AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 592
POINTS : 1876
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Son coeur a penché pour Adriel. Actuellement enceinte de huit mois et demi. Entre deux relations compliquées, elle est tombée enceinte et ne sait pas qui est le père de son enfant.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle est sur le point d'accueillir l'heureux événement, c'est sûr.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Jeu 16 Aoû - 22:00


Ressentant une bouffée de chaleur soudaine, Lexia ouvrit les yeux de bon matin. Un coup d’œil sur réveil lui indiqua 6h. Il était encore trop tôt pour se lever. Elle se retourna et s’allongea sur le côté, dans l’espoir que cette nouvelle position l’aiderait à se rendormir quelques heures. Cependant, le programme matinal changea subitement lorsqu’elle sentit de l’eau couler le long de ses jambes. La poche venait de se rompre. Surprise, elle retint son souffle malgré l’accélération de son rythme cardiaque. Pas de doute possible, bébé avait choisi cette journée du vingt août pour pointer le bout de son né avec une semaine d’avance. Malgré la crainte mélangée à l’excitation, Lexia tenta de garder son calme et de se rappeler ce que lui avait dit son gynécologue tout comme ce qu’elle avait lu sur internet. Parfois, les contractions pouvaient survenir assez rapidement, parfois elles mettaient plusieurs heures à se manifester. Chaque femme vivait son accouchement différemment. Mais le spécialiste lui avait vivement conseillé de se rendre à l’hôpital au plus vite si elle perdait les eaux. Lexia n’était pas en état de conduire mais elle se sentait capable de tenir suffisamment longtemps pour ne pas appeler une ambulance, elle avait besoin de voir un visage familier, un visage qui saurait capter ses craintes et la rassurer, un visage qui avait déjà traversé la naissance d’un enfant. Sans l’ombre d’une hésitation, elle composa le numéro de son frère. « Allo, Thomas ? Désolée de te réveiller à cette heure mais je crois que c’est le moment. » Souffla-t-elle d’une voix vibrante. Son aîné gardait souvent son téléphone allumé la nuit, sûrement une habitude prise pour gérer les urgences dans la police et qu’il avait gardée durant sa suspension pour rester joignable par les membres de la famille. Il était toujours à moitié endormi. « Est-ce que tu pourrais m’emmener à l’hôpital ? » Lexia n’eut pas besoin de se répéter deux fois. Désormais complètement réveillé, Thomas lui promit d’arriver dans les plus brefs délais. Rassurée, la brune raccrocha et elle fila dans la salle de bains pour se laver vite fait, s’arranger un minimum et s’habiller. Prévoyante en cette fin de grossesse, elle avait préparé à l’avance un sac avec des affaires pour tenir deux ou trois jours à l’hôpital. Ainsi, la jeune femme était prête en moins d’un quart d’heure. Elle s’assit sur son lit et attrapa son téléphone pour faire à nouveau défiler sa liste de contacts. Thomas n’était pas le seul qu’elle devait prévenir. Adriel et Trystan aussi. Ou simplement l’un des deux ? Hésitante, elle se mordilla la lèvre inférieure et essaya de se mettre à leur place. Vu ce qui s’était dernièrement passé avec le Meylir et la façon déchirante dont les deux anciens amants s’étaient séparés, elle connaissait déjà la réponse au fond d’elle. En son âme et conscience, elle avait fait un choix et elle devait l’assumer jusqu’au bout. Elle appela donc son meilleur ami. Lui aussi décrocha vite. « Adri. Ça y est, ça commence. Thomas va me conduire à l’hôpital. » A peine le temps de raccrocher, qu’elle sentit soudain une violente douleur dans le ventre, une première contraction… ça y ressemblait très fort en tout cas. La jeune femme se pencha en deux sur le lit jusqu’à ce que la douleur s’estompe. Tout s’enchainait. Lexia se releva et s’avança ensuite à la fenêtre de sa chambre pour scruter l’allée de la maison. Thomas venait justement d’arriver. Elle empoigna son sac et descendit dans le hall d’entrée pour lui ouvrir. « Merci d’être venu si vite. » Elle déposa un bisou sur sa joue pour le saluer et l’étreignit un instant, heureuse de vivre ce moment et de pouvoir le partager avec son frère. Les deux frangins étaient déjà proches de base mais ils s’étaient beaucoup rapprochés ces derniers-mois avec ce que chacun avait respectivement vécu. Trêve d’affection. Thomas prenait déjà son sac tandis que la jeune femme attrapa une veste qu’elle enfila à toute vitesse et elle ferma la porte derrière elle. Arrivée à la portière de la voiture, elle constata que le siège côté passager avait déjà été baissé en partie vers l’arrière pour qu’elle soit plus à l’aise. Thomas avait pensé à tout, lui qui avait déjà vécu la naissance de Deborah. Fébrile, la brune prit donc place dans le véhicule, à côté de son frère.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : juicy (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(John - Lexia - Amanda)
A venir : Eléa -
RAGOTS PARTAGÉS : 1750
POINTS : 3052
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il s'apprête à reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : Il était plutôt morose ces derniers temps, et on murmure que c'est lié à une de ses bavures, mais on dirait qu'il reprend un peu du poil de la bête. Sûrement grâce à la jolie psy là...



MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 21 Aoû - 21:29

By now you know that I come for you
You know I'd always come for you.


Avec sang froid et précision, Thomas manœuvrait adroitement son pick-up dans les rues de Tenby, faisant tout son possible pour arriver le plus rapidement possible au domicile de sa sœur. En bon flic, il respectait le code de la route mais sa conduite était bien plus brusque et rapide que d’ordinaire. L’urgence de la situation l’exigeait. « Allo, Thomas ? Désolée de te réveiller à cette heure mais je crois que c’est le moment… Est-ce que tu pourrais m’emmener à l’hôpital ? » Les paroles de Lexia résonnaient dans son esprit tandis qu’il se hâtait. Sa petite sœur était en train d’accoucher et elle avait besoin de lui. Certes, l’heure était très matinale et le réveil avait été très brusque mais le Weston était un homme d’action. Il était formé pour gérer le stress et ne pas céder à la panique. Il avait donc vite repris ses esprits et la situation en main. Il avait commencé par rassurer sa cadette, lui promettant d’arriver dans les plus brefs délais. Dès qu’il avait raccroché, il avait bondi hors du lit, prenant un instant pour rassurer aussi Eléa avant de sauter dans un jean et de se précipiter dans son garage. A vrai dire, moins d’un quart d’heure plus tard, il engageait sa voiture dans l’allée de la maison de Lexia et se précipitait à sa porte.

Cependant, la brunette était formée aussi à réagir aux situations d’urgence et elle aussi, avait gardé la tête froide. Car elle l’attendait déjà sous le porche, un sac de voyage dans la main. « Merci d’être venu si vite. » Dit-elle en lui déposant un baiser sur la joue. Il fait de même en passant un bras autour de son épaule et en s’emparant de son sac. « Tu plaisantes ! C’est normal… » Dit-il sans appel. Elle pouvait compter sur lui, peu importe les circonstances. Il était son grand frère et il n’y a rien qu’il ne ferait pas pour elle. C’était un fait immuable depuis qu’elle avait poussé son premier souffle… Il lui offre son bras, l’aidant à marcher jusqu’à la voiture, s'inquiétant de son état. « Comment tu te sens ? Tu as des contractions depuis longtemps ? La poche des eaux s’est déjà rompue ? » Il était en terrain connu. Certes, il n’avait fait ça qu’une seule fois… Mais il n’était plus ce jeune homme de tout juste vingt ans, complètement terrifié. Avec le recul, il était capable d’être le roc dont Lexia avait besoin. « Tu as déjà prévenu Adriel ? » Lui demande t-il tandis qu’il lui ouvre la porte de la voiture et l’aide à prendre place sur le siège passager. Ayant été plus proche que jamais de sa sœur au cours des derniers mois, il était au courant du choix déchirant qu’elle avait dû faire entre les deux pères potentiels de son enfant et sait donc le prénom de celui dont elle a besoin à ses côtés en priorité aujourd’hui.

« Ne t’en fais pas, tu vas t’en sortir comme une chef. Concentre-toi sur ta respiration, je m’occupe du reste. » Lui dit-il en lui pressant brièvement la main, une fois qu’il a jeté son sac dans le coffre et qu’il s’est installé du côté conducteur. Puis sa main glisse vers le levier de vitesse et il se fait plus concentré tandis qu’il démarre en direction de l’hôpital. Ses pensées essayent d’échapper à son contrôle mais il ne se laisse pas submerger par les souvenirs liés à l’accouchement de Keira ou par la pensée émouvante que sa petite sœur était sur le point de donner la vie. Sa seule mission était de conduire Lexia le plus vite possible à l’hôpital, saine et sauve. Toutefois, il est inutile de rendre ce moment plus stressant qu’il n’est déjà. Il se permet donc une petite plaisanterie. « Mon nouveau neveu ne fait déjà pas ses nuits… ça promet ! » L’avantage, c’est qu’à cette heure-ci, la circulation est fluide, et qu’ils peuvent ainsi arriver rapidement sur le parking de l’hôpital. Une nouvelle fois, le flic aide sa sœur, effectuant en sens inverse toutes les démarches qu’il a effectuées devant chez elle. Et une fois qu’ils se sont présentés à l’accueil et qu’il est sûr qu’elle va être prise en main, et seulement à ce moment là, il s’autorise à souffler. « Bon on dirait que c’est le grand jour… » Glisse t-il un peu ému, s’étant enfin donné le temps de réaliser. «  Si tu veux je peux rester avec toi en salle de travail jusqu’à ce que Adriel arrive… Là par contre, je lui laisserai la salle d’accouchement et tout le reste… »

_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 592
POINTS : 1876
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Son coeur a penché pour Adriel. Actuellement enceinte de huit mois et demi. Entre deux relations compliquées, elle est tombée enceinte et ne sait pas qui est le père de son enfant.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle est sur le point d'accueillir l'heureux événement, c'est sûr.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 28 Aoû - 21:00


Sans surprise, Thomas était venu rapidement. Rassurée par la présence de son frère, Lexia lui dressa un résumé de la situation. Elle était partagée entre l’excitation de ce qui se préparait et une certaine appréhension. « Pour le moment ça va même si je redoute un peu la suite. Tu sais, tu as beau lire toutes les informations que tu peux trouver partout, te dire que beaucoup de femmes l’ont vécu avant, c’est le grand saut dans l’inconnu... » Pour la jeune femme, les médecins devraient d’autant plus prêter attention à la sortie du bébé car la grossesse avait été difficile et risquée depuis le début. Heureusement, la brune avait été surveillée régulièrement et n’avait pas subi de peurs excessives par rapport à son bébé. En même temps, elle avait pris toutes les précautions dans ce sens. « Oui, la poche s’est déjà rompue et j’ai eu une première contraction. » La deuxième n’était pas encore survenue, de sorte que Lexia avait encore un peu de temps devant elle. Plus les contractions se rapprocheraient, plus l’arrivée du bébé s’annonçait. Aidée de Thomas, la flic s’installa dans la voiture puis elle lui confirma avoir averti Adriel. « Oui, il est en chemin. » Ces derniers mois en particulier, son frère avait été d’une grande écoute, non seulement par rapport à la grossesse mais aussi lorsqu’elle s’était confiée à lui sur ses sentiments confus. Thomas ne s’était bien entendu pas mêlé de ses histoires, cependant les conseils de son aîné avaient aidé la jeune femme à se fixer sans attendre le terme des neufs mois.

Lexia ne parvenait plus à cacher l’émotion qui l’étreignait. Fébrile et euphorique, elle posa les mains sur son ventre comme si ce geste protégeait son bébé une dernière fois avant sa venue au monde. Ressentant la tension de la jeune femme, son frère la rassura sur la suite et lui recommanda de se concentrer sur sa respiration. Sur ces mots, la brune prit une profonde inspiration et expira doucement. Thomas démarra le moteur et conduisit en direction de l’hôpital tout en plaisantant. C’était la nature même de son frère, une nature qui réussit à arracher un sourire à Lexia. « Tu l’as dit ! Il va nous en faire voir de toutes les couleurs… Mais j’ai hâte de te rencontrer, mon fils. » La brune parlait directement à son ventre, d’une voix émue. Ils arrivaient déjà en vue de l’hôpital et Thomas l’aida à descendre. Avant d’entrer à l’hôpital, une deuxième contraction saisit soudain la jeune femme. Moins de dix minutes après la première. Elle serra la main de son frère et lui emboîta le pas à l’accueil. « Oui, j’aimerai que tu restes. » Souffla Lexia, ne voulant pas être seule jusqu’à l’arrivée d’Adriel. Elle comprenait que son frère cèderait la place au Swanson quand il serait présent mais en attendant, la brune avait besoin de lui.

Dans un premier temps, une sage-femme emmena Lexia pour l’examiner, contrôler sa tension et les paramètres de son abdomen, puis elle retrouva Thomas dans la salle de travail. Les contractions étaient encore un peu trop espacées pour se précipiter. La brune avait encore un peu de temps, un temps bienvenu pour que le graphiste débarque. « Je voulais te remercier d’avoir été là ces derniers-mois. Enfin pas simplement « là », mais d’avoir tout fait pour que ça se passe bien. Tu vas me dire que c’est normal, que je suis ta sœur, mais je ne sais pas comment j’aurai fait sans toi. Je ne l’aurai pas vécu aussi sereinement et je suis contente que tu sois avec moi aujourd’hui. » Déclara-t-elle à cœur ouvert, lui réitérant de vive voix une partie des mots qu’elle lui avait déjà dit quelques semaines auparavant. Il l’avait soutenue moralement, avait demandé des nouvelles à chacune de ses visites, il l’avait aidée pour des aspects pratiques comme la chambre de l’enfant, aller lui chercher des courses de dernière minute... « J'ignore comment tu l'as vécu pour Deborah quand vous étiez à ce stade, si proches de tenir Deborah dans vos bras… Mais, je commence à avoir peur… Tout ça me paraît si proche et si loin à la fois. » Elle respira doucement entre deux contractions et se mordilla les lèvres tout en serrant la main de son frère. Quelques minutes plus tard, un visage apparut à l’entrebâillement de la porte. Adriel venait d’arriver.

_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Serena, Jaya, Eleanor, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : juicy (avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(John - Lexia - Amanda)
A venir : Eléa -
RAGOTS PARTAGÉS : 1750
POINTS : 3052
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Amoureux d'Eléa. C'est grâce à elle qu'il garde la tête hors de l'eau.
PROFESSION : Flic, il s'apprête à reprendre du service après une suspension de six mois.
REPUTATION : Il était plutôt morose ces derniers temps, et on murmure que c'est lié à une de ses bavures, mais on dirait qu'il reprend un peu du poil de la bête. Sûrement grâce à la jolie psy là...



MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Ven 31 Aoû - 18:40

By now you know that I come for you
You know I'd always come for you.


Adriel était en chemin. La poche des eaux s’était déjà brisée et les contractions avaient commencées... Thomas ayant obtenu toutes les données factuelles dont il avait besoin, se détend un peu et arrête de bombarder Lexia de questions. En fait, ils parlent même un peu de son ressenti tandis que cette dernière lui avoue qu’elle appréhende la suite des évènements et ce grand saut dans l’inconnu. « C’est normal d’avoir peur… Tu crois que tu ne sais rien et que tu vas oublier tout ce que tu as lu ou que ça ne sera pas suffisant. Mais c’est le truc magique avec les bébés… Ils viennent avec les réponses. Regarde, Keira et moi, on était bien trop jeunes quand on a eu Debra, on ne se sentait pas prêt mais finalement, on s’en est sortis. » Dit Thomas en lui jetant un coup d’œil en biais. Sa cadette caressait son ventre avec douceur, son émotion étant palpable. Une émotion qui gagne peu à peu le flic. Il sent d’ailleurs sa gorge se nouer quand Lexia déclare qu’elle a hâte de rencontrer son fils. « Je suis sûr qu’il a hâte de te rencontrer aussi. » Souffle t-il, ne doutant pas un instant de tout l’amour qu’elle avait à revendre à cet enfant…

Le frère et la sœur arrivent ensuite à l’hôpital et Lexia lui confirme qu’elle souhaite qu’il reste jusqu’à l’arrivée de son petit ami. Ce n’est pas un problème pour le Weston et ils prennent place dans une salle de travail, en attendant que l’accouchement commence vraiment. Thomas est soulagé de voir sa sœur prise en charge, autant qu’il est soulagé d’entendre que ses paramètres vitaux et ceux du bébé sont positifs. En revanche, les contractions sont encore trop espacées alors il faut commencer la longue attente, l’endurant du mieux possible. Cependant, la Weston meuble parfaitement l’attente en faisant une déclaration particulièrement touchante à son aîné. « De rien… » Dit-il, dans un premier temps à court de mots. Puis il retrouve petit à petit l’usage de sa voix. « Je suis content si j’ai vraiment pu t’aider… Tu n’avais pas forcément les meilleures conditions du monde pour vivre cette grossesse mais si j’ai pu t’aider à te sentir plus sereine… Et bien vraiment tant mieux. » Il tire la chaise près du lit sur lequel Lexia est en train de grimper. « Tu sais… Tu m’as aidé aussi à me sentir plus serein quand j’ai été à une période angoissante de ma vie… On fait une sacré équipe nous deux, en fait…. Puis, moi aussi, je suis content d’être là, aujourd’hui. On oubliera jamais ce moment et je suis content d’en faire parti. On pourra le raconter et radoter à tous les anniversaires de ton fils. » Dit-il dans un sourire ému, utilisant encore une fois l’humour pour dissimuler son émotion grandissante. Mais vraiment, avoir pu l’aider le comblait de joie. Il ne voulait que son bonheur et était content de pouvoir y contribuer. Il ne demandait rien de plus.

Leurs mains se lient, tandis que celle de Lexia broie celle de Thomas dans une nouvelle contraction. Il serre les dents, pas pour lui mais pour elle. Il aurait voulu prendre sa douleur en plus de son angoisse… Il détestait voir sa cadette souffrir.  Il l’adorait et se sentait profondément affecté chaque fois qu’elle était en peine. Thomas avait un jumeau mais ces derniers temps, il se sentait presque plus connecté à Lexia qu’à ce dernier. Le frère et la sœur avaient toujours été proches mais la grossesse et ce moment avaient porté leur relation à un tout nouveau stade. Ils en étaient presque devenus fusionnels. A tel point que Lexia ne lui cache plus rien de ses angoisses et que Thomas avait l’impression de pouvoir les anticiper. Mais ce qui est le plus gratifiant dans tout ça, c’est qu’il peut vraiment la rassurer grâce à son expérience. « J’étais comme toi, tout ça me paraissait tellement irréel. Pour tout t’avouer, même les premiers instants où j’ai tenu Debra dans mes bras, je n’arrivais pas à réaliser. J’étais mi-terrifié, mi-heureux mais surtout persuadé que j’allais me réveiller d’une minute à l’autre… Ta vie va basculer dans une heure ou deux, et il te faudra un peu de temps pour t’y faire… Mais l’expérience en vaut la peine. » Un petit grincement de porte et Adriel est avec eux dans la chambre.

Thomas se lève, poussant la chaise qu’il avait tirée pour faire de la place pour le fauteuil du compagnon de Lexia à côté du lit. Il lâche doucement la main de cette dernière, posant une main sur son épaule, se penchant pour la regarder dans les yeux. « Je le redis, tu vas y arriver. Tu peux le faire. Tu es très courageuse. » Il dépose un petit baiser sur le front de la brune. « Je t’aime petite sœur. Et courage. » Il s’éloigne du lit, s’approchant d’Adriel. « Bonjour Adriel. » Dit-il en lui tendant la main. Les deux hommes ne se connaissaient pas très bien malgré l’importance qu’ils avaient dans la vie de la même femme. Mais très sûrement, tout cela changerait bientôt. Toutefois, vu les circonstances, le Weston se permet quand même une petite familiarité. Il tapote l’épaule du blond. « Et surtout courage aussi, je suis passé aussi par là, ça peut être aussi éprouvant pour le futur papa. » Il lui adresse un clin d’œil avant de se diriger vers la porte de la chambre. « Je vais me chercher un petit café, je ne serai pas loin. » Dit-il à la cantonade avant de partir.

_________________

❝ to my galaxy of women, thank you ❞ He needed to tell them.. what? That they were lovely and brave and better than anything he deserved. That he was twisted, crooked, wrong, but not so broken that he couldn’t pull himself together into some semblance of a man for them. That without meaning to, he’d begun to lean on them,  to abolutely need them near.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & liam.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : ju d'amour & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.
(eli)
RAGOTS PARTAGÉS : 1134
POINTS : 1241
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " il est plus discret que d'habitude. ça cache forcément quelque chose. ou peut-être que la potentielle paternité l'a calmé."



MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Lun 3 Sep - 17:23


lexia & thomas & adriel
dad


Tout va bien. J'ai l'impression de ne pas avoir pu dire ça depuis bien trop longtemps. J'ai tout ce que je veux, j'ai tout ce qu'il me faut ... La totale. D'ailleurs, ça se ressent dans mes humeurs, dans ma manière de manger ou même dans ma manière de dormir. De belles et longues nuits de sommeil imperturbables, animées par quelques rêves de temps à autre. Cette fois-ci, mon rêve ressemble à un vibreur de téléphone. C'est pas désagréable au début mais au fil du temps, ça devient casse pieds. Je comprends que la réalité me rattrape et alors que je me sens à moitié réveillé, je bouge le bras à l'aveugle, sur ma table de nuit, pour attraper ce truc qui fait du bruit. Allô ? dis-je d'une voix assez rauque. La voix de Lexia, d'abord si lointaine, me donne un coup d'énergie. Adri. Ça y est, ça commence. Thomas va me conduire à l’hôpital. Et la Weston raccroche, tandis que j'ai à peine eu le temps de lui dire que j'arrivais. Woaw. Le travail commence. Elle va accoucher et mes chances de devenir papa vont devenir de plus en plus réelles. Aussi excité qu'effrayé, aussi heureux que malheureux, les émotions traversent ma tête sans que je n'arrive à les contrôler. J'ai besoin de faire quelques profondes inspirations avant que mes idées ne puissent s'aligner. 6H15, le gamin a décidé de se montrer très tôt. Je me sors du lit pour me retrouver sur ma chaise. J'aurais bien pris une douche, mais pas le temps ; la brune m'a déjà vu dans des états bien pires de toutes façons. J'enfile un training, une veste et appelle une compagnie de taxi. Je maudis ce fauteuil, je maudis ma condition de ne pas pouvoir me déplacer tout seul, ça irait tellement plus vite. Mais je dois faire avec et je dois attendre un bon quart d'heure avant d'en avoir un devant chez moi. Il faut faire avec, comme d'habitude.

L'air est encore un peu frais de si bon matin. Ou c'est la peur qui m'arrache autant de frissons. La voiture arrive et le chauffeur m'aide à monter ainsi que le fauteuil. Faites au plus vite svp, ma copine est en train d'accoucher ... De notre bébé. lui confiais-je, hésitant. Maintenant que la brune m'a choisi, j'ai envie d'y croire, j'ai envie de croire que c'est le mien, pas celui de l'autre. Puis bon, évitons des détails aussi personnels et bizarres quand on est juste pressé d'aller quelque part. Après un court échange, il démarre et fort heureusement, la ville ne semble pas réveillé. La voiture se glisse dans les rues facilement et j'arrive à l'hôpital en quelques minutes. Mademoiselle. Celle-ci passe la tête par dessus son bureau un peu trop haut. Lexia Weston. Elle vient d'arriver pour un accouchement et ... Je suis le père. Il faut que j'arrête d'être aussi hésitant ou sinon, on ne me laissera pas rentrer. Mais elle ne semble pas hésitante et chipote sur son ordinateur ; le thon n'est sûrement pas encore arrivé. Elle m'indique une chambre et j'y roule directement après l'avoir gratifié d'un sourire.

Je n'ose pas pousser la porte trop fort, comme si j'allais perturber quelque chose. Thomas. répondais-je à mon tour, un large sourire sur mes lèvres. Je crois que c'est la deuxième fois que je le rencontre et après tout ce qu'il a fait aujourd'hui, je me promets de rectifier le tir avec lui. Il m'offre quelques conseils, lui qui a déjà vécu cette situation auparavant, avant de disparaître pour nous laisser un peu d'intimité. Merci, pour tout. lui dis-je avant qu'il ne parte. Merci de prendre soin d'elle, merci de l'avoir amené jusqu'ici, merci d'assurer pour les parties que je ne peux assurer moi même. La liste est longue mais je la note dans un coin de ma tête et je la garde plus tard. Je m'avance près du lit, saisis la main de ma copine et dépose un baiser sur sa paume. Comment tu te sens ? lui demandais-je, sans lâcher sa main.


AVENGEDINCHAINS

_________________

      devoted
      if ever there is tomorrow when we’re not together. There is something you must always remember. You are braver than you believe, stronger than you seem, and smarter than you think. But the most important thing is, even if we’re apart… I’ll always be with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Keelin & Dylana
TON AVATAR : Mila Kunis
TES CRÉDITS : ava - cristalline ; gif profil - maya ; code signa - bat'phanie
TA DISPONIBILITE RP : Adriel&Thomas

Fini - Adriel - (Declan) - (Luka) - Adriel (2) - Thomas - (Josh) - (Caleb) - Trystan - Deborah (Appel) - Dimka - Adriel (3) - Ivy - Trystan (2) - Intrigue Disparition Myrtle White - Adriel (4) - Thomas (2) - Trystan & Adriel - Adriel (Appel) - Dimka (2) - Trystan (3)
RAGOTS PARTAGÉS : 592
POINTS : 1876
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ans
CÔTÉ COEUR : Son coeur a penché pour Adriel. Actuellement enceinte de huit mois et demi. Entre deux relations compliquées, elle est tombée enceinte et ne sait pas qui est le père de son enfant.
PROFESSION : Garde cotière, autrement dit dans le service de la police maritime, de recherche et de sauvetage. Ancienne nageuse de niveau olympique.
REPUTATION : Elle est sur le point d'accueillir l'heureux événement, c'est sûr.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel Mar 11 Sep - 22:19



Thomas avait un don inouï pour rassurer Lexia. Grâce à son expérience, il était en mesure de lui expliquer la suite des événements. Tout lui viendrait naturellement quand le bébé serait là. Le sergent l’avait vécu lorsqu’il était devenu le père de Deborah à un âge bien plus jeune que sa sœur aujourd’hui. Adolescente à l’époque, la brune se souvenait du désarroi de son grand frère avant l’accouchement, de ses doutes quant à sa capacité de gérer en tant que père… et de son épanouissement lorsque la petite fillette était enfin née. Il avait réussi à s’en tirer. Femme d’âge mûre, Lexia n’avait aucune raison d’avoir peur… Pourtant, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Elle redoutait chaque seconde qui la rapprochait de la naissance car elle avait aussi eu une grossesse assez difficile. La jeune femme ne savait pas non plus dans quel état se trouvait Adriel présentement. Aussi, elle se reconcentra sur son frère. « Vous vous en êtes bien sortis, oui. » Afin de rassurer son bébé et de se rassurer, Lexia parla ensuite directement à son garçon, un instant que partagea son frère d’une voix attendrie.

Arrivés à l’hôpital, ils s’installèrent dans une salle de travail. Une première vérification des paramètres ne révéla rien d’anormal. Lexia devait désormais attendre que les contractions se rapprochent. « Regarde, il a déjà trouvé le truc pour nous faire courir. » Plaisanta-t-elle, apaisée par les données positives récoltées sur l’enfant. Retournée par tout cet élan émotionnel, la jeune femme ouvrit ensuite son cœur à son frère et le remercia une nouvelle fois de son soutien indéfectible durant la grossesse en l’absence d’une figure paternelle fixe pour le bébé. Thomas se réjouit de s’être montré présent pour elle et d’avoir réussi à la tranquilliser malgré les conditions compliquées. A son tour, il lui adressa une déclaration touchante. Le frère et la sœur s’étaient serrés les coudes dans les moments difficiles. Et Thomas était tout aussi content qu’elle de partager le moment présent. Ils cristalliseraient le souvenir et le partageaient à l’avenir avec le fils de Lexia. « Oui ! Ce sera de sacrées réunions de famille. Je te comprends maintenant, quand tu parlais de plus beau jour de ta vie. » Emue à l’instar de son frère, Lexia avait failli oublier la douleur des contractions. Elle serra la main de Thomas et se mordit la lèvre tandis que la crampe se manifestait plus intensément. Une nouvelle fois, la jeune femme se demandait si tout était normal malgré les capteurs qui l’indiquaient. Son aîné lui décrivit son ressenti au même stade : il n’avait pas non plus réalisé dans l’immédiat, Lexia devrait s’adapter à ce changement. Au vu du rapprochement des contractions, elle n’en était plus très loin. « J’espère bien que ce ne sera que dans une heure ou deux et pas cette nuit. » Souffla-t-elle dans une nouvelle tentative de passer plus sereine. Adriel choisit alors ce moment pour apparaître.

Du même coup, Thomas se leva et écarta la chaise sur laquelle il s’était assis. Il répéta des mots d’encouragements et d’amour à sa sœur. « Merci. Je t’aime aussi, Thom. » Elle le regarda s’éloigner et adresser quelques mots à Adriel, avant de prendre congé pour que les deux amants se retrouvent. « Adri’ ! » Souffla Lexia à voix basse, soulagée qu’il soit venu assez rapidement. Tout naturellement, il lui saisit affectueusement la main et lui demanda comment elle se sentait. « J’appréhende mais mon frère m’a rassurée. Il l’a déjà vécu. Les médecins ont vérifié quand je suis arrivée, ils disent que tout va bien. » La brune constata que le graphiste était vraiment venu en quatrième vitesse pour la rejoindre vu sa tête du matin. « Et toi ? » Parler du ressenti de quelqu’un d’autre l’aiderait à oublier un peu le sien. Il ne devait pas non plus être dans son assiette. Une nouvelle contraction, plus proche que les précédentes, saisit ensuite la flic. Elle poussa un cri de douleur et serra les doigts d’Adriel. Une infirmière s’approcha pour examiner les paramètres. « C’est pour bientôt. Nous n’allons plus tarder à vous emmener. » En salle d’accouchement. Le décompte se comptait désormais en minutes.


_________________

it’s you and i
falling for you ▬ You should know you're beautiful just the way you are and you don't have to change a thing; the world could change it's heart, no scars to your beautiful, we're stars and we're beautiful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Revenir en haut Aller en bas

Sweet Child O’ Mine | Thomas & Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Tenby Cottage Hospital-