AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
✿ Bienvenue sur Whispers Down The Lane ! L’intrigue du forum se situe à Tenby, village gallois où il fait bon vivre et où les rumeurs font le délice des habitants. Ne vous fiez pas aux apparences : ici, tout le monde est bienvenu ! L’esprit du forum, c’est convivialité, détente, et un peu de drama ! Nous acceptons tous les personnages, et n’exigeons aucun minimum de rp par mois. On attend plus que vous !
Tenby, juin 202010°C/25°C Le Printemps s’est bien installé sur le village. S’il ne fait pas encore assez beau pour se baigner, les averses se font un peu plus rares et la plage est très agréable pour une promenade, alors que les températures montent en flèche et que quelques vacanciers arrivent pour profiter des beaux jours qui s’installent.
✿ Avez-vous entendu ? Il y a beaucoup de nouvelles têtes en ville. C’est bien que le village attire, mais j’ai l’impression que nos nouvelles arrivantes ont toutes des secrets à cacher…Étrange, non ? Il ne faudrait pas que cela perturbe Tenby ! Nous sommes un village respectable, nous. En tout cas, c’est très mystérieux, et j’ai hâte de connaitre votre opinion sur ces charmantes jeunes femmes… Venez donner votre avis ici.

Partagez

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lula Landry

TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, lenny, alex & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : © bambi eyes (avatar) & myself, wifey (gifs) & anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Sam - Liam - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 1060
POINTS : 2782
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 66b2d3c42b8bdac02f75dac4c177a3e159f27132
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed but Sam has won hers
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.
REPUTATION : c'est une tornade, une fauteuse de troubles, toujours au cœur des rumeurs... là justement, il paraît qu'elle a une liaison avec son garde du corps...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptyLun 14 Oct - 20:14

Don't stop me now
I don't want to stop at all
I'm a rocket ship on my way to Mars
On a collision course
I am a satellite I'm out of control


« LULA, NON MAIS TU PEUX ME DIRE CE QUE TU FOUS ?! TU ES EN DIRECT DANS 5 MINUTES, MERDE !»  C’est très légitimement que l’agent de Lula s’était mis en rogne en poussant la porte de sa loge. Avachie en sous-vêtement dans le moelleux canapé de cette dernière, un verre de whisky dans les mains, la rock-star n’est absolument pas prête. « Je t’ai dit que j’avais pas envie de la faire cette putain d’interview… De toute façon, vous avez pas besoin de moi, l’autre diva là, va voler toute l’attention. » Marmonne t-elle pour toute réponse, l’élocution un peu pâteuse. La bouteille de Glenfiddich était finalement descendue un peu plus vite que prévu… Cependant, l’agent de la Landry est habitué à ses caprices et ne prend pas cette réponse comme une fin de non recevoir. Il tempête, invoque les poursuites juridiques, le bien-être et l’image du groupe, la rupture de contrat et tout ce qu’il peut trouver jusqu’à ce qu’elle accepte d’aller s’habiller et d’aller faire la belle sur scène… Lorsqu’il claque la porte, Lula se relève avec difficulté, la démarche hésitante, cherchant sa robe et ses chaussures. Elle finit par repérer un amas de tissu sur un cintre et fonce dessus. Car il ne lui restait vraiment plus longtemps pour s’habiller… Hélas, la coupe du vêtement est vraiment compliquée. Des bretelles multiples, des trous partout, une doublure… Si bien qu’elle a aucune idée de par quel sens mettre cette robe sophistiquée et où était l’endroit et l’envers… « UNE MINUTE LULA ! MAGNE TOI ! » Crie son agent à travers la porte… Ça lui apprendrait à esquiver les essayages… Tant pis, plus le temps de tergiverser, elle enfile la robe tant bien que mal passant tête et bras dans les premiers trous qui se présentent, se juche sur la paire de talons vertigineux et s’élance en dehors de la loge.

Sans cérémonie, son agent la pousse en avant, et elle se retrouve encadrée de Liam et de Nate, qui ont l’air d’être sortis de leurs loges respectives bien plus rapidement qu’elle. Elle soupire, sentant déjà la désapprobation de Nate arriver. Et puis merde, Il y avait quelque chose de vraiment déconnant avec sa robe. Elle la serrait à certains endroits mais avait l’air bien trop lâche à d’autres… La métisse tire sur cette dernière, essayant de l’ajuster loin de se douter qu’elle l’a en fait mise à l’envers et que ça se voit parfaitement de  l’extérieur. De toute façon son attention est détournée par le look de ses costars. « Woah mais vous êtes beaux ! Comment ça se fait que vous ayez une meilleure costumière que moi ? Nate tu ressembles à Macron ! » Souffle t-elle avec un brin de jalousie. C’était pas juste. Parce qu’elle était la fille de la bande, elle se tapait le truc méga échancré et inconfortable ? Alors que Nate et Liam étaient juste… élégants ? Elle n’a toutefois pas le temps d’y réfléchir plus longtemps. Le signal est lancé et ils doivent tous les trois s’avancer dans la lumière. Lula vacille un peu sur ses hauts talons et est obligée de se raccrocher aux bras des garçons. Enfin, au moins, quand ils arrivent sous le feu des projecteurs, ils présentent un front uni. Lula essaye de faire bonne figure mais de toute façon, c’est Nate le leader et c’est sur lui que va se porter l’attention en tout premier. Elle salue donc la foule avec un grand sourire, puis l’animateur même si son esprit est ailleurs. Elle ne remarque donc pas qu’il la fixe d’un air embarrassé… Il reste toutefois professionnel, félicitant le groupe pour l’excellente tournée qu’ils viennent de faire et posant des questions plutôt pertinentes auxquelles Nate se fait une joie de répondre. Liam le complète et tous les deux forment un duo assez charmant.

Mais le tour de Lula finit par arriver, elle ne peut pas rester silencieuse éternellement, et la première question que lui adresse directement le journaliste est plutôt orientée. « Lula, on peut dire que vous avez apporté une véritable touche de fraîcheur dans le groupe… Et d’originalité aussi. Dites-nous en un peu plus sur vous, s’il vous plaît… Je crois qu’on meurt tous d’envie de connaître la femme qui se cache derrière ce choix de tenue… audacieux. » Il y a un sous-entendu là-dessous. Et en d’autres circonstances, Lula essaierait de le saisir mais là, elle a juste l’impression que son cerveau s’enfonce dans une brume de plus en plus épaisse. « Oh tu sais… J’essaie juste d’être moi-même… De ne pas avoir peur de l’image que je renvoie.  Quand tu prends confiance en la confiance tu deviens confiant*. Forcément… Après, je ne sais pas si on peut dire que je suis originale. Quoique… Tu sais selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon quoi** Est-ce que je suis la cinquième personne, je ne sais pas… ça pourrait très bien être le type à ma droite aussi, je l’ai déjà vu faire des trucs bizarres… » Dit-elle en balançant un coup de coude joueur à Liam et en essayant d’attirer l’attention sur lui.

* JCVD
** JCVD again

_________________

Lula's Boys  don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 482748114 : The best thing to hold onto in life is each other. Being deeply loved by someone gives you strength, while loving someone deeply gives you courage.•• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Wilson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Liam C. Wilson

TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : sam, daniel et erin.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : schysophrenic & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo. (lily, lula)
RAGOTS PARTAGÉS : 843
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 4ff04e3e3fd649f09e121b521df3fe916ce08ab1
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans (14/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : ah ces rocks stars. celui là semble être le normal de la bande, mais j'attends encore le jour où il me prouvera le contraire.

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptyJeu 17 Oct - 0:41


the unamed
cause we all just wanna be big rockstars
and live in hilltop houses, drivin' fifteen cars
the girls come easy and the drugs come cheap
we'll all stay skinny 'cause we just won't eat


J'attache les derniers boutons de ma chemise, enfile ma veste et chipote une nouvelle fois à mes cheveux, insatisfait. Il fait calme dans ma loge et je préfère ça avant une interview, ça remet les idées en place. Je suis simplement dérangé de temps à autre mais rien de bien grave, mis à part là, tout de suite. On me prévient qu'il nous reste exactement huit minutes avant de rentrer et on se demande ce qui arrive à Lula, enfermée dans sa loge sans un mot. Je suis son colloc, pas son babysitter. Ce qu'ils ont parfois tendance à oublier. Je vieille sur mes deux copains mais je ne peux pas être sur leur dos à longueur de temps, ils sont adultes. Je souffle un coup. Elle est comme ça ... Elle fait tout à la dernière minute mais elle gère, c'est pas nouveau. Alors on se calme. Je comprends le stress, c'est vrai. Si on promets un groupe, on s'attend à ce qu'ils arrivent ensemble à l'interview. J'ai rassuré l'équipe mais au fond de moi, je priais pour qu'elle fasse exactement ce que j'ai dis ; un pour ne pas avoir l'air con, l'autre parce que je n'ai pas envie qu'on lui tombe dessus. Mais elle est là, en chair et os et ... Avec un style vestimentaire bien particulier. Je l'observe longuement, me demande comment elle s'est débrouillée pour se retrouver comme ça. Parce que je suis bien plus séduisant que vous deux réunis. répondais-je assez vite, histoire de détendre un peu l'atmosphère. La pauvre, elle a réellement l'air dépitée. C'est difficile d'être une femme, j'en ai encore la preuve avec cette garde robe. Promis, on inverse la prochaine fois. ajoutais-je en plantant un baiser sur sa joue, sachant que la Landry n'est pas vraiment fan. Pas le temps d'aller plus, on s'approche du moment fatidique. Bonne merde les gars. Tout se passera bien.

Il n'y a pas grand chose de bon qui ressort de ce début, ce qui annonce que cette interview sera un peu plus compliquée. J'ai l'impression d'avoir tout sur le dos parce que mon meilleur ami sera partagé entre s'énerver à cause de notre guitariste et se mettre en avant par plaisir et pour faire oublier le reste. Calmer le jeu semble être le mot d'ordre tandis que le signal est lancé et que nous, nous nous lancons vers la lumière. Je sens Lula s'appuyer sur moi et remarque qu'elle le fait également sur Nate. Pas terrible, mais ça réussit à nous faire passer pour le groupe le plus uni du monde qui même en interview, ressent le besoin de rentrer ensemble. On s'installe sur les sièges et le type commence : des félicitations pour l'album, pour la tournée et le blabla habituel. Nate répond avec aise et j'ajoute quelques mots de temps en temps. Ces deux là, ils font partie de la famille et c'est pour ça que ça marche si bien ... glissais-je entre deux questions, entre deux phrases. Je ne sais pas si c'est leur cas mais ces deux là, ils sont devenus la prunelle de mes yeux. Je n'arrive pas à m'imaginer dans un groupe où ils ne sont pas, même si je remplacerais de temps en temps la vanité de mon cher ami ou encore le côté borné de la jeune femme ... Mais ils sont ce qu'ils sont et c'est ce que je me dis quand le journaliste finit par interroger Lula, silencieuse jusqu'ici. Je déglutis difficile, stressé. Vilaine, tu vas m'obliger à raconter mes bêtises. dis-je en lui rendant son coup de coude. Je souris largement pour rassurer, mais je n'ai nullement envie de me lancer dans de vieilles histoires même si c'est pour qu'on l'oublie. Espérons que je sois assez doué en improvisation. Ignorez ce qu'elle raconte, cette folle est dans un de ses bons jours. Je rigole joyeusement, tout le monde me suit. Ca dure quelques secondes et je toussote un peu avant de reprendre ; j'ai compris son sous entendu à ce fourbe, je ne sais pas ce qu'il cherche avec sa question. Ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle est unique. Elle ne s'est pas contentée d'arriver dans le groupe en disant je suis la fille de, faites moi de la place. Elle a fait ses preuves, elle a amené la fraicheur dont on avait besoin, et elle s'en fou de ne pas ressembler aux autres. ajoutais-je en lui pincant affectueusement la joue. Un point pour Liam, quelques uns pour the unamed. Pour le reste, pas besoin de vous nommer un seul bizarre, je crois que nous avons atteint chacun un fameux niveau. finis-je par dire, faisant rire à nouveau tout le monde. Lula m'en devra une, et une grande.


AVENGEDINCHAINS

_________________

head in the dust ♒︎ Love is the voice under all silences, the hope which has no opposite in fear; the strength so strong mere force is feebleness: the truth more first than sun, more last than star.
©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptyJeu 2 Jan - 23:10

Don't be a drag,
Just be a queen.


« Bon sang, je ne sais pas comment tu fais pour vivre avec ça. » Sans surprise, Liam sait que je désigne Lula. Une part de moi souhaite que la jeune femme ne se pointe pas pour que nous puissions lui mettre des avocats au cul, mais de l'autre côté, je ne veux pas que le groupe en pâtisse à cause de ses simagrée. Je serre les dents et elle débarque dans un état qui ne m'étonne plus vraiment, mais qui m'agace particulièrement, comme d'habitude. Je reste de marbre face à sa réflexion, mais un coup d'oeil plus attentif à sa robe me force à froncer les sourcils, dubitatif. « Mais qu'est-ce que… » Pas le temps d'en dire plus sur le désastre de sa robe Valentino, nous devons avancer sur le devant de la scène et j'adopte ma position de leader favorite pour entamer la marche. J'aimerais même marcher avec un peu d'avance, mais je suis retenu par Lula qui attrape mon bras et qui semble avoir besoin d'aide pour se maintenir debout. Et merde. En plus de dénigrer une robe de créateur, elle est bourrée ? Je me fais violence pour sourire devant les projecteurs et je salue le présentateur et la foule naturellement.

L'interview aurait pu se passer plus mal, mais elle aurait aussi très bien pu mieux se passer, car clairement, c'est une chance que Liam soit présent pour sauver Lula de l'embarras dans lequel elle nous plonge doucement, mais sûrement. Je déglutis, rêve d'une clope ou d'un verre, mais ne laisse rien transparaître car nous devons être unis devant les caméras. C'est difficile de se contenir, surtout quand j'entends Liam dire que Lula n'est pas une fille de… - non… Bien sûr, elle est aussi l'ex-femme de… - A-t-elle réellement apporté de la fraicheur au groupe ? Je suppose, étant donné que la guitariste a remplacé la présence féminine du groupe qui auparavant était ma petite-amie. C'est certain que la dynamique a changé le jour où Lula est arrivée. En tout cas, ses paroles respirent tout l'inverse de la fraicheur, ça, c'est sûr. Je l'écoute et j'ai parfois du mal à garder la mine sérieuse. Je préfère hocher la tête, dubitatif, tout en pensant qu'elle a dû prendre de la très bonne drogue la nuit dernière. Egoïste comme elle est, elle n'a même pas pensé à partager. « Je pense que si la dynamique du groupe fonctionne aussi bien, c'est parce que nous venons d'horizons différents. Liam et moi, on a grandit à Liverpool, puis on est venu au Pays de Galles. J'ai vécu quelques années à Londres… Lula a des expériences différentes des nôtres. Toutes ces différences, ça fait la force de The Unamed. » De nouvelles questions fusent et je fais de mon mieux pour y répondre avec le charisme demandé à un leader, tout en faisant de mon mieux pour faire fi de la robe de Lula ou de ses réflexions saugrenues. « Pour reprendre les mots de Liam, oui, on est une famille. Une famille a plus de secrets que la maîtresse de Trump, mais une famille quand même. » Tente-je de plaisanter. Jusque là, le plus grand secret reste celui de la robe de Lula. Le présentateur fait mine d'être lui aussi de notre famille en passant son temps à éclater de rire et à poser des questions toutes plus discrètes les unes que les autres, jusqu'à ce qu'il nous demande d'exécuter une performance musicale.  « Et alors, vous nous feriez l'honneur de jouer pour nous ce soir ? » Mon regard passe de Liam à Lula, les interrogeant du regard car clairement, ce n'était pas prévu et j'essaye en même temps d'évaluer si c'est une bonne chose de faire jouer Lula vu son état.
Revenir en haut Aller en bas
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lula Landry

TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, lenny, alex & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : © bambi eyes (avatar) & myself, wifey (gifs) & anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Sam - Liam - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 1060
POINTS : 2782
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 66b2d3c42b8bdac02f75dac4c177a3e159f27132
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed but Sam has won hers
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.
REPUTATION : c'est une tornade, une fauteuse de troubles, toujours au cœur des rumeurs... là justement, il paraît qu'elle a une liaison avec son garde du corps...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptyDim 26 Jan - 18:01

Don't stop me now
I don't want to stop at all
I'm a rocket ship on my way to Mars
On a collision course
I am a satellite I'm out of control

Lula patauge déjà alors que ce n’est le début de l’interview. Elle essaye de se concentrer sur les propos de Nate mais peine à saisir son baratin. Il parle de différences qui font avancer le groupe et créée une bonne dynamique… Comme s’il pensait un seul mot ! Il sépare d’ailleurs bien Liam et lui de Lula, évoquant des « expériences différentes ». Finalement, la métisse préfère la formule simple et efficace de Liam.   « Ces deux là, ils font partie de la famille et c'est pour ça que ça marche si bien ... » Lula lui jette un regard affectueux. Vraiment, heureusement qu’il était là ce soir ! C’était déjà lui qui l’avait réconfortée en coulisses tout à l’heure et maintenant, c’était lui qui disait des choses gentilles sur elle, en direct live, à la télévision. Plus prompte à devenir affectueuse que quand elle était sobre, elle tapote le bras du batteur. « Oui, il est comme le grand frère que je n’ai jamais eu. » Avec Nate dans le rôle du frère casse-pied qui attirait toute l’attention des parents…Mais par miracle, elle ne finit pas sa phrase cette fois-ci. Sans doute parce que justement, Nate reprend la parole. Il confirme qu’ils sont comme une famille, même si c’est sûrement à contrecœur. D’ailleurs, il formule cela de manière plutôt ironique. « Pour reprendre les mots de Liam, oui, on est une famille. Une famille a plus de secrets que la maîtresse de Trump, mais une famille quand même. » C’est nul comme analogie et pourtant, la Landry explose de rire. « La maîtresse de Trump, elle est bien bonne, celle-là, il fallait y penser… Surtout que ça prend son sens parce que parfois il faut dire que tu agis comme un dictateur hystérique. » Le public réagit vivement. A juste titre. Non seulement, Lula venait de tacler sa co-star mais en plus, elle venait de prendre une position politique claire. Sur ce point, elle a au moins la présence d’esprit de rétropédaler. Ou pas. Elle lève une main apaisante. « Je plaisante, je plaisante… J’adore Nate et en vérité, il est adorable. Trump, not so much, pas par contre… »

Elle laisse les garçons reprendre la main. C’est Liam qui fait le pitre, maintenant, réagissant à ses propos précédents. Le batteur et la guitariste échangent des coups de coude, ravissant le public avec cette complicité. Liam dit aussi qu’elle est folle et vilaine, mais c’est affectueux et ça ne trompe personne. Surtout que juste après, il adresse une véritable déclaration à la Landry. « Ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle est unique. Elle ne s'est pas contentée d'arriver dans le groupe en disant je suis la fille de, faites moi de la place. Elle a fait ses preuves, elle a amené la fraicheur dont on avait besoin, et elle s'en fout de ne pas ressembler aux autres. » Il se penche pour lui pincer affectueusement la joue et si en temps normal, elle lui aurait donné une petite tape joueuse, elle n’en fait rien aujourd’hui. Ce qu’il venait de dire la touchait à plusieurs niveau, et même si c’est un regard légèrement voilé par les substances qu’elle avait prises qu’elle pose sur lui, il reflète cela. Liam était une crème et il venait de voler à son secours avec panache. Et surtout, il avait tenté de la sortir de l’ombre de son père, ce qui n’était pas rien. Elle sourit, disant sans doute la première chose sensée de l’interview en réponse. « Ce qu’il ne dit pas, c’est que c’est facile de se faire une place quand on est bien accueillie. Liam est aussi unique en son genre, c’est presque une licorne, tant il est gentil et talentueux, on n’en fait plus des comme ça. » Un peu gamine, elle lui ébouriffe les cheveux, se vengeant du pincement de joue. Mais dans sa tête, elle était bien consciente qu’elle lui en devait une.

Par respect pour ces deux costars, elle essaye d’ailleurs de reprendre ses esprits, et de ne répondre qu’aux questions qui lui sont directement adressées, pour ne pas dire trop de saloperies. Surtout que ce foutu animateur semble vouloir s’engouffrer dans chaque faille, insistant pour qu’ils dévoilent au moins un des secrets qu’ils avaient évoqués ou une de leurs bizarreries, en écho de ce qu’avaient dit Nate et Liam. « On ne va quand même pas vous révéler où sont enterrés les cadavres ! Surtout qu’on a tué trop de gens pour se rappeler de tout le monde. » Réplique à un moment, la métisse, acculée par les questions directes de l’animateur. Il avait sûrement dû remarquer que quelque chose clochait avec elle et essayait sans doute de créer le buzz en lui faisant dire des conneries. Et sa fonctionne, parce que cette blague là de Lula passe bizarrement aussi. Heureusement, les questions finissent par devenir plus professionnelles et que Nate peut s’en sortir en y répondant avec brio. En fait, l’interview reprend un cadre plus normal et tout le monde commence à se détendre. Pile au moment où les bases du piège final sont posées. « Et alors, vous nous feriez l'honneur de jouer pour nous ce soir ? » Nate fait alors quelque chose d’appréciable. Il sonde du regard Lula et Liam pour leur demander leur avis. La guitariste rêve de secouer la tête frénétiquement mais ça ne serait pas assez discret. Elle tente alors une parade qui pourrait satisfaire tout le monde. Parce qu’elle n’est vraiment pas en état de jouer... « Oh je ne sais pas… On rentre d’une looooongue tournée où beaucoup d’entre vous sont venus nous voir. Vous connaissez nos chansons à force… Que diriez-vous d’une exclusivité ? Une cover inédite ? On parlait de secrets, Nate en a un bien gardé… » Nate avait en effet quelques chansons en réserve, s’il en jouait un, cela pourrait arranger tout le monde. Lui pourrait briller et elle… elle pourrait cuver.

_________________

Lula's Boys  don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 482748114 : The best thing to hold onto in life is each other. Being deeply loved by someone gives you strength, while loving someone deeply gives you courage.•• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Wilson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
Liam C. Wilson

TON PSEUDO : cha/worst.
TES DOUBLES : sam, daniel et erin.
TON AVATAR : benSEXYbarnes.
TES CRÉDITS : schysophrenic & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : dispo. (lily, lula)
RAGOTS PARTAGÉS : 843
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 24/11/2017
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 4ff04e3e3fd649f09e121b521df3fe916ce08ab1
ÂGE DU PERSONNAGE : 31ans (14/10/88).
CÔTÉ COEUR : divorcé de longue date, célibataire qui prend du bon temps.
PROFESSION : musicien. think that's enough.
REPUTATION : ah ces rocks stars. celui là semble être le normal de la bande, mais j'attends encore le jour où il me prouvera le contraire.

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptyDim 23 Fév - 0:43


the unamed
cause we all just wanna be big rockstars
and live in hilltop houses, drivin' fifteen cars
the girls come easy and the drugs come cheap
we'll all stay skinny 'cause we just won't eat


Médiateur man, super mec qui tient ses dramas queen en place … Des fois, je réfléchis à un nom de super héro avec le super pouvoir de contenir mes deux meilleurs amis. Qu’est-ce qu’ils peuvent me saouler ces cons avec leurs caprices, mais qu’est-ce qu’ils sont bons dès qu’ils montent sur scène. J’aurais aimé faire partie de ces groupes liés comme les doigts d’une main, je me contenterais de l’être avec chacun, séparé. C’est que j’ai déjà réussi vivre avec toi alors bon ... Il faut vraiment que je le détende, parce qu’il va péter les plombs s’il ne respire pas un peu. C’est qu’une interview, on se montre tout sourire en faisant des blagues et c’est bon, le tour est joué. Je calme tout le monde, rappelant comment fonctionne ma colocataire. Et même si j’ai une confiance aveugle en elle, je commence à me poser de grosses questions quand la brune se décide à sortir de sa loge. Merde.

C’est avec un grand sourire que nous nous sommes avancés tous les trois sur le plateau et que nous nous sommes installés. Je tente de jouer avec mon charme naturel et mise sur le rire plutôt que sur la bizarrerie de Lula ou les demis prises de tête de Nate. Ça tourne pas trop mal, j’ai même l’impression d’être le grand meneur, que les deux autres me suivront peu importe ce que je raconte. Trop mignon. Je ne sais pas trop ce que c’est d’avoir un frère ou une sœur, mais j’apprécie de pouvoir considérer les deux comme tel et qu’ils finissent par me le rendre aussi bien. Mes joues rougissent légèrement mais rien de voyant et de toutes façons, mes deux copains ont continués et personne n’a rien vu. Je décide de faire l’idiot, encore, parce que cette histoire de secrets va nous emmener sur un chemin, avec ce foutu journaliste, que nous devons éviter. Quoi, Trump a une maîtresse?! Melanie, si tu nous regarde, c’est quand tu veux. criais-je au début, faisant semblant d’être étonné. En soit j’en sais rien et je m’en fou, mais c’était marrant. Pour le reste, Melanie ou Melania, je ne sais plus son nom, c’est vraiment ou elle veut quand elle veut. Ces deux là vont me faire péter un plomb un de ces jours, je vous jure. finis-je par ajouter, continuant de faire rire la foule autour de nous. A être considéré comme le seul normal de la bande, je vais finir par devenir le clown de service.

On en est aux échanges plus sympas, à des regards complices, à tout ce qui fait que nous sommes un super duo, avec Nate. Il parle de manière très officiel, présentant tous les bons cotés de chacun, la variété, … Ce sont des choses que nous savons mais qui font du bien à entendre de temps en temps. Tout va bien jusqu’au moment où ce bâtard de journaliste joue avec les mots en posant une question à Lula. Je pourrais bien sauter sur l’occasion, à nouveau, de lui sauver la mise mais je ne peux plus. Si elle ne parle jamais, ils vont finir par tous trouver ça bizarre et je ne l’aiderais pas non plus. Je ne sais pas ce que la Landry nous cite, mais je comprends rien à ce qu’elle raconte. Ou à moitié en tous cas. Je fais avec l’inspiration du moment ; ça devait être rapide, vu le regard des gens. Je vais réellement virer au rouge et ce n’est pas une couleur qui me va bien. Je mets les mains dessus, rigole toujours aussi joyeusement. Je ne vis pas pour ça, je ne vis pas pour tous ces compliments que je reçois sur ma manière de jouer, sur ma manière de m’habiller ou je ne sais quoi … Mais ces compliments me vont droit au coeur. Puis au moins, tu aurais pu rajouter une belle licorne grande, forte, avec pleins de muscles mais surtout virile. ajoutais-je, tout en lui offrant un bon coup de coude amicale. Liam Wilson est de nouveau de sortie, les blagues avec. Tout va super vite en fait, j’ai presque du mal à suivre ce qui se raconte. Enfin, jusqu’à ce que j’entende le mot cadavre. Chuuuuuuut, on va avoir des problèmes sinon. finis-je par dire, rigolant à moitié cette fois. Je serais le premier, d’habitude, à dire ce genre de truc mais je ne sais pas, j’ai un mauvais pressentiment. Il a déjà failli avoir Lula une fois, je n’ai pas envie qu’il ait tout le groupe en même temps … Parce que oui, je pense que si on creuse, on aurait de fameux cadavres à déterrer chacun.

Une chanson, une chanson. J’ai envie de me taper le front, j’ai juste l’impression que le type veut nous descendre. Après, je l’ai déjà vu jouer dans des états bien pires et c’est pareil pour Nate. Pendant un moment je ne panique pas, je leur fais confiance. J’essaie d’ailleurs de le faire passer dans mon regard tandis que nous nous fixons tous les trois, à demi paniqué. La Landry se met à bafouiller un truc et même s’il y a pas mal de vérité dans ce qu’elle raconte, j’ai l’impression que ça pourrait vexer tout le monde. Et en plus, elle vanne Nate. Oui mais justement, fin … Attendez, j’ai une idée. Improvisation. Je ne suis pas hyper bon d’habitude, mais je vais faire comme je peux. Je me lève et je vais dans les coulisses demander une guitare acoustique. Un mec bien sympa m’en tend une belle. Merci. dis-je en la prenant. Je retourne vers mon siège et m’installe confortablement. J’accorde la guitare comme je peux. J’ai retrouvé une vieille partition, un truc qu’on avait écrit avec Nate à nos débuts. C’est vrai, mais je l’ai fait il y a un bout de temps, quand j’ai emménagé à Tenby. Personne n’est obligé de le savoir et j’espère que mon meilleur ami va marcher. Il devrait le reconnaître. ajoutais-je, levant les yeux vers lui, espérant son coup de main. Ce n’est rien que pour vous. finis-je par dire, adressant mon sourire le plus charmeur au public. Je commence, joue les premières notes d’une de nos premières chansons. Je suis pris de nostalgie pendant un moment, mais je reviens vite à la réalité et c’est dans la chanson que je suis complètement. Ils voulaient du spectacle, c’est tout ce qu’on fera avec le Miles aujourd’hui.


AVENGEDINCHAINS

_________________

head in the dust ♒︎ Love is the voice under all silences, the hope which has no opposite in fear; the strength so strong mere force is feebleness: the truth more first than sun, more last than star.
©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptySam 28 Mar - 14:21

Don't be a drag,
Just be a queen.


Parfois, je me demande comment c'est possible d'être avant exaspéré par une personne. Et puis… Je me retrouve devant Miss Lula Landry et mon questionnement s'évapore car tous mes efforts sont mobilisés pour ne pas laisser mon agacement transparaître devant les caméras. Plus le temps de s'interroger. Aujourd'hui, mes efforts sont doublés et redoublés afin de me concentrer sur le journaliste qui n'est pas aussi sympathique que dans mes souvenirs. Sur mes gardes, je prends soin de ne pas prendre la parole pour m'enfoncer et en un sens, je remercie Lula de m'attaquer publiquement comme elle vient de le faire. Bien sûr, mes yeux s'arrondissent et je n'ai pas à jouer la comédie pour avoir l'air surpris, voire offusqué, mais le public vient aussitôt à ma rescousse et la métisse se reprend, ajoutant qu'il s'agissait d'une blague. Clairement, elle est la seule à voir la blague, mais je ne peux pas lui en tenir rigueur car ses paroles ont une certaine part de vérité. Certes, je n'aime pas être associé à quelqu'un comme Trump, mais il est vrai que je ne suis pas le plus facile à vivre quand nous entrons en studio. Quoi qu'il en soit, l'affection des fans réchauffe le coeur et grâce à cette dernière, j'arrive presque à supporter les échanges mielleux entre Lula et Liam sans avoir envie de vomir. Un jour, il faudra que j'aie une discussion avec mon meilleur ami pour savoir depuis quand ils sont aussi proches. Je n'avais pas l'impression qu'ils avaient cette proximité lorsque nous étions en tournée - à moins que mon regard n'était trop obnubilé par la dope que je prenais lors de ces temps troubles.  

Quand on nous invite à monter sur scène pour jouer un morceau sans la moindre répétition, mon inquiétude grandit. Pas en ce qui me concerne - je peux improviser un morceau en moins de temps qu'il n'en faut pour dire mon patronyme entier à voix haute. Non, si je suis inquiet, c'est parce que Lula ne doit absolument pas se lever de ce foutu canapé. Déjà parce que dans cette position assise, on remarque on peut moins le carnage qu'est devenu sa robe, mais aussi parce que je ne suis pas certain qu'elle puisse jouer. Sa prise de parole confirme mes pensées. Si Lula Landry essaye de mettre le projecteur sur moi, c'est qu'elle ne peut vraiment pas participer.
Ainsi, la performance sera entièrement masculine et mon meilleur ami nous déniche aussitôt un morceau inédit. Il me glisse à l'oreille le titre et les souvenirs fusent. Cette chanson avait été écrite avant notre notoriété, avant que Lula ne rejoigne le groupe, avant même Harlow. À l'époque, nous étions deux gosses de Liverpool, squattant la ville des Beatles en offrant des concerts  dans les pubs sur Mathew's street. « Oh ouah. Ça fait longtemps ! » Nous nous écartons du journaliste et de Lula, prenant place au centre du studio où les artistes viennent performer. Liam a un instrument, mais moi je reste les mains vides. « Je suis supposé l'accompagner au piano, mais on va faire sans. » J'inspire, lance un regard complice à mon meilleur ami qui a eu la bonne idée de nous sortir de cette panade en retrouvant cette vieille chanson. De cette façon, aucun risque de gâcher le prochain album. J'expire. « Mesdames et messieurs… City Lights Cry. » La mélodie est entamée et ma voix se pose dessus sans trop de difficultés. Certes, le manque d'entrainement se fait entendre lors de la première note, un peu bancale, mais nous nous rattrapons rapidement et quatre minutes plus tard, nous reprenons place aux côtés de Lula, sous les applaudissements de la foule. « Lula avait raison, j'ai des secrets bien gardés. Merci Liam d'avoir déterré celui-ci. J'espère que ça vous a plu. » J'ajoute des signes de main en direction du public, sachant que l'interview ne va plus s'éterniser, surtout maintenant que le présentateur n'a pas eu la satisfaction de nous faire vivre une humiliation. Sans vérifier l'état de mon acolyte féminine, je profite du petit interlude musical que nous avons donné pour l'aider à décuver. « Dites, Duke. Ce serait possible d'avoir un peu d'eau ? Je crois que mes cordes vocales n'étaient pas très échauffées. Et puis, il fait une chaleur étouffante sur votre plateau, je crois qu'on aurait tous besoin d'un verre. » Si les questions doivent se poursuivre, il faut que Lula soit en meilleure condition. Pour l'heure, le présentateur est un tantinet surpris par ma requête, mais en quelques secondes seulement, les hommes de l'ombre nous apporte une bouteille d'eau chacun. Un clin d'oeil de gratitude plus tard et une gorgée d'eau, nous sommes à nouveau assénés de questions. « Et alors, racontez-nous, Lula. Donc si j'ai bien compris, vous avez été parfaitement bien accueillie par les deux meilleurs amis, mais en dehors de ça, ce n'est pas trop difficile d'être la seule femme au sein d'un groupe composé exclusivement d'hommes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
Lula Landry

TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, lenny, alex & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : © bambi eyes (avatar) & myself, wifey (gifs) & anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Sam - Liam - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 1060
POINTS : 2782
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 66b2d3c42b8bdac02f75dac4c177a3e159f27132
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed but Sam has won hers
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.
REPUTATION : c'est une tornade, une fauteuse de troubles, toujours au cœur des rumeurs... là justement, il paraît qu'elle a une liaison avec son garde du corps...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:
don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed EmptyDim 26 Avr - 10:57

Don't stop me now
I don't want to stop at all
I'm a rocket ship on my way to Mars
On a collision course
I am a satellite I'm out of control

L’interview continue de se dérouler péniblement, Lula oscillant entre des déclarations d’amour à Liam et des dérapages. Car il faut le reconnaître, ses déclarations sont Trump ne sont pas les bienvenues. Il est toujours mauvais de tout mélanger et la politique n’a pas sa place dans la promo du groupe, normalement elle le sait. Mais là, l’alcool altère franchement ses capacités de discernement. Heureusement, Liam semble prêt à la rattraper chaque fois qu’elle trébuche. « Quoi, Trump a une maîtresse?! Melanie, si tu nous regarde, c’est quand tu veux. » Le public rit de bon cœur même si le Wilson ne manque pas d’ajouter qu’un jour, Nate et Lula allaient lui faire perdre la tête. Ce n’était pas impossible s’ils continuaient comme ça… Surtout qu’à force, le batteur ne sait plus quoi faire des compliments de la Landry qui ne s’arrête pas pour autant en si bon chemin. « Oh arrête, toutes les couleurs te vont. » Dit-elle lorsqu’il dit que le rouge qu’il va bientôt avoir aux joues ne lui ira pas… Il continue donc à faire des blagues, évoquant ses muscles et sa virilité. Le public et principalement ses fans féminines adoraient quand il jouait les sex-symbols… Et au moins, ça donne du répit  à Lula car dès qu’elle parle, elle voit dans les yeux de ses costars qu’elle joue à un jeu dangereux. A l’instar de cette histoire de cadavres enterrés qui ont lieu de rester une blague semble donner un petit moment un peu awkward. Malheureusement, à cause de son cerveau embrumé, la métisse a du mal à saisir tous les enjeux…

Dans un élan de lucidité, elle parvient tout de même à trouver un stratagème plus durable pour avoir le temps de reprendre ses esprits. Et surtout pour ne pas avoir à jouer comme le demande le présentateur… Elle propose un morceau inédit de Nate et cela fonctionne au-delà de ses espérances car Liam s’engouffre dans la brèche et même Nate fait comme si tout cela était parfaitement naturel. Ils la couvraient et pour ça, elle leur était plus reconnaissante qu’elle ne pouvait l’exprimer… Ce soir, ils joueront la carte de la nostalgie. Les garçons vont au centre de la scène, jouant une mélodie qui n’appartenait qu’à eux deux, avant même que le groupe n’existe. Liam délaisse même sa batterie chérie pour la guitare, car ainsi personne n’aura la tentation d’encourager Lula pour qu’elle fasse une petite impro avec eux… Liam dédie la chanson au public et ils se lancent après que Nate ai dit que la chanson s’appelait City Lights Cry. Malgré l’improvisation au pied levé, c’est joli comme tout, et Lula écoute ses costars avec une certaine émotion, les imaginant jeunes, dans les rues de Liverpool. Et le public partage son enthousiasme car lorsqu’ils terminent, c’est sous un tonnerre d’applaudissement qu’ils viennent se rasseoir près d’elle. « Lula avait raison, j'ai des secrets bien gardés. Merci Liam d'avoir déterré celui-ci. J'espère que ça vous a plu. » « C’était génial les gars. » Dit-elle, impressionnée. Et ses mots vont au-delà de la chanson. Elle est touchée par leur solidarité, et commence à culpabiliser d’avoir picolé comme une conne sans penser aux conséquences pour eux… Enfin, c’était au moins le signe qu’elle reprenait ses esprits…

Et Nate fait tout pour que le processus s’accélère. Il trouve le moyen de demander de l’eau pour eux trois et bientôt, Lula a une bouteille d’eau qu’elle essaye de vider pas trop ostensiblement. Bien sûr, le Miles fait ça pour le groupe avant tout mais encore une fois elle apprécie toute l’aide qu’elle peut prendre. Surtout que le présentateur ne l’a pas oublié et continue de lui adresser l’essentiel des questions. Comme s’il avait tout deviné. « Ce n'est pas trop difficile d'être la seule femme au sein d'un groupe composé exclusivement d'hommes ? » Et vive les questions pourries en plus. Lula sent ses élans féministes se réveiller. « Ce qui est difficile, c’est qu’on me pose des questions sur le fait d’être une femme plutôt que sur ma musique ou sur le groupe. » Assène t-elle au présentateur. Tant pis s’il était vexé, il la cherchait depuis toute à l’heure et elle ne pouvait pas rester de marbre face à ça.  Elle se radoucit cependant rapidement pour éviter un scandale inutile. Ça y est, elle reprenait du poil de la bête. « Nate et Liam ont agit de façon à ce que je n’ai jamais à me poser cette question. On joue bien ensemble, et c’est tout ce qui compte. Le côté artistique prend le pas sur le genre… Vous voyez, le fait que je sois une femme est devenue une caractéristique comme une autre, comme être timide ou extravertie. Personne ne s’en soucie en fait. Et dans la sphère perso, on s’entend bien, tout simplement. On est tous amis. » Elle hausse les épaules, ultime petit signe de rébellion contre cette question qu’elle considère comme stupide…

Et enfin, le présentateur semble comprendre qu’il ne l’aura pas. Il ne reste plus beaucoup de temps et la fin de l’interview se déroule sans trop d’encombres. Et quand c’est enfin fini, Lula plaque même un sourire hypocrite sur ses lèvres pour prendre congé du présentateur et le remercier. Elle est pressée de sortir du plateau, de quitter le feu des projecteurs. Elle avait merdé et elle avait besoin de temps pour elle, pour digérer avant d’aller saluer les fans qui les attendaient à la sortie du studio. Mais avant, elle se tourne vers Nate et Liam. « Je suis désolée… J’ai merdé. » Elle ne s’excusait pas souvent mais là, elle le devait bien ça. « Merci de m’avoir couverte et désolée… Je vais me rafraîchir, je vous rejoins après. » Elle tourne vite les talons pour aller se cacher dans sa loge avant que les reproches ne fusent. Car elle savait que Nate n’allait pas laisser passer ça si facilement… Et il ne faudrait pas longtemps à Max pour se rendre compte en visionnant l’interview qu’elle n’était pas dans son état normal, il la connaissait trop bien pour ça…  Mais elle paierait les conséquences de son dérapage plus tard. Pour le moment, elle devait se débarrasser de cette robe qui ne lui allait définitivement pas… Elle manque d’ailleurs de pleurer lorsqu’elle réalise enfin que celle-ci était à l’envers depuis le début… Putain mais quelle conne… Elle venait de s’humilier comme une débutante. Elle se glisser en sous-vêtement sur son canapé, sentant la migraine monter. Quel beau fiasco…

SUJET TERMINE  
Spoiler:
 

_________________

Lula's Boys  don't stop me now I'm having such a good time + the unamed 482748114 : The best thing to hold onto in life is each other. Being deeply loved by someone gives you strength, while loving someone deeply gives you courage.•• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty
MessageSujet: Re: don't stop me now I'm having such a good time + the unamed don't stop me now I'm having such a good time + the unamed Empty

Revenir en haut Aller en bas

don't stop me now I'm having such a good time + the unamed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ✿ ::  :: RP terminés-