AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Pump up the jam | Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyVen 7 Juin - 21:14

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

« Papa, je suis rentrée. L’oral de cette après-midi a été reporté à après-demain. » Lança Megan en rentrant, après avoir franchi les grillages de l’entrée et la sécurité mise en place autour de la maison. Les journalistes s’étaient en grande partie dissipés depuis l’accident de son père mais il y avait toujours l’un ou l’autre paparazzis à l’affut pour essayer de capter le moindre moment de sa vie privée. Quant à la jeune fille, elle se concentrait sur la fin de son année. Megan avait déjà bien entamé sa session d’examens et en avait encore cinq à passer sur la dizaine prévue. Celui d’aujourd’hui avait été décalé à la demande de certains étudiants pour qui l’horaire était incompatible avec d’autres examens prévus le même jour. C’est ce qui s’appelait les joies administratives et organisationnelles de l’université. Après son test du matin, la petite Julliard était donc retournée chez elle puisqu’elle était libérée de ses obligations scolaires pour le reste de la journée. Ainsi, elle rentrait avec trois ou quatre heures d’avance par rapport à ce qu’elle avait renseigné son père. Vu qu’il était tout juste passé midi, Max devait soit comater dans son lit soit essayer de bouger dans la maison. Comme il ne lui avait pas répondu lorsqu’elle était rentrée, Megan supposa qu’il dormait toujours. La jeune fille se dirigea dans la cuisine et se servit un bol de céréales. Elle emmena son bol dans le salon et s’installa dans le canapé dans l’idée de mater l’énorme écran tv, histoire de s’accorder une pause avant de se replonger dans ses bouquins de droit. A peine assise, elle entendit soudainement un bruit dans la maison, un bruit qui venait des chambres à l’étage. Megan déposa le bol sur la table basse devant elle et entreprit de monter voir si Max avait éventuellement besoin d’elle. A sa grande surprise, elle tomba sur une jeune femme blonde en se rapprochant de la chambre du producteur, une femme qui avait l’air aussi étonnée qu’elle de la voir. Et aucun signe de son père. « Euh bonjour… Qui êtes-vous ? Et que faites-vous dans la chambre de mon père ? » Demanda-t-elle dans un premier temps.. Après réflexion, elle déduit d’elle-même l’identité de la jeune femme, ou en tout cas le lien le plus probable qui la liait à Max puisqu’elle était quasiment dans la pièce la plus privée de la maison. « Oh je vois, vous êtes sa copine, c’est ça ? » Elle connaissait la plupart des amis et des relations professionnelles de son père, en tout cas les liens les plus proches ; ceux qui ne l’étaient pas se retrouvaient filtrés à l’entrée par le personnel prévu pour limiter les visites du convalescent. Donc… La supposition de Megan était la plus logique. La seule personne proche de son père qu’elle ne connaissait pas encore était cette mystérieuse nouvelle femme qu’il fréquentait. « Je suis sa fille, Megan. Mon père n’est pas là ? » Elle attendit la réponse de la jeune femme et reprit ensuite le fil de la discussion, dans l’idée de casser le léger malaise, car son père aurait préféré les présenter en bonne et due forme, pas qu’elles tombent l’une sur l’autre par hasard. A force d’être chez Max par intermittence l’une et l’autre, les deux femmes devaient bien finir par se croiser un jour. « La joie des imprévus m’a fait rentrer plus tôt. » Le visage de la blonde était quand même vaguement familier à Megan, elle avait l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Etant donné son âge en apparence, il lui semblait avoir déjà aperçu cette jeune femme sur le campus de l’université…

_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyDim 16 Juin - 22:42

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

Sortir avec un homme connu, c'est quelque chose : il faut trouver tous les moyens possibles pour conserver son anonymat et ne pas se faire surprendre par un quelconque journaliste. Sortir avec un homme qui s'est reproduit, c'est autre chose : il est bien plus difficile d'éviter l'enfant en question quand cette dernière se balade librement dans la villa. Yevgeniya a quelques difficultés à se faire à toutes ses contraintes, mais pour le moment, elle ne regrette pas son choix d'être avec le producteur. Elle trouve des subterfuges efficaces et elle arrive à profiter de son petit-ami dans la mesure du raisonnable. Hélas, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Sachant que Megan avait des examens étendus du matin jusqu'au milieu d'après-midi, Ivy a cru pouvoir jouer sa chance et passer encore plus de temps avec Max.

Le secret afin d'éviter les journalistes est de se faufiler dans la villa en pleine nuit ou alors un peu avant le lever du soleil, tandis que pour éviter Megan, Ivy n'a qu'une chose à faire : rester silencieuse et ne pas bouger de la chambre de Max jusqu'à ce qu'ils entendent la porte claquer. Ce matin, la russe a pu se lover de longues heures contre son amant, l'embrasser, sentir sa chaleur, en bref, se sentir bien. Ces moments, Yevgeniya y devient de plus en plus accro et elle prend de plus en plus de risques pour pouvoir les avoir. De temps en temps, elle baisse la garde, comme à l'heure actuelle alors que Max l'a abandonnée quelques minutes.

Le retour inattendu de Megan ne faisait absolument pas prévu des plans de l'après-midi de la jeune russe, si bien que quand elle entend la voix de l'étudiante percer dans la maison, elle se dit qu'elle doit sortir le plus rapidement et le plus discrètement possible. Malheureusement, vu la journée rayonnante, les photographes sont à l'affût du moindre mouvement et Ivy se retrouve prisonnière. Attendre que la voie soit libre pourrait prendre beaucoup de temps… Du temps qu’elle n’a pas forcément… Elle doit agir et ne pas se faire voir par qui que ce soit, mais elle commet quelques erreurs dans la précipitation et fait tomber la lampe de chevet sur le parquet, provoquant un bruit sourd que Megan a forcément entendu. « Et merde ! » Ivy sert les dents, essaye de chercher une solution, mais il est déjà trop tard et quelques minutes plus tard, elle se retrouve face à la jeune Julliard dans le couloir. « Uhm… Oui, sa copine. » C’est la première fois que l’artiste se présente d’une telle façon : elle n’a jamais eu le temps de se présenter comme la copine de quiconque, même lorsqu’elle était en couple avec Fred. Leur couple n’avait pas duré suffisamment longtemps. « Ivy. » Poursuit-elle, car si elle sait des tonnes de choses sur la brune, elle se dit que la réciproque n’est pas possible. Max n’a pas dû lui parler d’elle… « Je sais qui tu es. » Comment ne pas le savoir ? Alors qu’elle n’était qu’une escorte parmi d’autres invitées aux soirées du producteur, elle n’avait pas loupé les portraits de familles qui trônaient dans la villa. « Non. Il est sorti, avec Edgar. Il n’a pas voulu me dire où ils allaient. » Même si elle le soupçonne être allé lui chercher la glace saveur cookie dont elle lui a parlé toute la mâtinée. « Ils devraient bientôt être là, je pense. » Elle l’espère fortement, en tout cas, car elle sent la gêne grandir en elle à chaque seconde qui passe. « Je vois ça… Tu avais des examens, c’est ça ?  » Demande-t-elle par politesse. « Je devrais probablement te laisser seule… Il y avait beaucoup de paparazzi à l’extérieur ?  Je peux les éviter si je passe par l’arrière de la villa, tu penses ? »

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyVen 21 Juin - 17:19

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

Le report de son examen n’était pas la seule surprise de la journée pour la petite Julliard. Peu après être rentrée chez son père, elle entendit un bruit à l’étage. Depuis l’accident de Max et par extension le début des examens de Megan, les fêtes s’étaient espacées dans la villa car son père avait besoin de repos et elle de calme pour étudier chez lui. Elle s’était habituée au silence des jours précédents et pouvait donc entendre plus facilement un bruit sourd lorsqu’il se produisait. Rien d’alarmant ; Max se levait sûrement après l’avoir entendue revenir plus tôt que prévu. Sauf que lorsque Megan arriva dans la chambre de son père, elle tomba nez à nez avec sa copine. Dans un premier temps, elle la vouvoya parce qu’elle ne la connaissait pas mais comme l’inconnue utilisa moins de formalités et qu’elle semblait avoir plus ou moins son âge, la jeune fille adopta le même ton. La blonde lui apprit qu’elle était bien Ivy, ce qui confirmait les suppositions de Fred quant à l’identité de la femme que fréquentait son père. Une call-girl. Le producteur jouait bien le remake de Pretty Woman, cependant pour l’heure Megan ne s’engagea pas sur ce terrain, déjà parce que c’était son premier contact avec la jeune femme, ensuite parce qu’elle pensait qu’il valait parfois mieux attendre et voir comment se passait les choses ; en l’occurrence, l’étudiante pourrait voir comment la blonde se comporterait. Pour l’instant, la petite Julliard pouvait la sentir sur ses gardes ; Ivy ne s’était pas attendue à la rencontrer, puisque son père était censé les présenter à un autre moment. Dans une relation normale, rencontrer la famille de son partenaire était toujours une phase délicate alors encore plus pour une personne qui souhaitait se la jouer discrète.

Cherchant son père, Megan apprit qu’il était sorti avec Edgar. Ivy ignorait quand il reviendrait. Vu qu’elle était encore là, Max n’en avait sûrement pas pour longtemps. La copine du producteur lui demanda alors si elle avait des examens. « Oui. » Répondit-elle simplement. A peine avait-elle prononcé ces mots que la blonde décida de prendre congé séance tenante et demanda si elle pourrait éviter les paparazzis en sortant par l’arrière de la villa. « Il n’y a pas trop de journalistes pour le moment, tu devrais pouvoir te débrouiller pour sortir discrètement. » C’était un des aspects les plus difficiles lorsqu’une femme fréquentait son père : il fallait s’adapter aux revers de la célébrité et accepter de renoncer en partie à sa vie privée. Toutefois, face à cet empressement pour partir, Megan lui fit comprendre qu’elle ne dérangeait pas. Ce n’était pas parce qu’elle était rentrée qu’Ivy devait décamper. « Mais ne t’embête pas pour moi. Mon père voudra sûrement te voir à son retour. » Alors qu’Ivy rassemblait ses affaires, la jeune fille l’observa un peu plus longuement et souleva une intuition qui lui trottait dans la tête depuis qu’Ivy lui faisait face. « Je pense que nous nous sommes déjà croisées … Tu n’es pas à la fac ? »

_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyDim 23 Juin - 1:37

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

Un cauchemar. Yevgeniya se trouve dans un cauchemar duquel elle ne semble pas pouvoir se réveiller. Rencontrer Megan… Yevgeniya avait remarqué le portrait de la jeune fille dès leur première rencontre, dans cette même villa. Ce soir-là, elle n'avait été que l'invitée d'un musicien qui l'avait embauchée afin de l'accompagner à une fête quelconque et avec qui elle allait devoir terminer la nuit. Ivy aimait ce genre de soirées, ces mondanités où tout le monde jouait un rôle. Elle jouait le sien à la perfection. Elle avait observé de longues minutes ces photos de famille, ce père avec ses filles qui n'étaient encore que des enfants. Très vite, elle l'a trouvé très séduisant et aujourd'hui, rien n'a changé. À l'exception d'un petit détail. Cette petite fille qui était sur la photo se trouve en face d'elle et Yevgeniya ne sait pas comment se comporter. Autant fuir et éviter un désastre. « D'accord. Bien. Très bien. » Dit-elle en envisageant les divers chemins qu'elle peut emprunter pour sortir sans être remarquée par ces photographes sans âme. Elle n'a pas encore décidé ce qu'elle voulait qu'on dise sur elle, ni même si elle veut être celle qui vend l'information à la presse. Ainsi, la discrétion reste quelque chose de non négligeable. « Je pense qu'il comprendra. » Peut-être qu'il sera déçu, en effet, mais il comprendra très facilement que la jeune femme ait préféré s'en aller plutôt que de rester seul avec Megan. « Il comptait nous faire nous rencontrer autrement. Histoire que ce soit moins… Gênant… » Dit-elle en haussant les épaules, toujours aussi perdue face à cette situation qu'elle ne sait pas comment affronter.

La blonde finit d'attraper ses affaires quand une nouvelle question lui arrive aux oreilles. Elle se redresse doucement, regarde Megan tout en se pinçant les lèvres. « Uhm… Si. Enfin, plus maintenant. Plus depuis plusieurs semaines. » Doit-elle dire la vérité à l'étudiante et lui avouer qu'elle a refait le portrait à une des professeurs, poussant cette dernière à déménager loin de la ville pour que son fils n'ait aucun contact avec cette tante un peu tarée sur les bords ? Probablement pas. « Disons que j'ai eu un gros désaccord avec une des profs et ça a mené à mon renvoi. Mais oui, j'étais bien à l'université de Swansea. Section arts. » Certainement qu'elle aussi serait comme la brune, à passer ses examens toute la semaine, si elle n'avait pas été renvoyée. Elle serre son sac à main contre elle, regarde Megan et lui lance avec franchise. « Dis… Je vais être honnête avec toi, Megan. T'as peut-être l'habitude de rencontrer ses copines, mais personnellement, c'est la première fois que je rencontre la famille de… D'un copain. » Faux. Techniquement, elle a rencontré le père de Fred, mais ça, c'est une tout autre histoire. Une histoire que Megan n'a pas besoin de savoir.  « Je crois que je préférerais s'il était là. Tu comprends ? » Pas qu'elle ait peur de sa belle-fille - elle est carrément mortifiée - mais plutôt qu'elle n'a pas envie de se faire détester trop rapidement par la brune.  

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 


Dernière édition par Yevgeniya Vassilievitch le Mer 3 Juil - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyDim 23 Juin - 13:47

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

Yevgeniya s’entêta dans son idée de partir avant le retour de Max. Elle faisait ce qu’elle voulait, Megan n’allait pas la retenir contre son gré. « Oui, c’est un peu bizarre comme situation. » La jeune femme percevait bien le malaise de la copine de son père alors elle n’allait pas insister. L’étudiante lui posa seulement la question qui lui trottait dans la tête juste pour voir si elles s’étaient bien croisées, car la tête de la blonde lui semblait familière. Son esprit lui jouait-il des tours ? Elle avait l’impression de l’avoir déjà vue à la fac de Swansea. Ivy lui répondit par la positive. Elle était donc bien étudiante à la fac ou plutôt elle l’avait été car elle avait été renvoyée suite à un désaccord avec un professeur. Megan hocha la tête, elle n’était pas là pour la juger de ce renvoi. Cette histoire ne la regardait pas. Après tout, certains professeurs pouvaient se montrer insupportables tout comme certains étudiants. Ce qui interpellait plus la petite Julliard pour le moment était d’apprendre qu’Ivy était une artiste et qu’elle avait été étudiante quelques semaines auparavant. Avait-elle bien compris ce que Fred lui avait expliqué ? Dans ce cas, la blonde menait-elle une double vie ? Etudiante le jour, prostituée la nuit ? Dans une situation normale, Megan aurait sûrement tenté de briser la glace, de s’intéresser au talent artistique d’Ivy pour lier connaissance par exemple, savoir dans quoi elle était douée. Mais ce n’était pas des circonstances ordinaires, déjà parce qu’elles étaient tombées l’une sur l’autre par hasard, parce que Megan en savait un peu plus qu’elle ne le devrait et parce qu’Ivy cherchait absolument à écourter la conversation et à fuir cette maison probablement pour les mêmes raisons qu’elle tenait à sa discrétion. « Je vois. Je me disais bien qu’on s’était déjà vues quelque part… » La blonde supposa que Megan était habituée à rencontrer les copines de son père – à juste titre vu le nombre de fréquentations qu’il avait eues dont 5 mariages – mais c’était la première fois, elle, qu’elle se retrouvait dans la situation de lier connaissance avec la famille d’un copain. Elle semblait donc réellement considérer son père plus qu’un simple client, sinon Max n’aurait pas pris la peine de continuer à s’investir dans cette relation. Mais tout cela, ce n’était que des suppositions de la part de Megan, puisqu’elle n’était rien censé savoir. C’était probablement la raison pour laquelle son père attendait avant de la lui présenter d’ailleurs. Il ne savait peut-être pas comment s’y prendre et Ivy n’avait pas l’air d’avoir envie de rencontrer la famille du producteur dans l’immédiat comme elle le démontrait aujourd’hui. « Oui, je comprends. On va faire comme si ce moment ne s’est jamais passé et on se « rencontrera » quand mon père le décidera. » Megan attendit que Yevgeniya termine de rassembler ses affaires et elle la suivit jusqu’au rez-de-chaussée. Avant que la blonde ne se dirige vers la sortie arrière de la maison, l’étudiante en droit suspendit sa démarche. « Attends, je vais aller vérifier. Je suis rentrée par l’avant mais je ne sais pas s’il y a des petits curieux à l’arrière. Par habitude, je sais qu’ils peuvent être partout. » La jeune femme prit une inspiration et mit sa main sur la poignée de la porte. Normalement, la villa de son père était bien sécurisée et il n’était pas trop compliqué de garder un semblant de vie privée mais il y avait toujours des petits malins plus sournois que la moyenne. « Si c’est moi qui sors et qu’ils sont là, ce ne sera pas très important. » Megan disparut pendant deux minutes et vérifia que personne ne rôdait dans les parages. Avec un peu de chance, les photographes qui restaient encore dans les environs avaient suivi son père quand il était parti. Dans l’ensemble, il y en avait beaucoup moins autour de la propriété que quand Max venait juste de faire son accident. « C’est bon, la voie a l’air libre. » Souffla la jeune femme en revenant à l’intérieur. Pourquoi s'en soucier ? Megan savait que son père tenait à sa discrétion, alors elle l'avait fait sans réfléchir.

_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyMer 3 Juil - 20:21

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

Passer du temps chez Max représentait toujours un risque certain pour Yevgeniya, qu'il s'agisse des journalistes ou de la famille du producteur. Toutefois, elle était prête à prendre ce risque aussi souvent que possible parce qu'elle a toujours aimé le danger, mais surtout parce qu'elle tombait irrémédiablement et irrévocablement amoureuse. Pour la première fois, elle comprend réellement le sens de toutes ces chansons d'amour, des étincelles, de la passion aussi bienfaisante que destructrice... Elle a longtemps simuler ces sentiments pour ses clients parce que le fait de leur faire croire qu'elle les aimait augmentait ses gains.
Aujourd'hui, elle a de réels sentiments pour quelqu'un, des sentiments aussi profonds que passionnés et elle doit faire face aux conséquences de cette vie sentimentale épanouie.

Megan a presque son âge. Pense-t-elle que la situation est bizarre justement à cause de ce détail ? S'attendait-t-elle à ce que la nouvelle petite-amie de son père soit aussi jeune ? Croit-elle qu'Yevgeniya est une croqueuse de diamants autant qu'elle est une croqueuse d'hommes ?  Dans le fond, la blonde s'en moque pas mal, mais elle ne voudrait pas que la brune donne de mauvaises idées à son père. « Super ! Oui, faisons ça. » Jouer la comédie sera un jeu d'enfant pour la russe qui pourrait devenir actrice tellement elle excelle dans ce domaine. Il faut dire qu'elle a des années d'entrainement derrière elle et qu'elle n'a presque jamais perdu la face devant qui que ce soit, les exceptions étant bien évidemment marquées par de violentes pertes de contrôle causées par l'énervement. Petit à petit, Megan propose à Yevgeniya de l'aider à sortir de la villa et la blonde accepte avec grande joie. Quand l'étudiante revient en clamant que la voie est libre, Ivy tire sa révérence. « Merci ! Et à bientôt, je suppose. » Elle sort de la maison, longeant le mur à pas de loup, à l’affût du moindre bruit suspect et au bout de quelques secondes, elle entend des voix de l'autre côtés de la palissade. Aucun doute sur l'identité des deux hommes, leur conversation laisse entendre qu'ils veulent de nouveaux clichés car un autre magazine est prêt à leur offrir beaucoup d'argent. Paralysée pendant un instant, Ivy n'a pas réellement d'autres choix que de faire demi tour. Elle rebrousse chemin dans le même silence et elle retourne à l'intérieur de la villa, se retrouvant à nouveau face à Megan. Tant qu'à choisir, Ivy préfère encore prolonger ce moment gênant plutôt que de perdre son anonymat. « La voie n'était pas si libre que ça, en fait. Si ça ne te dérange pas, je crois que je vais rester encore un peu ici. » Ajoute-elle en lui adressant un fin sourire à son hôte. Elle ne sait pas si elle restera jusqu'au retour de Max, elle essaiera probablement de sortir avant afin qu'elles puissent faire semblant de se rencontrer quand le producteur l'aura décidé. « Je vais faire chauffer de l'eau pour me faire un thé. Tu en veux un ? » Propose-t-elle tout en s'adaptant à la situation du mieux qu'elle peut. 

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptySam 13 Juil - 18:56

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

Après s’être entendues pour « oublier » cette rencontre, les deux jeunes femmes se séparèrent. Pour Megan, la voie paraissait libre et Ivy sortit donc par l’arrière de la villa. Si la brune avait « aidé » la blonde, ce n’était pas pour copiner avec elle mais uniquement pour son père. Récemment, le producteur avait vécu des événements traumatisants et il avait besoin de garder des moments à lui loin d’une nouvelle exposition médiatique. De plus, Max avait expliqué à sa fille à l’hôpital qu’il s’était disputé avec sa copine à cause du dernier torchon qu’un tabloïd avait sorti sur lui sur une supposée relation. Il valait donc mieux éviter de nouveaux ennuis même si Megan brûlait de connaître un peu plus cette Ivy que Fred lui avait dépeinte. Mentait-elle à son père comme au Suédois ? Pas sur sa véritable profession mais sur ses sentiments ? Cherchait-elle une poule aux œufs d’or en la personne de son père ? Il faudrait que Megan garde un œil sur elle et veille sur Max. Comme l’avait dit Fred, l’étudiante en droit ressentait désormais des à-priori mais il était difficile de ne pas en avoir quand il lui avait décrit une menteuse. Forcément, le métier qu’elle exerçait n’était pas quelque chose dont on cherchait à se vanter et Megan ne connaissait pas le parcours de vie d’Ivy. C’était sûrement aussi la raison pour laquelle la blonde n’avait pas pour habitude de rencontrer la famille de ses « copains » et qu’elle tenait d’autant plus à sa discrétion. Megan devait sans doute lui laisser une chance comme à son père, néanmoins oui, elle nourrissait déjà une certaine méfiance à l’égard de la jeune femme. De plus, maintenant qu’Ivy était sortie, la petite Julliard se souvenait de la rumeur qui avait enflé à Tenby sur un conflit à l’université. Était-ce elle qui avait frappé un professeur ? Oui, il valait peut-être mieux que la russe parte car il était difficile pour Megan de ne pas assembler les éléments en un tableau peu flatteur. Mais alors que la jeune fille essayait d’oublier Ivy et de penser à son prochain examen voilà que la silhouette de la blonde revenait dans la maison par la porte arrière. Finalement, la voie n’était pas si dégagée et elle demandait si elle pouvait revenir sur ses pas. « Foutus journalistes ! Tu vois ce qu’on vit au quotidien… » Lança-t-elle dans un soupir, exaspérée de cette presse vorace. « Et oui pas de soucis, tu connais déjà la maison de toute façon. » Ajouta l’étudiante dans un sourire. La blonde décida de se chauffer de l’eau pour du thé et en proposa à Megan. « Non merci, je vais plutôt prendre du coca. C’est mon addiction. » Puisque Ivy était revenue – et que Megan était chez elle -, elle décida de tenir compagnie à la blonde jusqu’au retour de son père. Elle se servit un verre de soda et sortit une tasse pour le thé de l’ancienne étudiante puis elle s’installa sur une des chaises de bar près de l’ilot central de la cuisine. Finalement, c’était peut-être leur chance de discuter avec moins d’à-priori l’une sur l’autre car la situation était aussi gênante pour l’une que pour l’autre. Megan avait rencontré les copines de son père mais jamais aussi jeune (bien que Lula ne soit pas beaucoup plus âgée qu’Ivy en fin de compte) et surtout jamais aussi mystérieuses que celle-ci. Quant à Ivy, rencontrer la fille de Max ne devait pas être facile non plus. La petite Julliard était réputée pour être une enfant pourrie gâtée qui n’en faisait qu’à sa tête – en dehors des cours. « Alors comme ça, tu es artiste ? Tu peins ? » Demanda la brune, histoire de briser ce silence gênant par un sujet neutre pour commencer.

_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyDim 28 Juil - 17:00

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

Ce n'est pas de gaité de coeur que Yevgeniya retourne dans la villa habitée par la jeune Julliard. Sa belle-fille… Ou plutôt ce qu'elle pourrait devenir si sa relation avec Max devenait encore plus sérieuse. Elle ne se voit pas du tout dans ce rôle, n'a jamais voulu d'enfant, a d'ailleurs interrompu deux grossesses parce qu'elle ne voulait pas endosser un rôle important et parce qu'elle aime beaucoup trop sa liberté et sa jeunesse. Aime-t-elle Max encore plus qu'elle n'aime sa liberté ? Elle ne sait pas encore répondre à cette question, et elle préfère voir où cette relation les mène. « Oui je vois… J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte quelques fois ces dernières semaines… Le pire, c'était quand je suis allée le chercher à l'hôpital, je crois. » S'esclaffe-t-elle. Elle peut à présent rire de ce souvenir, mais sur le moment, la jeune femme avait très mal vécu tous ses journalistes qui désiraient s'incruster dans sa vie privée. Heureusement que l'arrivée du fils du prince Harry avait calmé la foule. « J'avais mis une perruque, je me serais crue dans un vieux polar. Même Max ne m'avait pas reconnu quand j'étais arrivée dans sa chambre. » Elle l'appelle encore par son prénom alors qu'elle devrait probablement dire "ton père", mais ces mots ont vraiment du mal à sortir de sa bouche. Elle propose un thé à la jeune brune, mais cette dernière avoue avoir une autre addiction, sans même s'en rendre compte, Ivy lui répond machinalement tout en préparant son thé. « Du coca, huh ? C'est toujours mieux que de la coke. » Elle haute les épaules, ne prête plus réellement d'attention à l'étudiante tandis qu'elle attrape un mug et la brique de lait afin de sa faire un chaï latté.

Elle souffle sur tasse fumante, en boite une gorgée et entreprend de ranger derrière elle pour pouvoir à nouveau se concentrer sur la conversation qu'elle est en train d'avoir. « Oui. Je dessine depuis aussi longtemps que je me souvienne. La peinture est venue un peu plus tard, mais c'est vite devenu une passion. C'est simple, si je ne suis pas en train de bosser ou en train de dormir, je suis en train de faire une nouvelle toile. » Sa nouvelle relation avec Max lui donne d'ailleurs une inspiration nouvelle et la pousse à peindre de nouvelles choses, à prendre plus de risques. « Je ne peux pas encore vivre de mon art, je vends des tableaux de temps en temps, et j'ai déjà fait une expo à Londres, mais disons que c'est un métier qui demande beaucoup d'investissements. » Elle s'installe de l'autre côté de l'ilot central pour faire face à Megan et reprend, encore une fois par politesse. Maintenant qu'elles sont l'une en face de l'autre, Ivy ne peut plus l'ignorer.  « Et toi, tu étudies quoi ? Tes partiels se passent bien ? » Demande-t-elle tout en se disant qu'elle tentera une nouvelle fuite quand elle aura terminé son thé.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyJeu 1 Aoû - 23:33

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

Pour l’instant, Megan préférait lier connaissance avec la copine de son père sans dévoiler ce qu’elle savait car elle saurait mieux jauger Ivy avec ce petit avantage. Lui raconterait-elle des mensonges ? Essaierait-elle de noyer le poisson de la conversation ? Bien sûr, elle ne lui dévoilerait pas de but en blanc son véritable métier mais jusqu’à quel point inventerait-elle des histoires ? Telle était la question. Pour l’instant, la blonde bavardait davantage qu’avant de quitter la maison. En même temps, elle avait été forcée de revenir sur les lieux et la petite Julliard ne pouvait pas juste s’envoler comme par magie.

Ivy avait déjà eu la désagréable expérience de devoir éviter les journalistes en plus de la famille de Max, lorsqu’elle lui avait par exemple rendu visite à l’hôpital. « Oh oui ! Il y avait un vrai ramdam médiatique autour de lui à ce moment-là. Les journalistes ont même essayé de payer les médecins ou les infirmières pour avoir des infos sur son état. Heureusement, les spécialistes sont sérieux et tenus au secret médical mais ces vautours ne reculent devant rien ! » Répondit-elle. Sa potentielle future belle-mère décrivit le subterfuge de la perruque qu’elle avait utilisé pour arriver jusqu’au producteur en dehors des heures de visite. « Je vois. » S’esclaffa Megan en imaginant la scène. « Je ne pense pas que ce sera la dernière fois que tu devras te déguiser si tu veux passer inaperçue. La perruque ou les lunettes de soleil, un grand classique. » A son tour, la jeune brune profita de cette brèche sur son père pour revenir sur ce qu’il lui avait raconté. « Il m’a expliqué que vous vous étiez disputé à cause de la fausse couverture qui avait paru sur lui. Avant son accident. Mon père est très médiatisé. Il va falloir s’y habituer : les journalistes sortent beaucoup de fausses rumeurs sur lui. Il n’a pas le contrôle sur les torchons qui sortent. Leur ragot préféré est de lui inventer des nouvelles relations toutes les deux semaines. » Megan ne racontait pas ceci pour effrayer Ivy mais pour lui exposer ce qui l’attendait réellement. Si elle devait chaque fois se disputer avec son père pour la moindre intox, les tensions risquaient de revenir régulièrement. « Enfin tu en as eu un aperçu. » Megan se servit ensuite son coca pendant qu’Ivy préparait son thé. « Oh la caféine a ses petits effets aussi. » Répliqua la jeune fille en souriant à la remarque de la Russe. Megan n’allait pas lui détailler qu’elle ne buvait pas toujours que du coca pur à l’université, elle n’avait aucune envie qu’elle le dise à ses parents (même si ceux-ci se doutaient bien que leur fille n’était pas une petite sainte-nitouche innocente) et surtout Ivy n’était pas sa pote.

S’installant en face de Megan autour de l’îlot central de la cuisine, la Russe répondit alors à sa question par rapport à son talent artistique. Elle dessinait depuis longtemps et s’était tournée vers la peinture plus tard. Quand elle ne dormait pas ou ne travaillait pas, elle peignait. « Tu peins plutôt des portraits ou des paysages ? » Ivy précisa qu’elle ne pouvait pas encore vivre de son art, elle avait vendu plusieurs tableaux et était exposée une fois mais elle en était encore aux balbutiements, pas une artiste qui pouvait vivre de ses talents. « Wow. C’est cool pour l’expo. Tu as des exemples de tes toiles en photo ? » Megan se demandait si son père avait joué un rôle dans cette expo mais elle garda cette pensée pour elle car cette réflexion pouvait s’avérer blessante si ce n’était pas le cas. « Mais c’est bien si tu as si vite retrouvé du travail depuis que tu n’es plus à la fac. Parfois, c’est la galère. » S’étonna-t-elle, l’air de rien (sachant le véritable métier de la Russe).

La petite Julliard but une gorgée de son coca et réagit ensuite à l’interrogation de l’invitée surprise de la maison. « Le droit. Et en général, ça se passe bien oui. Je verrai bien. » Elle précisa simplement qu’il ne lui restait plus beaucoup de partiels. Megan n’avait pas envie de s’éterniser sur ses études autant qu’Ivy n’avait sûrement pas envie d’entendre les détails barbants de ses cours. Aussi, elle relança la conversation sur un autre sujet. « Et du coup comment tu as connu mon père ? Vous n'êtes pas exactement du même milieu. » Entre une étudiante et une star de la musique, il y avait une grosse différence. En revanche, la brune avait bien sa petite idée mais elle voulait voir ce que son interlocutrice lui pondrait comme histoire.


_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptySam 3 Aoû - 22:32

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

Yevgeniya apprécie le fait d'en savoir plus sur la vie médiatique de son amant, mais elle aime beaucoup moins la remarque suivante que se permet la brune. Elle écarquille les yeux, surprise d'apprendre que Max a parlé de leur engueulade à sa fille. Elle déglutit, se demandant à quel point le producteur partage ses histoires amoureuses avec sa fille et le reste des femmes de sa vie.
 « Ah. Il t'en a parlé. Vous êtes vraiment proches, dis donc. » Ça ne lui plait pas de savoir que ses problèmes de couple sont connus de tous les proches de Max. Déjà qu'elle a du mal de se faire à l'idée qu'elle est réellement en couple, elle n'a pas envie que tout le monde apprenne les difficultés qu'elle a à s'ouvrir aux autres quand il s'agit des sentiments. « Si je suis partie, ce n'est pas à cause de cette engueulade. J'étais vraiment en train de vivre une sale période et cette rumeur… Ça m'a fait craquer. » Se justifie-t-elle, déjà. Elle se doute que Megan a dû la prendre pour une idiote, mais la russe n'avait jamais été confrontée à ce genre de rumeurs et elle n'a pas su réagir. Ce qui commence à angoisser la blonde, maintenant qu'elle sait que Max a parlé de leurs problèmes conjugaux, c'est que la petite Julliard ait des a-priori négatifs sur elle et qu'elle veuille faire en sorte que son père mette un terme à leur relation. « Oui, j'ai eu un aperçu. » Dit-elle en levant les yeux au ciel. Elle aurait voulu ne jamais avoir cet aperçu de l'étalage de mensonges dans la presse People, mais maintenant, elle ne peut plus vraiment faire marche arrière et elle a promis au producteur qu'elle restait à ses côtés, peu importe sa peur de perdre son anonymat.

Par chance, le sujet dévie et elles parlent de leurs études respectives. « J'aurais tendance à dire des paysages, mais je fais aussi des portraits. Ça dépend beaucoup de l'inspiration. » Et toutes ces dernières pièces ont un rapport avec Max, même si en principe, elles ne sont pas toujours compréhensibles pour les personnes extérieures. « J'en poste pas mal sur Instagram sous le pseudo Ivya, si jamais tu veux voir. » Dit-elle sans la moindre gêne. Elle aime bien avoir des critiques constructives sur son art alors ça ne la dérange pas que Megan ait accès à ses peintures ou à ses sculptures de glace. « En fait, je n'ai jamais arrêté de travailler, même quand j'étais à l'université. Il fallait bien payer les factures. » Elle hausse les épaules, se dit que ça doit passer au dessus de la tête de Megan, car elle n'a clairement pas le profil des étudiants qui doivent faire des prêts ou qui doivent travailler pour payer leurs loyers. Elle apprend d'ailleurs que la jeune Julliard étudie le droit, une carrière bien loin de celle de son père, mais pourquoi pas… Tout le monde ne peut pas avoir le gène musical, et une carrière dans le droit est toujours plus stable qu'une carrière artistique. Yevgeniya prend une gorgée de son thé avant de répondre à l'ultime question de Megan. Elle s'apprête à mentir, mais son mensonge a été longuement répété avec Max et elle n'a aucun soucis pour faire avaler de fausses informations, alors avec un naturel déconcertant, elle reprend. « C'est vrai que nous ne venons pas du même milieu, mais c'est grâce à mon travail qu'on s'est rencontré. C'est un ami en commun qui nous a mis en relation : ton père voulait une sculpture de glace pour une de ses soirées et c'est l'une de mes spécialités alors il m'a embauchée. Je lui ai fait une fontaine à vodka en glace sculptée. Peut-être que tu l'avais vue, d'ailleurs. » Pour rendre son mensonge encore plus crédible, Ivy sort son téléphone pour montrer une photo de son oeuvre dans le salon des Julliard, le jour-même de ladite soirée.  

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptySam 3 Aoû - 23:33

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

En mentionnant la dispute entre son père et la russe, Megan ne loupa pas le coche. La jeune femme avait intentionnellement voulu expliquer que la vie de Max était loin d’être un long fleuve tranquille et que le ramdam médiatique autour de lui risquait à nouveau de se reproduire. Il faudrait donc qu’elle s’en accommode. La petite Julliard avait d’abord pensé que cette engueulade était liée à l’accident de son père mais il lui avait assuré que cette prise de tête n’avait pas causé sa sortie de route, auquel cas la jeune fille aurait réagi bien différemment envers sa « petite » amie. Était-elle vraiment sa copine ou juste une call girl qu’il appelait lorsqu’il avait besoin de s’évader ? Vu la façon dont il parlait d’elle, dont il avait voulu la prévenir peu après son réveil à l’hôpital et comme il la laissait rester à la maison quand il partait pour un court laps de temps, Megan penchait plutôt pour la première option. « Oui, nous avons une relation père-fille fusionnelle. » Confirma-t-elle ensuite face au constat d’Ivy. La petite Julliard avait l’impression que cette affirmation gênait la Russe, ce qui pouvait en effet s’avérer déstabilisant pour quelqu’un qui n’avait pas côtoyé Max en présence de sa fille. Toutefois, Megan espérait qu’elle ne se mettrait pas en tête de les éloigner mais elle ne s’en préoccupait pas encore : leur relation était toujours restée intacte, peu importe le nombre de femmes qu’il avait fréquenté et épousé. Yevgeniya lui expliqua alors que si elle était partie avant l’accident de son père, ce n’était pas à cause de leur dispute mais parce qu’elle vivait une sale période et que la rumeur avait été la goutte d’eau en trop. « Mon père ne m’a pas parlé de ça. » La rassura-t-elle sur ce point. « Mais je sais qu’une rumeur peut être difficile à gérer quand on n’a pas l’habitude. On se pose des questions, on doute… Parfois, ça devient l’angoisse. » Contrairement à ce qu’Ivy pouvait penser, Megan comprenait jusqu’à un certain point. « A treize ans, j’ai lu dans la une d’un magazine que mon père avait fait un accident, il y avait même un montage débile qui circulait sur internet. J’ai essayé de l’appeler et il n’a pas pu décrocher tout de suite à cause de son travail. L’heure la plus longue de ma vie. Ma mère avait beau me dire que c’était du pipeau, je refusais de la croire tant que je n’avais pas entendu sa voix. » Les accidents représentaient une corde particulièrement sensible pour eux. L’histoire s’était finalement réellement produite quelques semaines plus tôt : son père avait bien survécu à un violent accident. « C’est finalement la meilleure école pour apprendre la maîtrise de soi. Mais c’est dur. » Megan parlait de façon générale, elle ne visait nullement Ivy qui devait sûrement essayer de ne pas péter les plombs à tout bout de champs dans son travail.

La conversation dévia ensuite sur le talent artistique de la Russe. Au moins, elle ne semblait pas mentir sur ses peintures. Ce moment représentait sans aucun doute l’instant le plus honnête de leur discussion. Selon l’inspiration, Ivy peignait de tout et postait ses créations sur Instagram. « Oui, je n’y manquerais pas. » Répondit Megan. Elle supposait que le profil de la blonde était public, elle ne pourrait l’ajouter que lorsque son père la lui aurait officiellement présentée. La Russe déjoua ensuite une nouvelle question de l’étudiante en affirmant qu’elle n’avait jamais cessé de travailler, il fallait bien payer les cours et les factures. Megan réalisa alors que tout le monde n’avait pas grandi dans un milieu aussi facile qu’elle et qu’elle oubliait parfois la galère des autres. C’est vrai qu’elle n’avait jamais eu à se soucier de rien en termes d’argent. Peut-être avait-elle été prompte à juger la blonde sur ses activités douteuses… Après tout, elle ne connaissait rien de son background. A ce sujet, son père avait bel et bien tenu sa langue. La brune acquiesça donc d’un signe de tête, préférant ne pas commenter. Après avoir répondu à Ivy qu’elle étudiait le droit, elle demanda comment la blonde et son père s’étaient connu. Bien sûr, Megan devinait la nature de leur rencontre mais elle voulait voir ce que la Russe lui inventerait. Et elle ne fut pas déçue. Yevgeniya était douée dans le mensonge, de ceux habitués à maitriser cet art à la perfection. De ceux habitués à retomber sur leurs pattes. Elle cherchait probablement à se cacher de plusieurs personnes au quotidien. Cependant, Megan notait aussi qu’elle essayait des efforts pour se faire bien voir. Pas qu’elle se soucie réellement de l’opinion de la petite Julliard, plutôt de celle de son père et de l’influence éventuelle que sa fille pouvait avoir sur lui. En réalité, si Fred n’avait rien dit à Megan, l’étudiante n’y aurait vu que du feu. Jusque-là, la brune n’avait à redire. Ivy n’avait pas été désagréable, elle semblait surtout mal à l’aise… en terre inconnue. « Oh waw c’est magnifique ! » Réagit-elle plutôt fascinée à la photo que lui montrait Ivy. Pour le coup, son étonnement était sincère. « Mais comment tu t’y prends ? Ce n’est pas trop dur de faire tenir la sculpture toute une soirée ? » Megan vida la moitié de son verre de coca et reprit ensuite le fil de la discussion par rapport au mensonge pondu par la Russe. « Malheureusement non, j’étais absente à ce moment-là… Et visiblement, mon père n’a pas fait que craquer pour l’œuvre. » Glissa-t-elle dans une touche d’humour. Megan jouait le jeu car oui, Ivy n’avait vraiment pas envie que la famille de Max sache la vérité sur elle ni les circonstances de leur rencontre.

_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyDim 4 Aoû - 20:02

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

« Je croyais savoir ce qu'était une relation père-fille fusionnelle, mais clairement, je faisais erreur. » Qu'elle conclut en s'esclaffant. Et pourtant… Elle était la seule fille entourée de trois garçons, alors son père a toujours tenu à la surprotéger. Toutefois, si les Vassilievitch ont toujours su se soutenir les uns les autres, il n'en reste pas moins qu'ils ont toujours été très pudiques. Partant du principe qu'une vie privée ne s'appelle pas "privée" pour rien, elle a toujours respecté les silences de ses frères et de ses parents, tout comme ces derniers ont toujours respecté les siens. Il faut croire qu'ils ne ressentaient pas le besoin de s'épancher sur leurs sentiments ou sur leurs histoires amoureuses. Toutefois, heureusement pour elle - et heureusement pour Max - il semblerait que le producteur n'ait pas raconté tous les détails de l'histoire à sa fille. Clairement, si elle était au courant qu'Ivy avait couché avec Shawn - le partenaire et ami de son père - avant de quitter le pays sans un mot, elle n'aurait pas le même comportement. « C'est vrai… Il y a toujours un prix à payer, malheureusement : je ne peux pas manger du chocolat sans prendre du poids et je ne peux pas sortir avec Max Julliard sans subir la presse. Pas que je le compare à du chocolat, mais tu vois là où je veux en venir.  » Dit-elle d'une façon plutôt bancale. Le fait est que tout a un prix dans la vie et qu'elle a dit à Max qu'elle était prête à payer celui qu'engendrait leur relation. «  Ça n'a pas dû être facile de grandir comme ça. Avec tous les tabloïds, je veux dire.  » Pense-t-elle à voix haute. Elle n'a clairement pas la moindre idée des "bonnes" façons d'élever un enfant, mais elle se doute que grandir avec des journalistes fréquemment présents ne doit pas être facile. En fait, elle se demande même comment Max a pu suivre le rôle du père car depuis qu'elle le connaît, il n'a pas réellement l'étoffe du rôle.

Les jeunes filles en viennent à parler de leurs études, puis de l'art de la russe et elles parlent aussi de la rencontre du nouveau couple. Assurément, ça ne pose aucun soucis à Yevgeniya de mentir à Megan. De toute façon, ils avaient élaboré le mensonge avec Max afin de le raconter sans y mêler la prostitution. Peut-être qu'un jour, le couple devra dire la vérité à Megan, mais sachant que pour le moment, les jeunes femmes ne sont même pas censées s'être rencontrées, elle préfère le mensonge. En fait, dire à tout le monde que leur relation date de la fête d'Halloween revient à raccourcir ce qu'ils ont vécu, car  tout le monde pensera qu'ils se sont rencontrés en octobre, alors qu'ils se voyaient déjà dans le cadre de relations tarifées depuis de nombreux mois. « Merci. En principe, je ne me préoccupe pas de savoir si la sculpture tient ou non. Mon travail s'arrête au moment où je la livre et ce n'est pas plus mal parce que c'est toujours un peu crève-coeur de voir une de ses créations fondre alors qu'on a mis des jours voire des semaines pour la réaliser. Pour cette fontaine à vodka, j'ai dû mettre environ deux jours. » Et contrairement à la plupart de ses oeuvres, elle avait eu l'occasion de voir celle-ci fondre en quelques heures, jusqu'à ne devenir qu'une flaque d'eau sur une plaque réfrigérante. « Oui, je crois qu'on peut dire ça. Et finalement… Le coup de coeur a été réciproque. Ce n'était… Vraiment pas prévu. » Dit-elle, aussi gênée que maladroite. Elle boit les quelques gorgées restantes de son thé et pose la tasse vide dans l'évier pour s'occuper les mains et ne plus avoir à regarder Megan.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyMer 7 Aoû - 23:09

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

Max avait toujours cherché à protéger sa fille : des médias, de la célébrité, des vautours qui tournaient autour d’eux par profit. Il avait essayé de lui donner la vie la plus normale possible, encore plus depuis que Melody avait disparu. Paradoxalement, le père et la fille étaient devenus encore plus proches alors même que le producteur divorçait de sa mère et que Judith héritait de la garde de Megan. Le fossé des kilomètres s’était creusé entre le DJ et sa progéniture au cours de ses déplacements pour le travail, pourtant leur lien était sorti renforcé en raison de tout ce qui s’était passé. La brune ne rentra pas dans ces détails devant Ivy, jugeant que ce n’était pas son rôle d’en parler. Les blessures demeuraient profondes et contrairement à ce que la Russe pensait en son for intérieur, les Julliard restaient pudiques sur certains sujets, ne les partageant que très peu.

Après avoir exposé les aléas de la presse, Megan fut agréablement surprise par la réponse de la blonde. Pas qu’elle en ait quelque chose à faire mais c’était bien pour son père : la Russe était prête à endurer les médias malgré son amour pour la discrétion. La petite Julliard essayait déjà d’imaginer les gros titres « La nouvelle copine de Max Julliard : une prostituée de luxe » ou encore « Le remake de Pretty Woman des temps modernes ». En général, les paparazzis ne manquaient pas d’inspiration pour des titres accrocheurs suivis d’article vides. Malheureusement, s’il en existait autant, c’était parce qu’un public suivait derrière aussi. Tout le monde n’était pas intéressé par le sort des ours polaires sur la banquise, par la famine en Afrique et autres grands problèmes sur cette terre. Non, certains s’intéressaient uniquement à la dernière robe portée par leur star préférée, le dernier amant fréquenté ou le prochain bébé à naître. Il n’y avait qu’à voir l’engouement sur les tenues ou le comportement de Megan Markle à chacune de ses sorties. Ivy reconnut que ça n’a pas dû être facile de grandir entouré des tabloïds. « Non c’est vrai. Après, je ne suis sûrement pas la plus à plaindre. Là où des familles se déchirent, mon père a toujours tenté de me protéger et je n’ai jamais manqué de rien non plus. Il y a du bon et du mauvais dans tout. »  

Les deux jeunes femmes parlèrent ensuite de la rencontre entre Ivy et Max. La Russe lui inventa une petite histoire et l’étudiante joua le jeu. Après tout, elle n’était pas censée être au courant. De plus, l’anecdote racontée était sans doute vraie, juste tronquée sur la nature du début de leur relation. Megan s’intéressa donc sur la façon de garder une sculpture de glace intacte durant une soirée. « Mais tu la réalises dans une sorte de chambre froide alors ? A une température spécifique pour pouvoir travailler la glace tout en solidifiant la sculpture ? » La brune ne voyait pas très bien comment Ivy avait réussi à tenir la forme de son œuvre durant deux jours. « Tu te bases sur un modèle tiré d’une image ou tout sort de ta tête ? » Megan en revint ensuite à Max car elle ne perdait pas totalement le nord. Ayant l’air gênée, Ivy admit que le coup de cœur envers le producteur avait été réciproque. Encore une fois, cette réponse rassura la brune – pour autant que l’artiste ne mente pas. Finalement, peut-être qu’elle ne jouait pas complètement avec le cœur de son père. Elle avait qualifié ce sentiment d’imprévu. Une prostituée qui tombe amoureuse… ça ne devait pas faire bon ménage. Pratiquait-elle toujours à côté de sa relation avec Max ? Une foule de questions se bousculait dans la tête de la jeune femme mais à nouveau, elle ne les adresserait pas à la blonde. « Et ça ne pose pas problème qu’il ait gardé bon contact avec certaines de ses ex ? Hormis ma mère, pour des raisons évidentes. Je sais que ça a déjà créé des tensions pour lui dans le passé, ce n’est pas facile non plus. » Cette fois, Megan était rentrée dans un terrain glissant (la bagarre entre Lula et Ivy n’avait pas encore eu lieu) aussi elle décida de ne plus poser d’autres questions à partir de maintenant, histoire de ne pas déjà se mettre la nouvelle meuf de son père à dos. « Tu n’as pas à être gênée devant moi. C’est vrai, tu n’as pas l’habitude de tout ça, de rencontrer les proches de ton copain… Moi tant que je vois que mon père, il est bien, je m’en fous. Je garde des moments avec lui, vous avez les vôtres, et c’est tout. Ça a bien fonctionné jusque-là. » Cet équilibre avait paru efficace alors pourquoi ne pas le continuer jusqu’à la rencontre officielle ?

Comme Ivy avait terminé sa tasse de thé, une nouvelle idée traversa l’esprit de Megan. Elle aussi savait se jouer des journalistes quand elle en avait besoin. « Mon père n’est toujours pas rentré… Cette fois, on peut s’assurer que tu n’aies plus de mauvaise surprise. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’on peut aussi se jouer de ces nigauds ; faire une diversion. T’en penses quoi ? » Megan songeait à sortir une des belles voitures de son père du garage et la garer dans l’allée. Les paparazzis la suivraient de ce côté-là de la maison en pensant qu’il se passerait un truc, et pendant ce temps, Ivy pourrait s’éclipser sans ennui par l’arrière. Autrement dit, ce serait un peu comme créer de la fumée sans le feu derrière. La brune adorait s’amuser aux dépens de ces journalistes du dimanche. Elle attendait la réponse de la blonde avant de lui exposer son plan. Et puis, il serait temps d’aller étudier son examen suivant.


_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1935
POINTS : 4083
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Pump up the jam | Ivy Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyJeu 8 Aoû - 20:41

I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
Keep your mouth shut, you're squawking like a pink monkey bird
And I'm busting up my brains for the words

Mon père, mon père, mon père… Si Yevgeniya voulait oublier que l'homme pour lequel elle est tombée a un enfant, Megan le lui rappelle sans cesse. Ivy, quant à elle, serre les dents. Déjà quand elle commençait à fréquenter Fred, elle avait peur que le jeune homme ait une quelconque influence dans sa vie qui aurait pu le pousser à la repousser. C'était plus ou moins le cas : Mangùs. Toutefois, dans cette nouvelle relation qu'elle entretient avec Max, elle comprend qu'il ferait tout pour sa fille… Il semble partager toute sa vie avec cette dernière, même ce que Ivy voudrait garder secret… Aussi, elle n'a pas envie de se transformer en cette petite fille misérable qui s'éprend d'un homme, mais qu'elle ne peut pas avoir à cause de sa famille. Un Roméo et Juliette des temps modernes… Très peu pour elle. C'est également pour cette raison que Yevgeniya fait de son mieux pour se faire bien voir par l'étudiante - elle ne veut lui donner aucune raison de croire qu'ils ne sont pas faits pour être ensemble
« Oui, je travaille constamment dans une chambre froide. J'ai la chance d'avoir un coloc qui en a une, du coup, il me la loue aussi. » Car il n'y a pas de secret en ce qui concerne les sculptures de glace, le meilleur moyen pour les faire et pour les conserver, c'est le froid. « Un peu des deux, je dirais. Ça dépend si je suis inspirée ou pas… Je t'avoue que quand j'en suis à ma dixième commande où on me demande un coeur pour un mariage, ça devient un automatisme et il n'y a plus vraiment aucune imagination dans le processus de création.. » Elle hausse les épaules. Elle ne peut pas en vouloir aux couples d'être sans aucune originalité. Du moment qu'elle a son argent à la livraison, c'est le principal. Elle n'est pas là pour juger les goûts de ses clients, même si elle le fait constamment en silence.

Et elle ne fait pas que juger en silence, puisqu'aujourd'hui, elle se crispe en silence quand la petite Julliard vient poser de nouvelles questions sur son couple. Elle tente de garder son calme, mais a priori, les questions n'ont rien de trop difficile, même si elles sont un tantinet indiscrète. Nonchalante, Yevgeniya hausse les épaules. « Non, ça ne me dérange pas. Je sais qu'il a un passé tout comme il sait que j'en ai un et il l'accepte. Et puis… Je ne suis pas jalouse. » Yevgeniya se souviendra avec tendresse de cet instant pendant de longues semaines car au moment même où elle a prononcé ces mots, elle y croyait dur comme fer. Cependant, elle n'a encore jamais rencontré Lula Landry et c'est lors de cette rencontre qu'elle comprendra à quel point elle s'était fourvoyée tout du long. Ivy est belle et bien jalouse. Elle est jalouse et possessive jusqu'à devenir méchante voire violente et elle vivra très mal les nombreuses relations que le musicien a eues par le passé. « T'as probablement raison. » mais ça n'empêche que la russe a l'impression de passer un entretien d'embauche et d'être épiée sous toutes les coutures pour que Megan puisse dire si oui ou non, il a le droit de poursuivre cette relation. Heureusement que la jeune femme n'est pas au courant de toutes les drogues qu'elle a déjà partagées avec Max. « M'enfin s'il t'a déjà parlé de nos disputes conjugales, il y a quand même de quoi être un peu gênée. » Dit elle en levant les yeux au ciel, une pointe d'exaspération dans la voix adressée à Max. Elle espère clore le sujet et Megan semble aller dans sa direction puisqu'elle entreprend de déjouer les journalistes. Elle se retourne vers la brune, arque un sourcil, dubitative.  « Uhm, je t'écoute ? » Sourit-elle, prenant conscience qu'il faut vraiment qu'elle s'en aille avant le retour de Max et d'Edgar sinon les jeunes femmes ne pourront plus feindre une fausse rencontre quand le musicien l'aura décidé.



_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Pump up the jam | Ivy 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Maria Pedraza
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, signa - astra, gifs signa & profil - chittockwrites, icon - kawaiinekoj
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Luke - Danny - Annif Lula - Judith.
A venir : Lula.


Fini : Max & Judith - Fredrik - Ivy.
RAGOTS PARTAGÉS : 489
POINTS : 640
ARRIVÉE À TENBY : 19/03/2019
Pump up the jam | Ivy Tumblr_inline_pgt61ff5xz1vdiecd_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans (18 juin)
CÔTÉ COEUR : Côté quoi ?
PROFESSION : Etudiante en droit, elle hésite à continuer dans cette voie mais elle n'ose pas en parler à sa famille.

Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy EmptyJeu 8 Aoû - 22:13

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought, it figures

La Russe lui détailla un peu plus ses créations, en particulier ses sculptures de glace. Fascinée, Megan l’interrogea sur les techniques de conservation pour changer des questions sur Max. Comment un tel travail pouvait tenir toute une soirée à température ambiante ? Ephémère, l’œuvre devait disparaitre en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Artiste dans l’âme, Ivy expliqua que son coloc avait une chambre froide (peut-être était-il restaurateur ?) et qu’elle travaillait donc dans cet endroit pour ses créations. A force d’en réaliser certaines à plusieurs reprises, elle n’avait plus besoin d’imagination pour ces pièces-là. « Oui je vois, ça sort de l’ordinaire en tout cas. » L’artiste créait des sculptures dans un matière moins courante que le bois, le bronze ou le marbre. Quand on lui parlait de sculptures, Megan pensait directement aux statues de l’antiquité ou à des œuvres contemporaines dans les musées, pas à des montages de glace.

A la grande surprise de la jeune fille, la Russe lui répondait calmement sur la relation qu’elle entretenait avec son père. Sans pousser trop loin, Megan avait sciemment posé l’une ou l’autre question indiscrète pour voir comment réagirait la copine de Max. Un peu manipulatrice sur les bords ? Peut-être. La petite Julliard voulait juste s’assurer que son père était bien tombé – et surtout dans quelle mesure cette relation était sérieuse vu la vie parallèle d’Ivy. Avait-elle conscience de tout ce dans quoi elle s’engageait ? Par exemple, le producteur avait gardé de bons contacts avec la plupart de ses ex-femmes, notamment Judith et Lula. Haussant les épaules, Ivy prétendit que cette situation ne la dérangeait pas puisque chacun avait son passé. Megan n’avait aucune raison de ne pas la croire, elle ne la connaissait pas. De plus, la Russe se partageait entre plusieurs hommes alors peut-être qu’elle tolérait facilement de « partager » son amant officiel aussi. La petite Julliard pressentit néanmoins un fond de vérité dans les paroles de la blonde : « […] il a un passé tout comme il sait que j’en ai un… ». Bien sûr que Max était au courant, Fred le lui avait dit, même si bien entendu Ivy ne l’entendait pas de ce sens-là devant elle. « Tant mieux. » Au « je ne suis pas jalouse », Megan était sceptique sur ce dernier point car son père lui avait expliqué que le couple s’était disputé suite à la couverture du producteur avec une autre meuf dans un tabloïd débile. Toutes les femmes avaient des limites à la tolérance. Néanmoins, la blonde avait répondu à ses questions et avait essayé de faire la conversation malgré ses réticences alors la petite Julliard essaya de la mettre un peu plus à l’aise. Le message était clair : tant que son père était bien et qu’elle gardait des moments avec lui, elle se fichait plus ou moins de ses histoires amoureuses. En tout cas, c’est ce dont Megan essayait de se convaincre aussi tout comme Ivy qui affirmait qu’elle n’était pas jalouse sur le moment. En vérité, la fille de Max avait à chaque fois peur que son père change vis-à-vis d’elle un jour mais ce n’était jamais arrivé, même pas quand il avait commencé à partir aux quatre coins du monde pour la musique. Et comme Ivy semblait vouloir chercher à éviter Megan plus qu’autre chose, elles ne devraient pas souvent cohabiter. « Il l’a évoquée dans un moment où il était mal oui, sur son lit d’hôpital, il ne m’a rien détaillé d’autre de votre relation. » Replaça-t-elle le contexte. Elle ne voulait pas causer une nouvelle dispute entre les deux pour si peu. Il venait de survivre à son grave accident quand il l’avait dit à sa fille et elle était le premier visage qu’il avait vu en se réveillant.

Il était temps d’en revenir au sujet de préoccupation principal car si Max revenait avant le départ d’Ivy, les deux femmes ne pourraient pas feindre de ne s’être jamais rencontrées. « Quoiqu’il en soit, on va trouver un moyen de te sortir d’ici. » La brune évoqua une diversion et cette idée séduisit l’artiste. « Je vais sortir une des voitures de luxe. Quand tu entendras le moteur vrombir et la porte du garage s’ouvrir, ce sera le signal pour toi filer en douce par l’arrière. Donne leur juste le temps de rappliquer devant. » Megan avait justement les clefs des voitures de son père, elle les avait rassemblées et cachées dans un endroit secret au moment de sa convalescence où elle les conserverait jusqu’à la fin de l’été. La seule exception était celle dont le chauffeur avait eu besoin pour continuer son travail. Si Max l’avait réellement voulu, il les aurait fait rendre à sa fille mais comme il n’avait pas souvent à cœur de la contrarier (d’autant plus après un terrible accident), il n’avait pas encore bronché. « Laquelle aurait le plus de succès pour les attirer, selon toi ? » Toutes les voitures de Max étaient hors de prix mais comme c’était Ivy qui voulait passer inaperçue, la brune lui donnait le choix du modèle.


_________________

 
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Pump up the jam | Ivy Empty
MessageSujet: Re: Pump up the jam | Ivy Pump up the jam | Ivy Empty

Revenir en haut Aller en bas

Pump up the jam | Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-