AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

You carried all my fears, you let my demons play (max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Max Julliard
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2454
POINTS : 3846
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: You carried all my fears, you let my demons play (max) You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 EmptyDim 10 Mar - 19:10


Some kindness goes around
But also some kind of backfires

Peut-être qu’il aurait du se taire, se dit Max alors qu’il finit son coup de fil. Ils n’étaient pas si mal que ça, à se reposer tous les deux ensemble, épuisés tous les deux après avoir assouvis leurs désirs mutuels, à profiter d’un moment de tendresse agréable. En vérité, il y a tout de même des questions qu’il ne cesse de se poser, et même s’il a promis à Yevgeniya qu’il lui laisserait du temps, le producteur a besoin de comprendre et d’éclaircir certaines choses. Du moins le croit-il, parce que même lui n’est pas forcément prêt à parler de certaines choses. Et si la première réponse de la russe était ambigue et qu’il ne savait pas forcément dans quel sens le prendre, une fois qu’il a raccroché, Max se dit qu’il a peut-être définitivement fait une erreur. La correction que Yevgeniya lui apporte lui aurait suffit, il ne demandait pas plus.

Mais voilà que c’est elle qui se met à son tour à lui poser des questions. Il a fini sa cigarette, et aimerait en fumer une autre, histoire de se donner une contenance, histoire de pouvoir paraitre moins gêné et moins surpris. Clairement, si la caution était un sujet qui pouvait poser question, il ne s’attendait vraiment pas à ce que Ivy lui demande aussi franchement s’il l’aimait. A un moment donné, le producteur s’est toujours dit qu’ils finiraient par aborder le sujet, mais comme il a toujours l’initiative des conversations sérieuses dans la relation un peu étrange qu’ils entretiennent, il est pris de court. « Je… » En fait, il est même incapable de répondre, vraiment. Oui, il l’aime, évidemment qu’il l’aime, mais Max ne se voyait pas le dire comme ça, à l’improviste. Il n’est pas vraiment prêt, il a mis du temps à le réaliser, à s’en convaincre, et même s’il espère que ça marche, il y a toujours la crainte de l’engagement, d’affronter ça, et de verbaliser ce qu’il ressent. Mais c’est vrai. Et ça pourrait marcher, ça pourrait, parce que c’est Yevgeniya qui prend l’initiative, qu’elle lui offre une ouverture, ce qui est rare avec elle, et que ça fait deux fois en quelques heures. Alors finalement, il décide de répondre par l’affirmative à la question de la jeune femme, mais avant qu’il n’ait le temps de le faire, elle le coupe en lui disant qu’il n’est pas obligé de répondre, avant de plaisanter sur son manque de romantisme. « Je vois ça. » Réplique-t-il, souriant. « Un jour, je vais finir par te demander en mariage, ça va être un vrai drame, tu vas voir. » Est-ce qu’il plaisante, est-ce qu’il est sérieux ? Max ne le sait pas trop lui-même, et même là, il est un peu gêné d’avoir été aussi franc. « Ne me dis pas non tout de suite, hein. Je n’ai même pas encore vraiment demandé. »

Il plaisante, mais en réalité, ils ont bien des choses sérieuses à se dire. Il l’observe quitter le lit et se rhabiller sans mot dire. A force de pratiquer son caractère, Max commence à voir comment Yevgeniya fonctionne, et là, clairement, elle cherche à éviter une nouvelle fois la réponse à la question qu’elle a elle-même posé. « Hey. » Il fait une pause, histoire de s’assurer qu’il a bien son attention. « Qu’est-ce que je suis censé faire, si je n’ai pas envie de me débarrasser de toi ni d’aller à ce rendez-vous ? » Il se lève pour attraper un nouveau costume dans l’armoire qui occupe un coin de la chambre, ainsi qu’une chemise propre. « Laisse moi au moins te ramener à Swansea, d’accord ? » Ajoute-t-il en finissant d’enfiler ses vêtements. « Sauf si toi, t’en as marre de moi. »

Il hésite un instant, ajoute une cravate, mais trop concentré sur sa conversation, il a du mal à l’attacher. Au moins, ça lui donne un prétexte pour ne pas regarder Ivy en face. « Et…pour répondre à ta question de tout à l’heure… » Cette relation souffre d’un manque de réponses claires, juge Max, alors il continue. « Je…oui, la réponse c’est oui, on ne prête autant d’argent qu’aux gens qu’on aime. » Il redresse finalement la tête pour la regarder, et essayer de finir, avec douceur : « Je sais pas quand est-ce qu’on n’arrêtera de mettre un « bien » à chacun de nos « je t’aime », toi et moi, mais…c’est vrai. » Il baisse de nouveau la tête vers sa cravate pour tenter de l’attacher, ne pouvant s’empêcher de murmurer à nouveau : « Mais c’est vrai. » C'est le mieux que Max puisse faire, il n'arrivera pas à dire plus pour l'instant.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yevgeniya Vassilievitch
Yevgeniya Vassilievitch
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : penny (gif signat) frimelda (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 1943
POINTS : 4113
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017
You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 Tumblr_puupzc9uEP1ynvqd2o2_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: You carried all my fears, you let my demons play (max) You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 EmptyDim 24 Mar - 11:33

I cheated myself,
Like I knew I would,
I told you I was trouble,
You know that I'm no good

Est-ce que tout va trop vite entre eux ? Pour quelqu'un comme Ainhoa, la réponse serait négative. Elle clamerait même qu'ils prennent beaucoup trop leur temps, qu'ils devraient se lancer et profiter de tout ce que la vie a à leur offrir - Tout ça parce qu'Ainhoa sait à quel point la vie peut être courte. Pour quelqu'un comme Yevgeniya, les choses sont différentes. Elle n'a jamais tenu à s'engager et a été déçue de l'unique fois où elle s'était finalement lancée. L'amour n'est pas pour elle, s'était-elle toujours dit. Mais si c'était faux ? Alors elle parle à Max, elle le questionne et l'incite presque à lui dire des mots qu'elle ne saurait même pas dire parce qu'elle en est incapable s'il ne s'agit pas de quelqu'un dont elle partage le sang. Elle remarque aussitôt qu'elle prend le producteur au dépourvu et la réponse de ce dernier ne tarde pas à la faire rire à gorge déployée. Pensant qu'il n'est pas le moins du monde sérieux, elle répond : « Si tu veux toujours m'épouser après avoir confronté mes trois frères et mon père, peut-être que je dirais oui. Mais ça prouverait encore que tu es fou. » Rigole-t-elle, jusqu'à ce qu'elle comprenne que Max était sérieux dans sa plaisanterie et que l'éventualité d'un mariage ne serait pas absurde à ses yeux. Bien sûr. Il a déjà passé la bague au doigt à plusieurs femmes, alors pourquoi pas elle ? Son regard s'arrondit quand son constat grimpe jusqu'à son cerveau en faisant les conclusions adéquates et elle s'arrête de rire. « Oh… » Mais autant faire comme s'il n'avait rien dit et reprendre le cours de sa vie comme s'il ne venait pas de dire quelque chose d'aussi énorme. Ainsi, elle décide de se rhabiller en silence et se retourne vers Max uniquement lorsqu'il s'adresse directement à elle. Touchée qu'il soit aussi présent pour elle, Ivy baisse encore sa garde et sourit, certainement un peu trop niaisement, avant d'accepter sa proposition. « D'accord, tu peux me ramener à Swansea. » Inutile de dire qu'elle aime bien trop sa compagnie pour en avoir marre de lui, il doit bel et bien s'en douter.

Et quand Yevgeniya pense que le moment le plus angoissant est finalement passé, elle réalise que ce n'est pas le cas car Max reprend en décidant de répondre à la question de la blonde. Elle regarde d'abord ses pieds, puis est soulagée de remarquer que lui aussi regarde ailleurs. Ça la fait même sourire. Pourtant, ce n'est pas la genre de conversation qui aurait fait sourire Ivy d'ordinaire. Comme quoi, Max a vraiment quelque chose que les autres n'ont pas, quelque chose qui la pousse constamment dans ses bras, même à l'heure actuelle, alors qu'il lui fait une déclaration à demi-mots, le genre de déclaration qui lui aurait normalement donné envie de fuir. D'un pas décidé, la russe s'avance vers son amant et prend en main sa cravate pour l'aider à la nouer. « Je t'avais dit que tu n'étais pas obligé de répondre, mais qui sait, peut-être qu'on arrêtera sans même nous en rendre compte. » Dit-elle en haussant les épaules. Elle relève les yeux vers le musicien quand son noeud de cravate est enfin correct, le regarde de ses yeux pétillants de malice et l'embrasse brièvement. « On y va ? » Peu importe à quel point Yevgeniya se sent bien dans cette bulle qu'elle s'est faite avec Max, elle sait qu'elle doit retrouver la vie réelle et tous les problèmes qui s'y rattachent, notamment les ennuis qu'elle s'est fait la veille en attaquant une professeure de son université. « Et s'il te plait, ne prends pas la Ferrari, je n'ai pas envie d'être malade. » Qu'elle le supplie presque, se souvenant beaucoup trop de la conduite sportive de l'ancien pilote qui lui soulève l'estomac.


_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


You carried all my fears, you let my demons play (max) - Page 2 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas

You carried all my fears, you let my demons play (max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-