AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

When the right one comes along (Serena & Rhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2807
POINTS : 4483
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : fiancée à rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: When the right one comes along (Serena & Rhys) Dim 17 Juin - 21:23

Every single broken heart will lead you to the truth
You think you know what you're lookin for
Til what you're lookin for finds you

Les rendez-vous dans les boutiques de mariées se sont enchaînées toutes la journée, mais c'est dans cette dernière boutique que Lizzie pense réussir à trouver son bonheur. Déjà lorsqu'elle était venue quelques semaines plus tôt, elle avait vu une robe à couper le souffle et maintenant que les couturières l'ont ajustée à sa taille, elle pourra enfin être fixée. Toutefois, la jeune femme préfère se réserver l'essayage de cette robe en dernier afin d'en profiter un maximum.
Pour ce jour spécial, Lizzie a voulu que sa soeur soit avec elle ainsi que sa mère qui a décidé qu'elle offrirait la robe comme cadeau de mariage - mais qui désire tout de même avoir un droit de véto. Cette idée effraie la blonde qui a peur que sa mère n'aime pas ses choix. Et si c'est le cas, alors le cadeau tombera à l'eau. Elle ne sait pas ce qu'elle fera le cas échéant et elle préfère ne pas y penser. Présentement, elle préfère profiter de sa journée avec sa soeur qui est également sa témoin et sa mère, même si cette dernière a du mal de lâcher son téléphone. Elles sont toutes installées dans le petit salon préparé à les recevoir et les vendeuses et conseillères commencent déjà à les chouchouter en leur apportant des flûtes de champagne. Elles auront eu droit à cet accueil toute la journée, mais c'est la première fois que Lizzie accepte de siroter la coupe qu'on lui propose... Tout simplement parce qu'elle a un bon pressentiment. Seule sa mère n'a refusé aucun verre depuis ce matin et la Mathesson se demande bien comment elle retrouvera sa mère à la fin de la journée. Aussi, elle se demande si c'est judicieux de la laisser prendre des appels professionnels dans cet état, même si pour le moment, elle semble vraiment bien encaisser les verres.
Une vendeuse arrive avec le portant qui est destiné à la blonde et Lizzie s'empresse de se relever pour faire le premier essai.
« C'est parti ! » La jeune femme lance un sourire complice à sa soeur, les yeux pétillants et elle part se changer avec l'aide de la vendeuse. La tâche est fastidieuse et elle commence à être fatiguée de se changer encore et encore. « En fait, Rhys a beaucoup de chance quand même. Je doute que ses essayages soient aussi chaotiques. Il peut s'habiller tout seul, au moins. » Lance-t-elle à travers le rideau blanc en rigolant. De son côté, c'est impossible. Elle a besoin d'aide pour enfiler la robe, pour la fermer et pour l'enlever. Probablement que pendant sa grande soirée elle aura besoin d'aide pour aller aux toilettes. Cette idée est loin de l'enchanter, mais elle tente de relativiser les choses en se disant qu'il y a des choses plus graves dans la vie.

Elle sort de la cabine avec sa robe parfaitement ajustée, mais son reflet dans le miroir ne lui coupe pas la souffle. Or, c'est ce qu'elle attend. Elle veut avoir le souffle coupé par son propre reflet au moment où elle se verra dans sa robe. C'est comme ça qu'elle saura que c'est la bonne. Toutefois, elle n'a pas fait venir Serena et sa mère pour rien et elle veut leurs avis sincères. Ainsi, elle avance doucement jusqu'aux deux femmes et elle fait un petit tour sur elle-même, le sourire aux lèvres. « Qu'est-ce que vous en pensez ? »  

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

:
 


Dernière édition par Lizzie Mathesson le Lun 6 Aoû - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey
RAGOTS PARTAGÉS : 4091
POINTS : 3773
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Dim 24 Juin - 20:31

When the sun shines, we shine together
Told you I'll be here forever
Took an oath that I'm a stick it out till the end

Pour la énième fois de la aujourd’hui, Serena se laisse tomber dans le confortable canapé d’une boutique de mariage, pas mécontente de reposer ses pieds meurtris. La journée avait été un tourbillon dans lequel s’était mélangés taffetas, champagne et tulle tandis que Lizzie essayait des robes pour son mariage. Des tas de robes en vérité. C’était un véritable marathon et c’est avec une certaine admiration que Serena regarde sa sœur parvenir à encore faire preuve d’entrain quand une vendeuse les accueille avec un portant à nouveau rempli de belles robes blanches. Lizzie disparaît donc rapidement derrière un rideau pour essayer tout ça, non sans avoir accepté une coupe de champagne auparavant. La conseillère vient ensuite en proposer une à Serena, qui accepte avec une pointe de culpabilité. Elle en avait déjà bu une et ce n’était pas bien raisonnable… Mais un rapide coup d’œil à sa voisine et autre compagne de la journée est suffisant pour la faire déculpabiliser. La mère de Lizzie est déjà au moins au double de deux et ne décline pas non plus celle qu’on est en train de lui tendre…. Serena trempe ses lèvres dans les siennes, réprimant un sourire. « J’espère que cette fois-ci, Lizzie va trouver sa robe, sinon, on va finir par rentrer à pieds avec tout ce champagne. » Hélas, sa plaisanterie ne prend pas et elle ne reçoit que pour toute réponse, un regard indéchiffrable d’Elisa Mathesson. La Kingston avait de plus en plus l’impression que la mère de Lizzie n’appréciait pas tellement sa présence aujourd’hui… Ce qu’elle pouvait comprendre. C’était un peu bizarre de se voir imposer du jour au lendemain la sœur biologique de sa fille adoptive…

Mais Serena était là avant tout pour Lizzie et elle ne le regrettait absolument pas. Au contraire, elle était heureuse de faire partie de ce moment important pour sa sœur, tout comme elle était émue d’être sa témoin. De toute façon, rien que pour le regard complice que Lizzie lui avait lancé avant d’entrer en cabine, ça valait la peine d’être là. Et puis, Serena adorait ce genre de trucs donc c’était un plaisir de regarder sa sœur parader dans des robes de princesses… « En fait, Rhys a beaucoup de chance quand même. Je doute que ses essayages soient aussi chaotiques. Il peut s'habiller tout seul, au moins. » La voix claire de Lizzie résonne par-dessus le rideau. Serena jette un coup d’œil à sa voisine mais celle-ci pianote sur son portable. Elle s’accorde donc la primeur de la réponse. A la mère de Lizzie de rebondir si elle le souhaite ensuite… « C’est clair que Rhys a beaucoup de chance… De t’avoir comme fiancée déjà. » Rigole déjà Serena. Mais elle a l’impression de voir où sa sœur veut en venir. « Les hommes ont la vie plus facile sur tout, s’en est écœurant à la fin… Mais tu sais quoi ? Si tu as un coup de cœur pour une robe avec plein de lacets, trois jupons ou je ne sais pas quoi, tu pourras compter sur moi le jour J. Je vais être une super témoin, tu vas voir, je tiendrai ta traîne ou peu importe ce qu’il faut. »

L’alcool qu’elle ne tenait plus très bien depuis sa grossesse l’égayait et la rendait bavarde. Elle marque cependant un temps silencieux quand elle voit Lizzie sortir de la cabine avec la première robe. Celle-ci lui allait vraiment bien. C’était peut être une impression, mais Serena avait la sensation que les robes de ce magasin étaient mieux coupées et de meilleure qualité que celles des magasins précédents. « Tu es canon ! Elle te fait une taille de guêpe avec ce corsage ! » Réponds t-elle sincèrement quand Lizzie demande des avis. « Vous ne trouvez pas Elisa ? » Demande t-elle ensuite en se retournant vers la mère de sa sœur, avant d’en dire plus. Toutefois, les yeux de Lizzie ne brillent pas et Serena se dit que ça lui donne le droit de contrebalancer un peu sa remarque positive. Après tout, elle était là pour ça : donner un véritable avis. « Mais je ne sais pas… J’ai l’impression qu’elle ne te correspond pas, ce n’est « toi »… » Elle ne savait pas si ce qu’elle disait avait du sens mais cette robe était un peu trop sophistiquée pour coller avec la personnalité douce et rêveuse de Lizzie. De l’avis de Serena, il lui fallait quelque chose de plus fluide, plus romantique, plus simple. Et elle l’ajoute finalement du bout des lèvres, espérant qu’elle avait bien interprété les signaux émanant de Lizzie et qu’elle n’avait pas ruiné son coup de cœur…

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2807
POINTS : 4483
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : fiancée à rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Dim 1 Juil - 23:15

Every single broken heart will lead you to the truth
You think you know what you're lookin for
Til what you're lookin for finds you

Rhys a de la chance de l'avoir comme fiancée... Lizzie est songeuse, devant son miroir, à tenter par tous les moyens d'enfiler sa robe avec l'aide de la vendeuse. Souvent, Lizzie se dit que c'est elle la chanceuse du couple, qu'elle n'aurait pas pu rêver mieux que Rhys pour passer sa vie à ses côtés, pour fonder une famille et pour vieillir joyeusement. Peu importe à quel point leurs retrouvailles étaient chaotiques, ils ont fait du chemin et aujourd'hui la blonde ne voit pas d'avenir possible sans Rhys dans le tableau. Elle écoute sa soeur évoquer les quelques vérités sur la gent masculine et Lizzie rit de bon coeur. « Oui. Mais je t'assure qu'actuellement, il ne doit pas avoir la vie très facile vu les piles électriques qu'étaient les jumeaux quand je les ai laissés. » Elle sourit, heureuse de constater que malgré les tragédies des deux petits bouts de choux, ils ne semblent pas être affectés et  profitent de leur enfance comme deux gamins en bonne santé. La tendresse envahit ses traits à cette pensée et encore une fois, elle se sent chanceuse. « Merci, ça me rassure ! En plus, je doute que Malone me soit d'une grande aide en ce qui concerne la robe. » Rigole-t-elle. Serena pourra probablement dire ce qu'elle en pense étant donné que les deux jeunes gens forment un couple depuis plusieurs semaines à présent. Son cousin sera également à ses côtés le jour de la cérémonie, même s'il n'est pas présent pour les essayages. Il a beau être témoin, elle a préféré lui éviter le tracas de la suivre dans toutes les boutiques de mariées, d'autant plus que pour l'occasion, Lizzie préférait n'avoir que sa mère et sa soeur avec elle. Elle angoissait un peu à l'idée d'avoir les deux femmes auprès d'elle, mais elle se rassure en se disant qu'elle a déjà vu sa mère être encore plus désagréable que ça.

La Mathesson sort de la cabine d'essayage et elle attend l'avis des deux femmes avec impatience. Au fond d'elle, elle doute que ce soit la bonne, mais elle se dit que Serena et sa mère ont peut-être un autre avis sur la question. Elle les interroge du regard, puis les interroge verbalement et le verdict de Serena est on ne peut plus juste. Sa mère a la décence de lever les yeux de son téléphone quelques secondes pour regarder sa fille, mais elle non plus ne semble pas emballée plus que ça et elle le lui fait comprendre. « Moui... Tu peux trouver mieux. » Lizzie hoche la tête et elle est tristement d'accord avec les deux femmes qui l'accompagnent. « Oui, je crois que vous avez raison... Il y a quelque chose qui ne va pas. » Elle gratifie la vendeuse d'un regard désolé et les deux repartent se cacher dans la cabine pour enchaîner les essayages.
Lizzie les essaye toutes : une coupe sirène, une coupe princesse, une coupe empire... Elles les essayent et bien qu'elles soient toutes plus belles les unes que les autres, il y a toujours ce petit quelque chose qui ne va pas. Jusqu'à la dernière. Le dos est ouvert, léger décolleté, manches trois quarts en dentelle qui permettent de voir ses nombreux tatouages. La robe est longue, mais pas bouffante, elle tombe en un drapé simple avec quelques perles ici et là. Pour sûr, c'est la robe le plus longue a enfilée, mais quand Lizzie voit son reflet dans le miroir, elle a enfin le souffle coupé qu'elle attendait.  « Je l'ai ! Je crois que je l'ai ! » S'exclame-t-elle, surexcitée. « Et tu n'auras pas à tenir ma traîne. » Continue-t-elle à l'attention de Serena. En effet, la robe est longue, mais il n'y a pas de longue traîne comme on peut le voir parfois.
Elle ressort de la cabine, un sourire radieux sur le visage et des étoiles dans les yeux. « C'est celle-là ! Dites moi que je ne suis pas folle. C'est la bonne. » Elle se mord la lèvre inférieure sous le coup de l'émotion et même sa mère semble intéressée par l'originalité de cette robe. Loin des autres qu'elle essayait auparavant ; Un peu plus bohème et moins conventionnelle... La mère de la future mariée arque un sourcil et offre un hochement de tête approbateur à sa fille. « C'est ravissant. » Lizzie prend note de la tournure : c'est ravissant, et non tu es ravissante, mais qu'importe, c'est déjà un grand pas en avant que sa mère vient de faire. A présent, elle n'a plus qu' attendre l'avis de Serena pour avoir le coeur net concernant son choix.
 

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey
RAGOTS PARTAGÉS : 4091
POINTS : 3773
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Jeu 5 Juil - 14:31

When the sun shines, we shine together
Told you I'll be here forever
Took an oath that I'm a stick it out till the end

« Mon dieu, le pauvre ! Je n’ai pas hâte d’arriver à cette période avec May. Je vais profiter au maximum de cette phase où elle est encore un bébé tout mignon ! » Réplique en riant Serena quand Lizzie lui annonce qu’elle a laissé Rhys à la merci de deux petites piles électriques. En tout cas, la future mariée garde l’esprit pratique pour le choix de la robe, arguant que si elle en choisit une trop volumineuse, elle ne pourra déjà pas compter sur Malone pour l’aider. La Kingston rit une nouvelle fois de bon cœur, en imaginant son amoureux se débattre avec des froufrous et des traînes. Cela dit, elle est bien trop mordue de lui pour ne pas prendre sa défense. « Tu serais surprise de ce que peut faire Malone quand il est décidé. L’autre fois, je l’ai emmené faire du shopping, il a été adorable. Et puis, je sais qu’il est du genre à prendre son rôle de témoin très au sérieux ! » Ces petits bavardages sont sympathiques mais ils ne détournent pas pour autant les deux sœurs de leur but premier : trouver la robe parfaite pour le mariage de Lizzie. Malheureusement, la première qu’elle essaye n’est clairement pas la bonne. Les deux femmes Mathesson et Serena sont bien d’accord là-dessus. Lizzie repart donc en cabine, enchaînant les robes. Elle est fine, donc tout lui va mais aucun des modèles testés ne provoque l’enchantement espéré.

Puis soudain, le miracle semble se produire. « Je l'ai ! Je crois que je l'ai ! » La voix de Lizzie est vibrante d’excitation. Serena n’a plus qu’une hâte : qu’elle sorte de la cabine pour qu’elle puisse voir ce fameux modèle. Pour la Kingston peu importe qu’il y ait une traîne ou pas, tant que sa sœur a trouvé son bonheur… Et quand la principale intéressée dévoile enfin son coup de cœur, un sourire radieux sur les lèvres, Serena a enfin le coup au cœur qu’elle espérait. C’est le « waouh » total. Elle sent sa gorge se nouer d’émotion en voyant sa sœur si belle. Si bien qu’elle ne peut pas répondre tout de suite à Lizzie. « C'est celle-là ! Dites moi que je ne suis pas folle. C'est la bonne. » Oui, effectivement, c’était LA bonne. Lizzie est sublime. Toute vaporeuse dans une longue robe qui marque bien ses hanches et lui fait un beau décolleté. Mais le plus beau dans cette robe, c’est la dentelle, parfaitement placée, qui met en valeur les tatouages de Lizzie tout en lui donnant des airs de princesse bohème et romantique. « C’est ravissant. » S’exclame sa mère qui avait été très critique jusqu’à là. Mais c’était bien plus que ça. Cette robe correspondait parfaitement à Lizzie. Quelques fleurs dans les cheveux, un bouquet champêtre et le tour était joué.

« Tu es magnifique ! Vraiment ! » Finit par réussir à articuler Serena. Elle se lève d’un bond tandis que la mère de Lizzie les quitte soudainement pour prendre un coup de fil. La blonde prend les mains de sa sœur dans les siennes. « Rhys va avoir le souffle coupé en te voyant. Comme je viens de l’avoir… Tu vas être une mariée magnifique ! » Elle est émue comme pas possible. Ça peut sembler stupide mais elle ne maîtrise pas ses émotions, ni les larmes qui lui montent aux yeux… Elle se déplace pour voir Lizzie, découvrant tout à coup que le dos de la robe est aussi magnifique que le reste. « Oh le dos est génial aussi. Cette robe est vraiment parfaite ! Tu te sens bien dedans ? » La vendeuse qui regarde Lizzie d’un air approbateur depuis quelques minutes lui propose alors d’ajuster un peu la robe à l’aide de quelques épingles pour que la longueur coïncide avec ses chaussures et elles repartent quelques instants en cabine, disparaissant derrière le rideau. Un timing heureux car tout à coup, Rhys déboule dans la boutique sous le regard effaré de Serena…


_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1787
POINTS : 3492
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Jeu 5 Juil - 15:31

If anything happened to you
I would lose my mind

C’est enfin le jour de repos de Rhys. Ce qui tombe très bien parce que Lizzie est partie avec sa mère et sa sœur faire des essayages pour sa robe de mariée et il faut quelqu’un pour surveiller les jumeaux. Le Blake s’en fait une joie. Certes, il n’aurait pas été contre une grasse matinée mais le plaisir de passer du temps avec les petits valait la privation de sommeil. Il se sentait de mieux en mieux dans son rôle de père d’adoption. En fait, sans la menace qui pesait sur sa tête à cause de la dette qu’il avait contractée au poker, il serait parfaitement heureux. Hélas, il devait encore trouver un moyen de la rembourser rapidement. Sinon, l’un de ses proches risquait d’en pâtir comme ça avait été le cas pour Gwen… Gwen, il refuse d’y penser, chassant  pour le moment le chagrin que lui provoquait la dispute avec sa meilleure amie et les nuages noirs de la menace en s’amusant des bêtises de Charles et Anne. Il avait un plan de toute façon, mais tant il avait besoin de quelques jours pour le mettre en application…  En attendant, il essayait de faire bonne figure. Il emmène donc les petits au parc puis chez ses parents pour le déjeuner. Les Blake avaient durement été éprouvés par la perte de leur fille aînée et le départ de leur cadette mais devenir soudainement des grands-parents de substitution leur avait donné un nouveau souffle… La preuve, sa mère est en train de courir avec les petits dans le jardin comme une jeune fille. Rhys profite de ce moment de tranquillité pour téléphoner à Lizzie mais tombe sur son répondeur. Se doutant qu’elle est sûrement bien occupée, il attend dix minutes avant de rappeler mais tombe à nouveau sur le répondeur. Surpris, il laisse un message vocal puis envoie un texto.

Le temps qu’il passe à table avec Charles, Anne et ses parents, toujours aucun signe de vie de sa fiancée. En temps normal, il aurait laissé Lizzie respirer mais vu les circonstances, c’est lui qui commence à manquer d’air. Le stress monte en lui durant tout le déjeuner, durant lequel son portable reste désespérément silencieux. Il essaye alors à nouveau d’appeler Lizzie à deux reprises mais pas de réponse. Il appelle aussi sa sœur pour le même résultat. La panique le saisit soudain. « Je crois qu’il y a un soucis avec Lizzie, vous pouvez garder les petits ? » Demande t-il à ses parents qui ont l’air tout à coup aussi anxieux que lui. Ils acceptent et Rhys fonce dans sa voiture. C’était peut être une réaction disproportionnée mais il avait un très mauvais pressentiment. L’angoisse l’empêchait de penser rationnellement et il se retrouve à aller jusqu’à Swansea pied au plancher. Il avait été impuissant la première fois que ses bâtards s’en étaient pris à Gwen mais cette fois-ci, il agirait avant qu’ils n’aient pu toucher un cheveu de la tête de Lizzie. A condition qu’il ne soit pas trop tard… Parce que si elle ne répondait pas, c’était vraiment mauvais signe…  Quoiqu’il en soit, 50 minutes plus tard à peine, il est à Swansea alors qu’il faut normalement une bonne heure et quart pour faire le trajet.

Heureusement pour lui, il était un fiancé attentionné et avait patiemment écouté Lizzie quand elle lui avait parlé des magasins de robe de mariées dans lesquels elle voulait se rendre. Il en visite ainsi deux sans la trouver, toujours un peu plus proche de la crise de panique à chaque fois, passant pour un fou furieux auprès des vendeuses. Mais ô miracle, dès qu’il se gare devant le troisième, il voit la silhouette familière de Serena derrière la vitrine. Il se précipite à l’intérieur, dépassant sa future belle-mère, toujours au téléphone, sans la voir. Il se rue sur la sœur de Lizzie. « Serena, où est Lizzie ?! J’ai besoin de la voir ! » Dis t-il à bout de souffle. Il le sait maintenant, il n’ira bien que lorsqu’il aura vu des ses yeux que la jeune femme va bien. Serena lui barre cependant le passage. « Non, non, tu ne peux pas la voir… Elle a sa robe, ça gâchera la surprise. » Il repousse sans ménagement celle qui allait devenir sa belle-sœur dans peu de temps et se rapproche du rideau tiré qu’elle avait tenté de protéger. « Liz, tu es là-dedans ? » Demande t-il au bord de la crise de nerfs. Toute l’angoisse des deux dernières heures lui serre la gorge, rendant sa voix étrangement rauque et étranglée. « Tu vas bien ? » C’était stupide. Si elle essayait tranquillement une robe de mariée, c’est que rien ne lui était arrivé. Mais le cœur et l’esprit du Blake avaient été trop durement éprouvés par ce coup de peur pour qu’il réfléchisse clairement

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2807
POINTS : 4483
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : fiancée à rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Dim 15 Juil - 21:35

Every single broken heart will lead you to the truth
You think you know what you're lookin for
Til what you're lookin for finds you

Lizzie ne cesse de faire virevolter sa robe tout en faisant face à sa soeur et à sa mère et les deux femmes ont la réaction qu'elle attendait tant. Oui, elle ne s'est pas trompée. Elle savait qu'elle avait eu un coup de coeur dans cette boutique, mais à présent qu'elle a la robe sur le dos et qu'elle se sent si bien dedans, si belle, elle sait qu'elle aura besoin de cette robe pour épouser l'homme qu'elle aime. En fait, non. Elle n'a besoin que d'une chose pour son mariage et il s'agit de Rhys, l'homme de sa vie. Cette robe n'est qu'un artifice, mais un artifice qui lui serre tout de même le coeur quand elle s'imagine traverser l'allée afin de devenir Mrs Blake. « Merci. Merci.  » Répète-t-elle devant les compliments de Serena et de sa mère. Sa gorge est serrée sous le coup de l'émotion et elle n'a plus envie de quitter la robe. Elle confie à Serena la lourde de tâche de prendre quelques clichés et elle s'apprête à retourner dans sa cabine, mais répond toutefois à la blonde avant de s'exécuter. « Oui, je me sens très bien. C'est juste que je n'ai pas l'habitude de porter des robes longues et aussi lourdes.  » Dit-elle en remarquant que sa démarche n'a rien de naturelle.  « Il faudra que je m'entraîne quand Rhys ne sera pas là. » Rigole-t-elle. Même si elle aimerait s'entraîner, elle serait tout bonnement incapable d'enfiler sa tenue seule et elle devrait attendre d'être seule à la maison, c'est à dire sans Rhys et sans les jumeaux, ce qui complique lourdement la tâche.

Elle tire le rideau derrière elle et la vendeuse s'éclipse quelques secondes chercher quelques nouvelles épingles. C'est à cet instant que la demoiselle a l'impression d'entendre la voix de son fiancé retentir dans la boutique, puis celle de Serena. Elle en vient à se demander s'il s'agit de l'effet du champagne combiné à son envie de voir Rhys qui provoque cette apparition auditive.
Cependant, elle se rend compte qu'elle n'est pas en train d'halluciner quand la voix du blond se rapproche pour s'adresser carrément à elle. « Rhys ?! Mais...?! » Son incompréhension est aussi grande que son coup de coeur pour sa robe et elle s'immobilise en souhaitant plus que tout que le jeune homme n'ouvre pas le rideau. Ils ont vécu assez de malheurs comme ça... Elle préférerait éviter de jeter une nouvelle malédiction sur leurs vies. « J'ai ma robe, il ne faut surtout pas que tu entres sinon je devrais te crever les yeux et ce sera le début de notre malédiction. » Qu'elle l'averti afin qu'il ne fasse pas la bêtise de tirer le rideau. « Uhm... Oui, je vais très bien. Je viens d'en finir après une après-midi entière a essayer tout un tas de robes, ça ne pourrait pas aller mieux. » Dit-elle en souriant timidement. Elle en a terminé avec les essayages et d'ici quelques semaines, elle dévoilera toute cette dentelle et toute cette broderie au jeune homme.
Soudain, elle réalise que la voix de Rhys n'avait rien de normal, qu'on pouvait y déceler une certaine panique et il n'en faut pas plus pour inquiéter la future mariée. « Mais Rhys... Que se passe-t-il ? Tout va bien ? Pourquoi as-tu fait tout ce chemin ? » C'est là que la pire des hypothèses traverse l'esprit de Lizzie. Les jumeaux. Sa gorge tout à l'heure nouée par l'émotion de se voir dans sa robe se mariée se transforme à cause de l'inquiétude qu'elle ressent.  « Où sont les jumeaux ? Ils sont avec toi ? Ils vont bien ?! »
 

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1787
POINTS : 3492
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Mer 18 Juil - 20:48

If anything happened to you
I would lose my mind

« Rhys ?! Mais...?! » La surprise et les épais rideaux qui les séparent altèrent la voix de sa fiancée mais c’est bien la sienne et Rhys a l’impression de défaillir de soulagement lorsqu’il l’entend. Il ferme les yeux, laissant cette sensation déferler dans ses veines et l’intégralité de son corps. Enfin les battements de son cœur ralentissent, enfin son esprit échauffé s’apaise. Elle était bien là et semblait aller bien. C’était tout ce qui comptait… Le Blake s’apprête à tirer le rideau de la cabine pour l’attirer dans ses bras mais la voix de la blonde retentit à nouveau. « J'ai ma robe, il ne faut surtout pas que tu entres sinon je devrais te crever les yeux et ce sera le début de notre malédiction. » Il a un petit rire nerveux. Ce n’est pas l’idée se faire crever les yeux et d’être maudit dans son futur mariage qui l’amuse mais plutôt le fossé qu’il y a entre les préoccupations de sa future femme et les siennes. « Promis, je ne regarde pas… J’aime trop mes yeux pour risquer de les perdre. Et je ne veux pas de malédiction non plus, je veux ma fin heureuse avec toi. » Essaye t-il de plaisanter. Il enviait l’insouciance de la Mathesson et s’en voulait d’être potentiellement en train de la gâcher. Parce qu’il y avait tout de même de fortes chances qu’elle finisse par lui demander ce qui avait motivé un tel débarquement dans la boutique de robe de mariées et si elle posait effectivement la question, il ne lui mentirait pas. Il lui avait juré qu’il ne le ferait plus à l’avenir. « Uhm... Oui, je vais très bien. Je viens d'en finir après une après-midi entière a essayer tout un tas de robes, ça ne pourrait pas aller mieux. » Elle le rassure de plus belle, lui disant textuellement qu’elle va bien. Soulagement encore et toujours.

« Et euh… Tu as trouvé « la bonne » ? C’est comme ça que vous dites, vous les femmes, non ? » S’enquiert-il, essayant de se détendre et de ne pas ruiner le moment. Progressivement, l’envie de voir son amoureuse plus belle que jamais dans une robe blanche commence à le dévorer. Mais il reste sagement derrière le rideau comme elle le lui a demandé. Même pas encore marié, et il filait déjà droit… Daniel se serait bien moqué de lui… Un petit moment s’installe avant qu’une voix retentisse de nouveau. « Mais Rhys... Que se passe-t-il ? Tout va bien ? Pourquoi as-tu fait tout ce chemin ? » Et voilà, la question qui inquiétait particulièrement le blond vient d’être posée. Et apparemment, il a transmis son stress à sa douce moitié car c’est désormais l’inquiétude qui a remplacée la surprise dans la voix de cette dernière. « Où sont les jumeaux ? Ils sont avec toi ? Ils vont bien ?! » « Les jumeaux vont bien, ne t’en fais pas. Ils sont avec mes parents. » Il clarifie tout de suite ce point, s’en voulant de l’avoir inquiétée. Puis penaud, il baisse la tête pour révéler la suite. Plus de mensonges avait-il dit, mais cette vérité là était vraiment pénible à dire. « Je suis venu jusqu’ici parce que j’avais vraiment peur qu’il te soit arrivé quelque chose… J’ai merdé, bébé…. » Inconsciemment, il se rapproche du rideau, posant sa main sur la lourde tenture, comme si ça se le rapprochait d’une étreinte réconfortante de la jeune femme. « Tu te rappelles de cette nuit où je t’ai expliqué que j’avais certaines choses peu recommandables avant qu’on se mette ensembles ? » Question de pure rhétorique. Peu de chance qu’elle oublie tous ces méfaits qu’il lui avait avoués. Mais elle avait quand même accepté de l’épouser en sachant tout cela, ce qui était en soi la plus belle des preuves d’amour. « Et ben j’ai arrêté les conneries trop tard… J’ai énervé les mauvaises personnes… Ils s’en sont déjà pris à Gwen… Et j’ai peur que tu sois la suivante…. Je suis désolé… » Avoue t-il avec une parfaite conscience que le mot qu’il avait utilisé en conclusion était loin d’être suffisant à compenser la bombe qu’il venait de lâcher.


_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2807
POINTS : 4483
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : fiancée à rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Lun 23 Juil - 23:41

Every single broken heart will lead you to the truth
You think you know what you're lookin for
Til what you're lookin for finds you

Pas une seule seconde Lizzie n’aurait imaginé que son fiancé s’invite à cette séances d’essayages aussi précieuse. Elle ne sait pas comment elle doit réagir, trop surprise pour faire quoi que ce soit de censée, alors elle reste derrière son rideau. Elle ne veut pas que leur mariage soit malchanceux, refuse toutes les malédictions maritales qui pourraient leur donner l’impression de vivre un emprisonnement nocif où ils finiraient par faire appel à un quelconque chamane dans le but de remettre de l’ordre dans leur relation. Non, Lizzie ne veut rien de tout ça et même si elle n’est pas superstitieuse d’ordinaire, elle se rend compte que l’approche du grand jour la met dans un état très particulier. De plus, elle hoche la tête quand le jeune homme clame qu’ils ont mérité leur fin heureuse - elle ne pourrait pas être plus en accord avec une telle déclaration. Une fin heureuse avec leurs deux enfants et pourquoi pas d’autres, même s’ils doivent adopter ou avoir recours à d’autres procédé moins naturels comme à une mère porteuse. Au moins, les scénarios catastrophiques ont l’avantage de retarder l’instant où la panique la gagnera et où elle s’inquiètera sans la moindre pudeur, tel un religieux qui questionne sa foi.  « Oui, oui, c’est la bonne. J’en suis sûre. » Dit-elle avec conviction. Sa voix n’est plus tremblante comme quand elle questionnait sa mère et sa soeur sur son choix. A présent, la Mathesson est sûre d’elle. La robe qu’elle a sur le dos sera la robe avec laquelle elle traversera l’église dans quelques semaines pour rejoindre l’homme avec lequel elle rêve de passer le restant de ses jours. Petit à petit, le blond a réussi tous les tests qu’elle lui imposait inconsciemment et depuis longtemps déjà, elle s’imagine ce cliché d’eux vieillissant, sur le porche, à jouer aux cartes en attendant les visites des enfants et des petits enfants. Cette vision apaise Lizzie dès qu’une épreuve se présente à elle, mais malheureusement, elle n’a pas le temps de les imaginer aujourd’hui que son instinct de mère se met à lui crier de s'enquérir de l’état des jumeaux.

Par chance, le garçon parvient à la rassurer en quelques mots. Il est comme ça, lui. Il a ce pouvoir sur elle qu’elle ne comprend pas, comme si elle était constamment connectée à ses émotions et qu’elle n’avait pas d’autres choix que de le comprendre, d’être en phase avec lui et ainsi, dans le cas présent, de ne pas s’inquiéter pour Charles ou pour Anne. Pour sûr, la vie de couple ferait une belle étude de sociologie, mais pour l’heure, c’est au tour du futur marié d’expliquer la raison de sa visite à Swansea. Malgré son impatience, Lizzie écoute son fiancé jusqu’à la fin de son récit avant de faire le moindre commentaire. Elle reste interdite, se sentant soudainement malade à l’idée qu’un danger puisse planer sur leurs têtes. Elle n’a qu’une envie : retirer sa robe pour pouvoir faire face à son husband-to-be et lui donner l’occasion de la rassurer à nouveau. Pendant une demie-semaine, la blonde regrette de ne pas avoir une autre robe sur le dos, notamment celle dont le drapé faisait penser à celui d’un vêtement venant de la Grèce antique car cette dernière aurait été facile à enlever. Ici, Lizzie est dans la panade, partagée entre son besoin de voir le blond et son besoin de se déshabiller. Elle reste muette et seuls quelques gémissements émanent de l’autre côté du rideau, des gémissements dus aux efforts qu’elle fait pour se débarrasser du tissu. Néanmoins, malgré son échec cuisant, elle veut pouvoir toucher son fiancé, se sentir plus proche de lui. « Donne-moi la main... » Quémande-t-elle en se sentant de plus en plus mal. « Qui sont ces gens que tu as énervé ? Et que dois-tu faire pour t’en sortir ? » Parvient-elle à demander aussi calmement que possible, comme s’il y avait une loi universelle qui voulait que ce genre d’explications devaient toujours être faites dans le calme. Gwen a été attaquée et la crainte de Lizzie n’est pas que cette attaque soit répétée sur elle, mais sur ses enfants. Elle ne veut pas d’une normalisation de la violence et elle voudrait éviter d’autres tragédies.  « Comment va Gwen..? » Avec tous les préparatifs du mariage, la jeune femme ne s’était même pas rendu compte que son petit-ami ne parlait plus de sa meilleure amie alors qu’ils avaient toujours passé une grande partie de leur temps ensemble. « Est-ce que je peux faire quelque chose ? »
 

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1787
POINTS : 3492
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Ven 3 Aoû - 18:54

If anything happened to you
I would lose my mind

« Oui, oui, c’est la bonne. J’en suis sûre. » Réplique Lizzie à propos de la robe. Et c’est tout ce qui devrait compter pour elle à ce moment précis. Malheureusement, comme souvent, les bêtises de Rhys ont des répercussions et entachent la perspective de bonheur que leur mariage leur procurait. Cependant, il déroge  à ses habitudes quand sa fiancée lui demande de lui expliquer ce qu’il se passe et ne ment pas. Il lui avoue tout, sans chercher à se donner le bon rôle dans l’histoire. Cette bonne habitude était encore assez récente pour l’étonner… Il craint toutefois que la vérité soit douloureuse, qu’elle fasse plus de mal et de bien. Il craint aussi une réaction de colère ou de panique de la part de Lizzie mais sa future femme lui démontre qu’elle n’a pas fini de l’impressionner. « Donne-moi la main... » Dit-elle d’une voix tout à fait calme. A un moment, il croit avoir mal entendu mais il voit le rideau bouger, signe que Lizzie lui tendait littéralement la main.  Il remarque alors que la Mathesson lui est dissimulée non pas par un seul rideau mais par deux qui se rejoignent au centre de la barre de la cabine. Il passe donc sa main entre ces deux derniers, sentant la main de Lizzie se refermer sur la sienne. Ce doux contact l’apaise un peu, et de ses doigts, il caresse le métal froid de la bague de fiançailles de la blonde. Le symbole des épreuves traversées ensemble. Le rappel qu’ils pouvaient continuer à le faire. Lizzie était son ancre, son gouvernail dans la tempête, son étoile du Nord. Elle l’aidait à garder la tête froide, à faire les bons choix… « Qui sont ces gens que tu as énervé ? Et que dois-tu faire pour t’en sortir ? » Toujours ce grand calme, cette façon de décortiquer la situation, comme s’il s’agissait juste d’un problème complexe mais qu’il était possible de résoudre. C’était vraiment réconfortant.

« Ce sont les gens avec qui je jouais au poker avant… Je t’en avais un peu parlé… J’avais gagné des petites sommes contre eux… Pas toujours très loyalement mais ça passait. Jusqu’à cette fois où j’ai pensé que je pouvais avoir une grosse somme, tant qu’à faire. Ils veulent être remboursés maintenant… » Rien ne surpasserait jamais le sentiment intolérable de honte qu’il avait éprouvé face à Gwen à l’hôpital mais là, il n’en menait vraiment pas large en remettant ça sur le tapis. Et encore, il ne faisait même pas vraiment face à Liz. « Mais je suis en train de chercher une solution avec mon ancien partenaire. Ce n’est qu’une question de quelques  jours au maximum. Je ferai tout pour nous débarrasser de cette menace… » Il ne promet pas. Lizzie n’a pas besoin de promesses, elle a besoin d’action. Si elle a justement accepté de l’épouser, c’est parce qu’elle sait qu’il fera tout pour protéger leur famille… « Comment va Gwen..? »  Demande t-elle ensuite, redoutant probablement d’entendre la réponse. Lui-même grimace en prononçant les mots qu’il prononce. « Elle est vraiment amochée… Elle va être obligée d’interrompre sa tournée… Et elle est vraiment… atteinte par tout ça… Je m’en veux à mort, Liz.  Tout ce qui lui est arrivé, c’est de ma faute… » Il baisse la tête, toujours aussi ravagé par cette histoire.

« Est-ce que je peux faire quelque chose ? » Elle voulait encore l’aider malgré ce qu’il venait d’avouer… Même s’il ne le méritait pas, il était le plus chanceux des hommes. « J’ai besoin que tu me croies quand je te dis que je suis vraiment désolé et que je vais faire tout ce que je peux pour arranger ça au plus vite. Que tu me croies quand je te dis que la dernière chose que je veux faire, c’est te mettre en danger. Je regrette toutes les conneries que j’ai pu faire… Je suis tellement désemparé de m’être fait rattrapé par mon passé comme ça… Alors que tout ce que je veux, c’est t’offrir un futur heureux et sans nuages. Que tu te sentes en sécurité avec moi. » Il serre la main de Lizzie de plus belle, réalisant combien il avait besoin de ce contact physique aussi. Parfois, des sentiments intenses comme l’amour, le désarroi et les remords étaient difficile à exprimer oralement alors que les gestes parlaient plus. Alors le blond prend soudain une décision impulsive, un autre de ces traits de caractère sur lequel il peinait à travailler. Il pose ses mains sur les pans des rideaux, fermant les yeux avant de les écarter. « J’ai les yeux fermés, promis ! » Dit-il rapidement pour ne pas s’attirer les foudres de Lizzie. A l’aide de la main de la jeune femme, il se guide pour se rapprocher d’elle, gardant tout de même le bras tendu pour reste une distance raisonnable. Il ne voulait pas écraser un éventuel jupon ou une éventuelle traîne. Il tâtonne quand même pour attraper la deuxième main de Lizzie effleurant un bout de tissu très doux au passage. « J’ai besoin de toi près de moi. Parce que malgré les circonstances, je suis tellement impatient de t’épouser. Je n’ai jamais eu autant envie de faire quelque chose de ma vie que de faire de toi ma femme. »

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2807
POINTS : 4483
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : fiancée à rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Ven 3 Aoû - 22:20

Every single broken heart will lead you to the truth
You think you know what you're lookin for
Til what you're lookin for finds you

La journée avait pourtant si bien commencé. Lizzie avait fait la tournée des boutiques de robes de mariée et elle avait finalement trouvé la bonne. Oui, Lizzie pensait que l’épreuve la plus difficile de la journée serait de trouver la robe qu’elle portera à son mariage. Hélas, elle s’était trompée. La tâche la plus difficile de la journée vient de se transformer d’une façon plus que surprenante et il s’agit à présent de digérer toutes les informations que Rhys est en train de lui fournir. Elle écoute son amoureux, les yeux fermés… Elle a du mal à y croire. Comment est-ce possible de se mettre dans un tel pétrin ? Est-ce qu’elle en veut au jeune homme ? Elle ne le sait même pas tant son inquiétude principale repose sur les jumeaux. Sa gorge se noue et pendant quelques secondes, la blonde conserve le silence.
Il s’exécute quand elle lui demande de lui tenir la main et il s’exécute encore une fois en répondant à toutes ses questions, des questions auxquelles elle n’est pas certaine de vouloir les réponses, mais tant pis… C’est trop tard. Elle comprend rapidement qu’il s’agit d’une question d’argent et même si Rhys se veut rassurant, la jeune femme ne sait plus quoi penser. A-t-il réellement la situation en mains ? Depuis combien de temps doit-il cet argent sans réussir à le rendre ? Quelle est la somme en question ? Qui est ce partenaire mystère ? Toutes ces questions traversent l’esprit de la Mathesson, mais elle ne les pose pas à voix haute parce qu’elle a trop peur des réponses que Rhys pourrait lui donner. Elle apprécie sa franchise, certes, mais elle ne sait pas combien de mauvaises nouvelles elle est capable d’encaisser.

Elle soupire longuement, accusant le choc en comprenant que même Gwen n’a pas réussi à faire le poids face à cette nouvelle menace. Jamais Lizzie n’aurait pensé avoir ce genre de conversation avec son cher et tendre… Pour elle, leurs conversations seraient brodés grâce à des mots d’amour, pas à des avertissements concernant des malfrats sans coeur. Son coeur à elle, en revanche est bien présent et il lui donne l’impression d’être dans des montagnes russes. L’inquiétude, puis le soulagement et un retour brutal de l’inquiétude. Elle reste figée, n’ose pas faire le moindre mouvement, comme si un malheur pouvait s’abattre sur eux à tout moment.
« Je… Je te crois quand tu dis que tu es désolé. » Elle n’a aucune raison d’en douter. « Et je ne m’inquiète pas d’être en danger. Mais… Les jumeaux, Rhys… » Sa voix se brise et elle retient un sanglot. Lizzie pousse un nouveau soupire, balaie les nouveaux scénarios catastrophiques qui s’imposent à son esprit. « Je ne peux pas t’en vouloir pour ce que tu as fait avant qu’on soit ensemble, d’autant que tu avais été honnête… Tu m’as dit ce que tu avais fait, mais… » Mais à l’époque, ils n’avaient pas les jumeaux. Les risques étaient plus facile à prendre et son amour pour Rhys était plus fort que tout. Il  l’est toujours aujourd’hui, mais il est partagé avec les deux petites têtes qui sont a-priori chez les parents du Blake. « Je t’aime, Rhys Blake… Tu le sais, n’est-ce pas ? » Dit-elle, comme pour lui assurer que malgré toute cette histoire, elle veut toujours l’épouser, elle veut toujours finir sa vie avec lui.

Le jeune homme doit se sentir d’humeur aventureuse puisqu’il entre dans le cabine d’essayage en jurant de garder les yeux fermés. Au final, Lizzie s’en moque pas mal à présent. C’est souvent comme ça qu’on comprend que tout est relatif… Il suffit de mettre les choses en perspective. Et l’idée que Rhys voit la robe qu’elle porte aujourd’hui et qu’elle portera pour le rejoindre jusqu’à l’autel n’est rien comparée à l’éventualité du malheur qui peut s’abattre sur eux ou sur leur famille. « Je t’épouse pour le meilleur et pour le pire.  » Même si soudainement, après toutes ces révélations, leur mariage semble lui aussi bien anodin. « Mon coeur, s’il s’agit d’une question d’argent… On peut peut-être s’en sortir ? Je veux dire… Tu sais, je ne suis pas obligée d’avoir cette robe en particulier… Et je suppose que ma mère pourrait me prêter l’argent qu’elle comptait mettre dans la robe si je le lui demandais… » Rien n’est moins sûr, mais la Mathesson est prête à demander une telle chose à sa génitrice. Cela dit, c’est parce qu’elle est loin de se douter de la somme à rembourser et qu’elle espère que ses petites économies puissent suffir.
 

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1787
POINTS : 3492
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Dim 5 Aoû - 11:36

If anything happened to you
I would lose my mind

« Je… Je te crois quand tu dis que tu es désolé. » Dans la tempête émotionnelle que Rhys était en train de traverser, cette assertion était vraiment un soulagement. Au contraire de Gwen, Lizzie n’avait aucun mal à croire à la véracité et à la profondeur de ses regrets et c’était déjà quelque chose. Comme souvent, elle se tenait à ses côtés. « Et je ne m’inquiète pas d’être en danger. Mais… Les jumeaux, Rhys… » Même s’il privé du sens de la vue pour ne pas voir la robe de Lizzie, le Blake entend parfaitement la fêlure dans la voix de sa future femme, ce qui lui est intolérable. Evidemment, elle s’inquiétait plus du danger que les jumeaux couraient que pour sa propre vie. Cependant, il avait déjà réfléchi à la question. « Je sais… J’y ai réfléchi… On pourrait demander à mes parents de les emmener loin de Tenby pendant une semaine ? En disant qu’on a besoin d’être tranquilles pour  les préparatifs du mariage ? » Ça serait un calvaire pour Lizzie de se séparer de Charles et Anne pour une semaine mais beaucoup moins que s’il leur arrivait effectivement quelque chose…   « Je ne peux pas t’en vouloir pour ce que tu as fait avant qu’on soit ensemble, d’autant que tu avais été honnête… Tu m’as dit ce que tu avais fait, mais… » Franchement, il n’en demandait pas tant. Il pensait justement qu’elle aurait bien le droit de lui en vouloir un peu. Les actes qui l’avaient rattrapé avaient beau être ceux d’un passé révolu, c’étaient quand même lui qui en était à l’origine… Mais il n’allait pas se plaindre en ne rencontrant qu’amour, tolérance et compréhension… Bien qu’il appréhendait un peu ce qui allait suivre derrière ce « mais »…

« Je t’aime, Rhys Blake… Tu le sais, n’est-ce pas ? Je t’épouse pour le meilleur et pour le pire.  » Il sent ses yeux s’humidifier derrière ses paupières fermées. Oui, il le savait. Il le sentait dans la manière dont elle le prenait dans ses bras, il le sentait quand elle l’embrassait, quand elle lui disait de tels mots avec toute la conviction du monde. Et elle le lui prouvait aussi, encore et encore, l’aimant entièrement comme il était au lieu de pointer ses défauts du doigt…. Oui, il savait qu’elle l’aimait mais il se demandait encore comment il avait pour mériter ça… Il n’avait qu’une possibilité pour se montrer digne de l’honneur d’être aimé par elle : lui rendre au centuple. « Moi aussi je t’aime Elizabeth Mathesson ! Et moi je sais que je t’épouse que pour le meilleur car tu es vraiment une femme extraordinaire. » Encore qu’extraordinaire était un euphémisme. Elle était incroyable, époustouflante, admirable, merveilleuse, sensationnelle… Hélas, ce beau moment ne peut pas faire office de conclusion à la discussion du couple. Pas quand une telle menace pèse au dessus de leurs têtes. L’offre que fait donc sa future femme, ensuite, est tout à fait logique. « Mon cœur, s’il s’agit d’une question d’argent… On peut peut-être s’en sortir ? Je veux dire… Tu sais, je ne suis pas obligée d’avoir cette robe en particulier… Et je suppose que ma mère pourrait me prêter l’argent qu’elle comptait mettre dans la robe si je le lui demandais… » « J’y ai déjà pensé… Prendre l’argent du mariage… Mais c’est trop tard, on a déjà avancé trop de frais. Alors autant le faire jusqu’au bout… Et puis, je ne veux absolument pas impliquer nos parents. Tu crois que ton père va me laisser t’épouser s’il apprend ce que j’ai fait ? » Il voyait sur le long terme. Comment faire fonctionner leur mariage si sa belle-famille le détestait avant même que celui-ci soit célébré ? Il porte les mains de Lizzie à sa bouche, les embrassant doucement. « Je te jure que ça sera réglé rapidement. Fais-moi confiance, je vais régler les problèmes que j’ai causés, je sais comment faire…  Toi, en attendant essayes de t’inquiéter le moins possible… Je veux juste que tu fasses attention dans les jours à venir… On reste ensembles. Et si tu dois aller quelque part, je t’accompagnerai. »

Il voulait croire dur comme du fer que ses ennemis allaient respecter le délai qu’il lui avait octroyé. Ils considéraient sûrement que leur message était passé très clairement depuis qu’ils s’en étaient pris à Gwen…. La scène d’aujourd’hui, c’était juste lui qui avait un peu trop paniqué…. « Je veux que tu prennes la robe de tes rêves, sans penser à tout ça. Je veux que notre mariage soit parfait. Je t’ai promis qu’il le serait quand je t’ai demandé de m’épouser et c’est une promesse que je ne veux pas briser. Surtout pas…. Fais-moi confiance, ça va bien se passer. » La dynamique s’était totalement inversée dans le couple. Désormais, c’était lui qui essayait de rassurer Lizzie et plus l’inverse. Il était content de lui avoir dit la vérité mais terriblement désolé de l’avoir affolée comme ça… Il inspire longuement et présente donc les excuses adéquates. « Je suis désolé d’avoir fait irruption comme ça… Et de t’avoir fait peur…  Je vais te laisser finir et aller attendre dehors. Je ferai la route du retour avec vous. » Il se penche pour donner un baiser à sa fiancée, trouvant ses lèvres non sans quelques difficultés. « Ça me tue de ne pas ouvrir les yeux, je suis sûr que tu es magnifique… »

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, brendan, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : tumblr (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2807
POINTS : 4483
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : fiancée à rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Lun 6 Aoû - 18:35

Every single broken heart will lead you to the truth
You think you know what you're lookin for
Til what you're lookin for finds you

S'ils étaient les seules cibles impliquées, Lizzie ne se serait pas inquiétée outre-mesure. Certes, elle n'aurait vraiment pas été tranquille et elle ne se serait pas sentie bien jusqu'à la fin de cette histoire, mais l'idée simple qu'on puisse s'en prendre à ses jumeaux la rend fébrile. Elle ne les a peut-être pas portés, mais elle les aime d'un amour inconditionnel, d'un amour maternel qu'elle ne peut pas contrôler. Ainsi, les éloigner du danger est certainement la meilleure chose à faire, même si cette séparation - la première aussi longue depuis l'année dernière, date à laquelle ils sont venus vivre avec elle - sera un calvaire pour elle. Les lèvres pincées, elle se résigne et hoche la tête même si Rhys ne peut pas la voir. « Oui… Oui, c'est une excellente idée. » De la sorte, les parents de Rhys seront eux aussi épargnés si jamais les choses devaient mal tourner. Lizzie balaie aussitôt cette pensée nocive de son esprit et cherche du mieux qu'elle peut à positiver cette histoire même si assurément, ça lui demande des efforts surhumains.
Lizzie, qui était persuadée qu'ils avaient traversé le pire avec Rhys, se rend compte que la mer peut malgré tout rester agitée, qu'elle peut toujours apporter son lot de mauvaises surprises et de problèmes. En fait, ces quelques mois n'étaient que le calme avant la tempête.
Cette tempête-ci, ils peuvent également la maîtriser et en ressortir main dans la main comme ils l'ont fait ces dernières années. En effet, se marier revient à accepter tout de l'autre, le meilleur comme le pire, l'amour comme les difficultés, les problèmes de santé ou les problèmes d'argent etc. « Tu as raison… Je ne t'offre pas la belle-famille la plus charmante qui soit, loin de là. » Convient-elle, forcée d'admettre que sa famille ne la laissera jamais épouser Rhys s'ils apprenaient la vérité sur cette histoire. Déjà, ils ne s'étaient pas cachés derrière de faux sourires et ils lui avaient clairement fait comprendre qu'ils trouvaient ce mariage un peu trop précipité. Même s'ils ne le disaient pas à voix haute pour ne pas la blesser, la Mathesson pouvait lire dans leurs yeux qu'ils se rappelaient qu'elle était tombée enceinte de lui alors que Rhys était supposément en couple avec Gwen, qu'il n'avait pas grand chose du gendre parfait. Toutefois, ils ne savent pas la vérité et ils ne le connaissent pas comme elle le connaît, elle. Ainsi, il ne vaut mieux pas mêler leurs familles dans ces histoires d'argent et ça ne sert à rien de reporter le mariage étant donné que quasiment toutes les factures ont déjà été réglées d'avance. « D'accord. Je te crois, et je te fais confiance. » Lance-t-elle, certainement un peu trop amoureuse et un peu trop naïve.

La jeune femme prend sur elle pour ne pas que son coeur s'emballe dans sa poitrine et pour tenir sa promesse à Rhys : lui faire confiance. Elle doit lui faire confiance. Elle doit le croire quand il dit qu'il résoudra cette affaire et que d'ici quelques jours, tout cela sera derrière eux, qu'ils n'auront plus cette menace qui plane au dessus de leurs têtes. Un mauvais souvenir, rien de plus. « Que j'aie cette robe ou non, notre mariage sera parfait tout simplement parce que je deviendrai Madame Rhys Blake. » Qu'elle s'entend dire en souriant timidement. Le plus important dans ce mariage selon Lizzie, c'est Rhys. Et elle a déjà des frissons le long du corps en l'imaginant l'attendre sagement devant l'autel. « Ne t'excuse pas d'être venu… Je suis contente que tu aies été honnête avec moi, que tu me dises tout, parce que je me rends compte que ça n'a pas dû être facile pour toi, mais tu l'as fait malgré tout. » Elle garde les mains du jeune homme précieusement dans les siennes. « Même si c'est vrai qu'au niveau du timing, tu aurais peut-être pu faire mieux. » Rigole-t-elle, frustrée par le fait qu'il ne puisse même pas la regarder alors qu'elle aimerait tant lire le réconfort dans ses yeux bleus. « Patience, mon chéri, tu n'as plus que quelques semaines à attendre. » Répond-elle après le doux baiser qu'il lui donne. « Maintenant, oust, sinon Serena et ma mère vont vraiment vouloir te tuer. » Elle sourit et embrasse une dernière fois son amoureux avant de se retrouver seule dans la cabine, rapidement rejointe par la vendeuse qui l'aide à se débarrasser de la robe qu'elle porte.
Elle sort quelques minutes plus tard, ravie d'avoir trouvé sa perle rare et ravie d'avoir eu cette conversation éprouvante avec Rhys, car même si l'inquiétude sera reine ces prochains jours, elle sait que leur couple n'en ressortira que plus fort, comme à chaque fois.
 

_________________


« each day is valentine's day »
My funny valentine, sweet comic valentine. You make me smile with my heart. Your looks are laughable, unphotographable, yet you're my favorite work of art .bizzle

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : morrigan (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP :
Libres : (2/3)
En cours : Mariage
RAGOTS PARTAGÉS : 1787
POINTS : 3492
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys) Lun 6 Aoû - 21:47

If anything happened to you
I would lose my mind

L’idée qu’il y ait une possibilité de mettre les jumeaux en sécurité semble un peu apaiser Lizzie. C’est déjà ça. Même si au fond, Rhys se doute bien que la séparation serait compliquée. La Mathesson agissait comme une vraie mère poule avec Charles et Anne. Ils étaient devenus ses enfants à part entière et elle expérimentait avec eux toutes les émotions d’une véritable mère. Rhys le comprenait très bien pour vivre la même chose…En très peu de temps, les petites têtes blondes étaient devenues une part essentielle de sa vie et il s’en voulait à mort d’avoir pu faire peser une menace sur leurs têtes d’enfants innocents. Comme Lizzie, il deviendrait fou s’il leur arrivait quoi que ce soit… « Tu as raison… Je ne t'offre pas la belle-famille la plus charmante qui soit, loin de là. » Dit ensuite Lizzie quand il lui explique qu’impliquer ses parents est la dernière chose qu’il veut. Il a un pâle sourire, reconnaissant pour ce trait d’humour. En plus, de lui offrir son soutien, sa fiancée était en train de lui remonter le moral. C’était une perle, il n’y avait pas d’autres mots. « Je suis prêt à les supporter tous les jours si ça veut dire t’avoir à mes côtés. » Réponds alors le blond, essayant de détendre l’atmosphère à son tour. C’était une façon de traverser la tourmente, se concentrer sur leur grand bonheur à venir, sur l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Plus aucune tempête ne parvenait à éroder celui-ci. Au contraire, c’étaient comme s’ils en sortaient plus fort à chaque fois. Plus unis, plus fusionnels.

C’est pour cela que derrière la boutade, se cachait aussi une déclaration bien plus sérieuse. Il était prêt à tout pour devenir et rester son mari. Jamais il ne rencontrait une personne aussi merveilleuse qu’elle. Jamais il ne voudrait être aimé par quelqu’un d’autre. Personne ne le comprenait et l’acceptait comme Lizzie. Et une nouvelle fois, elle le lui prouve. « D'accord. Je te crois, et je te fais confiance. » Il lui avait demandé de lui faire confiance et elle avait accepté sans hésitation. C’est ce qui faisait que les mauvaises langues qui disaient que leur mariage était précipité et ne durerait pas, se trompaient royalement. Ils avaient déjà cette absolue dévotion l’un pour l’autre, alors que certains couples mettaient des années à l’obtenir ou ne la trouvait jamais… « Merci. Merci.. Je ne te décevrai pas… Je te le promets. » Une fois, cette promesse lourde de sens effectué, le couple s’autorise enfin à avoir la conversation normale qu’ils auraient dû avoir alors que le grand jour s’approchaient à grands pas. « Que j'aie cette robe ou non, notre mariage sera parfait tout simplement parce que je deviendrai Madame Rhys Blake. » A court de répliques spirituelles, il se contente de se laisser pleinement à la sensation de bonheur que ces mots font éclore dans sa poitrine. « J’ai envie de t’épouser sur le champ quand tu dis des trucs comme ça. » Dit-il son sourire s’agrandissant de secondes en secondes, montrant pour la seconde fois en très peu de temps, son impatience réelle de lui passer la bague au doigt.

Mais il n’est pas au bout des bonnes surprises. Lizzie lui fait comprendre qu’elle est malgré tout contente qu’il lui ait dit la vérité, et qu’elle est pleinement consciente que cela n’a pas dû être facile pour lui. Il a un petit rire quand elle lui fait comprendre que son timing est cependant nul. « Ce n’était pas si difficile quand je vois combien tu me simplifies les choses… Merci d’être aussi compréhensive… La situation est vraiment difficile à gérer alors c’est un soulagement de savoir qu’au moins, tu n’es pas en colère contre moi. » Béni, il était un homme béni. Il pouvait donc effectivement attendre quelques semaines pour que sa félicité soit complète. Et il pouvait tout aussi bien attendre la fin de cet essayage et accepter de partir quand il était temps. « Maintenant, oust, sinon Serena et ma mère vont vraiment vouloir te tuer. » « Tu as raison, à tout de suite mon amour. » Une dernier baiser et il file, quittant cette cabine dans laquelle il n’aurait jamais dû se trouver en premier lieu. Et en parlant de Serena, il tombe bientôt sur elle. La blonde a l’air plutôt mécontente et il le comprend très bien. Il se plante face à elle, bien plus gentiment qu’il y a quelques minutes. « Excuse-moi pour tout à l’heure, je n’aurai pas dû te pousser comme ça… J’étais inquiet à cause d’un truc… En tout cas, j’apprécie que tu fasses tous ces trucs de mariage avec Lizzie alors merci et encore désolé. Elle est tout à toi maintenant ! » Et sans le lui laisser le temps de répondre, il s’éclipse avant de tomber sur la mère Mathesson qui était définitivement une autre paire de manche que la Kingston.

_________________


Our love would
be forever

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: When the right one comes along (Serena & Rhys)

Revenir en haut Aller en bas

When the right one comes along (Serena & Rhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-