AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Fool you once, shame on me + Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula, lula's birthday)

RAGOTS PARTAGÉS : 5169
POINTS : 7422
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Fool you once, shame on me + Sam - Page 2 Tumblr_inline_o5s0dytKfr1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Fool you once, shame on me + Sam - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fool you once, shame on me + Sam Fool you once, shame on me + Sam - Page 2 EmptyLun 4 Fév - 11:02


lula & sam
shame on you.


Je vais finir par l'étrangler. Ce n'est pas possible de prendre autant de plaisir à se moquer de quelqu'un surtout quand c'est de sa faute s'il se retrouve dans cet état. J'inspire profondément, tentant de ne pas laisser transparaître mon agacement. Dans un lit que je ne connais pas et chez quelqu'un que je ne connais pas. Raté. Mais la vérité qui sort de cette bouche devrait normalement la remettre un peu à sa place. La brune apprécie peut-être le fait de se réveiller n'importe tout mais moi, je n'aime vraiment pas ça. On peut peut-être appelé ça de la paranoïa, mais je me dis que j'étais déjà dans un état assez pitoyable pour qu'en plus il m'arrive quelque chose chez cet inconnu. C'est bien plus compliqué que ce que vous pensez. murmurais-je, surtout pour moi même. Elle est sûrement en train de me chercher, de nouveau, mais je ne peux m'empêcher de réagir sur cette histoire de sexe ... Si elle savait ce qui se passe réellement, si elle savait qu'en fait, je n'ai jamais partagé mon lit avec personne, elle se rendrait sûrement compte que mon comportement est tout a fait justifié. Je veux dire ... Ce n'est pas que ça me dérangerait ... Mais euh ... Merde, il me prend quoi d'un coup ? Je n'ai jamais cherché à la blesser ou quoi, mais ce n'est pas une raison pour se mettre à bafouiller comme un idiot. Je vais surtout m'arrêter là avant de m'enfoncer un peu plus. finis-je par dire, juste avant de m'enfoncer dans les coussins.

Elle pousse un soupir, se rattrape un peu. D'accord. Je ne sais pas ce que je dois dire d'autres qui pourrait être calme alors je me tais. Ca m'énerve que même quand Lula me fait un résumé de ce qui s'est vraiment passé, je n'arrive à me souvenir de rien. Je suis content que vous ayez respecté votre promesse. Je ne sais pas ce que j'aurais fais et où je serais si elle n'avait pas été à mes côtés. Inutile de faire comme si c'était normal que la Landry se soit occupée de moi ... Rien de ce qui s'est passé hier soir n'était normal, mais c'est fatiguant que ma tête me le rappelle constamment alors ce mal de tête se fait de plus en plus pressant. Par contre, je souligne un point assez rassurant ; elle n'est pas du genre à profiter de ceux qui n'ont pas toutes leurs idées. Pas que je m'inquiète d'une prochaine fois mais je ne sais pas, découvrir cette facette de sa personnalité est, comme je me le suis dis, rassurant. Elle prend le temps de m'expliquer que mon caractère profond ne change pas malgré les drogues, mais que ce qu'on pense réellement peut sortir sans problèmes. Je le répète à voix haute, mais la tournure des phrases est mal faite. Je le regrette immédiatemment. Comme si vous aviez besoin de moi pour savoir que vous êtes attirante. lui répondais-je, du tac au tac. Nouvelle bourde, ça va devenir encore plus bizarre entre nous. Lula attire les regards, que ce soit par son physique avantageux ou par son caractère explosif et je ne déroge pas à la règle. J'avais essayé d'être discret, parce que ce n'était pas très déontologique et que je savais qu'elle en jouerait si elle savait que j'étais comme tous les autres. Je ne sais pas draguer alors je n'y songe jamais, si ça peut rassurer votre égo. Ma gentillesse me tuera un de ces jours, il faut vraiment que j'arrête de vouloir la rassurer dès que j'ai fais quelque chose de travers. Le rouge ne quitte pas mes joues et n'a pas l'air de vouloir s'en aller. Mais je me tracasse moins de cette partie quand une simple phrase me permet de me rappeler un tout petit moment ; ce n'est pas grand chose, mais c'est comme une lueur d'espoir. J'ai l'impression ... De vous avoir blessé. finis-je par dire, curieux de comprendre ce qu'il se passe dans sa tête, à elle aussi.

Oublier la soirée, me la sortir de la tête. Les encouragements sont sincères mais ne servent à rien. C'est la première fois que ça m'arrive, en plus au boulot et je n'ai pas arrêter de draguer ... Ma cliente. J'arriverais à digérer les nouvelles mais j'ai besoin de temps.Je ne peux pas. Pas maintenant en tous cas. dis-je en traduisant mes pensées de manière plus simple. Se laisser le temps est aussi plus simple à dire qu'à faire, mais le contraire aurait été étonnant. C'est facile pour vous, vous faites ça souvent. Mais j'ai eu le contrôle de ma vie jusqu'ici et avoir un trou noir, ça me rend malade. Plus que malade. Un vrai contrôle sur ce que je fais et tout le temps ; en mission, chaque mouvements et chaque tirs étaient calculés, parce que la vie de beaucoup de personnes en dépendait. J'ai pris l'habitude de réfléchir autant et c'est pour ça qu'un trou noir, c'est pour me faire avoir une crise cardique. Je ne vais pas en débattre plus. Je remercie Lula pour ce qu'elle a fait, surtout pour mes vêtements lavés. Je lui demande ce qu'on fait maintenant et j'accueille l'idée de la douche avec plaisir. Je vais prendre cette douche avec plaisir. Et je peux conduire. dis-je sur un ton des plus sérieux. Je me lève et un frisson me traverse, il faisait bien meilleur dans ce lit. Un day off est une assez bonne idée. Je me dirige vers la salle de bain, heureux à l'idée de pouvoir tranquillement récupéré chez moi. Je prendrais une douche en rentrant aussi, histoire de me débarasser de toute cette soirée. Je crois qu'il m'en faudra plus que deux. Vous venez avec moi ? demandais-je en m'arrêtant devant l'entrée. Je tente de garder mon sérieux mais je ne peux pas. Ok, non. Beaucoup trop tôt comme blague. Je rougis encore, ce qui m'énerve encore. Je lui en veux pour ces drogues que j'ai pris, mais autant en rire qu'en pleurer. Sauf qu'en fait, après ce que je viens de dire, il vaut mieux en rire beaucoup plus tard. Je ne suis pas doué pour la détente. Vous voyez pourquoi je reste coincé ? finis-je par lui demander. Je n'attends pas sa réponse et fonce directement sous la douche. Cette eau chaude qui me brûle la peau est aussi douloureuse que réconfortante. Putain Sam, mais dans quelle merde est-ce que tu t'es foutu.


AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Lula Landry
Lula Landry
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : irish coffee (justine)
TES DOUBLES : penny, jaya, lenny, rhys, thomas & trystan
TON AVATAR : zoe kravitz
TES CRÉDITS : ©diamond heart (avatar) & tumblr & anaelle
TA DISPONIBILITE RP : Libres (0/3)
En cours : Max - Sam - Stan
RAGOTS PARTAGÉS : 848
POINTS : 1822
ARRIVÉE À TENBY : 01/11/2018
Fool you once, shame on me + Sam - Page 2 Tumblr_pim167SuVh1vg2yxdo3_r1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : trente ans (31 juillet)
CÔTÉ COEUR : wild hearts cannot be easily tamed
PROFESSION : fille de dante landry & seconde guitariste de the unamed.

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Fool you once, shame on me + Sam - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fool you once, shame on me + Sam Fool you once, shame on me + Sam - Page 2 EmptyDim 10 Fév - 18:46

There's a stranger in your bed,
There's a pounding your head
You screwed
It's a blacked out blur

Sam continue à râler à propos du fait de se retrouver dans un lit inconnu et Lula commence  à comprendre que rien de ce qu’elle dira ne sera de nature à le détendre. Et elle renonce aussi rapidement à essayer de deviner pourquoi il a l’air si perturbé alors qu’il ne s’est finalement rien passé de grave car tout ce qu’elle obtient, c’est une réponse évasive. « C'est bien plus compliqué que ce que vous pensez. » Dit-il. Elle pince les lèvres. « Je suis sans doute trop stupide pour comprendre… » Dit-elle sèchement. Il y a pas mal d’incompréhensions entre eux. Elle a l’impression que Sam lui dit tout et son contraire. Parce que juste après ça, il dit quelque chose comme quoi ça ne le dérangerait pas et qu’il est en train de s’enfoncer, en rougissant et bégayant de plus belle. Il fallait savoir… Lula hausse les épaules, abandonnant purement et simplement. Elle lui dit juste explicitement qu’elle a tenu sa promesse, ce qui semble enfin le soulager et l’apaiser. D’ailleurs, il semble comprendre que certaines de ses répliques étaient de nature à piquer sa susceptibilité et en semble même surpris. « Comme si vous aviez besoin de moi pour savoir que vous êtes attirante. » Dit-il alors avec circonspection, allant même jusqu’à mentionner l’égo de la Landry avant de se taire. Puis… « J'ai l'impression ... De vous avoir blessé. » Cette remarque appelle une réponse et elle le la lui donne sans filtre, habituée à être franche. Elle était loin de se douter du malentendu qui subsistait et que Sam n’avait jamais couché avec personne. « Je ne sais pas si blessée est le mot… Et je n’ai aucun problème de confiance en moi mais franchement, voir votre panique et votre dégoût quand vous avez cru qu’on avait fait quelque chose m’amène quand même à me poser des questions. » Certes, il avait essayé de se rattraper ensuite et lui avait dit des choses plutôt gentilles, mais sa première réaction, la plus spontanée n’avait pas été très engageante…

Mais bon, Lula n’allait pas tout ramener à elle, ni rendre cette situation plus compliquée qu’elle ne l’était déjà. « Mais comme je l’ai dit, je crois que le mieux est que nous laissons cette histoire derrière nous…. Ne nous blâmons pas l’un et l’autre. C’est de la faute de personne. J’ai mis de la drogue dans un verre que vous, vous n’auriez pas dû boire, c’est un malheureux concours de circonstances, n’en parlons plus. » Dit-elle en faisant écho à ce qu’elle avait déjà dit. Mais encore et toujours, Sam a du mal à lâcher prise. « Je ne peux pas. Pas maintenant en tous cas. C'est facile pour vous, vous faites ça souvent. Mais j'ai eu le contrôle de ma vie jusqu'ici et avoir un trou noir, ça me rend malade. » Son besoin d’avoir le contrôle semble être sa nature profonde et il n’y a pas grand-chose que la Landry peut faire pour changer cela. Une nouvelle fois, elle rend donc les armes. « Comme vous voudrez alors. » Dit-elle en haussant les épaules. A partir de ce moment là, ils mettent un point d’honneur à ne discuter que des détails pratiques, à savoir comment ils pouvaient respectivement rentrer chez eux. Sam reconnaît qu’aller prendre une douche est une bonne idée mais contredit Lula en disant qu’il peut conduire. « Ok, on prendra un taxi pour retourner au centre, comme ça vous pourrez reprendre votre voiture et rentrer chez vous. » Ce point réglé, le Martins quitte lit pour aller à la douche. Il s’arrête néanmoins sur le seuil de la porte. « Vous venez avec moi ? » Lula buggue, le temps de déterminer si elle a bien entendu et si ça peut être sérieux ou pas. Néanmoins, Sam annule sa blague aussitôt, confirmant que ce n’est que ça, une blague. « Ok, non. Beaucoup trop tôt comme blague. » La métisse hoche la tête pour confirmer, se faisant violence pour ne pas mater à nouveau ses abdos et garder les yeux au niveau de son visage. Hélas, se faisant, elle ne peut que constater qu’il rougit à nouveau. Vous voyez pourquoi je reste coincé ? » Dit-il l’air visiblement en détresse. « Non ça c’est quelque chose que vous ne pouvez pas me demander de comprendre. Je sais que je n'y arriverai jamais. » Dit-elle, toujours avec cette franchise qui ne la quittait pas. Elle pourrait lui dire quelque chose de gentil, genre qu’il n’était pas si catastrophique que ça et qu’il devait arrêter de se dévaloriser mais vu l’ambiance qui régnait entre eux, il allait encore penser qu’elle se foutait de lui. Elle le laisse donc aller se doucher, s’en tenant à nouveau à la relation strictement professionnelle qu’il voulait garder entre eux.

SUJET TERMINE

_________________

Isn’t it funny how when I first met you I couldn’t stand you, but now I can’t seem to get enough of you? •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas

Fool you once, shame on me + Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-