AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptySam 26 Jan - 19:41

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

Les derniers mois avaient été un véritable parcours du combattant pour la remise en forme. A force d’exercice et de travail, Gwen avait retrouvé une certaine mobilité, cependant elle peinait toujours à récupérer toutes ses sensations en danse ou en boxe. Aujourd’hui, elle avait privatisé un des studios de danse de Tenby et elle essayait de s’entraîner depuis une bonne heure. « Arrrrg ! » Hurla-t-elle, découragée et pleine de frustration face à un mouvement de la hanche qu’elle n’arrivait plus à exécuter aussi gracieusement. La métisse gardait encore des séquelles et des fragilités physiques liées à son agression même si celle-ci s’était produite près d’un an auparavant. Après le décollage limité de son premier album en raison de son exposition limitée et de ses rares dates de tournée, la jeune femme avait à cœur de travailler sur un nouveau projet assez ambitieux, un projet artistique qui consistait à ramener toute la lumière sur son meilleur talent : la danse et des chorégraphies divines liées à sa musique. Sa maison de disques lui avait accordé quelques mois supplémentaires pour l’écriture des titres et la remise en forme mais elle devait pondre un album visuel et qui tenait la route avant l’été, un album qui devrait non seulement rattraper les ventes limitées du premier mais aussi exploser les compteurs, autant dire un pari quasiment impossible à tenir. Non seulement d’être sous pression, Gwen n’avait pas le droit à l’erreur. Serait-elle seulement capable de redanser aussi bien d’ici-là ? La jeune femme relança la musique à son point de départ et elle retenta à nouveau le mouvement, sans succès. Sa hanche refusait de suivre la courbe du pas correctement. « Putain ! » Elle chotta dans la bouteille d’eau devant elle et attrapa son essui pour sécher son front qui perlait de sueur. Soudain, elle entendit un bruit dans son dos. Quelqu’un venait d’entrer dans le studio. « J’ai privatisé les lieux, j’ai encore droit à la salle pour deux heures. » Lança-t-elle sans regarder dans son dos. En entendant le pas qui avançait, elle se retourna finalement. « Nate ? » Demanda-t-elle, surprise. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Elle lui avait vaguement mentionné que les sessions de danse seraient plus faciles si elle avait un partenaire mais elle était réellement surprise de le voir débarquer au studio. Depuis la période des fêtes, il était resté plus souvent à la villa. Les dates de la tournée s’étaient miraculeusement espacées et n’avaient pas encore repris leur rythme effréné. Le couple avait connu quelques différends entre les deux fêtes, si bien que la métisse avait même filé quelques jours chez son cousin pour ne pas envenimer la situation entre eux. Pourtant, elle était finalement retournée chez Nate car elle n’avait pas voulu le laisser complètement tomber alors qu’il l’avait soutenue pendant des mois. La confrontation qui avait eu lieu à Dublin n’avait pas été dans le but de lui poser un ultimatum mais de lui ouvrir les yeux. Le couple n’avait pas reparlé de cette fameuse discussion, ils s’étaient progressivement reparlés pour se rendre à des soirées comme celle de l’anniversaire de Max. Elle avait bien vu que Nate avait fait des efforts, qu’il était resté clean en cette période, au moins en sa présence. Alors, Gwen avait cessé de jouer les têtues et elle avait mis de l’eau dans son vin. Elle avait compris qu’il avait peur de la perdre et de retourner en centre. Toutefois, tout n’était pas réglé entre eux. Il leur fallait juste du temps pour réapprendre à communiquer normalement et à remettre cette histoire sur le tapis sans prendre le risque de se regueuler dessus. En attendant, même si elle était retournée chez Nate, la métisse avait continué à garder des distances et elle s’était concentrée sur sa remise en forme. Il était temps qu’elle reprenne le chemin des studios et de la musique.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 3 Fév - 1:33

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Trouver un équilibre… Savoir s'organiser pour ne plus se tuer à la tâche et ne plus sentir ce besoin grandissant d'aides extérieures pour garder la forme… Voilà quelles sont les priorités de ces dernières semaines. Je profite du fait que les dates de la tournée soient un peu plus éparses avant de reprendre en continu pour un mois et finalement se terminer juste avant l'été. Même si au final, la fin de la tournée ne signifie pas le repos pour autant ; Non, il faudra reprendre l'écriture de nouveaux morceaux, c'est-à-dire des mélodies et des paroles, les passages en studios, le mixage… Tout pour continuer le show, pour faire plaisir aux fans, pour vivre notre passion à fond et pour prouver que nous sommes un groupe de rock qui s'est inscrit dans la durée de l'histoire musicale britannique.

Toutefois, pour trouver un équilibre, il faut notamment que je compartimente un peu mieux ma vie et ces quelques jours que je passe à Tenby sont parfaits pour profiter de ma petite-amie, pour me concentrer sur ma vie de couple qui bat de l'aile depuis quelques semaines déjà. Je la vois s'en aller pour le studio de danse alors que je suis dans mon propre studio, à m'entrainer sans relâche avec mon synthétiseur sur les enchaînements les plus difficiles et je lui souhaite bonne chance tandis qu'une idée un tantinet saugrenue s'immisce dans mon esprit. Je termine mon entraînement, part à la recherche de mes vêtements de sport et rejoints le studio de danse au pas de course. Je n'avais pas couru depuis longtemps et ça se ressent. Il faut aussi avouer que le froid mordant n'arrange en rien mes performances, ça va de soi, mais quand j'arrive sur les lieux, je vois Gwen en train de s'accorder une petite pause après un long effort. Je fais fi de ses paroles et m'avance jusqu'à ce qu'elle se retourne pour me faire face. « Je me suis dit que je pouvais peut-être t'aider. J'ai cru t'entendre dire que ce serait plus facile pour toi si tu avais un partenaire. » En fait, je ne sais pas si je dois être vexé de la surprise qui s'est peinte sur son visage en me voyant et j'essaye de ne pas y porter trop d'importance. Je pensais pourtant être un petit-ami attentionné… Un haussement d'épaules s'ajoute aux yeux baissés. « Mais j'ai peut-être mal compris. Désolé. Je peux m'en aller, si tu préfères. » Ou plutôt si tu préfères un autre danseur… Un danseur plus expérimenté et un surtout un danseur qui n'est pas moi… Parce que je sais qu'entre nous, c'est compliqué, que c'est difficile depuis que j'ai pris la décision d'avoir à nouveau recours à de la dope ça et là. Je croyais bien faire avec la dope, même si je savais que ça ne serait pas compris par mes proches et je croyais bien faire encore aujourd'hui, mais qui sait, peut-être que j'ai développé un don pour faire tout foirer sans jamais le vouloir… En attendant qu'elle reprenne pour me dire ce qu'elle attend de moi, j'attrape ma bouteille d'eau dans mon sac à dos et j'en bois de longues gorgées pour me remettre de cette longue course.  

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyJeu 7 Fév - 21:34

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

Sous le coup de la surprise, Gwen ne réserva pas un accueil des plus chaleureux à Nate lorsqu’il arriva dans le studio de danse. Elle remarqua alors qu’il avait l’air d’avoir couru pour venir. Il expliqua qu’il était venu dans l’idée de l’aider, puisqu’il l’avait entendue formuler son besoin d’avoir un partenaire. Pourquoi la métisse n’avait-elle pas tout simplement demandé à un de ses élèves ou à un danseur chevronné qui fréquentait le studio ? Inconsciemment, la jeune femme avait momentanément exclu cette idée dans l’espoir qu’une personne qui la stimulait davantage se joindrait à elle. Et il avait répondu à son envie tacite. Touchée par sa venue surprise, elle resta tout de même sur la réserve dans un premier temps. « Oui c’est vrai, je l’ai dit. » Il songea avoir mal compris ce qu’il avait entendu et proposa de repartir si elle préférait. « Tu n’as pas mal compris. Maintenant que tu es là, ce serait dommage de rebrousser chemin. » En fait, Gwen se rappelait d’une de leur leçon de danse où Nate avait consommé de la drogue pour tenir le rythme. Est-ce qu’il avait eu recours au même artifice aujourd’hui ? Malgré la surprise de sa venue, elle était devenue méfiante et suspicieuse, des ingrédients malheureux dans un couple. La métisse ne pouvait s’empêcher de tout remettre en question depuis Dublin. Cependant, les yeux de Nate ne semblaient pas vitreux et son agitation s’expliquait sans doute par l’euphorie procurée grâce à l’effort de sa course. « Ça ne te fera pas de mal de pratiquer non plus de toute façon. » Cette fois, un petit sourire accompagnait ses mots. Au début de leurs cours, elle se rappelait aussi à quel point Nate la diva était coincé et à quel point il avait fallu travailler sur sa raideur. Il en avait fait du chemin et il serait un bon partenaire pour l’aider à exécuter quelques mouvements. L’air de rien, Gwen avait bien noté son intention première qui était de l’assister dans sa danse. « Avant de commencer, j’aurai bien besoin que tu me débloques quelques nœuds dans la nuque... » Dit-elle, en s’asseyant sur un banc dans la salle et en soulevant sa chevelure. « Je me suis trop crispée à cause de ce fichu mouvement que je n’arrive pas à faire ! » L’avantage quand le partenaire était aussi le petit ami est qu’elle pouvait aussi profiter d’autres dimensions. Nate n’avait pas son pareil pour lui soulager certaines parties du corps grâce à l’habilité de ses mains. Peu doué avec les pieds, adroit avec les mains. Gauche en danse, adulé en musique. Le Miles était un paradoxe. « Avant, je pouvais faire tout ce que j’imaginais, maintenant je dois chaque fois réarranger les chorés que je prépare ! » Souffla-t-elle, frustrée. Réalisant alors qu’elle n’avait été que ronchon depuis son arrivée, elle lui adressa tout de même une phrase plus douce. « Je suis contente que tu sois venu. Je vais pouvoir essayer d’autres choses. »


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptySam 16 Fév - 13:54

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Parfois, je me dis qu'à force de trop en demander, je vais finir par pousser Gwen à m'échapper, à me glisser entre les doigts… Le problème, c'est que je ne sais pas trouver la limite. Comment trouver une limite alors que nous sommes si différents quand les sentiments entrent en jeu ?
Ici, j'ai l'impression qu'elle voudrait bien me chasser, qu'elle voudrait quelqu'un d'autre à ses côtés pour l'aider dans ses mouvements, mais je suis bien incapable de le dire à voix haute, préférant lui faire comprendre que je peux partir à la place. Par chance, elle m'indique de rester et le soulagement que je ressens doit probablement pouvoir se lire sur mes traits. Je hoche la tête, remet la bouteille d'eau dans mon sac et souris à la remarque de Gwen « Oui, probablement. » Je ne danse plus vraiment depuis des mois. Avant même que la tournée ne commence, je n'avais pas le temps de danser à cause de toutes les interviews, de toutes les séances photos et de tous les préparatifs. Certes, la vie sur scène me force à garder la forme, mais tout le monde sait que je ne mène pas un mode de vie très sain quand je suis en tournée - personne ne le peut. Partir en tournée, c'est vivre dans un monde à part, dans un bus avec ses co-star et ses techniciens. C'est dire au revoir à l'intimité, au confort, mais toujours en assurant tous les soirs.

« D'accord. » Je m'installe sur le banc, derrière la métisse et tente du mieux que je peux de réchauffer mes mains avant de les poser sur ses épaules. « Désolé, j'ai les mains froides. » Quelle idée de courir à l'extérieur par ces températures désagréables. J'ai l'impression de ne pas avoir touché ma petite-amie depuis des lustres et c'est certainement le cas, au final alors je profite de ce contact en faisant mon maximum pour dénouer ses nerfs, pour la soulager. Je la sens tendue, me demande si c'est ma présence qui la met dans cet état, ou s'il s'agit réellement de la frustration de ne pas réussir à exécuter ses mouvements.  « Ça va mieux ? » M'enquis-je, tout en continuant le massage, en espérant qu'à défaut de pouvoir soulager sa frustration, je peux peut-être soulager ses douleurs physiques.
Elle ne peut pas le voir, mais Gwen fait naître un sourire sincère sur mes lèvres avec quelques petits mots tout simples : Je suis contente que tu sois venu. Il n'en faut pas plus pour me redonner l'espoir que tout n'est pas fichu, que je ne fais pas tous ces efforts pour rien… Oui, il y a de l'espoir.  « Et moi je suis content si je peux t'aider. » Continue-je, avec un regain d'énergie soudain. La course pour venir jusqu'ici m'avait donné l'impression de vider mes batteries, mais la douceur de ma dulcinée suffit pour me faire tout oublier et prendre sur moi. « Je suis à vos ordres pour les deux prochaines heures, Miss Martins. » Que je reprends, un peu plus sur le ton de l'humour.  « Même si, oui… N'oublie pas que ça fait longtemps que je ne me suis pas entraîné. » C'est-à-dire qu'il va falloir que j'y aille doucement pour commencer si je ne veux pas me blesser.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 17 Fév - 13:10

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

Après un accueil mitigé, Gwen montra qu’elle était contente que Nate soit venu. Depuis leur grosse confrontation, elle s’était clairement éloignée de lui en passant quelques jours chez son cousin entre les deux fêtes puis en étant le moins possible à la villa. Tout n’était pas forcément lié à son petit-ami non plus. Elle passait réellement des heures dans les studios de musique à avancer sur l’écriture d’un nouvel album et dans les salles de danse à retrouver son niveau, partagée entre les tensions dans son couple et l’angoisse de ne pas assurer sur le plan de sa toute jeune carrière. La pression et l’inquiétude pesaient sur les épaules de la jeune femme qui n’avait désormais plus le droit à l’erreur. Préoccupée par ses projets en suspens et par les nouveaux écarts de son petit-ami, elle essayait de cacher tout ce qui couvait en se plongeant comme une acharnée dans le travail. Grâce aux efforts de Nate depuis l’altercation, un certain calme était revenu entre eux mais les abcès n’étaient pas encore crevés car il restait le problème de la confiance qui avait été brisée entre eux et visiblement un problème plus profond dans leur couple aux yeux de la rock star. Il souffrait des silences de sa petite amie, pas assez démonstrative envers lui, encore moins lorsqu’elle lui en voulait. Chacun des deux possédaient ses failles, des failles qui devraient être mises à nu dans une discussion sans cesse repoussée. Toutefois, ces tensions mises à part, Nate lui démontra par sa venue qu’il était toujours autant une marque de soutien pour elle. Il n’avait cessé de se montrer présent pour elle, dans la mesure du possible, depuis son agression. Il s’était partagé entre elle et sa tournée, avait souffert de ce rythme de fou, et c’est sans doute la raison pour laquelle elle s’était montrée moins butée envers lui, plus tolérante qu’elle ne l’aurait été si elle n’avait pas compris les raisons de son craquage.

Tendue à l’extrême, la métisse demanda à Nate de l’aider à se décrisper. Elle frissonna sous le contact de ses mains froides mais elle ne broncha pas. Efficace, il réussit à la détendre un peu. « Oui. » Répondit-elle à la question de Nate. La jeune femme lui adressa ensuite quelques mots plus « gentils », car elle était tout de même agréablement surprise qu’il soit venu. Elle sentit un regain d’énergie dans la pression que Nate exerça dans ses mains et elle se redressa maintenant qu’elle était moins tendue. Il se mettait à sa disposition pour les deux prochaines heures même s’il ne s’était pas entrainé depuis des lustres. « Comme au bon vieux temps. » Comme il était venu en courant, elle considéra qu’il s’était échauffé. Elle attrapa sa main et l’entraina vers le milieu du studio. Elle lui montra quelques mouvements de chorégraphie et lui expliqua qu’elle souhaitait essayer un porté s’il s’en sentait capable en fin de séance car il y avait une figure qu’elle ne savait plus exécuter toute seule à cause de sa hanche et d’une perte d’équilibre, mais elle pourrait probablement la tenter avec un partenaire qui la soutiendrait et l’aiderait à pivoter sur son axe. La figure ressemblait à une pirouette sophistiquée. Elle regarda Nate tenter les quelques mouvements et vérifia s’ils pouvaient commencer à rentrer dans le vif du sujet. « Prêt ? » Demanda-t-elle, en redémarrant la musique.


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 10 Mar - 16:49

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Trouver un équilibre :  c'est important, dans une relation. Hélas, je ne suis pas très bon quand il s'agit d'équilibre. Je ne l'ai jamais été. Est-ce que ça va changer avec Gwen ? Ce serait bien, mais le doute grandit en moi, surtout quand une certaine jalousie s'immisce en moi. Une jalousie qui se fraye un chemin quand je remarque que je ne suis lui pas indispensable, qu'elle peut compter sur tant d'autres personnes pour l'épauler, pour être là pour elle… Et moi, qu'est-ce que je suis dans tout ça ? Est-ce que je peux dire être celui qui partage sa vie alors que je ne suis pas certain de ses sentiments ? Alors qu'elle s'est enfuie chez son cousin quelque temps ?

L'équilibre est loin d'être trouvé, mais pour l'heure, je cherche à trouver un équilibre littéral afin de l'aider à danser. Si d'autres danseurs pourraient aider Gwen bien mieux que moi, aucun n'ont autant à coeur de la voir réussir que moi et ça, j'en mettrais ma main à couper. Aux ordres de Gwen, je fais de mon mieux pour soulager les noeuds qu'elle a au niveau de la nuque et après quelques minutes, nous sommes prêts à danser.
 « Comme au bon vieux temps. » Répète-je en la suivant au milieu du studio de danse. Comme lors de nos anciens entraînements où elle m'apprenait la chorégraphie de ma propre chanson, elle me montre les mouvements lentement, les découpant sous un décompte de huit temps et je les assimile plutôt rapidement, ce qui est encourageant pour la suite. Je suis la jeune femme dans ses mouvements, m'imprégnant de la musique pour être plus régulier et accomplir mes gestes avec plus de justesse. La musique devient répétitive à force de s'entraîner sur les mêmes passages, mais je sens que chaque nouvelle performance est meilleure que la précédente et qui sait, peut-être que nous arriverons à la perfection avant la fin du temps restant. J'y crois. J'ai confiance en Gwen et j'ai confiance en moi également. Si bien que quand vient le moment du porté en question, nous faisons une petite pause lors de laquelle j'en profite pour boire quelques gorgés d'eau.  « C'est parti. » Gwen remet la musique et nous reprenons la chorégraphie comme deux professionnels jusqu'au moment délicat où je dois aider la métisse avec sa pirouette. Le premier essai n'est pas très concluant car je m'agrippe beaucoup trop à elle, de peur de la faire tomber et d'aggraver ses blessures et le second essai n'est pas non plus très réussi.  « Désolé… Je… Une fois que je te tiens, je n'arrive plus à te lâcher pour que tu puisses pivoter. J'ai peur que tu tombes. » Je me pince les lèvres, propose de refaire un dernier essai qui n'aboutit toujours à rien étant donné que je n'arrive pas à relâcher mon emprise sur la danseuse.  « Je… Je suis désolé. Je n'y arrive pas. » Avoue-je en secouant la tête, essoufflé et contrarié de ne pas pouvoir aider davantage la jeune femme. 

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 17 Mar - 15:42

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

Les deux partenaires dansèrent un bon moment sur la musique, jusqu’à ce que Nate intègre bien les pas. Le couple n’était pas aussi enflammé que le jour du tournage du clip du Miles mais l’alchimie était bien présente entre eux. Ils auraient même voulu la nier ou la cacher qu’ils en auraient été incapables. Au moment de tenter le porté, le chanteur se raidit et l’agrippa à deux reprises de peur de la faire tomber. « Ce n’est rien, on va réessayer. » Nate but quelques gorgées d’eau et la rejoignit sur la piste. Finalement, il ne réussit pas à lâcher son emprise sur elle. La métisse ne desserra pas l’étreinte, au contraire elle se rapprocha de lui, le bout de son nez contre la joue de son petit-ami. « Ce n’est rien vraiment… Je vois bien que tu as peur de me blesser. » Gwen n’allait pas le blâmer de vouloir être prudent alors qu’elle n’arrivait pas non plus à exécuter le mouvement toute seule. Non, en revanche, elle avait remarqué son esprit ailleurs depuis le début de la séance. « Le problème est ailleurs n’est-ce-pas ? Ce n’est pas que la danse. » Nate avait bien sûr peur de la blesser, c’était indéniable, mais il semblait à la jeune femme qu’il était toujours perdu dans ses doutes aussi. La confiance et le feu n’étaient pas aussi présent entre eux aujourd’hui comme c’était le cas lorsqu’elle lui apprenait à danser. Il était peut-être temps de crever quelques abcès, au risque d’impliquer une nouvelle confrontation. Des choses avaient besoin d’être dites entre eux, car depuis Dublin, le couple n’avait pas réellement abordé le sujet. Gwen était partie quelques jours chez Sam entre les deux fêtes, elle était finalement revenue chez Nate parce qu’il avait fait des efforts, mais aucun des deux n’avait eu la force d’en reparler vraiment. Depuis, les tensions dans le couple restaient sous-jacentes. Ils se parlaient, ils tenaient clairement l’un à l’autre, mais quelque chose était cassé. Par exemple, Gwen n’arrivait toujours pas à avaler qu’il lui ait mis sur le dos sa reprise de la drogue ; il ne l’avait pas tourné aussi directement mais il avait quand même sous-entendu qu’il en reprenait parce qu’ils se partageaient entre les concerts et ses retours à Tenby, et aussi à cause de « problèmes » dans leur couple, à savoir le très peu de démonstration affective de la part de la métisse. Nate était la star la plus connue du couple, celle la plus adulée par des milliers de fans, qui risquait chaque soir de se retrouver dans les bras d’un homme ou d’une femme s’il ne lui était pas fidèle, et pourtant c’était lui qui vivait dans l’insécurité de leur couple. Il l’aimait, il le lui avait dit, au pire moment de leur couple, en pleine crise devant son meilleur ami et son producteur. Il prenait de la drogue mais il l’aimait. Alors en pleine colère, Gwen n’avait pas reçu les mots à leur juste valeur mais elle les avait entendus. Pourtant, elle n’avait pas été capable de les lui retourner de force, elle avait détesté la façon dont il avait essayé de lui forcer la main pour les lui soutirer et dont le moment s’était passé. Prise de court, elle n’avait pas réagi de la bonne façon et Nate non plus. « Viens t’asseoir. » Demanda-t-elle d’une voix douce. « Je crois qu’on a besoin de parler. » Elle attrapa sa serviette et s’essuya le front, elle but ensuite quelques gorgées d’eau et s’installa sur le banc du studio. Ils avaient encore un peu de temps avant que le temps de réservation de Gwen ne soit écoulé, alors à défaut de pouvoir exécuter la pirouette compliquée, autant mettre ce temps à profit pour eux. Dieu seul savait quand le couple repasserait un moment ensemble, les concerts de Nate allaient bientôt reprendre. « On ne va pas se mentir Nate, depuis Dublin, il y a des choses qui ne vont plus entre nous. On a essayé de faire les autruches et de ne pas en reparler, moi la première quand je suis partie quelques jours de chez toi, mais ça ne marche pas. » La métisse cherchait ses mots parce que ceux-ci allaient déterminer la suite et surtout rétablirait ou enfoncerait la fragile confiance qui subsistait entre eux. Avant que la discussion ne parte plus loin, elle lui concéda un point qui avait très important pour elle. « J’ai noté les efforts que tu as fait depuis. Tu as drastiquement diminué ou même arrêté, je ne sais pas si c’est parce que les concerts se sont espacés ou non mais je l’ai noté. » Elle releva ensuite les yeux pour lui. « C’est juste que je n’arrive pas à digérer ce que tu m’as dit ce jour-là et je suppose que toi non plus. C’est vrai que ce n’était pas la meilleure manière de t’aborder mais tout le monde s’inquiétait pour toi. Moi si je l’ai fait, c’est parce que j’avais peur pour toi, peur de te perdre. » Lui, il lui avait expliqué pourquoi il avait recommencé, alors elle était en train de lui faire comprendre pourquoi elle avait réagi de la sorte et surtout quelle importance il avait pour elle, dans l’idée de mettre fin à ses insécurités. « Tu m’as fait comprendre que c’était à cause de moi, c’est vraiment ce que tu penses ? Tu te déchires entre les concerts et Tenby pour moi, et tu me reproches aussi de ne pas te démontrer assez les sentiments que j’ai pour toi. Tu m’as bien fait comprendre que j’étais une des raisons principales pour que tu reprennes la drogue. Moi c’est ça qui m’a le plus blessée quand je suis venue te voir. Être apparemment la cause de tout ça… Je ne te savais pas si malheureux avec moi, Nate. » Peu habituée à s’exprimer de la sorte, elle se leva et fit les cents pas devant lui tout en restant calme dans sa voix. « Tu m’as dit que tu m’aimais. Ce jour-là. Tu dis que tu m’aimes mais tu ne m’aimes pas assez pour respecter tes promesses, la plus importante. Dis-moi comment je peux te faire confiance alors que tu es capable de me cacher de telles choses ? Tu avais peur de ma réaction ? Toi tu étais en désintox après ton overdose, et je suis bien d’accord, c’est le dernier endroit où tu dois retourner. Mais tu n’as pas vu comment on était en dehors, à s’inquiéter pour toi, tu n’as pas vu comment j’étais tout le temps où j’ai dû attendre de venir te voir à Dublin, à me demander si tu prenais juste de quoi tenir la route ou si t’allais craquer bien plus. Comment je pouvais savoir que t’étais dans le contrôle, hein ? Comment, alors que je n’étais même pas déjà censée savoir que tu en reprenais vu que tu me le cachais ? Je ne savais même pas dans quel état j’allais te retrouver ! » La métisse se rassit et se tint la tête entre les deux mains pour éviter de trop s’agiter. « Tu ne te rends pas compte, je suis ici à Tenby, à vivre comme une handicapée impuissante depuis une putain d’année ! Je n’avais pas envie de te regarder sombrer de loin… Parce que je n’ai déjà plus la musique depuis des mois, je ne sais même pas si je redeviendrais l’artiste que j’étais avant ! Il me restera quoi, alors, si je ne t’ai plus toi non plus ? » Dit-elle des notes d’énervement et de déception dans la voix. Voilà comment bien crever les abcès. Elle releva des yeux enflammés vers lui. Oui, il lui resterait quoi si elle le perdait lui aussi ? « Je n’arrive pas non plus à comprendre, à quel point tu t’es braqué ce jour-là, à quel point tu es en contraste total depuis. Tu restes ici, tu fais attention. Qu’est-ce qui a changé ? » Sa dernière question revenait sur le bon point de ses efforts depuis la confrontation. Il était même venu l’aider à danser, était-ce un signe qu'il voulait que les chose s'arrangent entre eux aussi ?


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 24 Mar - 17:48

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Parfois, les choses ne se passent pas comme prévu et même ces quelques heures où je voulais aider ma petite-amie se trouvent être un échec cuisant. Je n'arrive pas à l'aider, commence à me sentir comme un parasite dans ce studio où toute la grâce de la danseuse m'épate comme au premier jour. C'est donc sans surprise que la séance de danse s'arrête et que Gwen initie une conversation nécessaire. Toutefois, j'ai beau savoir qu'elle était nécessaire, je ne suis pas pour autant prêt à participer à une telle discussion. Pas le choix. Pas de fuite possible. J'assume.
Je suis la métisse et je m'assois à ses côtés, attendant que le verdict tombe. Est-ce le moment où elle va décider de me quitter ? Jugeant que je ne lui apporte rien de bon, que je ne suis qu'un vaurien et qu'elle doit prendre un chemin différent du mien ? Je crois que je ne pourrai pas le supporter. La tête baissée, je l'écoute commencer et je reste silencieux le temps qu'elle s'exprime. Tout ce qu'elle a à dire me retourne l'estomac et par moment, je me sens obligée de la couper, quelques secondes à peine, mais juste parce que j'ai besoin de rectifier le tir, parce que je ne peux pas la laisser croire de telles choses. « Non non, Gwen, je ne suis pas malheureux avec toi. Comment peux-tu dire ça ? » Demande-je, sincèrement, avant de retrouver le silence pour la laisser poursuivre.

À force de reporter cette discussion de jours en jours, puis de semaines en semaines, le coeur s'est alourdi et je comprends pourquoi la jeune femme a tant de choses à me dire. Crever l'abcès, oui, c'était nécessaire, même si c'est douloureux et que j'ai peur de ne pas être à la hauteur. Je la vois faire les cent pas, se rassoir, tandis que mon coeur devient douloureux dans ma poitrine en constatant à quel point j'aime cette fille et à quel point je m'en veux de l'avoir fait traverser cet enfer. « Gwen… » Je me pince les lèvres, cherchant mes mots, les mots justes, puis j'explose, à défaut d'avoir eu cette impression d'imploser depuis des mois déjà. « Je n'ai jamais voulu te blesser. Je… Je suis désolé. » Je relève la tête, essaye d'assumer mes actes et les conséquences qui en ont découlé. « J'ai envie que tu me fasses confiance. J'ai besoin que tu me fasses confiance. Mais je comprends qu'après ce que j'ai fait, c'est difficile pour toi. Je m'en veux, tu sais… D'avoir repris la coke, de ne pas avoir été honnête avec toi, d'avoir pété un plomb à Dublin. » Je déglutis, inspire profondément pour rependre. « Cette intervention à Dublin… J'ai réellement eu l'impression de me faire trahir par mes proches et… Je ne l'ai pas supporté. Je n'ai pas supporté que personne ne me croie, que tout le monde semble faire comme si j'étais constamment au bord de l'overdose alors que non… J'allais bien. Ce soir là, j'étais clean. Je savais que vous veniez et je ne voulais pas vous accueillir comme ça. Je ne voulais pas te retrouver comme ça. » C'est peut-être un comportement suspect, mais je ne voulais pas les décevoir. Je ne voulais pas faire face à leur colère… Si j'avais su la raison de leur venue, peut-être que la soirée se serait passé différemment.

À mon tour d'enfouir mon visage dans mes mains le temps de quelques secondes avant de faire quelques confessions supplémentaires.  « Moi aussi j'avais peur pour toi… C'est pour ça que je ne t'ai rien dit. Tu souffrais tellement, je ne voulais pas t'ajouter un fardeau supplémentaire en t'avouant que j'avais replongé. Je… Tes sentiments passent avant les miens, Gwen… Tes besoins passent avant les miens… Si c'était à refaire, je crois que je referais les mêmes erreurs. » Oui, si la situation se présentait à nouveau, je ferais les mêmes choix - les mêmes erreurs. Je regarde la jeune femme, j'attrape sa main et je la tiens fermement dans la mienne.  « Je t'ai dit que je t'aimais, oui… Et c'est le cas. Je t'aime, Gwen. Je n'ai pas peur de te le dire, ou plutôt, je n'ai plus peur de te le dire. C'était peut-être maladroit la façon dont ça s'est passé à Dublin, je sais… Je sais aussi que tu tiens à moi, que tu n'es pas une grande sentimentale non plus. Je te connais, je sais qui tu es, je t'aime pour celle que tu es et c'est pour ça que je n'avais jamais rien dit avant Dublin, que j'acceptais que tu aies besoin de temps, que tu ne sois pas fan de ce genre de paroles… » Je me pince les lèvres, cherche à attraper sa deuxième main. « Mais… Ce soir-là… J'avais l'impression que tout m'échappait. J'avais envie que tu me le dises, j'avais… J'avais besoin que tu me montres que t'avais besoin de moi… » Une démonstration que je n'ai pas eue et qui m'a poussée à passer la porte, furieux pour me blesser la main quelques minutes plus tard sous le coup de la colère en donnant un coup de poing dans le mur. « Pour ce qui est du changement… Je… Je n'ai pas l'impression d'avoir changé, donc je ne sais pas quoi te répondre. Je suis présent dès que j'en ai l'occasion, mais c'était déjà le cas avant Dublin. Alors c'est à mon tour de me demander si tu es malheureuse avec moi ? Est-ce que je suis un petit-ami si déplorable que ça pour qu'il faille que tu partes chez ton cousin pour m'éviter ? » Parce que ça a fait mal de la voir partir. ça a fait très mal et je n'ose pas imaginer ce qu'il serait advenu de nous si elle était restée davantage de temps chez le garde du corps de Lula.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 31 Mar - 14:09

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

D’emblée, Nate rassura Gwen sur le point le plus important : il n’était pas malheureux avec elle. Il la laissa ensuite poursuivre tout ce qu’elle avait sur le cœur. Les paroles sortent, tel un torrent qu’elle avait contenu trop longtemps. Certes, une discussion s’imposait toutefois le but premier de la jeune femme n’était pas de le noyer, pourtant elle se livra à lui sur tous les aspects qu’elle ne comprenait plus dans leur relation. Cette danse traduisait parfaitement le malaise plus profond qui régnait entre eux et même s’il ne fallait pas tomber dans l’association douteuse, elle ne pouvait s’empêcher de faire le rapprochement avec leurs dernières semaines tatillonnes. Chacun d’eux avait des doutes, des peurs, ces mêmes peurs qui se retrouvaient dans leur façon de s’aborder, de s’approcher, de se toucher. Dans un couple, ce n’était pas normal d’être sur le qui-vive avec l’autre. Alors, la métisse exposa ses doutes, ses incompréhensions, ses craintes de le perdre aussi. Pris à partie, Nate se pinça les lèvres, cependant il ne se braqua pas et releva la tête pour lui répondre, surtout désolé de l’avoir blessée. Il voulait retrouver sa confiance et comprenait que celle-ci avait été fragilisée après Dublin. Nate lui partagea son ressenti par rapport à cette confrontation, il avait eu l’impression de se faire trahir… Ironique, quand on pensait que la métisse ressentait la même chose vis-à-vis des promesses qu’il n’avait pas tenues. Néanmoins, l’heure n’était pas au sarcasme alors elle l’écouta aussi sérieusement que ce qu’il lui expliquait. Il s’était redrogué mais il n’était pas au bord de l’overdose et il n’avait pas supporté que personne ne le croie. La métisse, elle, ne l’avait pas cru parce qu’il le lui avait caché justement. Pourquoi cacher qu’il se droguait s’il était autant dans le contrôle qu’il le prétendait ? Nate lui apporta les éléments de réponse dans ses déclarations suivantes. Le rockeur n’avait pas voulu ajouter un fardeau sur les épaules de la chanteuse après son année difficile, par contre la métisse refusait qu’il recommette les mêmes erreurs, justement. « Je comprends, on a tous les deux faits des erreurs, sauf que je ne veux pas qu’on les refasse. Je sais que tu penses me préserver ou me protéger. J’ai eu une année compliquée mais je vais mieux maintenant. Si mes sentiments passent avant les tiens, alors arrête ces conneries. J’ai besoin de pouvoir te faire confiance, j’ai besoin de ne pas devoir me lever tous les matins la boule au ventre, en me demandant si tout va bien pour toi, en me disant que si tu as un problème, tu m’en parleras. C’est la base dans un couple. » Contrairement à lui, la métisse n’avait pas su tenir sa langue jusqu’au bout. Nate lui attrapa alors la main et revint sur les trois mots qu’il avait prononcé à Dublin. Il l’aimait et il le lui répéta avec plus de force. Muette cette fois, elle resta pétrifiée de silence face à la véritable déclaration d’amour qu’il lui livra. Le cœur de la danseuse battit à tout rompre. Il l’aimait pour ce qu’elle était, avec ses difficultés à se montrer démonstrative, mais lui avait eu besoin de le lui dire parce que ce soir-là en Irlande, la situation lui échappait, il avait besoin de savoir qu’il comptait pour elle. Elle lui serra les mains comme lui un peu avant. « J’aurai… J’aurai été incapable de te répondre à ce jour-là, ça sonnait comme un ultimatum… » Répondit-elle, sonnée. « J’avais l’impression que t’allais complètement déconner si je ne te le disais pas. C’était le pire moment. Je ne voulais pas t’exprimer des sentiments comme s’ils étaient assortis d’une condition. » Expliqua-t-elle, perdue. Il lui expliqua ensuite qu’il n’avait pas eu l’impression d’avoir changé et surtout il lui demanda si elle aussi était heureuse avec lui. Après tout, pourquoi avait-elle filé plusieurs jours chez son cousin ? « Pour le changement, je ne parlais pas d’avant mais depuis Dublin. Bien sûr que j’ai besoin de toi, tu as tout fait pour être présent le plus possible et dans les moments importants. Je disais simplement que tu t’étais braqué en Irlande et que depuis tu avais fait des efforts par rapport à la drogue, tu n’y as plus touché. Comme dit, j’espère que tu ne comptes pas reprendre quand les concerts vont recommencer, quitte à ne plus te partager entre ta tournée et moi. » Ce qui restait un des problèmes de fond en plus des insécurités de Nate et du manque de confiance et de démonstration de Gwen. Cependant, la métisse baissa un peu plus sa garde, parce que l’air de rien, elle avait été touchée des mots de son petit ami. « Si je suis venue à Dublin, c’est parce que je voulais te voir mais surtout parce que je m’inquiétais pour toi. Si je suis partie chez mon cousin, c’est parce que je ne voulais pas t’exploser dessus à ton retour, c’était pour prendre le recul nécessaire et réfléchir à comment régler cette situation sans dire ou faire des choses sous le coup de la colère et que j’aurai regretté. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a jamais été question de te quitter. Ni à Dublin, ni ici. Je ne l’ai d’ailleurs jamais évoqué. Au contraire, puisque j’avais peur de te perdre… Je ne savais juste pas comment revenir vers toi après l’Irlande, j’avais besoin de temps. » La jeune femme n’avait pas quitté les yeux de Nate, elle replaça un de ses mèches rebelles et se pencha vers lui pour l’embrasser et lui montrer à quel point elle tenait à lui. Elle le repoussa légèrement pour qu’il se couche sur le banc et se plaça au-dessus de lui pour intensifier leur baiser. Tout n’était pas encore débloqué, mais c’était un bon début.


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptySam 13 Avr - 23:19

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Si je peux aimer Gwen pour la femme qu’elle est : avec ses qualités et ses défauts… J’ai peur que ce ne soit pas réciproque et qu’elle ne puisse pas aimer un drogué dans mon genre encore très longtemps… Un jour, elle réalisera que je replonge sans cesse, elle appellera ça une marque de faiblesse et elle aura certainement raison.  « Tu n’as pas à t’inquiéter pour moi, Gwen. Si justement je ne t’en ai pas parlé, c’est parce que je ne jugeais pas qu’il y avait quoi que ce soit d’inquiétant. S’il y avait eu un réel problème, là, je t’en aurai parlé. » Dans le fond, cette cocaïne, c’est juste de l’automédication. Là où certains prennent des anti-douleurs pour faire passer leurs maux de crâne, moi je prends de la cocaïne pour m’aider à respecter mon emploi du temps et à tenir mes engagements. Pour l’heure, j’essaye de faire bonne figure, de lui donner le temps et l’espace dont elle a besoin, même si je remarque avec une certaine pointe de déception qu’elle ne me retourne toujours pas mon “je t’aime”. Je l’accepte, encore une fois, justement parce que je l’aime. Ce n’était pas un ultimatum à l’époque, ce n’en est toujours pas un. Je baisse les yeux en l’écoutant.  « J’ai déconné, ce soir là. Je me suis blessé la main en m’emportant un peu trop violemment contre un mur. » Si Lula n’avait pas été là pour me calmer et pour me forcer à vite soigner ma blessure, j’aurais bien failli devoir être remplacé lors de mes meilleurs solos. Ce soir là, j’ai même pleuré devant la métisse, événement dont je ne suis pas fier, mais qu’elle a gardé pour elle, peu importe la rancune qu’elle peut avoir à mon sujet.  « J’ai vraiment eu de la chance de pouvoir jouer les concerts qui ont suivi, ce n’était pas gagné. » La blessure n’allait certainement pas aider mon moral très bas, mais j’ai réussi à assurer le reste de cette partie de la journée jusqu’à ce que je puisse retourner à la maison et régler ces affaires personnelles qui m’attendaient.


La jeune femme s’exprime encore et je l’écoute calmement, tantôt en me pinçant les lèvres, tantôt en baissant la tête. Je cherche comment lui expliquer que je ne serai jamais le petit-ami idéal qu’elle a cru qu’elle obtiendrait, car peu importe à quel point je l’aime et à quel point j’ai envie d’être avec elle et de lui faire plaisir, il y a des choses dont je ne suis pas sûre de pouvoir me détacher, à savoir mes addictions, même si celles-ci restent minimes et contrôlées. J’ai envie de le lui dire, de l’arrêter dans ce qu’elle me dit et de tout de suite détruire les espoirs qu’elle a pour moi… Mais ma faiblesse n’est plus à prouver et l’entendre me rassurer ou me dire qu’elle ne compte pas me quitter fait que je ne l’arrête pas dans son récit. Je reste silencieux et pensif. Comment lui dire ? Le baiser qu’elle initie achève de me donner la chair de poule et j’y réponds avec la même passion. J’attends quelques secondes supplémentaires, embrasse ma petite-amie comme ça faisait longtemps que je ne l’avais pas fait, passant mes bras autour d’elle pour l’enlacer tendrement, comme si j’avais peur de la perdre.  « Gwen... » Murmure-je doucement, toujours en l’étreignant.  « Ca m’a manqué… Tu m’as manqué. » Continue-je, aussi sincère que possible.  « Faut que je t’avoue quelque chose… » Et tant pis si ça doit gâcher ces belles retrouvailles que nous sommes en train de vivre. Je regarde l’heure à ma montre et celle-ci m’indique que nous avons encore du temps pour discuter avant de devoir quitter les lieux. Je me redresse, caresse les cheveux de la métisse, amoureux, et je fais la confession que je devais faire depuis un moment déjà. « Je ne sais pas comment te l’avouer… Je… Je n’ai pas entièrement arrêté la coke. J’ai essayé. Bon sang, j’ai vraiment essayé. Mais… Je n’y arrive pas. » La bombe est lâchée et je sens une migraine s’imposer lourdement dans ma tête. « Le monde de la tournée est juste… J’adore ça, c’est tellement puissant, jouissif, même, à enchaîner les concerts, les soirées, les interviews, les apparitions aux événements musicaux, mais… Je n’y arrive pas sans rien.  » J’ai besoin qu’elle me croie, qu’elle sache que j’ai fait de mon mieux et que ça m’affecte de ne pas réussir à m’en sortir par moi-même, que j’ai finalement toujours été ce gars qui prend de la coke, de temps en temps. « Et… Ca me tue. Ca me tue de ne pas réussir à faire ce que j’aime le plus au monde sans avoir recours à la dope. Et ça me fait flipper… Parce que je ne peux pas arrêter la musique, c’est toute ma vie, absolument toute ma vie. » Avoue-je pour la toute première fois à voix haute, des sanglots dans la voix, sans oser regarder ma petite-amie.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyMar 16 Avr - 20:30

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

« Bien sûr que j’ai toutes les raisons de m’inquiéter, tu as déjà failli y passer plusieurs fois à cause de la drogue ! C’est quoi pour toi, le stade du réel problème ? Quand tu ne contrôles plus l’addiction ou que tu es au bord de l’overdose ? Si tu veux que je puisse te faire confiance, tu dois me parler de ces choses bien avant même si tu sais que je ne les approuve pas. Merde, je te demande pas la lune ! On n’a pas la même notion du mot problème et d’inquiétude, et c’est un réel blocage dans notre couple. » Gwen s’était relevée et elle avait parlé avec le cœur. La métisse consentait à faire des efforts et à bien vouloir essayer de comprendre ce qui l’avait motivé mais s’il lui imposait les silences pour la « préserver » en jugeant à sa place, ça risquait de coincer entre eux. Dans un couple, la jeune femme avait besoin d’honnêteté et de pouvoir faire confiance. Si la personne avec qui elle était lui cachait des choses aussi importantes volontairement, peu importe combien il était difficile de les entendre, ça ne pourrait pas fonctionner sur le long terme. Elle préférait la vérité au mensonge ou à l’omission. La chanteuse reparla ensuite du jour de la confrontation et de ce qu’elle avait ressenti ce jour-là. Si elle ne lui avait pas retourné les trois mots, c’est parce qu’elle avait eu l’impression de recevoir un ultimatum. La colère et la déception les avaient aveuglés et chacun avait mal interprété les intentions de l’autre. De son côté, Nate n’avait pas cherché à la blesser et il avait vécu cette confrontation comme une trahison de ses proches plutôt que comme de l’inquiétude de leur part, au point de se blesser la main et de risquer de ne plus pouvoir jouer les concerts suivants. « Tu t’es éclaté la main ? » Souffla-t-elle, surprise et touchée par sa colère. « Je l’ignorais. » Dans un souci d’apaisement, Gwen – une fois n’est pas coutume - tenta de calmer le jeu et de le rassurer : il n’avait jamais été question de quitter Nate. N’étaient-ils pas assez adultes pour essayer de régler leurs problèmes ? Certes, des adultes givrés, impulsifs et à fleur de peau mais quand même. La métisse n’avait pas l’intention de le quitter – ou de le menacer – à chaque dispute, sinon autant arrêter tout de suite. La musicienne initia ensuite un petit rapprochement électrique entre eux et repoussa Nate sur le banc, tout en l’embrassant intensément et avec l’envie sincère de repartir sur de bonnes bases. Il encercla les bras autour de sa petite amie et l’enserra tendrement comme s’il avait peur qu’elle se détache de lui. L’artiste lui murmura des mots doux à l’oreille car elle lui avait manqué. Gwen s’apprêtait à les lui retourner mais il avait apparemment un aveu à lui formuler. « Je t’écoute. » Souffla-t-elle, la boule au ventre, pressentant qu’elle n’aimerait pas la suite mais préférant, comme elle le lui avait dit, entendre tout. Les deux chanteurs se redressèrent en même temps et il lui expliqua alors l’inévitable vérité, celle pour laquelle elle avait préféré se voiler la face ces dernières semaines mais qu’il lui annonçait enfin officiellement : il n’avait pas complètement arrêté la drogue. Il justifia son addiction par le rythme de vie impitoyable des tournées (un rythme que Gwen ne connaissait pas encore alors difficile de juger sur base de quelques dates), la pression médiatique, les soirées à enchainer, les événements à assurer. Il fallait toujours être au top. La métisse avait déjà entendu parler de nombreux artistes qui prenaient de quoi tenir la cadence pendant les concerts. Elle-même n’en était pas à son coup d’essai si elle se référait à son passé à Londres où elle était bien plus trash, et plus récemment, à sa façon peu orthodoxe de tenir pour danser sur son corps douloureux et essayer de retrouver le niveau. Lui demander d’arrêter sa « faible » consommation serait comme lui demander d’arrêter la musique et tout ce qu’il aimait faire dans la vie : impossible. Sa voix se brisa et il baissa la tête. Un long silence suivit l’aveu de Nate. Gwen avait besoin de réfléchir, de rassembler ses pensées. Impulsive de nature, une part d’elle avait envie d’exploser sur lui et l’autre était soulagée qu’il ait enfin craché le morceau, qu’il reconnaisse que non, il ne savait pas tenir sans. Il avait mis du temps pour le lui dire, c’était au fond ce qu’elle lui avait principalement reproché. Qu’il ne soit pas honnête, qu’il ne lui dise pas la vérité, qu’il manque de confiance en elle parce qu’elle taisait ses sentiments et surtout en lui, que ce soit par honte ou peur de la perdre, de perdre la musique aussi. Elle lui avait demandé de lui faire confiance, alors à nouveau elle prit sur elle maintenant qu’il était plus vulnérable que jamais. Il avait été présent l’année passée pour elle, lui aussi avait besoin d’elle maintenant. « Je te crois. Et je comprends. » Murmura-t-elle, touchée par la détresse, la mise à nu et l’honnêteté de son petit ami face à ses pires peurs. « Je comprends que tu ne puisses pas arrêter la musique et ce n’est pas ce que je te demande. » Il était déchiré entre tenir le rythme et ne pas s’écrouler, ne décevoir personne, être présent sur tous les fronts. « Si je n’étais pas revenue si en colère de Dublin, peut-être que tu aurais eu la chance de mieux me l’expliquer à ton retour. » La métisse s’ouvrit à son tour à lui. « C’est vrai, je ne connais pas le rythme des tournées parce que je n’ai jamais enchainé plus de quelques dates. Vous, vous êtes sur la route toute l’année, vous devez gérer le décalage et tout le reste. Mais je sais ce que c’est les galères et combien, parfois, c’est compliqué de sortir la tête de l’eau. » Elle en était encore la preuve vivante aujourd’hui après des mois difficiles. Gwen réfléchit à la question et proposa un demi-compromis. « Toi ce qui te fais flipper, c’est de perdre pied dans la musique sans la dope, moi c’est que tu perdes pied tout court avec. J’aimerai que tu mettes quelqu’un de confiance dans la confidence, et je ne te parle pas de ton producteur qui aphone encore plus que toi, non. Quelqu’un de clean qui pourra veiller sur toi en cas de problème. » Pourquoi pas son meilleur pote, tiens. Elle se rapprocha doucement de lui et la pointe du nez de la métisse effleura la joue de Nate dans une douce caresse, ses lèvres étaient proches du creux de son oreille. « Et si je suis si inquiète et si intraitable quand il s'agit de toi, c'est parce que moi aussi, je t’aime. » Gwen ne le disait presque jamais, c’est pourquoi quand elle se lançait enfin, ces mots pesaient un véritable poids. Les mots libérateurs étaient enfin sortis, brisant les insécurités profondes qui secouaient encore son petit-ami. Elle n’avait jamais cru possible d’aimer encore plus qu’à présent, mais à la seconde où les mots s’étaient échappés de sa bouche, elle sut que cet amour n’exploserait pas pour la première raison possible. Cet homme perdu qui lui abandonnait son destin, la priant d'accepter ses vices et de l’entrainer dans son plaisir décadent, était sa moitié et jamais il ne le saurait ; le prix d’une dignité inutile, Gwen emporterait une telle pensée dans sa tombe avant de l’admettre de vive voix. Elle avait cru connaître l’amour avec Caleb des années plus tôt, cependant rien de ce qu’elle avait déjà vécu n’égalait la tempête que Nate avait instauré dans sa vie.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyMer 1 Mai - 19:04

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Avouer ses défauts est une chose, avouer qu'on est accro à la cocaïne, c'est autre chose. Comment le faire sans que les voix ne s'élèvent ? Sans que les avis ne s'emballent ? Dans le fond, je n'aurais pas besoin de la cocaïne si je n'étais pas musicien, si je n'avais pas à parcourir le monde dix mois dans l'année. Quand je suis à Tenby ou à Liverpool, que mon temps est consacré à la création de nouveaux morceaux et à des enregistrements, tout va bien, je m'en sors. Je n'ai pas besoin de ces merdes. Malheureusement, la pression médiatique et l'envie de ne jamais décevoir les fans qui payent pour venir nous voir me poussent à bout, à avoir recours à cette auto-médication non recommandable. Ainsi, je prends sur moi et je brise l'étreinte parfaite de ces retrouvailles que j'attendais depuis des mois. Gwen juge que le manque de communication de notre couple est un problème et je ne peux pas lui en vouloir. J'ai beau avoir le sentiment de gérer, j'aurais pu lui en parler plus tôt.  « Je suis désolé de ne pas t'en avoir parlé plus tôt. » Oui, d'autant plus que je réalise que Gwen est encline à m'accepter comme je suis, avec mes défauts et avec cette foutue addiction à la coke. Ma gorge se serre quand je l'entends reprendre aussi calmement alors que mon annonce doit tout de même être un choc. Qui aurait pu l'imaginer ? Même Liam, Lula ou Max ne sont pas au courant… Ils étaient au courant avant l'incident à Dublin, mais depuis cette soirée de malheur, j'ai pris soin de garder mes distances. Plus de rail avec Lula après un bon show pour enchaîner l'after-party sans le moindre soucis, plus non plus de poudre avec Max. La présence du producteur à l'intervention de Dublin m'a fait réaliser à quel point il avait été hypocrite et assurément, je me vois mal toucher à la moindre drogue en face de lui.  « J'aimerais que tu ne saches pas ce que c'est… Les galères, je veux dire. » Dis-je, pensif, soucieux à l'idée du passé de la Martins. Je lui caresse la joue, un sourire triste sur le bout des lèvres.  « Mais merci de comprendre, tu n'imagines pas comme ça me rassure. » Sa compréhension me soulage d'un poids immense. Quand je croyais que Gwen ne pouvait pas être plus parfaite, elle me prouve que j'avais tort. Ainsi, la métisse comprend bien que je ne puisse pas arrêter la musique tant j'ai ça dans la peau, tant c'est ma raison de vivre, mais elle comprend aussi la difficulté du métier et ne semble pas vouloir me forcer à y renoncer. De ce fait, quand elle évoque un compromis pour ne plus qu'elle se fasse un sang d'encre pour moi dès que je suis à l'étranger, je l'écoute attentivement sans pouvoir m'empêcher de rire à la mention du Julliard.  « Oui, mettre quelqu'un dans la confidence, ça me paraît une bonne idée. Liam a toujours veillé sur moi depuis qu'on est gamins… Ça pourrait être lui. » Même si notre relation a pris un coup à Dublin, il restera à jamais mon meilleur ami et je l'imagine très bien dans ce rôle de gardien, même si j'ai peur qu'il n'apprécie pas vraiment cette nouvelle responsabilité.

Pour l'heure, je ne pense plus réellement à mon meilleur ami car Gwen s'approche doucement, mais sûrement de moi et me glisse de nouvelles paroles qui font exploser mon coeur d'une joie intense.  Elle n'a pas le temps de faire le moindre mouvement après l'avoir dit que je m'empare passionnément de ses lèvres, tout en l'étreignant amoureusement. Je t'aime. Des mots que je ne me lasserai jamais d'entendre, même si je devine que pour la danseuse, je dois m'estimer heureux de les avoir avoir entendu rien qu'une fois. Et assurément, je suis heureux. « Tu l'as dit. Maintenant, tu peux être sûre que tu m'auras sur le dos pendant encore très longtemps, Gwen Martins. » Que je reprends en souriant, taquin à souhait. Je l'embrasse encore une fois, ému et comblé de la tournure de cette après-midi qui pourtant, ne semblait pas très bien commencer. « Dis… Je ne sais pas si la proposition que tu avais faite à Dublin tiendrait toujours, mais si ce soir là j'étais trop borné pour l'entendre, aujourd'hui je me dis que j'aimerais beaucoup t'avoir avec nous pour le reste de la tournée. » Continue-je, plus sérieusement. « Je ne sais pas où tu en es réellement dans tes projets dernièrement et si tu as besoin d'être présente ici, mais au cas où, si tu es libre pour la dernière partie de la tournée, je serais heureux que tu nous accompagnes. » Propose-je, tout en sachant que je peux m'attendre à un refus de sa part, car je n'oublie pas qu'elle a ses propres projets, ce que je comprends parfaitement. « On reprend dans deux semaines, pour deux mois et ce sera la fin. Après ça, vacances et retour en studio. » Lui explique-je, patient et content d'avoir pu retrouver ma petite-amie. Pour la première fois depuis longtemps, tout semble enfin s'arranger; Les nuages noirs qui flottaient au dessus de ma tête semblent se dissiper et laisser place à quelques éclaircies.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptySam 11 Mai - 14:53

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

Nate comprit finalement le raisonnement de Gwen et regretta de ne pas lui avoir parlé de sa rechute plus tôt par peur de sa réaction. Au-delà de l’addiction du chanteur, le manque de communication était devenu le problème principal du couple. Après plusieurs années à se fréquenter régulièrement puis à s’être mis ensemble, les deux artistes arrivaient encore à se surprendre. En effet, le rockeur ne s’attendait sûrement pas à une réponse aussi calme de la part de sa petite amie. Il avait pris le temps de mieux lui expliquer les raisons pour lesquelles il avait recommencé à se droguer. Ces raisons n’en rendaient pas la consommation plus acceptable mais pour une artiste comme Gwen, qui avait aussi connu les galères, elle comprenait pourquoi elle ne pourrait pas empêcher Nate de continuer. Lui demander d’arrêter complètement ses consommations le priverait de tenir le rythme exigeant et infernal des tournées. Par conséquent, il ne pourrait pas poursuivre aussi bien dans la musique et la musique était toute sa vie. Indirectement, si l’artiste perdait le moteur de son existence, il dépérirait ; autant l’achever tout de suite. Personne ne pourrait lui demander d’arrêter, tout comme personne n’empêcherait la métisse de se relever de ses blessures et de recommencer à danser. Il était fou de penser que l’amour de Gwen suffirait à le stopper, elle ne s’en était d’ailleurs jamais servi comme argument et n’avait pas menacé de le quitter contrairement à ce que Nate avait déduit, sous prétexte qu’elle ne lui avait pas retourné les trois mots. Si la métisse avait proféré une telle menace, elle tenait toujours ses promesses et aurait dû la mettre à exécution. Or, le chantage n’était pas la bonne option pour résoudre les problèmes dans le cas présent et elle n’avait pas envie d’abandonner Nate à son sort. Lui non plus ne l’avait pas abandonnée après son agression, il avait tout fait pour l’éloigner des ennuis et être présent quand il le pouvait. Toutefois, l’importance que Gwen avait pour lui pouvait servir à le canaliser, à contrôler sa consommation et à garder un œil sur lui. C’est pourquoi, lorsqu’elle lui proposa un compromis, une tierce personne de la tournée qui devait être mise au courant pour veiller sur lui, il accepta cette concession. Maintenant qu’elle était au courant et qu’il avait décidé de se montrer plus honnête envers elle, elle aussi pourrait agir en fonction. Nate suggérait de mettre Liam au courant, ce qui était une bonne idée puisque le batteur le connaissait bien et avait participé à la première confrontation. « Oui, il a toujours veillé sur toi. Pour qu’il aille jusqu’au point de risquer votre amitié pour me mettre au courant, tu te doutes que ce n’était pas juste pour te causer des ennuis. Au contraire, le sujet était suffisamment grave pour tous nous inquiéter. » Souffla-t-elle. « Liam se sent déjà assez mal depuis ce qui s’est passé la dernière fois alors tu devras lui mener la vie moins dure. Mais je pense que oui, il est le mieux placé pour t’empêcher de faire des conneries. » Autrement dit, le batteur était assez attentif pour remarquer si Nate n’exagérait pas.

Le pouvoir des mots s’avérait fondamental car la discussion d’aujourd’hui se déroulait bien mieux et plus ouvertement qu’à Dublin. Finalement, Gwen brisa les dernières barrières qui les séparaient et elle lui exprima ses sentiments. A peine eut-elle prononcé les trois mots que Nate s’empara fougueusement de ses lèvres, heureux. Il n’en revenait pas de les avoir enfin entendus et l’embrassa à nouveau. La métisse s’abandonna dans l’échange, soulagée que les tensions se soient dissipées entre eux et qu’ils puissent repartir d’un bon pied. En écho à ses pensées, Nate revint finalement sur une proposition que Gwen avait lancée à Dublin. Il souhaitait qu’elle accompagne le groupe sur le reste de la tournée, tournée pour laquelle il restait deux mois environ. Comme le rockeur l’avait souligné, la jeune femme avait aussi ses projets en cours : elle devait danser tous les jours pour retrouver sa forme d’antan, elle devait prendre le temps de se poser et d’écrire de nouveaux titres, d’assembler des morceaux afin de les proposer à son label et d’être prête à lancer un album digne de ce nom d’ici l’été… C’était assez limite mais elle était habituée à travailler sur le tas, alors la réponse qu’elle offrit à Nate sonna comme un juste équilibre. Elle devait à la fois se montrer présente pour lui et penser également à sa musique, à l’instar du rockeur quand il s’était occupé d’elle les derniers mois. « Je ne pourrai pas venir à toutes les dates parce que je dois réellement bosser sur la conception du prochain album – et rattraper le premier que je n’ai pas su promouvoir – mais je t’accompagnerai les deux premières semaines après la reprise. Du moment que je puisse danser et écrire quelque part, ça devrait aller… Pour les autres dates, je verrai selon les disponibilités. » La jeune femme s’assit à côté de lui et s’interrogea sur les projets futurs du groupe. « Vous allez déjà retourner en studio dès la fin de la tournée ? Tu ne vas même pas prendre quelques semaines de repos ? »


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate R. Miles
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : blondie (avat) tumblr (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 8336
POINTS : 5272
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_o3tmtmJs6a1rug0eio5_400
ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyVen 31 Mai - 22:09

Take my hand
'Cause I'll be your man
We'll never have to borrow
Or steal or starve, no it's not that hard
If you just dance with me


Liam, mon meilleur ami : la personne qui me connait mieux que quiconque. Mieux que Penny et Gwen rassemblées. Il faut dire que le jeune homme me supporte depuis le jardin d'enfant et que nous ne nous sommes jamais abandonnés depuis, même s'il y a eu parfois quelques désaccords au fil des années. Bien sûr, le Wilson n'a pas toujours su encaisser mon caractère tandis que je l'avais laissé tranquille quand il avait fait l'erreur de passer la bague au doigt à cette fille qui lui avait brisé le coeur à causes de leurs envies divergentes. « Ouais. C'est mon meilleur pote. » J'annonce l'évidence. Toutefois, je garde le silence lorsque Gwen reparle de l'inquiétude qu'ils ont tous ressenti quelques mois plus tôt. Ça ne sert à rien de redonner mon point de vue, si ce n'est de perdre du temps et d'utiliser de l'énergie en vain. Heureusement, tout se passe mieux avec le batteur, même si la tension reste présente. Au fond, il sait qu'il pourra toujours compter sur moi et que je ne risquerais jamais notre amitié pour quoi que ce soit. Si j'ai déjà ressenti de la gêne à aborder certains sujets avec ma cousine ou ma petite-amie, ça n'a jamais été le cas avec Liam. « Je lui en parlerai. » Et j'espère qu'il acceptera, même si je ne peux pas prévoir sa réaction à l'avance.

Enfin, les choses évoluent avec Gwen et après une déclaration inattendue, je lui fais une proposition qui me tient à coeur : qu'elle nous accompagne pour le reste de la tournée. Ce n'est pas anodin, loin de là, mais si elle est disponible, ce serait un plaisir de l'avoir avec moi durant quelques semaines, même si au moment où je formule ma demande, j'ai peur que la proposition soit empoisonnée. En effet, la vie en tournée est un calvaire quand on n'est pas habitué - et même quand on l'est. Le manque d'intimité, de limite, les nuits trop courtes, les répétitions, les préparatifs. Ce voyage serait loin de ressembler à des vacances, mais ça pourrait aider Gwen à comprendre pourquoi je n'arrive pas à suivre le rythme et pourquoi je ne peux pas me passer de cette poudre blanchâtre pour m'aider à rester éveillé. « Déjà deux semaines, ce serait extra. Ça te permettrait de voir le rythme soutenu de la tournée aussi. Il n'y aura aucun soucis pour ce qui est de la danse, en plus, on voit des kinésithérapeutes toutes les semaines pour éviter les blessures à cause des gestes répétitifs, ça pourrait te faire du bien également. » Assure-je, satisfait à l'idée de pouvoir me pavaner au bras de la belle métisse quelques semaines supplémentaires. « Je ne sais pas vraiment. Ça dépendra des autres, aussi. Je pense qu'on retournera en studio quand on aura suffisamment de chansons prêtes histoire de ne pas perdre trop de temps à louer le studio pour rien. J'ai beaucoup écrit depuis le début de la tournée, et j'ai fait quelques démos dans le bus, mais ce n'est pas encore suffisant. Je n'ai rien partagé encore. On fera le point tous ensemble avec Lula et Liam à la fin de la tournée et on avisera. Il faudra aussi se plier à l'emploi du temps de Max. Ce sera probablement encore lui qui le produira. » Si j'ai été l'auteur principal des chansons des précédents albums, les deux autres n'hésitent pas à participer, que ce soit sur des paroles ou des mélodies. Même si ça ne me plait pas d'admettre que Lula peut aussi avoir d'excellentes idées, je me plie à ce qu'il y a de mieux pour l'album, du moment qu'elle ne me vole pas la vedette. « Et tu sais… Même si on évolue dans des styles différents musicalement parlant, il ne faut pas que tu hésites à me demander si tu as besoin d'aide. Je suis meilleur musicien et meilleur parolier que danseur. » Rigole-je en serrant encore une fois les mains de la jeune femme dans les miennes, heureux de cette complicité que nous avons retrouvé.

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 994868865:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate EmptyDim 9 Juin - 9:16

It's like I can't breathe
It's like I can't see anything
Nothing but you
I'm addicted to you

Après s’être entendus sur les concessions, Nate invita ensuite Gwen à les rejoindre pour le reste de la tournée. La proposition séduisait la jeune femme parce qu’elle allait réellement découvrir l’envers du décor directement au cœur. De plus, elle pourrait aussi voir Nate plus souvent et le soutenir, ce qui rapprocherait indéniablement le couple. Cependant, la métisse ne devait pas oublier ses projets et elle devait aussi avancer. Coupant la poire en deux, elle accepta donc de les accompagner les deux premières semaines pour autant qu’elle puisse s’exercer à danser et écrire quelque part. « Oui c’est sûr que je découvrirai les coulisses, l’autre côté… Et nous pourrons nous voir plus souvent tant que je serai là. » Souffla-t-elle en souriant. Nate lui expliqua que le groupe voyait des kinés toutes les semaines alors elle pourrait bénéficier des mêmes soins après ses répétitions de danse. En revanche, il ne savait pas quand tout le monde retournerait en studio car il fallait trouver le bon équilibre entre une pause, profiter du succès avant qu’il ne retombe et l’emploi du temps de leur producteur. Jamais à court d’idées, le rockeur avait déjà bossé sur quelques démos. « Oui ce sera à discuter entre vous en fin de tournée. Tu me feras écouter ? » Demanda Gwen. Comme Nate le disait si bien, les deux artistes n’évoluaient pas dans le même registre alors ils ne risquaient pas de se faire concurrence, cependant la métisse avait l’oreille musicale et elle pouvait déjà lui donner un avis si ça l’intéressait. De plus, elle s’intéressait au travail de Nate puisqu’ils étaient ensemble. « Tu pourras quand même faire savoir que tu seras indisponible une semaine après la tournée. Je compte te chiper quelques jours rien que pour moi et on filera au soleil. » La métisse lui adressa un sourire complice, ils devaient encore se garder des moments rien qu’à d’eux sinon c’était compliqué. Une semaine ne retarderait pas beaucoup les projets et tous les membres du groupe auraient sûrement besoin d’un minimum de jours pour récupérer. Nate proposa alors d’aider Gwen aussi, puisqu’il était doué en écriture, tout comme elle l’avait aidé en danse. « Oui, je n’hésiterai pas, merci. » Répondit-elle, pas du tout fermée à l’idée de lui montrer ses projets. D’une part, il n’y avait plus cette rivalité malsaine entre eux – du moins pas aussi poussée qu’avant – d’autres part, elle réalisait qu’elle avait besoin de toute l’aide qu’elle pourrait trouver pour ce nouvel album. Elle ne pouvait pas se louper, d’autant qu’elle avait la chance de fréquenter deux pointures dans le métier en la personne de son petit ami et de son producteur. Sur ces mots, la métisse rapprocha son visage de celui du musicien et l’embrassa intensément, sentant cette complicité désormais retrouvée. Le temps que Gwen avait réservé pour le studio de danse touchait à sa fin et elle rassembla ensuite ses affaires pour rentrer, accompagnée de son petit ami. « Tu auras le temps de revenir demain pour un autre essai aussi ? » Elle avait toujours besoin d’un partenaire de danse pour les pas difficiles et il était assez bon pour jouer ce rôle. Aujourd’hui, la jeune femme allait passer du temps avec lui, puis elle retournerait plancher sur de nouvelles compositions.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty
MessageSujet: Re: Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate Empty

Revenir en haut Aller en bas

Don't stop me now, cuz' I'm having a good time | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-