AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

I can't take no more | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©rivendell & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Abel
I can't take no more | Nate - Page 2 JfyI "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4860
POINTS : 5201
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...


I can't take no more | Nate - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I can't take no more | Nate I can't take no more | Nate - Page 2 EmptyDim 2 Sep - 19:26

« C’est vrai qu’il en est capable. » T’esclaffes-tu quand Gwen te dit que Nate peut jouer les infirmières aussi. C’était plus fort que vous, vous n’arrêtiez plus les plaisanteries sur ton cousin. Sans doute parce que vous étiez les deux personnes les mieux placées pour connaître toutes ses petites manies et en rire. « Et puis, il sait qu’il ne peut pas te tuer sans que je le tue aussi. Quel joli tableau de famille nous formons là. » Ton rire redouble. « Effectivement, ça sonne bizarrement, genre une bande de psychopathes. » Tout comme l’emploi du mot « famille ». Tu avais beau avoir invoqué une urgence familiale pour pouvoir venir ici, et beaucoup apprécier le couple Nate/Gwen ainsi que Gwen tout court, il te faudrait un peu de temps pour te dire qu’elle faisait partie de « la famille ». Nate et toi, vous aviez formé une entité binaire pendant si longtemps, qu’intégrer quelqu’un serait un peu difficile pour toi. Mais tu trouvais que tu t’en sortais plutôt bien, ne faisant pas preuve d’une jalousie excessive envers la Martins. En même temps, la bonne entente qui régnait naturellement entre cette dernière et toi facilitait grandement les choses. Vous échangez d’ailleurs encore une plaisanterie sur les cheveux du Miles avant de vous mettre d’accord sur le fait que personne n’aimait l’hôpital puis tu te mets tranquillement à dessiner sur le plâtre de la métisse. Vous êtes vraiment très à l’aise, l’une avec l’autre.

Le sujet de la Gay Pride vient ensuite sur le tapis et Gwen te fait à nouveau rire en invoquant des « crapauds réticents ». Mais le plus important, c’est qu’elle est pour. Le contraire t’aurait déçue mais tu n’avais pas beaucoup d’appréhensions en lançant le sujet. Tu approuves donc ce qu’elle te répond, en rajoutant une couche. « En effet, je pense que se rassembler est le meilleur moyen de lutter. Ce qui est beau quand les gens se battent pour leurs droits, c’est que ça inspire ensuite les plus timorés à le faire aussi. Et puis, il est temps de confronter les plus intolérants aux réalités de notre époque… » « Connaissant Nate, il essaiera sûrement de faire un coup de pub pour l’occasion. » Tu relèves la tête pour adresser un sourire légèrement moqueur à Gwen. « Ma parole, tu ne peux pas faire une phrase sans évoquer mon cousin. C’est trop mignon. » Malgré la pique, tu es sincèrement ravie. Nate méritait justement une fille vraiment mordue de lui… En revanche, le moment de légèreté ne dure pas, la Martins semblant éprouver des regrets liés à son état et à la possibilité de pouvoir vraiment participer à la marche en raison de ce dernier. « Il FAUT que tu t’arranges pour te hisser sur un char. Il ne faut manquer la première marche de Tenby pour rien au monde ! » Dis-tu avec conviction, refusant de montrer trop de pitié pour elle. Toi, tu n’aurais pas aimé qu’on te le fasse en tout cas. Et puis, s’il y a bien quelque chose qui pourrait changer les idées de la brune, c’était justement une gay pride… Ou Nate, parce qu’elle finit par se ranger à ton opinion en te disant qu’elle va profiter de chaque secondes avec son petit-ami au lieu de culpabiliser de l’avoir temporairement détourné de sa tournée.

Il n’y avait rien pour lequel elle devait culpabiliser. Ce qui lui était arrivé n’était pas de sa faute et c’était normal que ses proches veuillent la soutenir. Tu entreprends d’ailleurs de la distraire en lui racontant des potins sur ta petite personne. Franchement, tu ne l’aurais pas fait pour tout le monde parce que tu n’aimais pas trop te dévoiler de la sorte. « Bon, je n’en ai encore parlé à personne et c’est encore un peu incertain pour les deux trucs mais déjà… J’ai pris la décision de reprendre mes études. Je ne veux pas finir ma vie au Blue Ball. Alors je n’ai pas encore décidé dans exactement quel domaine, j’hésite encore un peu mais rien que d’avoir le choix, j’ai l’impression d’avoir un peu repris ma vie en main. Ça fait du bien d’avoir un projet et de pouvoir rêver un peu. Bon ça ne sera pas facile de jongler avec le boulot et les cours mais je suis motivée ! » Tu es contente de dessiner parce que c’était des choses plutôt intimes que tu étais en train de lui raconter. Tu ne savais pas pourquoi mais avec elle, ça finissait souvent comme ça. « Et puis… J’ai un nouveau voisin. Un écrivain. Il est vraiment… charmant. Beau mec, cultivé, gentil, à l’écoute… On ne se connaît pas encore beaucoup mais je te jure parler avec lui, c’est tellement cool. Je n’avais pas eu une conversation aussi stimulante à une fête de voisinage depuis bien longtemps. J’avoue que j’ai hâte de le revoir… »

I can't take no more | Nate - Page 2 2366061714:
 

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  I can't take no more | Nate - Page 2 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
I can't take no more | Nate - Page 2 Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


I can't take no more | Nate - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I can't take no more | Nate I can't take no more | Nate - Page 2 EmptyVen 14 Sep - 23:13

All around me are familiar faces
Worn out places, worn out faces
Their tears are filling up their glasses
No expression, no expression
Hide my head, I want to drown my sorrow

Penny partageait l’avis de Gwen sur la Gay Pride. Elle n’avait pas tort quand elle expliqua que les plus courageux pour défendre leurs droits inspiraient souvent les plus craintifs à leur emboîter le pas. Sur ces mots, les pensées de la métisse se perdirent une nouvelle fois à propos de Nate, ce qui arracha un sourire chez sa cousine. Si la chanteuse avait trouvé une astuce pour participer à la Gay Pride, elle comptait aussi profiter de son « congé » forcé pour passer du temps avec son petit-ami lorsqu’il serait présent et rattraper des moments qu’ils n’avaient pas beaucoup partagé dernièrement. Après avoir bien parlé de ses préoccupations à Penny, Gwen prit ensuite de ses nouvelles. La blonde lui apprit quelques nouvelles surprenantes dont une décision importante qu’elle venait de prendre et son début d’intérêt pour un homme. Bien évidemment, la danseuse désira en savoir davantage. Penny lui avoua qu’elle n’avait encore parlé de son initiative à personne mais elle souhaitait reprendre ses études. Bien qu’intelligente, Gwen n’était pas très studieuse et elle n’avait jamais été très assidue à l’école malgré des notes correctes au lycée. Son esprit libre et créatif avaient très vite pris le dessus sur les règles de logique et d’équation. Cependant, elle devinait que cette décision était importante et courageuse du côté de Penny. Reprendre après plusieurs années ne serait pas facile, il faudrait se remettre dans le bain, se mélanger à des étudiants d’un âge différent, s’accrocher. Un diplôme pourrait toutefois lui ouvrir d’autres portes et perspectives – tout dépendait le domaine qu’elle choisirait. « C’est super ça, qu’est-ce qui t’a décidé ? Tu as déjà des pistes pour l’option que tu voudrais ? » La jeune femme donna le temps à Penny de lui répondre avant de continuer. « Oui, tu auras probablement quelques années compliquées à devoir jongler entre études et boulot, mais tu pourras peut-être adapter tes heures en fonction. Si c’est pour te sentir mieux après et exercer un travail que tu aimeras mieux, tu as toutes les bonnes raisons de te lancer… Félicitations en tout cas, c’est courageux. » Les deux jeunes femmes étaient vraiment rentrées dans des sujets plus personnels. Penny avait repris le contrôle de sa vie sur certains points tout en lâchant prise sur d’autres, notamment vis-à-vis d’un bel homme qui n’était autre que son voisin. « Un écrivain… Ce sont des êtres mystérieux et intriguant. Mais la façon dont tu le décris renvoie l’image du type bien sous tous les rapports. Méfie-toi du psychopathe en lui. » Répondit-elle en plaisantant. Charmant, érudit, attentif… Gwen espérait sincèrement qu’il ne l’était pas simplement par séduction et qu’il s’agissait de la vraie nature de cet homme. Même si Penny n’était pas dans la vie de Gwen depuis longtemps, elle lui souhaitait de trouver quelqu’un qui ne la fasse pas souffrir comme ses relations passées (celle avec Sean avait fait le tour du quartier) et la pousse encore à mentir à tout le monde, des mensonges dont son cousin ignorait presque tout. La métisse n’avait jamais mentionné devant la blonde les histoires qu’Andrew lui avait partagées sur Penny et Gwen ne pensait pas les évoquer aujourd’hui car le contexte aurait été mal choisi ; elle n’avait pas envie de rendre la jeune femme méfiante à son égard alors qu’elle se fichait éperdument du passé. La chanteuse comprenait juste mieux certaines attitudes et elle savait, quand Penny lui parlait, qu’elle ne lui racontait pas des bobards. A l’aise en présence de l’écrivain, la blonde avait été séduite par son charme et la conversation intéressante qu’il y avait eu entre eux. « Moi je trouve ça bien ! En plus, il est juste à côté de chez toi, alors pour se rincer l’œil… C’est parfait ! » Elle esquissa un sourire, puis elle retrouva son sérieux. Penny lui avait quand même confié quelque chose qui était important pour elle. « C’est bien de retrouver ces petites sensations. Je trouve que les débuts d’un intérêt envers une personne sont les meilleurs moments, ceux où on apprend à se découvrir… Hormis vous recroiser comme voisins, vous avez décidé ensemble de vous revoir ou tu comptes le lui proposer dans les jours à venir ? »


_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


I can't take no more | Nate - Page 2 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©rivendell & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Abel
I can't take no more | Nate - Page 2 JfyI "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4860
POINTS : 5201
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...


I can't take no more | Nate - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I can't take no more | Nate I can't take no more | Nate - Page 2 EmptyJeu 20 Sep - 18:59

« Ça faisait un petit moment que ça me travaillait… Je ne veux pas rester serveuse toute ma vie. J’aspire à plus… Jusqu’à maintenant, il me manquait l’impulsion mais l’ami dont je te parle m’a convaincue que je devais sauter le pas… J’aimerai bien être admise dans une filière de sociologie ou de sciences politiques. » Tu réponds sans arrière-pensée à toutes les questions que tes révélations ont suscitées, contente de voir que Gwen porte un réel intérêt à tout ce que tu lui as dit. Tu apprécies aussi de voir qu’elle fait preuve de sincérité aussi, ne cherchant pas à te rassurer inutilement. Elle a conscience que ça sera compliqué mais voit le prix et est d’accord avec toi sur le fait que tu fais bien de te lancer. Elle t’offre d’ailleurs ses félicitations. « Merci. » Dis-tu, touchée par son soutien et l’adjectif qu’elle utilise pour te qualifier. Même si elle le mérite plus que toi, comme tu le lui dis ensuite. « Mais je ne serai jamais aussi courageuse que toi… Je ne sais pas comment tu fais… Si j’étais à te place, je ne voudrais pas rester éveillée. Je supplierai les infirmières de m’assommer avec de la morphine. » Tu ne plaisantes même pas. Tu te demandais vraiment comment elle pouvait recevoir des visites, faire bonne figure et en plus de ça, écouter tes petites histoires. Parce que tu lui parles aussi de Stan, pendant que tu y es.

Encore que sur ce point, la réponse de la métisse t’enchante moins que précédemment. Tu ne veux pas penser à Stan comme à un psychopathe. Parce que pour toi, il était la victime idéale. C’était toi qui étais en train de le ferrer, pas l’inverse... Mais bon, ce n’est pas vraiment quelque chose que tu peux vraiment répondre à Gwen. Tu fronces donc les sourcils, mi-amusée, mi-concernée par la remarque qui sonne bizarrement étant donné que vous parliez d’un flirt léger et agréable de base. « Ok… Maintenant, je sais qui est le romantique du couple entre Nate et toi… Tu connais beaucoup d’écrivains psychopathes ? » Tu plaisantes à ton tour, te disant que ça doit être l’humour de la Martins. Tu avais encore tellement à découvrir sur elle ! En tout cas, vous ne vous arrêtez pas en si bon chemin et le côté pragmatique de Gwen ressort lors d’une nouvelle plaisanterie. « Moi je trouve ça bien ! En plus, il est juste à côté de chez toi, alors pour se rincer l’œil… C’est parfait ! » Tu ris de bon cœur. Elle n’avait pas du tout tort. « Tu viendras boire quelque chose de frais chez moi, on se mettra sur la terrasse, et tu verras. »

Dis-tu en faisant la maligne avant de reprendre ton sérieux tandis que ta confidente fait de même, rebondissant sans le savoir sur ta pensée comme quoi les premiers émois d’une relation étaient les plus plaisants. La partie flirt était effectivement, la plus sympathique, c’était souvent après que ça se compliquait. « C’est clair que c’est la partie la plus intéressante à mon sens. Pour le moment, j’ai rien prévu… J’espère sans doute le recroiser pour voir si l’intérêt est partagé… Je ne veux rien précipiter ou me faire des idées… C’est encore tout récent. » Dis-tu toujours avec cette transparence constante envers elle. Ce qui te fait penser que… « D’ailleurs, je n’en ai pas parlé à Nate encore… Ni pour les études. Je compte le faire bientôt, quand on aura le temps d’en parler tranquillement alors j’apprécierai que tu ne dises rien, qu’il l’apprenne de ma bouche. » Dis-tu en baissant la voix et en lui faisant un sourire complice. Tu savais d’instinct que ton cousin n’apprécierait pas d’être mis à l’écart et à juste raison. En attendant, tu te décides de changer de sujet, consciente qu’il ne faut pas trois heures pour acheter des clopes et qu’il serait pressé de revenir au chevet de Gwen. Tu lèves fièrement ton pinceau, mettant fin à ton moment créativité et à tes graffitis sur le plâtre de la blessée. « Et voilà, c’est terminé ! Tu es totalement d’actu comme ça ! » Tu lui avais en effet dessiné pleins de petits arc-en-ciel, un motif difficile à manquer même pour les personnes comme toi qui ne savait pas dessiner…

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  I can't take no more | Nate - Page 2 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2575
POINTS : 5585
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
I can't take no more | Nate - Page 2 Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


I can't take no more | Nate - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I can't take no more | Nate I can't take no more | Nate - Page 2 EmptyDim 23 Sep - 19:49

All around me are familiar faces
Worn out places, worn out faces
Their tears are filling up their glasses
No expression, no expression
Hide my head, I want to drown my sorrow


« Si cet ami arrive à te convaincre de t’engager dans de telles initiatives, garde-le bien précieusement. » Gwen soulignait la bonne influence de ce fameux complice de Penny. Il n’était pas toujours aisé de trouver des personnes fiables, sur qui compter, des personnes capables de vous motiver face à l’inconnu et de vous prodiguer des conseils judicieux. Ces amis-là étaient précieux. Avant l’agression, la métisse considérait que Rhys représentait cette personne pour elle. Leur amitié était actuellement compromise mais il avait tenu ce rôle durant des années alors elle savait à quel point il était important de bien s’entourer. « Tu dois passer des tests d’entrée ou il suffit de t’inscrire dans l’option de ton choix ? » La chanteuse avait arrêté les études dès son diplôme de secondaire en poche alors elle ignorait comment les universités fonctionnaient. Gwen était intelligente, plutôt rusée même, mais elle n’avait pas continué afin de donner la priorité à sa passion pour la musique et à sa créativité. De toute façon, les études, ce n’était pas pour elle. Elle retenait instinctivement ce qu’elle aimait, cependant elle avait toujours détesté se mettre derrière un cours et le connaître par cœur. Elève dissipée malgré des parents stricts à ce sujet, Gwen s’en était surtout tirée grâce à son esprit de logique et très intuitif. Ses points forts avaient toujours été l’inventivité et l’intelligence émotionnelle. Elle était un réservoir de sentiments dont la jauge variait en fonction de ce que son entourage lui renvoyait. Présentement, malgré la douleur et la fatigue de ces derniers jours, elle ressentait des ondes positives en présence de Penny, signe que la jeune blonde était dans une bonne période de sa vie. La métisse était sincère lorsqu’elle lui qualifia la cousine de Nate de courageuse, des mots qu’elle lui retourna en raison de ce que Gwen avait traversé. « J’ai pas mal dormi aujourd’hui tu sais… Et je n’ai pas trop envie de jouer les éplorées à l’hôpital, ils risqueraient de me garder plus longtemps. Tout ce que je souhaite c’est de rentrer chez Nate au plus vite. » La jeune femme marqua une pause et décida ensuite de jouer franc-jeu devant la future étudiante : son sourire masquait une blessure profonde. « Il ne faut pas te fier aux apparences tu sais. Il est facile de prétendre que tout va bien quand, au fond, tu redoutes simplement que l’incident se reproduise ou que tu voudrais pouvoir riposter. Tu me connais suffisamment pour savoir de quoi je suis capable physiquement… Et je n’ai quand même pas été assez forte… » La nausée menaçait de revenir. Gwen en avait mal au ventre, aussi elle reprit vite sur sa lancée pour changer de sujet. « Donc oui, ta visite me change bien les idées et me permet de ne pas ennuyer ces pauvres infirmières. »

Penny continua d’ailleurs de jouer son rôle à la perfection car la mention d’un homme dans sa vie était tout à fait le genre de discussion légère dont l’artiste avait besoin. « Chez les écrivains ? Je ne sais pas, j’ai connu quelques requins intéressés dans la gente masculine oui. Remarque, les femmes sont aussi capables d’embobiner les gens par intérêt. Je parle surtout des rencontres que j’ai croisées dans le milieu musical. » Gwen avait eu l’occasion de rencontrer bon nombre de requins dans le milieu artistique. Son but n’était pas non plus de « refroidir » Penny dans son flirt, mais les gens trop parfaits étaient en général ceux dont il fallait se méfier le plus. « Mais oui ! C’est clairement Nate qui tient ce rôle. Il est… tellement plus ouvert depuis qu’on est ensemble. Les rôles se sont inversés, je peux vraiment m’appuyer sur lui. » C’était bizarre d’essayer de parler de sa relation à Penny, mais Gwen parvenait assez facilement à s’ouvrir à elle sur le sujet. Elle ne rentrait pas trop dans les détails non plus. « Mais je m’égare, il était question de toi ici. J’ai beaucoup dévié le sujet, je ne pense pas qu’un flirt avec ton voisin soit bien méchant. Ça fait un peu « the boy next door. ». Il est arrivé depuis peu alors ? » Penny l’invita ensuite à boire un verre chez elle un de ces quatre, afin que Gwen voie le fameux garçon. « Avec plaisir. » Selon la métisse, les premiers moments étaient aussi les plus amusants : le jeu de séduction, les regards complices, l’attirance, la tentation… « Oui, c’est sûr qu’il vaut mieux ne pas trop précipiter, ça a le don de gâcher le côté flirt… Et puis, attendre un peu te donnera l’occasion de voir si lui aussi s’intéresse à toi et si tu es toujours dans cette optique de le revoir. En tant que voisins, vous risquez de vous recroisez souvent de toute façon. » Penny lui avoua ensuite qu’elle n’en avait pas encore parlé à Nate, ni pour le flirt ni pour les études. « Motus et bouche cousue ! Je serai muette comme une tombe, c’est bien normal que ce soit toi qui le lui dises. » Promit Gwen, touchée que la blonde lui fasse déjà suffisamment confiance pour lui en avoir accordé la primeur. La situation avait peut-être encouragé les confidences mais l’ennemie d’Andrew n’en avait en rien été obligée. « En tout cas, je suis contente de tous ces changements pour toi. »

Au même moment, Penny annonça avoir terminé son dessin. Tant bien que mal, la métisse se redressa et se pencha pour voir le résultat. « Joli ! Je rentrerai dans le thème des prochains événements… » Souffla-t-elle, loin de se douter que son plâtre lui serait enlevé juste avant le mariage de son meilleur ami (dont elle ignorait encore tout) et donc juste avant la Gay Pride aussi. Sous la douleur de ses côtes, elle se renfonça néanmoins bien vite dans son lit. Vu le temps écoulé depuis son départ pour les cigarettes, Nate n’allait sûrement plus tarder à revenir. D’ailleurs, l’intéressé débarqua dans la chambre au même moment. Ouf, les filles avaient terminé l’essentiel de leur discussion. Penny ne tarderait plus à prendre congé. « Merci de ta visite. Et pour les affaires… » La gratifia Gwen. « Ça m’a fait plaisir de te voir… » Après le départ de la blonde, elle pourrait se rendormir, rassurée de retrouver sa moitié musicale à ses côtés et surtout celui qui était devenu sa moitié dans la vie.



_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


I can't take no more | Nate - Page 2 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penny Collins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Jaya, Lula, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©rivendell & friemelda
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/3
En cours : Lloyd - Abel
I can't take no more | Nate - Page 2 JfyI "Penny est juste incroyable, elle augmente encore le niveau sur l'échelle de la perfection. On va renommer l'échelle de la perfection, l'échelle de Penny, comme Charles Richter qui a donné son nom pour l'échelle de l'intensité des secousses sismiques et on aura Penny Collins à côté pour l'échelle des degrés de la perfection." - (Lloyd Jenkins)

RAGOTS PARTAGÉS : 4860
POINTS : 5201
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Stan. Mais en ce moment, elle passe beaucoup de temps avec Lloyd.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Et ce n'est pas prêt de changer puisqu'elle vient de rater ses partiels.
REPUTATION : Je l'ai vue s'afficher officiellement avec Stan Haverford à l'anniversaire de Max Juillard, je savais que ces deux-là étaient en couple ! Ils sont beaux ensembles, non ? Cela dit, elle doit moins avoir le temps de papillonner avec le terrible accident qu'à eu son grand ami, Lloyd Jenkins...


I can't take no more | Nate - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I can't take no more | Nate I can't take no more | Nate - Page 2 EmptyDim 30 Sep - 18:19

« Mes amis se comptent sur les doigts de la main mais ils sont effectivement précieux. » Dis-tu en écho à Gwen. Tu ne pouvais qu’être d’accord avec elle. L’influence précieuse de Lloyd sur ta vie n’était plus à prouver… Sans lui, peut-être que tu n’aurais jamais vraiment osé reprendre tes études. Il vous fallait parfois peut de personne pour vous aider à vous épanouir. Et si tu avais longtemps joué cavalier seul, tu t’étais rendu compte que parfois pouvoir s’appuyer sur les autres avaient du bon… « J’avais eu mon diplôme secondaire donc j’ai juste eu à m’inscrire mais je vais quand même avoir un entretien avec le responsable de l’option. Afin d’évaluer ma motivation, je suppose. »  Tu n’aimais toutefois pas trop parler de toi et de ton bonheur tout neuf alors que Gwen venait de vivre un traumatisme si important. Tu trouvais cela… Indécent. Tu détournes donc la conversation, cherchant tout de même à savoir comment elle se sent sans pour autant la forcer à te révéler des choses trop intimes. Cela fonctionne car la métisse se laisse aller à quelques confidences. « C’est bien de dormir. C’est comme ça que tu te rétabliras le plus vite. Et puis, ça t’apporte l’oubli et ça t’empêche de trop t’ennuyer. » Dis-tu après une courte hésitation. Trop de sommeil pouvait aussi être le signe d’une trop grande déprime, phase normale que Gwen pourrait traverser compte tenu de ce qu’il lui était arrivé. Mais s’effondrer n’est définitivement pas le style de la Martins, qui distille son envie de riposter au fil de quelques tournures de phrases explicites. Ce que tu peux comprendre mais ton instinct te dit aussi de la pousser à la prudence à plusieurs niveaux.

« Prétendre que tout va bien c’est bien pour partir le plus vite possible d’ici mais tu ne vois pas le faire tout le temps. Si tu as peur ou que tu es trop en colère, tu devrais en parler à quelqu’un… Tu ne dois pas vouloir tout encaisser ou essayer de préserver tes proches aux dépens de ton bien-être. Parce que si tu ne dis rien… Tu vas exploser. Et je sais de quoi tu es capable physiquement mais je pense que tu ne dois surtout pas céder aux sirènes de la vengeance. Tu ne dois pas t’attaquer à plus dangereux et vicieux que toi. Je parle d’expérience. » Dis-tu en te rappelant de ton passé à Swansea et à ta guerre plus récente contre Andrew. A force de vouloir jouer à œil pour œil, dent pour dent, tu y laissais des plumes et parfois, c’était tes proches qui étaient blessés… « Appuie-toi sur mon cousin… Je pense qu’il tient vraiment à toi et qu’il fera tout pour t’aider… Comme tu l’as dit, il a changé depuis que vous êtes ensembles. » Peut être que tu exagérais en lui donnant des conseils qu’elle n’avait pas requis mais son état d’esprit te semblait fragile malgré ses fameuses apparences qu’elle essayait de maintenir. Elle te dit d’ailleurs que ta visite est bonne pour lui changer les idées à ce propos, alors tu continues à essayer de remplir ce rôle de diversion en espérant que tu ne fais pas une erreur en ne la contraignant pas à parler plus de cette angoisse qui semblait la ronger.

Tu lui parles donc de Stan et même si les mises en garde de Gwen t’étonnent, tu comprends qu’elle a juste tes intérêts à cœur et qu’elle essaye de te préserver d’éventuelles mésaventures qu’elle a pu expérimenter dans le milieu artistique. Ça te touche. Tu ne te renfermes donc pas, continuant à te livrer. Après tout, Gwen venait de faire de même, autant vis-à-vis de son agression que de sa relation avec Nate. « Je suis déjà tombé sur de sacrés requins… Je ne devrai être que méfiance. Mais je me dis que si je raisonne comme ça, je vais finir vieille fille avec 28 chats. » Dis-tu en omettait de signaler que le requin, c’était toi en général. « Enfin, je ne veux pas me caser ou quoi, je veux juste un peu profiter de la vie et me lâcher comme on l’a dit, il y a des mois de cela. Maintenant, je passe à l’action. C’est vrai que l’arrivée de mon nouveau et très charmant voisin m’a donné l’impulsion. Ça fait un mois qu’il est là mais tous mes hormones sont déjà en ébullition.  On verra ce que ça donne. Mais comme tu dis, ne rien précipiter et compter sur le fait qu’on va se croiser souvent. » Plaisantes-tu, sachant que Gwen ne t’emmerderait pas avec l’importance de l’engagement ou ces conneries d’horloge biologique….

Cette visite est bien agréable, bien plus que tu ne l’avais imaginé en premier lieu, mais tu n’oublies pas que la blessée doit se reposer et vous commencez à amorcer une séparation, non sans vous êtes promis au préalable d’aller boire un verre une fois qu’elle irait mieux. Gwen te promet aussi de ne rien dire à Nate sur ce que vous êtes confiés et tu sens que tu peux lui faire confiance. « Merci. » Dis-tu, autant pour son vœu de silence que pour sa façon de se réjouir pour toi. La complicité était définitivement au beau fixe entre vous deux. Tu reçois d’ailleurs l’approbation de la métisse pour tes gribouillages sur son plâtre, si bien que quand ton cousin revient dans la chambre avec des cigarettes, vous affichez toutes les deux un petit sourire. En tout cas, le retour de Nate marque le début de ton départ définitif et tu te lèves pour prendre congé. Inutile de fatiguer Gwen de plus belle ou de la priver d’un tête à tête réconfortant avec son amoureux. « Merci de ta visite. Et pour les affaires… Ça m’a fait plaisir de te voir… » « Moi aussi, ça m’a fait plaisir. De rien pour le reste. Je te souhaite un bon rétablissement. Et n’hésite pas à m’appeler en cas de besoin… Courage. » Dis-tu en serrant brièvement sa main, consciente que le plus difficile était  peut être derrière elle mais que la suite ne serait guère une partie de plaisir… Tu embrasses Nate avant de t’éclipser, contente d’avoir un peu remonté le moral de celle que tu considérais de plus en plus comme amie en devenir.

SUJET TERMINE

_________________


Per aspera ad astra
: FRIMELDA




Mr & Mrs Fourbe  I can't take no more | Nate - Page 2 897107186:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


I can't take no more | Nate - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: I can't take no more | Nate I can't take no more | Nate - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

I can't take no more | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-