AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (avat + gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 1097
POINTS : 2394
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Ven 10 Aoû - 23:37

Oh, if the sky comes falling down, for you
There's nothing in this world I wouldn't do.

Ce jour, Yevgeniya l'attend depuis des années. Elle avait pleuré à chaudes larmes, crié, en voyant les flics embarquer son grand frère. Un bout de son coeur se déchirait alors qu'elle avait toujours su que la prison avait de grande chance de devenir leur seconde maison - elle-même a terminé plus d'une fois en garde-à-vue, mais jamais d'enfermement plus long. Heureusement. Aurait-elle supporté la vie en taule ? Elle n'en est pas certaine ; les simples visites qu'elle rendait à Alexeï lui donnaient souvent des sueurs froides.
Elle passe la soirée à Swansea, fête en avance le retour de son frère avec une bande d'inconnus qui ne savent pas pourquoi la jeune femme est si vivante, si euphorique, mais qui en profitent sans se gêner. Elle laisse même l'un des inconnus la ramener chez lui pour finir la nuit en beauté. Yevgeniya ne connaît pas d'autres façons de faire la fête. D'abord elle danse, puis elle boit, éventuellement elle accepte de la drogue dure même si cela reste occasionnel et enfin, elle termine au lit avec quelqu'un. Elle ne saurait même pas dire le prénom de cet homme, mais il remplit son rôle et c'est ce qui compte. Toutefois, cet homme n'est pas un client et il ne lui doit rien. Il ne doit pas lui donner quelques billets comme les autres, ni quoi que ce soit d'autre. Ainsi, elle pourrait profiter du fait qu'il dorme profondément pour mettre les voiles discrètement, mais elle ne le fait pas. Au lieu de ça, elle le réveille en le secouant légèrement et ne se gêne pas pour demander un service à ce gars dont elle n'a pas retenu le prénom. « J'aurais besoin que tu me déposes au garage auto de Swansea. Celui au croisement de la pharmacie et du Tesco, tu vois ? Tu peux faire ça ? » Il n'est pas réveillé et son état joue en faveur de Yevgeniya : il est trop fatigué et trop surpris pour s'opposer à la blonde.

Elle n'a pas écrit à Dimka pour l'événement, mais elle sait que c'est quelque chose qu'ils doivent faire ensemble. Peu importe à quel point elle a du mal à passer outre ce qu'il s'est passé entre eux, ils doivent rester en famille dans les moments aussi importants. Et quoi de plus important que la sortie de prison d'Alex ?
Elle arrive aux environs de 9h vers Dimka, ce qui leur laisse une demie heure pour se rendre à la maison d'arrêt. Elle sort de la voiture sans adresser le moindre remerciement à son chauffeur et elle entre dans l'atelier, à la recherche de son frère aîné. « Hey. » Lance-t-elle, aussi détachée que possible. « J'ai pensé qu'on pourrait y aller ensemble… Pour chercher Alex, je veux dire. » Continue-t-elle en prenant appui sur le mur à sa droite, toujours en gardant ses distances avec son grand frère - non, elle n'a pas digéré ce qu'il s'est passé.  « Je n'ai pas ma voiture… Donc on peut y aller avec la tienne. » Oui, elle préfère se cantonner aux problèmes de logistique plutôt que de dire ce qu'elle ressent au fond d'elle ; peut-être parce qu'elle a peur que quoi qu'elle dise, elle déclenche la même réaction chez Dimka… Cette réaction violente et incompréhensible.

Les minutes passent, les miles défilent sous les roues et bientôt, les deux Vassilievitch sont prêts à accueillir leur frère, non sans une pointe d'excitation. La blonde est presque en train de sautiller tellement elle a hâte de voir le jeune homme passer ces grandes grilles menaçantes.

_________________

WICKED GAMES


Bring your love, baby, I could bring my shame. Bring the drugs, baby, I could bring my pain | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Luche
TES DOUBLES : Sameen; Ainhoa & Evan
TON AVATAR : Jensen Ackles
TES CRÉDITS : Tag , SIAL pour la signa,gif de Penny ( merci) et les gifs quelqu'un de sympa sur tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Open ! ;)
RAGOTS PARTAGÉS : 795
POINTS : 1248
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2017

My lovely sister
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : ça existe ?
PROFESSION : Gère un reseau de prostitution officieusement, officiellement mécano propriétaire d'un garage.
REPUTATION : Dimitriev vient d'arriver à Tenby, directement de Russie. Son fort accent peut en rebuter certains mais on ne peut pas dire qu'on ne laisse pas leur chance aux nouveaux arrivants, dans le coin.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Sam 11 Aoû - 1:30

Ca faisait des années que Dimka attendait ça, il avait enfin eut la confirmation qu'Alexeï allait sortir de prison et bon dieu, le russe avait hâte. Ça avait brisé le coeur de Dimka lorsqu'il avait été incarcéré et il avait fait une promesse à sa soeur. Quoi qu'il arrive, ils iraient ensemble chercher Alexeï lorsqu'il sortirait.  Une promesse dont Dimka n'était pas sûr qu'elle soit tenue. Pourquoi ? Parce que sa soeur lui en voulait, elle avait été tellement froide avec lui qu'il avait fini par laisser tomber les sms. Lyov lui avait dit qu'elle n'en valait pas la peine et Dimka s'était rendu à l'évidence, il n'avait pas tort. Dimka était blessé par le comportement froid de sa soeur, il l'aimait plus que tout au monde et elle ne semblait plus jamais vouloir de lui pour l'histoire d'un frère mort. Non, Dimka n'avait aucun souvenir de ce qu'il s'était passé entre Lyov et Yevgeniya. Il avait passé la nuit au garage, il n'arrivait pas à dormir et il avait un boulot de dingue. Dimka avait passé la nuit sur une voiture de collection. Oui, il allait mal en ce moment, cette histoire avec Yevy le pesait énormément. Il n'a pas vu les heures passées, il est trop occupé, trop dans ses pensées, parfois il parle avec Lyov la musique couvrant ses paroles. Ils ont discuté toute la nuit tous les deux. Neuf heures... Voilà qu'il n'entend même pas sa soeur arriver et sursaute en l'entendant. Il a sale mine, il s'est un peu plus renfermé sur lui même depuis leur dispute. Il s'essuie les mains pleines de cambouis et se redresse.

- Tiens... t'as décidé d'arrêter de faire la gueule ?


Il est froid, mais ses yeux trahissent une immense tristesse à cette situation. Dimka a besoin d'une douche et d'un café. Mais il l'écouta sans un mot de plus. Il haussa de nouveau les épaules, elle revenait sur la promesse qui n'avait donc pas bougée. Il hocha doucement la tête.

- Ouais, j'ai juste besoin d'une douche et d'un café... Fais comme chez toi...


Il s'éclipsa quelques minutes, et Lyov revenait à la charge. Il fronça le nez le " regardant".

- Arrête Lyov... J'ai pas besoin de réflexion... J'ai besoin de la retrouver, j'ai besoin d'elle... Elle me manque...


- Elle te manque plus que moi ? Je suis là pourtant, je t'ai jamais laissé tomber moi...


Il secoua la tête et se laissa aller sous l'eau chaude. Il avait besoin de réfléchir un petit peu, sans que Lyov ne vienne le perturber encore plus. Il revient quelques minutes plus tard torse nu, avec un simple jeans et une chemise à la main.

- Ouais on y va... Une promesse est une promesse après tout...


Il lui fit un triste sourire, il n'arrivait plus à vraiment être lui même. Elle lui manquait bien trop. Ils se retrouvèrent rapidement dans la voiture.

- Je suis désolé de t'avoir caché ça pendant tout ce temps... S'il te plait, pardonne moi... J'en ai marre d'être loin de toi Ivy...


Et Dimka était sincère, il avait hâte de revoir son frère mais désirais se rabibocher avec sa soeur. Dimka se gara devant la maison d'arrêt et sorti de la voiture et décida de poser une de ses fesses sur le capot. Il se sentait heureux, il allait pouvoir serrer dans ses bras son frère libre. Il regarda l'heure puis Yevgeniya.

- T'es sure que c'est pas à dix heures  ?


Il voulait que la tension entre eux s'efface. Il finit par doucement murmurer.

- tu me manques Yevy... vraiment...


Et il reporta son attention sur les grilles qui n'allaient pas tarder à laisser filer Alexeï.[/b]

_________________


☽☽ N'écoutes pas ses sales voix, ne prends surtout pas ce chemin là...T'es prêt pour l'enfer, ils t'ont façonné a leur manière...



Award du super méchant ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Moriartea
TON AVATAR : Taron Egerton
TES CRÉDITS : On it
TA DISPONIBILITE RP : Disponible 0/4
- RP fratrie
- Fred
- Riley
- Penny
RAGOTS PARTAGÉS : 62
POINTS : 146
ARRIVÉE À TENBY : 09/08/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (10 novembre)
CÔTÉ COEUR : Célibatard
PROFESSION : Voyou


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Sam 11 Aoû - 9:29


HM Prison Swansea, last day.

L'enfer des derniers jours de cabane. Alexeï savait qu'il allait bientôt toucher du doigt le GRAAL de l'incarcéré : la remise en liberté. Et il en avait été plus qu'impatient. Compliqué, alors, de ne pas s'énerver contre ses codétenus, surtout connaissant le degré d'irrascibilité du jeune russe. Revoir le ciel sans les barbelés. Revoir sa fratrie. Il avait hâte. Même s'il savait que tout n'était pas joué : il allait devoir honorer ses rendez-vous avec son agent de probation et conseiller de réinsertion. Se trouver un job aussi. Lui, avec un job d'adulte responsable. S'il arrivait à pas se faire virer au bout de deux jours, ça tiendrait du miracle. S'il n'avait pas été aussi bagarreur, il aurait pu sortir plus tôt. Facile à dire. Il avait pris le parti de s'imposer. Ce n'était pas parce que c'était la première fois qu'il atterrissait en taule et que c'était presque un môme à l'époque qu'il allait se poser en victime.

Heureusement, il avait toujours pu compter sur les visites des siens - il en avait même eu plus que la plupart de ses camarades d'infortune. Il savait qu'en sortant ils seraient là. Merde, ils avaient probablement moins bien vécu que lui ces années qui venaient de filer. Pauvre Yevgeniya surtout. L'était dans lequel il l'avait quittée le jour de son arrestation lui avait brisé le coeur. Lui, il avait merdé et il le savait, il en assumait les conséquences. Mais il n'avait jamais pensé que ça puisse atteindre de la sorte les siens. Hors, les siens, c'était ce qu'il y avait de plus sacré pour Alex. Donc, une fois dehors, il allait essayer de rester discret, pour eux.

Les dernières fois à entendre les claquements des grilles, les autres qui gueulent pour un rien. Les insultes à base de membres de la famille et d'actes de fornication. Juste pour ça, il en avait pété des dents, il avait même encore la marque d'une incisive sur le poing droit à cause de ça.

Enfin libre.

Les grilles devant lui s'ouvrent pour la dernière fois, lui créant un passage pour rejoindre le cortège des gens normaux et sans entraves carcérales. Il porte des vieilles fringues à lui et surtout, il a retrouvé ses bonnes vieilles rangers. Là, il se sent vraiment lui-même. Il cligne un peu des yeux quand la lumière du soleil, même pâlot, l'éblouit. Hors des murs de la prison, il lui parait plus intense. Il respire l'air et la liberté.

Et puis, il les voit. Dimka et Ivy. Ils se tiennent un peu bizarrement. Il y a comme un mur invisible entre eux. Alex sait, mais seulement ce que lui a dit sa soeur. Et pour le moment, il s'en fout. Il a juste besoin de retrouver les siens. Il se dirige droit vers eux en se faisant violence pour ne pas courrir comme un gosse rentrant de colo pressé de revoir papa et maman. Une fois devant eux, il sourit un peu comme un con avant de prendre Yevgeniya dans ses bras et lui déposer un baiser sur le front. Puis c'est au tour de son frère d'avoir droit à son câlin.

« Putain, c'que c'est bon de vous revoir et d'être dehors. »

Il les lâche enfin et ramasse son sac.

« On se casse d'ici ? J'en peux plus de la gueule de ce bâtiment. »

En vrai il se sent presque paumé, là dehors. Il a besoin de retrouver un lieu familier. C'est presque le cas juste en étant avec sa fratrie. Puis il reste un peu silencieux, il ne sait pas trop quoi dire. Mais là, l'absence de parole lui manque pas. Pas après le  bruit incessant de la prison.

_________________

Alexeï Vassilievitch

I saw the evidence, the crimson soaking through. I watched you fall apart and chased you to the end. I'm left with emptiness that words cannot defend. You'll never know what I became because of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (avat + gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 1097
POINTS : 2394
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Sam 11 Aoû - 16:24

Oh, if the sky comes falling down, for you
There's nothing in this world I wouldn't do.

Sans surprise, Yevgeniya reçoit un accueil pas très chaleureux et elle serre les dents, se répétant qu'elle l'a bien méritée. Dimka a multiplié les tentatives pour reprendre contact avec la jeune femme, mais elle est encore bien trop perturbée par ce qui s'est passé dans son salon pour accepter quoi que ce soit. S'il n'y avait pas Alexeï, certainement que la jeune femme n'aurait rien fait, rien dit, qu'elle aurait encore laissé les jours s'entasser les uns sur les autres sans donner de nouvelles à son aîné. Elle se sert un café quand il s'absente pour se doucher et elle s'assoit, aussi pensive qu'excitée à l'idée de grand frère à l'extérieur de cette prison. Ivy appréhende de passer du temps en compagnie de Dimka depuis ce qu'il s'est passé chez lui et elle le fait que le jeune homme semble n'avoir aucun souvenir de l'événement est encore plus déroutant. Ainsi, elle reste silencieuse, cherchant à ne pas animer la bête qui semble sommeiller en lui. « S'il te plait… On est là pour Alex. » Autrement dit : je ne suis pas prête à passer l'éponge et si leur cadet n'était pas là, la blonde aurait gardé ses distances avec Dimka. « Non… On m'a bien dit 9h30. » Dit-elle, gardant les yeux sur son téléphone afin de vérifier l'heure. Si la jeune femme se moque pas mal de la ponctualité en général, les choses sont différentes aujourd'hui. « Tu me manques aussi… Mais… » Elle n'ose même pas regarder Dimka, le coeur lourd et l'âme en peine. Heureusement que l'événement qui va suivre sera synonyme de joie et de bonheur intense sinon la blonde ne pourrait pas le supporter. « Je n'peux pas. Pas maintenant. » Achève-t-elle.

Elle se redresse vivement, à l'affut, dans elle entend du bruit un peu plus loin et elle comprend que ça y est : Alexeï est libre. La silhouette de son grand frère se dessine et il ne s'agit pas d'un mirage. Ce moment, elle l'a rêvée encore et encore, tout comme elle rêvait du retour de Dimka au Pays de Galles alors que ce dernier était en Russie. La situation semble irréelle et Yevgeniya reste paralysée malgré son envie de courir pour se lancer dans les bras de son frère. Avant qu'elle n'ait pu faire quoi que ce soit, son cadet la serre contre lui et elle referme ses bras sur lui, un peu comme si elle ne voulait plus le laisser partir. « Qu'est-ce que tu m'as manquée. » Elle lui rend son étreinte, se niche dans sa veste de longues secondes, jusqu'à ce qu'il s'éloigne pour faire de même avec Dimka. Elle les regarde, attendrie et pendant une demie-seconde, elle oublie tout et profite pleinement de ces retrouvailles. « Ouais, dégageons de là. Et vite. » Et que plus personne n'ait à y séjourner. « On va au Gershwins Coffee House, comme avant ? Ça vous irait ? » Propose-t-elle en les regardant tour à tour jusqu'au moment où ils prennent une décision et qu'elle s'engouffre à l'arrière de la voiture pour laisser les deux hommes à l'avant.
Elle sort une cigarette de son paquet pour s'en griller une nouvelle puis elle lance le paquet et son briquet à son grand-frère. « Allez, Alex. Ta première clope en tant qu'homme libre depuis bien trop longtemps. Tu peux même garder le paquet si tu veux. » Dit-elle, le sourire aux lèvres - la joie de le retrouver éclipse toute la souffrance de l'avoir perdu ces longues années.

_________________

WICKED GAMES


Bring your love, baby, I could bring my shame. Bring the drugs, baby, I could bring my pain | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Luche
TES DOUBLES : Sameen; Ainhoa & Evan
TON AVATAR : Jensen Ackles
TES CRÉDITS : Tag , SIAL pour la signa,gif de Penny ( merci) et les gifs quelqu'un de sympa sur tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Open ! ;)
RAGOTS PARTAGÉS : 795
POINTS : 1248
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2017

My lovely sister
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : ça existe ?
PROFESSION : Gère un reseau de prostitution officieusement, officiellement mécano propriétaire d'un garage.
REPUTATION : Dimitriev vient d'arriver à Tenby, directement de Russie. Son fort accent peut en rebuter certains mais on ne peut pas dire qu'on ne laisse pas leur chance aux nouveaux arrivants, dans le coin.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Dim 12 Aoû - 12:42

Ca dépassait Dimka que sa soeur ne veuille plus de lui. C'était son bébé, et elle avait fini par s'échapper, encore une fois, il avait tout brisé. Il ne voulait perdre ni Lyov, ni Yevgeniya. Il ne pourrait jamais faire de choix et Alexeï allait revenir de la partie. Dimka avait besoin de toute sa famille c'était indéniable. Mais le fait de comprendre que ça soeur lui en voulait encore et pour une raison pour lui échappait le rendait assez malheureux. Il préféra ne plus rien dire. Peut être que Lyov avait raison en fin de compte, et ça lui brisa un peu plus le coeur. Il ne lui adressa plus la parole, ni plus aucun regard, mais il fut forcer de regarder l'étreinte entre son petit frère et sa petite soeur avant que ce soit son tour. Il serra son cadet contre lui. Il lui avait manqué, vraiment... Il avait l'impression de respirer de nouveau, comme à sa naissance, c'était à partir de là que Dimka avait pu songer à autre chose qu'à Lyov et il s'était remis à parler.

- Fini les conneries hein ?


Il le serra assez fort contre lui, au fond de lui, Lyov assistait assez impuissant à ses retrouvailles qui ne lui plaisait pas forcément car la famille était la "faiblesse" de Dimka et qu'il avait moins d'emprise sur lui. L'ainé Vassilievitch fini par lâcher son cadet et lui offrit un doux sourire.

- On y va oui...


Il finit par regarder Ivy qui proposait leur endroit habituel.

- Va pour ça, vous avez pris le petit dej ?


Parce qu'il n'avait qu'un café dans l'estomac, il avait bossé toute la nuit pour se changer les idées et il n'était pas contre quelques pâtisseries. Il était un gourmand, ce n'était pas sa faute. Il se remit au volant de sa voiture et prit lui aussi une cigarette, il en avait bien besoin. Il l'alluma avant de démarrer et les conduisit jusqu'au Gershwins Coffee House.

- T'as envie de faire quoi aujourd'hui ? Parce que c'est vraiment ta journée, et je crois qu'on peut la passer avec toi à faire tout ce dont t'as envie...


Il le regarda a travers le rétroviseur et lui offrit un sourire. Pour sa fratrie, Dimka était prêt à faire n'importe quoi. Il se gara sur le parking et termina sa cigarette, il ne pourrait sûrement jamais arrêter de fumer, il aimait bien trop ça.

_________________


☽☽ N'écoutes pas ses sales voix, ne prends surtout pas ce chemin là...T'es prêt pour l'enfer, ils t'ont façonné a leur manière...



Award du super méchant ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Moriartea
TON AVATAR : Taron Egerton
TES CRÉDITS : On it
TA DISPONIBILITE RP : Disponible 0/4
- RP fratrie
- Fred
- Riley
- Penny
RAGOTS PARTAGÉS : 62
POINTS : 146
ARRIVÉE À TENBY : 09/08/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (10 novembre)
CÔTÉ COEUR : Célibatard
PROFESSION : Voyou


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Dim 12 Aoû - 16:58


Les retrouver, tous les deux, c'était comme se sentir complet à nouveau. Pouvoir les étreindre à nouveau. Il leur sourit. Tique un peu quand Dimka parle d'arrêter les conneries.

[b]« Ouais. De toute façon, j'vais avoir un conseiller de réinsertion qui va m'coller au cul pour au moins six mois. »[/b]

La galère assurée. Encore que si c'était celui qu'il avait croisé en taule, ça ne serait pas si pire, ce serait pas ouf non plus, mais c'était pas le genre de type à vous traîner plus bas que terre parce que vous avez été incarcéré. Mais il n'a pas envie de s'éterniser sur le sujet, pas alors que ça fait juste cinq minutes qu'il est un homme libre.

« Tu lis dans mes pensées soeurettes ! J'ai carrément la dalle. »


Un vrai petit dej', du vrai café pas du jus de chaussettes comme il en avait bien trop eu. Même s'il avait eu droit au déjeuner avant de sortir, il voulait manger un vrai truc. Il va poser son sac dans le coffre de la voiture de Dimka avant de monter à l'avant.

Il saisit le paquet et le briquet en souriant et s'en allume une avant de faire passer à Dimka. Il est bien, là, avec les siens. Il aspire une longue taffe et recrache doucement la fumée. C'est bon d'être en vie.

« Franchement, j'en sais trop rien. Manger déjà. Un vrai truc, pas un plateau repas qui ressemble à du vomi de troll. »

Ensuite... Il avait été privé de tellement de choses qu'il ne savait pas par quoi commencer. Dormir dans un vrai lit, bien sûr.

« J'irais bien à la plag e, ou n'importe où en fait. »

Il étend un peu ses jambes dans la voiture.

« Pas d'endroit trop blindés. »

Il fixe le café sur le parking, ça lui parait presque irréel. Quand il rentre, il a un peu l'impression d'être la cible de tous les regards, mais il se fait sans doute des films.

« Attends, Dimka, t'as dit "tout ce que je veux"... Genre si je te le demande, tu me prêtes ta caisse ? »

Il lui fait un grand sourire avant de se mettre à rire.

« Bon, alors, racontez moi tout ce que j'ai raté depuis vos dernières visites. »

_________________

Alexeï Vassilievitch

I saw the evidence, the crimson soaking through. I watched you fall apart and chased you to the end. I'm left with emptiness that words cannot defend. You'll never know what I became because of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (avat + gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 1097
POINTS : 2394
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Lun 13 Aoû - 20:48

Oh, if the sky comes falling down, for you
There's nothing in this world I wouldn't do.

« Non, je n'ai rien dans l'estomac et je meurs de faim.» Sourit-elle tout en étant ravie que ce soit le cas pour ses frères aussi. En fait, elle n'a rien mangé depuis presque vingt-quatre heures tant elle était excitée à l'idée du retour d'Alexeï, mais aussi parce qu'elle voulait que l'alcool fasse effet rapidement et quoi de mieux que le ventre vide pour ça ?
Ils se mettent tranquillement en chemin et même si la distance entre Ivy et Dimka est palpable, Alexeï a la présence d'esprit de ne rien dire. Arès tout ce qu'elle lui a raconté sur la façon dont Dimka lui avait fait peur, il doit savoir que ce n'est pas un sujet à aborder légèrement. La description de la nourriture en prison couperait presque l'appétit à la jeune femme, mais heureusement, le jeune homme ne s'attarde pas sur le sujet et elle en profite pour rester silencieuse et écouter les deux hommes discuter. Elle fume sa clope, tranquillement, elle a presque l'impression d'être des années en arrière quand tout allait bien et que personne n'avait été arraché du foyer familial. « Ça peut s'arranger pour une plage pas trop blindée. Je t'ai déjà parlé de mon coloc, il a un bateau et il m'a montrée toutes les petites criques du coin que personne ne connaît. » Même si Yevgeniya n'a jamais été le genre de femme à aimer la mer, elle aime bien naviguer avec Trystan. C'est reposant et l'ambiance est souvent hypnotisante.

Toutefois, pour l'heure, il faut manger et quand la serveuse se pointe pour prendre leur commande, la jeune femme n'attend pas pour commander un grand café et quelques pâtisseries. « T'as des envies de road-trips ? » Alexeï avait adressé sa question à Dimka, mais la blonde ne peut s'empêcher d'y répondre en s'esclaffant. En revanche, la dernière question du brun s'adresse à eux deux et Yevgeniya se mordille la lèvre, sans vraiment savoir quoi répondre. Quoi de nouveau depuis sa dernière visite ? Pas grand chose… Elle a repris le tapin pour ne plus avoir à passer ses nuits au garage avec Dimka et en dehors de ça elle a pris la décision de reprendre les études, maintenant qu'elle a de quoi se payer son école d'art. Est-ce une chose à annoncer maintenant ou faut-il qu'elle attende que sa relation avec Dimka soit redevenue normale ? Elle ne sait pas quoi faire, mais faute de mieux, elle se lance. « Et bien… J'ai une nouvelle plutôt importante en fait. J'ai enfin envoyé mon dossier pour l'école d'art à Swansea. A priori, je devrais commencer à la rentrée prochaine. » Elle se pince les lèvres, gratifie ses frères d'un sourire timide et a hâte qu'on lui apporte sa commande pour qu'elle puisse se cacher derrière son café.  

_________________

WICKED GAMES


Bring your love, baby, I could bring my shame. Bring the drugs, baby, I could bring my pain | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Luche
TES DOUBLES : Sameen; Ainhoa & Evan
TON AVATAR : Jensen Ackles
TES CRÉDITS : Tag , SIAL pour la signa,gif de Penny ( merci) et les gifs quelqu'un de sympa sur tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Open ! ;)
RAGOTS PARTAGÉS : 795
POINTS : 1248
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2017

My lovely sister
ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : ça existe ?
PROFESSION : Gère un reseau de prostitution officieusement, officiellement mécano propriétaire d'un garage.
REPUTATION : Dimitriev vient d'arriver à Tenby, directement de Russie. Son fort accent peut en rebuter certains mais on ne peut pas dire qu'on ne laisse pas leur chance aux nouveaux arrivants, dans le coin.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Jeu 16 Aoû - 21:16

Dimka se pinça les lèvres, lui aussi il avait faim, vraiment trop faim ! Il n'avait pas vraiment eu le temps de manger surtout qu'il avait bosser toute la nuit. Le coloc d'Ivy, rien que le fait qu'elle en parle fait grimacer le russe. Ils ne s'aimaient pas et c'était déjà un miracle en soit qu'ils se soient jamais taper dessus. Dimka se laissa un peu aller et tira sur sa clope.

- très bien, on ira...


Il allait tout lui laisser passer, parce que c'était son petit frère, parce qu'il sortait de prison et que Dimka avait compris que le froid avec Yevgeniya allait durer. Il n'allait plus vraiment faire d'effort avec sa soeur parce qu'il avait compris le message. Une fois dans le café, il trouva une place un peu discrète et s'installa et attendit que sa fratrie fasse de même.

- Pourquoi pas ? J'ai dit tout ce que tu veux alors oui... tu veux les clés ?


Dimka dévisagea sa soeur à son annonce, il serra un peu les mâchoires, il ne savait pas comment ça allait continuer entre eux. Surtout qu'elle passait beaucoup moins de temps à gérer les filles et ça commençait à l'agacé et si l'annonce était une bonne nouvelle Dimka préféra l'ignorer. Il ne lui adressa même pas un regard. Il lui rendait juste la monnaie de sa pièce lorsqu'elle faisait la même chose avec lui, que ce soit sur les sms ou les appels.

- Je passe mes journées et mes nuits a bosser au garage, j'ai vraiment beaucoup de boulot alors j'ai pas vraiment grand chose à te raconter.... Si.. j'ai peut être un rendez vous avec une fille ses prochains jours, on verra comment ça termine...


Non, il n'était pas intéressant.

- Par contre, si on va à la plage, hors de question que tu te baigne à poil, on va te dégotter un maillot...


Il se mordit doucement la lèvre quand la serveuse vint prendre les commandes. Il prit un des menus complet que le restaurant et attendit que son frère et sa soeur commande, il régla le tout par avance.

- Je suppose que t'as besoin de retrouver rapidement un travail.. Je peux t'en proposer un au garage, au moins t'as pas besoin de mentionner ton casier... Si ça te dit...


Il était content que la discussion soit en russe, parce qu'il n'avait aucune envie que tout le monde entende leur conversation. Les murs avaient des oreilles après tout.

( Pardon Ivy, il est vraiment détestable Dimka )

_________________


☽☽ N'écoutes pas ses sales voix, ne prends surtout pas ce chemin là...T'es prêt pour l'enfer, ils t'ont façonné a leur manière...



Award du super méchant ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Moriartea
TON AVATAR : Taron Egerton
TES CRÉDITS : On it
TA DISPONIBILITE RP : Disponible 0/4
- RP fratrie
- Fred
- Riley
- Penny
RAGOTS PARTAGÉS : 62
POINTS : 146
ARRIVÉE À TENBY : 09/08/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans (10 novembre)
CÔTÉ COEUR : Célibatard
PROFESSION : Voyou


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Ven 17 Aoû - 22:34


Bon, ok, c'était clairement pas la joie entre son frère et sa soeur. C'était carrément lourd et presque palpable. Il avait presque envie de leur dire d'arrêter de se faire la gueule, puisque c'était SA journée. Au lieu de ça il parla de plage et de conduire la voiture de son frère. Mais il voulait aussi du calme et profiter de sa famille tout simplement.

« Pourquoi pas, ouais. »

C'était bien tentant. Il laisse la fratrie passer commande avant d'opter pour un petit dej' bien anglais, en remplaçant le thé par du café. Des oeufs. Du lard. Des saucisses. Et même une gaufre. Il n'a pas menti, juste d'entrer dans le snack, et voilà que son estomac se rappelle à lui.

« Ouais, ça s'peut. »

Quel bonheur de converser librement en russe. Il sourit largement. Enocre plus quand Dimka propose de lui filer ses clés.

« J'croyais que tu me trouvais trop brutal dans ma façon de conduire. »

Lui, il disait plutôt qu'il avait une conduite sportive. Par contre, s'ils continuaient comme ça tous les deux, ça n'allait pas le faire. Etait-ce parce qu'il venait de passer une longue période avec des inconnus que tout lui sautait aux yeux comme ça ? Il allait finir par se sentir mal à l'aise.

« Mais c'est génial pour tes études soeurette ! J'suis fier de toi. »

C'était vrai. Mais peu importe la voie que sa soeur pouvait choisir, il en serait quand même fier. C'était toujours mieux que de se faire gauler sur un cambriolage. S'il avait eu plus d'ambition, peut-être qu'il aurait fait des études.

« Dimka, un rendez-vous galant ! Mais c'est génial, tu nous présenteras notre belle soeur ? »

Il lui fit un grand sourire taquin.

« C'est cool une vie simple aussi quand même. »

Il leva les yeux au ciel quand Dimka parla de maillot de bain.

« Je te rassure, je porte quand même un boxer, je suis éduqué même si je sors de cabane. »


Il allait pas se foutre cul-nu comme ça. Il gardait ça pour les bains de minuit voyons. Il acquiesça à la proposition de son frère.

« Ouais. Enfin, il me faut un truc réglo à deux cents pourcents. Tant que j'ai mon agent de probation et réinsertion aux basques. »

Une fois qu'il serait considéré comme réinséré, il retomberait dans ses travers. Il était incapable de se tenir tranquille de toute façon.

« Et s'il passe me voir au "travail", j'ai pas envie de risquer de t'attirer des ennuis. »


Ce qui était vrai, qu'il plonge, lui, Alex s'en foutait. Que son frère ou sa soeur plongent, non, même pas en cauchemar. Plutôt lui qu'eux. Enfin, la commande arrive. Il remercie la serveuse en souriant et prend une gorgée de son café presque aussi sec.

« Oh, merde, j'suis au paradis, c'est ça ? »

_________________

Alexeï Vassilievitch

I saw the evidence, the crimson soaking through. I watched you fall apart and chased you to the end. I'm left with emptiness that words cannot defend. You'll never know what I became because of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) penny (avat + gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 1097
POINTS : 2394
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle



MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï) Sam 18 Aoû - 21:56

Oh, if the sky comes falling down, for you
There's nothing in this world I wouldn't do.

Yevgeniya fait des notes mentales de ce qui risque de se passer cet après-midi et elle aime beaucoup ce qui se profile à l'horizon. Un tour à la plage et subir la conduite sportive - pour ne pas dire autre chose de trop offensant - d'Alexeï. Elle confesse sa grande nouvelle et sans surprise, Yevgeniya n'a qu'une réaction de la part d'Alex. Réaction qui la fait sourire, sincèrement. Soit. Elle a ignoré Dimka depuis plusieurs semaines alors il peut bien lui rendre la pareille, même si en son for intérieur, elle est déçue. Elle aurait voulu qu'il lui dise lui aussi qu'il est fier d'elle. Après tout, s'ils sont en froid, ce n'est pas de sa faute à elle, mais de la sienne, pas vrai ? S'il n'avait pas agit aussi bizarrement, s'il n'avait pas été aussi horrible avec elle, alors rien de tout cela ne se serait passé.
Toutefois, comme Dimka ne réagit pas à son annonce, elle reste de marbre à la sienne. Pourtant, son cerveau part dans tous les sens : un rendez-vous ? Avec une fille ? Qui ?! Une fille de Tenby ? Une blonde ou une brune ? Alexeï plaisante à ce sujet, mais Ivy ne peut s'empêcher de ressentir une jalousie intense. Elle se pince les lèvres et laisse les garçons parler entre eux quelques secondes, le temps qu'elle digère l'information.

L'aîné Vassilievitch propose alors du travail à son cadet et la jeune femme reste muette. Elle se prend à sourire bêtement en regardant ses frères parler entre eux, comme si Alex n'avait jamais passé les dernières années en prison. Oui, elle sourit parce qu'elle est heureuse de les avoir les deux avec elle, même si pour l'instant, sa relation n'est pas au beau fixe avec Dimka. Elle explose de rire quand elle voit la réaction de son frère à sa première gorgée de café et sans même s'en rendre compte, des larmes viennent se mêler à son rire. Elle les essuient d'un revers de la main, puis à l'aide d'une serviette en papier posée au milieu de la table. « Désolée… C'est juste, l'émotion je crois. » L'émotion de voir ses deux grands-frères réunis, en train de rire et de faire des projets. « Fucking hormones, je crois que je vais avoir mes règles, je pleure pour un rien. » Qu'elle continue sans la moindre pudeur. « Mais pour ce que ça vaut… Alex, plus jamais je ne veux te voir enfermer. Et Dimka… C'est pareil pour toi. » Glisse-t-elle à voix basse, même si personne ne peut les comprendre. « J'vous aime, les gars. » Même toi, Dimka, même si elle ne peut pas en dire autant pour Lyov. Et sur cette petite déclaration, elle prend une longue gorgée de son café et entame les pancakes qu'elle venait de commander. Ca fait du bien de se remplir l'estomac.

_________________

WICKED GAMES


Bring your love, baby, I could bring my shame. Bring the drugs, baby, I could bring my pain | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï)

Revenir en haut Aller en bas

we're wild cards but we stand together (dimka & alexeï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: An old country song-