AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

I am aching now to let you in again + Meylirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
I am aching now to let you in again + Meylirs  Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


I am aching now to let you in again + Meylirs  Empty
MessageSujet: I am aching now to let you in again + Meylirs I am aching now to let you in again + Meylirs  EmptyMer 20 Nov - 20:08

Coming like a hurricane, I take it in real slow.
The world is spinning like a weathervane,
fragile and composed
I am breaking down again
I am aching now to let you in

Le froid devient mordant en cette fin d’après-midi de novembre et les rares touristes ayant eu le courage de se risquer à  une balade en mer n’ont pas poussé la témérité jusqu’à la faire sur le pont. Ce qui arrange bien Trystan. Aux commandes du bateau, seul dans la cabine de pilotage, il savoure quelques instants de tranquillité bien méritée sans que personne ne vienne lui casser les oreilles avec des questions sur la faune et la flore… C’est en fait sa sœur, Dylana, qui a récolté la tâche de s’occuper des passagers, massés bien au chaud dans la cabine vitrée du pont supérieur. Protégés des intempéries, ces derniers bénéficient tout de même d’une vue panoramique, ce qui leur permet de voir tous les décors bien au chaud… Ce bateau de tourisme avait coûté un bras au Meylir mais enfin, il commençait à le rentabiliser. En partie grâce à sa sœur, justement. Fidèle à la promesse qu’elle lui avait faite la dernière fois, sa cadette était venue l’aider de plus en plus souvent. Utilisant son expérience dans le tourisme et le voyage, elle avait repris toute la partie communication des sorties touristiques en mer que Trystan proposait pour arrondir ses fins de mois. Le changement avait été percutant. Les commentaires positifs avaient fusé de toute part, leur cote s’était envolée sur Trip Advisor… Il faut dire qu’entre le loup de mer bourru et la jeune femme dynamique et souriante, il n’y avait pas photo. Encore aujourd’hui, un bref coup d’œil permet au Meylir de voir que sa sœur est totalement dans son élément.

Cette impression se confirme quand le marin ramène le bateau au port à la fin de la visite. Il entend quelques commentaires enthousiasmes des touristes qui débarquent et les voient saluer Dylana avec un grand sourire sur les lèvres… Trystan n’allait pas le nier. Il était ravi de la tournure des évènements. Non seulement, grâce à l’aide de Dylana l’argent rentrait un peu plus et il pouvait un peu respirer auprès de ses créanciers mais en plus, les Meylir passaient plus de temps tous les deux. Le processus avait été long mais leurs rapports s’étaient enfin apaisés. Maintenant, ils se réhabituaient doucement l’un à l’autre, gommant doucement les rancœurs du passées. Pour le moment, ils étaient plus professionnels et courtois l’un envers l’autre, que réellement fraternels mais le temps commençait à faire son œuvre et de temps à autre, ils échangeaient une petite plaisanterie ou partageait un souvenir. Trystan était un homme têtu mais petit à petit, Dylana regagnait son respect, prouvant qu’elle n’avait pas menti lorsqu’elle avait parlé d’être là pour la famille. Elle l’impressionnait et enfin, il se sentait l’envie de faire un pas supplémentaire vers elle. Une fois le dernier touriste parti, il va donc la rejoindre sur le pont. " Ca a été ?" Demande t-il. La question rituelle de la fin de la journée. Le quota maximum de mots de Trystan en général. Mais pas aujourd'hui. En fait, il essaye même d'engager la conversation. « Je ne sais pas ce que tu fais à ces touristes mais ils ont l’air tellement enchantés de se geler pour regarder les falaises… Sérieusement, j’ai jamais eu autant de monde pour un mois de Novembre. Je croyais qu’on passerait une journée calme et il est presque 18h déjà ! C’est incroyable ! » Souffle t-il ébahi. Normalement, c’était le moment où ils descendaient tous les deux du bateau pour aller à l’entrepôt et partager les gains de l’après-midi mais Trystan choisit cette journée pour suivre l’impulsion qui le taraudait depuis quelques jours. « Tout ça pour dire qu’on a bien mérité une petite récompense ! J’ai de la bière en bas, tu en veux une ? » Première fois qu’il lui proposait de passer du temps ensemble sans motif professionnel. En espérant que ça ne foire pas.

_________________

my words sit heavy in my chest from years and years, returned at your account, disturbed from rest, of the love we lived, now learned
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - lux aeterna ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan (4)
A venir : Brendan.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2)

I am aching now to let you in again + Meylirs  Tumblr_plhi34TLQM1qmb4pvo10_250

Il paraît que :
I am aching now to let you in again + Meylirs  CuE54A3
RAGOTS PARTAGÉS : 664
POINTS : 2196
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
I am aching now to let you in again + Meylirs  Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.


I am aching now to let you in again + Meylirs  Empty
MessageSujet: Re: I am aching now to let you in again + Meylirs I am aching now to let you in again + Meylirs  EmptyDim 24 Nov - 22:38

I don't ever want to let you down
I don't ever want to leave this town
'Cause after all
I'm just the same as I was

Sur le pont supérieur, Dylana jouait la guide depuis la mer entre falaises asymétriques et vues à couper le souffle. Le froid perçant de novembre englobait le bateau. Assis au chaud sous les vitres, les passagers les plus intéressés écoutaient tantôt les informations ou posaient des questions à la brune. Des plus distraits préféraient focaliser leur attention uniquement sur l’extérieur tandis que d’autres luttaient contre le mal de mer. L’après-midi ressemblait aux précédentes. Depuis plusieurs semaines, les deux Meylir s’étaient arrangés pour travailler ensemble quand Trystan en avait terminé avec sa pêche matinale. En seconde moitié de journée, il prenait les commandes du bateau touristique pendant que la jeune femme gérait les touristes, une association qui fonctionnait bien car il pouvait ainsi accorder toute son attention au navire et fuir le côté social que Dylana maitrisait mieux pour avoir déjà travaillé dans le milieu du voyage. En dehors des explications sur le bateau, elle s’occupait de la communication et la publicité des sorties en mer, ce qui avait attiré un plus grand nombre de touristes que d’ordinaire en cette période de l’année. A l’aise, elle se plaisait de plus en plus dans ce travail. Parfois, elle jetait un regard en direction de son frère pour voir si tout se passait bien mais il gérait parfaitement son rôle.

A la fin de la visite, Trystan ramena le bateau à bon port et Dylana récolta des commentaires positifs lorsque les touristes descendirent du bateau. Les rapports entre le frère et la sœur s’étaient détendus et ils passaient de plus en plus de temps ensemble. La brune avait compris que les finances de l’entreprise n’étaient pas au meilleur point mais elle n’en parlait jamais au pêcheur. Elle évitait soigneusement les sujets sensibles et elle ne prenait généralement que son traditionnel café lorsqu’ils rentraient au port avant de repartir chez elle. Toutefois, la fin de la journée s’annonçait légèrement différente aujourd’hui. Lorsque le dernier touriste s’éloigna, Trystan s’approcha d’elle comme d’habitude et lui demanda comment avait été la journée. « Très bien. Le groupe était content de la sortie en mer. » Quand tout allait bien et que Dylana n’était pas en mode impulsive, son quota de mots ne dépassait pas celui de son frère. Jusqu’à ce que Trystan reprenne la parole pour louer son bagout. Il constatait une nette amélioration en termes de fréquentation touristique à cette époque de l’année. « Je ne sais pas non plus. J’ai peut-être un super pouvoir ou je suis trop charmante. » Un premier sourire étira ses lèvres. « J’aime bien leur parler de ces falaises… Le coin est magnifique, il mérite d’être vanté. Et pour l’affluence, c’est la magie de la pub sur les réseaux sociaux. Tu sais, cette autre planète dénommée Internet. Le bouche à oreille ne suffisait plus. » Dylana esquissa un nouveau sourire taquin, elle prenait plaisir à le charrier sur la façon dont il fuyait éperdument toute forme de technologie, sans virer dans la moquerie. C’était pourtant par ce biais qu’il pouvait attirer un peu plus de monde. Toutefois, la foule ne se bousculait pas non plus au portillon car Tenby restait une petite localité du Pays de Galles, pas une grande ville touristique. « Et toi ? La mer n’était pas trop agitée aujourd’hui. Personne n’a été complètement malade. »

Trystan offrit ensuite de partager une bière après cette journée de travail. Pendant un instant, Dylana considéra sa proposition. Tous ces moments qu’elle avait passé avec lui dernièrement par le biais du travail sur le bateau la projetèrent dans ceux partagés pendant leur enfance. Beaucoup d’entre eux résonnaient comme des souvenirs heureux entre chamailleries fraternelles et une complicité plus solide alors. Elle repensait à toutes les raisons qui la liaient à son frère et celles surtout qui l’avaient poussé à quitter Tenby. Les blessures du passé, leur rude mode de vie, la mort prématurée de leurs parents et tant d’autres événements qui l’avaient marquée. Dylana avait fini par ne plus se reconnaître à force. La petite fille sage et promise à un brillant avenir avait trouvé dans ses voyages et ses fêtes, un moyen extérieur d’échapper à sa souffrance, une souffrance qu’elle ne savait pas exprimer en mots suffisamment forts. Combler l’absence et le manque par l’envie de remplir sa vie autrement. Jusqu’au jour où elle s’était rendu compte qu’elle avait renoncé à l’essentiel pour un monde superficiel. Et aussi indépendante qu’elle était devenue, Dylana avait ressenti le besoin de revenir et de reconstruire ce qu’elle avait détruit, parce qu’elle ne s’était plus sentie à sa place nulle part depuis longtemps. Trystan réussissait progressivement et involontairement à lui faire oublier les blessures profondes. A la vérité, si elle en avait la volonté, elle pouvait désormais trouver la force de rester un moment à ses côtés. De rétablir ce qui existait avant. De retrouver son frère. La seule famille proche qui lui restait. « Oh oui ! Volontiers. Toujours partante pour une bière ! » Debout près de la sortie du bateau, elle revint sur ses pas et rejoignit Trystan.

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan Meylir
Trystan Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : blood eagle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (3/3)

RAGOTS PARTAGÉS : 1068
POINTS : 2502
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017
I am aching now to let you in again + Meylirs  Tumblr_p3xlgm4TAo1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Il a retrouvé l'amour de sa vie et ne parvient toujours pas à croire en sa chance.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : On dirait qu'il se reprend doucement mais sûrement... Il était temps, il commençait vraiment à ressembler à une épave... Je me demande ce qui motive cette reprise en main cela dit...


I am aching now to let you in again + Meylirs  Empty
MessageSujet: Re: I am aching now to let you in again + Meylirs I am aching now to let you in again + Meylirs  EmptyDim 1 Déc - 18:46

Coming like a hurricane, I take it in real slow.
The world is spinning like a weathervane,
fragile and composed
I am breaking down again
I am aching now to let you in

Dylana confirme à Trystan que le groupe du jour était très satisfait de sa sortie. Les compliments de son frère font ensuite naître un sourire espiègle sur le visage de la brunette. « Je ne sais pas non plus. J’ai peut-être un super pouvoir ou je suis trop charmante. » Le marin a un fin sourire aussi face à cette réponse. Quand il le fallait, il ne manquait pas d’humour et ces derniers temps, plus que jamais, Fiona avait réveillé ce trait de caractère en lui. « Tu es aussi la personne la plus rapide pour prendre la grosses tête. » Dit-il en la taquinant légèrement. Il y avait peu de chance pour qu’elle en prenne ombrage vu qu’elle était en train de faire exactement pareil. Parce que si dans un premier temps, elle explique son succès en disant qu’il était facile de vanter un coin aussi magnifique que le leur, elle ajoute ensuite que la magie d’Internet et des réseaux sociaux n’était pas étrangère à leur succès grandissant, lui rappelant quel homme des cavernes il était. Il a une mine purement dégoûtée pour toute réponse. « Je préfère rester seul et méconnu que perdre mon âme en m’inscrivant sur une de ces merdes de réseaux sociaux. Ça rend les gens encore plus stupides qu’ils ne le sont déjà. Voilà bien la seule planète que je n’ai pas envie d’explorer. » Dit-il avec autant de véhémence que de conviction. Tenby avait beau être un peu préservée, cette ère virtuelle dans laquelle ils étaient en train de rentrer lui faisait froid le dos et il ne voulait surtout pas y prendre part. Cependant, vu la fragilité de sa relation avec sa sœur et tous les efforts qu’elle était en train de faire, il se reprend vite, s’adoucissant pour qu’elle comprenne bien que ce n’était pas à elle qu’il s’en prenait. « Enfin, je dois reconnaître que tu as fais des miracles en quelques semaines, alors je suppose que tu as raison sur l’intérêt d’Internet. Au moins sur le plan professionnel. C’est une bonne chose pour moi de t’avoir du coup. On a au moins une personne ouverte d’esprit et moderne à bord et on peut évoluer un peu. D’ailleurs, si tu as d’autres idées, tu peux m’en parler… »

Après tout, elle avait largement prouvé qu’il y avait de l’intérêt à écouter les suggestions et à ne pas être totalement braqué sur toute forme de changement. Si elle le souhaitait, elle avait bien mérité de pouvoir s’investir plus… Dylana lui demande ensuite comment lui avait ressenti la virée du jour. « Et toi ? La mer n’était pas trop agitée aujourd’hui. Personne n’a été complètement malade. » Pour un coup, ils étaient sur la même longueur d’onde, essayant tous les deux de prolonger la conversation d’une manière ou d’une autre. « C’est sûr que ça a dû te paraître calme par rapport à la première fois que je t’ai faite remonter sur un bateau. » Dit-il en faisant allusion à la tempête qu’ils avaient traversée ensembles, épreuve qui avait en quelque sorte marquée le début de leur renaissance. « Mais oui, ça a été agréable pour moi aussi. Tant que je ne dois pas parler aux gens, c’est toujours cool pour moi de prendre la mer et de naviguer… » Par la suite, et à la plus grande satisfaction du Meylir, sa sœur accepte de boire une bière avec lui et ils s’empressent de quitter le pont pour retourner dans la cabine, bien au chaud. Trystan pousse le chauffage au maximum et sort deux canettes d’une glacière glissée sous la banquette. Il les décapsule et en tend une à sa cadette. Il tend aussi la sienne en sa direction pour qu’ils puissent trinquer. « A notre succès grandissant… Et à notre association. » Il ajoute le deuxième toast après une brève hésitation, ayant peur d’en faire trop. Parce que pour lui, reconnaître le bienfondé de leur association était quasiment une déclaration d’amour. Très subtile, certes, mais s’en était une quand même… Il avait été si fermé à son retour, si réticent à l’idée de bosser avec elle ou même de passer du temps avec elle… Et maintenant, il était content d’avoir eu tort. Perdu dans ces pensées, il a laissé un petit silence s’installer mais il finit par le briser. « Alors comment va la vie pour toi en ce moment ? » Demande t-il en reportant son attention sur elle.

_________________

my words sit heavy in my chest from years and years, returned at your account, disturbed from rest, of the love we lived, now learned
Revenir en haut Aller en bas
Dylana Meylir
Dylana Meylir
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa, Lexia & Keelin
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - lux aeterna ; signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan (4)
A venir : Brendan.

Terminé : Yevgenyia - Ainhoa - Trystan - Noah (1) - (Noah (2)) - Evan - Trystan (2) - Brendan - Ainhoa (2) - Max - Anniversaire Max - Trystan (3) - (Evan (2)) - (Dimka) - Liam - Annif Lula - Liam rdv enchère (2)

I am aching now to let you in again + Meylirs  Tumblr_plhi34TLQM1qmb4pvo10_250

Il paraît que :
I am aching now to let you in again + Meylirs  CuE54A3
RAGOTS PARTAGÉS : 664
POINTS : 2196
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016
I am aching now to let you in again + Meylirs  Tumblr_inline_np0k501Lta1tuh1ni_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : Le coeur s'est brisé une fois de trop, elle ne veut plus en entendre parler actuellement
PROFESSION : Travaille avec son frère depuis peu, gère l'aspect touristique de l'entreprise
REPUTATION : Il semblerait qu'elle se soit décidée à rester après ce retour fracassant. Etonnant pour cet électron libre qui ne tient pas en place.


I am aching now to let you in again + Meylirs  Empty
MessageSujet: Re: I am aching now to let you in again + Meylirs I am aching now to let you in again + Meylirs  EmptyDim 8 Déc - 17:29

I don't ever want to let you down
I don't ever want to leave this town
'Cause after all
I'm just the same as I was

Un rire s’échappa des lèvres de Dylana lorsque son frère afficha une mine de répulsion à la simple évocation d’Internet. Trystan fuyait les technologies comme d’autres avaient la phobie des araignées. Libre à lui de vivre éloigné de la modernité si tel était son choix, cependant les nouvelles technologies représentaient bien des choses en termes de progrès, notamment de nouveaux canaux de publicité et de communication. En revanche, l’utilisation que l’on en faisait était une autre matière de discussion. « Comme dans beaucoup de cas, l’outil n’est pas le problème. Tout dépend ce que l’on en fait surtout. C’est la même chose avec les avancées scientifiques : tu peux trouver un remède pour traiter une maladie incurable ou annihiler toute une tranche de la population par une infection. Chaque découverte a ses bons et ses mauvais côtés. » Aussi entière que son frère quand il s’agissait de défendre ses convictions, Dylana s’enflammait toujours vite dans des débats qui l’intéressaient. Néanmoins, ce n’était ni le lieu ni le moment d’entrer dans tous les aspects de cette thématique. De plus, Trystan reconnut l’utilité de la publicité sur le plan professionnel car la fréquentation touristique avait effectivement augmenté. Il salua l’ouverture d’esprit de sa sœur car l’entreprise évoluait un peu sur le plan de la modernité et l’invita à suggérer d’autres idées si elle en avait. Cette proposition la surprit car son frère aimait en général mener sa barque comme il l’entendait mais elle soulignait surtout qu’il l’intégrait petit à petit dans l’affaire familiale comme une entité. Elle prit bonne note de cette avancée incroyable entre eux qui la toucha mais elle ne voulait pas en faire trop alors elle se concentra sur le sujet qui les occupait. « Merci... Je suis contente si tu as ressenti un changement dans le sens positif. Malheureusement, nous vivons dans une ère où si nous ne suivons pas le mouvement – certaines avancées – nous ne pouvons pas survivre. Tu n’es pas le seul à proposer des tours de la région en bateau et la concurrence peut vite devenir rude. Ce qu’il faudrait, c’est réussir à séduire des personnes qui font partie de critiques ou de livre-guide touristiques pour que tu sois recommandé et que les touristes du coin viennent se bousculer au portillon. Le nombre de gens qui se baladent avec un livre de la région sous la main est impressionnant… » La brune poursuivit sur sa lancée puisque Trystan l’avait incitée à évoquer d’autres idées. Ses sorties en mer étaient déjà bien car les touristes pouvaient se forger une belle idée des paysages du littoral et ressortaient contents du bateau mais il manquait ce petit truc en plus qui rendrait les balades vraiment exceptionnelles. « Nous avons la chance de naviguer dans le parc national côtier du Pembrokeshire. Ce qu’il faudrait c’est un truc spécial aussi pendant le tour. La visite d’un coin magnifique et reculé, trouver un endroit où l’on peut observer des animaux marins comme les baleines, les phoques ou les oiseaux de mers, la vue sur des vestiges uniquement par la mer… Le genre de lieux qui doivent rester préservés… Tu vois, il faudrait un truc uniquement accessible en bateau, peut-être même par une autorisation spéciale des autorités de la région par exemple… Ce qui te rendrait incontournable. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ou si ça te donne une idée susceptible de correspondre à ma description. » Marin aguerri de la région, Trystan connaissait les moindres coins et recoins du parc national. De plus, il avait la confiance des autorités locales alors pourquoi ne pas l’envisager à court terme.

Le duo Meylir évoqua ensuite la visite du jour. Trystan était satisfait des conditions météorologiques bien plus paisibles que le jour de la tempête. « Oui c’est le jour et la nuit entre la première fois et aujourd’hui. » Le pêcheur avait apprécié la virée en mer car il ne devait se préoccuper que du bateau et pas se concentrer à parler aux gens, ce qu’il fuyait plus que tout. Ce trait de caractère de Trystan ne se révélait pas le plus avantageux pour devenir guide touristique… Il préférait la solitude des pêches matinales aux blablas des balades. Chaque Meylir avait donc trouvé dans la dynamique de ces dernières semaines un rôle qui lui collait bien à la peau puisque Dylana était plus à l’aise dans celui de l’accompagnatrice que dans la navigation. Sur cet échange, elle accepta ensuite l’invitation de son frère et le suivit dans la cabine pour s’y poser confortablement au chaud. La brune attrapa la bière tendue par le capitaine du navire et elle trinqua avec lui, surprise par le choix de ses mots. Notre association. Trystan venait de la déstabiliser royalement. Il lui adressait la plus belle déclaration. Travailler ensemble et être plus souvent en contact semblaient déclencher des ouvertures inattendues entre eux. « Wow… Eh bien oui ! A tout ça et à nous. » Répondit-elle alors d’un ton enjoué. La jeune femme n’avait pas envie se poser des questions ou de revenir là-dessus. Dylana n’aurait pas non plus étreint son frère même si l’envie lui en avait parcouru l’esprit car Les Meylir n’avaient jamais été très démonstratifs entre eux et surtout elle restait prudente avec lui. En effet, tout pouvait tellement vite dérailler entre eux qu’elle ne faisait pratiquement jamais de pas vers lui. Ses actes se révélaient plus parlants qu’elle : elle était restée et travaillait auprès de lui avec la volonté de réparer leur lien. « Je trouve qu’on a réussi à trouver un bon équilibre. »

Dylana but une gorgée de sa bière et lança ensuite une autre question professionnelle. « A ce propos, tu n’as toujours pas retrouvé quelqu’un pour t’accompagner à la pêche ? » Evan était tellement accaparé par sa fille qu’il avait arrêté d’aider son frère depuis un bon moment. Il reviendrait peut-être un jour mais ce n’était pas prévu prochainement. Loin dans l’esprit de la jeune femme de se proposer, ce mode de vie n’était absolument pas fait pour elle : trop rude et trop contraignant. Si elle avait exceptionnellement aidé Trystan l’autre fois, elle ne souhaitait pas réitérer l’expérience quotidiennement. Il avait peut-être trouvé un marin depuis lors. Après le thème du travail, un petit silence s’ensuivit que le Meylir brisa en demandant à la brune comment se passait sa vie en ce moment. Depuis qu’ils ne se disputaient plus, le frère et la sœur n’avaient plus évoqué des aspects de leur vie privée et leur conversation se résumait généralement à ce qui se passait sur le bateau. C’est pourquoi elle ne savait même pas ce qu’elle pouvait bien lui raconter tellement il était à mille lieux de connaitre sa vie d’aujourd’hui. « Bien. C’est un peu vide à la maison depuis qu’Ainhoa est partie à la recherche de réponses sur son mari mais elle a dit que je pouvais rester et elle m’a laissé son chien alors c’est cool. La vie de citadine, ça change. Tu as eu de ses nouvelles récemment ? » La jeune femme ne remercierait jamais assez sa cousine de son hospitalité grâce à laquelle elle pouvait se dépanner pour le moment, le temps de se dépatouiller suffisamment. Et puis, Dylana jouait aux dog-sitters donc tout le monde y trouvait son compte. En revanche, la brune restait toujours très vague sur le reste de sa vie. Ainhoa était le plus gros point commun qui lui restait avec Trystan. C’était connu : converser n’était pas la compétence la plus innée des Meylir. « Et toi, en dehors de la pêche ? »

_________________

Home sweet home
Do not open memories. ▬ I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss, I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


I am aching now to let you in again + Meylirs  Empty
MessageSujet: Re: I am aching now to let you in again + Meylirs I am aching now to let you in again + Meylirs  Empty

Revenir en haut Aller en bas

I am aching now to let you in again + Meylirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: I fell in love at the seaside :: Tenby harbour-