AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Jeu 16 Aoû - 22:00


Ressentant une bouffée de chaleur soudaine, Lexia ouvrit les yeux de bon matin. Un coup d’œil sur réveil lui indiqua 6h. Il était encore trop tôt pour se lever. Elle se retourna et s’allongea sur le côté, dans l’espoir que cette nouvelle position l’aiderait à se rendormir quelques heures. Cependant, le programme matinal changea subitement lorsqu’elle sentit de l’eau couler le long de ses jambes. La poche venait de se rompre. Surprise, elle retint son souffle malgré l’accélération de son rythme cardiaque. Pas de doute possible, bébé avait choisi cette journée du vingt août pour pointer le bout de son né avec une semaine d’avance. Malgré la crainte mélangée à l’excitation, Lexia tenta de garder son calme et de se rappeler ce que lui avait dit son gynécologue tout comme ce qu’elle avait lu sur internet. Parfois, les contractions pouvaient survenir assez rapidement, parfois elles mettaient plusieurs heures à se manifester. Chaque femme vivait son accouchement différemment. Mais le spécialiste lui avait vivement conseillé de se rendre à l’hôpital au plus vite si elle perdait les eaux. Lexia n’était pas en état de conduire mais elle se sentait capable de tenir suffisamment longtemps pour ne pas appeler une ambulance, elle avait besoin de voir un visage familier, un visage qui saurait capter ses craintes et la rassurer, un visage qui avait déjà traversé la naissance d’un enfant. Sans l’ombre d’une hésitation, elle composa le numéro de son frère. « Allo, Thomas ? Désolée de te réveiller à cette heure mais je crois que c’est le moment. » Souffla-t-elle d’une voix vibrante. Son aîné gardait souvent son téléphone allumé la nuit, sûrement une habitude prise pour gérer les urgences dans la police et qu’il avait gardée durant sa suspension pour rester joignable par les membres de la famille. Il était toujours à moitié endormi. « Est-ce que tu pourrais m’emmener à l’hôpital ? » Lexia n’eut pas besoin de se répéter deux fois. Désormais complètement réveillé, Thomas lui promit d’arriver dans les plus brefs délais. Rassurée, la brune raccrocha et elle fila dans la salle de bains pour se laver vite fait, s’arranger un minimum et s’habiller. Prévoyante en cette fin de grossesse, elle avait préparé à l’avance un sac avec des affaires pour tenir deux ou trois jours à l’hôpital. Ainsi, la jeune femme était prête en moins d’un quart d’heure. Elle s’assit sur son lit et attrapa son téléphone pour faire à nouveau défiler sa liste de contacts. Thomas n’était pas le seul qu’elle devait prévenir. Adriel et Trystan aussi. Ou simplement l’un des deux ? Hésitante, elle se mordilla la lèvre inférieure et essaya de se mettre à leur place. Vu ce qui s’était dernièrement passé avec le Meylir et la façon déchirante dont les deux anciens amants s’étaient séparés, elle connaissait déjà la réponse au fond d’elle. En son âme et conscience, elle avait fait un choix et elle devait l’assumer jusqu’au bout. Elle appela donc son meilleur ami. Lui aussi décrocha vite. « Adri. Ça y est, ça commence. Thomas va me conduire à l’hôpital. » A peine le temps de raccrocher, qu’elle sentit soudain une violente douleur dans le ventre, une première contraction… ça y ressemblait très fort en tout cas. La jeune femme se pencha en deux sur le lit jusqu’à ce que la douleur s’estompe. Tout s’enchainait. Lexia se releva et s’avança ensuite à la fenêtre de sa chambre pour scruter l’allée de la maison. Thomas venait justement d’arriver. Elle empoigna son sac et descendit dans le hall d’entrée pour lui ouvrir. « Merci d’être venu si vite. » Elle déposa un bisou sur sa joue pour le saluer et l’étreignit un instant, heureuse de vivre ce moment et de pouvoir le partager avec son frère. Les deux frangins étaient déjà proches de base mais ils s’étaient beaucoup rapprochés ces derniers-mois avec ce que chacun avait respectivement vécu. Trêve d’affection. Thomas prenait déjà son sac tandis que la jeune femme attrapa une veste qu’elle enfila à toute vitesse et elle ferma la porte derrière elle. Arrivée à la portière de la voiture, elle constata que le siège côté passager avait déjà été baissé en partie vers l’arrière pour qu’elle soit plus à l’aise. Thomas avait pensé à tout, lui qui avait déjà vécu la naissance de Deborah. Fébrile, la brune prit donc place dans le véhicule, à côté de son frère.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : ultraviolences (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3 (Amanda - Richard/Deborah - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1810
POINTS : 3204
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il vient de reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : La famille Weston s’agrandit ! Il se murmure que ce cher Thomas a un nouveau neveu et un nouveau gendre... Inutile de vous préciser qu'il ne se réjouit que pour un des deux...


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 21 Aoû - 21:29

By now you know that I come for you
You know I'd always come for you.


Avec sang froid et précision, Thomas manœuvrait adroitement son pick-up dans les rues de Tenby, faisant tout son possible pour arriver le plus rapidement possible au domicile de sa sœur. En bon flic, il respectait le code de la route mais sa conduite était bien plus brusque et rapide que d’ordinaire. L’urgence de la situation l’exigeait. « Allo, Thomas ? Désolée de te réveiller à cette heure mais je crois que c’est le moment… Est-ce que tu pourrais m’emmener à l’hôpital ? » Les paroles de Lexia résonnaient dans son esprit tandis qu’il se hâtait. Sa petite sœur était en train d’accoucher et elle avait besoin de lui. Certes, l’heure était très matinale et le réveil avait été très brusque mais le Weston était un homme d’action. Il était formé pour gérer le stress et ne pas céder à la panique. Il avait donc vite repris ses esprits et la situation en main. Il avait commencé par rassurer sa cadette, lui promettant d’arriver dans les plus brefs délais. Dès qu’il avait raccroché, il avait bondi hors du lit, prenant un instant pour rassurer aussi Eléa avant de sauter dans un jean et de se précipiter dans son garage. A vrai dire, moins d’un quart d’heure plus tard, il engageait sa voiture dans l’allée de la maison de Lexia et se précipitait à sa porte.

Cependant, la brunette était formée aussi à réagir aux situations d’urgence et elle aussi, avait gardé la tête froide. Car elle l’attendait déjà sous le porche, un sac de voyage dans la main. « Merci d’être venu si vite. » Dit-elle en lui déposant un baiser sur la joue. Il fait de même en passant un bras autour de son épaule et en s’emparant de son sac. « Tu plaisantes ! C’est normal… » Dit-il sans appel. Elle pouvait compter sur lui, peu importe les circonstances. Il était son grand frère et il n’y a rien qu’il ne ferait pas pour elle. C’était un fait immuable depuis qu’elle avait poussé son premier souffle… Il lui offre son bras, l’aidant à marcher jusqu’à la voiture, s'inquiétant de son état. « Comment tu te sens ? Tu as des contractions depuis longtemps ? La poche des eaux s’est déjà rompue ? » Il était en terrain connu. Certes, il n’avait fait ça qu’une seule fois… Mais il n’était plus ce jeune homme de tout juste vingt ans, complètement terrifié. Avec le recul, il était capable d’être le roc dont Lexia avait besoin. « Tu as déjà prévenu Adriel ? » Lui demande t-il tandis qu’il lui ouvre la porte de la voiture et l’aide à prendre place sur le siège passager. Ayant été plus proche que jamais de sa sœur au cours des derniers mois, il était au courant du choix déchirant qu’elle avait dû faire entre les deux pères potentiels de son enfant et sait donc le prénom de celui dont elle a besoin à ses côtés en priorité aujourd’hui.

« Ne t’en fais pas, tu vas t’en sortir comme une chef. Concentre-toi sur ta respiration, je m’occupe du reste. » Lui dit-il en lui pressant brièvement la main, une fois qu’il a jeté son sac dans le coffre et qu’il s’est installé du côté conducteur. Puis sa main glisse vers le levier de vitesse et il se fait plus concentré tandis qu’il démarre en direction de l’hôpital. Ses pensées essayent d’échapper à son contrôle mais il ne se laisse pas submerger par les souvenirs liés à l’accouchement de Keira ou par la pensée émouvante que sa petite sœur était sur le point de donner la vie. Sa seule mission était de conduire Lexia le plus vite possible à l’hôpital, saine et sauve. Toutefois, il est inutile de rendre ce moment plus stressant qu’il n’est déjà. Il se permet donc une petite plaisanterie. « Mon nouveau neveu ne fait déjà pas ses nuits… ça promet ! » L’avantage, c’est qu’à cette heure-ci, la circulation est fluide, et qu’ils peuvent ainsi arriver rapidement sur le parking de l’hôpital. Une nouvelle fois, le flic aide sa sœur, effectuant en sens inverse toutes les démarches qu’il a effectuées devant chez elle. Et une fois qu’ils se sont présentés à l’accueil et qu’il est sûr qu’elle va être prise en main, et seulement à ce moment là, il s’autorise à souffler. « Bon on dirait que c’est le grand jour… » Glisse t-il un peu ému, s’étant enfin donné le temps de réaliser. «  Si tu veux je peux rester avec toi en salle de travail jusqu’à ce que Adriel arrive… Là par contre, je lui laisserai la salle d’accouchement et tout le reste… »

_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 28 Aoû - 21:00


Sans surprise, Thomas était venu rapidement. Rassurée par la présence de son frère, Lexia lui dressa un résumé de la situation. Elle était partagée entre l’excitation de ce qui se préparait et une certaine appréhension. « Pour le moment ça va même si je redoute un peu la suite. Tu sais, tu as beau lire toutes les informations que tu peux trouver partout, te dire que beaucoup de femmes l’ont vécu avant, c’est le grand saut dans l’inconnu... » Pour la jeune femme, les médecins devraient d’autant plus prêter attention à la sortie du bébé car la grossesse avait été difficile et risquée depuis le début. Heureusement, la brune avait été surveillée régulièrement et n’avait pas subi de peurs excessives par rapport à son bébé. En même temps, elle avait pris toutes les précautions dans ce sens. « Oui, la poche s’est déjà rompue et j’ai eu une première contraction. » La deuxième n’était pas encore survenue, de sorte que Lexia avait encore un peu de temps devant elle. Plus les contractions se rapprocheraient, plus l’arrivée du bébé s’annonçait. Aidée de Thomas, la flic s’installa dans la voiture puis elle lui confirma avoir averti Adriel. « Oui, il est en chemin. » Ces derniers mois en particulier, son frère avait été d’une grande écoute, non seulement par rapport à la grossesse mais aussi lorsqu’elle s’était confiée à lui sur ses sentiments confus. Thomas ne s’était bien entendu pas mêlé de ses histoires, cependant les conseils de son aîné avaient aidé la jeune femme à se fixer sans attendre le terme des neufs mois.

Lexia ne parvenait plus à cacher l’émotion qui l’étreignait. Fébrile et euphorique, elle posa les mains sur son ventre comme si ce geste protégeait son bébé une dernière fois avant sa venue au monde. Ressentant la tension de la jeune femme, son frère la rassura sur la suite et lui recommanda de se concentrer sur sa respiration. Sur ces mots, la brune prit une profonde inspiration et expira doucement. Thomas démarra le moteur et conduisit en direction de l’hôpital tout en plaisantant. C’était la nature même de son frère, une nature qui réussit à arracher un sourire à Lexia. « Tu l’as dit ! Il va nous en faire voir de toutes les couleurs… Mais j’ai hâte de te rencontrer, mon fils. » La brune parlait directement à son ventre, d’une voix émue. Ils arrivaient déjà en vue de l’hôpital et Thomas l’aida à descendre. Avant d’entrer à l’hôpital, une deuxième contraction saisit soudain la jeune femme. Moins de dix minutes après la première. Elle serra la main de son frère et lui emboîta le pas à l’accueil. « Oui, j’aimerai que tu restes. » Souffla Lexia, ne voulant pas être seule jusqu’à l’arrivée d’Adriel. Elle comprenait que son frère cèderait la place au Swanson quand il serait présent mais en attendant, la brune avait besoin de lui.

Dans un premier temps, une sage-femme emmena Lexia pour l’examiner, contrôler sa tension et les paramètres de son abdomen, puis elle retrouva Thomas dans la salle de travail. Les contractions étaient encore un peu trop espacées pour se précipiter. La brune avait encore un peu de temps, un temps bienvenu pour que le graphiste débarque. « Je voulais te remercier d’avoir été là ces derniers-mois. Enfin pas simplement « là », mais d’avoir tout fait pour que ça se passe bien. Tu vas me dire que c’est normal, que je suis ta sœur, mais je ne sais pas comment j’aurai fait sans toi. Je ne l’aurai pas vécu aussi sereinement et je suis contente que tu sois avec moi aujourd’hui. » Déclara-t-elle à cœur ouvert, lui réitérant de vive voix une partie des mots qu’elle lui avait déjà dit quelques semaines auparavant. Il l’avait soutenue moralement, avait demandé des nouvelles à chacune de ses visites, il l’avait aidée pour des aspects pratiques comme la chambre de l’enfant, aller lui chercher des courses de dernière minute... « J'ignore comment tu l'as vécu pour Deborah quand vous étiez à ce stade, si proches de tenir Deborah dans vos bras… Mais, je commence à avoir peur… Tout ça me paraît si proche et si loin à la fois. » Elle respira doucement entre deux contractions et se mordilla les lèvres tout en serrant la main de son frère. Quelques minutes plus tard, un visage apparut à l’entrebâillement de la porte. Adriel venait d’arriver.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : ultraviolences (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3 (Amanda - Richard/Deborah - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1810
POINTS : 3204
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il vient de reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : La famille Weston s’agrandit ! Il se murmure que ce cher Thomas a un nouveau neveu et un nouveau gendre... Inutile de vous préciser qu'il ne se réjouit que pour un des deux...


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Ven 31 Aoû - 18:40

By now you know that I come for you
You know I'd always come for you.


Adriel était en chemin. La poche des eaux s’était déjà brisée et les contractions avaient commencées... Thomas ayant obtenu toutes les données factuelles dont il avait besoin, se détend un peu et arrête de bombarder Lexia de questions. En fait, ils parlent même un peu de son ressenti tandis que cette dernière lui avoue qu’elle appréhende la suite des évènements et ce grand saut dans l’inconnu. « C’est normal d’avoir peur… Tu crois que tu ne sais rien et que tu vas oublier tout ce que tu as lu ou que ça ne sera pas suffisant. Mais c’est le truc magique avec les bébés… Ils viennent avec les réponses. Regarde, Keira et moi, on était bien trop jeunes quand on a eu Debra, on ne se sentait pas prêt mais finalement, on s’en est sortis. » Dit Thomas en lui jetant un coup d’œil en biais. Sa cadette caressait son ventre avec douceur, son émotion étant palpable. Une émotion qui gagne peu à peu le flic. Il sent d’ailleurs sa gorge se nouer quand Lexia déclare qu’elle a hâte de rencontrer son fils. « Je suis sûr qu’il a hâte de te rencontrer aussi. » Souffle t-il, ne doutant pas un instant de tout l’amour qu’elle avait à revendre à cet enfant…

Le frère et la sœur arrivent ensuite à l’hôpital et Lexia lui confirme qu’elle souhaite qu’il reste jusqu’à l’arrivée de son petit ami. Ce n’est pas un problème pour le Weston et ils prennent place dans une salle de travail, en attendant que l’accouchement commence vraiment. Thomas est soulagé de voir sa sœur prise en charge, autant qu’il est soulagé d’entendre que ses paramètres vitaux et ceux du bébé sont positifs. En revanche, les contractions sont encore trop espacées alors il faut commencer la longue attente, l’endurant du mieux possible. Cependant, la Weston meuble parfaitement l’attente en faisant une déclaration particulièrement touchante à son aîné. « De rien… » Dit-il, dans un premier temps à court de mots. Puis il retrouve petit à petit l’usage de sa voix. « Je suis content si j’ai vraiment pu t’aider… Tu n’avais pas forcément les meilleures conditions du monde pour vivre cette grossesse mais si j’ai pu t’aider à te sentir plus sereine… Et bien vraiment tant mieux. » Il tire la chaise près du lit sur lequel Lexia est en train de grimper. « Tu sais… Tu m’as aidé aussi à me sentir plus serein quand j’ai été à une période angoissante de ma vie… On fait une sacré équipe nous deux, en fait…. Puis, moi aussi, je suis content d’être là, aujourd’hui. On oubliera jamais ce moment et je suis content d’en faire parti. On pourra le raconter et radoter à tous les anniversaires de ton fils. » Dit-il dans un sourire ému, utilisant encore une fois l’humour pour dissimuler son émotion grandissante. Mais vraiment, avoir pu l’aider le comblait de joie. Il ne voulait que son bonheur et était content de pouvoir y contribuer. Il ne demandait rien de plus.

Leurs mains se lient, tandis que celle de Lexia broie celle de Thomas dans une nouvelle contraction. Il serre les dents, pas pour lui mais pour elle. Il aurait voulu prendre sa douleur en plus de son angoisse… Il détestait voir sa cadette souffrir.  Il l’adorait et se sentait profondément affecté chaque fois qu’elle était en peine. Thomas avait un jumeau mais ces derniers temps, il se sentait presque plus connecté à Lexia qu’à ce dernier. Le frère et la sœur avaient toujours été proches mais la grossesse et ce moment avaient porté leur relation à un tout nouveau stade. Ils en étaient presque devenus fusionnels. A tel point que Lexia ne lui cache plus rien de ses angoisses et que Thomas avait l’impression de pouvoir les anticiper. Mais ce qui est le plus gratifiant dans tout ça, c’est qu’il peut vraiment la rassurer grâce à son expérience. « J’étais comme toi, tout ça me paraissait tellement irréel. Pour tout t’avouer, même les premiers instants où j’ai tenu Debra dans mes bras, je n’arrivais pas à réaliser. J’étais mi-terrifié, mi-heureux mais surtout persuadé que j’allais me réveiller d’une minute à l’autre… Ta vie va basculer dans une heure ou deux, et il te faudra un peu de temps pour t’y faire… Mais l’expérience en vaut la peine. » Un petit grincement de porte et Adriel est avec eux dans la chambre.

Thomas se lève, poussant la chaise qu’il avait tirée pour faire de la place pour le fauteuil du compagnon de Lexia à côté du lit. Il lâche doucement la main de cette dernière, posant une main sur son épaule, se penchant pour la regarder dans les yeux. « Je le redis, tu vas y arriver. Tu peux le faire. Tu es très courageuse. » Il dépose un petit baiser sur le front de la brune. « Je t’aime petite sœur. Et courage. » Il s’éloigne du lit, s’approchant d’Adriel. « Bonjour Adriel. » Dit-il en lui tendant la main. Les deux hommes ne se connaissaient pas très bien malgré l’importance qu’ils avaient dans la vie de la même femme. Mais très sûrement, tout cela changerait bientôt. Toutefois, vu les circonstances, le Weston se permet quand même une petite familiarité. Il tapote l’épaule du blond. « Et surtout courage aussi, je suis passé aussi par là, ça peut être aussi éprouvant pour le futur papa. » Il lui adresse un clin d’œil avant de se diriger vers la porte de la chambre. « Je vais me chercher un petit café, je ne serai pas loin. » Dit-il à la cantonade avant de partir.

_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(lexia/thomas)
RAGOTS PARTAGÉS : 1187
POINTS : 1322
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Lun 3 Sep - 17:23


lexia & thomas & adriel
dad


Tout va bien. J'ai l'impression de ne pas avoir pu dire ça depuis bien trop longtemps. J'ai tout ce que je veux, j'ai tout ce qu'il me faut ... La totale. D'ailleurs, ça se ressent dans mes humeurs, dans ma manière de manger ou même dans ma manière de dormir. De belles et longues nuits de sommeil imperturbables, animées par quelques rêves de temps à autre. Cette fois-ci, mon rêve ressemble à un vibreur de téléphone. C'est pas désagréable au début mais au fil du temps, ça devient casse pieds. Je comprends que la réalité me rattrape et alors que je me sens à moitié réveillé, je bouge le bras à l'aveugle, sur ma table de nuit, pour attraper ce truc qui fait du bruit. Allô ? dis-je d'une voix assez rauque. La voix de Lexia, d'abord si lointaine, me donne un coup d'énergie. Adri. Ça y est, ça commence. Thomas va me conduire à l’hôpital. Et la Weston raccroche, tandis que j'ai à peine eu le temps de lui dire que j'arrivais. Woaw. Le travail commence. Elle va accoucher et mes chances de devenir papa vont devenir de plus en plus réelles. Aussi excité qu'effrayé, aussi heureux que malheureux, les émotions traversent ma tête sans que je n'arrive à les contrôler. J'ai besoin de faire quelques profondes inspirations avant que mes idées ne puissent s'aligner. 6H15, le gamin a décidé de se montrer très tôt. Je me sors du lit pour me retrouver sur ma chaise. J'aurais bien pris une douche, mais pas le temps ; la brune m'a déjà vu dans des états bien pires de toutes façons. J'enfile un training, une veste et appelle une compagnie de taxi. Je maudis ce fauteuil, je maudis ma condition de ne pas pouvoir me déplacer tout seul, ça irait tellement plus vite. Mais je dois faire avec et je dois attendre un bon quart d'heure avant d'en avoir un devant chez moi. Il faut faire avec, comme d'habitude.

L'air est encore un peu frais de si bon matin. Ou c'est la peur qui m'arrache autant de frissons. La voiture arrive et le chauffeur m'aide à monter ainsi que le fauteuil. Faites au plus vite svp, ma copine est en train d'accoucher ... De notre bébé. lui confiais-je, hésitant. Maintenant que la brune m'a choisi, j'ai envie d'y croire, j'ai envie de croire que c'est le mien, pas celui de l'autre. Puis bon, évitons des détails aussi personnels et bizarres quand on est juste pressé d'aller quelque part. Après un court échange, il démarre et fort heureusement, la ville ne semble pas réveillé. La voiture se glisse dans les rues facilement et j'arrive à l'hôpital en quelques minutes. Mademoiselle. Celle-ci passe la tête par dessus son bureau un peu trop haut. Lexia Weston. Elle vient d'arriver pour un accouchement et ... Je suis le père. Il faut que j'arrête d'être aussi hésitant ou sinon, on ne me laissera pas rentrer. Mais elle ne semble pas hésitante et chipote sur son ordinateur ; le thon n'est sûrement pas encore arrivé. Elle m'indique une chambre et j'y roule directement après l'avoir gratifié d'un sourire.

Je n'ose pas pousser la porte trop fort, comme si j'allais perturber quelque chose. Thomas. répondais-je à mon tour, un large sourire sur mes lèvres. Je crois que c'est la deuxième fois que je le rencontre et après tout ce qu'il a fait aujourd'hui, je me promets de rectifier le tir avec lui. Il m'offre quelques conseils, lui qui a déjà vécu cette situation auparavant, avant de disparaître pour nous laisser un peu d'intimité. Merci, pour tout. lui dis-je avant qu'il ne parte. Merci de prendre soin d'elle, merci de l'avoir amené jusqu'ici, merci d'assurer pour les parties que je ne peux assurer moi même. La liste est longue mais je la note dans un coin de ma tête et je la garde plus tard. Je m'avance près du lit, saisis la main de ma copine et dépose un baiser sur sa paume. Comment tu te sens ? lui demandais-je, sans lâcher sa main.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 11 Sep - 22:19



Thomas avait un don inouï pour rassurer Lexia. Grâce à son expérience, il était en mesure de lui expliquer la suite des événements. Tout lui viendrait naturellement quand le bébé serait là. Le sergent l’avait vécu lorsqu’il était devenu le père de Deborah à un âge bien plus jeune que sa sœur aujourd’hui. Adolescente à l’époque, la brune se souvenait du désarroi de son grand frère avant l’accouchement, de ses doutes quant à sa capacité de gérer en tant que père… et de son épanouissement lorsque la petite fillette était enfin née. Il avait réussi à s’en tirer. Femme d’âge mûre, Lexia n’avait aucune raison d’avoir peur… Pourtant, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Elle redoutait chaque seconde qui la rapprochait de la naissance car elle avait aussi eu une grossesse assez difficile. La jeune femme ne savait pas non plus dans quel état se trouvait Adriel présentement. Aussi, elle se reconcentra sur son frère. « Vous vous en êtes bien sortis, oui. » Afin de rassurer son bébé et de se rassurer, Lexia parla ensuite directement à son garçon, un instant que partagea son frère d’une voix attendrie.

Arrivés à l’hôpital, ils s’installèrent dans une salle de travail. Une première vérification des paramètres ne révéla rien d’anormal. Lexia devait désormais attendre que les contractions se rapprochent. « Regarde, il a déjà trouvé le truc pour nous faire courir. » Plaisanta-t-elle, apaisée par les données positives récoltées sur l’enfant. Retournée par tout cet élan émotionnel, la jeune femme ouvrit ensuite son cœur à son frère et le remercia une nouvelle fois de son soutien indéfectible durant la grossesse en l’absence d’une figure paternelle fixe pour le bébé. Thomas se réjouit de s’être montré présent pour elle et d’avoir réussi à la tranquilliser malgré les conditions compliquées. A son tour, il lui adressa une déclaration touchante. Le frère et la sœur s’étaient serrés les coudes dans les moments difficiles. Et Thomas était tout aussi content qu’elle de partager le moment présent. Ils cristalliseraient le souvenir et le partageaient à l’avenir avec le fils de Lexia. « Oui ! Ce sera de sacrées réunions de famille. Je te comprends maintenant, quand tu parlais de plus beau jour de ta vie. » Emue à l’instar de son frère, Lexia avait failli oublier la douleur des contractions. Elle serra la main de Thomas et se mordit la lèvre tandis que la crampe se manifestait plus intensément. Une nouvelle fois, la jeune femme se demandait si tout était normal malgré les capteurs qui l’indiquaient. Son aîné lui décrivit son ressenti au même stade : il n’avait pas non plus réalisé dans l’immédiat, Lexia devrait s’adapter à ce changement. Au vu du rapprochement des contractions, elle n’en était plus très loin. « J’espère bien que ce ne sera que dans une heure ou deux et pas cette nuit. » Souffla-t-elle dans une nouvelle tentative de passer plus sereine. Adriel choisit alors ce moment pour apparaître.

Du même coup, Thomas se leva et écarta la chaise sur laquelle il s’était assis. Il répéta des mots d’encouragements et d’amour à sa sœur. « Merci. Je t’aime aussi, Thom. » Elle le regarda s’éloigner et adresser quelques mots à Adriel, avant de prendre congé pour que les deux amants se retrouvent. « Adri’ ! » Souffla Lexia à voix basse, soulagée qu’il soit venu assez rapidement. Tout naturellement, il lui saisit affectueusement la main et lui demanda comment elle se sentait. « J’appréhende mais mon frère m’a rassurée. Il l’a déjà vécu. Les médecins ont vérifié quand je suis arrivée, ils disent que tout va bien. » La brune constata que le graphiste était vraiment venu en quatrième vitesse pour la rejoindre vu sa tête du matin. « Et toi ? » Parler du ressenti de quelqu’un d’autre l’aiderait à oublier un peu le sien. Il ne devait pas non plus être dans son assiette. Une nouvelle contraction, plus proche que les précédentes, saisit ensuite la flic. Elle poussa un cri de douleur et serra les doigts d’Adriel. Une infirmière s’approcha pour examiner les paramètres. « C’est pour bientôt. Nous n’allons plus tarder à vous emmener. » En salle d’accouchement. Le décompte se comptait désormais en minutes.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(lexia/thomas)
RAGOTS PARTAGÉS : 1187
POINTS : 1322
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Ven 21 Sep - 0:35


lexia & thomas & adriel
dad


Je laisse Thomas sortir de la pièce avant de m'approcher, de la toucher et de lui demander à la brune comment elle va. C'est ce que je voulais entendre. Je pense que je n'aurais pas survécu à une mauvaise nouvelle, pas maintenant. Moi ? Est-ce vraiment important ? J'accompagne surtout, je ne fais pas grand chose. Mais quand je la regarde, je comprends qu'elle a besoin de parler, de connaître mon ressenti. Ça la soulagera peut-être de savoir que je suis assez mal moi aussi. Euh. Et bien, je flippe complètement. Mais on fera avec. Ce n'est pas comme si on avait le choix. Je veux être là, je veux être cette main forte qui lui servira de rempart durant tout l'accouchement, je veux être ce gars qui chuchote des mots doux et courageux à son oreille pour calmer sa douleur mais surtout, si c'est moi le père de ce bébé, je veux être capable de me dire que j'ai été cet homme sage et fort qui a tenu à être présent pour la venue au monde du petit bout. Je veux que ce souvenir ne me lâche jamais, ne me quitte jamais. C'est surtout toi qui va en chier là. finis-je par lui dire, tentant de détendre un peu l'atmosphère. Puis je ne vais pas jouer les victimes, laisser penser que je vais en faire autant qu'elle ; j'ai un respect immense pour la femme et ce qu'elle subit tous les jours, j'en ai encore plus pour ma petite amie qui s'apprête à réaliser son plus beau rêve. A tel point que mes yeux brillent d'admiration pour elle depuis que je suis rentré dans la pièce.

Lexia pousse un cri de douleur et serre mes doigts. Je lui évite les stéréotypes pseudo rassurant du tout ira bien et me contente de contacts pour tenter de la calmer au mieux, pour la rassurer. Heureusement, forte comme elle est, ça ne dure pas éternellement. Puis l'infirmière interrompt mes pensées en s'approchant près de nous. Woaw. dis-je du tac au tac, tout en observant l'infirmière faire son travail. Je pensais que j'aurais plus de temps, je pensais que j'aurais un long moment pour me préparer mentalement. Va falloir y aller à l'improvisation. Tu sais que je t'aime, n'est-ce pas ? Et que tu me pardonneras pour un quelconque geste de travers que je pourrais faire. Car je me sens tellement plongé dans l'inconnu que je reste persuadé qu'à un moment ou à une autre, je vais finir par faire ou dire une connerie. Je joue avec sa main, triture ses doigts, dépose un baisser dessus ... Tout ce qu'il faut pour garder un contact constant avec sa peau. Et que tu vas tout surmonter. Que nous allons tout surmonter. Je n'avais pas envie de me donner une grande place dans les encouragements mais d'une certaine manière, ils sont autant pour elle que pour moi. J'ignore ce qui va m'arriver, j'ignore ce qui nous attend, j'ignore quelle va être ma réaction en voyant mon petit garçon, en assumant 50 pour cents d'une paternité. L'agitement autour de nous ne me laisse pas spécialement l'occasion de réfléchir correctement. Mademoiselle Weston, nous y allons maintenant. finit par dire une infirmière en rentrant dans la chambre. Ça y est, c'est parti.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Dim 23 Sep - 21:39


Au cœur de cette salle, dans leur bulle de futurs parents, Adriel admit qu’il partageait la peur de la jeune maman. Cependant, il lui serra la main en signe d’encouragement. Il ne fuirait pas tout comme il resterait à ses côtés après l’accouchement. En ce moment important, Lexia jugea bon de ne pas lui préciser qu’elle ne l’avait appelé que lui. Adriel s’en rendrait compte tout seul et constaterait que son choix était clairement confirmé. De toute façon, il n’était plus l’heure pour ces futilités. Toujours aussi terre à terre, le graphiste lui rappela qu’elle tenait la position la plus douloureuse. « Tu trouves toujours le mot qu’il faut toi. » Répondit-elle en riant. C’était le but recherché. La faire rire. Il avait réussi à la dérider l’espace d’un instant, toutefois une nouvelle contraction saisit la jeune femme. L’infirmière constata l’imminence de l’événement. Lexia allait bientôt partir en salle d’accouchement. Adriel lui glissa alors quelques mots qui l’atteignirent en plein cœur, quelques mots importants, quelques mots qu’il ne lui avait jamais formulé avant. Il avait choisi le meilleur moment, celui où elle avait eu le plus besoin de les entendre. « Moi aussi, je t’aime. » Souffla-t-elle à son tour, complètement déboussolée entre ses émotions de mère et celles provoquées par Adriel. Son petit cœur faisait boum boum. « Et j’y arriverai avec toi. » Trêve de bavardages, il était temps de partir. Lexia fut emmenée…


***
**


L’accouchement s’était bien passé. Les contractions de la flic s’étaient rapidement rapprochées. La péridurale lui avait épargné une trop grande douleur, toutefois la tension de la jeune femme avait drastiquement chuté à un moment si bien que les médecins avaient crû qu’elle allait s’évanouir. Finalement, Lexia avait tenu bon, encouragée par Adriel et les infirmières. Le petit garçon était finalement sorti en bonne santé. Epuisée, la jeune femme avait l’impression d’être vidée de toute énergie. Mettre au monde un enfant était un des plus grands bonheurs du monde mais aussi une des expériences les plus éprouvantes. La sage-femme lui tendit son bébé dans les bras, un petit garçon comme annoncé. « Mon petit Hayden… » En amont, Adriel et elle avaient discuté de plusieurs prénoms avant d’arrêter leur choix sur celui-là. Au comble de la joie, Lexia tint le petit garçon contre elle et elle l’observa quelques instants, déjà éprise de sa bouille et envahie par un instinct maternel tout trouvé. Elle n’aurait pas pu être plus heureuse qu’en ce moment précis. Adriel eut aussi la joie de le tenir dans les bras pour un court moment, ensuite les infirmières terminèrent de s’occuper de Lexia et de l’enfant. Plus tard, elle se retrouva dans une chambre individuelle, le bébé qui dormait à côté d’elle. Malgré la fatigue intense qu’elle ressentait, l’adrénaline de la journée la maintenait éveillée. « Tu te rends compte de ce qui nous arrive ? » Souffla-t-elle à celui qui partagerait désormais sa vie. Ils étaient devenus parents avoir d’avoir réellement pu explorer tous les aspects d’une relation… Mais Adriel était aussi son meilleur ami ; ils se connaissaient par cœur alors Lexia pouvait se rassurer. Ne le lui avait-il pas prouvé ce matin ? De toute façon, aujourd’hui, la brune ne se posait plus de question, elle était juste au comble du bonheur.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(lexia/thomas)
RAGOTS PARTAGÉS : 1187
POINTS : 1322
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mer 3 Oct - 0:16


lexia & thomas & adriel
dad


C'est une bulle qui s'était formée autour de nous, une bulle dans laquelle des jeunes parents restent enfermés pour le reste de leur vie. J'avoue avoir un peu de mal à y mettre les deux pieds dedans au vu de ma demi paternité, mais il est hors de question d'en discuter maintenant ; le poisson n'allait apparemment pas montrer sa tête et les contractions ne pousseraient pas la jeune femme à être calme face à mes inquiétudes. Peu importe de toutes façons, c'est bien plus drôle de lui avouer mon inquiétude face au spectacle qui allait bientôt se dérouler devant mes yeux. Jamais de promesses en l'air. Ou en tous cas, depuis mon accident, j'ai toujours essayé de mener ma vie dans ce sens là. Et même si mon but premier était de la faire rire, il y avait une énorme part de vérité dans mes paroles. Je ne vais pas te promettre que j'irai bien alors qu'il y a une chance sur deux que je m'évanouisse dans la salle d'accouchement. enchaînais-je en rigolant. Le sang, les cris ... Tout ce qui ressemble à un film d'horreur qui a une bonne fin, une très bonne fin. Encore une fois, c'est tellement dur de se placer dans l’événement avec autant de joie qu'un père, mais j'essaie au moins que le meilleur ami prenne une plus grande place aujourd'hui. Et pour l'instant, je me débrouille bien. L'infirmière arrive pour nous donner quelques informations et c'est là que ma bouche choisit son grand moment. Certes, je lui ai déjà dis que je l'aimais, mais pas depuis qu'elle m'a choisi moi. Un vrai je t'aime, sincère, qui tombe à un des meilleurs moments ... Un je t'aime de couple. Un large sourire se dessine sur mes lèvres quand je m'en rends compte. Ensemble. finis-je par dire avant de suivre le lit avec mon fauteuil.

****

Ahurissant, effrayant, magnifique, magique. L'accouchement s'était bien passé et j'avais encore du mal à croire que j'y avais assisté. Une infirmière m'avait placé dans une chaise de l'hôpital et m'avait emmené juste à côté de Lexia, histoire que je puisse être à ses côtés. L'avantage d'être assis m'a permis d'assister à la base et de ne pas tout admirer. Hayden. Ils sont beaux, tous les deux. Je dirais même magnifique, à tel point que je les observerais pendant des heures si je le pouvais. Cette scène habituelle du bébé sur maman après la naissance passée, c'est mon tour de tenir le petit bout le temps qu'on prenne soin de ma petite amie. Calme, tranquille, mes yeux ne quittent pas son visage. J'en suis presque amoureux de mon petit garçon, au point d'oublier qu'il n'est peut-être pas le mien. C'est compliqué de ne plus penser au bordel qui nous attend pour la suite mais ce n'est pas pour autant qu'il disparaît complètement. On se retrouve dans une chambre individuelle un peu plus tard. Le bébé dort près de nous et alors que je pensais que la Weston serait fatiguée, il semble que l'adrénaline la garde éveillée. C'est merveilleux. Je fais le tour et me place à côté du lit du bébé, l'observant en train de dormir. Moi non plus je ne suis pas fatigué, je ne me sens pas capable de fermer les yeux pour les abandonner tous les deux. Le meilleur ami est aux anges, heureux de voir que le rêve de la jeune femme s'est réalisé, de voir qu'elle a enfin tout ce qu'elle mérite. Et de l'autre, le petit ami est triste, parce qu'il n'a pas l'impression de partager le bonheur de la même manière que la brune. Un tas de questions qui me passent pas la tête, d'incertitudes qui me bouffent de l'intérieur. Le tout dans une coquille plus que calme, le sourire aux lèvres, profitant de ce merveilleux moment. Papa.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 16 Oct - 21:13


Rien ne pouvait rendre une femme, qui désirait un enfant, plus heureuse que d’être mère. La joie incommensurable ressentie était indescriptible, tellement indescriptible qu’il était impossible de la dépeindre à une personne qui ne l’avait pas vécue. Cette joie était d’autant plus intense chez Lexia qu’elle réalisait aujourd’hui une sorte de rêve devenu illusoire depuis des années. Son bébé était un miracle de vie, son miracle. La brune se remettait à peine de ses émotions. Elle profitait de ce moment de bonheur parfait en présence de son bébé et d’Adriel. Durant l’accouchement, le graphiste ne s’était pas évanoui. Il avait encouragé Lexia qui avait redouté le moment où elle s’était sentie partir et où elle avait failli perdre conscience. Heureusement, tout s’était bien passé. Hayden était bel et bien présent à leurs côtés. La jeune mère avait eu tout le mal du monde à ne plus le tenir dans ses bras, cependant elle aurait tout le temps d’en profiter lorsque l’effervescence du moment serait retombée et que les premières heures seraient passées. Son regard ne se détachait plus de son petit bout. « Ça va. Papa a bien tenu le coup. » Lexia s’habituait déjà appeler Adriel de la sorte, elle se projetait complètement dans ce nouveau schéma familial. Alors que les deux parents échangeaient sur l’intensité de la naissance, le bébé s’endormait. « Avec tout ce qui s’est passé, on n’a pas trop eu le temps de parler des aspects pratiques… Mais tout est prêt pour lui chez moi, alors si tu veux venir à la maison, les premiers jours… » Souffla-t-elle. C’était ce qui arriverait naturellement s’ils décidaient de s’engager pour de bon : l’enfant ne pouvait pas vivre loin de son autre parent donc Adriel et elle devraient prendre des décisions ; au moins après la confirmation des tests mais Lexia n’avait pas envie de reparler de ce point aujourd’hui. Assez de doutes, assez d’incompréhension. Aujourd’hui n’était que pure joie et bonheur. Au bout d’un moment, la porte de la chambre s’entrouvrit doucement. Thomas pointait le bout de la tête pour venir aux nouvelles. « Entre. » L’invita la flic à les rejoindre alors qu’il lui avait adressé un signe. Heureuse, elle lui présenta son fils. « Tonton Thom… Voici Hayden. » Elle esquissa un sourire et s’empressa de poursuivre sur sa lancée, d’un ton bon enfant. « Enfin, tu choisiras la façon dont il t’appellera mais nous n’en sommes pas encore là… Tu as déjà prévenu Deb ? » Lexia marqua une pause pour donner le temps à Thomas de profiter des premières secondes de sa rencontre avec son neveu… C’était émouvant de le voir si touché pour eux. Lexia reprit ensuite d’une voix plus fébrile. « Il a l’air si fragile... Je ne me lasse pas de le regarder. » La brune se tourna ensuite vers Adriel, se demandant en pensée si Faith, la sœur de graphiste, allait aussi passer plus tard. « Je comprends mon frère, quand il me disait que c’était la meilleure chose qui lui était arrivée, c’est dingue comme tout a l’air différent. » Embarrassée de s’étaler de la sorte depuis tout à l’heure, Lexia se mordilla la lèvre et cessa de parler pour se reconcentrer sur son bébé.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : ultraviolences (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3 (Amanda - Richard/Deborah - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1810
POINTS : 3204
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il vient de reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : La famille Weston s’agrandit ! Il se murmure que ce cher Thomas a un nouveau neveu et un nouveau gendre... Inutile de vous préciser qu'il ne se réjouit que pour un des deux...


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Jeu 18 Oct - 21:01

By now you know that I come for you
You know I'd always come for you.


Après que Adriel l’ait remercié, Thomas avait quitté la chambre de Lexia, pour aller se chercher un café, comme il l’avait annoncé. Les médecins avaient dit que tout se présentait bien et il avait joué les grands frères décontractés pour ne pas stresser encore plus sa petite sœur mais une fois seul, il laissa enfin libre cours à sa fébrilité. Faisant les cent pas dans la salle d’attente sous le regard amusé des infirmières, il prie juste pour que tout se passe bien. Après tout, la grossesse avait été à risque, l’accouchement pouvait l’être aussi. Il appelle aussi Deborah, son frère, ses parents, Eléa et tous ceux qui viendraient sûrement très bientôt rendre visite à leur nouveau cousin, neveu, petit-fils… Mais une fois que c’est fait, il se retrouve à nouveau seul dans le silence et l’attente lui paraît interminable. Alors quand une infirmière vient finalement le libérer de son calvaire et lui annoncer que tout s’est bien passé, il pourrait presque la serrer dans ses bras. Il est impatient d’aller retrouver Lexia mais il attend cependant encore quelques instants, histoire de ne pas s’immiscer dans les premiers instants en famille des jeunes parents…

Ce n’est donc qu’un quart d’heure plus tard qu’il toque à la porte de la chambre et que sa sœur l’invite à entrer. Il passe la tête timidement, n’osant pas faire de bruit. Lexia est allongée sur le lit, l’air complètement épuisée mais aussi indiscutablement radieuse. Adriel n’est pas loin, juste à côté du petit lit placé en parallèle de celui de Lexia. Les regards du frère et de la sœur se croisent, et sans qu’un mot ne soit prononcé, la joie circule entre eux. Thomas remercie toutes les instances qu’il peut, car tout le monde va bien. « Tonton Thom… Voici Hayden. Enfin, tu choisiras la façon dont il t’appellera mais nous n’en sommes pas encore là… Tu as déjà prévenu Deb ? » La voix de Lexia est brouillée par l’émotion et dans ses yeux, son frère voit que la transformation s’est produite. Sa petite sœur a désormais un regard de mère, dans lequel se mêle fierté, amour et instinct de protection. « Tonton Thom, ça me plaît bien, tu sais ! Et oui, j’ai appelé Deb. Elle est à son entraînement à Swansea mais elle vient dès qu’elle peut. » Dit-il en se penchant sur le berceau de son neveu.

Il y avait des instants dans la vie, proprement indescriptible. Celui-ci en faisait parti. Le Weston sent une grande vague de chaleur réchauffer sa poitrine tandis qu’il contemple le nourrisson, paisiblement endormi. Emerveillement, amour et joie font naître un sourire sur ses lèvres. Il fixe les traits de son neveu, le trouvant sans surprise adorable. « Bonjour Hayden. Bienvenue » Thomas avait vu naître tous ses autres neveux et nièces et on aurait pu croire qu’il serait lassé mais c’était tout le contraire. En fait, plus il vieillissait, plus il avait l’impression d’être plus en mesure de réaliser le miracle que représentait la venue d’un petit être sur terre. Et la bénédiction qu’était une nouvelle arrivée dans la famille Weston. D’ailleurs, celle-ci avait peut être une saveur encore plus particulière car même s’il ne l’avouerait jamais, Lexia était sans doute celle qu’il préférait dans la fratrie. Et là, le fait de contempler son fils… C’était spécial. Il a l’air si fragile... Je ne me lasse pas de le regarder. » Murmure doucement Lexia. « Je te comprends, il est beau… Vous avez bien travaillé. » Lui réponds Thomas, à voix basse, mais sur un ton taquin.

Sa réplique est la parfaite introduction pour se livrer aux félicitations d’usage. Il s’écarte doucement du lit, tendant une main à Adriel avant de le prendre par l’épaule dans une accolade plus fraternelle. Il faisait désormais parti de la famille. « Félicitations papa ! Comment tu te sens ? » Lui demande t-il gentiment. Puis il fait le tour du lit pour aller embrasser sa sœur. Mais une fois près d’elle, c’est un vrai câlin qu’il lui fait. Dans son étreinte transparaît le soulagement de voir qu’elle et son enfant sont en bonne santé mais aussi tout l’amour qu’il ressent pour elle. « Tu as raison, tout sera différent maintenant. Mais pour le meilleur. Félicitations ma belle. Je suis content pour toi, vraiment. » Il l’embrasse avec affection sur les deux joues, avant de se poser d’une fesse sur le bout du lit. Comme ça, il peut discuter avec Lexia et Adriel mais aussi avoir vu sur Hayden. D’ailleurs… « Hayden, c’est très beau comme prénom. Vous avez choisi ensembles ? Ça veut dire quelque chose en particulier ? » Puis ses yeux se reposent sur Lexia et il constate que certains instincts sont trop durs à réprimer. « Il va falloir que tu te reposes un peu quand même, maintenant. » Il ne comptait de toute façon pas rester plus d’un petit quart d’heure. Il reviendrait plus tard avec Deborah de toute façon.


_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(lexia/thomas)
RAGOTS PARTAGÉS : 1187
POINTS : 1322
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Sam 27 Oct - 1:51


lexia & thomas & adriel
dad


Papa a bien tenu le coup. Je me retourne, surpris. Elle n'a pas lâché le petit du regard et les mots étaient sortis naturellement de sa bouche. J'ai encore du mal à m'y faire, même alors que les mots se répètent tout naturellement dans ma tête. Et pourtant, je remarque qu'un rictus est né sur mes lèvres et que mes joues se sont mises à rougir. Je ne réponds rien, encore trop perturbé par cette histoire de demi paternité pour me laisser appeler de la sorte. Et en même temps, c'est inutile d'attaquer un horrible débat pour le moment ; il faut qu'elle profite, qu'elle soit heureuse un long moment avant de récupérer cette sensation désagréable qui se coince dans la gorge. Et ceux d'après ? ajoutais-je, du tac au tac. Je cherchais tellement à plonger dans le même bonheur que la brune que j'avais été un peu trop direct, un peu trop présomptueux. Je crois que c'est ce que la vie veut, je crois que c'est qu'il faut. J'avais peut-être pensé qu'ils pourraient venir à la maison tous les deux mais je peux comprendre que Lexia nous veuille plutôt chez elle. Avec certains arrangements, je pense que ça peut totalement se faire. Bien sûr, je viendrais. finis-je par dire, plus calmement cette fois. Mon regard part de nouveau vers la fenêtre et la vue qu'elle m'offre. Je me perds dans la ville, dans les arbres, dans le ciel. Oui je suis heureux, je suis pris par un bonheur que je connais pas, que je ne comprends pas. Je crève d'envie d'aller à côté d'eux, de ne pas quitter Hayden du regard comme le fait la Weston, de leur dire à quel point je les aime tous les deux, à quel point je suis fière d'elle. Il est difficile de résister et pourtant, assis sur ma chaise, l'air pensif, je ne dois pas oublier qu'il y a une chance sur deux que ce bonheur ne m'appartienne pas. Et je crois que c'est ça qui fait le plus mal.

Thomas revient juste à temps, histoire d'offrir une distraction à la demoiselle. Je tourne la tête pour le saluer mais je les laisse profiter d'un moment en famille, dans mon coin, silencieux. Je l'entends présenter le bébé, choisir le surnom du tonton et ainsi de suite. Le mot changement revient souvent dans la conversation, comme si le mot ne passait déjà pas assez dans nos têtes. Un rappel constant, mais un rappel qui fait du bien. Je reviens à la réalité quand le Weston s'approche de moi pour m'offrir une poignée de main chaleureuse et fraternelle. Je lui souris largement, éliminant tous les doutes du moment, le remerciant silencieusement de me faire entrer dans la famille. Leur famille. C'est difficile à dire. dis-je en bégayant un peu. Il est papa, je suppose que la sensation qui me prend depuis le début de la journée était la même quand il s'est retrouvé à ma place. Je rigole même de bon cœur avec lui. Viens alors l'histoire du prénom. Je ne sais plus comment on a choisi le prénom tiens. C'est toi qui est arrivée avec non ? Je crois qu'elle a débarqué à la maison, un jour, avec ce prénom. Elle m'avait demandé mon avis et je lui ai répondu oui directement, sans chercher plus loin, sans savoir ce que je voulais. Je n'allais pas non plus choisir le prénom du bébé de l'autre. Je suis d'accord avec Thomas. dis-je en reprenant une tête un peu plus sérieuse. Tournant les roues, je me place définitivement face à eux. T'as fourni un effort surhumain il n'y a pas si longtemps .. Il faut que tu dormes un peu. Je veille sur le bébé, fais moi confiance. Je ne suis peut-être pas un père commun mais je peux le faire. Je peux l'aider, je peux prendre soin d'elle et je le ferais par tous les moyens. Puis j'avoue que ne pas sentir son regard posé sur moi quelques minutes, ça me soulagerait peut-être un peu. Tout le monde doit se préparer aux nombreuses visites qui nous attendent. finis-je par dire, me posant à côté du lit pour de bon. Thomas a une fille, si mes souvenirs sont bons. Puis ma sœur devrait bientôt venir, elle aussi. Je n'ai pas encore prévenu mes parents, parce que je n'avais pas envie de leur donner des explications et j'avais encore moins envie d'entendre leur jugement. Si Hayden est mon fils, il va être difficile d'expliquer comment je suis passé de simple homme à papa ; mais c'est un problème que je me promets de régler plus tard. Une chose à la fois.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 615
POINTS : 1951
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Comblée. Amoureuse d'Adriel et tout juste maman d'un petit garçon.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle a l'air beaucoup plus épanouie depuis qu'elle a eu son fils. Elle a enfin la famille dont elle rêvait. Beaucoup de bonheur aux heureux parents.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Dim 28 Oct - 15:07


Lorsque Lexia proposa à Adriel de venir la rejoindre chez elle après la sortie de l’hôpital, il accepta la proposition. Elle avait tout fait pour le bébé dans la maison et si le graphiste envisageait d’y emménager plus longuement, il faudrait également penser à certaines adaptations pour lui. A vrai dire, la brune n’avait pas encore pensé à tous les aspects pratiques car elle avançait désormais pas à pas et surtout prioritairement pour l’enfant. Un sourire naquit toutefois sur ses lèvres lorsqu’il lui demanda pour les jours qui suivraient. « Aussi longtemps que tu voudras. » La jeune femme avait remarqué le regard à la fois heureux et pensif d’Adriel. Elle n’oubliait pas la situation délicate dans laquelle il se trouvait, dans l’impossibilité de se réjouir à fond. Pourtant, il était venu et était resté tout au long de cette éprouvante journée. En effet, si un bébé était source de bonheur, la naissance avait également engendré une grande fatigue chez les deux parents.

Thomas entra ensuite dans la chambre pour venir aux nouvelles. Lexia lui présenta son neveu qui s’endormait dans le berceau tandis que son frère l’informait avoir prévenu la famille. Les premières visites débarqueraient plus tard dans l’après-midi. Fébrile, la jeune femme observa son frère regarder son fils. C’était un moment particulièrement émouvant. Au cours des derniers mois, les deux Weston s’étaient plus que jamais rapprochés, se livrant leurs faiblesses et leurs peurs. Mieux que personne, Thomas comprenait l’importance de ce moment pour elle. Sur son visage, elle pouvait lire combien il était heureux pour elle, pour eux. Lexia garderait longtemps cette image en mémoire. Comme toujours, son frère était un des mieux placés pour glisser une touche d’humour et les complimenta d’avoir si bien travaillé. Il se tourna ensuite vers Adriel pour les féliciter et lui demander comment il se sentait. Voilà qui faisait également chaud au cœur de la jeune femme : son frère avait accepté le Swanson sans broncher dans la famille.

Thomas contourna ensuite le lit et rejoignit sa sœur pour lui offrir une étreinte fraternelle et lui adresser quelques mots touchants. « Merci. » Souffla-t-elle. « Je suis si heureuse. » Le flic se détacha d’elle et s’interrogea sur l’origine du prénom. « Oh non, je ne crois qu’il signifie quelque chose de particulier… Je l’avais déjà entendu et j’ai bien aimé. Adriel aimait bien aussi, alors voilà. » Lexia aurait pu chercher un prénom avec la signification de « miracle » car cet enfant était son petit miracle mais elle n’avait pas voulu tomber dans ce cliché en choisissant un nom plus neutre. Le grand-frère bienveillant et attentionné ne restait jamais éloigné bien longtemps : Thomas préconisa à sa cadette de se reposer. Le graphiste risquait de bien s’entendre avec lui car il renchérit aussitôt. Lexia hocha tout de même la tête, ne pouvant que se ranger à cet avis. Elle était très fatiguée et devait reprendre des forces afin de tenir le coup lors des visites de fin d’après-midi et pour s’occuper de son fils. De plus, Adriel était présent pour veiller sur le bébé comme il le lui rappela. « Oui, vous avez raison. Je vais me reposer un peu, ça me fera le plus grand bien. A tout à l’heure, Thomas. » Peu près le départ de son frère de la chambre, Lexia s’endormit un peu tandis que le Swanson veillait sur eux. Comme prévu, les premières visites de la famille arrivèrent plus tard dans la journée…


***
**


Une semaine plus tard

Revenue chez elle depuis quelques jours, Lexia n’était pas restée plus de trois jours à l’hôpital. Toute la petite famille était en bonne santé. Un nouveau rythme de vie avait commencé dans la maison en fonction des besoins du bébé… En dehors des visites de l’hôpital, d’autres personnes étaient venues les voir chez elle, parmi ses proches ou ses amis. La semaine avait donc été assez chargée en occupation. Aujourd’hui était le premier jour plus calme. Après avoir nourri et changé Hayden, la brune l’installa dans le berceau pour l’heure de la sieste. Ses gestes de mère étaient apparus naturellement. De son côté, Adriel était parti se chercher un truc dans la cuisine lorsque quelqu’un frappa soudainement à la porte. « Je vais voir. » Lança Lexia afin que le graphiste ne se dépêche pas. Elle ouvrit la porte d’entrée et tomba sur le facteur qui venait déposer un courrier recommandé : les résultats tant attendus étaient enfin arrivés. Dans ce sésame figurait le nom du père de son enfant. L’hôpital avait mené les tests et avait envoyé la réponse par voie postale. Fébrile, la jeune femme en accusa réception et signa le papier du facteur avant de refermer la porte. Devrait-elle l’ouvrir en premier ? Devait-elle le faire devant Adriel ? Elle choisit de partager le moment avec lui, il avait parfaitement le droit de le découvrir en même temps. « Adri… Je crois que c’est le moment de connaître la réponse… » Dit-elle en retournant dans le salon. Lexia ne s’embêta pas à lui demander s’il était prêt… Il l’était certainement plus que tout et à la fois moins que jamais… Elle déchira l’enveloppe et sortit le papier des résultats du véritable père de son enfant entre Adriel et Trystan. Finally. La main qui tenait la feuille trembla et se rapprocha des yeux d’Adriel de sorte qu’il puisse lui aussi constater la réponse, celle qui changerait définitivement leur existence. C’était bien lui, le père d’Hayden.

Spoiler:
 

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : ultraviolences (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3 (Amanda - Richard/Deborah - Eléa)
RAGOTS PARTAGÉS : 1810
POINTS : 3204
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il vient de reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : La famille Weston s’agrandit ! Il se murmure que ce cher Thomas a un nouveau neveu et un nouveau gendre... Inutile de vous préciser qu'il ne se réjouit que pour un des deux...


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Lun 29 Oct - 18:36

By now you know that I come for you
You know I'd always come for you.


« C'est difficile à dire. » Réplique Adriel quand Thomas lui demande comment il se sent.   « Je comprends… » Réponds Thomas en ayant l’impression de comprendre vraiment. Une naissance était bouleversante et vu les circonstances particulières que devait en plus affronter le Swanson, il y avait vraiment de quoi être paumé. Le flic n’insiste donc pas et fiche la paix au petit ami de sa sœur sur le sujet. A la place, il va embrasser cette dernière, touché de voir à quel point elle est-même émue. « Je suis si heureuse. » Souffle t-elle avec un sourire radieux. Thomas le lui rend, se rappelant avec nostalgie de l’euphorie des premières heures qui avaient suivi sa paternité avec lui. Il se disait qu’en plus, vu le lien privilégié qui existait entre une mère et son enfant, la sensation devait être décuplée pour sa cadette… Le moustachu s’intéresse ensuite aux origines du prénom que le couple a choisi pour leur fils. « Je ne sais plus comment on a choisi le prénom tiens. C'est toi qui est arrivée avec non ? » Rigole Adriel avant de se retourner pour chercher de l’aide auprès de Lexia. « Oh non, je ne crois qu’il signifie quelque chose de particulier… Je l’avais déjà entendu et j’ai bien aimé. Adriel aimait bien aussi, alors voilà. » Thomas sourit devant ce moment de complicité du duo. « Bon si vous avez déjà pu vous mettre d’accord facilement sur un point aussi important, c’est bon signe pour la suite. » Plaisante t-il.

Il y a une autre blague qu’il ne peut pas résister de faire et il lance un regard complice à sa sœur. « Tu crois qu’on va en faire un flic aussi de celui-ci ? » Si on faisait des statistiques sur le nombre de Weston dans différentes branches des forces de l’ordre, on devait facilement avoisiner les 50%.... Aussi content qu’il soit de partager ce moment avec les jeunes parents, Thomas ne veut pas les importuner et se prépare à se retirer. Mais avant, il ne peut pas s’empêcher de dire à Lexia de se reposer, secondé par Adriel qui déclare qu’il peut veiller sur Hayden pendant qu’elle dormira un peu. « Oui, vous avez raison. Je vais me reposer un peu, ça me fera le plus grand bien. A tout à l’heure, Thomas. » Thomas avait un peu appréhendé une réaction de rébellion instinctive face à ce mini-consensus mais est forcé de constater que sa sœur devait être réellement fatiguée pour aller dans leur sens. Il l’embrasse encore une fois. « A tout à l’heure ma belle. »  Il va dire au revoir à Adriel, rebondissant à ce que ce dernier a dit à propos des visites à venir. "Oui peut être que toi aussi, tu devais te reposer un peu, à mon avis, ça va être un vrai défilé !" Puis quand même, il va jeter un dernier coup d’œil attendri à son neveu, que leurs éclats de rire n’avaient heureusement pas dérangé. Hayden dort toujours paisiblement dans son berceau. Lui aussi devait être fatigué, ce n’était pas rien de venir au monde, de voir toutes ces nouvelles têtes et couleurs, d’expérimenter ses sensations.... En tout cas, le flic a déjà l’intuition qu’il sera gaga devant devant lui et a hâte de pouvoir le tenir dans ses bras pour la première fois.  Peut être tout à l’heure, quand il reviendra avec Deborah.


*THOMAS IS OUT*

_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(lexia/thomas)
RAGOTS PARTAGÉS : 1187
POINTS : 1322
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Sam 3 Nov - 2:06


lexia & thomas & adriel
dad


Emménager chez Lexia serait un pas plus qu'énorme. Mais notre relation a tellement évoluée que je me dis que c'est presque naturel. On ne sait pas si je suis le papa du bébé et en même temps, on ne peut ignorer le fait que nous sommes bien plus que des amis maintenant. Je souris en continuant sa phrase, me trouve presque un peu trop entreprenant. Ca ne l'effraie heureusement pas, que du contraire. J'en prends bonne note. Il faudra sûrement pensé à des ajustements mais rien de bien énorme. Au fil des années j'ai bien appris à me débrouiller et à part mettre les choses à ma hauteur, rien ne semblera complètement impossible. On aura le temps d'y réfléchir bien plus tard, de se prendre la tête bien plus tard. Enormément fatigué par cette épreuve, si on peut qualifier l'accouchement de la sorte, nous avions encore quelques visites qui nous attendait dont celle de Thomas, son frère. Je me récule, quand il rentre, histoire de laisser un peu d'intimité à la famille. Je les entends discuter mais n'écoute pas tout non plus. Il vient quand même me trouver un moment, histoire de connaître mon ressenti. Je me contente d'un c'est difficile à expliquer qui lui convient parfaitement, même si ça n'a pas entièrement le même sens que pour lui. Oui, c'est vrai que tu as déjà baigné dedans. Il y a longtemps, si j'ai bien compris mais quand même, c'est le fenre de choses qu'on oublie jamais. Les discussions s'enchaînent et ne se ressemble pas. On parle du prénom, de la facilité avec laquelle nous nous sommes mis d'accord. Ils parlent du futur métier et on finit par tomber d'accord, le Weston et moi, sur le fait que ma petite amie devait se reposer un peu ; car un programme plus que chargé nous attendait pour les prochains jours. Et même les prochaines heures. Le temps d'un au revoir et tout le monde dormait dans la pièce, sauf moi. Comme si j'avais peur qu'ils ne s'envolent tous les deux, simplement parce que j'ai osé fermer les yeux.

****

One week later.
Trois jours, seulement trois petits jours passé à l'hôpital. Je n'étais pas le patient mais je subissais la nourriture de là bas qui, comme le voulait la rumeur, n'était pas vraiment terrible. Je n'avais pas vraiment emmenagé chez la Weston mais j'avais passé la semaine chez elle, histoire de tout vivre en même temps. Je ne servais pas à grand chose, mais j'étais toujours présent et aux petits soins pour les deux. Parce qu'elle n'arrêtait jamais et les visites se sont tellement enchaînées que c'était impossible de s'arrêter une seconde pour ne serait-ce que réfléchir un petit peu. Tous les gestes, toutes les habitudes sont arrivées naturellement. Et même si je me glissais très facilement dans cette routine de parents, je n'en gardais pas moins une certaine distance tant que nous n'avions pas les résultats du test de paternité. Silencieux, je suis près de Lexia lorsqu'elle nourrit et change Hayden avant de le mettre au lit. Ne quittant pas le visage du jeune bébé des yeux, j'avais toujours du mal à croire à cet énorme changement en une seule semaine. C'était impressionnant, extraordinaire même. Et quelque chose me disait que je n'étais pas au bout de mes surprises.

Je vais nous chercher à boire. dis-je en roulant vers la cuisine. Le mot nous était devenu une habitude, modifiant le cours de mon existence entière autour des deux. Quelqu'un frappe à la porte et j'entends Lexia crier qu'elle s'en occupe. Je ne me dépêche donc pas, elle m'aurait appelée si ça avait été important. J'étais tenté par des bières histoire de profiter de la sieste du petit pour créer un moment de détente mais, incapable de me souvenir correctement d'où se trouve les choses ici, et donc l'ouvre bouteille, je décide plutôt de nous prendre deux bouteilles d'eau. Je les dépose sur mes genoux et je retourne vers le salon. Quoi ..? Fébrile, j'avance difficilement mon fauteuil vers la jeune femme. Elle était là, l'enveloppe qui allait enfin me libérer, me donner la réponse que j'attendais depuis longtemps. J'étais tellement impatient que j'aurais déchirer le bout de papier si ça ne dépendait que de moi, laissant simplement la feuille libératrice sous mon nez. Et en même temps, j'étais trop effrayé pour pouvoir le faire moi même. Les cinquantes pourcents me reviennent en pleine face, me giflant sur les deux joues, me rappelant qu'il y a encore une chance que l'autre connard soit le père du bébé dont je m'occupe depuis une semaine. La brune déchire l'enveloppe, sort le papier et le penche vers moi pour que je puisse voir la réponse. C'est ... Moi. Oui, c'est moi le père du bébé. Je souris automatiquement, incapable de cacher cette joie immense qui envahit mon corps tout entier. Je tourne le visage de ma copine pour l'embrasser longuement, exultant, criant de joie intérieurement. Je relis le papier, encore et encore, fais face à une véritable libération. Pendant quelques secondes, je respire enfin. Des mois et des mois de haut et de bas, de questions sans réponses et d'inquiétude face à une simple question d'identité, face à des questions d'amour. Le bonheur dura quelques secondes et mon sourire s'efface assez vite. Toutes les inquiétudes, toutes les sensations, tous les besoins d'un futur papa m'arrive d'un seul coup dans la tête. 9 mois de choses de papa qui me viennent d'un seul coup, changeant cette simple joie en joie et stress. Parce que oui, être parent, c'est s'inquiéter pour le reste de son existence. Et avec ma condition, j'étais condamné a être encore plus stressé que tous les autres, parce que je ne serais pas toujours capable de pouvoir aidé mon gamin. Et merde, dans quoi est-ce que je me suis embarqué ?


AVENGEDINCHAINS

_________________

      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Revenir en haut Aller en bas

Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Tenby Cottage Hospital-