AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Oh father please help me for I have done wrong || Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Abel Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : COM (code et avatar) / tumblr (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 99
POINTS : 101
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyMar 30 Juil - 23:40


And then I saw her face,
Now I'm a believer

Abel Griffiths a toujours aimé les femmes. Son mariage a toujours été ponctué d’infidélités. Peut-être est-ce du au fait qu’il n’était pas amoureux de sa femme quand leurs parents ont eu l’idée lumineuse d’allier leur famille et au fait que le médecin n’a fait que son devoir de fils ainé en épousant sa femme, Betty. Peut-être parce qu’il s’ennuie, ou qu’il aime plaire ou qu’il n’est jamais tombé amoureux et qu’il cherche désespérément cette sensation dont tout le monde parle. Il ne l’a jamais vraiment trouvé, ce qui est triste à son âge. Alors il s’amuse pour compenser, et il joue avec le feu et le risque de scandale Le conseiller municipal serait bien emmerdé s’il trouvait l’amour : divorcer est assez peu envisageable. Question de foi. On lui retorquerait facilement que son Dieu n’aimerait déjà pas beaucoup l’infidélité qui le caractérise. Abel le sait, il a honte, mais c’est plus fort que lui, alors il se confesse dès qu’il peut, récite forces prières pour se donner le courage de résister et fait pénitence pour se punir de son pêché de luxure.

D’ailleurs, à cette réunion du conseil municipal qui s’éternise – déjà 22 heures – il récite intérieurement les paroles du Notre-Père, espérant se donner du courage. Mais il suffit qu’il relève les yeux pour répondre à une question du maire pour que tous ses efforts tombent à l’eau lorsque son regard se pose sur Judith Sullivan. Le médecin ne peut s’empêcher d’adresser un sourire à la rousse, espérant s’attirer la même expression amusée en retour. Qu’est-ce qu’elle est jolie, ne peut-il s’empêcher de penser, rêveur, s’imaginant déshabiller sa collègue pour se livrer à des activités tout sauf catholiques tout en gardant une façade sérieuse pour discuter sécurité et finances.

Abe ne sait pas comment cette attirance lui est venue. Au départ, il avait même vu d’un assez mauvais œil le fait de sièger avec cette mère célibataire et divorcée, ancienne femme de ce producteur si insupportable que tout le monde s’arrache et qui se fait remarquer dans le village avec sa Ferrari bruyante. Une femme même pas en accord avec ses principes à lui. Tout semblait les opposer, et pourtant…pourtant, vite, Abel l’a découverte gentille, serviable, compétente, et magnifique. Alors il s’est radouci, ils ont discuté un peu, travaillé ensemble. Et puis il a tenté quelques approches, entre deux moments passés à se sermonner à coup de prières. Et il y a quelque chose, il en est sûr, de son côté à elle, dans la manière dont elle le regarde, même là. Pourtant, une fois sur deux, on dirait qu’elle essaye de le fuir elle aussi, et elle n’a jamais répondu explicitement à ses propositions, pourtant toujours sobres et bien tournées. Peut-être qu’il devrait être plus explicite ? Non, non, mauvaise idée, il ne faut pas, en plus, au conseil municipal, tout le monde le saurait…il se lève donc un peu vite pour reprendre sa veste quand la réunion se termine, mais dès qu’il se retourne, il manque de renverser ladite Judith et doit retenir la jeune femme pour ne pas qu’elle tombe. « Oh pardon, je ne t’avais pas vue, excuse moi…je ne t’ai pas fait mal, au moins ? » Abel se confond en excuses, mais il est ravi de ce contact, de sa main qui traine un instant dans le dos de Judith, une sensation agréable et électrisante. « Tu rentres directement ? Je te raccompagne, si tu veux, je dois repasser prendre quelques affaires à mon cabinet, c’est sur mon chemin. » Abel a fait cette proposition sans s’en rendre compte, incapable de contrôler l’envie qu’il a d’aller plus loin – d’avoir l’occasion qu’ils soient seuls, enfin. Au moins, si Judith accepte, il aura une sorte de feu vert, et il pourra se préoccuper plus tard des conséquences.

_________________

SOUS LE SOLEIL DE SATAN
I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judith Sullivan
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis/Marie
TES DOUBLES : Fredrik et Stan
TON AVATAR : Jessica Chastain
TES CRÉDITS : Gifs : Penny ♥
TA DISPONIBILITE RP : Dispo
Abel - Megan
RAGOTS PARTAGÉS : 239
POINTS : 511
ARRIVÉE À TENBY : 21/11/2018
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans (03.10.73)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Proviseure et conseillère municipale
REPUTATION : "On connait bien Judith par ici, puisqu'elle a grandi à Tenby ! C'est une jeune femme charmante et agréable, qui semble investie dans la vie du village ! Il parait qu'elle a été mariée à Max Julliard, vous savez, cet homme aussi riche que désagréable, avec un penchant pour l'alcool ... Mais ils semblent tellement différents, j'ai du mal à y croire !"


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyMer 14 Aoû - 22:33

Cette réunion du conseil municipal commence réellement à traîner en longueur et pourtant Judith n’est pas pressée de rentrer chez elle. Megan est partie en vacances avec son père et Simon reste quelques jours avec ses grands-parents qui lui ont offert un séjour à Disneyland pour son anniversaire, alors la maison de la rousse lui semble bien vide. Certes, elle peut en profiter pour se reposer et prendre du temps pour elle comme lui a rabâché sa mère, mais aucun des deux n’est le fort de Judy. Elle a besoin d’agir et de se sentir utile aux autres pour se être bien. D’ailleurs ce soir, elle prend son rôle de conseillère municipale au sérieux comme toujours malgré l’heure tardive.

Elle balaye le visage de ses collègues du regard et s’aperçoit sans mal que la plupart ont hâte de rentrer chez eux. Elle croise le regard d’Abel qui lui adresse un sourire, qu’elle lui rend naturellement. Elle a toujours du mal à savoir sur quel pied danser avec cet homme. Elle ne peut pas nier qu’elle ressent une certaine attirance pour lui, mais c’est insensé. Il a des valeurs tellement trop conservatrices aux yeux de la rousse, et puis il est marié. N’empêche qu’en travaillant avec lui, elle a pu constater que c’est quelqu’un d'aussi sympathique que charismatique avec qui il est agréable de discuter. Elle a même parfois eu l’impression qu’il la draguait, mais elle a sans doute mal interprété, un homme aussi pieux ne ferait pas d’avance à qui que ce soit alors qu’il est marié.

Il est 22h passé lorsque les conseillers municipaux quittent finalement la salle de réunion. Alors qu’elle s’apprête à enfiler sa veste, Judith manque de tomber en se faisant bousculer. Elle se retrouve face à Abel, qui s’excuse immédiatement. “Non, t’en fais pas, c’est rien.” Lui pardonne sans hésiter la rousse. En même temps, comment en vouloir à un homme aussi charmant ? Tellement charmant qu’il lui propose d’ailleurs de la raccompagner chez elle. “Oui, je comptais rentrer directement. Je veux bien oui, si ça ne fait pas perdre trop de temps, merci.” Répond spontanément Judith avant de se demander pourquoi elle a accepté sa proposition. Après tout, elle est une femme forte et indépendante, pourquoi aurait elle besoin qu’on la raccompagne ? Sans doute a t elle simplement envie de faire le trajet en bonne compagnie… Ils quittent donc ensemble les lieux pour prendre la direction de Victoria Street. “Alors, tu pars un peu en vacances en famille cet été ?” Demande-t-elle par simple curiosité, histoire d’engager la conversation. Elle sait que ses enfants sont grands, alors peut être ne part il plus avec eux ? Ils continuent à parler de tout et de rien de manière tellement naturelle que Judith à l’impression d’arriver chez elle encore plus vite que d’habitude.

Arrivée devant sa porte, la rousse ne sait pas vraiment comment réagir. Elle n’a pas envie qu’il parte, mais elle sait que c’est égoïste, sa femme l’attend sûrement et il doit avoir hâte de rentrer chez lui. Alors, elle suit la voie de la raison et se contente simplement de remerciements. “Merci de m’avoir raccompagnée, cette courte balade était agréable.” Fait elle remarquer dans un sourire sincère. “Bonne soirée.” Ajoute-t-elle pour conclure avant de lui faire la bise en guise d’au revoir. Une fois seule, la rousse fouille dans son sac pour trouver ses clefs et entre sans plus tarder dans sa maison. Elle découvre alors une flaque dans sa cuisine, au niveau de l’évier. Elle ouvre le placard en dessous et constate une fuite importante venant d'un tuyau. Elle a le bon réflexe de couper l’arrivée d’eau pour arrêter les dégâts, mais se retrouve bien bête lorsqu’il s’agit de réparer le problème. Avant de songer à appeler un plombier, son cerveau pense tout de suite à Abel. Elle vient de le quitter, alors il n’est sûrement pas bien loin, et peut être est il suffisamment bricoleur pour pouvoir l’aider ? Sans plus réfléchir, elle lui envoie un message.
Citation :
“Dis, est ce que par hasard tu t’y connais un peu en plomberie ? Je viens de retrouver ma cuisine inondée alors si t’es encore dans le coin, aurais tu le temps pour venir jeter un coup d’oeil ?”
C’est seulement une fois le message envoyé qu’elle ne peut s’empêcher de culpabiliser. Elle qui ne voulait surtout pas empêcher Abel de retrouver au plus vite son foyer est en train de faire tout le contraire, qu’est ce qui lui prend ?
Citation :
“Enfin, ça peut sûrement attendre demain, ne te sens pas obligé surtout.”
Elle envoie ce second message dans la foulée pour tenter de se rattraper, se surprenant elle même d’être maintenant impatiente de recevoir la réponse du brun.

_________________

"I wish somebody would have told me that
Some day, these will be the good old days
All the love you won't forget
And all these reckless nights you won't regret
Someday soon, your whole life's gonna change
You'll miss the magic of these good old days..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : COM (code et avatar) / tumblr (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 99
POINTS : 101
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyDim 18 Aoû - 16:39


And then I saw her face,
Now I'm a believer

Alors qu’il marche avec Judith, Abel se dit qu’il aura tout le temps de se poser des questions plus tard. Et puis, ce n’est qu’une innocente ballade, après tout... Il parle un peu de ses vacances, de son voyage à Rome en septembre. Pour ne pas trop s’étaler sur sa famille et surtout sa femme, il recentre le sujet sur les vacances de la proviseure. Ils continuent ainsià deviser sur le chemin. Arrivés devant chez Judith, il sent une hésitation chez sa collègue mais elle se contente de l’embrasser sur la joue. Dieu qu’il aime ce contact, songe Abe, alors qu’ils sont si proches qu’il pourrait l’embrasser. Mais il n’y a pas d’autres signes. Abel ne va pas insister, sans ouverture, ce serait déraisonnable. Il faut croire que le Seigneur lui envoie le message de se maintenir dans le droit chemin.

« De rien, j’étais content de t’accompagner. Ça me fait toujours plaisir de passer du temps avec toi. » Sourit-il, avant de lui adresser un dernier signe de la main. « Bonne soirée, Judith, à la prochaine fois. » Tant pis, il s’est sans doute fait des idées. Et puis elle doit avoir son fils avec elle, ce serait gênant…mais n’empêche, il ne peut s’empêcher d’avoir des regrets en songeant à sa jolie collègue, alors qu’il se dirige vers son cabinet, un peu plus loin dans la rue. Mais un SMS, puis deux, arrêtent Abel alors qu’il n’a fait que quelques mètres. Judith. Et une histoire de plomberie…finalement, il ne s’est peut-être pas trompé ? Si c’est un prétexte pour le revoir, c’est bien trouvé, et si c’est vrai, eh bien ! c’est l’occasion de rendre service, de passer du temps avec elle, et de marquer des points. Le docteur n’hésite donc pas longtemps et renvoie à son tour un message à Judith :
Citation :

Aucun souci, je suis là dans cinq minutes, à tout de suite !

Et en effet, Abel sonne quelques instants plus tard chez Judith. Celle-ci ne tarde pas à venir lui ouvrir : « Eh bien, on peut dire que c’est une invitation originale. » Lance-t-il avec un sourire malicieux. « Re-bonsoir, alors ? » Continue le médecin, toujours souriant. Il entre quand Judith l’y invite, et observe que la maison est bien silencieuse. « Tu n’as pas tes enfants avec toi ? » Finalement, ça se présente bien, cette histoire… Abel jette un œil dans la cuisine. « Houla, effectivement, sacrée fuite…je vais voir ce que je peux faire. » Il abandonne sa veste et sa sacoche sur la table, se penchant à quatre pattes sous l’évier, pataugeant un peu. « Tu as de la chance, quand j’étais en mission humanitaire, je bricolais un peu pour tout le monde, j’adorais ça, depuis je continue ici, la plomberie n’a plus de secret pour moi… » Abel a autant envie de faire la conversation que d’impressionner Judith. S’éclairant de son téléphone, il arrive tout de même à identifier le problème, découvrant avec joie qu’il ne faudra pas qu’une seule réparation – ça pourrait lui donner l’occasion de revenir. « Hm, je crois que tu as un joint qui est fichu…je dois pouvoir bricoler quelque chose pour qu’il tienne un peu plus longtemps, si tu me donnes une pince. Mais il va falloir en racheter un et le changer. Je pourrais te le faire, si tu veux, les plombiers te prendront une fortune, alors que ça n’en vaut pas la peine. »

Muni d’une pince fournie par Judith, Abel replonge sous l’évier, triturant les tuyaux et les joints. « Tu as bien fait de couper l’arrivée d’eau…ah, non ! » Il devait rester de l’eau dans le tuyau, et évidemment, tout s’est déversé sur lui… Trempé comme une soupe, Abe se redresse, secouant la tête. « Comme bain de minuit, on repassera ! » Il sourit néanmoins à Judith. « Je pense que ça tiendra, je vais bien isoler le joint et le consolider, mais ça devrait aller. » Il jette un oeil à sa chemise et se relève. « Bon, eh bien, je suppose que je n’ai plus qu’à enlever ça, c'est trempé. Enfin, si ça ne te dérange pas...Désolé, ce n’est pas très pudique. Si tu as une serviette de bain, je prendrais ça en attendant. » Il ne va pas rester avec ce truc humide, si ? Et c'est un bon moyen de voir si tout ça trouble encore un peu plus Judith. Même si de base, ce n'est pas du tout un calcul pour montrer que malgré ses cinquante-trois ans, Abel reste sportif et qu'il s'entretient, si cette histoire de plomberie peut lui servir...

_________________

SOUS LE SOLEIL DE SATAN
I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Oh father please help me for I have done wrong || Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center-