AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I can't stop seeing you. (Ivy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I can't stop seeing you. (Ivy) Mar 31 Juil - 23:31


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
Te salir les mains n'a jamais été dans tes habitudes, mais à plusieurs reprises, tu as dû le faire, sans réellement avoir le choix et surtout, pour des raisons bien particulières. Pour le divorce de ta sœur par exemple, tu as été toi-même chercher les preuves que son ex-mari était en train de dilapider la fortune, mais en même temps la tromper avec une autre femme bien plus manipulatrice que lui, et évidemment, personne n'a su d'où venait toutes ses informations aussi parfaites qu'illégales, mais incriminantes. Tu es de ceux qui usent de la justice de la meilleure des manières, c'est à dire, la tienne. Aujourd'hui, tu as donné rendez-vous à un homme à l'aide d'un téléphone jetable, d'un numéro existant que pour une journée et dans un lieu ou tu ne te montreras même pas, une adresse inexistante, un guet-apens. Tout a été coordonné de la meilleure des manière, précis à la seconde. Dolan était du groupe, évidemment, mais tu as eu d'autres hommes à ta disposition, des « amis » si l'on peut dire, ils étaient eux aussi à l'armée à tes côtés, vous avez peu de contacts mais lorsque c'est le cas, c'est pour des affaires de ce genre. Vous savez, le genre de choses sordides que l'on retrouve dans les faits-divers, un corps calciné dans une voiture brûlée « accidentellement ».Aujourd'hui, cet homme doit payé pour les crimes qu'il a commit dans le passé, il va avouer et tu vas décider de son sort qui ne sera sans doute pas beau.

Tu remercies intérieurement Ivy et toutes ses informations, nombreuses, peu ont été utiles certes, mais tu as su comment attirer cet homme hors de chez lui sans qu'il ne se pose trop de questions. Le faire entrer dans le van n'a pas été bien compliqué, le pauvre s'attendait à rejoindre une jeune femme pour la fin de journée et la soirée par la même occasion et malheureusement non. Il s'est retrouvé face à face avec des hommes, visages cachés et en quelques secondes, il était attaché et couché  l'arrière. Tu étais à l'avant, le sourire aux lèvres et vous avez fait un chemin, de longs détours, le perdre au cas ou il pensait pouvoir se repérer et puis, une maison abandonnée à des kilomètres de Tenby, loin de toutes les commères de la ville. Là, vous vous êtes occupé de lui, comme il le faut, avec les bonnes manières. Il a avoué avoir abusé de manière psychologique de nombreux patients dans le passé et pas seulement celle que tu aimais, d'autres noms ont été énoncé, il s'est servi de ses personnes pour récupérer de l'argent des familles en prétextant des traitements onéreux mais aussi et surtout inutiles et qu'il n'utilisait même pas, il gardait l'argent pour lui, tout en ne s'occupant pas de ses patients, les abandonnant à leur sort. Néanmoins, tu as été surpris d'apprendre qu'il était de mèche avec la famille d'Eileen, celle-ci ne voulait pas revoir leur fille, celle-ci voulait la cacher du reste, eux aussi ont été des pions dans la mort de celle que tu as aimé pendant longtemps, celle avec qui tu as eu une fille. Du coup, ta mission de vengeance ne fait que commencer et tu vas devoir redoubler d'efforts pour arriver à tes fins, trouver la vérité, la faire éclater et en tirer une certaine satisfaction. Cependant, tu as peur que ça touche Jean, de loin, qu'elle prenne des dégâts collatéraux, du coup, tu vas devoir attendre et surtout, tu n'as pas tout ce dont tu as besoin et tu ne connais qu'une personne... enfin, tu en connais des tonnes, mais tu n'en as qu'une seule que tu désires voir Ivy.

Vous vous êtes quittés la dernière fois sur une question sans réponse venant de toi, est-ce que tu allais la revoir et si oui, est-ce que vous alliez reprendre votre train-train quotidien. Tu as eu l'occasion d'y réfléchir, tu voudrais sincèrement recommencer, malheureusement pour Fredrik tu ne peux pas et tu ne te sens pas capable de lui mentir.  Du coup, tu va devoir trouver un compromis afin de la revoir sans pour autant avoir à coucher avec et ce n'est pas l'envie qui manque. Du coup, tu lui donnes rendez-vous au même endroit que la dernière fois, mais dans une des chambres pour être plus au calme, tu vas lui dévoiler des informations et tu vas avoir besoin de son avis à elle, tu as eu celui de Dolan qui pense que détruire la famille est une excellente idée, toi, tu hésites, pour Jean du coup, tu vas le lui demander car c'est le genre de questions que tu ne peux pas poser à tes sœurs ou bien à ton fils parce qu'ils ne sont pas mêlés dans cette histoire, il n'y a que toi, Dolan et Ivy qui savent, les autres hommes eux, ne voulaient pas et surtout, n'avaient pas besoin de savoir pourquoi cet homme devait parler par tous les moyens. Son sort sera connu pour les médias très prochainement, il fera couler un peu d'encre pour cette petite ville, ça donnera un sujet supplémentaire aux commères qui pour le moment s'acharne sur cette marche des fiertés qui pour une raison que tu ignores se retrouve sur le fil. Bref, tu ne veux pas que ce soit le sujet du moment, tu as d'autres choses en tête. Tu es dans cette chambre, plutôt luxueuse, intéressant pour le futur. Debout devant la vitre grande ouverte, un verre de whisky à la main et une clope au coin des lèvres. Tu te demandes ce qu'elle va penser de ton message pour vous retrouve ici, tous les deux, pas au bar, mais dans un coin plus privé. Tu es impatient. Tu l'attends, tu avais oublié ce que c'était que de ressentir de l'appréhension.
Spoiler:
 

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Sam 4 Aoû - 15:10

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

Le rouge à lèvres est aussi rouge qu’un rubis et sublime ses lèvres d’un façon très satisfaisante. Assise à sa coiffeuse en sous-vêtements, Yevgeniya se prépare pour un rendez-vous particulier, le genre qu’elle n’a plus aussi souvent depuis qu’elle est devenue Madame et elle ressent ce picotement au fond du ventre qui achève de la faire sourire. Depuis qu’elle a repris les affaires avec Dimka, la russe n’est plus aussi disposée à vendre son corps pour de l’argent - ce n’est pas l’envie qui manque, mais le temps. Toutefois, depuis la sombre découverte qu’elle a faite au sujet du jeune homme, la blonde a préféré prendre ses distances, l’obligeant à reprendre ses anciennes activités un peu plus risquées. Ici, Ivy ne crains rien. Le rendez-vous est avec Magnùs et le lien qui les unit est si spécial qu’elle a vraiment hâte de le retrouver. Dans un coin de sa tête, elle met toutes les pensées gênantes qui pourraient la déranger, comme le fait qu’elle s’était épris du fils du diplomate, puis, elle poursuit sa préparation en se dandinant sur des airs de pop des années soixante-dix, quatre-vingt. La jeune femme ne sait pas pourquoi Magnùs lui a donné rendez-vous, mais étant donné que la rencontre à lieu dans une chambre et non à une table comme la dernière fois, Yevgeniya ne manque pas l’occasion de revêtir sa plus belle lingerie. Certes, elle se doit d’être toujours préparée, même si la rencontre a lieu dans un restaurant ou dans un bar miteux, car elle ne sait jamais où le client voudra l'emmener ni ce qu’il voudra faire d’elle. Etre prête à toutes les éventualités… Voilà le mantra de la russe et la règle reste la même aujourd'hui, même si elle connaît bien le client en question.

L’artiste enfile une jupe et un chemiser que le suédois pourra se faire un plaisir de déboutonner si la tentation est trop forte - elle ne manque pas de prendre un t-shirt de rechange dans son sac à main dans l’éventualité où Magnùs décide d’y aller avec des gestes un peu plus violents, un peu plus torrides. (Etre toujours prête à toutes les éventualités). Pour pousser le vice un peu plus loin, Ivy enfile ses lunettes de repos qu’elle ne porte normalement que lorsqu’elle peint pendant plusieurs heures d’affilée. Ici, elle ressemble à une femme plus mature qu’elle ne l’est, une femme différente de celle qu’elle est d’habitude.
Certains clients aiment le changement et elle se dit qu’avec les péripéties dont ils ont été victime, elle et Magnùs, ce n’est peut-être pas plus mal.
Elle arrive devant la chambre n°33 avec la ponctualité d’une horloge suisse et elle frappe à la porte. Quand elle ne connaît pas le client qu’elle est sur le point de rencontrer, c’est à ce moment là que le frisson est le plus intense. L’attrait de l’inconnu. Aujourd’hui, le frisson est spécial car elle n’a toujours pas la moindre idée de ce que le suédois a en tête. En fait, peut-être que le rendez-vous a lieu dans uen chambre uniquement pour être à l'abri des oreilles indiscrètes, qu’il n’y aura qu’une conversation et rien d’autre… Ivy est prête à l’accepter. Elle peut tout accepter, du moment qu’on lui tend l’enveloppe qui va avec. « Bonjour. » Elle entre et lui dépose un baiser sur la joue quand la porte se referme derrière elle. Elle n’est jamais venue dans cette chambre, pourtant elle a l’impression de connaître les lieux par coeur - c’est ce qui arrive à force de passer d’un hôtel à l’autre, nuit après nuit. Elle remarque sans mal la bouteille de whisky et le verre qu’il s’est déjà servi. Un nouveau sourire naît sur ses lèvres et elle demande sans la moindre subtilité. « Il y a un également un verre pour moi ? » Elle est taquine, mais elle sait qu’elle doit être plus mûre que ça, qu’elle doit savoir les raisons de cette rencontre et ce en quoi elle peut être utile à son ancien client.  « Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? »

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Sam 11 Aoû - 23:56


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
L'attente n'est pas intolérable du tout, tu sais pertinemment qu'elle sera à l'heure, elle répond quasi immédiatement à ton message pour te dire qu'elle serait là. Tu profites seul de la chambre qu tu as loué pour le reste de la journée et la nuit, si Ivy décide de dormir ici pour profiter du confort parce que tu dois l'avouer, c'est vraiment parfait. Tout est luxueux et de très bonne qualité. Tu as fais ton tour, tu as vérifié la présence de micros et ou caméras et il n'y en avait pas. Dolan t'a apprit à surveiller et à trouver les planques pour ceux-là afin d'éviter tous les problèmes. Pas de risques inutiles et oui, un peu de paranoïa, mais généralement lorsqu'on fait quelque chose comme tu as fais, tu prends des distances avec ce qui risque de te mettre dans une mauvaise position. Ou pas, tu l'as invité à te rejoindre dans une chambre, là où personne ne pourra vous voir et vous entendre. Tu clopes, une après l'autre, laissant ton verre sur le côté attendant qu'elle soit là pour boire quelque chose et elle arrive, à l'heure, pile. Tu souris en coin lorsque la porte s'ouvre sur elle, magnifique, comme toujours. Tu te mets face à Ivy, tu la laisses t'embrasser sur la joue et tu la laisses faire son tour, observer. Tu t'appuies sur le rebord de la fenêtre en la regardant. « Bonjour Ivy. » Dis-tu tout en fumant tranquillement. « Merci d'être venue. » Après tout, peut-être qu'elle avait autre chose à faire, elle n'a même pas discuté par messages, sa réponse était claire et précise, mais bon, tu es arrivé comme un cheveux sur la soupe. « Oui, il y a un verre pour toi, évidemment. » Tu quittes ton postes pour la rejoindre, abandonnant ta cigarette dans le cendrier et lui servant un généreux verre de ce parfait whisky que tu apprécies énormément, tu étais surpris de voir qu'ils pouvaient te laisser la bouteille, après, tu as payé immédiatement et apparemment tu as le visage de ces hommes qui se payent des bouteilles qui coûtent des fortunes. Tu as les moyens, tu as de quoi te faire plaisir, après tout l'argent que tu utilises, c'est ce que tu as gagné toi-même avec l'armée et ton travail, ta fortune familiale reste intouchée et surtout, pour ton fils et peut-être plus tard à ta fille, dépendant de vos relations dans le futur. Tes sœurs t'ont demander d'attendre avant que tu prennes ta décision au sujet de cet argent qui vient de votre famille, de tes parents, de tes grands-parents etc... la fameuse fortune des Hadsen que de nombreuses personnes ont essayé de récupérer en se retrouvant avec tes sœurs. Tu retournes contre ta fenêtre récupérer ta cigarette abandonnée.

Tu la regardes et tu attends sa question qui ne tarde pas à arriver, pourquoi est-ce qu'elle est là ? Tu te le demandes aussi, tu trouveras toujours de quoi lui répondre, mais sincèrement, pourquoi est-ce qu'elle est ici ? C'est une excellente question. La vraie réponse restera sans doute cachée au monde, aux yeux et aux oreilles de tous. « Je voulais te remercier en personne pour toutes les informations que tu as eu pu me donner sur cet homme lors de notre dernière rencontre, elles ont été particulièrement utiles. » Tu lèves ton verre à ça et tu t'autorises à boire une longue gorgée qui te brûle la gorge lentement mais sûrement. « J'ai obtenu les réponses dont j'avais besoin, mais... Malheureusement celles-ci me mènent sur une autre piste, un autre problème auquel je ne sais comment me comporter... » Tu fronces les sourcils. « J'en ai parlé à Dolan et sa solution est de tout détruire, faire payer un à un ceux qui ont mal agit néanmoins, cela implique détruire une famille, la famille de quelqu'un que je connais. » Tu restes vague mais tu offres quand même des détails afin qu'elle puisse avoir une certain compréhension de tout ce qu'il se passe. « L'homme que tu m'as livré sur un plateau d'argent est l’auteur d'abus de faiblesses sur de nombreuses personnes, il va payer pour ça, mais derrière ces personnes, il y a des familles qui étaient plus ou moins au courant de ses agissements qui ont mené à la mort de certains de ces anciens patients... Est-ce que selon toi, ces familles doivent-elles payer le prix cher ? » Tu croises son regard et tu le captes afin d'y chercher quelque chose, attendant a réponse avec une certaine appréhension. Pourquoi Ivy Magnùs ? Pourquoi est-ce que tu lui poses la question à elle et pas quelqu'un d'autre ? Est-ce une façon cachée d'en apprendre plus sur elle ?

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Dim 12 Aoû - 15:28

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

Le whisky est sans aucun doute le fidèle compagnon qui est toujours présent lorsque Magnùs et Yevgeniya se retrouvent. Pas une seule fois la jeune femme n'a passé la nuit avec le diplomate sans qu'une bouteille de whisky ne soit ouverte - un péché mignon qu'il partage sans la moindre pudeur. Ainsi, Magnùs sert un verre à la jeune femme et elle l'en remercie. Elle y goûte, sans savoir ce que cette après-midi lui réserve. Toutefois, Ivy n'aime pas savoir la suite des événements lorsqu'elle est en présence d'un client alors elle cherche à y voir plus clair et demande ainsi au principal intéressé pourquoi il l'a faite venir. Le suédois a beau passer d'un coin de la pièce à l'autre, le regard de la jeune femme est posé sur lui et elle le suit comme une lionne prête à chasser sa proie. Elle le regarde et elle se demande de plus en plus le but de sa visite ici. Le Hadsen a toujours été du genre à prendre son temps, se moquant bien qu'elle soit payée à l'heure tant il a de l'argent à claquer, mais aujourd'hui, les choses sont différentes. Mangùs est différent. Quelque chose le tracasse. Quoi ? Elle n'en sait rien et elle se demande encore si elle est là pour le soulager de ses maux ou pour autre chose. Si ce n'était pas lui en face d'elle, peut-être qu'elle commencerait à s'inquiéter, mais il n'en est rien.
Yevgeniya s'installe sur le rebord du lit et elle écoute attentivement. Les informations qu'elle a rapportées à Magnùs semblent d'une importance qu'elle n'avait pas imaginé. Pourtant, ce n'était pas faute de l'avoir prévenue. Elle se souvient de cette conversation avec le suédois, de cette femme dont il a parlé, mais Ivy avait été bien trop distraite par la somme d'argent qu'il était prêt à lui offrir pour réellement se concentrer sur les sentiments de l'homme. Ce n'est plus un secret pour personne, Ivy pense avant tout à elle. « Je t'ai dit que je savais être efficace. » Sourit-elle, sans aucune modestie. Oui, même si elle avait tardé à lui donner les informations qu'il désirait parce qu'elle était trop occupée à batifoler avec Fred, elle a tout de même accompli sa tâche avec brio. Toutefois, la Vassilievitch semble avoir secoué le monde de pas mal de personnes en déterrant ce que ce médecin avait tenu à garder caché. Est-ce son problème ? Pas vraiment… Néanmoins, Magnùs semble vouloir son avis.

Ivy prend une gorgée de whisky et elle regarde Magnùs quand il lui explique avec davantage de détails le problème qui se pose à lui. « Pourquoi veux tu connaître mon avis ? » Les sourcils froncés, la russe répond à la question du diplomate par une nouvelle question. Pourquoi elle ? Pourquoi son avis ? Elle n'est même pas concernée par cette affaire louche. Elle relâche un peu sa posture trop droite et elle envisage à présent de réellement donner une réponse à son client. Est-ce que tout le monde doit payer pour les méfaits d'un homme simplement parce qu'ils étaient au courant ? La réponse qui s'impose à son esprit est pourtant simple : oui. Ils doivent payer. « Mais si tu y tiens vraiment… Alors ma réponse est limpide : oui. » Elle ne juge pas l'acte incriminé - des abus de faiblesse - car si on en croit la définition dans le dictionnaire, elle a déjà dû en fait quelques uns. En fait, les Vassilievitch ont toujours fait ce qu'il fallait pour survivre. Cependant, elle ne croit pas avoir causé la mort de quelqu'un - même indirectement. Son frère en revanche ? Il a bien été à deux doigts de tuer Micha parce qu'il ne traitait pas sa soeur avec respect, alors peut-être bien qu'il a déjà été plus loin et auquel cas, elle s'en moque. Aussi, si quelqu'un décidait de se venger pour des actes de ses frères ou de son père, elle en assumerait la responsabilité sans sourciller. La réciproque est également vraie. Avec un problème avec un Vassilievitch revient à avoir un problème avec tous les membres de la famille et quoi qu'ils se passent, ils se serreront toujours les coudes, comme actuellement même si la jeune femme garde ses distances avec son aîné.  « Etre au courant des méfaits et ne rien faire revient à être un auteur indirect de l'acte. Dans ces cas là, tout le monde est fautif. Peut-être à un degré différent, c'est vrai, mais ça ne change rien à la finalité. Ces personnes sont mortes et personne n'a rien fait. Alors oui, tu as ma réponse. Selon moi, tout le monde doit payer le prix cher. » Qu'elle répond avec honnêteté. Elle reprend une gorgée de son verre, jauge Magnùs d'un regard furtif pour essayer de savoir si elle a dit ce qu'il attendait, mais ose quand même poser la question.  « Qu'en penses-tu ? Parce qu'au final, tu m'as dit la solution de Dolan, mais tu ne me dis même pas ce que tu en penses. »

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Jeu 16 Aoû - 1:12


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
Évidemment que tu la connaissais efficace et pas seulement dans le domaine de la quête ou l'obtention d'informations. Tu n'ajoutes rien à sa remarque, bien décidé à lui partager tes problèmes récents auxquels tu espères trouver une solution à travers son avis qui t'est important. D'ailleurs, pourquoi est-ce qu'il est aussi important ? Parce que tu es dans une impasse ? Ou parce que tu penses qu'elle va te mettre sur la bonne voie ? Ou encore parce que tu as simplement besoin de la voir, de passer du temps avec elle et que tu te cherches vainement des excuses bidons qui ne te couvriront pas pour le reste de ta vie. Tu es trop vieux pour avoir des sentiments, surtout pas pour une prostituée et encore moins pour yen femme qui a été avec ton fils. Elle ne fera rien de tes sentiments, elle ne veut que ton argent et tu le sais pertinemment, néanmoins elle est là quand tu en as besoin, elle te connaît, sait comment te satisfaire et elle ne t'abandonnera pas tant que tu auras de l'argent à lui donner et tu en as un paquet. Tu passes doucement ta main sur ton visage, fatigué de toi-même sur cette situation rocambolesque. Ivy te répond on ne peut plus sérieusement, elle se prend au jeu même si elle s'interroge sur le pourquoi du comment. Elle est intelligente, parfois trop pour le bien le tout le monde. « En clair, je ne sais pas à quel point ils ont été impliqué réellement dans l'histoire, je pense qu'il a un peu gonflé ses paroles afin de ne pas tout prendre sur lui cependant... Ses paroles ont impliqué de nombreuses personnes auxquelles je n'ai pas de problèmes à intervenir d'une quelconque manière mais... Il y a une famille d'impliquée, je ne sais même pas si il y a encore des personnes vivantes de celle-ci qui étaient présentes lorsque tout c'est passé... Est-ce qu'il reste de preuves quelque part ? Des reçus bancaires ? Ou des lettres signées du médecin et de la famille proposant un inutile traitement... Est-ce que je vais aller les punir même après leur mort ? » Pourquoi est-ce qu'ils ne pourraient pas reposer en paix comme tout le monde ? Est-ce que ce sont les enfants qui doivent payer à chaque fois ? Tu penses à Jean qui est justement au centre de ta tourmente et tu as envie de l'aider même en temps, tu as besoin de fouiller, de trouver tes réponses afin de retrouver la paix. Mais c'est vrai qu'est-ce que tu penses réellement de toute cette situation ? Est-ce que ça vaut le coup de remuer dans le passé juste pour trouver des réponses qui risquent de te faire souffrir plus qu'autre chose.. Tu te plonges dans une intense réflexion, te perdant dans tes pensées, laissant un silence s'installer entre vous. « C'est flou pour moi... » Lâches-tu finalement dans un soupire. Tu prends ton verre de whisky que tu siffles en quelques gorgées sans pause et tu laisses le verre en plan à côté de toi. Tu n'as pas l'habitude d'être dans un état pareil, aussi tourmenté et rares sont les personnes qui te voient comme ça. Ivy est l'une des rares personnes et tu t'en fous qu'elle puisse être présente, elle s'en fout certainement. C'est comme ça que tu te rassures.

« Tout est si compliqué en ce moment... » Non Magnùs tu ne vas pas te lamenter sur ton sort, parce que tu devrais être heureux, tu as retrouvé ta fille, tu as un poste exceptionnel, tu as une famille aimante, tu as de l'argent mais derrière tout ça, tu as foutu en l'air ta relation avec ton fils parce que tu as une libido. « Je me pose sans doute trop de questions, mais j'essaie de voir les conséquences que mes actes pourraient avoir, si j'en viens à suivre tes conseils et ceux de Dolan parce que dans cette situation, je suis presque inutile parce que d'un côté, je veux, j'ai besoin de savoir, mais d'un autre, j'ai peur de ce que je pourrai apprendre, cette affaire me touche directement, ce n'est pas comme si je le faisais pour quelqu'un d'autre, ici c'est de moi de l'on parle... » Tu n'apprécies guère parler de tout ça et tu te doutes que ça ne doit pas réellement l'intéresser non plus et pourtant, elle es la seule à qui tu peux le dire, Dolan est déjà au courant et lui, il veut tout détruire, il ne cherche pas à comprendre plus loin car pour lui, si il y a des problèmes, il y a une solution et elle est armée. Toi tu voudrais faire dans la finesse et éviter de te faire remarquer par qui que ce soit car si quelqu'un apprenait tout ce que tu fais actuellement et en parlait ta boss, tu serais viré, radié et chassé certainement. Si tu étais seul, il n'y aurait pas autant de problèmes, tu vivrais ta vie sans te soucier du reste, tu serais ignoble avec tout le monde, tu ne penserais qu'à ton propre bonheur et là, tu fais, enfin, tu faisais passer ta famille avec toi, jusqu'à ce qu'Ivy apparaisse dans vos vies et vienne semer un doute qui n'était pas présent auparavant. « Je devrais me taire... » Lances-tu subitement, prenant fermement la bouteille de whisky entre tes mains pour te verser dans ton verre de quoi te faire taire pendant quelques minutes, lui laissant l'opportunité ou pas de se moquer de toi et de tes questions sans doute inutiles. Pourquoi Ivy est-elle entrée dans vos vies ?

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Sam 18 Aoû - 21:53

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

En effet, cette rencontre avec Magnùs est particulière, mais comme à chaque fois qu'elle le voit, Ivy ne s'ennuie pas. Elle l'écoute et elle répond aux questions que le diplomate lui pose. Contrairement à d'autres clients, Magnùs pousse la russe à réfléchir et c'est peut-être pour ça qu'elle aime autant passer du temps avec lui - ça et son porte-feuille bien rempli, évidemment. Le suédois a l'air de ne pas uniquement s'intéresser à son corps, mais plutôt à ce qu'elle a dans la tête, et en effet, ça la change de tous les autres hommes qui lui demandent d'écarter les cuisses sans ajouter quoi que ce soit. Yevgeniya reprend une gorgée de son whisky et écoute ce que son client a à dire de la situation. Assise sur le rebord du lit, elle prend quelques secondes supplémentaires pour réfléchir à l'enjeu de ce que Magnùs lui raconte. « Je n'ai pas passé énormément de temps avec cet homme, mais de ce que je me souviens, je pense en effet qu'il aurait pu gonfler ses paroles, simplement pour ne pas tomber seul. » Il avait déjà fait appel aux services de Yevgeniya avant même qu'elle ne rencontre Magnùs et par la suite, elle avait continué de le voir afin de récupérer les informations demandées par le diplomate. « Le plus important, maintenant, si tu veux être juste, serait de te renseigner sur ces autres personnes. Ont-ils réellement quelque chose à voir dans cette histoire ou est-ce qu'il essaye seulement de sauver ses fesses ? » Elle donne ce conseil sans savoir s'il voudra l'écouter, mais au moins, elle est présente pour lui et elle fait ce qui lui semble le plus correct. Elle n'a aucune raison de lui mentir, elle n'a aucun profit à retirer de cette histoire alors elle lui dit ce qui lui passe par la tête, ce qu'elle ferait si elle était dans sa position.

Pourtant, elle ne sait pas si ses paroles aident beaucoup le suédois. Elle le voit pensif. Plus pensif que d'habitude - peut-être parce que c'est leur premier rendez-vous dans une chambre d'hôtel aussi long où il ne lui a pas encore sauté dessus. Va-t-il le faire ? Telle est la question. Elle le voit siffler son verre sans un mot, puis s'en resservir un nouveau en silence. Le verre de la blonde est presque rempli, mais elle le pose sur la table de nuit. Elle se lève et se fraye un chemin jusqu'à Magnùs qui continue de s'épancher sur son ressenti. Oui, tout est compliqué, c'est le moins que l'on puisse dire. Elle arrive à son niveau et lui prend son verre des mains. Elle le pose sur le rebord de la fenêtre que le suédois semble ne pas vouloir quitter et la jeune femme fait ce qu'elle sait faire de mieux. « Tu n'es pas obligé de te taire. Je peux encore t'écouter si tu le souhaites. Toutefois, tu as raison sur un point, tu te poses beaucoup trop de questions. » Elle passe ses bras autour de son cou, cherche à calmer sa torpeur et ses inquiétudes. « Je vois bien que ça te touche directement… Et je pense que c'est exactement pour cette raison que tu dois te détendre un peu. » Souffle-t-elle à son oreille. « Vu que l'histoire te touche personnellement, tu n'arriveras pas à prendre le recul nécessaire, alors ce que je vais te dire va probablement te sembler un peu bête, mais tu peux faire des listes. Tu sais, comme on fait quand on a des décisions importantes à faire : les pours et les contres. Je ne sais pas si ça t'aidera beaucoup, mais au moins, tu verras les choses sous une autre perspective. » Oui, Magnùs ne doit pas oublier à qui il a affaire : une artiste. L'esprit de Yevgeniya vagabonde sans arrêt et le meilleur moyen qu'elle a pour s'exprimer, pour exprimer ses émotions, est de tout mettre sur du papier, qu'ils s'agissent de mots, de coups de crayons ou de pinceaux… Tout est différent quand on le voit écrit. « Détends-toi… Tu n'as pas à prendre de décision immédiatement, tu n'as pas à garder tout ce poids sur tes épaules, d'accord ? » Elle sourit, capte son regard, cherche à l'apaiser.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Mar 21 Aoû - 0:22


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
Ta quête de réponses ne risque pas d'être aussi fructueuse que prévu, même si Ivy rentre dans le jeu et te répond de la plus sérieuse des manières, tu n'en restes pas moins sur ta faim. Tu te poses trop de questions, c'est un fait, mais si tu n'es pas là pour le faire, ce n'est ni elle ni Dolan qui le feraient, eux veulent que les choses passent à la vitesse supérieure, te faisant comprendre que si tu as la moindre preuve incriminant ces familles, tu dois agir. Tu prends ton visage entre tes mains, elle a raison, pas besoin de se précipiter et de faire des conclusions hâtives, tu te lances dans des recherches, tu trouves les preuves si désirées et de là, seulement de là, tu agis en conséquence de ce que tu vas bien trouver. Ça s'annonce, long et ennuyeux, un processus que tu voudrais sauter afin d'arriver immédiatement au résultat parce qu'ici, tu ne peux pas demander à Ivy de faire quelque chose, on parle ici de familles entières, des personnes fidèles et pas question de briser des couples. Tu risques déjà de briser pire que ça... À vrai dire, tu n'as pas de plan immédiat. « Je pense, de ce que je sais, grâce à toi et à une discussion avec cet homme, c'est qu'il a une tendance poussée à exagéré ses propos, mais en impliquant des noms comme il a su le faire sous la pression, je doute que ce soit simplement pour couvrir ses arrières. » Tu termines ta phrase et immédiatement ton verre revient dans tes mains et pourtant tu ne bois pas, tu te contentes de le serrer, fort. Cet enflure savait qu'il avait fait du mal, des erreurs qui ont coûté la vie à au moins une femme, si ça se trouve, plus encore. Il se sentait fautif et éprouvait même des remords, mais comme vous lui avez bien fait comprendre, c'est trop tard pour ça, le mal est fait et il est temps de payer. D'où cette croisade dans laquelle tu te lances corps et âme sans te soucier réellement de l'impact que ça va avoir sur toi, non pas que tu ne sois pas stable, tu l'es en ce moment, mai ça va te toucher et tu fais abstraction de ça. Tu as besoin de tes réponses pour enfin tirer un trait sur cette histoire et pouvoir offrir un avenir digne de ce nom à Jean. Tu penses énormément à elle en ce moment, son arrivée dans ta vie a bouleversé pas mal de choses dans le bon sens, t'offrant une nouvelle vision de celle-ci et l'opportunité de rencontrer le fruit de ton amour avec la première femme que tu as aimé. Tu revois parfois sa mère lorsque tu la regardes, surtout de profil, ça te donne l'impression de rêver... C'est pour elle, Eileen que tu fais tout ça, nettoyer son nom, lui offrir une mort digne d'elle. Tu la connaissais assez pour savoir qu'elle n'aurait jamais caché une grossesse sans t'en parler, tu veux donner raison à ce songe là et tu vas y arriver, coûte que coûte.

Tu fermes les yeux, quelques longues secondes, reprenant ton souffle, soupirant et respirant une odeur qui vient piquer tes narines ; le parfum d'Ivy. Elle s'est rapprochée de toi jusqu'à venir te prendre le verre de tes mains. Tu te détendrais presque. Tes yeux se lèvent vers les siens et tu restes plongé dans ton silence, absorbé par ses paroles et ses gestes. Tu te laisses aller dans ses bras alors que tu ne devrais pas, tu devrais lutter, la repousser, mais c'est bien trop dur, l'attirance est trop forte et ses mots arrivent à te soulager, tu as de nouveau les pieds sur terre. Tu t'es précipité, tu n'aurais pas dû, il suffisait de réfléchir au calme, mais tu ne t'en voyais pas capable surtout seul et là, elle te sauve de ton flot incessant de pensées qui brouillent ton jugement déjà affaiblit dû à ton implication personnelle. « Je sais que tu as raison, ce que tu me proposes est une excellente idée, je me suis senti poussé par cette envie de justice qui n'avait jamais vu le jour à son époque... Personne n'a jamais prêté attention à ce qu'elle a vécu... J'ai envie de précipiter le processus afin qu'il se termine au plus vite mais j'en oublie des détails importants... » Tu captes son regard, tentant de lui offrir vainement un sourire qui tourne au pathétique. Tu approches ton visage du sien et tu déposes tes lèvres sur les siennes, le temps d'un court baiser. « Tu m'es d'une aide précieuse Ivy, je ne sais comment te remercier... » Et te voilà, dans ses filets, tu ne songes même plus à l'argent qui compte pour elle, mais tu es là, comme un idiot à en oublier ce qu'il s'est passé avec ton fils. Ivy est là, en chair et en os et elle est la seule à pouvoir t'aider, comme elle vient de te le prouver à l'aide de quelques mots.

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Sam 25 Aoû - 22:50

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

Magnùs n'a que cet homme à la bouche. Lui, lui et encore lui. Il a rythmé leur rencontre de nombreuses fois et peut-être que la Vassilievitch va finir par en être jalouse - ou pas, vu le sort qui semble l'attendre. Le diplomate explique son ressenti et la jeune femme l'écoute avec attention, mais sa présence ne semble pas pouvoir le faire changer de discours - pas pour le moment, en tout cas. « Peut-être. Toutefois, tu ne peux pas te baser uniquement sur un doute. Pas si tu veux faire justice, réellement. » S'entend-elle conseiller à voix haute. Elle s'en moque pas mal de la justice, au final, mais Magnùs est différent d'elle. Il reste une tête brûlée, ça c'est vrai, mais il est bien plus posé que la russe ; Elle s'en est rendu compte au fil de leur rendez-vous.

Yevgeniya Vassilievitch, maîtresse dans l'art de la séduction, payée pour offrir de l'amour ; Et quelle professionnelle ! Rare sont les clients déçus. Magnùs a-t-il déjà été déçu ? Elle ne croit pas. Ou en tout cas, il ne l'a pas montré, mais depuis le nombre d'années qu'elle fait ça, elle pense savoir identifier les désirs des hommes et rendre leurs fantasmes réels en quelques minutes à peine.
Ici, Ivy n'a pas été payée et elle s'en moque pas mal parce qu'ici, c'est différent. Tout est différent. Elle s'approche de Magnùs, passe ses bras autour de ses épaules et lui ce qu'il doit entendre. Ce n'est peut-être pas ce qu'il veut entendre, mais depuis le temps, elle commence à savoir comment agir en compagnie du suédois. Elle sait ce dont il a besoin, même si lui ne semble pas le savoir et qu'il continue à s'auto-flageoler l'esprit avec ses nombreuses questions. Il a besoin de se détendre ; Ivy le sait et il lui suffit de poser ses bras sur ses épaules pour sentir à quel point il est tendu. « Ça s'est passé il y a plus de deux décennies, pas vrai ? Qu'est-ce que c'est, quelques semaines en plus ? » Elle lui pose la question en souriant tendrement, cherchant à le rassurer avant tout. « Tu sais ce qu'on dit… La vengeance est un plat qui se mange froid. Et même si tu ne considères pas ça comme une vengeance à proprement parlé… C'est la même chose. Prend ton temps. Si tu te précipites, ça ne te soulagera même pas. » Dit-elle avec franchise. Ivy fait partie de ces gens là, qui aime planifier pour toucher le point sensible et faire aussi mal que possible, toutefois, il est vrai qu'elle a aussi tendance à foncer tête baissée dans le tas et à commettre des erreurs de la sorte. Là, elle veut éviter à Magnùs de vivre les mêmes erreurs qu'elle.

Avec un homme ordinaire, Yevgeniya n'aurait pas attendu une seule seconde pour se jeter dessus. Ici, elle attend. Elle initie le rapprochement, certes, mais elle ne l'embrassera pas. Pas la première, en tout cas. Elle en a envie, oui, mais elle attendra. Aussi, avec un homme ordinaire, Yevgeniya aurait demandé à être payée en entrant dans la pièce. Aujourd'hui, elle n'a rien demandé à Magnùs : pas le moindre penny et elle continue à ne rien demander, même s'il est en train de l'embrasser tendrement. Pourquoi ? Parce qu'inconsciemment, c'est une nouvelle façon de faire souffrir Fred comme elle a pu souffrir de leur rupture - un jeu malsain qu'elle ne contrôle pas et qui la fait agir de façon déraisonnée, comme cet après-midi - même s'il n'en saura jamais rien. Un sourire taquin se dessine sur ses lèvres tandis que leurs visages sont proches comme ils ne peuvent l'être qu'après un baiser. « Tu n'as pas à me remercier. Ça me fait plaisir de t'aider. » Elle se prend doucement au jeu qui n'en est plus réellement un et elle place les mains du suédois sur ses hanches tandis qu'elle se met sur la pointe des pieds pour l'embrasser encore une fois, langoureusement cette fois. Elle s'est débarrassée de ses lunettes en les posant sur le rebord de la fenêtre et elle se presse un peu plus contre le diplomate. Ses mains à elle ont déjà déboutonné quelques boutons de son propre chemisier. « Ça va, tu arrives à te détendre un peu ? » Demande-t-elle, mutine et amusée. Finalement, elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait en arrivant, mais il se pourrait bien que la suite des événements soient très plaisants.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Dim 26 Aoû - 0:15


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
Toi qui pensais être capable de garder le contrôle, tu vois celui-ci filer comme du sable glisser entre tes doigts. Obnubilé par ton idée de vengeance et de justice, tu en oublies tout le reste et malheureusement, tu retombes dans tes déboires les plus osés. Tu as toujours été un homme à femmes Magnùs, lorsque tu étais en couple, tu étais fidèle, possessif, jaloux et tactile et lorsque tu t'es retrouvé seul, tu vivais à chaque seconde de tes journées cette solitude. Il n'y avait personne pour te demander comment c'était passé ta journée dans le lit le soir, il n' avait personne pour remettre ta cravate qui penche sévèrement sur la gauche... personne. Alors tu t'es rapidement tourné vers une gente féminine qui a su prendre soin de toi, te faire te sentir aimé et apprécié avec un léger goût amer. Tu as songé pendant un moment à te poser avec une autre femme, ta psychiatre qui a cause de votre connexion trop forte a décidé de ne plus te soigner, mais à la place de partager ton lit. Ça a duré quelques mois, ça ne lui convenait pas et vous êtes passé à autre chose, ce qui n'empêche que de temps en temps, vous passez tous les deux une nuit ensembles, sans que personne ne le sache. Vous êtes deux amants esseulé dans ce monde que vous méprisez à chacun sa manière. Tu te retrouves dans une situation que tu apprécies, une femme qui est là, à ton chevet, prête à s'occuper de toi, te détendre, si ce n'était pas Ivy, tu serais déjà à l'étape supérieure mais il y a quelque chose en toi qui te pousse à te retenir, ton fils. Mais malheureusement pour lui, son image ne va pas rester longtemps en toi, tu l'oublies, tu deviens égoïste au possible. Tu en as besoin. Tes yeux se ferment et tu te laisse aller, sentant les mains d'Ivy sur tes épaules, tu l'écoutes attentivement, du moins, tu essaies et tu souris malgré tout. Elle a raison, elle trouve les bons mots, c'est parfait. Peut-être que ton cerveau s'est déjà éteint aussi, peut-être que tu n'entends que ce que tu veux. « L'adrénaline parle pour moi, tu connais ça, quand tu es prêt du but, tu veux te précipiter, tu veux tout terminer au plus vite parce qu'attendre n'est que frustration... » Ce sont les émotions qui font des humains des impulsifs, des personnes qui ne pensent pas au lieu d'agir et c'est ce que tu étais à deux doigts de faire, au lieu de prendre ton temps et analyser la situation, comme avec ton travail en temps normal. Toi, tu voulais tout foutre en l'air, tout détruire sans te fier aux conséquences... Tu as bien agis en venant ici, ou presque. Ivy sait comment te remettre sur le droit chemin avec des manières, peu orthodoxes.

Tu te sens décoller dans ses bras et encore pire lorsque ses lèvres rencontrent les tiennes. Le baiser t'emporte loin de ce monde. Tu te laisses aller dans ses bras, tu abandonnes ta raison au bord de la route, pas question de réfléchir, tu n'y arriverais même plus. « Ça me fait plaisir que tu m'aides. » Tu caresses ses hanches, là où se trouvent tes mains et tu abandonnes ta conscience. « Tu es magnifique. » C'est sincère que tu prononces ces quelques mots. Tu te redresses, la gardant proche de toi, tu passes ta main droite sur sa joue que tu caresses du bout des doigts avec tendresse et ...après ses dernières paroles, tu colles ton corps au sien et d'un geste sur tu la soulèves pour la porter jusqu'au lit sur lequel vous glissez tous les deux, vous adonnant à des activités que tu n'avais pas pensé avoir mais que tu avais simplement espéré... Tu te réveilles au beau milieu de la nuit ne trouvant pas le sommeil pour diverses raisons. Lentement, essayant de ne pas la gêner, tu quittes le lit afin de rejoindre le fauteuil en face de la fenêtre, tu ouvres celle-ci et tu t'allumes une cigarette silencieusement, en tenue d'Adam. Tu profites de la fraîcheur de la nuit qui vient contraster la chaleur qui remplie la chambre après vos ébats. Ta main droite passe sur ton visage et la raison te revient, tu n'as pas honte, non, tu savais que ça devait arriver à un moment ou à un autre mais la question est, est-ce que vous allez recommencer encore et encore ou... est-ce que tu vas une bonne fois pour toute couper les ponts et passer à autre chose ? Difficile à dire, Ivy est devenue comme une addiction pour toi, un besoin. Tu l'admires elle qui est à moitié sous les draps, elle qui est toujours aussi belle, élégante. Tu as de la chance d'être là, de partager tout ça. Qu'est-ce que tu es en train de faire Magnùs ? Sérieusement ?...

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Mer 29 Aoû - 18:44

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

« Bien sûr que je connais ça. » Yevgeniya concède ce point à Magnùs. Son signe astrologique dit qu'elle est gémeaux, mais elle se perçoit plutôt comme un signe du feu ; Même si l'air la caractérise plutôt bien dans le sens où elle est libre comme l'air, depuis toujours. « Mais tu sais aussi bien que moi que l'attente rend les choses meilleures dans pas mal de cas. » Elle se mordille la lèvre inférieure, laissant peu de doute à ce qu'elle pense et bientôt, la réponse de Magnùs est irrévocable. Les deux amants se perdent dans un tourbillon de luxure, sans penser aux conséquences parce que… à quoi bon se torturer l'esprit ? Les fruits défendus ont toujours meilleur goût. Autant l'accepter et l'assumer.

Yevgeniya n'a pas l'habitude de dormir à la nuit, encore moins à l'extérieur avec des hommes. En général, elle repart une fois que sa petite affaire est terminée et elle continuer à hanter les rues jusqu'au petit jour où elle va enfin trouver le sommeil dans le confort de son lit. Le comportement de la jeune femme est avant tout un instinct de survie, une question de sécurité. Quand on dort, on est vulnérable, on peut subir les pires méfaits sans avoir le temps de se défendre ou de riposter. Quelques années auparavant, Yevgeniya a payé sa fatigue, littéralement, puisque son client s'était tiré avec son porte-feuille et tout l'argent qu'elle avait durement gagné. Cependant, les temps changent et ses clients ne sont plus les mêmes aujourd'hui qu'à l'époque où elle débutait.
De ce fait, Yevgeniya ne lutte même pas quand elle sent ses paupières devenir lourdes. Elle se sent bien en compagnie du suédois, mais elle a peur de regretter son impertinence lorsqu'elle se réveille doucement et qu'elle se sent seul dans le lit. Elle ouvre les yeux rapidement, affolée et son coeur ne se calme que lorsqu'elle se retourne et aperçoit le Hadsen confortablement installé dans le fauteuil. « Et bien… Moi qui croyais t'avoir épuisé… De toute évidence, j'ai échoué. » Elle sourit, reste allongée de tout son long et s'étire avec douceur. « Laisse-moi deviner, tu es encore en train de penser à cette histoire. » Qu'elle suggère, commençant à bien connaître le diplomate. Elle se trompe peut-être, mais les traits graves de son visage laissent penser que son esprit est occupé par des pensées sérieuses et sombres, des pensées qu'elle ne voudrait pas avoir. « Reviens-là, je me sens seule. » Elle tend la main vers lui, un peu enfantine sur les bords. Ça la dérange de se dire qu'il est peut-être en train de penser à cet homme et à cette femme qu'il a perdu il y a quelques décennies. Egoïste jusqu'au bout des ongles (ou professionnelle, jusqu'au bout des ongles, peut-être ?) Yevgeniya n'a pas envie que les pensées de ses hommes vagabondent trop loin, même si elle sait que c'est utopique d'avoir de telles demandes.

Et c'est là que la jeune femme réalise que Magnùs est peut-être en train de penser à elle, en fait… Ou plutôt, à eux. À eux et à ce qu'ils viennent de faire. Pendant quelques minutes, Yevgeniya avait oublié… Mais la voilà replongée dans ce drama familial dont elle n'avait jamais voulu à la base, mais avec lequel elle joue à présent. Elle se redresse contre la tête de lit et demande de but en blanc. « Tu regrettes ? » Elle n'a pas besoin d'ajouter quoi que ce soit : Magnùs saura de quoi elle parle. Elle n'attend pas sa réponse pour enchaîner. « Moi, pas. » Non, elle ne regrette pas. C'est le trait principal des Vassilievitch : ils ne regrettent rien, ils assument et ils gardent la tête haute face à l'adversité.

HJ : je dois me sauver, mais je me relis asap

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Mer 29 Aoû - 22:43


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
« Que je sois épuisé ou pas, je ne peux empêcher les rouages de mon cerveau de me réveiller en pleine nuit... » Tu aurais pu rentrer dans son jeu et lui dire qu'elle aurait pu mieux faire et t'octroyer un round numéro deux, mais tu reviens sur terre, la tête en avant. Tu as énormément de choses qui peuvent venir te réveiller en pleine nuit et te faire te lever pour une cigarette nocturne et souvent, un café. C'est souvent dans les moments-là que tu as les meilleures idées pour ton travail, c'est souvent là que tu arrives le mieux à mettre tes idées en place. Mais sans mentir, la présence de cette jeune femme ne t'aide pas à garder la tête froide, loin de là. « Il y a beaucoup de choses qui trottent dans ma tête comme tu peux l'imaginer avec tout ce qu'il se passe... » Est-ce que tu lui dis qu'elle est le sujet de toutes tes pensées, non, pas tout de suite du moins, tu préfères garder ça pour toi et la laisser parler, curieux et savoir ce qu'elle peut bien ajouter. « Je fume et je reviens, je ne désire pas mettre des cendres dans le lit. » C'est ta réponse et elle est tout à fait sérieuse, tu vas la rejoindre après, le temps de fumer une, deux voir le paquet de cigarettes si l'envie vient.

Des regrets ? Tu devrais en éprouver des tonnes, te faire happer par un flots de ceux-là jusqu'à te détester pour ton geste qui est loin de ceux que tu peux faire d'habitude. Normalement tu es l'homme qui pense à tout afin de s'éviter le moindre problème et là, tu as succombé à la luxure et aux besoins naturels que ton corps éprouve. Tu cherche à être confortable sur le fauteuil et ça, tout en observant le corps d'Ivy qui prend la majorité de la place dans votre lit. Tu glisses ta cigarette entre tes lèvres, profitant de la fumée de celle-ci, y trouvant un réconfort quasiment inutile pour la situation dans laquelle tu viens de te mettre. Une vraie honte pour toi, le grand suédois accroché aux valeurs familiales plus que tout au monde... Tu vois une prostitué qui plus est était avec ton propre fils et celui-ci éprouvait des sentiments pour elle. Certes, rien de tout cela n'est de ta faute, tu es un homme et non pas un moine. Tu n'as pas juré à l’abstinence. « Est-ce que je regrette ? Oui et non... » Ce n'est pas ton genre de te faire dicter ta vie par des subordonnés, que tu saches, ton fils n'est que ton fils et pas ton patron, il n'est pas là pour te juger sur ce que tu fais alors oui, tu as bousillé son amour naissant pour la jeune femme mais ce n'est pas non plus de ta faute. Vous êtes tous responsables dans cette histoire et surtout Ivy, mais elle est au dessus des reproches la jeune femme, elle te le fait bien comprends avec ces quelques mots, elle ne regrette rien, absolument rien et tu n'es pas surprit. Un nouveau sourire se dessine sur tes lèvres, tu secoues légèrement la tête apportant on attention sur ta cigarette, tentant de ne pas oublier celle-ci comme en début de soirée. « Oui parce que je ne devais pas flancher afin de ne pas faire souffrir mon entourage et non parce qu'est-ce que j'en ai à faire ? » Tu en deviendrais presque vulgaire. « Sérieusement ? Je vais mourir avant toi, avant Fred, avant tellement de monde, j'arrive à un âge ou profiter devient un luxe alors pourquoi est-ce que j'écouterai mon entourage qui me bride de cette liberté qui s’échappe déjà d'elle-même ? » Tu la regardes dans les yeux, tu ne sais pas ce que tu cherches dans son regard mais tu sais qu'elle, elle va te comprendre. Tu commences à être vieux, tu ne vas pas te faire d'illusions, d'ici quelques années, tu vas de nouveau changer, peut-être même devoir arrêter de travailler et ça va te bouffer. Pourquoi est-ce que tu ne peux pas profiter de la vie, comme tout le monde sans avoir à penser  à ce que tu fais aux autres ? Tu as tellement donné à tous tes proches, pourquoi est-ce que tu ne te focaliserais pas un peu sur ton plaisir et ta vie. Il serait temps... Ivy serait certainement la première et surtout l'unique à marcher dans ce sens-là.

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Sam 1 Sep - 15:06

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

Après une courte panique à l'idée d'avoir été abandonnée dans ce grand lit, Yevgeniya remarque que Magnùs n'est pas loin et qu'il fume une cigarette. « Si jamais un jour tu as envie de faire une nuit complète sans te réveiller, j'ai une ganja extraordinaire. » Elle esquisse un sourire sur son visage encore un peu endormi. Clairement, elle n'a pas besoin de cette dope pour faire des nuits complètes. La jeune femme prend tellement peu le temps de dormir que lorsqu'elle pose sa tête sur son oreiller, elle s'endort directement jusqu'à ce que son réveil la sorte de ses songes. « D'accord. » Elle s'allonge sur le côté, le drap remonté jusqu'à la poitrine et elle regarde le diplomate fumer en silence. Elle hésite à le rejoindre pour en fumer une à son tour, mais il faut croire que sa fatigue l'empêche de se lever. Elle n'a pas la motivation nécessaire pour sortir de ces draps et elle se contente d'inhaler la fumée qui s'approche dangereusement de ses narines.
Yevgeniya brise le silence et elle attend avec impatience la réponse du suédois. Pour elle, les choses sont claires. Elle ne regrette pas. Elle le ferait encore et encore, ne changerait rien. Cependant, en est-il de même pour celui qui était son client ? Elle écoute Magnùs attentivement, mais sa réponse la laisse perplexe. Les sourcils froncés, elle fait la moue et pousse un soupire de désaccord. Autant elle est d'accord avec Magnùs sur certains points, mais elle n'aime pas beaucoup la façon dont il approche le sujet de la mort. « Ne dis pas des choses comme ça. Surtout que… Vu mon rythme de vie, il y a des chances pour que je n'atteigne pas les trente ans. » Elle hausse les épaules, consciente qu'elle travaille dans un milieu dangereux, que son ancien mac le veut probablement morte et qu'il n'hésitera pas à la seconde où Dimka aura les yeux tournés.  « Qui sait, je ferai peut-être parti du club des 27, sans même être musicienne. Mais je suis une artiste, alors ça compte un peu, non ? » Yevgeniya ne dort presque pas, elle passe ses nuits à se fatiguer pour le plaisir de ces messieurs, ou bien à gérer les filles de son frère, gérer l'argent… Et puis pour couronner le tout, elle reprendra ses études en septembre, ce qui ne lui laissera aucun créneau pour se reposer. Oui, Ivy sait qu'elle brave les dangers et qu'en plus de ça, elle ne refuse jamais un bon verre d'alcool, une cigarette ou un rail de coke ou d'autres d'autres. Yevgeniya, la définition même du déséquilibre - qu'il soit physique ou émotionnel. « Tu n'as pas à blesser qui que ce soit, tu sais. » Un bâillement la prend par surprise et après s'être excusée, elle reprend. « Souviens toi que si tu ne veux pas que ça se sache, personne ne sera au courant. » A plusieurs reprises, Yevgeniya avait dû rappeler à Magnùs qu'elle était irréprochable au niveau de sa discrétion et elle n'hésite pas à le refaire aujourd'hui. Au final, elle n'aurait d'ailleurs rien dit à Fred s'il n'avait pas été au courant avant elle de la relation qu'elle entretenait avec son père. « Personnellement, je pars du principe que si tu veux te faire plaisir, et bien fonce. Rien ne t'en empêche. » Les paroles du suédois ont beau être teintées d'honnêteté, la russe reste dans le vague quant à une question qui lui trotte dans la tête. Il dit vouloir profiter de sa liberté, de sa vie qui lui file entre les doigts, mais il ne veut pas pour autant blesser ses proches. De ce fait, que deviennent-ils ? « On va continuer à se voir ? » Veut-il la revoir malgré tout ce qui s'est passé ?

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Lun 3 Sep - 0:05


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
Une ganja ? Tu prends quelques secondes à réfléchir, chercher ce que ce terme veut dire et tu trouves, rapidement, c'est Dolan qui t'en avait parlé, du cannabis. Il en prend de temps en temps, mais jamais lorsqu'il doit travailler, lui et sa compagne en consomme les week-ends pour se détendre et tu sais aussi qu'ils se sont amusés avec ça lorsque vous étiez en Australie. Certes, c'est illégal mais Dieu sait que toutes les choses qui sont illégales sont les meilleures. Ce n'est pas comme si il faisait du mal aussi, ils font ça dans leur coin, ils ne prennent pas le volant et ça reste dans le domaine du privé, exactement comme ce que vient de te proposer Ivy, cependant, cette chose n'est pas pour toi. Tu te vois refuser son offre en secouant la tête de gauche à droite doucement. « Ce n'est pas mon genre malheureusement, mais j'apprécie l'offre. » Tu accompagnes ta réponse d'un léger sourire avant de reporter ton attention sur ta cigarette et profiter avec immense plaisir de celle-ci, toujours en imaginant la présence d'un café avec. Tu es intrigué par ses paroles qui suivent elle répond à tes quelques phrases et, c'est intéressant de voir comment elle imagine les choses pour son futur et ça ne te choque pas, absolument pas de savoir qu'elle ne se voit pas réellement passer les trente ans. De ton côté, tu sais avec une certitude sans failles que mis à part un accident, elle les passera. Ivy a plusieurs anges gardiens au dessus d'elle qui veillent à son bien-être. Tu y vois ses frères et tu t'y places sans qu'elle le sache. Tu la protégeras pour l'avenir, pendant combien de temps, aucune idée, mais tu as le bras long et des ressource qu'elle et ses frères n'ont pas. Enfin, même sans toi, tu sais qu'elle tranquille pendant un moment. Même si sa vie est loin d'être la plus saine qui existe, Ivy a encore quelques belles années devant elle. « Ne sois pas si pessimiste Ivy, je suis persuadé que tu vas vivre encore longtemps sans trop de problèmes, si on retire la possibilité d'un accident, évidemment. » Tu tires sur ta clope tranquillement, arrivant à la fin de celle-ci tout en reprenant ton souffle pour continuer. « Tu pourras encore offrir de magnifiques œuvres au monde, tu as la vie devant toi, crois-moi, il faut que tu continues d'en profiter en évitant les excès aussi attrayants soient-ils. » Tu n'ajoutes rien de plus à ce sujet, ne cherchant pas à lui mettre la puce à l'oreille même si tu la connais assez maligne pour trouver toute seule pourquoi elle est tranquille pour quelques années à venir. Cependant, tu ne sais pas comment serait sa réaction si elle apprenait que tu étais clairement prêt à intervenir dans sa vie sans même le lui dire, peut-être pas aussi bien que tu ne l'imagines en tout cas... Au fond, ce n'est pas ta place. Tu n'es clairement pas à ta place ici et pourtant tu t'y sens parfaitement bien.

C'est bien ça le problème avec elle, c'est que tout se passe bien, affreusement bien même et c'est comme si tu étais hors de la réalité, dès que tu vas mettre un pied hors de cette chambre, tu vas devoir reprendre ta vie normale et ennuyeuse. Heureusement, ce n'est pas pour tout de suite, vous avez encore des choses à vous dire et éventuellement, faire... « Je ne décide pas pour les autres Ivy. Je prends des décision qui me concernent certes, mais elles ont un impact sur mon entourage. Si effectivement je pouvais, oui, je ne ferai jamais de mal aux gens que j'aime mais ça ne se passe pas comme ça malgré des efforts ici et là. » Tu hausses les épaules écrasant ton mégot avant d'allumer immédiatement une nouvelles cigarettes. Tu t'étends doucement gardant ta clope entre tes lèvres et tu souffles, te détendant à nouveau un peu plus. « Oui, je sais pertinemment que je peux te faire confiance Ivy, mais de mon côté, je suis défaillant. C'est de ma faute si tout c'est déroulé de la sorte avec Fredrik et... je n'ai pas envie que ça continue avec lui, il ne me parle plus pour le moment, même si je sais que ça va lui passer, je suis en train de lui mentir... Je trahis sa confiance. » Même si tu ne vas absolument rien lui dire à ton fils, tu fais une erreur monumentale que tu payeras un jour ou l'autre et avec un prix que tu n'es pas certain d'accepter non plus. Qu'est-ce qu'il est le mieux, garder une prostitué avec toi ou avoir une relation stable avec ton fils ?... « Mon plaisir personnel impacte ma vie et celle de mes proches... » Tu soupires doucement mais tu essaies de ne pas y penser. « Mais... Je vais garder ça pour moi, enfin, nous allons garder ça entre-nous. » Une belle enveloppe sur la table de chevet et tout ira bien, tu le sais. « Oui, enfin, si toi tu le veux. Je veux dire, pas seulement pour l'argent, est-ce que tu veux toi, continuer ? » Tu as bien envie de savoir si il n'y avait pas l'argent, est-ce qu'elle serait là quand même ou... Est-ce que c'est simplement ton porte-monnaie qui lui importe ?

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew — nate — brendan — lizzie — deborah — jesse
TON AVATAR : alexandra savior
TES CRÉDITS : frimelda (signat) tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 1404
POINTS : 3085
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 (25.05.92)
CÔTÉ COEUR : une putain peut-elle avoir des sentiments ?
PROFESSION : madame
REPUTATION : elle vit ici, mais passe toujours tout son temps à swansea… ce n'est pas facile pour se faire une opinion sur elle


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Mar 4 Sep - 22:27

Everything's been so messed up here lately
Pretty sure he don't wanna be my baby
Oh, he don't love me, he don't love me but that's OK
'Cause I love me, yeah, I love me, I love myself anyway

Au moment où elle fait sa proposition à Magnùs, Yevgeniya réalise qu'elle fumerait bien sa dope pour se détendre. Aujourd'hui ou demain… Peu importe, mais bientôt. Elle va avoir besoin de fumer pour bien dormir et pouvoir avoir le repos dont elle a besoin. Elle ne peut pas continuer comme ça, à user ses batteries déjà presque mortes. « C'est toi qui vois ! Mais si tu changes d'avis, elle sera toujours là. » Elle n'en a pas sur elle : déjà qu'elle se prostitue, elle évite de se trimballer avec de la drogue sur elle, mais elle en a caché dans sa chambre. Elle ne connaît pas la politique de son colocataire sur les drogues, mais elle préfère le garder pour elle et ainsi, éviter de se faire virer. Elle pense que depuis le temps, elle partage un lien particulier avec Trystan, mais elle préfère ne pas tenter le diable. Même si le pêcheur se radoucit en sa compagnie, il reste fidèle à lui même, c'est-à-dire, à l'opposé des valeurs de la russe.
Dans cette discussion sérieuse, Magnùs est le premier à évoquer un sujet peu amusant, mais il n'en faut pas plus à Yevgeniya pour embrayer avec des pensées tout aussi sérieuses que déprimantes. Elle ne sait pas encore si elle a peur de la mort ou pas et elle ne le saura que lorsqu'elle y sera confrontée. Cependant, elle n'est pas dans le déni : elle sait que ça arrivera tôt ou tard, probablement plus tôt que pour la moyenne. Le diplomate essaye de rester positif quant au futur de la jeune femme, mais elle se contente de hausser les épaules, bien moins certain que lui.  « On verra bien… Mais je crois que mon ange gardien doit en avoir marre. J'ai conscience de toute la chance que j'ai eu ces dernières années. » Les prostituées qui disparaissent… C'est devenu monnaie courante, mais la blonde a eu la chance de ne pas faire partie de cette catégorie, d'être toujours ici pour raconter des histoires à Magnùs, pour parler de ses états d'âme. « Et puis… Tu sais que je suis amoureuse des excès. » La commissure de ses lèvres s'élève davantage, un air puérile sur le visage. Magnùs doit savoir ça de sa personnalité. Elle aime pousser ses limites. « En tout cas… J'espère que tu m'écriras un bel éloge funèbre. » Elle rigole, bien sûr, mais qu'à moitié. Elle s'étire dans ce grand lit et la conversation peut reprendre.

Il est bien tard pour cette conversation aussi sérieuse, et Yevgeniya a peur de ne pas être suffisamment réveillée pour pouvoir donner la réplique à Magnùs, mais a priori, il ne se plaint pas et il lui répond encore. « Ce n'est pas que tu es défaillant… C'est simplement que tu ne t'attendais pas à tomber dans une telle situation. » Elle ne sait pas si elle se serait trahie si Fred lui avait parlé de son père avant que personne ne soit au courant de la relation de la Vassilievitch avec son client. Elle aurait sans doute réussi à se reprendre, mais après quelques secondes de battement. Elle l'écoute et elle comprend son point de vue, même si elle ne le partage pas pour autant. Il fait du mal aux autres à cause de cette relation qu'ils entretiennent.

Relation qu'ils continueront à entretenir si elle en croit les paroles du suédois. Elle esquisse un nouveau sourire sur son visage endormi. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui retourne la question aussi directement, mais il faut croire que l'artiste est prise à son propre jeu et qu'elle n'a pas d'autres choix que d'être honnête. Ou alors, autant qu'elle puisse l'être. « Oui. » Oui, elle veut bien continuer à le voir, même s'il n'y a plus d'argent au bout du compte. Après tout, Ivy a ce genre de relation avec des hommes sans demander son salaire, comme avec Daniel. Or, Le Granger n'est pas au courant que la blonde vend son corps. Pour lui, Ivy est juste une jeune femme avec une sexualité libérée et décomplexée, tout comme lui. « Je pensais que tu l'avais compris. Tu sais que normalement, je ne fais rien sans avoir été payée. » Et là, elle a répondu au baiser du Hadsen sans même avoir reçu le moindre cent. Elle a répondu à son baiser, et bien plus encore, sinon ils ne seraient pas dans leur plus simple appareil. En effet, d'habitude, la première chose qu'elle fait en arrivant dans une chambre avec son client, c'est de récupérer son enveloppe et de compter les billets, si jamais elle n'a pas confiance en lui.

_________________

bad romance


Don't you know that it's only fear, I wouldn't worry, you have all your life, I've heard it takes some time to get it right | FRIMELDA


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : hiljaisuus.
TES DOUBLES : Lloyd & Luke.
TON AVATAR : Colin Firth.
TES CRÉDITS : ÐVÆLING (avatar) & tumblr (gifs).
TA DISPONIBILITE RP : Jean & Ivy. (2/3)
RAGOTS PARTAGÉS : 222
POINTS : 1133
ARRIVÉE À TENBY : 23/04/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : cinquante-trois ans.
PROFESSION : Diplomate.
REPUTATION : Vous voyez cet homme ? Je l'ai invité à boire le thé et il s'est montré tout sauf sympathique ! A tel point que je ne crois pas qu'il m'ait dit son nom... Enfin, de ce que j'ai compris, il est juste de passage dans le coin. Pas de quoi s'inquiéter, donc.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy) Mer 12 Sep - 15:55


I bought you drinks, I brought you flowers

I read you books and talked for hours
Un sourire se dessine au creux de tes lèvres, tu vas te tester à l'humour, on ne sait jamais, ça peut éventuellement bien passer. « Si les anges gardiens en avaient marre, je crois qu'on serait tous entourés de problèmes... » Après tout, il sont des anges gardiens, une appellation bien particulière, ils ne font pas autre chose que ça, si ? Enfin, si c'est un ange gardien comme toi tu peux l'être, tu peux engager des personnes pour jouer ce rôle et elle est bien placée pour savoir qu'avec l’appât du gain on obtient absolument tout ce qu'on désire quand on met une somme conséquente évidemment. « Il faut bien que tu sois amoureuse de quelque chose oui... » Pas de quelqu'un, tu as bien saisi le message. Parfois tu te demandes si elle possède vraiment un cœur, quand tu vois l'état de Fred a la fin de sa relation et le sien, il a quelque chose qui clochait. Elle peut très bien cacher tout ce qu'elle ressent, évidemment, mais ça reste bizarre. Ivy a tous les droits de vouloir se protéger des sentiments, Dieu seul sait à quel point ils peuvent être cruels... Tout comme ses mots à elle et tu ne tarderas pas à t'en rendre compte. « Un éloge comme jamais tu n'en as entendu évidemment. » Tu baisses légèrement la tête, comme si tu t'inclinais que par un mouvement de celle-ci. Elle rit certainement, elle ne se prend pas au sérieux, mais toi si, tu le feras si elle vient à quitter ce monde avant toi. Tu n'as qu'une parole, elle peut avoir confiance en toi et... En parlant de confiance.

Honneur, discrétion et confiance, voici les trois valeurs fondamentales de la famille des Hadsen qui vous ont été inculqué de génération en génération par votre père. Les garçons ont eu une valeur ajouté car en effet, jusqu'à ta génération et celle de tes sœurs, les hommes étaient obligés à rejoindre l'armée. Fred et Ludde ont échappé à cette règle sans la savoir. Tout ça pour dire que tu es on ne peut plus attaché à ses valeurs fondamentales ancrées dans la famille. Là tu viens clairement d'en briser une, voir même deux, ou trois... Le plus dur c'est de te dire que tu ne pourras jamais réellement faire ce que tu désires étant donné que ça va faire du mal à tes proches. Lorsque tu te dis défaillant, c'est justement à cause de son exemple, tu n'étais pas préparé à cette situation, or, c'est ton travail de te préparer à tout afin d'avoir la solution à l'avance. Faire attention aux dommages collatéraux, prendre la décision la plus simple et surtout, saine, surveiller ses arrières, préparer une solution de secours. Tout ça, ce n'était pas fait. « C'est justement le problème, je dois normalement être prêt à toutes les éventualités, c'est une déformation professionnelle, mais elle est particulièrement utile, crois moi et de toute façon, je n'ai pas le choix. » Tu ne dis pas non à de la surprise dans ta vie,  mais en ce qui te concerne, tu n'as pas le choix que de faire attention et préparer, tu es une image publique, ça tu n'as pas le droit de l'oublier. Tu as déjà rencontré de nombreuses personnalités politiques qui font toutes et tous un background check sur la personne en face d'eux. Ton image doit rester clean sous tous les angles. Le simple fait de voir Ivy et ça, plusieurs fois, c'est un risque, il est couvert à l'aide de Dolan, mais, il y a une infime chance que ça te retombe dessus. Tout ça pour dire que tu t'enflammes, tu prends trop de risques actuellement. Ta défaillance est sur tes épaules, tu es responsable de tout ce qu'il se passe.

Tu secoues la tête légèrement sur les côtés, tu viens enfin d'obtenir la réponse à la question que tu gardais pour toi depuis un moment déjà. Au moins, ça commence bien lorsqu'elle dit qu'elle veut te revoir. C'est sur qu'avec l'argent que tu lui donnes, Ivy va avoir du mal à te laisse filer. Tu pourrais facilement t'en payer trois comme elle, en même temps et avec une seule enveloppe. « Normalement ? » Tu as tiqué sur ce mot, pourquoi est-ce qu'elle l'a utilisé, sans celui-ci, les choses auraient été claires et limpides, or ce n'est pas le cas. Tu ne devrais sans doute pas lui demander, tu tends le bâton pour te faire battre mais tu as besoin de savoir si effectivement tu es dans les cas normaux ou pas. En quête de faux espoirs, tu as néanmoins le droit à la vérité. Si tu lui as dis que tu voulais continuer à la voir, tu n'as peut-être pas été très clair non plus et la réponse à ton interrogation va sceller votre destin à tous les deux. Tu n'as pas le temps de jouer au chat et à la souris, tu dois savoir, c'est tout et si elle ne dit rien, les choses ne se passeront sans doute pas comme prévues...
Spoiler:
 

_________________


 
What a Face :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I can't stop seeing you. (Ivy)

Revenir en haut Aller en bas

I can't stop seeing you. (Ivy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-