AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

bali, flashback. (riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1651
POINTS : 4802
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
bali, flashback. (riley) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyMar 16 Oct - 15:27


riley & danny
holidays in bali


Bali. lui répondais-je enfin, alors qu'elle me harcelait sur la destination de nos vacances. Ou alors c'est simplement moi qui ait eu du mal à tenir ma langue, incapable de garder un secret aussi peu important pour moi. Puis avec les heures d'avion qui nous attendent, je suppose qu'elle aurait fini par presque deviner toute seule. Je venais de revenir de l'est et je lui avais promis qu'on s'exilerait de Tenby, histoire d'enfin reprendre notre souffle après des histoires plus que compliquées. J'ai bien vu à sa tête qu'aller aussi loin la dérangeait d'un point de vue financier, mais si la brune savait à quel point j'étais bien loin de me tracasser pour ça. Finissant mon sac tout en discutant des quelques trucs que je connais sur l'île, je vérifie une dernière fois l'heure sur ma montre, histoire d'être sûr qu'on ne rate pas l'avion. Arrête de faire cette tête là, tu me payeras un resto ou une margarita sur le bord de la plage. ajoutais-je en rigolant. Je ferme ma valise, enfin, et me sens tout excité à l'idée de passer 3 semaines à ne rien faire en si bonne compagnie. Lorsque Riley a fini, je descends nos valises et je vérifie une dernière fois que j'ai bien tout. Mon portefeuille, passeport et papiers sont dans ma poche, tandis que les billets d'avion sont dans la pochette de ma valise. Je crois que c'est bon. J'interroge quand même ma fausse petite amie du regard, histoire d'être sur la même longueur d'onde, mais ferme la porte à clé quelques secondes plus tard, tout étant enfin prêt.

19 heures d'avion iraient assez mal à la peau de n'importe qui mais quand je nous regarde, je trouve qu'on s'en sort bien. Nous avions été gâté par la première classe, entre bouffe, alcool et écran personnel. J'avais oublié à quel point voyager pouvait être agréable, même aussi longtemps. Nous avions joué le jeu du faux couple dans l'avion parce que les hôtesses avaient plongés dedans sans qu'on ne dise un mot ; et ça tombe bien, parce que notre voyage sera comme ça, parce que les couples sont plus que bien traités dans ce genre de destinations. Il nous faut quelques minutes de taxi avant d'arriver à notre hôtel. Puri Santrian Resort, Bali, Indonésie. Je crois n'avoir jamais voyagé aussi loin, littéralement à l'autre bout du monde. Tout est magnifique ici, le décor, l'hôtel, la température ... Je venais d'atterrir il y a un moment mais me voilà déjà amoureux de la destination. Ça va ? me décidais-je à demander après de très longues minutes de silence. Nous sortons de la voiture et nous rentrons directement dans l'immense palace qui s'offrait à nous. Tout sent le luxe ici, comme le bien être. Et avec les 30 degrés de dehors, l'air conditionné qu'ils ont mis fait un bien fou. Je dépose tous nos sacs à côté de Riley le temps de m'occuper des détails. Granger, suite avec vue. Court et sans trop de détails, je suppose qu'avec ces hôtels, tout est enregistré sans soucis. Le réceptionniste me donne la clé, l'étage, le numéro et m'assure que nos affaires seront montées peu de temps après nous.

Je manque d'exploser de rire en entrant dans la suite. Je suis désolé, je n'avais pas prévu tout ... Ca. dis-je alors qu'un large sourire se dessine sur mes lèvres. Certes, ça aurait pu être un fameux geste pour le gars qui, comme moi, penserait avoir des trucs pour la fille avec qui il voyage, mais je n'ai rien demandé. Le gars vient déposé nos affaires peu de temps après nous et je lui donne un petit pourboire avant qu'il ne parte. Je prends le temps de tout explorer, passant de la chambre au lit double au petit salon avec écran plat. Je prends aussi le temps de regarder par la fenêtre, histoire de repérer les bons coins de l'endroit. Le fauteuil a l'air confortable si tu veux. Inutile de s'emmerder ici. dis-je alors que je revenais dans la chambre. Puis il était si large que j'avais l'impression qu'on pouvait y dormir à 6. Je prends les fascicules posés sur une des tables de nuit et tombe directement sur la partie spa. Je ne sais pas toi, mais avec ce décalage horaire et tout le reste, j'ai bien envie d'aller me faire chouchouter un peu. Massage, jacuzzi ... Chaleur et détente, un plan plus que parfait pour éviter de s'affaler et de dormir jusqu'au lendemain. Il est 17H, si on fait ça, on pourrait de suite aller manger après et finir par une énorme longue nuit de sommeil. Fin, je ne t'oblige à rien. finis-je par dire, chipotant un peu à tout.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Dunham
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : wcstedrose (avatar) ; ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : En cours / à venir :
Daniel
Deborah
Alexeï
Mariage Lizzie + Rhys
(Lexia)

Terminés / abandonnés : Daniel ; Christopher ; Timothy ; Timothy (appel) ; Charlie + Tim ; TC Halloween ; Daniel ; Timothy
RAGOTS PARTAGÉS : 3093
POINTS : 1001
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013
bali, flashback. (riley) Tumblr_paqfosKp161vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : elle est officiellement en couple avec Daniel Granger ; trying hard not to care
PROFESSION : travaille dans un fast food ; shitty job for her shitty life

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptySam 27 Oct - 21:57

Bali. Le cœur de Riley manque un battement et elle reste abasourdie un instant. Elle ne sait plus exactement où se trouve Bali, mais la destination lui inspire de belles plages de sable blanc et du soleil à longueur de journée. Donc beaucoup d'argent. De l'argent qu'elle n'a pas et qu'elle ne veut pas que Daniel mette pour elle. Alors, son premier réflexe n'est pas de se réjouir, non, à la place, elle s'étonne ouvertement de l'attitude déraisonnable de son ami. Elle le connait, pourtant ; pourquoi s'étonne-t-elle qu'il ne voit pas le problème à lui payer un voyage à l'autre bout du monde ? Pire, qu'il puisse croire qu'elle estimera l'avoir remboursé si elle lui offre un restaurant ou un verre une fois là-bas ? Parfois, Daniel l'étonne tant il semble déconnecté de la réalité, surtout lorsqu'il est question d'argent. L'orpheline se demande alors à quel point ses parents peuvent être riches - et à quel point sa vie aurait été plus facile, si elle avait grandi dans un milieu similaire. « Un resto ? Dix plutôt et encore... T'aurais dû me dire et j'aurais au moins payé mon billet ou... J'sais pas. L'hôtel. » qu'elle râle avant de songer qu'elle semble surtout bien ingrate. Elle devrait le remercier, surtout. Après un soupir, elle décide de se reprendre : « Enfin, faisons comme ça : je te revaudrai ça. Merci pour la surprise... » parvient-elle à dire, un sourire aux lèvres. Elle pose même une main sur son épaule et embrasse tendrement sa joue, avant de filer à la salle de bains pour rassembler ses dernières affaires. Rapidement, elle dresse une liste de ce qu'elle aurait pu oublier. Maillot de bains, passeport, crème solaire et pilule étant depuis longtemps dans son sac, elle ne voit pas ce qu'elle pourrait oublier de fondamental. Elle a beau être nerveuse à l'idée de prendre l'avion pour la première fois, c'est avec des papillons au creux du ventre qu'elle embarque dans le taxi avec son faux petit-ami. A Bali. Ils seront à Bali dans quelques heures à peine. Elle a du mal à y croire. Elle profite d'ailleurs du trajet jusqu'à l'aéroport pour se renseigner sur leur destination et elle se prend à rêver face aux photos paradisiaques. Déjà, elle harcèle Daniel en lui proposant des dizaines de choses à faire.

L'excitation de Riley monte encore d'un cran lorsqu'ils arrivent à l'aéroport et surtout, qu'ils embarquent en première classe. Elle n'a aucun élément de comparaison, bien sûr, mais tout lui parait luxueux : les sièges larges et confortables, la couverture et l'oreiller fournis par la compagnie, l'écran tactile avec un choix ahurissant de films et de documentaires ou encore l'hôtesse de l'air qui leur demande avant même le décollage s'ils souhaitent quelque chose. La Dunham ne réclame rien d'autre qu'un selfie avec son compagnon de route, qu'elle s'empresse de poster sur les réseaux sociaux. Le mieux, c'est qu'il ne parait même pas se lasser de ses remarques extasiées ou même s'en moquer. Les heures de voyage passent finalement plus rapidement que ce que la brune avait anticipé : le temps de quelques films, des repas, de quelques discussions et d'une sieste ou deux, les voilà déjà arrivés. En comparaison, l'attente des bagages, puis le trajet jusqu'à l'hôtel lui paraissent bien longs. La demoiselle reste tout de même un instant muette lorsqu'ils arrivent au fameux Puri Santrian Resort. Elle croyait que ce genre d'endroit n'existait que dans les films ou les séries de la CW. Soudainement, elle n'est pas trop sure d'être à sa place ici, et instinctivement, elle vient attraper la main de Daniel. Comme si cela lui donnait un peu plus de légitimité. Avec un sourire timide, elle répond à sa question : « Oui ça va, pourquoi ? » Mais ses yeux se perdent bien vite dans tous les détails qu'elle voit autour d'elle - dire qu'elle se sent dépaysée est un euphémisme. Elle est bien loin, en tout cas, quand ils arrivent à l'accueil puis qu'on les conduit jusqu'à leur chambre.

« Oh putain, Daniel ! » s'exclame-t-elle pourtant dès qu'ils arrivent dans la suite qu'ils vont occuper pour les prochains jours. Bon, elle n'aurait sûrement pas pu leur offrir une nuit ici avec son salaire minable. « Mais t'es fou ! » lui dit-elle, certainement pour la centième fois depuis le début de leur voyage. « Viens voir cette baignoire de dingue ! » crie-t-elle en arrivant dans la salle de bains. Elle s'extasie de la vue imprenable, des draps si doux, de l'air climatisé, et même du contenu du frigo placé dans leur chambre : « Regarde, y'a même du champagne. J'me demande combien ça coûte... » s'interroge-t-elle à voix haute, avant de quasiment s'étouffer face au prix. Enfin, elle n'a aucune idée de combien vaut une roupie indonésienne donc peut-être que 2 millions ne représentent pas tant que cela. Ils sont interrompus par un employé qui leur ramène leurs bagages. Riley le remercie d'un sourire mais ne manque pas de noter le billet que son ami glisse dans la main du valet. Elle s'est un peu remise de ses émotions lorsqu'ils sont à nouveau seuls. « Oh tu cherches déjà un endroit où dormir ? » le taquine-t-elle alors qu'il vante les mérites du fauteuil. Mais elle a beau sous-entendre qu'elle occupera le lit, la DUnham ne se voit pas décemment le faire. Il a tout payé, il mérite de dormir sur un matelas confortable, c'est aussi simple que cela. « Te faire chouchouter ? » demande-t-elle, surprise, avant de comprendre qu'il parle du spa de l'hôtel. Elle regarde rapidement le fascicule avant de hausser les épaules : « J'avais bien envie d'aller voir la plage, moi. Mais on peut se rejoindre ici après, si tu veux. » propose-t-elle, incertaine. De quoi a-t-elle peur, au juste ? De se perdre, alors que la plage semble juste au pied du bâtiment ? Ou qu'on se demande ce qu'une fille comme elle vient faire dans un tel établissement ? Riley ne sait pas trop, mais elle est sûre d'une chose : elle ne compte pas imposer sa présence à Daniel lors de leur séjour. Il a déjà fait tellement pour elle qu'elle lui doit bien ça.

_________________

« We can make it »
Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire. Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre, N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1651
POINTS : 4802
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
bali, flashback. (riley) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyMar 30 Oct - 0:28


riley & danny
holidays in bali


L'argent peut être le sujet de beaucoup de disputes. Et même si j'avais toujours fais en sorte de ne pas exagérer pour ne pas avoir de problèmes avec la Dunham, je devais admettre que j'ai été fort loin avec cette histoire de voyage au bout du monde. Je vois à sa tête, à son regard qu'elle réfléchit déjà à une manière de participer, voir de me rembourser. Je souris intérieurement, parce qu'elle n'a vraiment pas idée des prix exhorbitants de tout ce que je nous ai pris. Je n'ai pas envie de lui donner tous ces détails, de lui étaler encore plus la fortune de ma famille alors je tente de détourner un peu le truc. Arrête, je suis content de t'en faire profiter aussi. Puis je ne m'imaginais pas partir en vacances sans elle ... Je lui ai promis et puis bon, je rêve de tester mes limites depuis un long moment maintenant. Et je préfère le faire loin, à l'abri des regards. Je me sens assez faible comme ça pour offrir un spectacle de plus à certains habitants de cette ville. Je sais bien que tu me le revaudras, je compte même la dessus. J'affiche un regard aussi taquin que coquin, histoire de détendre un peu l'atmosphère. Mais plus sérieusement, dans ma tête, je sais que Riley finira par trouver un moyen qui lui conviendra de me rembourser, tandis que je ferais mine que tout va bien, comme d'habitude. Et à la fin, elle arrêtera de se sentir mal.
La suite se déroule exactement comme prévu. Le trajet jusque l'aéroport ne dure pas et nous sommes déjà dans l'avion qu'on a à peine le temps de se rendre compte qu'on y est. J'ai tellement l'habitude de prendre l'avion que j'en oublie que c'est sa première fois à elle. C'est presque drôle de la regarder, d'observer les petites réactions qui font toute la différence. Elle me fait sourire et je me surprends même à la trouver encore plus mignonne que d'habitude. On décolle et les heures s'écoulent au fur et à mesure que nous nous rapprochons de notre destination. Pas le temps de s'embêter ou même de penser au trajet tant l'esprit est occupé. Un petit selfie de voyage, l'hôtesse qui passe pour nous donner à boire et à manger, les discussions, les siestes, les films ; il y a une raison pour laquelle j'accepte de payer autant et sur ce trajet, j'ai encore la preuve que j'ai bien fais. On atterit après 19 heures de vol et on finit à l'hôtel après quelques minutes de trajet en taxi. Euh. Question stupide, je suppose. Mais entre le fait que j'avais envie de combler un blanc et de m'assurer qu'elle allait vraiment bien, je sentais que ce n'était pas si stupide que ça. Je n'aime juste pas l'idée de m'inquiéter trop, encore moins de bafouiller comme je l'ai fais.Je voulais juste en être sûr, comme c'est trop premier voyage ... Aussi long. finis-je par dire, sans trop de convictions.

C'est vrai que la suite que nous allons occupé les prochaines semaines est fameusement luxueuse. On a plein de place et les quelques trucs déposés par l'hôtel dans notre chambre nous donneraient presque envie de ne plus la quitter. Riley s'extasie devant les pièces, devant la place, devant la suite en elle même. J'explose de rire après m'être retenu quelques secondes. T'es hyper drôle à regarder. me surprenais-je à dire, affectueusement. Je vais voir dans la salle de bain quand elle m'appelle et je la suis même dans la pièce d'à côté. Mon sourire s'efface quand elle s'attarde sur la bouteille de champagne. Oh non, tu ne dois pas te poser ce genre de questions ici. Parce qu'elle va mourir en l'apprenant, parce qu'elle va s'en vouloir encore plus. Et je n'ai pas envie que le début de nos vacances soit pourri pour une question d'argent. Je passe dans le salon et remarque un fauteuil assez confortable. Ma remarque la marque, plus que d'habitude, ce que je trouve intriguant. Disons ... Que j'établis les bases, vu que j'ai tendance à tomber mort assez vite. finis-je par dire, en guise d'excuse.

Mes membres endoloris me rappellent à la réalité. Je les entends craquer au moindre geste, ce qui me fait dire que j'ai besoin d'un long et bon moment de détente. J'exprime mes idées à voix haute. Je vois. La plage ... Je comprends qu'en fin de compte, ça soit vachement plus tentant que d'autres pièces d'un hôtel. Elle va croire que j'ai changé d'avis juste pour elle alors qu'en fin de compte, son idée est plus intéressante. Si tu me fais un massage, je te suis sur la plage. J'avoue qu'il fait magnifique. Le soleil brille, le thermomètre a largement dépassé les trente degrés. Et puis l'idée que ses mains parcourent mon dos m'est assez plaisante. Je chasse ces idées de mon esprit et revient sur la terre ferme, sur celle où nous jouons les faux couples et où je fantasme pas sur ma compagne de voyage. C'est con qu'on se retrouver chacun de notre côté. ajoutais-je à voix basse, visiblement gêné d'admettre quelque chose que je ne voulais pas dire. Tu prends la salle de bain et je me change dans la chambre, ça te va ? J'attends sa réponse puis je fonce vers mon sac pour en sortir le maillot de bain. J'enlève tout, enfile le dessous et prépare une serviette de bain avant de m'asseoir sur le lit et d'attendre la brune en chipotant sur mon téléphone.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Dunham
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : wcstedrose (avatar) ; ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : En cours / à venir :
Daniel
Deborah
Alexeï
Mariage Lizzie + Rhys
(Lexia)

Terminés / abandonnés : Daniel ; Christopher ; Timothy ; Timothy (appel) ; Charlie + Tim ; TC Halloween ; Daniel ; Timothy
RAGOTS PARTAGÉS : 3093
POINTS : 1001
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013
bali, flashback. (riley) Tumblr_paqfosKp161vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : elle est officiellement en couple avec Daniel Granger ; trying hard not to care
PROFESSION : travaille dans un fast food ; shitty job for her shitty life

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyMer 7 Nov - 23:40

Daniel a raison, c'est le premier voyage de Riley et elle n'ira certainement pas aussi loin avant un long moment. Jamais, même, probablement. Mais la Dunham ne pense pas à l'avenir et ne relève pas non plus les paroles de son ami : elle est trop occupée à découvrir les alentours. Son émerveillement et son excitation vont de paire, elle doit faire un effort surhumain pour ne pas trop laisser ses émotions s'exprimer. Elle a le pressentiment que ce serait mal perçu, vu la qualité des lieux. Tout le monde a l'air de trouver ce luxe normal, le Granger le premier, et Riley ne compte se ridiculiser en s'affichant. Si elle n'appartient pas à ce monde-là, elle peut tout de même essayer de donner le change. Tant bien que mal, elle tient jusqu'à la suite qu'ils vont partager. Là, comme ils sont entre eux, elle se laisse aller et n'hésite pas à s'exclamer ouvertement face à tout ce qui la surprend. Du lit, à la salle de bains, en passant par la vue : tout lui semble extraordinaire. Et visiblement, cela amuse beaucoup Daniel. Elle rougit un peu, gênée par sa remarque : « Oh... Désolée. J'essaierai de me tenir, promis. » Elle continue tout de même à errer dans les pièces, allant jusqu'à inspecter le contenu du mini bar - c'est qu'elle a soif. Pas forcément de champagne, bien que ce soit le mot qui attire son attention. Elle a beau regarder le prix, la somme ne lui parle pas vraiment et Riley réalise à quel point elle est perdue, ici. La faute à Daniel, aussi, à vouloir préserver la surprise à tout prix. « Ok, ok... J'peux prendre un coca quand même ? » demande-t-elle, histoire de savoir si tout est hors de prix dans ces endroits ou si elle pourrait au moins s'offrir un soda bien frais.

L'orpheline s'amuse quand Daniel parle du canapé et va jusqu'à entendre qu'il cherche un endroit où dormir. Elle rit à sa réponse et doit bien reconnaitre qu'elle aussi ne fera pas long feu, ce soir. « Mais détrompe-toi, c'est toi qui prends le lit. » Elle trouvera bien où dormir ; le canapé a effectivement l'air suffisamment confortable. De toute manière, elle a des attentes assez basses en la matière : elle a vu tellement pire, comme toutes ces fois où elle a dormi sur la banquette arrière de la voiture de son père. « Et t'as pas intérêt à me dire non, ou je fais chauffer la carte de crédit et je nous paie une bouteille de champagne tous les soirs où tu refuseras de me laisser le canapé ! » le menace-t-elle du mieux qu'elle peut.

Toutefois, les deux Gallois n'entendent pas s'attarder dans la chambre, aussi confortable puisse-t-elle être. Si Daniel semble vouloir se détendre après le long voyage, Riley, elle, n'oublie pas qu'elle est à l'autre bout du monde. Elle compte profiter le plus possible des environs, ne sachant pas quand elle aura la chance à nouveau de s'envoler pour une destination aussi exotique. Egoïstement, peut-être, elle propose d'aller à la plage, plutôt qu'au spa. Ne voulant rien imposer à son compagnon de voyage, elle va même jusqu'à émettre l'idée qu'elle se sépare, oubliant son propre malaise à l'idée d'être seule dans un lieu où elle a l'impression de faire tache. Sa réponse semble décevoir Daniel, mais il rebondit bien vite, arrachant un sourire intimidé à la brune. Lui faire un massage ? L'idée lui semble incongrue. Elle l'a déjà embrassé, juste pour les apparences, il l'a vue en pleurs des dizaines de fois et l'a serrée contre lui quand elle n'allait pas bien. Pourtant, la perspective de ce nouveau contact entre eux lui paraît soudainement trop intime. Doucement, elle tente de le tempérer : « Hum pourquoi pas. Mais je n'ai jamais fait ça, tu risques surtout de regretter cette idée, je crois ! » Elle ne veut pas le brusquer, surtout pas, même. Simplement, elle se doute bien qu'il ne profitera pas autant du moment que s'il était allé se faire masser au spa, comme il le voulait initialement. Encore une fois, Daniel prend les choses en mains et met fin à la gêne de Riley en suggérant qu'ils se changent. La Dunham hoche la tête et part fouiller dans sa valise en quête de son bikini. Après l'avoir enfilé, dans la salle de bains, elle met une robe ample et une paire de tongs puis retrouve Daniel dans la chambre. Quelques détails à régler plus tard, ils se retrouvent enfin à tenter de se repérer dans les couloirs de l'hôtel afin de retrouver la mer. Ils y arrivent sans difficulté et la brune ne résiste pas longtemps à l'appel de l'eau. Ses sandales dans la main, elle va tremper ses orteils, s'attendant, comme toujours, à les enlever aussitôt à cause du choc thermique. Mais l'eau lui paraît aussi chaude que si elle avait fait couler un bain et elle ne cache pas sa surprise : « Daniel, viens voir ! Regarde comme l'eau est bonne... Tu veux te baigner ? » Sûrement qu'il va à nouveau s'amuser de sa réaction, peut-être disproportionnée. Mais tout semble neuf, à Riley, et elle ne peut pas croire que même avec plusieurs voyages à son actif, on puisse être blasé face à cette ambiance si particulière, tellement différente qu'on se croirait sur une autre planète. Alors, sans attendre, et pour susciter un peu de son enthousiasme à lui aussi, elle se rapproche pour lui prendre la main et l'attirer vers la mer, juste pour prendre la température.

_________________

« We can make it »
Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire. Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre, N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1651
POINTS : 4802
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
bali, flashback. (riley) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptySam 10 Nov - 0:44


riley & danny
holidays in bali


Je me rappelle encore de mes premiers voyages, je me rappelle de la sensation que je ressentais face à la nouveauté, au luxe, à la beauté des paysages et j'en passe. C'est tout ce que je retrouve dans le regard de la jeune femme, même si je remarque qu'elle se retient, ne voulant sûrement pas avoir l'air d'une folle. Si elle savait à quel point je me fous des aprioris, trop concentré sur ce que je pourrais ressentir pour me tracasser de détails comme ceux là. Nos mondes sont différents et c'est normal qu'elle n'en connaisse que quelques bouts. Elle parcourt la chambre, tandis que je me mets à penser à voix haute. Oh non, je ne dis pas ça pour ça. D'un coup, je me sens mal à l'aise, car la voilà en train de s'excuser, comme si elle avait fait une bêtise. Mes joues rougissent et je tente de rattraper la situation. Je ne voulais pas casser ton enthousiasme, excuse moi. A mon tour de m'excuser, voulant récupérer la jeune femme enthousiaste que j'observais depuis le début. La brune s'en va vers le bar et regarde les tarifs. Mauvaise idée ! J'en connais une qui va se retenir maintenant ; j'aurais dû la cacher en entrant et même cacher tous les trucs avec des prix dessus. Oui, tu peux prendre un coca. Mais ça serait dommage parce qu'il paraît qu'ils font de supers bons cocktails ici. finis-je par dire, souriant largement.

Canapé, lit ... Au fond, il y a très peu de différences. J'essaie d'être un gentleman, mais ça va être compliqué si tu ne m'aide pas un peu. Je ne connais pas encore bien les règles, je n'ai pas encore toutes les manières mais depuis qu'on a décidé de continuer notre fausse relation, je tente d'être un gars un peu plus calme et plus .. Charmant avec la gente féminine. C'est déjà assez compliqué pour qu'elle me rende la tâche plus difficile. Non mais ... C'est que tu peux être fourbe quand tu le veux ! Riley me connait et elle sait que je ne tiens pas à ce qu'elle dépense un centime pendant ces quelques jours. Le champagne est hors de prix et je la sais capable de s'endetter pour de simples bêtises. Je me viens de me faire piéger comme un débutant. Et si on le partageait ? C'est un bon compromis et vu la taille du lit, je pense qu'on aura bien assez de place pour s'oublier. Oh le mauvais plan. A ce test débile que je me fais subir en venant ici, je me fou dans la merde tout seul en rapprochant la tentation. Merde, c'est soit elle accepte la proposition et je vais avoir un problème, soit je dors dans ce lit tout seul et l'oblige à aller sur le fauteuil. Je suis trop fatigué pour prendre de telles décisions de manière censée. Et heureusement, on débat pas là dessus toute la soirée. Je commence par me dire que je me détendrais bien dans un spa, avec un bon massage, avant de me rappeler le cadre paradisiaque dans lequel nous sommes. Je me dis qu'en fin de compte, l'idée de la plage est la meilleure. Aie un peu confiance en toi. Elle se croit tellement incapable de faire plein de choses alors que c'est le contraire. Puis, tant qu'elle ne me tord pas la peau, ce sera toujours bon. Puis arrête de faire genre, je sais que tout ce que tu veux, c'est toucher ma magnifique peau, que tu en rêve carrément la nuit. enchaînais-je, profitant de cette petite occasion pour la titiller un peu.

On part chacun de nos côtés fouiller dans nos affaires pour pouvoir nous changer. J'attends que la jeune femme soit dans la salle de bain pour enfiler un maillot ainsi qu'un short. Je prépare une serviette de plage et j'attends que ma fausse petite amie soit prête. Quelques minutes plus tard, nous voici traversant les couloirs et finissant sur la plage. Le sable chaud glisse entre les orteils, tandis que l'air émanant de l'océan me permet d'oublier une demi seconde les 37 degrés du début de journée. Il ne faut même pas attendre quoi que ce soit venant de l'eau, presque aussi chaude que la température de l'air. Je suis Riley, m'approche de l'eau tandis qu'elle, elle y met carrément les pieds. Limite admiratif, je l'observe, elle et sa jolie robe, s'accorder aux couleurs de l'océan, à cette luminosité qui illumine son visage. Elle est belle, elle est très belle. Euh ... OK. Et elle me sort assez vite de mes rêveries. Elle attend à peine ma réponse pour se rapprocher et me prendre la main, histoire de me convaincre en m'emmenant dans l'eau. J'abandonne ma serviette et je la suis sans broncher. L'eau est délicieuse, même si un peu trop chaude. Mes pieds me remercient pour ce joli contact. Profitons en jusqu'au bout. Je lâche sa main, notre contact électrisant. Je m'abaisse pour enlever mon short et le balance au bord, près de ma serviette. J'oublie Riley quelques secondes et cours vers l'océan pour y plonger la tête la première. Elle m'a rejoint lorsque je sors la tête de l'eau. Le sourire aux lèvres, c'est plus qu'un plaisir d'être dans l'eau, que de se retrouver ici. Mes yeux ne peuvent s'empêcher de se balader ; la plage, la mer, les gens ... Riley et son bikini. Je crois que c'est la première fois que je la vois aussi peu habillé et très franchement, je ne regrette pas le spectacle. Sauf qu'avec ça, mon corps s'oublie complètement. Presque tremblant, mes yeux ne la quittent plus, comme totalement pris sous son charme. Merde, je trouve déjà ça bizarre de ma part alors elle, elle va me prendre pour un cinglé si elle remarque que je la fixe de la sorte. Attiré par tout, cette peau, ce visage, ce sourire, ce caractère de cochon, je n'ai qu'une seule envie, l'embrasser. Mais il en est hors de question. Oups. C'est que je peux vraiment être un gamin quand je le veux. finis-je par dire, alors que je viens de lui balancer un énorme jet d'eau. Bien joué Danny, bien joué.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Dunham
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : wcstedrose (avatar) ; ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : En cours / à venir :
Daniel
Deborah
Alexeï
Mariage Lizzie + Rhys
(Lexia)

Terminés / abandonnés : Daniel ; Christopher ; Timothy ; Timothy (appel) ; Charlie + Tim ; TC Halloween ; Daniel ; Timothy
RAGOTS PARTAGÉS : 3093
POINTS : 1001
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013
bali, flashback. (riley) Tumblr_paqfosKp161vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : elle est officiellement en couple avec Daniel Granger ; trying hard not to care
PROFESSION : travaille dans un fast food ; shitty job for her shitty life

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyLun 19 Nov - 0:01

« Ne t'inquiète pas. Rien de ce que tu pourras dire ou faire ne va casser mon enthousiasme, je vais juste le... contenir. » le rassure-t-elle en riant. Il en faudrait beaucoup pour que Riley cesse d'être impressionnée. Tout est si dépaysant, et pas seulement hors de leur hôtel. « Ne dis pas ça, je suis tellement fatiguée que je serais capable de m'effondrer après un cocktail. Faudrait que tu me portes jusqu'à la chambre, tu imagines ! » Bon, il l'a déjà vue dans de sales états mais tout de même, la Dunham n'aimerait pas commencer leur séjour ainsi. Elle se sert donc un Coca bien frais, qu'elle sirote tout en continuant la visite de leur suite. Elle se retient cette fois de s'extasier ouvertement ou de poser trop de questions idiotes. De toute façon, son attention est bien vite détournée par une question cruciale : comment vont-ils dormir ? Les lieux sont visiblement pensés pour un couple, ce qu'ils sont censés être. La demoiselle refuse rapidement l'idée qu'il dorme sur le canapé, préférant qu'il prenne le lit, en signe de sa reconnaissance. Sans lui, ils ne seraient pas ici. Et elle ne compte pas le laisser gagner : elle va donc même jusqu'à le faire gentiment chanter pour lui montrer sa détermination. « Arrête. On sait tous les deux que t'es pas un gentleman. » le taquine-t-elle, faisant référence à toutes ses aventures et aux trop nombreux cœurs qu'il a brisés. Finalement, il semble accepter son idée, avant d'en trouver une autre qui prend Riley par surprise. Pendant quelques secondes, elle réfléchit sérieusement à sa proposition. Dormir ensemble ? Quel mal devrait-il y avoir à cela ? Ils ont clairement établi qu'ils n'étaient que des amis, et qu'ils partaient comme tel. Oh, bien sûr, elle s'est surprise plus d'une fois, ces derniers temps, à se trouver attirée par son faux petit-ami, si bien que l'idée de dormir (et pire, se réveiller) tout près de lui la chamboule un peu. Mais bon, ils ne sont pas des animaux et puis, elle craint que refuser n'en dise trop sur ce qu'elle ressent. Un sourire taquin sur les lèvres, elle réplique : « Arrête, je suis sure que tu viendras te coller à moi à la première occasion. Derrière tes airs de Casanova, on sait tous les deux que t'es un gros nounours. » Combien de fois l'a-t-il serré contre lui, après tout ? Pour la consoler, la réconforter ou juste lui faire plaisir ? Pourtant, cette fois, il n'y a rien à prétendre, aucune larme à essuyer, aucun chagrin à consoler... Et elle est partagée entre l'envie de le sentir contre elle, et la peur que cela dérape. Leur relation est devenue bien trop importante pour risquer de la mettre en danger pour... Quoi ? Un désir passager ? Des sentiments flous ? « J'te promets rien. On verra ça tout à l'heure. » concède-t-elle finalement, espérant d'ici là y voir plus clair. Ou avoir une bonne raison de se défiler.

Le massage aussi, Riley aimerait bien y échapper, mais pour d'autres raisons. Déjà, elle n'a aucune fichtre idée de comment elle pourrait s'y prendre. Sans mentionner le fait que oui, arriver à une telle proximité avec Daniel la chamboule d'avance. Elle n'est pas certaine de réussir à donner le change. Elle lève donc les yeux au ciel quand il lui réplique d'avoir confiance en elle, et ricane quand il ne tape pas si loin en affirmant, fort de son ego démesuré, qu'elle doit surement rêver de lui et de son corps la nuit. « Pfff, n'importe quoi. » réplique-t-elle avec trop peu de conviction. Enfin, suffisamment espère-t-elle pour ne pas éveiller les soupçons de Daniel quant au fait qu'il titille parfois sa libido. « Bref, on va à la plage alors ou pas ?! » coupe-t-elle alors court, pour éviter que la conversation ne s'attarde encore trop sur cette histoire de massage. Finalement, ils vont se changer chacun dans une pièce et se rejoignent pour quitter leur suite.

Le sable est chaud et doux, l'eau presque bouillante. Riley ne tient pas en place et encourage Daniel à venir se baigner, allant jusqu'à lui prendre la main pour le conduire dans les vagues. Il ne se fait pas prier et quitte ses vêtements plus rapidement qu'elle, lui arrachant quelques rires enjoués. Elle le regarde plonger dans l'océan, puis se débarrasse à son tour de sa robe et nage quelques mètres pour le rejoindre. Elle n'est pas la plus à l'aise, dans l'eau, mais fort heureusement, ils ont encore pied là où ils s'arrêtent. La brune se laisse alors aller et fait la planche à quelques pas du Granger, histoire de prendre un peu confiance, puis elle se redresse et le surprend à la fixer. Elle rencontre ses yeux à son tour et sent la chaleur monter soudainement dans son bas ventre. Le rouge lui monte aux joues et elle détourne rapidement le regard. De toute façon, il ne tarde pas à l'asperger d'eau, lui arrachant un cri surpris. L'eau a beau être chaude, elle refroidit les ardeurs de Riley qui dès lors n'a plus qu'une idée en tête : celle de se venger. « T'es con, tu m'en as mis dans les yeux, ça pique... ! » prétend-t-elle pour le faire s'approcher. Elle profite de cet instant de flottement pour l'arroser à son tour, et lui saute même dessus pour lui mettre méchamment la tête sous l'eau. Sans surprise, il réplique de la même façon, les amenant à se chamailler gentiment, hilares. Puis à s'arrêter, essoufflés, quand Riley demande finalement une trêve. Sauf qu'elle réalise rapidement qu'ils sont bien trop près. Même dans l'eau chaude, le corps de Daniel semble brûlant. Si elle rêve de toucher sa peau ? Bien sûr. Et c'est même ce qu'elle a fait sans le réaliser puisque sa main s'est égarée sur son épaule. Son cœur s'affole soudainement face à leur proximité et elle perd toute raison en approchant rapidement ses lèvres des siennes pour lui offrir un baiser timide. Elle se sent trembler quand sa bouche rencontre enfin la sienne, sincère pour la première fois. C'est différent des autres fois. Elle aurait aimé que ça ne le soit pas, que ce contact n'éveille rien en elle. Elle a bien trop peur de ce que ce baiser implique, alors elle s'éloigne rapidement et, déjà, elle s'excuse : « Merde. Euh excuse-moi. J'sais pas ce qui m'a pris... » Elle se pince les lèvres et rompt tout contact entre eux, espérant que, comme leur premier baiser alcoolisé, poussé par une brève attirance, ils parviennent à en rester là. Ce serait trop bête de gâcher un séjour prometteur pour cela.

_________________

« We can make it »
Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire. Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre, N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1651
POINTS : 4802
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
bali, flashback. (riley) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyMar 27 Nov - 14:39


riley & danny
holidays in bali


Je tourne la tête, lui souriant timidement. Ne le contiens pas. Il y a très peu de choses de positives dans la vie pour l'instant et j'ai conscience qu'on ne profite pas toujours de ce qu'on a. Cette phase positive et excitante à la moindre fête, au moindre voyage, c'est une façade cachant un bout de solitude. Alors quand quelqu'un est aussi optimiste et ce, gratuitement, j'aime profiter du spectacle. Ne prends pas tes rêves pour la réalité ... Tu sais que je te laisserais là. C'est vrai qu'elle a du mal à tenir l'alcool, la brune alors fatigué comme on l'est, je ne préfère pas imaginer le spectacle. Elle sait bien que je ne la laisserais pas là sous aucun prétexte et que oui, je la ramerais dans notre chambre sans aucun problèmes. Inutile de le dire à voix haute. Outch, ça fait mal ça. Méchante. J'en ai totalement conscience, il n'empêche que des fois, ce genre de remarques fait plus mal que prévu. Je ne suis pas un monstre non plus, mais je dois continuellement me le rappeler à moi même parce qu'à part ma propre famille, personne ne le fera. Et que j'aime les gros câlins de ma fausse petite copine préférée. dis-je en tendant les bras, histoire de lui faire un câlin digne de ce nom, bien embêtant, qui lui coupe presque la respiration. J'en profite même pour lui ébourriffer les cheveux, histoire de lui faire oublier pour de bon que je puisse être autre chose qu'un Casanova. Fin, quand j'y repense, la cuillère n'est pas ma position préférée mais je n'en suis pas non plus au point du chacun de son côté. Pour éviter d'en faire un débat personnel, je change de sujet et pars vers une histoire de massage et de fanatisme de mon corps. Histoire qu'elle met peu de temps à balayer par son empressement. Oui on y va. Rabat joie. finis-je par dire, tirant la langue par la même occasion. On part chacun de notre côté pour se préparer puis on quitte l'hôtel pour se rendre sur la plage la plus proche.

Les plages de Bali sont les plus belles et les plus agréables, hors compétitions. Puis ce soleil, cette chaleur qui est là sans pour autant nous étouffer ... J'avais été dans beaucoup d'endroits mais jamais dans un comme celui-ci. J'étais parti pour commencer calmement mais la Dunham me prends carrément la main pour m'emmener vers l'eau. Peu décidé à faire le difficile, je me débarasse rapidement de mes vêtements et plonge dans l'eau à toute vitesse. Elle n'est pas froide, mais elle reste quand même rafraîchissante. Je suis rejoins peu de temps après et pris par une vague d'hormones que j'ai un peu de mal à contrôler, j'improvise un comportement des plus idiots et lui balance de l'eau en plein visage. C'est ça ... Sauf que je m'approche quand même, histoire d'être sûr de ne pas l'avoir réellement blessé ; je sais à quel point je peux être un peu brusque. Je n'aurais jamais dû, parce que la voilà en train de profiter de mon petit moment de faiblesse pour m'arroser à son tour. Elle me met la tête sous l'eau et j'en fais de même, pris par cet égo masculin incapable de se laisser faire juste pour jouer. Au bout de quelques minutes, Riley demande une trève que j'accepte avec grand plaisir, à bout de souffle moi aussi. Un souffle qui se coupe entièrement lorsque je prends conscience de notre proximité ou même de sa main en train de se balader sur mon épaule. Je n'arrive même pas à imaginer la tête que je fais quand je la vois se rapprocher de mon visage pour déposer un doux et chaste baiser sur mes lèvres. Celle là, je ne m'y attendais vraiment pas. Ne t'excuse pas. Non, elle n'a pas à s'excuser. Elle n'a pas à jurer, à rougir, à se mordre le bout de la lèvre ou même à être gênée. La brune a cédé à une pulsion soudaine, comme j'aurais dû le faire depuis bien longtemps. Comme je vais le faire là, tout de suite. J'en meurs d'envie depuis bien longtemps. finis-je par dire en passant mon bras autour de sa taille, histoire de la rapprocher de nouveau. J'oublie mes bonnes manières et pose à nouveau mes lèvres sur les siennes. Moins timide qu'elle, je n'hésite pas à y aller et me donne corps et âme dans ce baiser. Je l'ai dis, j'en avais envie depuis longtemps. J'avais envie de tester cette attirance, de voir où elle en était et autant ce baiser est plus qu'agréable, autant j'ai la trouille de ce que mon corps est en train de me dire. Pardon. dis-je alors en coupant le contact, sans pour autant m'éloigner. Mes mains sont toujours au creu de ses reins, mes yeux plongés dans les siens. Je n'aurais jamais parié sur le premier jour de nos vacances, je n'aurais jamais parié sur cette position dans l'océan seulement quelques heures après notre atterissage. Je pensais qu'on s'amuserait tranquillement et que je comprendrais que c'est parce que j'ai joué le petit ami que j'ai voulu être le petit ami. Raté, encore une fois.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Dunham
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey + Jean + Eirian + Brianna
TON AVATAR : Natalia Dyer
TES CRÉDITS : wcstedrose (avatar) ; ? tumblr (gif profil) ; ? tumblr (gif sign)
TA DISPONIBILITE RP : En cours / à venir :
Daniel
Deborah
Alexeï
Mariage Lizzie + Rhys
(Lexia)

Terminés / abandonnés : Daniel ; Christopher ; Timothy ; Timothy (appel) ; Charlie + Tim ; TC Halloween ; Daniel ; Timothy
RAGOTS PARTAGÉS : 3093
POINTS : 1001
ARRIVÉE À TENBY : 10/12/2013
bali, flashback. (riley) Tumblr_paqfosKp161vg2yxdo2_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (15 janvier)
CÔTÉ COEUR : elle est officiellement en couple avec Daniel Granger ; trying hard not to care
PROFESSION : travaille dans un fast food ; shitty job for her shitty life

Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyVen 28 Déc - 2:31

Riley et Daniel continuent de se chercher. C'est comme ça que ça marche, entre eux. Comme ça qu'ils s'assurent qu'ils sont juste des amis qui s'amusent de tromper leur monde en se faisant passer pour un couple. Sauf qu'à Bali, ils n'ont personne à tromper, si bien que leurs taquineries ont un tout autre goût ici. La Dunham en vient même à douter d'elle : et si Danny la trouvait agaçante avec ses réactions disproportionnées ? Vont-ils réussir à s'entendre, pendant deux semaines en tête à tête ? Pourront-ils réellement dormir dans le même lit ? Comment réagira-t-elle s'il se rapproche trop de touristes à la recherche d'une aventure sans lendemain ? Riley sait bien que toutes ces questions ne devraient pas la préoccuper. Pourtant, elle se les pose et elle craint leur réponse. Elle voudrait aussi éviter le contact avec Daniel, tout comme cette étreinte qu'il lui impose et qui lui laisse un goût de trop peu. Est-ce qu'elle craque réellement pour lui ? L'idée la hante depuis le mariage de Rhys et Lizzie, où elle s'est prise à espérer plus, quelque chose de réel. Juste l'effet de l'alcool et de l'atmosphère romantique, voilà ce qu'elle s'était dit. Toutefois, son coeur s'est emballé quelques autres fois, depuis et elle a bien du mal à prétendre, parce qu'elle a peur de se prendre trop au jeu. De trop en dévoiler, aussi.


Elle se croit à l'abri quand ils partent vers la plage. Là, ils seront à une distance raisonnable et en public. De quoi calmer ses étranges pulsions, se raisonner. Sauf qu'elle les entraine à l'eau où ils se chamaillent comme deux enfants. Riley s'amuse de leur duel mais, après quelques minutes, elle se retrouve à supplier Daniel de s'arrêter. Il va finir par la noyer, s'ils continuent ainsi. Et puis, elle a besoin de reprendre son souffle. Pourtant, elle a bien du mal à garder la tête froide quand elle réalise qu'ils sont proches. Bien trop proches. Sans comprendre pourquoi, ni comment, elle pose une main sur son épaule, puis ses lèvres sur les siennes. Un baiser chaste, dont elle s'excuse aussitôt. Elle ne sait pas vraiment ce qu'elle attend, à présent. Que Daniel en rit et lui dise que ce n'est rien ? Sans doute. Pourtant, elle croit vivre l'un de ses rêves éveillé quand il lui souffle qu'il en mourait d'envie avant de la serrer contre lui. Il l'embrasse avec bien moins de pudeur, et leur baiser laisse Riley un peu étourdie. Elle sourit lorsqu'il s'excuse, et rougit même un peu lorsqu'elle croit sentir, dans leur proximité, ce qui le gêne. Pourtant, elle ne se laisse pas intimider et souffle plutôt : « Arrête de t'excuser et embrasse-moi encore... » Mais elle n'attend pas qu'il s'exécute pour retrouver ses lèvres et les goûter à nouveau. Maintenant qu'elle les a trouvées pour de vrai, elle n'a pas envie de les lâcher tout de suite et se fiche bien qu'ils se donnent en spectacle. Elle se serre contre lui, et sent une chaleur familière l'envahir. Rapidement, ses doutes sont confirmés : elle n'est pas la seule à ressentir du désir. Sauf que ce n'est pas le lieu, et que ça va peut-être un peu trop vite. Alors elle se force à se raisonner et détache ses lèvres des siennes puis s'éloigne un peu. Mais que dire ? Maladroitement, peut-être, elle l'arrose gentiment et rit doucement. « Je sors de l'eau. Reprends tes esprits, toi... » lui glisse-t-elle avec un sourire entendu. C'est qu'il a besoin d'avoir la tête froide un minimum s'il ne veut pas s'exposer inutilement. Et, Riley a beau ne pas être une experte en la matière, elle doute que se coller à lui l'aide beaucoup. Elle préfère donc s'éloigner, non sans un dernier sourire, puis rejoint leurs affaires, sur la plage. Elle déplie la serviette et s'y assoit tout en guettant Daniel. Quelques minutes plus tard, il sort enfin et quand il s'approche, des dizaines de questions assaillent la brune. Que doit-elle faire, maintenant ? Prétendre qu'il ne s'est rien passé ? Non, elle n'en a pas envie. L'embrasser à nouveau ? Et s'il la trouvait trop collante ? Lui proposer de retourner dans la chambre ? Mouais et elle passerait pour une fille facile qui veut juste du sexe... A côté de la discussion qu'ils doivent apparemment avoir, l'embrasser pour la première fois semble bien facile. Après un silence bien trop long à son goût, Riley prend enfin son courage à deux mains pour lui demander : « Dis... Tu voulais dire quoi au juste quand tu as dit que tu en mourais d'envie depuis longtemps ? » De quoi au juste ? De l'embrasser ? Que l'atmosphère se réchauffe entre eux ? Qu'espère-t-il de ces baisers, exactement ? La Dunham le connait trop bien pour se leurrer sur ses intentions ; elle aimerait juste avoir tort. Elle voudrait bien ne pas être une proie de plus à son tableau de chasse, même si, déjà, elle se persuade qu'un tel compromis lui conviendrait aussi. Parce qu'après tout, elle-même ne sait pas franchement où elle en est, avec lui.

_________________

« We can make it »
Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire. Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre, N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1651
POINTS : 4802
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
bali, flashback. (riley) Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) EmptyLun 31 Déc - 1:47


riley & danny
holidays in bali


Je me rends compte que les plages sont des lieux bien plus étonnants que ce qu'ils en ont l'air. Le truc, c'est qu'il a fallu attendre quelques minutes pour que je m'en rende réellement compte. Nous étions partis à la plage pour nous détendre un petit peu après un très long voyage en avion, mais aussi à cause d'un gros décalage horaire. J'avais d'abord pensé m'étaler au soleil mais à la place, ma compagne de voyage nous emmène tous les deux dans l'eau. Un moment bien sympa, un petit soupçon de fraîcheur qui fait du bien et des petits gestes qui tournent en grosse blague, comme à chaque fois. C'est devenu comme ça entre nous, on aime se taquiner et parfois se rendre la pareille en pire ; c'est surtout moi qui fait pire, me rendant pas toujours compte de ma force ou même de mon impulsivité. C'est sympa, c'est marrant, ça détend et ça nous promets un très bon séjour. Sauf qu'à un moment, c'est difficile de garder la tête froide quand je me rends compte de la proximité qu'il y a entre nous. Et je la perds totalement quand la brune finit par poser ses lèvres sur les miennes, scellant nos lèvres dans un baiser chaste et doux. Baiser qu'elle casse assez vite avant de s'excuser. Regard interrogateur qui s'efface sous le coup d'une impulsivité que je décide de ne pas contrôler ; c'est à mon tour de l'embrasser. Je la colle à moi et lui offre quelque chose de plus chaud et moins chaste. C'est électrisant. C'est tellement plaisant que j'ai du mal à rassembler mes pensées pour à mon tour couper court à ce baiser et m'excuser. Décidemment, c'est comme si nous étions rentré dans une spirale infernale dont nous sommes incapables de nous sortir. Car c'est à son tour de me donner l'ordre de me taire pour poser à nouveau ses lèvres sur les miennes. La Dunham continue la spirale en y coupant court mais cette fois, elle s'éloigne un peu et m'arrose gentiment. Je vais essayer. dis-je en regardant vers le bas. J'y ai pensé quelque chose, à ce membre inférieur qui fait des siennes mais cette fois, je me baisse totalement dans l'eau froide, presque gêné de la situation. Mon corps ne s'est pas aussi vie emballé depuis tellement longtemps que j'en avais perdu l'habitude. C'est à ce moment là que je me suis vraiment rendu compte que les plages sont des endroits bien étonnants.

Quand j'ai enfin récupéré la totalité de mon corps, je sors de l'eau et je rejoins ma fausse petite amie pour déplier ma serviette juste à côté d'elle. Ou ma petite amie ? Merde, c'est quoi toutes ces questions qui me traversent la tête rien qu'en m'allongeant juste à côté d'elle. Habituellement, embrasser une fille est quelque chose de commun chez moi, je le fais, parfois je couche avec elle et le lendemain on en parle plus. Ici, c'est impossible de faire ça vu qu'on va passer 15 jours ensemble. Puis j'ai pas envie de faire ça. J'ai pas envie de la traiter comme toutes ces pétasses qui sont passés par mon lit ... Bizarrement, je pense qu'elle mérite plus que ça. Même si ses questions sont aussi gênantes que perturbantes. Tu poses toujours des questions après des moments pareils ? dis-je en rigolant, tentant de détendre l'atmosphère. A ce mécanisme de défense naturel qui essaie à chaque fois de me sauver des malaises. Et bien je dirais que pour le coup, c'est raté. Je trouve même que c'est presque déplacé. Je me demande si je dois être honnête, si je dois lui avouer tout ce qui se trame dans ma tête ou si je dois la jouer cool et faire comme si rien était. Sauf que pendant quinze jours, ça va être difficile d'ignorer ce qu'il s'est passé. Surtout si nous finissons par dormir dans le même lit. Je me couche sur le côté, histoire de pouvoir l'admirer et de pouvoir lui parler les yeux dans les yeux. Disons ... Que j'avais envie de savoir ce que ça faisait. dis-je en repensant à la réplique que j'avais entendu dans une vieille série. La franchise Dan, la franchise. Mes yeux dévient sur ses lèvres, aussi tentantes que tout à l'heure et je n'ai plus envie de résister. J'en ai marre de me sentir frustrer et j'aime l'embrasser. Ce baiser fut aussi court et chaste que celui qu'elle m'a donné. Je ne sais pas, c'est bizarre. Je me dis qu'à force de jouer ton petit ami, j'ai peut-être fini par me prendre au jeu. finis-je par dire en me recouchant sur le dos. Et c'est comme sauter dans l'inconnu tête la première sans voir où je finirais par atterir. Quelle horreur ! Et pourtant, en la regardant droit dans les yeux, je n'échangerais cette horreur pour rien au monde.


AVENGEDINCHAINS

_________________


    Civil disobedience is not our problem. Our problem is civil obedience. Our problem is that people all over the world have obeyed the dictates of leaders and millions have been killed because of this obedience. Our problem is that people are obedient all over the world in the face of poverty, starvation, stupidity, war and cruelty. Our problem is that people are obedient while the jails are full of petty thieves and the grand thieves are running the country. That’s our problem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


bali, flashback. (riley) Empty
MessageSujet: Re: bali, flashback. (riley) bali, flashback. (riley) Empty

Revenir en haut Aller en bas

bali, flashback. (riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: It's a small world-