AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

It takes a bitch to know a bitch (lula)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lula Landry
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, jaya, lenny, rhys, thomas & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : ©diamond heart (avatar) & tumblr & anaelle
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Max - Sam - Stan
RAGOTS PARTAGÉS : 848
POINTS : 1822
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Tumblr_pim167SuVh1vg2yxdo3_r1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: It takes a bitch to know a bitch (lula) It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 EmptyJeu 1 Aoû - 21:45

You're causin' an involuntary clenchin'
of the fingers on my hand
So honey move along
and find a place to park yourself
while you still can
Cause I'll show you
what a catfight's all about

Les dernières répliques de Lula font mouche et Yevgeniya ferme enfin sa grande gueule. Mais la métisse a tout du mal à se calmer et continue à trembler de rage et de froid. Sam doit le remarquer car il ramasse sa veste et la dépose sur ses épaules, avec la prévenance old school qui le caractérise. Reconnaissante, elle se love dedans, espérant que ses propos ont réussi à l’apaiser lui aussi… Malheureusement, son souhait n’est pas exaucé et en fin de compte, l’altercation semble loin d’être terminée. «  Vous savez Mademoiselle, ce n'est pas la première fois qu'on me provoque de la sorte ... Mais disons que mes adversaires avaient au moins du respect pour moi ou pour mon arme de service. » Lui glisse le Martins, l’air furibond. Elle n’en est pas surprise. Connaissant désormais son garde du corps, elle sait qu’il est très attaché au patriotisme, au respect de sa fonction et au respect tout court. Donc forcément, les provocations de la Vassilievitch ne passent pas auprès de lui et bientôt, le conflit se reporte entre eux. Lula suit donc leurs échanges avec angoisse mais son attention est distraite par Max qui vient près d’elle. « Est-ce que ça va ? Désolé pour tout à l’heure, ce n’était pas contre toi, je voulais juste arrêter les choses. Il y a des gens qui filment et je…» Lui murmure alors le producteur à voix très basse, ayant sans doute peur que sa call-girl l’entende faire preuve de gentillesse envers « sa chienne d’ex-femme ». Lula brûle de lui répliquer que lorsqu’on commence sa phrase en apostrophant la personne par son prénom et l’infantilisant, c’est forcément contre elle mais elle n’en fait rien. Pourquoi ? Parce qu’elle sait reconnaître une offre de paix quand elle en voit une et qu’elle serait con de la rejeter. Et aussi parce qu’elle voit comme Max a l’air mal à l’aise. C’est vrai que sa position ne doit pas être évidente…

« Ça va oui… Et t’en fais pas… Je comprends que… » Elle n’a pas le temps de finir sa phrase qu’il la coupe aussitôt. « Sam, putain, non, ne faites pas ça ! » Une interjection ponctuée par un gros plouf sonore. Lula ouvre des grands yeux effarés. Sam venait de renvoyer tout droit Yevgeniya dans la piscine, la poussant avec force. Ben ça alors ! Une part de Lula aurait bien voulu éclater de rire mais elle n’en fait rien, inquiète de la nouvelle polémique que ça allait forcément provoquer… Heureusement (ou malheureusement), la russe ne semble pas blessée et sort vite la tête de l’eau. Max file la repêcher, non sans s’être exclamé qu’ils étaient tous dingues. Sam quant à lui à l’air penaud et dit qu’il ferait mieux de partir. Sauf que cette fois-ci Max est vraiment en colère, une colère qui se décuple quand Yevgeniya joue tout à coup les victimes innocentes et apeurées, tentant sans doute de faire oublier qu’elle s’était comportée comme une furie hystérique  durant le dernier quart d’heure. « Je veux qu’il parte… J’ai mal. » Souffle t-elle comme un petit démon à l’oreille de son petit ami. Et malheureusement, ça fonctionne. Mad Max se réveille et engueule tout le monde avec sa verve légendaire, leur interdisant même d’essayer de se défendre au passage. Il va même jusqu’à menacer Sam, lui interdisant de partir et disant qu’il va le tuer.

La colère de Lula revient au galop déjà là mais  atteint son paroxysme quand Max s’adresse durement et spécifiquement à elle. « Et toi, tu tiens ton cerbère ! » Et c’est littéralement la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Dire qu’elle lui avait donné un free pass tout à l’heure… Dire qu’elle avait eu pitié de lui ! Elle avait été bien conne ! Mais cette fois, c’était fini Elle se met donc à crier aussi. « PUTAIN MAIS TU SAIS QUOI ? TU N’ES PAS LE SEUL A SAVOIR GUEULER !! TU CROIS QUE TU ES QUI POUR ME DIRE DE FERMER MA GUEULE ? JE NE SUIS PAS PRETE DE LA FERMER, JE NE FAIS QUE COMMENCER LA !!!! » Elle fusille le producteur et sa petite amie du regard. Lunatic Lula n’était jamais loin quand Mad Max se pointait. Elle module néanmoins son ton pour la suite, car sinon, elle allait se péter la voix. On sent tout de même sa colère dans ce qu’elle dit ensuite. Elle trouvait Max injuste. « Tu dis que tu ne veux pas savoir qui à dit quoi et qui a frappé en premier parce que tu sais très bien que c’est ta meuf qui a commencé ! Et c’est important même si tu clames le contraire ! Et aussi, je ne vais pas m’excuser d’avoir riposté. Je ne fais pas la soumise face à elle, moi ! Si tu veux la laisser frapper et insulter tes invités, c’est ton problème mais ne me demande pas de faire comme si c’était un comportement normal. Cette meuf est complètement tarée. » Et cette fois-ci, elle regarde bien Yevgeniya en disant ça. La blonde continue de se frotter la poitrine avec des airs de martyrs, essayant de faire punir Sam pour cette bagarre qu’elle avait pourtant commencé. Mais ça n’arriverait pas tant que Lula  serait là. Elle entreprend donc de défendre son garde du corps. « Si elle avait été blessée, elle n’aurait eu que ce qu’elle méritait. Elle aurait dû réfléchir avant de m’attaquer et elle aurait dû réfléchir avant d’attaquer Sam. Qui au passage a simplement essayé de faire son métier en me protégeant. D’ailleurs, il n’a pas à se faire insulter comme ça. Que ce soit par elle ou par toi. Ce n’est pas un cerbère ou un domestique. Il mérite le respect, comme tout le monde. Et il a le droit de réagir quand on l’attaque. »

La diatribe n’est pas prête de se terminer, tant elle est furieuse. « Et n’ose pas parler de contrôle de soi à Sam quand on sait que tout ça, c’est justement parce que ta petite amie n’en a pas ! Ça vaut aussi pour ta remarque toute pourrie sur Sam qui ne doit pas toucher tes invités ! C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Faut être cohérent 5 min ! » Elle-même n’était pas certaine de l’être, vu que c’était la deuxième fois en peu de temps qu’elle perdait le contrôle de ses nerfs. Elle avait toutefois une certitude dans son énervement. «  Je te préviens, si jamais tu demandes à Sam de quitter cette fête alors qu’il n’a rien fait de pire que cette femme, je pars aussi. Et je ne suis pas sûre de remettre les pieds ici un jour car ça voudra dire que je ne suis pas la bienvenue alors qu’une folle hystérique l’est. » C’était super dramatique. La menace était bien trop violente par rapport à la situation qui s’était enflammée pour presque rien et plus tard, elle la regretterait car elle ne voulait pas se fâcher durablement avec Max. Ni même le remettre en position d’arbitrage malgré lui.  Mais pour le moment, aveuglée par la colère et la traîtrise de Yevgeniya, c’est la seule réponse qu’elle a envie de faire.

_________________

Isn’t it funny how when I first met you I couldn’t stand you, but now I can’t seem to get enough of you? •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lula's birthday)

RAGOTS PARTAGÉS : 5169
POINTS : 7422
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Tumblr_inline_o5s0dytKfr1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: It takes a bitch to know a bitch (lula) It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 EmptyLun 5 Aoû - 1:01

Non mais je rêve, je crois même etre en plein cauchemar. Sa copine me crache limite dessus et il ose me crier dessus comme si j'étais son chien. Je l'ai jamais senti cet homme là, à me prendre de haut simplement parce que je ne suis pas à son niveau ou simplement parce que je n'ai pas tout son argent. Il me dégoûte, il me dégoûte complètement. Il ne semble pas prêt à me laisser partir alors disons que pour calmer le jeu, je me retourne pour lui faire face. Il a sorti sa russe qui est en train de jouer les pauvres victimes apeurées dans ses bras ; je crois que le pire pour moi, c'est qu'il y croit. Soit il est naïf, soit il est très amoureux. Je croise les bras et m'appuie contre le mur le plus proche, écoutant un homme rouge de colère gueuler sur tout le monde. Au fil de ses phrases, je me rends compte que je me fou totalement de ce que ce mec pense, je ne travaille pas pour lui. Il peut m'engueuler tant qu'il veut, ses mots passent par une oreille pour ressortir par l'autre. Je ne suis pas débile, j'étais conscient que la blonde ne risquait rien en la poussant dans la piscine. Tu vas voir ce qu'il te dit le chien. murmurais-je pour moi, serrant les poings. La comparaison est à moitié flatteuse, dans le sens où Cerbère était fort et effrayant. Je pourrais lui faire payer sa remarque de millions de manières mais encore une fois, je fais preuve d'un sang froid extraordinaire pour rester en place et ne pas bouger. J'en suis à ne plus écouter un mot maintenant, laissant mes pensées se balader au programme qui m'attend après cette petite fête. Qu'ils aillent tous se faire voir.

Mais quand l'autre s'y met, je souris. Elle est tellement douée, mais j'en ai vu des biens mieux sur le champs de bataille. La comédie qu'elle nous joue est ridicule mais à nouveau, son prince charmant fond totalement. Je voulais partir moi, mais on m'en a empêcher pour me hurler dessus comme à une merde. Et là, Lula Landry sort les griffes à son tour, allant même jusqu'à hurler plus fort que son ex mari. Elle commence par citer l'évidence, par s'expliquer sur ses gestes et ses paroles et même si elle a fait tout ça dans l'exagération, je comprends totalement sa réaction. Se défendre quand on est attaqué est une des premières choses que nous apprenons en grandissant, histoire de ne pas se faire marcher sur les pieds. Ensuite ... Elle se met à me défendre. « Si elle avait été blessée, elle n’aurait eu que ce qu’elle méritait. Elle aurait dû réfléchir avant de m’attaquer et elle aurait dû réfléchir avant d’attaquer Sam. Qui au passage a simplement essayé de faire son métier en me protégeant. D’ailleurs, il n’a pas à se faire insulter comme ça. Que ce soit par elle ou par toi. Ce n’est pas un cerbère ou un domestique. Il mérite le respect, comme tout le monde. Et il a le droit de réagir quand on l’attaque. » Le respect. J'ai eu du mal à le gagner pour elle et aujourd'hui, je dois mener le combat avec son entourage. Un combat perdu d'avance pour moi, mais elle semble déterminée à ce qu'on le remporte. Je suis bouche bée, mais c'est agréable cette fois.

Elle enchaîne en lui exposant ses tords. Je n'aurais jamais cru être d'accord, mais je n'aurais pas pu exposer les faits avec de meilleurs mots. Mais son dernier discours a le don de me réveiller. Elle en fait tellement pour moi depuis un moment que je ne peux pas la laisser gâcher sa relation avec le Julliard simplement pour prendre ma défense. Je fais quelques pas et je me rapproche. Non, ne faites pas ça Mademoiselle Landry ... dis-je en souriant à moitié. Je tourne le dos à mes rétracteurs. Je vous remercie pour tout ce que vous venez de dire, mais ce n'est pas la peine. Je ne regrette pas ce que j'ai fais, je m'excuserais encore moins, mais ce n'est pas la peine de vous disputez juste pour moi. ajoutais-je en baissant la tête, presque honteux. Je me retourne quelques secondes et ose regarder le spectacle derrière moi avant de revenir vers le sujet de mes attentions. Si vous êtes d'accord, je vous attendrais dehors, dans la voiture. Vous ne risquez normalement rien ici et dans le pire des cas, vous hurlez et je débarquerais. finis-je par dire, offrant une solution qui devrait contenter tout le monde.

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2454
POINTS : 3846
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: It takes a bitch to know a bitch (lula) It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 EmptyJeu 8 Aoû - 13:06


Don't want to hear about it
Every single one's got a story to tell
Everyone knows about it
From the Queen of England to the hounds of hell

Plus calme, Max aurait sans doute recherché une solution d’apaisement, et plus volontiers accepté de se plier au rôle d’arbitre que tout le monde semble absolument vouloir lui coller alors qu’il n’a pas du tout la carrure pour. Peut-être aussi qu’il serait moins dupe de la petite comédie de Yevgeniya. « C’est vrai ? Merde. Viens, on va remonter, tu vas te sécher et te reposer un peu. Ça va aller. » En fait, elle n’aurait pas vraiment besoin de se donner la peine d’essayer de l’embobiner. En balançant sa petite amie à l’eau, Sam a mis le feu aux poudres et lui a donné un prétexte pour se simplifier la vie en choisissant un camp. Dire qu’il avait essayé de faire un effort, comprenant bien, au fond, que Lula n’était clairement pas la seule fautive, il faut qu’il se cogne le justicier de carnaval en plus ? Clairement, ça ne va pas se passer comme ça.

« JE DIS CE QUE JE VEUX, LULA, MERDE ! ET SI TU VEUX GUEULER, JE PEUX LE FAIRE PLUS FORT QUE TOI, ALORS OUI, LA FERME ! »
Maximilian n’aime pas se donner en spectacle, mais Mad Max n’a plus aucun filtre et il est juste décidé à ce que tout le monde se taise et à avoir raison. Et clairement, le petit discours de Lula ne l’impressionne pas du tout et il ne va certainement pas caler.

Cependant, il reste une étincelle de lucidité dans son discours, et une part de comédie dans son énervement – qui n’est qu’une manière de plus de sauver les apparences, de choisir un camp sans vraiment le faire. Il suffit de choisir le niveau de lecture qu’on veut faire de ses paroles. « Alors une bonne fois pour toute. Il faut être deux pour se battre, et que je sache, t’avais pas l’air de vouloir calmer le jeu non plus, donc franchement, en matière de nerfs, tu ne donnes de leçons à personne, merci ! Il suffisait de venir me voir, mais non, c’est tellement plus sympa qu’on se retrouve tous à s’engueuler ici ! » Il roule des yeux excédés, détestant la situation dans laquelle il est, mais il continue quand même jusqu’au bout. « Quant à ton avis sur ma meuf, comme tu l’appelles, et son attitude, je vais m’en dispenser ! Que je sache, je gère encore mon couple comme je veux, c’est clair ? » En première lecture, il vient clairement d’envoyer Lula se faire foutre. Mais c’est aussi un message : ce n’est pas parce qu’il l’engueule elle qu’il n’aura aucune conversation avec Yevgeniya. Simplement, elle aura lieu en privé, à l’abri des regards et des flashs. Et ça aurait pu se passer exactement de la même manière avec Lula si Sam Martins n’avait pas décidé de s’en mêler. D’ailleurs, c’est ce dernier qui constitue le vrai problème, pour Max. « Je le respecterai quand il sera capable de garder ses nerfs et de rester dans son putain de rôle de garde du corps ! Il s’est cru où ? Dans Body-Guard ?! C’est vrai qu’elle est vachement menaçante, Ivy, hein ! Qu’il y a besoin d’un soldat surentrainé pour gérer une telle menace ! Moi je vais te dire ce qu’il se serait passé, si ça avait plus grave : il aurait eu un sacré tas de problèmes, alors ouais, va falloir qu’il apprenne à se calmer ! » Il observe Sam Martins maugréer entre ses dents, et se tourne vers lui d’un air mauvais, mâchoire serrée. « Ouais ? Il a quelque chose à dire, Captain America ? » Aucun filtre. Mad Max n’a peur de personne. A ce stade, une arme ne l’arrêterait pas non plus.

Clairement, si la première fois où il l’a croisé, il avait fini par apprécier l’humour pince-sans-rire du garde du corps, cette fois Max trouve réellement Sam détestable. Non que Ivy ne l’ait pas provoqué, mais la réaction de l’ancien soldat était totalement excessive. Que Lula ne le comprenne pas et qu’elle l’écoute lui l’insupporte totalement. La menace de son ex-femme le blesse d’ailleurs férocement. Il ne comprend pas comment ils ont pu en arriver là ni ce qui justifie autant de violence envers lui, qui n’essaie que de gérer (au mieux, donc mal) les conséquences. Il regarde alternativement Ivy et Lula, ne trouve pas de solution vraiment satisfaisante. C’est l’attitude de Sam Martins, qui encore une fois, fait pencher la balance. «  Pas la peine de jouer encore une fois le chevalier blanc, ça commence à être ridicule. » Puis à Lula : « Tu veux partir ? Te gêne pas, je te retiens pas. La fête est finie de toute façon. » Lui aussi aura le temps de regretter plus tard son attitude. Il pivote sur ses talons pour lancer à qui veut l’entendre. « VOUS M’AVEZ ENTENDU ?  LA FETE EST FINIE ! TOUT LE MONDE DEHORS ! ET SI JE VOIS QUICONQUE FILMER, JE VOUS FAIS UN PUTAIN DE PROCES ! » Manifestement surpris, les invités commencent à se diriger vers la sortie en trainant des pieds. Max, de son côté, attrape Yevgeniya par le bras. « Pas toi, babe, tu n’es pas obligée. Viens, on va te trouver quelque chose de sec à mettre. » Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’auront pas une conversation un peu difficile, mais il n’a pas le cœur, ni l’envie, de se passer d’elle maintenant.

Spoiler:
 

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lula Landry
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, jaya, lenny, rhys, thomas & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : ©diamond heart (avatar) & tumblr & anaelle
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Max - Sam - Stan
RAGOTS PARTAGÉS : 848
POINTS : 1822
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Tumblr_pim167SuVh1vg2yxdo3_r1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: It takes a bitch to know a bitch (lula) It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 EmptyDim 11 Aoû - 18:42

You're causin' an involuntary clenchin'
of the fingers on my hand
So honey move along
and find a place to park yourself
while you still can
Cause I'll show you
what a catfight's all about

Bien évidemment, Max ne laisse pas Lula hurler sans réagir. En fait, il essaye de gueuler plus fort. « JE DIS CE QUE JE VEUX, LULA, MERDE ! ET SI TU VEUX GUEULER, JE PEUX LE FAIRE PLUS FORT QUE TOI, ALORS OUI, LA FERME ! » L’ordre la fait sortir encore plus de ses gonds, si c’est possible. « PUTAIN MAIS TU CROIS QUE JE VAIS LA FERMER PARCE QUE TU ME L’ORDONNES ?! VA TE FAIRE FOUTRE MAX !! IL EST PAS NE LE CONNARD QUI ME DONNERA DES ODRES. » Honnêtement, ces répliques là revenaient souvent dans leurs disputes. Elle ne supportait pas quand il lui disait de la fermer. Elle ne recevait d’ordres de personne et surtout pas de lui… Par contre, ce qui est inédit c’est le grand sermon qu’il lui fait ensuite, rappelant qu’il fallait être deux pour se battre. Il n’avait pas tort. Si elle voulait être honnête avec elle-même, Lula devait admettre qu’elle avait bien provoqué la dispute avec Yevgeniya en alignant les répliques assassines. La russe n’avait pas eu besoin de beaucoup la chercher pour la trouver. Mais ça, la guitariste ne l’avouerait jamais à voix haute… « Ah ben j’avais un peu de mal à me déplacer avec ta copine en train de m’arracher les cheveux. » Dit-elle donc à la place avec ironie quand Max lui notifie qu’elle aurait dû venir le voir en cas de problème. Et puis, surtout, elle avait préféré défendre son honneur par elle-même plutôt que d’aller pleurer vers son ex-mari. Surtout qu’il aurait sans doute donné gain de cause à sa garce comme il était présentement en train de le faire.

D’ailleurs, il continue à remettre Lula à sa place en lui disant qu’elle n’a rien à dire sur son couple et sa copine. « Très bien alors tu ne viendras pas pleurer sur mon épaule la prochaine fois qu’elle couche avec ton meilleur pote ou qu’elle te fait un sale coup du genre. » A-t-elle envie de répliquer. Mais même s’il est en train de la traiter comme une merde en public, elle n’a pas envie de l’humilier alors que tout le monde écoutait. Elle hausse donc les épaules, modifiant sa réplique. Parce que oui, elle va répliquer à tout ce qu’il dit juste parce qu’il lui a dit de fermer sa gueule. Elle est comme ça, Lula. « Très bien. Tu n’entendras plus mon avis sur la merveille que tu nous as dégoté. Mais dans ce cas, garde aussi tes opinions sur Sam pour toi. » Elle est abasourdie par l’aveuglement du Julliard qui gobe le sketch de Yevegniya et qui va jusqu’à la placer en victime face à Sam. Il dit même qu’elle n’est pas dangereuse. Quelle ironie alors que la russe prouve en permanence que sa seule manière de s’exprimer, c’est par la violence. Mais Lula ne le fait pas remarquer, gardant sa promesse. Dommage que Max n’en fasse pas autant. Car il s’en reprend à Sam dès qu’il a fini avec Lula, continuant à lui manquer de respect. « Non mais je t’ai dit d’arrêter de lui parler ! Tu le laisses tranquille maintenant, c’est clair ? » Dit la métisse en s’interposant entre les deux hommes.

Surtout que Sam comprenait visiblement qu’il n’aurait pas dû perdre son calme face à Yevgeniya et essaye désormais d’arrondir les angles en proposant d’aller attendre dans la voiture pour mettre fin au bras de fer entre Lula et Max pour savoir qui devait partir. Malheureusement, au lieu de reconnaître la valeur de cet effort, le producteur continue le sarcasme. « Pas la peine de jouer encore une fois le chevalier blanc, ça commence à être ridicule. » Lula serre les dents. Putain, c’était lui qu’elle allait pousser dans la piscine s’il continuait comme ça. Surtout qu’il ne s’arrête pas en si bon chemin, s’adressant à elle puis à l’assemblée en général. « Tu veux partir ? Te gêne pas, je te retiens pas. La fête est finie de toute façon ; VOUS M’AVEZ ENTENDU ? LA FETE EST FINIE ! TOUT LE MONDE DEHORS ! ET SI JE VOIS QUICONQUE FILMER, JE VOUS FAIS UN PUTAIN DE PROCES ! » C’était mélodramatique à l’image de l’entière dispute. Lula n’a donc plus qu’à conclure sur une note similaire. « Ben ouais, je serai partie avec Sam, même si tu ne venais pas de mettre tout le monde dehors comme un gros naze. Elle t’a vraiment tourné la tête, tu préfères jeter dehors tous tes amis de longue date plutôt que de lui dire qu’elle s’est ma comportée… Tu me déçois, Max. Vraiment. » Et effectivement, elle est blessée. Max venait de la désavouer pour ne pas perdre les faveurs de sa call-girl. Comme si elle n’était rien. Comme s’ils n’étaient rien tous les deux. Comme si leur lien était sacrifiable. Venimeuse, elle se penche vers Yevgeniya. « Tu dois bien jubiler là, hein ? Tu as eu ce que tu voulais ? Tu as foutu la merde tout ça parce que tu crèves de jalousie ! Tu peux être fière de toi… » Effectivement la Russe avait forcé Max à choisir entre elle et Lula et elle avait eu gain de cause. Elle pouvait être fière d’elle. Lula se retourne une dernière fois vers Max. « Je m’en vais, puisque c’est ce que tu souhaites. Et comme je l’ai dit, je ne suis pas sûre de revenir. J’espère qu’elle en vaut la peine… Allons-y Sam. » Elle part avec son garde du corps, lui prenant le bras, sans un regard en arrière. « Vous n’avez rien fait de mal, Sam. En fait, vous méritez une putain d’augmentation juste pour avoir foutu cette salope à l’eau. » Glisse t-elle en revanche à son garde du corps.


Spoiler:
 

_________________

Isn’t it funny how when I first met you I couldn’t stand you, but now I can’t seem to get enough of you? •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: It takes a bitch to know a bitch (lula) It takes a bitch to know a bitch (lula) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

It takes a bitch to know a bitch (lula)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-