AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

i suppose it will all make sense someday. (lula)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5184
POINTS : 7485
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
i suppose it will all make sense someday. (lula) Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i suppose it will all make sense someday. (lula) Empty
MessageSujet: i suppose it will all make sense someday. (lula) i suppose it will all make sense someday. (lula) EmptySam 11 Jan - 23:39


lula & sam
i think a part of me will
always be waiting for you.


Love, like everything else in life, should be a discovery, an adventure, and like most adventures, you don’t know you’re having one until you’re right in the middle of it. Je n’aurais jamais cru que l’avenir me réserverait un pareil destin. J’ai vécu tellement de choses avec le temps, tellement d’aventure, mais j’ignorais que la plus grande serait celle que je vis maintenant. J’avais imaginé perdre ma virginité de la même manière que tous les ados ; pendant une belle soirée, avec des bougies partout et la femme avec qui je pourrais imaginer avoir un futur. Mais ce qu’on imagine, ce n’est pas toujours la réalité. En travaillant pour Lula Landry je me suis imaginé que je vivrais ma petite vie tranquille de garde du corps en supportant les caprices de Cruella de temps à autre … Puis je me suis retrouvé piégé par mes propres sentiments et j’ai fini par sauté le pas avec elle. Encore une autre preuve qu’il existe un énorme pas entre la réalité et l’imagination.
Ça ne devait être que l’histoire d’une fois. Lula avait mis les choses au clair en me disant que nous en resterions là sinon. J’avais mis mes potentiels sentiments de coté pour profiter, pour vivre la nouvelle aventure que la vie me réservait. Je crois que c’était la plus belle nuit de toute ma vie, bien meilleure que celle où j’avais sauvé toute mon équipe en abattant un groupe terroriste qui s’apprêtait à les tuer. Il se trouve que la Landry, après avoir digéré le fait que je sois puceau, a été une excellente professeur … Enfin, je crois. Cette nuit se répète de plus en plus souvent et à chaque fois, on se dit c’est la dernière fois. Ça se passe chez elle la plupart du temps, parfois ailleurs. Moi j’apprends et je continuerais d’apprendre jusqu’à ce qu’elle finisse par se refuser à moi pour de bon. Peut être le jour où je lui dirais que j’hésite, que je n’arrive pas à savoir si je suis vraiment en train de tomber amoureux d’elle, ou simplement en admiration parce qu’elle a été ma première. Je suppose que je verrais

La vie a malgré tout repris son court habituel. J’arrivais facilement à faire la part des choses et du coté de la guitariste, je trouvais ça mitigé; mais elle m’a toujours défendue et respectée, ce que j’apprécie fortement. Avec les fêtes, le travail s’est allégé et on se voyait moins. J’avais fais quelques courses de Noël et pendant celles ci, j’avais trouvé un petit cadeau pour la jeune femme. Je l’avais appelé Cruella un jour et ça m’était resté parce que ce jour là, j’avais créer dans ma tête un mélange entre Cruella et Maléfique qui lui allait à merveille. C’était bien avant de la connaître mais je ne sais pas, en voyant ce collier dans la vitrine, je me suis dis que ce serait marrant de lui offrir. Elle dirait peut être enfin que je peux être drôle et de mon coté, j’aurais fais un cadeau sympa à quelqu’un qui a déjà tout ce qu’il veut. Je lui avais envoyé un sms pour qu’elle vienne et après un échange particulier, on s’était mis d’accord pour ce soir. Je lui ai donné mon adresse ce matin et maintenant la voilà. Tu veux boire quelque chose ? lui demandais-je en l’amenant vers mon salon. On s’est vu il n’y a pas longtemps mais elle m’a manqué, beaucoup manqué. Après les chipoteries habituelles, je vais chercher la petite boite dont je lui ai parlé par sms. Tiens, c’est une petite bêtise, mais elle m’a faite pensé à toi. Je lui tends une petite boite emballée et je m’installe dans le fauteuil, juste à coté d’elle. Ce n’est pas la meilleure façon d’offrir un cadeau mais ce n’est pas nouveau, les interactions sociales, ce n’est pas spécialement mon truc. Je ne suis pas très doué pour faire des cadeaux et je ne savais pas ce que je pouvais offrir … A quelqu’un qui a tout. Je la regarde déballer la petite boite. Je parle beaucoup trop, pendant qu’elle déballe la petite boite. J’aimerais savoir pourquoi je stresse autant, mais je pense que j’ai ma petite idée. Le collier apparaît devant nos yeux. Ça te plaît ? finis-je par lui demander, le cœur battant à la chamade. Vu que ça tarde, je me gifle mentalement ; je me dis que je ne suis qu’un débile, que c’est désespérant de me voir offrir un cadeau et que surtout, il faut que je reste à mes standards de distance. Bien joué Sam, bien joué.



AVENGEDINCHAINS

_________________


    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Lula Landry
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, jaya, lenny, rhys, thomas & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : ©gajah (avatar) & ju & anaelle
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Max - Sam - Stan - Megan
RAGOTS PARTAGÉS : 902
POINTS : 2023
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
i suppose it will all make sense someday. (lula) Tumblr_pkruqiFBTV1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i suppose it will all make sense someday. (lula) Empty
MessageSujet: Re: i suppose it will all make sense someday. (lula) i suppose it will all make sense someday. (lula) EmptyDim 12 Jan - 19:20

Heartbeats fast
Colors and promises
How to be brave
How can I love
when I’m afraid to fall

Suite aux SMS de Sam, Lula repose son téléphone, pensive. Les fêtes avaient été un tourbillon. Même si elle avait tenu à passer le réveillon avec Liam, en l’honneur de leur nouvelle tradition, elle avait quand même dû aller à Londres chez ses parents puis revenir à Tenby pour fêter la nouvelle année et l’anniversaire de Max dans la foulée. Tout cela, ajouté à quelques menues obligations professionnelles, avait fait qu’elle avait souvent été entre deux avions ou taxis et pas longtemps au même endroit. Du coup, elle n’avait pas beaucoup sollicité son garde du corps durant cette période et maintenant, il se rappelait à son bon souvenir… Elle n’allait pas le nier, les SMS de Sam venaient de sérieusement l’angoisser. Une invitation plus un cadeau, ce n’était pas anodin. Ça ressemblait un peu trop à un truc normal que ferait un couple. Or Sam et Lula n’étaient pas un couple et elle avait clairement insisté sur le fait qu’ils ne devaient pas le devenir. La métisse ne voulait pas se poser, ni trop compliquer les choses dans cette période où elle se sentait si fragile… Malheureusement, elle n’envoyait pas les bons signaux dans ce sens. Si seulement, elle était capable d’arrêter de sauter sur Sam ! Mais non, il agissait comme une drogue sur elle. Il y avait déjà eu la longue période où elle avait tenté de le mettre dans son lit et où il avait résisté, se rendant plus attrayant à ses yeux. Puis il y avait eu la nuit de son anniversaire au mois de juillet. Elle avait pensé que cette nuit là suffirait à la guérir de son désir mais au contraire, elle l’avait exacerbé. Elle lui avait resauté dessus, quelques jours plus tard, après un nouvel après-midi caniculaire au bord de la piscine. Puis un soir, alors qu’il était venu la chercher à une soirée. Puis un autre soir, renonçant même à sortir pour rester avec lui. Et puis progressivement, les après-midis et les soirées, voir même les matinées s’étaient enchaînées, jusqu’à ce qu’il ne soit possible de les compter… Six mois que cela durait mais Lula n’était toujours pas rassasiée de Sam. Le manque d’expérience du brun avait vite été balayé par sa soif d’apprendre. Au contraire des mecs trop sûrs d’eux, il prenait le temps de penser à ce que Lula voulait et ça faisait de lui un amant merveilleux. Elle s’éclatait réellement avec lui. « C’est la dernière fois. » Disait-elle immanquablement en l’attirant à elle.  Mais à chaque fois, elle replongeait ensuite. Elle ne pouvait tout bonnement pas résister.

Aujourd’hui ne fut pas une exception. Elle s’était effectivement rendue chez lui comme il le lui avait demandé même si elle savait au fond d’elle que ce n’était pas une bonne idée. Surtout avec cette histoire de cadeau… Quoique… Peut-être que c’était l’occasion de mettre un peu de barrières ? Parce que oui, Lula gardait l’illusion qu’elle était toujours capable d’en mettre… « Tu veux boire quelque chose ? » Sam l’avait accueillie sans effusions, comme une visiteuse normale, faisant sans doute semblant de trouver les règles bizarres de la métisse parfaitement sensées.   « Je veux bien un whisky si tu as. » Dit-elle en citant le nom de son poison préféré. Une mauvaise entrée en matière car moins elle serait sobre, moins elle serait à même d’être raisonnable mais Lula n’était pas la personne la plus réfléchie du monde… Sam la conduit au salon, et elle rassemble quelques légers souvenirs dans son esprit, de la fois où elle était venue ici complètement déchirée. Elle reconnaissait vaguement les lieux. Elle fait exprès de poser ses yeux partout sauf sur Sam. Les traits de son visage, son sourire, ses beaux yeux, son corps de rêve… Elle ne voulait rien voir qui la tenterait plus que nécessaire... Elle s’installe sur le canapé et il revient quelques instants plus tard, se mettant sur le fauteuil qui fait l’angle pour lui tendre un minuscule paquet. Il semble complètement stressé, et le flot de mots qui sort de sa bouche le reflète bien. « Tiens, c’est une petite bêtise, mais elle m’a faite pensé à toi. Je ne suis pas très doué pour faire des cadeaux et je ne savais pas ce que je pouvais offrir … A quelqu’un qui a tout. » C’est vraiment mignon. Vraiment trop mignon, il avait genre pensé à elle pendant son absence mais Lula repousse cette pensée le plus loin possible.

« Tu n’étais pas obligé de me faire un cadeau tu sais… En plus, maintenant je me sens bête car moi je n’ai rien pour toi. Depuis quand on se fait des cadeaux d’ailleurs ? » Dit-elle, commençant à légèrement casser l'ambiance. Bien sûr, elle aurait pu foncer lui en acheter un après son SMS mais non, elle n’avait pas voulu. Cette idée qu’ils se fassent des cadeaux de Noël l’ennuyait vraiment. Un cadeau spontané, comme ça, ça trahissait une forme d’attachement, qu’on le veuille ou non. Et l’attachement était précisément ce qu’on contre quoi ils devaient lutter… Sauf que le regard de Sam pèse sur elle et qu’elle se sent obligée de déballer le paquet. Elle déchire donc le papier, pour découvrir un écrin et un pendentif à l’intérieur. Bordel, un bijou. Il lui avait acheté un bijou. Elle ferme les yeux. C’était mauvais vraiment mauvais. « Ça te plaît ? » Elle se risque à un bref coup d’œil dans sa direction et ce qu’elle voit l’achève. Il a l’air d’attendre une réaction. Pire, il a l’air d’espérer une certaine réaction. « Un bijou, tu m’as acheté un bijou ? Mais Sam… Tu ne peux pas faire ça. » Dit-elle, disant ce qu’il lui trotte dans la tête. « Comment je suis sensée réagir moi ? Comment je suis sensée l’interpréter ? » Elle ne s’embarrasse plus de faux semblant car l’heure est grave et il n’est plus temps pour l'ambiguïté. « Je suis désolée, je crois que je ne peux pas accepter. » Dit-elle d’un ton ferme, posant le paquet sur la table basse comme s'il contenait un serpent venimeux plutôt qu'un délicat pendentif.

_________________

Isn’t it funny how when I first met you I couldn’t stand you, but now I can’t seem to get enough of you? •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5184
POINTS : 7485
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
i suppose it will all make sense someday. (lula) Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i suppose it will all make sense someday. (lula) Empty
MessageSujet: Re: i suppose it will all make sense someday. (lula) i suppose it will all make sense someday. (lula) EmptyMer 15 Jan - 23:48


lula & sam
i think a part of me will
always be waiting for you.


J’ai résister pendant des mois, sans même savoir compter combien exactement. Des mois à faire en sorte de ne pas briser la ligne entre employé et employeur pour que tout se passe bien au boulot. 6 mois que j’ai fini par craquer, par me laisser aller le jour de son anniversaire ; notre comportement n’a pas tellement changé quand j’y pense, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a un truc en plus, un truc qui rend le travail plus facile. Capable de gérer mes émotions, j’ai réussi à mettre de coté mes questions, pour elle. Je crois que je dois en avoir une quelque part. Je repense à tout ça pendant que je la laisse rentrer chez moi, je vais dans la cuisine faire des fouilles quand elle me parle de ce qu’elle veut boire. Je ne sais plus qui m’a offert une bouteille pour fêter mon retour mais comme je ne bois pas vraiment, elle était en train de prendre la poussière. Je lui sers son verre et je vais m’installer près d’elle. Je lui donne son cadeau assez vite. Je suis pas très fan de cadeaux, ne te tracasse pas. J’hésite déjà pendant des heures quand je dois m’acheter quelque chose, je n’imagine pas la prise de tête que ça pourrait être pour quelqu’un qui voudrait me faire plaisir. Je n’en sais rien. Je ne me suis pas senti obligé, je me suis dis que ça serait sympa. finis-je par dire, sans trop savoir ce qui est bon ou pas dans ce moments là.

Pourquoi est-ce que j’ai osé penser pendant une seconde que tout pourrait être simple, pour une fois. Rien ne l’a jamais été et ce n’est pas une retraite anticipée qui allait changer ce fait. En soit ce n’est pas grave, rien ne vaut un bon petit obstacle de temps en temps. Le problème, c’est que je suis dans des montagnes russes avec la Landry et ça commence à me fatiguer. Comment ..? Je ne sais pas si je n’arrive pas à parler parce que je ne sais pas quoi dire ou parce que je n’arrive pas à en placer une. Elle continue sa tirade et c’est ridicule. Mais ... Là, c’est juste que je ne sais plus quoi dire. Pourquoi ce besoin de toujours tout interpréter ? Je sais qu’elle avait peur d’une quelconque ambiguïté mais impossible, je suis trop franc pour laisser flotter ça au dessus de nos têtes. Tu ... Non Sam, ce n’est même pas la peine d’essayer de rattraper quelque chose … Elle a plongé dans sa paranoïa, je n’arriverais jamais à la rattraper. Ah. Je croyais être le plus socialement anormal de nous deux, mais il faut croire que nous sommes au même niveau.

Je ris jaune. Je ne sais pas pourquoi j’ai cru que ça te ferait plaisir. En fait, tu aimes les drames, t’aime juste te prendre la tête avec les gens, ce n’est pas possible autrement. C’est que la brune est une femme tellement compliquée que ça devient une épreuve de la comprendre et moi qui ai besoin d’un coup de main avec les femmes de base, il me faudrait carrément un traducteur pour le coup. J’ai eu de l’espoir, je n’aurais jamais du. Tu sais, je ne te demande pas en mariage, c’est juste un collier. C’est ce que je me dis, qu’elle interprète juste mal. Je ne dis pas que je n’ai pas d’idées derrière la tête, juste que je n’y avais pas du tout pensé en l’achetant. Jamais personne ne m’a autant … T’as le don de m’énerver c’est impressionnant. Je grince des dents, serre des points. Si je pouvais, j’irais chercher une de mes armes et j’irais dans un endroit calme pour tirer sur toutes sortes d’objets. C’était la seule chose qui me calmait avant, je devrais peut être m’y remettre. Je ne suis pas une de ces foutus personnes qui cherchent à avoir quelque chose de toi ou je ne sais quoi. Tout ce que je voulais c’est faire plaisir et grâce à toi, je viens de me souvenir de pourquoi je ne cherchais plus à le faire. J’arrive même pas à la regarder en face, partagé entre un sentiment de gène et un sentiment de honte. C’est tout ce que je voulais, faire plaisir ; j’ai compris ces dernières années que j’avais beaucoup pensé à moi sans réfléchir à la difficulté pour mes proches … Alors d’une certaine manière je cherche à me rattraper. Pour Lula ce n’est pas pareil mais bon, j’étais dans l’esprit alors je me suis dis pourquoi pas. Je ne te retiens pas. Tu sais où est la porte. A demain. finis-je par lui dire, sans même prendre la peine de la regarder. Je sors de la pièce et monte à l’étage ; sous les conseils de ma psychologue, j’avais installé dans une des pièces du haut un sac de boxe que je pourrais aller frapper à chaque fois que je pourrais faire une crise. Je n’en fais plus depuis un moment donc j’avais presque oublié son existence … Enfin, jusqu’à aujourd’hui. Je fonce et ne prends pas le temps de mettre les gants, j’ai juste besoin de me défouler un peu, histoire de complètement oublié ce qui vient de se passer.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


i suppose it will all make sense someday. (lula) Empty
MessageSujet: Re: i suppose it will all make sense someday. (lula) i suppose it will all make sense someday. (lula) Empty

Revenir en haut Aller en bas

i suppose it will all make sense someday. (lula)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences :: Greenhill Avenue-