AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Une ombre du passé || Penny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Emma Collins
Emma Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : loupiote
TON AVATAR : elle fanning
TES CRÉDITS : all souls
TA DISPONIBILITE RP : Présente, totalement dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 18
POINTS : 42
ARRIVÉE À TENBY : 20/12/2019
Une ombre du passé || Penny Tumblr_inline_nm9fazzxyb1rifr4k
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire, le coeur en vrac
PROFESSION : étudiante en littérature à l'université de Swansea

Une ombre du passé || Penny Empty
MessageSujet: Une ombre du passé || Penny Une ombre du passé || Penny EmptyMer 1 Jan - 18:59


Une ombre du passé
Emma & Penny Collins
Le cœur d’Emma battait à tout rompre alors qu’elle arpentait les rues d’une ville qu’elle ne connaissait pas encore, dans laquelle elle espérait bien pouvoir s’établir, sans toutefois avoir la certitude que cela pourrait être le cas. Dans le train qui l’avait amené ici, depuis Swansea, elle avait trouvé l’idée excellente, elle se disait que c’était le moment ou jamais de renouer avec sa grande sœur, mais maintenant qu’elle était quasiment devant le fait accompli, elle commençait à douter. Son cerveau lui intimait l’ordre de faire demi-tour, mais ses jambes continuaient d’avancer, indifférentes à ses injonctions. Où veux-tu aller, sinon ? La même phrase tournait en boucle dans son esprit, c’était peut-être pour cette raison qu’elle se retrouvait là, qu’elle avait si peur de trouver porte close. Parce qu’elle n’avait nulle part où aller, parce qu’elle ne connaissait plus personne dans ce bas monde, personne pour l’accueillir. Elle avait un peu d’argent, qui lui avait servi pour payer deux nuits dans un hôtel miteux de la ville, avant qu’elle ne trouve le courage de se payer un billet pour Tenby. Elle avait seulement laissé un papier griffonné sur la table de la cuisine pour sa mère, pour qu’elle ne s’inquiète pas (trop). Sa mère ne s’inquiéterait pas, de toute façon, elle avait trop à faire avec son compagnon actuel, compagnon qui n’avait d’ailleurs jamais aimé Emma. Celle-ci ne savait pas pourquoi il éprouvait tant de dégoût à son égard, elle le voyait grimacer dès qu’elle entrait dans la pièce, ses lèvres se retrousser furieusement, et alors elle savait qu’une remarque désobligeante ne tarderait pas à suivre. C’était toujours comme ça. Je pars, je ne reviendrai plus jamais. Ne me cherche pas. Peut-être que dans le fond, Emma espérait secrètement que sa mère se lancerait sur ses traces, comme une ultime preuve que celle-ci l’aimait, qu’elle s’inquiétait pour elle. Si seulement. Emma se raccrochait à cette pensée avec tant d’énergie que son cœur se serrait à lui faire mal, que sa gorge se nouait tant qu’elle peinait à respirer.

Mais c’était du passé, maintenant. Elle était partie avec simple sac sur le dos, dans lequel elle avait enfoui quelques vêtements, l’argent qui lui restait après ses nuits à l’hôtel (un argent volé à son beau-père, qui serait sûrement furieux en découvrant sa cachette à moitié vidée), et son petit ours en peluche préféré, une peluche que Penny lui avait offerte quand Emma était encore enfant. Cet ours, c’était tout ce qui lui restait, c’était son bien le plus précieux, à peu de choses près. La jeune femme baissa les yeux sur le papier qu’elle tenait dans sa main pour y lire encore une fois l’adresse de Penny. Cette adresse qu’Emma ne connaissait pas, elle n’y avait jamais mis les pieds, mais elle recevait parfois des cartes de sa sœur, qui lui disait qu’elle pourrait lui écrire à cette adresse. Lui écrire, seulement. Sans doute ne s’attendait-elle pas à la voir débarquer un beau jour, en plein hiver. Emma se demandait comment Penny réagirait, mais elle préférait ne pas y penser. Elle n’avait pas vu sa grande sœur depuis des années, elle était devenue comme une étrangère. Une famille explosée aux quatre vents, une blondinette laissée pour compte, abandonnée dans un univers décidément cruel, un monde qui ne voulait pas d’elle. Elle s’arrêta enfin, elle était à la bonne adresse. Une rue ordinaire, une maison ordinaire, comme toutes les autres de Victoria Street. Elle se mordilla la lèvre, eut envie de pleurer mais se ressaisit et avant de perdre tout courage, elle se dirigea en de grandes enjambées vers la porte, en espérant que Penny serait là. Si elle n’y était pas, Emma ignorait ce qu’elle ferait, elle n’avait pas envisagé cette possibilité. En fait, elle n’avait rien envisagé du tout. Elle prit une profonde inspiration et frappa trois coups. Faites qu’elle soit là. Ou au contraire, faites qu’elle n’y soit pas. Ainsi, Emma reprendrait sa route, partirait loin, définitivement.
janvier 2020
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Sur les rayons des bibliothèques
je vis un monde surgir de l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Penny Collins
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © permanent joy & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Abel - Emma
Une ombre du passé || Penny JfyI "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4907
POINTS : 5330
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...


Une ombre du passé || Penny Empty
MessageSujet: Re: Une ombre du passé || Penny Une ombre du passé || Penny EmptySam 4 Jan - 18:23

regret's and mistakes
they're memories made
who would have known how
bittersweet this would taste ?


« D’accord demain soir alors ? » Le téléphone coincé sous ton oreille, tu écoutes Stan t’expliquer qu’il ne pourra pas passer ce soir, te résignant à passer la soirée seule. Tu es légèrement déçue mais tu ne lui montres pas, raccrochant en lui soufflant des mots d’amour. Tant pis pour la soirée en amoureux, tu allais faire du pop-corn et tu allais mater un bon film pour une soirée cosy… Sauf qu’à peine, les préparatifs entamés pour celle-ci, trois coups retentissent à la porte. Les sourcils froncés, tu traverses le couloir pour aller ouvrir la porte, vraiment perplexe puisque tu n’attendais plus personne. Et en fait, tu n’attendais surtout pas la personne qui se trouve sur le seuil de ta porte. Tes yeux s'écarquillent et ta mâchoire se décroche presque quand tu découvres l’identité de ta visiteuse. Un fantôme de ton passé... Il te faut quelques secondes pour reprendre tes esprits, tant tu es choquée de la voir. « Emma…. » Souffles-tu, surprise, parvenant enfin à retrouver l’usage de ta voix. Tu regardes ta petite sœur, car c'est bien elle, sans savoir quoi dire. Cela faisait plusieurs années que tu ne l'avais pas vue mais tu l'avais reconnue tout de suite. L'adolescence avait beau avoir gommé ses traits d'enfants et l'avoir transformée en une jolie jeune femme, c'était bien Emma. Avec ses grands yeux limpides, cette expression calme mais pensive et cette beauté un peu froide que vous tenez toutes les deux de votre mère.... La surprise a du bon car elle t'empêche de te confronter aux autres émotions que le retour de cette petite sœur que tu as abandonnée, provoquent. Emma est vraiment la dernière personne que tu t'attendais à trouver sur le pas de ta porte. Au cours des dernières années, le lien entre vous était vraiment devenu ténu et tu ne savais même pas comment agir avec elle. Est-ce que tu devais la serrer dans tes bras ? L’embrasser ? Tu n’étais pas certaine qu’elle te laisse faire en fait…

Peut-être qu’elle est aussi indécise que toi car elle ne dit rien alors c'est à toi de combler les blancs. Tu profites donc d'avoir retrouvé l'usage de la parole pour poser LA question. « Qu'est-ce que tu fais là ? » Pourquoi après toutes ces années ? Sans même te prévenir ? Tu regardes un peu partout au dessus de l'épaule de la blondinette. « Est-ce que maman est avec toi ? » Demandes-tu, une once de panique dans la voix. Revoir Emma était une chose mais il était hors de question que tu reçoives la figure maternelle chez toi. Tu l'avais rayée pour toujours de ta vie. Toutefois, malgré ton inspection frénétique des alentours, tu ne la vois pas. Emma semble seule. Ce qui te fait pincer les lèvres.  « Emma... Tu es venue toute seule ici. Pourquoi ? C'est maman, elle ne va pas bien ? Qui t'a amenée ? » Tu n'arrêtes pas de la regarder comme si tu voulais imprimer une image d'elle sur ta rétine. La voir en chair et en os devant ta porte, ça te rappelle combien elle t'a manquée. Loin des yeux, loin du cœur. En général, tu essayais de ne pas penser à elle mais là... tu n'avais guère le choix. Ton examen te permet de te rendre compte qu'elle est pâle, qu'elle a l'air fatiguée, et pas forcément tirée à quatre épingles. Tes yeux se posent sur le sac à dos posé à ses pieds et un vague soupçon commence à naître dans ton esprit. Pourtant, tu ne dis rien, te rendant compte que ton accueil reste plutôt froid, voir suspicieux. Tu n'es pas la grande sœur de l'année, ce n'est pas un scoop. Tu essaies de te reprendre un peu. « Viens… Entre... Ne reste pas dehors. Il fait super froid. Tu pourras tout me raconter à l'intérieur. » Tu t'effaces pour la laisser entrer, notant son hésitation. Quelles que soient les raisons qui l'ont amenées ici, elle n'a certainement pas oublié sa colère contre toi. Ce qui a le don de t'inquiéter. Il doit vraiment se passer quelque chose pour qu'elle vienne à toi. Une fois la porte refermée derrière vous, tu continues de repousser encore un peu plus la culpabilité en t'activant autour d'elle pour ne pas croiser son regard.  « Tu veux quelque chose à boire ? A manger ? »

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  Une ombre du passé || Penny 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emma Collins
Emma Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : loupiote
TON AVATAR : elle fanning
TES CRÉDITS : all souls
TA DISPONIBILITE RP : Présente, totalement dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 18
POINTS : 42
ARRIVÉE À TENBY : 20/12/2019
Une ombre du passé || Penny Tumblr_inline_nm9fazzxyb1rifr4k
ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire, le coeur en vrac
PROFESSION : étudiante en littérature à l'université de Swansea

Une ombre du passé || Penny Empty
MessageSujet: Re: Une ombre du passé || Penny Une ombre du passé || Penny EmptyVen 10 Jan - 17:14


Une ombre du passé
Emma & Penny Collins
La porte s’ouvrit et l’espace d’une seconde, Emma espéra s’être trompée de maison. Peut-être que Penny n’habitait plus ici, ce serait tellement plus simple pour tout le monde, pour Emma comme pour sa grande sœur. Mais non, c’était bien Penny. Emma ne l’avait pas vue depuis des années et pourtant, elle aurait pu la reconnaître entre mille, elle n’avait pas changé – peut-être seulement semblait-elle plus adulte, forcément. Mais elle était belle, bon sang, elle l’avait toujours été, belle à couper le souffle comme elle avait pu le lire dans ses nombreux romans d’amour, belle à damner un ange. Là n’était pas le propos, évidemment, et quand Penny prononça son prénom, elle tenta de sourire, un sourire qui se transforma en un rictus douloureux. Emma, c’était son prénom. Au moins ne l’avait-elle pas oublié, devait-elle s’en réjouir ? « C’est pas pour les calendriers de la nouvelle année » lança-t-elle au hasard, sans réfléchir, alors que sa sœur lui demandait ce qu’elle faisait là. Maigre tentative pour faire de l’humour alors que la situation ne s’y prêtait absolument pas. ce qu’elle faisait là, c’était une bonne question. « Je passais dans le coin, je me suis dit... je me suis dit que j’allais m’arrêter » là encore, son sac à dos rendrait cette explication complètement peu crédible, mais quelle importance ? Elle ne se voyait pas lancer à sa grande sœur aimée/détestée qu’elle ne savait pas où aller, que Penny était sa dernière chance, elle ne voulait pas tout lui déballer d’un coup. Emma se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas fondre en larmes alors qu’elle mourait d’envie de le faire, parce qu’elle avait tant rêvé de ce moment qu’il lui semblait irréaliste, comme si ce n’était qu’une illusion. Parce qu’elle rêvait tant de serrer sa grande sœur dans ses bras et de lui dire combien elle lui avait manqué, mais elle se le refusait.

Tu es adulte, maintenant. Alors elle sourit. C’est elle qui est partie, pas toi. Alors elle dit « Non, non. Maman ne viendra pas. Mais elle te passe le bonjour » un mensonge de plus, Emma n’était plus à ça près – à voir comment Penny le prendrait, avec sérieux ou sarcasme. Leur mère n’était même pas au courant de sa présence ici, après tout ! Nouvelle grimace quand Penny lui demanda pourquoi elle était venue toute seule, si leur mère était malade, toujours leur mère. Comme si Emma ne pouvait pas vivre sans l’ombre de sa mère qui planait au-dessus d’elle, comme si mère et fille ne faisaient qu’un. « C’est pas elle, elle va bien. Enfin, elle va comme d’habitude » rajouta-t-elle, la gorge sèche. On ne pouvait pas dire que leur mère se portait à merveille, avec son attrait pour la boisson et pour les hommes, ce qui n’avait guère changé depuis l’enfance. Au contraire, cette caractéristique-là s’était exacerbée. Les deux sœurs étaient plantées l’une en face de l’autre et Emma se sentait de plus en plus gênée. Si seulement sa grande sœur avait l’idée de la prendre dans ses bras, de l’étreindre jusqu’à ce que mort s’ensuive pour qu’Emma comprenne qu’elle avait aussi manqué à sa grande sœur, mais ça ne vint pas. Penny était toujours figée dans l’embrasure de la porte, sur la défensive. Finalement, après une éternité, la blonde l’invita à entrer car il faisait particulièrement froid dehors. Emma hésita l’espace d’un instant. Ne rentre pas, ton cœur se brisera encore et encore, tu ne sais pas dans quoi tu t’engages. Mais elle chassa cette petite voix dans sa tête, son cœur était déjà dans un piteux état, comment pourrait-il souffrir davantage ? Elle sourit bravement et la suivit donc à l’intérieur, la démarche raide, les bras collés contre sa poitrine. « Un verre d’eau, je veux bien. Merci » demanda-t-elle seulement d’une voix basse. Elle n’aurait pas pu avaler quoi que ce soit, de toute manière, et son cœur battait à tout rompre tandis qu’elle réalisait qu’elle venait d’entrer chez sa grande sœur. Depuis des années, elle l’espérait. Depuis des années, elle le craignait. « Tu habites toute seule ? » demanda-t-elle avec une curiosité sincère. La première question qu’Emma posait spontanément, alors qu’elle n’avait fait que répondre à celles de sa sœur.    

janvier 2020
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Sur les rayons des bibliothèques
je vis un monde surgir de l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Penny Collins
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : © permanent joy & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Abel - Emma
Une ombre du passé || Penny JfyI "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4907
POINTS : 5330
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...


Une ombre du passé || Penny Empty
MessageSujet: Re: Une ombre du passé || Penny Une ombre du passé || Penny EmptyVen 17 Jan - 22:39

regret's and mistakes
they're memories made
who would have known how
bittersweet this would taste ?

« C’est pas pour les calendriers de la nouvelle année » Les premiers mots qui sortent de la bouche d’Emma. Une tentative d’humour probablement. Sauf que vu les circonstances, cette réplique s’apparente plutôt à une pique ironique et tombe à plat. De toute façon, elle ne sourit pas, Emma te regardant avec une mine sérieuse, pour ne pas dire triste. Elle n’a pas l’air d’aller bien et le peu de réponses qu’elle apporte à tes questions ne sont guère rassurantes, pour ne pas dire peu crédibles. « Je passais dans le coin, je me suis dit... je me suis dit que j’allais m’arrêter » Tu ne parviens pas à hocher la tête comme si cela avait du sens. « Tu connais des gens à Tenby ? » Demandes-tu, interloquée. Certes, Swansea, ce n’était pas le bout du monde, mais Tenby, c’était juste trop paumé. En général, personne « ne passait dans le coin. » . Vraiment tu ne comprenais pourquoi elle débarquait comme ça, à ta porte. Tu en viens même à soupçonner un coup fourré de la part de votre mère. C’était bien son genre d’utiliser ta petite sœur pour te piéger. Elle n’avait pas hésité à le faire pendant une bonne partie de votre enfance, jouant sur l’amour sincère que tu portais à l’innocente Emma pour te garder sous sa coupe. Tu avais peur que ça recommence aujourd’hui alors qu’abandonner cette dernière était la chose la plus difficile que tu n’avais jamais faite. Tu savais que cette fois, tu n’aurais pas la force de recommencer…

Heureusement, Emma dément vite l’implication éventuelle de votre figure maternelle. « Non, non. Maman ne viendra pas. Mais elle te passe le bonjour » Elle a un petit sourire en disant cela mais tu n’es pas dupe une seule seconde. « Tu n’es pas obligée de la couvrir, tu sais… Je sais que c’est hautement improbable qu’elle ait eu envie de me faire un petit coucou. Ce n’est pas le genre de la maison. » Pauvre Emma, qui avait passé l’essentiel de sa jeunesse à faire le tampon entre deux furies. Apparemment, elle n’avait pas perdu cette habitude... « C’est pas elle, elle va bien. Enfin, elle va comme d’habitude » Tu grimaces face à cette précision que tu peux aisément interpréter. « Tu vis toujours avec elle ? Tu n’es plus obligée maintenant que tu es majeure … » Tu crains qu’elle ne s’offusque de la question, car c’était comme si tu essayais de te mêler de sa vie alors que tu avais cessé d’en faire partie mais tu te le demandes quand même sincèrement. Après tu veux bien admettre que ce n’est pas très cool de ta part de la soumettre à un tel interrogatoire sur le pas de la porte alors qu’il fait si froid. Tu lui offres donc de rentrer à l’intérieur et tu ne manques pas de remarquer son hésitation face à ton invitation. Une réaction naturelle face à ton accueil peu chaleureux ? Même toi tu ne comprends pas ce que tu fais avec tes questions. Tu agissais comme un robot pragmatique, ne montrant que très peu d’émotions. Ce que tu n’arrivais pas à t’avouer, c’est que tu avais peur qu’elles te submergent…

Elle rentre quand même, acceptant un verre d’eau. Tu la conduis donc dans la cuisine et lui en sert un, essayant d’être un peu plus hospitalière. « Assieds- toi, je t’en prie… J’ai déjà mangé mais j’ai un reste de risotto si tu as faim… ça ne me gêne pas de le réchauffer… » Elle te demande ensuite avec curiosité si tu vis seule dans la maison. « Oui… Il n’y a que moi… J’ai trop de place mais j’ai arrêté d’enchaîner les colocs, c’était trop de tracas pour le peu d’apport. » Tu ne lui parles pas de Stan. Tu ne te sens pas de lui parler de la nouvelle vie que tu t’es construite loin d’elle après l’avoir laissée. Ça te paraît indécent alors que les choses sont si tendues et bizarres entre vous. D’ailleurs tu réalises rapidement que tu vas être obligée de mettre rapidement les pieds dans le plat sinon vous alliez vite tourner en rond avec les banalités. Tu prends donc ton courage à deux mains. « C’est tellement bizarre que tu sois dans ma cuisine… que tu sois là tout court. Enfin je suis contente que tu sois passée mais je suis tellement surprise. Je pensais que tu m’en voulais, comme tu ne répondais pas spécialement à mes cartes et tout… »


_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  Une ombre du passé || Penny 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Une ombre du passé || Penny Empty
MessageSujet: Re: Une ombre du passé || Penny Une ombre du passé || Penny Empty

Revenir en haut Aller en bas

Une ombre du passé || Penny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center :: Residences :: Victoria Street-