cesse de lutter, coulant doucement vers le fond de l’océan. Au moins, il mourait en marin.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 


Dernière édition par Trystan Meylir le Mer 29 Avr - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyDim 5 Avr - 21:13

I don't know what's real and what's not
Always confusing the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore, I'm dying again
I'm going under, drowning in you

Un vent puissant s’était levé sur la mer, les vagues grandissaient. Il était temps pour l’équipe de Lexia de rentrer vers Tenby pour changer d’équipage, d’autant que la fin de nuit et la matinée avaient été longues. Des abrutis inconscients avaient été pêcher dans une zone protégée et les garde-côtes avaient dû se montrer fermes pour les dégager. Le bateau les avait raccompagnés à bonne distance de la zone interdite et avait ensuite repris la route direction de la localité galloise avant que la tempête se lève. Toutefois, sur le chemin du retour, ils reçurent une demande d’intervention par radio. Comme toujours, l’équipe savait quand elle partait, jamais quand elle rentrait. Un navire avait lancé un appel de détresse signalant un homme à la mer et le bateau de Lexia était le plus proche pour lui porter secours. Il leur faudrait environ vingt minutes pour rejoindre les lieux. Lorsque le chef d’équipe donna le nom du navire concerné, le sang de la brune se glaça. Le Seawolf. Le bateau de Trystan. Comment aurait-elle pu oublier le nom d’un des bateaux qu’elle avait le plus visité ? Il devait avoir de sacrés ennuis pour avoir appelé à l’aide. Professionnelle, Lexia reprit le dessus sur ses émotions et partit s’équiper en prévision, espérant qu’ils arriveraient à temps tandis que la tempête s’intensifiait.

***
**

Arrivée sur les lieux, l’équipe aperçut le Seawolf. Le navire était à l’arrêt sur l’eau et tanguait dangereusement. Il ne semblait pas en train de couler mais des dégâts étaient visibles d’un côté du bateau. Le navire de Lexia approcha prudemment et à bonne distance essayant de repérer un homme dans l’eau. Un membre du personnel navigant qui utilisait du matériel spécialisé le localisa à une centaine de mètres du chalutier, le courant l’emportait. Le bateau se rapprocha à une trentaine de mètres du dernier lieu où Trystan avait été vu. Il était dangereux de venir trop près car il ne devait pas percuter le bateau par les vents violents. Le bateau s’aligna et se maintint tant bien que mal à cette distance. Sur le pied de guerre, sa combi enfilée, la Weston était prête à plonger. « Il était là-bas mais je viens de le perdre de vue. Sois prudente, la mer est déchainée. » Lui glissa son collègue. Un autre plongeur était aussi entrain de s’équiper pour venir en renfort mais le temps n’était plus à l’attente. Le cœur battant, Lexia attrapa la bouée, le matériel nécessaire et elle descendit dans l’eau. La mer agitée n’allait pas rendre le sauvetage aisé. Concentration, inspiration. Elle était émotionnellement impliquée mais elle devait garder son sang-froid. Elle plongea et nagea comme si elle était en compétition des années auparavant. Les conditions étaient loin d’être les mêmes mais elle arrivait à surmonter les vagues agitées. Elle chercha et ne le trouva pas tout de suite. Le deuxième plongeur sauta à la mer tandis qu’elle continuait. Désespérée, elle utilisa du matériel pour y voir plus clair sous l’eau et soudain des cris sur le bateau de police attirèrent son attention dans une direction. Trystan flottait à une dizaine de mètres sur sa droite. Lexia se dirigea vers lui et attrapa son bras. « Trys, on est là. On va te sortir de l’eau. » Dit-elle. Mais il était inconscient et froid, vraisemblablement en hypothermie aigüe. Dieu seul savait depuis combien de temps il était dans cette eau glacée. Lexia avait du mal à sentir son pouls mais l’urgence était de le ramener au bateau. « Je… je crois qu’il ne respire plus ! » Un des effets graves de l’hypothermie. Son collègue plongeur les avait rejoints et l’aida à passer la bouée autour de lui pour le garder en surface et le ramener vers le navire. L’opération s’avéra éprouvante en raison de l’agitation de la mer. Le bateau leur lança finalement la lifesling pour remonter le marin et les deux plongeurs firent ensuite de même. Epuisée, Lexia reprit son souffle sur le pont en même temps que l’autre sauveteur. Ses collègues à bord avaient pris le relai pour emmener le Meylir à l’infirmerie de fortune où l’on s’occupait déjà de lui. Apparemment, elle avait bien senti : il ne respirait presque plus. Après deux minutes, elle se releva et partit faire un bref rapport au chef de l’équipe. « Je n’ai pas vu d’autres personnes dans l’eau. » Il lui confirma que l’équipage n’avait pas repéré d’autres navires autour non plus. « Il faut appeler le remorqueur. Le Seawolf m’a l’air bien endommagé mais pas en train de couler. » Le second plongeur prit ensuite la parole pour partager ses observations. Après un instant de silence, Lexia les interrompit. « Vous n’avez plus besoin de moi ? » Son chef la sonda. « Lex, ça va ? T’es blanche ! Qu’est-ce qui se passe ? » Elle venait de prendre l’eau froide, idiot. Elle descendait souvent dans cette mer et n’avait pourtant pas l’air malade. En l’absence de réponse de la jeune femme, il insista. « Tu le connais bien ? » Relevant des yeux qui ne cachaient plus son inquiétude, elle acquiesça. « Oui ». Je connais tout de lui.  

Le rapide point sur la situation terminé, elle partit se changer et se rendit ensuite à l’infirmerie pour prendre des nouvelles du blessé. Par sécurité, le bateau de Lexia faisait une dernière ronde pour vérifier qu’aucune autre personne n’était sur les lieux de l’incident ou dans l’eau ensuite le navire prendrait la direction de l’hôpital pour emmener Trystan. Le marin avait été allongé et réchauffé, le massage cardiaque n’avait pas été nécessaire mais il s’en était fallu de peu. Il avait une importante blessure à la tête qui avait été soignée et un bandage avait été apposé à l’endroit touché, une blessure qui demanderait probablement des examens plus approfondis mais le bateau ne disposait pas du matériel nécessaire. Le Meylir était toujours inconscient mais semblait respirer un peu plus normalement. L’état de Trystan stabilisé, l’infirmier sortit un moment pour aller chercher du matériel complémentaire et une Lexia inquiète prit la main du brun dans les siennes comme pour sentir la vie qui revenait en lui. Il n’était pas passé loin… Ça s’était joué à quelques minutes. « Toujours aussi fou pour sortir en mer par un temps pareil… Tu nous as fait sacrément peur cette fois. » Souffla-t-elle, plus pour elle-même que pour lui. « Je suis auprès de toi. » Ajouta-t-elle en serrant un peu plus la main qu’elle tenait. Où aurait-elle pu être ailleurs sur ce bateau alors qu’il luttait pour retrouver des couleurs. Ne retenant plus ses émotions, elle se mit alors à divaguer. « J'ai l'air d'une idiote plantée à côté de toi, comme ces foutues princesse à côté d’un prince charmant qui n'a rien d’un conte de fées ! Reviens, Trys’. M'obliges pas à te supplier. Pas alors que tu n'es pas là ! Accroche-toi. » Glissa-t-elle d’une voix chevrotante en effleurant doucement sa joue du bout des doigts, un simple contact qui l'aurait brûlée de l'intérieur deux ans auparavant.

_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyMar 7 Avr - 18:55



Looking up from underneath, fractured moonlight on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under. And it's peaceful in the deep, Cause either way you cannot breathe, No need to pray, no need to speak Now I am under.


Dès que Trystan s’enfonce pour de bon dans les flots, la lumière disparait de son univers. Autour de lui, le monde devint assourdissant. Son cœur bat fort. Son sang afflue dans ses veines. Puis l’air vint à manquer dans ses poumons, ce qui est atrocement douloureux. Il suffoque, refusant d’avaler l’eau, se débat dans un dernier sursaut d’énergie. Mais la lutte était parfaitement inéquitable. Entraîné dans les fonds par le poids de ses vêtements, affaibli, transis de froid, il était incapable de lutter contre cet élément destructeur que pouvait être l’océan. Et pourtant, il essaye, encore, et encore. Car c’est au moment où elle s’apprête à le quitter qu’il comprend à quel point il aimait la vie qu’il s’était construite. Et la femme qui l’habitait. Encore une fois, il invoque l’image de Fiona. Son cœur, rebelle, battit plus fort. Il ne voulait pas voir le monde s’éteindre sous ses yeux d’un coup, sans semonce. Et pourtant… petit à petit un étrange flottement s’empare de lui tandis que les ténèbres obscurcirent sa vision. Il ne sentait plus ses jambes. Enfin, la douleur s’estompait.  Ah, pensa-t-il, merci. Il accueillit cette délivrance avec gratitude, n’arrivant plus à former une pensée cohérente. Il voudrait se raccrocher à une dernière sensation avant de sombrer, s’efforçant d’entendre quelque chose au milieu de l’obscurité mais ne perçut que le silence. Et puis, plus rien.

[***]

Il a été sorti de l’eau depuis de longues minutes maintenant mais il se bat toujours avec les mêmes ténèbres. Cette chape de silence et d’obscurité qui le serre comme une gangue. Et pourtant, quelque chose est différent. La chaleur revient petit à petit dans ses membres. Il n’est plus si seul. Autour de lui des sons. De la lumière qu’il arrive à percevoir malgré ses paupières fermées. Une voix, tout près de lui. Elle lui est familière mais il n’arrive pas à l’attribuer. Et puis, il ne comprenait plus rien aux échos qui lui parvenaient trop vite pour qu’il les intègre…   « Je suis auprès de toi. » Ces mots-là, par contre, trouvent leur chemin en lui. Un visage se dessine dans le noir. Une chevelure brune, des yeux verts magnifiques… Flottant au dessus de lui, Lexia lui tend la main, comme s’il pouvait l’attraper et remonter à la surface. Mais il ne le fait pas, conscient d’être victime d’une hallucination au même titre que celle qui lui avait faite voir Fiona. Etait-il condamné à revoir toutes les femmes qu’il avait aimées et perdues avant de rendre son dernier souffle ? « Reviens, Trys’. M’oblige pas à te supplier. Pas alors que tu n'es pas là ! » Et pourtant la voix était suppliante… Il lui obéirait, bien sûr. Comment pouvait-elle croire le contraire ? Il ferait n’importe quoi pour elle… Sa présence était tout… Un sentiment familier, irréel. Déjà-vu ou pressentiment, comme si la scène était la source de son propre écho ? Il n'aurait jamais la réponse. S’il ouvrait les yeux, le monde se dédoublerait… Son crâne le lançait douloureusement. Des pierres semblaient alourdir ses paupières. Sauf qu’il n’y avait pas de pierres. Sa conscience le savait, celle-là même qui s’accrochait à la litanie de Lexia. Sauf que la voix de cette dernière se fissure, vacille, arrête de prononcer les mots pourtant salvateurs. « Ne pleure pas » , aurait-il voulu dire. Mais il n’arrive toujours pas à esquisser le moindre geste. Il est coincé, entre conscience et paralysie, entre réalité et chaos. « Accroche-toi ! » L’injonction claque, démontrant la panique grandissante de celle à qui appartient la voix. Il sent une main caresser son visage. C’est une sensation agréable qui le renvoyait à un passé lointain. Une époque révolue. Et pourtant, c’est cette même sensation qui lui donne l’impression diffuse qu’il doit se raccrocher à la vie. Il essaye de bouger les doigts, de serrer les siens, qu’il sent désormais dans le creux de sa main mais il n’a pas l’impression que ses efforts payent. Il flotte toujours dans les limbes de sa conscience, luttant toujours pour sa vie. Lexia l’avait déjà sauvé une fois en le sortant de l’eau mais était-elle capable de le ramener une seconde fois par la force de ses mots ?

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyMar 7 Avr - 23:37

I don't know what's real and what's not
Always confusing the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore, I'm dying again
I'm going under, drowning in you

Alors que Lexia parlait à Trystan, l’infirmier revint dans la pièce et la vit tenir la main du blessé. Elle avait eu l’impression que les doigts avaient légèrement bougé mais elle avait tellement envie qu’il ouvre les yeux que son esprit devait lui avoir joué des tours. Elle se releva lorsque son collègue lui adressa la parole. « Un proche à toi ? » Non, le voisin inconnu de la douzième rue. Combien de fois allait-elle devoir répondre à cette question ? « On peut dire ça. » La jeune femme ne pouvait pas cacher le lien qui les unissait, elle était plus impliquée que d’ordinaire. « Ton avis sur son état vu les circonstances ? Il s’est pris un méchant coup sur la tête. » L’infirmier lui parla d’hypothermie sévère, d’un manque d’oxygène et probablement d’un traumatisme crânien dont il ne connaissait pas l’étendue en l’absence du matériel nécessaire. La tension artérielle correspondait à quelqu’un en situation de froid extrême même si les légères couleurs sur les joues de Trystan étaient rassurantes. « On est arrivés à temps. C’est un homme en pleine forme. Il récupérera. Il faudra juste voir pour la tête. » Si l’équipe ne l’avait pas pris en charge rapidement, il aurait pu sombrer dans un coma profond voire pire. Et puis, depuis combien de temps était-il dans l'eau, entièrement englouti par la mer, quand ils sont enfin arrivés ? Son coéquipier plongeur entra alors brusquement dans l’infirmerie, faisant taire les réflexions qui naissaient au creux de ses lèvres. « Lex, on a un souci. » La jeune femme se leva et se rapprocha de lui. « Je t’écoute. » Il lui apprit alors une nouvelle déplaisante. « On a appelé les secours à terre pour les prévenir de notre arrivée mais la tempête s’intensifie, le temps qu’on aille le chercher, elle a progressé. On ne va pas réussir à rentrer aussi vite que prévu. » La prudence était de mise même pour le bateau des sauveteurs. « Quoi ? T’es pas sérieux ? » Trystan devait passer des examens urgents. Elle envisagea une éventuelle évacuation par hélico mais elle renonça à cette idée. Le bateau qu’ils utilisaient aujourd’hui n’avait pas la plateforme nécessaire et inutile de penser à ressortir le blessé dans une atmosphère aussi froide et aussi dangereuse que la tempête. L’infirmier s’approcha alors pour temporiser. « Son état est stabilisé. On va continuer de le réchauffer. » Son collègue la rassura aussi puis partit rejoindre les policiers naviguant. Ils avaient tous remarqué son état fébrile. Même si l’équipe était habituée à des opérations de sauvetage ou délicates en mer, Lexia n’était pas tous les jours confrontée à un accident dans de telles conditions : tempête, une victime qui a failli perdre la vie et qu’elle connaît. L’air de rien, bien que dangereuses pour des marins non aguerris, les côtes du Pembrokeshire n’étaient pas les plus fréquentées et il n’était pas nécessaire de secourir des malheureux de la mer tous les jours. Et ce n’était pas moins bizarre que ça continue de la toucher autant. La brune acquiesça et remarqua que les affaires de Trystan avaient été remplacées par des vêtements secs et chauds ainsi que des couvertures. « As-tu besoin d’aide ? N’a-t-on pas d’autres couvertures en stock ? » Il lui montra celle qu’il venait d’aller chercher et la jeune femme la prit pour l’étendre sur le marin pendant que l’infirmier reprenait la température. « Tu peux lui masser les mains et les pieds pour aider le sang à circuler. » Pendant qu’elle malaxait aux endroits stratégiques, il apposa un linge mouillé à l'eau tiède sur les parties du visage non couvertes par le bandage et il rajouta une bouillotte chauffée entre les couvertures. « La température a un peu remonté. On a fait le maximum, maintenant il faut attendre et surveiller que son état reste stable jusqu’à ce qu’on arrive. » Il pensait surtout à la blessure à la tête. Il ressortit pour aller faire encore dieu seul savait quoi, elle avait cru comprendre qu’un policier s’était légèrement blessé à cause des secousses du bateau, du coup Lexia se retrouvait à nouveau seule avec Trystan. Elle continua de masser ses mains à tour de rôle pour les réchauffer et arrêta au bout de plusieurs minutes. La brune avait à nouveau l’impression que la main avait réagi mais elle n’en était pas certaine. Elle rapprocha son oreille de sa bouche pour écouter sa respiration, la poitrine de Trystan se soulevait de manière beaucoup plus régulière. Ne restait plus qu’à attendre. Et elle songea qu’elle en avait des choses à dire, restées sur le cœur. L’avantage, c’est qu’elle pouvait dire n’importe quoi, il ne le saurait pas. « Je peux te parler des chaussettes sales et trempées qui trainaient sur ton bateau, qu’est-ce que ça m’horripilait… Et la tasse de café que tu préférais et que j’ai fendue… Tu aurais tué n’importe qui pour ça. Mais pas moi, non. Parce que je t’en ai ramené une autre, une qui t’a fait sourire. Je me demande si tu l’as gardée… Comme ce vieux lecteur de vinyles qui trainait dans un coin, on écoutait les vieux morceaux autour d’un verre après une dure journée en mer…Ah, on en a eu des bons moments. » Avec leur sacré caractère de cochon. Lexia avala difficilement sa salive, à la fois troublée par le moment présent et la nostalgie du passé. Elle était heureuse dans sa vie mais son absence à lui avait représenté un grand vide, un trou dans sa poitrine que seul Adriel avait réussi à combler partiellement. En perdant Trystan, elle n’avait pas perdu qu’un amant, elle avait aussi perdu un de ses meilleurs amis. « Si je te dis tout ça, ce n’est pas parce que je n’aurai plus l’occasion de te les dire, non. C’est parce que je n’ai jamais pris le temps de le faire et je ne le ferai jamais. » Elle arrêta de surveiller la régularité de la respiration et s’assit simplement à côté de lui. Elle avait choisi de suivre son cœur pour le père de son enfant et elle avait trahi une partie de celui-ci en même temps. Point à la ligne, le débat n’était pas à refaire. « Je ne voulais pas te quitter. Je l’ai fait parce que je devais, parce que je ne pouvais pas continuer comme ça. Mais je ne voulais pas que tu disparaisses complètement de ma vie. Il me faut une occasion comme celle-ci pour trouver le courage de l’admettre et encore je ne suis pas si courageuse, parce qu’au moins tu ne peux pas me répondre. » Elle haussa les épaules, comme si elle se moquait de sa propre bêtise, bien loin de se douter qu’il entendait peut-être une partie ou tout maintenant qu’il était plus réchauffé. Ce n'était peut-être ni le lieu, ni le moment mais parler l'aider à calmer son anxiété. « Je ne regrette pas le passé. Mais je t’ai fait souffrir et ça j’aurai voulu l’éviter. Eviter de te perdre comme aujourd’hui. Tout peut tellement vite basculer. J’ai cru comprendre que ça allait mieux pour toi, que tu touchais enfin le bonheur du bout des doigts, alors c’est pas le moment de faire un pied de nez au sort. » Elle-même l'avait vécu le jour de l'incendie quand elle avait perdu sa maison et failli perdre les deux personnes qui comptaient le plus pour elle. Elle se résigna finalement à le laisser tranquille. « Enfin je parle trop… Pas étonnant que tu dormes toujours. Je vais te laisser te reposer maintenant. On t’emmène dans un endroit meilleur qu’ici. » L’infirmier allait sûrement bientôt revenir de toute façon. Sauf que cette fois, elle n’avait pas rêvé, elle était à peu près sûre que sa main avait réellement bougé. Putain d’hallucinations.

_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyLun 13 Avr - 17:40



Looking up from underneath, fractured moonlight on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under. And it's peaceful in the deep, Cause either way you cannot breathe, No need to pray, no need to speak Now I am under.


Trystan flotte toujours dans cette brume diffuse, plus dans le coma mais pas non plus revenu dans le monde des  vivants. Celui-ci lui semble diffus, irréel, à l’image des échos ou des sensations qu’il en perçoit. Et pourtant… Quelque chose est en train de changer. Au fur et à mesure que son corps retrouve sa chaleur habituelle, sa conscience gagne en acuité. Maintenant, il en a la certitude : il y avait bien une main qui tenait la sienne. Et la voix, ce n’était plus des vagues résonnances, mais bien une musique familière. Et il parvient même à identifier les mots qu’elle prononce, ceux-ci se manifestant dans sa conscience fatiguée par des flash-back en image. Des vinyles, une tasse brisée, l’odeur du sel sur une peau de velours, leurs rires, des confidences chuchotées au détour de la nuit… Des bribes de sa brève romance avec Lexia ressurgissent. Car c’était Lexia à ses côtés, cela ne faisait plus aucun doute. Il l’avait reconnue alors qu’il était encore aux limites de la conscience, il la reconnaissait maintenant qu’il revenait à lui… Il se fait donc violence pour entendre vraiment ce qu’elle était en train de dire. Il sentait aux modulations de la voix de la jeune femme que c’était important. Et la suite lui donne raison. « Je ne voulais pas que tu disparaisses complètement de ma vie. » Dit-elle d’une voix douloureuse, délivrant ainsi un aveu qui semblait lui peser. Il n’est pas encore en état de répondre, n’y même de réfléchir au sens de ce dernier. Et pourtant, il s’imprime au fer rouge dans son inconscient. Plus tard, il pourra trouver quoi en faire…

« Je ne regrette pas le passé. Mais je t’ai fait souffrir et ça j’aurai voulu l’éviter. » Encore des mots importants. Il s’arrête sur un en particulier. Souffrir. Oh bon sang, oui il avait souffert. Atrocement. Qu’elle l’ait voulu ou non n’avait rien changé à l’intensité de la brûlure qu’elle lui avait infligée. Alors oui, il avait voulu se protéger d’elle. La sortir de sa vie. C’était une forme de vengeance aussi, il n’allait pas le nier. Sa rancune avait au moins gommé la peine. Sauf que maintenant que Lexia lui avait sauvé la vie et l’avait entouré de soins aussi intentionnés, il n’allait plus pouvoir se cacher derrière des sentiments négatifs pour la punir. Cette journée, allait tout changer pour eux comme il n’allait pas tarder à le constater en ouvrant les yeux… Mais pour le moment, il continue à écouter celle qui est à son chevet. « J’ai cru comprendre que ça allait mieux pour toi, que tu touchais enfin le bonheur du bout des doigts, alors c’est pas le moment de faire un pied de nez au sort. » Par ces mots tout simples, elle lui remet l’essentiel en mémoire. Le bonheur. Il lui avait échappé tant de fois… Mais oui, il l’avait retrouvé. Ce n’était pas le moment d’abandonner… Il lutte de toutes ses forces pour ouvrir les yeux… « Enfin je parle trop… Pas étonnant que tu dormes toujours. Je vais te laisser te reposer maintenant. On t’emmène dans un endroit meilleur qu’ici. » Non, elle ne pouvait pas partir alors qu’il y était presque… Il livre un ultime effort. « Reste. » Souffle t-il d’une voix éraillée. Un bruit pitoyable, à peine audible. Avec l’énergie du désespoir, il essaye encore, mettant tout ce qu’il ne peut pas dire dans cette simple injonction. « Reste. » Répète t-il en serrant sa main dans la sienne le plus fort qu’il peut.

Puis enfin, il ouvre les yeux.  C’est horrible. Comme si on venait d’appliquer une lame chauffé à blanc sur son cerveau. La lumière heurte ses yeux, la nausée le submerge. Et pourtant, il ne referme pas les paupières. Parce qu’il la voit enfin, Lexia. Brumeux, il s’émerveille du visage de la galloise, où se lisait un mélange d’angoisse et de soulagement. Etait-ce lui qui lui causait ce soucis ? Il avait vaguement l’impression que oui mais ne se rappelait plus pourquoi. « Je suis réveillé de toute façon… Comment je pourrais dormir…, tu parles trop, oui... » Ânonna t-il pour tenter de la faire sourire. En vérité, il n’avait pas le cœur de lui avouer que la douleur qui lui labourait le crâne était atroce, que chaque mouvement le faisait souffrir. En fait, il n’avait pas la force de jouer la comédie longtemps. Il grimace, essayant de se focaliser sur le visage de Lexia pour ne pas qu’il devienne à nouveau flou. « Lexia… Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Ose t-il demander. « J’étais sur mon bateau et… et… » Il s’arrête ne parvenant pas à mettre des mots sur le traumatisme qu’il venait de vivre. Juste une lueur d’effarement traverse son visage. « Mon bateau, où est mon bateau ? » Demande t-il paniqué. Il essaye de se concentrer sur l’environnement qui l’entoure. Il avait l’impression d’être toujours sur un bateau, il aurait pu identifier le roulis familier des vagues dans n’importe quel état mais il était aussi certain que ce n’était pas le sien. La présence de Lexia à ses côtés aurait dû l’aiguiller vers la seule conclusion logique qui s’imposait mais son cerveau refusait de faire le lien. Frustré, il tente alors de se redresser Il avait besoin de plus de visibilité…

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyJeu 16 Avr - 22:26

I don't know what's real and what's not
Always confusing the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore, I'm dying again
I'm going under, drowning in you

Confuse, Lexia continua de lui parler pour endiguer son inquiétude, sa main entourant la sienne dans un geste inconsciemment protecteur, l’ancre du poignet de la nageuse se superposant à celle de sa peau comme un rappel brûlant. Il fallait qu’il revienne, qu’il s’ancre à nouveau dans leur réalité, loin des tréfonds de son inconscient. Observant sans répit ses traits, cherchant le moindre signe qui la rassurerait, elle veillait sur lui. La jolie brune avait mis longtemps à se remettre de la perte de cette amitié. Trystan n’était plus seulement cette merveilleuse parenthèse qui avait marqué sa vie, qu’elle avait égoïstement retenu dans leur prison de déchirements, lui refusant au final la passion de son amour. Non, il comptait pour elle. D’une voix fébrile, Lexia lui supplia de s’accrocher. Elle avait tellement peur des dégâts de cette blessure qui lui balafrait la tête. Seul le silence lui répondit, ponctué par l’écho d’une respiration régulière. Une part infantile d’elle-même lui murmura intérieurement avec un romantisme ridicule qu’au niveau de leurs mains glacées avaient lieu une connectivité entre eux. Absurde. Les hallucinations émotionnelles continuaient. Il était temps de le laisser se reposer. Pourtant, lorsque Lexia se releva, elle sentit une pression dans sa main qui lui raidit complètement le corps. Les doigts du Meylir se crispèrent autour des siens. Cette fois, elle n’hallucinait pas. Immobile, elle baissa les yeux vers lui tandis qu’il répétait sa supplique. Reste. Son réveil à lui seul rendait divin le plus quelconque élément de cette infirmerie. Le cœur de Lexia se pinça sous l’effort intense dans sa poitrine tant l'émotion qui la submergeait était inédite. Heureuse, elle l’était car l’espace d’un instant, plus aucune ombre ne planait autour d’eux : Trystan revenait à lui. La main tremblante de la nageuse se posa sur sa joue, dans un contact infiniment prudent. « Oh tu es réveillé !! » Malgré sa voix faible, il était bel et bien conscient, signe qu’il avait une capacité de récupération de dingue. Tout le monde n’aurait pas recouvré ses esprits aussi rapidement après avoir passé des minutes entières sous l’eau. Elle redoutait même de ne pas le voir ouvrir les yeux à l’hôpital. Autant dire que la jeune femme n’avait pas fini de vivre des montagnes russes d’émotions aujourd’hui. Un énorme soulagement la traversa et elle resserra sa main autour de la sienne. « Oui, je reste. » Le regard hagard et perdu, les pupilles agressées par une lumière trop puissante après l’eau de la mer, il soutint pourtant celui de Lexia et tenta de jouer la carte de l’humour alors même qu’il venait de frôler la mort. En avait-il seulement le souvenir ? A cette seconde, la brune lui aurait donné le monde rien que pour revoir l’ombre d’un sourire au coin de ses lèvres. Cependant, Trystan subissait le marteau qui tambourinait dans sa tête, il ne pouvait pas le lui cacher plus longtemps alors qu’il grimaçait de douleur juste sous ses yeux. Il tentait encore et toujours de paraître fort mais il avait en réalité eu beaucoup de chance dans sa mésaventure. La nageuse ouvrit la bouche pour parler mais le Meylir l’en empêcha en la devançant ; il se demandait ce qui s’était passé. Pire, il gesticula lorsqu’il réalisa qu’il n’était pas sur son bateau et tenta de se redresser trop vite pour son pauvre corps malmené. « Doucement Trys, calme-toi. Je vais t’expliquer. Mais tu ne peux pas te lever. » En l’absence de l’infirmier, Lexia poussa légèrement sur ses épaules pour qu’il se replace. La tête devait lui tourner, pas aidée par le roulis incessant du navire qui luttait contre la violence de la tempête. Lorsqu’elle réussit enfin à lui faire entendre raison, la jeune femme s’installa à côté de lui et prit une longue inspiration. « On a reçu ton appel de détresse. Tu étais déjà dans l’eau depuis un moment. Quand on t’a trouvé, tu… tu ne respirais presque plus. Tu t’es fait une méchante blessure à la tête aussi. Tu dois avoir un sacré mal de crâne. » Expliqua-t-elle brièvement. « Ton bateau ? Il n’a pas coulé. L’équipe a appelé le remorqueur, ils viendront voir pour le ramener après la tempête. » La brune ignorait l’étendue des dégâts, elle n’avait pas eu le temps d’observer le chalutier à loisir pendant que Trystan se noyait. C’était un miracle que ses poumons ne se soient pas remplis d’eau. « On essaie de regagner le port, tu seras emmené à l’hôpital pour des examens. Et ce n’est pas une option. » Comme toujours, il voudrait argumenter, dire que ce n’était pas nécessaire, qu’il fallait retrouver son bateau, pourtant le visage anxieux de Lexia le découragerait peut-être d’essayer. Il savait que ce n’était pas son genre de s’alarmer pour rien. « Comment te sens-tu ? » Demanda-t-elle d’une voix douce. « Est-ce que tu sais me dire ce qui s’est passé ? »


_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyDim 19 Avr - 17:26



Looking up from underneath, fractured moonlight on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under. And it's peaceful in the deep, Cause either way you cannot breathe, No need to pray, no need to speak Now I am under.


« Oh tu es réveillé !! » La main de Lexia vient se poser sur sa joue tandis que son autre main est toujours emprisonnée dans la sienne. Il a du mal à franchement ouvrir les yeux, mais dans le clignotement de ses paupières, il croit discerner combien elle est bouleversée. Soulagée mais indéniablement secouée à l’idée d’avoir failli le perdre. La preuve que la distance qu’il avait instaurée entre eux ces derniers mois n’avait en rien atténuée la force de leur lien… Mais tout cela, il ne peut pas encore y penser parce que les bribes de sa mémoire ne lui reviennent que très doucement et il essaye toujours de comprendre ce qu’il s’est passé… Lexia lui confirme qu’elle va rester à ses côtés, ce qui est un soulagement mais malheureusement, ce dernier est de courte durée. Juste après, le Meylir réalise qu’il n’est pas sur son bateau et tente de se relever dans un instinct primal. Un marin n’abandonnait jamais son bateau. La peur revient sur le visage de son ange gardien. « Doucement Trys, calme-toi. Je vais t’expliquer. Mais tu ne peux pas te lever. » Des indices confirmant ce qu’il avait déjà soupçonné : il était en assez mauvais état. Mais il en a la confirmation définitive lorsqu’il est repoussé sur les oreillers par une simple pression sur ses épaules de la Weston. Elle le fait avec douceur mais la façon dont il retombe sur l’oreiller comme une poupée de chiffon lui fait peur. La sensation de ne plus avoir le contrôle de ses muscles est angoissante. Il détestait avoir l’air faible.

Alors comme un enfant apeuré, il se raccroche à la présence de Lexia, au son de sa voix, aux éclaircissements qu’elle lui apporte. Apparemment, c’était elle qui avait reçu son appel de détresse. Il était resté dans l’eau longtemps. Il s’était blessé à la tête. Le Seawolf n’avait pas coulé et allait être remorqué au port. Il était en train d’être conduit à l’hôpital et ce n’était pas négociable. Il assimile toutes ces informations à son rythme, essayant de les recouper avec des bribes de souvenirs. Il essaye aussi de répondre honnêtement aux questions de la brune. « Je… J’ai froid… Et oui, j’ai mal à la tête… Vraiment mal à la tête. C’est… insupportable. » S’il en avait eu la force, il se serait mis à hurler. En fait, il n’avait même pas envie de négocier pour ne pas aller à l’hôpital. Il voulait qu’on le soigne, qu’on fasse disparaître cette souffrance atroce qui martelait son crâne… Quant à ce qu’il s’était passé… Oui ça y est, il se rappelait maintenant qu’elle lui avait raconté la fin de l’histoire. « Je remontais les filets… Je… Je suis tombé. Un autre bateau m’a percuté… Je m'en rappelle maintenant. J'ai perdu l'équilibre et je suis tombé à l'eau. J’ai pas pu remonter à bord, j'étais coincé dans la nasse... J'aia essayé de rester à  la surface mais j’ai fini par couler… J'avais tellement froid... » C’est encore très confus dans son esprit. En fait, rester éveillé lui est de plus en plus difficile, il se sent à nouveau sombrer. Mais il lutte car il y a des choses qu’il doit encore dire. « D’accord… Je vais aller à l’hôpital mais le bateau… Tu dois t’assurer qu’il soit ramené au port. Je ne peux pas… le perdre. » C’était terriblement vrai. Pas seulement parce que ce bateau, c’était son père qui lui avait légué mais surtout parce qu’il était son gagne-pain, son moyen de subsistance. Sa requête mettait une lourde responsabilité sur les épaules de Lexia mais il avait confiance en elle…

Parler était difficile, ça lui coûtait beaucoup d’énergie. Il regarde Lexia dans l’idée de se raccrocher à la vision réconfortante de ses traits familiers. Mais finalement, ce n’est pas si rassurant que ça car elle a toujours l’air aussi anxieuse. Et fatiguée aussi… Puis un autre détail le frappe. Elle a les cheveux mouillés. Et soudain il repense à ce qu’elle lui a raconté. Il puise dans ses dernières forces pour poser sa question. « Lexia… C’est toi qui a plongé pour me récupérer ? » Tout à l’heure, il avait pensé à elle comme son ange gardien parce qu’il l’avait trouvée en train de le veiller avec inquiétude alors qu’il s’était réveillé mais maintenant il comprenait que sa conscience lui avait soufflé ce que son esprit venait seulement de comprendre. « C’est toi qui m’a sauvé la vie ? » Mais il n’a même pas besoin de poser cette question. Il le sait, il le sent. Elle ne l’avait pas seulement tiré des méandres de son coma, elle l’avait sorti de l’eau aussi. Il en avait la certitude maintenant. Il n’est pas du genre à croire à élaborer des théories mystiques mais pourtant il ne pouvait pas se défaire de cette idée que c’était quasiment logique que ce soit elle qui lui ait sauvé la vie. Parce qu’elle l’avait déjà fait une fois, en lui redonnant  goût à cette dernière. Parce qu’il  avait cru leur histoire terminée lorsqu’ils s’étaient séparés sur son bateau mais il s’était trompé. Parce que maintenant il était évident que cette dernière n’aurait jamais pu se terminer sur une note si douloureuse alors qu’il y avait tant d’amour entre eux. Maintenant, il était évident qu’elle n’était pas destinée à se terminer du tout.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lexia Weston

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin, Dylana & Megan
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - angie ; gif profil - pennywifey ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles (2).

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3) - Anniversaire Max - (Adriel (6)) - Deborah - Manhunt (Incendie - sujet commun) - Charles (1) - Hôpital Trystan (5).
RAGOTS PARTAGÉS : 805
POINTS : 2973
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_puqlw5A7O61vg2yxdo3_r2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans (26 août)
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyMer 22 Avr - 20:34

I don't know what's real and what's not
Always confusing the thoughts in my head
So I can't trust myself anymore, I'm dying again
I'm going under, drowning in you

A son réveil, Trystan chercha à comprendre ce qui se passait. Lexia lui relata son accident dans les grandes lignes et constata avec soulagement qu’il s’en rappelait aussi. Dans un premier temps, le marin confirma son froid et son intolérable douleur à la tête. La brune remonta légèrement la couverture sur lui mais elle ne pouvait pas faire beaucoup plus pour la chaleur. Les vêtements mouillés du marin avaient déjà été changé et l’infirmerie était chauffée à son maximum. Difficile de maintenir une très haute température dans un bateau chahuté par la tempête. Elle lui adressa donc des conseils apaisants. « Doucement, inspire bien et ne bouge pas trop jusqu’à ce qu’on arrive. » Outre la blessure au crâne, il avait manqué d’oxygène et revenait d’une grave hypothermie dont il n’était d’ailleurs pas encore complètement sorti. Dans la brume de ses pensées, il lui raconta alors ce dont il se souvenait, il remontait ses filets quand il était tombé dans l’eau, percuté par un autre bateau. Coincé près du Seawolf sans parvenir à remonter dessus, il avait tout fait pour ne pas se noyer. « Un bateau t’a touché ? » S’exclama la brune. Curieux, personne n’avait remarqué la présence d’un autre navire dans les environs, ils avaient vérifié les alentours pourtant. A contrecoeur, Lexia devait insister. « Nous n’avons rien vu. Penses-tu qu’il aurait été endommagé ou qu’il serait tout simplement parti ? Tu n’as vu personne d’autre dans l’eau quand tu es tombé ? C’est important. » En revanche, si ce bateau s’était volontairement tiré en mode délit de fuite de la mer, il risquait de s’attirer de sacrés ennuis, d’autant que la centrale n’avait pas reçu de second appel de détresse dans le secteur sinon les sauveteurs en auraient été immédiatement informé. Tout naturellement, Trystan s’inquiéta du sort de son chalutier après avoir assimilé qu’il était emmené à l’hôpital. « On fera le maximum pour le récupérer. Compte sur moi. » La nageuse ne lui garantissait pas de le ramener en un seul morceau mais elle pouvait lui promettre d’assurer le suivi, en espérant que la tempête ne le coule pas ou ne le déporte pas trop loin de la dernière position enregistrée par le bateau des sauveteurs. Elle savait combien récupérer son navire était important pour lui tant par valeur sentimentale que comme gagne-pain. Trystan plongea ensuite son regard trouble dans le sien, les traits pâles et creusés, il l’observait comme s’il la redécouvrait après de longs mois. Ce qui était le cas car ils ne s’étaient plus revus d’aussi près depuis le soir où elle était venue le sortir de prison. En l’éloignant de lui, il était allé de l’avant et il l’avait aussi aidée à tirer une croix définitive sur ce qui les liait. Avoir manqué de le perdre définitivement avait ravivé de douloureuses émotions. Des émotions qu’elle ne voulait plus ressentir. Le perdre de sa vie était une chose, ils avaient suivi des chemins différents et tracé leur route mais il allait bien. Or, il aurait pu ne pas s’en sortir après cet accident si les sauveteurs étaient arrivés dix minutes plus tard, ce qui donnait une dimension complètement incomparable à la situation. Elle n’arrivait pas à se montrer impassible et à lui cacher son anxiété. Non, pas quand il avait failli se noyer juste sous ses yeux aujourd’hui. Il posa alors la question à dix mille dollars à une Lexia ébranlée. L’avait-elle récupéré ? « Oui. » « C’est toi qui m’a sauvé la vie ? » Reformula-t-il. Cette fois, une perle salée roula le long de la joue de la brune. Elle l’essuya d’un revers de la main et hocha une nouvelle fois la tête d’un air grave avant de détourner le regard. « T’as la tête sacrément dure, tu sais. » Souffla-t-elle en essayant de se cacher derrière une note légère pour masquer son inquiétude. Lexia se pencha ensuite légèrement pour attraper la radio de l’infirmerie sur la table à côté et signala au soignant que Trystan s’était réveillé afin qu’il vienne voir. « Il va venir checker, ensuite il faudra te reposer. » Pour l’instant, la jeune femme redevenait pragmatique. « Dès qu’il sera là, j’irai voir où ils en sont, leur expliquer ce que tu m’as raconté, on va essayer de retrouver celui qui t’a percuté. Je ne serais pas loin, d’accord ? » Le bateau tanguait fortement et il était difficile de rester immobile, mais au moins l’équipe n’était plus très éloignée de Tenby. « Quand on sera arrivé, je m’assurerai qu’elle soit prévenue. » Pas besoin d’expliciter qui. Il était normal que son entourage proche soit averti, à commencer par la femme qui partageait désormais sa vie, sauf avis contraire du Meylir. Maintenant, Trystan devait essayer de reposer la tête qui lui tournait et Lexia avait besoin de redevenir elle-même. Le marin désormais réveillé, sain et sauf, il n’était plus question de s’abandonner à ses émotions.

_________________

the curtains falls
Don't get too close, it's dark inside ▬ i want to hide the truth, i want to shelter you, but with the beast inside, look into my eyes, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyMer 29 Avr - 11:59



Looking up from underneath, fractured moonlight on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under. And it's peaceful in the deep, Cause either way you cannot breathe, No need to pray, no need to speak Now I am under.


Ecoutant les injonctions de Lexia, Trystan bouge le moins possible lorsqu’il lui relate les circonstances de sa chute à l’eau. La jeune femme semble choquée d’entendre qu’il a été percuté par un bateau. Elle lui pose plusieurs questions à propos de ce dernier et il doit mobiliser toutes ses facultés de concentration pour y répondre. Mais comme elle, il sait que c’est important. « Je crois… Je crois que le choc ne lui a rien fait… Il est reparti immédiatement. » Pendant un moment, il ferme les yeux, se retrouvant à nouveau dans l’eau glaciale, le vent frappant son visage. « Pourtant, il a forcément senti qu’il m’avait touché. Il y avait un seul homme à bord. J’ai cru… J’ai cru que c’était un chalutier au début mais quand je l’ai vu s’éloigner… » Il avale difficilement sa salive, trop fatigué pour se mettre en colère. « C’était un bateau de plaisance… Il allait bien trop vite malgré la tempête… Ces connards ruinent la baie, se croient tout permis… Et là , il s’est juste barré… » Oui, s’il n’avait pas mal interprété la situation, c’était un délit de fuite. Mais cette information, il la traiterait plus tard. Pour le moment, il était vraiment fatigué, et ses dernières miettes d’énergie, il les consacre à s’assurer que son bateau lui sera ramené. Heureusement, il n’a pas besoin d’insister beaucoup pour obtenir une promesse de la part de Lexia. « On fera le maximum pour le récupérer. Compte sur moi. » Bien sûr qu’il comptait sur elle. « Merci. » Dit-il sobrement même s’il aurait voulu pouvoir mieux exprimer sa reconnaissance.

Cependant, cet élan de gratitude qu’il ressent est entièrement balayé par celui qui suit. Lorsque Lexia lui confirme que c’est bien elle qui l’a sorti de l’eau. Et si jusqu’à maintenant, la brune avait contenu ses larmes, cette fois-ci, elle les laisse déborder sur ses joues. Il la regarde, lui aussi bouleversé. « Je ne l’oublierai jamais. » Dit-il. Encore une fois, c’était peu de mots qu’il venait de poser sur cette grande révélation mais quand on le connaissait, on savait qu’ils étaient suffisants. Ils exprimaient à la fois sa reconnaissance et une véritable promesse pour l’avenir. Jamais il n’oublierait qu’il lui devait la vie, il n’y a rien qu’elle ne pourrait pas lui demander à l’avenir… Il avait une dette éternelle à son égard. « Ne pleure-pas…. » Dit-il, doucement. L’impulsion d’essuyer ses joues lui court au bout des doigts mais il n’y cède pas pour plusieurs raisons. La faiblesse dans ses bras déjà, mais autre chose. Désormais, il savait quelles étaient les limites entre eux. Il ne pouvait pas se livrer à ce geste tendre, même si c’était justement des vagues de tendresse pour elle qui déferlaient dans ses veines…  De toute façon, Lexia essuie elle-même ses larmes d’un revers de main, essayant d’égayer l’atmosphère par une plaisanterie. « T’as la tête sacrément dure, tu sais. » Il sourit, pour la première fois, même si c’est plus un rictus qu’autre chose. « Ça sera sûrement mon épitaphe ça, tu sais… » Il se rend compte tout seul que c’est particulièrement malvenu alors qu’il vient de frôler la mort. Frôler la mort… Il n’a pas encore réalisé tout à fait cela. L’émotion le submergera sûrement plus tard, là il est trop dans les vapes. Il se reprend quand même. « Enfin, dans très longtemps. Pas aujourd’hui… »

Il retombe sur ses oreillers, de plus en plus épuisé. Lexia redevient alors pragmatique appelant l’infirmier pour veiller sur Trystan pendant qu’elle va reporter les nouvelles informations qu’il lui a transmises. « Je ne serais pas loin, d’accord ? » Souffle t-elle lui signifiant qu’elle ne l’abandonnait qu’à regrets. Une sensation partagée. Assez égoïstement, il aurait bien voulu qu’elle reste près de lui… « D’accord… » Dit-il toutefois, acceptant le plan. De toute façon, il n’allait pas rester éveillé bien longtemps encore… « Quand on sera arrivé, je m’assurerai qu’elle soit prévenue. » Il hoche la tête avec soulagement. Il n’avait pas osé faire cette requête à la Weston, trouvant cela un peu cruelle. Et pourtant, il voulait Fiona avec lui. Il était malade à l’idée de l’inquiétude qu’il allait lui causer mais il était évident qu’il allait falloir la prévenir… Il est touché que Lexia fasse la proposition d’elle-même. « Merci… » Souffle t-il, une nouvelle fois de manière bien dérisoire. Son ardoise s’allongeait… Et pourtant, c’est encore une requête qui sort de ses lèvres tout de suite après. « Lexia…. Lexia… » Appelle t-il alors qu’elle s’éloigne déjà. « Tu viendras me voir à l’hôpital aussi ? Je veux te parler… Quand j’aurai les idées plus claires… » L’appeler lui a cette fois-ci coûté ses dernières forces. Il sent le sommeil le regagner, l’inconscience le reprendre. Il ferme les yeux, sombrant sans attendre la réponse.

***

Le reste de la journée passe à la fois très vite et très lentement. Trystan alterne entre conscience et inconscience. Le bateau de sauvetage finit par regagner le port et la tempête s'apaise. Le marin est conduit à l'hôpital de Tenby, en ambulance, sous le regard des gens massés sur le port. Dans quelques heures, tout le monde ne parlera que de son accident... Arrivé à l'hôpital, il est vite pris en charge, passant une batterie d'examens et un scanner crânien. Sans surprise, il a une belle commotion cérébrale mais pas de conséquences dramatiques comme une hémorragie cérébrale. Cependant, il est bien entendu gardé en observation, un énorme pansement lui barrant le front. Les infirmières surveillent aussi son état à cause de l'hypothermie même si apparemment, les soins prodigués sur le bateau de sauvetage ont été aussi efficaces que salvateurs. Son cœur et ses organes n'ont pas été endommagés... Il a eu beaucoup de chance. Et c'est bien ce qu'il essaye de se dire, une fois qu'il se retrouve seul sur son lit d'hôpital, une fois qu'il l'ont conduit dans une chambre. Sauf que maintenant qu'il est éveillé et alerte, l'ampleur de ce qui s'est produit lui tombe dessus... Il est choqué, traumatisé. Lui qui se croyait invincible... La vérité lui est tombée dessus de la plus brutale des manières. Et les tremblements qui le saisissent alors n'ont plus beaucoup de rapport avec le froid... Mais bien vite, il se reprend, essayant de faire bonne figure. Parce que Fiona doit arriver et il est hors de question qu'elle le voit recroquevillé comme un enfant apeuré... Il a déjà tout prévu. Quand elle poussera la porte de la chambre d'hôpital, il l'attendra bien droit dans son lit. Éveillé, lucide. Il a même déjà préparé la première phrase qu'il lui dira : "Je vais bien. Plus de peur de que mal." Oui, pour elle, il sera fort.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Fiona Miller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - loudsilence ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles
RAGOTS PARTAGÉS : 2697
POINTS : 5917
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_inline_numfe7n3B61qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur appartient à Trystan.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : La pharmacie a récemment échappé à une tentative d'incendie et son compagnon vient d'avoir un terrible accident en mer. Il semblerait que le sort continue de s'acharner contre eux.

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyVen 1 Mai - 19:22

You gotta get through today
Gotta keep those tears at bay
Gonna send them up in flames
Don't stop, tomorrow's another day

Après avoir raccroché le téléphone, Fiona essaya de ne pas se liquéfier sur place. Trystan a eu un accident en mer, il a été emmené à l’hôpital. La voix résonnait encore dans sa tête. Une boule pesa de tout son poids dans son ventre. Le marin venait de vivre une terrible mésaventure et la peur qu’il soit gravement touché s’empara de Fiona. Elle n’arrivait plus à réfléchir clairement. Heureusement qu’elle était posée tranquillement chez elle, qu’elle ne travaillait pas aujourd’hui ou qu’elle n’était pas à dos de cheval sinon elle serait tombée sur place. Il lui fallut une minute pour digérer la nouvelle et retrouver la mobilité de ses jambes. Avançant d’un pas, elle se laissa tomber dans le canapé et lâcha le téléphone en essayant de souffler pour inspirer profondément. Ce coup de fil la secouait et pourtant ce n’était pas le moment de perdre pied. Il avait besoin d’elle. Reprenant ses esprits, Fiona monta dans sa chambre et prépara un sac où elle enfourna des affaires susceptibles de lui servir comme des vêtements de rechange qu’il avait laissé chez elle pour les soirs où il délogeait. Il était plus que probable qu’il ne rentrerait pas aujourd’hui. Perturbée, elle se raccrochait pourtant au positif : il avait été retrouvé et il était maintenant entre de bonnes mains. Prête, Fiona saisit le sac et sortit de la maison en quatrième vitesse. C’était toujours dans de tels moments qu’on se maudissait d’avoir un trousseau de clefs aussi garni car elle farfouilla parmi le lot de ses mains tremblantes à la recherche de celle qui fermait la porte. Elle avait bien envie d’envoyer valser le trousseau mais la frustration ne l’aiderait en rien à arriver plus vite. La jeune femme parvint finalement à ses fins et elle monta dans la voiture. Fiona n’était pas franchement dans les meilleures conditions pour prendre la route mais elle n’y pensa même pas tellement toute son attention était concentrée sur Trystan. Le sort n’arrêterait-il donc pas de s’acharner contre lui et même contre eux ? Elle démarra et arriva rapidement à l’hôpital où on lui renseigna le numéro de chambre du marin. Il avait terminé les examens de contrôle.

Au moment d’entrer dans la chambre, le cœur de Fiona se souleva. Il était éveillé, droit dans son lit, les traits pâles et tirés, un bandage sur la tête, à essayer de faire bonne figure. Face au silence de la pharmacienne, il essaya de la rassurer. « Je vais bien. Plus de peur de que mal. » C’est là qu’elle comprit. Trystan était la part manquante de sa vie, il bouleversait son existence, régissait son cœur. Séparé d’un bout à l’autre de la pièce, les deux amoureux se regardaient fixement. Les émotions de Fiona lui embrouillaient l’esprit. Laissant tomber le sac par terre, la blonde se rapprocha de lui, posant une fesse sur le rebord du lit. « Je suis là. » Souffla-t-elle à voix basse. Prudemment, elle l’étreignit avec toute l’affection qu’elle lui portait, s’imprégnant de sa présence comme si elle avait peur de ne plus pouvoir le faire. Pouvoir le toucher, le serrer contre elle. Il n’y avait aucun sentiment comparable à celui qu’elle ressentait présentement. « J’ai eu si peur quand ils m’ont appelé. Je… Je n’aurais pas supporté que… » Sa voix mourut sur ses lèvres. Il allait bien lui avait-il dit… Mais comment était-ce possible après un tel accident ? Pourtant, il n’avait pas besoin qu’elle remue le couteau dans la plaie, plutôt d’une présence rassurante. Fiona se reprit et desserra son étreinte. « Comment te sens-tu ? Les médecins sont passés te voir après les examens ? » Posant sa main sur la sienne, elle se rendit compte à quel point les bouts de ses doigts étaient glacés. « Tu es si froid… Veux-tu quelque chose pour te réchauffer ? » La pièce était chauffée et les infirmiers avaient fait tout le nécessaire mais au cas où, il pouvait lui demander tout ce qu'il voulait. Elle prit le temps de réaliser qu'il avait affronté la mort en face, qu'il était peut-être tombé en mer et avait attendu jusqu'à l'arrivée des secours. Fiona tressaillit légèrement à cette simple idée. Après un moment de flottement, elle se résigna finalement à lui poser la fameuse question. « Tu veux me raconter ce qui s’est passé là-bas ? »


_________________

Avant toi
J'avais pas de raison, mon âme sœur ▬ tu sais le monde ne tournait pas rond, j'avais les mots mais pas la chanson, tu sais l'amour, tu sais la passion, avant toi, je n'avais rien, avant toi, on ne m'a pas montré le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyLun 4 Mai - 10:33



When the night has come. No, I won't be afraid. I won't be afraid. Just as long as you stand by me. Stand by me.


La  porte s’ouvre sur Fiona et le premier détail qui frappe Trystan est son visage pétri d’angoisse. Ses traits délicats sont tendus et l’inquiétude luit dans ses yeux. Elle reste debout, en silence, à le regarder. Comme il l’avait pressenti, son accident avait causé un sacré choc à sa petite amie. Alors finalement, sa petite réplique bravache ne lui paraît pas si inadéquate que ça et il le lui la sert, sachant néanmoins qu’il allait falloir faire plus pour la rassurer. Surtout qu’elle ne s’y laisse pas trop prendre. « Je suis là. » Dit-elle simplement. Et il savait qu’en disant cela, elle ne faisait pas qu’énoncer l’évidence. Elle lui soufflait qu’elle était là pour lui, là pour le réconforter, pour le rassurer… Elle laisse d’ailleurs tomber son sac à main au sol et vient s’asseoir près de lui sur le lit, l’attirant à elle. Elle le serre avec douceur dans ses bras, ayant sans doute peur de lui faire mal mais lui ne souhaite qu’une chose : se jeter corps et âme dans cette étreinte. Oui, elle était là et c’était tout ce qui comptait. Il referme à son tour ses bras autour d’elle, trouvant refuge dans les bras aimés, se gorgeant de son odeur rassurante, se perdant dans leur étreinte. Pour la première fois depuis le début de ce cauchemar, il se sentait apaisé… Fiona, en revanche, semble perdre le contrôle dont elle avait essayé de faire preuve en arrivant. « J’ai eu si peur quand ils m’ont appelé. Je… Je n’aurais pas supporté que… » Dit-elle, un tremblement dans la voix. Il secoue la tête contre son épaule. « Chut…chut, tout va bien. Je n’ai rien. » Il tourne légèrement la tête pour déposer un baiser dans sa chevelure dorée.

« Je suis désolé… » Souffle t-il ensuite. Il savait qu’elle n’aimait pas qu’il parte en mer même s’ils n’en parlaient jamais trop ouvertement. Il imaginait sans peine qu’elle avait pu croire que sa plus grande inquiétude s’était réalisée lorsqu’elle avait reçu ce coup de téléphone. Et il s’en voulait. Parce qu’elle avait déjà traversé assez d’épreuves comme ça… « Je te jure que je me suis accroché de toutes mes forces… Pour revenir vers toi. » Dit-il, n’exprimant là que la vérité. Et il la serre plus fort contre lui parce que souvent pour lui, les gestes parlaient plus que les mots… Toutefois, ils finissent par rompre leur étreinte mais Fiona pose sa main sur la sienne, comme si elle ne voulait pas rompre leur connexion physique, comme si elle devait s’assurer qu’il était là… Elle lui demande comment il va, ce qu’on dit les médecins. Il fait une légère grimace, préférant s’attarder sur l’aspect physique. « Je suis dans le brouillard, épuisé et sans doute abruti par tous les médicaments qu’ils m’ont donné mais au moins, je n’ai plus mal à la tête. » Et ça, ce n’était pas un petit soulagement car il avait l’impression que la migraine qu’il avait eu sur le bateau tout à l’heure aurait pu lui ouvrir le crâne en deux. « Les médecins m’ont dit que j’avais une commotion cérébrale. Ils surveillent mais a priori, je n’ai pas d’hémorragie interne ou de symptômes alarmants… J’étais en état d’hypothermie aussi mais apparemment pas assez longtemps pour que ce soit inquiétant. » Dit-il en essayant de rapporter fidèlement ce qui avait été dit. « Par contre, si tu en vois un avant de partir, je veux bien que tu vois avec lui s’ils en savent un peu plus après les examens… » Et puis surtout du fait de son métier en lien avec la santé, Fiona maîtrisait peut-être un peu mieux le jargon médical que lui…

Pour le moment, c’est un nouveau détail qui semble troubler la pharmacienne. « Tu es si froid… Veux-tu quelque chose pour te réchauffer ? » Dit-elle en faisant référence à ses doigts glacés. Il hausse les épaules. « Ils ont fait tout ce qu’il fallait pour… Je crois que c’est psychologique… J’ai l’impression d’être toujours dans l’eau gelée et que je ne me réchaufferai jamais. » Cet aveu l’embarrasse, lui rappelle le traumatisme qu’il essaye de repousser. Il ne veut pas s’effondrer, pas maintenant. Pas alors qu’il a survécu, pas alors qu’il a l’amour de sa vie à son chevet. Il a eu de la chance et il ne veut pas la gâcher en s’apitoyant sur ce qui s’était passé. Bientôt, ça ne serait plus qu’au mauvais souvenir. Il entrelace ses doigts dans ceux de Fiona. Il devait avouer qu’il avait plus chaud lorsqu’il était dans ses bras ou qu’il lui tenait la main. Comme si en lui réchauffant le cœur, elle lui réchauffait tout le corps… Et puis, après une brève hésitation, elle lui demande ce qu’il s’est passé. C’est légitime, elle a le droit de savoir et il lui livre le récit même s’il n’a pas envie de revivre la scène. « Le temps était vraiment mauvais mais j’avais la situation en main. J’étais en train de remonter mes filets quand je me suis fait percuter par un autre bateau. Je suis tombé à l’eau, je me suis cogné la tête… Je n’ai pas coulé car j’étais pris dans mes nasses mais je suis bien resté… une demi-heure, voir plus dans l’eau froide… J’ai eu trop froid, j’ai fini par lâcher prise et couler… Heureusement, Lexia m’a tiré de là et m’a remonté à temps… » Dit-il en livrant un récit embrouillé qui pouvait porter à confusion. Car en oubliant de mentionner l’appel radio, on avait presque l’impression qu’il était plus ou moins avec Lexia au moment des faits.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Fiona Miller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - loudsilence ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles
RAGOTS PARTAGÉS : 2697
POINTS : 5917
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_inline_numfe7n3B61qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur appartient à Trystan.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : La pharmacie a récemment échappé à une tentative d'incendie et son compagnon vient d'avoir un terrible accident en mer. Il semblerait que le sort continue de s'acharner contre eux.

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyMer 6 Mai - 16:20

You gotta get through today
Gotta keep those tears at bay
Gonna send them up in flames
Don't stop, tomorrow's another day

Lorsque Fiona serra Trystan dans ses bras, il referma les siens autour d’elle et intensifia leur étreinte. Par ce simple contact, la jeune femme saisit à quel point il avait eu peur, peur de cet accident, peur de ne plus pouvoir la serrer contre lui, peur de ne plus se revoir. Ils étaient redevenus suffisamment connectés pour qu’elle s’en rende compte. Elle non plus n’aurait pas supporté de le perdre. Pas encore une fois. Elle l’aimait tellement qu’elle ne s’en serait jamais remise. Le souffle chaud du marin caressa sa nuque, puis glissa dans ses cheveux. Il lui répéta que tout allait bien, qu’il n’avait rien. Ce contact physique les rassura tous les deux. Trystan formula des mots d’excuses et lui avoua qu’il s’était accroché pour lui revenir. Cet aveu bouleversa Fiona, qui l’imagina lutter seul dans la mer, attendant désespérément d’être sauvé. « Tu n’as pas à être désolé. Tu as tenu bon, tu es revenu. C’est tout ce qui compte. » Elle aussi le serra plus fort et se drogua de sa présence dans ses bras, lui exprimant tout son amour, ses émotions et son soulagement dans cette étreinte. Ils se détachèrent ensuite l’un de l’autre, puis Fiona lui demanda comment il se sentait et si les médecins lui avaient donné des nouvelles. Il se sentait affaibli et sous l’emprise des médicaments. La jeune femme jeta un œil au bandage sur sa tête. Les infirmiers avaient fait tout ce qu’il fallait. Trystan lui précisa ensuite qu’il souffrait d’une commotion mais rien de plus alarmant pour le moment. Il fallait bien sûr tenir compte de son état d’hypothermie dans l’équation. Tous les termes qu’il employait était bien connu de Fiona qui travaillait dans un métier de la santé. Et même, pas besoin d’être médecin pour comprendre qu’il l’avait échappé belle. Trystan était dans un état de fébrilité induit par le froid extrême que son corps avait ressenti. « Une commotion… C'est douloureux mais oui tu t’en sors bien. Avec l’hypo, tu te sentiras sûrement engourdi toute la journée et c’est bien normal. Ton corps doit se réchauffer. Pour ce que tu as, je pense qu’ils te garderont au moins deux jours en observation. C’est ce qu’il faut. » Fiona était étonnée de la vitesse à laquelle il avait déjà récupéré mais elle n’allait pas plaindre le ciel de l’incroyable résilience de Trystan. En revanche, elle veillerait à ce qu’il prenne vraiment le temps de se remettre et viendrait le voir tout le temps jusqu’à sa sortie. Il lui demanda ensuite de s’entretenir avec un médecin pour récolter les informations d’après-examens. « Oui bien sûr, je passerai les voir tout à l’heure. Je ne te quitte pas. » La pharmacienne s’enquit ensuite de la froideur de ses mains, une froideur psychologique d’après le marin, car il lui semblait toujours être plongé dans cette eau cauchemardesque. A nouveau touchée par sa détresse, elle lui adressa des mots destinés à lui réchauffer le cœur. Des mots admiratifs aussi. « C’est fini, c’est derrière toi. Tu as été très courageux et maintenant tu es là. Avec moi. » Le cœur de Fiona se contracta. Elle lui serra un peu plus les mains, comprenant qu’il était traumatisé par ce qui lui était arrivé. Se sentait-il capable de lui raconter ce qu’il avait vécu ? Il se lança finalement dans le récit de son accident. Un autre bateau l’avait touché alors qu’il remontait sa pêche et il était tombé dans l’eau en prenant un méchant coup sur la tête. Horrifiée – intérieurement- Fiona réalisa combien il était resté longtemps dans la mer froide, qu’il avait failli se noyer avant d’être secouru… par Lexia. Il s’en était vraiment fallu de peu. Cette demi-heure avait dû être la plus longue de toute sa vie. La jeune femme n’osait même pas imaginer l’horreur absolue de se faire progressivement engloutir par l’eau, de toute la force et la volonté qu’il avait déployées pour essayer de survivre, pour ne pas se laisser gagner par le découragement et la perte de sa lucidité. « Oui. Je pense que c’est elle que j’ai eu au téléphone, je n’étais pas sûre. » Quand Fiona avait appris la nouvelle à l’autre bout du fil, elle n’avait pas cherché à comprendre ou à faire le lien, elle avait chancelé et s’était ensuite reprise pour venir à l’hôpital le plus rapidement possible. Un sentiment confus s’introduisit en elle. La blonde ressentait de la reconnaissance envers la brune d’avoir sauvé le marin et de l’avoir prévenue. Pourtant, une pensée incongrue et qui n’avait pas sa place dans un tel moment s’immisça en elle. C’était plus fort qu’elle. Que faisait-elle sur le bateau au moment de l’impact ? La simple idée que cette femme revienne dans le monde de Trystan l’effrayait. Fiona n’avait pas à se sentir menacée ou à nourrir de des doutes, pourtant elle ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi elle était présente sur les lieux. Ils avaient un sacré passé tous les deux. Et Lexia Weston était en tout point différente d’elle. Toujours aussi confuse, Fiona essaya patiemment de replacer les pièces du puzzle. « Mon amour, le temps a dû te paraître tellement long dans cette eau glacée… Tous les sens s’endorment dans une eau si froide, tu as fait tout ce que tu pouvais. Heureusement, qu’elle était là oui ! C’est le bateau de la police maritime qui t’a touché ? Et… et le Seawolf ? »

_________________

Avant toi
J'avais pas de raison, mon âme sœur ▬ tu sais le monde ne tournait pas rond, j'avais les mots mais pas la chanson, tu sais l'amour, tu sais la passion, avant toi, je n'avais rien, avant toi, on ne m'a pas montré le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyDim 10 Mai - 18:32



When the night has come. No, I won't be afraid. I won't be afraid. Just as long as you stand by me. Stand by me.


« Tu es revenu. C’est tout ce qui compte. » En effet, ils étaient réunis et c’était le principal. Mais en entendant ces mots et le soulagement évident dans la voix de Fiona, Trystan réalise un peu mieux à côté de quoi il est passé, sentant alors une chape de plomb lui enserrer le cœur. Il aurait vraiment pu tout perdre… L’étreinte réconfortante de sa dulcinée l’apaise cependant. Comme toujours, elle est son îlot de calme après la tempête. Et lorsqu’elle le relâche, il sent un peu plus calme, fortifié par cet amour qu’elle lui donne sans concession. Il peut donc lui donner un peu de détails sur ce qu’il s’est passé. La réponse de la blonde prouve que les termes médicaux qu’il a peiné à retenir de son côté, sont familiaux pour elle. Il grimace cependant en entendant son verdict. « Deux jours ? Je pensais que ça serait une simple nuit… Je ne peux pas signer une décharge pour sortir plus tôt ? » Voilà, le moment où il faisait des difficultés était arrivé. Mais ce n’était même pas volontaire. Il était juste en train de s’affoler en pensant qu’il laissait tout en rade pour deux jours voir même plus. Il ne pouvait juste pas se le permettre. Le bilan de son entreprise était un désastre et il bricolait au jour le jour pour ne pas sombrer. L’argent gagné après la vente de la pêche du matin était déjà réinjecté l’après-midi… Cela signifiait que les rentrées d’argent devaient être quotidiennes sinon, sa combine plus que précaire s’effondrerait. Et il ne pouvait certainement plus emprunter…. Voilà qui représentait une source de stress supplémentaire…

Et finalement, il n’arrive pas à faire bonne figure comme il le voudrait, surtout avec cette mauvaise nouvelle en plus. Heureusement, Fiona est attentive et essaye de le calmer en douceur sans faire de remarque. Avec une patience d’ange, elle accepte d’aller demander plus d’informations aux médecins. Même si elle ajoute que pour le moment, elle reste auprès de lui. Il serre sa main plus fort pour toute réponse. Pour le moment, il était totalement en accord avec l’idée qu’elle reste près de lui le plus longtemps possible. « C’est fini, c’est derrière toi. Tu as été très courageux et maintenant tu es là. Avec moi. »  Ajoute t-elle-même quand il en a terminé avec son récit. Il avait craint de l’effrayer en lui racontant mais elle reste forte, essayant encore et toujours de le réconforter. Il se laisse retomber sur ses oreillers, pensif. Oui, il devait se concentrer sur le positif. Sinon cet accident se révélerait plus dévastateur que prévu sur lui. Et il n’avait pas besoin de chercher loin pour trouver le positif. Il lui suffisait de relever la tête et de contempler la femme merveilleuse à son chevet… Il tente un sourire, même si celui-ci doit refléter sa fatigue. « Tu as raison… Et tu avais raison aussi quand tu disais que j’ai eu de la chance… Peut-être que j’ai une bonne étoile qui veille tout spécifiquement sur moi. » Dit-il en mentionnant ce détail qui n’appartenait qu’à eux. Cette idée lui plaisait bien avec la superstition qui lui coulait dans les veines. Il lève lentement le bras pour porter la main de Fiona à sa bouche et y déposer un tendre baiser. Il l’aimait de tout son cœur et aujourd’hui plus que jamais, il le comprenait.

Et peut-être aurait-il dû le verbaliser. Car sans s’en rendre compte, il éveille un sentiment désagréable en Fiona au fil de son récit. Et elle s’attarde sur ce détail même si c’est d’une manière détournée. Il apprend ainsi que c’est bien Lexia qui a téléphoné directement à Fiona. « Oui elle m’a dit qu’elle t’appellerait. » Confirme-t-il, ne se doutant encore de rien. Cette information n’était pas surprenante, il avait une pleine confiance en Lexia, il savait avant même d’en avoir la confirmation par Fiona qu’elle tiendrait sa parole… « Mon amour, le temps a dû te paraître tellement long dans cette eau glacée… Tous les sens s’endorment dans une eau si froide, tu as fait tout ce que tu pouvais. Heureusement, qu’elle était là oui ! C’est le bateau de la police maritime qui t’a touché ? Et… et le Seawolf ? » Fiona semble progressivement réfléchir à toutes les implications de l’accident maintenant que le choc est passé. Il lui caresse le plat de la main du pouce. « J’ai pensé à toi tout du long, tu sais… ça m’a donné de la force… Même quand j’ai coulé, c’est toi que j’ai vue. » Il baisse la voix sur cette dernière phrase, s’en voulant encore d’avoir lâché prise même si elle venait de lui dire que ce n’était pas de sa faute. Le reste est plus simple à énoncer. « Non, je crois que c’est un bateau de plaisance qui m’a touché. Mais Lexia, enfin son bateau, ne devait pas être très loin. Heureusement qu’elle était là oui…  Elle m’a sauvé la vie… » Il n’avait pas réfléchi à cette question avant. Il était vrai que le bateau de sauvetage était arrivé très rapidement… Mais le pourquoi du comment n’était pas le plus important…. « Le Seawolf est abimé mais il n’a pas coulé. Lexia m’a promis qu’elle s’assurerait qu’il soit ramené au port. Je lui ai parlé quand j’ai repris conscience sur le bateau de patrouille maritime… » Dit-il sans réaliser qu’il a dit beaucoup de fois le nom de la Weston et qu'il révélait qu'elle avait été à son chevet avant Fiona. Il n'était déjà pas bon en psychologie féminine mais là en plus la fatigue, l'empêchait de voir la bourde qu'il était en train commettre.

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Fiona Miller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - loudsilence ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Charles
RAGOTS PARTAGÉS : 2697
POINTS : 5917
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
never let me go + lexia/fiona/dylana Tumblr_inline_numfe7n3B61qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur appartient à Trystan.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : La pharmacie a récemment échappé à une tentative d'incendie et son compagnon vient d'avoir un terrible accident en mer. Il semblerait que le sort continue de s'acharner contre eux.

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyLun 11 Mai - 10:52

You gotta get through today
Gotta keep those tears at bay
Gonna send them up in flames
Don't stop, tomorrow's another day

Lorsque Fiona informa Trystan qu’il serait probablement gardé deux jours en observation, il se raidit. « Ce n’est que mon avis. Ils te libèreront peut-être demain… » Rectifia-t-elle. Peut-être que le Meylir détestait tellement les hôpitaux qu’il préférait se reposer chez lui. La pharmacienne n’avait pas cherché à l’angoisser. A moins qu’il n’envisageait déjà de repartir en mer… Le marin ne devait pas se faire d’idées, il ne serait pas en état de retourner travailler avant plusieurs jours. « Techniquement, tu peux signer une décharge pour quitter demain mais je déconseille de brusquer ta sortie. J’aimerai autant que tu ne le fasses pas. » Face à son agitation, elle réfléchit tout de même à une alternative acceptable. « Si tu y tiens vraiment, alors viens au moins à la maison, que je puisse veiller sur toi. Ça me rassurerait. Tu ne pourras pas retourner travailler demain quoi qu’il en soit. » Fiona ne lui faisait pas non plus miroiter l’impossible.

Trystan l’avait bel et bien échappé belle. Ils s’en rendirent compte tous les deux alors qu’il lui rapportait ce que le médecin lui avait expliqué. La jeune femme promit d’ailleurs d’aller les voir après leur conversation. A cette confirmation, il déposa un baiser sur sa main dans un geste affectueux mentionnant cette bonne étoile qui veillait sur lui, en référence directe à celle qui brillait dans le ciel et symbolisait leur amour. Il lui relata ensuite les détails de l’accident et comment les événements s’étaient enchaînés. L’esprit confus en raison de la fatigue et des médicaments, il entrecoupa le récit par des raccourcis qui conduisirent Fiona à mal interpréter l’histoire en différents points. Si Lexia l’avait bien prévenue, le déroulé des circonstances n’était pas clair : était-elle avec lui sur le bateau ou était-ce celui des sauveteurs qui avait percuté celui de Trystan ? Face aux interrogations de la blonde, il lui avoua qu’il avait pensé à elle tout le temps qu’il luttait dans l’eau et même quand il avait finalement coulé, à bout de forces… Cette image serra le cœur de la jeune femme, qui ne connaissait que trop bien cette sensation de voir ses derniers instants défiler devant soi. Les mots, bouleversants, touchèrent profondément Fiona, qui se pencha pour lui déposer un baiser affectueux sur le front, juste en-dessous du bandage. Comme fusionnées par une connexion supérieure, leurs mains ne se desserraient plus. Pourtant, cette puissante déclaration se retrouva bientôt balayée par le reste du récit.

Lexia, Lexia, Lexia. Le nom de la flic résonna dans la tête de la pharmacienne comme un voyant lumineux intempestif. Trystan avait été percuté par un bateau de plaisance et ensuite sauvé par la brune. Il avait ensuite repris conscience sur le bateau, la sauveteuse à son chevet, qui lui avait aussi promis de ramener le bateau. Fiona se sentait en insécurité évidente face à cette femme, forte et indépendante, qui suscitait l’admiration de beaucoup en ville. Il en fallait des tripes pour le métier qu’elle exerçait. En mer ou sur le terrain comme le soir de l’incendie. Wonderwoman. La blonde redoutait vraiment que son lien avec Trystan se ravive un jour. Il l’avait aimée, il le lui avait dit quand la situation était encore compliquée entre eux. Pour autant, la jolie blonde ne pouvait pas exprimer correctement son insécurité parce que ce n’était pas le moment et que Lexia n’avait fait que de bonnes actions pour lui, notamment lui sauver la vie. Son sentiment était déplacé… Mais Fiona était humaine, son inquiétude reprit le dessus et elle aussi exprima des mots maladroits. « Oui, aujourd’hui, c’est Lexia ta bonne étoile. Elle t’a sauvé et elle va s’occuper de ton bateau. Elle est sur tous les fronts. » En quoi Fiona pouvait-elle bien l’aider elle ? Pas à grand-chose visiblement. La jeune femme brûlait de lui demander s’il tenait toujours à elle mais à la façon dont il en parlait, ça crevait les yeux. « C’est une bonne nouvelle pour le Seawolf. J’espère qu’elle réussira à le ramener à bon port. »

Soudain, elle retira ses mains de celles de Trystan. Maintenant qu’elle était rassurée, elle n’arrivait pas à chasser cette image de Lexia au-dessus de son chevet. « Elle et toi, c’est… » Les mots moururent sur ses lèvres. Non, ce n’était pas le moment. C’est juste que Fiona réalisa que si cette femme avait choisi différemment, si à l’époque elle avait choisi Trystan, son couple à elle n’existerait probablement pas. Ce n’était pas uniquement les souvenirs que Fiona avait retrouvé qui l’avait réunie à Trystan, c’était aussi parce que la flic s’était tournée vers un autre. Involontairement, elle les avait réuni tout comme elle les réunissait aujourd’hui puisqu’elle lui avait sauvé la vie. La pharmacienne en remerciait le ciel tout en constatant que le sort continuait de s’acharner contre son amoureux et elle. Trois semaines auparavant, Fiona s’était retrouvée en mauvaise posture lors du dernier incendie et aujourd’hui Trystan avait failli se noyer. Et Lexia avait été présente aux deux événements et surtout pour le sauver lui. Peut-être que le ciel cherchait à leur envoyer un message. Elle était secouée par toute cette histoire, autant que Trystan l’était par ce qu’il avait enduré aujourd’hui. La fatigue et le stress les mettaient à rude épreuve. Il fallait qu’elle arrête de se faire des films et d’extrapoler. Le marin avait failli perdre la vie et il était juste là sous ses yeux, plus ou moins indemne. C’est finalement le sentiment qui prédominait. Elle n’aurait vraiment pas supporté le perdre, vraiment pas non. Et cet évènement l’aidait à réaliser combien il avait pris une place importante dans sa vie. Il était devenu son repère, son pilier, sa stabilité. Elle avait été bien sotte de vouloir prendre son temps pour le retrouver. Le temps, ils en avaient trop perdu. Il le lui avait dit. Aujourd’hui encore, cette vérité se confirmait. Alors son insécurité, elle pouvait la reléguer au douzième plan au regard de ce qu’ils avaient traversé et surmonté. « Laisse, je suis juste contente que tu sois sain et sauf. » C’était probablement mal connaître Trystan qui chercherait peut-être à creuser le sujet. Ses esprits retrouvés, la jeune femme songea qu’il avait parlé d’un autre bateau. « Il n’y a pas eu d’autres blessés alors ? » Ce serait sûrement la dernière question qu’elle lui poserait sur l’accident. Ensuite, Fiona se déciderait à le laisser se reposer et à aller voir le médecin comme il le lui avait demandé. Et prévenir sa sœur aussi.


_________________

Avant toi
J'avais pas de raison, mon âme sœur ▬ tu sais le monde ne tournait pas rond, j'avais les mots mais pas la chanson, tu sais l'amour, tu sais la passion, avant toi, je n'avais rien, avant toi, on ne m'a pas montré le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Trystan Meylir

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Alex & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : mistspell (avatar) wifey (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Lexia/Fiona/Dylana
A venir : Fiona - Charles

RAGOTS PARTAGÉS : 1178
POINTS : 3060
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
never let me go + lexia/fiona/dylana 59aba4406896e5beabaea49f8cfc236e
ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : Je viens d'entendre qu'il avait eu un terrible accident en mer ! Vous savez ce qu'il s'est passé ?

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana EmptyDim 17 Mai - 12:04



When the night has come. No, I won't be afraid. I won't be afraid. Just as long as you stand by me. Stand by me.


La réaction tendue de Trystan face aux nouvelles sur sa future sortie, n’échappe à Fiona qui essaye visiblement d’arrondir les angles. Elle lui précise que la durée qu’elle avait annoncée n’était rien d’autre qu’une estimation. En revanche, elle lui confirme que s’il a effectivement la possibilité de signer une décharge, elle préférait qu’il ne le fasse pas… L’entêtement est alors son premier instinct mais il observe le visage de sa dulcinée et comprend que ce ne serait pas très juste pour elle. A vrai dire, il se sent un peu penaud. Il avait pensé aux affaires avant tout alors qu’il venait déjà de lui faire une belle peur. Inutile de l’inquiéter encore plus… Il l’écoute donc avec plus de docilité, essayant de réfléchir à un compromis qui apaiserait tout le monde. Fiona, visiblement toujours dans cette idée aussi, lui indique que s’il veut vraiment quitter l’hôpital, elle voudrait qu’il vienne au moins chez elle  pour le surveiller. Elle ne le berce pas non plus d’illusions, lui indiquant clairement qu’il ne pourra pas reprendre la mer dès le lendemain. Il en est bien dépité, car c’est exactement ce qu’il avait prévu de faire… Apparemment, il va falloir qu’il change ses plans. « OK… OK, alors je resterai ici jusqu’à ce que je sois libéré officiellement… Promis… » Dit-il doucement. « Mais il faut que je trouve quelqu’un pour s’occuper du bateau et des détails les plus urgents, hors de question que je laisse tout en plan comme ça, pendant quelques jours… Je ne peux pas me le permettre. » Il se met à réfléchir, ce qui n’était pas un exercice évident avec sa commotion… Il se répugnait à mettre ce fardeau sur les épaules de Fiona ou Dylana mais elles étaient pourtant celles en qui il avait le plus confiance….

Ce qu’il ne réalise pas, c’est que de son côté, Fiona aussi est en train de cogiter et que ses pensées prennent une tournure potentiellement explosive. Jusqu’à maintenant, le Meylir n’avait pas réalisé ses indélicatesses mais quand sa petite amie reprend la parole, tous les voyants passent au orange. Elle lui dit que décidément, Lexia était vraiment sa bonne étoile aujourd’hui, alors que c’était précisément le compliment qu’il avait essayé de lui faire à elle, Fiona… Elle dit aussi que Lexia est sur tous les fronts et parle du bateau, reprenant toutes les informations que Trys vient de lui donner. « C’est une bonne nouvelle pour le Seawolf. J’espère qu’elle réussira à le ramener à bon port. » Sauf qu’au contraire, ça ne semble pas du tout lui faire plaisir et elle retire même ses mains de celles du marin. Abasourdi, il essaye de comprendre contre quoi il lutte. Car il y avait clairement un problème mais il avait du mal à voir lequel. « Elle s’occupe du bateau parce qu’elle était déjà sur place et qu’elle a les connexions pour… » Dit-il maladroitement. Parce qu’il en était arrivé à la conclusion que c’était ça qui gênait Fiona. Qu’il se repose sur la Weston. A son tour, il essaye d’arrondir les angles. « Ecoute ma chérie… J’hésitais à te demander de m’aider avec tout ça parce que c’est lourd…. Mais tu sais que c’est en toi que j’ai le plus confiance… Si tu veux, je peux te dire ce que j’ai besoin que tu fasses… »

Mais l’orage continuait de troubler les prunelles de la belle.  « Elle et toi, c’est… » Commence t-elle à dire, toujours aussi pensive. Il attend, plein d’appréhension, réalisant soudainement que ce qui embête Fiona est plus profond qu’une histoire d’intendance. Il a beau être dans les vapes, il se rend enfin compte de la connerie qu’il a faite. Certes, c’était Lexia qui lui avait sauvé la vie et il n’aurait jamais pu cacher ce détail à Fiona, mais il aurait dû faire preuve de plus de subtilité. Personne n’avait envie d’entendre son petit ami parler de son ex, et encore moins avec l’admiration qu’il y avait pu avoir dans la voix de Trys… Il réfléchit à comment rattraper le coup quand Fiona reprend la parole. « Laisse, je suis juste contente que tu sois sain et sauf. Il n’y a pas eu d’autres blessés alors ? » Mais il ignore cette question en forme de diversion, ne voulant pas laisser l’étrange malaise qui venait de s’installer en suspense. « Non, qu’est-ce que tu voulais dire ? » Demande t-il, peu décidé à laisser couler. Il sentait bien qu’il y avait un problème et que Fiona était perturbée, et il pensait en avoir deviné les raisons mais il ne voulait pas jouer aux devinettes. Pas dans son état. Il avait besoin qu’elle lui dise ce qu’elle ressentait. « Elle et moi… C’est fini. C’est du passé. » Dit-il, complétant néanmoins les propos de la belle. «  Avant qu’elle vienne me sauver tout à l’heure, on s’était pas parlés depuis des mois… » Dit-il sincèrement. Il réfléchit un instant, retrouvant des bribes de ce qu’il avait éprouvé quand il avait trouvé Lexia à son chevet et qu’il avait compris qu’il lui devait la vie. Ce n’était plus comme avant. Il éprouvait toujours beaucoup d’affection pour la Weston mais quelque chose s’était cassé à partir du moment où elle lui avait préféré Adriel. Il ne va pas raconter cela à Fiona mais il entreprend de la rassurer en laissant simplement parler son cœur. « Et je lui serai éternellement reconnaissant pour ce qu’elle a fait mais ça ne changera rien à ce que je ressens actuellement. Comme je te l’ai dit l’autre jour… C’est toi. Ça a toujours été toi depuis le début. Tu es la femme de ma vie, j’en ai la certitude. Ce n’est pas un hasard si on a pu se retrouver… C’est toi que j’aime. C'est avec toi que je veux être et vieillir. Et avoir failli tout perdre m’a permis de le réaliser encore avec plus d’intensité. Je te jure que tu n’as pas à t’inquiéter. »

_________________

What is a soulmate? A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that.

never let me go + lexia/fiona/dylana 482748114:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

never let me go + lexia/fiona/dylana Empty
MessageSujet: Re: never let me go + lexia/fiona/dylana never let me go + lexia/fiona/dylana Empty

Revenir en haut Aller en bas

never let me go + lexia/fiona/dylana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: I fell in love at the seaside-