AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I can't stay mad at you - Jean & Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey Baxter + Eirian Kleefin + Brianna Harris
TON AVATAR : Tatiana Maslany
TES CRÉDITS : ava par Valtersen ; gif par Penny
TA DISPONIBILITE RP : Dispo pour 1 RP
Andrew - Cody - Seanan - Appel à Magnùs
RAGOTS PARTAGÉS : 6606
POINTS : 2312
ARRIVÉE À TENBY : 22/10/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : McGreen for the win
PROFESSION : nouvellement réceptionniste à Tenbreak FM
REPUTATION : Vous avez vu ? Elle sort apparemment avec Andrew Green... Son fameux ancien complice. Et puis, elle fabrique quoi, au final, depuis qu'elle a vendu son magasin ? Je vous dis, c'est louche, à coup sûr, ils nous préparent un sale coup, ces deux-là !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I can't stay mad at you - Jean & Andrew Dim 3 Juin - 1:12

Jean lâche un lourd soupir lorsqu'elle reconnait la voiture d'Andrew, garée devant chez eux. Elle ne se sent pas encore prête à lui parler, encore moins le voir en chair et en os. Mais elle n'est pas immature au point de poursuivre son chemin pour fuir toute rencontre : elle se stationne donc derrière la voiture du mécanicien et se retrouve dans la rue sans attendre. Ses yeux tombent quasiment aussitôt sur la silhouette du brun, qui l'attend sur le palier. Bien, au moins, il a eu la décence de ne pas entrer, quand bien même il aurait eu la possibilité et le droit de le faire. Cela atténue un peu de la colère de l'Ecossaise ; elle est toutefois encore suffisamment remontée pour ne pouvoir rien lui offrir d'autre qu'un regard noir en s'approchant. Elle aimerait pouvoir l'ignorer, ça serait tellement plus facile... S'en ficher, ne rien chercher à réparer. Ne pas penser à lui chaque soir, et peser le pour et le contre de leur relation. « Qu'est-ce que tu fais là ? » lâche-t-elle abruptement, en guise de salutations. Elle se risque à le regarder un peu plus longuement. Il a l'air un peu minable, sans doute parce qu'il a attendu là un moment. Bien. Elle espère juste ne pas avoir l'air aussi fatiguée que lui, quand bien même les dernières nuits ont été courtes. « Je t'ai dit d'attendre que je t'appelle. » poursuit-elle, en croisant les bras sur sa poitrine. Et jusqu'à présent, elle était résolue à ne pas l'appeler. Il est dangereux, avec ces ennuis qu'il traine avec lui partout. Elle aimerait le croire, aussi, quand il lui assure tout faire pour s'en sortir. Mais en fait, même si elle le croit, Jean n'est pas certaine qu'Andrew y parvienne tout à fait un jour. Hier, c'était Penny. Aujourd'hui, un mec qui veut être remboursé d'une somme astronomique. Et demain, quoi ? Bien sûr qu'en se lançant avec lui, elle s'était engagée à le prendre entièrement, passif et emmerdes compris. Sauf qu'à présent qu'ils en sont à vouloir fonder une famille, ça lui fait peur. Et elle ne sait plus quoi faire. Faire marche arrière ? Appuyer sur le bouton pause ? Continuer malgré tout ? Elle a exploré toutes ces possibilités, imaginé ce que le futur pourrait être, avec ou sans Andrew, avec ou sans enfant, à Tenby ou ailleurs. Mais elle ne peut pas prédire le futur - et à présent que le principal intéressé est face à elle, elle n'a plus qu'une seule certitude. Celle qu'il lui manque bien trop. Alors, elle se détend un peu et lui propose plutôt : « Tu veux entrer ? Il faut qu'on parle. » ajoute-t-elle, comme si elle avait besoin de justifier cette invitation. Elle espère surtout qu'il n'est pas venu lui annoncer qu'il récupérait ses affaires pour prolonger leur séparation. Soudain, cette hypothèse, à laquelle elle n'avait pas penser avant, la terrifie. Après tout, cette dispute, la séparation qu'elle leur a imposé en le jetant hors de chez eux, c'est aussi une porte de sortie toute trouvée pour lui. Et s'il regrettait d'avoir foncé tête baissée dans la vie de couple ? Et s'il avait soudainement peur d'avoir un enfant ? S'il s'était convaincu, ces derniers jours, que quitter Jean était la meilleure chose à faire pour la protéger de ses ennuis ?

C'est troublée et anxieuse que la brune passe la porte, Andrew juste derrière elle. Elle ne se sent pas encore prête à affronter cette conversation qui doit arriver, alors, elle pose ses affaires et abandonne ses chaussures dans l'entrée comme elle le fait chaque soir. Sans regarder Andrew, dans une tentative vaine de retarder l'échéance. Elle a beaucoup à lui dire, mais elle veut aussi le faire au bon moment, être certaine qu'ils veuillent bel et bien la même chose. Et aussi, que cette sombre histoire de dettes et d'arnaques est derrière lui avant de potentiellement accepter son retour ici. « Je vais prendre un truc à boire. Tu veux quelque chose... ? » propose-t-elle pour gagner un peu de temps. Quelques secondes, une minute. Le temps de savoir par où commencer. Elle se sert un grand verre d'eau et ramène un verre à Andrew, pour le rejoindre dans le salon. Elle s'assoit dans un fauteuil et demande enfin : « Comment va ton amie... ? » Celle qui s'est fait tabasser, histoire de faire passer le message. Un avant-goût, sans doute, pour prévenir les deux arnaqueurs qu'il pourrait arriver bien pire s'ils ne payaient pas. Jean n'a pas envie d'être la prochaine, mais elle a encore moins envie de retrouver Andrew dans un lit d'hôpital. Ou pire...

_________________

You are the one ♒︎ i want to reconcile the violence in your heart, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, brendan, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : january cosy (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8448
POINTS : 3446
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I can't stay mad at you - Jean & Andrew Lun 11 Juin - 21:43

All we have is each other now
I'm coming home now
I need your comfort


L'attente est longue, mais je ne flanche pas, je reste sur place et je tiens bon. Les cigarettes s'enchainent alors que je suis assis sur le perron et que j'attends la venue de Jean. Elle va bien rentrer à un moment ou à un autre, pas vrai ? J'entends le bruit du moteur de sa voiture quelques secondes avant qu'elle ne se gare devant la maison et je me relève. J'écrase mon mégot dans le pot de fleurs, que je n'oublierai pas de jeter plus tard si je ne veux pas m'attirer les foudres de la McKinnon. Elle n'a pas l'air ravie de me voir, mais sur le coup, je m'en moque pas mal tant je suis heureux de la revoir. Elle m'avait manqué, terriblement manqué, même si cela ne fait pas longtemps que j'ai quitté la maison.
L'accueil est froid. Très froid. Toutefois, je me retiens de soupirer parce que je veux arranger les choses, et pas les empirer. D'abord, nous restons dehors et pendant un moment, je me demande si elle va me laisser entrer. J'ai beau avoir la clé, je n'entrerai pas si elle ne m'y invite pas.
« Je voulais juste te voir. » J'en ai assez de squatter le canapé de l'atelier et le canapé de Rhys, d'autant plus qu'avec sa petite famille, c'est trop facile de se sentir à l'étroit et mal à l'aise. « Je sais, je sais… Mais j'aime pas te savoir seule et tu me manquais. » Avoue-je. Si nous sommes séparés, c'est à cause de moi, c'est à cause des parties de poker que j'ai faites avec Rhys et qui me sont retombées dessus - ou plutôt sur Gwen - et à présent je ne peux m'empêcher de m'inquiéter pour la jeune femme. Etre loin d'elle alors que cette menace est toujours aussi vive est une torture, mais si elle ne me laisse pas l'approcher, je ne peux pas m'imposer.
Si elle ne veut pas que je reste, si elle m'envoie balader… Alors je ne sais pas ce que je vais faire, je ne sais pas comment je vais affronter cette situation, mais pour sûr, je ne peux pas me dédoubler et je ne peux pas la protéger comme j'aimerais le faire si elle me laissait auprès d'elle.
Enfin, elle me propose d'entrer et je hoche la tête pour lui signifier qu'en effet, je veux entrer. En fait, je veux rester avec elle aussi longtemps qu'elle me le permet.

« Je veux bien de l'eau aussi, s'il te plait. » Jean revient quelques secondes plus tard avec les verres d'eau en main et elle m'en tend un que j'attrape aussitôt. Je m'assois en face d'elle, triste de cette amertume, même si elle est justifiée et que je la comprends. « Elle est sortie de l'hôpital donc ça veut dire qu'elle va mieux, mais je n'en sais pas vraiment plus… Elle ne veut plus me voir. » Et ça aussi ça se comprend, surtout quand on repense à son réveil à l'hôpital : ma réaction a été démesurée sur le coup et j'ai été incapable de me rendre compte que j'allais trop loin. J'ai été aveuglé par la colère mêlée à la peur que je ressentais et j'ai refusé d'accepter ma responsabilité dans cette histoire. Je n'ai pas voulu reconnaître mes torts et la Martins m'a clairement fait comprendre qu'elle ne voulait plus me voir.
Ca passera, j'espère. Tout comme j'espère que ça passera également avec ma petite-amie. « Je t'ai dit à quel point je suis désolé et je te le répète encore une fois. Je m'en veux vraiment. Je sais que c'est trop tard, que je ne peux pas faire machine arrière, mais si je le pouvais, je le ferais. » Je bois une gorgée d'eau. « J'ai envie de revenir à la maison, Jean. » Je sais qu'elle doit encore me pardonner, pardonner mon inconscience et mes prises de risques, mais encore une fois, j'espère que le fait que toutes ses frasques aient eu lieu avant nos nouveaux projets joue en ma faveur. « S'il te plait. Laisse moi revenir. »

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I can't stay mad at you - Jean & Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences :: Greenhill Avenue-