AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Jeu 27 Déc - 1:18


lexia & adriel
do you really love me ?


Cette image me hante. C'est horrible parce que c'est du passé, mais en même temps, j'ai l'impression que ce genre de surprises arrivera encore. Je me vois me réveiller dans un calme qui fai du bien, je me vois passer mon bras à côté et me rendre compte que Lexia n'était pas là. Je me vois regarder l'heure, être étonné, je me vois lui envoyer ce sms un peu inquiet, lui demandant où elle avait disparu. Mais surtout, je vois mon visage quand j'ai reçu sa réponse, mélange de déception, de peur et de tristesse. Un petit craquement de coeur qui a fait beaucoup de mal, auquel je n'étais pas préparé. Cette réponse rapide, cette grimace quand je me suis recouché, ces yeux qui ont été incapables de se fermer. Je le savais. On a vécu pendant des mois à trois, en se demandant qui serait le père, en se demandant qui attraperait le coeur de Lexia et quand j'ai eu toutes les réponses, j'ai cru que je serais en paix. Même pas en rêve. Je savais qu'elle était attachée à ce thon, je savais qu'elle ne l'oublierait pas totalement, mais j'ignorais qu'elle sauterait sur la moindre occasion pour le voir. Je sais déjà qu'elle va me dire que ça n'a rien à voir, qu'elle est allée le sortir, etc, etc, mais je sais qu'il y a plus, derrière tout ça. Je ne sais pas ce qui s'est passé, ce qui s'est raconté et je ne suis pas sûr que je veux le savoir, encore aujourd'hui.

C'est pour ça que quand elle est rentrée, je n'ai posé aucunes questions. Voulant éviter des histoires alors que nous commencions enfin à comprendre comment vivre ensemble, tous les trois, je n'ai simplement pas parlé ou très peu. Je ne souriais pas, je ne râlais pas non plus. Attitude passive envers elle, ma concentration et mon amour rien que pour Hayden. Je vais voir si tout va bien. Voilà ce qui se passe, en résumé. Ce qui s'est passé les jours qui ont suivi son pseudo sauvetage. Ma fierté en a pris un coup, j'ignore comment je dois réagir. C'est difficile d'être réellement en colère alors que je me doutais que ça arriverait, c'est difficile de faire comme si rien était alors qu'au fond, je ne me sens pas bien. Et si elle avait fait une erreur ? Et si en fin de compte, elle s'était rendue compte qu'elle était bien plus attachée à Trystan qu'à moi ? Quand on en aime deux en même temps, je suppose que les choix sont compliqués et qu'on peut se tromper. Pendant des jours, des millions d'idées tordues et des millions de questions me sont passés par la tête, me rendant presque paranoïaque. Il faut que j'arrive à me remettre les idées en place, il me faut juste encore quelques jours pour m'assurer que je vais bien, que je vais mieux.

Dors bien mon petit amour. C'était un jour a ajouté sur la liste des jours qui se ressemblent de plus en plus. J'avais doucement repris les cours et j'étais rentré de l'université assez tôt pour pouvoir mettre mon petit garçon à la sieste. C'est compliqué de m'occuper de lui dans ce fauteuil, mais j'ai reçu assez d'aide et de matériel particulier pour pouvoir le faire comme il faut. Ou comme je peux en tous cas. J'ai changé Hayden, joué un petit peu avec lui puis j'ai fini par le mettre au lit, voyant ses yeux se fermer tout doucement. Je sors de la chambre, ferme doucement la porte et je pars dans la cuisine pour me prendre une bière. Lexia est dans le salon et je la rejoins. Je roule jusque la table, ouvre mon ordi et me mets à chipoter à un montage vidéo que je dois terminer pour un client. On commande à manger ce soir ? J'ai bien envie d'indien. finis-je par demander, ne bougeant pas mon regard de mon écran.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.



Dernière édition par Adriel R. Swanson le Mer 2 Jan - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 30 Déc - 19:13

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

Lexia s’en était douté. Même si elle ne l’avait pas caché à Adriel, sa virée nocturne ne pouvait pas rester sans conséquences. Il ne lui avait rien dit lorsqu’elle était rentrée ce matin-là, les yeux rougis et l’air déboussolée. Il ne lui avait lancé aucun reproche ni posé aucune question sur cette nuit. Une part de lui devait lui en vouloir et ne pas désirer connaître la teneur de ces retrouvailles, tandis que l’autre n’était certainement pas surprise qu’elles soient finalement arrivées. Lexia n’était pas en mesure de deviner tout ce que ressentait Adriel mais elle pouvait voir qu’elle l’avait blessé et déçu. Désorientée par la nuit qu’elle venait de passer, Lexia se recoucha et ne prit pas tout de suite la pleine mesure de ses actes. L’après-midi, elle s’occupa de son bébé pendant que le graphiste était parti donner un cours. Embêtée, elle se demandait comment elle devait agir envers lui mais lorsqu’il revint dans la soirée, il ne parla toujours pas de cette fameuse nuit. Peu loquace et distant, Adriel concentra toute son attention envers Hayden. Les deux parents se parlaient peu et faisaient comme si de rien était. Lexia donnait en fait le temps à son petit ami d’accuser le coup et de lui poser des questions s’il en ressentait le besoin. Toutefois, la journée suivante ressembla fortement à celle de la veille. Elle ne creva pas l’abcès mais elle tenta de lui parler un peu plus, de revenir progressivement vers lui. Plusieurs jours s’écoulèrent sans changement à cette routine. Il y avait une fracture dans le couple, une fracture qu’elle se devait de réparer. C’est elle qui avait merdé.

Alors qu’elle s’était posée devant une émission télé dans le salon, Adriel s’occupa de mettre son fils au lit. Lexia était toujours en congé de maternité mais le graphiste avait déjà repris le travail à l’université. Ainsi, elle lui laissait prendre le relai avec Hayden en fin de journée pour qu’il puisse aussi profiter du bébé. Toutefois, lorsqu’il revint dans le salon, il ne lui accorda pas beaucoup attention et se plongea dans un montage vidéo, lui adressant uniquement la parole pour l’aspect pratique du dîner. « Ok, je vais téléphoner. Hayden s’est endormi facilement ? » Après la réponse d’Adriel, la jeune femme se leva et passa commande. « Le dîner arrivera dans une heure environ. » Des banalités, toujours des banalités. Elle se replongea quelques instants dans son émission. En fait, elle en avait un peu marre de cette situation. Même si elle en était responsable, c’était pesant. « Tu as encore beaucoup de travail ? » Demanda-t-elle, posément. Bizarrement, depuis cette fameuse nuit, il ramenait beaucoup plus de projets à terminer à la maison. Toutefois, Lexia n’avait rien dit et ne lui en avait pas non plus fait le reproche. C’était sa façon à lui de réagir et elle l’avait respectée jusqu’à présent. Il ne pourrait pas toujours la fuir cela dit. Cette situation avec Adriel était comme une plaie ouverte qui ne guérissait pas. Elle devait faire quelque chose.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Jeu 3 Jan - 0:21


lexia & adriel
do you really love me ?


Un regard est capable de tout faire changer. C'est pour ça que depuis que j'ai décidé de la jouer distant, j'ai toujours cherché à ne pas croiser le regard de la Weston. Parce que je sentirais sa tristesse, sa peine et que je serais incapable de pouvoir continuer. Et si je ne continue pas à tirer la tête, rien ne me dit qu'elle ne recommencera pas à aller le voir, à vivre un truc avec lui même si elle m'a choisi moi, même si elle a une famille qui l'attend à la maison. Mes vieux principes prennent un peu trop le dessus, comme ma fierté, mais je laisse quand même une petite place à cette amour qui grandit de jour en jour. Merci. lui dis-je quand même, assez poli pour la remercier quand elle cherche à me faire plaisir. Ca ne signifie en rien que j'ai avancé, que j'ai pardonné, mais ça montre que petit à petit, j'arrive enfin à digérer ce pas de travers. Oui. Il était fatigué, il avait bien mangé et ses petits yeux se sont fermés dès que sa tête a touché le lit. Pas besoin des détails, la brune les connaît car elle s'occupe de notre fils autant que moi. Puis je dois mettre toute ma concentration sur mon montage, histoire de mériter la généreuse paie qui m'attends quand je l'aurais rendu. Lexia me dit que notre nourriture arrivera dans une heure. Une bonne a devoir fixer mon écran d'ordinateur en espérant qu'aujourd'hui, comme tous les autres jours, ma petite amie m'oublie un peu. Ok. Woaw, la qualité du dialogue est à tomber par terre. Je ne suis qu'à moitié fier de moi pour tenir autant, pour être un peu rancunier, mais je m'en veux quand même un peu d'être aussi froid. C'est ma malédiction, il faut juste que j'apprenne encore à vivre avec, ne serait-ce qu'un petit moment. Car je ne veux pas tomber trop vite, car je ne veux pas qu'elle se mette à penser que de voler au secours de Meylir devienne un truc normal et sans conséquences. Les blessures peuvent rapidement se refermer mais cette fois, il va falloir qu'elle travaille dur pour que ça passe enfin.

Sa question arrive comme un cheveux dans la soupe. J'interromps les nombreux clics de ma souris une demi secondes en tentant de comprendre le sens caché de ce qu'elle raconte. Je ne devrais peut-être pas chercher aussi loin. J'en sais rien. répondais-je, sans trop savoir ce qui m'attendais. Je sais que je dois encore préparer les cours de la semaine prochaine comme je sais que j'ai encore un projet en attente, qu'un collègue m'a demandé. Pour le reste, c'est l'histoire d'une petite liste dont je serais incapable de citer les points comme il faut. Peu importe de toutes façons, je commence à comprendre ce qu'il se passe. Pourquoi ? osais-je demander, comme si Lexia allait d'un coup se mettre à essayer de casser ce mur qui s'est construit entre nous. Elle le fera peut-être qui sait, si elle est assez énervée, mais je prends les devants avant que la brune ne puisse en placer une. J'en ramène trop à la maison ... dis-je en répondant à ma propre question. Je la connais, je la connais assez bien pour savoir ce qui lui passe par la tête. J'attends l'explosion, j'attends son coup de grâce. J'attends ce moment où elle lâchera tout ce qu'elle a sur le coeur et que la dispute arrive. Parce que c'est toujours comme ça entre nous, on se tait, on se dispute un bon coup, on se réconcilie. Travailler me permet de ne pas penser et pas penser permet de ne pas m'énerver. finis-je par lui dire, avant de me replonger dans le travail à nouveau.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Jeu 3 Jan - 19:23

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

Malgré la tension palpable qui existait entre les deux parents, cette situation ne ressemblait en rien à leurs précédentes prises de tête. Avant, ils ne se seraient pas parlé pendant quelques jours. L’un aurait ensuite débarqué chez l’autre, ils auraient élevé la voix sur les points de discorde, se seraient réconciliés et auraient passé le reste de la journée à délirer. Aujourd’hui, il y avait un enfant entre eux, ils vivaient ensemble et ils avaient appris à cohabiter en même temps qu’être parents alors ils se parlaient un minimum et se voyaient tous les jours, des jours qui se ressemblaient et où l’abcès ne se crevait pas. L’enjeu n’était ni plus ni moins ce qui existait entre eux ; pas leurs sentiments, sinon il n’aurait pas accepté d’endurer tout ce qu’ils avaient déjà traversé durant sa grossesse mais il s’agissait d’une question de confiance, de principe, de priorité aussi. Elle avait dérogé à sa règle d’adieu pour aller aider le marin à la première occasion et elle avait aussi fait passer leur famille en second en ne consultant pas Adriel avant. Lexia ne souhaitait pas provoquer la confrontation ou forcer l’infographiste à lui parler alors qu’elle était en tort, c’est pourquoi elle attendait que la tempête passe mais l’ouragan qui couvait ne s’éloignait pas vraiment alors il fallait bien que la situation se débloque enfin… d’une façon ou d’une autre.

Après avoir commandé le dîner, elle retourna s’asseoir dans le canapé du salon et l’observa se concentrer dans ses projets graphiques. La flic s’enquit de son avancée afin de voir s’il comptait passer toute sa soirée à travailler. En dépit de son approche douce par une simple question, Adriel la connaissait et comprit directement où elle voulait en venir. Il réfléchit tout seul à la situation et se rendit compte qu’il en ramenait beaucoup. En même temps, n’était-ce pas son intention ? Chercher à l’éviter par tous les moyens possibles ? Il lui expliqua alors que se focaliser sur le travail lui permettait de ne pas ruminer et donc de ne pas s’énerver. « Ne pas t’énerver ? » Demanda-t-elle, en ouvrant innocemment la brèche que le blond venait d’introduire dans la conversation. Lexia aussi pouvait la jouer en mode l’air de rien si nécessaire, elle n’avait pas envie de s’énerver et ne lui donna pas ce déplaisir. Non, elle avait bien d’autres idées en tête pour se rattraper, même si certaines d’entre elles risquaient de ne pas plaire à Adriel. Tout dépendait son niveau de réceptivité en fait. La brune se leva soudainement du canapé et rejoignit la table où il travaillait. Elle s’assit sur le bord de la table à côté de son ordinateur, de sorte que même en fixant l’écran, il pouvait difficilement la nier. La nageuse plongea son regard aux iris mordorées dans celui du père de son fils. « Tu ne resterais pas un peu avec moi ce soir ? » Une part d’elle espérait qu’il accepterait, signe que la situation commençait à se résorber, l’autre espérait au contraire qu’il refuserait car ce serait une seconde brèche qui se creuserait et qui offrirait l’opportunité à Lexia de s’engouffrer dedans cette fois.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Sam 5 Jan - 22:49


lexia & adriel
do you really love me ?


Les sentiments sont des choses très compliquées. Ils sont aussi positifs que négatifs, t'apportant autant de bon que de mauvais dans la vie de tous les jours. Et aujourd'hui, j'en ai la preuve avec ce parfait mélange. Un mélange de pleins de ressentis différents qui ne me permettent pas de réagir face à cette dispute correctement. Partagé entre l'envie de lui faire comprendre ma tristesse et ma colère et l'envie de passer par dessus, laissant l'incident loin derrière nous, je cours d'un côté à l'autre sans savoir où m'arrêter. Et c'est fatiguant. Je sais que je dois aller vers la colère et la tristesse, histoire que le message passe mais je ne sais pas, je crois que mon amour pour cette femme me pousse à passer l'éponge. Après tout, je ne peux pas râler alors que je savais qu'elle ne l'oublierait pas. Ou pas entièrement. Et je suppose que c'est normal, quand on en a aimé deux ... Mais je ne peux m'empêcher d'avoir mal. Oui, pour ne pas m'énerver. répétais-je bêtement, les yeux toujours rivés sur mon écran. Je sais ce que la Weston tente de faire et je n'ouvrirais pas la dispute. Car à chaque fois que j'ai ouvert la bouche pour lui exprimer un mécontentement, ça s'est mal terminé. Je suis à deux doigts de perdre la tête. dis-je quand même, malgré moi. Je me gifle mentalement pour avoir été plus loin que prévu mais à la fin, je me dis que c'est peut-être pas plus mal. Si j'exprime mon mécontentement sans aller trop trop loin, la brune pourrait me faire simplement des excuses et on reprendrait notre vie d'avant, sans disputes et sans histoires. Je ne veux pas me prendre la tête alors que je savais que ça arriverait. Et travailler m'aide à penser à autre chose. finis-je par lui dire, tapant autant sur mon clavier qu'avant.

C'est difficile de l'ignorer quand je l'entends bouger derrière moi. Et ça l'est encore plus quand elle s'installer sur le bord de la table, juste à côté de mon ordinateur. Le regard de Lexia plonge dans le mien et malgré mes réticences, je ne peux y échapper. Elle me demande de rester avec elle ce soir, sous entendant que un est-ce que tu peux abandonner ce foutu ordinateur pour qu'on puisse enfin se retrouver. Ses yeux ... Je m'y perds totalement, je m'y abandonne, j'y resterais pendant des heures. Non, pas maintenant. Je secoue la tête, remets mes mains en place et recommence à travailler sur mon projet. Pas ce soir ... dis-je tant bien que mal. Pas maintenant, pas ce soit, pas aujourd'hui. Je suppose que je devrais lui dire que je ferais le pas quand je serais prêt, quand j'irais mieux, quand je me sentirais capable de retourner vers elle sans voir le visage du thon qui nous hante. Ca me passera, je le sais. Il faut juste qu'elle se montre patiente. Il faut que je termine. ajoutais-je en tentant de me justifier, de faire passer plus légèrement ma dernière remarque. Sauf que même pour moi, ça ne marche pas. Par contre, ce n'est pas totalement faux ; plongé dedans la tête la première, j'avais promis de rendre ce projet dans les deux jours. Là fut ma première erreur. Préviens moi quand le livreur est là. finis-je par dire, ajoutant une autre limite entre nous.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 6 Jan - 13:13

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

La conversation se résumait à un dialogue de sourd. Adriel s’était complètement fermé à la discussion, peu importe les approches de Lexia, peu importe si ses tentatives avaient un rapport ou non avec la raison pour laquelle il lui en voulait. Durant plusieurs jours, elle avait respecté cette ambiance pesante entre eux, cette distance qu’il avait mise, mais la situation ne pouvait pas durer éternellement, surtout pas avec un enfant entre eux. Ce n’est pas parce que l’on fuit un problème qu’il n’existe pas, qu’il n’est plus là. Alors oui, elle était responsable de cette tension et elle aurait dû y penser avant de se précipiter cette fameuse nuit sauf qu’essayer de faire comme si tout allait passer sans rien dire après un certain temps n’aidait pas non plus. Il fallait crever les abcès et cautériser sinon les blessures infectées se rouvriraient un jour. Lexia tenta donc d’amener le sujet en douceur mais Adriel connaissait par cœur sa façon de fonctionner et il coupa court directement en répétant simplement qu’il ne voulait pas s’énerver et qu’il était à deux doigts de devenir dingue. C’était la première fois que le graphiste mettait des mots sur son ressenti, donc l’amertume couvait et il la contenait de toutes ses forces. Pourquoi ? Elle n’eut même pas le besoin de poser la question car la phrase que lui sortit Adriel acheva de la déstabiliser. Je savais que ça arriverait. Était-elle si prévisible ? Elle ne poussa pas l’indécence à lui demander comment il l’avait deviné parce qu’elle se rendait compte qu’il la connaissait mieux qu’elle parfois. En réalité, Lexia ne serait pas spontanément retournée voir Trystan sans bonne raison. Elle n’aurait pas cherché à reprendre contact d’elle-même. Ce coup de téléphone qu’elle avait reçu avait été un prétexte mais sans ces nouvelles alarmantes et cet appel d’une tierce personne, elle était convaincue qu’elle aurait tenu bon. La brune ne le saurait jamais parce que l’histoire s’était déroulée autrement mais c’était la raison pour laquelle elle n’avait pas réalisé à quel point elle était prévisible. Ces retrouvailles, bien que douloureuses, avaient été nécessaires pour faire une croix définitive sur le passé et tous les aider à avancer pour de bon.

Plutôt que d’aller à la confrontation comme elle se serait emportée d’ordinaire, elle choisit de temporiser et lui proposa de passer du temps ensemble pendant la soirée. Sans grande surprise, Adriel déclina sous prétexte de devoir terminer un projet super important. Elle faillit lâcher que la famille passait désormais après le travail mais en termes de priorité familiale, elle n’avait pas joué le rôle de modèle non plus. Refroidie, Lexia mordit sa langue pour ne pas répondre vertement. Elle n’était bonne qu’à s’occuper d’Hayden en son absence et à tenir l’intendance de la maison pendant que monsieur bossait tous les soirs ? Cet évitement poussif commençait à l’agacer sérieusement. Elle se leva de la table et s’éloigna en entendant la dernière remarque d’Adriel : le prévenir quand le repas arriverait. « Pas la peine, tu entendras sonner. » Répondit-elle froidement. La brune éteignit la télévision et monta ensuite à l’étage pour vérifier si tout se passait bien pour leur enfant. Le babyphone était en bas mais elle avait voulu jeter un œil à son fils. Après tout, ce bébé était un enfant miracle pour elle, celui qu’elle n’avait plus jamais espéré avoir étant donné les diagnostics rendus par les médecins. Comme toutes les mamans, elle l’aimait d’un amour inconditionnel, cependant le lien qui la liait à lui avait une saveur différente, spéciale, unique. Pour sûr, elle n’aurait pas d’autres enfants. Lexia partit ensuite dans la chambre parentale, remettre un peu d’ordre dans la pièce et découvrit quelque chose qui lui donna une idée pour la suite de la soirée, puis elle entendit le son mélodieux de la porte d’entrée. La chambre d’Hayden étant plus éloignée, le son était assez diffus pour ne pas le réveiller. La brune redescendit et ouvrit la porte pour réceptionner la livraison. Comme prévu, elle disposa le repas sur la table et attendit qu’Adriel daigne se ramener (hors de question de lui apporter devant son pc, il n’avait qu’à bouger). Alors qu’il s’avançait vers la table, pour emporter sa partie, Lexia sortit promptement le fameux objet qu’elle avait trouvé et en deux trois gestes rapides et efficaces, elle lia le poignet du graphiste au sien. « Tu vois, moi j’en ai assez de cette situation. Je sais que tu m'en veux mais tu vas devoir te coltiner la femme invisible pour une durée indéterminée. » Elle ne savait pas où étaient les clefs. Il s’agissait de vraies menottes, pas des jouets. Celles qu’elle utilisait en tant que flic. Bien sûr, elle savait comment s’en détacher si vraiment c’était indispensable mais elle n’avait jamais appris cetalent à Adriel. Aie, aie, aie. Lexia s’assit sur la chaise à côté du fauteuil du blond et elle commença à déballer sa nourriture. Puéril ? Peut-être. Entre eux, ils l’avaient toujours été. Elle voulait provoquer la confrontation, crever les abcès, qu’il lui balance tout ce qui le mettait justement « à deux doigts de perdre la tête ». « Bon appétit. »

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 6 Jan - 21:52


lexia & adriel
do you really love me ?


Ses intentions sont plus que bonnes. Au fil des minutes, que ce soit avec ses paroles ou avec son langage du corps, je comprends enfin que son intention, c'est juste de me montrer qu'elle est désolée. Et c'est pour ça que c'est tellement dur de rester sur mes positions. Ses yeux dans les miens, plein de tristesse, ou encore ses petits sous entendus quand elle dit vouloir passer une soirée tranquille avec moi. C'est un tout, des petits trucs qui me font craquer chez elle. Mais non, je ne peux pas. Si je lui avais fais le même coup, elle me l'aurait fait payer pendant des jours. Et encore, je suis gentil en disant des jours. Il faut enfin qu'elle comprenne que même si je suis là, même si je suis heureux, j'ai été blessé pendant des mois ; d'abord en apprenant sa relation avec mon pire ennemi, puis en apprenant qu'il y avait une chance sur deux pour que ce pire ennemi puisse être le père de cet enfant qu'elle portait, au même niveau que moi. Et maintenant ça, après avoir souffert pendant des mois, elle rouvre une vieille plaie que j'avais plus ou moins réussi à refermer. C'est surtout ma confiance en moi qui en a pris un coup. Ouais. murmurais-je surtout pour moi même, en guise de réponse. C'est vrai que c'est con cette histoire de livreur qui arrive, ça la fait même passé pour cette femme au foyer qui s'occupe de sa famille ; une image qui est loin de correspondre à la Weston. Décidé à aussi oublier cet épisode, je me replonge dans le travail jusqu'à ce que j'entende la sonnette de la porte.

Je m'avance vers la table et un peu ronchon, je m'apprête à prendre la nourriture, la poser sur mes genoux et à ramener mon fauteuil devant l'ordinateur. J'avais essayé de ne pas mettre d'huile sur le feu mais elle s'en est occupée toute seule en se vexant pour pas grand chose ; hors de question que mon repas passe de travers juste parce qu'elle va poser son regard moralisateur dans toute sa durée. Mais la brune, elle, en a décidé autrement. Sans que je ne me rende compte de ce qui arrive, mon poignet se retrouve lié au sien. C'est qu'elle va super vite Lexia, mais je suppose que son expérience de flic l'a aidé. Qu'est-ce qui m'a pris de tomber amoureux d'une flic. La femme ... tentais-je de dire, mais ce qui arrive occupe plus mon esprit. Des menottes, des vrais menottes. Pas les bêtes trucs pour enfants dont il est possible de se défaire en deux minutes, des vrais menottes. Celles dont on se libère avec une clé, clé que je suis sûr elle a bien caché. Durée indéterminée. répétais-je bêtement. Mais c'est ce qui me prouve qu'elle va pas me lâcher aussi vite que je le voudrais. Bizarrement, quand je comprends enfin tout ce qui se passe, quand toutes les infos arrivent à mon cerveau, je suis presque amusé. C'est sûrement la dernière des manières possibles pour résoudre un conflit, mais je sens que ça peut être plus efficace que ce qu'on pense. Bon appétit à toi aussi. dis-je en manquant d'exploser de rire. Ok, sa tentative pour détendre l'atmosphère a marché, je me sens un peu plus calme que tout à l'heure et oui, je pourrais m'ouvrir à la discussion vu qu'elle m'a montré qu'elle y tenait vraiment. Maintenant c'est bon, tu peux nous détacher. Un demi sourire se dessine sur mes lèvres tandis que j'attends que la Weston sorte les clés de sa poche pour pouvoir nous détacher. Mais je ne sais pas si elle compte m'ignorer encore longtemps, absorbée par son repas. Lexia, les blagues les plus courtes sont les meilleures alors dépêche toi de nous détacher maintenant. De ma main libre, je recule même légèrement le fauteuil en me disant que ça la ferait réagir mais même pas. Elle s'était mise dans la tête de nous lier pour un long moment alors elle s'y tiendrait, pour mon plus grand malheur. D'abord amusé, mes joues rougissent sous le coup de la nervosité. Elle me provoque, elle veut me faire réagir et elle sait comment le faire. Elle est douée, très douée. Je ne sais pas ce que tu essaie de faire, mais ça ne marchera pas. finis-je par lui dire, déterminé à resté sur ma position. Je regarde nos poignets accrochés pendant quelques secondes avant d'éloigner ma nourriture de ma main libre. Voilà comment couper mon appétit.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 13 Jan - 14:16

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

Lexia était très fière de son petit stratagème. Elle savait pertinemment que cette idée allait agacer Adriel et l’amener à s’énerver sur elle. Quitte à agir avec si peu de psychologie, elle préférait sa colère à l’indifférence qui régnait entre eux depuis des jours. Affirmer qu’elle était la femme invisible était un mot dur qu’elle avait utilisé car il ne l’ignorait pas complètement, par exemple quand les deux parents parlaient d’un point qui concernait leur enfant, mais globalement elle n’était qu’un meuble de plus dans sa propre maison. Alors oui, il était blessé et il avait besoin de temps. Mais comment résoudre un problème s’il ne lui parlait pas ? S’il ne lui donnait pas la chance de s’expliquer ? S’il ne lui balançait aucun reproche ? Il la fuyait tout autant qu’il fuyait ses peurs les plus profondes. Face aux mots du Swanson, la flic hocha positivement la tête pour confirmer l’information lorsqu’Adriel réalisa qu’il resterait lié à elle pour une durée indéterminée. Plongée dans un mutisme volontaire, Lexia se désintéressa ensuite de lui et commença à manger.

Au début, le graphiste le prit à la rigolade et s’amusa de la scène. Toutefois, il se rendit très vite compte que la « blague » durait et qu’elle ne retirait pas les fameuses menottes. Il insista à deux reprises pour qu’elle enlève leurs liens et elle continua de l’ignorer complètement même lorsqu’il recula légèrement le fauteuil, attirant du même coup la main liée de la jeune femme à lui. La brune continua de manger avec sa main libre et posa enfin ses couverts lorsqu’il l’interpella directement sur ses intentions, tournant sa tête vers lui. « Et bien maintenant, tu vois ce que ça fait. » Il n’y avait pas de nervosité dans sa voix à elle, ni de reproches, simplement il venait de vivre en deux minutes ce qu’elle endurait depuis des jours : son silence, sa quasi-ignorance et sa propre impuissance face à une situation sur lequel il ne pouvait rien. « Au contraire, ça fonctionne très bien. » Toujours aussi fière de son petit jeu puéril, Lexia reprit ensuite son repas. « Tu n’as peut-être plus faim mais moi si, l’indien était une excellente idée ! Tu retourneras travailler plus tard... » Comme promis, elle termina son assiette et se leva ensuite dans l’idée de débarrasser la table. Mais Adriel était un être de cher et de sang pas un pantin. Se laisserait-il faire aussi facilement ?


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 20 Jan - 19:26


lexia & adriel
do you really love me ?


Elle est là, tranquille, en train de manger les plats qu'elle a commandé pour nous. Je reste dans mon coin, les joues rougies par la colère, l'appétit coupé. Malgré mes remarques, malgré mes demandes, elle m'ignore royalement. De quoi, d'être ignoré ? Ce n'est pas ça qui m'emmerde, c'est la menotte accrochée à mon poignet qui m'emmerde. Etre ignoré ce n'est pas grave, et il est hors de question que je lui donne la satisfaction de me voir râler à cause de ça. Non, le bout de fer autour de mon poignet est ce qui m'emmerde et ce qui me fait mal quand on tire comme je l'ai fais tout à l'heure. Ce n'est pas comme si j'avais le choix. La brune ne me laissera pas tranquille alors autant se faire à l'idée que le boulot de ce soir va devenir le boulot de demain. Je suis distrait par la Weston qui se lève pour débarasser la table alors qu'elle a terminé de manger. Je bloque le bras prisonnier. T'as quand même pas cru que je me laisserais faire ? Va falloir que tu nous traine moi et mon fauteuil si tu veux bouger. dis-je sur un air aussi mesquin que le sien. Elle veut qu'on reste enchaîné ? Et bien il va falloir qu'elle fasse avec mon sale caractère. Tu débarasseras plus tard ... finis-je par dire, encore plus satisfait cette fois.

J'ai l'impression que de longues minutes s'écoulent avant que je ne perde complètement patience. J'avais à peine bouger, décalant seulement mon fauteuil pour pouvoir jeter un coup d'oeil à la télévision. J'ignore à nouveau le machin qui me sert de copine, encore plus énervé et triste qu'avant. Quand j'ouvre enfin la bouche, j'hurle presque. Ok ça va, t'as gagné. Tu veux que je te crache toute ma haine alors que le petit dort en haut ? Pas de soucis. dis-je en tournant la tête, histoire de capter son attention en lui parlant les yeux dans les yeux. C'était dégueulasse de nous laisser tous les deux pour aller sauver ton Trystan. N'importe qui pouvait le sortir de prison mais non, tu voulais absolument le faire. Dégueulasse ? C'est peut-être un mot exagéré. Pas sympa peut-être, montrant que je me suis senti abandonné pour un gars qui n'hésite pas à crier sa haine haut et fort pour moi. Et qui plus est, doit me maudire de toutes ses forces pour avoir eu la fille et le bébé. Non, je n'accepte pas qu'elle ait volé à sa rescousse, même si c'était sympa de sa part. Qui dit qu'il ne s'est pas passé quelque chose ? Qui me dit qu'elle a simplement été le libéré puis qu'elle est repartie ? Je savais que tu ne pouvais pas choisir. Ce n'est pas de ta faute, mais c'est pas génial. Je suppose qu'aimer deux personnes n'est pas une chose facile alors je devrais être gentil de ce point de vue là ... Mais je ne peux pas. Je savais qu'elle ne pourrait jamais le considéré comme un simple copain voir moin. T'es contente ? C'était si géniale que ça d'avoir des reproches ? Alors maintenant détache nous et laisse moi avaler toute cette histoire tranquillement. finis-je par dire, fuyant son regard cette fois.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 20 Jan - 20:22

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

« Je te l’ai dit, elle restera accrochée pour une durée indéterminée. » Ânonna à nouveau Lexia, imperturbable face à la colère grandissante d’Adriel. Elle continua de manger comme si de rien était et elle se leva pour débarrasser son assiette quand elle termina son plat. Bien sûr, le graphiste protesta et fanfaronna à l’idée qu’elle doive le trainer son fauteuil et lui, lui refusant le loisir de ranger la table. Tirer pour emmener le Swanson ne dérangeait pas Lexia mais elle abandonna plutôt son plat sur la table. Son but était bien différent que de lui faire mal physiquement. « Très bien. Et je n’ai rien cru du tout. » Les réponses neutres de Lexia allaient certainement l’énerver encore plus mais elle s’en fichait. Elle avait réussi à capter son attention – ou plutôt elle lui avait forcé la main, alors n’importe quelle option lui suffisait à partir de maintenant. Au bout d’un moment, ils retournèrent donc dans le salon, non loin de la télévision. A bout de patience, Adriel laissa enfin éclater sa colère. « Pas besoin de hurler pour dire ce que tu penses. Je t’entendrai très bien. » Excédé, il plongea un regard noir dans le sien et reprit la parole en lui assenant que son attitude avait été dégueulasse. Lexia accusa le coup mais elle avait cherché cette confrontation alors elle l’écouta. « Il y était en partie à cause de moi. » Justifia-t-elle. « C’est pour ça que j’y suis allée. » Elle ne s’attendait pas à ce qu’il comprenne, toutefois elle ressentait le besoin de lui expliquer. En revanche, elle se braqua à l’assaut suivant car elle n’aima pas l’insinuation. « Que je ne savais pas choisir ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Il me semble que c’est avec toi que je suis. » Lexia marqua une pause et réalisa alors qu’Adriel pensait peut-être qu’elle avait dérapé et qu’il ne s’agissait pas d’une simple visite pour sortir le Meylir de sa cellule. « Attends, tu crois qu’il s’est passé quelque chose au commissariat ? » Elle ouvrit de grands yeux. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle n’aurait jamais fait une chose pareille non ? Pas depuis qu’elle l’avait choisi lui officiellement ? En tout cas, si elle était pourvue de mauvaises intentions, elle n’aurait pas eu la stupidité de lui dire où elle était partie cette nuit-là. « Non, je ne suis pas contente Adriel. Je ne suis pas contente parce que tu te retiens de me dire ce que tu penses, parce qu’enterrer ta tête dans le sable comme une autruche n’efface pas ce qui s’est passé et ne va pas arranger les choses. Je te le répète, je ne nous détacherai pas tant que ce ne sera pas terminé. Alors vas-y, balance-moi tout ce que tu as sur le cœur. » Lexia ne l’avait pas dit d’une voix colérique, mais plutôt d’une voix fébrile, parce que le regard que lui lançait présentement Adriel l’emplit de dégoût envers elle-même. Avait-elle compromis toute chance que cela s’arrange entre eux ? Pourquoi s’en soucier, persifla une voix traitresse dans son esprit, tu détruis tous ceux que tu aimes Lex’ !. La voix qui résonnait au travers de sa conscience la frappa. A son tour, elle détourna le regard, pour ne pas voir la lueur de colère qui brillait dans les yeux de celui qu’elle aimait. Pourtant, la Weston releva finalement la tête, songeant avec remords à sa vie de famille qu’elle avait failli détruire. Non, elle n’avait pas été complètement innocente lors de cette nuit en prison, des mots avaient été dit, pourtant elle était globalement restée droite envers sa famille. Les remords n’étaient qu’un prélude à la peine et à la souffrance, et ce cœur barricadé dans sa poitrine battait sans bruit et préférait la colère d’Adriel, que son ignorance et que cette souffrance tapie au fond d’elle. Elle aimait se croire au-dessus de tout ça, mais elle luttait réellement. Elle tentait de terrer au fond d’elle son ancienne vie et d’avancer. L’ennui avec les sentiments indésirables, c’est que même à dix mille kilomètres de la personne qui inspirait lesdits sentiments, ils continuaient de poursuivre l’être qui les ressentait. Lexia avait tenté de vider son cœur de tous ces poisons confus et elle avait plutôt bien réussi. Plus encore maintenant que jamais, elle désirait aller de l’avant et crier tout son amour à Adriel. Une vie sans lui s’apparenterait à une existence impossible alors elle voulait se rattraper et lui ouvrir les vannes de son cœur… Quand tous les abcès et les malentendus entre eux seraient crevés. Rien d’autre n’avait de l’importance si elle pouvait voir danser dans ses yeux clairs la passion inégalable qu’il ressentait pour elle et qui lui retournait les sens.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Dim 20 Jan - 22:43


lexia & adriel
do you really love me ?


T'es sûre d'avoir les clés au moins ? Parce que je ne te fais pas confiance avec ton durée indéterminée. demandais-je en rigolant à moitié. Ou peut-être que c'était en guise de stratégie, histoire de voir où elles auraient pu être. Et si c'est sur la jeune femme, je pourrais toujours me débrouiller pour les avoir. Tant mieux. Je cherche à avoir le dernier mot, c'est gamin. Je hurle si j'en ai envie. T'as cherché ma colère alors fais avec. Je pense qu'on ne lui a jamais dis qu'on ne disait pas à quelqu'un qui crie d'arrêter de crier, ça l'énerve encore plus. Puis tant pis pour la brune, c'est elle qui m'a cherché alors elle fait avec ou elle nous détache et on en parle plus. Attends, je vais pleurer un coup pour lui. dis-je en rigolant jaune. Tu lui as brisé le coeur, c'est tout. Il est assez grand pour faire le con et pour se retrouver en prison tout seul. A moins que là aussi, tu aie été le retrouver sans que je ne le sache et que tu as frappé ou insulté je ne sais qui qui l'aurait fait enfermé. crachais-je presque, dégouté par les images que je me suis donné tout seul. C'est la meilleure celle là. Oui t'es avec moi là, maintenant. Mais depuis ce soir là, dès que je me couche je peine à fermer les yeux car je me dis que tu vas recevoir un appel et t'en aller de nouveau. Je ne parle pas beaucoup mais je ne suis pas débile pour autant, j'ai remarqué que t'étais ailleurs depuis ce soir là. Je ne dors pas très bien d'ailleurs, ce qui n'arrange rien à mon état. Et puis oui, c'est facile de voir qu'elle pense et qu'elle est ailleurs et à moins qu'elle ne me cache quelque chose d'important sur l'état de notre fils, c'est à leur renconntre qu'elle pense. J'en sais rien Lexia, peut-être ! C'est difficile d'avoir autant envie de savoir si oui ou non il s'est passé quelque chose. Mais non, ne me dis rien. Je ne pourrais pas supporter l'idée que tu lui ai dis ou fais ... C'est petit, c'est petit de lui sous entendre que je lui fais confiance pour finir par lui balancer que j'ai des doutes. Peut-être pas du point de vue physique, mais je suis sûr qu'ils se sont dit des choses que je ne veux pas entendre. Non, je ne veux rien savoir ; Lexia la dit elle même, elle est là près de moi. Et je l'ai dis aussi, je savais que ça arriverait. Considérons ça comme un écart et oublions, pour mon bien être psychologique. Mais si, si ça aide. Ca aide parce qu'une partie de moi te fait entièrement confiance et sait que tu n'as rien fais avec lui. Ca m'aide parce que je savais qu'on ne pourrait pas l'effacer de nos vies et que tu finirais par le voir. Je dois juste travailler sur tous ces faits pour que l'on puisse récupérer notre vie d'avant. Te faire des reproches, c'est juste te faire du mal. Et te faire du mal est une idée qui me répugne, pensais-je pour moi même. Des confidences, toujours des confidences. Il est loin le temps où je lui parlais des choses simples de la vie, ou même des trucs qui m'emmerdent. Je vis un combat interne très difficile entre ce que je crois, ce que je veux croire et mon foutu caractère. Putain mais tu fais chier. Elle m'a tellement reproché cette montée de colère facile et ça fait des années que j'essaie de travailler dessus ; pourquoi la provoquer aujourd'hui ? Je ne comprends pas pourquoi elle cherche tant à me pousser à parler. Je tente de bouger parce que ça me détend toujours, mais la tâche est impossible. Je me contente alors de passer ma main libre sur mon visage, désespéré. Je ne comprends pas ... Je ne te pensais pas aussi naïve pour penser qu'un mec puisse finir en prison à cause de toi. T'essaie de te faire rentrer ça dans le crâne pour te donner bonne conscience et c'est débile. C'est ça en fait. Ce n'est pas possible que la Weston puisse se sentir responsable, sauf si elle cherche à se donner bonne conscience, à donner une soit disant bonne raison pour justifier son geste. Elle n'est pas assez bête pour réellement penser ce qu'elle dit. Enfin, j'espère. Tu l'aime encore ? Tu n'es pas heureuse ? Tu veux aller le retrouver ? Je viens de passer 6 mois à attendre de savoir si j'étais le père ou non de ce bébé et un peu moins à attendre de savoir si tu voulais de moi ou non. Et quand je croyais ce malheur terminé, tu me donnes l'impression qu'en fait, nous n'en étions qu'au beau milieu de l'histoire. Essaie de savoir ce que tu veux maintenant, ça devient fatiguant de te courir après. finis-je par dire, beaucoup plus calmement cette fois. Il faut croire que comme elle l'a dit, j'en avais gros sur le coeur. La fin de mon discours nous dirige sur des évenements moins récents mais quand on y pense, tout est lié. J'ai passé trop de temps à courir pour attraper ce rêve ... Si il doit m'être arraché, autant qu'il le soit le plus rapidement possible.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Lun 21 Jan - 22:30

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

« Non je ne sais plus où sont les clefs mais je sais comment les ouvrir. » Répondit Lexia d’un air de défi à la question d’Adriel. Autrement dit, elle n’en avait aucune envie présentement. L’avantage de sa fonction était de savoir se dépêtrer de pas mal d’ennuis si quelqu’un de mal intentionné s’en servait contre elle en service. Contrairement à son frère confronté au quotidien de la ville, la jeune femme ne les avait pas dégainés souvent depuis qu’elle avait été mutée dans le service maritime après quelques bons et loyaux services sur le terrain de Tenby et de Swansea. Son travail consistait principalement à surveiller les côtes et à intervenir pour venir en aide aux marins (et bateaux) ou nageurs en détresse au large. Cependant, Lexia n’avait pas perdu la main. « Alors ne me cite pas notre fils pour justifier tes hurlements. Tu es seul maître du volume de ta voix. » Blasée, la brune était bien décidée à pousser le Swanson dans ses retranchements et sa mauvaise foi paya, il fonça dedans tête baissée. Il ne supportait pas l’idée qu’elle puisse justifier sa virée nocturne alors il s’emporta sur cette fameuse nuit lui lâchant enfin le véritable fond de sa pensée, à savoir que n’importe qui d’autre aurait pu se rendre sur place, qu’elle n’avait fait que lui briser le cœur, à moins qu’elle ne l’eût déjà revu sans qu’Adriel le sache. Qu’il insinue qu’elle puisse lui mentir la força à réagir. « Que j’ai été le trouver dans ton dos ? Tu deviens parano. La seule fois où je l’ai vu depuis l’accouchement, je te l’ai dit. C’est vraiment ce que tu penses de moi ? Si je fais des gaffes, je les assume ! » Au lieu de lui balancer des reproches, l’infographiste lui avoua son ressenti, la peine qu’il avait ressentie, la crainte dans laquelle il vivait depuis ce soir-là, de la voir repartir à tout moment. « Tu te fourvoies si tu crois que c’est parce que je pense à lui. Oui, il m’a fallu du temps pour ouvrir les yeux. Oui, j’ai été l’aider une dernière fois et j’ai fait le deuil de cette relation. Si je suis ailleurs, c’est parce que tu ne me parles plus. Si je suis ailleurs, c’est parce que je ne sais pas comment te dire que je suis désolée alors que tu n’es pas prêt à entendre ce que j’ai à te dire. » Il était carrément en train de mettre en doute la confiance qu’il avait en elle, il ne supportait pas l’idée qu’il se soit passé quelque chose et elle ne pouvait que lui donner raison. Elle aurait détesté vivre une telle situation en sens inverse et elle s’était sentie coupable de la lui imposer égoïstement. Adriel ressentait beaucoup de craintes qu’il ne lui partageait jamais, leur relation serait d’ailleurs toujours aussi chancelante si elle ne lui avait pas forcé la main pour qu’il lui dise ce qu’il avait sur le coeur. Il se montra alors extrêmement touchant et bienveillant envers elle malgré ses reproches, il l’atteignit vraiment en plein cœur et Lexia était certaine de ne jamais aimer un homme autant qu’elle aimait Adriel, même pas en dépit de la moitié de cœur à laquelle elle avait renoncé. Alors qu’elle lui causait de la peine, il trouvait encore la force de ne pas vouloir lui faire des reproches, de ne pas vouloir lui faire du mal, de vouloir lui faire confiance… Il avait même prédit que cette rencontre se reproduirait. « Ce n’est pas à toi de travailler pour que l’on récupère notre vie d’avant. » Souffla-t-elle d’une voix douce sans pour autant oser l’approcher. « C’est ça que tu ne comprends pas. Tu me trouves des excuses en me disant que tu savais que ça arriverait, mais tu n’as pas à le faire, je sais que je n’ai pas agi comme j’aurai dû le faire. » Dit-elle, une boule dans le ventre. « Voilà, tu dis enfin ce que tu penses. » Répliqua-t-elle ensuite lorsqu’il s’énerva sur sa naïveté. « Je n’étais pas naïve, je me sentais mal d’être à l’origine de cette situation, c’est différent. Mais en partant cette nuit-là, je t’ai blessé aussi, j’en ai conscience. » Et enfin, Adriel atteignit le point de non-retour, lui demandant finalement si elle l’aimait encore, si elle n’était pas heureuse, en somme si elle ne s’était pas trompée. Il croyait être arrivé au bout du tunnel avec l’arrivée du bébé et le choix de Lexia mais il doutait qu’elle soit aussi sûre d’elle aujourd’hui. « Viens avec moi dans la chambre. » Dit-elle calmement. « Il ne va rien t’arriver. Et je te promets de retirer ces menottes quand on y sera. » C’était gamin comme chantage mais elle n’en avait cure. Le couple avait toujours mieux fonctionné quand leur rapport devenait explosif et elle avait une idée précise derrière la tête maintenant qu’il lui avait véritablement dit le fond de sa pensée. Une fois dans la chambre, Adriel découvrit ce qui l’attendait. Quand il travaillait sur son projet juste avant l’arrivée du repas, elle était montée voir son fils et ensuite elle avait fait du « rangement » dans la chambre. En réalité, elle avait aussi étalé des dizaines de photos un peu partout dans la pièce et accroché des dizaines d’autres sur des fils comme dans les chambres d’adolescents, toutes des photos d’eux ensemble ou entourés d’amis à faire mille conneries, à se foutre de la glace sur les joues, à s’écrire des vacheries au marqueur en soirée, à boire dans les meilleurs bars de la ville, à s’embrasser… « Tu vois, tu crois que je ne suis pas heureuse, mais tu fais partie de ma vie depuis tellement longtemps que j’ai arrêté de compter les années. Tu crois que je ne considère pas notre relation à sa juste valeur pourtant j’ai cristallisé chaque souvenir que l’on a ensemble. Je me souviens de chaque moment, de chaque dispute, de chaque rire, de chaque connerie. Sur celle-là, c’était notre virée au cinéma en plein-air où on a fait pâlir d’envie les voisins de siège parce que je me suis assise sur toi et on a joué les faux petits couples heureux, sur celle-là, on a été voir un match de basket et je me suis ramassé le ballon dans la tronche. C’est même grâce à ça qu’on a pu avoir la photo avec l’équipe… Regarde, on voit mon cocard ! Et celle-là… On faisait des descentes dans les caddies comme les deux gamins trentenaires qu’on est dans tout Tenby ! Et la fois de la folle virée en voiture ? T’étais à deux doigts de vider ton estomac… » La jeune femme s’assit ensuite sur lui et passa un bras derrière sa nuque. « Si je t’ai poussé à bout, c’est parce que je voulais que tu me dises ce que tu ressentais vraiment par rapport à tout ça. Pas que tu gardes tout en toi. » Au même moment, Lexia retira les menottes qui les unissaient car elle voulait qu’il écoute la suite librement, pas contraint et forcé. « Je le sais, que j’ai été égoïste et que je t’ai causé de la peine. C’est terminé, tu m’entends ? Complètement. Je ne regarderai plus en arrière, je ne partirai plus à la moindre occasion. » Ses doigts effleurèrent délicatement la joue du blond dans une caresse affectueuse. Elle plongea son regard intense dans le sien. « Je suis à toi, et rien qu’à toi. Je sais que je n’ai pas toujours mérité ta confiance, que je n’ai pas toujours fait passer les intérêts de cette famille en premier comme je l’aurai dû, cette famille ce n’est pas juste Hayden et moi, c’est toi aussi. Tu m’as soutenue quand j’avais le plus besoin de toi, tu n’as jamais cessé d’être là avant et pendant toute cette histoire. Et je ne l’oublie pas. » Durant une fraction de secondes, elle baissa les yeux pour l’aveu suivant. « J’ai bien trop peur de vous perdre, vous êtes ce qui compte le plus à mes yeux. Alors dorénavant, je ferai ce qu’il faut. Hayden et toi, vous êtes ma vie. » Elle se mordilla la lèvre inférieure et soutint à nouveau le regard d’Adriel pour conclure le fond de sa pensée. « Je le répète, je suis désolée de t’avoir blessé. » Du fond de ses tripes, Lexia lui révéla tout ce qu’elle ressentait vraiment, tout ce dont elle l’avait privé depuis trop longtemps, à cause de son foutu cœur partagé. Aujourd’hui, il était entièrement sien. « Je t’aime. Plus que je ne pensais humainement possible d’aimer une personne. » D’un amour inconditionnel.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Mar 22 Jan - 1:05


lexia & adriel
do you really love me ?


Ma copine me réserve visiblement un bon nombre de surprises. Oh. me contentais-je de dire, interrogatif. Je ne demande pas comment et elle ne me répondra pas de toutes façons. Elle a une maîtrise parfaite de la situation et c'est encore plus énervant que toutes ces choses qu'elle me dit, me poussant à bout. J'hurle un coup, m'énerve encore plus quand la brune me dit de baisser un ton. Et je commence, encore et encore. Je lâche tout ce que j'ai sur le coeur, le traitant de naïve, me foutant même un peu de sa gueule. Bien sûr que non ce n'est pas ce que je pense de toi. Mais c'était presque obligé ce passage où je deviens parano, merde. Même quand nous n'étions que de simples amis, je n'étais pas du genre à penser que Lexia s'amusait à tromper ses petits copains. Elle est un peu maladroite, mais elle n'est pas méchante. Un peu quand même ... J'ai tellement de doutes et tellement d'insécurités que je ne peux pas faire payer les autres. Et même si oui, tu mérite toutes ces remarques, j'ai quand même l'impression que je te fais payer une partie du fait ... Et bien que je manue de confiance en moi. Mes faiblesses ressortent bien trop facilement. La brune mérite tout ce qui arrive, elle a mal agi et elle m'a chercher. C'est une bonne chose qu'elle m'ait fait parler parce que j'ai enfin pu m'exprimer un peu, m'enlever un poids. Mais j'ai peur d'avoir été trop loin, j'ai partagé des choses très très profondes, des choses dont je ne parle jamais. Qui sait, c'est ce qui finira peut-être par nous rapprocher. T'en as brisé des coeurs et t'en briseras encore. Oui, j'imagine rester avec elle pour le reste de mon existence mais me préparant à toutes les éventualités, je lui explique le fin fond de ma pensée. Et calmement cette fois, parce que je suis fameusement fatigué de hurler juste pour hurler. Elle en a fait du mal et elle en fera encore et moi aussi, j'en ai fais du mal et j'en ferais encore ; mais on ne peut pas tout réparer. Et c'est ça la principale idée que nous devons retenir aujourd'hui.

J'en avais marre en fait, marre de me battre avec moi même. Bien sûr qu'elle a raison quand elle dit que je dois pas régler nos histoires de couple seul, mais j'avais senti que c'était la bonne décision. Enfin, jusqu'à ce que je finisse par lui poser LA grande question, celle qui me torture depuis des jours entiers. Est-ce qu'elle m'aime ? Est-ce qu'elle ne s'est pas trompée ? En soit, il n'y a pas de mal si c'est ça, mais je préfère être prévenu maintenant pour ne pas finir avec un coeur complètement brisé. D'accord. dis-je en répondant à sa demande. Ce n'est pas comme si je m'imaginais qu'elle allait me tuer, mais je me demandais ce qu'elle pouvait bien me réserver dans cette fameuse pièce. Et quand je me souviens qu'elle a disparu pendant un petit moment, je me rends compte qu'en fait, elle a prévu ce plan depuis bien longtemps. Arrivé dans la pièce, je confirme mes pensées ; elle avait préparé une tonne de photos étalées un peu partout dans la pièce et accrochée sur un mur. J'admire l'oeuvre tandis qu'une tonne de souvenirs me reviennent à l'esprit. Des tonnes de souvenirs que la brune se remémore à voix haute. Je l'ai fais, un peu plus tard ... dis-je en rigolant, me rappelant très très bien de ce retour en voiture. Tout, elle se souvient de tout. C'est adorable. La brune m'enlève les menottes et s'installe sur moi, me permettant de profiter d'elle à nouveau, comme avant. Je ne sais pas quoi te dire ... Je ne suis pas habitué à ce qu'on me fasse d'aussi belles déclarations. dis-je en rigolant nerveusement. Je me sens débile de n'avoir rien d'intelligent à dire alors je me tais, me contentant de laisser mon langage non verbale parler pour moi. Merci. C'est tout ce que j'arrive à lui dire, la serrant dans mes bras le plus fort possible parce que je viens de la récupérer pour de bon et je ne suis pas prêt de la lâcher. Je pose la main sur celle qui est sur ma joue, profitant d'un autre contact avec sa peau. Je t'ai pardonné depuis longtemps. Depuis le début même. Certes j'ai râlé, j'ai beaucoup râlé, mais je n'étais pas du genre à lui remettre la faute pour tout. C'est pour ça que je me suis tût, c'est pour ça que j'ai tenté de tout régler tout seul, parce que je lui ai pardonné depuis longtemps. C'est que j'en viendrais presque à souhaiter que tu refasse une bêtise pour entendre de si jolis mots sortir de ta bouche. Je plaque un baiser sur sa joue, effleure du bout des doigts cette lèvre tentante qu'elle mordille comme une déesse. C'est la plus belle femme que j'ai pu voir. Tu es mienne et je suis tout autant à toi ... Il semble que je ne puisse posséder ton âme sans perdre la mienne. lui dis-je en relevant sa tête, histoire de capter à nouveau son regard. J'ai presque honte de lui avoir fais subir cette dispute quand je vois l'état dans laquelle ça la met. Moi aussi je t'aime, plus que tout au monde. Et j'aime notre famille, j'ai ce que nous sommes devenus après tant d'épreuves. Les précédents mois ont été très dur moralement, mais la fin de l'histoire en valait largement la peine. Et maintenant, embrasse moi. Je n'attends pas qu'elle le fasse, pose ma main sur sa nuque et exerce une pression pour que sa tête se rapproche de la mienne. Nos lèvres se rencontrent rapidement et échange un baiser qui ressemble à celui d'un couple qui vient de se retrouver après une très longue absence. La longue absence, pour nous, se résume à quelques jours mais apparemment, c'est suffisant pour nous emporter dans sa spirale infernale. Ah oui, garde les menottes. Je suis sûr qu'on pourra en faire bonne usage. finis-je par dire, en interrompant notre baiser. De nombreuses images me passent par la tête, mais je les mets de côté pour me replonger dans ce baiser langoureux. Baiser qui rend mes mains baladeuses, baiser qui rougit mes joues sous le coup de la chaleur et d'une joie immense qui m'envahit. En fin de compte, s'ouvrir à l'autre, c'est bien mieux que ce que je pensais. Et avec un peu de chance, je vais pouvoir tenter le sexe de réconciliation.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexia Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Anniversaire Max - Adriel.

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3) - Adriel&Thomas - Trystan (4) - les enchères - Adriel (5) - Thomas (3).
RAGOTS PARTAGÉS : 719
POINTS : 2495
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Sam 26 Jan - 17:56

You say I am loved when I can’t feel a thing
You say I am strong when I think I am weak
You say I am held when I am falling short
When I don’t belong, oh, you say that I am Yours
And I believe

Adriel n’avait apparemment pas perdu confiance en elle mais il ressentait tellement d’insécurité vis-à-vis de lui qu’il n’avait pas réussi à retenir complètement sa paranoïa. Lexia ne l’avait pas aidé en se précipitant pour aider son ancien amour à se dépêtrer d’une situation délicate, toutefois elle avait définitivement fait le deuil de cette relation cette nuit-là. C’est pourquoi la brune chercha à rassurer l’infographiste sur ce point après avoir exposé les raisons qui l’avaient poussée à partir à la rescousse une dernière fois. Finalement, Adriel avait deviné que cette rencontre se produirait. Il ne l’en blâmait pas complètement mais il voulait désormais regarder vers l’avenir et aller de l’avant ; pas toujours se demander si Lexia ne regrettait pas son choix. Alors, en l’emmenant dans la chambre, à admirer les photos de leur amitié, elle lui prouva que ses craintes étaient infondées. Oui, tout ce qu’elle avait ressenti ne s’était pas envolé du jour au lendemain, cependant elle travaillait pour oublier le passé et se concentrer sur le présent, sur sa famille et sur leur couple. La jeune femme ne revenait pas en arrière. Elle était éprise d’Adriel, se rappelait de chaque moment qu’ils avaient partagé et elle ferait désormais passer l’intérêt de sa famille avant le reste. Bouche bée, il chercha ses mots face à la belle déclaration qu’elle lui délivra. « Alors ne dis rien. » Souffla-t-elle. Il ne les chercha plus et lui souffla un mot de remerciement, la serra plus fort dans ses bras et rejoignit le contact de sa main sur sa joue en lui affirmant qu’il l’avait déjà pardonnée depuis longtemps. Les yeux de Lexia retrouvèrent les siens tandis qu’il lui avouait non sans humour qu’il en venait presque à espérer d’autres bêtises de sa part pour qu’elle lui ouvre son cœur de la sorte. « N’en demandes pas trop. » Répliqua-t-elle en riant, en le repoussant légèrement d’une main sur son épaule. Pour toute réponse, il lui colla un baiser sur la joue et effleura ses lèvres du bout des doigts. Leur regard se dévorait de plus en plus alors qu’une vague d’amour enflait dans le ventre de la jeune femme. Il lui retourna ses mots, elle était sienne et il ne pouvait la posséder complètement sans être tout autant à elle. A bout de mots, Lexia se mordilla à nouveau la lèvre inférieure. Alors qu’elle passait ses bras derrière sa nuque, il lui ouvrit tout autant son cœur, déclenchant un véritable feu d’artifices entre eux. Après plusieurs jours de tension, le couple se retrouvait enfin complètement et allait pouvoir partir sur de nouvelles bases. Sans hésitation, la brune allait céder à la supplique d’Adriel mais il déposa ses lèvres sur les siennes en premier dans un échange fougueux et passionné, comme s’ils avaient été sevrés de cette douce tentation depuis trop longtemps. « Petit coquin. Je savais que tu leur trouverais une utilité. » Lâcha Lexia entre deux baisers lorsque l’infographiste lui suggéra de garder les menottes près d’eux. Leurs lèvres se retrouvèrent dans un baiser enflammé et la jeune femme s’abandonna complètement aux mains aimantes du blond.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(savannah, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 1241
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia) Mar 29 Jan - 16:20


lexia & adriel
do you really love me ?


Ce petit retour en arrière a été tellement surprenant que les mots sortaient difficilement de ma bouche. Mes battements cardiaques n'avaient fait qu'augmenter au fur et à mesure que je regardais les photos mais le pire, c'est quand j'ai compris son messages ; c'est les joues rougissantes, presqu'autant que des tomates, que l'évidence me vient sous les yeux. Elle m'aime. C'est con à dire quand on y repense mais je n'ai fini par le comprendre que maintenant. Quel idiot est ce que j'ai bien pu faire avec mes insécurités et avec mon manque de confiance. J'ai passé mon temps à me plaindre, à râler et à avaler ce que je pensais être une évidence ... Tellement de temps que je n'ai pas vu ce qui s'était déroulé sous mes yeux et ce qui semblait impossible. Lexia Weston est mienne. Jamais au grand jamais je n'aurais cru pouvoir y penser un jour. Je me souviens de notre rencontre, je me souviens de ce lien si spécial qui nous a directement uni et si on m'avait dit à l'époque qu'on en serait là aujourd'hui, j'aurais sûrement bien rigoler. Et elle aussi. Non, c'est fini maintenant. Certes, je pense que je n'arriverais jamais à avoir une totale confiance mais aujourd'hui, grâce à cette belle déclaration, je peux enfin dire que je suis heureux. Le vrai bonheur, à l'état pur. J'ai une superbe copine et un petit garçon à croquer.

Alors ne dis rien. Mais trop tard, quelques mots de remerciements sortent de ma bouche. Si elle avait conscience de tout le bien qu'elle venait de me faire, la brune saurait qu'elle aurait droit à ma reconnaissance éternelle. Je garde ça pour plus tard et je la prends dans mes bras pour la serrer aussi fort que je le peux. Ma main glisse ensuite sur sa joue, mon regard plonge dans le sien et je finis par lui dire que tout est pardonné depuis longtemps. Tout est pardonné depuis le début en fait, j'avais juste besoin de l'embêter un peu pour lui faire comprendre que ce n'était pas sympa de me faire ça. Je ne peux rien promettre. dis-je en rigolant. J'ai tellement aimé entendre ces mots sortir de sa bouche que j'en redemanderais bien, encore et encore. Sauf que ce n'est pas le genre de Lexia, que je le sais et que je ne pousserais pas plus pour que ça recommence. Elle tente de me repousser mais je plaque un baiser sur sa joue et laisse le bout des doigts se balader sur sa bouche. C'est cette partie de notre relation que j'apprécie le plus, celle qui pardonne aussi facilement, laissant place à une passion dévorante qui nous mange de l'intérieur. C'est cette sensation que l'on doit sentir tous les jours et pas une autre.

Je ne peux posséder ton âme sans perdre la mienne. C'est ça, c'est totalement ça. Je la veux toute entière et du plus profond de mon être, mais ça ne peut se faire aussi simplement. Je lui appartiens autant qu'elle m'appartient et personnellement, ça me va tout à fait. Cette lèvre qu'elle se mordille me donne envie d'y goûter sans jamais ne les lâcher. Mais pas tout de suite, il faut que je fasse durer le plaisir. Je lui en avais déjà fais une, de déclaration mais je veux continuer ma route et lui répondre. Je l'aime, je l'aime, je l'aime, et je le dis à voix haute. C'est tout, ça suffit, pas besoin de plus. On sait tout l'un sur l'autre, sur ses sentiments et c'est plus que parfait. Je lui ordonne presque de m'embrasser mais je ne peux attendre sa réaction et fonce le premier. Nos lèvres partagent la même danse, nos langues s'accordent sans aucuns soucis et le tout nous plonge dans un tourbillon de feu incontrollables qui aura bientôt raison de moi. Evidemment. répondais-je entre deux baisers. Il n'est pas difficile d'avoir de belles idées avec un objet aussi pratique. Mais c'est surtout toi qui va les subir cette fois. enchainais-je en souriant de plus belle. Elle avait voulu m'embêter en nous attachant jusqu'à ce que nos conflits soient régler et même si c'est le cas, je ne suis pas prêt de laisser ça sans une petite conséquence. Je sais qu'elle prendra ça à la rigolade et l'idée de la voir menotté à un côté très excitant. Je nous emporte pas loin du lit, même si c'est difficile alors que nos bouches sont incapables de se passer l'une de l'autres. Et après quelques mouvements sympas et parfois difficiles, nos corps finissent pas se retrouver enfin, comme à leur début, pour ne former plus qu'un.


AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia)

Revenir en haut Aller en bas

love is hard & complicated, but it's the best gift in the world. (lexia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-