AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Famille is only a synonym for biological conspiration || Hedd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : Richard Lyon et Max Julliard
TON AVATAR : Boyd Holbrook
TES CRÉDITS : Com (avatar) + Frimelda (code sign) + tumblr (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Disponible 3/5
RAGOTS PARTAGÉS : 272
POINTS : 478
ARRIVÉE À TENBY : 28/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans (20 avril)
CÔTÉ COEUR : Père célibataire un peu paranoiaque quant à ses relations.
PROFESSION : Architecte, ancien mafieux placé sous programme de protection des témoins
REPUTATION : Il est discret, cet homme là. C'est tout de même bizarre, on dirait qu'il fuit les gens...et puis un père qui élève tout seul son fils, ce n'est pas banal. Il y a anguille sous roche, je vous le dis.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Famille is only a synonym for biological conspiration || Hedd Mer 30 Mai - 18:26


Oh, sister, when I come to knock on your door
Don't turn away, you'll create sorrow
Time is an ocean but it ends at the shore
You may not see me tomorrow


Panique à tous les étages. Cauchemar en puissance. « Merde. » John alluma son téléphone, une cigarette aux lèvres, avant de composer un numéro. Toujours la même chose. « Vous êtes bien sur le répondeur de Arthur Leland... » Interrompant la voix enregistrée de son correspondant, John continua : « ...veuillez me laisser un message ou aller vous faire foutre, je me contrefous de vos problèmes urgents, après tout c’est pas comme si je bossais à la putain de protection des témoins et qu’il pouvait y avoir... » Le bip annonçant qu’il pouvait un message – ça devait être le cinquième – interrompit John sur sa lancée et il reprit une voix plus calme pour l’enregistrement. « Arthur, salut. C’est encore moi. T’as du comprendre le problème dans les précédents messages, mais bon je vais recommencer. Alors euh, voilà. Tu te souviens de l’apprentie kiné dont je te parlais ? Celle qui était pénible ? Bon, bah...c’est la fille de Shane. Et elle le sait. Alors maintenant, je suis dans une putain de situation merdique, Jack est dans une putain de situation merdique, et elle va l’être aussi avant même d’avoir eu le temps de comprendre ce qui se passe alors j’aimerais bien que tu me rappelles. Ce  serait vachement cool, mec, ça m’éviterait de passer par Hardy et son caractère de chien, Weston est indispo et je veux pas le déranger en ce moment. Donc voilà, pour une fois que je te demande un truc si tu pouvais... » Sonnerie de la porte d’entrée. John s’immobilisa. Avec le bol qu’il avait... « Je crois que j’ai un autre souci. Je te rappelle, mais décroche ton putain de téléphone.»

Evidemment, sa chance n’avait pas tourné. Evidemment, c’était elle. Bon. Autant faire le point. Après s’être amoureusement brisé le genou en tombant sur un chantier, John avait eu droit à un mois et demi de plâtre. Maintenant qu’il était sur pied, il avait droit à de la rééducation et de la kinésithérapie, ce qui ne l’enchantait guère. D’autant qu’il devait se coltiner une petite apprentie kiné, une certaine Heddewyn Dafydd, qui avait un rapport au calme proche du néant et qui semblait branchée sur 220 volts en permanence. Tout le contraire de John, surtout alors qu’il était d’une humeur particulièrement mauvaise à cause de sa jambe. Au moins il n’avait plus le platre, mais marcher demeurait pénible, d’où l’intérêt des séances de rééduc’, qui elles mêmes faisaient un mal de chien et qu’il aurait adoré supporter en silence. Cette gamine avait décidé qu’il en serait autrement. Bon, si ça s’était arrêté là, ça aurait pénible, mais ça n’aurait pas porté à conséquences.
Evidemment, ça ne s’était pas arrêté là. John n’avait aucune idée de comment c’était possible, mais il s’était avéré que Heddewyn Dafydd était fermement convaincue d’être la fille de Seamus O’Keefe – alias Shane, alias son connard mafieux, et présentement en prison, de paternel. Problème, elle avait également compris que ledit Shane avait un fils du nom de Sonny O’Keefe et elle avait fait le rapprochement avec lui. Comment ? Il n’en savait rien, ne voulait pas le savoir. Son histoire était crédible, ce qui était dérangeant : avant de fuir l’Irlande, il s’était souvent dit qu’il était étonnant que son père n’ait pas déjà ramené un fils ou une fille illégitime au bercail.

Dans tous les cas, John n’avait pas vraiment envie de vérifier tout ça. Balancer sa véritable identité à quelqu’un était une mauvaise idée même si c’était de la famille (potentielle). Autant pour lui que pour Jack que pour Heddewyn Dafydd elle-même. Donc il avait décidé (un peu lâchement, il fallait l’admettre) de l’ignorer et de maintenir qu’il s’appelait John Harding, qu’il ne connaissait pas la famille O’Keefe, et qu’il n’était pas et n’avait jamais été son frère. Depuis il essayait de contacter la protection des témoins pour essayer de trouver une solution plus viable, parce qu’il n’allait pas pouvoir ignorer la jeune fille jusqu’à ce que mort s’ensuive. Quoique.

C’était sans compter sur Heddewyn Dafydd elle-même, qui venait de se pointer devant chez lui. Elle devait avoir eu l’adresse dans son dossier médical. Heureusement que Jack n’était pas là, ça aurait été ingérable. En attendant, la panique revenait. Qu’est-ce qu’il fallait qu’il fasse, putain ? Elle reviendrait s’il ne disait rien. Ajoutez à cela l’absence légendaire de patience de John Harding, et il attrapait déjà sa béquille pour partir ouvrir la porte.

« Vous avez une putain de caboche. Foutus gallois, hein. Jamais foutus d’arrêter d’insister. »
Il s’appuya contre le rebord de la porte. Une cigarette aurait bien tenté John, mais ce n’était pas trop le moment. Il jeta un regard sévère mais sans méchanceté à la jeune femme. « Je vais vous le dire une dernière fois : je m’appelle John Harding, je ne sais absolument pas qui sont ces O’Keefe dont vous me parlez, et je ne suis pas votre frère. Je suis navré, mais vous me prenez pour quelqu’un que je ne suis pas... »

Est-ce que c’était convaincant, comme mensonge ? Est-ce qu’elle allait lui ficher la paix ? Ce n’était pas qu’il avait quelque chose contre Heddewyn Dafydd, lui. Mis à part que dans le dictionnaire, elle devait illustrer la définition de l’hyperactivité, ce qui l’épuisait un peu, en d’autres circonstances ça n’aurait même pas dérangé John d’avoir une sœur. Simplement là, ça mettait tout le monde en danger.

_________________

Are we lost

Or imcomplete ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Famille is only a synonym for biological conspiration || Hedd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-