AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, petit village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Mais ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama aussi ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, février 2020
5°C/11°C ♣ L'hiver est bien installé, et Tenby le subit de plein fouet. Il y a même eu un peu de neige, même si elle n'a pas tenu bien longtemps. Ce qui est sûr, c'est que le vent et la pluie sont partis pour durer, et qu'il va encore faire froid un moment.
♣ Avez-vous entendu ? Dimka Vassilievitch a été libéré de l’hôpital psychiatrique, où il avait été interné à cause de sa schizophrénie. Ce n’est pas rassurant de le savoir en ville, non ? Je me demande ce qu’il faut faire…Venez donner votre avis ici.
-16%
Le deal à ne pas rater :
Télétravail : PC portable Lenovo V145-15
259.99 € 309.99 €
Voir le deal

Partagez

secrets I have held in my heart (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Penny Collins

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © carlcorps & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Emma - Stan
secrets I have held in my heart (liam) Source "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4960
POINTS : 5593
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyDim 9 Fév - 21:41

Secrets I have held
in my heart
Are harder to hide
than I thought



Avant de pousser la porte d’entrée du petit studio de musique de Tenby, tu jettes un bref regard à ton reflet dans la vitre de la porte d’entrée. Rousse, tu étais désormais rousse. Il allait te falloir un peu de temps pour t’y habituer. Ta coiffeuse t’avait félicitée pour le rendu de ta nouvelle couleur et tu aimais bien, mais tu avais encore tendance à oublier ce changement radical de tête de temps à temps. Du coup, tu sursautais souvent en voyant ton reflet du coin de l’œil dans une vitre ou dans un miroir.  Mais ce genre de réaction de surprise de ta part était bien minime à côté de celles des personnes que tu avais croisées depuis. Tout le monde avait été très étonné, voir choqué. On aimait pas trop le changement à Tenby et ils y étaient tous allés de leur petit commentaire… Heureusement pour toi, tu ne l’avais pas fait pour plaire aux autres mais uniquement parce que tu en avais envie. Encore que tu avais hâte de voir la réaction de certaines personnes. Celle de Nate par exemple. Et ça tombait bien parce que c’était précisément ton cousin que tu allais voir aujourd’hui. Tu avais oublié ton portefeuille chez lui hier soir et tu avais besoin de le récupérer. Nate avait été désolé de ne pas pouvoir te le ramener lui-même mais il avait un emploi du temps très serré aujourd’hui. Il t’avait donc proposé de passer avant sa séance d’enregistrement pour le reprendre. Tout était prévu et tu ne peux que le constater quand la standardiste à l’accueil te fait comprendre que tu es attendue et t’indique le studio booké par les Unamed pour la journée.

Tu es donc parfaitement confiante dans le fait que tu vas trouver ton cousin, lorsque tu entres dans la pièce indiquée. « Saluuuut » Claironnes-tu d’ailleurs, pressée de faire ton petit effet et de voir la tête de Nate quand il te découvrira. Seulement, ce n’est pas Nate qui se trouve au milieu de la pièce mais Liam, le batteur de son groupe. Tu suspends ton élan en plein vol. « Oh Liam… mais c’est toi… » Dis-tu, l’air un peu bête, vu l’évidence que tu viens d’énoncer. Ça ne te ressemblait pas. La vraie Penny Collins savait garder sa contenance en toutes circonstances normalement. Tu aurais aimé dire que c’était la certitude de trouver Nate ici qui faisait que tu étais si surprise et décontenancée de trouver Liam à la place mais tu savais au fond de toi que tu n’aurais pas été aussi interdite en tombant sur Lula ou Gwen…   « Je croyais qu’il y aurait seulement Nate. On devait se retrouver ici avant votre séance de répétition. » Tu t’expliques pour ne passer pour une idiote plus longtemps. « Mais visiblement mon cher cousin est en retard. Ou alors toi tu es trop en avance. »  Et cela te contraignais à un tête à tête improvisé que tu aurais préféré éviter. Tu faisais toujours en sorte de ne jamais te retrouver seule avec Liam. En règle générale, chaque fois que vous vous voyiez, c’était entourés des membres du groupe et de Gwen. Mais là pas le choix. Tu devais faire bonne figure. Tu te rapproches donc du brun, pour lui faire la bise. « Tu vas bien ? » Demandes-tu très civilement, bien consciente que tu ne pouvais pas faire demi-tour de but en blanc. Inutile de créer un malaise qui n’avait pas lieu d’être.

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  secrets I have held in my heart (liam) 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Wilson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Liam C. Wilson

TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : sam, daniel et erin.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo (Dylana, The Unamed, Penny).
RAGOTS PARTAGÉS : 794
POINTS : 1708
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017
secrets I have held in my heart (liam) Tumblr_inline_nqyzb8Y8W31qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans (14/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : ah ces rocks stars. celui là semble être le normal de la bande, mais j'attends encore le jour où il me prouvera le contraire.

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyLun 17 Fév - 23:43


penny & liam
it feels like the first time


Un début d’année qui démarre sur les chapeaux de roue. Les fêtes de fin d’année terminées, la tournée terminée, j’avais promis à mon père et à mes grands parents que je ferais plus d’allers retours, même avec les interviews ou encore les séances d’enregistrement. Prendre la voiture aussi souvent n’est pas ce que je préfère mais après ce que j’ai fait subir à la dernière fête de grand-père, en bonne compagnie, je lui en devais une. Alors me voilà en route pour une énième fois, parce que j’ai arrêté de compter. J’avais du démarrer tôt de Liverpool pour pouvoir être à l’heure au studio et j’avais peur de tomber sur des embouteillages. Je m’étais préparé à tout : j’avais des croissants sur le siège passager et un thermos avec une tonne de café dans le pose gobelet, la totale. Mais dans toutes ces bonnes situations de hasard, il faut bien un moment où il se foute de moi. Il n’y a littéralement personne sur la route. Je roule tranquillement et je n’ai même pas le temps de toucher à tout ce que j’ai préparé. Tant pis. Ou tant mieux. J’arrive à Tenby mais je n’ai pas envie de rentrer à la maison. Je me parque devant le studio, grignote rapidement mes croissants et pars à l’intérieur avec mon thermos. Je dis bonjour à tout le monde et quelques minutes plus tard, je me déchaîne derrière ma batterie. C’est un bon échauffement, un bon moyen de bien se réveiller. P-a-r-f-a-i-t.

C’est comme ça à chaque fois que je joue, j’ai l’impression de ne pas l’avoir fait depuis une éternité. Rien d’autre ne compte jusqu’à ce que je m’arrête. J’ignore combien de temps j’ai tapé sur mes caisses, mais c’est assez pour que mon front laisse échapper quelques gouttes de sueur. Je repasse de l’autre coté et saisis une serviette pour m’essuyer le front. J’entends le bruit de la porte qui s’ouvre. Bon ... J’aurais pu imaginer Nate, Lula, Max ou même un des bizarres qui travaille ici mais Penny Collins, non. J’avais même imaginé l’une ou l’autre réplique débile qui met de bonne humeur avant une bonne séance d’enregistrement. Salut. Un sourire bête s’affiche sur mon visage, sourire que je m’empresse d’effacer parce que bon, ce n’est pas adapté. Il y a bien une raison pour laquelle on se voit toujours, avec la Collins, mais jamais seuls. Pour peser le truc, je fais l’idiot. Et bien écoute … Je pense que oui, c’est bien moi. dis-je en baissant la tête, me touchant le torse comme si je voulais vérifier que tout allait bien. Fais gaffe, je sais que ce n’est pas moi que tu voulais voir mais je vais finir vexé si tu ne change pas de tête. finis-je par dire, la taquinant cette fois.

Un petit silence s’installe, mais ça me semble être une éternité. Elle a parlé, elle a expliqué son étonnement, mais je suis focalisé sur la jeune femme et non pas sur ce qu’elle dit. Pendant quelques secondes, je retombe quelques années en arrière. Pendant quelques secondes, elle a récupérer son surnom de fruit défendu et je me suis souvenu pourquoi. Foutu Nate. Je secoue la tête, retrouve mes esprits. C’est vrai qu’il est souvent en retard mais pour une fois non. Toujours à voir le positif, il en faut bien un entre les deux grosses têtes autour de moi. Personnellement je m’en fou qu’il soit en retard ou pas, tant qu’il fait son boulot. Et il le fait. Et de toutes façons j’ai l’habitude. J’étais déjà en chemin et ça me démangeait. dis-je en lui montrant mes baguettes. Je n’ai donc pas résister et suis donc venu jouer un peu avant notre séance d’enregistrement. Tu veux boire quelque chose ? demandais-je en bon gentleman. Je vais vers le bar et nous sers un verre à chacun ; s’occuper l’esprit est un bon point, ça évite de trop regarder là où il ne faut pas. Ça va très bien, merci. Et toi ? Installe toi dis, je ne sais pas du tout quand l’imberbe va se décider à se montrer. dis-je en lui donnant son verre. Penny est devant la porte depuis le début de la discussion et si on continue à être aussi distant, même physiquement, ça risque de réellement devenir bizarre. Le tout, évidemment, servi avec une bonne vanne envers mon meilleur ami. Ce ne serait pas une bonne journée sinon. Je vois que t’as laissé tombé le blond, c’est une bonne idée. Je crois qu’elle a déjà fait cette couleur, mais je n’avais pas envie de tenter ma chance sans en etre sur. Elle est canon en rousse. En fait elle est canon peu importe sa couleur de cheveux. Et quoi, ça va toi ? J’ai longuement entendu parlé de ton nouveau petit copain. finis-je par demander, rigolant légèrement. Je me répète, j’ai l’air con Je ne sais pas qui c’est, mais je ne l’aime déjà pas beaucoup. Et ne parlons même pas du cas de Nate qui semble le détester sans l’avoir rencontré. Ou justement, c’est parce qu’il la rencontré … Je ne sais pas en fait, le Miles il parle beaucoup et des fois, j’ai du mal à suivre. Autant se mettre à jour avec la personne concernée.


AVENGEDINCHAINS

_________________

head in the dust ♒︎ Love is the voice under all silences, the hope which has no opposite in fear; the strength so strong mere force is feebleness: the truth more first than sun, more last than star.
©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Penny Collins

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © carlcorps & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Emma - Stan
secrets I have held in my heart (liam) Source "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4960
POINTS : 5593
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyLun 24 Fév - 20:40

Secrets I have held
in my heart
Are harder to hide
than I thought

« Salut. » Un grand sourire fend le visage de Liam tandis qu’il vient au centre de la picèce une serviette autour du cou, l’air légèrement échevelé mais toujours aussi sexy quand il essuie la sueur sur son front. Tu essayes cependant de ne pas le fixer et même de repousser cette pensée. « Et bien écoute … Je pense que oui, c’est bien moi. » Dit-il en faisant mine de vérifier. C’est une plaisanterie et elle était drôle mais tu n’arrives pas à sourire car elle prouve juste qu’il a remarqué ta suréaction lorsque tu l’as vu. Tu restes encore une fois interdite mais ça aussi, il ne manque pas de le remarquer. « Fais gaffe, je sais que ce n’est pas moi que tu voulais voir mais je vais finir vexé si tu ne change pas de tête. » Cette fois-ci, tu plaques un léger sourire sur tes lèvres, consciente que tu dois faire quelque chose. Tu savais qu’il ne pensait pas à mal et qu’au contraire, il essayait sûrement de détendre l’atmosphère et de te mettre à l’aise mais ce genre de remarque très franche ne te rendait pas la tâche facile. « Ah ben non, si tu te vexes, j’aurai l’impression d’être bien tombée sur Nate du coup. » Tu essayes de faire un trait d’esprit, de reprendre ta contenance et pendant un moment, tu penses que tu peux y arriver. Certes, il y a un ce petit silence un peu gênant ensuite mais Liam a vite fait de le briser en expliquant que c’est effectivement lui qui est en avance car il avait eu envie de jouer. Tu hoches la tête, essayant de poursuivre son effort de conversation. « Et depuis combien de temps tu n’avais pas joué pour être en manque comme ça ? »

Il te propose ensuite à boire et bien entendu, tu hésites à accepter. En fait, tu es toujours sur le pas de la porte, comme si tu étais prête à t’enfuir. « Oh… Si tu as envie de jouer, je peux attendre dehors, ce n’est pas… grave. » Tu marques un temps d’arrêt en constatant qu’il est déjà en train de farfouiller dans le mini-frigidaire à la recherche de boissons. « Bon dans ce cas, je prendrai un soda s’il te plaît. » Dis-tu, opérant un brusque revirement. Ton comportement était vraiment anarchique en présence du batteur et le pire, c’est qu’il s’en rendait compte. Mais bon, tu étais plus ou moins acculée. Tu fais quelques pas pour aller vers lui, car ça commençait à être vraiment ridicule de rester à la porte et acceptes le soda qu’il te tend avec un nouveau sourire. « Merci. » Il était toujours très attentionné et ça, c’était le genre de détails que tu essayais de ne pas remarquer. Mais tu ne réussissais pas très bien… « Installe toi dis, je ne sais pas du tout quand l’imberbe va se décider à se montrer. » Histoire de ne pas rendre la situation plus mortifiante pour toi, tu lui obéis et tu vas t’installer sur le petit canapé du studio, ôtant ton manteau au passage. « Sérieux, tu l’appelles l’imberbe maintenant ? Tu l’as tellement charrié quand il a eu sa barbe qu’il n’est pas prêt de s’en faire repousser une, le pauvre. » Cette fois-ci, tu défends Nate au lieu de le vanner, comme la cousine loyale que tu es censée être.

De toute façon, Liam a aussi un avis sur ton changement de look à toi aussi. « Je vois que t’as laissé tomber le blond, c’est une bonne idée. » C’est sûrement formulé comme un compliment mais c’est légèrement maladroit. Tu en profites pour le taquiner à ton tour, histoire de lui rendre un peu la monnaie de sa pièce. « Dois-je en déduire que tu ne m’aimais pas en blonde ? » Dis-tu avec un sourire en coin. Il était cependant vrai qu’il était l’une des rares personnes de ton entourage à t’avoir déjà vue rousse et même brune. « Mais oui, j’ai décidé de revenir à mes premiers amours. » Tu regrettes immédiatement cette phrase, te mordant la lèvre. « Enfin, oui, j’avais besoin de changement. Je fais ma crise de la trentaine, je crois. » Pendant longtemps, tu avais eu l’impression que le blond te donnait l’air plus vieille, plus sûre de toi mais maintenant que tu prenais de l’âge justement, tu ne recherchais plus vraiment cet effet… « Et quoi, ça va toi ? J’ai longuement entendu parlé de ton nouveau petit copain. » La conversation était déjà pleine d’écueils mais le brun venait d’en rajouter un supplémentaire. Parler cœur avec lui était la dernière chose que tu avais pensé faire en poussant la porte du studio.. « Longuement, carrément ? Et comment ça se fait ? » Tu vas à la pêche aux informations, mine de rien. « Est-ce que ça ne serait pas parce que mon propre cousin a emmené mon mec à un date ? » Dis-tu légèrement blasée. Mais tu ne voudrais pas avoir l’air d’esquiver la question alors tu réponds enfin. « Mais oui, tout va très bien. Ça va faire un an qu’on est ensemble, Stan et moi et c’est bien. Vraiment bien. Tu dois savoir qu’il est écrivain donc moi qui adore lire, je ne pouvais que succomber. Et puis, on rencontre beaucoup de gens intéressants et on va à pas mal de soirées. Je ne pensais pas tomber sur une perle rare de ce genre à Tenby, j’ai de la chance. » Même toi, tu te trouves l’air guindé en disant ça… Vite, tu lui retournes sa question, même si tu n’as aucune envie d’entendre la réponse. « Et toi alors ? Tu es toujours avec cette brune que j’ai vue à la soirée de Max ? » Et aussi pas dans pas mal d’articles de journaux, mais tu n’allais pas lui avouer que lisais ce genre des trucs sur lui et ce genre de trucs tout court…


_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  secrets I have held in my heart (liam) 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Wilson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Liam C. Wilson

TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : sam, daniel et erin.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo (Dylana, The Unamed, Penny).
RAGOTS PARTAGÉS : 794
POINTS : 1708
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017
secrets I have held in my heart (liam) Tumblr_inline_nqyzb8Y8W31qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans (14/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : ah ces rocks stars. celui là semble être le normal de la bande, mais j'attends encore le jour où il me prouvera le contraire.

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyJeu 27 Fév - 23:39


penny & liam
it feels like the first time


Penny Collins. Fruit défendu. Les deux résonnent dans ma tête, l’un après l’autre. Je n’étais pas prêt, je n’étais pas prêt à l’affronter tout seul alors que nous avions mis des années à mettre en place un système qui nous permettait de ne jamais nous retrouver seul. Et avec le temps, ça disparaissait. Cette attirance, cette envie d’être avec elle, ces remords. J’ai l’impression de devoir tout recommencer depuis le début. Je rigole un peu, utilise le sarcasme pour me défendre face à ce déferlement de sentiments contradictoires. Il déteint trop sur moi avec les années. répondais-je, du tac au tac. Un silence gênant s’installe mais je reprends rapidement mes esprits et je lui explique que je suis en avance et que le beau petit monde ne devrait pas tarder. Je ne rentre pas dans les détails, mais je précise que j’avais besoin de me lâcher un peu avant de me mettre la pression avec la session. Euh ... dis-je en réfléchissant vite. On a eu une session avant hier, j’ai joué en rentrant puis j’ai pris mes affaires pour aller à Liverpool. Il y a deux jours. Je sais, j’ai un problème. finis-je par dire, souriant largement. Un vrai problème, mais un problème plus sympa que l’alcool, par exemple. Je n’aurais pas du dire ça, la voilà en train de vouloir s’en aller de peur de me déranger. Mais non pas du tout, ça me fait plaisir de te voir. Bien plus que tu ne le crois, malheureusement.

Je mets Penny à l’aise et lui dis de s’installer dans le fauteuil, j’ignore quand Nate va se montrer et c’est inutile de jouer les parfaits inconnus mal à l’aise. Il faut bien que je l’emmerde un peu, c’est tellement drôle de jouer avec ses nerfs. Puis d’habitude, c’est lui qui le fait. Non, ça m’amuse juste de l’emmerder, ça occupe mes journées et très franchement, ça nous rapproche encore plus. Lui aussi m’a donné un surnom débile avec mes grosses barbes. Par contre, pour la barbe, je n’arrive toujours pas à savoir si c’était juste moche ou si c’est parce que je ne l’avais jamais vu comme ça. ajoutais-je, toujours d’aussi bonne humeur. Déjà, je ne m’y attendais pas parce que bon, je n’ai vraiment pas le souvenir de l’avoir vu aussi poilu. J’ai réfléchi, je l’ai observé pendant des jours et je n’ai jamais réussi à me faire un avis. C’est pas grave, ce n’est plus important, je dérive sur sa couleur de cheveux, tant que nous sommes sur le sujet. Si, toutes les couleurs te vont. Blonde, rousse, brune, tout va bien à ce joli visage … Mais elle n’était pas obligée de l’entendre. Heureusement, elle continue et me parle d’une crise de la trentaine. Occasion rêvée de passer à autre chose et de faire oublier ce compliment.  Je comprends, cette crise m’a faite achetée ma … Euh, je ne sais plus à combien je suis mais une batterie quoi. finis-je par dire, rigolant joyeusement. J’avais reçu un des derniers modèle par ma famille, j’ai craqué pour la même mais d’une autre couleur … Je me demande bien ce que je me réserve pour mes 40 ans.

La conversation était déjà assez bizarre quand je me mets à lui parler de son nouveau copain. Pendant quelques secondes, je me demande ce qui me passe par la tête. Nate m’a fait une tête comme ça quand il a su. Après, je n’arrive pas à savoir s’il rêve de le tuer ou si il l’aime bien. dis-je en répondant à ses questions. Sa cousine, sa précieuse cousine a quelqu’un dans sa vie. Un con ? Un con que t’emmène à un rencard ? J’ai arrêté d’essayer de comprendre mon meilleur ami parce que des fois, j’ai réellement l’impression qu’il a débarqué d’une autre planète. Oui fin, t’es avec Monsieur Parfait quoi. l’interrompais-je presque, légèrement amère. Trop, c’est trop. J’ai envie de me mettre une main sur la bouche, regrettant immédiatement mes paroles. C’est un appel au conflit. Je veux dire, je suis content pour toi. A moitié. Évidemment que je voudrais être à la place de ce mec et en même temps, je dois accepter cette limite que je me suis mis et être heureux que la Collins ait trouvé quelqu’un qui lui convient aussi bien. Elle me retourne ma question, parlant de mes fréquentations. Quoi, Dylana ? demandais-je, histoire d’être sur qu’on parle de la même personne. Mais en fin de compte, ce n’est qu’avec qu’elle que je me suis affichée, m’amusant surtout avec les nerfs des journalistes. Je hausse les épaules. On a jamais été ensemble. Elle est cool, mais on prend juste du bon temps, rien de plus. Ce n’est pas aussi beau et mignon que son petit couple parfait, mais j’ai pas envie de raconter n’importe quoi sous prétexte qu’elle m’a agacée avec son Stan. La Meylir est sympa, mais ça n’ira jamais plus loin. Bon. dis-je après qu’un blanc se soit installé. Tantôt tu m’as demandé depuis combien de temps je n’avais pas joué. Mais toi, la dernière fois que tu t’es mise derrière une batterie, on était encore ado non ? Si mes souvenirs sont bons, c’était dans une tentative de rapprochement, un jeu un peu dangereux grâce auxquelles j’ai pu tester mes limites. En fait, c’est une mauvaise idée, je retente un coup alors que je dois l’avouer, mes hormones sont en feu avec la jeune femme à mes cotés. Merde. Je n’ai plus le droit d’être faible maintenant. T’as pas envie de t’amuser un peu en attendant ton débile de cousin ? finis-je par lui dire, lui lançant mes baguettes par la même occasion. C’est de ma faute, c’est moi qui ait foutu le malaise … Alors c’est à moi de faire oublier ça.


AVENGEDINCHAINS

_________________

head in the dust ♒︎ Love is the voice under all silences, the hope which has no opposite in fear; the strength so strong mere force is feebleness: the truth more first than sun, more last than star.
©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Penny Collins

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © carlcorps & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Emma - Stan
secrets I have held in my heart (liam) Source "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4960
POINTS : 5593
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyDim 8 Mar - 21:13

Secrets I have held
in my heart
Are harder to hide
than I thought

« Il déteint trop sur moi avec les années. » La plaisanterie te fait sourire mais tu sais que ça ne pourrait pas être moins vrai. Après toutes ces années, c’était toujours Liam qui arrivait à tempérer Nate, à arrondir les angles. Son rôle s’était de plus retrouvé amplifié avec l’arrivée de Lula dans leur groupe et tu ne pouvais être qu’admirative devant l’infinie patience du Wilson qui ne laissait jamais parler son égo… Il vivait pour sa musique comme tu ne peux que le constater lorsque vous parlez de son « addiction » à la batterie. Deux jours sans batterie et bam, c’était carrément le manque. « Je vois des problèmes qui peuvent être plus graves que ça. » Dis-tu en souriant tandis que de son côté, il sourit largement aussi. De l’extérieur, vous devez avoir l’air de deux beaux idiots à sourire comme ça, pour rien mais toi, tu ne penses pas à ça, te contentant d’apprécier la présence du brun. Il  y avait longtemps que tu ne t’étais pas autorisée à le faire… Il refuse d’ailleurs que tu attendes Nate à l’extérieur, malgré son envie de jouer de la batterie. Tu t’installes donc, bien consciente de jouer inutilement avec tes nerfs. Mais tant pis. Le mal était fait… Vous continuez à plaisanter à propos de ton cousin. Logique. Ce dernier ayant toujours été le facteur déterminant de votre lien. « Les mystères de l’amitié masculine me fascineront toujours. » Dis-tu hilare, lorsque Liam te rappelle que se taper mutuellement sur les nerfs est le ciment de leur amitié. « Mais c’est vrai que je n’étais pas une grande fan de la barbe. A toi, je peux l’avouer… Je sais que ne balanceras pas. » Tu conclus gaiement sur cette histoire de barbe, retrouvant pendant quelques instants des bribes de la complicité que vous aviez, fût un temps.

En fait, vous vous en sortez vraiment bien à donner le change comme ça, en évitant les écueils quand ils se présentent. Tu parviens même à rester plutôt impassible lorsqu’il te dit que toutes les couleurs de cheveux te vont, te regardant un peu trop longuement. Ou peut-être bien qu’il te regardait normalement et que c’était juste toi qui vrillait, réussissant toujours à être éblouie par ce regard, justement. Tu baisses les yeux, jusqu’à ce que la conversation revienne sur un terrain plus neutre. La crise de la trentaine. Peut-être ridicule à côté de celle la quarantaine et même celle de la cinquantaine, mais pour ceux qui étaient dans le même bateau, ça paraissait parfaitement logique. Liam te dit qu’il comprend parfaitement et que pour sa part, il a acheté une énième batterie. « Et tu as la place pour les stocker toutes ? » Dis-tu abasourdie. C’était une vraie question même si tu te rendais compte que tu étais prête à en poser tout un tas pour éviter de parler de Stan avec lui. C’est pourtant ce que vous faites et forcément, ça devient légèrement awkward. Liam te livre des détails sur la réaction de Nate et tu roules des yeux à l’entente de cette dernière. « Je crois que Nate n’aimera jamais aucun de mes petits amis. Il considère à chaque fois que je suis trop bien pour eux. Mais bon, je crois que c’est de famille parce que j’ai tendance à penser la même chose de ses petites amies… Cela dit, je suis sûre qu’il a acheté Stan aux enchères uniquement pour l’intimider en rencard ensuite. » C’était quasiment le sujet le plus douloureux que vous pouviez aborder. Car même si vous en aviez jamais parlé très explicitement, votre loyauté mutuelle envers Nate et la capacité innée de ce dernier à détester tous tes petits amis était précisément la raison qui faisait que vous n’aviez jamais été quelque chose, Liam et toi.

Le pire, c’est que ça dure et ça dure encore. Du coup, presque défensivement, tu clames ton amour pour Stan et ça ne manque pas de faire réagir le Wilson. « Oui fin, t’es avec Monsieur Parfait quoi. » Il y a une pointe d’amertume dans ses mots et tu t’en veux immédiatement. La dernière chose que tu veux, c’est le blesser. Tu te mords la lèvre, te maudissant silencieusement. « Je veux dire, je suis content pour toi. » Celui qui arrondissait les angles, encore et toujours. Tu en étais convaincue, le caractère exceptionnel de Liam Conrad Wilson n’était pas suffisamment apprécié. « Merci, c’est gentil. » Souffles-tu. Et un petit jeu masochiste en appelant un autre, tu te mets à lui parler de sa vie sentimentale à lui. Il met un nom sur cette jolie brune que tu as vue maintes fois pendue à son bras « Dylana » mais il t’explique qu’il n’est pas avec elle, qu’ils ne font que « prendre du bon temps ». Pendant un instant ton esprit s’égare et tu te demandes à quoi ça ressemble de prendre du bon temps avec lui mais juste après, tu reviens à la réalité. Encore une fois, tu ne pouvais qu’admirer son élégance. Il aurait pu se venger en te balançant une relation parfaite au visage en retour mais il se contente d’être honnête. « Et bien… Je ne pas dire que je ne suis pas surprise. On peut dire que vous donnez bien le change tous les deux. » Les mots franchissent tes lèvres trop vite et cette fois-ci, c’est toi qui a l’air amère. Enfin pas que l’air, tu dois avouer que l’imaginer avec quelqu’un est désagréable, aussi malsain et égoïste que ça puisse être. « Enfin, j’espère qu’un jour, tu trouveras ta Miss Parfaite à toi. Enfin, si c’est que tu veux. » Tu te bafferais pour cette réplique digne d’un mauvais téléfilm. Comme disait, les jeunes, c’était la gênance absolue. Un ange passe, et un silence bien plus long que les précédents s’installe.

Et encore une fois, c’est Liam qui a le mérite d’y mettre fin, faisant appel à un vieux souvenir et te faisant une proposition inattendue. Tu bégayes, surprise. « Oui… On devait pas avoir plus de 16 ans. » En bonne traître, la nostalgie te frappe. Quinze années avaient beau s’être écoulées, tu te rappelais parfaitement du moment qu’il évoquait. Lui qui te cédait sa place derrière sa batterie, les baguettes dans tes mains, ses mains à lui venant guider les tiennes, son corps derrière le tien, ses bras autour de ta taille… De quoi te faire perdre ton précieux self control Mais si à l’époque, tu étais une gamine, ce n’était plus le cas aujourd’hui. L’expérience était passée par là et tu sais qu’il convient de refuser sagement. Tu rattrapes donc les baguettes qu’il te lance mais tu le lui renvoies directement. « Merci mais non merci. Je n’étais pas très brillante à l’époque mais là je ferai un carnage. Et maintenant que tu m’as avoué que cette batterie était ton dernier bébé, j’ai pas envie de faire n’importe quoi là-dessus. » Tu n’aimes pas lui dire non mais tu sais que tu es en train de faire la bonne chose. Tu lui adresses cependant un sourire pour adoucir ton refus. « Et si toi tu me jouais un petit quelque chose plutôt ? »

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  secrets I have held in my heart (liam) 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Wilson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Liam C. Wilson

TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : sam, daniel et erin.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo (Dylana, The Unamed, Penny).
RAGOTS PARTAGÉS : 794
POINTS : 1708
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017
secrets I have held in my heart (liam) Tumblr_inline_nqyzb8Y8W31qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans (14/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : ah ces rocks stars. celui là semble être le normal de la bande, mais j'attends encore le jour où il me prouvera le contraire.

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyDim 15 Mar - 0:41


penny & liam
it feels like the first time


Un ton d’humour, c’est sur, mais au fond, c’est une vérité. Je ne l’avoue jamais devant personne mais nos personnalités ont été influencées avec le temps que nous avons passés ensemble. Je crois que le plus flagrant, c’est qu’il m’a transmis ce petit coté drama queen qui qualifie sa personnalité, tandis qu’il a fini par développer une bonne maîtrise de soi. Soit, rien de nouveau pour nous. Nous discutons avec la Collins et je lui parle de mon addiction à la musique. Ça aussi, ce n’est pas nouveau. J’ai toujours su que quelque chose clochait chez moi, mais j’en ai fait une force plutôt que de pleurer dessus. J’ose lever les yeux pendant un moment et ce que je vois est déprimant. Ces sourires cachant un énorme malaise, moi qui joue les espèces de chevalier servant en faisant en sorte qu’elle n’attende pas toute seule dehors. Elle était là, bien présente à mes cotés, il était temps que j’arrive à passer au dessus. Nate Miles était la solution à tout, je le remercie intérieurement. Quand ça fait aussi longtemps que ça dur, il vaut mieux éviter de poser trop de questions. Le pourquoi du comment. Il y a des choses dans la vie qui arrivent pour une raison même si dans le fond, on ne sait pas exactement c’est quoi, cette raison. Cela fait un moment que j’ai décidé de laisser le destin et le hasard s’occuper de moi, avec une bonne dose de travail en plus.

Le tour est joué. Et pendant un moment, je me dis que cet échange ressemble à quelque chose. La barbe de Nate est revenue sur le tapis alors que je finissais par lui dire que j’ignorais quand l’imberbe allait arriver. Elle disait que l’amitié masculine était particulière et d’un coup, je commence vraiment à comprendre pourquoi. Évidemment. Et tu me rassures, merci. J’aurais déjà oublié de toutes façons. Puis si Nate n’a plus rien fait repousser, c’est pour une bonne raison … Il sait que personne n’aimait ce truc poilu qui a poussé sur son menton. Je l’ai affiché, ce n’était sûrement pas ce qui avait de mieux. Et en même temps, tous les groupes, les amis, font ça. Si j’arrête de l’appeler l’imberbe, peut être qu’on finira tous par oublier ça. La crise de la trentaine nous fait poursuivre cette conversation et tandis qu’elle m’explique que c’est sûrement pour ça qu’elle a changé la couleur de ses cheveux, je lui confie que de mon coté, à 30 ans, je me suis acheté une énième batterie. Euh … Non. J’en ai deux chez moi, une en studio et deux chez mes grands parents. finis-je par dire, rigolant largement. Je crois que c’est tout mais très franchement, je n’en suis même pas sur. Il y en a peut être l’une ou l’autre qui traîne dans la cave de mes grands parents, il faudra que je pense à vraiment vérifier un de ces jours.

Les petits copains. Le petit copain. Son petit copain. Oh non, je n’aurais jamais du aller dans cette direction mais j’ai plongé, comme un con. Et si même Nate allège un peu cette conversation, j’ai un goût amer dans la bouche. Je lui ai demandé le pourquoi du comment et très franchement, je n’ai rien compris. J’avais l’impression qu’il était devenu fou. J’ai trouvé le plan un peu foireux, surtout parce que c’était improvisé. S’il avait envie de lui faire peur, il m’appelait et on s’occupait de lui à la sortie d’un bar ou je ne sais quoi. Vous vous protégez mutuellement, c’est normal. C’est plutôt mignon, ils veillent l’un sur l’autre comme des frères et sœurs, depuis que je les connais en tous cas. J’ai un lien aussi particulier avec son cousin, mais je sens que je ne pourrais jamais les égaler. Et c’est tant mieux. Tu le mérite. Et ne t’inquiète pas pour Nate, ça lui passera. finis-je par ajouter, déglutissant difficilement. C’est ça l’amitié ou … C’est ça que ça signifie, être heureux du bonheur des autres. Et je fais de mon mieux pour que ça soit toujours le cas. Penny finit par m’interroger sur Dylana, visiblement curieuse elle aussi. Oh ça. On s’est amusé avec les paparazzis pour qu’ils oublient sa cousine. Elle a fait je ne sais quoi avec Max et ça la poursuivi. J’en ai trop dit, je ne sais pas si je pouvais parler de la vie privée de Max ou meme de la cousine. Mais bon, ce qui est fait est fait. Puis bon, j’adore Penny mais c’est une curieuse … Je sais qu’au fond, elle est déjà au courant. On verra. finis-je par dire, tout en lui faisant un clin d’œil. L’envie, ça ne fait pas tout.

Pire idée du siècle. Pire idée du monde. Ça ne me ressemble pas du tout mais je panique. Et comme j’ai un minimum de fierté, je n’arrive pas à faire un pas vers l’arrière. Woaw, j’avais oublié que ça remontait autant. Je me souviens de la scène comme si c’était hier. Je me souviens que je n’avais pas réfléchi aux conséquences à ce moment là, me concentrant sur le moment présent, voulant m’amuser comme je pouvais. Elle s’était rapidement installée sur mon tabouret et avait pris mes baguettes dans ses mains. Moi, je l’ai rejoins quelques secondes plus tard et je me suis mis derrière elle, passant mes bras autour de sa taille pour atteindre ses mains et l’aider avec les différents rythmes. Je me souviens encore de son parfum, de ces petites décharges électriques au contact de sa peau, de ce magnifique rire, ce son bien plus mélodieux que tous les rythmes possibles et inimaginables. J’étais totalement fou d’elle à cette époque, je pense que ça n’a pas totalement disparu aujourd’hui. Merde. Elle ne restera pas dans cet état là longtemps. dis-je en rigolant, fixant mon bébé. J’aimerais en prendre soin mais je n’y peux rien, j’ai toujours tendance à me lâcher un peu trop quand je suis sur scène. Ou même en studio en fait. C’est bon pour cette fois, mais un de ces jours je t’aurais. Je me sens presque soulagé, avec une petite pointe de déception. Reste de ce coté ci par contre, je n’ai pas envie d’abîmer tes jolies oreilles. Je passe de l’autre coté et je m’installe sur mon tabouret. Je prends mes baguettes et je respire un grand coup avant de replonger de nouveau dans ma transe. Le décor autour de moi disparaît de nouveau, je suis dans ma bulle et je profite de ces solos pour respirer de nouveau. La perfection, moment de joie et d’excitation. Ça ne dure que quelques minutes, je n’ai pas envie de laisser Penny seule, encore moins de lui casser les oreilles trop longtemps. Bon, il se fait désirer. Fin, ils se font désirer. dis-je en revenant vers la rousse. Je prends la guitare posée pas loin et je m’installe sur la table la plus proche. Je n’ai pas envie qu’un nouveau blanc s’installe alors je meuble la conversation. Si seulement j’avais autre chose à raconter que des vieux souvenirs pour remuer le couteau. Je me souviens d’un truc que je te jouais souvent. Ça ressemblait à ça non. Je rassemble mes souvenirs puis je joue, je joue ce morceau que je lui chantais de temps en temps, je lui joue ce morceau qui, pour moi, finissait toujours par nous rassembler. Putain de cliché. Les choses ont tellement changé ... finis-je par dire, grattouillant les cordes, l’esprit ailleurs. Cette phrase voulait dire plein de choses et peu de choses en même temps. On a grandi, nos chemins ont pris des directions différentes que ce qu’on imaginait, parfois de ce qu’on voulait. C’est la vie, je suppose.


AVENGEDINCHAINS

_________________

head in the dust ♒︎ Love is the voice under all silences, the hope which has no opposite in fear; the strength so strong mere force is feebleness: the truth more first than sun, more last than star.
©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Penny Collins

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © carlcorps & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Emma - Stan
secrets I have held in my heart (liam) Source "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4960
POINTS : 5593
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptySam 21 Mar - 15:27

Secrets I have held
in my heart
Are harder to hide
than I thought

L’amitié entre Liam et Nate, la barbe de Nate, l’addiction de Liam à la batterie, le nombre de batteries qu’il possède… Les sujets de conversations parfaitement neutres s’épuisent rapidement jusqu’à ce que vous soyez en terrain glissant. Vous parlez de vos relations respectives et c’est vraiment bizarre. Encore que de ton côté, la conversation dévie de Stan à Nate. Avec Liam, vous constatez à quel point ton cousin peut avoir du mal avec tes petits amis, mais le batteur ne juge absolument pas ce fait. « Vous vous protégez mutuellement, c’est normal. » Dit-il comme si cela était parfaitement naturel. Peut-être que ça l’était à ses yeux. Après tout, cela faisait des années qu’il faisait parti de vos vies, qu’il était là, dans les grands moments comme les petits. « La famille » comme disait Nate, conférant ainsi au Wilson un statut d’interdit… En tout cas, ce dernier te dit de ne pas s’inquiéter, que ça passera à Nate et une nouvelle fois te dit que tu mérites d’être heureuse. « Merci. C’est gentil. » Dis-tu, plus touchée que tu ne l’avais imaginé par sa gentillesse. Une gentillesse que tu peux encore plus mesurer lorsqu’il t’explique que sa mascarade avec Dylana avait aussi pour vocation de la tirer d’un mauvais pas. Liam avait vraiment un cœur en or. Ton parfait opposé, finalement… « Liam le chevalier servant, certaines choses ne changent pas. » Dis-tu pour le taquiner. D’ordinaire, tu aurais sauté sur l’occasion d’entendre un potin sur le très célèbre Max Julliard mais là, tu relèves à peine, toute perturbée que tu es, par ce tête à tête avec le Wilson. Et aussi le clin d’œil qu’il te fait quand tu émets un certain vœu pour lui.

Vous tentez une diversion par les souvenirs, vous rappelant d’un épisode mémorable où Liam avait tenté de t’apprendre quelques notes de batterie. « Woaw, j’avais oublié que ça remontait autant. » Tu as une petite moue, toujours étreinte par la nostalgie. « Et ouais… On est des adultes maintenant. C’est bizarre. » En tout cas, tes arguments font mouche. Même si Liam t’assure que sa batterie ne va pas rester en bon état bien longtemps, il se range à ces derniers. « C’est bon pour cette fois, mais un de ces jours je t’aurais. »  Bien sûr, il ne parle que de batterie mais tu te retrouves encore à te demander s’il y a plus dans cette phrase. C’était pathétique et tu en avais bien conscience mais tu ne pouvais pas t’en empêcher… Malgré ton refus de jouer, lui accepte ta requête de te jouer un truc et te dis de faire bien attention à tes oreilles. Tu souris, amusée. Tu savais qu’il n’allait pas faire semblant. Et tu ne te trompes pas beaucoup, il se lance dans un solo endiablé. Fascinée, tu le regardes faire. Pour toi qui n’avait aucun talent artistique, c’était toujours impressionnant de voir combien un artiste pouvait se laisser porter par sa musique, se perdre dedans. Et les batteurs t’impressionnaient aussi, par leur capacité de coordination exceptionnelle et la célérité avec laquelle ils bougeaient leurs mains. Liam ne faisait pas exception et tu appréciais le cadeau qu’il te faisait à sa juste valeur. Tu savais que certaines de ses fans auraient tué pour être à ta place… Alors qu’il a terminé, tu poses ton soda sur la table basse pour applaudir des deux mains. « Bravo ! Et tu vois, tu ne m’as même pas cassé les oreilles… C’était intense mais j’ai adoré. Merci. » Il ne fallait pas se fier à l’image austère que tu pouvais renvoyer parfois, tu avais aussi un petit côté délurée et rock en toi. D’ailleurs, tu adorais la musique des Unamed, même si forcément, ce n’était pas très objectif.

« Bon, il se fait désirer. Fin, ils se font désirer. » Dit Liam en revenant vers toi. Il était clair que Lula et Nate avaient mal choisi leur jour pour être en retard. « Leur rapport à la ponctualité m’a toujours épaté… Mais bon, je ne vais pas me plaindre, j’ai la formule VIP pour tuer l’attente. » Etre avec Liam avait beau réveiller des vieux souvenirs que tu aurais préféré enfouir, tu n’étais pas une ingrate et tu étais sensible aux efforts qu’il déployait pour ne pas te laisser attendre seule bêtement dans un coin… En tout cas, tu ne crois pas si bien dire quand tu parles de formule VIP. Car le brun vient bientôt s’asseoir sur la table basse près du canapé, empoignant une guitare au passage. « Je me souviens d’un truc que je te jouais souvent. Ça ressemblait à ça non ? » Il commence à gratter doucement les cordes de la guitare et tu hoches la tête pour confirmer, incapable de prononcer un mot. Dans la liste des trucs parfaits pour vous torturer, ce morceau était en tête… La preuve, les premières  notes te frappent de plein fouet, te renvoyant à une époque révolue, la faisant renaître dans ton esprit avec autant de clarté que si quatorze années ne s’étaient pas écoulées. « Tu te moquais toujours de moi parce que j’avais un faible pour Cindy Lauper et cette chanson en particulier… Tu faisais croire que tu la chantais pour m’embêter mais à force, j’ai commencé à penser que c’était parce que tu l’aimais bien aussi. » Tu le renvoyais encore lorsqu’il prenait une voix de fausset pour égrener les paroles de cette chanson d’amour pourtant magnifique à tes yeux. Mais tu te rappelais aussi des fois où il le faisait sérieusement, la chantant plus lentement et plus gravement. A tes yeux, c’était la meilleure cover qu’on pouvait faire de la chanson… « Comment oublier… »

Aujourd’hui, il ne chante pas mais tu entends quand même les paroles dans ta tête. Lying in my bed, I hear the clock tick and think of you / Caught up in circles/ Confusion is nothing new / Flashback, warm nights/ Almost left behind / Suitcase of memories / Time after time / If you fall, I will catch you, I will be waiting / If you're lost, you can look and you will find me/ Time after time Cette chanson n’avait pas fait que vous rassembler, elle avait fini par vous ressembler. Ça te rend triste, et encore une fois, tu es submergée par la nostalgie. Les regrets. Les choses étaient ce qu’elles étaient mais certains jours, c’était plus facile de l’accepter que d’autre. Liam vous mettait sur un chemin dangereux, semblant implicitement poser cette question lancinante : « Et si ? »… Sauf que ce qu’il formule à voix haute, c’est une assertion. « Les choses ont tellement changé ... » Dit-il en égrenant les implacables notes. Il a l’air absorbé pour se rappeler les accords et tu es bien contente de ne pas croiser son regard à ce moment précis. « Et pourtant... Quand je t’entends jouer comme ça, j’ai l’impression que rien n’est différent…. J’ai à nouveau l’impression d’avoir 16 ans. » Mais il avait raison bien évidemment, une impression, ce n’était pas la réalité. « Mais oui tu as raison…. Tout a changé. Comme je l’ai dit, on est des adultes maintenant.  Peut-être qu’on n’avait pas imaginées nos vies ainsi… Je sais que je suis encore trop jeune pour dire ce genre de trucs mais parfois, j’aimerai bien redevenir cette gamine pleine d’illusions que j’étais. Tout paraissait plus simple à ce moment là. » La vie était passée par là, et cette gamine était devenue cynique, manipulatrice. Lui en revanche, il n’avait pas tant changé que ça. Certes, il avait trouvé le succès, mais il avait conservé sa gentillesse et son humilité. Finalement, ce n’était pas si mal que vos chemins aient autant déviés…

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  secrets I have held in my heart (liam) 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Wilson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Liam C. Wilson

TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : sam, daniel et erin.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : tearsflight & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo (Dylana, The Unamed, Penny).
RAGOTS PARTAGÉS : 794
POINTS : 1708
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017
secrets I have held in my heart (liam) Tumblr_inline_nqyzb8Y8W31qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans (14/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : ah ces rocks stars. celui là semble être le normal de la bande, mais j'attends encore le jour où il me prouvera le contraire.

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyLun 23 Mar - 23:31


penny & liam
it feels like the first time


Arrête. Chevalier servant … Ce n’est pas la première fois qu’on utilise ces mots pour moi et à chaque fois, ça me met mal à l’aise. Comme si j’avais l’impression, comme si j’étais obligé d’être parfait quand je veux aider les gens. Je dois quand même avouer que ça m’arrangeait un peu. Enfin c’est ce que je pensais, jusqu’à ce que je me fasse harceler jusque chez moi. C’était une scène désagréable où l’on était jamais tranquille. Fin, c’est terminé maintenant, c’est le plus important. finis-je par dire, mettant fin à une discussion peu agréable. Et pour oublier toute cette partie où nous en savons plus que ce que nous voudrions, je replonge dans le passé en me rappelant qu’à une époque, j’avais essayé de lui apprendre à jouer ; moment intense, je n’ai plus jamais été en contact avec la jeune femme de cette manière. Adulte. J’aime pas ce mot. Il veut dire tellement et peu à la fois. Puis j’ai l’impression qu’un tas de responsabilités et d’obligations le suivent et ça ne me plaît pas, pas du tout. C’est dans cet esprit de colère et d’oubli que je vais derrière ma batterie pour lui faire un petit numéro tandis qu’elle avait réussi à éviter que ce soit elle. Je me place et je joue quelques secondes, quelques minutes. Un moment de transe, je plonge dans un autre monde. Un vrai cadeau, parce que je me donne entièrement dans ce morceau. Et elle me le rend bien. Merci à toi d’être un aussi bon public. finis-je par dire, rangeant mes affaires.

Je les maudis, je les maudis tellement que j’en ai mal à la tête. Je reviens près de la Collins en pestant contre Nate et Lula, même si je ne suis pas non plus mécontent d’avoir encore du temps avec elle. Tant qu’ils ne sont pas en retard aux concerts. Je relativise, comme à chaque fois. Si je devais leur tomber dessus à chaque fois, ils pourraient finir par m’appeler papa, ironiquement. Et c’est parfois assez difficile de se supporter les uns les autres pour que je discute sur des petits détails. Extra VIP tu veux dire. ajoutais-je, souriant. Voulant éviter une nouvelle période où le malaise s’installe entre nous, j’improvise comme je peux et saisis la guitare posée dans un coin de la pièce. Je m’installe sur une table et me souvenant d’une vieille chanson qu’elle aimait bien, je joue les premières notes. Je ne l’ai jamais vraiment aimé en fait, jusqu’à ce que je te la joue aussi souvent. J’ai développer une espèce de fascination pour … Je ne sais pas comment dire, son caractère particulier ? Je rigole en repensant au look des plus bizarres ou à la personnalité des plus décalés de la chanteuse. Au fond je n’ai jamais compris ce qu’on lui trouvait, jusqu’à ce que j’écoute les paroles de cette chanson. Notre chanson. Ou ses girls just want to have fun. ajoutais-je avec une voix très féminine, juste avant de reprendre les notes de la chanson d’avant.

Et si, et si. Et si je n’avais jamais eu ne serait-ce qu’un petit sentiment pour Penny ? Et si j’avais parlé à Nate de tout ça et qu’il m’aurait donné sa bénédiction ? Et si au contraire, je lui en aurais parlé et que ça aurait brisé notre amitié ? Je peux continuer, encore et encore, sans jamais avoir une seule réponse qui pourrait m’aider. La guitare à la main, les notes de Time after Time sortent avec légèreté et facilité. Ce chemin est dangereux, nous replonge dans une nostalgie peu commune qui, je l’ai déjà vu, peut faire beaucoup de mal. Je regrette cette adolescence simple, ces débuts un peu foireux, ce monde qui semblait m’appartenir. Mon regard est absorbé par mes mains, j’ai carrément peur de relever la tête et de croiser le sien. Tout a changé … C’est vrai que tout a changé autour de nous, le monde a évolué, nous aussi. Mais je sais que dans le fond, tout au fond, cette phrase elle était surtout pour nous. Nous sommes deux aimants, deux aimants qui se rejettent mais qui ne demandent qu’à être ensemble. Ou on l’était. C’est une prise de tête cette histoire, j’aimerais tellement pouvoir effacer le passé pour pouvoir avancer. Ce n’est jamais bon de vouloir goûter au fruit défendu, même après autant d’années. Time after time ... Elle a raison, c’est exactement la même scène. Je lui joue la chanson, je profite de ces rares moments où nous sommes seuls. C’est pareils, à quelques détails près. Sauf que je maîtrise quand même mieux la guitare et que j’ai une plus jolie voix. ajoutais-je, amusé. J’avais toujours été passionné par ces gens qui jouaient si bien de la guitare, mais il a fallu que j’attende Nate pour pouvoir le faire moi aussi. A 16 ans, je n’en étais qu’au début et surtout, j’étais en train de muer. Une vraie horreur, quand on y repense. Je ... J’ai la vie que j’avais imaginé, j’avais juste prévu que tu en ferais plus partie. Voilà ce que j’allais dire, voilà ce que je me suis retenu de dire. J’avais déjà fait un pas de travers en parlant de son petit copain, pas besoin d’en faire un autre en lui avouant qu’elle a toujours eu une place importante dans ma vie. Par contre c’est malin, j’ai l’air un peu con à ne rien ajouter. If you're lost you can look and you will find me. Time after time. chantais-je à nouveau, histoire de combler mon bafouillage. Je finis par m’arrêter, repensant à ce que la blonde m’a dit. Tu vas me dire que c’est facile à dire, mais je sais que la Penny de 16 ans est encore là, en dessous. La vie n’épargne personne mais il ne faut pas oublier de suivre ses rêves et de prendre soin de soi … Oublier le cynisme de cette vie qui ne manque jamais l’occasion de nous gifler avec des bêtises. C’est facile pour moi, j’ai ce que j’ai toujours voulu. Ou presque … Je suis tombé amoureux de la mauvaise fille adolescent, j’ai du me battre avec ma famille pour faire ce que je veux, on s’est ramassé quelques fois avec le groupe, j’ai fais un mariage foireux. Mais je n’ai jamais perdu espoir. Laissant tomber cet élan nostalgique, je secoue la tête avant de reprendre. Si tu veux, j’ai un moyen de t’aider à récupérer la Penny de 16 ans. Il me semble que je lui avais appris comment jouer cette chanson. Je lui tends la guitare. Allez, je t’avais dis que je ne te laisserais pas te défiler la deuxième fois. finis-je par dire, souriant largement.


AVENGEDINCHAINS

_________________

head in the dust ♒︎ Love is the voice under all silences, the hope which has no opposite in fear; the strength so strong mere force is feebleness: the truth more first than sun, more last than star.
©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Penny Collins

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © carlcorps & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Emma - Stan
secrets I have held in my heart (liam) Source "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4960
POINTS : 5593
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) EmptyJeu 26 Mar - 12:34

Secrets I have held
in my heart
Are harder to hide
than I thought

« Arrête » Liam n’aime pas les compliments alors tu n’insistes pas. Pas plus que tu n’insistes sur cette histoire de harcèlement par les journalistes, tu savais d’expérience que les membres du groupes y étaient constamment soumis et qu’il n’y avait pas grand-chose à y faire. Et puis tout cela paraît bien dérisoire à côté de l’insoutenable plongée dans la nostalgie que vous finissez par faire, presque malgré vous. « Adulte. J’aime pas ce mot. » Dit-il, faisant sans doute exprès de ressembler à un petit garçon boudeur. Tu souris. « Oui… On avait tellement hâte de grandir… Si on avait su. » Tu es d’humeur mélancolique et tu n’arranges pas les choses, tu dois bien le reconnaître. Surtout que l’attente se prolonge et que même s’il l’agrémente d’un impressionnant solo de batterie, Liam n’a pas l’air de dire que ses costars vont arriver de sitôt. « Tant qu’ils ne sont pas en retard aux concerts. » Dit-il, clairement blasé. Vous restez donc tous les deux, avec vos sentiments refoulés, et votre gêne, ne sachant pas très bien quoi faire. Tu t’étais toujours dit qu’avec le temps, ça te serait passée, cette attirance adolescente que tu avais pour lui mais aujourd’hui, alors même que tu es en couple et épanouie, tu es forcée de constater que tu continues de placer le Wilson à part. Et cela semble réciproque, car il va même jusqu’à te qualifier d’extra VIP, te troublant avec sa répartie spontanée et son sens du compliment.

La bascule sur Memory Lane est définitive quand il empoigne sa guitare et commence à jouer ce qui était devenue implicitement votre chanson. Comme avant, il se moque de cette dernière, louant son caractère « particulier ». L’interprète en prend aussi pour son grade. « Ou ses girls just want to have fun. » Dit-il d’une affreuse voix de fausset. « Idiot va… » Que tu dis en lui donnant une petite tape sur le genou. Les vieux réflexes revenaient vite. Mais la vérité, c’est que tu n’en menais pas large. L’entendre jouer ces notes, et même se mettre à susurrer Time after Time, ça te faisait de l’effet, tu ne pouvais pas le nier… Lui aussi essaye d’apporter de la légèreté, faisant remarquer qu’il chantait mieux désormais mais pour toi, son interprétation a toujours été parfaite. Sans doute parce que tu savais qu’elle t’était destinée… Mais aujourd’hui, elle te semblait sublimée… Par la nostalgie ou autre chose ? Te raccrochais-tu à de vieilles sensations parce que tu n’avais jamais pu les vivre pleinement ou étaient-elle toujours présentes ? Tu ne voulais définitivement  pas te poser la question. « Je… » Tu attends mais il ne termine pas sa phrase, recommençant à chanter les paroles. Ça te frustre bien évidemment. Cette phase en suspens était à l’image de votre relation. Un gigantesque point d’interrogation, la possibilité de ce que ça aurait pu être, ce « peut-être » insupportable.

En tout cas, Liam semble avoir réfléchi à tes paroles et t’en dispenses quelques unes pleine de sagesse en retour. Pour lui, la Penny de 16 était là encore là, elle ne devait pas hésiter à suivre ses rêves, les mêmes que ceux qu’elle avait à cet âge là. C’était gentil. Et sincère. Lui devait y croire à 100%, car son rêve, il l’avait réalisé. Il était devenu un musicien reconnu, en compagnie de son meilleur ami. Mais toi, tu avais du mal à voir la vie comme ça, Cendrillon des temps modernes, toujours à devoir servir du homard dans le trou du cul du monde. « Non, c'est pas si facile... Je pense même que tu as raison, que c'est la clé mais moi... Moi, je ne sais même plus quels sont mes rêves à force… Je crois que je suis malheureusement passée dans le clan des cyniques. » Oses-tu alors confesser. Ta reprise de la fac avait été un désastre et avec le recul, tu ne savais plus si les études étaient vraiment faites pour toi… Mais Liam ne semble de toute façon pas décidé à te laisser déprimer. Il essaye de te piéger à nouveau, te tendant la guitare, te disant qu’en jouer serait un bon moyen de retrouver la Penny de ses 16 ans. Comme le fait remarquer le batteur, cette fois-ci, tu ne peux pas te défiler, ayant déjà utilisé ton joker. Sauf que toi, tu es loin d’être une musicienne talentueuse comme eux… Mais il reste l’option « sauvée par le gong ». La porte s’ouvre soudainement sur Nate, celui que tu étais venue attendre initialement. Wow c’était moins une. A une minute près, il vous aurait trouvé penché l’un vers l’autre tandis que Liam te jouait une chanson d’amour… ça aurait été gênant. Mais le pire est évité et tu vas sauter au cou de ton cousin, toujours heureuse de le voir. Vous échangez quelques instants et il te demande même si Liam ne t’a pas trop embêtée. Tu désignes le soda et les instruments. « Au contraire… Il s’est bien occupé de moi, avec rafraîchissement et concert privé, je n’ai pas vu le temps passer. » Dis-tu, loyale. Et c’était vrai. Malgré l’historique entre vous, et ces quelques moments gênants, tu avais passé un bon moment. Tu t’étais tellement volontairement privée de sa compagnie que tu avais oublié à quel point celle-ci pouvait être agréable. Sauf que tu avais compris qu’il fallait te limiter car passer du temps avec lui, c’était jouer avec le feu. Or tu n’avais pas besoin de ça en ce moment. « D’ailleurs, merci pour tout, Liam. Ça m’a fait plaisir de te voir un peu... » Une formule de politesse comme une autre mais tes mots allaient au-delà de cette dernière. Sauf que personne à part toi ne devait le savoir à quel point. « A plus ! » Dis-tu ensuite de manière plus neutre, finalement pressée de fuir. Raviver les flammes du passé, ça ne serait bon pour personne, et plus vite, tu serais loin du Wilson, plus vite tu pourrais oublier les sensations étranges de cette rencontre fortuite.

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  secrets I have held in my heart (liam) 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

secrets I have held in my heart (liam) Empty
MessageSujet: Re: secrets I have held in my heart (liam) secrets I have held in my heart (liam) Empty

Revenir en haut Aller en bas

secrets I have held in my heart (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-