AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

a series of unfortunate events. (richard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Daniel M. Granger
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard)
RAGOTS PARTAGÉS : 1693
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
a series of unfortunate events. (richard) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : cold heart.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyDim 21 Juil - 16:05


richard & daniel
i don't care what you think,
as long as it's about me
the best of us can find happiness, in misery


Putain, c'est douloureux.
Je suis encore fatigué, mais je suis obligé d'ouvrir difficilement les yeux tant la douleur est prenante. Je le regrette presque immédiatement quand les rayons du soleil, traversant les rideaux de ma chambre, attaquent directement mes yeux. Foutu début de journée. Je me retourne et je m'imagine qu'il y a une pompe à morphine comme dans les films, sur laquelle je pourrais appuyer histoire d'enlever cette douleur ... Et cette gueule de bois. Je me rappelle vaguement de ce qui s'est passé hier, de l'alcool, des objets cassés et d'un flic. Oh, Thomas ! Merde, c'est vrai qu'un Weston est jamais loin quand j'ai des emmerdes. Cette phrase sonne familier, mais je n'ai pas le temps de me poser la question qu'un médecin débarque dans ma chambre. Monsieur Granger, vous êtes enfin réveillé. Enfin ? Comment ça enfin ? Je m'asseois sur mon lit et quand je mets ma main sur mon front, comme si ça allait soulager la douleur, et remarque que j'ai un bandage. Oui, nous avons dû vous recoudre, vous ne vous étiez pas raté. Ah oui, le morceau de verre qui était resté coincé. Ca m'apprendra à faire l'andouille complètement bourré. Le médecin continue de parler, m'expliquant ce qui m'est arrivé. Je suis arrivé ici il y a deux jours. J'avais perdu beaucoup de sang, j'avais un bout de verre coincé dans ma tête, avalé trop d'alcool et pour couronné le tout, une petite commossion cérébrale. Ils m'ont donné pas mal de morphine et c'est pour ça que j'ai dormi jusque maintenant. Ok. J'ai déjà vécu pire. Quand est-ce que je peux sortir ? demandais-je lorsque ma gorge arrive enfin a laissé sortir quelques sons. Ce soir ? Parfait, que demander de mieux. Je n'aurais qu'à supporter l'horrible bouffe pendant une journée et puis ce soir, je pourrais reprendre ma minable vie comme avant. Parce que, comme on dit, il faut combattre le mal par le mal.

Comment ça je ne peux pas sortir ? hurlais-je, assez mécontant. Le médecin m'a assuré que je pouvais et comme un con, j'ai préparé mes affaires et j'ai fait comme si j'étais libre. J'ai largement passé l'âge de me faire ramener par quelqu'un. ajoutais-je en rigolant, ironiquement bien sûr. Ils ont cru quoi, que j'avais 15 ans ? Ils auraient dû appeler mes parents dans ce cas là et ils n'en ont rien fait. Ils se foutent de moi, ça doit être un copain qui me fait une blague. En tous cas, c'est ce que je croyais. Parce que quand les gardes arrivent, je comprends qu'il n'en est rien. Je rentre dans ma chambre, les bras croisés, et me réfugie sur mon lit comme un gosse qu'on a puni. Mais qui est-ce que je vais appeler ... Keelin ? Hors de question, elle a assez de problèmes avec son mari et bon, elle est cachée pour l'instant. Megan ? Hors de question aussi, elle a déjà assez de problèmes avec l'accident de son père, les paparazzis et tout le reste. Riley ? Je ne suis même pas sûr qu'elle répondrait. Il me reste l'option Brendan mais si mes souvenirs sont bons, il est pas en ville aujourd'hui. Obligé de choisir le dernier nom que j'ai en tête, je ne perds pas de temps et appuie dessus dans mon répertoire. Il répond vite. Ne pose pas de questions et écoute moi jusqu'au bout. Je suis à l'hôpital et on refuse de me laisser sortir tant que je ne suis pas accompagné. T'étais pas le premier dans ma liste, mais t'es le seul que je peux embêter et bon ... Fin bref, si tu pouvais venir me chercher le plus vite possible, ça m'arrangerait. Bon, j'aurais pu être plus aimable, mais je ne suis pas d'humeur. Et bon, Richard me connaît, pas besoin de chipoter avec des banalités ou des stp. Il me confirme qu'il vient, je raccroche et je joue avec mon téléphone. Je n'ai plus que ça à faire de toutes façons.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2048
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyMar 23 Juil - 23:16

You're the uninvited guest who stays 'till the end
I know you've got a problem that the devil sends
You think they're talking 'bout you but you don't know who
I'll be scraping their lives from the sole of my shoe tonight

Richard ne s’attendait pas à un tel appel, surtout en fin de journée, alors qu’il est tranquillement en train de finir sa dernière heure d’écriture du jour. Encore moins à ce ton impérieux, mais aussi un peu confus, de la part de Daniel…c’est assez inquiétant, et en même temps agaçant. Qu’est-ce qu’il a bien pu faire pour se retrouver à l’hôpital ? Est-ce qu’il croit qu’il n’a que ça à faire, lui, de s’inquiéter pour lui ? Et qu’est-ce que c’est que ce ton, depuis quand il est à sa disposition ? Ces questions un peu amères ne durent qu’un instant. Il y a forcément une bonne raison pour que Dan se comporte comme ça, pour qu’il l’appelle lui, et aussi tard. Et c’est son style de toute façon. Et puis c’est l’inquiétude qui prend le pas, ne retenant qu’une chose : l’hôpital. Pourquoi l’hôpital ? Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ? Il espère que ce n’est pas trop grave. Mais il n’a pas le temps d’en caser une, de demander à son filleul s’il va bien, ou quoique ce soit, Dan parle trop vite. « D’accord, je passe te prendre dans vingt minutes, le temps de venir. »

De prévenir Deborah, aussi. Ritchie sait que Daniel et elle s’entendent plus que moyennement, et c’est un euphémisme. Et il sait aussi que Dan lui en veut toujours, quelque part, de ce qu’il a fait lui – ou en tout cas, que le malaise est toujours palpable entre lui et son filleul. Mais malgré tout, il ne s’imagine pas le laisser tomber, ce qu’il explique à la jeune femme, la remerciant de comprendre et de le laisser y aller, quitte à ce qu’ils en reparlent plus tard.

L’hôpital de Tenby n’est qu’à cinq minutes de voiture de chez lui, mais passer le comptoir et l’administration est une autre histoire. A force de patience, Richard finit par y arriver et traverse l’hôpital à pas rapides pour trouver la chambre de Daniel. Il frappe, mais n’attend pas la réponse pour entrer. « Salut. Prêt à partir ? » Manifestement oui, mais ce n’est pas pour ça que le jeune homme a bonne mine, au contraire. Il a l’air passablement épuisé, et c’est surtout le bandage qu’il a autour de la tête qui inquiète Richard. Il fait un pas de plus dans la pièce, et ajoute : « Je dois signer quelque chose ? Ou c’est toi ? Sinon on s’arrache de là vite fait, la voiture est en bas. » Il le jauge toujours d’un œil inquiet. « Tu vas t’en sortir pour marcher jusqu’à là ? Je veux pas paraitre défaitiste, mais t’as pas l’air en grande forme. Ça va aller ? Ils m’ont dit tout à l’heure que tu avais fait une commotion cérébrale et qu’ils avaient dû te faire des points de suture après t’avoir enlevé un bout de verre du crane… » Le souci que Richard se fait est très sincère, et il se demande, de façon sous-jacente ce qui a pu se passer. Il s’apprête à insister, mais une infirmière passe régler tous les détails et leur confirme d’un ton peu aimable qu’ils peuvent sortir. « Allez viens, on y va, on discutera dans la voiture. »

Une fois installés dans celle-ci, Richard ne démarre pas immédiatement. Il a des questions, et il entend bien avoir la réponse. « J’ai pas prévenu tes parents et ta sœur. Je me suis dit que si tu ne leur avais rien demandé, tu n’avais peut-être pas envie que je leur explique. Moi, par contre, j’aimerais bien comprendre ce qui t’es arrivé. Tu m’as fait une sacrée peur, Dan. » Avance-t-il doucement. Le ton n’est pas méchant, mais Ritchie doit admettre qu’il est perdu face à cet enchainement d’évènements, et qu'il ne sait pas s'il doit se préparer à aider Daniel ou à juste le ramener chez lui et à ce que les choses s'arrêtent là.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daniel M. Granger
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard)
RAGOTS PARTAGÉS : 1693
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
a series of unfortunate events. (richard) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : cold heart.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptySam 27 Juil - 23:01


richard & daniel
i don't care what you think,
as long as it's about me
the best of us can find happiness, in misery


Ce n'est pas difficile de le reconnaître parmi toutes ces voix qui m'arrivaient. Puis bon, j'attendais tellement impatiemment qu'il vienne me chercher que je bondis carrément de mon lit juste après avoir entendu salut. Je le regrette immédiatement, pris de vertiges. Mais je maîtrise la situation et je pense que j'ai plus ou moins réussi à faire passer ça ... Pour rien. T'as même pas idée. lui dis-je, un demi sourire sur les lèvres. Je m'approche et réfléchis à sa dernière question. Il me semble que comme je suis majeur, j'ai signé tout ce qu'il fallait pour pouvoir sortir. Non j'ai tout signé. C'est juste que ces connards voulaient pas me laisser partir tout seul. crachais-je, encore dégoûté. Je crois que je vais avoir du mal à la digérer celle là. Je le vois me jauger, s'assurer que tout va bien. Il me demande même si je ne devrais pas descendre en chaise roulante, histoire d'être sûr que je vais arriver jusque la voiture. J'hésite entre rigoler et lui mettre mon poing dans la figure. Mais oui. Je suis pas en sucre, je vais bien. finis-je par dire, préférant choisir la première option.

On s'installe dans la voiture mais il ne démarre pas. Il semble qu'il cherche des réponses avant d'aller plus loin. Merci. Richard le dit lui même, je l'aurais fait si je l'avais voulu. J'emmerde mes parents, Keelin est déjà accaparée par ses problèmes ; je lui en parlerais lorsque ce sera bon pour elle, quand elle pourra enfin respirer. Inutile d'être le petit frère casse couilles qui en rajoute une couche. Pour mon sauveur, j'ai longtemps été un poids ... Mais disons qu'avec les récents évenements, dont sa nouvelle copine, ce lien fort que nous avions s'est légèrement brisé, rendant le contact plus difficile. C'est pour ça que je l'ai appelé, parce que je savais qu'il viendrait et qu'il m'emmerderait pas trop avec ses questions. Pardon, ce n'était pas mon but. Lui faire peur ? Pouquoi ? Ah oui, l'hôpital. J'ai tendance à oublier que les gens normaux n'en sortent pas après quelques nuits juste comme ça. Je n'avais vraiment pas dans l'idée de l'inquiéter, j'avais juste besoin qu'il vienne me chercher. Ce mec s'inquiète beaucoup trop vite, c'est pas nouveau. Et désolé d'avoir été aussi ... Désagréable. J'étais irrité de ne pas pouvoir me débrouiller tout seul, tu sais bien que ça m'énerve. Parce que bon, ils sont casses pieds ces gens à ne pas te laisser te débrouiller quand tu vas bien. J'avais été désagréable avec lui au téléphone, je n'avais pas été des plus accueillants quand il est arrivé ... Même le véritable Daniel Granger n'est pas aussi méchant avec ses proches. Je suppose qu'on pourra m'excuser, vu la situation. C'est rien ... J'ai pris une grosse cuite à la maison et j'ai peté plein de trucs. Weston est arrivé parce que mes andouilles de voisins se sont plaints et c'est là qu'il a vu que j'avais un morceau de verre coincé là. Un petit condensé de ce que j'ai fait hier soir ... Ou en tous cas, ce que mes souvenirs m'autorisent à mémoriser. J'avais péter un plomb, pour de bon. Un besoin plus qu'urgent de se perdre dans un autre monde, un monde plus beau, un monde où les choses se passent exactement comme je l'ai prévu. Un rêve éveillé quoi. Je sais qu'il voudra savoir d'où sort ce pétage de plomb, mais disons que j'ai envie de retarder la morale qui sortira de la bouche de mon parrain dès qu'il saura que j'ai foutu en l'air ma future carrière. Y a pas grand chose à dire de plus. finis-je par lui dire, admirant l'horizon par la fenêtre.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2048
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyDim 28 Juil - 18:38

You're the uninvited guest who stays 'till the end
I know you've got a problem that the devil sends
You think they're talking 'bout you but you don't know who
I'll be scraping their lives from the sole of my shoe tonight

L’impatience de Dan tire un sourire à Richard. S’il râle, c’est qu’il ne va pas trop mal, c’est son style, après tout. Il peut comprendre que Daniel soit excédé et qu’il ait juste envie de se tirer. L’écrivain a passé suffisamment de temps dans des chambres et des couloirs comme ceux là pour se mettre à détester ça. Donc il n’insiste pas, se contentant de suivre l’escrimeur jusqu’à la voiture. Pour autant, ce n’est pas pour ça que Ritchie renonce à avoir des réponses. Oui, il a eu peur, évidemment. D’accord, ils ont du mal à se parler et aucun d’entre eux ne fait des efforts – il faut dire que oui, objectivement, la situation avec Deborah est gênante – ne sachant pas trop comment aborder les choses, autant par fierté que par honte, ou les deux mélangés. D’accord, il y a une distance entre eux et le lien qu’ils avaient s’est abîmé. Mais ça ne veut certainement pas dire que Ritchie a brutalement cessé de s’intéresser au brun ou qu’il ne l’apprécie plus. Au fond, c’est toujours son filleul, et il s’inquiète toujours pour lui. « C’est rien. » Il ne sait pas si ce grognement est en réponse aux remerciements de Dan ou si c’est parce qu’il lui demande pardon de lui avoir fait peur. « C’est rien, je te dis. Je comprends que ça puisse être chiant d’être coincé là. » Qu’il grogne de nouveau quand ce dernier s’excuse de lui avoir parlé sèchement. « Puis ça me vaut des excuses de Daniel Granger, c’est tellement rare que je me demande si ta commotion est pas plus grave qu’il n’y parait. Je vais peut-être te ramener, à mon avis, ils ont loupé un truc au scanner. » Richard tente de dédramatiser en plaisantant. Il n’en veut pas non plus vraiment à Dan, maintenant qu’il s’est excusé, justement.

Cependant, il a du mal à exprimer la panique qui l’a saisi et il voudrait bien savoir ce qui a motivé une telle frayeur. L’explication qu’il reçoit lui fait hausser les sourcils un instant. Ritchie ne s’attendait pas vraiment à tout ça. « Pas grand-chose à dire…moi je trouve que ça fait pas mal, déjà. » Beaucoup, voire trop, même. « T’es quand même en train de m’expliquer que t’as tellement déconné que quelqu’un a fait venir les flics… » Richard secoue la tête un instant et se pince le nez, conscient qu’il s’y prend mal, avant de soupirer lourdement. « J’ai rien à dire sur le fait que Weston ait pu te causer des emmerdes. Ca peut arriver à tout le monde de déconner et d’avoir affaire aux flics. Au fait, il t’a collé une amende, quelque chose ? » Il ne va pas juger sur ce terrain là, après tout, plus jeune, Ritchie aussi s’est pris pas mal de fois la tronche avec eux. « Par contre, se retrouver à l’hôpital comme ça, ça n’arrive pas à tout le monde…Et se prendre une cuite tout seul et ravager sa propre maison non plus. En tout cas, pas aux gens qui vont…bien, on va dire. » Observe-t-il, d’un ton qu’il espère détaché. Il jette un coup en direction de son passager, avant de démarrer. « Je comprendrais si tu n’avais pas envie d’en parler. » Ajoute-t-il, le regard désormais rivé sur la route. En fait, Richard ne sait pas trop quelle attitude adopter. Il ne peut pas trop se permettre d’être insistant, leur lien est trop distendu pour ça. « Je sais que c’est un peu…difficile, entre nous. Mais si t’as envie de parler, tant qu’à faire, vu que je suis là…je peux écouter. »

Il met un clignotant pour tourner et se diriger vers chez Daniel, laissant un instant le silence retomber un instant. Alors qu’il se gare de nouveau, et descend de la voiture. « T’as besoin d’un coup de main pour ranger ? » Il a eu quelques instants pour méditer cette proposition. Et il espère qu’elle pourrait conduire Dan à se confier un peu. Il y a vraiment quelque chose qui cloche dans toute cette conversation et dans l’attitude de l’escrimeur, même s’il ne sait pas quoi.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daniel M. Granger
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard)
RAGOTS PARTAGÉS : 1693
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
a series of unfortunate events. (richard) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : cold heart.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyLun 29 Juil - 0:53


richard & daniel
i don't care what you think,
as long as it's about me
the best of us can find happiness, in misery


C'est mon sauveur. Ca fait presque mal de le penser mais là, il m'a vraiment sauvé. Et ma famille aussi d'ailleurs, en évitant un conflit de plus chez les Granger. Je lui suis reconnaissant mais pas trop, parce que je n'ai pas envie qui se mette à croire que tout va bien entre nous. Mais il me connait, Richard, il voit clair derrière ces râles et ces phrases sèches. Phrases pour lesquelles je m'excuse, un peu plus tard, installé dans sa voiture. Ferme la un peu. C'est vrai qu'il ne m'est pas souvent arrivé de formuler des excuses, ce qui prouve que c'est sincère quand je le fais. Soit. J'aurais préféré qu'il me balance encore des conneries du genre que de devoir répondre à ses questions, tout en ayant droit à ses réflexions. Je hausse les épaules. Ce n'est pas la première fois que je me prends une cuite. Et j'ai juste mis la musique trop fort. Ils sont jamais là d'habitude ou ils disent rien ... J'en sais rien mais c'est juste des gros casse pieds. crachais-je, encore dégouté. Ils vont voir ce que je leur réserve, ils ne sont pas prêt pour ma revanche. Puis il m'énerve à me mettre tout sur le dos ; je pense que j'ai encore le droit d'avoir mes mauvais jours et de faire ce que je veux dans ma maison. Je comprends que tu ne fasses pas son éloge. Et ... Tiens, je n'en ai aucune idée. ajoutais-je en rigolant à mon tour, cette fois. J'aurais bien voulu être là quand il a découvert pour sa fille et Richard. Par contre, c'est une bonne question qu'il me pose là et je ferais bien de me renseigner, histoire d'éviter qu'on me rajoute encore des trucs. Ce n'est pas que je n'ai pas envie d'en parler, je ne vois juste pas la différence que ça va faire si je le fais. Je pars du principe que l'exprimer à voix haute ne changera rien. J'aurais toujours un casier, j'aurais toujours des tig à faire, j'aurais toujours péter un plomb ... Et je pourrais rallonger la liste. Heureusement, on arrive à la maison alors nous pouvons penser à autre chose. Pendant un moment en tous cas.

Je manque de faire une crise cardiaque en rentrant à la maison. Merde, j'étais vraiment sur les nerfs hier soir. Heureusement qu'on a des chaussures parce que j'ai l'impression qu'on ne va que marcher sur des morceaux éparpillés. Ou sur des photos. Peu importe en fait, tout ce qu'il faut retenir, c'est que j'ai créer un fameux bordel avec ma batte de baseball. Si t'as pas mieux à faire. répondais-je en haussant les épaules. J'aurais bien appelé la femme de ménage mais je crois qu'elle m'a dit qu'elle partait deux semaines en vacances. Grand bien lui fasse mais en attendant, je dois faire le ménage et je ne sais pas où se trouve le matériel. Je vais voir ... Où se trouvent les balais. J'essaie d'abord d'escalader le tout mais comme ça ne marche pas, j'abandonne et marche directement jusque la cuisine. Je fouille un peu mais rien, pas de foutu balai ou je ne sais quoi. Je parcours la cuisine puis le couloir et je m'arrête devant une porte que je ne connais pas. Ben voilà ... Je sais pas trop ce qu'est cette pièce mais tant pis, elle a tout ce qu'il faut. Je saisis deux balais et une ramassette puis retourne vers mon parrain. On prend chacun un coin. Je sais qu'il est resté pour m'aider, pour me faire un peu du bien mais franchement, je sais ce qu'il attend de moi. Je n'ai pas envie de me confier en faisant comme si notre relation était normale et en même temps, je me rends compte que c'est le seul adulte disponible pour moi. J'ai accumulé des trucs que je n'aurais pas dû accumuler. Je n'ai pas payé des pvs, je ne suis pas allé au tribunal ... Et lors de mon dernier pv, pour excès de vitesse, le flic m'a carrément emmené au poste. Pour faire bref, j'ai hérité d'un casier judiciaire et de tig. Je ne le regarde pas, j'ai pas envie de voir son regard surpris, étonné, triste ou encore moralisateur. Je ne sais plus à quoi m'attendre avec Lyon et franchement, j'ai eu ma dose de surprises pour quelques années. Et comme tu dois le savoir, vu ta super copine, on aime que les athlètes soient irréprochables, dans notre sport. Donc quand je suis arrivé à l'entrainement, la dernière fois, la nouvelle avait vite fait le tour. Et tout le monde m'a laissé tomber. Je continue de balayer, regrettant de ne pas avoir pris un sac pour ramasser tout ça. Je trouve ça ironique en fait, comme si les morceaux de verres ressemblaient à la vie que j'essaie de rassembler pour lui donner un air normale. Sauf qu'en fin de compte, ça ressemble juste à un tas de merde. Donc, voilà pourquoi ... J'ai pété un plomb. finis-je par dire, l'esprit ailleurs.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2048
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyDim 11 Aoû - 22:42


You're the uninvited guest who stays 'till the end
I know you've got a problem that the devil sends
You think they're talking 'bout you but you don't know who
I'll be scraping their lives from the sole of my shoe tonight

Le ton de Ritchie reste amusé quand Dan lui dit de la fermer. « Seulement si tu me causes un peu mieux, gamin. »  Il sait qu’il l’agace un peu, et que rien n’est vraiment réglé entre eux, mais il n’empêche qu’il le connait bien, et que de toute façon, même quand tout allait bien. Pour le reste, il n’insiste pas trop. « C’était pas un reproche, juste une question. » Il a l’impression que Daniel croit qu’il le juge, ce qui n’est pas le cas. Ritchie n’est pas du genre à juger quelqu’un qui se mettrait minable, ça lui est déjà arrivé dans sa vie, et pas qu’avec des trucs légaux. En revanche, il sait par expérience que boire seul jusqu’à être ivre mort est rarement le signe de quelqu’un qui va bien, donc il s’inquiète, d’où sa question. Mais l’étudiant est manifestement trop concentré sur sa rancœur envers tout le monde – les voisins, la police, les gens de l’hôpital – pour le prendre comme tel, alors l’écrivain n’insiste pas trop. « Tu sais comment les gens sont, à Tenby, dès que quelque chose sort de l’ordinaire, ça les fait hurler. Peut-être qu’avec un peu de chance Weston sera indulgent… » Il l’espère pour Daniel. Peut-être que s’il ne se souvient de rien, c’est parce que Thomas ne lui a rien donné. Ritchie l’espère, parce que clairement, lui, il ne pourra rien faire pour aider Dan sur ce coup-là. On ne peut pas vraiment dire qu’il soit dans les faveurs de Thomas Weston, ça aggraverait sans doute plus son cas qu’autre chose. Malgré tout, il peut essayer d’aider Dan en l’écoutant un peu, si tant est que ce dernier ait envie de parler, ce qui n’a pas l’air d’être le cas. « Comme tu veux. Mais si tu changes d’avis, je suis là. Enfin, ça tu le sais déjà. » Dit-il alors. Il devrait peut-être insister, mais Richard se dit aussi qu’il risque surtout de braquer son filleul en le faisant. Peut-être vaut-il mieux lui laisser le temps de la réflexion, de digérer les choses, et de le laisser revenir et parler quand il le voudra.

Pour l’instant, Dan est quand même dans un état de santé un peu précaire, comme n’importe qui au sortir d’un séjour à l’hôpital, et c’est naturellement que Richard propose de l’aider à ranger. Mais quand il entre dans la maison, le bordel est tel qu’il reste tout de même bouche bée. Il ne peut retenir un sifflement stupéfait, mais maintient sa promesse et il commence à balayer, imperturbablement. Alors qu’il ramasse quelques bouts de verre, Dan se décide enfin à parler. Ritchie relève la tête, surpris – pas vraiment par ce qu’il entend mais plutôt par le fait que le jeune homme ait changé d’avis. « Oh. D’accord. Il y a pire dans la vie que des TIG pour un excès de vitesse, tu sais. Ça arrive à des tas de gens, les délits routiers. Les TIG aussi, remarque…j’ai dû en faire quelques-uns quand j’étais ado, j’en suis pas mort. » Enfin, dans la vie normale. Car il avait oublié que dans le sport, les règles sont un peu différentes. « Attends, attends, ils t’ont viré ? Vraiment ? Mais quels connards, comme si ça n’arrivait pas à tout le monde de faire des erreurs… » Ok, Dan a déconné, peut-être, mais c’est dégueulasse de le laisser tomber comme ça. « Quand je pense à tous ces footballeurs qui restent dans leurs clubs alors qu’ils sont accusés de trucs bien plus grave que ça, putain. Quelle bande de crevards. » Non, vraiment, Ritchie est indigné, ce qu’on a fait à son filleul est assez injuste. « Faut pas que tu te laisses abattre, tu sais. Je sais que c’est une passion autant qu’un sport, mais si c’est pour devoir faire ça en compagnie de connards, tu perds pas grand-chose... » Il hausse les épaules, ne sachant pas trop s’il remonte vraiment le moral de Dan en disant ça. « Ça va s’arranger, ok ? Je suis peut-être pas le meilleur des parrains, mais je te le dis, ça s’arrangera. Ça sert à rien de rester tout seul avec tes idées noires, on va trouver une solution, et en attendant, je suis là. » Il lui adresse un sourire qu’il espère encourageant. « Et puis sinon, on fera de toi un écrivain, c’est pas une carrière dégueulasse, au fond. Y a toujours la fac, pas vrai ? »

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daniel M. Granger
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard)
RAGOTS PARTAGÉS : 1693
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
a series of unfortunate events. (richard) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : cold heart.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyMar 27 Aoû - 0:30


richard & daniel
i don't care what you think,
as long as it's about me
the best of us can find happiness, in misery


Parler à Richard, c'est parfois comme parler à un pote. Il m'arrivait de lui manquer de respect pour rigoler et même si c'est encore le cas aujourd'hui, le non réglé entre nous semble avoir creusé un fossé. C'est pas grave en soit, on arrive encore à se parler et je pense qu'au fond, c'est ce qui compte le plus. Si seulement tu savais ce que je me suis retenu de dire ... continuais-je dans la volée, histoire d'assurer un suivi à cette bonne humeur. Par contre, c'est vrai que s'il n'était pas un adulte, je pense que je me serais lacher un peu plus. Surtout que je ne sais pas, j'ai l'impression qu'il veut me faire la morale et ça m'emmerde, je n'ai pas besoin de ça. Je sais que c'est pas un comportement normal ce que j'ai fait, point à la ligne. Excuse moi. Enfin, c'est ce que j'ai cru pendant un moment. C'est bon de la savoir de mon côté et j'ai l'impression que la décision de l'appeler que j'ai pris par défaut est sûrement la meilleure décision de la semaine. Ah ça. Et j'ai l'impression que le temps n'arrange rien. Ca manque de jeunes ici, il faut que les gens arrêtent de vieillir et de casser les pieds. C'est ça qu'il manque à Tenby, des gars de mon âge qui relève un peu le niveau, qui ne râlent pas dès que la musique va un peu trop fort. On frappe à la porte, on demande gentiment de baisser un peu et le problème est réglé. Les flics, c'est vraiment la solution facile à utiliser et en plus, ils aiment nous emmerder, montrer que c'est eux les adultes. Merci. finis-je par lui dire alors qu'il respecte mon envie de ne pas parler. Son manque de curiosité est rafraichissant, je compte bien en profiter.

On ne met pas longtemps pour rentrer chez moi. La surprise est énorme quand on voit l'état de la maison, je me dis que j'y ai été vraiment fort. Trop fort. Je ne sais même plus quoi en dire et je suis le champion de la réplique d'habitude. Je vais chercher du matériel et on se met à nettoyer, parce qu'il n'y a plus que ça à faire en fin de compte. Et à expliquer ce qui s'est passé. Il me faut un moment avant de me décider mais je me dis que tant qu'il est là, autant qu'il sache pourquoi. Ca fait un bien fou de se lâcher. Dis, tu me l'avais bien caché ça. Je savais qu'il avait eu certains défauts, j'ignorais qu'il avait carrément du faire des tig lui aussi. Je rigole sincèrement un long moment, m'imaginant le Lyon en tenue orange. C'est magique. Je me reprends et vais dans les précisions. Il n'y a pas que les excès. Je crois que il y avait nudité sur la voie publique ... Et je crois que je me suis fait choper en train d'uriner ou de peindre sur un mur d'une église, j'ai du mal à me souvenir des détails. ajoutais-je, rigolant un peu moins. Le blond s'arrête un moment, se rendant compte des conséquences de ce que j'ai fait. Non non, le club veut bien me garder lui. C'est les sponsors qui m'ont viré. finis-je par dire, faisant un doigt d'honneur mental à ces sponsors qui ne valent pas la peine que je me prenne la tête.

Parce qu'il a raison au fond, Richard. J'aime beaucoup suivre le foot anglais et je ne sais pas combien de footballers se sont déjà fait arrêter pour excès de vitesse ou même conduite en état d'ivresse ... Et en fin de compte, les millions arrivent toujours sur le compte en banque. C'est vrai que c'est dégueulasse. Tu sais bien qu'avec la popularité ou le fric de ces joueurs ... Plus rien ne les arrête. dis-je en exprimant une partie de mes pensées. Mais le mot me manque et de toutes façons. Mon parrain continue de faire son boulot, me remonte le moral comme il peut et ça marche. Enfin, je crois. C'est une manière de penser qui me plait beaucoup. C'est vrai que je me bats pour des gens qui m'abandonnent à la première difficulté. Je jouais avec les mots en disant que j'étais devenu un vrai voyou mais non, c'est loin d'être le cas. Ce n'est pas en accumulant des petites bêtises que je peux tout gâcher lors d'un combat. Non, il a raison, il faut que j'envoie balader ces gens qui me laissent trop facilement tombé. Merci ... Je l'oublie et il faut que ça s'arrête. Il faut que j'arrête de me braquer sur le fait qu'il sorte avec une ex, que ça me fasse bizarre ou même qu'il s'éloigne simplement de nous à cause d'elle. C'est rien tout ça parce qu'au fond, je sais que peu importe quand j'appelle, il est là. Baaaah tu me connais, c'est pas mes idées noires le problème, c'est plutôt la colère. C'était simplement la goutte qui a fait déborder le vase, je t'assure que ça va aller. C'est connu, je n'ai pas besoin de grand chose pour m'énerver et tout envoyer en l'air. C'est juste que là, c'est le plus gros de tous mes foirages. Moi, écrivain ? J'avoue que ça serait marrant. Et que c'est une perspective de carrière assez sympa, même si j'aurais l'impression de suivre la voie qui m'a toujours gâchée la vie avec mes parents. Euh ouais, la fac n'a pas vraiment fait partie de mes plans cette année. Disons que ça me saoule plus qu'autre chose. finis-je par dire, continuant de balayer en prenant soin d'éviter son regard.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1261
POINTS : 2048
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
a series of unfortunate events. (richard) Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyMer 9 Oct - 23:55


You're the uninvited guest who stays 'till the end
I know you've got a problem that the devil sends
You think they're talking 'bout you but you don't know who
I'll be scraping their lives from the sole of my shoe tonight

Un pas en avant, deux pas en arrière. Richard a l’impression que l’intégralité de sa relation avec Dan peut être résumée par cette phrase. Qu’importe. Ils font de leur mieux, ils essayent, c’est déjà ça. Et malgré tout, il est hors de question qu’il lâche Dan. Ils ont pu avoir des mots durs l’un sur l’autre, et effectivement, même en dehors de cette histoire avec Deborah, Ritchie est conscient que son filleul peut parfois déconner sérieusement. Qu’importe, lui aussi. Il ne peut donc pas juger. Car il n’a de leçons à donner à personne. Et puis il n’a pas envie d’en donner. Non, l’essentiel, c’est qu’ils progressent. Et que malgré tout, petit à petit, ils arrivent à se parler. Ce n’est pas parce qu’ils s’engueulent ou qu’ils ont des reproches à se faire qu’il cessera d’être là pour Dan. L’écrivain ne fonctionne pas comme ça. Il est là, c’est tout, il n’y a pas de discussion. Ce qui veut dire aussi qu’il ne pose pas de question. Ce n’est pas le but, de juger. Et puis ça ne sert à rien d’enfoncer Daniel, se dit Richard, jetant un œil en biais à son filleul alors qu’ils descendent de la voiture et qu’il a le droit à des remerciements. « T’occupe. » Leur dialogue se répète un peu, lui qui dit que c’est normal d’être venu, et Dan qui s’excuse et qui semble reconnaissant. C’est probablement du à la gêne entre eux, Ritchie le sait et il n’en tient pas rigueur au jeune homme. Même s’il aurait préféré que Daniel soit plus prolixe. Mais il faut laisser du temps au temps, le réapprivoiser un peu, et évidemment, les circonstances n’aident pas forcément.

Pourtant, alors qu’ils rangent – Richard se serait presque habitué à ce silence à peine troublé par les bruits de verres – Dan reprend la parole pour se confier un peu. L’écrivain fait alors de son mieux pour apaiser les choses. Bon, des TIG, ce n’est pas si grave. « Ouais…j’étais plus jeune que toi, un peu abandonné à moi-même…mon père m’avait expédié à 600 kilomètres de chez eux. J’avais du temps pour faire des conneries, on va dire. » Il secoue la tête, concentré sur le sol qu’il nettoie. Richard n’a pas honte de cette période. « C’était pas terrible, mais bon tu vois, on s’en remet. Enfin je crois. » Il se marre, un peu pour faire diversion, un peu parce qu’il le pense. « Bienvenue au club des repris de justice, alors, hein ? » Plaisante-t-il encore. Autant le tourner à la dérision. « Tu vas te faire bien voir par les commères et le vieux Griffiths, toi, encore. » Continue-t-il d’ailleurs à rire. Ok, Dan a déconné, ok, il n’aurait pas du faire ça. Mais c’est bon, il n’y a pas mort d’homme, ça arrive de faire des conneries quand on est jeune, il faut être un peu indulgent. Et le sens aigu du n’importe quoi et de la provoc de Dan fait plutôt rire Ritchie. Il n’aime pas trop les règles, l’écrivain.

Pas plus qu’il n’aime l’injustice. Et honnêtement, ce qui est arrivé à Dan, avec ses sponsors, ce n’est pas très juste. « Mais oui, laisse tomber. Tu vas bien trouver autre chose. Tiens, et puis même, si le club te garde, au fur et à mesure, je suis sûr que les sponsors reviendront. » Daniel a du talent, s’ils n’en tiennent pas compte, c’est vraiment pas un mal de plus les avoir dans son environnement. « T’emmerde pas avec eux, ça leur passera. » Il finit de balayer son coin, écoutant son filleul minimiser les choses. « Mouais. Essaye de faire attention à toi, au moins…ok ? Le matériel, c’est pas grave, être en colère, non plus, mais bon, l’hôpital… » Il repose le balai. « Et puis égoistement, je vais te dire, je suis trop vieux pour ce genre de frayeurs, maintenant. » Là, il ne plaisante qu’à moitié, il s’est vraiment fait un sang d’encre, même s’il n’en veut pas à Daniel. « Non, sérieusement. Si ça va pas, tu me parles, on se voit, d’accord ? Y a pas de raison que tu restes tout seul, en colère ou pas, hein. » Il n’y a rien de définitif, ou qui soit une fatalité. Et il y a toujours moyen de rebondir. « Bah, j’ai entendu que tu te débrouillais là dedans aussi. Mais bon, tu n’es pas obligé non plus. Il faut trouver un truc qui te plait, c’est tout. » Ajoute-t-il avec un sourire, avant de commencer à empiler des choses dans la poubelle. « Ah. » Est sa seule réaction en entendant Daniel évoquer la fac. Il s’y attendait un peu mais quand même. « Et cette année, alors, du coup ? » La question est ouverte, mais Ritchie se rend compte que ça pourrait être mal pris. « Peut-être que tu as seulement besoin de prendre une pause. Pas une où tu fais la fête et où tu te fracasses le crâne pour oublier, je veux dire, un moment pour prendre du recul, tu vois ?Avec Riley, peut-être ? » Il avait l’air pas mal attaché, ça peut être une idée…sauf que Ritchie n’a aucune idée de l’engrenage dans lequel il a mis le doigt, pour le coup.

Spoiler:
 

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daniel M. Granger
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard)
RAGOTS PARTAGÉS : 1693
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
a series of unfortunate events. (richard) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : cold heart.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) EmptyLun 14 Oct - 0:55


richard & daniel
i don't care what you think,
as long as it's about me
the best of us can find happiness, in misery


Entre les mercis et les désolés, j'ai vraiment l'impression que la commotion m'a atteint assez fort. Et le regard furtif que mon parrain me jette lorsque nous sortons de la voiture me montre que j'ai raison de m'inquiéter. Je suppose que s'ils m'ont laissé sortir, c'est que ça va. J'enchaine quelques paroles plus ou moins rassurantes lorsque nous rentrons chez moi, puis avec un grand silence lorsque nous nous mettons à ranger. Je finis par casser ce silence pesant parce que bon, on va pas se regarder dans le blanc des yeux en attendant que tout se passe comme prévu. Je vois tout à fait ce que tu veux dire. Un peu abandonné à moi même, prêt à faire tout ce qu'il faut pour finir mal. Ca m'étonne de voir qu'on se ressemble bien plus qu'on ne le pense avec Richard, et ça me rassure de voir comment il a évolué. Je ne suis peut-être pas une cause perdue après tout. Oh tu sais, même si c'est casse pieds, je vais m'en remettre. Ce sont les autres qui seront marqués à vie. Va savoir pourquoi d'ailleurs. Ramasser des déchets au bord de la route n'est pas traumatisant, je pense qu'il vaut même mieux en rire que de mourir de honte à cause de cette combinaison orange dégueulasse. Non, ce sont les commères ou même les gens qui n'ont jamais pu me voir en peinture, qui vont en parler pendant des jours, voir des mois. Je ne sais pas ce que ça changera à leur vie mais tant mieux si ça leur fait du bien de dire du mal de moi. Merci. dis-je en rigolant. C'est vrai qu'on pourrait en faire un club, et il y aurait bien plus de monde que ce qu'on pourrait croire. Enh arrête, je peux encore me faire aux petites vieilles mais l'autre, il va encore en profiter. Il peut plus me voir depuis mes vacances improvisées avec sa fille. finis-je par dire en donnant un énième coup de balai, me préparant mentalement à me faire maudire par notre bon vieux curé.

L'histoire des sponsors en est une moins drôle que la précédente. Richard la prend très à coeur, nous rappelant d'ailleurs que certains joueurs de foot ont des casiers et qu'on les paie toujours aussi gracieusement, comme si rien n'était. C'est vrai que c'est de l'injustice, et que la manière dont ils m'ont tous laissé tombé était naze, surtout pour une faute aussi légère qu'une accumulation de pvs non payés. Mais c'est comme ça que ça se passe. Je ne sais pas tu sais, c'est pas un club de foot, et les sponsors sont de vrais connards. C'est la seule explication en fait. Nous sommes tous humains et imparfaits, on ne peut demander à quelqu'un d'être sans reproches, même pour une carrière sportive. Je ne sais pas si c'est la bonne réponse, mais je préfère me rassurer en me disant que c'est le cas. Je ferais de mon mieux. Je me souviens que ce n'était pas la première fois que j'utilisais cette batte de baseball ou que je détruisais tout autour de moi ... Va savoir comment ou même pourquoi cette fois, tout a dérapé. On aurait pu se dire que justement, ayant vieilli, j'aurais été capable de faire plus attention. Qu'est-ce qu'il y a, tu vas me dire que t'étais au bord de la crise cardiaque ? ajoutais-je en me moquant de lui, blaguant à nouveau sur son âge que je dis avancé. M'abaissant pour regarder un truc qui ne ressemblait pas à un morceau de verre, je suis absorbé par ça juste avant de reprendre la conversation, un peu plus sérieusement cette fois. Je ... C'est compliqué ce que tu demande, mais je te promets d'essayer. Je ne suis pas du genre à me confier, je me contente juste d'éclater. Mais je ne suis pas débile, je me rends bien compte que ce n'est pas normal d'en être arrivé ou je suis ... Ce qui fait que oui, je vais tenter de faire des efforts. C'est déjà un premier pas.

Rebondir, je suppose que c'est le mot d'ordre aujourd'hui. Il tente même de me trouver des solutions et la première qu'il évoque me fait rire. Ironiquement. Fallait bien que je prenne un truc de mes parents. Un truc que je connais, en tous cas. Parce qu'à chaque fois que je pense à ce don, comme on l'appelle, ça me rappelle que je ne sais pas grand chose de mes parents, que j'ignore si j'ai plus qu'une ressemblance physique avec eux. C'est peut-être pour ça que je ne me suis jamais mis sérieusement à l'écriture, pour éviter de penser à ma famille. Cette année ? Bonne question. Ils sont pas dégueulasses mes cours, c'est juste que ça m'emmerde de rester assis pendant deux heures et de devoir faire de mon mieux pour des profs absolument pas objectif. Puis je ne sais pas comment expliquer ça, j'ai juste l'impression que ce n'est pas mon truc. Je fais juste ce que tout le monde veut, ce qu'on attend de moi, ce que la société nous a enseigné. Et ça aussi, c'est ironique de la part du gosse qui clame partout qu'il fait ce qu'il veut quand il veut. Oublie Riley, je ne sais pas du tout où elle est. Pour la pause par contre, j'aime assez l'idée. Je verrais. Il a raison, j'ai peut-être juste besoin d'une pause. Ca serait bien de m'éloigner un moment pour réfléchir à ce que je veux, à ce que je suis. Je pourrais aller dans notre maison de campagne ou louer un truc au bord de l'océan, mais loin d'ici. Bon, je crois qu'on a ramassé le plus gros et je finirais le reste. Tu veux un café ? finis-je par lui demander, un sourire se dessinant sur mes lèvres.


AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


a series of unfortunate events. (richard) Empty
MessageSujet: Re: a series of unfortunate events. (richard) a series of unfortunate events. (richard) Empty

Revenir en haut Aller en bas

a series of unfortunate events. (richard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Tenby Cottage Hospital-