AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Forgive my sins and start again | Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Forgive my sins and start again | Max Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Forgive my sins and start again | Max Empty
MessageSujet: Forgive my sins and start again | Max Forgive my sins and start again | Max EmptySam 8 Juin - 11:15

You see my world is spinning like there's nothing to know
You see my world is feeling like it just might explode
I need to get a ride, need to see some light come in

La fébrilité n’était pas un état commun chez Gwen. Pourtant, lorsqu’elle franchit la porte d’entrée de la villa Julliard, elle ressentait une appréhension, certes pas dans l’idée de voir Max, mais parce qu’une personne allait pour la première fois entendre certaines des démos pour son prochain album. La première fois que quelqu’un écoutait les chansons était toujours la plus délicate, celle qui serait révélatrice de la suite du travail. La métisse avait passé les dernières semaines à écrire dans sa bulle, elle s’était enfermée en studio pour commencer à travailler sur des mélodies et enregistrer plusieurs maquettes. L’album était très loin du produit fini, cependant les premières lignes directrices se mettaient en place et Gwen avait besoin d’un avis plus expérimenté et plus professionnel pour voir si elle se dirigeait dans la bonne direction pour les premiers morceaux. En effet, l’accueil de son premier album n’avait pas rencontré le succès escompté, puisqu’elle avait dû s’éloigner des médias et été incapable d’assurer une promotion et une tournée en raison de ses blessures physiques. Gwen n’avait pas le droit de se louper sur le second au risque de définitivement retomber dans l’oubli. Il était donc important qu’elle mette sa fierté de côté pour une fois et qu’elle accepte toute l’aide qui lui était proposée ou qu’elle pourrait trouver, à la fois en la personne de Nate et en celle de Max. Le producteur lui avait proposé de l’assister dans ses démarches musicales même s’il n’était pas son manager. Le désastre de Londres n’était qu’un lointain souvenir derrière eux. La métisse avait confiance en son avis expérimenté ; gérant de nombreux artistes, Max ne ratait que très peu souvent le coche des tendances et pouvait parfois aider à lancer ou à tuer dans l’œuf la carrière de jeunes aspirants grâce à son influence dans l’industrie. Gwen n’était pas une novice, mais elle l’écouterait s’il lui prodiguait des conseils aujourd’hui. Dans le salon, elle tomba enfin sur le producteur. Elle avait bien sûr appris pour son accident et était passé le voir en coup de vent peu de temps après même si elle était ensuite retournée travailler ses projets. Il semblait avoir récupéré et se reprendre petit à petit. En tout cas, le plâtre lui avait été déjà retiré. « Salut Max… ça a l’air d’aller un peu mieux ? » Lança-t-elle, en guise de bonjour. « Le temps ne te paraît pas trop long ? L’année passée, je rêvais de pouvoir faire défiler les semaines pour guérir au plus vite et recommencer à travailler. » Si une personne était bien placée pour savoir ce qu’il endurait présentement, c’était bien elle. Il lui avait fallu plusieurs mois pour se remettre de son passage à tabac et il faudrait aussi du temps pour que Max se rétablisse de son grave accident. Il n’y avait rien de pire comme sensation que de dépendre des autres et avoir l’impression de tourner en rond. Les visites des proches occupaient l’esprit un temps, mais le temps devenait vite un ennemi. « Merci de me recevoir chez toi. Tu es sûr que ça ne t’ennuie pas ? » Gwen s’en souciait car elle lui ramenait quand même une sorte de « travail » alors qu’il était toujours convalescent mais cette rencontre était aussi l’occasion de lui occuper l’esprit à autre chose. En effet, la métisse avait pris de ses nouvelles mais c’était aussi une des premières personnes dont le but de la visite n’était pas de l’apitoyer sur son sort, chose qu’elle avait en horreur elle aussi l’année précédente.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Forgive my sins and start again | Max 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Forgive my sins and start again | Max H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2185
POINTS : 3332
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Forgive my sins and start again | Max Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Forgive my sins and start again | Max Empty
MessageSujet: Re: Forgive my sins and start again | Max Forgive my sins and start again | Max EmptyDim 16 Juin - 17:45


Well, the rain exploded with a mighty crash
As we fell into the sun
And the first one said to the second one there
I hope you're having fun

Patiemment, il aligne les notes sur la base. Pour l’instant, jouer de la guitare, c’est encore trop dur pour Max, il n’a pas récupérer toute l’amplitude de sa main pour manier les cordes, mais c’est un progrès. Mixer devrait rester possible, même si ça lui fait mal, mais ça ne l’inquiétait pas trop. Non, ce que le producteur craignait, c’était de ne plus pouvoir pratiquer d’instrument du tout, ce qui serait terrible, car il déteste composer uniquement sur ordinateur. Heureusement, le kiné est d’accord pour le laisser jouer un peu : bientôt il recommencera à jouer de la guitare, mais faire de la musique, apparemment, participe bien à sa rééducation. C’est aussi l’occasion de tromper l’ennui et les idées noires qui le traversent. Maintenant, il n’a presque plus mal à la tête et les cauchemars se sont espacés, et même si Max a encore quelques difficultés à se déplacer – en témoigne sa respiration qui s’alourdit dès qu’il fait un effort trop important – même les médecins sont optimistes : comme son opération cardiaque s’est bien passée, il n’aura probablement pas de séquelle. D’ici quelques temps, il devrait être entièrement rétabli, et reprendre une vie plus normale – cesser de voir Yevgeniya de façon totalement platonique, par exemple. Quand bien même il attend avec impatience toutes les fois où elle arrive discrètement chez lui pour éviter le reste du monde, et tous les moments passés à trainer au lit ensemble, puisqu'il n'a pas grand chose à faire d'autre.  Il devrait aussi pouvoir arriver à recommencer à vraiment travailler, même s’il ne forcera pas trop le rythme, vers l’été, ce qui est sans doute la meilleure nouvelle qu’on lui ait annoncé ces derniers temps.

Tous les jours, il s’astreint donc à jouer un peu, et il s’ennuie moins. Malgré tout, quelques proches viennent lui parler de musique, monter des projets pour le futur. Et aujourd’hui est en partie une journée consacrée à cela. Quand Gwen lui a parlé de son nouvel album à venir, Max a sauté sur l’occasion pour lui proposer ses services si elle avait besoin d’un coup de main. Ce n’est pas seulement qu’il veuille tromper son ennui. Ou encore qu’il espère lui proposer de collaborer sur son album à lui. Non, c’est un intérêt sincère pour ce que pourrait faire la métisse, et la volonté qu’il a toujours eu de travailler avec elle, pas seulement pour réparer ses propres erreurs (chose qu’il n’a pas oublié quand même), mais parce qu’il sait qu’elle est douée et qu’elle peut faire quelque chose de bien, à terme. En l’attendant, il s’occupe comme il peut, pratiquant toujours sur une de ses basses, avant de sombrer dans un léger état de somnolence dont Edgar le tire pour lui annoncer que la jeune femme est arrivée. « Salut Gwen. Ca va un peu mieux, oui…toujours crevé, mais j’ai repris à jouer un peu, alors c’est un progrès, je suppose. » En témoigne ses cheveux un peu ébouriffés par sa sieste et ses cernes qui semblent persister à ne pas vouloir disparaitre. Il désigne sa basse, abandonnée sur le canapé, avec amusement : « Je pratique. Il parait que ça aide, pour la kiné. Mais je douille, je t’avoue. » L’approche qu’a eu Gwen de son accident est exactement la même que la sienne, et le producteur lui est vraiment reconnaissant de lui dire ça, car pour une fois, il a l’impression que quelqu’un le comprend un peu, et pas seulement qu’on cherche à le protéger, souvent de lui-même, d’ailleurs. « C’est tout à fait ça, je ne me suis jamais autant ennuyé de ma vie…Je comprends que ça ait fini par te peser. Avant qu’ils ne me retirent le plâtre, j’avais l’impression de devenir fou, à tourner en rond ici. »

Mais maintenant, c’est derrière lui, et c’est une bonne chose. A force, il aurait eu de nouveau l’envie de se foutre en l’air, si ça avait continué. Maintenant, Max a envie de reprendre les choses, de les faire bien, ou plutôt de manière moins extrême, qui l’amène à se faire du mal. « Non, du tout. Viens, on va aller dans le studio, ce sera plus facile. Edgar, vous nous amenez quelque chose à boire ?  Je vais vous laisser la terrasse ouverte. Tu prends ce que tu veux, hein, il n’y a qu’à demander. » Bavard et de bonne humeur, Max laisse entrer Gwen dans le studio d’enregistrement qu’il a fait aménager au rez-de-chaussée de la maison et qui donne sur la terrasse et la mer en contrebas. « Qu’est-ce que je disais ? Ah, oui, non, ça ne me dérange pas du tout, au contraire, ça me fait du bien de parler d’autre chose que de trucs médicaux. Et puis ce n’est pas vraiment du travail si c’est juste donner mon avis. Mais si tu veux, je pourrais t’aider quand je reprendrais aussi. Quand est-ce que tu commences à enregistrer ?  Normalement, en juillet, je vais reprendre doucement, je vais essayer d’être là pour les enregistrements de The Unamed, donc ça devrait être bon pour moi. » Il se laisse tomber sur un des fauteuils, désignant celui en face de lui à Gwen, à côté de la console de mixage, pas dans le salon d’enregistrement lui-même. « Bon, du coup…prête pour mon jugement intransigeant ? » Max a la réputation d’être dur, voir tyrannique, comme producteur. Et il en joue, en témoigne cette plaisanterie amusée. « Allez, envoie les démos. On va voir ce qu’on fait de ça. » Mais c’est surtout quelqu’un qui sait ce qu’il fait, et il n’a pas trop de doutes concernant Gwen.

_________________

late night feelings
You’ll always be in it. No, not literally. But in your heart. Nothing ever ends, not if it’s gone that deep. You’ll always be walking wounded. That’s the only choice, after a while. Walking wounded, or dead.

Forgive my sins and start again | Max 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Forgive my sins and start again | Max Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Forgive my sins and start again | Max Empty
MessageSujet: Re: Forgive my sins and start again | Max Forgive my sins and start again | Max EmptySam 22 Juin - 11:10

You see my world is spinning like there's nothing to know
You see my world is feeling like it just might explode
I need to get a ride, need to see some light come in

Max confirma qu’il se portait de mieux en mieux. Il avait repris la musique, ce qui était une bonne thérapie et un bon moyen de rééducation. Gwen pouvait aussi le comprendre sur ce point, d’autant que la basse était aussi l’instrument sur lequel elle se débrouillait le mieux, plus que la guitare même, et qu’elle avait recommencé de la même façon. « Oui. Jouer nous occupe l’esprit et nous garde la tête hors de l’eau. Tu as l’impression de pouvoir faire quelque chose par toi-même. » La métisse n’avait pas tout de suite fait le rapprochement entre ce qu’elle avait vécu et ce que Max traversait aujourd’hui car les circonstances étaient complètement différentes, pourtant sur le rétablissement, il endurait les mêmes épreuves qu’elle : patience, dépendance des autres, petits progrès. Il fallait une sacrée dose de moral. La musique avait permis à Gwen de ne pas sombrer complètement, comme Max aujourd’hui. « On pourrait gratter un peu tout à l’heure ? Tu m’avais montré ta collection d’instruments la dernière fois, je t’avoue que ça me démange. » La jeune femme avait sa propre basse et guitare, et elle avait accès à toute la flopée d’exemplaires dans la villa de Nate mais elle appréciait toujours s’essayer sur d’autres instruments. Entre musiciens, le courant passait souvent très bien et il fallait toujours pratiquer pour ne pas perdre la main. D’ailleurs, Max se languissait de pouvoir recommencer à travailler. « Maintenant le plus dur est passé et tu vas pouvoir t’y remettre progressivement. » La jeune femme se montrait encourageante car le producteur était revenu de loin. Comme elle ne le dérangeait pas, le DJ lui proposa d’aller dans le studio – oui parce qu’il avait son studio personnel chez lui et tout le matériel nécessaire pour enregistrer sur place, optionnellement. La jeune femme choisit un rafraichissement et suivit ensuite Max jusqu’au rez-de-chaussée et siffla face à la vue. « Pfiouuu ! Quelle vue de dingue ! Tu m’étonnes que tu trouves l’inspiration quand tu travailles ici. » Et elle ne parlait même pas de la qualité du matériel qui se trouvait sous ses yeux, de haut de gamme et du meilleur goût… Une machine de guerre cet endroit ! Max lui expliqua alors qu’il était content de pouvoir penser à autre chose qu’à sa santé et il lui proposa de l’aider un peu plus qu’en donnant simplement son avis, puisqu’il serait justement dans les parages cet été pour les enregistrements du groupe de Nate. « Tu veux dire que vous allez rester ici pour mettre en boîte leur album ? Vous ne le faites pas à Londres ? » Demanda-t-elle dans un premier temps, surprise par cette révélation. La métisse répondit ensuite aux autres questions de Max. « Je dois avoir mis l’album en boîte pour la fin de l’été. Le temps de laisser passer tous les tubes estivaux éphémères que l’industrie nous pond chaque année… » Souffla-t-elle en levant les yeux au ciel. « Je n’ai pas vraiment le droit de me louper, tu comprends ? Le premier n’a pas bien marché parce que je n’ai pas pu défendre mon album comme je le voulais en tournée ou en promotion… J’en suis vraiment frustrée parce que j’y croyais ! Mais j’ai la chance que la maison de disque ne m’ait pas lâchée parce que ce n’était pas ma faute donc je dois vraiment assurer sur celui-ci. Et autant te dire qu’avec tout ce qu’il y a sur le marché, j’ai toutes les chances de me vautrer. » Gwen s’assit à côté de Max, près de la console de mixage et résuma où elle en était présentement. « J’ai terminé d’écrire une dizaine de chansons sur la douzaine prévue. Nate a déjà un peu regardé avec moi aussi. » Son petit-ami était un compositeur et parolier très doué, alors elle lui avait demandé de jeter un coup d’oeil sur certains textes. La métisse avait ensuite mis cinq morceaux en boite pour une démo, comme toujours elle comptait allier la chanson à la danse et donc certains morceaux bougeaient bien tandis que d’autres, plus calmes, se rapprochaient plus de sa voix enrouée et chaude. La métisse s’était éloignée du style pop-rock du premier album pour se rapprocher de celui de la r&b et soul sur celui-ci. Elle prenait un risque, mais un risque calculé, car des chansons entrainantes et qui restaient en tête seraient le point fort pour que l’album fonctionne. Encore fallait-il que la sauce prenne… Et c’est là que l’avis de Max compterait. Gwen avait déjà bien réfléchi à son projet, d’ailleurs elle avait déjà le nom de l’album en tête, un nom simple et percutant, à l’image de cette année qu’elle venait de vivre. Rebirth. « Prête. Et ne mâche pas tes mots même si tu as peur que je t’assomme. » Répondit-elle pour plaisanter, sachant qu’elle n’avait pas du tout un caractère facile. Au moins, Max et elle se connaissaient depuis longtemps et il n’enroberait pas ses mots : que ce soit bon ou complètement à côté de la plaque. « C’est parti. » Malgré son assurance légendaire, Gwen dévoilait pour la première fois ses démos et la première fois était toujours la plus délicate comme elle l’avait pensé un peu plus tôt. Alors elle garda un visage impassible, attendant le verdict du professionnel. Sans l’évoquer explicitement, la première chanson était une ode à l’amour passionnel qui la liait à Nate et qui lui avait permis de garder la tête hors de l’eau ces derniers mois. La voix puissante de Gwen commençait par murmurer au début de la chanson et grimpait progressivement, jusqu’à donner des frissons. I see your face, pretty little face on my pillow. Just one kiss and your smile take away my sorrow. Your skin on my skin, Your hand on my chin. This is your magic hat and you're a magician.* Les notes transperçaient le silence dans la pièce. You treat me like a queen. My heart is trembling. You whisper the words I need to hear for so long. Floating on your skin. Floating on your skin. Floating in a dream…* Après cette première chanson, Gwen fit un signe à Max pour qu’il ne se prononce pas tout de suite et elle lança un second morceau. La seconde chanson s’engageait clairement sur des rythmes dansants, aux accents légèrement africains, rappelant les origines sud-africaines de Gwen. A l’exception deux ou trois morceaux plus « calmes » et souls, ces sons seraient à l’arrière-plan de la plupart des chansons de l’album, celle qui s’ancrait dans le style r&b, des rythmes joyeux, communicatifs et qui bougeaient, ceux sur lesquels elle pourrait s’illustrer par la danse, ceux qui restaient en tête, ceux où elle pouvait lâcher le flow imparable de sa voix. Deux mois auparavant, elle était d’ailleurs partie deux semaines dans sa famille maternelle pour s’imprégner directement de la musique sur place, capter les sons de certains instruments plus typiques, s’inspirer de cette culture, enregistrer. La métisse n’avait pas fait les choses à moitié, elle avait réellement pensé à cet album de a à z, n’hésitant pas à mélanger toutes les influences qui l’habitaient dans ses origines et dans ses goûts. Enfin, elle donna quelques explications à Max sur son projet afin qu’il puisse aussi se mettre dans le contexte. « Bien sûr, il y aura un équilibre entre les morceaux et une bonne transition entre le style de la première et le style de la deuxième que je t’ai fait écouter. Globalement, j’ai vraiment voulu y glisser mes origines. Je voulais que ça surprenne, que ça bouge, que ça montre vraiment à quel point je suis prête à revenir. Comme un phœnix qui renait de ses cendres. L’album de la renaissance, après ce que j’ai vécu l’année passée. Après tout ce que j’ai vécu en fait. » La jeune femme prit une inspiration avant de s’exposer au jugement de Max. « Du coup, je ne sais pas si tu veux en entendre plus ? Ou déjà donner un premier avis ? »

Spoiler:
 

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Forgive my sins and start again | Max 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Forgive my sins and start again | Max H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2185
POINTS : 3332
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Forgive my sins and start again | Max Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Forgive my sins and start again | Max Empty
MessageSujet: Re: Forgive my sins and start again | Max Forgive my sins and start again | Max EmptyLun 15 Juil - 21:09


Well, the rain exploded with a mighty crash
As we fell into the sun
And the first one said to the second one there
I hope you're having fun

N’importe quelle occasion est bonne pour pratiquer, donc Max saute sans vergogne sur l’occasion que lui propose Gwen.« Bien sûr. Tant que tu n’essaies pas de kidnapper mes guitares comme Lula, moi ça me va. » Le producteur en plaisante, mais en réalité, il est très fier de ses instruments, qu’il collectionne autant qu’il les utilise ; à vrai dire, il y en a peu sur lesquels il n’a jamais joué. « Je te suivrais à la basse, pour l’instant, c’est ce qui me fait le moins mal au niveau de la rééducation, et il parait qu’il ne faut pas que je force trop non plus. » D’ailleurs, lorsqu’il dit qu’il va reprendre le boulot, cette rééducation reste un handicap. « Je ne vais pas faire beaucoup de folies, en fait…je serais déjà content si je peux reprendre la guitare. Normalement, je devrais y arriver progressivement, mais ça me fait peur. Tu imagines, ne plus jamais pouvoir reprendre une stratocaster ? » Avoue-t-il. Cette éventualité fait vraiment peur à Max. Il se dit, là encore, que Gwen est la mieux placée pour comprendre ces interrogations-là, puisqu’elle a du également les avoir. Mais le fait qu’elle arrive à réenregistrer lui redonne de l’espoir.

« Je crois que je ne m’en lasserais jamais. »
Commente-t-il ensuite quand Gwen semble charmée par le studio. Max jete un œil vers l’océan avec un sourire en ouvrant la fenêtre. En fait, les trois quart du temps, il dort là, dans le canapé qui y est installé. Ce sont en fait trois pièces en une, avec la cabine de mixage où ils se trouvent actuellement, celle d’enregistrement, qui s’ouvrent sur la salle de répétition où il laisse ses instruments, qui donne sur la mer – et où il dort, donc. « Ca a été un vrai défi technique pour arriver à avoir la cabine d’enregistrement et la baie vitrée qui donne sur la terrasse, mais ça en valait la peine. Surtout en ce moment, ça me calme, de rester ici. Même si je ne fais rien, j’ai la vue…et l’impression de continuer un peu à bosser. Ca m’inspire, disons. » Il se rend compte de ce qu’il dit, songe que c’est un peu bizarre, et reprend en riant : « Tu vois quelles habitudes bizarres peut avoir un producteur excentrique en convalescence. » Cependant, dès que les choses deviennent plus sérieuses, toute trace d’excentricité disparait pour laisser place à un professionnalisme précis. « Je ne sais pas encore. A choisir, j’aimerais mieux ici, mais je sais qu’on avait parlé de Abbey Road à un moment...donc on verra selon ce qu’ils veulent faire. Pour être honnête, je ne suis pas certain d’être capable de résister à autant d’aller-retours en sortant à peine de convalescence, surtout que j’ai des projets où je sais que ça se fera ici. Mais j’aimerais bien participer encore une fois, donc je verrais si je peux m’adapter…on n’a encore discuté de rien, avec Nate. J’ai l’impression qu’il m’en veut encore un peu, pour Dublin. » Si c’était à recommencer, il ferait autrement, sans doute, mais bon, ça ne sert à rien de ruminer. Déjà, s’il peut aider Gwen, ce sera pas mal.

« C’était un bon album. Ton premier, je veux dire. Je me fais pas trop de soucis pour la qualité de celui-ci, tu sais. »
Dit-il gentiment. Après, les circonstances, c’est autre chose. Le public n’est pas toujours au rendez-vous. « Je sais que c’est comme si tu devais te lancer de nouveau pour la première fois et ce que ça représente pour toi. » Ajoute-t-il, compréhensif. Si son agression n’avait pas eu lieu, elle aurait déjà derrière elle un excellent album et moins de choses à prouver, il y a de quoi avoir la rage et angoisser de nouveau. C'est aussi parce qu'on juge beaucoup un premier opus (quand il est remarqué) que Max a longtemps eu peur de se lancer aussi...

« Promis, toutes mes critiques seront objectives et impartiales. » Plaisante-t-il ensuite pour détendre l’atmosphère. Après quoi il se tait, tombant dans un profond mutisme alors que les chansons défilent. Il jauge, analyse, prend une ou deux notes sur le bloc qui traine sur la console de mixage, réfrène une ou deux fois une envie de sauter immédiatement sur ladite console pour corriger un ou deux bugs faciles à éliminer, ce qui ne sert à rien sur des démos, et surtout sans montrer à Gwen pourquoi et comment les corriger pour la vraie version studio. Il bat distraitement la mesure, et fait signe à la musicienne de continuer lorsqu’elle arrête la musique. « Bon. » Reprend-il avec un sourire quand le silence se fait, avant de s’étirer. « Si les dernières chansons sont du même niveau, je pense que ça pourrait faire un sacré carton, tout ça. J’ai pas grand-chose à dire, ça n’a pas la qualité studio, mais ça c’est normal. Y a deux- trois bugs, je vais te montrer. Sur la 3, je pense qu’il te faut une deuxième guitare, une rythmique toute seule, ça fait sec, je trouve, mais j’aimerais bien entendre deux versions, une avec et une sans pour me faire une idée et comparer. La 5, je pense qu’il faut rééquilibrer les pistes, la basse est un peu écrasée et c’est dommage parce que c’est vraiment la section rythmique qui fait que la chanson marche bien… » Il tripote quelques boutons. « Tiens, tu vois, si je monte un peu la basse, tu vois ce que ça fait, c’est tout de suite mieux…Sur la 6, je pense qu’il faut une ou deux répétition du refrain à la fin en plus, on a l’impression que tu vas monter de plus en plus haut et ça n’arrive jamais, du coup ça retombe un peu brusquement alors que ça pourrait culminer plus haut…voilà, je sais pas ce que je peux te dire d’autre… » Le producteur jette un œil à ses notes, refait défiler rapidement les chansons, avant de commenter. « C’est un très beau projet, même pour une maquette inachevée, on sent que tu y as réfléchi et qu’il y a de la cohérence. Et j’aime bien l’effet de surprise que la fin de la 1 amène, avec cette idée d’équilibre derrière…t’as déjà pensé à des single ? Parce que moi j’ai deux ou trois idées, là, déjà. » Continue-t-il, sincèrement enthousiaste.

_________________

late night feelings
You’ll always be in it. No, not literally. But in your heart. Nothing ever ends, not if it’s gone that deep. You’ll always be walking wounded. That’s the only choice, after a while. Walking wounded, or dead.

Forgive my sins and start again | Max 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Forgive my sins and start again | Max Empty
MessageSujet: Re: Forgive my sins and start again | Max Forgive my sins and start again | Max Empty

Revenir en haut Aller en bas

Forgive my sins and start again | Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences-