AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

The Element Of Surprise + Dynasty Bath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Lula, Thomas, Rhys, Jaya & Eleanor
TON AVATAR : Kit Harrigton
TES CRÉDITS : antiope (avatar) simonangel (image profil)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (2/3)
Dylana - Evan/Fiona - Yevgeniya
A venir : Lexia - Fiona
RAGOTS PARTAGÉS : 760
POINTS : 1773
ARRIVÉE À TENBY : 05/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (6 juin)
CÔTÉ COEUR : Brisé en mille morceaux deux fois. Tellement brisé qu'il est certain de ne plus jamais pouvoir le réparer.
PROFESSION : Pêcheur. Et malheureusement guide touristique à ses heures perdues.
REPUTATION : C'est moi où il a totalement disparu de la circulation ? Finalement, c'était peut être lui le père du bébé Weston et il a préféré fuir plutôt que de prendre ses responsabilités...


MessageSujet: The Element Of Surprise + Dynasty Bath Sam 10 Nov - 10:05


And it feels like your entrance just caused the temperature to rise
Suddenly reminded of things I thought I’d forgot
You’ve got me loosening up my grip on the plot


« Matelot p’squ'il fait bon vent, p’ssons ce soir l’chansonnett’. Matel’t p‘squ'il fait bon vent. M’tons tous chanter sur l'a…vant. » L’élocution hésitante, Trystan chantonne ce vieux chant de marin, essayant de retrouver le chemin de sa maison. Il doit avoir plus d’un gramme dans le sang, ce qui rend bien entendu le processus légèrement complexe. Evan et Fiona avaient eu beau le convaincre de rentrer à Tenby, l’envie de noyer ses démons ne lui était pas passée. Les soirées au pub s’enchaînaient et à chaque fois, il rentrait à domicile encore un peu plus éméché que la veille. Aujourd’hui n’était pas une exception. Il titube d’ailleurs encore de longues minutes avant de trouver une porte qui ressemble terriblement à la sienne. Tâtant les poches de son jean, il finit par mettre la main sur ses clés, qu’il fait malheureusement tomber par terre. « Merde… Déconn’z pas. » Grommelle t-il en s’agenouillant par terre pour les repêcher. Il se relève avec difficulté et les insère avec tout autant de difficulté dans la serrure, devant s’y reprendre à plusieurs fois avant de pouvoir véritablement entrer chez lui.

Une fois que c’est fait, il pénètre dans une maison totalement silencieuse et plongée dans le noir. Malgré le brouillard de son esprit, le Meylir parvient en déduire que sa colocataire est absente. Sinon, les lieux ne seraient pas aussi calmes… C’est parfait. Il n’a pas besoin de nouveaux témoins de sa déchéance… Il gravit les escaliers lourdement, pressé de jeter dans son lit et de sombrer dans un oubli encore plus profond.  Sauf qu’une fois arrivé à destination, il se rend compte que la lumière de sa chambre est allumée. Ce n’était pas normal. Tout comme le fait que la porte donnant sur la salle de bain soit grande ouverte. Perplexe mais trop bourré pour s’en inquiéter, il se contente de suivre la lumière. Et il tombe sur une scène plutôt inhabituelle une fois qu’il entre dans la salle d’eau. En fait la lumière n’est pas allumée, la lueur qu’il a vue provient des bougies posées sur le rebord de sa baignoire. Cette dernière étant d’ailleurs occupée, une tête enroulée dans une serviette émergeant de l’eau mousseuse dont elle est emplie. Un parfum de jasmin flotte d’ailleurs dans l’air, mettant la touche finale à ambiance de détente.

Trystan reste planté en silence sur le pas de la porte tandis que les rouages de son cerveau de se mettent à tourner toutes en même temps, ne parvenant pas à insérer cette présence féminine dans une quelconque logique. Peut-être parce qu’il y en a pas ? Finit-il par se dire après de longues secondes de réflexion. Après tout, combien de verres avaient-ils pu bien boire ? Suffisamment pour perdre tout sens des réalités. Ça se tenait… Cette apparition avait plus des airs de fantasmes qu’autre chose. Autant profiter des hallucinations que son esprit lui envoyait. Qui avait-il matérialisé dans la baignoire ? Lexia ? Fiona ? Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. Il retire son pull, son jean, son caleçon, se mettant totalement nu. Il fait le tour de la grande baignoire de la suite parentale et il enjambe le rebord de la baignoire, se glissant contre la femme qui s’y trouve. Elle relève très doucement la tête, comme s’il venait de la tirer d’une certaine torpeur. Elle n’a pas de visage, ou plutôt celui-ci est recouvert d’une sorte de masque vert et ses yeux sont dissimulés par ce qui ressemble à des rondelles de concombres. Bizarre, les projections que votre cerveau pouvait faire. Il ne pensait pas nourrir de fantasmes de ce type… Il en faut cependant plus pour le décourager et toujours sans prononcer un mot, il se décale pour la surplomber, posant ses lèvres sur les siennes.

Spoiler:
 

_________________

all my dreams full of my regret
I think the hardest part of losing someone isn’t saying goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that’s left inside your heart when they go” .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1352
POINTS : 3020
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: The Element Of Surprise + Dynasty Bath Hier à 15:14

Here we go I'm at it again
And once it’s started it’s so tricky to stop

L'égoïsme de Yevgeniya  n'est plus à prouver depuis bien longtemps. Ce qui la dérange le plus dans la déprime de son colocataire ? Le fait qu'il ne la laisse plus faire sa loi avec la télécommande quand ils se retrouvent dans le salon. Mais comme toujours, il en faut plus pour abattre la russe et elle parvient à trouver du positif dans toutes les situations possibles, y compris celle-ci. Les absences de son colocataire étaient l'occasion de mettre la musique trop forte, de danser en sous-vêtements dans la maison sans avoir peur de se faire surprendre et de devoir subir les réflexions trop coincées de Trystan, de pouvoir peindre sans horaire, sans avoir peur que le marin s'insurge de l'odeur encore et du bordel qu'elle était capable de mettre dans la maison quand son élan créateur était de la partie. Mais surtout... Surtout, le petit plaisir qu'elle s'offrait lorsque le brun était absent, c'était des moments de détente et de relaxation intense dans sa salle de bain. Elle a beau savoir que la chambre et la salle de bain du Meylir sont strictement hors limites, elle s'est habituée à squatter les lieux.
Le retour de Trystan à la maison aurait dû lui faire comprendre qu'il était temps pour elle de reprendre les bonnes habitudes que la vie en colocation lui avait inculquée, mais c'est mal connaître Yevgeniya.

Elle se plie à nouveau aux règles de la vie commune, mais elle reprend toutes ses libertés quand le jeune homme s'éclipse pour la nuit. La soirée de libre qu'elle a s'annonce alors très simplement : un long bain mousseux bien chaud, des soins du visage, des cheveux et du corps, le tout agrémenté par une bonne dose de marijuana et d'un verre de vin blanc pour attendre le summum de la détente. Ses brownies cuisinés au beurre de Marrakech sentent divinement et le goût est lui aussi très agréable.

Installée confortablement dans la baignoire, Ivy a gardé près d'elle son verre de vin (ou plutôt son ballon) et une assiette de brownies qu'elle picore de temps en temps. Les vapeurs de son bain chaud et moussant la détendent comme il faut et elle est prête pour la touche finale : le masque d'argile et les rondelles de concombre. Avec un travail comme le sien, Yevgeniya doit constamment prendre soin d'elle et de sa peau, ainsi, elle voit cette petite soirée comme un des avantages de son travail. Relaxée comme rarement elle peut se permettre de l'être, les pensées de la blonde deviennent brumeuses et ses soucis s'envolent un à un. Adieu Max et les Hadsen qui hantent ses pensées la plupart du temps, adieu l'angoisse qu'elle ressent à l'approche des examens, adieu les soucis qu'elle a avec Dimka. Son esprit devient si brumeux qu'elle finit par trouver le sommeil dans cette baignoire, bercée par le mouvement de l'eau et la musique qu'elle a dans les oreilles.
Elle n'a pas dû s'assoupir longtemps car quand Ivy reprend ses esprits, l'eau est encore bien chaude et l'odeur dégagée par tous ses produits est intact. Cependant, ça n'empêche pas le réveil d'être brutal. Si le mouvement dans l'eau la sort de cet état de transition, ce sont les lèvres qui se pressent contre les siennes qui la réveillent.

Si son premier réflexe est bien évidemment de se laisser embrasser voire de répondre à son baiser - déformation professionnelle - elle reprend vite ses esprits et repousse d'une main la personne qui vient de l'embrasser. Elle secoue la tête pour faire tomber les concombres qui lui masquaient la vue et elle découvre alors son colocataire, dans son plus simple appareil, la surplombant. Sans le moindre doute, elle peut affirmer qu'il a bu, peut-être un peu trop, d'ailleurs. « Trys ! Mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu n'étais pas censé être à cet enterrement de vie de garçon jusqu'à demain ? » Si elle avait su que le jeune homme comptait rentrer, elle n'aurait probablement pas prévu cette petite soirée intime avec elle-même. L'esprit un peu lent à cause du vin qui coule dans ses veines et du canabis qui habite à présent son organisme, la jeune femme ne trouve rien de mieux que de rire gentiment en voyant des traces d'argile sur le visage de Trystan. « Viens-là, tu t'es mis de l'argile partout. » Sourit-elle, pas dérangée le moins du monde par le fait de se retrouver dans une baignoire avec son colocataire.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Element Of Surprise + Dynasty Bath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: I fell in love at the seaside :: Tenby harbour-