AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Take a chance and start anew | Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyLun 22 Avr - 17:38


Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

Max n’a pas hésité quand les médecins lui ont dit qu’il pouvait rentrer. Bien sûr, il a encore besoin de repos. Même avec un plâtre en résine plus léger, sa fracture au bras n’est pas résorbée, il faudra encore lui retirer ses points de suture à la tête, sa respiration reste difficile, ses côtes ne se remettant que lentement, et la chirurgie cardiaque qu’il a subi demande encore la plus grande prudence. Qu’importe, Max se sent revivre à l’idée de quitter l’hôpital. Il a enfin pu – grâce à sa sœur – se raser et récupérer une coupe de cheveux correcte, rasé des deux côtés, ainsi que des vêtements de ville. « Tu feras gaffe, il y a des photographes qui trainent. Il vaudrait mieux que vous passiez par l’entrée du personnel, tu diras que c’est moi qui t’envoie…» Lui lance Prudence. Il laisse sa sœur l’embrasser sur la joue, la remerciant de sa patience, et la laisse retourner à ses occupations. Yevgeniya a accepté de passer le prendre, et il n’a plus qu’à attendre. Dans un sens, c’est un soulagement : il ne veut pas trop déranger Meg et Judith, et surtout, il ne veut pas trop répondre à leurs questions.

Avec un brin d’hésitation, Max jette un œil au mot que Yevgeniya lui avait laissé la première fois et qu’il a conservé précieusement, comme un talisman, et le plie pour le ranger dans la poche de sa chemise, cherchant à deviner où se planquent les paparazzi. Il a bien vu que la présence des journalistes rendaient mal à l’aise la russe, aussi, à peu près autant que de croiser des membres de sa famille, et le DJ s’est habitué à la voir venir le voir assez tard, ou carrément hors des horaires de visite, ce qui lui va : au moins, personne ne les a jamais dérangés. Il tourne la tête quand il entend des pas, mais met un peu de temps à reconnaitre Yevgeniya. « Je crois que vous vous êtes trompée de ch…oh, Ivy. Excuse-moi, je ne t’avais pas reconnue…Jolie perruque. » Plaisante-t-il avant de traverser la chambre pour l’embrasser, puis de reprendre, inquiet : « Il y a tant de journalistes que ça ? Ils ont du apprendre que je sortais… T’as pas eu de problèmes, au moins ? » S’ils commencent à s’en prendre à Ivy, ça va très mal se passer. « On va passer par l’arrière, ça évitera de trop les croiser… » Enfin, il l’espère. Mais vu comment il a maigri et l’air fatigué, il doute qu’on le reconnaisse, en fait. « On y va ? » Propose-t-il, mettant une paire de lunettes de soleil et attrapant sa valise. Dans les couloirs de l’hôpital, il continue à parler, se déplaçant avec précaution et un peu au ralenti. « La clef, c’est de ne pas s’arrêter, même s’ils mettent devant toi. Ils finiront par se pousser. » L’idée d’en écraser ne lui déplairait pas, personnellement, mais Max constate avec satisfaction que la voie est libre. Manifestement, les paparazzi ne connaissent pas bien les lieux, où ils n’y ont pas eu accès, et ça continue puisqu’ils peuvent même rejoindre la voiture et sortir sans encombre, ce qui arrange Max. Malgré tout, il n’est pas très solide sur ses jambes. Quand il s’assoit enfin côté passager, il est épuisé.

« Ils ne nous ont même pas vu… »
Remarque-t-il en jetant un regard en arrière. « Désolé pour tout ce cirque, c’est souvent comme ça malheureusement. Il va falloir qu’on trouve un moyen de gérer ça, même si cette perruque t’allait très bien, ça n’est pas une solution valable sur le long terme… » Ajoute-t-il. Assurément, c’est un sujet qu’ils vont devoir aborder, mais il ne sait pas vraiment si c’est le bon moment. Peut-être qu’il vaut mieux attendre d’être rentré, alors il retombe dans le silence, profitant du soleil, un sourire rêveur sur le visage. « Merci encore, au fait…tu peux pas savoir à quel point ça me fait du bien de sortir enfin de ce foutu hôpital. » D’être là, avec elle. « Et c’est assez marrant de te voir conduire. » Comme un écho inversé au début de toute cette histoire…

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyMer 1 Mai - 21:23

Shall we make believe they're chasing us?
Make a wish for me baby
'Cause I think they might be catching up

Être discrète, la règle première de Yevgeniya Vassilievitch. Depuis toute petite, la russe a appris à vivre sans qu'on ne l'aperçoive, toujours pour se préserver. Quand elle était enfant, elle était discrète pour voler, adolescente, c'était pour batifoler et aujourd'hui, c'est pour éviter la horde de paparazzi qui attend son petit-ami. Petit-ami. Ivy n'arrive pas vraiment à se faire à l'idée qu'elle a trouvé quelqu'un capable de l'aimer pour ce qu'elle est, d'autant plus qu'il aurait pu avoir n'importe qui vu sa notoriété. Max l'aime. Il l'a dit, et ces quelques mots avaient suffi pour que Yevgeniya lui pardonne tout ce qu'elle lui reprochait - ou presque. Préparée à passer inaperçu, Ivy arrive à l'hôpital avec de larges lunettes de soleil et une perruque courte noire, faisant ressortir ses yeux bleus. Elle savait que son déguisement était efficace, mais elle n'aurait pas pensé que Max ne la reconnaisse pas non plus, ce qui provoqua un franc éclat de rire chez la jeune femme. « Mais Monsieur, qu'avez-vous fait du SDF qui vivait dans cette chambre ?! » Sourit-elle, dans la même vague initiée par le producteur. « T'as meilleure mine. » Elle l'embrasse, ravie de voir que l'état physique du producteur s'arrange et avec un peu de chance, le fait qu'il sorte de cet hôpital l'aidera au niveau moral. « Il y en a pas mal oui… Mais non, ils ne m'ont même pas remarqué.  » L'anonymat… Un plaisir auquel Ivy ne veut pas renoncer, même si ce dernier semble devenir une utopie quand elle voit tout le mal que se donne les journalistes pour apercevoir son amant.

Le coeur de la blonde bat la chamade : elle ne quitte plus ses lunettes et elle se maudit de ne pas avoir emporté un foulard avec elle car elle n'aurait pas été contre un camouflage supplémentaire. Ivy doit se faire violence pour marcher à l'allure de Max qui peine à avancer à cause de ses blessures et elle ne sait pas encore ce qu'elle ferait si un photographe croisait leur chemin. Se mettrait-elle à courir en sens inverse ou les affronterait-elle ? Elle n'en sait rien. Pour l'heure, toutefois, elle s'accroche au bras de Max dans le but de le soutenir.
Par chance, ils arrivent jusqu'à la Polo de la fausse brune sans encombre et elle n'arrive pas à retenir un long soupire de soulagement en posant les fesses dans sa voiture. « Parfait ! C'est parfait. » Sans avoir fait quoi que ce soit, la jeune femme a pourtant l'impression d'avoir couru un marathon - probablement parce qu'elle retenait sa respiration sans même s'en rendre compte. Elle jette sa perruque sur la banquette arrière une fois qu'ils semblent hors de danger et son visage lui permet enfin de sourire. Plus de crispation. Enfin. « C'est vrai ? Je te plais avec les cheveux noirs ? » Demande-t-elle, amusée.  « Je pourrais toujours la ressortir, tu sais. » Elle le gratifie d'un clin d'œil qui ne laisse pas beaucoup de place à l'imagination. Cela dit, elle préfère parler encore de la perruque plutôt que de dire ce qu'elle pense réellement de cette situation, car non, elle ne pourra pas supporter ce stress bien longtemps. « Pas de quoi ! Ça me fait plaisir de te voir. » d'être avec toi… Même si elle aurait volontiers évité toutes les personnes non invitées souhaitant s'immiscer dans la vie de Max. « C'est vrai que maintenant que tu le dis… Et alors, ça va, ma conduite ne te rend pas malade ? » Si Yevgeniya aime prendre des risques en général, elle n'a jamais conduit trop vite. Bien sûr, ça lui arrive de se faire plaisir de temps en temps, mais elle est loin d'avoir la conduite assurée du pilote. Et vu comment s'est terminé la dernière virée de Max, ce n'est certainement pas plus mal. « Et dis-moi… Est-ce que tu trouverais aussi ça marrant de voir là où je vis ? » Demande-t-elle, un peu gênée de l'inviter chez elle pour la première fois dans ces conditions. « Je me doute que tu as hâte de retourner chez toi après tout ce temps passé à l'hôpital, mais si les journalistes savent que tu sortais de l'hôpital, je me dis qu'il y en a forcément qui t'attendent devant chez toi… » Qu'elle tente d'expliquer, craignant de voir tous ces photographes avec leurs objectifs pernicieux. « Si ça te va… Je pourrais te ramener chez toi une fois la nuit tombée…? Je pense qu'il n'y aura plus personne d'ici là, non ? »


_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Take a chance and start anew | Ivy  2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyDim 5 Mai - 16:55


Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

« Mais oui, c’est vrai. Mais en même temps, tu me plais toujours, quelque soit ta coupe de cheveux, alors ce n’est pas trop difficile. » S’amuse Max. Yevgeniya a raison : il a meilleure mine, et le moral va mieux aussi, comme le démontrent ces plaisanteries. Maintenant qu’ils roulent loin de l’hôpital, il lui semble que les choses ne peuvent qu’aller en s’améliorant. « Eh, me tente pas comme ça, c’est déjà suffisamment moche d’être en convalescence sans pouvoir rien faire. » Continue-t-il sur le même ton, avec un sourire démontrant qu’il a parfaitement compris la proposition de la russe. C’est déjà bien d’être sorti et d’avoir retrouvé Yevgeniya dans un contexte un peu moins angoissant et déprimant que l’hôpital ou qu’un parloir de prison. Et sans se prendre la tête ou se hurler dessus. « Moi aussi. Ça me manquait, de ne plus te voir comme ça… » Sans incident, ou prise de tête. Dans un coin de son esprit, cependant, il y a la conversation qu’ils doivent avoir, et la présence des tabloids tout à l’heure n’a pas manqué de rappeler cette dernière au producteur.

Mais l’atmosphère est légère et il profite du fait d’être dehors pour la première fois depuis longtemps, laissant à Yevgeniya le soin de la conduite, sans pour autant pouvoir s’empêcher de remarquer le parallèle avec le début de leur relation un peu atypique.  « Non, c’est très… » Un passage un peu brusque sur un dos d’âne l’interrompt d’un coup et lui tire une exclamation de douleur. Le souffle court, Max reprend : « J’allais dire que c’était bien même si tu te trainais un peu, mais en fait… si c’est possible que tu ralentisses encore, je suis pas contre. » Il essaie de le tourner à la blague, mais il porte tout de même la main à sa tête, essayant de calmer la souffrance comme il peut. « C’est rien, ça va…ça va passer, c’est juste le dos d’âne qui était un peu violent. » Continue-t-il d’un ton rassurant en repérant le regard inquiet de Ivy. « Promis, je ne vais pas m’évanouir dans la voiture. » Sourit-il, essayant de masquer la douleur. Assez de frayeurs pour le moment, il voudrait profiter de leurs retrouvailles.

D’autant que Ivy lui fait une proposition un peu inattendue. Le producteur ne sait pas trop quoi penser de l’explication qui suit : prétexte pour justifier cette invitation, véritable terreur des journalistes, ou volonté de les protéger tous les ? Probablement un peu des trois, Max ayant bien vu à quel point la perspective de croiser les photographes inquiétait la blonde.  « Oui, ils vont finir par se lasser à force d’attendre. » Il ajoute avec malice : « Disons que c’est l’occasion, depuis le temps qu’il faut que tu me montres tes tableaux... » De nouveau, il jette un coup d’œil vers l’arrière de la voiture. « On n’a vraiment personne derrière nous ? Tant qu’à faire, je pense qu’on préfère tous les deux éviter qu’ils sachent où tu habites… » Ils seraient foutus de camper devant. Hésitant, Max se retourne vers son amante pour ajouter doucement : « J’ai pas oublié ce qu’on s’est dit la dernière fois, et je sais que tout ça te fait peur. On n’est pas obligés d’en parler maintenant, si tu ne veux pas, mais je te jure que je ne les laisserai pas t’emmerder, d’accord ? » Il y a beaucoup de choses que Yevgeniya et lui peuvent régler ensemble, mais les paparazzi qui s’intéressent à sa vie, ce n’est pas la faute de la blonde, et il est hors de question qu’elle en subisse les conséquence. « De toute façon, ils se calmeront à la naissance du gamin de Meghan Markle, dans l’échelle de leurs priorités, un royal baby, ça me bat à plates coutures. » Ajoute-il d’un ton plus léger pour détendre l’atmosphère alors qu’ils entrent en ville. Yevgeniya finit par garer la voiture, et il descend enfin, manquant au passage de tomber, pris de vertige parce qu’il s’est levé trop vite. Faisant comme si de rien n’était, Max observe la rue autour de lui. « Alors c’est là ? C'est pas mal, pas loin du front de mer...» Pris d’un doute, il continue par une autre question : « Ça ne va pas déranger ton colocataire ? »

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptySam 25 Mai - 23:00

Shall we make believe they're chasing us?
Make a wish for me baby
'Cause I think they might be catching up

Depuis l’accident de Max, Yevgeniya a revu les choses en perspective, mais ça ne l’empêche pas de remettre beaucoup de choses en question, et ce, constamment. Elle a failli le perdre alors qu’ils ne s’étaient pas dit ce qu’ils ressentaient réellement - elle ne le lui a d’ailleurs pas dit - et cette idée l’a effrayée comme rarement par le passé. Alors quand elle passe sur ce dos d’âne et qu’il grogne de douleur, la jeune femme sent son coeur s’accélérer et son cerveau partir dans tous les sens. Elle arrête de respirer quelques secondes, ralentit, puis préfère plaisanter. « Pardon. Dimka m’a déjà dit plusieurs fois qu’il faut que je refasse mes amortisseurs. » Qu’elle est forcée d’admettre. « T’as plutôt intérêt à ne pas t’évanouir, il est hors de question que je te ramène à l’hôpital avec tous ces journalistes. » S’esclaffe-t-elle, même s’il y a une grande part de vérité dans ses dires. Ainsi, pour ne pas vérifier si elle serait capable de le laisser seul dans sa souffrance, elle ralentit et elle poursuit son chemin avec beaucoup de précaution. Pour l’heure, au lieu de s’inquiéter des éventuels problèmes de santé qui pourraient intervenir le long du trajet, Ivy fait une proposition qu’elle n’avait encore jamais faite à Max. Aller chez elle. Pourquoi l’aurait-elle fait auparavant ? Il avait beau lui plaire énormément, elle n’oubliait pas la façon dont ils se sont rencontrés ni le fait que jusqu’à son accident, Max n’avait que son numéro professionnel.

L’idée semble lui convenir et elle prend ainsi une route différente, une route qu’elle suppose plus sûre et où aucun journaliste n’attendra. « Exact. J’ai pas mal peint depuis mon retour de Russie, en plus. » L’inspiration avait frappée sans qu’elle n’ait besoin de la chercher bien loin et les couleurs se sont assemblées jusqu’à faire des toiles complètes. « Tous les trois, même. Si des journalistes se pointent ici, je crois que Trystan serait capable de me virer de la maison. » S’esclaffe-elle malgré la grande part de vérité de ses propos. Le Meylir tient à sa tranquillité et clairement, une bande de journalistes ne fait pas partie des choses qu’il apprécie. « Je… Je n’ai pas oublié non plus. Et si, il faut qu’on en parle, alors autant que ce soit aujourd’hui. Le plus tôt sera le mieux, je suppose. C’est juste que ce serait beaucoup plus simple si ça ne concernait que moi… Dans le fond, je m’en moque pas mal de me faire emmerder par ces blaireaux, mais ça va au delà de ça. » Pleine de mystères, Ivy n’en dit pas plus pour l’instant. Il vaut mieux que Maximilian soit bien installé pour entendre ce qu’elle a à lui dire, d’autant plus qu’elle a besoin de quelques minutes supplémentaires pour préparer son discours mentalement. Ils arrivent devant la maison familiale des Meylir et elle aide Max pour sortir du véhicule. « Il doit encore être en mer à l’heure qu’il est… Il ne reviendra pas avant quelques heures. D’ailleurs… Au cas où, il revienne quand tu es là… Il n’est pas au courant de ce que je fais. » Yevgeniya préfère prévenir le DJ afin de ne pas risquer une situation trop gênante qui pourrait dégénérer vu les moeurs étroites de Trystan. « Oh. Et c’est le cousin d’Ainhoa, aussi. » Ajoute-elle pour qu’il soit prévenu. Heureusement pour eux, Trystan n’écoute pas les ragots qui tournent en ville donc il est peu probablement qu’il soit au courant de la soirée qu’ils ont passé les trois au lit. Ils entrent dans la maison vide où l’odeur de peinture fraîche frappe leurs narines et elle guide le musicien jusqu’au salon où elle lui propose de s’installer sur le canapé. « Bienvenue chez moi. » Dit-elle, un peu gênée de lui dévoiler cette part d’intimité qu’elle n’avait jusqu’alors partagée qu’avec Fredrik. « Je risque de tourner autour de pot encore longtemps si je ne me lance pas maintenant, alors je vais tout te dire. » Elle s’installe en face de lui, se prépare à faire des révélations qu’elle n’a encore jamais faite à qui que ce soit, pas même sa meilleure amie. « Si j’ai aussi peur de ta notoriété et du fait de devenir indirectement la cible des tabloïds, c’est parce que j’ai beaucoup de choses à cacher. Tu as déjà pu rencontrer mes frères… Tu sais comment je gagne ma vie… Tu te doutes donc qu’ils ne sont pas non plus du genre à avoir des jobs très conventionnels. Chez les Vassilievitch, on ne paye pas d’impôts, on essaye simplement d’éviter la prison tout au long de l’année. » Elle marque une pause, soupire de longues secondes parce qu’elle appréhende la réaction de son amant. Il a beau accepter le fait qu’elle soit une call-girl, elle ne sait pas s’il acceptera le fait qu’il s’agisse d’un business familial. « C’est pour ça qu’on aime autant l’anonymat, chez moi. C’est une question de survie, en somme. Aussi, si je te dis tout ça, ce n'est pas pour rien. Tu sais peut-être que dans ce que je fais, ce n'est pas la prostituée qui risque le plus gros… C'est le proxénète. Dans mon cas… Il s'agit de Dimka. » Finit-elle par avouer, tout en cherchant à jauger la réaction de son petit-ami face à une telle nouvelle.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Take a chance and start anew | Ivy  2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptySam 1 Juin - 21:28


Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

Max laisse le silence retomber dans l’habitacle lorsque Ivy lui répond qu’il est effectivement temps qu’ils parlent, préférant lui laisser choisir le moment de la discussion. A la place, il préfère rassurer sa fille par sms, Megan se demandant manifestement où il est passé. « D’accord, j’essaierais de faire attention…c’est quoi la version officielle, au fait ? Tu es une étudiante en art bohème et un peu fauchée ? et on s’est rencontré via des amis communs ? » Sourit le musicien, toujours de bonne humeur. Il suit cependant Yevgeniya à l’intérieur avec un peu d’appréhension, car contrairement à toutes les fois où ils se sont vu chez lui, Max n’est pas en territoire connu. Néanmoins, son amante a l’air tout aussi mal à l’aise, ce qui lui arrache un sourire. « Merci de m’avoir invité... » Et de se pencher pour lui voler un baiser. « Et…je me disais…Megan voudrait venir habiter à la maison quelques semaines. Je lui ai dit que je vous présenterais à un moment ou un autre, mais ça n’a rien de pressé…enfin, il faudra qu’on en reparle. Mais en tout cas, si tu préfères, on pourrait se voir ici. Ce qui t’arrange, en fait. » Il adresse un sourire à la jeune femme, incertain. C’est toujours difficile de déterminer un équilibre dans une relation qui débute, et la leur est vraiment particulière.

Mais pour le moment, les révélations de Ivy laissent littéralement Max sans voix. Clairement, il n'était pas préparé à cette annonce... « Je…euh… je te demande pardon ? Est-ce que j’ai vraiment bien compris ? Ton maque, c’est ton frère ? » Il secoue la tête, désarçonné. « Enfin…mais…quel genre de frère met sa propre sœur sur le trottoir ? Pardon de le dire comme ça, hein, tu sais que c'est pas un jugement, mais...enfin...non, quoi ? Juste non ? » Ca le dépasse. Il sait ce que c'est d'être dans la dèche, mais jamais l’idée de faire ça ne serait venu à l’esprit de Maximilian…

Ce qui l'arrêt, c'est qu'il prend conscience de la façon dont Ivy le regarde, comme si tout ce qu’elle appréhendait venait de se produire. « Pardon, c’est juste que… » Gêné, il se passe la main dans les cheveux, et reprend honnêtement :  « Je…euh…en fait, j’ai toujours cru que tu étais indépendante. La plupart des filles le sont, dans le milieu… » C’est-à-dire dans le show-business, même si Max n’a jamais cherché à vérifier. Par extension, il a supposé que Ivy était dans le même cas. « Enfin, du coup, tu ne l’es pas…bon, d’accord. D’accord. » Un instant, il se pince l’arrête du nez, avant de relever la tête pour la regarder. « De façon pratique, je comprends mieux pourquoi tout ça te fait flipper…après, il faut que tu te dises que ce n’est qu’un autre genre de flics, et que tu sais déjà les éviter. » Maintenant qu’il est lancé, Max continue d’un ton assuré et pragmatique : « A part moi et ta famille, il y a quelqu’un d’autre qui sait ? Sinon, ils resteront à la version de l’étudiante fauchée et ils se contenteront de dire que tu es une énième hit girl ou un genre de fortune hunter…ce qui est dégueulasse, mais ça reste gérable. » Maigre réconfort, vu le côté mesquin de ces insultes…

Ca, c’est pour le côté pratique, mais Max ne peut pas ignorer éternellement le fond des révélations que Yevgeniya vient de lui faire. Le musicien doit faire un gros effort pour passer outre sa première réaction, mais il essaie. Parce qu’il ne veut pas la perdre alors qu’elle lui a fait confiance. Alors il prend sa main, avec un sourire un peu contrit, et il reprend : « Je suis désolé d’avoir réagi comme ça. C’est juste que…ça fait beaucoup, tu vois ce que je veux dire ? » Il bafouille un peu mais continue : « Je peux pas dire que je comprends, encore moins que j’adhère, comme je peux pas te jurer que je ne serais jamais jaloux à cause de ton boulot, mais…c’est pas à moi de décider pour toi, après tout, c’est à toi de le faire. Mais… » Sur ce point, Max est d’accord avec Yevgeniya : aimer les gens, ce n’est pas les obliger à changer, les juger, ou décider pour eux. Et il l’aime, sa petite russe, alors il reprend d’un ton soucieux : « Mais…justement, c’est ça qui me pose problème. Je ne m’en mêlerai pas si c’est pas le cas, mais tu me jures que c’est juste une combine qui arrange tout le monde ? Et que c’est pas juste un plan tordu où tu protèges ton frère parce que tu as l’impression d’être obligée de le faire alors qu’il se sert de toi ? » Il lève gentiment la main de la russe pour déposer un baiser sur sa paume, avant de la poser sur sa joue à lui, la gardant dans ses doigts serrés. « J’ai rien à dire si c’est ce que toi tu veux. Et je te l'ai dit, je laisserais pas les autres crétins t'emmerder. Ca vaut aussi pour ta famille. Mais...c’est que ça m’inquiète, du coup, tu comprends ? » Il semble au producteur que son discours est plutôt logique et mesuré. Pour une fois, ce qui doit être noté, parce qu’en amour, avec Max, c’est rare.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyDim 2 Juin - 16:29

Shall we make believe they're chasing us?
Make a wish for me baby
'Cause I think they might be catching up

La version officielle… Voilà que Max soulève un point très important auquel la jeune femme n'avait jamais vraiment pris le temps de penser. Enfermée dans son déni, elle espérait pouvoir vivre son histoire avec Max sans que personne ne soit au courant, sans devoir inventer des mensonges pour les torchons qui souhaiteront publier de nouveaux articles sur la nouvelle petite-amie du musicien. « Uhm… Je n'y avais jamais pensé, en fait. Oui. C'est pas mal, ce que tu proposes. » Même s'ils viennent de mondes totalement opposés et qu'il est difficile de croire qu'ils puissent avoir des amis en commun en dehors de leurs dealers respectifs. Autre chose à laquelle Yevgeniya n'avait pas pensé parce qu'elle se complait dans son déni : Megan. En effet ça ne sera pas la première fois que la blonde oublie l'existence de la fille de Max et ce rappel à l'ordre n'est que plus violent. Cette fille qu'Ivy préfère oublier a décidé de vivre chez son père pour les semaines à venir. Yevgeniya déglutit, réfléchit tout en pensant, incapable de regarder Max, sinon elle se mettrait probablement à paniquer et à abandonner l'idée qu'ils peuvent essayer d'être un couple comme les autres. « Tu diras la vérité à Megan ? Sur moi, je veux dire ? » Elle se pince les lèvres, repend après une grande inspiration. « Chez toi, c'est peut-être mieux quand même. Elle sera en cours, la journée de toute façon, non ? » En effet, elle ne sait pas si Trystan sera très enclin à recevoir de la compagnie régulièrement, qui plus est, une compagnie qui risque de déranger sa tranquillité si des journalistes ou des paparazzi venaient à le suivre.

Toutefois, la fille de Max ne sera pas le sujet de discussion le plus difficile de la journée. Non, le pire sera sans doute celui qu'elle vient d'aborder : son frère et le fait qu'elle travaille pour lui. Elle digère les paroles du producteur en silence, croise les bras, se recule dans son siège, comme si elle adoptait une posture défensive alors qu'elle se doute que la réaction de Max est tout à fait appropriée. Comment réagir à ce genre de nouvelles ? personne n'est réellement préparé à entendre de telles révélations et Yevgeniya en a bien conscience, c'est pour cette raison qu'elle ne s'offusque pas. Au contraire, elle va chercher à expliquer un peu plus en détail la situation et par la même occasion, à sauver la peau de Dimka qui semble s'être transformé en monstre infâme dans l'esprit du Julliard. « Tu sais… C'est dangereux d'être indépendante. Et qui de mieux pour me protéger que mon frère ? Je sais qu'au moins il ne va pas voler mes profits ou m'envoyer dans la fosse aux lions parce que j'ai fait quelque chose qui lui a déplu. » Elle soupire. « Si jamais tu te poses la question… Oui, ça s'est déjà produit. » Avant que Dimka ne la prenne sous son aile, la jeune femme appartenait à un autre homme qui était beaucoup moins sympathique que le grand frère d'Ivy. « Celui qui me gérait avant… Micha… Disons qu'il était pas très cool et qu'il se prenait un gros pourcentage sur ce qu'on gagnait. J'en avais marre, je me croyais maligne, j'ai commencé à chercher des clients par moi-même pour ne plus avoir à lui donner quoi que ce soit. J'ai eu de très mauvaises expériences et j'en ai eu des meilleures… Comme toi, par exemple. Le fait est qu'il a fini par apprendre que je bossais dans son dos et qu'il ne l'a pas apprécié. » Elle se lève pour se chercher à boire, ressentant le besoin soudain de boire de l'alcool pour continuer son récit. Un verre de vodka plus tard, elle poursuit. « Si Dimka n'était pas intervenu, je crois que Micha m'aurait tuée. » Echapper à la prison et échapper à la mort prématurée - un mode de vie chez les Vassilievitch. « Dimka lui a fait suffisamment peur pour qu'il renonce à sa vengeance et… Et j'ai commencé à travailler pour lui. Mais ne pense pas qu'il aime ça. C'est plutôt l'inverse. A plusieurs reprises, il m'a demandé d'arrêter et de gérer les filles à sa place. Je l'ai fait pendant quelques mois, d'ailleurs. » Quand elle était avec Fred, plus précisément, mais elle ne le dit pas à voix haute. « Je n'aimais pas vraiment ça… Je ne suis pas une maquerelle, moi… Alors on a trouvé un compromis qui nous va plutôt bien : exceptionnellement, il me demande d'aller voir des hommes, il les considère un peu comme des clients VIP, et le reste du temps, je vois seulement mes réguliers. » Un emploi du temps allégé qui pouvait finalement lui permettre d'assister à ses cours à la fac sans s'endormir dans l'amphithéâtre parce qu'elle avait bossé une bonne partie de la nuit. « Pour Dimka, il n'y a personne d'autre au courant. Toi et ma famille, c'est tout. Pour la prostitution, en revanche… Il y a Fred… Et mes clients… » Et elle se dit que dans tout ce tas d'hommes, il y en a bien un qui sera prêt à vendre l'information à un tabloïd pour se faire un peu d'argent. « Max… Ce n'est pas mon frère qui se sert de moi, si tu m'as bien écouté, je crois qu'on peut dire que c'est plutôt moi qui me sert de lui, en fait. » Sa main sur la joue de Max rassure Ivy qui se retrouve un à sourire un peu bêtement. Elle termine son verre de sa main valide et elle s'installe plus près de l'ancien pilote. « Je crois que tu sais à peu près tout… Mais si tu as d'autres questions, c'est le moment… Et ensuite, tu me diras si je ne t'ai pas trop effrayé… Si tu veux toujours qu'on se lance. » Ils ne peuvent pas se permettre le luxe d'apprendre les choses petit à petit en passant du temps ensemble comme n'importe quel couple lambda. Ils ne le peuvent pas parce qu'à tout moment un proche d'Ivy pourrait la vendre et donner envie à Max de fuir. Autant qu'ils sachent à quoi s'attendre tous les deux, pendant qu'aucun mal n'est fait.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Take a chance and start anew | Ivy  2846326278:
 


Dernière édition par Yevgeniya Vassilievitch le Ven 14 Juin - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyMar 4 Juin - 23:41


Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

C'est le problème de la célébrité, on n'a pas vraiment droit à une vraie vie privée. Max aimerait bien garder son couple pour lui, comme Yevgeniya, mais il sait c'est impossible, contrairement à la jeune femme, qui a l'air de brutalement revenir à la réalité. Ce que son attitude lui confirme quand il évoque Megan. « Non, pas si tu ne veux pas. Et de toute façon, j’ai toujours trouvé ça bizarre, de raconter en détail sa vie amoureuse à ses enfants... » Il n'est pas sûr que Meg comprenne, et il ne veut pas choisir entre elle et Yevgeniya. Mais ils ont du temps pour y penser, alors le musicien passe directement à sa seconde question : « Hmmm, les cours finissent bientôt. Cela dit, je suis sûr qu'elle pourra comprendre qu'on ait besoin de se retrouver un peu, toi et moi... » Il serre brièvement l'épaule de sa compagne et ajoute avec humour : « Elle ne mord pas, promis. Et si j'ai survécu à une rencontre avec tes frères, je crois que ça devrait aller avec ma fille... » Megan ne créé pas d’accidents de voitures, elle, c'est l'avantage.

En attendant, Max comprend finalement pourquoi Yevgeniya voulait attendre pour lui faire les révélations qu’il vient d’entendre. Mieux vaut être bien assis pour découvrir que le maque de sa copine est également son frère, et il doit se faire violence pour se contenir et ne pas réagir trop brutalement. Il laisse Yevgeniya développer et s’installer à côté de lui, libère sa main pour poser la sienne sur son genou, fait un effort pour imaginer la situation. « Je me doutais un peu que tu avais pu avoir ce genre de problèmes, je suppose…mais je me suis dit que tu n’avais peut-être pas envie qu’un client se mêle de tes affaires. Mais du coup, je comprends mieux pourquoi tu préfères que ce soit Dimka, oui. » Et qu'elle le lui ait dit est aussi une marque de confiance profonde à laquelle Max ne s’attendait pas, preuve que les choses avancent encore dans le bon sens entre lui et Ivy.

Ce qui ne veut pas dire que les choses soient simples pour autant. Qu’il comprenne n’empêchera pas les tabloïds d’essayer de leur pourrir la vie. « Bon, concrètement…comme je le disais, je ne pense pas qu’ils puissent savoir pour Dimka. Pour la prostitution en elle-même, je sais pas bien quoi te dire. Ils peuvent effectivement toujours l’apprendre par un de tes clients…enfin, ça équivaudrait à se balancer soi-même, ce qui est parfaitement idiot. Une identité, ça se retrouve facilement…tu crois que Fred dirait quelque chose ?» Max essaie de faire le bilan de la façon la plus complète possible. « Ça ne changera rien de mon côté. Je reste quoiqu’il arrive. » Affirme-t-il avec détermination, adressant un sourire franc à Yevgeniya, avant de continuer de façon plus hésitante : « En revanche...si ça s'apprend... même s'ils comprennent seulement qu'on est ensemble…je ne sais pas si tu pourras continuer. Je n’ai aucune idée de comment tes clients pourront réagir, et strictement aucune maitrise là-dessus. Tu en as conscience ? »

Autant pour la discrétion. Et autant pour leur couple également, car Max réalise avec appréhension que cette question, posée avec honnêteté, pourrait surtout vouloir faire fuir Yevgeniya, ce qui est la dernière chose dont il ait envie. Mais malgré tout, c’est le moment de jouer cartes sur table. « Des questions, j’en ai des milliers, à commencer par savoir si j’ai le droit de fumer ici. » Plaisante-t-il, pour détendre un peu l’atmosphère. « Je vais le faire en paquet. Tu réponds à ce que tu veux. Et quelle que soit la réponse, je t’assure que je ne changerai pas d’avis. » Il prend les mains de son amante dans les siennes, la regardant droit dans les yeux. « J’ai envie qu’on se lance, oui. Mais, comme je le disais… je ne peux pas garantir que je ne serais pas jaloux à certains moments. Je ferais de mon mieux, je sais que c’est différent, et tu as le droit de me le dire si je râle trop, mais…tes réguliers. Je vais pas te demander leurs noms, mais tu en as combien ? » Qu’il sache à quoi s’en tenir – notamment s’il doit gérer d’autres cas Magnùs Hadsen. « Ce qui m’amène à deux autres questions…je t’ai jamais demandé pourquoi tu avais commencé. C’était pour payer la fac ? Et du coup…t’as déjà pensé à raccrocher ? Tu ne peux pas faire ça toute ta vie, si ? » Conscient de ce que peut induire sa question, Max précise d’un ton un peu hésitant : « Ce n’est pas une suggestion ou une obligation...je me dis que c'est mieux d'être clairs là dessus aussi. Mais quoique tu décides, je serais de ton côté. » Il le pense sincèrement, quand bien même il lui reste encore une chose à dire, bien plus délicate à son sens. « Je voulais aussi te parler quelque chose qui n’a rien à voir avec ton boulot …je vois bien qu’il y a quelque chose qui t’inquiète dès…Dès que les choses deviennent plus sérieuses, plus classiques. » Il hésite, cherche ses mots, ne sait pas bien comment aborder les choses. « Je sais que tu n’es pas une romantique…mais ça te fait si peur que ça ? » C'est une approche frontale, directe, et il n'est pas sûr d'obtenir une réponse. Alors il préfère en rire, et il croise les doigts en espérant se tromper : « C’est peut-être moi qui suis effrayant, avec toutes mes questions, désolé…j'insiste, tu n'es pas obligée de répondre à tout. » Ils avaient dit cartes sur table, et le producteur a vraiment posé toutes les questions qui lui tenaient à coeur, mais il n’ose même plus regarder Yevgeniya, de peur de sa réaction.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptySam 15 Juin - 18:02

Shall we make believe they're chasing us?
Make a wish for me baby
'Cause I think they might be catching up

« Mouais… Peut-être. On verra bien. » Megan ne mord pas, et c'est peut-être justement pire. La russe n'est pas convaincue que sa rencontre avec la fille de Max se passe mieux que celles du producteur avec ses frères. « T'es son père… Son héros… » Des frères à affronter, ça n'a rien d'une partie de plaisir, Ivy peut le concevoir, mais un enfant, c'est différent. Encore plus un enfant avec lequel on a que six ans de différence et qu'on a pu croiser dans les couloirs de l'université plus d'une fois. Le fait est que la jeune femme n'a pas hâte de se retrouver face à Megan et qu'elle préférait largement lorsque cette dernière n'était qu'une image floue appartenant au musicien. Maintenant qu'ils sont ensemble, elle va en entendre parler, et pas qu'un peu. Pire, elle va devoir y accorder de l'importance. Ou plutôt faire semblant d'y accorder de l'importance…

Ce qui est important aux yeux de Yevgeniya, c'est sa propre petite personne et c'est pour cela qu'elle ne tarde pas à redevenir le sujet principal de leur conversation. En effet, l'artiste a besoin de donner quelques indications supplémentaires à son amant à son sujet, tout comme elle a besoin de prendre conscience de toutes les conséquences que leur relation nouvelle va engendrer le jour où elle deviendra publique. « Tu sais, pour un bon paquet d'argent, les gens sont prêts à faire beaucoup de choses. » Elle en est la preuve vivante. « Fred ? Je ne sais pas… Je ne pense pas. Pas par bienveillance envers moi, mais plutôt pour protéger son père. » Pense-t-elle à voix haute, car le risque que sa liste de clients soit révélée est également un risque, même si elle a toujours été discrète avec ses clients, encore plus avec les hommes connus ou avec des fonctions élevées. « Oui, j'ai conscience que tout risque de changer si ça finit par s'apprendre… Peut-être que je devrais faire jouer les choses à ma faveur, faire comme Bruna Surfistinha ou Belle de Jour. » Elle poursuit sa réflexion à voix haute, sans faire attention à son petit-ami. Arrivera-t-elle à poursuivre ses tableaux ? À les vendre ? Pourra-t-elle retourner à la fac ? Perdra-t-elle ses clients réguliers ? Tous les changements qui se profilent à l'horizon risquent de ternir l'image qu'elle se donnait jusque là, mais elle se dit que Max en vaut peut-être la peine.
Lorsqu'ils se séparaient, Fred lui avait demandé si elle préférait privilégier sa vie professionnelle au détriment de sa vie sentimentale et elle avait réalisé qu'elle ne s'était jamais réellement posé la question jusqu'alors. Toutefois, avec Fred, ça ne servait plus à rien de se poser la question : le dégoût de l'étudiant avait été beaucoup trop intense pour imaginer une vie de couple. Aujourd'hui, la question se pose bel et bien : Max l'accepte comme elle est, ne lui demande pas de changer et elle n'a pas eu de relations intimes avec son paternel. Tous les ingrédients sont favorables à cette nouvelle relation. « Qui vivra verra. » Soupire-t-elle en guise de conclusion. Ils ne pourront pas dompter qui que ce soit, mais elle semble prête à affronter l'avenir aux côtés de Max, quoi qu'il se passe.

« Bien sûr ! Attends, viens là. » Comme il est encore difficile pour le brun de se mouvoir, Yevgeniya se penche vers lui afin de lui glisser une cigarette entre les lèvres et de l'allumer. Elle se lève et part à la recherche d'un cendrier et elle en profite pour ouvrir une fenêtre. De retour vers l'accidenté, elle se prépare à recevoir une marée de questions et elle se fait la réflexion d'y répondre le plus honnêtement possible. Ça ne sert plus à rien de mentir, de porter les masques qu'elle porte en permanence. Ce n'est pas une personne lambda qu'elle a en face d'elle, mais quelqu'un qui mérite la vérité, ou du moins, un semblant de vérité. « Neuf… j'en ai neuf. Trois d'entre eux ne sont pas de la région donc je ne les vois pas très souvent. » Elle sent la chaleur l'envahir sans comprendre pourquoi : elle n'a jamais donné ce genre de détails à qui que ce soit, à l'exception de Dimka qui savait en permanence où elle était pour son propre bien. Questions suivantes… Avec des mots auxquels elle ne peut s'empêcher de répondre par un regard torve. « Non, Max, je ne peux pas faire ça toute ma vie. » Qu'elle répond mauvaise, parce que l'âge qu'elle prend l'effraie. Plus le temps passe et plus elle sait qu'elle se rapproche de la fin. « Mais oui… Pour te répondre, j'ai commencé pour avoir de quoi payer les frais d'inscription de la fac. Après le lycée, j'ai passé quelques années à faire des petits boulots, mais j'étais vraiment payé au lance-pierre alors au bout d'un moment j'ai choisi la facilité. » Elle hausse les épaules, sort une nouvelle cigarette, cette fois pour elle. « J'ai déjà pensé à raccrocher, oui… Enfin, disons plutôt que j'avais ce plan dans ma tête. Arrêter quand je pourrai vivre de mon art. J'ai tout fait foirer en me faisant virer de la fac. » Nouveau soupire. La déception s'entend dans sa voix. Si elle n'avait pas à payer un prix aussi fort pour son acte, elle ne regretterait en aucun cas les coups qu'elle a donné à Sameen Baxter. Hélas, elle ne peut pas s'empêcher de s'en vouloir maintenant qu'elle doit faire face à tous ces nouveaux ennuis.

Toutefois, Yevgeniya n'est pas au bout de ses peines car la dernière question que le producteur aborde est probablement celle qui met le plus mal à l'aise la jeune femme. « Si tu n'avais pas eu cette putain d'intervention au coeur, crois-moi, j'aurais trouvé un excellent moyen de te faire oublier ta question. » Lance-t-elle en souriant, plus à la recherche d'une façon de décompresser qu'autre chose. Elle déglutit, tente de retrouver son sérieux, même malgré toute la mauvaise volonté qu'elle y met. Elle sait ce qu'elle devrait dire… Ou plutôt ce qu'elle pense, car Max ne voudrait certainement pas entendre ce qu'elle a à dire. Ce n'est pas politiquement correct, mais Ivy est rarement politiquement correcte. Le fait est qu'elle a peur de cette relation pour une simple et bonne raison : Max a déjà connu l'amour. Il l'a connu de nombreuses fois alors qu'elle, elle est novice dans ce domaine. Max a déjà aimé, il a déjà aimé au point de vouloir se marier, cinq fois. Mais surtout… Il aime déjà quelqu'un inconditionnellement : Megan. Quoi qu'elle fasse, Ivy ne sera jamais la seule dans le coeur du producteur et son égoïsme voudrait pourtant que les choses soient ainsi. Tout ça, elle ne peut pas le lui dire, bien sûr. « Je ne suis pas quelqu'un de classique, tu as déjà dû t'en rendre compte. Et… Oui, ça me fait peur. C'est quelque chose d'inconnu pour moi et… l'inconnu a toujours une part de terrifiant, tu ne trouves pas ? » Elle a toujours été seule et indépendante, n'avait à se soucier que de sa famille de sang, savait que quoi qu'ils se passaient, ils seraient toujours là les uns pour les autres… Avec quelqu'un d'extérieur, on peut s'attendre à tous les dénouements possibles.      

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Take a chance and start anew | Ivy  2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyDim 16 Juin - 22:53

Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

Ce serait terriblement plus facile s’ils pouvaient garder leur histoire juste pour eux, sans jamais n’en parler à personne, mais c’est impossible, bien sûr. Au fond, Max est à peu près sûr qu’on lui pardonnera : ce ne sera vu que comme un excès ou une excentricité de plus. Ce qui l’inquiète, c’est plutôt ce que ça pourrait faire à Yevgeniya. Le producteur voit bien toutes les interrogations qui l’agitent sans qu’elle n’en dise rien, et il a peur d’une vraie catastrophe si elle doit faire face aux journalistes. Soit qu’elle s’écroule, soit qu’elle se mette en colère, comme avec Sameen Baxter. Et il ne faudrait pas que tout ce changement lui donne envie de fuir, même si elle a l’air d’essayer de s’adapter. « Hmmm, je ne sais pas qui est la première, mais si je me souviens bien, Belle de Jour, ça ne finit pas très bien, surtout pour le mari… je préférerais éviter, moi ! » Réplique-t-il avec humour avant de renverser la tête en arrière pour regarder le plafond, méditatif, essayant de trouver une solution. « Il y a toujours la possibilité d’attaquer en diffamation tout ce joli monde, mais encore faut-il qu’ils n’aient pas de preuves…Ou en dernier recours, de leur vendre l’histoire toi-même. Au moins, ça servirait à quelque chose, et ça permettrait de maitriser un peu la comm’… Je sais pas. Je suppose qu’il faut attendre de voir, oui. » Continue le producteur, pensif. Ce n’est pas une solution idéale mais ça comblerait un problème qui semble être le nerf de la guerre pour la russe : l’argent.  Max finit par redresser la tête pour de nouveau la regarder et ajoute avec douceur. « C’est un gros risque, malgré tout, j’en ai bien conscience…si tu veux arrêter, si tu changeais d’avis, par rapport à nous, en sachant tout ça, je pourrais comprendre, tu sais. » Le regard qu’il tourne vers Ivy est incertain, un peu inquiet, quoique compréhensif. Il ne veut pas entendre qu’elle veut renoncer, mais ils parlent à cœur ouvert : si la blonde ne lui dit rien maintenant, cette conversation ne sert à rien, même si ce n’est pas plaisant.

Chose plus plaisante, le fait de pouvoir fumer une cigarette. « Mmmh…merci. » Il ferme les yeux un instant pour aspirer le tabac. « La première depuis la sortie de l’hôpital…ça fait du bien. » Et c’est utile, par rapport aux reste des questions qu’ils peuvent aborder. « Je vois…j’en faisais partie, avant ? » Est-ce que neuf personnes, c’est beaucoup ? Dans une foule, non. Comme nombre d’amants pour sa copine, certainement. « Et euh…ce sont des gens que je connais ? Histoire que je m’évite un autre épisode à la Magnùs Hadsen. » Celui là, malgré toute la bonne contenance qu’il essaie d’y mettre, Maximilian a beaucoup de mal à l’avaler, même s’il n’en dit pas grand-chose et préfère passer assez vite sur l’épisode, qui était quand même bien gênant, pour se concentrer sur le reste. « Eh, me regardes pas comme ça, si je demande, c’est que je ne sais pas. Et comment tu ne veux que je ne te demande pas, tu m’as quand même dit tout à l’heure que ton ancien maque avait voulu te tuer et que tous tes clients n’étaient pas cools. Comment tu veux que je ne m’inquiète pas ? » Répond-il, un peu désemparé de la réaction de la jeune femme.

Là, Max s’enflamme peut-être un peu trop, ou alors c’est la cigarette qui ne passe pas, mais une quinte de toux, violente et douloureuse, lui coupe la respiration. « C’est rien, c'est rien, juste la cigarette... » Il abandonne son mégot pour écouter la fin de la réponse de Yevgeniya. Et pour la première fois, il a peut-être une bonne nouvelle à lui annoncer, au moins concernant la faculté. « Tu te souviens que je t’avais dit que j’avais vu le doyen de la fac de Swansea ? Lloyd Jenkins, tu sais, le gars qui a eu un accident au nouvel an. Il m’a dit qu’il n’y avait rien à faire pour Swansea, et que les universités du coin checkeraient un peu ton background, mais virtuellement, rien ne t’empêcherait de t’inscrire, ou de faire un cursus à distance avec une fac étrangère, si tu veux continuer. » Encore une fois, les revoilà à parler d’argent. Max doute que Ivy accepte s’il lui propose de payer son cursus directement, mais il a une alternative pour que tout le monde s’en sorte par le haut. « Et puis j’ai toujours deux ou trois groupes qui cherchent des artistes pour leurs albums, si jamais ça t’inspire, ce genre de choses. Même moi, ça pourrait m’intéresser si je me lance dans un album solo. » Projet pas encore très abouti, mais qui lui trotte dans la tête. « Ca se vend bien, dans les 5000 £, par là. »

Tant qu’on reste dans le matériel, Yevgeniya maitrise : peut-être qu’avec ses réponses, il aura réussi à la rassurer un peu. Mais dès qu’on retombe dans quelque chose de plus classique, comme Max l’a dit lui-même, dès qu’on parle d’eux véritablement, elle semble avoir plus de mal. Et ça, à part la patience, il n’y a pas grand-chose à y faire. Et un peu d’humour, aussi, sans doute. « Je suis pas sûr de voir, non. » C’est tout à fait sincère : en fait, Max a toujours aimé l’inconnu. « Mais j’ai toujours été un peu inconscient, moi, je veux bien l’admettre…tu permets ? » La fatigue le gagne peu à peu, accompagnée d’une légère sensation de vertige, et poser la tête sur les genoux d’Ivy pour s’allonger dans le canapé parait soudainement une idée particulièrement agréable à Max. Il ferme les yeux, avant d’essayer d’expliquer : « Ce n’est pas parce que c’est nouveau que c’est forcément dangereux…il suffit juste de laisser faire. Comme le vélo, tu vois ? Ca vient tout seul. Et puis…on peut aussi essayer de rendre ça moins effrayant. T’as le droit de me poser des questions aussi, tu sais, si ça peut t'aider à y voir plus clair... » Conclut-il avec un léger sourire et en espérant éviter le sujet de l’accident.


_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptySam 22 Juin - 21:21

Shall we make believe they're chasing us?
Make a wish for me baby
'Cause I think they might be catching up

Max souligne des points auxquels elle n'avait pas pensé et c'est là qu'elle remarque encore une fois à quel point ils viennent de monde totalement opposés. Là où la jeune femme voudrait nier, il lui fait comprendre qu'il serait peut-être judicieux de tourner la situation à son avantage en dévoilant à tout le monde ses secrets. Prendre les devants, maîtriser la communication… Les mots de Max résonnent dans l'esprit de la russe comme un accusé qui se présente coupable face à un jury. Les Vassilievitch ont pourtant toujours eu l'habitude de plaider non coupable à tous les délits dont ils étaient pourtant à l'origine. « Après devoir plaider coupable dans l'affaire d'agression avec Sameen, vendre l'histoire moi-même, faire le choix de sortir de l'ombre… Tu bouscules vraiment mon mode de vie, Maximilian. » Sourit-elle, un peu joueuse sur les bords. « Je vais y réfléchir… Mais je ne change pas d'avis non plus, pour toi et moi. » continue-t-elle avec assurance. Son sourire reste fixe, mais sincère. Une pointe d'inquiétude reste visible quant à la suite des événements, mais elle ne veut pas renoncer, pas alors qu'elle a l'impression qu'elle peut vivre quelque chose de beau avec le producteur.  

Car même si elle a eu du mal à se faire à l'idée que Max l'acceptait elle et son métier, elle commence à réaliser à quel point il était sérieux. La preuve est d'ailleurs le fait qu'ils parlent ouvertement des clients de la jeune femme. « Oui, tu en faisais partie. À la fréquence à laquelle on se voyait, je ne pouvais que te considérer comme un régulier. » Rétorque-t-elle en s'esclaffant légèrement. « Uhm… Je ne sais pas. Je ne crois pas. Il n'y a plus personne dans l'industrie musicale en tout cas. Je crois que la personne dont tu étais le plus proche, c'était ton protégé. Celui qui nous a présenté… Et lui, je ne l'ai pas vu depuis très longtemps. Il avait de la bonne coke. » Dit-elle, pensive, espérant rassurer un peu son petit-ami sur ses clients tout en réfléchissant à la façon de présenter ses clients sans divulguer leurs identités. « Ce sont principalement des hommes d'affaire de Swansea. » Néanmoins, ce n'est pas parce que le musicien accepte la profession de sa nouvelle petite-amie qu'il ne fait pas quelques faux pas. Yevgeniya devrait mettre de l'eau dans son vin et se rendre compte que la question de Max est légitime, mais elle n'y arrive pas. Pas pour l'instant. Quelques secondes plus tard, toutefois, c'est possible, puisque le brun est pris d'une quinte de toux et qu'elle lui passe tendrement une main dans le dos en appuyant sa tête contre son épaule, s'en voulant terriblement d'être la possible cause de cette toux. « Je sais que si tu me poses la question, c'est parce que tu ne sais pas… C'est juste que… Je sais que c'est bientôt la fin pour moi. Je viens d'avoir vingt-sept ans et… Enfin, voilà. Tu vois là où je veux en venir. » Elle embrasse sa joue, passe une main dans ses cheveux, avant de retourner à sa place, un peu dépitée à la pensée de son avenir incertain, d'autant plus qu'elle doit à présent envisager de raccrocher plus tôt que prévu.  

Heureusement, le sujet déplaisant des clients de la russe n'est pas le seul sujet qu'ils abordent et Max apporte une très bonne nouvelle à la jeune femme qui l'écoute d'une oreille très attentive. Un instant, Yevgeniya reste interdite, bloquée entre la joie et la stupéfaction. Elle se demande comment elle a pu avoir autant de doutes sur l'ancien pilote et sa pensée est traduite par le sourire naïf et bienveillant qui nait sur ses lèvres. « Vraiment ?! C'est… C'est génial. Que ce soit pour l'école ou pour les pochettes d'album. Je t'avoue que je n'y avais jamais pensé, mais je crois que j'aimerais beaucoup travailler en collaboration avec d'autres artistes. Des artistes qui s'y connaissent dans d'autres domaines. » Elle s'occuperait de transcrire ce qu'elle ressent, ce qu'elle comprend d'un art différent tout en suivant les indications des musiciens. Des étoiles dans les yeux, elle se penche à nouveau sur le convalescent et lui vole un baiser. « Merci. » Max s'installe finalement un peu plus confortablement sur le canapé et Yevgeniya vient machinalement passer la main dans la tignasse brune sur ses genoux.  « Non, c'est vrai. Ce n'est pas parce que c'est nouveau que c'est dangereux… Il faut juste que j'accepte de lâcher prise, de perdre le contrôle. » Dit-elle en guise de réflexion à voix haute. « Viens, on va aller dans ma chambre, tu y seras mieux installé. » Elle écrase son mégot dans le cendrier puis aide Max à se relever et le guide prudemment jusqu'à sa propre chambre. Si Max voulait voir ses tableaux, il ne sera pas déçu puisqu'elle a aménagé une bonne partie de la pièce en atelier. En chemin, toutefois, la blonde réfléchit à la proposition qu'il lui a faite et elle pose les questions qui lui trottent dans la tête depuis quelques temps. « Tu en as tellement bavé, sentimentalement parlant… C'est d'ailleurs pour ça que tu as commencé à voir des pro… Pourquoi vouloir changer, maintenant ? Ça ne te fait pas peur ? » Demande-t-elle avec honnêteté tandis qu'ils arrivent dans la chambre de la russe et qu'elle l'aide à s'assoir sur son lit. « Et puis… Qu'est-ce que tu attends de moi, réellement ? Je veux dire, tu sais que ma seule relation amoureuse a été avec Fred, mais ça n'a pas duré longtemps et elle a été basée sur un mensonge, alors il va falloir que tu me dises ce que tu attends de moi. »  

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Take a chance and start anew | Ivy  2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyDim 30 Juin - 19:39

Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

Évidemment que Max a peur. Il se demande si à tout moment ce n’est pas lui qui va effrayer Ivy et qu’elle ne va pas faire machine arrière. Le sourire qu’elle lui adresse finalement le rassure un peu, même s’il semble encore marquer certaines angoisses. « Moi ce qui me perturbe, c’est que tu m’appelles Maximilian…mais je crois que j’aime bien. » S’amuse-t-il, avant de l’embrasser furtivement. Au moins, ils sont d’accord pour rester ensemble. C’est un progrès. Cependant, malgré cette atmosphère légère, ils reviennent vite à des sujets plus graves, ou au moins sérieux. C’est la première fois qu’ils ont une conversation aussi honnête à propos d’eux, et Max a conscience de ce que ça peut couter à Yevgeniya, ce qui motive les efforts qu’il fait pour écouter et encaisser ce qu’elle lui dit à propos de ses clients. Quand bien même il en faisait partie il n’y a pas si longtemps que ça, ce n’est pas plus facile à entendre, surtout quand elle lui rappelle qui les a présentés. Comme client, Max se fichait éperdument de savoir que Ivy avait pu coucher avec Nate, mais maintenant qu’il sort avec elle, effectivement, l’information prend une autre dimension. « Nate. Oui. Mais ça ne m’étonne pas que tu ne l’aies pas vu depuis longtemps, il est en couple maintenant. » Ce qui aide Max à digérer l’idée, ça et le fait que Ivy ne se souvenait même pas du nom du musicien…

De plus, le producteur n’est pas le seul à faire des efforts, puisque malgré le désarroi évident que lui cause la fin pas si éloignée de sa carrière de call-girl, la blonde essaie malgré tout de calmer le jeu. Il ne dit rien, sensible aux quelques gestes d’affection qu’elle lui offre, mais encore trop secoué par la douleur pour répondre. Mais Max hoche doucement la tête, essayant de comprendre. Plus de boulot, plus d’argent, et le retour de petits jobs ingrats. S’il n’a aucune maîtrise sur la vie de la jeune femme comme prostituée, il semble avoir trouvé les mots pour s’adresser à son côté artiste. « C’est vrai, ça te plaît comme projet ? Je suis content, alors. » Dit-il en lui rendant son baiser. Il ne l’a jamais vu aussi enthousiaste, et ça le touche. « Dans ce cas, je te tiendrai au courant quand je reprendrai le boulot. »

Rapidement, cependant, la conversation revient sur eux et leur couple même. Max doit un peu lutter, commençant à fatiguer : malgré sa sortie de l’hôpital, il est loin d’être parfaitement remis, et il est content de pouvoir compter sur l’aide de Yevgeniya pour se relever et monter l’escalier. « Tu t’en sors bien, comme infirmière aussi, tu sais, si jamais tu voulais te reconvertir. » Plaisante-t-il. Cependant, arrivé en haut, il est à bout de souffle, et pas mécontent de pouvoir s’assoir. Il lui faut même du temps pour assimiler la présence de tous les tableaux, en cours ou achevé présents dans la pièce. Malgré tout, il prête une oreille attentive aux questions de la russe. Ce ne sont pas des questions faciles pour le producteur, ce qu’il préfère tourner à la dérision et assumer, gagnant un peu de temps pour réfléchir. « Ouch, moi qui pensais qu’on ne pouvait pas faire plus difficiles que mes questions…tu fais fort, Ivy. » Il prend la liberté de s’installer un plus confortablement en s’allongeant sur le lit, jambes dans le vide. Le fait que l’artiste soit toujours à ses côtés le rassure, et finalement, il se lance. « C’est difficile de te répondre au sujet de pourquoi j’ai changé d’avis…parce que c’est difficile de dire pourquoi et comment on tombe amoureux, ce n’est pas vraiment quelque chose qu’on décide. Je veux dire, toi, tu sais pourquoi ? » Pourquoi est-ce que tu m’aimes ? est toujours une question difficile, et si lui n’a pas la réponse, Max se doute que Ivy ne l’aura pas non plus à propos de lui. « Ce que je peux te dire, c’est que même si je ne m’y attendais pas, ça s’est imposé comme une évidence, quelque chose contre lequel je ne pouvais pas lutter et contre lequel je n’avais pas envie de lutter… »

D’un coup, il ne pouvait plus envisager sa vie sans elle, et peu importait le reste. Il se redresse finalement sur un coude pour continuer à parler, essayant de répondre le plus honnêtement à la question de son amante. « Je te mentirais si je te disais que ça ne m’a pas fait peur. C’est pour ça que je suis parti au Mexique, pour ça aussi que j’avais été odieux, tu te rappelles, je te l’avais expliqué quand on s’était vu à la vente aux enchères… » Mais leur réconciliation avait pris le pas sur tout, à ce moment-là. Un peu hésitant, ne sachant pas trop comment s’expliquer, Max continue avec précaution : « C’est…comment dire. Oui, j’en ai bavé sentimentalement, et je ne voulais plus avoir mal, ni faire du mal à quelqu’un d’autre. 5 mariages foirés, ça marque, comme tu dis… » Et pourtant, pourtant, l’idée d’un sixième ne lui parait plus si folle, et sans même parler de ça, il lui semble qu’ils pourraient durer dans le temps. « Mais j’avais beau avoir peur, je n’ai jamais pu me débarrasser d’une question : et si ça marchait ? Et j’ai réalisé que peu importait le reste, j’ai quand même envie que ça marche, toi et moi, et que le reste, eh ben...je m'en fiche. » Il se penche vers elle pour l’embrasser doucement, plongeant ses yeux dans les siens. « Je crois qu’on a peur tous les deux, tu sais, alors ce n’est pas si grave, tant qu’on est ensemble. » Conclut-il dans un sourire, caressant tendrement sa joue, un sourire un peu rêveur aux lèvres.

Mais il n’a pas le loisir d’être très longtemps distrait, car la seconde question de Yevgeniya est toute aussi difficile, Max n’ayant pas vraiment de réponse. Il est même assez surpris de l’entendre, avant de se rappeler que justement, à part sa relation calamiteuse avec Fred, la blonde n’a aucun modèle auquel se référer. « Eh, babe…tu sais, tu n’as pas besoin de me demander ça. Vraiment, c’est un truc de client, ça... » Il se redresse finalement en position assise avec un grognement de douleur, et continue à expliquer : « T’as pas besoin de me séduire ou de tricher, ou je ne sais quoi. Je t’aime comme tu es, et je ne veux rien de plus. » Décidement, la question est délicate, et Max mesure le poids de chacun de ses mots avant de les prononcer. « Un couple, c’est surtout s’accepter mutuellement, et se faire confiance. Tu vois ce que tu disais tout à l’heure ? Lâcher prise ? Il y a de ça. Et être là l’un pour l’autre. » Est-ce qu’il a tout dit ? Le résumé lui semble correct, quoiqu’un peu sérieux, et il a du mal à rester sur cette note un peu grave. « Bon, évidemment, ça n’interdit pas non plus qu’on s’amuse, ni que tu ressortes tes déshabillés un peu sexy de temps en temps…et je ne serais pas contre un de tes fameux massages, au moment où je te parle, peut-être que j’aurais moins mal après... » Ca pourrait être pas mal, oui, s’ils arrivaient à trouver un équilibre comme ça, entre sérieux et amusement.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1946
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyDim 7 Juil - 16:51

Shall we make believe they're chasing us?
Make a wish for me baby
'Cause I think they might be catching up

Alors que Yevgeniya s'apprête à faire de très gros changements dans sa vie, la jeune femme remarque que ceux-ci sont peut-être synonymes d'un futur plus épanouissant et plus stable. « Bien sûr, que ça me plait, comme projet ! » Annonce-t-elle, encore enjouée par cette proposition faite par Max. Certes, elle essaye de ne pas trop se projeter, sachant pertinemment que rien n'est jamais sûr dans les métiers artistiques, mais le fait de ne pas être seule et d'avoir quelqu'un pour la guider dans ce milieu qu'elle ne connaît pas vraiment l'enchante énormément. « Si je tenais à aller à l'université, c'était uniquement pour avoir un peu plus de légitimité dans le métier. Si tu connais des artistes qui pourraient être intéressés sans ça, moi ça me convient parfaitement. Ce serait… Vraiment fantastique. » La blonde sait ce qu'elle vaut, mais elle sait surtout ce que son art vaut et si Max a suffisamment confiance en elle et en son travail pour la proposer à ses poulains, alors il lui ferait probablement la plus belle preuve d'amour jamais faite jusque là. Ivy aide son amant jusqu'à sa chambre, afin qu'il puisse s'installer un peu plus confortablement et éviter qu'ils soient dérangés par Trystan si ce dernier décidait de rentrer. « C'est vrai. Avec trois frères aussi inconscients que les miens, je n'avais pas vraiment le choix. » Fait-elle remarquer à voix haute. La jeune femme ne se plaint pas, elle aimait beaucoup s'occuper de ses frères quand ceux-ci revenaient amochés d'une bagarre ou d'une chute mal anticipée. En plus, ça lui donnait l'impression d'être utile et ça, ça n'avait pas de prix aux yeux de la russe.

Toutefois, quand Max donne à Yevgeniya l'occasion de lui poser des questions à son tour, elle ne se fait pas prier pour quitter le rôle de l'infirmière et s'exécuter sans la moindre pitié. Peut-être devrait-elle ménager l'ancien pilote vu son état de fatigue et de douleur, mais elle ne le fait pas, préférant crevant tous les abcès possibles. Elle ne veut plus de secrets entre eux. Ainhoa avait raison sur quelques points, notamment sur le fait qu'ils avaient perdu suffisamment de temps comme ça. Néanmoins, la réaction du brun lui fait prendre conscience qu'elle y est en effet allé fort car elle n'a pas non plus la réponse aux questions qu'elle pose. Assise à côté de lui, elle s'allonge sur un coude et le regarde tandis qu'il lui offre une réponse tout à fait acceptable. « Non, c'est vrai. Je ne sais pas non plus. » Elle écoute la suite de ses explications, les quelques rappels de leur histoire tumultueuse, mais qu'elle ne changerait pas car c'est grâce à ça qu'ils en sont là où ils en sont à l'heure actuelle. Ils ont déjà vécu quelques montagnes russes émotionnelles alors avec un peu de chance, ça ne pourra jamais être pire. « Moi aussi, j'ai envie que ça marche. » Confirme-t-elle, même s'il avait pu le comprendre depuis quelques temps déjà. La peur restera là encore un moment, d'ailleurs, elle ne sait même pas si elle s'en ira un jour parce que c'est ça de tomber amoureuse de quelqu'un qui a déjà eu le temps de se construire toute une vie : entre mariages et enfant, Ivy se retrouve dans une position inconnue, mais qui sait ? Ça peut marcher.  Ainsi, pour que ça marche, Ivy lui demande ce qu'elle doit faire et la réponse nuancée de Max lui offre la possibilité de voir ce qu'elle a juste et là où elle se trompe. Elle ne sait pas encore à quoi ressemble une relation saine, mais avec un peu de chance, elle le découvrira avec le DJ. « T'accepter, te faire confiance et être là pour toi. Je crois que c'est dans mes cordes. » Elle le gratifie d'un clin d'oeil amusé et l'embrasse à son tour. « D'ailleurs… Parlant de confiance… Si je revois des choses à ton sujet dans des magazines ou sur internet… Je te promets que je t'en parlerai. Je ne partirai pas comme la dernière fois. » Elle se pince les lèvres, sous-entendant qu'elle ne partira plus à l'étranger pour éviter d'avoir une conversation.

Heureusement, tout comme la jeune femme, Max ne semble pas décidé à vouloir terminer cette discussion sur une note aussi déprimante en rappelant ces souvenirs gênants. « Tu n'as même pas besoin de le préciser. Mais tu devras attendre encore quelques semaines avant de me revoir dans un de mes ensembles Agent Provocateur. Je ne voudrais pas faire défaillir ton coeur une nouvelle fois. » Dit-elle, mutine. « Laisse moi chercher ce qu'il faut dans la salle de bain et je suis tout à toi. » Oh non, Yevgeniya ne risque pas de laisser s'installer une quelconque routine dans leur couple et quand elle revient dans la chambre, elle aide Max à retirer sa chemise tout en douceur. « Ça va, tu n'as pas mal ? » Elle le somme de s'assoir et elle s'installe derrière lui avant de commencer son massage à l'aide des quelques huiles qu'elle est allée chercher un instant plus tôt. « Tu m'avais vraiment manqué. » Murmure-t-elle à son oreille, en se collant un peu plus à lui « Je sais que la peur n'évite pas le danger et tout et tout. Je sais aussi que c'est hypocrite de ma part de te demander ça vu la vie que je mène, mais s'il te plait… Fais attention. Je ne veux plus qu'il t'arrive quoi que ce soit. » Elle passe ses bras autour de lui, colle son front contre l'épaule du Julliard, soupire, puis dépose un baiser dans son cou.  

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


Take a chance and start anew | Ivy  2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Take a chance and start anew | Ivy  H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2497
POINTS : 3924
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Take a chance and start anew | Ivy  Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  EmptyDim 14 Juil - 18:27

Wipe away those tears,
Please don't be upset,
Tell me all your fears,
This I will address

C’est assez marrant de voir Yevgeniya si enthousiaste : Max savait bien sûr qu’elle était artiste, elle le lui avait dit et elle avait l’air vraiment peinée lorsqu’elle a compris qu’elle ne pourrait sans doute pas retourner à la fac. Mais il a sous-estimé l’importance que l’art peut avoir pour la russe, et les interrogations que ça entraine. « Tu sais, s’il n’y avait que les gens diplômés à pouvoir faire de l’art, je n’aurais jamais pu monter Julliard Corp, alors ce n’est certainement pas moi qui vais te juger pour ça. » Il laissera les musiciens qu’il produit décider, mais si Ivy est douée, il semble au producteur que ça pourrait être une bonne idée.

Et il a assez rapidement l’occasion de le vérifier en montant dans la chambre de la jeune femme. Une fois le vertige qu’il a eu en se levant un peu passé et en faisant abstraction de sa fatigue, il réussit à se concentrer sur son environnement et à admirer quelques tableaux. S’il n’y connait pas grand-chose, Max est agréablement surpris par toutes ces créations. L’atmosphère de la pièce est agréable, et il pourrait rester des heures sans rien dire, juste à profiter de la présence de Ivy alors qu’ils se retrouvent pour la première fois hors de l’hôpital. Mais la conversation qu’ils ont est nécessaire : les choses ont déjà été si compliquées que tout remettre à plat est sans doute la meilleure option. Pourtant, peu à peu, alors qu’il s’explique, les réponses de Ivy réussissent à le faire sourire un peu. Il note d’ailleurs que la blonde n’essaie même pas de le contredire lorsqu’il dit qu’elle est amoureuse de lui, mais ne relève pas plus que ça, se disant qu’il faut y aller pas à pas. Le fait qu’elle semble accepter de lui faire confiance est un progrès en soit, assez énorme pour que Max n’en demande pas plus. « Ça vaut pour le reste aussi, pas que pour les tabloïds. Ça marche, toi et moi, quand on se parle. » Cette conversation en est la preuve : sans cris, sans heurts, ils sont parvenus à discuter du fond et de leur relation, pour de bon. « Et je te promets de faire pareil. » Conclut-il en lui rendant son baiser. Il n’est pas certain qu’ils ne traverseront pas encore quelques passes mouvementées, mais au moins, les choses seront claires, cette fois.

Ce qui veut dire que maintenant, ils peuvent profiter l’un de l’autre, même si rapidement, leurs options se retrouvent limitées par l’état de santé de Max lui-même. « Hmf. Tu ne peux même pas imaginer mon état de frustration, babe. » Grogne-t-il d’un ton bougon en se laissant retomber sur le lit. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même cela dit, même si ça ne pourra qu’aller en s’améliorant. Ce n’est qu’une histoire de semaine avant que son cœur, comme le reste, n’aille vraiment mieux, mais Dieu que ces semaines vont lui paraitre longues… « Ça va. J’ai connu mieux, mais ça va… » Les médecins l’ont prévenu que même ressoudées, ses côtes resteraient douloureuses un bout de temps, et ses maux de têtes sont assez répétitifs. Mais le contact des mains d’Ivy sur sa peau l’apaise, comme le baiser qu’elle dépose dans son cou. Il ferme les yeux un instant, profitant de l’instant. Dire qu’il a failli perdre tout ça comme un idiot… « Promis. » Le producteur tourne ensuite la tête pour déposer un baiser sur les lèvres de Ivy avec un léger sourire. « T’inquiète pas pour moi. Ça m’a servi de leçon…par contre, je veux que toi aussi tu fasses attention à toi, ok ? Tu m'avais manqué aussi, et je ne veux pas risquer de te perdre à nouveau. » Déclare-t-il avec sérieux. Justement parce qu’il sait la vie que Ivy mène, Max n’est pas sûr de réussir à arrêter de s’inquiéter un jour, même si au moins, maintenant, les choses sont claires entre eux et qu’ils se sont retrouvés, pour de bon cette fois.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Take a chance and start anew | Ivy  482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Take a chance and start anew | Ivy  Empty
MessageSujet: Re: Take a chance and start anew | Ivy Take a chance and start anew | Ivy  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Take a chance and start anew | Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-