AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Let me be the star to guide you home || Megan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Let me be the star to guide you home || Megan H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2544
POINTS : 4037
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Let me be the star to guide you home || Megan Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Let me be the star to guide you home || Megan Empty
MessageSujet: Let me be the star to guide you home || Megan Let me be the star to guide you home || Megan EmptyMer 1 Jan - 21:33


All of the dreams you have
I have them too
And all of the songs I sing
I wrote for you

Les fêtes de Noël, c’est toujours un peu la course : entre les cadeaux, Noël et la famille, le Nouvel An où il fait la fête, et son anniversaire deux jours après, Max sait rarement où donner de la tête. Devant bosser son album, il s’est cependant organisé un peu mieux que d’habitude, et il a quelques jours de libre pour bosser. Cette vie régulière, organisée et tranquille, où il travaille en studio, est ce qu’il préfère, quand bien même il goute aussi les quelques fêtes qu’il a faites depuis qu’il va mieux. Quand il n’est pas en studio, où il est souvent avec des amis, il est en famille ou avec Ivy, et pour le moment, c’est l’état qui lui convient le mieux. C’est peut-être ce qui a toujours sauvé Max de l’addiction : dès qu’on lui donne un autre moyen de palier sa peine, il est prêt à le saisir. Surtout, depuis qu’il a commencé à travailler à cet album, il a l’impression d’avoir moins mal. De servir à quelque chose, que sa musique a un sens – outre que l’oubli, s’entend. Il ne reste plus beaucoup de chansons à finir, mais le temps de faire de la promo, de sortir quelques single, l’album ne sortira que fin février. Et puis il doit aussi parler à Judith dudit album, et il recule un peu l’échéance. Et aussi à Megan, mais pour cela, il voudrait également finir la production d’une chanson qu’il a écrite pour elle. Joyeuse et sincère – peut-être la plus joyeuse de l’album en dehors de celle qu’il a écrite pour Yevgeniya – Max l’a conçu comme un cadeau de Noel surprise, d’autant plus qu’il arrive une ou deux journées après le 25 décembre. Il ne reste pas grand-chose à finir, sinon de l’orchestration, et c’est quelque chose qu’il peut faire seul en studio, sans que personne ne le dérange.

Habillé d’un pull de Noël assez hideux offert par sa sœur mais qu’il porte de bon cœur pour faire honneur à la blague de Prudence, Max travaille donc tranquillement, guettant le moment où Megan fera son apparition. Elle aussi navigue à droite à gauche entre les fêtes, c’est le lot de toute les familles recomposées, même de celles dont le père est un célèbre producteur. Il suppose aussi que les partiels de sa fille doivent lui prendre du temps, pour réviser. De ce point de vue, Max est un peu laxiste, parce qu’il ne se préoccupe pas vraiment de ce que fait sa fille. Ça ne marcherait sans doute pas très bien s’il essayait de faire de l’autorité, et de toute façon il ne comprend pas grand-chose à la vie universitaire, ayant toujours l’impression de faire face à une langue étrangère hermétique à toute forme de traduction quand Megan lui en parle. Et puis surtout, il fait confiance à Meg, qui a toujours eu de bons résultats.

Même si définitivement, il ne serait pas contre la voir tout plaquer pour venir faire de la musique avec lui. Pour Noël il lui a offert une très belle guitare, car il sait qu'elle joue, et il se demande même s’il ne pourrait pas lui proposer de participer, elle aussi, à l’album, bien qu'il ne l'aie jamais entendu - ce serait un beau clin d'oeil. Oui, Max préférerait clairement avoir une fille productrice comme lui, ou artiste, et il doit se réfréner pour ne pas l’encourager à abandonner sa voie. Ce ne serait pas bien de décider pour elle. En parlant de Megan, alors qu’il retire son casque avec la sensation de ne plus rien pouvoir modifier de plus, il lui semble l’entendre rentrer. « C’est toi, ma chérie ? » Les bruits de pas qui se rapprochent du studio lui indiquent que oui. « Salut ma belle. » Il pivote sur son siège, tournant le dos à l’ordinateur, pour lui faire face. « Ca va ? T’as une petite mine, non ? T’étais chez des copains ? Je suis ravi de voir que ma guitare te plait, en tout cas, même si je crois que ta mère dirait que ce n’est pas très utile pour réviser.  » Max rigole. Il ne dira vraiment rien, parce que vu sa vie, il ne peut pas réellement faire de l’autorité, et qu’il a peur de se faire réprimander par Judith lui aussi. Et puis à quoi bon ! C’est les vacances, et sa fille a bien le droit de s’amuser. Il se lève pour embrasser Megan. « Il faut que je te montre quelque chose, tiens. Tu as le temps, ou tu ne fais que passer ? Je voudrais bien ton avis. »

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Let me be the star to guide you home || Megan 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Megan Julliard
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Luke - Judith - Lula - Fredrik (2) - Max (2).


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy - Danny - Annif Lula - Max.
RAGOTS PARTAGÉS : 592
POINTS : 1015
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Let me be the star to guide you home || Megan Tumblr_inline_pgapwiWngb1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Let me be the star to guide you home || Megan Empty
MessageSujet: Re: Let me be the star to guide you home || Megan Let me be the star to guide you home || Megan EmptyMer 1 Jan - 23:07

Cause every night, I lie in bed
The brightest colors fill my head
A million dreams are keeping me awake
For the world we're gonna make

Depuis le début des vacances de Noël, Megan courait partout pour acheter les derniers cadeaux en urgence, se partager entre la famille des deux côtés, passer du temps avec des amis… Elle était occupée à tout sauf à réviser. Normalement, la jeune fille devait étudier pour sa session de janvier mais perdue dans ses doutes, elle avait délaissé les cours durant les semaines précédentes et elle ne se reprenait toujours pas en main. Les professeurs avaient remarqué l’absentéisme anormal de la petite Julliard, habituellement brillante étudiante dans son option. Si elle ne réussissait pas ses examens, il lui deviendrait difficile de sauver son année scolaire. Pour l’heure, Megan essayait de ne pas y penser, préférant profiter des moments de fête en famille. Elle avait passé le réveillon de Noël chez Judith et celui du Nouvel An avec des copains. La jeune fille adorait les fêtes de fin d’année, elle enchainait les films niais de cette période dans le canapé et remplaçait son habituel coca par le réconfortant chocolat chaud. Les fêtes avaient toujours été beaucoup célébrées chez elle. Chaque année, Judith prenait soin de décorer la maison et d’installer un beau sapin avec ses enfants. Megan se rappelait quand elle croyait encore au père Noël petite, Melody et elle pendaient leurs grandes chaussettes près du feu et attendaient de se réveiller le lendemain des étoiles plein les yeux en découvrant les bonbons que le vieux monsieur avait déposé dedans ainsi que les cadeaux qui jonchaient le sol du salon. Désormais, elle partageait de tels moments avec Simon même si elle ne pendait plus ses chaussettes et ne croyait plus aux histoires racontées par leurs parents quand elle était enfant. Noël était synonyme de rassemblement et de souvenirs inoubliables pour la jeune fille.

Aujourd’hui, Megan avait décidé de passer voir son père. Il travaillait sur son projet personnel et lui avait proposé de venir le rejoindre. A l’occasion de Noël, Max lui avait offert une magnifique guitare et l’étudiante avait passé beaucoup de temps à s’exercer sur l’instrument si bien qu’elle le maitrisait déjà avec brio. Autodidacte, la jeune fille partageait le même talent que le producteur dans la rapidité d’apprentissage. Pour lui faire plaisir, Megan avait emmené la guitare avec elle bien qu’elle n’envisageait pas de jouer spontanément devant lui. Le manager qu’il était ne connaissait pas encore le don de sa fille pour la musique car même si elle avait affiché des photos d’elle sur Instagram entrain de gratter des cordes, elle avait toujours refusé de se produire devant lui, trouvant à chaque fois des prétextes différents. Elle n’ignorait pas que son père rêvait secrètement qu’elle vienne travailler avec lui et qu’elle prenne éventuellement sa relève un jour, pourtant Megan n’osait pas affronter son regard. Max porterait la double casquette du père et du producteur, il la jugerait dans les deux rôles et risquait soit de l’idéaliser, soit de la couper dans son élan. Quoiqu’il en soit, la position de son père vis-à-vis d’elle lui donnerait clairement de la pression. Chanter, jouer de la musique, restait une activité très personnelle pour la jeune fille qui ne s’était exercée que devant de très proches amis.

Arrivée dans la villa Julliard, Megan monta ses affaires dans sa chambre et rejoignit ensuite le producteur dans le studio de la maison. Il était occupé à travailler sur son album et à manipuler des compositions. « Oui, je suis arrivée plus tôt que prévu. Maman m’a déposée. » La jeune fille salua son père et l’embrassa sur la joue tout en l’étreignant légèrement. Immédiatement, il remarqua sa mine de zombie. Merci les fêtes (sur)alcoolisés. « Juste un peu fatiguée avec toutes les révisions et les soirées. J'ai la tête et le ventre saturés ! » Répondit-elle en souriant. « Oui, j’ai été chez des amis hier. Et toi ? Tu es resté enfermé dans ton studio tout le temps ? Tu avances bien ? » Evidemment, son père avait tout de suite remarqué la guitare qu’elle avait déposée derrière elle en entrant dans la pièce. « Elle est top oui ! Je me suis déjà bien entrainée. Mais bon, j’ai les doigts engourdis aujourd’hui… Et comme tu dis, il faut bien réviser sinon maman va nous tomber dessus. J’ai emmené de quoi étudier pour tout à l’heure. » Elle comptait la laisser ici le temps de la période d’examens pour éviter les remarques de sa mère. Megan adressa un regard complice au Julliard et avait en même temps réussi à pallier préventivement toute demande de la part de Max par rapport à la guitare. A la place, il se leva pour l’embrasser à son tour ; il voulait lui montrer quelque chose. « Oui bien sûr. Je reste toute l’après-midi donc on a tout le temps que tu veux. » Répliqua-t-elle, sa curiosité piquée au vif.

_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Let me be the star to guide you home || Megan H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2544
POINTS : 4037
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Let me be the star to guide you home || Megan Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 47 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Let me be the star to guide you home || Megan Empty
MessageSujet: Re: Let me be the star to guide you home || Megan Let me be the star to guide you home || Megan EmptyMer 8 Jan - 23:39


All of the dreams you have
I have them too
And all of the songs I sing
I wrote for you

La communication n’a pas toujours été le fort des Julliard. Avant l’accident, si la relation de Megan et Max était déjà fusionnelle, ils parlaient peu de leurs peurs et de leurs angoisses. Si le producteur se refuse à partager les conséquences qu’ont pu avoir certaines d’entre elles avec sa fille, c’est uniquement pour ne pas lui faire du mal. Pour le reste, les incompréhensions qu’ils ont pu avoir parfois sont à peu près derrière eux. La période a été rude ; ils ont eu peur de se perdre, de tout perdre. Et cela les incite à partager plus, à se dire les choses. La chanson qu’a écrite Max participe un peu de cet état d’esprit. C’est aussi un moyen de dire à Megan que malgré tout, malgré leurs disputes et les errances, tout va mieux, et qu’il restera toujours à ses côtés. Quoiqu’il se passe, d’ailleurs, même s’ils ne sont pas toujours d’accord, et même si Meg suit des chemins que Max ne comprend pas toujours. Il n’a jamais voulu de la carrière de militaire ou de juriste que sa mère et son père voulaient lui fabriquer, et il comprend pas bien comment sa fille peut trouver un attrait à cela, elle qui est si libre et qui lui ressemble autant. Peut-être justement à cause de cet esprit de contradiction et de rébellion qui est propre aux Julliard ? Peu importe. Même si c’est dur à accepter, il le doit, sans quoi il deviendrait à son tour comme sa mère, autoritaire et un peu odieux. Donc il encourage Megan, même s’il ne comprend rien, avec enthousiasme. Ca ne l’empêche pas d’aimer l’avoir à ses côtés en studio ni de se réjouir de voir que sa fille partage avec lui l’amour de la musique. Clairement, ça vient de lui, moins de Judy.

Megan lui donne d’ailleurs les dernières nouvelles, lui disant que sa mère l’a déposée. « Ta mère était là ? Tu aurais du lui dire de passer prendre un café, ça fait longtemps qu’on n’a rien fait tous les trois. » Malgré le divorce, quand Megan était plus petite, Judith et Maximilian avaient toujours réussi à mettre de côté leurs différends d’adulte pour passer du temps avec leur fille. Les années aidant et leur petite princesse grandissant, ces moments s’étaient espacés. Parfois, Max regrette un peu, notamment au réveillon : il aimait bien emmener Meg voir les feux d’artifices du 31 décembre. Maintenant elle passait la soirée avec des amis, et il a parfois du mal avec cette distance. Même s’il est dans l’ordre des choses que les enfants grandissent, bien sûr. « Tu avances comme tu veux, même avec les fêtes ? » Demande-t-il distraitement en fermant quelques fenêtres sur l’écran de l’ordinateur, alors que sa fille a passé ses bras autour de son cou pour l’embrasser sur la joue. Megan peut facilement lui raconter la messe : comme il n’a aucune expérience des études, le DJ incline à croire tout ce que sa fille lui dit. Surtout, elle a toujours été bonne élève : pourquoi s’inquiéterait-il ? Le sujet de la musique le réveille beaucoup plus. « Hm, aujourd’hui oui. Pas hier, Ivy était là et j’avais une interview à Swansea. » Dans l’ensemble, oui, cependant, l’album avance bien et Max en est plutôt content.

Vu comme Meg a apprécié la guitare, il espère qu’il en sera de même pour la chanson. « Même pas un petit morceau ? Je ne saurais jamais comment elle sonne, alors ? » Il s’amuse, mais n’insiste pas, se demandant s’il n’y a pas autre chose. Il n’y a jamais réfléchi, mais c’est peut-être paralysant, de jouer face à son père quand on sait qu’il est musicien lui-même. Max repense aux premiers morceau qu’il a joué à son père à lui, pourtant simple trompettiste de fanfare militaire, et il essaie d’imaginer ce que peut se dire Megan. « Une prochaine fois, alors ? »

En attendant, c’est lui qui appréhende. Car c’est le moment de lancer le titre qu’il a écrit pour elle. « C’est une des chansons de l’album. Elle s’appelle Now that I found you. » Il lance la chanson. Effectivement l’une des plus joyeuses de l’album, délibéremment pop et entrainante, elle rassemble tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à l’album. Soutenue par une mélodie acoustique, renforcée par plusieurs guitares électriques entrainantes, la voix de Max brûle de sincérité. Le refrain, repris en chœur par les choristes – il faut qu’il songe à remercier Nate et Lula, le rendu est très bon – est chaleureux et émouvant, surtout après un solo de guitare dont le producteur est vraiment fier et un jeu de batterie montant en puissance. Quant aux paroles, elles traduisent ni plus ni plus ni moins que tout son amour pour Megan, et tout ce qu’il serait prêt à faire pour elle, peu importe les disputes, les désaccords, et tout ce qui a pu parfois les séparer. I'll be the branch that breaks your fall/If you need me, make the call/I'll be there/And I know it's late for lullabies/But the future's yours and mine/Now and forevermore. Le refrain est sans doute encore plus chargé d’émotion car il traduit toute la reconnaissance que peut avoir Max lorsqu’il voit que sa fille garde foi en lui malgré toutes ses erreurs. Now that I found you/I won't let go/Let my arms surround you/Now that I found you/I can lay down with my ghost.Et c’est sur une demande, presque une supplique, qui conclut la chanson. Now that I found you, don't go…

Max laisse la chanson s’éteindre, regardant avec appréhension sa fille, curieusement ému autant qu’il est attendri – dans le même état d’esprit que lorsqu’il a écrit cette chanson. « C’est pour toi, lil’ girl. » Il sourit, ose la regarder. « Joyeux Noël un peu retard. Tu aimes ? »

Spoiler:
 

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Let me be the star to guide you home || Megan 482748114:
 



Dernière édition par Max Julliard le Mer 15 Jan - 1:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megan Julliard
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Luke - Judith - Lula - Fredrik (2) - Max (2).


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy - Danny - Annif Lula - Max.
RAGOTS PARTAGÉS : 592
POINTS : 1015
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Let me be the star to guide you home || Megan Tumblr_inline_pgapwiWngb1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Let me be the star to guide you home || Megan Empty
MessageSujet: Re: Let me be the star to guide you home || Megan Let me be the star to guide you home || Megan EmptySam 11 Jan - 18:31

Cause every night, I lie in bed
The brightest colors fill my head
A million dreams are keeping me awake
For the world we're gonna make

Quand il apprit que Judith avait déposé sa fille, Max déplora qu’elle ne se soit pas éternisée pour partager un moment à trois. « Elle n’avait pas le temps de rester, elle devait aller rechercher Simon. » Son petit frère était chez des copains de classe ou de son sport. Megan n’avait pas cherché à en savoir plus. L’occasion de passer du temps tous ensemble avec ses parents se présenterait une autre fois. La jeune fille donna des nouvelles à son père et lui résuma ce qu’elle avait fait les jours précédents. « Pas vraiment. » L’étudiante lui cachait qu’elle ne révisait pas, cependant elle ne mentait pas sur les difficultés d’avancer dans la matière. Entre les soirées et les réveillons, elle devait récupérer et se lever tôt le matin n’était donc pas possible. « C’est toujours la période la plus compliquée pour s’y mettre… Tu vois tous les autres faire la fête, profiter de leurs congés, et nous, à l’université, on ne peut même pas prendre le temps de se reposer. » Alors qu’au mois de mai ou de juin, tout le monde se retrouvait dans le même bateau et devait étudier pour la fin de l’année. La brune n’avait pas encore la notion du monde du travail. De plus, Megan parlait de la torture des cours à un bourreau de travail qui ne s’arrêtait jamais. Max passait énormément de temps dans son studio ou à se plier en quatre pour d’autres artistes, il ne comptait pas ses heures mais il exerçait un travail qui était synonyme de passion pour lui. A l’école, certains cours désintéressaient la brune. Une partie de ses doutes résultaient du fait qu’elle n’arrivait pas à se projeter.

Heureusement, son père n’écouta que d’une oreille, concentré sur son ordinateur. De son côté, il avait partagé son temps entre le studio, Ivy et ses obligations professionnelles. Tout semblait très bien rouler entre eux. « Tu vas bientôt lui demander de vivre ici ? » S’inquiéta-t-elle abruptement et sans filtre. Son père avait toujours été un rapide, il ne perdait jamais de temps, alors forcément, elle se demandait quand les deux tourtereaux passeraient à l’étape supérieure. Depuis que Megan avait appris la vérité, elle se sentait mal à l’aise à cette simple évocation. « Rassure-moi, pas maintenant… » Elle ne pouvait pas empêcher son père de mener sa vie comme bon lui semblait mais Megan voulait d’abord être sûre qu’il n’y avait aucune raison de se méfier. La maison de son père était son refuge quand elle cherchait à fuir de chez elle (ou sa mère) et la simple idée que sa copine soit h24 dans la villa donnait à l’étudiante des raisons de croire qu’il ne voudrait peut-être plus voir sa fille aussi souvent… Cette inquiétude semblait stupide, cependant l’accident du producteur avait ravivé des angoisses insoupçonnées chez Megan dont la peur viscérale de le perdre ou de ne pas passer assez de temps avec lui quand il était à Tenby. Et ses craintes n’étaient pas si infondées puisqu’Ivy avait clairement exprimé son souhait d’éviter la famille du Julliard le plus possible. Jusqu’à présent, tout le monde avait trouvé un équilibre. Le couple se voyait quand Max était seul, mais si sa nouvelle copine venait vivre avec lui, la situation risquait à coup sûr de changer. Était-ce donc un projet dans un avenir proche ?

Max remarqua ensuite inévitablement la guitare dans la pièce alors que Megan trouva un énième prétexte pour ne pas jouer devant lui. Le pauvre, il allait finir par désespérer de l’entendre un jour. « Non, je ne crois pas que je pourrai jouer aujourd’hui. » Face à la réticence de sa fille, il n’insista pas. Elle se contenta d’hocher la tête positivement lorsqu’il lui proposa de lui donner un aperçu une prochaine fois. D’ici-là, la petite Julliard aurait tout le temps de trouver une nouvelle excuse. Pour l’heure, son père désirait lui montrer quelque chose. Elle s’installa à côté de lui alors qu’il lançait une chanson tout en lui donnant le titre. La mélodie s’envola dans la pièce, une mélodie où l’on entendait bien les différents instruments. Joyeuse et entrainante, elle captait l’oreille, du genre de musique qui restait facilement en tête. Le refrain était plutôt facile à retenir car Megan l’avait pratiquement mémorisé en fin de chanson. Malgré des paroles qui pouvaient leur correspondre, elle n’avait pas compris que son père avait écrit cette chanson pour elle. « Pour moi ? » S’exclama-t-elle, surprise, lorsque la musique s’acheva. Elle resta silencieuse un petit moment et se rappela les paroles de la chanson. Il l’avait écrite pour eux et en fait elle répondait exactement aux angoisses de Megan. Now that I found you, I won’t let go… « Oh papa ! Elle est trop bien ! » Reprit-elle, sincèrement émue et touchée, en étreignant à nouveau son père. Il y avait mis tout son cœur, à la fois dans la voix et dans la musique. Et elle l’aimait bien. « Est-ce que tu pourrais la remettre ? J’aimerai encore l’écouter. » Avec un nouveau regard sur la chanson cette fois, Megan n’allait pas bouder son plaisir.


_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Let me be the star to guide you home || Megan Empty
MessageSujet: Re: Let me be the star to guide you home || Megan Let me be the star to guide you home || Megan Empty

Revenir en haut Aller en bas

Let me be the star to guide you home || Megan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences-