AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Autour d'un verre || Max & Ainhoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Autour d'un verre || Max & Ainhoa H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2385
POINTS : 3745
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Autour d'un verre || Max & Ainhoa Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptySam 5 Jan - 18:05


J'suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde

En dehors de sa vie amoureuse, Max Julliard peut sans difficulté être considéré comme un homme de parole. Donc en s’engageant à participer aux enchères, il s’engageait aussi à venir au rendez-vous avec la personne qui gagnerait sur lui. Le principe l’a amusé, et c’était assez drôle de voir des gens se bagarrer pour pouvoir passer un peu de temps avec lui. L’ego du producteur n’a pas besoin de ça pour être au plus haut, mais ça ne peut pas faire de mal. Et c’était aussi une occasion de voir du monde, ou plus exactement, d’en mettre plein la vue aux gens de Tenby, qui ne se privent jamais de parler dans son dos et de commenter son comportement excentrique. Ca fait rire Max, ça l’amuse, de choquer, de faire envie, de provoquer, alors évidemment, il n’a pas hésité à se rendre à cette vente aux enchères. Et en allant à ce rendez-vous, c’est encore une façon pour lui de faire un brin de provocation, d’exhiber le fait qu’il a bien réussi, qu’il vaut mieux que ce village de commères – quand bien même il ne vivrait ailleurs pour rien au monde – et surtout qu’il est plus riche et plus malin que les autres.

Il a donc vu les choses en grand pour le lieu de rendez-vous, réservant une table dans un des meilleurs établissements de Swansea. L’atmosphère est feutrée, à l’ancienne, tranquille, prestigieuse, luxueuse sans être clinquante. C’est le genre d’établissement où on vous sert champagne et cognac hors de prix et où l’ont fait des diners d’affaires. Max, qui patiente au bar dans son costume impeccable, sait aussi que c’est le genre d’établissement où on fait ce qu’on veut du moment qu’on paye, et il compte bien boire en plus de bien manger. Autant s’amuser un peu, en plus d’être impressionnant. Après tout, c’est ce pourquoi Ainhoa Seiffield a payé, non ? Il n’y a rien d’autre d’intéressant chez Max, que son côté excessif et excentrique sinon un sens de l’humour basé très clairement sur le sarcasme.

Ca devait être ça qu’elle venait chercher. En fait, il n’en sait rien. Max connait un peu la vétérinaire, mais pas très bien. Assez pour avoir une opinion assez positive d’elle, c’est quelqu’un de compétent et elle sait y faire avec les animaux. En fait, le producteur connait surtout la jeune femme à travers Edwin, il a récupéré une ou deux fois son frère chez elle – du temps où son mari était vivant – à la suite de crises liées à son passé militaire. Sinon, ce qu’il sait, c’est son frère qui lui a dit. Qu’elle est gentille et parfois un peu mélancolique à cause de la mort de son mari. Max ne peut pas la juger là-dessus. Il a toujours de la sympathie pour ceux qui ont vécu un deuil.

Il aperçoit la jeune femme entrer dans le restaurant par la vitre et se dirige vers elle. « Bonsoir, comment ça va ? » Il sourit. « Pas de problème pour venir de Tenby ? J’aime vraiment le village, mais il faut avouer que c’est assez pauvre en restaurant de qualité… » Quand il va déjeuner ou diner quelque part, à moins d’atterrir à quatre heures du mat au fast-food complètement bourré, Max préfère aller à Swansea. C’est mieux pour les clients. « J’espère que ça t’ira…ou vous ira. On se tutoie, nous, ou pas ? Je ne sais même plus. » Il faut dire qu’il voit tellement de gens qu’il peut bien se permettre ce genre de blague. Se tournant vers le barman, il ajoute : « Je vais prendre un mint julep pour commencer, Denis, on continuera au champagne après. Et vous donnerez à madame ce qu’elle voudra. » Ils ont une bonne table, avec une jolie vue, à l’étage. C’est tranquille, et le diner promet d’être drôle. « Bon, j’avoue je n’ai jamais fait ça…alors je ne sais pas du tout ce qu’on peut se raconter dans ce genre d’occasion, il va falloir m’aider. » Pitié, qu’il soit tombé sur quelqu’un d’amusant.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Autour d'un verre || Max & Ainhoa 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyMar 8 Jan - 23:59

One night in Bangkok and the world's your oyster
The bars are temples but the pearls ain't free



Ainhoa ne savait pas vraiment pourquoi elle avait parié avec Yevgeniya, peut être parce que c'était une belle erreur après tout. La vétérinaire avait trouvé l'idée amusante sur le moment, mais... maintenant qu'elle avait gagné, ça n'allait pas être la même chose. Elle avait eu pas mal de recommandation de la part de sa meilleure amie sur " comment était Max Julliard"... Oh, elle connaissait le Julliard, mais assez peu en fin de compte. Ils s'étaient croisés quelques fois, quand il venait chercher Edwin ou qu'il venait la voir pour son chat. Elle n'avait jamais vraiment prêté attention aux tabloïdes qui dénigraient le Julliard. Au final, elle le connaissait de vue.

La brune avait fait vraiment des efforts pour cette soirée, elle avait trouvé une belle robe noire moulante, avec un dos nu. Elle avait laissé Yevgeniya coiffer ses longs cheveux bruns, et l'avait aidé à choisir ses bijoux et avait dû laissé à contre coeur son alliance. Elle devait passer à autre chose, même si elle savait que ce ne serait pas avec Max qu'elle referait sa vie. C'était une soirée comme une autre, et aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur le producteur.
Vraiment, Ainhoa Seiffield avait fait un bel effort pour se faire belle pour un autre homme que son mari, une première depuis des mois.

La Seiffield arrive un peu avant l'heure prévue, mais elle reste dans sa voiture un moment, respirant profondément. Elle pouvait encore faire demi tour, mais elle ne reviendrait pas sur son engagement. Elle finit par sortir, resserrant sa veste autour d'elle. Elle ne tarda pas a rentrer dans le restaurant, c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds. En fait, ce n'était pas vraiment le genre d'endroit qu'Ainhoa fréquente en général. La brune constata que Max l'attendait et qu'il ne tarda pas a l'accueillir dans le restaurant désert.

- Bonsoir, je.. Ca va et toi ? Je crois qu'on peut se tutoyer non ? Enfin, j'avoue que passer une soirée à se vouvoyer m'ennuie un peu... J'espère que tu ne m'attends pas depuis longtemps ?


Elle s'en voulu de le faire attendre, mais elle était là pile à l'heure convenue. Ainhoa laissa Max prendre les devants pour commander. La soirée promettait clairement d'être arrosée.

- Euh, un verre de vin blanc moelleux s'il vous plait...


Bon dieu, elle se sentait mal à l'aise. Elle retira son manteau pour lui laisser le plaisir d'observer sa robe. La brune se mordit doucement la lèvre inférieure et s'installa.

- A vrai dire, je n'ai jamais fait ça non plus, disons que c'était un pari avec ma meilleure amie... Mais j'aime beaucoup le concept en fait, c'est vraiment pour la bonne cause... On va dire qu'on est tous les deux novices...


Elle remercia le barman, lorsqu'il vint leur porter leur commande.

- Et... tu as réservé le restaurant juste pour nous deux ?


Wow, c'était vraiment extravagant, même si Ainhoa n'était pas vraiment dans ce genre de choses. La soirée promettait vraiment.

- Je peux me permettre une nouvelle question ? Pourquoi t'être mis en vente pour les enchères ?


Elle espérait juste que le Julliard ne soit pas trop déçu d'être tombé sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Autour d'un verre || Max & Ainhoa H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2385
POINTS : 3745
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Autour d'un verre || Max & Ainhoa Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptySam 12 Jan - 0:18


J'suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde

On ne pourra pas dire que Max s’est foutu de la gueule de Ainhoa, le restaurant est vraiment bien. Il y a ses habitudes, le producteur connait tout le monde, ils sont à son service, c’est normal. C’est sa vie, telle qu’elle est maintenant. Maximilian n’a rien oublié d’où il vient et il a toujours ce besoin de dire : « regardez, moi aussi, j’ai ça, vous êtes impressionnés, hein ? ». Mais c’est normal, après tout. Il ne peut pas se vanter de grand-chose d’autre. Il n'a que cette façade, un décor de théatre qui vend du rêve. Qu’il vend à Ainhoa. Autant qu’elle en ait pour son argent, non ? Elle est venue pour ça, après tout.

D'accords sur le tutoyement, Max se montre rassurant : « Oh, non, je viens d’arriver. Et puis je suis quasiment chez moi ici, de toute façon. » Il se montre rassurant, ouvert. Il apprécie plutôt ce qu'il connait de Ainhoa. C’est une jolie fille, qui supporte la bourrique qu’est son frère, qui a réussi à se faire apprécier de MacLaren, le chat acariatre que sa fille lui a offert. La soirée promettait donc, comme elle le mentionne elle même. « J’avoue que c’est assez amusant. Tu verras, leur menu est divin. Et évidemment, tout est pour moi. » La mention du pari avec sa meilleure amie le fait sourire. Le musicien sait qu’il s’agit de Yevgeniya, et si l’aspect du rendez-vous de la russe avec son frère a pu agacer Max, il est assez amusé de voir qu’il était l’autre moitié du pari. Mais cela dit, il n’en souffle pas mot. Il est curieux de voir s’il peut arriver à savoir ce que pense Ainhoa de son frère, mais il ne veut pas ruiner les plans de Ivy, alors il ne dit rien, et il attend.

« Oh, oui. Ca te dérange ? »
Max n'a pas songé que vider le restaurant pouvait déranger son rendez-vous.  « C’est l’habitude, dès que je vais quelque part, s’il y a du monde, on me regarde comme une bête curieuse et c’est assez dérangeant. » La réalité de Julliard n’est pas celle de tout le monde. « Et puis je me suis dit que ça serait plus intime et qu’on serait plus tranquille. » En arrivant à l’étage, désert, il se met à rire. « Bon, peut-être pas intime, à la réflexion. Mais la tranquillité, c’est réussi. » C’est vrai que c’est un peu lugubre. Mais sa vie est un peu lugubre aussi, sans doute.

Il s’assoit à table, alors qu’on leur apporte leurs verres et des cartes. Tout est prévu, orchestré, millimétré. Sauf la conversation avec Ainhoa, qui, elle, démarre sur les chapeaux de roue. « Il y avait des petits fours, du champagne, et j’avais un costume Yves Saint-Laurent à exhiber. Et j’ai un ego démesuré, l’idée que les gens se battent pour un rendez-vous avec moi, ça me plait bien. » Max se met à rire. « Bon, ce n'est pas tout à fait vrai. Enfin, ce n'est qu'une des raisons. » Il s’amuse, se met en scène, se moque de lui-même. Il boit une gorgée de son cocktail pour se donner une contenance. « Mais...J’aime bien participer à ce genre de trucs. Parce que c’est pour une bonne cause, justement, comme tu disais. Ca rattrape un peu mes conneries, ça fait une sorte d’équilibre. » Et puis de toute façon, il a trop d’argent, alors autant que ça profite à ceux qui en ont vraiment besoin.

Ce n’est pas toujours le cas, mais il fait ce qu’il peut, Max, et il continue à boire pour passer la gêne. « D’habitude, je suis plus discret que ça, mais ils m’ont eu en me disant qu’il y aurait des jolies filles. » Et ce n’est pas décevant du tout, même si clairement, il ne se passera rien, ce ne serait pas bien. « Et c’est toujours flatteur de savoir qu’on fait l’objet de paris. » S’esclaffe-t-il. Blaguer, pour détourner de la vérité, de qui il est vraiment, et maintenir le personnage. « Bon, assez déconné, qu’est-ce qu’on mange ? Caviar ? Oui, c’est bien, pas vrai ? En plat, il y a l’escalope de veau au foie gras qui est très bien. »

« Et toi, alors ? Je crois que Ed m’a dit qu’il était passé te voir, il n’y a pas longtemps, mais c'est vrai qu'on ne se voit pas beaucoup, à part quand MacLaren décide de s'étouffer avec ses poils. Comment tu vas ? »
Manière discrète de s'informer, de partager sa sollicitude. Il sourit, se marre, et ajoute :  « Quand on y pense, on a pas mal de gens en commun. Mon, frère, ta cousine... J’ai croisé Dylana il n’y a pas si longtemps, d'ailleurs, qui me disait que tu l’avais embauchée ? » Et Ivy. Il aimerait bien demander à la brune si l'artiste lui a parlé de lui, mais il redoute aussi ce qu'elle pourrait dire.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Autour d'un verre || Max & Ainhoa 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyMar 15 Jan - 22:01

One night in Bangkok and the world's your oyster
The bars are temples but the pearls ain't free


Ainhoa savait que Max Julliard était un égocentrique qui voulait absolument montrer à tout le monde qu'il avait mieux réussi que tout le monde. En soit, elle ne le blâmait pas, c'était peut être dans l'ordre normale des choses quand on réussit, on veut le montrer. Elle ne le jugeait pas non plus, elle était tout de même surprise que Max mette les petits plats dans les grands, parce qu'après tout, ils ne se connaissaient qu'à peine et il n'était pas vraiment obligé.

- Je vois, tant mieux si tu te sens chez toi alors, après, tu n'étais vraiment pas obligé de te donner autant de mal...


Parce qu'Ainhoa était du genre simple généralement, mais elle ne reprochait rien à Max, elle trouvait juste qu'elle ne méritait vraiment pas autant. Elle lui offrit son plus beau sourire.

- Je n'en doute pas, j'ai eu énormément d'écho par rapport à cet endroit... Sérieusement, je suis pas sure de mériter autant...


Elle eut un petit rire, elle ne voulait pas mettre Max dans l'embarras. En tout cas, c'était vraiment un coup de tête ces enchères, mais la cause était bonne en tout cas.

- Non, bien sur que ça ne me dérange pas, ça me fait juste bizarre, généralement, les restaurants sont bondés, mais ce sera bien plus tranquille et intime c'est sur... Tu n'as pas peur que les tabloïds écrivent des choses sur cette soirée ?


Elle savait que Max était souvent à l'honneur dans ces torchons et en ayant gagné les enchères avec lui, elle s'exposait à ce qu'on étale sa vie à elle aussi.
Peu importe, de toute façon, elle n'avait plus rien à cacher. Elle eut un nouveau rire en entendant, au moins il avait bien en tête son côté égocentrique.

- Tu t'attendais à coûter bien plus avec ton costume Yves St Laurent ? En tout cas, il était très beau, c'est vrai...Tu as bien fait de l'exhiber...


Ainhoa eut un nouveau petit sourire, elle reprit ensuite son sérieux.

- Dès que je peux, j'essaye au maximum de donner pour des bonnes causes... Au moins, j'ai l'impression d'aider au moins ne serait ce qu'un peu...


Elle ne savait pas vraiment si Max faisait de même. La brune continuait d'écouter le Julliard qui mine de rien avait des choses à dire ce qui était plutôt agréable.

- Et tu as trouvé des jolis filles ou pas du tout ? J'imagine que c'est pas vraiment ce qu'il manque dans ta vie ? Enfin... ça me regarde pas en fait...


Parce qu'elle entrait dans son intimité mine de rien. Il lui avait sembler entendre d'Edwin qu'il avait été marié. Elle savait aussi que les Julliard n'était pas vraiment doué pour les mariages.

- Je ne suis pas vraiment difficile, mais oui, l'escalope au foie gras est vraiment tentante et je crois qu'en entrée mon coeur penche pour le risotto aux truffes... ou les Saints Jacques...


Elle espérait que Max ne lui tienne pas rigueur, elle trouvait que le caviar était un mets beaucoup trop cher pour ce que c'était. De plus, elle ne voulait pas non plus que le Julliard dépense une fortune. Elle lui fit un petit sourire légèrement gêné.

- Oui, j'ai embauché ton frère car j'ai rencontré le frère jumeau de mon ex mari et pour tout t'avouer... Je ne savais même pas qu'il existait et que David m'avait certifié être fils unique et ne plus avoir de famille... Mais mis à part ça, je dois dire que ça va... Je crois que j'ai réussi à faire le plus dur, maintenant il reste plus que la partie ou il faut se reconstruire et je crois que c'est ce qui prend le plus de temps... C'est vrai qu'on ne se côtoie presque pas, mais tu sais si jamais tu as besoin un jour, ma porte te sera toujours ouverte...


Elle prit son verre de vin, verre qu'on leur avait servi un peu plus tôt et trempa ses lèvres dans l'alcool. Sérieusement, il était délicieux, elle en bu un peu comme pour se détendre.

- Oui, je crois qu'on a beaucoup de monde en commun... Oui, Dylana s'ennuyait dans son ancien travail, en fait... Je croule sous la paperasse au cabinet et je t'avoue qu'elle m'enlève une belle épine du pied... Je sais que ce n'est que du provisoire mais même... ca fait du bien de travailler avec elle... Certes, elle vit chez moi, mais on peut un peu plus se voir...


Ainhoa se mordit ensuite la lèvre inférieure.

- Je vais peut être te poser une question indiscrète... mais, est ce que ton frère va mieux ? Je... je sais que ce qu'il a vécu n'est pas rien et je me demandais s'il avait un pu avancer un peu...


Parce qu'elle avait déjà vu Edwin en plein stress et a chaque fois c'était assez impressionnant. Elle s'était souvent inquiéter pour le Julliard.

- et toi alors ? Je veux dire, tu es le roi des soirées, tu es assez demandé, mais... est-ce que tu vas bien ? Je veux dire, vraiment...


Elle sous entendait surtout qu'il ne réponde pas une phrase type, mais Ainhoa s'inquiétait aussi du bien être de l'ainé Julliard alors qu'ils ne se connaissaient presque pas.

Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Autour d'un verre || Max & Ainhoa H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2385
POINTS : 3745
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Autour d'un verre || Max & Ainhoa Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyDim 20 Jan - 23:13


J'suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde

Ainhoa s’excuserait presque d’être là, manifestement peu habitué aux restaurants de ce standing là. Ca ferait presque sourire Max, on dirait son père, toujours à lui dire qu’il ne faut pas qu’il gâche son argent pour l’emmener fêter son anniversaire, alors qu’il est millionnaire et qu’il aurait largement les moyens de manger là matin, midi et soir, s’il le voulait. « Il faut bien que je sois fidèle à la description qu’a fait mon ex-femme et à ma réputation, tu sais. » Remarque Max en souriant. « Et que tu en aies pour ton argent, aussi, c’est l’occasion de faire quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire, non ? » Il ajoute avec amusement : « De toute façon, c’était soit ça, soit une liste infinie de toutes les anecdotes que j’ai incluant des gens célèbres que je connais, et je vais encore plus passer pour un affreux connard frimeur. » Bon, il n’est pas tout à fait un connard. Il peut juste être tout à fait odieux quand il a décidé d’emmerder le monde, ce qui arrive plutôt souvent.

Mais Ainhoa persiste, s’inquiétant de savoir si leur vie ne va pas se retrouver dans les tabloids. Ca, Max a l’habitude, et il s’en fout terriblement. « Au contraire, ça m’amuse de voir à quel point ils sont capables d’inventer des trucs délirants et totalement éloignés de la réalité. » Qu’ils soient choqués par son attitude, Max s’en fout. Il aime la provoc. Et il considère qu’il n’y a pas de mauvaise promo, juste de la promo. Ca lui fait de la pub, même si les gens sont outrés. « Tant que ça ne te dérange pas toi, évidemment. Qu’ils se foutent de moi, je m’en fous, ça me fait rire, mais pas des gens qui n’ont rien demandé. » Comme quoi, il n’est peut-être pas tant un connard que ce qu’on veut bien prétendre ou ce pour quoi il essaie de se faire passer.

« Merci bien, il faut bien qu’il serve à quelque chose. »
Réplique-t-il, mort de rire, lorsque Ainhoa lui assure que son costume YSL était très bien. « Et j’en sais rien, en fait, je suppose que plus il y avait d’enchères plus c’était flatteur, mais en tout cas je ne regrette pas d’avoir participé…j’espère que toi non plus, du coup. »

Enfin, il a peut-être parlé trop vite, parce qu’il manque de s’étouffer avec ce qu’il reste de son cocktail à la question suivante de la vétérinaire. Des jolies filles…Comme si Yevgeniya ne lui avait pas parlé de lui. Le choix des plats est l’occasion de gagner un peu de temps pour le producteur, et de préparer une réponse. « Je recommande les saint-Jacques, très bon choix. » Le serveur s’approche pour aiguiller la discussion et ils en profitent pour passer commande. « Et n’oubliez pas le champagne, Denis. Merci. » Il tient bien l’alcool, mais si en face ce n’est pas le cas…bah, c’est encore plus drôle. « Pour te répondre…des jolies filles, oui. » Il fronce les sourcils : « La jolie fille, enfin mettons quelqu’un qui compte vraiment pour être moins réducteur…c’est plus compliqué. » Il cherche à jauger, voir si elle comprend de quoi il parle. Et à nouveau, il brule de lui demander ce qu’elle sait, ce qu’elle pense, pour Ivy et lui. Yevgeniya lui a forcément parlé de lui, elle doit bien avoir une idée – ne serait-ce que parce qu’il sait qu’il y a cette histoire avec Ed et que Ainhoa lui a dit qu’elles avaient parié. En restant vague, l’ancien pilote cherche donc aussi à évaluer la réaction de la brune.

En ajoutant Ivy, c’est vrai qu’ils ont pas mal de gens en commun, à commencer par son frère à lui. C’est là que Max peut voir que Ainhoa est vraiment quelqu’un de gentil, parce que c’est bien la première fois depuis des années que quelqu’un qu’il connait à peine lui dit que sa porte lui sera toujours ouverte. « C’est très gentil, merci. Mais j’ai pas vraiment besoin d’aide, c’est pas si horrible que ça, ma vie. » Il est sincère, en disant ça. Et puis il ne veut pas non plus l’emmerder avec ses problèmes, Ainhoa a sans doute mieux à faire. « Et je suis pas sûr que je puisse vraiment t’aider, Edwin sera beaucoup plus utile que moi, mais si jamais tu as besoin de quelqu’un, tu peux compter sur moi également. » Le deuil rapproche, toujours. Pas contre, il ne peut rien faire pour cette histoire de jumeaux, c’est vrai. Et puis leurs connaissances en commun aidaient pas mal. « Oui, la dernière fois que je l’ai vu, elle m’a dit que son ancien boulot était terrible et qu’elle était contente de pouvoir bosser avec toi. C’est bien si elle a trouvé quelque chose, pour la connaitre plutôt bien, je crois qu’elle ne l’aurait pas supporté plus longtemps de toute façon. » Oui, elle est faite pour autre chose, et elle mériterait d’être un peu heureuse, que les choses lui réussissent enfin, Dylana, parce que comme il l’a dit, elle a tout pour réussir.

« Ed est… » Bon Dieu, ils passent vraiment pour une famille de gueules cassées, les frères Julliard. En réalisant ça, il secoue la tête, se dit que lui, surtout, fait pitié, parce qu’il n’a pas réussi à protéger Edwin, alors qu’il est son grand frère et que c’est son rôle. « Je sais pas trop. C’est difficile à dire, je crois que ça va en s’améliorant, mais je pourrais pas être très affirmatif. » Le PTSD, c’est compliqué à gérer ; il ne peut qu’accompagner et être là. Même si c’est difficile, parfois, Maximilian ayant déjà du mal à s’occuper de lui. Et d’ailleurs, parler de lui, c’est tout aussi difficile. « Moi ? Pourquoi j’irais mal, moi ? » Il a un petit rire, sec. « Non…bon. Je ne vais vraiment très bien, tu sais, pour être vraiment honnête. Mais je ne vais jamais très mal non plus. On va dire que tant que j’ai du champagne et de la musique, je ne suis pas trop malheureux. » Mais il n’a pas trop envie de s’étaler, et les plats lui sauvent la mise. « Ah, parfait, merci Denis. Un peu de champagne ? Je te ressers ? Je râle si tu me forces à boire tout seul, je te préviens. »

Comme ils mangent, ils enchainent un peu les verres, et vers la fin du repas, Max allume une cigarette – c’est la deuxième bouteille de champagne, et lui il prendrait bien un autre mint julep. « Je peux te demander quelque chose ? » Il trouve enfin le courage d’aborder le sujet qui fâche. « Ta meilleure amie, celle avec qui tu as fait le pari, pour la vente aux enchères…C’est Yevgeniya, pas vrai ? » Il est paumé, par rapport à ce qu’il s’est passé. Donc peut-être que Ainhoa aura un conseil. Ou plus d’informations.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Autour d'un verre || Max & Ainhoa 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyMer 23 Jan - 0:30

One night in Bangkok and the world's your oyster
The bars are temples but the pearls ain't free


En fait, Ainhoa se fichait clairement de l'argent qu'elle avait déboursé pour passer la soirée avec Max. En fait, elle n'en avait pas vraiment eu pour " cher" surtout en comparaison avec la soirée de reine qu'il lui offrait. Sérieusement, elle trouvait que c'était beaucoup trop. Ainhoa était clairement quelqu'un de simple, mais elle devait avouer qu'elle appréciait vraiment le moment passé en la compagnie du brun.

- C'est vrai, mais c'est peut être mon coté simple qui revient au galop... J'aurais bien donner plus à l'association, mais personne n'enchérissait plus, alors tant pis...


Un léger rire s'échappa de ses lèvres et elle reprit un peu de vin, sérieux si elle continuait sur ce rythme, elle allait finir ivre en un rien de temps. Peut être que c'était ce que recherchait le Julliard après tout. Elle haussa doucement les épaules quand il se traita de connard.

- Je ne te connais pas assez pour dire une telle chose, mais je ne me permettrais jamais de juger qui que ce soit tu sais... Je n'ai aucun intérêt et aucune légitimité pour le faire...


C'était peut être l'un des traits de caractère le plus fort chez Ainhoa. Elle détestait les conflits et trouvait toujours le meilleur coté chez ceux qu'elle cotoyait. Elle reprit par rapport aux tabloïdes, elle n'avait pas vraiment envie que sa vie soit étalée au grand jour, mais elle savait à quoi s'attendre dans tous les cas.

- Je n'ai pas grand chose à cacher de toute façon, mais je ne voudrais pas qu'on croit à ses bêtises et froisser quelqu'un... Ca ne doit pas toujours être simple de faire face à toutes ses idioties non ?


Parce qu'Ainhoa n'avait aucune intention avec le Julliard, elle avait juste honoré son pari avec Yevgeniya et elle n'avait pas envie de devenir l'objet de trahison. La vétérinaire haussa un sourcil à propos des jolies filles, bien sur, elle n'allait pas non plus en dire trop.

- Je ne regrette pas d'avoir participé non, c'était plutôt marrant comme aventure...


Elle laissa Max prendre les commandes, et fut resservie en vin, c'est vrai qu'elle buvait ça comme du petit lait. La brune fronça un peu le nez, et regarda son alliance qu'elle n'avait pas réussi a enlever depuis le décès de son mari, puis reporta son attention sur le producteur et prend son verre pour trinquer une nouvelle fois.

- Ce n'est jamais facile de trouver la bonne personne, surtout celle susceptible de passer le reste de sa vie à tes cotés... Personnellement, j'ai eu la chance de tomber sur mon âme soeur, mais je sais que c'est assez rare, d'autre personne passe toute une vie à la chercher...


Elle ne voulait pas non plus parler de Yevgeniya, elle n'avait pas oublié cette soirée ou la russe lui avouer son attirance pour le milliardaire et Ainhoa ne connaissait pas assez Max pour mettre son nez dans leurs histoires - pas tout de suite - . Les commandes arrivent et la flute de champagne s'ajoute, Ainhoa savait qu'elle ne pourrait pas rentrer en prenant la voiture.

- Sait on jamais... Mais n'hésites pas, même pour ton chat aussi...


Mais elle n'allait pas vraiment insister, Max pouvait venir quand il voulait, s'il avait besoin de quoi que ce soit, Ainhoa l'aiderait au mieux. Elle était flattée qu'il lui renvoit l'ascenseur.

- c'est gentil, mais je pense qu'Edwin est le plus compétant pour ce genre de choses... Je sais même pas si j'ouvrirais le dossier, en vérité, je crois qu'il voudrait que je ne le fasse pas... On verra bien au moment venu...


Peut être que c'était le côté " protecteur" d'Edwin, peut être qu'il se disait que si David lui avait caché une telle chose, ce n'était pas pour rien après tout. Mais, elle se souviendrait toujours de cet homme qui s'était présenté à elle. Un avait cru aux fantômes et ça l'avait fait tomber dans les pommes.
La discussion continue et dévie sur sa cousine que Max connaissait, elle offrit un doux sourire au Julliard.

- Je crois que ça lui a fait du bien de changer, je sais que c'est provisoire, mais on s'entraide toute les deux et ça me fait beaucoup de bien de travailler avec elle... J'espère surtout qu'elle trouvera le job qui la rendra vraiment heureuse..


Et un nouveau retour sur le cadet Julliard, elle se mordit la lèvre voyant le mal qu'a Max. Elle peut comprendre son mal-être, et lui fait un sourire rempli d'empathie.

- J'espère qu'il s'en sortira vraiment, je n'ose pas vraiment lui poser de question par rapport à ça, j'ai peur qu'il le prenne mal...


Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour le meilleur amie de son défunt mari. Ca lui faisait bizarre de ne plus l'avoir quasiment tout le temps chez elle, bien sur, ils continuaient à se voir mais c'était beaucoup moins régulier. Elle se mordit doucement la lèvre inférieure, l'alcool la détendait peut être un peu trop. Elle haussa légèrement les épaules.

- Ne te vexe pas d'accord... Je vais te parler honnêtement, parce que je crois que tu te sens coupable de ce qui arrive à ton petit frère... et je sais pas, les sourires de star , les soirées de débauches, l'alcool qui coule a flot... C'est pas vraiment ce que j'appelle être vraiment heureux... On dit bien que l'argent ne fait pas le bonheur...


Elle finit par céder à son hôte, et prend son verre.

- d'accord, je te suis, mais je suis plus responsable de rien si je fais ou dit des bêtises ok ?


Parce qu'elle ne tenait pas énormément l'alcool. Le repas se passa sans encombre, tout en continuant de vider des verres. A la question sérieuse de Max, Ainhoa se redresse légèrement sur sa chaise et plonge son regard dans le sien, un doux sourire sur ses lèvres.

- bien sur que tu peux poser... On est là pour ça après tout...


La question la prend un peu de court. Peut être qu'il a fait une enquête sur elle ? Alors il sait tout et a bien cacher son jeu ? Aucune idée. La vétérinaire sent son sourire encore plus s'élargir.

- Oui, c'est bien Yevgeniya et si on a parié, c'est parce qu'elle m'a parlé de toi Max... Et je sais aussi que t'as pas forcément été des plus adorable avec elle. A moi de te poser une question maintenant...


Elle prend son verre, et trempe une nouvelle fois ses lèvres dedans, avant de prendre une grande inspiration.

- Et répond franchement, pas de détour, pas de raccourci... Qu'est ce que tu ressens vraiment pour Yevgeniya ?


L'alcool avait supprimé le côté " timide" d'Ainhoa, et peut être que Max allait le regretter, mais c’est lui qui la lançait sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Autour d'un verre || Max & Ainhoa H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2385
POINTS : 3745
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Autour d'un verre || Max & Ainhoa Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyDim 27 Jan - 16:36

J'suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde

C’est quelqu’un de gentil ; rares sont les personnes qui arrivent aussi rapidement à franchir le masque de sarcasme que Max met entre lui et le reste du monde, et Ainhoa Seiffield, rentre, avec surprise, dans la catégorie de ces rares personnes. Ce n’est pas pour autant que Max va cesser de jouer son petit rôle, c’est comme une seconde peau, pour lui.  Il ne veut pas faire pitié. Mais il aime bien la manière d’être d’Ainhoa. Elle s’inquiète aussi de savoir ce qui se passera pour les tabloïds. « Seulement quand ils révèlent une vraie connerie, et ça n’arrive pas très souvent. » Cette fois, il parle peut-être trop vite et il va bientôt le regretter, mais pour le moment, Max n’a absolument pas peur. « Pour le reste, j’ai un excellent avocat. La plupart du temps, ils inventent, ça me fait plutôt rire. » Le Sun est très fort pour ça, et Max hallucine franchement que les gens puissent lire et croire ce torchon. Dire qu’il y a quelques années, il avait au moins encore une opinion politique potable…

En attendant, chacun d’entre eux évite le sujet qui fâche : il est pourtant évident qu’ils connaissent tous les deux Yevgeniya, et Max mettrait bien le sujet sur le tapis, mais comme Ainhoa choisit de rester évasive sur le sujet, pour l’instant, il adopte la même attitude, et c’est sur un sujet moins précaire qu’ils continuent à discuter. « MacLaren ? Je devrais plutôt me débarrasser de cette bestiole, il fait la loi chez moi, je ne suis jamais tranquille. » Il se met à rire. « Ma fille trouvait que ce serait un super cadeau d’anniversaire, au lieu de ça, j’ai hérité d’une superbe boule de poils qui me tyrannise… » Comme toujours, dès qu’on parle sérieusement, il n’y a plus personne du côté du producteur, il préfère blaguer que montrer qu’il est touché ou qu’il va mal. « Mais merci. J’apprécie. » Après tout, elle n’est pas obligée de proposer ça, Ainhoa, ils se connaissent à peine. Alors s’il peut filer un coup de main à son tour, pourquoi pas ? « Il n’aurait pas tout à fait tort, je pense…ressasser le passé, parfois, c’est juste pire que tout. » Parfois il n’y a rien à comprendre, ou s’il y a quelque chose, mieux vaut ne pas savoir. Max sait de quoi il parle, le passé, lui, l’a complètement bouffé. Mais cela dit, il ne sait pas vraiment si Ainhoa sait, pour sa fille, pour l’accident, si elle comprendra la référence. C’est qu’ils ne se connaissent pas si bien que ça, sauf en ce qui concerne Edwin. Et un peu Dylana, aussi. « Je lui ai proposé un boulot, comme je lui ai dit, on a toujours besoin de tour managers, des gens qui encadrent les groupes sur les tournées…avec son expérience professionnelle, ça pourrait lui convenir. Je crois qu’elle n’est pas faite pour rester dans un bureau. » Lui non plus, il ne sait pas faire, ce qui est un autre point commun qu’il partage avec la cousine d’Ainhoa – ce qui explique pourquoi ils s’entendent aussi bien, entre autres.

La conversation les ramène à Edwin, mais plus largement à la famille de Max, et à son état d’esprit à lui. Ce qui permet au producteur de confirmer que non, Ainhoa ne sait pas ce qui s’est passé pour Melody. « Si j’avais foiré que mon rôle de frère, ça irait encore… » Mais non. Il la regarde d’un air un peu triste. « Je ne suis doué que pour produire des chansons et conduire des bagnoles. Pour le reste…j’ai à peu près tout foiré dans ma vie. » Il précise, calmement, du ton le plus neutre possible qu’il puisse adopter, à voix basse. « Ma fille ainée est morte. C’était il y a des années mais tout le reste a foiré, depuis. » Il sourit d’un air triste. « Et tout ce dont tu parles, les dorures, ce restau, le champagne, la coke, ça ne sert qu’à remplir le vide. » Pourquoi est-ce qu’il ne se détruirait pas la santé ? A quoi ça sert, d’aller bien, de se prendre en main, et d’être sérieux, si personne ne lui rend sa fille ? Max ne sait même pas comment il en est arrivé là, à raconter tout ça à Ainhoa. Peut-être simplement parce qu’il ne veut pas qu’on se méprenne sur ce qu’il est : il est bien un connard, mais il en a le droit, ou en tout cas, il y a une raison à ça. « Est-ce que ça te dérange, si on parle de quelque chose d’autre ? J’ai vraiment pas envie de m’éterniser là-dessus… »

C’est honnête. Et la suite de la conversation va nécessiter un peu d’alcool pour tenir le choc : coup de bol, ils en ont à volonté, et finalement, c’est à la fin du repas que l’autre sujet qui fâche refait surface. Et encore une fois, même s’il s’est déjà excusé, il ne peut pas dire qu’il est très fier de lui. « Ouais, je sais. Elle m’a dit que je m’étais comporté comme un connard. » Il explique : « On s’est vu après la vente aux enchères, on a pu parler un peu, et je me suis excusé. » Et un peu plus que ça, même. « Elle m’a dit qu’elle ne m’en voulait plus. » L’informe-t-il, avant de continuer avec un peu d’appréhension. «  Je sais pas si elle t’a parlé de cette conversation…je lui ai dit pourquoi j’avais fait ça, ce que je ressentais pour elle, enfin en partie. » Il secoue la tête : « Du coup, je ne sais pas vraiment où on en est…je crois qu’on s’est à peu près réconciliés, mais je lui ai dit de prendre le temps qu’elle voudrait. Et depuis j’ai pas de nouvelles, alors je sais pas… » Non, vraiment, il est paumé, et c’est plutôt de ça qu’il voulait parler à Ainhoa, mais évidemment il ne peut pas non plus échapper aux questions, alors il se ressert un verre, histoire de gagner du temps et de réfléchir. « Je…oh bordel, je sais pas. Elle compte, elle compte vraiment pour moi. Et je voudrais vraiment que ça marche, entre nous mais…» Et c’est pour ça qu’il a parlé à Yevgeniya, d’ailleurs, aussi. « Mais je sais pas quoi faire, en fait. » Une partie de lui juge que c’est trop compliqué : elle n’a aucune idée des angoisses qu’il peut avoir, et lui il n’est pas sûr de pouvoir supporter son job. Et l’autre partie, vraiment, comme il l’avoue, voudrait essayer. Mais au fond, il ne sait toujours pas ce qu’elle veut elle, donc il est perdu.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Autour d'un verre || Max & Ainhoa 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyLun 28 Jan - 21:53

One night in Bangkok and the world's your oyster
The bars are temples but the pearls ain't free

Ainhoa s'inquiète un peu face aux tabloïds, elle sait qu'elle est beaucoup plus adepte du " pour vivre mieux, vivons caché." Elle n'était pas vraiment fan de ses magasines. La brune se mordit doucement la lèvre inférieure.

- Mais parfois c'est un peu difficile de mêler le vrai du faux, n'est ce pas ?  En tout cas, j'espère que la vente aux enchères ne va pas leur donner de nouvelles idées... Je crois que je pourrais pas être une célébrité comme toi, il y a trop de choses à gérer et je t'avoue que je préfère avoir une vie tranquille et rester en toute discrétion, je ne sais pas comment tu peux tenir le coup...


Et Ainhoa était vraiment sincère en disant ça, même s'il y avait un ramassis de conneries, ça devait tout de même être blessant quelque part. Elle eut un léger rire en entendant parler de l'animal.

- Ah non alors, aucun animal ne mérite d'être abandonné, ne me lance pas sur le sujet, tu pourrais le payer cher !


Un nouveau rire s'échappa de ses lèvres, bien sur qu'elle le taquinait, mais elle ne comprenait pas vraiment comment on pouvait abandonner une boule de poils ou même les maltraiter. Elle eut un nouveau sourire.

- Mais je pense que tu es assez grand pour ne pas te laisser trop tyranniser par le chat...


Elle arqua un sourcil quand elle entendit Max évoquer sa cousine. Mais elle ne savait pas tout ça. Pourquoi Dylana avait refusé un poste en or ? Est ce qu'elle savait que Max était du genre odieux, c'était peut être pour ça qu'elle n'avait pas accepté ? Elle se mordit doucement la lèvre.

- Je ne savais pas que tu lui avais proposer un poste... Certes, j'avais besoin de quelqu'un, mais je voulais surtout la sortir de son ancien job... Pourquoi est ce qu'elle a refusé ?


Elle avait un peu de mal à comprendre, mais peut être qu'elle aurait une petite conversation avec sa cousine à la suite de ce dîner. Ainhoa fut véritablement peinée d'apprendre ce qu'il était arrivé à Max, et sérieusement, elle se sentait affreusement mal d'en prendre connaissance maintenant. Elle se sentait terriblement confuse.

- Je... Je suis désolée, je ne savais pas et j'ai été peut être un peu trop curieuse... Je comprends ce que tu ressens, que tu essaies de combler le vide... Je n'ai pas perdu d'enfant, je ne peux pas savoir ce que c'est, mais j'imagine que c'est véritablement horrible...  J'essayais d'avoir un enfant, et rien que la frustration de ne pas en avoir était pénible, mais ce que tu as vécu me touche... Quand... j'ai perdu mon mari, je ne savais plus vraiment ce que je devais faire... C'était si soudain, c'était comme irréel, je me suis laissée aller, vraiment et.. Je n'avais plus vraiment la force ou l'envie de faire quoi que ce soit parce qu'il y avait ce vide abyssal... J'ai fini par me plonger dans le travail, mais quand je rentre chez moi heureusement que Dylana est là.. parce que je crois que j'essayerais moi aussi de combler ça par n'importe quoi...


Elle n'avait pas plongé dans l'alcool, elle n'avait pas toucher à la drogue mais elle aurait pu... Elle était surtout super bien entourée et avait réellement beaucoup de chance.

- Bien sur, changeons de sujet... Je suis désolée, je ne voulais pas que tu ressasses le passé.. Mais tu as toujours été là à chaque fois qu'on t'avais appeler, et je pense que tu ne devrais pas te rendre coupable, ces crises là, tu n'y est vraiment pour rien...


Parce qu'elle s'était un peu renseigner la dessus et elle ne jetterais jamais la pierre au Julliard. Elle sourit tendrement et le repas continua tranquillement. Elle se mordit doucement la lèvre inférieure, elles n'avaient pas encore parlé de Max après la vente aux enchères.

- Non, Yevgeniya ne m'a rien dit... Il faudrait que tu lui laisse du temps Max, je crois que ça lui fait peur tout ce qu'elle ressent... Je sais qu'elle n'est pas prête à s'avouer les choses à elle même, alors tu devrais réellement attendre... Je sais que c'est pénible et peut être long, mais... Si tu la bouscule, tu obtiendras l'inverse de ce que tu attends...


Elle reprit un cocktail, sérieusement avec l'alcool qu'elle avait ingurgité, elle se sentait vraiment beaucoup plus à l'aise avec le milliardaire.

- Je pense qu'elle est aussi perdue que toi, j'ai bien compris certaines choses, et je crois que vous êtes pareil l'un et l'autre... Je crois que vous vous cacher devant votre fierté pour éviter de vous avouez que vous êtes accros l'un l'autre... Mais Yevgeniya s'est promis qu'après Fred, elle ne retombera pas dans le panneau alors... il va falloir qu'elle ouvre les yeux toute seule... J'ai essayé de lui faire comprendre, crois moi...


Ainhoa eut un petit rire, en vérité elle trouvait ça plutôt mignon qu'ils soient pareil l'un et l'autre.

- Mais je te préviens Max, il est hors de question que tu lui brise le coeur, parce que je te jure, que je ne suis pas méchante en tant normal, mais c'est ma meilleure amie et je tiens a elle... Même plus qu'une meilleure amie, je la considère comme ma soeur,  je crois que je pourrais te le faire payer d'une manière dont tu n'imagines même pas...


Bon, c'était peut être que c'était peut être excessif, mais elle devait une vie à Yevgeniya et la russe pouvait avoir des défauts, Ainhoa l'aimait comme une soeur. Elle refusait qu'on fasse du mal à sa famille de coeur. L'alcool aidait Ainhoa a prendre des " ailes" c'est pour cette raison. La vétérinaire se radoucie.

- Ne lui fait pas de mal, s'il te plait...


C'était presque implorant, au bord de la pitié, mais peut importe. Il était hors de question que le Julliard essaye de briser la Vassilievitch. Elle voulait juste mettre les choses au clair, rien de plus, en espérant que Max ne le prenne pas trop mal.


- Désolé, c'était trop tentant -
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Autour d'un verre || Max & Ainhoa H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2385
POINTS : 3745
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Autour d'un verre || Max & Ainhoa Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyDim 3 Fév - 22:28

J'suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde

« Le secret, c’est de ne rien gérer, diverses substances illégales, et de se foutre de tout. » On ne peut pas dire que Max adore sa vie, il se doute même qu’il ne fait pas vraiment rêver Ainhoa en la racontant avec autant de cynisme, mais il n’aime pas mentir, il a toujours été assez brutalement honnête sur ses excès, le fait qu’il ne va pas toujours très bien, mais qu’il s’en fout, parce qu’il s’amuse quand même. Il tient le choc. C’est déjà pas mal, pour quelqu’un d’aussi brisé que lui. « Mais promis, si ça se passe mal avec les tabloids, je veux bien te prêter mon avocat. » S’amuse Max sans avoir aucune idée du point auquel toute cette histoire va bien pouvoir les mener.

Mais puisque Ainhoa a décidé de dépasser la vision d’abruti prétentieux qu’il essaie à donner de lui-même, Max décide qu’il peut bien se marrer un peu, alors ils déconnent un peu sur tout et n’importe quoi, y compris son chat à lui, et finalement, ils en viennent même à parler des gens qu’ils connaissent, à commencer par Dylana, la cousine de Ainhoa. « Parce qu’elle venait de commencer ce job avec toi. A vrai dire, elle ne m’a pas vraiment dit non, plutôt qu’elle y réfléchirait. De ce qu’elle m’a dit, bosser avec toi lui plait, alors elle préfère garder ma proposition en réserve. » Ca ne dérange pas Max, qui n’a fait que proposer parce qu’il aime bien la Meylir, elle fait ce qu’elle veut. « Comme je lui ai dit, ma proposition tiendra autant qu’elle le voudra, j’ai toujours plus ou moins besoin de gens avec son profil. » Et vu la complicité qu’ils entretiennent – voire un peu plus que ça  – Max n’aura aucune difficulté à bosser avec la cousine de la vétérinaire.

L’autre personne qu’ils connaissent tous les deux, c’est Edwin, ce qui amène subrepticement l’ancien pilote à mettre les choses au point avec la jeune femme, puisque ce masque bravache qu’il arbore est bien lié à ses échecs, mais pas à ceux qui concernent son frère. Depuis quelque temps, Max trouve qu’il parle beaucoup de sa fille, il trouve aussi que beaucoup de gens ne savent pas ce qui lui est arrivé, et à chaque fois que ça arrive, ça lui fait un peu plus mal et ça ravive ses blessures. Il est de plus en plus incapable de dire quelque chose, de réagir : l’équilibre qu’il a réussi à instaurer est toujours un peu précaire, essayer de le modifier n’est pas une bonne idée. Alors il se contente de hocher la tête en silence à ce que lui dit Ainhoa, finit par articuler un « merci » un peu hésitant.

Le repas se termine sur une note très alcoolisée, puisqu’ils doivent être tous les deux plus ou moins ivres morts, et Max ne compte pas s’arrêter là. Surtout si c’est pour parler de Yevgeniya, alors qu’il est bien paumé et qu’il ne sait vraiment pas où ils en sont, tous les deux. Alors ce que dit Ainhoa ne peut que lui redonner un peu d’espoir et éveiller son attention. « Tu…tu crois vraiment que c’est ça ? Je veux dire, elle m’a dit qu’il y avait quelque chose, mais comme j’ai pas de nouvelles depuis… » Il secoue la tête, boit un peu de champagne. « J’ai bien vu qu’elle avait l’air perdu et qu’après cette histoire avec Fred, ça risquait de ne pas être facile, et je ne veux pas la brusquer, mais du coup je ne sais pas quoi faire…tu crois qu’il faut juste que j’attende et que je la laisse revenir vers moi ? » A vrai dire, Max se doute qu’il n’a pas d’autres solutions, et puis il a promis à Yevgeniya qu’il le ferait, mais peut-être que Ainhoa pourra l’aider un peu. Après tout, elle connait bien Ivy, et elle sera de son côté, en témoigne sa volonté de protéger la russe. « Lui faire du mal est la dernière chose que je veux, je t’assure, au contraire…mais j’ai peur de pas être le type qu’il lui faut, ou de me planter, en faisant ça. Je veux dire, je crois que je l’aime, ça c’est clair. » C’est peut-être l’alcool qui le fait parler aussi honnêtement : ça doit être la première fois qu’il le verbalise, même si Max le sait depuis longtemps. « Mais elle ne m’a jamais vu dans mes mauvaises phases, dans celles où je déprime, où je me pose des questions à cause de ma fille, tous ces trucs là que j’essaie de planquer…et je suis pas sûr de pouvoir le masquer, ni même de vouloir lui infliger ça. » Il s’est acharné à le planquer devant toutes ses ex-femmes, alors que dans un couple, c’est sans doute une mauvaise idée de taire ses failles jusqu’à l’explosion. Mais ce serait injuste d’emmerder Ivy avec ses propres problèmes, elle a déjà les siens, non ? « Tu prends un autre truc à boire, ou on rentre ? Ils font un super cognac français en digestif. » Vu l’aveu qu’il vient de faire, ça ne sera pas de trop pour lui.

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Autour d'un verre || Max & Ainhoa 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyMer 6 Fév - 17:13

One night in Bangkok and the world's your oyster
The bars are temples but the pearls ain't free


Ainhoa ne releva pas, elle n'était pas vraiment adepte des substances illicites, en réalité elle les fuyait plus qu'autre chose. Elle se mordit doucement la lèvre inférieure, avec l'alcool déjà bu, les langues se déliaient bien. Elle pouvait aussi voir la douleur que Max s'efforçait de cacher, elle connaissait bien ce regard, elle l'avait un peu trop expérimenté. La brune eut un doux sourire.

- Merci, c'est gentil, on verra bien, après tout, ce n'est qu'un dîner dans le cadre des enchères, je crois qu'il n'y a pas vraiment de quoi s'inquiéter...


Enfin, Ainhoa ne savait pas non plus que le futur lui réservait bien des surprises, mais ce soir, elle n'était pas là pour y songer. Elle ne voulait d'ailleurs pas vraiment le faire. La vétérinaire enchaînait les verres et goûtant de merveilleux cocktails aussi bon que traîtres. Il était clair qu'elle ne pourrait pas rentrer en voiture, prendre le volant serait une réelle inconscience. La brune se mordit doucement la lèvre inférieure et comprit ce qu'avait fait sa cousine. Elle trouvait ça réellement super touchant, Dylana n'était vraiment pas obligée d'accepter. Certes, elle croulait sous la paperasse, mais elle avait surtout voulu offrir une échappatoire à la Meylir. Elle aurait très certainement une conversation avec elle.

- Oh... Je ne savais pas tout ça, si je lui ai proposé c'est vraiment pour qu'elle ne reste pas dans sa boite qui la déprimait... Mais c'"est vraiment gentil à toi si l'offre est toujours valable... Je pense que je la pousserais pour qu'elle accepte... Être employée comme secrétaire vétérinaire, je ne pense pas que ce soit réellement le job le plus intéressant.... Et je comprendrais réellement qu'elle soit beaucoup plus intéressée par ton offre...


De plus, la Meylir gagnerait tellement plus que ce qu'Ainhoa pouvait lui offrir. La demoiselle se mordit la lèvre, vraiment elle n'avait pas vraiment à l'esprit ce qu'Ivy lui avait dépeint sur Max. Non, ce soir il n'était pas le connard qu'elle lui avait décrit. Elle retenait qu'il était un homme brisé, rongé par la douleur d'un deuil qu'il n'avait visiblement pas accepté. Elle pouvait comprendre ce sentiment, certes elle essayait d'aller de l'avant mais elle était aussi marquée. Elle n'imaginait pas la souffrance de Max, perdre un enfant était le plus cruel dans la vie d'un parent. Elle ne reparla plus de ce terrible évènement.
Un nouveau cocktail accompagna le dessert qu'Ainhoa avait commandé, en fait c'était plus une question de gourmandise qu'autre chose. Le sujet était maintenant sur la Vassilievitch et le sourire d'Ainhoa sa faisait bien plus franc. Sérieusement, sa meilleure amie et le milliardaire étaient aussi accro l'un de l'autre, c'était mignon à voir. Surtout que la russe ne voulait pas entendre parler d'amour, mais la Seiffield ne s'était pas trompée... Loin de là. Elle écouta le Julliard et se pinça les lèvres.

- Je pense qu'elle est perdue et que ça lui fait peur surtout... Je crois que c'est nouveau et effrayant, la dernière fois qu'elle a donné son coeur, ça s'est mal fini... Vraiment, laisse lui du temps Max, Yevgeniya finira par revenir ne t'en fais pas... Je crois que tu fais partie intégrante de sa vie et quand elle s'en rendra compte, elle reviendra... Mais il faut lui laisser le temps de faire le chemin toute seule...


Et puis, Max se confie encore. Le coeur d'Ainhoa se serre un peu plus. Elle aimerait pouvoir le serrer dans ses bras comme pour le consoler, comme on avait fait pour elle, même si ça n'avait aucun effet sur la souffrance causée, ça faisait juste du bien de se sentir soutenu.

- Je me doute que tu l'aimes, je crois que vous vous aimez aussi fort l'un que l'autre... Tu sais, ne la sous estime pas Max, ne lui cache pas... Je crois qu'elle t'aime assez pour pouvoir affronter ça... Tu sais, c'est grace à elle que je suis encore là, j'étais dans une sale phase, j'étais réellement mal, je me laissais mourir et Yevgeniya a tout fait pour me sortir de là... Je crois qu'il faut que tu lui montre qui est Max Julliard dans son intégralité, qu'il ne faut pas que tu lui cache parce que le jour ou l'écran de fumée disparait, ça foirera... Et tu souffriras encore plus...


Elle prit son verre pour le terminé, elle n'avait jamais été aussi bavarde ce soir. Peut être que c'était l'alcool.

-  Je prendrais bien un digestif... Je suis pas non plus vraiment sure qu'on soit apte toi et moi à prendre le volant...


Elle eut un petit rire et reprit ensuite son sérieux.

- Tu sais, elle m'avait décrit  que tu pouvais devenir un connard détestable... Je ne crois pas que tu le sois vraiment... Je crois que tu joues à ce petit jeu parce que tu souffres et si tu ne t'ouvres pas à elle comme il se doit... Tu la perdras... J'espère bien que tu ne lui briseras pas le coeur, ça m'évitera de te faire subir ma colère...

Un nouveau rire s'échappa des lèvres de la vétérinaire. Sérieusement, l'alcool la désinhibait pas mal.

- Tu as été marié ?


Une simple question, elle avait cru comprendre que oui, mais elle n'en savait pas vraiment beaucoup sur le Julliard. En vérité, elle connaissait plus Edwin que Max, mais elle avait compris que Max n'en était pas à son premier coup d'essai en matière maritale.
Revenir en haut Aller en bas
Max Julliard
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Crazyoilmachine, Wanguard, Ritchie...
TES DOUBLES : Richard Lyon - John Harding
TON AVATAR : Mark Ronson
TES CRÉDITS : COM (avatar + code) + colonel-clucker.tumblr.com (gifs sign) + Penny (with love)
TA DISPONIBILITE RP : Autour d'un verre || Max & Ainhoa H00QVD4
RAGOTS PARTAGÉS : 2385
POINTS : 3745
ARRIVÉE À TENBY : 14/08/2018
Autour d'un verre || Max & Ainhoa Tumblr_pitbx81QHD1vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 46 ans (3 janvier)
CÔTÉ COEUR : 5 mariages foirés au compteur. Et l'envie de se lancer dans une nouvelle histoire d'amour avec une jolie blonde d'origine russe. Après tout, de call-girl à nouvelle femme, le chemin n'est pas si long que ça, non ?
PROFESSION : Producteur et DJ, ancien pilote de Formule 1, et jet-setteur professionnel
REPUTATION : Il est tellement infect, le cliché parfait de la rock-star, toujours en train de boire, avec une fille différente au bras...vous saviez qu'il avait eu un grave accident de voiture ? Moi je crois que c'est plutôt une overdose et qu'il veut éviter le scandale..Il n'est vraiment pas net, comme type.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyMar 12 Fév - 0:12


J'suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde

C’est difficile de composer avec la douleur. Ca fait onze ans qu’il expérimente ça, et Max sait qu’il n’y arrive pas. Au mieux, il l’évite, les larmes qui coulent sur ses joues deviennent des notes de musique, au pire, quand il est au plus mal, il noie son chagrin dans l’alcool et la drogue. Il aimerait que ça finisse, que ça s’arrête, mais il sait que non. Ca ne va pas le quitter, il le sait. Ce sera comme ça jusqu’au bout, ou jusqu’à ce qu’il en ait marre et qu’il décide de se foutre en l’air avant. Mais ça fait longtemps qu’il n’a pas voulu se foutre en l’air, cela dit, ces derniers temps. Malgré tout, il a gardé une part d’irréductible optimisme. Il est comme tout le monde, il voudrait aller bien, il voudrait réussir à le faire, ou tout du moins aller mieux. C’est aussi pour ça qu’il retombe amoureux constamment, qu’il essaie de recommencer, et à chaque fois il espère, qu’il sera à la hauteur, qu’on le comprendra un peu, qu’il réussira à avoir quelque chose qui marche. La relation qu’il entretient avec Yevgeniya n’échappe pas à la règle, même si c’est compliqué.

« Ouais, tu as sans doute raison. »
Ainhoa est plutôt de bon conseil et plus raisonnable que lui, malgré l’alcool. Il ne s’attendait pas à cette conversation, finalement plutôt sérieuse, ni à se livrer autant, mais peut-être qu’à force de tout garder pour lui, le producteur y voit de moins en moins clair et qu’il sait de moins en moins quoi faire, alors il ne va pas dire non à un conseil. Même s’il a quelques doutes sur le fait que Yevgeniya soit apte à vraiment l’écouter, elle, par contre. « C’est parce que tu n’as jamais vraiment vu mes phases de déprimes, honnêtement, personne ne devrait avoir à gérer ça. » Il essaie de le prendre avec humour, mais ce n’est pas très facile. « Et j’ai pas vraiment envie de lui faire pitié non plus. » Il sait que la base, c’est l’honnêteté, dans une relation. Mais Max a toujours été fier, et il préfère être seul ou qu’on le voit comme un connard que perdre la face. Plutôt crever que de faire pitié. Il est bloqué, avec sa tristesse et sa colère. Il préfère mordre les mains qu’on lui tend – quand on lui tend – plutôt que de les saisir, et appeler à l’aide, c’est au dessus de ses forces. Sans doute parce qu’il sait aussi que ce n’est pas très honnête. « Et puis…elle n’a pas à gérer ça, ce n’est pas sa faute. Y a que moi qui ait la solution à mon problème, je le sais, les psys me l’ont assez martelé… » Et même s’il est sarcastique, il sait aussi que c’est vrai. Mais c’est dur, d’avancer. Et puis, s’il ne doute pas que Ivy ait eu de la compassion pour sa meilleure amie, Max sait pertinemment qu’ils n’entretiennent pas le même rapport, elle et lui. Pour le dire diplomatiquement, il l’aime parce qu’elle a de nombreuses qualités, mais la capacité d’écoute ne fait pas exactement partie de celle-ci. « Mais je te remercie quand même. Après tout, tu la connais depuis plus longtemps que moi, alors peut-être que t’as raison sur ça aussi…j’essaierai d’écouter tes conseils. » Il n'a rien à y perdre...quoi que.

C’est bien la première fois depuis longtemps qu’il écoute une opinion extérieure en matière amoureuse – autre que celle de gens dont il est très proche et en qui il a toute confiance, comme Lula. Max ne sait même pas très bien ce qui le pousse à se confier ainsi à Ainhoa. Peut-être parce qu’ils se comprennent, au fond. « Si je ne suis pas un connard, il ne me reste rien. » Murmure-t-il. Et comme il n’est pas désireux de rester longtemps sur ce sujet, il en change arbitrairement. « Bon, je vais te suivre pour le digestif, alors. » Ils sont ivres morts. C’est peut-être ça qui le rend si bavard. Le serveur amène les verres. « Non, non, carrément la bouteille, vous emmerdez pas, Denis, je la paye. » La bouteille rejoint les deux verres à cognac. « Allez, cul sec. » Il vide son verre et s’en ressert un autre. « T’en fais pas pour la route, je pourrais la faire les yeux fermés. Y aura pas de problème. » Voilà le retour du frimeur, de l’inconscient qu’il est toujours. « Ils se foutent de ma gueule, mais je sais toujours conduire, je suis toujours un peu champion du monde. » Champion du monde, putain, qu’est-ce que ça avait de la gueule. Il sourit pour la première fois. « T’es patiente, pour m’écouter délirer comme ça. C’est gentil. » Il se lève, et ça tangue un peu, autour de lui. « Bon, à la réflexion, on va peut-être…demander un taxi. » Les pensées suivent le fil du cognac qui achève de l’enivrer et le producteur passe du coq à l’âne sans réfléchir. « T’es une fille bien, Ainhoa. J’espère que y a quelqu’un qui le verra. Tu mériterais d’être heureuse, toi aussi. » Il tapote gentiment sa main, sans plus y penser. « On rentre, après ? » Le temps de rentrer, il va être sacrément tard, déjà qu'ils ont pas mal trainé au restaurant...

_________________

Redemptionkeep walkingAngels, give me shelter, 'cause I'm about to fall : it's all gone helter skelter...I'm not afraid : I'm gonna save us all.

Autour d'un verre || Max & Ainhoa 482748114:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa EmptyMer 20 Fév - 15:35

One night in Bangkok and the world's your oyster
The bars are temples but the pearls ain't free

Ainhoa avait déprimé jusqu'à dépérir, la brune avait perdu quelques kilos dans l'histoire. Bien sur, elle pensait tous les jours à son mari, elle vivait avec la tristesse. Parce qu'elle savait qu'elle n'avait plus le droit d'être triste aux yeux de tous. Ainhoa faisait des efforts donner le change et cacher sa peine. Parce que oui, on oubliait pas comme ça un mari fort aimé, même s'il lui avait fait des cachotteries. Elle se sent presque aussi concernée quand il parle de ses phases de dépression. Elle pouvait comprendre son sentiment.

- Je sais, je... Suis du genre a restée enfermée dans ma chambre et ne plus ouvrir a personne... Je n'aime pas non plus ses phases là, je...ne suis pas vraiment fréquentable et supportable...


Et pourtant, ça lui arrivait encore bien souvent de se mettre à déprimer. Ca faisait un an que David était décédé, et aux yeux de tous, elle n'avait plus le droit de pleurer, pourtant ce n'était pas du tout l'envie qui lui en manquait.
Ivy avait été d'une grande aide dans le processus de deuil d'Ainoha, elle lui devait beaucoup. La Seiffield offrit un doux sourire à Max.

- Il n'y a pas vraiment de solution à la tristesse, et tu as le droit de l'être tu sais...


Parce qu'elle n'imaginait pas vraiment la douleur que devait ressentir Max à la perte de sa fille. Elle savait qu'il était bien plus difficile pour un parent de perdre un enfant. La brune se mordit doucement la lèvre inférieure et fronça le nez.

- Tu es toi même, t'as pas forcément besoin d'être un connard... J'suis pas sure que te donner un genre, soit super ingénieux... mais si ça te fait du bien, tant mieux pour toi...


Bon, l'alcool ne l'aidait pas a dire des choses super sérieuses. Elle eut un petit sourire quand il commanda carrément la bouteille de digestif. Sérieusement, il allait leur falloir un taxi. Elle eut un petit rire.

- Je crois que les yeux fermés, tu finiras par t'endormir Max !


Et elle continuait de rire, ils avaient vraiment abusé, et il fallait dire qu'Ainhoa continuait de boire. Elle haussa les épaules.

- J'aime bien écouter les gens, plus que de parler de moi... Félicitation pour ton titre de champion du monde... Mais hors de question que tu conduises...


Un nouveau petit sourire et haussa une nouvelle fois les épaules.

- Merci Max, t'es un mec bien aussi même si tu prétends ou essaye de faire le contraire... Je suis pas vraiment sure d'avoir envie de laisser entrer quelqu'un d'autre dans ma vie...


Elle eut un sourire franc, bien sur, elle n'avouait pas vraiment que le cadet Julliard lui plaisait, elle se mentait à elle même.

- Oh oui on rentre, mais c'est moi qui paye le taxi, j'y tiens...


Elle trinqua une nouvelle fois avec lui. Une fois la bouteille de cognac finie, elle rejoint le parking morte de rire - pour des bêtises- . Sérieusement, elle était ivre morte, et elle partagea le taxi avec Max.

Fin de sujet


- j'archiverais quand tu auras lu -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un verre || Max & Ainhoa Autour d'un verre || Max & Ainhoa Empty

Revenir en haut Aller en bas

Autour d'un verre || Max & Ainhoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-