AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyJeu 14 Fév - 20:13



❝ You'll be the prince and I'll be the princess. It's a love story baby just say yes
And my daddy said stay away from Juliet And I was crying on the staircase Begging you please don't go, and I said "Romeo take me somewhere we can be alone, I'll be waiting all there's left to do is run, You'll be the prince and I'll be the princess. It's a love story baby just say yes" So I sneak out to the garden to see you. We keep quiet cause we're dead if they knew. So close your eyes. Escape this town for a little while



Tu inspires profondément, te regardant une dernière fois dans le miroir. Tes cheveux et ton maquillage étaient parfaits, il n’y avait rien à retoucher. Ce qui voulait dire que tu étais fine prête pour aller à ton rencart du jour. Tu n’avais donc plus aucune excuse pour repousser le moment où tu allais retrouver Brendan. Non pas que tu n’avais pas envie de le voir, car tu en mourrais d’impatience. Mais voilà, il y a ces papillons dans ton ventre, ton cœur qui bat à cent à l’heure, cette fébrilité qui ne te ressemble pas. Tu as 27 ans mais quand il est question de Brendan, tu as dix ans de moins, une vraie ado qui découvre les premiers émois de l’amour... A vrai dire, tu es effrayée par l’effet qu’il a sur toi, et c’est bien pour ça que tu t’es sauvée comme une lâche quand il a fait mine de t’embrasser. Sauf qu’après cet épisode malheureux (dont vous n’aviez jamais reparlé, d’ailleurs), il avait quand même déboursé une belle somme pour avoir un rendez-vous avec toi, ce qui est une très bonne raison d’arrêter d’agir comme une gamine. Tu lui dois bien ça. Et peut-être même un peu plus.

C’est pour cela que depuis la vente aux enchères, tu as investi beaucoup d’énergie à organiser un rendez-vous parfait pour vous deux. A cette occasion, tu t’es rendue compte que tu ne connaissais pas si bien le Darlington que ça. Certes, tu savais qu’il parvenait toujours à te faire sourire, qu’il était un merveilleux père avec sa fille et qu’il était en désastre en cuisine mais aucune de ces informations n’avait été utile pour t’inspirer un rendez-vous susceptible de lui plaire. Ton instinct t’avait soufflé qu’un cours de cuisine à deux ne lui plairait sans doute pas. De toute façon, vous aviez déjà cuisiné ensembles et tu avais été à la recherche de quelque chose d’exceptionnel… Puis l’aubaine que tu guettais était apparue. Un évènement rare qui par chance, se passait tout près d’ici… Les Cardiff Devils, très bien classés dans la prestigieuse Elite Ice Hockey League (le championnat réunissant les meilleures équipes du Royaume-Uni) rencontraient l'équipe de Glasgow à Swansea pour un match de gala. Tu t’étais dit que ça, c’était vraiment quelque chose qui pourrait intéresser Brendan. Et toi aussi, car tu n’avais jamais vu un match de hockey de ta vie mais tu en avais toujours eu envie. Et puis, c’était une chance qu’ils viennent aussi près… Tu avais donc fait des pieds et des mains pour obtenir des places pour vous deux, espérant ne pas te planter…

En tout cas, l’avantage de sortir avec ton voisin est que tu n’as pas à aller le chercher bien loin. Tu descends de deux étages pour sonner à sa porte. « Salut ! » Dis-tu d’un ton enjoué dès qu’il ouvre la porte. Tu fais même preuve d’audace, lui déposant une bise sur chaque joue. Après tout la dernière fois que vous vous étiez vus, il t’avait carrément prise dans ses bras…   « Tu es prêt pour une super soirée ? Tu vas voir, tu ne vas pas regretter d’avoir misé sur moi. » Ta joie de le voir dissipe tes appréhensions et tu as toutes les cartes en main pour faire de ce moment quelque chose de sympa au lieu de stresser bêtement. Tu le regardes donc en fronçant les sourcils, telle la grande comédienne que tu es. « Ah bon, non tu n’es pas prêt. Il te manque un élément essentiel ! » Tu sors une casquette floquée du diable rouge des Cardiff Devils de ton sac à main pour lui poser sur la tête, lui donnant ainsi un gros indice sur la suite des évènements. « Voilà maintenant tu as tout ce qu’il te faut. » Tu n’en dis pas plus, lui laissant déjà le temps de réagir et d’éventuellement poser des questions. Quoique non, c’est plus fort que toi, tu te remets à parler tel le moulin à paroles que tu es en sa présence. « Bon, il ne faut pas qu’on traîne, on a un peu de route à faire. Et en plus, tes autres surprises sont dans la voiture. » Dis-tu en lui adressant un sourire angélique. Et tu y a ajoutes carrément une confession, désireuse de lui montrer que tu pouvais faire preuve d'un peu de courage. "Je suis tellement contente que ce soit toi qui ait gagné en fait."

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 1581382246  So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 2520669607 :
 

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyDim 17 Fév - 18:57

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


Jaya Patel. Cette fille rendrait presque Brendan nerveux, ce qui est une première quand on connaît le blondinet et son assurance hors du commun. Toutefois, ce n'est pas parce qu'un semblant de nervosité s'invite en lui qu'il compte changer quoi que ce soit à ses habitudes. Ainsi, il ne commence à se préparer qu'une quinzaine de minutes avant l'heure de son rendez-vous avec Jaya. Il faut dire que ça aurait été criminel d'abandonner une si partie sur laquelle il était depuis quelques heures déjà alors que cette dernière touchait enfin la victoire du bout des doigts. Il s'extasie quelques minutes avec les jeunes qui partageaient la partie en ligne et il les informe, non sans fierté qu'il doit des quitter parce qu'il a un rencard avec une nana trop canon qui n'est autre que sa voisine. En fait, ces américains, anglais, irlandais ou australiens avec lesquels il joue presque quotidiennement ont déjà entendu parlé de Jaya et ils n'attendent qu'une chose : la suite des événements. Il abandonne son casque, prend une douche rapide et termine tout juste de se préparer quand la sonnette retentit. Il prévient sa colocataire de sa sortie, sans en dire davantage et se rend vers sa jolie voisine qui le salue avec un entrain qu'il ne connaissait pas, mais qu'il apprécie beaucoup. « Hey ! » Ils ne sont pas encore partis, mais Brendan a la sensation qu'ils vont passer une bonne soirée, même s'il sait aussi qu'il y aura un moment plus ou moins désagréable où ils devront parler. En effet, le jeune homme se pose encore pas mal de questions sur la fuite de la brune après leur baiser le soir où il l'avait invité au pub. « Tu me connais, toujours prêt pour tout et n'importe quoi ! » Il la gratifie d'un clin d'oeil amusé, mais se demande sincèrement ce que la jeune femme a prévu pour cette soirée. « En tout cas, j'ai vraiment failli ne pas gagner ce rendez-vous. Vous avez été très demandée, Miss Patel. » En se souvenant de cette soirée, Brendan se souvient qu'il a largement trop misé par rapport à ses revenus, mais il s'est aussi dit qu'en plus de gagner ce rencard avec la brune, ça lui permettrait de se faire un peu mieux voir par l'assistante sociale, et même par Deryn.

Toutefois, une partie des question de Brendan trouve leurs réponses quand il voit la casquette à l'effigie de l'équipe de Hockey de Cardiff. Pour avoir passé toute sa vie dans la capitale Galloise, le Darlington sait reconnaître les différentes équipes et l'idée d'assister à un match de hockey le rend euphorique. « On va voir les Devils jouer ?! » Demande-t-il un peu bêtement, mais plein d'entrain. « D'autres surprises ? Mais tu me gâtes beaucoup trop. » Continue-t-il, surpris, presque à la limite de la gêne. « Tu sais que tu n'as pas besoin d'en faire autant. » Ce n'est que moi.... Cependant, il est flatté par tout ce que sa voisine fait et il la suit docilement tandis qu'ils descendent les escaliers de l'immeuble, jusqu'à arriver vers ladite voiture. Ce qui le flatte encore plus ? La révélation que Jaya fait alors qu'elle n'était absolument pas forcée de rependre la parole. Il reste interdit, le temps de quelques secondes, puis offre un sourire à l'indienne. « Et moi je suis vraiment content d'avoir gagné. » Il a un bon pressentiment pour cette soirée et ce dernier ne fait que de gagner du terrain au fur et à mesure que les secondes défilent. « Parce qu'en plus, maintenant, j'ai une superbe casquette. » Qu'il poursuit sur le ton de la plaisanterie. « Alors, tu nous emmènes où ? On ne va quand même pas jusqu'à Cardiff ? »

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyVen 22 Fév - 19:05

Romeo take me somewhere we can be alone,
I'll be waiting all there's left to do is run,
We keep quiet cause we're dead if they knew.
So close your eyes, escape this town for a little while

« Tu me connais, toujours prêt pour tout et n'importe quoi ! » Ta bonne humeur semble partagée par Brendan. Tu souris devant tant d’enthousiasme et aussi face au clin d’œil qu’il t’adresse. « Tu ne devrais pas dire ça trop vite quand même, tu ne sais même pas ce que je t’ai préparé. » Tu le taquines à ton tour mais en vérité, tu ne te considérais malheureusement pas assez pourvue d’imagination pour l’entraîner dans un truc vraiment délirant… En tout cas, votre bonne entente habituelle a vite refait surface et les petites plaisanteries s’enchaînent. Vous débriefez même les enchères. « En tout cas, j'ai vraiment failli ne pas gagner ce rendez-vous. Vous avez été très demandée, Miss Patel. » Tu hausses les épaules, gênée. Toi-même, tu ne comprenais toujours pas l’engouement que tu avais pu susciter. « Je n’ai toujours pas compris ce qu’il s’était passé. » Avoues-tu, pensive. « Il y avait tellement de gens cools sur lesquels miser en plus. Ce Max Julliard, par exemple… Il me semble qu’il est connu en plus. » Ajoutes-tu humblement. Oui, c’était incompréhensible… Tu voudrais ajouter quelque chose pour dire que tu avais été touchée qu’il se batte autant avec les autres et le remercier mais tu n’y parviens pas encore.

A la place, tu finis donc par révéler votre destination à ton invité. Sa réaction ne se fait pas attendre. « On va voir les Devils jouer ?! » Dit-il un large sourire sur le visage. Tu pousses un petit soupir de soulagement. Visiblement, tu ne t’étais pas trop plantée. Tu lèves les bras, les paumes vers le ciel, souriant à ton tour. « Taaadaaa ! » Dis-tu pour confirmer. Tu prends ensuite la direction des opérations, lui signifiant qu’il fallait aller dans la voiture pour la suite. Et une nouvelle fois, tu arrives visiblement à surprendre positivement Brendan. « D'autres surprises ? Mais tu me gâtes beaucoup trop. Tu sais que tu n'as pas besoin d'en faire autant. » D’un coup, c’est lui qui a l’air presque gêné. Tu prends ton courage à deux mains, saisissant l’occasion qu’il te donne de lui faire comprendre à quel point tu avais été touché par son geste aux enchères. Cette fois, tu ne devais pas la laisser s’échapper... « Oh tu sais, ce sont des bricoles… Et puis, si j’avais envie de faire le maximum… Tu t’es un peu ruiné pour moi quand même.  D’ailleurs merci… Je crois que c’est la chose la plus sympa qu’on ait faite pour moi. Donc tu mérites une soirée inoubliable. » Dis-tu franchement. Sans compter qu’il t’avait défendue l’autre soir face à ta sœur. Brendan Darlington était un héros à tes yeux.  

C’est dans ce même ordre d’idée que tu lui avais avoué être contente que ce soit lui et par un autre pendant que vous allez à la voiture. Sa réponse te fait atteindre des sommets de ravissement. « Et moi je suis vraiment content d'avoir gagné. » Les papillons qui volent dans ton ventre depuis qu’il t’a ouvert la porte se transforment en véritables petites tornades et tu as l’impression que ton estomac fait des triples saltos. Heureusement, en parlant de la casquette, il ajoute une touche d’humour qui te fait redescendre sur terre. « C’est vrai qu’elle te va super bien ! » Dis-tu en redevant taquine. Tu déverrouilles les portes de ta voiture et vous prenez place à l’avant. Brendan te pose des questions on ne peut plus légitime sur la suite des évènements. « Non, non Cardiff, ça ferait un peu long. Ils jouent à Swansea. Un arrangement avec les sponsors pour l’image de la ville vu que c’est un match de gala, ou un truc du genre. C’est pour ça, c’est une occasion en or. Je ne crois pas qu’ils soient déjà venus si près de chez nous. » Expliques-tu pendant que vous prenez la route.

« Mais du coup, ça fait un peu de route quand même, alors c’est pour ça que j’ai rajouté des petits suppléments, pour tuer le temps. Il faut que le rendez-vous commence dès maintenant ! Du coup, tu as de la bière et de quoi grignoter dans la glacière à tes pieds. C’est moi qui ait cuisiné les amuse-gueules, alors je certifie qu’il n’y a aucun légume dedans. » Dis-tu, te rappelant à quel point Mohana l’avait traumatisé la dernière fois. « Dans la boîte à gants, il y a pleins de CD’s. Parce que oui, tu as l’immense honneur de pouvoir choisir la musique toute la soirée. Je n’étais pas sûre qu’on écoutait vraiment les mêmes choses alors j’ai gravé pleins de trucs. J’espère que tu trouveras ton bonheur. » Oui, peu de chances que Brendan adhère à certaines de tes compils. Notamment celle des années 80 avec Cindy Lauper, George Michael qui contenaient majoritairement des chansons d’amour…

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyVen 15 Mar - 19:44

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


« C'est vrai, mais je n'ai jamais reculé devant quoi que ce soit. » Même devant cette fille qui s'est enfuie après un baiser. Brendan sourit, se demande sincèrement avant d'avoir un très gros indice sur la nature de la soirée. La surprise est de taille et sans vraiment en avoir conscience, Jaya va permettre au Darlington de faire quelque chose dont il a toujours rêvé de faire sans jamais prendre le temps de le faire - ou simplement parce que les billets étaient trop couteux et que pour ce prix, il préférait faire une partie de football ou de rugby dans une étendue boueuse de la banlieue de Cardiff avec des amis. Pour sûr, assister à ce match est une première et il n'aurait pu rêver mieux comme accompagnatrice. D'autant plus que la jeune femme a fait de gros efforts en ce qui concerne la mise en scène, des efforts très appréciés par le blond qui se retrouve muet quelques secondes devant les remerciements de Jaya. « C'est… Et bien… De rien. Tu sais, je suis joueur et avec quelqu'un comme toi en récompense, j'avais vraiment envie de gagner. » Dit-il en plaisantant à moitié. Oui, il est joueur et oui, il voulait ce rendez-vous avec sa voisine, mais justement… Jaya est sa voisine… Il n'avait pas besoin de dépenser 220£ pour passer un peu de temps avec elle. « Alors rendons cette soirée inoubliable ! » Il la gratifie cette fois d'un clin d'oeil et quelques secondes plus tard, ils se retrouvent devant la voiture de Jaya, prêts à prendre la route. C'est là qu'il découvre les petites bricoles dont l'indienne parlait un peu plus tôt et clairement, elle ne s'est pas trompée en choisissant de quoi boire et quoi manger. À peine installé que le garçon entame une bière avant de remercier la conductrice. Il note l'attention et est touché que les amuses-bouches n'aient rien de trop diététique. La base étant d'accompagner des bières avec de la junk food. « Uhm c'est trop bon ! » Lâche-t-il en même temps qu'un soupire de soulagement. « Enfin une Patel qui n'est pas à deux doigts de m'empoisonner avec des choux de Bruxelles. » S'esclaffe-t-il en faisant référence au repas un peu mouvementé qu'ils ont passé quelques semaines plus tôt. Toutefois, peu importe à quel point ce repas avait été mouvementé, le tatoueur avait passé une excellente soirée avec les deux jeunes femmes et sa fille.

Tandis que la brune s'insère sur l'autoroute, le garçon fouille la boite à gants pour y voir les CD qui s'offrent à lui. En effet, le choix est limité, mais il trouve une pochette avec Alicia Keys, ce qui suffit pour le conquérir. Une chanteuse qu'il n'a pas honte d'aimer, d'autant plus parce que sa fille semble vouloir la prendre comme modèle en plus de Deryn et ça lui convient très bien. Toutefois, il devra se souvenir que ce road-trip, il ne le fait pas avec sa fille et donc qu'il devra retenir d'imiter la chanteuse de hip-hop. Une fois la musique lancée, il reprend une gorgée de bière, mais ne laisse pas la silence s'installer trop longtemps. Non, il doit profiter que Jaya n'ait aucun moyen de s'échapper. Même si c'est un plan un tantinet tordu. Advienne que pourra. « Jaya… Si le rendez-vous a commencé, je peux te poser une question qui me trotte dans la tête depuis un moment, déjà ? » Il la laisse regarder la route, ne souhaitant pas détacher son regard, ni la déconcentrer, pourtant c'est probablement l'effet que va avoir sa question. « Je trouve qu'on s'entend plutôt bien, toi et moi. J'aime bien passer du temps avec toi, on rigole pas mal. Enfin, je suppose que c'est réciproque, non ? » Ose-t-il demander avant d'enchérir avec la vraie question qui le taraude. « Du coup, je me demande… Pourquoi est-ce que t'es partie la dernière fois, pendant le concert ? » Voilà la question qui lui a presque failli le faire se remettre en question, surtout quand il avait parlé de cette soirée à son ami Daniel qui ne comprenait pas non plus comment on pouvait abandonner un gars comme Brendan juste après un baiser.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyMar 19 Mar - 15:42

Romeo take me somewhere we can be alone,
I'll be waiting all there's left to do is run,
We keep quiet cause we're dead if they knew.
So close your eyes, escape this town for a little while

« C'est… Et bien… De rien. Tu sais, je suis joueur et avec quelqu'un comme toi en récompense, j'avais vraiment envie de gagner. » C’est plus fort que toi, tu sens un sourire niais se dessiner sur ton visage. Certains pourraient qualifier Brendan de beau parleur mais tu t’en fiches. Les compliments qu’il distillait par-ci et par-là te faisaient toujours de l’effet. De toute façon, pour ce soir, tu as décidé de ne  pas trop te poser de questions, de simplement profiter du moment. Comme l’avait dit le Darlington, il fallait rendre cette soirée inoubliable. Et ça semble plus que bien parti car il réagit très positivement à chacune de ses surprises. Même les plus petites. « Uhm c'est trop bon ! Enfin une Patel qui n'est pas à deux doigts de m'empoisonner avec des choux de Bruxelles. » S’exclame t-il en goûtant ce que tu lui as préparé pour tuer le temps sur le trajet. Tu éclates de rire face au trait d’esprit. « Je te promets que tout ce que tu t’apprêtes à manger est garanti à 100% sans verdure. Pas une once de légume. » Jures-tu ensuite. Brendan met un CD d’Alicia Keys dans le lecteur sur ton invitation et la voix chaude de la reine de la soul achève de parfaire l’ambiance. Tu conduis tranquillement, sans stress, avalant doucement mais sûrement les kilomètres qui vous séparent de Swansea. Ton crush d’ado sur Brendan te rendait parfois nerveuse lorsque tu étais en sa présence, mais tu t’amusais toujours en sa compagnie et tu finissais toujours par te détendre. Il te faisait rire, te sortant de ta réserve naturelle, te mettant à l’aise.

Alors forcément, tu ne le vois rien venir lorsqu’il te demande s’il peut te poser une question. Avec le recul, tu te diras que tu aurais dû remarquer la tonalité tout à coup plus sérieuse de sa voix mais il sera bien trop tard. « Mais oui pas de problème ! Qu’est-ce qu’il y a ? » Tu acceptes qu’il pose sa question, sincèrement intriguée. « Je trouve qu'on s'entend plutôt bien, toi et moi. J'aime bien passer du temps avec toi, on rigole pas mal. Enfin, je suppose que c'est réciproque, non ? » Quelle ironie que ce soit la teneur de sa question alors que tu te faisais la même réflexion, il y avait seulement quelques instants. En tout cas, tes mains se crispent sur le volant. Tu savais qu’il ne posait pas cette question au hasard, il y avait forcément une suite. En tout cas, tu commences à te sentir mal, sentant une chaleur gênante irradier tes membres. Parce qu’en fait, s’il était obligé de te poser la question, c’est que tu n’étais pas temps sorti de ta coquille que ce que tu avais pensé. En fait, tu es toujours le même désastre social, voir amoureux, qu’avant. Une hypothèse qui se vérifie quand tu te retrouves incapable de lui répondre, ton cœur battant trop vite.

« Je n'ai jamais reculé devant quoi que ce soit. » Avait-il dit tout à l’heure. La preuve en était car malgré ton silence soudain, il va au bout de son idée. « Du coup, je me demande… Pourquoi est-ce que t'es partie la dernière fois, pendant le concert ? » Involontairement, ton pied appui un peu trop fort sur l’accélérateur, et ton moteur se met à gronder tandis que la voiture fait un bond en avant. « Désolée… » Dis-tu en essayant de reprendre tes esprits pour ne pas vous mettre en danger à cause de tes états d’âme. Mais ce n’était pas évident. Parce que cette question, tu l’avais attendue juste après le concert mais elle n’était jamais venue. Et aujourd’hui, elle ressurgissait de manière imprévue, tandis que tu n’avais pas d’échappatoire ou de moyen de cacher ton stress. Pendant un moment, un bref moment, la tentation de lui sortir l’excuse d’une urgence à l’hôpital t’effleure mais tu la balaies vite. Déjà parce que tu n’es pas une menteuse mais aussi parce que tu pensais deviner ce qui se cachait dans la question du Brendan. Ce rencard avait des allures de seconde chance et tu te disais que si tu n’étais pas convaincante, il n’y aurait pas d’autres. Le Darlington avait besoin de réponses concrètes.

Alors tu fais ce que tu as de mieux à faire. Tu dis la vérité. « Je me suis enfuie parce que tu m’as embrassée ce soir-là… » Un très mauvais début car il allait croire que tu ne voulais pas du tout de lui, comme il le soupçonnait déjà. Tu changes d’angle. « Tout ce que tu viens de dire… Je ressens la même chose. Je me sens bien quand je suis avec toi…. Un peu trop en fait. C’est ça le problème. Tu me plais beaucoup Brendan, beaucoup trop. » Heureusement que la voiture est plus ou moins plongée dans la pénombre car tu dois être rouge de la tête aux pieds tandis que tu te confesses enfin. Enfin, au moins, tu as une bonne excuse pour ne pas le regarder dans les yeux. « Le truc, c’est que je ne suis pas censée ressentir ça pour toi… Les femmes de ma famille, les femmes en Inde, on ne peut pas... Je ne sais pas comment te l’expliquer. C’est dur à comprendre tellement ça peut paraître archaïque… Tu vois, les choses changent dans mon pays mais doucement trop doucement. Je dois le respect à mon père, aux traditions, à la famille. Je n’ai pas le droit de t’embrasser, ni même le droit d’en avoir envie. Je suis ici seulement parce qu’on m’y a autorisée. » Tu lui épargnes le chapitre du mariage arrangé pour le moment. Chaque chose en son temps. Tu imaginais que ce n’était déjà pas évident à entendre. Enfin au moins, le fait qu’il ait abordé directement le sujet de ta fuite te donne l’occasion d’enfin t’excuser pour celle-ci. « Je suis désolée d’être partie comme ça… J’ai eu peur. Peur de ce que j’ai ressenti et de toutes les implications à venir… Ce n’est pas une excuse pour autant alors je le redis encore, je suis désolée. J’ai voulu te le dire une centaine de fois après mais j’ai jamais trouvé le courage d’aborder le sujet. Je n’aurai pas dû partir comme ça, c’est horrible, je le sais… »

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyDim 7 Avr - 16:39

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


Brendan tient à avoir des réponses à ses questions et il trouve le moment approprié pour interroger la jeune femme. Après tout, ce rendez-vous n'a pas à être quelque chose de formel, mais il a besoin de savoir dans quelle direction ils avancent afin de pouvoir anticiper le déroulement de la soirée. Toutefois, il comprend que sa question ne laisse pas Jaya indifférente, parce que cette dernière se met à accélérer. Amusé, Brendan se met à sourire en l'entendant s'excuser. « T'excuses pas, c'est rien. Mais ne compte pas sur moi pour payer ton amende si tu te fais flasher. » Dit-il afin de détendre l'atmosphère qu'il sent très tendue. Son but n'était pas de mettre la jeune femme mal à l'aise en lui demandant les raisons de sa fuite, mais il comprend que c'est pourtant ce qui est en train de se passer. Regrette-t-il pour autant sa question ? Pas vraiment… Il a bien trop besoin de savoir.

Toutefois, quand Jaya se met à répondre avec honnêteté à la question du Darlington, son égo en prend un coup. Je me suis enfuie parce que tu m’as embrassée ce soir-là… Un sourcil arqué, il ne sait pas très bien comment prendre cette confession. « Ah. » Est le seul son capable de passer ses lèvres. Déjà, il se met à revivre la soirée en question. Jaya avait pourtant l'air intéressée… Et en général, le tatoueur se trompe rarement sur la gent féminine quand il est question d'attirance. Par chance, sa remise en question n'est pas très longue car Jaya reprend en détaillant les raisons de son départ tout en insistant sur le fait qu'il lui plait également. D'abord soulagé de savoir que son radar n'est pas cassé, Brendan écoute ensuite ce que dit Jaya et il se concentre pour tenter de comprendre là où elle veut en venir. Certes, il a déjà entendu parler de quelques traditions en Inde, sans pour autant s'y intéresser outre mesure. Peut-être qu'il aurait dû car il n'est pas certain de comprendre les dires de la belle indienne. « Je ne suis pas sûr de comprendre, Jaya. » Avoue-t-il, les lèvres pincées. Peut-être parce qu'il ne veut pas réellement comprendre de peur de voir Jaya s'éloigner de lui. Il aime vraiment les moments qu'il passe avec la jeune femme et il aime le fait qu'elle soit si à l'aise avec sa fille. « Je ne vais pas te mentir, je ne connais pas grand chose aux traditions indiennes. En fait, à part quelques plats indiens, je ne connais rien à ton pays… » Autant être le plus clair possible afin que l'infirmière puisse l'aider à comprendre en quoi ils n'ont pas le droit de s'embrasser. « Mais… Si tu me plais, et que je te plais aussi… Je ne vois pas où est le problème, en fait. Tu es une adulte responsable, tu peux prendre tes propres décisions, non ? Je ne suis pas très famille, hormis Nina, donc c'est peut-être aussi pour ça que j'ai du mal à saisir : je me suis fait émanciper quand j'avais seize ans et je n'ai jamais repris contact avec ma famille depuis donc je suppose qu'il y a un décalage entre toi et moi à ce niveau, mais… Je ne sais pas, je ne vois pas pourquoi tu n'as pas le droit de ressentir ce que tu ressens. » Il s'est arrêté de se goinfrer depuis le début de cette conversation sérieuse, mais il ne serait clairement pas contre une bière pour qu'il puisse s'occuper les mains et lui donner une bonne raison de ne pas répondre dans l'immédiat. Assurément, le jeune homme a besoin de temps avant de répondre à la jolie brune. « C'est gentil de t'excuser, mais t'en fais pas, c'est pas grand chose. Mon égo s'en est remis, depuis. » Il essaye d'être rassurant car il n'aime pas voir la jeune femme dans un tel état. À présent, il en viendrait presque à regretter d'avoir posé sa question qui le taraudait tant. « C'est juste que sur le moment, je me suis inquiété pour toi. J'ai cru avoir fait quelque chose de mal et t'avoir contrariée, mais si ce n'est pas le cas, je suis rassuré. » Qu'il continue, un sourire timide sur le bout des lèvres.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyLun 15 Avr - 21:52

Romeo take me somewhere we can be alone,
I'll be waiting all there's left to do is run,
We keep quiet cause we're dead if they knew.
So close your eyes, escape this town for a little while

Te sentant sans doute stressée par ses questions, Brendan essaye de détendre l’atmosphère avec une blague sur les radars mais ça ne fonctionne pas. D’ordinaire, tu riais facilement à ses blagues mais là, tu ne relèves même pas, entièrement focalisée sur la conversation sérieuse que vous étiez en train d’avoir. Surtout que comme tu l’avais craint, tes explications embrouillées n’ont pas beaucoup de sens pour le blond. « Je ne suis pas sûr de comprendre, Jaya. » Souffle t-il, l’air effectivement perdu. Tu ne lui en veux pas. Comment pouvait-il comprendre un monde aussi éloigné du sien ? Il essaye pourtant. D’une voix douce, il t’avoue qu’il ne connaît pas grand chose de l’Inde, et encore moins de la famille en général. Tu apprends d’ailleurs de nouvelles informations sur sa jeunesse mais tu rebondiras sur ces dernières une autre fois. Car petit à petit, il se met à argumenter aussi. Vous étiez deux adultes responsables qui se plaisaient mutuellement, en quoi ça serait mal que vous soyez ensembles ? C’était une très bonne question. Tu reprends la parole, essayant de lui fournir une explication plus claire. « Justement… Pense à Nina. Pense à l’importance qu’elle a pour toi. Je commence à bien te connaître Brendan. Je sais que chaque décision que tu prends dans ta vie est liée à elle. » Tu pousses un petit soupir. « Et bien quand il s’agit de la famille, en Inde, c’est un peu pareil. La famille est la chose la plus importante qui soit. L’individualité n’existe pas vraiment, c’est un raisonnement de groupe. Ta vie entière est déterminée par la place que tu occupes au sein de la société. Déjà tu es défini par ta caste mais aussi par le statut de ta famille. Les enfants n’ont qu’une vocation, c’est honorer les souhaits de leurs parents. Les règles et les codes sont très stricts. Si tu ne les suis pas, tu déshonores ta famille, tu perds son amour et son respect. Pire, tu perds aussi ta place au sein de la société, tu n’es plus rien… »

Tu marques quelques instants de silence, le temps de le laisser digérer tout ça et aussi d’effectuer un dépassement un peu compliqué sur la route rapide. Puis, une fois sur la bonne file, tu reprends avec un calme plutôt surprenant quand on sait que tu es en train de décrire le pire cauchemar de toute indienne. « Ça peut te sembler archaïque comme mode de fonctionnement mais c’est le nôtre. Et je suis terrifiée à l’idée de perdre la considération de ma famille, l’amour et le respect de mon père… Car les règles dont je te parle, elles régissent vraiment ta vie. Y compris ton mariage. » Avoues-tu, les mots te venant facilement. Sans doute parce que ce n’était pas la première fois que tu étais contrainte d’expliquer cela à un occidental. « Je suis chanceuse. Je suis née dans une famille aisée. Cela signifie que j’ai plus de privilèges que certaines. J’ai eu la possibilité de venir ici pour faire des études, de découvrir un autre mode de vie… Mais à la fin, j’ai toujours un devoir envers mon père. A la fin, je devrai toujours rentrer en Inde et épouser l’homme qu’il  a choisi pour moi. Un Indien. Appartenant à la même caste que moi. C’est pour ça que je ne peux pas m’engager dans une relation avec quelqu’un… » Et voilà, tu venais d’avouer toute la vérité. Est-ce que tu te sentais soulagée ? Non pas le moindre du monde. En fait, tu avais l’impression d’être en train de sonner le glas de votre relation naissante. Et c’était horrible. Alors tu vas plus loin, lui faisant part du dilemme intérieur qui t’agitait encore plus violemment depuis qu’il était entré dans ta vie. En fait, tu avais été foutue à partir du moment où il avait sonné à ta porte, penaud après avoir fait brûler le gâteau qu’il tentait de cuisiner pour sa fille…

« Tu sais, parfois, je me dis que j’aimerai avoir eu moins de chance. J’aurai préféré ne pas savoir combien c’est agréable de vivre ici, ne pas savoir ce que c’est la liberté. J’ignorerai que porter un jean est 100 fois plus agréable que porter un sari et que j’adore aller à des concerts. Je n’aurai pas la conscience alourdie par le nombre de règles que j’ai déjà transgressées. Je ne penserai pas à toi comme je pense à toi… Je ne serai pas infirmière, non plus. Et je n’aurai pas à abandonner une carrière que j’adore.  Je ne serai pas aussi désappointée à l’idée de devoir retourner en Inde pour me marier avec un inconnu à qui je devrai mentir et faire des enfants. En bref, je ne serai pas aussi déchirée entre deux mondes. » Ajoutes-tu, une note de désespoir dans la voix. Autant pour la soirée légère et festive que tu avais prévu pour vous deux. Mais bon, ce n’était pas plus mal que Brendan sache la vérité. Peut-être que c’était moins blessant pour lui de comprendre exactement pourquoi tu avais dû le repousser l’autre soir. Surtout que comme toujours, il est gentil avec toi, balayant en douceur tes excuses, semblant minimiser ses états d’âme pour alléger ta conscience. « C'est gentil de t'excuser, mais t'en fais pas, c'est pas grand chose. Mon égo s'en est remis, depuis. » Et quand il approfondit ce qu’il ressent, s’en est tellement adorable que tu restes muette quelques instants. « C'est juste que sur le moment, je me suis inquiété pour toi. J'ai cru avoir fait quelque chose de mal et t'avoir contrariée, mais si ce n'est pas le cas, je suis rassuré. » C’est plus fort que toi. Tu tournes légèrement la tête, quittant la route des yeux quelques instants la route des yeux, pour le regarder. Il affiche un petit sourire timide en disant cela, celui-là même qui t’avait fait fondre à plusieurs reprises. Tu pousses un gros soupir. « Tu vois, quand tu dis des trucs comme ça… Tout ce que je viens de dire cesse de compter. Et j’ai juste envie de t’embrasser à mon tour. »

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyLun 22 Avr - 15:00

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


Pour vouloir obtenir des réponses, on peut dire que Brendan n'est pas déçu. Ou si. Il l'est. Il est très déçu par ce qu'il entend et surtout par ce qu'il est en train de réaliser à l'instant même où la jeune femme récite ce qui la lie à sa famille. En effet, il réalise qu'ils vivent dans des mondes opposés. Pire que tout, Jaya semble aussi encline à faire les choses comme ses parents l'exigent que ne l'était Deryn. Il se demande même si l'indienne n'est pas plus liée à sa famille que la mère de Nina. Pourtant, les choses ont changé depuis l'époque où il courtisait Deryn. À l'époque, Deryn n'était qu'une cible, elle n'était rien de plus qu'une jeune fille pleine d'innocence qui attendait son prince et qui croyait l'avoir trouvé en la personne de Brendan tandis que lui n'avait qu'une idée en tête : la faire flancher, gagner le pari qu'il s'était fait avec lui-même qu'il pouvait faire craquer jusqu'à la vertueuse des filles. En commençant à voir Jaya, il était loin de se douter qu'il se retrouverait dans une situation pareille. Il ne cherche pas à faire craquer Jaya. Il n'a pas envie qu'elle abandonne ce à quoi elle croit. En fait, il voulait juste passer du temps avec elle, profiter de leur jeunesse en faisant quelques conneries, mais sans pour autant en faire tout un plat. De toute évidence, rien de tout cela ne semble possible.

Pourtant, il y a tellement de choses que Brendan ne comprend pas dans le récit de Jaya. Déjà avec Deryn, certaines notions lui échappaient, mais aujourd'hui, sa confusion est décuplée. Il s'ouvre une nouvelle bière, reste silencieux en accusant le choc. « Je ne suis toujours pas certain de comprendre. Je suis peut-être idiot, ou peut-être que justement, tu n'aurais pas dû évoquer Nina. » Il secoue la tête, puis reprend, toujours incrédule par rapport aux confessions de l'indienne. « Tu as raison quand tu dis que je fais tout par rapport à ma fille. C'est vrai. Je veux dire, je suis venu m'enterrer dans ce trou à rat pour elle alors que je ne la vois quasiment jamais, mais je fais ça par amour. Je fais ça parce que je l'aime à en crever et parce que c'est ce qu'un père est censé faire pour son enfant : l'aimer inconditionnellement, pas vrai ? » Sa question est rhétorique et il sait qu'en pratique, les choses ne se passent pas toujours ainsi. Il suffit qu'il pense à ses parents pour savoir que les parents ne peuvent pas toujours supporter les faits et gestes de ses enfants. « J'aime ma fille et l'idée même qu'elle puisse me décevoir d'une quelconque façon me semble impossible, en fait. Tu vois ce que je veux dire ? Quoi qu'elle fasse, j'ai le sentiment que je serai toujours fier d'elle… Et moi, je considère que mon rôle, et celui de Deryn, bien sûr, c'est de la guider pour qu'elle développe tout son potentiel, qu'elle devienne la personne qu'elle veut être sans avoir honte de quoi que ce soit. » Alors peut-il s'imaginer en train de donner la main de sa fille à un inconnu simplement parce qu'il présente bien ? Hors de question. Brendan comprend qu'il était loin de se douter des us et coutumes en Inde. Naïvement, il pensait que les mariages arrangés n'existaient plus dans aucune partie du monde, mais encore une fois, il réalise avec effroi à quel point il avait tort.  « J'ai juste envie que ma fille soit heureuse… » Confie-t-il, totalement paumé. « Je crois que tout ce que tu me dis… Ça me dépasse, Jaya. Je suis désolé. » Elle est fiancée… Voilà que la bombe finit enfin par arriver jusqu'à son cerveau. Parce que Jaya ne s'est pas contentée d'expliquer le fonctionnement de son pays, elle a clairement ajouté qu'elle devra épouser un inconnu à son retour chez elle. Comment peut-elle s'incliner aussi facilement ? Comment peut-elle se résoudre à faire une croix sur toutes les choses qui lui plaisent ici, au Pays de Galles, juste pour faire plaisir à son père ? Il voudrait ajouter à voix haute que ce n'est pas à elle de se sacrifier pour l'amour et le respect de ses aînés, mais plutôt l'inverse. Hélas, il n'en dit rien, ne voulant pas insulter la culture de l'indienne. « Et moi, quand tu dis des trucs comme ça, j'ai envie que tu fasses ce dont tu as envie. T'es pas Nina, mais je tiens à toi, Jaya, j'ai juste envie que toi aussi tu sois heureuse. Tu le mérites. » Et bien sûr, il pense aussi au fait qu'il aimerait encore l'embrasser, mais ses pensées vont bien au delà de ça. Après tout ce qu'elle lui a raconté, il n'a pas envie qu'elle se prive d'un métier, d'une ville ou d'une culture qu'elle aime. « Tu dois te dire que je vois les choses très simplement et c'est le cas, je ne vais pas le nier, mais ça me tue qu'on puisse t'obliger à faire des choses dont tu n'as pas envie. Je suis en train de comprendre qu'il s'agit de ta culture et je ne veux pas être insultant, mais… Sérieusement, ça me dépasse. »

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptySam 27 Avr - 11:39

Romeo take me somewhere we can be alone,
I'll be waiting all there's left to do is run,
We keep quiet cause we're dead if they knew.
So close your eyes, escape this town for a little while

Tu venais de donner beaucoup d’informations à Brendan et comme tu l’avais craint, il a l’air un peu submergé par ces dernières. A tel point qu’il s’ouvre une nouvelle bière. Il reste un long moment silencieux avant de t’avouer qu’il n’est toujours pas sûr de comprendre ce que tu viens d’expliquer. Pour lui, le parallèle que tu as fait entre ta famille et la sienne ne tient pas. Il t’explique qu’à ses yeux, être père consiste à aimer son enfant inconditionnellement et à tout faire pour l’aider à se réaliser en tant que personne. Il t’explique ainsi qu’il sera toujours fier de Nina et que c’est justement parce qu’il l’aime qu’il veut qu’elle puisse rester elle-même, sans honte, sans restriction… Ses mots d’amour pour sa fille sont tout bonnement magnifiques, te touchant à un point que tu n’imaginais pas possible. Ta voix est presque un peu enrouée quand tu reprends la parole. Heureusement, Brendan ne peut pas voir tes yeux légèrement humides, puisqu’ils sont fixés sur la route. « Comment ton ex et toutes ces affreuses bonnes femmes du système peuvent penser que tu es un mauvais père ? » Souffles-tu incrédule. C’était dans ces moments là que tu étais irrésistiblement attirée par le blond, lorsque tu voyais à quel point il aimait sa fille. A quel point, il avait un grand cœur malgré ses airs de bad boy. C’était dans ses moments là que tu te disais que tu voudrais bien qu’on t’aime avec cette force un jour… C’était aussi dans ces moments là que tu oubliais absolument tous les points qui faisaient que vous imaginer ensembles était une très mauvaise idée… Mais justement, il fallait que tu gardes la tête froide. Vous étiez en train d’avoir une discussion importante et tu ne voulais pas en perdre le fil.

« Tout ce que tu viens de dire sonne juste. Terriblement juste. Mais le fait que mon père se plie au poids des traditions et s’attende à ce que j’en fasse autant ne veut pas dire qu’il ne m’aime pas. C’est même le contraire. Il veut me protéger. Il veut que j’aie une bonne vie, en accord avec nos croyances sinon, il pensera que je suis maudite et délaissée de nos dieux. » C’est vrai que dit comme ça, ça pouvait sonner comme terriblement farfelu pour un anglais pur souche. Tu pousses un petit soupir, essayant d’être plus explicite. « Ce sont des siècles de traditions et de croyances. On ne connait que ça. Il nous est tout simplement pas possible d’imaginer qu’il y ait d’autres façons de faire ou de penser… Comme je l’ai dit, les mentalités évoluent vraiment très doucement. » Ta voix se fait plus douce quand tu entreprends ensuite de rassurer ton passager. « Je ne pense pas que tu sois idiot. Mais je ne m’attends pas non plus à ce que tu sois en capacité de comprendre. C’est un monde trop éloigné du tien… Si je t’explique tout ça, c’est surtout pour t’expliquer que ce n’est pas par toi que je suis freinée… » Encore une allusion pas très subtile à l’attirance irrépressible que tu avais développé pour lui. Mais tu avais de moins en moins de mal à te montrer franche à propos de cette dernière, maintenant que tu savais qu’elle était réciproque. Et aussi parce que vous aviez une véritable discussion à cœur ouvert et que ce n’était plus le moment de se cacher derrière des faux-semblants.

Ne serait-ce parce que Brendan ne le faisait pas lui. « T'es pas Nina, mais je tiens à toi, Jaya, j'ai juste envie que toi aussi tu sois heureuse. » Dit-il ensuite. « Je tiens à toi Jaya ». Il n’en faut pas plus à ton cœur pour se mettre à battre à la chamade. Les mots qu’ils venaient de prononcer étaient suffisants pour t’envoyer sur un petit nuage pendant de longues heures. Et aussi pour affirmer une résolution qui avait commencé à grandir en toi depuis cette fameuse soirée où il avait posé ses lèvres sur les tiennes. Hélas, cela impliquait une nouvelle confession. « La vérité c’est que… Moi aussi, je veux pouvoir être un peu libre avant de… Ce que je veux dire… C’est que j’ai déjà transgressé les règles… J’ai déjà eu quelqu’un ici. Ça ne s’est pas très bien fini mais ce n’est pas la question aujourd’hui. » Oui, la fille obéissante avait déjà désavoué son père. Il t’avait fallu du temps pour apaiser ta conscience mais tu te disais que ce qu’il ignorait ne pourrait pas le blesser. Et pour le reste, c’était à toi de porter le fardeau de ton passé « J’ai beau avoir été élevée en Inde, j’aime la liberté que les femmes ont ici. Et j’ai envie d’être libre, encore un petit peu… Ce que je veux dire c’est que je crois que j’ai envie de transgresser les règles à nouveau. Avec toi… Seulement, je dois être certaine que tu es ok avec… ma situation. » Autrement dit, était-il prêt à faire abstraction que tu étais fiancée avec un inconnu pour laisser libre cours à l’attirance qui vous unissaient ?


_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptySam 25 Mai - 21:42

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


Jaya est fiancée. Jaya sera mariée quand elle rentrera dans son pays. Le cerveau de Brendan fait les connexions nécessaires pour comprendre tous les enjeux de cette conversation, mais ça ne lui fait pas peur. Vivre le moment présent, il est comme ça Brendan. Et maintenant, à l’instant T, Jaya n’est pas encore mariée. Elle est simplement promise à un autre. Et qu’est-ce que ça représente, une promesse ? Un discours performatif, le fait qu’une parole puisse se transformer en action… Mais ça… Brendan préfère l’ignorer et rester dans cette bulle qu’il est en train de créer. Une bulle dans laquelle il veut inviter Jaya et ne plus se soucier de ce fiancé à l’autre bout du monde.

Car si le tatoueur a quelques difficultés à comprendre les croyances de la famille Patel, il a compris quelque chose de très important : le père de Jaya et son fiancé se trouvent à des milliers de kilomètres. Ainsi, pourquoi se torturer l’esprit ? Loin des yeux, loin du coeur… Il y croit. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il refuse de vivre dans une ville différente de sa fille. Mais si la liberté de la brune n’est pas remise en question lorsqu’elle se trouve sur ce continent, il ne voit pas pourquoi ils devraient s’arrêter au simple baiser qu’ils ont partagé aux Three Mariners. Et plus Jaya s’explique et plus Brendan comprend qu’ils ont l’air sur la même longueur d’onde. Il l’écoute, toujours aussi attentif, sa bière à la main dans laquelle il boit de nouvelles gorgées ça et là. “Seulement, je dois être certaine que tu es ok avec… ma situation.” Et c’est exactement pour cette raison que Brendan n’est pas un père si bon que ça. Là où il devrait penser à sa fille et à son bien-être, il oublie et pense seulement au désir qu’il a pour Jaya. Il pense à ce qu’ils pourraient faire, ensemble, à ce qu’ils pourraient vivre, même s’il ne s’agit que de quelques temps. Oui, le tatoueur vit l’instant présent et il ne veut pas se projeter. Il ne se projette jamais pour ne pas avoir d’attentes et jusque là, son mode de vie ne l’a presque jamais déçu. « Transgresser les règles… C’est mon dada depuis toujours. » Sourit-il, amusé par cette situation qui se décante petit à petit. Et si c’était aussi simple, finalement ? Brendan appréhendait la conversation qu’ils devaient avoir, mais il réalise qu’ils s’en sortent bien, voire très bien. « Aucune situation n’est jamais parfaite, je suppose, mais la tienne ne me dérange pas. » Elle est fiancée… Il est papa d’une fille de huit ans et en bataille constante avec les avocats de Deryn alors clairement, il n’a rien à dire.

Ils arrivent à la patinoire de Swansea qui accueille le match de hockey tant attendu et Brendan n’attend pas pour sortir de l’habitacle. « Avoue, tu as parlé tout le trajet pour ne pas m’entendre chanter Alicia Keys, c’est ça ? » Plaisante-t-il en se rapprochant de la jeune femme naturellement et en attrapant sa main afin de la garder dans la sienne. Le geste n’est pas immense, mais il représente quelque chose de fort, il confirme qu’il est d’accord avec ce qu’elle envisage, comprend qu’il devra l’abandonner lorsqu’elle devra retourner dans son pays natal. Toutefois, il ne comprend probablement pas encore toutes les conséquences qu’auront ses actes irresponsables. Il remet sa casquette correctement sur sa tête, prêt à soutenir l'équipe Galloise comme il se doit et il instaure un nouveau contact en ce jour un peu particulier en passant son bras autour de la taille de l’indienne. « On y va ? Promis, j'essaierai de ne pas te faire trop honte, même si je ne peux rien garantir. » Il n’a encore jamais assisté à ce genre de match, mais il a hâte de découvrir cette nouvelle ambiance, qui plus est, aux côtés de la belle Jaya.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyJeu 30 Mai - 11:45

Romeo take me somewhere we can be alone,
I'll be waiting all there's left to do is run,
We keep quiet cause we're dead if they knew.
So close your eyes, escape this town for a little while

Ce que tu viens de demander à Brendan n’est vraiment pas facile. Tu comprendrais parfaitement qu’il ne veuille pas s’impliquer dans ce drôle d’arrangement que tu venais d’imaginer. Même toi, en fait, tu étais surprise par l’audace de ta proposition. Ça ne te ressemblait pas de ne pas te sacrifier, de refuser de choisir la voie de raison. Ça ne te ressemblait pas d’éluder un problème qui deviendrait forcément plus important dans le futur pour simplement savourer le présent. Non ça ne te ressemblait définitivement pas mais le blond assis à tes côtés t’avait totalement retourné le cerveau. C’est pour ça que tu espérais de toutes tes forces qu’il monte à bord. Et finalement, tu n’es pas déçue. Un sourire apparaît progressivement au fur et à mesure de sa réflexion. Puis… « Transgresser les règles… C’est mon dada depuis toujours. » C’est à ton tour de sourire. Tu étais sans doute aveuglée par ton massif crush sur lui, mais tu trouvais que c’était la réponse la plus cool possible qu’il aurait pu te faire. « C’est une bonne nouvelle… Parce que moi, je suis quasi-débutante dans le domaine, alors je pourrais avoir besoin d’un peu d’aide pour apprendre. » Dis-tu, le cœur soudainement allégé d’un grand poids. Tu avais redouté cette conversation pendant des mois et finalement, elle avait pris une tournure tout à fait inespérée. Brendan continuait de te surprendre. A l’image de la réponse un peu plus sérieuse qu’il fait ensuite. « Aucune situation n’est jamais parfaite, je suppose, mais la tienne ne me dérange pas. » Est-ce que ça pouvait être aussi simple que ça ? Tu te poses la question quand même la question, sans savoir que tu fais écho aux propres pensées de Brendan. Et pour le moment, tu décides de le croire. Oui, ça pouvait être aussi simple que ça.

A partir de là, l’ambiance se fait plus légère. Surtout que vous êtes arrivés à destination, la discussion à propos de ta culture ayant occupé une bonne partie de celui-ci. Une fois que tu es garée, Brendan sort de la voiture, affichant ce sourire en coin que tu aimes tant. « Avoue, tu as parlé tout le trajet pour ne pas m’entendre chanter Alicia Keys, c’est ça ? » Tu éclates de rire. « Moi qui pensait que mon plan était machiavélique… Me voilà découverte ! » Répliques-tu, joyeusement. Brendan fait le tour de la voiture et vient près de toi, côté conducteur pour glisser sa main dans la tienne, comme pour sceller votre accord. Spontanément, tes doigts s’enroulent autour des siens tandis que ton sourire s’agrandit. Best Saint-Valentin ever... Le Darlington remet ensuite sa casquette sur la tête, visiblement impatient d’aller enfin à ce match. « On y va ? Promis, j'essaierai de ne pas te faire trop honte, même si je ne peux rien garantir. » Désormais libre de donner libre cours à ton attirance pour lui, tu lèves les mains pour réajuster sa casquette, jouant avec la visière, laissant ensuite ta main s’attarder sur son cou tandis qu’il passe le bras autour de ta taille. « Tu ne pourrais pas me faire honte même si tu le voudrais, tu as trop la classe en Devil. Et rappelle toi que je n’y connais rien non plus. »

Cette assertion faite, vous entrez dans la patinoire, où une foule enthousiasme se masse déjà. A vrai dire, vous peinez à gagner vos places tant il y a du monde, mais vous y parvenez quand même, accrochés l’un à l’autre. Une fois que vous êtes installés, le coup d’envoi ne tarde pas à être donné. Et tu es tout de suite impressionnée, te prenant au jeu rapidement, les yeux rivés sur la glace « Woah, ça va super vite. Je vois à peine le palet. Mais je trouve ça vraiment cool à regarder. » Glisses-tu à Brendan, assis à tes côtés, pressée d’avoir son ressenti à lui aussi. Après tout c’était sa soirée, c’était à lui qu’elle devait plaire. Vous avez largement la place pour bien vous asseoir, mais tu es volontairement serrée contre lui, serrant parfois son genou lorsqu’une action un peu trop violente survient. C’est un peu ton bémol. Déformation professionnelle oblige, chaque chute ou chaque choc te fait imaginer des lésions, des os brisés et des cartilages fissurés. Et finalement lorsqu’un joueur reste quelques minutes au sol, tu n’y tiens plus. « Mais ils ont le droit de se rentrer dedans comme ça ? » Demandes-tu, légèrement dépitée à ton voisin. »

Spoiler:
 

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyDim 2 Juin - 15:09

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


« Chanceuse, tu vas pouvoir apprendre avec le meilleur prof de la ville. Le meilleur du Pays de Galles, même. » Assure-t-il à la jeune femme. En effet, si Brendan est l'homme qu'il est aujourd'hui, c'est sans aucun doute parce qu'il transgresse les règles depuis son plus jeune âge. Il a fait trembler les rues de Cardiff longtemps avant sa majorité et même s'il s'est légèrement calmé quand il a eu Nina, on ne peut pas dire qu'il soit devenu très sage pour autant. L'idée d'apprendre à Jaya ce nouveau mode de vie et surtout, à faire ce dont on a envie sans ressentir la moindre culpabilité est plutôt alléchante. Après tout, pourquoi pas ? Brendan vit bien mieux depuis qu'il a arrêté de rendre des comptes à ceux qui lui servait de famille et son émancipation reste l'une des meilleures décisions de sa vie.

Un ou deux rapprochements plus tard, le nouveau couple entre dans la patinoire, prêt à découvrir cette discipline qui fait beaucoup d'accro. En effet, les supporters sont nombreux, tous vêtus de jersey de l'équipe qu'ils soutiennent, d'écharpes, de casquettes… Une fanfare est même présente dans un coin de l'habitacle et celle-ci rassemble de nouveaux fans qui chantent des hymnes et des encouragements. L'ambiance est spectaculaire et ils ont de quoi en prendre plein la vue. Toutefois, ils ne sont pas au bout de leurs surprises car quand le match commence, Jaya et Brendan sont propulsés dans une tout autre atmosphère. Brendan tente de suivre le palet qui glisse sur la glace à une vitesse ahurissante, mais il le perd souvent des yeux et se retrouve à regarder l'écran géant. « Grave. Ça va trop vite ! » Et que dire des chutes, comme le soulève si bien Jaya. Brendan voit les joueurs se rentrer dedans, sans avoir peur des chocs. Ils se foncent dessus, se plaquent contre les vitres en Plexiglas, semblent vouloir se faire manger leurs protèges-dents respectifs. Ce comportement rend hilare le blond qui n'en revient pas de ses yeux. Et ces gars sont payés pour agir ainsi ? Clairement, s'il n'était pas aussi fainéant, il aurait pu finir joueur de hockey. Nouveau choc entre joueurs, et Brendan ne sait pas vraiment comment cela s'est produit, quand bien même, ça s'est passé sous ses yeux, mais la vitre qui lui fait face se retrouve entaillée suite au passage d'une lame d'un patin. Est-ce que le joueur a littéralement volé ? La violence de l'impact a fait sursauter le Darlington et il répond enfin à la jeune femme. « Ces gars sont de grands malades. » Est-ce qu'ils ont le droit ? Le tatoueur n'en sait rien. Il connait la réputation de ce sport violent, mais il n'en connait pas les règles. Quelques joueurs sont retirés de la patinoire suite à des pénalités, mais il ne saisit pas vraiment pourquoi. Bientôt, les vingt premières minutes sont passées et l'estomac du blond le rappelle à l'ordre tandis que les joueurs sortent de la patinoire. « Apparemment ça reprend dans une quinzaine de minutes. Je vais chercher à boire. Tu veux quelque chose ? » Demande-t-il prêt à se lever, sauf que son attention est vite attirée par l'écran géant qui s'est mis à filmer le public, décidant de s'arrêter sur lui et Jaya, avec la foule en train de les encourager à s'embrasser. La Saint-Valentin n'échappe à personne. Paumé pendant une demie seconde face à cette kiss cam, le jeune homme se tourne vers Jaya, l'interroge du regard, pas certain de ce qu'il doit faire, même malgré la conversation qu'ils ont eu dans la voiture.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Patel
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Lula, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : myself- signature - blasphemy & ju
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
En cours : Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 670
POINTS : 1309
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Tumblr_puxqimGbPO1uch311o6_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins sauf qu'elle est secrètement en couple avec son voisin de Tenby. Straight out of a telenovela, right?!
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyJeu 6 Juin - 19:10

Romeo take me somewhere we can be alone,
I'll be waiting all there's left to do is run,
We keep quiet cause we're dead if they knew.
So close your eyes, escape this town for a little while

Brendan et toi, vous êtes rapidement projetés dans un univers que vous ne connaissez pas mais vous avez vite fait de suivre le mouvement. C’est facile au beau milieu d’une foule de supporters plus qu’enthousiastes. Et puis, tu es tellement euphorique de la tournure des évènements entre vous deux que tu ne vois inconvénient à te lever, à crier de joie et à applaudir lors des belles actions. Surtout que le hockey est un jeu fascinant et tu te dis rapidement que tu pourrais en devenir une véritable fan sans même que ce soit pour les beaux yeux du Darlington... Encore que vos premières impressions sont similaires et que vous êtes sur la même longueur d’onde, prenant plaisir à découvrir cette discipline méconnue. Il te confirme que le palet va à une vitesse effarante et lorsqu’il y a un gros choc entre deux joueurs, il semble aussi surpris que toi. Sauf que passé le choc initial, c’est l’amusement qui prime chez le blond et il affiche un petit rire incrédule. « Ces gars sont de grands malades. » Le respect semble même briller dans ses yeux, face à ces types qui n’ont pas peur de s’envoyer dans le décor à la moindre occasion. C’est à ton tour d’afficher un sourire amusé et de secouer la tête. « Ah les mecs… » Sembles-tu dire sans rien en faire. Non à la place, ce sont tes inquiétudes qui s’expriment. « Mais tellement ! J’ose même pas imaginer l’état de leurs articulations… J’espère qu’ils ont des bons kinés. »

En tout cas, le temps passe à une allure folle car bientôt le jeu ralentit et c’est le moment de la première interruption. « Apparemment ça reprend dans une quinzaine de minutes. Je vais chercher à boire. Tu veux quelque chose ? » Te demande obligeamment Brendan. Tu secoues à nouveau la tête. « C’est ton rendez-vous, c’est moi qui suis censée te nourrir ! » Dis-tu, constatant que vous avez laissé la glacière dans la voiture. Cela dit, il y a bien quelque chose qui te fait envie, en fin de compte. « Mais oui, je veux bien quelque chose de chaud, j’ai un peu froid… Un thé ou un chocolat, ça serait cool. » Sauf que le blond ne se lève pas et tu comprends vite pourquoi. Soudain, vos voisins se mettent tous à vous regarder tandis que vous devenez le centre de l’attention. Et pour cause ! Filmés, vous êtes les deux projetés sur l’écran géant au centre d’un énorme cœur rose. Une kiss cam ! Tu connaissais cette animation destinée à pour combler les temps de jeu calmes au cours d’un match mais tu ne pensais pas que ça se faisait chez vous…  Un sourire timide apparaît sur tes lèvres tandis que tu cherches le regard de Brendan. Lui est déjà en train de te regarder, l’air un peu indécis. Normal qu’il stresse un peu, tu ne lui avais pas rendu la tâche facile jusqu’à maintenant…

Il était d’ailleurs temps de te rattraper pour ça. Certes, tu n’avais pas imaginé que votre second baiser serait admiré par tant de spectateurs mais tu n’allais certainement pas te défiler. Au contraire. Ça serait ton acte de foi. Pour lui. Tes yeux accrochent les siens, parlant silencieusement. « Je suis prête. Je n’ai plus peur.» Sembles-tu dire tandis que la foule s’impatiente et vous encourage de plus en plus vivement. Alors tes mains viennent se poser sur ses joues et ton visage se rapproche du sien. Cette fois, c’est toi qui initie le baiser et tu laisses tes lèvres reposer de longues secondes sur les siennes, souriant en même temps que tu l’embrasses. Mais on ne peut aller contre sa nature trop longtemps. Les cris fusent de plus belle mais tu mets fin au baiser, rendue nerveuse par tous ses regards. Les joues en feu, tu enfouis ton visage dans l’épaule de Brendan. Ça y est, tu n’as plus froid. « Je ne pensais pas que mes leçons  commenceraient si vite. » Marmonnes-tu. Cependant, de nouveaux cris t’indiquent que les caméras ont débusqués d’autres cibles et tu jettes un coup d’œil prudent à l’écran pour confirmer que la voie est libre. Et vu que c’est le cas, tu reprends exactement où tu t’es arrêté, regardant à nouveau ton voisin. « Mais je ne plains pas… Au contraire. Je suis tellement contente que tu ais gagné ces enchères ! » Ta façon à toi de lui dire que tu étais heureuse... Libérée des regards, tu recolles ta bouche sur la sienne, balayant la frustration de l'arrêt précédent. Tes lèvres s’entrouvrent tandis que tu mets plus d’intensité dans ce baiser que tu savoures bien plus maintenant qu’il n’appartient qu’à vous.

Spoiler:
 

_________________


skinny love
can you hear when I say I have never felt this way ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan K. Darlington
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : poesies cendrées (avat) - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 6052
POINTS : 4468
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014
So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan 25.12
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina, mais il aime bien les filles de la ville quand même…
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan EmptyJeu 20 Juin - 22:16

I got tired of waiting
Wondering if you were ever coming around
My faith in you was fading
When I met you on the outskirts of town


S'il ne sait pas quoi faire devant cette foule en délire, et ce, même après la conversation qu'ils ont eue dans la voiture, Brendan choisit de laisser Jaya décider de la suite des événements. Et quelle décision. Après quelques nanosecondes qui semblent être éternelles, Jaya décide d'embrasser le garçon qui (clairement) n'attendait que ça. Le baiser n'a rien d'audacieux, mais il sait deviner que pour Jaya, c'est déjà énorme de se lâcher de cette façon et il se délecte de la moindre seconde. Quand leurs visages s'écartent, on peut nettement voir ce sourire espiègle et satisfait dessiné sur les lèvres du jeune homme. « J't'ai dit que j'étais le meilleur prof du pays. » Rigole-t-il doucement en accueillant la jeune femme contre lui. Il doit avouer que le hasard fait bien les choses et jamais il n'aurait pensé avoir droit à ce genre d'événement dans un match de hockey. Toutefois, personne ne semble choqué alors il devine qu'il s'agit de quelque chose de normal. « Et vu ta spontanéité, je te mets tout de suite un 20/20. » Qu'il continue, toujours aussi amusé. Cela dit, si le baiser qu'elle vient de lui donner est déjà si bien noté, celui qu'elle entreprend à présent explose tous les records. Il y répond sans se faire prier, l'embrasse avec plus de passion, loin des regards indiscrets. Il lui caresse la joue, passe une main dans ses cheveux, puis se retient de faire ce dont il avait envie de faire depuis des mois.

Jaya, dans ses bras. Enfin ! Brendan ne cherche plus à tout prix à avoir les filles qui lui plaisent, il tâte le terrain et avise selon le déroulement des événements. En ce qui concerne l'indienne, il avait plus ou moins perdu espoir. Il savait qu'il pouvait compter sur elle en tant qu'ami et il était prêt à s'en contenter, mais maintenant qu'elle semble encline à lui offrir plus, maintenant qu'elle semble être sur la même longueur d'onde que lui, le blond est plus que ravi et il espère qu'ils ne s'arrêteront pas en si long chemin. « Pas autant que moi. » Répond-il avec sincérité, se disant que son argent a clairement été bin investi. En plus d'avoir fait une bonne action remarquée par l'assistante sociale, il passe une très bonne soirée en compagnie de sa voisine. « Je crois que j'irai chercher à boire un peu plus tard, en fait. » Ne ressentant plus vraiment l'envie de s'hydrater - ou de se déshydrater vu ce qu'il comptait se payer - il passe un bras autour de l'épaule de Jaya et l'attire vers lui, s'enivrant de son parfum comme n'importe quel junkie ferait avec sa dope, prêt à passer les deux périodes restantes comme ça, tout en se disant qu'il a énormément de chance d'être là où il est et que pour quelqu'un qui n'aime pas beaucoup le jour des amoureux, on le lui rend drôlement bien. Les choses sont finalement bien faites.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty
MessageSujet: Re: So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan Empty

Revenir en haut Aller en bas

So close your eyes, escape this town for a little while + Brendan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-