AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Jeu 8 Nov - 19:18

A la vue des résultats, Adriel s’avança vers Lexia et l’embrassa ardemment. La même vague de bonheur qui avait envahi la jeune maman le jour de l’accouchement découlait enfin sur lui. Il était bel et bien le père d’Hayden et avait plus que sa place au sein de cette famille. D’un air bienveillant, la jolie brune observa le visage soulagé de son meilleur ami. Toutes les émotions accumulées ces derniers mois remontaient à la surface. Si depuis qu’elle avait posé son choix, Lexia était restée dans la retenue par peur de la suite, elle voulait désormais laisser libre cours à son bonheur. Ces derniers mois, Adriel avait complètement chamboulé son univers. Emportée par ce lien hors-du-commun qui l’unissait à cet ange blond, la flic lui avait ouvert les portes de sa vie tout en gardant sous clef celle de son cœur jusqu’au jour de l’accouchement. Son corps se rapprocha d’Adriel, appelant avec frénésie la douceur de ses mains sur sa peau. Elle avait besoin de retrouver un contact plus physique avec lui, de partager les mêmes émotions. Il lui sembla pourtant remarquer un regard inquiet dans les yeux du graphiste. Depuis le temps, les deux amis et amoureux se connaissaient par cœur. « Tout va bien se passer. Tu seras un père merveilleux. » Souffla-t-elle d’une voix rassurante. Le déroulement des premiers jours le confirmait déjà. Ses mains douces encadrèrent le visage de son petit ami et elle posa délicatement ses lèvres sur les siennes, heureuse et embrouillée par la passion de l’attachement qu’elle avait pour lui. Cet amour, si longtemps enfoui et renié, pouvait enfin remonter au grand jour sans la pudeur et la retenue forcée de ces dernières semaines. « Je t’aime. » Lâcha-t-elle timidement, toujours aussi réservée lorsqu’il s’agissait d’exprimer ses sentiments à voix haute. La paume de la jeune femme se posa sur le torse d’Adriel, tandis que son rythme cardiaque s’emballait. Ses doigts fins et délicats semblaient chercher à prendre possession de lui. Avec un avant-goût brûlant, elle le voulait pour elle. Elle ne voulait rien d’autre que se perdre avec cet homme qui était le sien. Son amour était comparable à une maladie foudroyante, venin des plus dangereux qui lui embrouilla la raison et réveilla cette passion si douce qui l’achevait avec délice. C’était le moment d’en profiter : le bébé dormait… Lexia voulait partager le bonheur qu’elle ressentait, retrouver une certaine intimité avec lui en tant que couple. « J’ai envie de toi. » Murmura-t-elle à nouveau entre deux baisers ardents. « J’en ai tellement envie que j’ai du mal à respirer. » Les mains avides de la jeune femme glissèrent sous le t-shirt d’Adriel tandis qu’elle continuait de l’embrasser fougueusement. C’était comme s’ils s’étaient perdus pendant un temps infini et que tous leurs sentiments revenaient d’un coup leur éclater en plein cœur.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(lexia/thomas)
RAGOTS PARTAGÉS : 1187
POINTS : 1322
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Ven 16 Nov - 0:14


lexia & thomas & adriel
dad


C'était plus fort que moi. Je l'embrasse enfin, sans retenue, comme si les résultats du test de paternité m'avaient enfin libéré. Je sais qu'elle m'a choisi, moi et ce sans savoir, mais j'imagine que de savoir que c'est notre famille qui allait grandir ici me permettait de prendre plus de libertés au niveau intime. Bien sûr que j'étais bloqué par le fait de peut-être devoir la partager, ça bloquerait n'importe qui. Mais là, c'est fini. Le calvaire est terminé, les interrogations aussi. Et maintenant, j'ai juste une foulée d'inquiétudes qui s'emparent de moi, celles typiques d'un futur père ... D'un père. Et apparemment ça se lit sur mon visage puisque la jeune femme tente au mieux de me rassurer. J'espère. dis-je en tentant de me convaincre. Assez peu convaincant, assez peu convaincu, j'espère quand même que ma réponse a suffi. Car même si oui, je pense pouvoir assurer en tant que père, je ne peux m'empêcher d'imaginer que la tâche va être plus que compliqué dans ma condition. Si je le disais à voix haute, je sais que Lexia ferait de son mieux pour me convaincre que ça n'a aucune importance mais je sais que ça en a. Ca en a pour moi, pour l'exemple que je dois donner plus tard, pour toutes ces choses que j'aurais voulu faire avec mon fils qui me seront impossible. Le temps me laissera entrevoir ce que l'avenir me réserve mais, pour le coup, j'ai une peur terrible du futur. Une peur que la brune me fait oublier quelques secondes, les mains posées sur mon visage, ses lèvres sur les miennes.

Je sens la libération de son côté à travers la douceur de ses mots, même si elle continue de rester sur la réserve en me dévoilant de pareils sentiments. Je t'aime encore plus. Sa paume sur mon torse m'électrise, augmente mon rythme cardiaque d'un millier de battements. Les baisers ... Je n'arrive pas à décrire ce que je ressens, à décrire cette sensation délicieuse qui m'envahit, qui nous envahit. C'est passionné, ardent, enflammé et plein d'amour. Je savais déjà à quel point j'étais tombé amoureux d'elle, mais j'ignorais que c'était arrivé à un tel niveau d'affection. L'amour a un niveau indéfinissable. Ah oui ? murmurais-je à mon tour entre deux baisers. Je saisis la jeune femme par les épaules et je la pose sur mes genoux, la rapprochant une bonne fois pour toute. Je suis à toi, pour l'éternité ... lui répondais-je, peu convaincu que mes mots soient à la hauteur de sa déclaration. C'est donc pour ça que je décide de lui répondre correctement avec mes gestes, m'emparant de sa bouche, de son cou, de sa poitrine. Elle me possède tout entier mais le cas inverse est tout aussi vrai ; sa peau m'est comme une drogue et j'en demande encore et encore. Accroche toi. Elle obéit directement et je nous emmène vers le fauteuil le plus proche, histoire de ne pas trop s'éloigner du bébé. Car oui il dort, mais je risque de m'en vouloir s'il lui arrive quoi que ce soit, simplement parce que nous avons été incapable de résister à nos envies.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Tenby Cottage Hospital-