AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Between the lines of fear and blame || Lizzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1262
POINTS : 2049
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 3 Mar - 23:50


Where did I go wrong ?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life

S’il pouvait, Richard éviterait cette conversation. Mais depuis quelques temps, il a bien compris que dans la vie, on ne fait pas ce qu’on veut, mais seulement ce qu’on doit au mieux, et ce qu’on peut, au pire. Il ne regrette pas ses choix, il les a fait en connaissance de cause. Il sait pourquoi il les a fait, son couple en vaut la peine, Deborah en vaut la peine, et il peut le répéter à l’infini sans s’arrêter. Mais en faisant ce choix, il a perdu beaucoup. Son boulot de profs. Des amis. Et ce n’est pas parce qu’il a choisi que ça ne fait pas mal, ce n’est pas parce qu’il a choisi que le jugement des autres ne le touche pas. Parmi ces amis, il y a Lizzie Mathesson-Blake. La dernière fois que Richard a vu la jeune femme, ça devait être à son mariage avec Rhys. Ils ne se sont pas revus depuis. Il n’a jamais osé, eu l’occasion de lui dire, pour lui et Deborah. Maintenant, il n’a plus de nouvelles, et il ne sait pas si c’est parce qu’elle désapprouve cette relation ou parce qu’elle a appris qu’il était en couple sur instagram comme le reste du monde alors qu’ils sont amis depuis longtemps. Richard a trouvé ça triste, que cette amitié finisse comme ça, mais bon, après tout, parfois, c’est la vie, il n’y a rien à faire. Donc, il ne pensait pas du tout qu’ils se recroiseraient. Pourtant, apparemment, les choses pourraient en aller autrement. Ritchie garde encore quelques contacts parmi les profs, il y en a encore un ou deux qui lui parlent. Plus beaucoup, mais assez pour lui dire qu’à la rentrée, quelqu’un le remplacera, et que cette remplaçante, c’est Lizzie Mathesson-Blake. Alors il a envoyé un message, ils ont pris rendez-vous, d’un ton très poli et très neutre qui n’engageait à rien. C’est facile, sous le couvert des cours, du lycée, de l’organisation, de masquer tout ce qui ne va pas. Facile, mais c’est déjà un premier pas.

Ils ont pris rendez-vous, et maintenant, Richard attend la jeune femme dans un café du centre ville de Tenby. Il y a eu quelques murmures quand il est entré, mais pas plus que ça. Le serveur a été aimable et les gens ont repris leur conversation instantanément. Il faut dire qu’avec le barouf qu’ont pu faire les Vassilievitch, le village a vite oublié le reste. Tant mieux, qu’on lui fiche la paix, ça lui donne du temps pour réfléchir à ce qu’il va dire à Lizzie. Enfin, pas tant que ça, la voilà déjà qui entre. Il se lève, la gêne est palpable, comme avec tous ses amis ou presque ces derniers temps. « Salut. » Il lui adresse un sourire. Elle a l’air d’aller bien. « Je suis content de te voir. » Malgré tout, Richard est sincère. Ca l’attriste que leur relation se soit distendue. « Comment va la petite famille ? Et toi ? » Des paroles de politesse, affreusement neutres, toujours comme si tout allait bien. « Je me suis dit que ça serait bien qu’on se voit, quand même, pour parler un peu des cours. J’ai été surpris quand quand j’ai appris que tu reprenais des enseignements, mais c’est bien, c’est une bonne chose, je suis content pour toi. » Le malaise en est juste d’autant plus palpable, mais le pire, c’est que c’est vrai. Le pire, c’est sans doute que c’est lui, Richard, qui a poussé Lizzie à reprendre l’enseignement. Il se rassoit, et puis se dit que tant qu’à faire, il ne pourra pas couper au sujet qui fâche très longtemps, alors autant l’aborder de front. « Hem…euh. Je sais que tu as du apprendre, pour moi et Deborah, par ce qui se disait dans le village, ou instagram, ou je ne sais pas. » Il est clairement gêné, fixe le bois de la table. Le serveur n’est pas pressé de prendre les commandes, manifestement. « J’aurais voulu te le dire moi-même. J’aurais du le faire, même. Mais j’ai juste…je ne pouvais pas le faire au mariage, et après je n’ai jamais l’occasion. » L’écrivain relève finalement la tête pour regarder son amie. « Donc…je ne peux rien faire pour le fait que tu approuves ou non cette relation. Mais je voulais au moins m’excuser de ça. »

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Mathesson-Blake
Lizzie Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : chrysalis (avat) - penny (gif)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie CRiM9NA
RAGOTS PARTAGÉS : 3013
POINTS : 4822
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_inline_mxdy1fXPSb1rys58m
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : mariée à rhys
PROFESSION : prof au lycée de tenby
REPUTATION : elle est la preuve que tout peut s'arranger, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 17 Mar - 11:51

All the things yet to come are the things that have passed
Like the holding of hands, like the breaking of glass
Like the bonfire that burns
That all words in the fight fell to


De toutes les conversations que Lizzie s'apprête à avoir dans les jours qui viennent, celle-ci est celle qu'elle appréhende le plus. Quoi que… Il est vrai que son rendez-vous annuel avec son médecin pour s'assurer qu'elle ne fait pas de rejet de greffe l'angoisse quand même. Toutefois, cette confrontation avec Richard est aussi inévitable que ce rendez-vous médical et elle sait ce qu'elle doit faire, ce qu'elle doit dire. Pour l'heure, elle doit arriver à l'heure, alors elle range toutes ses fiches qu'elle était en train de relire pour se remettre au point sur le programme de littérature et elle prend la route du café où ils doivent se retrouver. Richard est déjà là et le premier réflexe de Lizzie quand elle le voit est de sourire. Au fond, même avec tout ce qu'il s'est passé, l'ancien prof reste un écrivain qu'elle admire énormément et qui l'a beaucoup aidée quand elle en avait terriblement besoin. « Salut. » Lizzie s'installe en face de l'auteur, mais bien vite son sourire se fait timide. « Ça va bien, merci. Tout va bien. » En effet, la jeune femme ne pourrait pas être davantage comblée par sa vie de famille, surtout depuis leur dernière Saint-Valentin lors de laquelle Rhys a officiellement pu adopter les jumeaux. Un serveur s'approche de leur table et la blonde demande machinalement un chaï latté, comme à chaque fois qu'elle se rend ici. Ce que le serveur ne sait pas, c'est que Lizzie le remercie intérieurement encore et encore car il lui offre la possibilité de penser quelques secondes supplémentaires à la réponse adéquate. Réponse qu'elle ne trouve finalement pas. « Uhm… Merci… » La jeune femme sent le malaise grandir en elle, puisque, sans surprise, elle a l'impression d'avoir volé le travail de son écrivain favoris. « Je… On en a discuté avec Rhys et… Les jumeaux grandissent, je ne pouvais plus me permettre de donner quelques heures de tutorat ça et là. Et… Je me sentais enfin prête à reprendre des classes… » Qu'elle avoue, gênée avant de se mordre l'intérieur de la joue. Certes, les lycéens n'ont jamais été son premier choix, mais les places en écoles primaires sont très rares, surtout dans les environs et il aurait fallu qu'elle attende le prochain départ en retraite pour pouvoir tenter sa chance. Au moins, avec ce poste au lycée de Tenby, elle reste proche de ses racines, de ses enfants, tout en faisant ce qu'elle aime, même si certains élèves ne sont pas très réceptifs.

« Uhm… Oui… J'ai appris la nouvelle. Je l'ai apprise via Instagram… » Cette relation a laissé le blonde dubitative de longues semaines et encore maintenant, elle ne sait pas vraiment quoi penser. Elle aime beaucoup Richard, elle a toujours eu envie de le soutenir, mais le fait qu'elle partage le même métier que lui, elle essaye de se mettre à sa place et n'y arrive pas. « Je peux comprendre que ce n'était pas facile de m'en parler, mais enfin, Richard… On s'est vu souvent avant le mariage, quand tu m'aidais à écrire mes voeux et d'après ce que j'ai compris, vous étiez déjà ensemble… » Il l'aidait à écrire sur l'amour alors qu'il avait lui-même retrouvé ce sentiment magique depuis peu. « Tu es pardonné, Richard… Et en un sens, je voudrais te remercier… Je sais que c'est égoïste et j'en suis désolée, mais je te remercie de ne pas l'avoir amenée à mon mariage. Je suis sûre que c'est quelqu'un de bien et que je n'ai pas à vous juger… Mais… Ça a déjà été suffisamment difficile de gérer le copain rockstar de Gwen. » Pendant de longues semaines, Lizzie avait eu peur que son mariage - le jour qui devait être le plus beau de sa vie - soit gâché par des éléments extérieurs. Il avait bien failli l'être quand le petit-ami de Gwen s'était entretenu avec Rhys, mais par chance, le désastre avait été évité. Assurément, si Richard était venu accompagné de son amoureuse, le mariage Mathesson-Blake aurait été relégué à l'arrière plan.
On apporte enfin son chaï latté à Lizzie et la maman attend que sa tasse fumante refroidisse légèrement avant d'en prendre sa première gorgée. En attendant, elle reste perdue dans ses pensées… Des pensées qu'elle ne peut plus garder pour elle. « Pour ce que vaut, je suis contente que tu aies retrouvé l'amour, Richard. Tu le mérites… Mais… Est-ce que je peux être honnête avec toi ? C'est… C'est vraiment sérieux avec elle ? » Ose-t-elle à peine demander. « Ça a mis une sacrée pagaïe au lycée, tout ça, tu sais… Je crois que la seule raison pour laquelle j'ai été embauchée pour te remplacer, c'est parce que je suis mariée et parce que j'ai deux enfants… » Elle hausse les épaules, dégoûtée de ce constat. « Mais ça n'empêche pas les parents d'élèves de mal penser. J'ai déjà eu quelques visites de parents d'élèves… Ils viennent me dire que je suis trop jeune, trop tatouée, que je n'ai pas le profil adéquat… En bref qu'ils préféreraient quelqu'un d'autre. » Elle hausse les épaules, triste, goûte enfin au réconfort de sa boisson.  « Je n'ai pas encore eu le temps de faire mes preuves qu'ils veulent déjà que je parte… »


_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

Between the lines of fear and blame || Lizzie 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1262
POINTS : 2049
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptySam 23 Mar - 23:12

Where did I go wrong ?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life

De toutes les conversations qu’il aurait préféré ne pas avoir, celle-ci se taille définitivement une bonne place dans le classement. Vraiment, Richard ne peut qu’être triste de recroiser Lizzie dans ces circonstances, même s’il a décidé d’assumer sa relation et qu’il s’y tiendra. En d’autres temps, il aurait pu se réjouir qu’elle ait repris des cours, il a toujours cru en elle, et il savait qu’elle y arriverait, qu’elle pouvait le faire. Lizzie a l’air aussi mal à l’aise que lui, d’ailleurs, mais Ritchie finit par comprendre, assez rapidement, qu’il n’y a pas que sa relation atypique qui semble poser problème à son amie. « Eh, relax, il ne faut pas te justifier auprès de moi, ce n’est pas comme si tu volais ma place ou quoi que ce soit du même genre. J’ai démissionné de mon plein gré, ce n’est pas comme si on m’avait arbitrairement viré non plus. » Il est un peu tendu, lui aussi, un peu gêné, mais Richard, malgré, n’abandonne pas l’idée d’assurer à Lizzie que pour ça, il ne lui en veut pas. Même si le Lyon n’avait pas vraiment l’idée ou l’envie de lâcher ce métier qu’il aime tant et qui faisait partie intégrante de sa vie, de ce qu’il est même, jusqu’à il y a peu. « Si j’avais pu choisir un remplaçant, je pense que j’aurais donné ton nom. » Ajoute-t-il gentiment. C’est sincère. « Comment ça se passe avec eux, d’ailleurs ? Ils n’essaient pas trop de te mener la vie dure ? » Il parle de ses élèves, évidemment. Richard les regrette un peu, eux, contrairement à ses collègues et aux parents qui n’ont pas été tendre avec lui.

Le reste de la conversation n’est pas plus facile. Il a commandé un grand café, mais irlandais, ça n’aurait pas été plus mal pour affronter le reste de ce que Lizzie lui dit. « Peut-être. Mais je me suis dit que ce n’était pas bien, pas honnête, de se servir de ça pour aborder le sujet. » Réplique-t-il sans méchanceté quand Lizzie remarque qu’ils se sont vu assez souvent avant son mariage, lorsqu'il l'aidait à écrire ses voeux. « En fait, c’est un peu la même chose. Je te voyais tellement heureuse que je me suis dit qu’en parler aurait gâché les choses, alors je me suis dit que je pourrais toujours le faire après. Sauf que je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de le faire, après. » Richard soupire, un peu blasé : « Je ne suis pas sûr qu’il y ait eu une bonne solution, en fait, de toute façon, vu les circonstances… » Reconnait-il avec honnêteté. C’était tellement particulier qu’il ne pouvait pas tout gérer. Malgré tout, le fait qu’elle lui pardonne, même si elle parait toujours sceptique, ça compte. Richard a perdu beaucoup dans cette histoire. S’il pouvait au moins conserver l’amitié de Lizzie, il ne dirait pas non. « C’était un très beau mariage, tu sais. Je suis sûr que tout le monde n’a retenu que ça. » Sauf les vieilles commères, mais elles ne sont douées que pour ce genre de bêtises.

Malgré tout, les questions continuent. Evidemment, il ne pensait pas pouvoir y échapper. Mais ça fait tout de même mal. « Oui. Oui, c’est sérieux, Lizzie. Je sais que ça peut paraitre...difficile à croire... ou à comprendre, mais ça l’est. Si ça ne l’était pas, je me serais pas emmerdé à faire tout ça et à subir les commentaires de tout le monde. » Voire à être carrément mis au ban du village pendant un temps. Pourtant Ritchie comprend que sa démission a eu des échos assez inattendus, puisque manifestement, même concernant sa remplaçante, les parents d’élèves ne se soient pas calmés. Il écoute patiemment Lizzie, buvant son café à petites gorgées, avant de répondre, posément : « Je ne pense pas que tu aies été recrutée pour ça, honnêtement. Tu as eu affaire à qui ? La directrice, Judith Sullivan ? Je peux t’assurer d’une chose, c’est que ce n’est vraiment pas son genre de recruter quelqu’un juste pour l’apparence. » Judith qui avait essayé de trouver une autre solution que sa démission. « Franchement, tu peux lui faire confiance pour ça. Et moi je suis sûr que tu t’en sors parfaitement. Quant aux parents d’élèves…je pouvais comprendre qu’ils aient un problème avec moi, mais s’ils continuent à délirer maintenant que tu me remplaces, le problème, c’est peut-être eux, finalement. » Il sourit, un peu gêné, parce qu’il s’emballe, mais Richard le pense malgré tout. C’est pour ça qu’il est autant désolé de voir la gêne qui s’est installée entre Lizzie et lui, parce que malgré tout, il a toujours autant d’affection pour elle.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Mathesson-Blake
Lizzie Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : chrysalis (avat) - penny (gif)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie CRiM9NA
RAGOTS PARTAGÉS : 3013
POINTS : 4822
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_inline_mxdy1fXPSb1rys58m
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : mariée à rhys
PROFESSION : prof au lycée de tenby
REPUTATION : elle est la preuve que tout peut s'arranger, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 7 Avr - 1:06

All the things yet to come are the things that have passed
Like the holding of hands, like the breaking of glass
Like the bonfire that burns
That all words in the fight fell to


Si Lizzie appréhendait cette conversation avec Richard, l'écrivain lui facilite la tâche en restant fidèle à lui-même : il se comporte avec gentillesse, prévenance et bienveillance - ce qui aggrave la culpabilité de la blonde. Car si, elle a l'impression de lui avoir volé sa place, peu importe ce qu'il peut arguer à ce sujet. « Oh… Merci… Ça me touche beaucoup. Merci beaucoup. » Avec d'autres personnes, Lizzie aurait pu se dire qu'il s'agissait de paroles en l'air, mais pas avec Richard. Il est sérieux quand il dit qu'il l'aurait recommandée s'il avait pu, et ça, ça compte énormément pour la jeune maman qui a mis très longtemps à retrouver confiance en elle pour oser prendre à nouveau place devant face à une classe.  « Uhm… Disons, que la tranche d'âge des lycéens n'a jamais été ma favorite, mais je crois que ça va pas trop mal. Pour eux comme pour moi. » Avoue-t-elle en toute honnêteté. Si elle a pris le poste, c'est principalement parce qu'elle voulait enseigner et parce qu'elle avait besoin d'argent. L'idéal aurait été de s'occuper d'un public plus jeune, mais elle se contente de ces quelques classes d'adolescents plein de surprises et de créativité quand il s'agit de sécher les cours.

Toutefois, même si la discussion semble très bien se passer, les choses se compliquent quand ils abordent la vie amoureuse de l'ancien professeur. Lizzie n'a pas envie de juger l'écrivain, mais elle ne peut s'empêcher de se mettre à la place du père de la jeune fille avec laquelle il sort. D'après ce qu'elle a entendu en ville, elle sait que le policier vit mal la situation, mais en même temps, comment prendre le fait que sa fille sorte avec un homme de presque son âge ? Pour en avoir parlé avec son propre mari, elle sait qu'une telle situation rendrait Rhys fou. Elle ? Elle n'arrive même pas à l'imaginer, alors ça ne présage rien de bon. Au final, elle ne sait même pas ce qu'elle préférerait : que ça dure ? Que ça ne soit qu'une passade ? Elle veut simplement que son ami soit heureux, même si elle n'avait pas pensé que ce soit une jeune fille de huit ans de moins qu'elle qui puisse parvenir à réaliser cette tâche. « Je suis désolée… Je ne voulais pas te blesser. » Dit-elle en pensant entendre une pointe d'agacement dans la voix du jeune homme. Que penser ? L'amour a ses raisons que la raison ignore ? Lizzie n'aime pas ces phrases qui puent le cliché à des kilomètres à la ronde, pourtant elle a l'impression qu'elle s'applique plutôt bien à la situation de Ritchie. « C'est juste que oui… C'est un peu difficile à comprendre. » Dit-elle, la tête baissée. Il faut croire qu'elle est trop habituée à ce que la société considère comme être la norme, la famille nucléaire, les couples qui se ressemblent… Pourtant, Lizzie a toujours cru avoir l'esprit ouvert, car malgré la façon très conventionnelle dont elle a été élevée par ses parents, elle s'était dit de ne pas juger, de ne pas être irrespectueuse, de ne pas participer aux rumeurs… Ce constat lui fait presque honte. Pourquoi n'arrive-t-elle pas à être compréhensive et bienveillante alors qu'il s'agit d'un bon ami à elle ? « Et tu as raison, les parents d'élèves sont beaucoup trop exigeants. » Elle s'en rend compte à présent qu'elle subit les questions indiscrètes de ces derniers et leurs remarques sur son physique, notamment sur sa peau un peu trop colorée à leur goût. « J'espère que je ne serai pas comme ça avec les jumeaux. Il faudra me prévenir si je me transforme comme ces gens, d'accord ? » Bien qu'au fond d'elle, elle sait parfaitement qu'elle se transforme en lionne dès qu'on parle de ses petits. Lizzie tente de masquer sa gêne en reprenant quelques gorgées de sa boisson chaude. « Comment est-ce que tu vis toute cette situation, Ritchie ? Tu écris toujours ? Tu cherches à enseigner ailleurs ou tu prends une pause pour le moment ? »

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

Between the lines of fear and blame || Lizzie 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1262
POINTS : 2049
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyVen 12 Avr - 23:14

Where did I go wrong ?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life

Richard ne regrette pas les parents d’élèves, mais les gamins, oui, il les regrette sincèrement, parfois : mais dans l’ensemble, il ne pouvait pas rêver d’une meilleure remplaçante. Lizzie, elle, semble un peu plus sceptique quant au public à qui elle doit enseigner. « Jo’ et Pearl ne te posent pas trop de problèmes ? Ils sont gentils, une fois qu’ils sont canalisés, je suppose qu’ils testent un peu tous les nouveaux profs. » Il lui adresse un sourire encourageant, persuadé qu’elle s’en sortira très bien. « Ça va aller, c’est juste un coup de patte à prendre. Et puis comme ça, quand un poste d’instit’ se libérera, ils penseront à toi, et tu seras dans la boucle, ce sera plus facile. » Il parle de ça avec assurance, sûr que ça se passera bien pour Lizzie. « Je sais qu’ils peuvent ne pas être faciles au début, mais t’as l’air de déjà les avoir bien en main, alors pas vraiment de raison de s’inquiéter. »


Rapidement, cependant, la conversation revient sur son couple. Si Richard a bien compris que son ex-collègue était aussi réservée sur cette question, il ne s’attendait pas franchement à des excuses, alors il bougonne : « Non, ne t’en fais pas, ce n’est pas grave. » Réplique-t-il, tâchant de faire comme si de rien n’était et que ça n’avait aucune importance. « C’est juste qu’au bout de la vingt-cinquième fois... » Il hausse les épaules. « Je ne compte convaincre personne et je n’attends pas spécialement qu’on me convainque de quoi que ce soit. Après, comme je te l’ai dit, qu’on désapprouve, je veux bien l’entendre, mais à vrai dire…je suis fatigué. » Richard boit une gorgée de café, fronçant les sourcils. A bien le regarder, il a vraiment l’air fatigué, et ce n’est pas que à cause de sa tournée de promo ou par ce qu’il écrit beaucoup. « Disons que…ce que je me suis pris dans la figure, ce n’était pas que de la désapprobation. Il y avait des trucs franchement dégueulasses. Et faux. Alors effectivement, je suis devenu un peu chatouilleux sur les bords. » Comme la conversation reste relativement cordiale, et que Lizzie a fait de gros efforts, ce dont il lui est relativement reconnaissant, il s’empresse d’ajouter : « Mais vraiment, ce n’est pas contre toi en particulier. Si tout le monde se comportait comme tu le fais, j’aurais plus facilement entendu la critique… »

Là, les habitants de Tenby sont tous devenus dingues, avec cette histoire, on dirait. Même Thomas Weston – qui de l’avis de Richard, maintenant qu’il a démissionné du lycée, est le seul qui a vraiment le droit de lui adresser des reproches, quand bien même il ne l’apprécie pas – a été plus calme que certains d’entre eux. Même Lizzie en fait les frais, ce qui indigne proprement Richard, parce elle, elle n’a rien à se reprocher, qu’est-ce qu’ils peuvent bien trouver à dire. « Promis, je te le dirais. Mais bon, tu n’es pas à deux doigts d’être le genre de personnes qui brulaient des sorcières au Moyen-Âge, je pense que ça ira pour toi. » La preuve, la dernière question de Lizzie montre qu’elle s’intéresse sincèrement à son avenir, et qu’elle dépasse tout jugement. « J’écris encore, oui…J’étais un écrivain, je suis toujours écrivain, on m’enterrera comme étant écrivain. J’ai beaucoup aimé enseigner, mais ce n’était qu’un boulot parce que je ne pouvais pas vivre avec mes histoires, au départ. En fait, j’aurais pu abandonner depuis longtemps. » Ritchie essaie de le prendre avec le sourire, même si en réalité, ce n’est pas facile de tourner la page. « J’aimais ça, attention, mais…c’est fini. » Il adresse un sourire timide et un peu mélancolique à la blonde. « Personne ne voudra de moi, et puis ensuite, même si c’était le cas…je ne suis pas sûr de vouloir encore le faire. » Conscient de l’effet de tristesse qu’il renvoie, il ajoute avec un sourire plus franc, finissant son café. « C’est le moment de tourner la page. Tout le monde avance, tu vois ce que je veux dire ? »

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Mathesson-Blake
Lizzie Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : chrysalis (avat) - penny (gif)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie CRiM9NA
RAGOTS PARTAGÉS : 3013
POINTS : 4822
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_inline_mxdy1fXPSb1rys58m
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : mariée à rhys
PROFESSION : prof au lycée de tenby
REPUTATION : elle est la preuve que tout peut s'arranger, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 14 Avr - 15:07

All the things yet to come are the things that have passed
Like the holding of hands, like the breaking of glass
Like the bonfire that burns
That all words in the fight fell to


« Pour tester, oui, ils testent. » Sourit-elle en se remémorant son premier jour dans cette nouvelle classe. À vrai dire, Lizzie ne s'attendait pas à autre chose. Elle a elle-même été lycéenne, une époque pas si lointaine et même si elle était une bonne élève, elle se souvient que le reste de sa classe pouvait être turbulente. Rhys faisait d'ailleurs souvent parti de ces troublemakers, mais déjà à l'époque, elle fondait comme neige au soleil devant lui. « Oui, tu as raison. Et mine de rien, je me connais, je vais finir par m'attacher à ces lycéens et peut-être que je ne voudrais plus retourner vers un public plus jeune. » Plaisante-t-elle, même si elle sait qu'il lui faudra prendre sur elle de nombreuses fois pour contenir ses élèves. Depuis quelques années, la vie de Lizzie ne suit plus le plan qu'elle avait prévu initialement, alors qui sait, peut-être qu'elle ne sera jamais institutrice et qu'elle s'en contentera très bien.

La vie de Richard doit être similaire à celle de Lizzie : il a dû la reconstruire après une tragédie, à savoir la perte de sa femme. Est-ce qu'il s'était douté que ce serait avec une fille plus jeune qu'il irait mieux ? Probablement pas. Mais c'est aussi pour cela que Lizzie essaye de ne pas être trop réprobatrice face à ce changement de vie. On ne peut jamais rien prévoir, on doit simplement assumer ce qui nous tombe dessus. « Je comprends… » En effet, elle peut comprendre qu'il en a assez des racontars à son sujet, et surtout des mensonges. Malheureusement, même si la blonde comprend qu'il puisse en avoir assez, elle s'est longtemps mise à la place des parents l'élèves en imaginant sa fille devenir une jeune adulte et sortir avec un homme de deux fois son âge - pensée qui lui a fait peur, même si maintenant qu'elle parle avec l'écrivain, elle essaye de relativiser, se dit qu'il n'y a rien de dramatique à la situation, que Richard ne fait pas partie de ses hommes qui abusent de leur autorité sur les plus jeunes, qu'il n'a rien d'un pervers narcissique. Richard Lyon est quelqu'un de bien… Et ça la peine d'en avoir douté.

« Génial ! Si jamais tu m'avais dit que tu arrêtais l'écriture, je crois que j'aurais fait une syncope. » S'esclaffe-t-elle. L'auteur n'a pas dû oublier que si Lizzie l'a approché dans un premier temps lorsqu'il s'est installé à Tenby, c'était pour lui dire à quel point elle aimait ce qu'il écrivait. Son amour pour ses romans reste inchangé et elle attend d'ailleurs le prochain avec impatience, mais loin d'elle l'idée de lui mettre la pression, alors elle reste muette à ce sujet, préférant hocher la tête avec compréhension quand il explique qu'il ne retournera pas enseigner, peu importe à quel point il aime ça. Elle trouve ça dommage, surtout parce qu'elle sait à quel point il est un professeur exceptionnel, mais elle ne peut pas se permettre de lui faire la moindre réflexion à ce sujet. Parfois, l'amour d'un métier ne suffit plus, surtout quand des parents aigris et suspicieux, prêts à ruiner une réputation viennent s'en mêler. « Oui… Avancer, c'est important. » Ils savent tous les deux ce que ça représente, les deux ayant cru toucher le fond à un moment de leur vie : quand Richard perdait sa femme, quand Lizzie perdait son bébé. Elle se demande encore parfois comment elle a fait pour s'en sortir, pour en être là où elle en est aujourd'hui, et elle réalise que c'est justement parce qu'elle a avancé, qu'il lui a fallu du temps, mais qu'elle a avancé. « Tu sais, Ritchie, si je peux t'aider pour quoi que ce soit, n'hésite surtout pas. Tu m'as toujours aidée depuis qu'on se connait et je serais ravie de pouvoir te rendre la pareille. Si j'en suis là où j'en suis aujourd'hui c'est aussi en partie grâce à toi, donc vraiment, n'hésite pas. » Dit-elle, un peu gênée de cette confidence et en sentant ses joues rougir.

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

Between the lines of fear and blame || Lizzie 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1262
POINTS : 2049
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 14 Avr - 19:04


Where did I go wrong ?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life

« Ce n’est pas très étonnant de leur part, c’est l’âge qui veut ça…au moins tu seras prête quand Charles et Anne arriveront à cet âge là. » Sourit Richard. Le terrain est un peu glissant, parce qu’après tout, bon…sa petite amie est à peine plus âgée que les élèves à propos desquels il est en train de donner des conseils à Lizzie. D’ailleurs, si la blonde avait eu Deborah en classe, c’est peut-être le genre de conseil qu’il aurait pu lui donner à propos de l’escrimeuse, alors même à lui, ça lui fait un peu bizarre. Pourtant, c’est sincère, tout comme la certitude qu’elle réussira à s’adapter. « On s’y attache vite, en fait…c’est pour ça que je suis toujours resté dans les collèges et les lycées. Bon, ça et le fait, que concrètement, mis à part que j’ai un diplôme, je ne suis pas très différent de l’ado qui écrivait dans sa chambre et qui faisait du théâtre. » C’est vrai que si Richard a vieilli depuis le lycée et l’université, il n’a pas beaucoup bougé sur le plan du caractère depuis le temps où il étudiait la littérature à Swansea. Il est devenu plus riche et plus connu, c’est certain, mais sinon, quelle différence ? Peut-être un peu plus sage et un brin plus philosophe.

Et encore, vu la vie un peu mouvementée qu’il a vécu ces derniers temps, Richard n’en jurerait pas. Sans doute qu’il a été un peu pris de court, même s’il a essayé de faire au mieux entre ce qu’il voulait et ce qui était raisonnable. Si être sage c’est savoir faire des compromis, peut-être qu’il est sage, effectivement. Mais les rumeurs l’affectent et lui font mal. Il ne croit pas être un sale type, vraiment pas. Pas le genre à regarder ses élèves, à se servir de son pouvoir comme professeur. Ni comme écrivain, d’ailleurs, alors qu’il aurait largement pu, avec ses fans, il y en a qui le font. Lui, ça la toujours dégouté. « Merci… » Souffle-t-il, en entendant Lizzie lui dire qu’elle comprend. Il ose à peine la regarder, relève finalement la tête. « Toutes ces histoires…c’est faux, entièrement faux. Tu n’y crois pas, hein ? » Qu’il soit trop vieux pour Deborah, il veut bien l’entendre, bien que Ritchie ait toujours été persuadé que la connerie et la méchanceté ne soit pas lié à la différence d’âge dans un couple, à partir du moment où tout le monde est majeur et consentant. Mais qu’on l’accuse de toutes ces horreurs, c’est insupportable et ça le blesse. Maintenant, le gros de la tempête est passé, il a appris à s’y faire et à oublier les habitants de Tenby. Mais pour ses amis, c’est différent, et l’opinion de Lizzie compte pour l’écrivain.

A voir comment elle finit par rire et lui parler de ses livres, il est possible que tout ne soit pas perdu et qu’il n’ait pas trop mal mené sa barque. Richard sourit à son tour, enchanté de la tournure de la conversation, qui ressemble plus à ce dont ils parlent habituellement. « Oh, non, je ne crois pas que je pourrais jamais arrêter d’écrire, j’ai trop d’idée. Pour l’instant, c’est un peu brouillon dans mon esprit, il faut que je finisse le scénar’ de By Night, mais je commence à voir ce que j’écrirais, peut-être un autre roman policier, un peu dans le même style que Les irlandais de Glasgow, en moins noir… » Il ne sait pas encore trop, mais il a des tas de choses à faire. « Et puis je réfléchis à livre plutôt pour enfant, ce serait un bon challenge, ma sœur serait d’accord pour faire les illustrations, ça peut être intéressant aussi, et puis ça plaira à mon neveu… » C’est vrai que la dernière fois que Lizzie et lui se sont vus, Rohan n’était même pas né…mais ça, c’est aussi parce que Ritchie est toujours très occupé et qu’il vit à cent à l’heure, pas que à cause du scandale qu’a causé sa relation.

Ceci dit, Lizzie achève de lui confirmer que les choses sont plus ou moins inchangées, malgré tout, entre eux, en lui disant qu’elle sera là s’il a besoin d’elle. « Eh bien…c’est gentil. Merci beaucoup Lizzie, j’apprécie, vraiment. » En fait, ça le touche énormément, car il n’a plus tellement de gens qui sont capables de lui dire ça, autour de lui. « Tu sais que c’est la même chose de mon côté, n’est-ce pas ? » Ajoute-il avec un sourire doux. « Et franchement, je n’ai pas fait grand-chose, tu avais tout de ton côté…il fallait juste que tu en prennes conscience. » Tout n’a pas été facile pour son ex-collègue, l’auteur le sait. Comme point commun, ils ont le deuil, même si le cas de Lizzie est très différent du sien.  « Je suis vraiment content pour toi. Mais de même, tu n’hésites pas non plus, d’accord ? Même si tu t’en sors parfaitement comme ça. »

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Mathesson-Blake
Lizzie Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : chrysalis (avat) - penny (gif)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie CRiM9NA
RAGOTS PARTAGÉS : 3013
POINTS : 4822
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_inline_mxdy1fXPSb1rys58m
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : mariée à rhys
PROFESSION : prof au lycée de tenby
REPUTATION : elle est la preuve que tout peut s'arranger, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptySam 20 Avr - 22:20

All the things yet to come are the things that have passed
Like the holding of hands, like the breaking of glass
Like the bonfire that burns
That all words in the fight fell to


Depuis le début de cette rencontre, Lizzie se pose beaucoup de questions, notamment sur la façon dont elle doit agir face à Richard. Doit-elle être entièrement honnête avec l'écrivain ou faut-il mieux qu'elle arrondisse les angles pour que la pilule passe un peu plus facilement ? Elle s'est posée la question de nombreuses fois et elle se la repose à nouveau quand l'écrivain semble avoir besoin de croire que Lizzie n'a pas fait partie de ces gens qui ont voulu salir sa réputation. « Non… Non, Richard je n'y crois pas. » Tente-t-elle de le rassurer. Elle hésite à lui prendre la main pour le rassurer et ainsi, lui assurer qu'elle sait qu'il est quelqu'un de bien, mais elle s'arrête dans sa lancée, incapable d'être hypocrite. Elle doit dire la vérité à Richard, même si cette dernière risque de le blesser. Il doit savoir qu'elle a mis du temps à accepter cette relation, qu'elle a eu quelques doutes et qu'elle n'a pas été la seule de son entourage à se poser des questions sur la nature de la relation de l'écrivain et de l'escrimeuse. « Mais… Il faut que je sois honnête avec toi. J'ai… j'ai eu quelques doutes. Je suis désolée, Richard. Je sais que c'était idiot de ma part, je te connais, je sais que tu n'es pas ce qu'on raconte, mais… Je crois que c'était à cause de la surprise. » Tente-t-elle d'expliquer avec maladresse. « J'ai été tellement étonnée et blessée en découvrant la photo de vous deux… Pendant quelques jours, je ne savais plus quoi penser. » Elle baisse les yeux, se dit qu'elle aurait peut-être mieux fait de ne rien dire. Elle cache son visage dans ses mains pendant quelques secondes, le temps de soupirer et de chercher ses mots. « Je suis vraiment désolée. » Maintenant qu'ils ont eu cette conversation, Lizzie s'en veut d'avoir réagi comme elle l'a fait. « Ensuite, je me suis souvenue que les commères ne vivent que pour colporter les rumeurs les plus folles ou les plus immondes et que tu étais la meilleure cible qu'elles avaient eu depuis bien longtemps. » Etant native de Tenby, Lizzie en a vu, des rumeurs fausses, des ragots sans une once de vérité, des réputations détruites… Elle-même a déjà failli en faire les frais plus d'une fois… Quand elle avait quinze ans, l'âge où elle a commencé à faire ses premiers tatouages, Mrs Lloyd ne s'était pas gênée pour dire que la petite Mathesson était devenue une droguée et qu'elle était accro au crack. Evidemment, c'était la seule raison possible pour vouloir se "mutiler le corps".

Elle ne sait pas si ses excuses seront suffisantes aux yeux du Lyon, mais elle l'espère grandement parce qu'elle ne veut pas que leur relation s'effrite suite à cette confidence. Par chance, ils embrayent sur un sujet bien moins délicat. Les projets de Richard ravissent Lizzie qui s'étonne autant qu'elle tombe en admiration, comme toujours quand ils parlent de littérature. « J'aimerais tellement avoir ton imagination ! C'est tellement intéressant. Si tu fais un livre pour enfants, tu peux être sûr que je sauterai dessus. Les jumeaux ne jurent que par The Highway Rat, peu importe les nouveautés que je leur apporte. Peut-être que ton imagination d'éternel adolescent saura les conquérir. » Sourit-elle. À force, Lizzie connaît le livre pour enfants en question par coeur et elle imite les différentes voix et bruitages à la perfection.  
« Merci… Je ne sais pas si j'avais tout de mon côté, mais j'ai été bien entourée et, c'est ça qui m'a beaucoup aidée. » Sans ça, Lizzie ne sait pas où elle serait à l'heure actuelle. D'abord elle perd le bébé qu'elle portait, puis son frère aîné et elle se retrouve avec la garde de Charles et Anne sans avoir son mot à dire. Elle ne les aurait pas laissés à quiconque de toute façon, mais c'est vrai que cette période était difficile. « Mais c'est vrai que je m'en sors plutôt bien dernièrement. J'ai beaucoup de chance. D'ailleurs, j'ai une nouvelle à t'annoncer. Grâce au fait que nous nous sommes mariés avec Rhys, il a pu enfin adopter les jumeaux à son tour. » Ils sont enfin considérés comme les parents des deux petits diablotins et ça… Ça n'a pas de prix. « Et parlant de ça… Cette idée de livre pour enfants, elle t'est venue de ton neveu ou d'autre chose ? » Une potentielle envie de paternité ? Elle ne le formule pas à voix haute, mais c'est clairement le sous-entendu qu'elle est en train de faire sans trop de subtilité.


_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

Between the lines of fear and blame || Lizzie 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1262
POINTS : 2049
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 5 Mai - 18:37


Where did I go wrong ?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life

Dire que ça ne fait pas mal d’entendre la version de Lizzie serait un mensonge, mais dans le fond, Richard comprend ce que la jeune femme veut dire, il n’arrive pas vraiment à lui en vouloir. Malgré tout, il a lui-même un peu de mal à trouver des mots pour répondre. Qu’est-ce qu’on est censé dire à une amie qui a cru, même pas longtemps, qu’on était un pervers, un manipulateur qui profite d’anciennes élèves ? « Je… » Richard ne sait pas bien. Il comprend, mais réagir, rebondir, et ne pas être un peu blessé à son tour, c’est incroyable, quand même, que des amis, des gens qui le connaissent, puissent avoir pensé ça. « Je ne peux pas te dire que ça me fasse plaisir… Mais c’est…c’est honnête de ta part. » Il secoue la tête, plongeant le regard vers son café, tout aussi mal à l’aise que Lizzie, avant de voir qu’elle a l’air elle-même assez désolée de sa confession, et il tente un sourire, un peu triste, mais un sourire quand même. « Je ne peux pas t’en vouloir, j’aurais du te le dire moi-même, ça nous aurait peut-être évité cette conversation là…mais c’était difficile, justement à cause de ces foutues rumeurs. » Malgré tout, il y a une chose positive dans ce que la blonde lui dit : malgré ses doutes, elle a fini par le croire. « Merci de pas trop les avoir écoutées, quand même… » Il serre un instant la main de la jeune femme dans la sienne, touché. « Elles sont complètement folles, en vrai. Si elles avaient continué comme ça, j’aurais eu de vrais problèmes… » Bien plus graves qu’une démission forcée, d’ailleurs. Comme quoi les rumeurs que véhiculaient ces commères en apparence inoffensives pouvaient aller très loin…

Heureusement, Richard a réussi à rebondir, et il expose ses projets actuels avec enthousiasme, ce qui semble intéresser Lizzie. « The…comment tu dis ? Que je regarde ? Je débute absolument dans ce domaine-là, il faut que je regarde ce qu’il se fait. Mes propres histoires d’enfance, ça se réduit à Béatrice Potter, je ne me souviens plus de grand-chose d’autre. » L’enfance de Ritchie est loin derrière lui et elle n’était pas très drôle, donc évidemment, pour lui, s’il mène ce projet à terme, ce sera une redécouverte totale. « Si tu veux, je te donnerais les manuscrits, Charles et Anne pourront voir en avant-première, tu me diras si ça leur plait ! » Et ce n’est pas plus mal d’avoir un public « test » dans la mesure où c’est la première fois qu’il se lance dans un tel projet, même s’il ne sait pas trop ce qu’il va raconter.

La conversation reste autour des enfants, puisque Lizzie lui apprend que Rhys a pu adopter Charles et Anne. « Mais c’est formidable, ça, je suis content pour vous ! » Il n’ajoute pas qu’il félicite Rhys, il a cru comprendre que ce dernier était plus beaucoup plus sceptique que Lizzie concernant sa relation avec Deborah, et Richard ne tient pas à jeter de l’huile sur le feu ni à soulever de questions trop délicates. Lizzie s’y prend de toute façon très bien elle-même pour ça, en lui demandant ce qui a motivé son envie d’écrire une histoire pour enfant. « Non, vraiment, juste mon neveu, l’idée vient de ma sœur à l’origine, et ça me plait bien. » Ce qui est vrai, il n’a, sur le coup, pensé à rien d’autre. « Il n’y avait pas grand monde pour me raconter des histoires quand j’étais gamin, alors je suppose que c’est une manière comme une autre de palier à ça… » Mais maintenant que Lizzie pose la question, comprenant où elle veut en venir, Ritchie ne peut s’empêcher de la poser aussi. « Mais non, aucun projet de paternité ou de famille en vue pour le moment…Deborah est un peu jeune pour ça, pour le coup, je serais le premier à le reconnaitre. » Thomas Weston en ferait sans doute une crise d’apoplexie, surtout que Deb n’a pas terminé ses études. « Et puis ça ne fait pas si longtemps que ça… » En vérité, c’est aussi qu’ils n’en ont jamais vraiment parlé, donc que Richard n’en sait rien. « Dans quelques années, peut-être, je ne sais pas, je t'avoue. » Lui, il ne dirait pas non, ils s’étaient promis d’y réfléchir avec Kristin, mais ils n’en ont jamais eu le temps. Et maintenant que Lizzie a mis la question sur le tapis, même s’il n’envisageait rien, Richard se demande avec curiosité quelle serait la réponse de Deborah, même si clairement, il vaudrait mieux qu’il s’ôte cette idée de la tête.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Mathesson-Blake
Lizzie Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : chrysalis (avat) - penny (gif)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie CRiM9NA
RAGOTS PARTAGÉS : 3013
POINTS : 4822
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_inline_mxdy1fXPSb1rys58m
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : mariée à rhys
PROFESSION : prof au lycée de tenby
REPUTATION : elle est la preuve que tout peut s'arranger, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 26 Mai - 17:55

All the things yet to come are the things that have passed
Like the holding of hands, like the breaking of glass
Like the bonfire that burns
That all words in the fight fell to


Ce n'est pas facile d'avouer à un ami qu'on a cru pendant quelques temps qu'il pouvait être une mauvaise personne, pourtant, Lizzie le fait quand même, tenant à être honnête avec Richard. Elle ne veut pas lui cacher ce qu'elle a ressenti et même si elle ne veut pas non plus le blesser, elle juge plus important de lui dire la vérité plutôt que de le laisser vivre dans l'ignorance. Car si elle a pensé de telles choses, elle se dit qu'elle n'est certainement pas la seule dans le lot des amis de l'écrivain. C'est triste, cela dit, de se dire qu'il a dû perdre des amis à cause de sa relation, mais ça prouve aussi qu'il doit vraiment être amoureux de cette jeune femme s'il est prêt à sacrifier autant de choses.

Par chance, les deux amis ne s'attardent plus sur ce sujet déplaisant et ils en profitent pour s'intéresser au futur projet de l'écrivain. Un projet qui attire grandement l'attention de la blonde qui devient une professionnelle en ce qui concerne les livres pour enfants. Elle a beau parler des jumeaux qui ne jurent que par un seul livre, elle doit avouer qu'elle aussi a des préférences pour ce dernier. « The Highway Rat was a baddie, the Highway Rat was a beast. He took what he wanted and ate what he took. His life was one long feast. » Qu'elle commence avec l'intonation adaptée. Elle pourrait réciter le livre en entier, mais elle se contente de ce petit extrait avant de donner un peu plus d'informations à Richard. « Le rat traverse les chemins et vole tous les animaux sur son passage jusqu'à se frotter à plus malin que lui. Les illustrations sont plutôt sympathiques et les rimes sont extra, elles aussi. Si tu veux de quoi t'inspirer, je peux te prêter quelques livres. Je dois en avoir une bonne cinquantaine. » S'esclaffe-t-elle. « Volontiers ! » Ça amuse Lizzie de penser que ces enfants pourraient en quelques sortes être les cobayes pour le nouveau projet de Richard. Toutefois, elle ne sait pas vraiment si c'est une bonne idée d'en parler à Rhys qui est bien moins conciliant avec la situation du Lyon. « Je vois. Oui, vous avez encore le temps, de temps façon. En tout cas, si un jour vous vous décidez, je suis sûre que tu ferais un excellent père. » Il suffit de voir comme il se débrouillait avec ses classes au lycée. Pour sûr, il s'en sortait bien mieux que la tatouée, alors il ne devrait pas avoir trop de soucis à se faire le jour où il décidera de fonder sa propre famille. Sans formuler sa pensée à voix haute, Lizzie espère que la petite-amie de Richard ne l'empêchera pas d'avoir des enfants, justement à cause de leur différence d'âge… Ce serait dommage, qu'elle se dit. « Et même si tu ne sais pas encore ce que tu penses de cette idée de paternité, je crois que personne ne sait jamais vraiment jusqu'au moment où ça nous tombe dessus, donc il ne faut pas t'inquiéter. Rhys ne pensait même pas vouloir devenir père et on venait tout juste de se mettre ensemble quand j'ai eu la garde des jumeaux… Il aurait pu s'en aller, j'aurais compris, mais il a décidé de rester et il est fantastique avec eux. » Avec ses enfants, puisqu'ils ont enfin pu les adopter dans les règles, aux yeux de la loi. « On a vraiment tout fait dans le désordre, avec Rhys. Je n'ai aucun conseil à te donner en fait. » Se met-elle à penser à voix haute en repensant à sa propre histoire d'amour : un égarement d'une nuit qui a mené à une grossesse suivie d'une fausse couche cinq mois plus tard, une mise en couple, les jumeaux, un mariage… Et à présent ils en sont au stade où ils envisagent d'autres enfants alors qu'ils n'ont même pas encore trente ans. Sortant de ses pensées, elle reprend en souriant et en regardant son interlocuteur. « En tout cas, je suis contente qu'on ait pu avoir cette discussion… Etre honnête l'un envers l'autre. Je n'aime pas beaucoup les non-dits. » Les non-dits sont blessants et ils peuvent entraîner des désastres ça et là, heureusement, ça ne sera pas le cas entre les deux tatoués.

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

Between the lines of fear and blame || Lizzie 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Richard Lyon
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1262
POINTS : 2049
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Between the lines of fear and blame || Lizzie Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie EmptyDim 2 Juin - 15:38

Where did I go wrong ?
I lost a friend
Somewhere along in the bitterness
And I would have stayed up with you all night
Had I known how to save a life

Au final, ça n’a pas été si difficile que ça, comme conversation, et c’est tant mieux. Même s’il a fait beaucoup de sacrifices, c’est difficile pour Richard de voir les gens qu’il appréciait, des gens qu’il considérait comme ses amis, s’éloigner de lui, ne pas même faire l’effort d’essayer de parler. Heureusement, Lizzie n’est pas comme ça, même s’il n’a sans doute pas facilité la tâche de son ex-collègue en restant sur la réserve. Comme quoi il se trompait et que peut-être qu’il faudrait qu’il s’ouvre un peu plus, même si ce n’est pas facile dans de telles circonstances. En attendant, ils reviennent enfin à une conversation plus classique et plus proche de celles qu’ils avaient avant toute cette histoire, évoquant les enfants de Lizzie et les livres de Richard. « Eh bien dans ce cas marché conclu, on fera un échange de livres. » Réplique-t-il en souriant, constatant avec amusement l’enthousiasme de Lizzie. « Si un jour un poste se libère à l’école primaire, il faut absolument qu’ils te laissent faire une lecture, il faudrait être fou pour ne pas t’embaucher après t’avoir vu lire des contes pour enfants. » Ca ne fait aucun doute pour Richard, qui a toujours été sûr que Lizzie ferait une enseignante géniale et qu’elle est douée avec les enfants, il suffit de voir comment elle est avec les siens.

Quant à lui…well, pour lui, c’est compliqué, et la question le prend au débotté, d’où sa réponse hésitante au premier abord. Et même si Lizzie tente de le rassurer, jugeant que Ritchie fera un excellent père, Richard a lui quelques doutes, qui ne sont pas vraiment liés au fait qu’ils n’ont jamais parlé de fonder une famille avec Deborah, cette fois. Il sait quel genre de type était son père, et la dernière chose que veut Ritchie, c’est se mettre à lui ressembler comme parent, et il n’est pas sûr d’y arriver, même en voulant bien faire. « Je te remercie de le penser, c’est très gentil, Lizzie…je suppose qu’on verra bien si ça arrive. » En fait, il ne sait pas trop. Etre prof, un bon prof, ça peut s’apprendre, mais est-ce qu’on peut apprendre à devenir parent ? Clairement, son père a lui n’était pas fait pour, quand bien même il aurait bien voulu faire des efforts…Mais c’est que Richard Baxter ne voulait faire aucun effort, justement. C’est différent de quelqu’un qui essaie mais qui se plante, selon Richard. Ce que semble indirectement lui confirmer Lizzie en évoquant son propre parcours, qui n’est pas exempt de difficultés. « Oui, je suppose que c’est le genre de choses qui s’apprend sur le tas aussi…mais vous vous en sortez bien, au final. » Pour lui, de son côté, on verra bien ce que ça donnera, ça se trouve, ça arrivera de façon totalement imprévisible sans que ni lui ni Deborah ne l’aient vu venir. Advienne que pourra, en attendant, il est content, lui aussi, d’avoir eu cette conversation avec Lizzie. « Je n’aime pas ça non plus, alors je suis content aussi qu’on ait pu se parler. Et je te remercie aussi de m’avoir dit ce que tu en pensais comme ça, c’est chic de l’avoir fait. » Il sort son porte-feuille pour payer. « Laisse, c’est pour moi, ça me fait plaisir. En tout cas, si tu as le moindre souci avec tes élèves, tu n’hésites pas, tu me passes un coup de fil, ok ? Si tu as besoin d’un conseil ou de quoi que ce soit d’autres, je suis là. » Même s’il n’enseigne plus, si Lizzie a besoin de lui, il sera là. Après tout, il peut bien le faire, elle l’a écouté, elle. « A la prochaine fois, alors ? Et prends soin de toi et de toute ta petite famille. »

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty
MessageSujet: Re: Between the lines of fear and blame || Lizzie Between the lines of fear and blame || Lizzie Empty

Revenir en haut Aller en bas

Between the lines of fear and blame || Lizzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-