AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Appel de Richard à Keelin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : COM + sikapanele (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : William - Isla - Cameron & Sameen - Aloy - Mariage - Rémy
RAGOTS PARTAGÉS : 1003
POINTS : 1408
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Professeur d'anglais, écrivain.
REPUTATION : Plutôt apprécié dans la communauté, c'est un bon prof, apprécié des parents d'élèves, et il est plutôt accessible pour un écrivain célèbre. Mais tout de même, les rumeurs qui ont couru sur lui à la mort de sa femme...il n'y a pas de fumée sans feu, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Appel de Richard à Keelin Sam 23 Juin - 22:52

En contemplant ses sms, Richard eut le réflexe de composer le numéro de Deborah. Mais Deborah était loin, et surtout, elle avait son championnat. Inutile de la paniquer en lui apprenant que Dan avait balancé à sa soeur (et à qui d'autre, maintenant) qu'ils étaient ensemble. Elle avait vraiment l'air aux anges d'être en Serbie, et Richard ne voulait pas casser ce rêve là. Pourtant, il fallait bien qu'il parle : il avait été brutalement honnête avec Keelin, maintenant, il devait assumer.

Sentant bien que la conversation ne pouvait pas se régler par messages, il songea qu'il allait forcément devoir appeler. D'un côté, Ritchie ne regrettait absolument pas. Il n'était pas doué pour mentir, n'avait pas envie de mentir, mais il savait également qu'il aurait et que Deborah aurait une myriade de problème si tout ceci était dit et répété. Il ne savait pas bien quoi faire. Le contexte n'aidait. Il venait de vivre une journée harassante à Londres, et il était seul dans une chambre d'hôtel, ce qui rendait le tout complètement lugubre. Emettant un sifflement sourd pour limiter le stress, il se décida finalement à appeler Keelin. " Allo. Je te dérange pas ?" Peut-être que si, mais tant pis. "Je sais qu'il est tard, mais j'ai pensé que ce serait mieux de parler de ça de vive voix." Entre adultes, aurait-il volontiers ajouté, mais Ritchie sentait bien que Keelin serait sceptique sur ce terrain. " Tu veux bien me laisser t'expliquer un peu ?"

_________________

PARADOXE
I'm everything I hate, everything I dispise, I'm a collection of paradoxes, a collection of flaws, misfortunes, disappointments, things I'm not aware of, I'm everything you don't want and I'm certainly everything you don't need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Gal Gadot
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif signa & profil - maya, code signa - batphanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Jesse.
RAGOTS PARTAGÉS : 266
POINTS : 555
ARRIVÉE À TENBY : 11/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : Mariée, ou plutôt enchainée, à un homme qu'elle aimait autrefois
PROFESSION : Conseillère municipale & professeur au lycée de Tenby
REPUTATION : Ce visage d'ange qu'on a appris à connaître et qu'on écouterait parler pendant des heures. Keelin n'est pas toujours parmi nous mais c'est un plaisir de pouvoir la compter, elle et son mari, dans les habitants de notre belle et jolie ville. Appréciée de tous, on lui sourit dès qu'elle passe près de nous dans la rue, on va directement la saluer lors des événements organisés. Bref, le petit rayon de soleil dont on a tous besoin ... Même si ce rayon est parfois obscurci par une mine qui laisse à penser qu'elle a quelque chose à nous cacher. Espérons que ce ne soit pas trop grave.


MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Sam 23 Juin - 23:40


Keelin venait de taper fiévreusement le dernier message sur son téléphone. Elle avait appris une nouvelle étonnante ce soir et elle s’inquiétait de la situation tant pour son frère que pour le parrain de Daniel. La brune comptait bien avoir une explication plus claire avec chacun d’eux à leur retour, toutefois Richard réagit différemment à son dernier sms. Dans une volonté d’éviter des malentendus induits par l’écrit, il lui téléphona. D’ordinaire plus mature, Keelin n’avait pas osé faire le premier pas de peur de dire des choses susceptibles de dépasser sa pensée mais puisqu’il avait pris l’initiative, elle décrocha, le cœur battant. « Salut ! Non du tout. » La jeune femme était seule à la maison, alors elle avait tout le loisir de parler sans que son mari ne lui tombe dessus, d’un air soupçonneux. Elle s’imagina la scène qu’elle évitait ce soir : « qui t’appelle à cette heure ? » et autres absurdités. Keelin se reconcentra sur Richard qui préférait poursuivre la conversation de vive voix. « Tu as bien fait, je t’écoute. » Le fait qu’il prenne la peine de l’appeler pour s’expliquer alors qu’il aurait très bien pu l’envoyer sur les roses démontrait à la jeune femme que son avis importait encore et que leur « sentiment » de famille gardait du sens malgré cette histoire d’amour récente. Un instant, elle avait cru le contraire au vu de la réaction de Richard. Maintenant, elle espérait qu’il prendrait la peine de répondre à tous les points qu’elle avait soulevé dans son dernier sms.

_________________

Because of you
I cannot cry, because I know that's weakness in your eyes ▬ I'm forced to fake, a smile, a laugh everyday of my life, my heart can't possibly break, when it wasn't even whole to start with.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : COM + sikapanele (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : William - Isla - Cameron & Sameen - Aloy - Mariage - Rémy
RAGOTS PARTAGÉS : 1003
POINTS : 1408
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Professeur d'anglais, écrivain.
REPUTATION : Plutôt apprécié dans la communauté, c'est un bon prof, apprécié des parents d'élèves, et il est plutôt accessible pour un écrivain célèbre. Mais tout de même, les rumeurs qui ont couru sur lui à la mort de sa femme...il n'y a pas de fumée sans feu, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Dim 24 Juin - 22:09

S'il était abominablement vexé de la réaction de Daniel - et peut-être qu'il y avait bien au final, un peu de jalousie là-dedans - Richard était aussi désolé d'en arriver là. Au final, donc, il était heureux que au moins une personne de la famille Granger lui donne une chance de s'expliquer. " Merci. Je suis désolé pour tout à l'heure. Je sais que...hmf, bon, je sais que j'ai pas été très aimable, mais c'est que j'en ai ma claque de mentir, plus qu'autre chose, alors forcément, ça sort de façon un peu brutale. " Ce n'était pas sain, et il détestait ça, mentir, Richard. Il s'assit sur le bord du lit, soupira lourdement. " Pour te répondre, je n'aime pas non plus la tournure que ça prend. Avec Dan, je veux dire. J'aurais bien essayé de lui en parler, mais bon, il ne veut pas m'adresser la parole. En même temps, tu admettras que lire les sms des gens sans demander leur avis - fouiller dans leur téléphone, Keelin ! -  n'est pas forcément la meilleure manière d'apprendre une nouvelle, quand même !"

Bien sûr qu'il avait des torts, mais non, Richard n'était pas entièrement fautif. Ce n'était pas ce qu'il voulait. " Je suis désolé de ce qui arrive, vraiment. Je n'aurais pas fait ça si j'avais su que ça le blesserait autant. Pas comme ça en tout cas." Oui, parce que quand même. Keelin avait eu le mérite de le faire s'interroger sur la question, mais maintenant il en était sûr, il était résolument amoureux. "Mais il faut que tu essayes de comprendre, ce n'est pas ce qu'il m'a dit. Comment j'aurais pu savoir qu'il serait vexé à ce point là ? Moi, ce que Dan m'a vendu, ce n'est pas une relation sérieuse avec Deborah. Il m'a dit que ce n'était pas sérieux, et que c'était justement parce qu'elle croyait que ça l'était que ça c'était terminé entre eux. Franchement, tu sais comment il peut être avec les filles. Il s'amuse, il a le droit, bon, mais s'il se rend compte des mois plus tard qu'il était amoureux, il faut quand même qu'il s'attende à ce que les gens passent à autre chose..." Ca, par contre, si Dan ne savait pas ce qu'il voulait, ce n'était clairement pas la faute de Richard, qui ne pouvait pas le deviner, et Keelin ne pourrait pas dire le contraire, si ? " Je sais ce que Deborah lui a dit, qu'elle était enceinte, et tout. Mais franchement, honnêtement, tu ne vas pas me dire que ce serait la première personne à perdre un peu les pédales à cause d'un chagrin d'amour, si ?"

Nouveau soupir. Il aurait définitivement préféré éviter cette discussion. Richard estimait que certains sacrifices pouvaient être faits. " Je ne fais pas ça à l'aveuglette, tu sais. Pas totalement du moins. Je préfererais éviter de perdre mon job au lycée, et je préférerais éviter de me prendre la tête avec Thomas Weston. Mais s'il le faut je le ferais. Je tiens à elle, Keelin. Vraiment. Mais j'ai pas envie de me battre avec toi ou Daniel non plus. Sauf qu'il ne veut pas m'écouter, et je t'avoue que là, je ne sais plus quoi faire. " Il y avait une fatigue et une détresse sincère dans ce que disait Richard. Il était réellement au bout.

_________________

PARADOXE
I'm everything I hate, everything I dispise, I'm a collection of paradoxes, a collection of flaws, misfortunes, disappointments, things I'm not aware of, I'm everything you don't want and I'm certainly everything you don't need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Gal Gadot
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif signa & profil - maya, code signa - batphanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Jesse.
RAGOTS PARTAGÉS : 266
POINTS : 555
ARRIVÉE À TENBY : 11/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : Mariée, ou plutôt enchainée, à un homme qu'elle aimait autrefois
PROFESSION : Conseillère municipale & professeur au lycée de Tenby
REPUTATION : Ce visage d'ange qu'on a appris à connaître et qu'on écouterait parler pendant des heures. Keelin n'est pas toujours parmi nous mais c'est un plaisir de pouvoir la compter, elle et son mari, dans les habitants de notre belle et jolie ville. Appréciée de tous, on lui sourit dès qu'elle passe près de nous dans la rue, on va directement la saluer lors des événements organisés. Bref, le petit rayon de soleil dont on a tous besoin ... Même si ce rayon est parfois obscurci par une mine qui laisse à penser qu'elle a quelque chose à nous cacher. Espérons que ce ne soit pas trop grave.


MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Dim 1 Juil - 20:21


Keelin resta suspendue à son téléphone tandis que Richard lui répondit point par point. « Personne ne t’oblige à mentir… » Souffla-t-elle prudemment. Se sentir obligé de le faire donnait l’impression d’avoir quelque chose à cacher. Si Richard s’était retranché derrière le mensonge, c’était qu’il ne paraissait pas si serein au sujet de cette nouvelle relation qu’il le laissait entendre. Cela dit, vu la réaction de leur entourage, ce n’était pas incompréhensible. Elle encaissait les explications du Lyon progressivement et réagissait en même temps. « Je ne dis pas que Dan est tout blanc, ni concernant son comportement avec les femmes, ni d’avoir fouillé dans un téléphone. Mais voir Deborah apparaitre sur l’écran a forcément attisé sa curiosité. Il s’imaginait peut-être que vous parliez de lui, je n’en sais rien, tout mais pas ça ! Il n’aurait pas eu à l’apprendre en fouinant si l’un de vous avait été honnête envers lui... T’es son parrain, Ritchie ! Pas un pote qui l’a déçu, sa famille ! L’homme à qui il se confie, sa figure paternelle en l’absence de notre père. Ça ne pèse pas plus dans la balance pour toi qu’une relation toute récente ? Il ne devrait même pas y avoir d’hésitation ! Franchement ? » Elle attendait véritablement une réponse à cette question qu’elle estimait plus importante que toutes les autres. Plus la conversation avançait, plus elle était offusquée qu’une telle évidence ne s’impose pas à lui. « Il est trop fier pour te dire tout ce que je suis entrain de te dire, mais il en a été profondément blessé. Daniel n’a pas beaucoup de principes, je te l’accorde, mais les valeurs familiales et les limites par rapport aux filles qu’il a fréquenté, c’est intouchable à ses yeux. Et maintenant que tu sais que ça le blesse autant, il est encore temps d’arrêter. » Elle parlait quasiment au nom de son frère. Keelin le défendait bec et ongles, peut-être trop subjectivement, c’est pourquoi elle concéda tout de même un point à Richard qui continuait encore à s’excuser et se montrer désolé, comme si son avis à elle comptait davantage parmi tous ceux des Granger… Il lui exposa la situation dans son entièreté : Dan lui avait dit qu’il se fichait complètement de la Weston. Forcément, ça n’avait pas aidé. « Que Deb passe à autre chose, c’est son affaire. Mais toi tu as sauté sur l’occasion sous prétexte qu’il t’a dit ne rien ressentir ? Je connais son comportement de goujat avec les filles, il fuit les sentiments comme d’autres ont peur de sauter dans le vide. Il ne t’a pas parlé des raisons ? C’est toi son plus proche confident ! Tu le connais aussi, mieux que moi normalement. » Elle n’acceptait pas cette explication. Dan avait dit que ce n’était pas sérieux entre Deborah et lui donc ça justifiait que son parrain ait jeté son dévolu sur la jeune femme ? « Il t’a dit ça, sans savoir que tu sortirais avec, Richard, sinon il aurait réagi autrement. Ne me dis pas que tu ne t’en doutais pas, au nombre de fois qu’il mentionne Eleanor et Deborah sans même s’en rendre compte. Il n’a jamais su se décider entre elles deux alors il a fallu qu’il se trouve une autre copine. Il tient à elle et essaie d’évoluer, mais il est encore confus. C’est trop frais pour lui. » Une sœur savait sentir ce genre de choses. Dan faisait celui qui ne s’intéressait à aucune fille, ne les fréquentait que pour s’amuser, mais la brune et la blonde étaient deux cas particuliers qui avaient su retenir son attention. Jesse le lui avait d’ailleurs confirmé pour la Griffiths, aujourd’hui cette histoire lui confirmait ce que Keelin pensait déjà pour Deborah aussi. « Ce n’est pas la première personne à perdre les pédales pour un chagrin d’amour, tout comme Daniel n’est pas le premier à fuir une fille tellement dingue de lui qu’elle est prête à lui faire croire n’importe quoi. Tu avoueras que ça non plus ce n’est pas très sain et que ça a de quoi faire peur. T’aurais réagi comment toi, si une fille t’avait fait croire un tel mensonge ? Un bébé, ça peut changer toute une vie quand même ! » Keelin savait de quoi elle parlait, elle ne tombait volontairement pas enceinte vu le mari qu’elle se trainait. Jamais elle n’infligerait ça à un bambin. L’enseignante essaya ensuite de raisonner Richard sur le côté professionnel, là c’est sûr que les collègues risquaient de jaser et qu’il risquait gros à fréquenter une élève récemment sortie du lycée, même pas un an auparavant. « Donc tu serais prêt à renoncer à tout : ton job, ta réputation, blesser ton filleul… C’est surtout ce dernier point qui m’inquiète. Je le répète, il te voit comme un père… Tu es un homme censé Ritchie. Je ne te reconnais pas. Tu préfères renoncer à tout ça et blesser des gens que tu aimes pour une fille que tu as rencontrée depuis peu ? Il y en a tellement autour de toi… Qu’est-ce qu’elle a de si spécial que tu es prêt à tout ça ? Parce que cette nouvelle s’apprendra, tu le sais aussi bien que moi. Ce n’est qu’une question de temps. J’ai encore assez de respect pour toi pour ne pas être l’allumette qui allume l’incendie, mais tout le monde n’en aura pas. » Keelin marqua une pause et posa alors une dernière question, emportée dans son élan. « Imagine tu aurais un fils qui sortirait avec une de tes ex, une femme que tu as fréquenté, peu importe si tu tenais à elle ou pas…Tu réagirais comment ? Et ne me dis pas que ce n’est pas le cas, j’aimerai vraiment que tu te mettes dans la situation. » Elle n’était même pas énervée, elle cherchait juste vraiment à comprendre le fond de l’histoire jusqu’au bout tellement ça lui paraissait dingue.

_________________

Because of you
I cannot cry, because I know that's weakness in your eyes ▬ I'm forced to fake, a smile, a laugh everyday of my life, my heart can't possibly break, when it wasn't even whole to start with.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : COM + sikapanele (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : William - Isla - Cameron & Sameen - Aloy - Mariage - Rémy
RAGOTS PARTAGÉS : 1003
POINTS : 1408
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Professeur d'anglais, écrivain.
REPUTATION : Plutôt apprécié dans la communauté, c'est un bon prof, apprécié des parents d'élèves, et il est plutôt accessible pour un écrivain célèbre. Mais tout de même, les rumeurs qui ont couru sur lui à la mort de sa femme...il n'y a pas de fumée sans feu, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Dim 22 Juil - 18:49

« J’aurais été honnête avec lui si j’en avais eu l’occasion, Keelin, je n’en ai juste pas eu le temps. Bon sang, tu crois que c’est quoi ? Facile à gérer ? Je n’allais pas m’amuser à expliquer quelque chose comme ça à qui que ce soit, surtout dans ces conditions, sans être au clair moi-même dessus. Ca aurait mérité du temps, ce qu’il ne m’a pas laissé. » Evidemment, son but n’était pas de blesser qui que ce soit. Mais sincèrement, est-ce qu’il fallait vraiment qu’il fasse un choix ? Un instant, la tentation fut assez grande de dire qu’il n’avait de compte à rendre à personne, et surtout pas à Daniel ; qu’il n’était pas un des leurs ; qu’ils n’étaient pas sa famille, après tout ; qu’il n’était pas responsable de l’absence de leur père, qui d’ailleurs était le seul qui l’avait vraiment aidé. Mais au moment où il pensait cela, Richard en eut honte, et garda ses réflexions pour lui. C’était l’attitude de quelqu’un qui était aux abois et à court d’argument, l’attitude de quelqu’un qui, acculé, choisissait l’attaque et la méchanceté comme défense pour éviter de reconnaitre qu’il était en tort.

Or, peut-être que son attitude était critiquable et peut-être qu’il était acculé, mais Richard ne croyait pas que mettre de l’huile sur le feu arrangerait la situation. « Non, qu’est-ce que tu me dis, là ! Je n’ai pas...bon sang, tu crois vraiment que j’ai fait ça pour emmerder Dan ou quelque chose du genre ? Je n’ai sauté sur aucune occasion, je n’ai pas fait ça pour le blesser ou quoique ce soit. » Le ton était cette fois sérieusement indigné. « Bon sang, je pensais qu’il était passé à autre chose. C’est ce qu’il a répété à longueur de temps, ça, et qu’il ne pouvait pas la voir. Et pour rappel, il est censé avoir une petite amie. Qui est censée vivre avec lui chez tes parents. Comment est-ce que j’étais censé savoir, moi ? Comment je pouvais deviner, si lui-même n’en sait rien, et qu’il découvre tout ça maintenant ? »

Là-dessus, Ritchie estimait ne rien pouvoir faire. S’il avait su ça, oui il l’aurait fait d’une autre manière. Mais voilà, il ne le savait pas, et clairement, il n’avait pas voulu blesser Daniel.  « Peut-être que j’aurais commencé par être plus clair que lui. Peut-être que j’aurais été plus clair avec moi-même à ce sujet-là. Ce qui m’aurait peut-être évité de donner de faux espoirs à une fille avec qui je ne comptais pas rester. Et éviter qu’elle soit tellement malheureuse qu’elle raconte ce genre de choses. » Il poussa un long soupir, reprit rapidement la parole. « Je sais que tu vas me dire qu’il est jeune, qu’il n’a pas la maturité, mais ça va, je n’achète pas cet argument-là. Je n’étais pas beaucoup plus vieux que lui quand je me suis marié, et de façon plus générale, je n’ai jamais fait ça à son âge. » S’il fallait vraiment expliquer que Daniel avait une attitude vraiment contreproductive en blessant les gens pour éviter d’être blessé – la preuve – il allait le faire, mais il doutait d’être entendu.

« Je n’ai pas besoin de ce job. Et ma réputation a déjà été détruite une fois. »
Cette fois là, le ton était amer.  « Mais ne vas pas croire que faire un choix entre vous, ou simplement entre Dan et Deborah, c’est quelque chose qui me plait. » Il soupira. « Ecoute...pour ce que ça vaut... » Comment avouer ça sans passer pour un crétin. « Pour ce que ça vaut, ça faisait longtemps que je n’avais pas été heureux, et je le suis avec elle. Voilà. Tu en penses ce que tu veux. » Il n’avait pas envie de s’engager sur ce terrain, de se justifier sur ce point. « Je ne te dis pas que j’ai raison, Keelin. Et oui, sans doute que je réagirai exactement pareil. Mais, il aurait fait quoi, lui, à ma place ? » Il avait toujours été là pour Dan. Il avait toujours muselé ses propres problèmes. Plus largement, personne n’avait eu à subir, ou presque, toute la détresse et la douleur qu’avait vécu Richard pendant ces trois dernières années. « Le problème, c’est qu’il m’a toujours vu meilleur que je ne suis en réalité, Keelin. Il n’avait pas à subir mes soucis, pas à subir les conséquences de la mort de Kristin, alors c’est peut-être ma faute s’il s’est créé cette image là, mais elle est fausse. Je suis loin d'être un héros, je rame comme tout le monde. Mais je ne peux pas lui expliquer ça. Il ne comprendra pas, ou ça lui fera plus de mal encore. »

_________________

PARADOXE
I'm everything I hate, everything I dispise, I'm a collection of paradoxes, a collection of flaws, misfortunes, disappointments, things I'm not aware of, I'm everything you don't want and I'm certainly everything you don't need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Gal Gadot
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif signa & profil - maya, code signa - batphanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Jesse.
RAGOTS PARTAGÉS : 266
POINTS : 555
ARRIVÉE À TENBY : 11/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : Mariée, ou plutôt enchainée, à un homme qu'elle aimait autrefois
PROFESSION : Conseillère municipale & professeur au lycée de Tenby
REPUTATION : Ce visage d'ange qu'on a appris à connaître et qu'on écouterait parler pendant des heures. Keelin n'est pas toujours parmi nous mais c'est un plaisir de pouvoir la compter, elle et son mari, dans les habitants de notre belle et jolie ville. Appréciée de tous, on lui sourit dès qu'elle passe près de nous dans la rue, on va directement la saluer lors des événements organisés. Bref, le petit rayon de soleil dont on a tous besoin ... Même si ce rayon est parfois obscurci par une mine qui laisse à penser qu'elle a quelque chose à nous cacher. Espérons que ce ne soit pas trop grave.


MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Lun 23 Juil - 22:22


Keelin devait accorder un bon point à Richard : il ne se dérobait pas face à ses questions. Il aurait pu l’envoyer balader, ne pas vouloir se justifier devant quiconque lui qui était adulte et en droit de mener sa vie comme bon l’entendait, mais il gardait lui aussi assez de respect pour elle, plus qu’envers Daniel très clairement. Une constante se dégageait de la conversation : Richard n’avait pas cherché ce qui était arrivé, il s’en voulait même, cependant il ne parviendrait pas à revenir en arrière car en parlant à la brune, il se rendait compte du même coup de son attachement pour la jeune fille qu’il fréquentait. L’enseignant répéta qu’il n’avait pas eu l’intention de blesser Dan, surtout que son filleul avait clamé haut et fort n’en avoir rien à faire de Deborah. Pour le coup, c’était la faute de son frère de ne pas se dévoiler mais d’un autre côté, le Granger n’aurait sans doute jamais envisagé que son parrain se tape une de ses ex, il n’avait pas pensé devoir « expliciter » la limite de ne pas toucher aux femmes qu’il avait fréquentées. « C’est vrai qu’il doit cesser de vivre dans le passé et avancer, surtout si cette relation ne lui a apporté que des ennuis. Au final, c’est ce qu’il y a de mieux, il doit l’oublier. Mais il vit mal que ce soit toi le concerné, il sera incapable de te voir aussi souvent si tu la fréquentes. Je ne sais même pas s’il pourra te le pardonner. J’espère que tu en as conscience malgré ta peine de le blesser. » Keelin préférait jouer franc jeu. Ça ne servait plus à rien de raisonner Richard, il était convaincu d’aimer sa belle, alors il se rendrait compte par lui-même si le temps lui donnait raison ou non. A espérer pour lui, qui misait beaucoup sur cette histoire. Richard n’avait rien fait personnellement à Keelin, cependant la jeune femme était juste déçue que leurs liens ne soient en réalité qu’une pacotille qui ne pesait même pas en comparaison d’une relation toute fraîche. Elle comprenait la frustration et la peine de Daniel, de s’être autant attaché à un homme qui se détachait aussi facilement de lui. C’était ainsi. Chacun avait le droit de mener sa vie comme il l’entendait. A la grande surprise de Keelin, Richard se prêta au jeu des rôles inversés. Evidemment, il préservait encore sa petite amie. Tout était la faute de Daniel. C’était tellement facile. « Je pense que nous n’aurons jamais tous les éléments de ce qui s’est passé entre eux. Chacun a sa version, chacun a ses torts, chacun a dépassé les bornes. Ta Deborah n’est pas toute blanche, tout comme Daniel est loin d’être un ange aussi. C’est un bourreau des cœurs, ce n’est pas parce que c’est mon frère que je ne le sais pas. Mais oui, il lui arrive d’avoir des failles aussi et oui il n’est sûrement pas aussi mature que toi ou moi au même âge. Tout le monde n’a pas le même vécu. » Keelin s’était mariée jeune aussi. Tout dépendait des cas, des rencontres, des responsabilités dans la jeunesse. Aidée de son frère aîné, la brune avait très tôt été dans l’obligation de se préoccuper de son jeune frère et de sa jeune sœur vu les absences répétées de leurs parents. « A la limite, pour moi, tu es assez grand pour savoir ce que tu veux. Et si tu es heureux, tant mieux pour toi. Je n’ai aucune raison de te souhaiter du tort. Je m’inquiète surtout de ce qui vous lie Daniel et toi, ça va vraiment changer et ça va se briser. J’espérais vraiment que ça n’en arrive pas là. » Richard se fichait de sa réputation comme d’une quille car il venait en effet de lui avouer qu’il était heureux et que l’idée de choisir entre eux ne lui plaisait pas du tout non plus. « Ritchie, tout le monde a besoin d’un job. On parle d’un travail qui t’a passionné pendant longtemps… Mais si tu es sûr de toi, voilà. Et je ne sais pas ce qu'il aurait fait à ta place. Je soulignerais juste encore ceci : tu ne t’es jamais demandé si elle ne se servait pas de toi pour atteindre Daniel ? Si elle est désespérée au point de lui faire croire qu’elle est enceinte, jusqu’où n’irait-elle pas ? Elle a 20 ans, elle est jolie comme un cœur… Je ne remets pas ton charme en cause, mais il a justement fallu qu’elle te choisisse toi, le parrain de Daniel, ce garçon qu’elle aime autant qu’elle déteste. » Keelin essayait aussi de lui poser les bonnes questions, de le faire réfléchir sur tous les points car malgré la déception ressentie envers lui, elle s’inquiétait aussi de cette relation qui tombait un peu trop à-propos. La conversation dériva ensuite sur un sujet beaucoup plus personnel, un sujet qui touchait directement à la vie intime de Richard. Il n’évoquait en effet quasiment jamais Kristin. « Je sais… Tu as toujours été pudique sur ton ressenti, tu as essayé de jouer une figure paternelle forte alors que… c’était dur de passer à autre chose. J’entends qu’elle te manque toujours beaucoup. Et que ça a été difficile de t’ouvrir à d’autres personnes quand tu t’es promis à une seule. Je suis contente que tu réussisses à le faire, à ouvrir ton cœur, et si cette relation t’apporte ce dont tu as besoin, c’est tout le mal que je te souhaite. J’aurai simplement préféré que les circonstances soient différentes. C’est juste dommage que ce soit au détriment d’autres choses, de tant de choses que tu sacrifies en un claquement de doigts. » On pouvait entendre une note de mélancolie dans la voix de la brune, partagée entre la joie pour lui d’avoir enfin avancé dans la vie mais que la personne chez qui il avait trouvé ce besoin soit celle qui distende son lien avec Daniel et indirectement un peu avec elle aussi. Mais Deborah n’était pas à blâmer : Richard faisait ses propres choix et il était le seul prêt à renoncer à la moitié de son entourage pour elle, signe qu’il était vraiment amoureux dans le fond.

_________________

Because of you
I cannot cry, because I know that's weakness in your eyes ▬ I'm forced to fake, a smile, a laugh everyday of my life, my heart can't possibly break, when it wasn't even whole to start with.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : COM + sikapanele (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : William - Isla - Cameron & Sameen - Aloy - Mariage - Rémy
RAGOTS PARTAGÉS : 1003
POINTS : 1408
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Professeur d'anglais, écrivain.
REPUTATION : Plutôt apprécié dans la communauté, c'est un bon prof, apprécié des parents d'élèves, et il est plutôt accessible pour un écrivain célèbre. Mais tout de même, les rumeurs qui ont couru sur lui à la mort de sa femme...il n'y a pas de fumée sans feu, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Lun 13 Aoû - 16:03

Il voyait bien que Keelin ne lui voulait pas de mal, mais Ritchie secoua tout de même la tête d’un air las lorsque sa collègue lui demanda s’il avait songé que Deborah pouvait très bien sortir avec lui pour simplement essayer de faire du mal à Daniel. « Si, je me suis posé la question. Mais je n’y crois pas. Pas une seule seconde. Elle ne me draguait pas, Keelin. C’est juste...arrivé. Je ne sais même pas comment, et je pense que elle non plus. En tout cas, ce n’est pas un truc calculé. » Il ne savait pas beaucoup de chose dans cette histoire, en fait, Richard, mais s’il y avait bien une chose dont il était sûr, c’était de la sincérité de Deborah.  Tout comme il ne doutait pas non plus de la sincérité de la peine de Daniel non plus. C’était peut-être ça le plus grand malheur dans toute cette histoire : chacun était absolument sincère.

« Je crois que tu la vois plus méchante qu’elle n’est. Je veux bien que toute cette histoire fasse du mal à Daniel, je veux bien l’entendre. Mais au risque de me répéter, des erreurs, il en a fait aussi. Au passage, des erreurs pour lesquelles moi, je n’ai jamais rien dit. Je trouve ça un peu facile de juger comme ça. Moi, je ne l’ai jamais laissé tomber, je n’ai jamais jugé ce qu’il faisait avec les filles avec qui il sortait.  J’ai toujours été là pour lui. »

Il soupira. Oui, c’était lui l’adulte de la situation, oui, c’était lui le parrain de Daniel et les remettre à égalité était peut-être un argument un peu précaire, mais finalement, Richard y croyait. La relation parent enfant, ça allait dans les deux sens. A tout prendre, c’était d’abord une relation entre deux êtres humains, qui ne pouvait qu’être basée sur la réciprocité. « C’est un peu facile, et un peu injuste, je trouve, de m’assassiner comme ça, à la première occasion, sans même essayer de chercher à comprendre. Comme je disais, il ne m’a pas donné beaucoup de chances de m’expliquer non plus... » Pendant tout ce temps, il n’avait pas beaucoup pensé à lui. Pourquoi fallait-il qu’on lui reproche, pour une fois qu’il le faisait, d’être égoïste, alors qu’il ne l’avait jamais été ?

Ca ne lui plaisait pas, comprit Richard, parce que quelle que soit la manière dont il tournait ça, il savait qu’au bout du compte, il perdait quelque chose, quelqu’un. Mais c’était aussi ça, la vie d’adulte. Il fallait faire des choix, même quand il n’y avait pas de bonne option. « Ce n’est pas ce que je voulais. Et celui qui décide de rompre tous les liens, c’est Daniel. Ça ne change rien pour moi. » Il le disait en râlant, mais au fond, c’était vrai. « M’en fiche absolument, qu’il m’ait rayé de sa vie. Je serais quand même là s’il en a besoin. » Parce que c'était aussi ça la famille. De rester, malgré les désaccords.

En attendant, ça ne faisait pas avancer les choses, tout ça. Il avait envie d’une cigarette, et d’un verre. Peut-être qu’il descendrait au bar de l’hôtel, après. Il y eut un silence, puis il demanda d’un ton incertain : « ...et sinon ? Qu’est-ce tu comptes faire, maintenant que tu sais tout ça ? »

_________________

PARADOXE
I'm everything I hate, everything I dispise, I'm a collection of paradoxes, a collection of flaws, misfortunes, disappointments, things I'm not aware of, I'm everything you don't want and I'm certainly everything you don't need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Gal Gadot
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif signa & profil - maya, code signa - batphanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Jesse.
RAGOTS PARTAGÉS : 266
POINTS : 555
ARRIVÉE À TENBY : 11/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : Mariée, ou plutôt enchainée, à un homme qu'elle aimait autrefois
PROFESSION : Conseillère municipale & professeur au lycée de Tenby
REPUTATION : Ce visage d'ange qu'on a appris à connaître et qu'on écouterait parler pendant des heures. Keelin n'est pas toujours parmi nous mais c'est un plaisir de pouvoir la compter, elle et son mari, dans les habitants de notre belle et jolie ville. Appréciée de tous, on lui sourit dès qu'elle passe près de nous dans la rue, on va directement la saluer lors des événements organisés. Bref, le petit rayon de soleil dont on a tous besoin ... Même si ce rayon est parfois obscurci par une mine qui laisse à penser qu'elle a quelque chose à nous cacher. Espérons que ce ne soit pas trop grave.


MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Mer 15 Aoû - 22:41


Richard croyait définitivement au bien-fondé de son histoire avec Deborah et en la sincérité de la jeune fille. « Je te le souhaite. » Répondit-elle pour couper court à une discussion qui commençait à tourner en rond. Il ferait sa propre expérience de cette relation. « Elle était encore élève au lycée il y a moins de deux ans, c’est chaud. » C’était un autre paramètre qui risquait de leur mener la vie dure, mais la différence d’âge n’était pas celui qui dérangeait Keelin. Ce qui la dérangeait était que cette relation blessait Daniel et que son parrain, sous prétexte que son frère n’était pas un ange et que Richard était passé au-dessous de ses erreurs, estimait qu’il était trop facile de le juger. Il n’avait jamais laissé tomber son filleul et avait toujours été là pour lui. Il est vrai qu’en l’occurrence Daniel voulait couper les ponts, pas lui, mais peu importe, la question n’était pas là. « Oui, Daniel fait des erreurs. Des erreurs, nous en avons tous fait. Mais est ce que ses erreurs t’ont blessé directement pour que tu dises que tu es à chaque fois passé au-dessus ? N’est-ce pas notre rôle en tant qu’adulte, d’aiguiller les adolescents vers les bons choix et les aider à ne plus commettre les mêmes erreurs ? » Richard trouvait néanmoins injuste de la part de Daniel de ne pas lui donner une chance de s’expliquer. Il n’avait pas tort mais difficile de baisser à nouveau sa garde quand on vivait un événement comme une trahison. « Une discussion entre vous ne ferait sûrement pas de mal. Mais il a déjà du mal à avaler que tu sois avec elle… Tu veux vraiment lui expliquer que tu en es amoureux ? Il ne va jamais le comprendre, en effet. J’ai déjà du mal à le comprendre aussi mais je sais que tout ne s’explique pas. » Keelin apprécia néanmoins que Richard précise qu’il serait toujours là pour Daniel malgré les circonstances et même si son filleul décidait de ne plus le voir pendant un moment. Elle était rassurée sur ce point. Il comprenait en partie la peine de Daniel et sa prise de distance. Mais si elle était plus « tolérante » que son frère, Richard ne pouvait espérer avoir une discussion avec son cadet. Daniel serait nettement plus ferme et catégorique qu’elle. « Je ne sais pas s’il réussira à passer au-dessus, je ne peux pas parler à sa place. » Les deux enseignants avaient fait le tour de la question, il était inutile de ressasser encore et toujours les mêmes choses. Keelin avait demandé des explications à Richard, l’avait averti par rapport à Daniel et il lui avait répondu à ses questions tout en décidant de continuer cette relation quoiqu’il lui en coûte et conscient de ce qu’il risquait, pas seulement vis-à-vis de Daniel mais aussi par rapport à a réputation, à sa « belle-famille » et à son poste en tant que professeur. A ses risques et périls, c’était son choix. Il n’y avait pas plus rien à ajouter. Il ne restait qu’à espérer (pour lui) que sa nouvelle relation vaudrait tous les sacrifices auquel il était prêt à se soumettre et qu’il n’était pas juste un coup de tête pour la jeune fille dont il s’était épris. Richard lui demanda alors quelles étaient ses intentions. Voulait-il demander à Keelin si elle continuerait à le voir lui ou si elle comptait le balancer à l’école ? Pour être franche, Keelin ne savait pas ce qu’elle allait faire de cette information. Elle répondit donc honnêtement à l’interrogation du parrain de Daniel. « Je ne sais pas, Richard. Je vais déjà essayer de lui en parler, pour le reste, je verrai. » Pour commencer, elle en toucherait deux mots à son frère. « Entre nous, ça ne changera pas grand-chose, je suis juste déçue de la peine que tu causes à Daniel et de constater que nous n’avons pas l’importance pour toi que je croyais. L’importance que moi en tout cas je te donne. » Pour elle, il faisait aussi partie de la famille et elle avait vraiment essayé de le comprendre mais, sans parler de sa relation, elle avait entendu comment il les avait qualifiés et considérés, aussi il avait baissé dans son estime malgré le respect qu’elle avait pour lui en tant qu’homme. Il avait retrouvé l’amour et c’était tout le bien qu’elle lui souhaitait mais les circonstances et les mots utilisés n’avaient pas laissé leur lien totalement intact. Celui-ci avait également été impacté. Pour autant, Keelin n’arrêterait pas de le voir. Ce serait juste… différent. « Mais j’apprécie que tu aies pris le temps et la peine de m’expliquer la situation compliquée… Je te souhaite d’avoir raison sur ses intentions sincères et d’avoir ce que tu attends de cette relation. »

_________________

Because of you
I cannot cry, because I know that's weakness in your eyes ▬ I'm forced to fake, a smile, a laugh everyday of my life, my heart can't possibly break, when it wasn't even whole to start with.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : COM + sikapanele (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : William - Isla - Cameron & Sameen - Aloy - Mariage - Rémy
RAGOTS PARTAGÉS : 1003
POINTS : 1408
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 39 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Professeur d'anglais, écrivain.
REPUTATION : Plutôt apprécié dans la communauté, c'est un bon prof, apprécié des parents d'élèves, et il est plutôt accessible pour un écrivain célèbre. Mais tout de même, les rumeurs qui ont couru sur lui à la mort de sa femme...il n'y a pas de fumée sans feu, pas vrai ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Jeu 16 Aoû - 22:16

Richard savait bien qu'une partie de ses positions étaient, sinon indéfendables, du moins compliquées à tenir. Il ne cherchait pas à éviter ces questions, mais les entendre formulées par quelqu'un d'autre que par lui même le mettait mal à l'aise et un peu sur la défensive. La discussion s'essoufflait et chacun restait sur ses positions. "Je sais." Oui, il savait pour l'âge de Deborah, pour ce quoi il risquait de passer. Ca ne faisait pas plaisir à Richard pour autant, mais..."Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Si elle avait encore été au lycée, ça ne serait pas arrivé, c'est tout ce que j'ai à dire là-dessus. Je ne suis pas ce genre de type." Ce qui était vrai : il ne regardait pas ses élèves. Du tout. C'était justement parce qu'ils s'étaient vus dans un autre contexte, où le rapport était plutôt d'égal à égal, qu'il avait pu se passer quelque chose.

Pour Daniel...oui, bon, à la fin, il savait bien qu'il y avait une part de son comportement qui était fautif, et qu'il ne pourrait pas totalement l'effacer. N'empêche que ce genre de choses ne serait pas arrivé si Daniel avait su gérer ses propres émotions. N'empêche que refuser de donner une chance aux gens qui avaient toujours été là pour lui ressemblait sacrément, aux yeux de Richard, à une injustice. Mais il ne réussirait pas à convaincre Keelin sur ce plan là, et à nouveau, la discussion s'enlisait. "Si pour montrer quelle importance les gens ont pour nous il faut forcément renoncer à d'autres gens qu'on aime, Keelin, la vie serait assez triste." Le ton de Richard était doux, un peu las. "Ce n'est pas une question de choix, ce n'est même pas comparable. Et cette relation n'efface pas le lien entre nous, bon sang. Elle n'a pas à le faire, d'ailleurs..." Sauf si on l'y forçait, évidemment, mais ça...

Pour le reste, elle ne savait pas ce qu'elle allait faire. Lui non plus, d'ailleurs. Il soupira. "Pour le reste, si tu veux bien...si tu envisages d'en parler à quelqu'un, si tu peux m'en informer avant. Je n'ai aucune espèce d'ordre à te donner, ni de pouvoir pour t'empêcher de le faire, mais il y a certaines personnes qui ont le droit de savoir, et tant qu'à faire, je préférerais les informer moi-même. Alors si tu veux bien...j'apprécierai. Vraiment. " Evidemment, Keelin ne lui devait rien, surtout vu ce qui se passait, mais dans le cas inverse, c'était ce que Richard aurait fait, alors il ne jugeait pas inapproprié de demander la réciproque. Elle le remercia d'avoir pris le temps de lui expliquer, ce à quoi Ritchie haussa les épaules, comme si Keelin avait pu le voir : "C'est rien, on est adultes, après tout, et je n'allais pas faire comme si rien n'existait non plus. Je suis simplement désolé que ça se passe comme ça, globalement. " Il soupira. "On en reparlera à mon retour, ok ? Je doute que tout redevienne normal d'ici là, de toute façon."
Spoiler:
 

_________________

PARADOXE
I'm everything I hate, everything I dispise, I'm a collection of paradoxes, a collection of flaws, misfortunes, disappointments, things I'm not aware of, I'm everything you don't want and I'm certainly everything you don't need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Gal Gadot
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif signa & profil - maya, code signa - batphanie
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Jesse.
RAGOTS PARTAGÉS : 266
POINTS : 555
ARRIVÉE À TENBY : 11/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : Mariée, ou plutôt enchainée, à un homme qu'elle aimait autrefois
PROFESSION : Conseillère municipale & professeur au lycée de Tenby
REPUTATION : Ce visage d'ange qu'on a appris à connaître et qu'on écouterait parler pendant des heures. Keelin n'est pas toujours parmi nous mais c'est un plaisir de pouvoir la compter, elle et son mari, dans les habitants de notre belle et jolie ville. Appréciée de tous, on lui sourit dès qu'elle passe près de nous dans la rue, on va directement la saluer lors des événements organisés. Bref, le petit rayon de soleil dont on a tous besoin ... Même si ce rayon est parfois obscurci par une mine qui laisse à penser qu'elle a quelque chose à nous cacher. Espérons que ce ne soit pas trop grave.


MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin Ven 17 Aoû - 17:28


Keelin n’avait plus envie de s’éterniser sur cette histoire. Elle avait dit ce qu’elle pensait à Richard et il en avait fait de même. Il tint néanmoins à préciser que sa relation de couple ne changeait rien entre eux. L’enseignante avait simplement précisé que Daniel ne le digèrerait pas et qu’elle était déçue de voir qu’une amourette toute fraîche pesait visiblement plus de poids dans la balance. Cela dit, Richard lui avait expliqué que cette relation n’était pas une histoire en l’air pour lui. Keelin lui avait longtemps souhaité de retrouver l’amour et elle était contente qu’il ait réussi, elle considérait juste le timing très mauvais et surtout la coïncidence très bizarre : pas du côté de Richard, plutôt du côté de la jeune fille. Quant à lui, s’il fonçait tête baissée, c’était son problème. Il ne faudrait pas se plaindre des conséquences après si l’histoire tournait mal. En revanche, si la jeune fille était sincère et que tout se passait bien entre eux, tant mieux pour lui. Il n’y avait pas de raison non plus de souhaiter du mal à des gens heureux ensemble, même si Richard blessait un de ses plus proches et ne tenait pas compte du ressenti de son filleul sous prétexte qu’il avait le droit de penser à lui pour une fois. Il aurait pu s’enticher de n’importe quelle autre fille mais encore une fois, les sentiments ne s’expliquaient pas toujours. Keelin pensait tout de même qu’il la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle n’était pas une connasse qui lui tirerait dans les pattes et lui mènerait la vie dure. Ils étaient adultes et un « désaccord » par rapport à Daniel ne justifiait pas qu’elle devienne la pire teigne de la ville. « Ce n’est pas parce que nos avis divergent que j’ai soudainement changé ma façon d’être. » Répondit-elle, d’un air évident. « On verra. Si j’en parle à quelqu’un, c’est que j’estimerai important de le faire. J’ai d’abord besoin de réfléchir à tout ça à tête reposée. » Elle lui souhaita alors d’avoir ce qu’il attendait de cette relation et elle conclut ainsi la conversation. Richard réitéra qu’il était désolé et proposa d’en parler quand il reviendrait. « Ok. » La réponse de l’enseignante était laconique mais elle avait au moins le mérite de ne pas relancer le débat une nouvelle fois. « Au revoir, Richard. » Keelin raccrocha et elle se perdit ensuite dans ses pensées, ne sachant que faire de cette information ni comment elle aborderait le sujet avec Daniel à son retour.

Appel terminé

_________________

Because of you
I cannot cry, because I know that's weakness in your eyes ▬ I'm forced to fake, a smile, a laugh everyday of my life, my heart can't possibly break, when it wasn't even whole to start with.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Appel de Richard à Keelin

Revenir en haut Aller en bas

Appel de Richard à Keelin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-