AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

We might never make it out|| Jaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

We might never make it out|| Jaya Empty
MessageSujet: We might never make it out|| Jaya We might never make it out|| Jaya EmptyVen 15 Mar - 20:40

If the sun don't shine on me today
And if the subways flood and bridges break
Will you lay yourself down and dig your grave
Or will you rail against your dying day


La petite n'arrêtait pas de pleurer et Evan ne savait pas trop ce qu'il y avait. Il avait fait vraiment tout fait, tout essayer pour la calmer, mais il n'y avait visiblement rien à faire. Trouvant son front chaud, il eut enfin l'idée de lui prendre la température et il comprit mieux, ça faisait déjà quelques jours qu'elle toussait. Elle avoisinait les quarante degrés et sérieusement, ça le fit flipper. C'est comme ça qu'il se retrouva avec son bébé aux urgences. Evan s'inquiéter trop facilement ? Oui, totalement. Il était un papa poule, flippant pour un rien. Il expliqua les symptômes de la petite puce, il était inquiet comme jamais  et ce n'était que le début de son inquiétude avec la petite puce. Vu qu'elle était petite, ils passèrent assez rapidement. Il gardait la petite tout contre lui, Tess continuait de pleurer, elle était épuisée, inconsolable aussi.
Il attendait sagement dans la salle d'attente, berçant comme il le pouvait la petite fille de quelques mois. Il espérait que ce ne soit pas trop grave, en tout cas, ça l'était suffisamment pour le Robbins. Heureusement, il fut rapidement reçu par une infirmière, qui n'était autre que Jaya. Il se figea quelques secondes, clairement, il ne s'attendait pas à la trouver là.

- Heu, bonjour... Jaya...



Evan savait qu'elle faisait partie de sa famille. Ils étaient cousins, mais ils étaient loin d'être proches tous les deux. Ils ne s'étaient jamais réellement trop parlé non plus. Ils étaient à la fois cousin et affreusement inconnue. D'un coup, le Robbins se senti mal à l'aise en présence de sa cousine. C'était un peu con, mais les querelles familiales avaient eu raison de leur relation complexe entre eux. Il se sentait clairement mal à l'aise. Tess continuait de pleurer, et Evan se sentait réellement dépité.

- Je suis là pour ma fille, Tess, elle n'arrête pas de pleurer, elle a de la fièvre qui ne baisse pas... Je... ne sais pas vraiment quoi faire... Elle avoisine les quarante de fièvre, ce qui m'inquiète fortement...


Bon, il n'était peut être pas le papa du siècle, mais il restait profondément inquiet pour sa petite fille. Clairement, il n'aimait pas la savoir malade, ça lui brisait le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana - Brendan
RAGOTS PARTAGÉS : 693
POINTS : 1312
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
We might never make it out|| Jaya Tumblr_pwp71cfYQN1vg2yxdo4_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

We might never make it out|| Jaya Empty
MessageSujet: Re: We might never make it out|| Jaya We might never make it out|| Jaya EmptySam 23 Mar - 18:14

Now who'd have ever thought that
We'd both be here tonight
This could be the start of something new

Tu aimais assister Savannah en tant qu’infirmière de bloc et tu poursuivais ta formation dans ce sens mais parfois, il y avait besoin d’infirmières aux urgences lorsqu’il y avait trop de monde. Ces jours-là, tu allais donc aider là-bas, retournant aux bases. Aujourd’hui était l’une de ces journées. Une épidémie de grippe sévissait à Tenby et tu courais partout, essayant de suivre le rythme. Comme tu étais réputée pour ta patience légendaire, tes collègues avaient tendance à te laisser les jeunes enfants en priorité mais ils nécessitaient plus de soins et tu avais plus de mal à enchaîner rapidement. D’ailleurs, lorsque que tu survoles la fiche de renseignements concernant ta prochaine patiente, tu constates qu’il s’agit encore d’un bambin. Une petite fille de quelques mois seulement. « Tess… Robbins ? » Dis-tu en poussant la porte de la salle d’examen, relevant à peine la tête de ton formulaire puisque tu es en train de lire le compte-rendu fait par l’infirmière régulant l’accueil des patients. « Heu, bonjour... Jaya... » Cette fois-ci, tu sors ton nez de la paperasse, surprise d’entendre ton prénom ici. Surtout que la voix n’est pas familière.

Tu mets quelques secondes à reconnaître ton cousin, Evan Robbins. Il y avait bien longtemps que tu ne l’avais pas vu. « Euh salut... » Dis-tu aussi surprise que mal à l’aise. Vos mères étaient sœurs mais une querelle les avait séparées il y a bien longtemps et vous, leurs enfants, vous vous connaissiez à peine. Pour preuve, le nom de famille de ta patiente ne t’avait même pas fait tilté… « Je suis là pour ma fille, Tess, elle n'arrête pas de pleurer, elle a de la fièvre qui ne baisse pas... Je... ne sais pas vraiment quoi faire... Elle avoisine les quarante de fièvre, ce qui m'inquiète fortement... » Il berce en effet une petite fille qui pleure doucement. Tu clignes des yeux, hébétée par le fait qu’il ait une fille et que tu n’en saches rien. Heureusement, dans ton métier, on t’a appris à faire preuve de sang froid et tu parviens à rester professionnelle. Tu entreprends même de le rassurer. « Tu as bien fait de l’amener. Autant de fièvre à son âge, ça peut faire peur et il faut être vigilant. Mais bon, on est en pleine épidémie de grippe alors si ça se trouve, ce n’est pas grave. On va regarder ça, tout de suite. » Tu te diriges déjà vers eux quand tu penses soudainement à quelque chose. « A moins que tu préfères quelqu’un d’autre pour l’examiner ? Je peux demander à une collègue de prendre le relais ? » Avant tout, tu ne voulais pas le mettre mal à l’aise surtout quand il s’agissait de quelque chose d’aussi important que les soins concernant sa fille. Vraiment, c’était ton état d’esprit. Alors forcément, tu t’en veux beaucoup quand cette remarque qui sonne presque comme un reproche s’échappe de tes lèvres. « Robbins, j’ai vraiment pas réagi sur le nom, je ne savais pas que tu avais une fille. » Les gens n’envoyaient pas des faire-part à toute la famille dans ces cas-là ? Même aux vieilles tantes pénibles et aux cousins qu’on connaissait même pas beaucoup ?


_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

We might never make it out|| Jaya Empty
MessageSujet: Re: We might never make it out|| Jaya We might never make it out|| Jaya EmptyLun 25 Mar - 15:23

If the sun don't shine on me today
And if the subways flood and bridges break
Will you lay yourself down and dig your grave
Or will you rail against your dying day


C'était peut être une situation des plus gênante, mais Evan était tellement pré-occupé par l'état de sa fille que ça devenait sa priorité. Il se pinça un peu les lèvres quand Jaya le reconnue. Il sait qu'il doit la surprendre, qu'en réalité la plupart des membres de sa famille ne sont pas au courant. Il s'en veut un peu. Mais tout à tellement été si... soudain qu'il n'a même pas penser à faire des faireparts. En même temps, il n'était pas non plus censé devenir papa en une heure... Il regarda la Patel et l'écouta.

-  Mh, j'espère que ce n'est pas grave... Disons que je suis peut être un peu du genre à m'inquiéter pour tout... Mais c'est plus fort que moi...


L'instinct paternel peut être. En même temps, Tess était son petit bonheur tombé du ciel. Il n'avait certes pas eu le temps de s'y préparer à l'idée, mais désormais il faisait son possible pour lui décrocher la lune. La voir malade, ça lui brisait clairement le coeur. Il fut surpris par la demande de sa cousine.

- Heu non, pourquoi une telle demande... C'est pas parce qu'on se connait pas tant que ça, que tu n'es pas quelqu'un de professionnel... Enfin, en tout cas ça me gêne pas...


Parce que cette friction entre leur mère respective avait fait pas mal de dégâts et Evan n'avait pas pu apprendre à connaitre les soeur Patel. Il se mordit la lèvre inférieure à son nouveau commentaire.

- Disons que... c'est une longue histoire... Je sais pas si t'as assez de temps pour l'écouter... Mais pour faire court, sa mère l'a abandonné, elle me l'a emmené quand elle est sortie de la maternité, avec juste ce qu'il fallait pour que je puisse débuter avec Tess... Je ne savais pas que mon ex était enceinte quand elle est partie... Donc, je suis devenu papa en moins de temps qu'il ne fallait pour dire ouf...


Ca justifiait un peu la non information de sa part. Il baissa un peu les yeux et observa sa fille qui continuait de pleurer.

- Mais, je ne regrette pas qu'elle soit rentrée dans ma vie... Et je suis vraiment inquiet...


Il finit par lui tendre la petite pour qu'elle puisse l'examiner, qui se mit à tousser entre deux sanglots. Sérieusement, Evan n'aimait pas le conflit, il n'aimait pas non plus la souffrance. Evan essayait de faire au mieux, mais comme toujours, il ne pouvait jamais tout concilier.

- C'est juste assez compliqué et je t'avoue que j'ai pas vraiment songé à le dire à toute la famille... En fait, je ne me rends compte que maintenant que je n'ai même pas eu la présence d'esprit  de le dire à une autre personne que mes parents... je veux dire, au niveau familial...


Parce qu'en dehors de ses parents, personne d'autre n'avait été au courant dans le cercle familial. Evan se sentait légèrement mal à l'aise pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana - Brendan
RAGOTS PARTAGÉS : 693
POINTS : 1312
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
We might never make it out|| Jaya Tumblr_pwp71cfYQN1vg2yxdo4_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

We might never make it out|| Jaya Empty
MessageSujet: Re: We might never make it out|| Jaya We might never make it out|| Jaya EmptySam 6 Avr - 22:40

Now who'd have ever thought that
We'd both be here tonight
This could be the start of something new

« Mh, j'espère que ce n'est pas grave... Disons que je suis peut être un peu du genre à m'inquiéter pour tout... Mais c'est plus fort que moi... » Evan est en train de t’attendrir avec ses airs de papa poule gêné. Tu as le sourire naturel et celui que tu lui adresses l’est, en plus de se vouloir rassurant. « Tu sais, mieux vaut s’inquiéter trop que pas assez. C’est bien, tu prends soin d’elle. » Non pas qu’il avait besoin de son approbation mais tous les deux vous marchiez un peu sur des œufs, gênés de se retrouver en présence l’un de l’autre sans s’y être préparés. A moins que ce soit toi qui en fasse trop ? Parce que ton cousin semble surpris et perplexe face à ta proposition de changer d’infirmière. « Oui, c’est vrai qu’on ne se connaît pas tant que ça… » Dis-tu en rougissant lorsqu’il le rappelle à voix haute. « Mais je préférais te demander, certaines personnes se sentent mal à l’aise à l’idée d’être traitées par un membre de leur famille… » Dis-tu ensuite pour répondre à sa question. Mais puisqu’il n’y voit pas d’inconvénient à ce que tu précèdes à l’examen, tu attrapes la petite Tess dans tes bras lorsqu’il te la tend.

Mais la petite tousse et pleure et tu es obligée de la bercer quelques instants pour qu’elle se calme avant de la poser sur la table pour la déshabiller. Tes instincts d’infirmières reprennent le dessus et tu notes soigneusement que la toux est profonde et qu’elle semblait faire souffrir Tess. Pourtant malgré ta concentration, tu ne laisses pas ton cousin de côté. « Je peux t’écouter pendant que je l’examine, ne t’en fais pas. » Lui dis-tu lorsqu’il te dit que l’histoire de l’entrée du nourrisson dans sa vie était longue et que tu n’avais peut-être pas le temps de l’écouter. Tu devais avouer que tu étais curieuse de savoir. Encore plus maintenant. Hélas, une fois qu’il a terminé son récit, tu te sens un peu bête. « Oh… ça a dû être un sacré choc… Je suis désolée, j’ai un peu l’impression de t’avoir posé une question indiscrète maintenant. » Ce n’était pas exactement une situation facile et tu s’en voulais de l’avoir amenée sur le tapis. Mais Evan ajoute qu’il ne regrette pas que Tess soit entrée dans sa vie et tu sens au ton de sa voix qu’il ne dit pas ça pour jouer les braves qu’on devait plaindre parce qu’ils se sacrifiaient. Tu le regardes brièvement, touchée par son histoire. « Je pense qu’elle ne le regrette pas non plus… Elle a de la chance de t’avoir trouvé. D’une situation compliquée, est né quelque chose de beau. Ça se voit que tu t’inquiètes pour elle et que tu l’aimes… Finalement, tu étais peut-être prêt pour être père sans le savoir.  » Dis-tu laissant parler ton instinct face à ce que tu observais chez ton cousin.

Doucement, tu fais glisser ton stéthoscope sur la petite poitrine de Tess, écoutant son cœur et sa respiration. Cela provoque un moment de silence, qui pousse à nouveau Evan à le combler en s’excusant. Il t’explique en bafouillant qu’il a prévenu personne de la famille. Tu te mets à bafouiller à ton tour. « Non mais vu les circonstances… Je comprends, t’en fais pas… Je suis désolée, je ne voulais pas… » Faire une remarque désobligeante ? Sonner légèrement accusatrice ? L’obliger à se justifier ? Tu n’arrives pas à le formuler alors dans le doute, tu fais ce que tu sais faire le mieux : l’infirmière. « Depuis combien de temps Tess a de la fièvre ? Est-ce qu’elle garde ce qu’elle mange ? Tu sais ce qu'elle a en vaccin ? »

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


We might never make it out|| Jaya Empty
MessageSujet: Re: We might never make it out|| Jaya We might never make it out|| Jaya Empty

Revenir en haut Aller en bas

We might never make it out|| Jaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-