AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Family Business | Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyLun 31 Déc - 17:44

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

Après ce désastreux voyage à Dublin, Gwen était revenue à Tenby. Contrariée, elle avait temporairement quitté la villa de son petit-ami et était partie quelques jours chez son cousin Sam pour prendre du recul et une bouffée d’oxygène. Il se doutait que quelque chose n’allait pas entre eux mais elle ne lui en avait pas donné la raison et il ne l’avait pas demandée. La plupart du temps, le garde du corps accompagnait Lula dans ses déplacements alors il n’était pas souvent chez lui. De cette façon, la métisse gardait également quelques nouvelles du groupe par l’intermédiaire de son cousin, sans avoir l’air d’en prendre car la Landry passait une grande partie de son temps avec les autres membres. Heureusement, Sam n’était pas très loin en cette période de fêtes et Gwen réussissait à profiter un peu plus de lui aussi. De toute façon, elle le voyait quand même plus souvent qu’à l’époque où il servait dans l’armée.

En cette fin d’année, elle n’avait pas non plus de gros engagements à respecter. Par contre, elle devrait tout faire pour retrouver la forme dès le mois suivant car il faudrait qu’elle essaie de retrouver les studios de danse et qu’elle bosse sur de nouveaux projets. Son premier album ne s’était pas trop mal vendu malgré son agression mais elle n’avait pas été en mesure d’assurer aussi bien en tournée hormis quelques dates savamment distillées. Il faudrait se rattraper et taper un grand coup sur le projet à venir. Sous pression, Gwen devait à la fois confirmer son talent et doubler le résultat pour compenser les retours mitigés sur le premier en raison de sa diminution physique. Il faudrait donc aussi assurer niveau physique et ce n’était pas gagné avec les séquelles qu’elle gardait à la jambe. Le début d’année s’annonçait donc chargé.  

Cette après-midi-là, elle trainait dans la maison, plus précisément dans la salle de bains de son cousin. La jeune femme était en mode farniente, l’eau chaude fumait dans la pièce et la buée ruisselait sur le verre du miroir. La jeune femme s’enfonça à fond dans la baignoire et détendit ses muscles, si bien qu’elle s’assoupit quelques minutes. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle ressentait tous les bienfaits de la chaleur et elle se décida à décoller après avoir profité du moment. Alors que la chanteuse attrapait la grande serviette de bains sur le côté et l’enroulait autour d’elle, la porte s’ouvrit brusquement. Distrait, Sam avait oublié de frapper et surtout qu’il ne vivait plus seul depuis quelques jours… « Heyyyyy ! » Cria-t-elle, surprise, pour le remballer. Heureusement, elle venait de se couvrir, la catastrophe avait été évitée. « Je croyais que tu commençais à t’habituer à avoir quelqu’un chez toi ! J’ai presque fini. » La métisse noua ses cheveux et attendit qu’il disparaisse de la pièce pour terminer de s’habiller. « Ta lionne de patronne a réussi à se débarrasser de toi pour l’après-midi ? » Demanda-t-elle, à travers la porte. Gwen appréciait Lula mais elle savait aussi que c’était une femme de caractère. Fin prête, la métisse quitta enfin les lieux. « La voie est libre. » Elle adressa un sourire complice à Sam. Finalement, ce petit incident gênant avait été plus drôle qu’autre chose.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyMer 2 Jan - 1:03


gwen & sam
some family time.


La matinée était trop longue. Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi j'ai été appelé tellement les rendez-vous dans lesquels j'ai suivi Lula me semblaient des événements banals. Des rendez-vous dans des grands bâtiments, bien protégé, et avec des personnes qu'elle avait l'air de bien connaître. L'arrangement que nous avons conclu tous les deux se passe assez bien, elle me traite comme un employé, pas comme un chien et de mon côté, je calme mes émotions et tente de ne pas m'énerver pour trop peu. J'ai même eu la chance de m'approcher des membres du groupe, du fameux Liam et du fameux Nate. Le Nate qui sort avec ma cousine ou sortait ... Très franchement, j'ai un peu du mal à la suivre ces derniers jours, elle qui a emménagé chez moi un petit moment pour lui échapper. Les échanges ont été bref, plus ou moins correct et ils ne m'ont pas fait une trop mauvaise impression. C'est des rock stars quoi, des gens qui se prennent pour plus qu'ils ne sont ; tout à fait commun. Après les banalités, Lula s'est tournée vers moi et m'a relaché. Je ne me fais pas prier et salue tout le monde avant de m'en aller et de rentrer chez moi.

Je passe enfin le pas de ma porte, pour mon plus grand bonheur. Je sais que je cherchais du travail pour ne pas avoir à traîner à la maison tous les jours, mais y être aussi peu n'était pas non plus mon but. Je monte les escaliers quatre à quatre et rentre dans ma salle de bain. Nom d'un chien ! criais-je, effrayé. Je l'avais oubliée, j'avais oublié que Gwen était à la maison et j'avais oublié qu'il fallait que je prenne la peine de m'assurer que je ne suis pas seul. Ah ces foutus habitudes de célibataire éternel que j'ai pris, me faisant oublier mes bonnes manières. Absolument pas. Et je ne suis pas sûr de m'y habituer. Je sors de la pièce au plus vite, histoire de ne pas en voir plus que ce que je n'ai déjà vu. J'attends devant la porte qu'elle ait terminée, histoire que je n'ai pas enlevé mon haut pour rien. Puis j'ai tellement rêver de cette douche qu'il est hors de question que je la laisse tomber. J'aime à penser que c'est l'inverse, que c'est moi qui me débarasse d'elle. criais-je également à travers la porte. Malgré le marché qu'on a passé avec la jeune femme, j'ai toujours cette atroce impression que je suis un jouet dont on peut se débarasser à tout moment. Alors pour me consoler, je m'imagine que c'est l'inverse. J'imagine des scénarios où je lui demande de s'en aller comme elle le fait à chaque fois. Un beau rêve interrompu par la sortie de ma cousine qui me laisse le champ libre dans la salle de bain. Merci. dis-je en répondant à son sourire complice. J'enlève ce qui me reste de vêtements et je fonce sous l'eau chaude, pris par ce besoin de chaleur qui m'a manqué toute la journée. Le Pays de Galles est un pays plus que charmant, mais il peut y faire bien trop froid à mon goût.

Je la rejoins dans la cuisine ou alors, elle y est entrée en même temps que moi. L'appel du ventre a été assez fort pour m'emmener vers le seul endroit de cette maison où il y a de la nourriture. Ou, en tous cas, il est censé y en avoir. T'es restée ici toute la journée ? demandais-je par curiosité. J'avais entendu ses histoires d'agression et le fait qu'elle s'en remettait enfin, mais l'histoire avec son petit copain n'a pas dû lui faire beaucoup de bien pour son moral. Je n'aime pas la voir comme ça. Je sais qu'elle est forte et indépendante, mais c'est facile de voir qu'elle a été fragilisée par cette fin d'année. Le groupe est en interview ou enregistrement ... Ils sont occupés toute l'après midi quoi donc pas besoin de moi. lui dis-je en répondant à sa question de tout à l'heure. J'attends de voir si elle veut plus de nouvelles, si elle veut savoir ce qui se trame pour son petit copain. Je n'ai pas trop de peine à lui raconter ce qu'elle veut savoir, d'autant plus que je pense que le gars n'a pas encore fais le lien entre ma cousine et moi. Ce qui n'est pas plus mal, je ne donnerais pas cher de ma peau sinon, même en étant le garde du corps de Lula, pas du groupe.Prête pour la nouvelle année ? finis-je par lui demander, un peu curieux par rapport à ses plans pour ce soir. Le tout en jetant un oeil dans le frigo, histoire si par hasard, après un éclair de génie, j'aurais été enfin faire des courses mais raté, il n'y a que quelques trucs que ma cousine a acheté et que je ne préfère pas toucher. On se contentera d'un paquet de chips avant de commander un truc ce soir.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.


Dernière édition par Sam B. Martins le Dim 13 Jan - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptySam 5 Jan - 16:14

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

Le regard choqué de Sam valut largement le petit incident dans la salle de bains. La métisse partit d’un franc éclat de rire lorsqu’il referma la porte et qu’il reconnut ne pas s’habituer à sa présence dans la maison. La jeune femme se demanda ensuite s’il avait l’après-midi de libre ou s’il comptait ne rester que le temps d’une douche et de reprendre des forces. En réalité, elle avait tourné sa phrase en sous-entendant que Lula l’avait congédié et, piqué au vif, Sam en remit une couche en affirmant que l’inverse s’était produit. Il n’était pas un Martins pour rien et tenait à sa fierté, malgré son statut de garde du corps qui exigeait qu’il doive subir des demandes et des ordres en tout genre. « Tu as trouvé de nouvelles façons de la faire chier ? » Fin prête, la chanteuse sortit de la salle de bains et libéra l’espace pour son cousin. Elle descendit ensuite dans la cuisine dans l’idée de se cuire des macaronis jambon fromage. Gwen n’était pas la reine de la gastronomie, alors elle se dépannait de petits trucs faciles à faire. Le temps de répondre à quelques messages sur son téléphone, de sortir les ingrédients nécessaires et de lire les instructions sur le paquet, la métisse releva les yeux vers Sam qui débarquait déjà dans la pièce. « Oui, toute la journée. J’avais la flemme alors je me suis maté des trucs sur Netflix et j’ai trainé dans ta salle de bains. » Taquine, elle lui fit les yeux de travers et lui tira la langue comme lorsqu’ils étaient petits. Une vraie gamine avec lui. « Il n’y a plus grand-chose à bouffer. Tu veux des pâtes aussi plutôt que tes crasses ? » Dans l’idée de lui confirmer qu’il restait l’après-midi, Sam en profita aussi pour lui donner subtilement des nouvelles du groupe – et donc de Nate –, lui qui les côtoyait souvent. Il lui évitait élégamment de poser trop souvent la question. Toutefois, Gwen demanda quelques détails supplémentaires aujourd’hui. « Et le groupe arrivait à bien cacher les tensions ? Entre Liam et Nate surtout. » Par cette question, Sam pourrait penser que Liam était à l’origine des conflits du couple ; la métisse n’avait pas encore expliqué que la drogue était le véritable motif des tensions entre eux. Elle ne l’avait en tout cas pas encore fait mais elle n’avait aucune raison de douter de la confiance qu’elle avait en son cousin. « C’est cool on va pouvoir passer un peu de temps ensemble, ce qui n’a pas souvent été le cas dernièrement. » Le garde du corps lui demanda si elle était prête pour la nouvelle année. « Totalement ! » Elle allait sûrement passer à la soirée de Dan, il organisait toujours des trucs de fou au Nouvel An. Le début d’année risquait aussi d’être chaud, elle devrait beaucoup bosser mais elle avait la gniac depuis que son petit ami l’avait mise en colère. « Et toi ? » Elle supposait qu’il devrait accompagner sa patronne quelque part. La métisse lança la cuisson des pâtes et elle veilla à ne rien renverser. « Tu as des bonnes résolutions ? » Demanda-t-elle alors, toujours dans l’esprit de la nouvelle année. Gwen se retourna ensuite vers lui, amusée par ce qui venait de lui traverser l’esprit. « Tu sais ce qui serait vraiment drôle ? Que je passe l’après-midi dans des lieux publics avec Lula un jour et que tu soies juste à côté de nous… Je crois que ça me ferait trop bizarre… » Elle avait failli plaisanter en affirmant qu’elle pourrait à défaut jouer le garde du corps à sa place pour ne pas lui faire endurer sa présence le temps de l’après-midi en question, mais étant donné son agression elle n’avait pas le cœur à en rire : Gwen était toujours parfaitement capable de se débrouiller, sauf que depuis ce traumatisme, elle avait surtout perdu confiance en elle et en ses capacités à se défendre. A cause de cet événement, elle avait surtout compris que personne n’était à l’abri, encore moins les personnalités publiques et riches à souhait. Non, il valait mieux que Sam conserve le rôle qui était le sien, à juste titre. Il prenait de vrais risques au quotidien et Gwen n’était pas toujours rassurée par cette situation mais elle ne lui en parlait jamais. Son cousin s’était toujours investi dans des métiers dangereux comme lorsqu’il avait passé plusieurs années dans l’armée alors ce n’était pas nouveau, sans ajouter qu’il était vraiment bon et professionnel dans son domaine.  

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyDim 20 Jan - 15:47


gwen & sam
some family time.


J'ai longtemps vécu en cohabitation, c'était un passage obligatoire à l'armée. On vivait dans les tentes, parfois seuls, parfois entreposés les uns sur les autres. Mais quand je suis revenu ici et que j'ai pris cette petite maison bien tranquille, je me suis habitué au calme et à la vie en solo. J'adore avoir ma cousine à la maison mais je ne m'y habitue pas et j'en ai encore la preuve aujourd'hui, quand je rentre dans la salle de bain alors qu'elle est dedans en train de se changer. Vu son rire, la tête que j'ai fait a dû être assez drôle. Je lui explique brièvement que j'ai mon après-midi, rigolant sur une situation qui ne risque pas d'arriver. Je ne suis pas doué pour ça. Je fais mon travail et c'est tout. Mais j'aimerais bien avoir un peu de cran et trouver des moyens de l'embêter discrètement. Même si je sais qu'en fin de compte, la suivre partout l'embête déjà assez. Je me contente de suivre cette pensée pour passer une bonne fin de journée et je rentre dans la salle de bain quand celle-ci est enfin libre. Je profite de cette eau bien chaude qui rougit ma peau et quand je suis sèché et habillé, je rejoins Gwen dans la cuisine. Tu as bien raison. Je vais me mettre en maladie un jour ou deux. ajoutais-je en rigolant. J'avais posé la question par curiosité et d'un coup, l'image de moi en train de profiter d'un petit jour de congé n'est pas déplaisante. Ce n'est pas que le travail est difficile loin de là, c'est juste que je bouge très souvent. Oh oui, avec plaisir. Il faudrait que je fasse des courses. Mon estomac crie famine et ma voix le trahit. Je continue dans ma lancée et parle subtilement du groupe que j'ai pu voir aujourd'hui, donnant des nouvelles de son petit ami à la brune. Oui ça va. Fin, ça a eu l'air de marcher. Tout le monde y a cru, en tous cas. Je suppose que ce n'est pas trop difficile de sourire et de faire comme si tout allait bien. C'est juste quand tu les observe, un à un, leur langage du corps et leurs expressions, tu peux remarquer que quelque chose cloche. Tu ne sais pas forcément pourquoi mais quand tu connais l'histoire comme je la connais, tu devines assez vite. Ces dernières années même. Mais je suis sûr qu'on rattrapera le temps perdu. finis-je par lui dire, en souriant largement. En espérant qu'à la fin, on récupère cette superbe relation que l'on avait avant que je ne parte en mission.

La nouvelle année qui approche, je demande à Gwen si elle est aussi prête pour la fête que pour 2019 qui nous réserve sûrement un bon nombre de surprises. Pareil. répondais-je simplement. Je suis heureux d'être de retour dans ma ville pour de bon et ça me suffit pour pouvoir commencer l'année l'esprit calmé. Pour ce qui est de la fête c'est difficile à dire, je ne sais pas encore ce que je fais. Des résolutions ? Je n'y ai jamais vraiment réfléchi ... Je vais me contenter de m'habituer à ma nouvelle vie sans missions. Sans devoir repartir d'ici en abandonnant tout le monde à la dernière minute. S'habituer au fait que mon téléphone qui sonne ne me dira pas de prendre l'avion mais simplement de retrouver ma cliente. S'habituer à cette vie où je pourrais voir mes amis et ma famille quand ça me chante. Ca ne devrait pas être compliqué, c'est juste que je ne peux pas faire comme si tout était normal, comme si ça avait toujours été ma vie. Et bien voilà notre première bonne résolution pour l'année prochaine, rappelez à tout le monde qu'on est cousins. On ne fait pas forcément le lien directement. Il faut dire qu'avec la peau mate de la Martins et la mienne qui tire plutôt vers le blanc, on ne pense pas à nous comme les membres d'une même famille. Je veux absolument faire ça, rien que pour voir sa tête. dis-je en rigolant, excité par l'idée farfelue qu'elle vient d'avoir. Si elles sont aussi copines qu'elle me l'a dit, la Landry devrait peut-être avoir un peu honte de la manière dont elle m'a traité au début, de la manière dont elle a traité un membre de la famille de Gwen. D'ailleurs, qu'on parle du groupe ... Je passe du coq à l'âne mais je suis assez curieux. Je ne me mêle pas de la vie des autres mais quand la brune est arrivée chez moi, c'était parce que ça n'allait pas du tout avec son amoureux. Ca va mieux avec Nate ? Tu sais que je peux faire disparaître un corps sans trop de problèmes. finis-je par dire, tentant de détendre l'atmosphère.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyDim 20 Jan - 22:15

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

« C’est parce que tu es trop professionnel. » Répondit Gwen en souriant. Pourtant, elle ne se moquait pas de Sam quand il travaillait. Son cousin était un bosseur acharné, qui se devait d’être sérieux. La métisse ne le lui avait dit mais elle l’admirait, elle admirait sa force de caractère qui l’avait poussé à aller sur le front, à combattre pour son pays, à revenir endurci et pourtant toujours égal à lui-même malgré les horreurs qu’il avait vues. Aujourd’hui, il mettait encore ses compétences et son corps à disposition pour protéger autrui. « Sam, je sais que tu risques ta vie tous les jours mais pour que Lula tolère un garde du corps, ce n’est pas de la blague. A quel point c’est risqué ? Quelqu’un en veut à sa vie ? » Au diable la confidentialité, elle était de sa famille pas une inconnue. « Je ne voudrai pas qu’il t’arrive quelque chose. Je ne t’ai pas retrouvé après des années de service dans l’armée pour te perdre aussi vite. » Lâcha-t-elle soudainement d’un air sérieux. Vu son agression physique vécue quelques mois auparavant, elle ne prenait plus autant de telles circonstances à la légère. « Oui, mets-toi en maladie et reste avec ta cousine préférée. Le staff pourra bien se passer de toi quelques jours. » Elle était la première à valider cette idée même si Sam s’en tenait à la plaisanterie. Dans la cuisine, elle lui proposa une ration de pâtes. Gwen n’était pas du tout la cuisinière de siècle, néanmoins tout le monde savait faire cuire ces féculents. Le Martins lui parla alors d’une des sessions d’enregistrement du groupe. Apparemment, chacun avait su maitriser ses rancœurs. Les membres du groupe parvenaient eux aussi à rester professionnels. « Tant mieux. » Tout comme Gwen, Sam espérait rattraper le temps perdu entre eux. « Oui, j’en suis sûre aussi. » Les deux cousins avaient prévu de s’amuser pour les fêtes de fin d’année, seule résolution qu’ils semblaient avoir prise puisque même le garde du corps se contentait d’apprécier son retour à Tenby. « De toute façon, si tu repars, c’est simple, je te tue. » Le sérieux avec lequel elle avait lâché cette affirmation laissait peu de place au doute. Elle n’avait plus envie de s’imaginer mille scénarios catastrophe maintenant qu’il était revenu. En période de combat sur le front, il était le plus souvent injoignable comme au Moyen-Age. Gwen déconna ensuite par rapport à leur lien de famille, peu évident au vu de leurs différences physiques. En l’absence de sa mère, femme de couleur, la plupart des gens qui ne connaissaient pas la métisse se demandait si elle avait été adoptée en voyant son père blanc comme la lessive dash, ce même blanc qu’arborait la peau de Sam. Même aujourd’hui, les gens étaient encore étroits d’esprit et sautaient vite aux conclusions. Le vétéran adorait l’idée lancée par Gwen de passer la journée tous les trois avec Lula. « Ou alors, elle le découvrira à l’anniversaire de Max. C’est le producteur du groupe et Lula est son ex-femme. Je suppose que tu y seras… pour le travail. J’irai sûrement avec Nate aussi. Ce sera drôle en tout cas. » Comme elle parlait du groupe, comme l’indiquait très justement Sam, il lui demanda si ça allait mieux entre son petit ami et elle. Il plaisanta même en proposant de le faire disparaître s’il l’ennuyait trop. Gwen pouffa de rire à cette remarque, ravie de voir qu’elle pouvait compter sur lui, et elle répondit du tac au tac. « N’allons peut-être pas jusque-là mais si tu pouvais faire disparaitre de la drogue… » Elle se mordit la lèvre inférieure et donna quelques détails supplémentaires puisqu’elle venait de dévoiler la véritable raison de leurs problèmes. « En fait, ce que je vais te dire est vraiment resté entre ses proches. Il a fait une overdose l’année passée et il a été en centre pendant plusieurs semaines. Mon père le savait et il l’a laissé s’en tirer parce que Nate a promis de ne jamais recommencer. Récemment, grâce à Liam, j’ai découvert qu’il reprenait des doses pour tenir le rythme de la tournée… On a tous pété les plombs sur lui. Tu vois le souci… Il est inconscient ! Alors non, ce n’est pas trop la joie. » Elle maugréa et retourna voir la cuisson des pâtes. La jeune femme prépara ensuite une petite sauce à côté et servit le plat al dente, glissant une assiette devant son cher cousin affamé. « Mais je ne manquerai pas de faire appel à tes compétences si besoin. » Lâcha-t-elle finalement, dans un registre plus léger.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyDim 27 Jan - 1:22


gwen & sam
some family time.


Trop professionnel ? Peut-être. Mais je ne suis pas un farceur né et la dernière fois que je me suis débrouillé pour embêter quelqu'un, je devais avoir quatorze ans à tout cassé. Arrête, j'ai l'impression de l'entendre ... Surtout ce matin où nous nous sommes réveillés dans le même lit après que j'ai pris de la drogue sans le faire exprès. Tout ce discours sur le fait que j'étais bien plus drôle dans les vapes, moins coincé. Je garde évidemment cette histoire pour moi et plonge directement dans les phrases très sérieuses qui sortent de sa bouche. Woaw, je t'ai rarement vu aussi sérieuse. dis-je en traduisant mes pensées. Ce ton qu'elle emprunte, cette grimace sur son visage. J'ignorais qu'elle s'inquiétait autant pour un travail qui me semble plutôt simple. Enfin, presque simple. Je souris et je tente de la rassurer un petit peu. Je ne crois pas que je suis en danger. Son père m'a parlé d'un fan un peu trop entreprenant, qui lui envoit des lettres, qui rentre chez elle ... Je peux comprendre qu'ils ne soient pas rassurés. Personnellement ça ne m'inquiète pas des masses, surtout s'il est tout seul. J'ai l'air de lui expliquer en détail mais ce n'est que ceux que j'ai eu. Le gars est resté vague, se concentrant surtout sur la partie où je devais protéger sa fille au péril de ma vie. Aucun soucis. J'ai affronté pire qu'un fan qui fout la trouille à la star ... Ou même qu'une horde de fan en délire ; bon, je suppose que les fans en délire seront plus compliqués à maitriser mais c'est bien pour ça que j'ai Fais attention, je vais finir par croire que t'es devenue une sentimentale. dis-je en tentant de détendre l'atmosphère. Je détourne son attention vers les fêtes de fin d'année et voilà qu'elle me demande si j'ai des résolutions. Après un court moment de réflexions, je lui sors ce qui me passe par la tête. Mais c'est sûrement sa fin à elle la meilleure partie. A vos ordres madame. finis-je par dire, imitant le parfait petit militaire.

Je suppose que j'y vais ouais. Je ne sais pas trop si j'aurais une réelle utilité à cette soirée mais vu que je l'accompagne partout. C'est vrai que ça va être drôle. Surtout quand le Max va me voir débarquer, je suis sûr qu'il se souvient encore de notre première rencontre. La tête de tout le monde quand ils feront le lien alors que nos noms de famille auraient dû aider, la tête en s'imaginant nos deux personnalités assez différentes faire partie du même arbre généalogique. Le tout dans une grosse fête pleine d'excès ; enfin, je pense, qui rendront ce moment encore plus spectaculaire. Ces saloperies ne disparaissent jamais. Un drogué a du mal à se débarasser de ses vieilles habitudes ou il doit être réellement déterminé à le faire. Et pour ce qui est de la drogue en elle même, peu importe l'endroit, il y en aura toujours caché quelque part. Je ne pensais pas qu'elle arriverait jusqu'en Irak et pourtant, même là on a réussi à retrouver un trafic. Gwen me donne quelques détails, me confie des trucs qui me permettent de comprendre sa situation. Oh, je comprends les yeux revolvers qu'il a jeté à ce gars là. C'était de courte durée, mais je n'ai pas pu le manquer. Je pourrais le faire directement ... murmurais-je, surtout pour moi même. Je suis dans ce monde de rock stars depuis peu mais j'aimerais déjà en sortir, surtout quand j'entends ce genre d'histoires. Certes je ne lui souhaite pas du malheur, surtout s'il sort avec ma cousine, mais il l'entraîne dans ses merdes et ce n'est pas de mon goût. S'il tient plus a sa farine qu'à toi c'est qu'il ne te mérite pas. dis-je alors que la brune se retourne pour chipoter à la cuisson des pâtes. Pendant qu'elle prépare nos assiettes, je me mets à la place du Nate et je me dis que pour une fille comme Gwen, je ferais tout pour la rendre heureuse. Je manque sûrement d'objectivité et d'expérience, mais je préfère imaginer que je serais ce genre de mec quand le moment sera venu. Et ne me sors pas que je suis trop romantique ou une connerie du genre. J'aime simplement penser qu'on prenne bien soin de ma cousine préférée. finis-je par lui dire, piquant directement dans l'assiette qu'elle me tend.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyMar 29 Jan - 19:33

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

« Quoi, elle aussi trouve qu’il faut te décoincer ? » Gwen adorait embêter Sam, encore plus quand la sauce prenait. Il était difficile de dire que les deux étaient cousins sur le plan physique, mais aussi sur le plan caractériel, parce que les deux Martins n’avaient absolument rien avoir. La métisse était impulsive et délurée, quant à l’ancien soldat, il était beaucoup plus posé. Il avait vécu des expériences que la plupart des gens ne vivraient jamais. Soudain, Gwen retrouva tout de même son sérieux lorsqu’elle réalisa que Lula ne se serait pas flanquée d’un garde du corps sans raison, puisqu’elle n’en avait pas juste avant Sam. Qu’est-ce qui avait changé ? Son cousin l’avait rarement vu avec un air aussi grave et en effet, la perspective de la métisse n’était plus la même depuis qu’elle avait été agressée froidement. « C’est parce que moi aussi je me croyais assez forte. Maintenant je sais que tout peut arriver. » Elle n’était pas une fille sans défense, pourtant avoir de telles compétences n’avait pas suffi à se protéger et même si le nombre l’avait largement dépassée, qu’en serait-il si son cousin était confronté à une situation de débordement ou pire de quelqu’un qui cherchait à tuer sa cliente ? Ce n’était pas par rapport à son job actuel, c’était par rapport à ce qu’il risquait au jour le jour. « Tu n’es peut-être pas en danger actuellement mais tu joues le pare-feu tout le temps. Je sais à l’armée, tu prenais des risques tous les jours et maintenant c’est ton travail aussi et tu es bon dedans. Mais quand même... » Souffla-t-elle, désappointée. Toutefois, lorsque Sam lui exposa l’histoire de la Landry, elle modela légèrement son discours. « Un fan harceleur ? Et qui est rentré chez elle en plus ? Y’a vraiment des tarés ! Les gens ne reculent devant rien. Il est bon à enfermer ce tordu. » A présent, elle comprenait tout le système de sécurité que Nate avait mis dans sa villa, une vraie forteresse sous ses airs de petit paradis. « Je comprends qu’elle ait besoin de tes services. Il n’est jamais revenu depuis ? » Elle lui préconisa ensuite de prendre quelques jours de maladie mais c’était davantage sur le ton de la plaisanterie. La discussion dériva ensuite sur l’anniversaire de Max. Il y avait de grandes chances pour que Sam y soit aussi vu que tout le groupe était invité. Apparemment, il avait déjà rencontré le producteur et la rencontre avait été spéciale pour lui selon son cousin. « Comment ça ? » Demanda la jeune femme, sa curiosité piquée au vif. A force de parler des proches du groupe, la conversation s’arrêta inévitablement sur Nate et sur sa consommation de drogue. Après la confrontation à Dublin, Gwen avait laissé les choses se tasser et elle était partie de la villa durant ces quelques jours chez Sam. Elle savait que le Miles se tenait à carreaux pour l’instant, du moins elle l’espérait, puisque les dates de la tournée s’espaçaient pendant les fêtes, mais pour combien de temps ? « C’est plus compliqué que ça. Il a sous-entendu que c’était à cause de moi… que j’étais une des raisons. Après mon agression, il a fait beaucoup de trajets entre ses concerts et Tenby. Il voulait être là le plus souvent possible. Il a craqué à cause du rythme effréné, l’enchainement des dates de la tournée, les aller-retours en vol, les décalages... C’est dur d’assurer partout. Il pense que je ne l’ai pas écouté quand il me l’a dit, mais il a tort. J’aurai préféré qu’il m’en parle, il ne m’a pas fait confiance et il a trahi celle que j’avais en lui. C’est ce qu’il ne comprend pas. » Elle marqua une pause et haussa les épaules en signe d’impuissance face à la situation. Sans évoquer la scène qu’il avait fait devant Max et Liam en exposant les fractures dans leur couple, elle expliqua à Sam le second nœud du problème. « A sa façon, il tient à moi. Et contrairement à toi, il me reproche que je ne le suis pas assez, sentimentale. » Cette fois, elle esquissa un sourire désabusé non pas parce que cette remarque lui passait au-dessus mais parce que n’importe qui savait qu’elle en était incapable, pas sur commande. « Ooooh je suis ta cousine préférée ? Je le savais déjà. » Répliqua-t-elle ensuite en tendant à Sam son assiette de pâtes et en souriant de toutes ses dents cette fois. Il avait réussi à rendre l’atmosphère plus légère, raison de plus pour laquelle elle avait eu raison de venir se ressourcer chez lui. « Et si, je pense que tu es un romantique né… Tu ne zyeutais pas sur les films de Noël dans le catalogue Netflix l’autre jour ? » Elle avait peut-être mal vu, ou peut-être pas. Maudite espiègle, elle lui tira la langue. « Mais tu as bien raison de ne pas te prendre la tête avec des relations maintenant. » Taquine, elle se rendit compte qu’il ne lui avait d’ailleurs jamais présenté personne mais Sam était un garçon assez pudique. « C’est énergivore. » Elle leva alors des yeux malicieux vers lui. « Bien que ça pourrait me distraire d’essayer de te caser. Tu es le genre de garçon qui peut faire tourner des têtes et qui ne le verrait même pas. Il y a des femmes et des hommes qui adorent ça ! » Bien entendu, la métisse ne s’abaisserait pas à des plans machiavéliques en ce qui concernait sa vie privée mais c’était assez drôle de l’imaginer. Pourquoi ne pas l’embêter un peu à la soirée de Max ? Pour sûr, Gwen pouvait se montrer toujours aussi chieuse.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyDim 3 Fév - 15:41


gwen & sam
some family time.


Je sais qu'elle m'embête, qu'elle me cherche, mais je plonge comme à chaque fois. Je connais Gwen depuis toujours mais je me fais avoir comme un bleu. Si je vous écoutais, je serais en train de danser sur les tables tous les soirs en tentant de faire mon boulot correctement. Et je passe la partie où je suis bourré ou même sous l'effet de certaines drogues, comme lors de notre dernière soirée. J'ai conscience d'être un peu trop posé, d'être calme et de juste vouloir faire mon travail ... Mais c'est comme ça, j'ai passé 11 ans de ma vie à faire en sorte que ma vie suive ce chemin et je ne peux pas le changer simplement parce que mon entourage est plus déluré. On ne discute pas de ça plus longtemps et d'un coup, ma cousine prend son air le plus sérieux. Je regrette immédiatement ma petite blague. C'est vrai, excuse moi. On se croit tous assez fort jusqu'à ce qu'on vive une expérience comme la sienne. Je viens de remuer le couteau dans la plaie, idiot que je suis. Pare-feu est un grand mot ... Je ne suis pas non plus un mur derrière lequel la Landry se cache en attendant qu'un type lui tire dessus, désespéré de ne pas avoir son attention. Je ne vais pas être blessé à cause de cinglés de fans, mais je ne vais pas plus loin dans la réflexion, persuadé que ça ne sert à rien. Ma famille a toujours eu du mal avec le fait que je me mette en danger, malgré mes discours rassurants et j'ai fini par comprendre qu'argumenter ne servait à rien. Non, je ne l'ai pas encore croisé. Mais j'ai déjà ma petite idée de ce que je vais lui faire quand je l'aurais devant moi. Je ne prends pas cette histoire personnellement, mais j'ai toujours eu horreur de ces groupies qui deviennent obsessionnelles. Ca me donne envie de tordre des coups. Et non je ne vais pas lui tirer dessus. Sauf s'il m'oblige à le faire. Je voyais déjà son discours sur mon arme arriver alors j'ai pris les devants, souriant à pleine dents. Espérons juste que ça reste sur le ton de la blague parce que franchement, je suis capable de lui tirer dessus s'il le fallait. Mais Gwen n'a pas besoin de le savoir.

Notre discussion dérive sur l'anniversaire du vieux casse pieds tandis que je pique la curiosité de ma cousine en lui confiant que je l'ai déjà rencontré. Je te replace dans le contexte, sinon ça va être bizarre. Je me voyais déjà lui raconter que je lui ai pointé une arme dessus sans raisons apparentes. Ce n'est pas mon genre et puis bon, l'histoire est plus drôle quand elle est racontée dans l'entièreté. Lula m'a appelée pour me dire qu'elle se déplacait et qu'elle avait besoin de moi. Tu me connais, j'y suis allé le plus vite possible. Mais quand je suis arrivé devant sa porte, j'ai compris qu'elle n'était pas seule alors j'ai décidé d'attendre. Ils se disputaient à l'intérieur alors pas besoin de me mêler de ça. Je m'arrête un moment, reprends mon souffle. Sauf que j'ai fini par attendre longtemps. Et plus le temps passait, plus les cris augmentaient. A un moment, j'ai commencé à entendre des objets voler et se casser. Un vrai scénario de guerre. Je regarde mes doigts jouer en rythme sur la table, e trouvant ridicule de comparer ce qui s'est passé dans cet hôtel à un des horribles scénarios auxquels j'ai assisté. J'ai défoncé la porte, j'ai sorti mon arme, je l'ai pointé sur le gars devant moi et je l'ai menacé de tirer. Ce gars, c'était Max. Tout est clair maintenant mais je te le dis, il se souvient de moi. finis-je par lui dire, manquant d'exploser de rire.

Puis on revient vers des sujets plus sérieux et elle me parle plus en détail du problème de son petit copain. J'écoute les mots sortir de sa bouche en serrant des poings, furieux qu'on puisse mettre des conneries sur le dos de la Martins. C'est sûrement la pire de toutes les excuses ... J'en reviens pas qu'il ait essayé de te mettre ça sur le dos. Ces rocks stars me rendent malade. C'est jamais de leur faute, c'est jamais eu qui ont fait les conneries et ils ont toujours été poussés à faire des conneries comme prendre de la drogue. Ce Nate, je le connais pas. On a pas été officiellement présenté et je n'ai pas beaucoup de détails personnels ... Tout ce que je me disais c'est qu'il prenait bien soin d'elle. En tous cas, ça a été le cas un moment. Ah bon. C'est qu'on est pas très ... Bah sentimental dans cette famille. Il faut qu'on ait de bonnes raisons de l'être. Le temps. Ce foutu temps nous casse les pieds à tous mais je pense que pour nous, le temps nous laisse juste le temps d'apprendre à être plus doux, moins sur la défensive. Pas que nous avons été traumatisés, nous avons simplement appris à faire face à un monde assez dur, qui nous giflera à la moindre occasion. Je ne sais pas ce que je suis, c'est pas comme si j'avais eu des copines pendant mes années de service. J'évite la réponse sur le film que je recherchais parce que je n'ai pas envie de confirmer que j'ai bien aimé le regarder. C'est con à dire, mais j'en apprends un peu en regardant des bêtises pareilles. Arrête tes bêtises. Ce n'est que l'idée de l'uniforme qui plaît. Impossible, impossible que les regards se tournent vers moi autant qu'elle le pense. Mon regard traduit ce que j'ai vécu, comme mon visage un peu trop ridé pour mon âge, tandis que je me demande encore comment mes cheveux ne sont pas devenus gris avec tout ce stress. Et ne parlons pas de ma barbe de 3 jours que je ne rase que rarement ... Non, c'est impossible. Et vu que Lula fait partie de ton entourage, je ne suis pas sûr d'avoir envie de rencontrer une fille ... De ton entourage. finis-je par lui dire en la taquinant à mon tour.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyJeu 7 Fév - 21:37

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

« Ah oui ? Tu n’as pas encore dansé sur les tables ? Je suis étonnée que tu n’aies pas déjà fait pire à son service. » Gwen utilisait toujours le ton de la plaisanterie, encore pour ennuyer son cher cousin. Parfois, on n’avait pas idée de la portée de ses mots… Tout comme Sam qui la taquinait sur son air sérieux quand elle lui parlait de son boulot, pourtant la métisse ne riait plus sur ce coup-là. « T’inquiètes. C’est vrai que je suis trop sérieuse maintenant. » L’expérience traumatisante qu’elle avait vécue l’avait poussée à voir les choses sous un angle nouveau lorsqu’il s’agissait de se défendre et de se protéger. Or, quel meilleur sujet représentatif que le métier qu’exerçait Sam en tant que garde du corps ? Il devait constamment être sur le qui-vive. « Ah non ? Tu ne dois pas prendre des coups ou des balles pour les autres si nécessaire ? » Toutefois, elle préférait qu’il ne relève plus et elle se concentra plutôt sur l’affaire qui occupait son cousin présentement, à savoir le fan harceleur qui s’en était pris à la Landry. Apparemment, il n’était pas encore réapparu à la surface. La présence d’un garde du corps autour de la star l’avait peut-être dissuadé de retenter une approche. « Un accueil chaleureux dont il se souviendra. » Souffla-t-elle en tirant affectueusement sur les deux joues de Sam. « Oui, ça c’est ton travail. » Contrairement à ce que son cousin pensait, Gwen n’allait lui adresser aucun discours de morale sur les armes, premièrement parce que son père était chef de la police et qu’elle savait ce que c’était de devoir travailler avec une telle responsabilité, deuxièmement parce qu’elle se rendait souvent au stand de tir pour pratiquer le tir depuis qu’elle était majeure et troisièmement parce qu’elle se baladait aussi constamment avec un flingue sur elle depuis son agression. Hormis Rhys et Nate, personne ne le savait et elle ne tenait pas à ce que ça s’ébruite. Dans un registre plus léger, elle écouta ensuite l’amusante rencontre entre Max et Sam après avoir servi des pâtes à son cousin. Il lui expliqua que Lula l’avait appelé pour l’accompagner. Arrivé devant sa porte, il avait entendu des éclats de voix et était resté à l’écart jusqu’à ce que ça dégénère complètement. « Oh ça ne m’étonne pas. Les deux peuvent avoir un sacré caractère mais je ne savais pas que c’était si explosif entre eux. » A vrai dire, Gwen ne s’était pas particulièrement intéressée à la relation des deux ex mariés, ne les côtoyant principalement que par l’intermédiaire du groupe. Sam avait alors fait une entrée digne d’un film d’action et s’était précipité à la rescousse de la belle guitariste en pointant son arme sur Max. Amusée, Gwen éclata franchement de rire en imaginant la scène. « Hahaha ! Excellent ! Tu lui as fait la peur de sa vie, non ? Tu m’étonnes qu’il se souvienne de toi. J’adore ! » Elle en pleurait de rire. Il lui fallut plusieurs minutes pour retrouver son sérieux, finalement demander des nouvelles du groupe et enfin exposer à Sam les raisons de son éloignement de Nate. « Oui enfin c’est surtout le rythme fou de la tournée et des trajets pour revenir ici qui l’auraient poussé à faire ça mais j’ai quand même du mal à l’avaler. Tu sais que j’en étais arrivée à me dire que s’il ne m’était rien arrivé, il ne se serait pas senti obligé de revenir si souvent, il aurait tenu le rythme et il n’aurait pas replongé ? Mais bon, j’ai arrêté parce que je ne le saurai jamais. Si ça se trouve, il aurait quand même craqué. Je ne sais pas, je ne sais plus. » Ça faisait du bien à Gwen de pouvoir parler de tout ça à quelqu’un, de pouvoir se confier un peu. Sam avait beau avoir disparu de sa vie durant des années, il faisait partie de sa famille, elle avait grandi avec lui, fait ses premières bêtises de gosse avec lui et les quatre cent coups… Elle avait confiance en lui. Vu les tensions qui avaient éclaté l’année passée avec Rhys, elle ne pouvait décemment plus se tourner vers lui aussi souvent ; leur amitié n’était pas encore revenue suffisamment au beau fixe pour qu’elle ait le cœur à lui exposer ses ennuis. Quand bien même, pour tout ce qui concernait Nate, elle ne l’aurait pas fait car les deux hommes se toléraient à peine et c’était un sujet particulièrement sensible. Il ne fallait pas oublier tout ce que le Miles avait fait de bien sous prétexte d’une erreur de parcours… Il fallait que cette erreur ne se reproduise pas trop souvent et ne le conduise pas à une nouvelle overdose, auquel cas la Martins était capable, sous le coup d’une colère aveugle, de l’achever de ses propres mains. « C’est vrai. Toi et moi, on a été endurcis. » Sam avait peut-être mis le doigt sur ce qui poussait Gwen à s’emmurer dans une carapace de dureté et à ne pas être très démonstrative. Les années de galère à Londres l’avaient bien éprouvée tout comme son cousin par rapport à ses années passées dans l’armée. « Non, j’imagine que tu avais autre chose en tête. Pourtant, il y a des femmes aussi dans l’armée. » A nouveau, elle l’embêtait, tout sourire. Elle passait vraiment un bon moment. « Mais oui ! En voilà une idée ! Et si tu ressortais l’uniforme pour l’anniversaire ? J’avoue, ce ne sera pas très discret pour veiller sur Lula mais on ne pourra pas te louper. » Elle soutint son regard, elle adorait l’embarrasser. « Je note que tu as toujours autant de mal avec les compliments. » En revanche, la dernière remarque de son cousin lui donna matière à réflexion. Il sous-entendait qu’il préférait largement choisir ses fréquentations et pas rencontrer quelqu’un de son entourage. « Pas une fille de mon entourage ? Parce qu’elle ne te correspondrait carrément pas ou parce que je la connaitrais déjà ? » Demanda-t-elle, piquée au vif. Sam aussi savait l’ennuyer mais Gwen possédait plus d’un tour dans son sac. « Tu viens d’évoquer Lula tiens. Avant de me dire que tu ne mélangeras jamaaaaaaais vie privée et travail, il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu’elle est sacrément canon. Et ok, elle me connait. Ce n’est pas ton type alors ? » Il avait tendu la perche pour se faire battre, gare au retour de bâton.



_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyLun 11 Fév - 18:50


gwen & sam
some family time.


Je manque de m'étrangler en l'entendant dire que je n'ai pas encore fait pire. J'ai raconté l'histoire avec Max, qui était déjà pas mal, mais j'avais presque oublié l'autre partie où je me suis amusé avec mon employeuse. J'ai oublié cette partie de l'histoire tiens. dis-je en rigolant à moitié. Je te replace les évenements, comme avec Max. On était sorti et elle m'a eu, à un moment. Elle avait rendez-vous et elle m'a envoyé ailleurs pour pouvoir être tranquille. Je l'ai cherchée pendant je ne sais combien de temps mais j'ai fini par la retrouver dans un bar. Je crois que j'aurais pu la tuer sur place. Je sens un peu de colère dans ma voix, si elle m'avait laissé faire mon travail, on en serait jamais arrivé là. Je prends une grande inspiration avant de reprendre. Sauf que, au lieu de l'assassiner, j'ai pris le premier verre posé sur le bar et je l'ai avalé d'une traite. Un verre où elle avait mis un joli cocktail de drogue. J'ai dansé, j'ai eu chaud et j'ai dragué, encore et encore. Fin, c'est ce qu'elle dit. Elle s'est occupée de moi toute la soirée pendant que je planais. Je précise que Lula a quand même bien fait les choses histoire d'éviter tous les malentendus. Nous sommes tous les deux responsables de ce qui s'est passé et je dois être sûr que Gwen le comprend. Quelques mois de retour et regarde ce que j'ai déjà fait. finis-je par lui dire, avalant une énorme bouchée de pâtes. Un constat qui peut faire peur à n'importe qui mais connaissant le phénomène, j'ai l'impression que je n'ai encore rien vu.

T'as largement le droit. Le droit d'en vouloir à la terre entière pour son agression. J'aurais retourné toute cette ville si j'avais été à sa place. Je doute de devoir prendre une balle dans ce cas-ci. On est plus à l'époque Lenon, les rockstars ne se prennent pas des balles. Les cinglés sont plus discrets maintenant, plus fourbes. Mais ce ne sont que des suppositions et je ne suis sûr de rien. Heureusement, elle ne relève pas plus et me laisse commencer mon récit sur ma rencontre avec le producteur. Comme tu dis. Mon travail, mon matériel, ma manière de faire. Je connais les discours sur les armes, je suis heureux qu'elle me l'évite car comme elle dit, c'est mon travail. Je ne savais pas que ça pouvait être aussi explosif tout court ... Même avec un ex. Et le pire c'est qu'il m'a assuré qu'ils s'entendaient bien tous les deux, juste que ça partait en cacahuète de temps en temps. Je suis rassuré de voir que ça choque aussi ma cousine de voir à quel point les disputes vont loin chez eux. Je me répète les quelques mots de l'homme qui me disait qu'il fallait que je m'y habitue avant qu'il ne m'assure que tout va bien entre eux. J'ai eu un bon nombre de jours pour digérer la nouvelle, mais je ne l'ai pas encore fait comme il faut. J'avoue ... Que c'était vraiment drôle. Pas de jouer avec mon arme et de menacer, mais d'avoir cet espèce de pouvoir sur quelqu'un, même quelques secondes, ainsi que le fait de lui avoir foutu une belle trouille. Enfin, je crois, parce que je ne sais pas à quoi ça ressemble un producteur effrayé.

Je vois que ça lui fait du bien, à la brune, de se confier un peu. Attentif, j'écoute la moindre explication qui sorte de sa bouche. Je crois que même si tu pense le connaître ... Il n'y a que lui pour savoir s'il aurait replongé avec ou sans ce rythme effréné. C'est plus philosophique, mais c'est surtout véridique. On est pas dans la tête de ce gars et au lieu de se plonger dans le blanc ou le noir, il faut se dire qu'il n'y a que lui qui sait ce qui se serait passé. Et encore, peut-être qu'il n'aurait pas eu de stimuli comme l'agression de Gwen comme excuse. Ce sont des questions qui resteront à jamais sans réponses et c'est pour ça que je change le sujet de la conversation. T'aurais fait un super soldat. lui dis-je en tentant de détendre l'atmosphère. Cette carapace qu'on a tendance à se construire dans cette famille est en train de l'embêter, même si les remarques de son petit copain sont injustes. S'il la connaissait un minimum, il se montrerait patient avec elle. Je ne l'aime vraiment pas ce Nate. Tu sais que je suis trop concentré pour mon travail. Mais si tu veux savoir, il n'y en avait qu'un qui ne ressemblait pas à un homme et ils sont tous passés dessus. Les autres avaient autant de muscles que moi et une coupe garçonne. Je me mets une main sur la bouche, sous le choc. Et ce que je viens de dire n'est vraiment pas charmant. Je vois même ma mère me donner une tape sur la tête pour avoir dit les choses de manière aussi crue. C'est que quand t'entends ce genre de choses toute la journée, tu finis par parler le même langage. On verra. J'ai pas envie de devenir ce gars qui sort l'uniforme pour s'amuser ou pour impressionner. Puis bon, je n'ai pas envie que l'attention vienne sur moi lors de l'anniversaire de Max, je le vois bien me le faire regretter et de mon côté, je me défendrais. A ma manière bien sûr et ça finira mal. J'essayais de te taquiner et ça n'a pas marché. C'est juste que dans ce que j'entends, les machins arrangés c'est pas trop ça. Même ce petit mensonge me coûte, je n'arrive pas à moi même me convaincre de ce que j'ai dit. J'avoue avoir entendu l'une ou l'autre histoire mais ça s'arrête là, impossible de parler d'expérience. J'espérais juste que ça éloignerait l'envie de me caser à ma cousine. Ne te moque pas. D'abord Lula et puis elle. Ca se voit qu'elles n'ont pas à se tracasser d'une image à donner ou d'un travail bien fait. Elles se contentent de faire leur musique et de vivre leur vie et moi, je protège et prends les coups. Elles ne se rendent pas compte qu'une erreur de ma part peuvent leur couter beaucoup. Oui elle est canon. Je suis peut-être rigide, mais pas à ce point ; il y a des hormones face auxquelles on est souvent perdant. Ca ne sert à rien de nier l'évidence et de toutes façons, je ne sais pas mentir. Ou lui mentir en tous cas. Tu vas me dire que tu vas m'arranger le coup mainenant ? demandais-je, ironique. L'ambiance est légère et donne tendance à la rigolade, mais je connais assez Gwen pour savoir qu'elle serait capable de me faire un coup du genre, nous transformant en cliché de rockstar qui sort avec son garde du corps. Je ne sais pas pourquoi les gens dans cette ville ont du mal avec la notion de déontologie. Ce n'est pas une bonne idée. finis-je par dire, avec une grande détermination cette fois. Non pas que je l'ai envisagé, mais même si l'idée me traversait l'esprit, je suis persuadé que c'est une mauvaise idée.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyMar 12 Fév - 19:30

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

Gwen n’avait absolument aucune idée de la portée de ses mots, sinon elle aurait réfléchi à deux fois avant d’insinuer que Sam avait pour l’instant été épargné par les frasques de stars auquel il pourrait être confronté en fréquentant le groupe. Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre un autre récit que celui de la première rencontre avec Max ! Au cours d’une soirée, Lula avait essayé de semer Sam et lorsqu’il l’avait finalement retrouvée dans un bar, il avait bu la boisson de la métisse sous le coup de l’énervement, une boisson imbibée de drogue. « Whaaaat ? » Non seulement, la guitariste avait mené son cousin par le bout du nez mais en plus il avait touché – involontairement – à de la came ! Heureusement, elle s’était apparemment occupée de lui le reste de la soirée mais Gwen espérait que ce genre de mésaventure ne se reproduirait pas trop souvent. Autant Sam était un grand garçon qui avait le droit de s’amuser, autant la Martins n’apprécierait pas que Sam soit à nouveau la victime d’une telle situation. Elle riait de beaucoup de choses mais pas de ce qui touchait à la drogue, surtout avec les dérapages de Nate ces dernières années et son overdose. « J’imagine que c’est la première fois que tu avais de la drogue dans le sang... Ça fait toujours un drôle d’effet. En tout cas, je retire ce que j’ai dit, tu as déjà fait très fort ! » Elle adressa un sourire entendu à Sam, préférant rester dans la bonne humeur et d’arrêter de s’en faire à tout bout de champ. A croire qu’elle était devenue une rabat-joie depuis un an… Qui n’avait jamais commis quelques bêtises ? Les deux cousins discutèrent ensuite de la scène avec Max et le flingue, et entre autres, des risques du métier de garde du corps. A ce niveau-là, Gwen était plus compréhensive parce qu’elle aussi se baladait avec un flingue partout. En vérité, elle n’était plus tout à fait la même depuis qu’elle vivait constamment sur ses gardes. Il lui faudrait réapprendre à se détendre, à redevenir comme avant. « Il ne faut pas demander s’ils ne s’étaient pas entendus alors. » Gwen ria une nouvelle fois de la scène et se confia ensuite un peu sur les tensions qui régnaient dans son couple. Toutefois, elle ne voulait pas « condamner » complètement Nate devant son cousin, qui ne connaissait pas tous les tenants et aboutissants. Le rockeur avait aussi fait beaucoup pour elle, il était juste… perdu en ce moment. Elle n’acceptait pas qu’il retouche à la drogue, à cause de son passé houleux en la matière, mais surtout elle n’avait pas digéré son manque de confiance et la rupture de ses promesses. S’il pouvait lui cacher une telle chose, sur quoi d’autre avait-il menti ? Tout pouvait être remis en question. Dans un registre plus léger, les deux Martins parlèrent aussi de la vie amoureuse (ou plutôt sans amoureuse) de Sam. A l’armée, il n’avait visiblement pas eu l’occasion de faire des rencontres trépidantes, rapportant une anecdote bien différente à la jeune femme. « Oui, je me serai passée de ce genre de détails. » Répondit-elle en souriant. Le vétéran redoutait les coups fourrés de sa cousine ou qu’elle ne joue l’entremetteuse, et il préférait autant éviter. Connaissant la pudeur de Sam, Gwen passait le plus clair de son temps à le taquiner sans réellement fomenter des plans contre lui. « Tu le sais, que je ne ferai rien contre ta volonté ? Enfin, j’essaierai. » Bon, peut-être pas tout le temps, mais il n’avait pas besoin de le savoir… Gwen n’écoutait qu’elle, disons que parfois, elle prenait l’avis des autres en considération. Au moins, Sam reconnaissait que Lula était canon et il ne jouait pas aux plus innocents avec elle. « C’est sûr que ça doit te changer des vieux croutons que tu protèges d’habitude. » Elle rigola lorsque son cousin s’inquiéta à nouveau de la voir lui arranger un coup. « Peut-être, qui sait ? » En vérité, les trucs arrangés, ça ne marchait que rarement. De toute façon, Lula n’était pas le genre de femme à se laisser dicter par qui que ce soit et comme le disait Sam, ce n’était pas l’idée du siècle. Néanmoins, elle avait bien noté son aveu sur la guitariste et suivrait de loin le « travail » de son cousin. « Tu as raison, les Martins sont très connus pour être raisonnables et n’avoir que des bonnes idées. » Ironie. A l’instar de Sam, elle enfourna quelques bouchées de pâtes, amusée par tout ce que le garde du corps lui avait raconté. Comme il l’avait dit, il n’avait pas perdu de temps en aventures depuis qu’il était revenu à Tenby. « En tout cas, à ce rythme, tu m’auras bientôt rattrapé en expériences de soirée. »

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyDim 17 Fév - 0:49


gwen & sam
some family time.


Le récit de mes aventures ressemble à un fleuve sans fin. Et quand j'arrive au bout, l'étonnement trahit le visage de ma cousine. Et c'est normal. Mais enfin, tu me connais ... Bien sûr que c'était la première fois. lui dis-je, presque vexé. Je ne touche pas à toutes ces saloperies qui finissent par te rendre accros et horriblement moches. Je suis triste que Gwen me pose la question mais en fin de compte, je suppose que c'est pour être sûre. Ouais ... Très fort, très fort. Trop fort. Plus jamais en tous cas. J'étais décoincé, comme elle dit, mais je déteste l'idée d'avoir été si ... Différent. Puis j'ai mis une semaine à m'en remettre, entre la fatigue constante et les maux de tête. C'est comme avoir été soi même sans l'être vraiment. C'est un état que je n'avais pas choisi, que je n'avais pas voulu. Et j'ai encore du mal à me faire à l'idée que j'ai pris de la drogue. Pour le reste, pour la marche de la honte comme on dit, c'était insupportable de la vivre pendant plus d'un jour. J'en ai fini avec mes histoires, je lui ai tout raconté. Et pour l'histoire Julliard/Landry, on en arrive à la même conclusion tous les deux. Je suis sûr que j'en aurais retrouvé un sous des décombres dans ce cas là. Morts et enterrés. Je ne préfère pas imaginé les scénarios du genre et préfère me dire qu'ils s'entendront toujours bien, ces deux là. Enfin, comme on peut s'entendre quand on est aussi cinglés qu'eux.

Il fallait que ça arrive à un moment, cette discussion sur les filles. Plongé dans mon secret depuis tellement longtemps, j'ai toujours le rouge qui me monte aux joues en repensant à ces expériences très personnelles que j'ai manqué. Excuse moi. Cette histoire est sortie de ma bouche et de celles des autres soldats si souvent que j'ai pris le language cru qui allait avec. Et même si nous sommes assez proches avec ma cousine, il faut que je me rappelle qu'elle n'était pas avec nous et qu'elle n'est pas un homme a qui je peux raconter ce genre de truc. J'ignorais que tu connaissais la signification de volonté. Je la taquine, elle qui a toujours tendance à aller au bout de ses idées sans demander l'avis des autres. Je sais que Gwen va s'en mêler maintenant que j'ai avoué que je trouve Lula attirante, mais j'ignore comment elle va se débrouiller. Je ne préfère pas y penser. J'ai protégé toutes sortes de personnes mais oui, ça change quand même. C'était principalement des co soldats, mais il m'est arrivé de faire le gai pour des familles à protéger, qui se sont retrouvées au milieu d'une guerre dont ils ne voulaient pas. Peut-être quoi ? demandais-je, faussement naïf. Peut-être que nous pourrions finir ensemble ? Peut-être que j'arrêterais avec mon discours de sans complications ? Je n'ai pas envie de dire jamais parce que de toutes façons, ma cousine arriverait à le retourner contre moi. Alors je me contente de me taire et de me dire que Te rattraper ? Ne me fais pas peur stp. Je la taquine, rigole joyeusement avec elle. Mais c'est une star elle aussi, qui plus est qui sort avec une autre star ... J'ai conscience d'avoir fait fort avec mes deux expériences, je pense que je suis encore loin derrière elle. Je l'espère en tous cas, parce que je me poserais de grosses questions sinon. Je ne sais pas ... C'est plutôt marrant de se dire que je vis plein de nouvelles choses et en même temps, j'aimais bien mon petit confort d'avant. Où les choses se passaient dans les règles et souvent de la même manière. S'allonger pendant des heures dans une planque et viser les terrorristes qui menacent notre vie. Un quotidien devenu habitude pendant plus de dix ans, c'est difficile de s'en défaire aussi rapidement. Surtout quand ta vie se bouscule de manière aussi franche et rapide. Enfin, tu vois ce que je veux dire. finsis-je par dire, souriant à moitié. Je préfère m'attaquer à mon assiette de pâtes, c'est plus facile que de réfléchir à ma peur du changement.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyDim 17 Fév - 12:11

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

« Qui peut prétendre connaître quelqu’un à 100% ? » Souffla Gwen lorsque son cousin réagit en se vexant. Elle avait été surprise tellement de fois, trahie à d’autres moments, qu’il était difficile pour la métisse de prendre pour argent comptant tout ce qu’on lui racontait. Sam ne lui avait jamais donné de raison de croire le contraire en ce qui le concernait mais elle préférait s’en assurer. « La drogue désinhibe complètement… J’en ai déjà consommé quand je vivais à Londres et ce n’était pas beau à voir. J’en consommais comme échappatoire, pour rendre ma vie moins insupportable… Bullshit, c’est juste de la merde en poudre ! » Siffla-t-elle. La chanteuse était bien trop au courant des dégâts de ces saloperies. Et si Sam était encore amené à en toucher, contre sa volonté, elle ruerait violemment dans les brancards des responsables. Il n’était pas nécessaire d’en faire tout un foin cette fois-ci. Les deux cousins plaisantèrent ensuite sur la relation explosive entre les ex-époux Julliard et Sam lui raconta plusieurs expériences dans l’armée où il n’avait pas spécialement eu l’occasion de fréquenter des femmes. « Non, tu as raison, je n’en connais pas la définition… Ce qui veut dire que je peux faire comme je veux. » Sam tentait de la taquiner sur la volonté, cependant Gwen retournait tout le temps ses mots contre lui. Protéger une star le changeait de ses contrats habituels où il lui arrivait de protéger des familles, des vieux croutons pleins aux as… Il devait composer avec un caractère particulier cette fois-ci. « Peut-être que je ne jouerai pas les entremetteuses. » En disant ces mots, Gwen ne pensait pas spécialement à Lula mais de façon générale pour son cousin.

Au rythme où Sam vivait de nouvelles expériences, il rattrapait vite les compteurs des stars qu’il fréquentait au contact de sa protégée. Réservé, le garde du corps se montrait peu envieux d’endurer de nouvelles mésaventures. « Tu parles de l’armée ? Tu regrettes d’être revenu ? » Demanda Gwen, surprise par la dernière réflexion du Martins, qui rêvait de retrouver son « confort ». « Oui, ça fait beaucoup de changements d’un coup pour toi. » Les deux cousins mangèrent ensuite leur assiette de pâtes tandis que la métisse réfléchissait à leur discussion. Sam n’avait jamais présenté de fille à la famille, ce qui pouvait s’expliquer par ses années dans l’armée. Mais il n’y était plus depuis un bon moment… De plus, il s’empourprait lorsque Gwen lui parlait de femmes et il s’inquiétait de ce que la chanteuse était susceptible de faire lorsqu’elle le taquinait à l’idée de lui arranger des coups. Selon elle, il était tellement occupé à protéger ses clients qu’il ne prenait que trop rarement du temps pour lui. Perplexe face à cet embarras, la jeune femme se montra directement plus cash. « Sam, à quand remonte la dernière fois que tu as touché une femme ? Et par toucher, on s’entend bien, je veux dire coucher. » Sans gêne, elle soutint son regard pour jauger la réaction de son cousin.


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lizzie, gwen)

RAGOTS PARTAGÉS : 5132
POINTS : 7145
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Family Business | Sam Giphy
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (14.10.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyMar 5 Mar - 1:25


gwen & sam
some family time.


Je souris largement, adoucissant la conversation. Oui mais non, pas la drogue. C'est vrai que j'ai fumé un joint ado mais j'ai tellement détesté ça que je me suis poussé à oublier. J'ai eu l'air trop vexé apparemment, mais ce n'est pas grave. Je pensais être catégorisé dans les coincés de service, je ne pensais pas qu'on puisse se demander si c'était ma première expérience ou non. Je n'aurais pas dit mieux. Parce qu'en plus d'exprimer ses pensées, la Martins parlait avec de l'expérience dans la voix, elle qui a sûrement pu voir les dégâts chez de nombreuses personnes, elle la première, son mec ensuite. J'ai un peu de peine en regardant les expressions de son visage mais en rien je ne juge son histoire. On fait tous des erreurs dans la vie, le mieux c'est de s'en rendre compte. Bien joué. Je suppose que ça fait partie de son don de chanteuse, de pouvoir aussi bien jouer avec le sens des mots. Ok, merci. Cette fois je la crois, parce que je pense que Gwen a compris que c'est le genre de situations qui me mettent très mal à l'aise. Je m'en veux un peu d'avoir été aussi sec, mais je crois que c'est ce qui fallait. Pour ce qui est de Lula, je crois qu'elle a aussi compris ; ce n'est pas parce que je la trouve jolie que je dois me faire des plans de mariage.

Je lui explique que je vis trop d'expérience depuis mon retour et que c'est quelque chose d'assez perturbant. Je ne sais pas ... Peut-être. Le regret ... C'est un mot difficile et lourd de sens. Je ne sais pas si j'en suis à ce point là.Je crois que c'est le changement qui me fait peur surtout. dis-je en admettant difficilement l'évidence. Je me mets à réfléchir aux bons mots à utiliser. Je ne regrette pas de ne plus faire face à l'horreur que j'ai vu tous les jours non. Comme je ne regrette pas de tous vous avoir retrouvé. Parce qu'on peut toujours se rentrer dans la tête que les militaires sont des gens biens, il ne faut pas non plus oublier que l'on peut ôter la vie avec une grande facilité. Plus tous les spectacles, les explosions auxquelles on assiste ... Non, je ne regrette pas de m'être éloigné car je n'aurais pas donné cher de mon état psychologique si j'étais resté. Puis je n'aurais jamais pu partager de tels moments familieux en Irak ou je ne sais où. Il faut que je réapprenne des bases de vie sociale, il faut que je m'habitude à un travail si différent, il faut que j'apprenne à vivre seul ... Fin voilà, c'est particulier. J'ai tellement de choses à réapprendre, tout ça parce que je n'ai pas fait assez d'allers retours à Tenby qui m'auraient permis de voir du monde et de rester un peu normal. Mais non, il a fallu que je prenne missions sur missions, par principe, gardant contact avec mes parents et Gwen par webcam. Comme quoi, quand on dit que les choix que l'on fait ont une importance capitale, ce n'est pas pour rien.

Je manque de m'étrangler avec ma bouchée de pâtes en entendant sa question. Je tape un bon coup sur ma poitrine et bois quelques gorgées d'eau pour que ça puisse passer. Evidemment, mes joues prennent une teinte de rouge, brûlant l'entièreté de mon visage. Pourquoi tu demande ça ? Question stupide. Ou peut-être pas. C'est la sienne qui est plutôt tournée bizarrement car dans ma tête, ce n'est pas ce que j'imagine quand on discute de conquêtes. Après, durant notre conversation, je pense l'avoir dirigé vers quelques questions de la sorte, évitant presque toute la conversation déviant sur la gente féminine. Merde, je me suis déjà mieux débrouillée que ça. Je ne me souviens pas qu'on ait déjà eu ce genre de discussion. Je tente en vain de détourner la discussion mais même pour moi ça ne marche pas. Je mange encore un peu puis je me rends à l'évidence, je n'y échapperais pas. Je pose ma fourchette, la mine presque dépitée. Bon, d'accord. Un encouragement pour moi, une manière de dire que je suis capable d'aller au bout. Après tout, on est de la même famille tous les deux, Gwen ne va pas se mettre à me juger parce que je suis encore puceau. Puis ça me fera peut-être du bien de le confier à quelqu'un. Jamais, je n'ai jamais couché avec une femme. Je déglutis difficlement tandis que mon visage finit rouge cramoisi. Ca y est, je l'ai dis à voix haute. C'est comme si je respirais un peu mieux, comme si d'un coup, je pouvais avoir un peu moins honte de ma situation. Comme la brune ne réagit pas de suite, je baisse les yeux sur mon verre et mon assiette. Je reprends où j'en étais quelques secondes auparavant. Maintenant mange parce que sinon, mon visage va finir complètement brûlé. finis-je par dire, la bouche pleine.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Rhys - Max - Andrew
RAGOTS PARTAGÉS : 2529
POINTS : 5348
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Family Business | Sam Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam EmptyMar 5 Mar - 20:22

Look me in the eyes, tell me what you see
Perfect paradise, tearin' at the seams
I wish I could escape, I don't wanna fake it

« C’est bien, car je ne veux pas que le monde de la musique te pervertisse comme il l’a fait pour moi quand j’étais à Londres. » Gwen ne demandait pas à son cousin de rester blanc comme neige et de ne rien tenter comme expériences dans sa vie, elle souhaitait simplement qu’il reste lui-même et surtout prudent. On pouvait vite se laisser embarquer par de mauvaises influences en fréquentant des personnes de ce milieu, même si Sam n’aspirait pas à devenir chanteur ou musicien. En ce qui concernait la drogue, la métisse parlait d’expérience, raison pour laquelle elle vrillait dès qu’elle voyait quelqu’un devenir accroc. Gwen ne niait pas en consommer encore en de rares occasions, dans certaines soirées ou dernièrement pour soulager ses douleurs articulaires lorsqu’elle dansait mais les doses restaient très restreintes et contrôlées. La conversation dériva ensuite principalement sur les relations de son cousin avec les femmes. Certes, il trouvait sa patronne jolie mais il se devait de rester professionnel. Quant à ses années dans l’armée, il n’en avait pas fréquenté. D’ailleurs, son retour avait amené beaucoup de changement dans sa vie et il se demandait parfois s’il ne valait pas mieux revenir en arrière. Regrettait-il d’être rentré ? La chanteuse avait mal choisi son mot alors Sam rectifia le tir ; il redoutait le changement. Pour lui, cette vie représentait le grand saut dans l’inconnu. Mais il ne regrettait pas d’avoir abandonné les horreurs quotidiennes et retrouvé sa famille. « Je trouve que tu as choisi la bonne option pour une vie qui n’est pas casanière mais j’aurai espéré que tu ne risques pas encore ta vie tout le temps maintenant que tu es revenu. Enfin, tu l’as compris, je t’en ai déjà parlé tout à l’heure. Maintenant, entre protéger quelqu’un qui ne fait pas la une des médias ou une star, les difficultés sont différentes. Une célébrité a plus de chance de se faire repérer par tout un chacun si tu la perds de vue qu’une personne lambda, mais vous êtes aussi plus exposés. » La jeune femme enfourna une bouchée de pâtes et rassura son cousin sur son ressenti. « C’est normal d’avoir peur de l’inconnu. C’est comme faire le grand plongeon. Te retrouver avec toi-même. Quand je suis partie seule à Londres, en laissant tout derrière moi, je ne savais pas ce qui m’attendait. Mais je suivais mes rêves. Au final, ça n’a pas marché et ça s’est mal passé, mais ça m’a permis de grandir et je ne peux pas regretter d’avoir essayé. » Elle marqua une pause, puis développa le fond de sa pensée. « Je me dis que si c’est ce dont tu avais envie ; revenir, recommencer ta vie ici, te sentir utile en aidant les gens avec tes compétences, … Tu ne dois pas avoir peur mais continuer de faire attention pour ne pas vivre d’autres mésaventures. Des imprévus, il y en aura toujours. Tu ne peux pas tout contrôler Sam, et quand tu apprendras à lâcher prise sur le cours des événements, tu seras mieux préparé à les vivre et à les gérer. Je ne te parle pas sur le plan professionnel. En réalité, je te parle même principalement du reste, puisque tu évoquais les relations sociales. » Durant quelques instants, elle réfléchit et une idée lui traversa l’esprit. « Tu n’as gardé contact qu’avec tes parents et moi pendant l’armée ? Pas avec de vieux amis copains de classe qui pourraient te changer les idées ? La famille c’est cool, mais c’est aussi relou par moment, j’en ai bien conscience. » Son regard s’illumina. « Ou mieux, avec des anciens collègues de l’armée ? Tu pourrais les contacter, voir comment s’est passé la ‘réinsertion’ sociale pour eux ? Ce qu’ils ont fait post-armée, s’ils ont rencontré des difficultés ? Je pense que ça pourrait t’aider à te… reconstruire. » En revanche, il ne valait mieux pas ressasser l’expérience des horreurs vécues, Gwen pensait uniquement à ce qu’ils avaient fait depuis leur retour. Parlant d’autres relations sociales, les attitudes embarrassées de Sam à chaque fois qu’ils parlaient de « femmes » ne lui avaient pas échappé. Si elle était un peu intrusive dans sa vie privée aujourd’hui, ce n’était pourtant pas la première fois que les deux cousins en parlaient et qu’elle sentait une gêne. Plus cash puisque le Martins n’avait rien fait dans l’armée, elle lui demanda quand il avait touché une femme pour la dernière fois. Pourquoi ne pas parler de relations sérieuses ? Elle était sa confidente et n’avait jamais vu ne fut-ce que l’ombre d’une petite copine… Du moins pas dans ses souvenirs. Alors quand Sam manqua de se braquer, elle arrêta de mâcher la bouchée qu’elle avait en bouche et soutint son regard. Instantanément, il arbora une couleur rouge tomate sur les joues. « Ben j’demande parce que j’ai envie de savoir. » Quelle question. Dépité, il se lança finalement dans sa révélation. Jamais. Il n’avait jamais couché avec une femme. Elle manqua de recracher ce qu’elle avait en bouche. « Arrête… T’es sérieux ? » Vite, boire une gorgée d’eau pour tasser. Si c’était une blague, elle n’était pas drôle. Elle se demandait s’il jouait avec ses nerfs ou s’il cherchait à la tester mais l’ampleur de ses rougeurs et de son embarras pouvaient difficilement être feints à moins d’être un acteur digne d’être nommé aux Oscars. Malgré sa volonté de ne pas blesser Sam, il fallut un moment à Gwen pour percuter qu’il était toujours puceau. « Mais tu n’as jamais voulu ou… ? » La musicienne ne termina pas sa phrase, saisissant que son cousin n’était pas le type religieux ou qui avait grandi dans la valeur qu’il fallait attendre le mariage pour une relation sexuelle. A vrai dire, si ce n’était pas par choix, elle était plutôt triste pour lui d’être passé à côté de cette expérience dans sa jeunesse, il n’en avait pas profité. Que dire ? Faire la sourde oreille et faire comme si de rien était ? Non, elle voulait d’abord comprendre. Rester dans ce silence ne servirait qu’à maintenir la gêne. Temps mort, elle plongea son regard dans son assiette le temps de trouver une phrase plus bateau et de retrouver ses esprits, ensuite elle releva les yeux vers lui. « Mince alors, je ne sais pas trop quoi te dire. Je comprends, maintenant, pourquoi tu étais mal à l’aise chaque fois que je te parlais de femmes. » Dit-elle enfin, sans aucun jugement dans la voix. Il n’y avait qu’étonnement et incompréhension dans sa voix. Gwen posa une main sur la sienne, ne sachant pas que faire, sans doute comme pour le « soutenir. » Mais le soutenir de quoi ? De n’avoir jamais connu l’amour physique ? Ok, si Sam avait été un gringalet boutonneux hyper repoussant, mais là… On parlait quand même d’un beau morceau. Parfois un peu réductrice, Gwen pensait autant apparence qu’être intérieur parce que les gens avaient beau prétendre le contraire, on « regardait » aussi. Si elle creusait sur la personnalité, même si elle n’était pas objective parce qu’il était de la famille et qu’elle ne le regarderait donc jamais comme une fille potentiellement séduite par lui, la mentalité de Sam n’était pas merdique non plus. Il était un peu coincé parfois, têtu, pas psychopathe, franc, gentil, attentionné, drôle… Bref des qualités et des traits de personnalités sociales qui attiraient certains types de femmes. Donc comment cela se faisait-il ? Les années dans l’armée ne suffisaient pas à expliquer tout. Elle retira sa main et reprit la parole. « Est-ce que ça fait partie des peurs que tu as ? » N’avait-il jamais osé et, les années passant, cette peur s’était agrandie ? Attendait-il une relation sérieuse et repoussait-il celles sans lendemain ou bien était-ce la plus simple des explications, l’occasion ne s’était jamais réellement présentée ? A présent au courant, Gwen s’en voulait un peu de l’avoir poussé en jouant l’entremetteuse avec les femmes plus tôt dans la conversation.


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Family Business | Sam 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Family Business | Sam Empty
MessageSujet: Re: Family Business | Sam Family Business | Sam Empty

Revenir en haut Aller en bas

Family Business | Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-