AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Oh father please help me for I have done wrong || Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Abel Griffiths
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Heresy (code) + COM (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 157
POINTS : 231
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyMar 30 Juil - 23:40


And then I saw her face,
Now I'm a believer

Abel Griffiths a toujours aimé les femmes. Son mariage a toujours été ponctué d’infidélités. Peut-être est-ce du au fait qu’il n’était pas amoureux de sa femme quand leurs parents ont eu l’idée lumineuse d’allier leur famille et au fait que le médecin n’a fait que son devoir de fils ainé en épousant sa femme, Betty. Peut-être parce qu’il s’ennuie, ou qu’il aime plaire ou qu’il n’est jamais tombé amoureux et qu’il cherche désespérément cette sensation dont tout le monde parle. Il ne l’a jamais vraiment trouvé, ce qui est triste à son âge. Alors il s’amuse pour compenser, et il joue avec le feu et le risque de scandale Le conseiller municipal serait bien emmerdé s’il trouvait l’amour : divorcer est assez peu envisageable. Question de foi. On lui retorquerait facilement que son Dieu n’aimerait déjà pas beaucoup l’infidélité qui le caractérise. Abel le sait, il a honte, mais c’est plus fort que lui, alors il se confesse dès qu’il peut, récite forces prières pour se donner le courage de résister et fait pénitence pour se punir de son pêché de luxure.

D’ailleurs, à cette réunion du conseil municipal qui s’éternise – déjà 22 heures – il récite intérieurement les paroles du Notre-Père, espérant se donner du courage. Mais il suffit qu’il relève les yeux pour répondre à une question du maire pour que tous ses efforts tombent à l’eau lorsque son regard se pose sur Judith Sullivan. Le médecin ne peut s’empêcher d’adresser un sourire à la rousse, espérant s’attirer la même expression amusée en retour. Qu’est-ce qu’elle est jolie, ne peut-il s’empêcher de penser, rêveur, s’imaginant déshabiller sa collègue pour se livrer à des activités tout sauf catholiques tout en gardant une façade sérieuse pour discuter sécurité et finances.

Abe ne sait pas comment cette attirance lui est venue. Au départ, il avait même vu d’un assez mauvais œil le fait de sièger avec cette mère célibataire et divorcée, ancienne femme de ce producteur si insupportable que tout le monde s’arrache et qui se fait remarquer dans le village avec sa Ferrari bruyante. Une femme même pas en accord avec ses principes à lui. Tout semblait les opposer, et pourtant…pourtant, vite, Abel l’a découverte gentille, serviable, compétente, et magnifique. Alors il s’est radouci, ils ont discuté un peu, travaillé ensemble. Et puis il a tenté quelques approches, entre deux moments passés à se sermonner à coup de prières. Et il y a quelque chose, il en est sûr, de son côté à elle, dans la manière dont elle le regarde, même là. Pourtant, une fois sur deux, on dirait qu’elle essaye de le fuir elle aussi, et elle n’a jamais répondu explicitement à ses propositions, pourtant toujours sobres et bien tournées. Peut-être qu’il devrait être plus explicite ? Non, non, mauvaise idée, il ne faut pas, en plus, au conseil municipal, tout le monde le saurait…il se lève donc un peu vite pour reprendre sa veste quand la réunion se termine, mais dès qu’il se retourne, il manque de renverser ladite Judith et doit retenir la jeune femme pour ne pas qu’elle tombe. « Oh pardon, je ne t’avais pas vue, excuse moi…je ne t’ai pas fait mal, au moins ? » Abel se confond en excuses, mais il est ravi de ce contact, de sa main qui traine un instant dans le dos de Judith, une sensation agréable et électrisante. « Tu rentres directement ? Je te raccompagne, si tu veux, je dois repasser prendre quelques affaires à mon cabinet, c’est sur mon chemin. » Abel a fait cette proposition sans s’en rendre compte, incapable de contrôler l’envie qu’il a d’aller plus loin – d’avoir l’occasion qu’ils soient seuls, enfin. Au moins, si Judith accepte, il aura une sorte de feu vert, et il pourra se préoccuper plus tard des conséquences.

_________________

Preacher ManSoldiers boys
and Jesus freaks
'But I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.
Revenir en haut Aller en bas
Judith Sullivan
Judith Sullivan
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis/Marie
TES DOUBLES : Fredrik et Stan
TON AVATAR : Jessica Chastain
TES CRÉDITS : Gifs : Penny ♥
TA DISPONIBILITE RP : Dispo
Abel - Megan - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 297
POINTS : 664
ARRIVÉE À TENBY : 21/11/2018
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans (03.10.73)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Proviseure et conseillère municipale
REPUTATION : "On connait bien Judith par ici, puisqu'elle a grandi à Tenby ! C'est une jeune femme charmante et agréable, qui semble investie dans la vie du village ! Il parait qu'elle a été mariée à Max Julliard, vous savez, cet homme aussi riche que désagréable, avec un penchant pour l'alcool ... Mais ils semblent tellement différents, j'ai du mal à y croire !"


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyMer 14 Aoû - 22:33

Cette réunion du conseil municipal commence réellement à traîner en longueur et pourtant Judith n’est pas pressée de rentrer chez elle. Megan est partie en vacances avec son père et Simon reste quelques jours avec ses grands-parents qui lui ont offert un séjour à Disneyland pour son anniversaire, alors la maison de la rousse lui semble bien vide. Certes, elle peut en profiter pour se reposer et prendre du temps pour elle comme lui a rabâché sa mère, mais aucun des deux n’est le fort de Judy. Elle a besoin d’agir et de se sentir utile aux autres pour se être bien. D’ailleurs ce soir, elle prend son rôle de conseillère municipale au sérieux comme toujours malgré l’heure tardive.

Elle balaye le visage de ses collègues du regard et s’aperçoit sans mal que la plupart ont hâte de rentrer chez eux. Elle croise le regard d’Abel qui lui adresse un sourire, qu’elle lui rend naturellement. Elle a toujours du mal à savoir sur quel pied danser avec cet homme. Elle ne peut pas nier qu’elle ressent une certaine attirance pour lui, mais c’est insensé. Il a des valeurs tellement trop conservatrices aux yeux de la rousse, et puis il est marié. N’empêche qu’en travaillant avec lui, elle a pu constater que c’est quelqu’un d'aussi sympathique que charismatique avec qui il est agréable de discuter. Elle a même parfois eu l’impression qu’il la draguait, mais elle a sans doute mal interprété, un homme aussi pieux ne ferait pas d’avance à qui que ce soit alors qu’il est marié.

Il est 22h passé lorsque les conseillers municipaux quittent finalement la salle de réunion. Alors qu’elle s’apprête à enfiler sa veste, Judith manque de tomber en se faisant bousculer. Elle se retrouve face à Abel, qui s’excuse immédiatement. “Non, t’en fais pas, c’est rien.” Lui pardonne sans hésiter la rousse. En même temps, comment en vouloir à un homme aussi charmant ? Tellement charmant qu’il lui propose d’ailleurs de la raccompagner chez elle. “Oui, je comptais rentrer directement. Je veux bien oui, si ça ne fait pas perdre trop de temps, merci.” Répond spontanément Judith avant de se demander pourquoi elle a accepté sa proposition. Après tout, elle est une femme forte et indépendante, pourquoi aurait elle besoin qu’on la raccompagne ? Sans doute a t elle simplement envie de faire le trajet en bonne compagnie… Ils quittent donc ensemble les lieux pour prendre la direction de Victoria Street. “Alors, tu pars un peu en vacances en famille cet été ?” Demande-t-elle par simple curiosité, histoire d’engager la conversation. Elle sait que ses enfants sont grands, alors peut être ne part il plus avec eux ? Ils continuent à parler de tout et de rien de manière tellement naturelle que Judith à l’impression d’arriver chez elle encore plus vite que d’habitude.

Arrivée devant sa porte, la rousse ne sait pas vraiment comment réagir. Elle n’a pas envie qu’il parte, mais elle sait que c’est égoïste, sa femme l’attend sûrement et il doit avoir hâte de rentrer chez lui. Alors, elle suit la voie de la raison et se contente simplement de remerciements. “Merci de m’avoir raccompagnée, cette courte balade était agréable.” Fait elle remarquer dans un sourire sincère. “Bonne soirée.” Ajoute-t-elle pour conclure avant de lui faire la bise en guise d’au revoir. Une fois seule, la rousse fouille dans son sac pour trouver ses clefs et entre sans plus tarder dans sa maison. Elle découvre alors une flaque dans sa cuisine, au niveau de l’évier. Elle ouvre le placard en dessous et constate une fuite importante venant d'un tuyau. Elle a le bon réflexe de couper l’arrivée d’eau pour arrêter les dégâts, mais se retrouve bien bête lorsqu’il s’agit de réparer le problème. Avant de songer à appeler un plombier, son cerveau pense tout de suite à Abel. Elle vient de le quitter, alors il n’est sûrement pas bien loin, et peut être est il suffisamment bricoleur pour pouvoir l’aider ? Sans plus réfléchir, elle lui envoie un message.
Citation :
“Dis, est ce que par hasard tu t’y connais un peu en plomberie ? Je viens de retrouver ma cuisine inondée alors si t’es encore dans le coin, aurais tu le temps pour venir jeter un coup d’oeil ?”
C’est seulement une fois le message envoyé qu’elle ne peut s’empêcher de culpabiliser. Elle qui ne voulait surtout pas empêcher Abel de retrouver au plus vite son foyer est en train de faire tout le contraire, qu’est ce qui lui prend ?
Citation :
“Enfin, ça peut sûrement attendre demain, ne te sens pas obligé surtout.”
Elle envoie ce second message dans la foulée pour tenter de se rattraper, se surprenant elle même d’être maintenant impatiente de recevoir la réponse du brun.

_________________

"I wish somebody would have told me that
Some day, these will be the good old days
All the love you won't forget
And all these reckless nights you won't regret
Someday soon, your whole life's gonna change
You'll miss the magic of these good old days..."

Revenir en haut Aller en bas
Abel Griffiths
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Heresy (code) + COM (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 157
POINTS : 231
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyDim 18 Aoû - 16:39


And then I saw her face,
Now I'm a believer

Alors qu’il marche avec Judith, Abel se dit qu’il aura tout le temps de se poser des questions plus tard. Et puis, ce n’est qu’une innocente ballade, après tout... Il parle un peu de ses vacances, de son voyage à Rome en septembre. Pour ne pas trop s’étaler sur sa famille et surtout sa femme, il recentre le sujet sur les vacances de la proviseure. Ils continuent ainsià deviser sur le chemin. Arrivés devant chez Judith, il sent une hésitation chez sa collègue mais elle se contente de l’embrasser sur la joue. Dieu qu’il aime ce contact, songe Abe, alors qu’ils sont si proches qu’il pourrait l’embrasser. Mais il n’y a pas d’autres signes. Abel ne va pas insister, sans ouverture, ce serait déraisonnable. Il faut croire que le Seigneur lui envoie le message de se maintenir dans le droit chemin.

« De rien, j’étais content de t’accompagner. Ça me fait toujours plaisir de passer du temps avec toi. » Sourit-il, avant de lui adresser un dernier signe de la main. « Bonne soirée, Judith, à la prochaine fois. » Tant pis, il s’est sans doute fait des idées. Et puis elle doit avoir son fils avec elle, ce serait gênant…mais n’empêche, il ne peut s’empêcher d’avoir des regrets en songeant à sa jolie collègue, alors qu’il se dirige vers son cabinet, un peu plus loin dans la rue. Mais un SMS, puis deux, arrêtent Abel alors qu’il n’a fait que quelques mètres. Judith. Et une histoire de plomberie…finalement, il ne s’est peut-être pas trompé ? Si c’est un prétexte pour le revoir, c’est bien trouvé, et si c’est vrai, eh bien ! c’est l’occasion de rendre service, de passer du temps avec elle, et de marquer des points. Le docteur n’hésite donc pas longtemps et renvoie à son tour un message à Judith :
Citation :

Aucun souci, je suis là dans cinq minutes, à tout de suite !

Et en effet, Abel sonne quelques instants plus tard chez Judith. Celle-ci ne tarde pas à venir lui ouvrir : « Eh bien, on peut dire que c’est une invitation originale. » Lance-t-il avec un sourire malicieux. « Re-bonsoir, alors ? » Continue le médecin, toujours souriant. Il entre quand Judith l’y invite, et observe que la maison est bien silencieuse. « Tu n’as pas tes enfants avec toi ? » Finalement, ça se présente bien, cette histoire… Abel jette un œil dans la cuisine. « Houla, effectivement, sacrée fuite…je vais voir ce que je peux faire. » Il abandonne sa veste et sa sacoche sur la table, se penchant à quatre pattes sous l’évier, pataugeant un peu. « Tu as de la chance, quand j’étais en mission humanitaire, je bricolais un peu pour tout le monde, j’adorais ça, depuis je continue ici, la plomberie n’a plus de secret pour moi… » Abel a autant envie de faire la conversation que d’impressionner Judith. S’éclairant de son téléphone, il arrive tout de même à identifier le problème, découvrant avec joie qu’il ne faudra pas qu’une seule réparation – ça pourrait lui donner l’occasion de revenir. « Hm, je crois que tu as un joint qui est fichu…je dois pouvoir bricoler quelque chose pour qu’il tienne un peu plus longtemps, si tu me donnes une pince. Mais il va falloir en racheter un et le changer. Je pourrais te le faire, si tu veux, les plombiers te prendront une fortune, alors que ça n’en vaut pas la peine. »

Muni d’une pince fournie par Judith, Abel replonge sous l’évier, triturant les tuyaux et les joints. « Tu as bien fait de couper l’arrivée d’eau…ah, non ! » Il devait rester de l’eau dans le tuyau, et évidemment, tout s’est déversé sur lui… Trempé comme une soupe, Abe se redresse, secouant la tête. « Comme bain de minuit, on repassera ! » Il sourit néanmoins à Judith. « Je pense que ça tiendra, je vais bien isoler le joint et le consolider, mais ça devrait aller. » Il jette un oeil à sa chemise et se relève. « Bon, eh bien, je suppose que je n’ai plus qu’à enlever ça, c'est trempé. Enfin, si ça ne te dérange pas...Désolé, ce n’est pas très pudique. Si tu as une serviette de bain, je prendrais ça en attendant. » Il ne va pas rester avec ce truc humide, si ? Et c'est un bon moyen de voir si tout ça trouble encore un peu plus Judith. Même si de base, ce n'est pas du tout un calcul pour montrer que malgré ses cinquante-trois ans, Abel reste sportif et qu'il s'entretient, si cette histoire de plomberie peut lui servir...

_________________

Preacher ManSoldiers boys
and Jesus freaks
'But I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.
Revenir en haut Aller en bas
Judith Sullivan
Judith Sullivan
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis/Marie
TES DOUBLES : Fredrik et Stan
TON AVATAR : Jessica Chastain
TES CRÉDITS : Gifs : Penny ♥
TA DISPONIBILITE RP : Dispo
Abel - Megan - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 297
POINTS : 664
ARRIVÉE À TENBY : 21/11/2018
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans (03.10.73)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Proviseure et conseillère municipale
REPUTATION : "On connait bien Judith par ici, puisqu'elle a grandi à Tenby ! C'est une jeune femme charmante et agréable, qui semble investie dans la vie du village ! Il parait qu'elle a été mariée à Max Julliard, vous savez, cet homme aussi riche que désagréable, avec un penchant pour l'alcool ... Mais ils semblent tellement différents, j'ai du mal à y croire !"


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptySam 31 Aoû - 0:00

A n’importe quel autre moment, Judith aurait sans doute maudit le destin de l’obliger à faire face à cet incident à cette heure ci. Mais étrangement ce soir, elle est à peine agacée et pense tout de suite à son potentiel sauveur : Abel. Elle qui aime se débrouiller seule et prouver à quel point elle est indépendante fait une entorse à ses principes cette fois. Son envie de passer un peu plus de temps avec le beau brun prend le dessus. Il répond rapidement aux messages qu’elle lui a envoyé, et un sourire se dessine naturellement sur son visage en apprenant qu’il acceptait de venir lui filer un coup de main.

“Rebonsoir. C’est vrai que d’habitude je fais mieux…” Répond elle dans un sourire amusé à propos de cette invitation originale. Elle le laisse naturellement entrer et referme derrière lui avant de répondre à sa question. “Non, Simon passe quelques jours avec ses grands-parents et Megan est en Italie avec son père.” Explique la rousse sans trop entrer dans les détails. “Merci, c’est vraiment gentil.” Répond elle avec sincérité quand Abel lui fait savoir qu’il va voir ce qu’il peut faire. “C’est vrai ? ça tombe vraiment bien alors !” Fait elle remarquer en apprenant ses connaissances en plomberie. “Enfin, j’ai de la chance dans mon malheur on va dire.” Rectifie-elle un peu gênée, voulant éviter qu’Abel imagine qu’elle voit ce dérangement comme une aubaine. Même si c’est un peu le cas dans le fond…

L’expert d’un soir allume la lampe de son téléphone pour regarder le problème de plus près et poser son diagnostic. “C’est gentil, mais je voudrais pas abuser de ton temps, si tu as moyen de le réparer temporairement, c’est déjà beaucoup.” Fait remarquer la mère de famille, ne voulant pas qu’Abel se sente obligé de lui rendre service. Enfin, elle n’a pas l’impression que c’est le cas à vrai dire, sinon il n’aura pas proposé de lui même de revenir n’est ce pas ? “Je vais te chercher une pince.” Lui fait elle savoir avant de faire un saut au garage pour fouiller dans sa boite à outils et ramener ce qu’elle cherchait.

“Oh mince, je suis désolée !” Lance la rousse avec embarras lorsque son invité finit trempé. Il semble cependant pas trop mal réagir à cet imprévu et lui fait savoir qu’il a consolidé son joint. “Merci beaucoup, tu sauves pas ma soirée.” Le remercie-t-elle à nouveau dans un sourire sincère. Il ôte alors sa chemise trempée, et le regard de Judith bloque quelques instants sur son torse nu avant qu’elle ne se ressaisisse pour reprendre la parole, légèrement troublée. “Je… euh.. Oui, bien sûr, je te ramène ça.” Lui fait elle savoir avant d’aller lui chercher une serviette de bain. Elle revient quelques instants plus tard pour lui la donner. “Tiens. Est-ce que je peux t’offrir un verre pour te remercier d’avoir trempé ta chemise pour moi ?” Propose-t-elle dans un fin sourire, songeant que c’était bien normal de lui offrir une compensation pour son service, n’est ce pas ?

_________________

"I wish somebody would have told me that
Some day, these will be the good old days
All the love you won't forget
And all these reckless nights you won't regret
Someday soon, your whole life's gonna change
You'll miss the magic of these good old days..."

Revenir en haut Aller en bas
Abel Griffiths
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Heresy (code) + COM (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 157
POINTS : 231
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyDim 13 Oct - 23:38


And then I saw her face,
Now I'm a believer

Aide – et aime – ton prochain, voilà un principe très catholique que Abel a toujours respecté. Autrefois, quand il partait en mission humanitaire, il était convaincu de la grandeur de ce principe, de la valeur de l’altruisme. C’est peut-être le seul principe catholique qu’il n’a tout à fait trahi, même si évidemment, Eleanor lui dirait, et elle aurait raison, que c’est faux. Comme médecin, il croit encore à ce principe. Dans la vie de tous les jours, un peu, aussi, même s’il est devenu aigri et réactionnaire. Sans doute aurait-il, donc, aidé Judith, même s’il n’avait eu aucune arrière-pensée. Mais voilà, Abe en a une, et il ne peut s’en défaire.

« Ce n’est rien, vraiment. Au contraire, ça me fait plaisir. »
Réplique-t-il en souriant, balayant d’un geste les protestations de Judith. « Mon côté chevalier blanc et sauveur de demoiselles en détresse peut-être… enfin, si on peut comparer la plomberie à des dragons. Mais tu serais très bien dans le rôle de la princesse. » Ajoute-t-il avec malice. Si c’est une plaisanterie, elle dissimule un compliment sincère, un peu vieux jeu peut-être, mais qui est définitivement un peu plus clair sur ce qu’il pense de Judith. Et de son côté,  Abel a l’impression, encore une fois, que sa présence n’est pas désagréable à la jolie rousse. Mais aussi qu’elle essaye de le cacher, comme s’il y avait plus, comme si elle essayait de se convaincre de rien tenter elle-même. Le côté homme marié, peut-être…Oui, c’est peut-être ça. Évidemment, c’est mal de réfléchir ainsi, mais il se trouvera des excuses plus tard.

Pour l’instant, il compte bien voir jusqu’où toute cette histoire peut le mener. « Certaine ? Ça ne me dérange pas de revenir, tu sais, et les plombiers sont tellement chers, de nos jours…enfin, tu me diras si tu as besoin d’un coup de main, tu as mon numéro, de toute façon. » Si Judith finit par dire oui, ce sera bon signe, juge le médecin. Au-delà de ses petites tactiques et de son plaisir personnel, curieusement, il serait un peu triste si elle disait non. Il aime bien passer du temps avec Judith ; il espère aller plus loin ; tout en essayant de ne pas gâcher les choses. Difficile équilibre à trouver, surtout que le médecin ne s’explique pas trop cet état de fait…

Ceci étant, Abel se dit qu’il n’a vraiment pas du se tromper quand Judith porte un regard assez éloquent sur lui, alors qu’il a retiré sa chemise. « Oh, ce n’est rien, si je peux aider… » Puis, alors que Judith est partie lui chercher une serviette : « Je peux faire sécher ça quelque part ? » Elle ne tarde pas à revenir avec celle-ci, que Abel noue sur ses épaules.  « Ah…merci. Ce n’est pas grave, ne t’en fais pas, ce sont les risques du métier. » La dernière proposition de la rousse montre qu’il a quand même marqué des points. « Oh merci, c’est gentil. » Toujours avec la même malice et un léger sourire charmeur, il ajoute : « Tu es plutôt douée pour les invitations plus classiques aussi. Il faudra que je te rende la pareille, histoire d’être gentleman jusqu’au bout. » Il prend la même chose qu’elle et s’installe autour de l’ilot, toujours sans chemise. « Bon, eh bien ça fera une soirée dont on se souviendra longtemps…Cheers. A cette soirée originale. » Il lève son verre. « Et vraiment, ne t’en fais pas, je suis content si j’ai pu t’aider. C’est normal d’avoir besoin d’un coup de main de temps, je trouve déjà ça courageux de ta part d’élever toute seule ton petit garçon. » Bon, sans doute que son côté tradi et catholique ne disparaitra jamais, même quand il essaie de faire des efforts pour complimenter une mère célibataire.

_________________

Preacher ManSoldiers boys
and Jesus freaks
'But I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.
Revenir en haut Aller en bas
Judith Sullivan
Judith Sullivan
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis/Marie
TES DOUBLES : Fredrik et Stan
TON AVATAR : Jessica Chastain
TES CRÉDITS : Gifs : Penny ♥
TA DISPONIBILITE RP : Dispo
Abel - Megan - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 297
POINTS : 664
ARRIVÉE À TENBY : 21/11/2018
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans (03.10.73)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Proviseure et conseillère municipale
REPUTATION : "On connait bien Judith par ici, puisqu'elle a grandi à Tenby ! C'est une jeune femme charmante et agréable, qui semble investie dans la vie du village ! Il parait qu'elle a été mariée à Max Julliard, vous savez, cet homme aussi riche que désagréable, avec un penchant pour l'alcool ... Mais ils semblent tellement différents, j'ai du mal à y croire !"


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyJeu 24 Oct - 23:09

“Merci. T’es pas mal non plus en chevalier, même si tu n’as pas de dragons à combattre.” Fait-elle remarquer dans un sourire amusé suite à son compliment. Dans d’autres circonstances, Judith n’aurait peut être pas apprécié d’être comparée à une princesse en détresse, elle qui aime penser qu’elle est une femme forte et débrouillarde, mais elle doit admettre que ce soir ça lui plait d’avoir un bel homme galant pour lui venir en aide.

“Je te redirais oui, c’est gentil de proposer en tout cas.” Répond elle à la remarque d’Abel, qui lui propose de revenir réparer correctement son évier. Elle se demande un instant s’il insiste parce qu’il est particulièrement serviable, ou parce qu’il cherche un prétexte pour revenir la voir. Elle aime à penser qu’il y a un peu des deux.

La situation devient embarrassante lorsque le brun finit avec la chemise trempée. Judy ne saurait pas vraiment dire ce qui l’embarrasse le plus : le fait qu’Abel ait ruiné sa chemise par sa faute, ou le regard qu’elle n’arrive pas à s’empêcher de poser sur son torse nu. En tout cas, elle tente de se rattraper en allant lui chercher une serviette. “Tu n’as qu’à la laisser un peu sur le radiateur. " Suggère-t-elle, ramenant un cintre en même temps que la fameuse serviette. “C’est vrai, c’est un métier plus dangereux qu’on ne l’imagine !” Ajoute la rousse dans un fin sourire lorsqu’Abel relativise en lui faisant remarquer que ce sont les risques du métier. Un nouveau sourire amusé se dessine sur son visage. “Je crois que ton côté gentleman n’est plus à démontrer avec ce que tu viens de subir pour moi.” Songe-t-elle tout en sortant deux verres. En même temps, elle ne se plaindrait pas si à l’avenir il l’invite à son tour à boire un verre. Elle rempli les verres d’un bon vin blanc qu’elle avait en stock et en tend un à Abel alors qu’il reprend la parole. “C’est sûr… A cette soirée !” Confirme Judy avant de trinquer et boire quelques gorgées de vin. “Je pense pas être particulièrement courageuse, je fais juste face aux imprévus que la vie met sur mon chemin.” Fait-elle remarquer. Elle n’avait pas prévu de tomber enceinte, et surtout elle n’avait pas prévu que le père de Simon s’en aille du jour au lendemain. Mais elle n’a pas eu d’autres choix que de faire face, et aujourd’hui elle heureuse de voir grandir son petit garçon. “C’est toi le plus courageux de nous deux. Si tu viens en aide comme ça à tous ceux qui en ont besoin, tu ne dois plus avoir beaucoup de temps pour toi !” Ajoute la rousse, ne souhaitant pas particulièrement s’étaler sur le sujet de son fils et de sa vie sentimentale plutôt désastreuse.

_________________

"I wish somebody would have told me that
Some day, these will be the good old days
All the love you won't forget
And all these reckless nights you won't regret
Someday soon, your whole life's gonna change
You'll miss the magic of these good old days..."

Revenir en haut Aller en bas
Abel Griffiths
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Heresy (code) + COM (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 157
POINTS : 231
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyDim 15 Déc - 23:50

And then I saw her face,
Now I'm a believer

Abel a le temps de saisir le regard que la rousse porte sur lui, un peu gêné, et elle est adorable quand elle rougit un peu, et – mais rêve-t-il ? – presque intéressé. Voilà quelque chose qui change un peu la donne, car maintenant, les impressions de Abe se confirment. Il pourrait tenter sa chance, aller plus loin. Après tout, sa collègue lui offre un verre. « Ne t’en fais pas, ce n’est pas grand-chose, et ça me fait plaisir, vraiment. » Avec un clin d’œil amusé, il ajoute avec humour : « Toujours à votre service, milady. » Et elle ne dit pas non à une potentielle invitation, voilà qui est parfait. « Cheers. A cette soirée…en espérant qu’à la prochaine, il n’y ait pas de problème de plomberie ! » Le ton est toujours espiègle. La vérité, c’est que Abel s’amuse, et qu’il apprécie cette conversation sans conséquence. Il n’est pas aussi austère qu’il ne le laisse paraitre. Il suffit juste qu’il lâche un peu prise, ou qu’il ait envie de paraitre sous un jour plus aimable, et ce soir, c’est un peu des deux, le vin aidant. « Ah, mais, beaucoup de gens fuient face aux imprévus, ils abandonnent et laissent tomber. Moi je trouve que c’est courageux. » S’obstine-t-il gentiment. Il ne comprend pas et n’adhère pas à tout du parcours de vie de Judith, il n’adhère pas à tout non plus, mais elle a su rester respectable et altruiste.

« Ah…non, plus vraiment. » Il passe une main dans ses cheveux, se retrouvant lui-même avec surprise touché, se rengorgeant comme un paon. « Mais bon, il faut aider son prochain, quand on peut le faire. Et j’aime bien bricoler. Et rendre service, aussi. Ca m’occupe, et ça ne me dérange pas. C’est aussi pour ça que j’avais choisi médecine, et de faire de l’humanitaire. Médecin de campagne, c’est autre chose, mais c’est un peu le même esprit. » Pour faire plaisir à son père, sans doute, mais aussi parce que ça lui permettait de voir du pays, et puis d’aider les gens. Il est, mine de rien, sociable, Abel. Il aime les gens et leur contact, c’est juste qu’en vieillissant, il est devenu trop soucieux et rigide sur ses valeurs. « Remarque, je suppose que quand on choisit l’enseignement et tout ce qui est scolaire, ce n’est pas pour des raisons très différentes. » Il lui adresse un sourire, supposant que sur ce point-là, ils se ressemblent.

Tout en faisant la conversation, Abe réfléchit. Comment faire ? Aucune avance, discrète mais frontale, n’a vraiment marché, et la drague claire risque de ne pas marcher non plus, elle ne correspond pas à son personnage. Il faut que ça ait l’air plus spontané : la jeune femme ne doit pas voir qu’il a une stratégie. Et une idée lui vient rapidement. D’un mouvement de la main un peu trop vif, il renverse le verre de son hôte, éclaboussant le chemisier de Judith. Portant la main à sa bouche dans une imitation de bon ton d’une surprise catastrophée, il se confond en excuses : « Je suis absolument navré, je n’ai pas vu…attends, je vais te trouver une serviette… » Il s’empresse de le lui apporter. « Je suis vraiment navré, décidemment, on n’a pas de chance, avec les vêtements et les liquides, ce soir, toi et moi. Je…euh… » Il fait mine de réaliser qu’ils sont extrêmement proches, et que ça le perturbe – ce qui, cela dit, est beaucoup plus vrai qu’il ne veut l’admettre à travers son plan parfait. « Tu…Judith… » Leurs visages se touchent presque. C’est l’occasion ou jamais. Délicatement, comme pris d’une inspiration soudaine, il pose ses lèvres sur celles de la jeune femme. Ca ne dure qu’un instant, qu’il savoure, avant qu’il ne se recule, jouant la surprise et la confusion. « Ah…je…pardon. Je n’aurais pas du faire ça…c’était parfaitement idiot. Excuse moi. Je ne sais pas bien ce qui m’a pris. Je n’aurais pas du…je ne devrais pas… » Le plan est simple : il faut que ça ait l’air spontané, qu’il ait l’air perdu et peu sûr de lui. Le bon médecin gentil incapable de résister à ses sentiments, culpabilisant, cela passe mieux qu’un dragueur calculateur et chaud lapin qui se donne l’image d’un bon catholique. Avec un air gêné, il se passe la main dans les cheveux :  « Je vais…euh. Oui, je vais y aller, c’est sans doute mieux. » Il regarde autour de lui, l’air toujours confus, reprend sa chemise, qui est toujours humide. « Merci pour le verre. Tu…euh…tu m’appelles ? Pour ton évier, je veux dire. » Il remet sa veste également, se préparant à partir, mais attendant la réaction de Judith. Ce genre de plan lui permet également d’avoir une option de repli, si elle n’est pas intéressée. Ou de lui laisser le temps de la réflexion : s’il s’en va et qu’elle le rappelle pour son évier, il pourra voir pour pousser les choses encore plus loin.

_________________

Preacher ManSoldiers boys
and Jesus freaks
'But I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.
Revenir en haut Aller en bas
Judith Sullivan
Judith Sullivan
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis/Marie
TES DOUBLES : Fredrik et Stan
TON AVATAR : Jessica Chastain
TES CRÉDITS : Gifs : Penny ♥
TA DISPONIBILITE RP : Dispo
Abel - Megan - Max
RAGOTS PARTAGÉS : 297
POINTS : 664
ARRIVÉE À TENBY : 21/11/2018
ÂGE DU PERSONNAGE : 45 ans (03.10.73)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Proviseure et conseillère municipale
REPUTATION : "On connait bien Judith par ici, puisqu'elle a grandi à Tenby ! C'est une jeune femme charmante et agréable, qui semble investie dans la vie du village ! Il parait qu'elle a été mariée à Max Julliard, vous savez, cet homme aussi riche que désagréable, avec un penchant pour l'alcool ... Mais ils semblent tellement différents, j'ai du mal à y croire !"


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyMar 7 Jan - 19:04

En demandant l’aide d’Abel ce soir, Judith n’avait pas anticipé qu’il pourrait se passer quoi que ce soit après. Et pourtant, c’est elle qui l’invite à rester boire un verre, et ce serait sans doute mentir de dire qu'elle n’espère pas que la soirée se prolonge le plus possible. C’est donc autour d’un verre de vin qu’ils continuent de discuter. “C’est pas faux… Merci.” Admet la rousse suite à la remarque d’Abel. Les gens qui fuient face aux imprévus, elle connait bien puisque le père de Simon s’est fait la malle en apprenant sa grossesse surprise… Il est toujours plus facile pour la mère de famille de voir les qualités des autres plutôt que les siennes, et c’est agréable d’être face quelqu’un qui les voit pour elle.

“Tenby a de la chance de t’avoir comme médecin. Et comme bricoleur aussi, mais là je parle plus pour moi.” Ajoute Judy dans un sourire, songeant qu’elle devrait quand même prendre le temps d’apprendre les rudiments du bricolage pour être plus autonome. Elle n’a pas envie d’être le cliché de la femme qui ne sait faire que la cuisine et le ménage. “C’est vrai que même si on ne sauve pas des vies, je suis contente de pouvoir aider tous mes élèves à s’en sortir et donner le meilleur d’eux-même.” Acquiesce la rousse. Maintenant qu’elle est proviseure, elle n’a plus vraiment d’élèves attitrés mais elle fait de son mieux pour que tous ceux qui sont dans son établissement s’y sente bien.

Sans que Judith n’ait le temps de calculer quoi que ce soit, elle sent le reste de son verre de vin atterrir sur son chemisier à cause d'une maladresse d'Abel. Heureusement qu’il ne s’agit que d’une petite quantité de liquide puisque cela suffit déjà à rendre une partie du tissu transparent… “T’en fais pas ça arrive.” Lui pardonne naturellement la rousse alors qu’il va lui chercher une serviette, loin de se douter du stratagème mis en place par son invité. “Et puis, comparé à ce que tu as subi, je crois que je n’ai pas à me plaindre.” Fait remarquer Judith dans un sourire, préférant prendre la situation avec légèreté. Certes, c’est un chemisier auquel elle tient, mais elle n’a pas envie de se prendre la tête pour ça. Et surtout, elle est trop perturbée par sa proximité avec Abel pour réfléchir à quoi que ce soit d’autre. D’ailleurs, lui aussi ne semble pas rester indifférent, et va même jusqu’à poser ses lèvres sur celles de la rousse. Judy reste un instant sans voix suite à cet instant agréable mais certainement inapproprié. Un débat intérieur fait rage dans l’esprit de Judith entre son envie qui la pousse à répondre à ce baiser et la raison qui lui rappelle que c’est un homme marié. “Attends.” Le retient-elle lorsqu’elle réalise qu’il va s’en aller si elle ne fait rien. Si elle est généralement raisonnable, ce soir c’est finalement l’envie qui l’emporte. Plutôt qu’avec des mots, elle le retient spontanément en venant à son tour embrasser ses lèvres. Elle aurait peut être dû le laisser simplement partir, mais l’occasion est trop belle pour ne pas en profiter.

_________________

"I wish somebody would have told me that
Some day, these will be the good old days
All the love you won't forget
And all these reckless nights you won't regret
Someday soon, your whole life's gonna change
You'll miss the magic of these good old days..."

Revenir en haut Aller en bas
Abel Griffiths
Abel Griffiths
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Wanguard/COM/Crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard ; John ; Max
TON AVATAR : Jon Hamm
TES CRÉDITS : Heresy (code) + COM (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpiy3L30o1s1ikjn_250
RAGOTS PARTAGÉS : 157
POINTS : 231
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2019
Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Tumblr_inline_otpixsIasW1s1ikjn_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 53 ans (7 mai 1966)
CÔTÉ COEUR : Marié, ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations à l'occasion. C'est évidemment un péché qu'il dissimule soigneusement.
PROFESSION : Médecin ; conseiller municipal de Tenby, en charge de la sécurité et du maintien de l'ordre
REPUTATION : Apprécié par la communauté pour le bien qu'il fait à la ville. Difficile d'oublier son nom car il se débrouille toujours pour que ça n'arrive jamais. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'être un peu trop sévère avec ses enfants. (Selon la bonne société de Tenby : le reste du monde pourrait éventuellement lui reprocher d'être le roi des catholiques psychorigiques).


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  EmptyLun 13 Jan - 23:55

And then I saw her face,
Now I'm a believer

C’est sans doute ridicule de se comporter comme ça à son âge, Abel le sait. A cinquante-trois ans et en étant marié, il ne devrait pas flirter comme ça, ni même tenter aucune approche. Pourtant, c’est plus fort que lui. Au point que c’est à se demander si Tenby a vraiment de la chance de l’avoir comme médecin, comme le dit Judith. Abe ressent une légère pointe de culpabilité, d’ailleurs, lorsqu’elle lui dit ça. Il aimerait lui dire que Tenby a de la chance de l’avoir elle, en réalité, car elle est bien meilleure que lui, parce qu’il est loin de faire l’unanimité, avec son traditionalisme forcené et son catholicisme hors d’âge, et qu’elle voit tout de même le positif chez lui malgré leurs différence. Il aide les gens, oui, mais il joue avec les femmes et il trompe la sienne, et le lendemain, il s’en veut. Il n’a pas l’abnégation ou la bonté de Judith, même s’il aimerait le faire croire. Alors oui, il devrait faire marche arrière, la laisser, parce qu’il ne la mérite pas, ou en tout cas qu’elle mérite mieux. La culpabilité est revenue, ça y est : maintenant, elle ne le laissera plus tranquille. Jusqu’à la prochaine fois, car Abe procède toujours selon le même schéma.

Mais c’est plus fort que lui : elle est si belle, si gentille, évidemment, il la veut, et il ferait tout pour. Et tout son stratagème ne vise qu’à savoir si Judith veut bien de lui aussi, ou à faire en sorte qu’elle veuille. Le médecin avait bien des indices, mais maintenant qu’il a embrassé Judy, la jolie rousse semble indécise, et sans savoir pourquoi, Abe se retrouve un instant au comble du désespoir, craignant un rejet pur et simple. Alors il est déjà prêt à tourner les talons pour s’en aller avec une frustration certaine. Mais il sent soudain la main de Judith sur son bras pour le retenir, avant qu’elle ne dépose un doux baiser sur ses lèvres. Il y a alors une explosion de joie dans l'esprit du médecin, et il ne se prive pas d'embrasser la jolie rousse en retour. Il ne se faisait donc pas de film, il y avait bien quelque chose, il n'a pas rêvé.

Oubliée toute idée de stratagème, il n'arrive plus à penser à autre chose qu'à ça et ce sentiment délicieux de félicité qui l'a envahi. Son coeur tambourine dans sa poitrine et il l'embrasse avec toujours plus d'urgence, nouant ses bras autour de sa taille pour la rapprocher de lui. Abe en veut plus, et enivré par cette proximité, il se hasarde à rompre le baiser pour venir poser ses lèvres dans le cou de la rousse, avant de murmurer doucement : « Je sais que je ne devrais pas, mais ça fait une éternité que je me dis ça, mais j'y pense depuis des mois et des mois...tu me plais beaucoup trop, et je n'arrive plus à être raisonnable. » Grisé par ce contact et le parfum de Judith. Il continue de murmurer à son oreille. « J'ai tellement envie de toi, tu comprends ? » Inutile de le nier alors que son corps le crie, et que Judith, tout contre lui, doit pouvoir sentir la bosse qui tend son pantalon sous l'effet de l'excitation. « Je te veux, Judith, ici et maintenant, mais c'est toi qui décide... » Il continue à murmurer sans aucune pudeur, et embrasse de nouveau son cou, avant de dégrafer son chemisier déjà transparent, ce qui ajoute à son envie, pour découvrir sa poitrine et embrasser sa peau blanche. Toujours plus entreprenant, Abel descend de plus en plus bas. « Il suffit de me dire ce que toi tu veux... » Si elle dit non, ça s'arrêtera là - il n'a jamais forcé une femme à quoique ce soit. Mais si elle dit oui, et bien, il doit bien avoir une chambre plus confortable que cette cuisine dans cette maison.


_________________

Preacher ManSoldiers boys
and Jesus freaks
'But I don't know of a soul who doesn't maintain two separate lists of doctrines : the ones they believe they believe in ; and the ones that they actually try to live by.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty
MessageSujet: Re: Oh father please help me for I have done wrong || Judith Oh father please help me for I have done wrong || Judith  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Oh father please help me for I have done wrong || Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Historical Center-