AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1218
POINTS : 2879
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


MessageSujet: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Sam 24 Nov - 22:34

Everything is fallin' apart
Slippin' away
No way to fight it
I’ll break break away


« Je suis malade, je ne vais pas pouvoir venir, aujourd'hui (…) Oui, oui, bien sûr (…) Je vous ferai parvenir mon arrêt maladie. » Je raccroche, pose lourdement mon téléphone sur la table de nuit, me retourne sur le côté gauche et me rendors aussitôt. Les heures s'enchaînent sans que j'ouvre les yeux, abattu par cette fatigue qui m'empêche de vivre comme je l'aimerais et je rattrape les heures de sommeil que j'ai en retard. Les soupirs se multiplient eux aussi et je n'arrive toujours pas à trouver la motivation pour sortir de mon lit et entamer cette journée. Hélas, les rayons du soleil qui filtrent par les volets de la fenêtre me poussent à me lever dans l'espoir de retrouver apparence humaine. Hydra vient se frotter à mes jambes et même sa tendresse ne parvient pas à me soulager dans ma misère. Je passe sous la douche - puis chez le médecin pour obtenir cet arrêt maladie dont j'ai besoin pour le travail et au bout de quelques heures, j'en ressors avec un diagnostic peu aidant et une ordonnance bien remplie.
Normalement, je ne vais jamais à la pharmacie de Tenby pour ne pas y croiser ma colocataire. Nous avons beau vivre ensemble depuis longtemps, elle n'est toujours pas au courant de mon traitement qui soigne mon hyperactivité. Mes parents m'ont appris à avoir honte de cette maladie et ils y sont parvenus avec brio. Une honte qui m'a toujours poussé à chercher mes médications mensuelles à Cardiff, dans la pharmacie proche des bureaux du travail.

Ici, je me moque pas mal que Fiona soit au courant de mes prescriptions. Justement, elle a le droit de savoir que son colocataire est malade. Ainsi, je passe par l'officine où elle travaille. « Salut ! » Je la gratifie d'un tendre sourire à moitié forcé. « Je sors de chez le médecin. Il va falloir que tu m'approvisionnes. » Je lui tends l'ordonnance où elle peut trouver une liste de médicaments censés soigner ma fatigue qui persiste. Les pilules prescrites sont en vérité des vitamines, en attendant que je fasse ma prise de sang et qu'on sache si quelque chose de plus sérieux se cache derrière cette fatigue. Fiona me donne tout ce dont j'ai besoin et je lui souris à nouveau en même temps que je lui tends l'argent. « Merci ! On se voit ce soir, à la maison. »

Et je passe la journée sur le canapé, avec Hydra contre moi, à attendre le retour de la propriétaire des lieux. Je finis par m'endormir devant un reportage sur les barons de la drogue et c'est la porte qui claque qui me réveille. La chatte se lève au même moment pour saluer la jolie blonde. « Hey ! Te voilà. Ça a été, ce n'était pas trop long ? » Je me relève, m'avance de la cuisine pour me servir un café bien chaud qui m'aidera à rependre un peu d'énergie.  « Tu veux boire quelque chose ? Je suis désolé, je n'avais pas la forme aujourd'hui, je n'ai rien préparé à manger. » Non, pas la forme, qu'elle soit physique ou morale.


_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 


Dernière édition par Jesse Griffiths le Dim 16 Déc - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - you first ; signa - anaëlle ; gif profil - inline
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan.
A venir: Lloyd.
RAGOTS PARTAGÉS : 2427
POINTS : 5134
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Jeu 29 Nov - 18:53

Depuis quelques semaines, Fiona ruminait. Elle savait bien qu’elle ne devait pas se faire des films mais il était difficile d’envisager la situation autrement. Tout le monde partait un jour. Chacun avait ses raisons diverses et variées, pourtant l’incident se reproduisait de façon répétée. Ces dernières années, chaque fois que Fiona s’ouvrait à quelqu’un, s’autorisait à s’attacher, tout finissait soit par tomber en morceau soit la personne finissait par partir. Il y avait eu Priam, Robb… Sa relation fusionnelle amicale avec Kainoa avait aussi vacillé, il vivait dans son monde spatial depuis qu’il avait perdu Serena… Cette année, un frère avait débarqué dans la vie de Fiona. Malgré sa méfiance, elle avait pris sur elle et accepté d’ouvrir les portes de sa vie… Voilà qu’il était reparti dans son pays sans considération aucune pour sa famille dont il avait chamboulé l’existence ; il ne se « faisait » pas à Tenby… Dernier en date : son ex-fiancé. Fiona avait renoué avec lui car elle commençait à retrouver des souvenirs, ils avaient longuement parlé, passé du temps ensemble… La pharmacienne n’attendait rien de spécial de cette relation si ce n’était d’espérer retrouver quelques souvenirs, redécouvrir au travers du présent qui elle avait été ou connu dans le passé. Néanmoins, elle n’aurait jamais pensé qu’il partirait sans mot dire sans aucune considération lui aussi… Il avait le droit d’aller mal, de déprimer, mais il était parti plus d’un mois sans prévenir, sans rien dire… Pas un mot, pas de réponse des semaines durant, rien… Fiona avait été folle d’inquiétude, mais cette fois, c’était la fois de trop, le départ de trop, celui qui l’avait décidée à ne plus laisser personne entrer aussi facilement dans sa vie pour en repartir aussi vite. Fini de s’investir dans des histoires où elle finissait droit dans le mur. Avait-elle un problème ? Se faisait-elle des films sur les relations qu’elle entretenait avec les gens en général en pensant que tout se passait bien et puis pouf ? Elle avait besoin de se comprendre ce qui se passait, de se retrouver… et surtout de se protéger. Des déceptions, des blessures, de ses sentiments, de tout. Ces derniers temps, elle accusait donc le coup. Trop de contrariétés, trop de choses à gérer, trop plein de travail, trop plein dans la vie, elle était à bout.

Aujourd’hui, Fiona entamait une nouvelle journée de robot, essayant de se montrer aussi aimable et patiente envers les clients qu’à l’accoutumée mais ce n’était qu’une façade. Elle était plus fatiguée, plus irritée et elle expédiait plus vite les gens. Toutefois, lorsque Jesse franchit la porte de la pharmacie, elle réussit à remettre le masque une ultime fois, même si ses réponses restèrent laconiques. La blonde se demandait s’il était venu la voir pour lui dire quelque chose en rapport à la maison ou s’il avait besoin de médicaments. C’était la seconde option. « Salut. » Jesse lui esquissa un sourire et lui apprit qu’il était malade. Alors que d’habitude, elle aurait posé plus de questions, Fiona réagit à nouveau machinalement. « D’accord. De quoi as-tu besoin ? » Le journaliste lui tendit les prescriptions et la jeune femme lui donna les médicaments nécessaires à sa guérison. Lui non plus n’allait pas bien depuis sa rupture. Elle avait remarqué qu’il ruminait souvent, elle avait essayé de se montrer présente et de le soutenir, mais ces dernières semaines, elle n’avait plus eu le cœur à rien. De toute façon, ils ne s’étaient pas spécialement beaucoup croisés alors c’était mieux ainsi. Fiona lui indiqua le nombre de pilules qu’il devait prendre par jour, puis Jesse lui régla la note et la salua pour repartir. « Ok, à ce soir ! »

Lorsque la jeune femme rentra dans la soirée, elle était éreintée par sa journée. La seule chose dont elle avait envie était de s’écrouler. Tellement à bout, la blonde avait finalement posé une grosse semaine de congé histoire de prendre un peu de recul, toutefois pas sûr que ce soit réellement efficace. Au lieu de ruminer au boulot, elle ruminerait à la maison mais au moins elle ne devrait voir personne… Quoique. La voix de Jesse s’éleva depuis la cuisine, il s’enquit de sa journée. « Si, je suis contente de rentrer. » Fiona retirait sa veste et elle caressa le chat qui venait la saluer. A peine avait-elle posé ses affaires que Jesse lui expliqua qu’il n’avait pas préparé à manger vu son état et il s’en excusait. La simple idée de devoir encore faire des corvées donna la boule au ventre de Fiona, elle avait un noeud dans la gorge, partagée entre l’envie de crier ou de pleurer. Elle réussit toutefois à se contenir suffisamment pour ne pas craquer devant lui. « Il y a des restes dans le frigo si tu veux. » Non, elle ne s’y collerait pas ce soir. Il ne le lui demandait pas, mais elle le ressentait comme ça parce qu’il était malade et qu’elle prenait toujours à cœur de prendre soin des autres mais elle n’en avait ni la force ni l’envie. « Et non merci… Je suis fatiguée, je vais monter. » Joignant le geste à la parole, elle s’avança donc vers l’escalier et posa le pied sur la première marche dans le but d’entreprendre la montée jusqu’à sa chambre.

_________________

No diggity
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1218
POINTS : 2879
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Sam 15 Déc - 14:21

Everything is fallin' apart
Slippin' away
No way to fight it
I’ll break break away


Bien évidemment, j'invite toujours ma colocataire à me dire la vérité, à se confier sur ce qu'il se passe dans sa vie, dans son travail etc. Cependant, la plupart, mes questions rencontrent constamment des réponses laconiques et positives. Ainsi, je me retourne, interloqué en entendant Fiona avouer qu'elle est contente d'être rentrée. Ce n'est pas son genre. Fiona Miller, toujours avec la bonne humeur, la satisfaction d'avoir servie toute la ville dans sa petite officine. J'essaye de capter son regard, mais la jeune femme s'apprête déjà à monter à l'étage pour trouver refuge dans sa chambre certainement ou dans la salle de bain. Quelque chose ne va pas et c'est sérieux. A-t-elle déjà montré des signes de ce mal-être auxquels j'aurais été aveugle, trop accaparé par ma propre tristesse ? Je me mords l'intérieur de la joue, malade à l'idée de ne pas avoir vu que Fiona n'allait pas bien. Pourtant, c'était elle qui essayait de me remonter le moral pendant le mariage de celui qui aurait pu être mon beau-frère. Avec une conscience coupable, je vais en direction de l'escalier pour y retrouver la jeune femme. « Attends, Fi. » Demande-je doucement. Etait-elle déjà aussi mal quand je suis passé à la pharmacie un peu plus tôt dans l'après-midi ?  Cette pensée me fait remettre beaucoup de choses en question. Pour sûr, si j'avais remarqué le moindre signe, j'aurais fait en sorte de ne pas m'endormir comme une loque sur le canapé, même malgré mon état de fatigue considérable. Non, si j'avais repéré quoi que ce soit, j'aurais fait de mon mieux pour accueillir la jeune femme dans de meilleures conditions. « Je ne te demandais pas de cuisiner ou quoi que ce soit du genre, tu sais. » Dis-je en souriant timidement. J'ose espérer qu'elle ne me pensait pas aussi égoïste mais étant donné le fait que je n'avais pas remarqué son état, tout est possible.
Cela dit, si j'ai envie de manger, je peux me préparer quelque chose moi-même, je suis un grand garçon indépendant qui n'a jamais vraiment eu le choix avec tous les voyages que je fais depuis ces dernières années. « Ça n'a pas l'air d'aller… » Continue-je, maladroit. Je me frotte les yeux dans l'espoir de me donner un air un peu plus réveillé, un peu plus avenant. « Tu veux en parler ? » Propose-je sans pour autant la forcer à se confier. Une des choses que mes parents voulaient plus que tout me faire apprendre, c'était l'écoute. Autant dire que lorsque j'étais gamin, cela relevait d'une mission impossible à cause de mon trouble du déficit de l'attention, mais les années passent et j'apprends de mieux en mieux à gérer mes émotions, notamment grâce aux pilules que j'avale quotidiennement.

« Tu n'es pas obligée et si tu veux te reposer, je ne te retiens pas plus longtemps, mais au cas où… Tu n'hésites pas, d'accord ? » J'essaye de rattraper le mauvais colocataire que je suis et je la gratifie d'un sourire sincère, toujours un peu maladroit. « Et puis, je compte me faire une soirée Netflix alors t'es la bienvenue si tu veux te joindre à moi. » Cette fois, j'essaye surtout de détendre l'atmosphère et surtout de l'inclure dans cette vie commune bancale que nous vivons, principalement due au fait que je ne suis pas souvent ici.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - you first ; signa - anaëlle ; gif profil - inline
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan.
A venir: Lloyd.
RAGOTS PARTAGÉS : 2427
POINTS : 5134
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Sam 15 Déc - 16:31

En raison de la fatigue accumulée par ses nuits de rumination, Fiona était rentrée moins réceptive qu’à son habitude et elle avait répondu sur la défensive à un Jesse qui n’était pas responsable de son irritabilité. C’est pourquoi, lorsqu’il s’approcha d’elle au pied de l’escalier pour lui assurer qu’il ne lui demandait pas de cuisiner pour lui, elle rectifia plus ou moins le tir. « Je sais. C’est juste moi qui suis plus à fleur de peau que d’habitude, c’est sûrement la fatigue, ça va passer. » Toutefois, son attitude abattue n’était pas suffisamment convaincante même pour Jesse. Il n’était pas idiot, il avait constaté que la fatigue n’était pas la seule raison de son hyper-sensibilité ce soir. Quand le journaliste souligna qu’elle ne semblait pas aller bien, Fiona ne répondit pas à cette question rhétorique. La jeune femme avait plongé dans une telle remise en question, qu’elle avait perdu toute confiance en elle tout comme la façade qu’elle s’était employée à reconstruire depuis la perte de sa mémoire. Ces derniers mois, tout avait vacillé. Elle était perdue, tellement perdue que lorsque Jesse reprit la parole pour lui demander si elle voulait en parler, la blonde ne savait même pas par où commencer. « Je ne sais pas Jesse, je ne sais même si j’arriverais à te l’expliquer. Ça a l’air stupide, comme ça. » Toutefois, il était sûrement un des mieux placé pour la comprendre, à la fois parce qu’il avait perdu Lylou et parce qu’il était donc dans le parfait état d’esprit actuellement pour écouter une histoire plus ou moins similaire. « La version courte : je fais confiance à des gens, je m’attache à eux et ils finissent tous par se tirer. Alors je me le demande, est-ce que je suis nulle pour cerner les gens ou est-ce que j’ai vraiment un problème ? » S’insurgea-t-elle. « Tu pourrais me dire que je suis parano mais la liste est tellement longue que je ne sais même plus par quel bout la prendre. » Fiona lui avait brièvement résumé ce qui n’allait pas, pourtant elle restait aussi assez vague, ne mettant pour l’instant pas concrètement des noms sur ce qui la préoccupait. « J’en ai un peu marre de tout en ce moment. » En résumé, Fiona ressentait une fatigue générale en plus d’avoir l’impression d’avoir été prise pour une idiote à plusieurs reprises, surtout par ce frère qui avait débarqué dans la vie de sa famille et s’était tiré aussi vite après avoir tout retourné. « Enfin tu n’es pas bien, je ne vais pas en rajouter. » Coupa-t-elle finalement court à la discussion. La blonde n’arrivait pas à en parler davantage pour le moment et elle avait vraiment envie de prendre un peu de temps pour se recentrer, au risque d’être désagréable toute la soirée. Jesse ne l’obligeait pas à rester et l’invitait à le rejoindre plus tard dans la soirée devant un programme Netflix si elle en avait envie. « Merci c’est gentil. N’oublie pas de prendre ton médicament. A plus tard. » La pharmacienne monta dans sa chambre où elle partit se reposer environ deux heures. Triste, elle parvint difficilement à s’endormir au début. Elle se morfondait toujours sur plein de choses mais la fatigue l’emporta finalement et elle réussit à rejoindre les bras de Morphée un petit temps. Lorsqu’elle redescendit en milieu de soirée, Jesse était toujours éveillé et il regardait justement un film sur Netflix. Plus réceptive à la communication maintenant qu’elle avait dormi un peu, Fiona s’installa à côté de lui dans le canapé, puis elle s’emmitoufla dans un plaid et elle ramena ses jambes contre elle. « Qu’est-ce que tu regardes de beau ? »

_________________

No diggity
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1218
POINTS : 2879
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Dim 16 Déc - 15:58

Everything is fallin' apart
Slippin' away
No way to fight it
I’ll break break away


Au moins, la Miller ne se ferme pas au dialogue et ça, c'est une bonne chose. Elle répond à mes questions sans la moindre hésitation, s'exprime aussi clairement que son esprit confus le lui permet et je hoche la tête, compréhensif et désolé qu'elle se sente aussi désemparée par toutes ces histoires. Pourtant, elle a raison. Je vis avec elle depuis un petit moment, et j'ai pu remarquer à quel point sa vie était mouvementée, notamment avec l'arrivée et le départ de certaines personnes. Cela dit, même si Fiona a raison, je ne veux pas la laisser penser qu'elle a un problème quelconque alors je secoue la tête, prêt à la rassurer du mieux que je peux. Je ne sais pas si mes efforts seront efficaces, mais je me dois d'essayer, parce que je n'aime pas la voir aussi triste. « Tu n'as aucun problème, Fiona. C'est juste que la nature humaine est parfois difficile à comprendre. Mais je t'assure, tu n'as aucun problème. » Oui, la nature humaine n'a aucune logique, sinon pourquoi serais-je tombé amoureux de la personne qui me correspondait le moins ? J'ai mis beaucoup de temps pour m'en apercevoir, mais maintenant que c'est chose faite, je sais que cette séparation était la bonne chose à faire, peu importe si j'avais envie de lui demander de m'épouser quelques semaines plus tôt. Les choses ont fait que nous ne serons mariés et que nous ne vivrons pas la vie de couple misérable dans laquelle nous étions sur le point de nous embarquer. Sa conclusion sur le fait qu'elle en a marre de tout ne pourrait pas trouver meilleur écho et je la gratifie d'un sourire triste tout en hochant la tête une nouvelle fois. « Je comprends. » Je me sens déjà tellement au bout du rouleau alors que je n'ai pas la moitié de ses expériences.  « Et sache que tu peux en rajouter autant que tu veux, ma chère. »  Continue-je, encourageant pour lui faire comprendre que je ne vais pas m'en aller aussi facilement. « Repose toi bien. »

Elle s'éclipse à l'étage et je l'écoute, prenant mon médicament avant d'oublier. Je n'ai clairement pas envie de laisser traîner cette fatigue et plus vite ma santé ira mieux, plus vite le moral pourra suivre - du moins, je l'espère. Je m'installe à nouveau dans le canapé, Hydra m'accompagnant avec ses ronronnements incessants qui font un bien fou à mon humeur morose et je passe le temps en regardant des films. J'ai le temps de me faire un bon thé chaud pendant le premier film et lors du deuxième, mon estomac n'est pas contre un bol de lait avec des céréales, comme le grand gamin que je suis. J'entends des pas dans l'escalier et je remarque avec joie que Fiona a finalement décidé de se joindre à moi. Je lui adresse un sourire timide et dans le doute, je mets la boite de céréales de son côté de la table basse. « Battle. C'est un film norvégien sur des danseurs. Mais tu arrives juste à la fin. » Ça me rappellerait presque les cours que je prenais avec Haley avant de finalement abandonner après ma rupture. « Avec le café et le thé que j'ai bu, je crois que je ne vais pas dormir avant un bon moment. Je te laisse choisir le prochain ! » Je lance la télécommande à la blonde, essayant de deviner quel genre de film elle va nous mettre.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - you first ; signa - anaëlle ; gif profil - inline
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan.
A venir: Lloyd.
RAGOTS PARTAGÉS : 2427
POINTS : 5134
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Dim 16 Déc - 21:10

Patiemment, Jesse écouta les explications de Fiona et il protesta lorsqu’elle envisagea qu’elle avait un problème. Selon lui, la nature humaine représentait un sujet complexe et les départs successifs dans la vie de la jeune femme n’était pas lié à elle. Quant à son ras-le-bol général, il était bien placé pour la comprendre au vu de ses dernières mésaventures. Par contre, le journaliste lui tendait la perche pour l’écouter davantage si elle en ressentait encore le besoin. « Merci. » Souffla-t-elle. Toutefois, Fiona choisit d’aller continuer se morfondre à l’étage et de se reposer pour retrouver ses esprits. Elle était autant au bout du rouleau physiquement que mentalement. La blonde ressentait vraiment le besoin d’être seule pour une partie de la soirée. Plus tard, elle se résigna à redescendre dans le salon et elle s’emmitoufla dans un plaid avant de s’assoir à côté de Jesse. Il terminait un film sur la danse et glissa la boite de céréales devant elle. Au lieu de s’en servir dans un bol avec du lait, la jeune femme attrapa la boite pour en grignoter quelques-uns à la main. « C’était bien ? Tu essayais de prendre d’autres cours ? » La pharmacienne avait tenté de réagir avec un ton plus léger mais ça sonnait un peu faux. Il valait mieux qu’elle ne cherche pas à avoir un autre état d’esprit que celui qui était réellement le sien ce soir. Elle ramena ses jambes contre elle et attrapa la télécommande envoyée par Jesse pour consulter le catalogue Netflix. « Voyons voir. On se fait un film de Noël ? Christmas with a view ? » Proposa-t-elle, dans l’idée de regarder un film sans trop de prise de têtes. Parlant d’un film de Noël, la jeune femme se rendit compte qu’elle n’avait pas encore acheté de sapin cette année ni décoré la maison. Tout ce qu’il fallait pour ajouter à la tristesse des lieux en plus de celle de l’humeur maussade des deux colocataires en cette période de fin d’année. Cette seule pensée la déprima encore plus. « Tu as prévu quoi pour les fêtes ? » Demanda machinalement Fiona, en lançant le film et en reposant la boite de céréales sur la table basse devant elle. LA blonde s’enfonça dans le canapé et songea qu’elle les passerait probablement toute seule cette année à moins que Jesse ne reste à la maison ou qu’elle ne se décide à accepter l’invitation de ses parents.

_________________

No diggity
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1218
POINTS : 2879
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Lun 24 Déc - 15:17

Everything is fallin' apart
Slippin' away
No way to fight it
I’ll break break away


« C'était sympa, ouais. » Même s'il y avait cette histoire d'amour omniprésente qui n'a cessé de me rappeler à quel point je suis seul et à quel point la vie de couple, la vie avec Lilou me manque. Je soupire, lassé de cet état d'esprit que je n'arrive pas à surmonter, mais je prends sur moi pour ne pas plomber davantage le moral de ma colocataire. C'est au tour de Fiona de choisir le prochain film que nous allons voir et je la laisse regarder le catalogue jusqu'à ce qu'elle s'arrête sur un film de Noël. Je hoche la tête, approuvant ce choix qui correspond parfaitement à la période dans laquelle nous sommes, même aucun de nous ne semble vraiment d'humeur à fêter ces fêtes de fin d'années. « Parfait !  Et si tu veux, je peux même nous faire du lait de poule, on a tout ce qu'il nous faut. » Propose-je, tout en essayant petit à petit d'entrer dans l'ambiance de Noël. Et dire que normalement il s'agit de ma fête religieuse préférée.

La blonde lance le film et je reprends quelques poignées de céréales. Assurément, nous aurons encore droit à une histoire d'amour, mais ces films poussent tellement les clichés à l'extrême que ça ne me dérange pas. J'accepte et je garde l'esprit ouvert car qui sait, peut-être que nous aurons une bonne surprise durant le visionnage. « Repas chez mes parents, comme d'habitude suivi par la messe de minuit. » Commence-je, sans grand entrain à l'idée de passer le réveillon de Noël comme l'année dernière, en famille, mais sans Eleanor. « Et toi ? Tu fais quelque chose avec ta famille ? » Il est vrai que nous n'en avons toujours pas parler alors qu'il s'agit quand même d'une fête importante. « D'ailleurs j'en profite vu qu'on aborde le sujet… Comme tu es au courant, mes parents sont toujours en froid avec Eleanor, mais je n'ai pas envie de la laisser seule cette année. Ça te dirait qu'on fasse un petit repas, toi, Lenny et moi le 25 ou le 26, selon tes disponibilités ? » J'ai déjà le cadeau de la rousse  emballé dans ma chambre qui attend patiemment que les fêtes de fin d'années passent pour que je puisse le lui offrir. Le cadeau de Fiona est lui aussi déjà acheté et j'espère que ce dernier lui plaira. Le félin aura elle aussi droit à un petit cadeau pour marquer le coup, même si pour sûr, Hydra saura se satisfaire de simples boules de papier cadeau. « Alors, je nous le fait ce lait de poule ? Avec ou sans rhum ? » Demande-je à la jeune femme. Peut-être que la bonne humeur arrivera à nous atteindre si nous avons un petit verre dans le nez.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - you first ; signa - anaëlle ; gif profil - inline
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan.
A venir: Lloyd.
RAGOTS PARTAGÉS : 2427
POINTS : 5134
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Dim 30 Déc - 19:36


« Oui, pourquoi pas. » Jesse avait de la suite dans les idées et proposa du lait de poule pour leur soirée malgré qu’il ne se sente pas bien. Fiona choisit un film de Noël et le lança tout en demandant à son colocataire ce qu’il avait prévu pour les fêtes. Traditionnel, le journaliste allait célébrer le jour de la naissance du Christ chez ses parents, un repas suivi par la messe à minuit. La jeune femme n’était pas une fervente de l’église et pas très croyante non plus, toutefois elle respectait les convictions de son ami. « Et pour ta sœur ? Quels sont ses plans le soir du réveillon ? » Se risqua-t-elle à demander, non pas par indélicatesse mais pour intérêt envers la rousse qu’elle appréciait. Eleanor était venue vivre quelques semaines chez eux, alors elle avait appris à connaître et à apprécier la jeune fille. Fiona se tracassait de son sort, elle qui était séparée de sa famille. « Oui, avec mes parents. Ça nous fera du bien de nous retrouver tous ensemble. Noah ne reviendra pas de NY par contre. Je pense qu’il est parti pour de bon… » Le regard de la blonde s’assombrit à la simple évocation de son frère mais Jesse lui offrit une diversion en proposant un repas avec sa sœur le 25 ou le 26. « Oui, bien sûr ! J’allais te proposer quelque chose dans ce goût-là. Je vais rendre visite à de la famille du côté de mon père à Swansea le 25, mais pas de soucis pour le 26. » C’était aussi une tradition dans la famille Miller comme dans beaucoup d’autres familles. Elle n’avait pas à se plaindre de son entourage, elle faisait partie d’une famille très soudée. D’ailleurs, la jeune femme envisageait de retourner quelques jours en France, dans la famille de sa mère, après la nouvelle année. Elle avait envie de revoir ses grands-parents, surtout dans une période aussi compliquée. La présence d’Eleanor dans cette maison égayerait sûrement les lieux aussi. « Tu as déjà trouvé un cadeau pour Ela ? Je n’ai pas encore été le lui chercher, il faut encore que je trouve une bonne idée. » Jesse réamorça l’idée du jus de poule et Fiona mit le film sur pause tout en lui confirmant. « Avec. C’est notre pré-noël à nous. » Répondit-elle. Les deux colocataires n’avaient pas souvent l’occasion de passer du temps ensemble alors ce soir était sans doute propice à ce qu’ils restent ensemble pour ne pas sombrer dans la tristesse la plus profonde. « Tu as l’air un peu mieux que tout à l’heure. Tu sens si le médicament fait effet ? » S’enquit ensuite la pharmacienne. Elle songea alors qu’en plus de ne pas avoir mis de sapin et de décos de Noël dans la maison, elle n’avait pas non plus acheté le cadeau de Jesse, ni même celui de ses parents. Triste constat : elle se laissait complètement aller cette année…

_________________

No diggity
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1218
POINTS : 2879
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Lun 14 Jan - 18:01

Everything is fallin' apart
Slippin' away
No way to fight it
I’ll break break away


« Pour être honnête, je n'en sais rien. Elle ne m'a pas parlé de ses projets pour le réveillon. » Et il faut dire que je n'avais pas spécialement envie de demander, de peur d'apprendre des choses qui ne me plairaient pas. Je n'aime pas savoir ma soeur seule, mais je crois que j'aime encore moins l'imaginer être mal accompagnée.  L'espoir qu'un jour ma famille retrouve les liens qui l'unissaient par le passé diminue de jour en jour et cette période de Noël perd tout son charme si on ne peut même pas la fêter tous ensemble. « Je suis désolé pour Noah. » En effet, je ne suis pas le seul à souffrir du manque d'un membre de la famille pour ces fêtes de fins d'année. Comment pouvons-nous rester positifs alors que tout semble s'écrouler autour de nous. Je secoue la tête, sincèrement déçu que le frère de la Miller ne fasse pas plus d'efforts, maintenant qu'il a retrouvé une partie de sa famille. C'est certain, New-York City, ce n'est pas Tenby, mais c'est dommage que le jeune homme n'ait pas su se rendre compte du charme de la bourgade.  « C'est noté pour le 26 alors ! J'en parlerai à Lenny et je te redirai ce qu'il en est. » Car bien sûr, il faut que la rousse soit elle aussi disposée à faire ce petit repas avec nous. « Oui, disons que c'est à la fois pour son anniversaire et pour Noël. Je lui ai renouvelé sa licence de patinage et je vais aussi lui acheter de nouveaux patins. Je vais demander un peu d'aide à un ami qui s'y connait. Je n'ai pas envie d'acheter n'importe quoi. » Et s'il y a bien un sport auquel je n'ai jamais vraiment prêté attention, c'est bien le patinage artistique. Certes, j'apprécie un beau spectacle de patinage, mais je suis incapable de différencier des patins. C'est donc dans cette opération hasardeuse que l'aide sera la bienvenue. « Uhm... Si tu es à court d'idées, tu peux toujours pencher pour un bijou, elle adore ça. » Dis-je, confiant. Je ne suis certainement pas la personne qui connait le mieux ma soeur, mais je peux assurer qu'elle aime au moins ça.

Rapidement, je me mets en marche pour faire le lait de poule, version originale et depuis la cuisine, je réponds à ma colocataire. « Le médicament, je ne sais pas vraiment, en fait. Mais je crois que le repos d'aujourd'hui m'a beaucoup aidé. » A croire qu'il suffisait que je freine la cadence une journée pour que mon état s'arrange. Après quelques minutes, je reviens avec deux verres de lait de poule et j'en donne un à la Fiona.  « Et voilà ! Tu m'en donneras des nouvelles. » Nous trinquons et j'en bois une première gorgée. Assurément, le rhum réveille, mais par chance, la boisson n'est pas trop corsée et reste très bonne.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana & Keelin
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - you first ; signa - anaëlle ; gif profil - inline
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Trystan.
A venir: Lloyd.
RAGOTS PARTAGÉS : 2427
POINTS : 5134
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans
CÔTÉ COEUR : Sa tête a forcé son coeur à tout oublier.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis quatre ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Sam 19 Jan - 16:39


« Je vois. C’est toujours aussi compliqué entre ta sœur et toi. » Constata Fiona, désolée d’apprendre une telle nouvelle. Elle ne se souvenait pas de toutes les raisons de leurs tensions mais globalement elles avaient un rapport avec les écarts d’Eleanor par rapport aux croyances de sa famille. Les parents de la jeune femme l’avaient même poussée à quitter le domicile familial après quelques bêtises de jeunesse, raison pour laquelle la rousse avait passé plusieurs semaines chez eux. Fiona avait la chance d’être très proche de sa famille et de pouvoir compter sur eux en toutes circonstances. Elle ne comprenait pas comment des parents étaient capables d’abandonner leur enfant dans les ennuis à la première occasion mais elle était toujours restée sur la réserve et ne s’était jamais permis de dire ce qu’elle pensait à Jesse sur la façon dont les Griffiths avaient « puni » sa sœur. Hormis ses parents, Fiona déplorait par contre la « perte » de son frère. Noah avait fait irruption dans la vie des Miller, avait essayé de s’intégrer et il était reparti au moment où sa famille acceptait l’idée d’accueillir un nouveau membre. Il avait tout de même chamboulé leur vie car l’équilibre dans le couple des parents de Fiona avait été bousculé et la jeune femme avait nourri des espoirs de s’attacher à ce frère qui avait disparu de sa vie. Elle comprenait maintenant en infime partie ce que Trystan avait ressenti quand sa sœur à lui était partie et encore, ce n’était en rien comparable. Elle n’avait connu Noah que quelques mois, lui avait grandi avec la sienne, l’avait même élevée. Comment des êtres à qui l’on donnait autant, partait sans la moindre hésitation ? « Personne n’y peut rien. On a essayé et ça n’a pas marché. » Répondit Fiona à Jesse, dans un haussement d’épaule. « Mais si tu veux un conseil, chéris chaque moment avec ta sœur. On ne sait jamais ce qui peut se passer. » Elle ne lui adressait pas ces mots dans un sens sinistre, plutôt que parfois, il valait mieux mettre les tensions de côté et se concentrer sur ce qui était réellement important. Jesse avait déjà commencé à le faire en aidant sa sœur et en la faisant vivre avec eux quelques semaines, mais il n’était jamais de trop de le rappeler. Les deux amis planifièrent d’ailleurs une soirée avec la jeune femme entre les deux fêtes. « C’est vraiment une bonne idée, elle va l’adorer ! Elle en pratique toujours régulièrement ? » Fiona le félicitait pour la délicate attention envers sa sœur. Vraiment, Eleanor serait sûrement touchée par ce cadeau relatif à sa passion. Jesse tenta ensuite de lui donner des pistes pour l’anniversaire de sa sœur. « Oui, pourquoi pas. J’irai voir à Swansea, ça me forcera à sortir d’ici… » Souffla-t-elle, désabusée par son propre état pitoyable. Si elle pouvait, elle resterait en training et les cheveux débraillés toute la journée des prochains jours à venir, exception faite des réveillons. Le journaliste partit ensuite préparer les fameux laits de poule version Griffiths tout en expliquant que le repos l’avait aidé à retrouver des forces sans doute plus que le médicament qu’il commençait à peine à prendre. « Tu devrais aller beaucoup mieux dans deux ou trois jours… D’ici là, il faut continuer à te reposer et ne pas trop sortir. » Malgré tout attentive à lui, plus que lorsqu’elle était entrée dans la maison, elle lui préconisait quelques conseils sans être son médecin personnel. « Merci. » Souffla-t-elle lorsqu’il lui tendit sa boisson. Fiona trinqua avec Jesse et goûta au lait de poule. « Délicieux ! Tu as mis le rhum que tu as ramené d’un de tes voyages ? » Elle écouta sa réponse et se concentra ensuite sur le film de Noël qui parlait d’une histoire d’amour axée autour de la reprise d’un restaurant familial… Tout à fait le bon scénario à la bonne période de l’année. « Je sais qu’on s’était promis de ne pas prendre de bonnes résolutions cette année parce que c’est toujours des trucs que l’on ne tient pas mais… Tu as le droit d’avancer Jesse. Et tu devrais le faire. Tu es un type bien. » Lui dit-elle dans une envolée affectueuse et amicale.

_________________

No diggity
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Griffiths
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • brendan • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : cha d'amour (avat) tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1218
POINTS : 2879
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : fraîchement célibataire
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona) Mer 23 Jan - 20:06

Everything is fallin' apart
Slippin' away
No way to fight it
I’ll break break away


Chérir tous les moments passés avec ma petite soeur, oui c'est une idée sympathique, d'autant plus que j'ai perdu beaucoup trop de temps à l'ignorer à cause de notre différence d'âge. Pendant longtemps, la rousse n'a été qu'une corvée pour moi, rien de plus. Mais j'ai appris de mes erreurs et à présent, j'essaye de me rattraper. C'est pour cette raison que nous l'avons hébergé quelques temps avec Fiona, le temps que l'adolescente se remette de sa situation délicate. Toutefois, le fait que sa relation avec nos parents soit aussi difficile rend par conséquent notre relation difficile elle aussi. Toutefois, je souris à Fiona, lui faisant comprendre que je compte bien suivre son conseil. « Aux dernières nouvelles, non elle avait un peu arrêté, faute d'argent et de temps aussi, entre son stage et son boulot, ce n'est pas vraiment simple. » La jeune femme avait dû prendre conscience que la vie d'adulte n'était pas aussi simple qu'on le voit dans les films et qu'on ne fait pas toujours ce qu'on veut.  
Je propose à Fiona une idée de cadeau qui plaira forcément à ma petite soeur et peut-être qu'elle la suivra. J'aurai certainement une réponse rapidement, avant les fêtes.

Pour ma part, je lui explique ce qu'il en est : j'avais besoin de repos et cette journée à ne rien faire m'a fait beaucoup de bien. La pharmacienne enchérit en me disant que j'irai encore mieux après plusieurs jours et je veux bien la croire sur parole. L'alcool n'aidera certainement pas mon état de fatigue, mais au moins, il me donnera un peu de gaité, alors je ne me sens même pas coupable. « Ravi que tu aimes. Et oui, il vient du Cap-vert. » Encore de beaux voyages et j'espère que de nouveaux seront à prévoir dans les prochaines semaines. « Merci Fiona. Merci de dire ça. J'essaye d'avancer… Enfin je crois que j'essaye, mais pour tout dire, je crois que depuis  Lylou, j'ai l'impression qu'il n'y a plus grand chose qui compte. » En même temps, si j'étais sur le point de lui demander sa main, c'est qu'elle était vraiment importante pour moi, une femme que je voulais faire mienne. Mais ça n'arrivera jamais. « Toi aussi tu as le droit d'avancer, Fi. Je sais que c'est difficile pour toi, en ce moment, mais il ne faut pas que tu te laisses perdre espoir. Je suis sûr que plein de bonnes choses t'attendent pour l'année prochaine. » Je lui adresse un sourire sincère, parce que tout comme moi, elle semble se laisser aller depuis quelques temps et ça m'attriste de voir une fille aussi fantastique vivre de la sorte. « On s'en sortira. » Conclus-je sur une note un peu plus positive. Et sur ces quelques paroles, je décide de reprendre une gorgée du fameux lait de poule.

_________________

light it up
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona)

Revenir en haut Aller en bas

Close my eyes to all the things that hurt my nature (Fiona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-