AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

birthday's south america roadtrip. (jesse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Erin L. Blake
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : worst.
TES DOUBLES : sam, adriel, liam & daniel.
TON AVATAR : sophie wonderful skelton.
TES CRÉDITS : .sassenach & ju d'amour.
RAGOTS PARTAGÉS : 148
POINTS : 299
ARRIVÉE À TENBY : 08/03/2019
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_po61qnOM4r1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt cinq belles années. (01/03/94)
CÔTÉ COEUR : la liberté n'a pas de prix.
PROFESSION : comédienne, la passion du théâtre est dévorante.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyJeu 25 Juil - 0:05


jesse & erin
sometimes a woman will look back on
what she had, not because she wants to
go there but to motivate her to do better.


Etape numéro 1 : Santiago, Chili.
J'ai encore du mal à penser que c'est moi qui me retrouve ici, avec lui. Je lui avais offert ce cadeau, que j'avais oublié d'annuler, en pensant qu'il emmènerait une de ces nouvelles copines ou ... Je ne sais pas, mais j'ai encore du mal à croire que c'est à moi qu'il a demandé de venir. Soit, maintenant que nous y sommes, il va falloir que je me fasses enfin à l'idée. On avait mis un bon bout de temps avant de trouver une date qui nous conviendrait à tous les deux ; heureusement que je ne m'étais pas occupé des billets d'avion avant. Et quand nous nous étions enfin arrangé, j'avais fait en sorte de payer les billets le plus vite possible ; je le connais, il aurait été capable de le faire à ma place alors que c'est son cadeau d'anniversaire. Après 14 longues heures de vol, fatigué et mal à l'aise (parce que bon, nous avons rediscuté depuis notre rupture mais je l'ai aussi embrassé), nous pouvons enfin nous rendre à l'hôtel. Dans le taxi, je lui donne quelques explications. Alors ... J'ai réservé deux chambres dans un hôtel parce que la voiture n'arriverra que vendredi. On pourra quitter Santiago pour Valparaiso juste après. lui dis-je avec un accent espagnol plutôt correct. Deux chambres, avec deux lits bien séparés mais l'une à côté de l'autre ... De quoi garder mes distances sans trop l'éloigner non plus. Je déglutis difficilement avant de me remettre à parler, histoire de me changer les idées. Vu nos emplois du temps respectifs, j'ai coupé le roadtrip. Fin ça, je te l'ai dit sinon tu ne serais pas ici. ajoutais-je en rigolant. Mais je m'arrête là, parce que sinon, je vais aller trop loin et lui donner des indices de la voiture ou même sur l'entièreté du voyage.

C'est l'humidité qui est impressionnante ici, pas les températures. Je dirais même que c'était le moment parfait pour partir, avec des températures qui s'approchent seulement des vingts degrés. C'est le temps idéal dans une ville idéale. Je ne sais pas combien de temps a duré le trajet mais ce que j'ai pu voir de la ville me plaisait énormément. Je me réjouis tellement d'en profiter, j'ai l'impression que je n'ai pas eu de vacances depuis que je suis gamine. J'aurais juste préféré qu'on soit encore ... Ensemble avec Jesse et pas juste des vieux copains qui partent en voyage à cause d'un vieux cadeau pas annulé. Bref. Nous arrivons à l'hôtel, je dirais un trois étoiles grand maximum et nous montons directement nos affaires dans nos chambres respectifs. Je sais que la règle numéro une du décalage horaire est de s'adapter au plus vite à la journée mais là, j'ai besoin d'une petite sieste. Je propose à Jesse qu'on se retrouve dans le couloir dans deux petites heures avant de m'effrondrer sur mon lit, épuisée.

Je me réveille un peu près une heure et demi plus tard, difficilement. Les rideaux cachent un peu trop bien le soleil, j'aurais pu passer la journée à dormir dans ces conditions. Je profite de la petite demi heure qu'il me reste pour aller me doucher, m'habiller et préparer un sac pour les visites. J'attache mes cheveux, me regarde une dernière fois dans la glace et sors de ma chambre. Jesse arrive quelques secondes plus tard. J'aurais dû te donner ça avant qu'on aille dormir. dis-je en lui tendant le livre de touriste par excellence. Je l'ai retrouvé en ouvrant ma valise un peu plus tôt, avec tous les autres du même genre. Je me frotte les yeux, encore mal réveillé. Je souris, un peu gêné. Je te propose qu'on se trouve une terasse, tu fouille dans ce joli petit livre et tu me dis ce que tu as envie de faire aujourd'hui. finis-je par lui dire, sans obligations évidemment.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Actors are so fortunate. They can choose whether they will appear in tragedy or in comedy, whether they will suffer or make merry, laugh or shed tears. But in real life it is different. Most men and women are forced to perform parts for which they have no qualifications. The world is a stage, but the play is badly cast. oscar wilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat + signat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1341
POINTS : 3102
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_inline_o3xxjoYLWh1tntjr6_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptySam 3 Aoû - 15:21

I live in a hologram with you
Where all the things that we do for fun (and I'll breathe, and it goes)
Play along (make-believe it's hyper real)


L'Amérique du Sud, le Chili, Erin… Quand elle m'avait dit qu'elle avait un cadeau pour moi, le jour de mon anniversaire, je ne m'étais clairement pas attendu à quelque chose de cette envergure. Un voyage en Amérique du Sud, et plus précisément un road trip… La normalité aurait voulu que j'accepte le cadeau et que j'en profite avec une tiers personne tout en remerciant Erin, mais il m'était impensable de partir sans la jeune femme. Bien sûr, je l'ai remercié, mais je lui ai expliqué que je ne me voyais pas faire ce voyage avec quelqu'un d'autre. La règle est que nous partons en tant qu'amis, peu importe à quel point ça crève le coeur, mais après tout, nous étions amis avant d'être en couple, alors pourquoi ne pourrions-nous pas redevenir les amis que nous étions ? De plus, nous avons beaucoup voyagé ensemble par le passé avec Erin et je sais qu'elle est la compagne de voyage parfaite : elle a des idées de ce qu'elle veut faire sans pour autant forcer l'autre parti, elle est toujours partante pour de nouvelles aventures, elle est débrouillarde, elle chante avec moi les chansons ringardes qui passent à la radio… Non, ce voyage n'aurait vraiment pas pu se faire sans elle. « D'accord. C'est noté. » En effet, nous avons mis un certain temps avant de trouver des dates qui nous convenaient, mais j'ai pu par chance poser quelques congés sans trop de soucis et Erin a pu elle aussi échappé à ses répétitions ; sa pièce ne débutera pas avant plusieurs semaines de toute façon, et je sais qu'elle sera fantastique dans son rôle. Qui sait, je pourrais toujours l'entraîner en lui donnant la réplique, même si on sait comment ça a terminé la dernière fois…

Une fois à l'hôtel, la jeune femme s'éclipse dans sa chambre pour dormir tandis que je suis tout bonnement incapable de m'assoupir. Le voyage a été épuisant, mais l'excitation est bien trop présente. Les palpitations de mon coeur ne veulent pas s'arrêter alors je passe le temps en m'échappant de la chambre après avoir pris une longue douche. Je ne vais pas visiter Santiago sans elle, mais je profite d'être éveillé pour récupérer quelques prospectus ça et là, mais aussi pour échanger mes livres sterling contre des pesos chiliens et acheter des tickets de transport. Le temps qu'il me reste à attendre, je le passe dans ma chambre avec mon dictionnaire d'espagnol, cherchant à me remettre dans le bain de cette langue que je maîtrise plutôt bien, mais que je n'ai pas pratiqué depuis un certain temps. « Ah génial ! Merci. » Nous nous retrouvons dans le couloir comme prévu et j'attrape le livre qu'elle me tend. « Pendant que tu dormais, j'en ai profité pour échanger de la monnaie et j'ai repéré une terrasse pas loin d'ici. Je t'y emmène. » Je suis à deux doigts de lui prendre la main afin de la guider, mais je me retiens juste à temps et je nous évite un nouveau moment de gêne. Assis à cette terrasse, nous commandons le fameux cocktail de la région : le Terremoto et je potasse le guide touristique. « Je te propose qu'on y aille doucement, aujourd'hui, avec le voyage dans les pattes, autant ne pas trop forcer. J'ai bien envie d'aller visiter le quartier de Bellavista. Demain on pourra peut-être faire une randonnée. Qu'est-ce que t'en dis ? » On me sert mon verre et je le goûte sans trop me poser de question. C'était une erreur. Je suis à deux doigts de tout recracher dans ma serviette, mais je me retiens parce que le serveur est encore trop proche de nous et que je ne veux pas le vexer. Je lui adresse même un petit sourire hypocrite, avant de me tourner vers Erin de lui chuchoter mon ressenti. « Je crois que je n'ai jamais rien goûté d'aussi mauvais. » J'explose de rire, me demandant comment je vais me débarrasser de mon verre sans que personne ne me remarque.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin L. Blake
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : worst.
TES DOUBLES : sam, adriel, liam & daniel.
TON AVATAR : sophie wonderful skelton.
TES CRÉDITS : .sassenach & ju d'amour.
RAGOTS PARTAGÉS : 148
POINTS : 299
ARRIVÉE À TENBY : 08/03/2019
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_po61qnOM4r1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt cinq belles années. (01/03/94)
CÔTÉ COEUR : la liberté n'a pas de prix.
PROFESSION : comédienne, la passion du théâtre est dévorante.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyLun 5 Aoû - 15:40


jesse & erin
sometimes a woman will look back on
what she had, not because she wants to
go there but to motivate her to do better.


On est arrivé à l'hôtel, on s'est laissé du temps pour se reposer puis on s'est retrouvé devant les portes de nos chambres pour pouvoir discuter de notre programme. Je me suis écroulée ... dis-je surtout pour moi même, en rigolant légèrement. Je n'ai pas respecté la règle numéro une mais tant pis, je me sens au moins d'attaque pour les visites d'aujourd'hui. Tu es un génie, je n'y avais même pas pensé. Je pense que j'aurais même dû le faire à Tenby ou à Swansea, histoire qu'on ne soit pas emmerder du tout. J'avoue que je ne me suis pas renseigné sur le paiement avec carte et tout, mais il vaut toujours mieux avoir de la monnaie pour les mauvais cas. Heureusement qu'il était là, franchement, sinon on se serait retrouver à essayer de payer nos verres avec des livres sterling. D'accord allons-y ! C'est chouette qu'il ait profité pour faire du repérage pendant que je dormais. Si j'avais su, je serais resté debout et j'aurais fait un effort pour qu'on puisse directement en profiter. Ca ne sert à rien de faire des suppositions. Je manque de lui prendre le bras pour le suivre mais j'arrive heureusement à retenir cette pulsion assez vite.

On s'installe à une terrasse et il potasse le guide touristique. Oui, j'ai entendu qu'il était magnifique ce quartier. Même plus que magnifique. Santiago a une architecture particulière, typique de l'Amérique du Sud et le peu que j'ai vu me rend déjà totalement amoureuse de cette ville. Ca me dit totalement ! dis-je avec entrain. J'aime tellement voir le paysage et rester dans la nature, je n'en ai pas eu l'occasion ces dernières années. Central Park c'est beau, mais ça vaut pas de vraies forêts. J'ai vu une rando à pieds juste ... Là. Mais je t'avoue que je suis aussi tentée par le Parque Metropolitano et le Central Market. dis-je en lui montrant une carte de la ville. C'est apparemment une énorme colline et au sommet, il est possible d'avoir une vue entière sur la ville. Je ne sais plus à quand remonte la dernière fois où j'ai autant marcher mais ça ne me fait pas peur, j'ai la forme. Je commence par contre à m'emballer, nous faisant un programme de malade alors qu'à la base, je partais du principe que c'était au Griffiths de le faire. Et bien, je me dis que j'aurais peut-être dû nous faire rester plus longtemps ici. Et surtout, je me dis que je devrais me taire parce que ce voyage, c'est pour lui. En même temps, c'est difficile d'être dans une ville et de ne pas avoir envie de visiter certaines choses. J'espère juste que Jesse prenne ça pour de l'excitation et pas pour autre chose ... Après tout, c'est presque comme si on ne se connaissait plus.

Le serveur arrive et nous serre les fameux Terremoto. Mon ex est le premier à se lancer et à y goûter. Je le suis de quelques secondes mais quand le liquide traverse notre gorge, notre tête change à tous les deux. Pendant qu'il s'exclame sur le fait qu'il n'a jamais bu un truc aussi mauvais, je retente le coup en me disant que des fois, pour les cocktails, ça ne marche pas du premier coup. Mais non, ce truc est juste dégueulasse. Oh mon Dieu ... Ces mots peinent à sortir de ma bouche, envahi par ce goût d'ananas et de je ne sais quoi. Mais qu'est-ce qui leur a pris de créer un truc pareil, mis à part pour repousser tous les touristes. Je crois que si mes souvenirs sont bons, ça veut dire tremblement de terre le nom. Et ça a un résultat aussi catastrophique que son nom. Je pense qu'on a sauté sur LE cocktail à ne pas tenter de suite, le truc pour les habitués et ceux qui n'ont peur de rien niveau saveur. On aurait dû se contenter de limonades. Si je bois les deux, je ne tiendrais pas la journée ... Attends, j'ai une idée. Je pourrais le faire, d'une seule traite, et nous débarasser de nos verres, comprenant que le jeune homme, lui, ne saurait pas. Mais avec mes quelques gorgées, je sens déjà le tout monter jusque dans mon cerveau. Non, j'ai une autre idée qui me traverse l'esprit, plus simple, mais pas forcément bonne pour montrer qu'on s'intègre à cette ville. Tant pis. Il y a une plante pas loin de moi et j'y renverse nos coctails à toute vitesse. Mais quand je tourne la tête, je remarque qu'un serveur me fixe, interrogateur. Pris de panique, je me lève et prends mes affaires. Vite ! criais-je presque, toujours en panique. Je saisis la main du blond et je me mets à courir tout droit, sans savoir où je vais. Et quand je vois une minuscule ruelle, je me dis que c'est l'endroit parfait pour se cacher quelques minutes. Je crois que le serveur m'a vu ... Et je n'avais pas envie qu'on nous regarde de travers. Je crois qu'on a oublié de payer aussi. finis-je par dire, juste avant d'éclater de rire. J'ose jeter un coup d'oeil dans la rue mais il semble que je me sois faite des idées toute seule et que personne ne nous a suivi. C'est malin Erin. Je reviens vers Jesse pour lui faire fasse et je vois que la ruelle est plus étroite que prévu, retrécissant notre espace personnel. Il est si près que j'en arrive plus à réfléchir correctement. Tant pis. C'est lui le raisonnable des deux, il finira par nous sortir de ce truc sans soucis. Parce que moi, à part le regarder lui, je n'arrive pas à faire grand chose. Réussi le voyage entre amis, moi qui pense déjà à craquer dès le premier jour.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Actors are so fortunate. They can choose whether they will appear in tragedy or in comedy, whether they will suffer or make merry, laugh or shed tears. But in real life it is different. Most men and women are forced to perform parts for which they have no qualifications. The world is a stage, but the play is badly cast. oscar wilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat + signat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1341
POINTS : 3102
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_inline_o3xxjoYLWh1tntjr6_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyLun 5 Aoû - 21:45

I live in a hologram with you
Where all the things that we do for fun (and I'll breathe, and it goes)
Play along (make-believe it's hyper real)


L'équipe de rêve est de retour : je pense à ce voyage et je comprends au fur et à mesure que nous avons à peu près les mêmes attentes avec Erin. Mon côté sportif assoiffé d'aventure se marie bien au côté plus extravagant de la jeune femme et nous commençons simplement, mais sûrement en entamant avec un cocktail typique. « Oui, tes souvenirs sont bons, c'est bien la traduction. » Je rigole, mais je me demande encore comment nous allons pouvoir nous débarrasser de ces boissons immondes. Une longue gorgée à suffit pour me faire tourner la tête alors je n'imagine même pas ce qu'il adviendrait si je finissais mon verre. D'autant plus que je ne me souviens que trop bien des erreurs que je peux faire quand j'ai un peu trop d'alcool dans le système. J'aime croire que je saurai me contrôler, mais je ne peux pas en avoir la certitude pour autant, malheureusement. Erin, quant à elle, semble avoir une bonne idée, puisqu'elle s'empare des deux verres et qu'elle les vide dans une plante à côté de nous. Surpris, je rigole dans un premier temps et sans réellement comprendre ce qui se passe, je me mets à courir avec elle dans la capitale chilienne, main dans la main. Haletants, elle nous mène dans une petite ruelle quand elle n'a plus l'impression d'être suivie et j'ai besoin de quelques secondes pour me remettre de l'incident. Je m'esclaffe à l'unisson avec la demoiselle en comprenant pourquoi elle s'est mise à courir aussi vite. En fait, c'était une fuite. Je rigole, même si intérieurement, je m'en veux un peu que nous soyons partis sans payer. Je trouverai une façon de me rattraper, même si assurément, nous ne sommes plus les bienvenus dans ce café.  « T'es hallucinante, Erin. » Continue-je, le coeur battant toujours aussi fort dans ma poitrine, voire encore plus fort vu la proximité qui nous rapproche. On attend quelques secondes supplémentaires et je regarde à mon tour si la voie est libre avant de sortir de notre cachette. Pour sûr, notre comportement doit paraître suspect, mais je n'y fais pas attention. Je n'ai d'yeux que pour la belle qui m'accompagne. « Viens, suis-moi. »

* *
*

Après notre fuite, nous nous sommes brièvement baladés dans la ville, découvrant la beauté des paysages, puis nous sommes rentrés à l'hôtel pour nous reposer et nous remettre du décalage horaire. Aujourd'hui, nous avons effectué du tourisme de qualité, notamment en grimpant la colline mentionnée par Erin la veille et à présent, nous nous retrouvons dans un bar dansant afin de profiter de ces vacances comme il se doit. C'est difficile d'être un simple ami avec Erin et c'est encore plus difficile de voir le regard des autres hommes se poser sur elle. Je ne sais pas si elle en a conscience, mais je deviens jaloux et je trouve une façon un peu particulière de montrer qu'elle est ma compagne sans pour autant me l'approprier. Bientôt, on nous appelle sur la scène du bar pour entamer la soirée karaoké. Je regarde la jeune femme afin de tempérer sa réaction et comme celle-ci ne semble pas trop m'en vouloir, je lui tends la main. « Je suis désolé, c'était trop tentant. » Rigole-je en me levant pour l'inviter sur la scène. Au moins, elle sera plus ou moins dans son élément, même si cette fois, elle ne doit pas jouer la comédie, mais chanter. J'attends qu'elle soit à côté de moi sur l'estrade pour m'excuser une dernière fois à son oreille. « Et je suis désolé pour le choix de la chanson… Ils n'avaient que celle-ci en duo. » Le choix de la chanson se trouvant être une très belle chanson d'amour de Marvin Gaye et de Tammi Terrell - Ain't no mountain high enough. Il n'y a plus qu'à espérer que la jeune femme joue le jeu et que notre performance ne soit pas trop gênante.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin L. Blake
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : worst.
TES DOUBLES : sam, adriel, liam & daniel.
TON AVATAR : sophie wonderful skelton.
TES CRÉDITS : .sassenach & ju d'amour.
RAGOTS PARTAGÉS : 148
POINTS : 299
ARRIVÉE À TENBY : 08/03/2019
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_po61qnOM4r1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt cinq belles années. (01/03/94)
CÔTÉ COEUR : la liberté n'a pas de prix.
PROFESSION : comédienne, la passion du théâtre est dévorante.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyMar 6 Aoû - 0:14


jesse & erin
sometimes a woman will look back on
what she had, not because she wants to
go there but to motivate her to do better.


L'air pensive, je traverse le bar dansant avec mon voyageur du moment. T'es hallucinante. Je bloque sur sa phrase depuis hier, elle m'a même empêcher de dormir lorsque nous sommes rentrés à l'hôtel. Je me suis posé des millions de questions, je me suis prise la tête avec moi même, j'ai joué la totale fille en une soirée. J'ai réussi à me calmer le lendemain pour profiter de nos visites. On a joué LE touriste, se promenant à travers la ville, admirant les paysages et profitant d'une très belle randonnée avec la fameuse vue que j'imaginais. J'ai pris un nombre incalculable de photos, aussi drôles que belles. Et c'est dans la soirée que nous décidons d'aller profiter d'une petit bar dansant bien sympa. On s'est installés, on a commandé nos verres puis j'entends mon nom dans un micro. Je ne sais pas quand il s'est débrouillé pour nous inscrire sur la liste mais il est fort. Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Jesse Griffiths ? dis-je surtout pour l'embêter. Je monte familièrement sur la scène et prends un micro ; je crois que ça fait un moment que je n'ai pas fait de karaoké. La chanson arrive sur l'écran et je manque de ravaler ma propre salive de travers. T'es sûr qu'ils n'avaient pas Don't go breaking my heart ? ajoutais-je, tout aussi mal à l'aise. Ce n'est rien de grave en soi, mais disons que j'ai l'impression que quelqu'un essaie de m'envoyer un message.

Je m'éloigne un peu, comme si je devais me mettre à distance pour digérer l'ironie de cette chanson. La musique commence et dans un automatisme, on laisse chacun chanter les parties filles et garçons. If you need me, call me. No matter where you are. No matter how far. Just call my name. I'll be there in a hurry. You don't have to worry. C'est quoi en fait, le retour à l'envoyeur ? C'est ce que je reprochais à Jesse tandis que lui, il me disait pareil. On en avait même fini par dire que nous étions ensemble sans être ensemble. Notre public semble un peu sceptique, s'attendant sûrement à un joli couple se déclarant leur flamme. Bon, j'arrête de râler et je m'amuse, il est temps. Je me mets à danser alors que nous attaquons le refrain en coeur. 'Cause baby, There ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you. On aurait dû rajouter que pas même une rupture ne pouvait nous empêcher de nous voir. Il faut que j'arrête de me prendre la tête, je n'arrive même plus à m'amuser en chantant. On est pas des mauvais chanteurs tous les deux, mais on est pas vraiment des stars non plus. Je me débrouille pas mal mais on m'a souvent dit que je devais prendre des cours pour que ça puisse vraiment être quelque chose. Mais on s'amuse bien, on rigole, on danse même un petit peu. Deux amis ? Tu parles, la tension est palpable entre nous et je crois que même le mec au fond de la salle a compris. Cette discussion qu'on a pas eu va finir par nous tuer, notre séparation non officialisée juste à cause de ça.

La chanson est terminée et nous sommes applaudis. Je prends la main de Jesse pour la lever, que l'équipe que nous sommes puisse être féliciter comme il se doit. Je rigole tellement que j'en ai mal au ventre ; ça fait longtemps que je ne m'étais pas autant amusée. C'était génial ! dis-je en traduisant mes pensées. On retourne s'assoir à notre table pour boire un petit coup quand un serveur arrive près de nous, offrant des verres au joli petit couple, comme il le dit, dans un anglais plus ou moins limite. Là, c'est la goutte de trop. Rouge tomate, il faut que je nous change les idées. Bon, tu m'as fais chanter alors c'est à mon tour. On va danser. Je me lève et je vais, cette fois, sur la piste de danse un peu plus loin. Il y a deux trois couples qui dansent coller serrer, gardant la couleur rouge sur mes joues. Allez, on peut danser sans arrières pensées. On avait pas déjà fait un peu de salsa une fois ? demandais-je, tentant de rassembler mes quelques souvenirs. On se place face à face et après quelques hésitations, on place nos mains aux bons endroits. Je manque d'exploser de rire quand je vois un Jesse qui tient à une certaine distance entre nous. Dis ... Tu sais, ça se touche les amis. Je fais un pas vers l'avant et je joue avec la place de sa main sur mes hanches, la mettant presque sur mon dos, juste au creu de mes reins. La salsa est une danse sensuelle, mais je profite de la situation pour retrouver la vieille sensation des mains du Griffiths sur moi. Ne fais pas ton gené, pas avec moi. finis-je par lui dire, m'emparant enfin de son regard. Ca va être intense, ça va être drôle ... Mais voilà ce qu'il faut faire quand on veut s'imprégner de la culture du pays.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Actors are so fortunate. They can choose whether they will appear in tragedy or in comedy, whether they will suffer or make merry, laugh or shed tears. But in real life it is different. Most men and women are forced to perform parts for which they have no qualifications. The world is a stage, but the play is badly cast. oscar wilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat + signat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1341
POINTS : 3102
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_inline_o3xxjoYLWh1tntjr6_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyMar 6 Aoû - 11:34

I live in a hologram with you
Where all the things that we do for fun (and I'll breathe, and it goes)
Play along (make-believe it's hyper real)


Je suis loin d'être serein quand j'emmène Erin avec moi sur la scène et qu'elle comprend quelle chanson nous attend. C'est ironique, c'est vraiment de mauvais goût, mais je commence quand même à chanter la partie de Marvin Gaye, sans quitter Erin des yeux, me demandant sans cesse si elle va me suivre ou si elle va m'abandonner sur cette scène. Remember the day I set you free, I told you you could always count on me darling. From that day on, I made a vow, I'll be there when you want me, some way, some how… On se déride après quelques couplets et je crois que nous finissons même par donner une performance plutôt pas mal compte tenu du fait que nous ne sommes pas des chanteurs professionnels. Nous regagnons nos places sous les applaudissements et j'ai absolument besoin d'un bon verre de vin pour me remettre de mes émotions. Les projecteurs donnent extrêmement chaud et même si j'ai l'habitude de faire toute sorte de sport extrême, mon corps dégage de l'adrénaline en grande quantité, rendant le moment encore plus intense. « Ouais, c'était… Ouah. » Je ne trouve même plus mes mots et je rigole avec la jeune femme, comme au bon vieux temps. Et quand je pensais en avoir fini de me donner en spectacle, je comprends que la jolie brune n'est pas du même avis : maintenant, let's dance ! Je la regarde, les yeux écarquillés, et je finis mon verre d'une traite avant de me laisser être entraîné vers ma perte. Si j'étais gêné quand nous avons chanté, c'est bien pire maintenant que je dois mettre mes mains sur ses hanches. Heureusement que l'alcool me décoince un peu, mais nous sommes encore loin de la position adéquate. « Si… Si… On en avait fait. » Et Erin s'était tellement amusée en dansant cette salsa que j'avais pris des cours dès mon retour à Tenby. J'ai appris quelques danses de salon avec Haley, pour lui faire plaisir, mais je n'ai jamais eu l'occasion de le lui montrer. Jusqu'à maintenant. « Je… Uhm… D'accord. » L'alcool fait un peu plus effet et j'essaye de me dire que je suis dans l'un des cours d'Haley et que je n'ai rien à craindre, que je ne fais que danser. La musique commence et nous entamons cette danse endiablé tandis que je masque ma gêne du mieux que je peux. Je fais tournoyer la galloise, je la balance en arrière, mais toujours en la retenant fermement et en la faisant revenir vers moi.

La musique semble durer des secondes et une éternité à la fois. D'un côté j'ai peur de me ridiculiser, mais de l'autre, j'aime cette proximité avec Erin et je n'ai pas envie que nous nous séparions à nouveau. Petit à petit, cette peur de se ridiculiser s'évapore tant j'ai l'impression qu'il n'y a plus qu'elle et moi au centre de cette piste. La salsa est une danse beaucoup trop sensuelle pour de simples amis et maintenant que je me suis pris au jeu, je me rends compte que je ne touche pas Erin comme une amie. Je ne danse pas avec Erin comme je dansais avec Haley. Non, je ne danse vraiment pas de la même façon avec les deux jeunes femmes si bien que lorsque j'exécute un dernier balancé en arrière, je ne peux m'empêcher de me pencher vers la comédienne. J'ai envie de l'embrasser, j'ai terriblement envie de l'embrasser… Et je suis à deux doigts de le faire, quand je perds soudainement l'équilibre parce que je suis plus préoccupé par la bouche d'Erin que par mes pas. Je me sens tomber, faisant tomber Erin avec moi alors dans un dernier élan chevaleresque, je l'attire contre moi et je parviens à nous faire pivoter afin d'être le premier qui touche le sol, et non elle. À terre, je ressens une douleur vive qui me signifie que j'ai bel et bien passé la barre des trente ans, mais ça ne m'empêche pas de rire. Je serre toujours la galloise contre moi sans même m'en rendre compte. « Ça va ? Tu n'as rien ? » Je relâche mon emprise sur la jeune femme et j'entreprends de me redresser. « C'est beaucoup moins visible maintenant que je nous ai fait tomber, mais… J'ai pris des cours de danse, l'année dernière… Et je crois que le vin m'a fait perdre l'équilibre. » Un peu mal à l'aise, je me dis que ça me ferait du bien de me remplir l'estomac avec autre chose que de l'alcool, peu importe à quel point le vin chilien est bon. « Je crois que je mangerais bien un morceau… Ça te tente ? »

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin L. Blake
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : worst.
TES DOUBLES : sam, adriel, liam & daniel.
TON AVATAR : sophie wonderful skelton.
TES CRÉDITS : .sassenach & ju d'amour.
RAGOTS PARTAGÉS : 148
POINTS : 299
ARRIVÉE À TENBY : 08/03/2019
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_po61qnOM4r1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt cinq belles années. (01/03/94)
CÔTÉ COEUR : la liberté n'a pas de prix.
PROFESSION : comédienne, la passion du théâtre est dévorante.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyVen 9 Aoû - 0:15


jesse & erin
sometimes a woman will look back on
what she had, not because she wants to
go there but to motivate her to do better.


On chante, on danse ... Avec la voiture qui est arrivée, et que je lui montrerais après, la soirée promets d'être bonne. Tu ne te débrouillais pas si mal à ce moment là ... Enfin, il faisait comme il pouvait. Mais cette fois, c'est mieux, beaucoup mieux. Il me prend enfin par la taille comme il faut et m'emporte en rythme sur la piste, me faisant tourner de temps à autre sur moi même. C'est magique, j'ai l'impression qu'il ne reste que nous dans cette pièce, que plus rien ne compte. Il me fait pencher vers l'arrière et alors que nous restons dans cette position quelques secondes, je vois son visage s'approcher du mien. Je ne bouge évidemment pas, prête à reproduire l'expérience agréable de la dernière fois. Et on y était presque, j'ai pu sentir son souffle sur ma bouche, mais le destin a décidé de s'en mêler et de nous faire tomber tous les deux. Manque d'équilibre. Jesse s'est débrouillé pour se retrouver en dessous de moi, histoire que je ne me blesse pas. Enfin, je crois. Non je n'ai rien, grâce à toi. Il relache enfin mon emprise, comme s'il s'était assuré que j'étais en sécurité. Je lui dois beaucoup sur le coup, je ne sais pas dans quel état je serais s'il n'avait pas fait en sorte d'amortir ma chute. Je voulais lui demander si lui allait bien mais il me devance avec une confidence. Quoi ..? murmurais-je, surtout pour moi même. C'est que cette proximité est encore plus déstabilisante mais heureusement, nos rires masquent le tout. Ce sont des choses qui arrivent, de tomber. Woaw. C'est tellement adorable. Il n'a pourtant pas dit que c'était pour moi qu'il avait fait ça mais je me souviens de l'année dernière comme si c'était hier et je me souviens ... De tout, c'est aussi simple que ça. Je me relève et je l'aide pour qu'on puisse se retrouver sur nos pieds tous les deux, espérant que cette remarque soit prise de manière plus normale que personnelle.

Le Griffiths me sort de mes pensées. Je te suis. Je suis encore stupéfaite, mais je n'en oublie pas d'intéragir avec le monde extérieur. Moi qui prévoit le voyage de ses rêves, lui qui prend des cours de danses pour pouvoir m'impressionner. Tout ça ressort au mauvais moment. Les empanadas de queso me tente bien. Et toi ? demandais-je en regardant la carte. Nous choissisons tranquillement quand le serveur décide à arriver. Nous passons commande puis quand il s'en va, un blanc s'installe. Je ne sais pas s'est passé mais ça ne va plus. Je crois que quand on rentrera et qu'on racontera que nous avons chanté puis dansé, personne ne nous croira. dis-je en rigolant. Fin moi, passe encore mais Jesse, ce n'est pas son genre de faire tout ça. C'est pour ça qu'on allait si bien ensemble, j'étais l'extravaguence qu'il lui manquait, il était le calme qu'il me manquait. Le serveur arrive avec nos plats et je dissipe mon malaise en mangeant directement. Non, désolé ... Je ne peux pas faire comme si rien n'était. Je dépose mon couteau et ma fourcette, finis de mâcher et ravale, incapable de continuer cette comédie comme si rien n'était. Deux jours, deux jours qu'il m'obsède, lui et sa bouche parfaite, son comportement parfait, ses mains parfaites. J'aurais dû savoir que partir était une mauvaise idée, que ça ne ferait que raviver des sentiments que nous essayons d'enterrer depuis un an. Ce qui est encore pire, par contre, c'est ce que je m'apprête à dire. Mais encore une fois, ça fait un moment que je n'ai plus aucun contrôle sur rien. Je ne sais pas si c'est la salsa ou le voyage, mais j'ai terriblement envie de t'embrasser depuis tout à l'heure. Et je sais que c'est une idée terrible. Et que nous avons dit que nous partions pour ce voyage comme deux amis. Je viens d'avoir la pire des idées du siècle alors que nous sommes au deuxième jour. Il faut que je m'en aille, que je prenne l'air ou que je prenne un verre. Bon, je vais aller me chercher un mojito. finis-je par dire, fonçant presque vers le bar pour échapper à cette confession que je n'aurais jamais dû faire.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Actors are so fortunate. They can choose whether they will appear in tragedy or in comedy, whether they will suffer or make merry, laugh or shed tears. But in real life it is different. Most men and women are forced to perform parts for which they have no qualifications. The world is a stage, but the play is badly cast. oscar wilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat + signat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1341
POINTS : 3102
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_inline_o3xxjoYLWh1tntjr6_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyDim 11 Aoû - 15:13

I live in a hologram with you
Where all the things that we do for fun (and I'll breathe, and it goes)
Play along (make-believe it's hyper real)


J'ai failli embrasser Erin. J'étais à deux doigts de le faire et si je n'avais pas perdu l'équilibre, je serais probablement encore en train de goûter à ses lèvres dans un mélange de désespoir et de désir. Cependant, j'aime croire que les choses n'arrivent pas par hasard et je me dis que notre chute avait un but précis : nous décoller l'un de l'autre. C'est chose faite puisque nous sommes à présent à la recherche d'un snack. « Ce sera un completo pour moi. » Je repose la carte, souris à la remarque de la jeune femme. « Mais tellement ! Cela dit, le pire reste quand même le fait d'être parti sans payer. Ça, personne n'y croirait, venant de moi. » Moi-même, j'ai encore du mal à m'y faire. Il faudra que je rembourse ma dette avant que nous quittions Santiago. On nous apporte nos plats et j'entame mon sandwich avec avidité. Cette gêne entre Erin et moi m'a donné faim et je me dis que le completo m'aidera à éponger tout l'alcool que j'ai déjà ingurgité. « Bon ap! » Toutefois, l'appétit semble avoir quitté la demoiselle et je la regarde, intrigué, jusqu'à ce qu'elle me sorte des mots ayant l'effet d'une bombe. Je déglutis, mal à l'aise et je reste muet, incapable de dire quoi que ce soit ou de rattraper la jeune femme qui s'en va siroter un cocktail. A mon tour, je repose ma nourriture avec l'impression d'avoir pris une claque en pleine figure. J'inspire, j'expire et je m'excuse auprès du serveur qui s'inquiète d'avoir vu Erin décamper si vite. Je lui assure qu'il n'y a aucun soucis avec la nourriture, que le soucis est ailleurs et il hoche la tête, méfiant.

Je laisse quelques minutes d'intimité à la Blake, probablement qu'elle a besoin de remettre un peu d'ordre dans ses pensées et moi aussi, par la même occasion. Si je n'avais pas failli l'embrasser, peut-être que nous n'en serions pas là. Je la rejoins au bar, m'installe à côté d'elle, commande la même chose. « Je suis désolé, Erin. C'est de ma faute.» Il est temps d'arrêter avec les non-dits et que je prenne mes responsabilités dans ce qu'il se passe entre nous. « C'était égoïste de te demander de venir avec moi ici, mais clairement, je ne voulais faire ce voyage avec personne d'autre. » On me sert mon verre et je remercie le barman. « Quand on dansait… J'allais t'embrasser. Si on n'était pas tombé, je t'aurais embrassée, mais tu as raison… C'est une mauvaise idée. Et c'est peut-être une bonne chose qu'on soit tombés. » Je la gratifie d'un mince sourire, cherchant mes mots au moment même où je les dis.  « Je sais qu'avec tout ce qu'on a vécu, on ne pourra jamais retrouver le lien qu'on avait avant… Mais, on était des amis avant d'être en couple… Je suis sûr qu'on peut retrouver ce qu'on avait… Redevenir des amis, même si c'est certain que ce sera différent. » Je réalise que mon discours est confus et je fais quelque chose qui ne m'aidera probablement pas : je bois quelques gorgées du mojito. « Ce que je veux dire, c'est que, tu me manques, Erin. Ton amitié m'a manqué. Et j'aimerais vraiment qu'on redevienne de bons amis, si ça te convient également. » Ce n'est pas facile de s'exprimer aussi clairement sur un sujet aussi difficile. Tout a beau sembler facile avec la jeune femme, parler de nos sentiments ne l'est jamais vraiment. « Tu sais quoi, on va faire un pacte. On a encore plus de trois semaines à passer ensemble. Si quand le voyage touche à sa fin, je ne t'ai pas trop indisposé et que tu en as toujours envie, je te laisserai m'embrasser. » Conclus-je, cette fois, avec humour, en la gratifiant d'un clin d'œil taquin. Si nous respectons le pacte, au moins, nous pourrons réfléchir tranquillement à notre avenir, si nous en avons un. « Deal ? » Demande-je en tendant ma main.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin L. Blake
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : worst.
TES DOUBLES : sam, adriel, liam & daniel.
TON AVATAR : sophie wonderful skelton.
TES CRÉDITS : .sassenach & ju d'amour.
RAGOTS PARTAGÉS : 148
POINTS : 299
ARRIVÉE À TENBY : 08/03/2019
birthday's south america roadtrip. (jesse) Tumblr_po61qnOM4r1vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt cinq belles années. (01/03/94)
CÔTÉ COEUR : la liberté n'a pas de prix.
PROFESSION : comédienne, la passion du théâtre est dévorante.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) EmptyMer 21 Aoû - 23:05


jesse & erin
sometimes a woman will look back on
what she had, not because she wants to
go there but to motivate her to do better.


C'est perturbant, destabilisant, frustrant. Un bon nombre de sentiments s'emparent de l'entièreté de mon corps et il me faut quelques minutes pour au moins me donner l'impression que j'ai le contrôle. Le destin m'a fait comprendre que ce n'est pas le moment de faire des bêtises et je me réconforte avec de la nourriture. La discussion est légère, on voit à peine que nous sommes en train d'essayer de couvrir les blancs avec tout et n'importe quoi. Je rigole assez fort quand il me reparle de ce qui s'est passé hier, imagine même la tête de sa soeur le jour où il lui racontera. Pendant un moment, j'ai l'impression de nous retrouver, de nous revoir quelques mois en arrière. Mais cette impression me pèse et me laisse un goût amer, tandis que l'option que nous avons eu tout à l'heure elle, m'obsède complètement. Et comme je suis incapable de faire les choses calmement, j'exprime clairement ce qui se passe dans ma tête juste avant de me lever pour aller chercher un verre. Pour éviter une quelconque tentation aussi. Mais pourquoi tu ... Non, non, je suis contente que tu l'aies fait. Je crois que j'aurais été vexée, d'une certaine manière, si tu étais parti avec quelqu'un d'autre. Il s'excuse. Je pète un plomb presque toute seule et c'est lui qui vient s'excuser. J'aurais tout vu avec le Griffiths. Il est adorable à essayer de se justifier, à se dire qu'il n'aurait pas dû m'inviter mais oui, s'il était parti avec une autre, je suis sûre que je l'aurais mal pris. Et en même temps, venir avec lui, c'est pas terrible non plus comme idée. Mes yeux se mettent soudain à briller, une lueur d'espoir qui sort de nul part. Un signe du destin. Foutu signe du destin. Je le remercie comme je le maudis, je l'emmerde comme je l'aime. Il m'a permis de ne pas l'embrasser, de ne pas attendre quoi que ce soit et en même temps, mes lèvres n'ont pas touchés les siennes depuis trop longtemps et ça me manque. De plus en plus.

Ce que je pourrais maudir par contre, là, tout de suite, c'est le fait qu'on ait été amis avant de sortir ensemble. Parce qu'à se rappeler constamment cette connerie, on finit par se dire que ça serait pas mal si on en revenait à ce point. Je déteste revenir vers l'arrière, je déteste penser que je m'en vais vers l'arrière alors que tout ce que je veux, c'est faire des tonnes de pas vers l'avant. Mais je me vois mal lui répondre non quand il me demande si ça me convient. Pour éviter de dire des bêtises, je me contente de faire oui de la tête et le blond continue. Deal. dis-je en rigolant. Ca ne ressemble pas à Jesse tout ça, mais j'aime bien la version 2.0. Il reste dans ses convictions mais c'est comme s'il était plus libre et plus à l'aise dans le monde qui l'entoure. Je me tourne vers lui. Tu sais que tu ne finiras jamais de me surprendre ? ajoutais-je en posant ma main sur sa joue, la carressant du bout du pouce. Et j'aime ça, j'aime ne pas savoir ce qui m'attend avec lui pour la suite, j'aime déjà les surprises qu'il me réserve pour la suite. Je vais essayer, je te le promets. J'utilise des mots plus claires que tout à l'heure, lui assurant que je vais faire le maximum pour pouvoir atteindre notre objectif. Car on sait que dans tout ça, je serais le plus gros problème, celle qui devra accepter le fait qu'elle n'aura pas ce qu'elle veut ... Pour une fois. Je bouge ma main et bois une gorgée de mon cocktail. Bon, et si on allait profiter du reste de notre soirée ? finis-je par dire en souriant et partant vers notre table.

****

Etape numéro 2 : Valparaiso, Chili.
Je sors mes affaires de ma chambre et ferme la porte derrière moi. Jesse, t'es prêt ? Je n'ose pas rentrer dans sa chambre, comme si j'avais peur de le trouver à moitié habillé ou je ne sais quoi. Mais pour la première fois depuis ... Toujours, j'ai fini de préparer mes affaires avant le Griffiths. Je ne vais pas tenir longtemps, il faut que tu vois notre voiture ! dis-je en me dirigeant vers l'ascenseur. Je suis tout excitée, j'avais attendu ce voyage pendant des mois et encore plus sa réaction face à ce petit bijou. Certes, nous ne sommes plus un couple, mais entre ce voyage, les mots qu'il m'a dit hier ... Et tout le reste, je ne peux enlever le plaisir de l'effet de surprise. Il descend enfin, ses baguages dans les mains. TADAAAAAA. criais-je en adoptant une position ridicule. J'espère que je ne me suis pas trompée et qu'après les millions de fois où il m'a parlé de sa porshe, il serait content de pouvoir en conduire une à travers l'Amérique du Sud. Je guette sa réaction, mais j'ai du mal à attendre. Come on big boy, it's your turn. Je passe de l'autre côté de la voiture et je lui lance les clés, histoire qu'il puisse se faire enfin plaisir. On a passé deux merveilleux jours dans la capitale chilienne mais il est temps d'avancer dans notre aventure. Je m'installe dans la voiture, attendant que mon ex petit ami ait mis ses valises dans le coffre puis qu'il s'installe au volant. Hasta luego Santiago ! finis-je par crier à travers la fenêtre de la voiture, celle qui nous emmène vers de nouvelles aventures. Dans un bed&breakfast.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    † Actors are so fortunate. They can choose whether they will appear in tragedy or in comedy, whether they will suffer or make merry, laugh or shed tears. But in real life it is different. Most men and women are forced to perform parts for which they have no qualifications. The world is a stage, but the play is badly cast. oscar wilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty
MessageSujet: Re: birthday's south america roadtrip. (jesse) birthday's south america roadtrip. (jesse) Empty

Revenir en haut Aller en bas

birthday's south america roadtrip. (jesse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: It's a small world-