AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

when the tide moves against you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Angie
TON AVATAR : Alicia Vikander
TES CRÉDITS : romane (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Remy, John
RAGOTS PARTAGÉS : 183
POINTS : 96
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : en couple avec une relation chaotique
PROFESSION : serveuse au Five Arches Tavern
REPUTATION : beaucoup trop en retrait pour s'en faire une nette opinion, il se murmure néanmoins la rumeur de nombreux coups d'éclats avec son soi-disant petit-ami



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: when the tide moves against you Mar 31 Juil - 12:53

Si l'amish égarée erre – une fois n'est pas coutume – sans but le long de la côte, elle a ce matin plus que les autres les soucis légers. Il faut dire que depuis la veille au soir il semblerait que rien ni personne n'ait décidé de lui donner du fil à retordre, alors qu'au contraire ses clients ont même été plus que généreux en pourboires. Combien de temps cette accalmie va-t-elle se poursuivre encore ? Peut-être que ce soir le service se passerait moins bien ou récolterait moins de bénéfices, mais Sarah a encore une journée entière avant cette perspective. Et de quelle façon la commencer plus agréablement qu'en profitant de l'air frais du front de mer ? C'est ainsi qu'elle quitte le chemin côtier pour la plage, et son regard vague là aussi sans but sur l'horizon de la mer celtique. La marée est en train de remonter, et elle remarque très vite un chien fou qui a eu la drôle d'idée de se rafraichir de bon matin à l'extrême opposé de la plage, là où le sable fait davantage place aux pierres et aux rochers. Étrange... Plus elle se rapproche et plus son sentiment alarmiste s'accroît, alors que l'animal semble être tout sauf à son aise et qu'il ne fait guère plus que du surplace au gré des vagues. La jeune femme finit par parcourir les derniers mètres qui la séparent de l'eau salée et s'y enfonce l'instant d'après jusqu'au genou pour enfin comprendre que le chien en question est piégé, et semble s'être coincé la patte entre deux pierres. Elle s'accroupit alors et plonge ses mains pour tenter de le dégager mais ne fait que provoquer les plaintes douloureuses de l'animal. Bêtement, elle craint de ne lui faire que plus mal quand la priorité serait davantage de le sortir de là avant tout, et c'est ce qu'elle essaye une nouvelle fois de faire lorsqu'elle aperçoit la silhouette d'un homme plus haut, à l'issue du chemin qui débouche sur la plage de sable fin. Aussitôt, elle abandonne ainsi sa retenue habituelle et l'interpelle dans l'espoir qu'à deux ils puissent être plus efficace pour éviter au chien de se noyer.
- Eh ! S'il-vous-plaît ! Comment ne peut-elle pas même connaître le prénom par lequel interpeller l'inconnu alors qu'à présent qu'il se rapproche elle se rappelle l'avoir croisé nombre de fois sur les mêmes chemins ? Mais elle ne prend pas le temps d'enfin s'en enquérir, quand il lui semble qu'il y a plus urgent dans l'immédiat à présent qu'il est davantage à portée de voix. Est-ce que... est-ce que vous pourriez m'aider à écarter l'une de ces pierres ? Sa patte est coincée, j'ai peur de lui faire mal si je force pour la dégager ! N'est-ce-pas saugrenu de sa part de se soucier de la douleur du petit animal lorsque les vagues le malmènent déjà, quand bien même Sarah tente dans un même temps de maintenir sa tête hors de l'eau ? Et puis où peut bien se trouver son maître, pourquoi l'a-t-il laissé seul si longtemps à son sort ? A moins que cela soit justement l'homme qui lui fait face qui soit son maître ? La serveuse se tourne un bref instant vers ses souvenirs et il ne lui semble pas avoir gardé celui de l'avoir vu se promener avec un compagnon à quatre pattes, mais comment peut-elle en être certaine, elle qui s'attarde si peu à prendre le temps de connaître ses voisins et ceux qui croisent sa route ?

_________________

you're always one decision away from a totally different life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Harmajabb-MrTurtle
TON AVATAR : Lee Pace
TES CRÉDITS : ©Harmajabb-MrTurtle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : 5 places disponibles après que ma fiche soit validée (mais en vrai, je ne vais pas du tout respecter la limite, je me connais)
RAGOTS PARTAGÉS : 132
POINTS : 183
ARRIVÉE À TENBY : 10/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire ; Il n'a jamais su se poser en réalité
PROFESSION : Journaliste au Tenby Dispatch
REPUTATION : Rémy est une tête connue, dans les environs. Il faut dire que sa profession aide pas mal à s'attirer la sympathie (ou non) des gens. Il a des côtés un peu mystérieux, on a parfois du mal à le cerner mais on lui pardonne : il est Ecossais après tout !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: when the tide moves against you Sam 11 Aoû - 19:10

Je fais ça tout le temps, me balader au bord de la mer.
C’est quelque chose que je tiens vraiment à faire, parce que ça me dégourdit les jambes mais aussi ça m’aide à penser à autre chose que sur ce qui m’arrive en ce moment-même. Les matins me sont toujours trop difficiles pour moi, mais j’ai vite remarqué avec Luke qu’à force de m’activer de suite, j’ai moins mal et que ça m’aide à passer une bonne journée. Alors voilà, je devrais marcher, quitte à ce que ça me fasse un peu mal… Mieux vaut avoir un peu mal que trop mal jusqu’à l’insupportable. Enfin bref, un peu d’air de la mer ne fait pas de mal, j’envoie un message à Luke pour le rassurer en lui disant que je suis sorti me balader et que je reviens avec de la pâtisserie. Cela le calmera un peu, même si bon, je ne peux pas toujours l’acheter avec ça en vrai et puis je sais qu’il ne pourra rien faire contre le fait que j’aime bien me balader au bord de la mer, quitte à prendre le risque de me casser le cou un moment donné. Je ne vois pas grand monde, voire pas une seule personne, c’est plutôt agréable et ça donne la sensation que j’ai la plage rien qu’à moi tout seul. Faudrait que Luke se balade un peu comme moi, tout seul, ça ne ferait que lui faire du bien au lieu de tourner en rond dans la maison de nos parents.

J’étais bien dans mes pensées jusqu’à ce que j’entende une voix féminine m’appeler. Je fronce les sourcils et m’arrête à la marche alors que je remarque que j’allais marcher sur la plage en vrai, j’allais juste y entrer qu’on m’interpelle. Je me dirige vers la personne qui semble être un petit peu embêtée, mais surtout qui est dans une situation totalement délicate. Son visage me dit quelque chose, je crois que je la croise assez régulièrement d’ailleurs…? Elle avait les jambes dans l’eau et elle tenait la tête du chien. « Mais qu’est-ce …? » ai-je eu le temps de dire qu’elle prend la parole pour expliquer rapidement la situation. Sans dire un mot, je descends sur les rochers jusqu’à mettre les pieds dans l’eau, quitte à me prendre les vagues. « C’est votre chien ? » lui demandai-je rapidement. « Faudrait le calmer un peu, il bouge trop ses pattes, je vais avoir du mal à … » Je ne termine pas ma phrase que je cherche la pierre à faire bouger « Rah… » grognai-je en essayant de retirer cette pierre qui n’est évidemment pas la bonne, peut-être que c’est la seconde… J’essaye et je tâte dans l’eau alors que le chien était dans la grosse panique. Je me redresse et soupire en gigotant les mains. Bon sang, pourquoi l’eau est si froide ici…? « Bon, cette seconde pierre est bloquée par une autre, faut que je la dégage celle-là et ensuite ça devrait être bon. » expliquai-je rapidement avant de m’y remettre pour dégager la pierre qui bloque la seconde. Pour ensuite dégager la seconde. « C’est bon ! » fis-je en me redressant alors qu’elle récupère le chien qui lui saute dessus. La pauvre bête, elle a dû avoir si peur… On remonte les rochers pour aller hors d’atteinte des vagues, je l’aide à remonter et retire mon gilet. « Pour le chien… » fis-je en le tendant. Cette bête devait avoir tellement froid. Je me demande ce qui s’est passé. « Cet animal a glissé sur les pierres qui sont tombées à tour de rôle… Je n’ai jamais vu ce chien dans les alentours de cette plage… »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Angie
TON AVATAR : Alicia Vikander
TES CRÉDITS : romane (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Remy, John
RAGOTS PARTAGÉS : 183
POINTS : 96
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : en couple avec une relation chaotique
PROFESSION : serveuse au Five Arches Tavern
REPUTATION : beaucoup trop en retrait pour s'en faire une nette opinion, il se murmure néanmoins la rumeur de nombreux coups d'éclats avec son soi-disant petit-ami



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: when the tide moves against you Lun 13 Aoû - 11:53

Ce n'est rien de moins que du soulagement qui l'envahit lorsqu'elle n'est plus seule et que l'inconnu n'ignore pas son appel, jusqu'à déjà mettre les pieds dans l'eau pour les aider.
- Non... non, je viens de le trouver comme ça, je n'ai vu personne d'autre. Pas de maître à l'horizon donc, il est le seul qu'elle a pu finalement apercevoir et elle se demande bien aussi comment ce chien a pu se retrouver seul par ici. Tenby n'est pas réputé pour ses chiens errants – ou du moins de ce qu'en sait la jeune femme. Est-ce que la grande vague de vacances d'été justifie de retrouver cet animal à l'abandon ? Sarah préfère ne pas y songer pour l'instant dès lors que la priorité est de l'extirper à son piège, et c'est en silence qu'elle s'efforce d'appliquer au mieux les directives de l'inconnu alors qu'elle réaffirme ses prises pour immobiliser le plus possible l'animal (et surtout sa patte). Dans un même temps, elle glisse son visage contre l'oreille du chien et tente de faire entendre sa voix pour l'apaiser, mais elle a plutôt le sentiment que sa tentative est vaine. Heureusement elle n'est pas seule, et l'homme s'évertue à le libérer du mieux possible : il n'hésite pas à y aller franchement dans l'eau froide et il finit ainsi par faire basculer les pierres. Déjà, le chien gesticule sa patte libérée, et la jeune femme qui s'efforçait déjà de le porter hors de l'eau ne le lâche pas de ses bras pour autant et le porte donc toujours quand ils quittent aussitôt la mer pour la plage. Il faut dire que la température de l'eau ne donne pas l'envie de s'y attarder un instant de trop. Elle accepte volontiers l'aide de l'inconnu pour trouver son chemin malgré l'animal dans ses bras, et si son attention se perd un instant sur le gilet qu'il lui tend par la suite, elle finit par retrouver son bon sens et enrobe tant bien que mal le chien avec celui-ci.
- Merci. Je veux dire- pas seulement pour la veste, mais de l'avoir sorti de là surtout. Ce matin-là l'inconnu a été d'une grande aide, et ce n'est pas le genre de chose qu'elle peut penser anodin. Moi non plus, je ne crois pas l'avoir déjà aperçu dans les environs. Vous croyez qu'il a été abandonné ? Il n'a pas de collier et... je ne vois pas de tatouage à ses oreilles, alors qu'elle le vérifie dans un même temps. À présent qu'il est tiré d'affaires et ne craint plus de boire la tasse, Sarah espère effectivement qu'il a bel et bien un maître qui l'attend, ou mieux : qui le cherche. Devraient-ils rester sur place dans la probabilité où ce dernier finirait par se manifester, s'il existe ? Ou feraient-ils mieux de l'emmener aussitôt au refuge ou à une clinique ? Quoiqu'elle pense spontanément ils, mais elle ne s'attend pas à ce que l'inconnu s'attarde nécessairement pour se soucier davantage du sort de l'animal. La serveuse lui est déjà reconnaissante de lui avoir grandement facilité la tâche pour sortir le chien de son piège et ne juge pas qu'il lui incombe d'en faire davantage à présent que l'animal est sain et sauf. C'est plutôt que la jeune femme est relativement peu sûre d'elle dans la situation présente et qu'elle préférerait s'en remettre à l'opinion de l'inconnu, alors sans pour autant s'attendre à ce qu'il s'éternise davantage, elle s'enquiert indirectement de ce qu'il pourrait juger préférable.
- Je ne sais pas si je devrais attendre un peu ici, au cas où son maître ne soit pas loin, ou si je ferais mieux de l'emmener directement au refuge... Quoique, leur compagnon à quatre pattes aurait certainement besoin des soins d'un vétérinaire pour cette patte également. Pourquoi Sarah ne peut-elle pas juste prendre une décision sans consulter et se ranger à une autre opinion que la sienne ?

Spoiler:
 

_________________

you're always one decision away from a totally different life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Harmajabb-MrTurtle
TON AVATAR : Lee Pace
TES CRÉDITS : ©Harmajabb-MrTurtle (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : 5 places disponibles après que ma fiche soit validée (mais en vrai, je ne vais pas du tout respecter la limite, je me connais)
RAGOTS PARTAGÉS : 132
POINTS : 183
ARRIVÉE À TENBY : 10/11/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans
CÔTÉ COEUR : Célibataire ; Il n'a jamais su se poser en réalité
PROFESSION : Journaliste au Tenby Dispatch
REPUTATION : Rémy est une tête connue, dans les environs. Il faut dire que sa profession aide pas mal à s'attirer la sympathie (ou non) des gens. Il a des côtés un peu mystérieux, on a parfois du mal à le cerner mais on lui pardonne : il est Ecossais après tout !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: when the tide moves against you Ven 17 Aoû - 1:10

Merci.
À dire vrai, je ne sais pas si je suis le héros de la journée, c’est plutôt cette jeune femme qui vient tout juste de sauver le pauvre chien. Si j’étais passé par là, je ne l’aurai, mais alors là, pas du tout aperçu. Il se serait noyé directement… Enfin bref, j’ai peut-être passé mon gilet pour l’animal pour qu’il se remette de l’eau froide et aussi du choc au fait qu’il était pas loin de la mort quand même… « Je ne pouvais pas passer mon chemin… » fis-je avec un léger geste de la main comme quoi, c’est pour dire que c’était tout à fait normal avec moi. Je fais toujours ça quand il s’agit d’aider les pauvres bêtes (et aussi les personnes hein). Si ça n’en tenait qu’à moi, j’aurai déjà toute une panoplie de chien chez moi, mais non, je suis assez responsable et je pense déjà au bonheur des bêtes avant moi. Et je sais que je ne serai pas capable de leur fournir ça, alors bon, c’est mort et surtout je suis en train de refaire la maison avec mon frère là maintenant… Si on n’évoque pas ma maladie qui me fait vivre des mauvais jours. « … Comment il s’est retrouvé là ? Il a dû s’enfuir d’une voiture ou … Je ne sais pas… » soupirai-je alors que je cherche comment ce chien a-t-il pu se trouver dans les alentours avant de se faire piéger, c’est vraiment un sacré mystère…! Dans tous les cas, je ne devrais pas trop m’y attarder, parce qu’au final, je me retrouve avec une balade au final écourtée parce que dans quelques minutes, je vais finir par avoir froid et ça, c’est moins cool… Enfin, j’imagine déjà la tête de Luke qui s’énerverait tout de suite d’ailleurs. Bon, je n’ai pas trop envie de rentrer maintenant sur le coup…! Je croise les bras tout en observant le chien alors que je cherche une solution pour aider cette pauvre bête. Il est clair que si l’animal était recherché, il aurait déjà vite retrouvé son maître et là, ce n’est pas du tout le cas. Donc bon… Je fronce un peu plus les sourcils à ses paroles avant de secouer la tête. « Nah. Si cet animal est resté bien avant la marée montante, donc des heures… Je doute que le maître revienne ici. » soupirai-je et je me gratte un peu la joue tout en réfléchissant encore quelques petites secondes. « Il faudrait peut-être l’emmener au refuge, mais je crois que c’est fermé le matin… Et je ne suis pas bénévole, mais je passais par là pour voir si je devais faire des articles assez rapidement pour le journal. » Histoire de donner un peu de la pub pour cette association et les futurs adoptants de ces animaux ou encore les personnes qui pourraient faire des dons. « Enfin, je passais par là, mais je n’y suis plus retourné depuis des mois. » Beaucoup de choses se sont passées entre temps et ça ne m’a pas du tout aidé. Entre la maladie, mon frère, les médecins, le travail et puis voilà… Pas trop le moral en ce moment. « Peut-être que ce serait plus facile d’aller voir le vétérinaire, c’est sûrement ouvert là, en plus il pourra vérifier si ce chien ne s’est pas méchamment blessé… Et il pourra peut-être regarder s’il a une puce aussi.» Et aussi, en allant chez le vétérinaire, je pourrai me réchauffer un peu. Je sens quand même que mes chaussures sont encore pleines d’eau, ce n’est pas très agréable ça. «  D’ailleurs, je vous vois assez régulièrement sur cette côte, mais on n’a jamais pris l’occasion de se présenter. Je suis Rémy. » fis-je avec un petit sourire avant qu’on ne prenne la bonne décision pour notre ami à quatre pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: when the tide moves against you

Revenir en haut Aller en bas

when the tide moves against you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: I fell in love at the seaside :: 2.5 miles of sand-