AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Steven - Adriel - Mohana - Fred - Brendan

RAGOTS PARTAGÉS : 313
POINTS : 623
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Mar 3 Avr - 19:30


You may be as different
as the sun and the moon,
but the same blood flows
through both your hearts

Jaya & Mohana


« Ma sœur est ici. » C’est la première pensée qui te vient à l’esprit alors que tu te réveilles. Puis ta conscience prend le dessus et analyse cette pensée. Ce n’était pas un rêve étrange que tu venais de faire. Hier, ta grande sœur Mohana t’avait effectivement appelée pour te dire qu’elle était en route pour Tenby et deux heures plus tard, tu te retrouvais à aller à l’aéroport pour la récupérer en pleine nuit… C’était vraiment étrange.  Mo et toi, vous aviez toujours eu des rapports compliqués et surtout très peu de contacts depuis que vous aviez quitté Mumbai toutes les deux... Tu te demandais donc vraiment ce qu’elle venait faire chez toi. Mais bien entendu, tu ne lui avais pas refusé l’hospitalité. Cela ne se faisait pas entre sœurs. Et puis, au fond, malgré les tensions qui avaient souvent existées entre vous, tu avais grandi avec elle et son absence dans ta vie avait crée un vide. La retrouver n’était pas forcément une mauvaise chose. Surtout que loin du regard de votre père, dont vous cherchiez toutes les deux à attirer l’attention au détriment de l’autre, vos relations seraient peut être plus apaisées… Et puis, vous aviez beaucoup à rattraper… Tu sors donc de ton lit avec l’idée en tête de préparer un bon petit déjeuner à ton invitée avant son réveil. Les choses ne pouvaient pas partir du mauvais pied avec une petite surprise comme ça.

Et tu n’hésites pas à mettre les petits plats dans les grands pour préparer le petit déjeuner parfait. Mo et toi, vous êtes végétariennes, le traditionnel breakfast à l’anglaise et son bacon sont donc repoussés loin pour laisser place à quelque chose de bien plus équilibré. Tu presses donc des oranges fraîches pour le jus, puis tu prépares une pâte à pancakes à base de lait de soja. Pendant que celle-ci repose, tu découpes des fruits frais que tu disposes dans des bols que tu agrémentes de graines de lin, de sésames et de müesli. Tu disposes tes meilleurs thés sur la table pour que Mo choisisse et tu parachèves l’ensemble d’indispensables un peu moins léger tels que de la confiture, du beurre et du sucre.  Tu es plutôt fière du résultat et quand tu entends du mouvement en provenance du salon, là où ta sœur avait dormi la nuit dernière, tu ressens même une once d’impatience à l’idée de sa réaction. Elle ne tarde pas à débarquer dans la cuisine où tu l’accueilles d’un sourire. « Salut ! Bien dormi ? » La voyant arriver, tu commences à étaler la pâte à pancakes dans une poêle pour la faire cuire. Tu n’avais pas voulu les faire cuire avant qu’elle ne se réveille pour ne pas qu’elle ait les pancakes froids et secs. « J’imagine que les petits déjeuners français doivent être délicieux et que je ne pourrai pas rivaliser mais j’ai essayé de te préparer quelques petits trucs… Surtout qu’on n’a pas trop eu le temps de discuter hier donc ça sera l’occasion. Je ne suis de garde à l'hôpital que ce soir. » Tu parlais déjà beaucoup, signe que tu étais un peu stressée. Ton éternel complexe d’infériorité face à elle qui revenait sans doute.

(c) DΛNDELION

_________________


I HATE THE POWER YOU HAVE ON ME.
how with you just smile, enough to make my heart doing somersaults. how with you just whisper in my ear, enough to tame my wildly beating heart. how with you just touch me slightly, enough to make my heart warm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : Stolen Paradise (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 47
POINTS : 296
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Jeu 5 Avr - 9:59

X
Jaya &Mohana
Mohana n’aurait jamais imaginé retourner chez sa sœur, elle s’imaginait vivre avec son fiancé devenu son mari, avoir des enfants au-bout de quelques années de vie commune.

Elle ne s’imaginait pas loger dans la chambre d’amis de sa sœur, c’était même une situation un peu dégradante pour elle. Elle avait l’impression d’être revenu à la case départ, de devoir tout recommencer depuis le début. Elle régressait en quelque sorte et se retrouver dans cette position face à sa sœur la mettait mal à l’aise. Même si elle ne l’assumait pas vraiment, elle avait toujours été en compétition avec elle, elle était la sœur qui avait réussi ses études de médecine, elle était devenue chirurgienne esthétique comparée à sa sœur qui n’avait pas réussi.

Mohana n’avait rien dit de la situation à son père, ce dernier savait que sa fille devait se marier, il savait que le mariage n’avait finalement pas eu lieu, mais il ignorait que ce n’était pas sa fille qui avait mis fin à ce mariage. Mohana voulait paraître forte, elle était forte et ne montrait pas facilement ses émotions. Elle n’était pas le genre de femme à pleurer en public, elle détestait ça et elle ne savait jamais quoi faire lorsque quelqu’un pleurait devant elle.


Elle donnait parfois une image dure d’elle, mais elle préférait paraître dure que de paraître faible. Les faibles ne survivaient pas longtemps, ce qui n’allait pas être son cas. Elle s’éveilla en sentant une bonne odeur lui parvenir et elle sourit, heureuse à l’idée de manger un bon petit déjeuner, même si elle ne savait pas encore ce qu’il y avait sur la table. Mohana avait beau être en compétition avec sa sœur, elle l’aimait énormément, quelques choses qu’elle ne lui avait jamais dites.

Sa sœur faisait partie de sa famille, même si elles n’avaient pas la même mère, elle faisait partie de sa famille. La situation avait été difficile à accepter pour Mohana. Elle n’avait pas pris conscience de la situation au début, elle était bien trop jeune, mais elle avait compris avec les années que son père avait rapidement oublié sa mère pour se remarier avec une autre femme. Elle avait l’impression que son père avait oublié sa mère et elle ne vivait pas bien la situation. Elle n’en avait jamais parlé à sa sœur, ni à son père ne voulant pas passer pour une gamine capricieuse faisant une crise de jalousie. Elle arrêta de songer à cette situation et s’habilla avant de rejoindre sa sœur dans la cuisine.


Mohana n’aimait pas être négligés, elle aimait être bien habillée, même le matin de bonne heure. Ce n’était pas pour autant qu’elle était tirée à quatre épingles ou qu’elle passait son temps en talon haut et costard. Mais elle ne trainait pas en jogging ou en pyjama, sauf quand elle était malade et encore elle devait vraiment être faible pour ne pas porter d’habit et déambuler chez elle en pyjama.

Coucou, oui j’ai bien dormi et toi ? Merci d’être venue me chercher. Mohana regarda ce que sa sœur avait préparé un peu ébahi devant toute la nourriture à sa disposition. C’était un point commun entre elles apparemment, les deux jeunes femmes en faisaient toujours trop et préparaient à manger pour dix. Tu as besoin d’aide ? Ton petit-déjeuner est parfait ne t’en fais pas. Tu as besoin d’aide et ne te déranges pas pour moi, je trouverais bien une occupation.

B-Ever


.


Dernière édition par Mohana Patel le Sam 14 Avr - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Steven - Adriel - Mohana - Fred - Brendan

RAGOTS PARTAGÉS : 313
POINTS : 623
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Jeu 12 Avr - 16:22


You may be as different
as the sun and the moon,
but the same blood flows
through both your hearts

Jaya & Mohana


Mohana débarque dans la cuisine déjà habillée, aussi élégante que d’habitude. Elle est même belle dans la lumière du matin qui inonde la cuisine. Du coup, tu te sens un peu négligée à côté. Car toi, tu as gardé la tenue que tu mets pour dormir, c'est-à-dire un large pantalon imprimé et un simple débardeur. Pourtant, ta sœur ne te fait rien ressentir de tout ça, commençant à discuter avec toi tranquillement. « Coucou, oui j’ai bien dormi et toi ? Merci d’être venue me chercher. » « C’est normal, ne t’en fais pas… Et tant mieux si tu as bien dormi. » Le climat est définitivement cordial, vous semblez tellement loin des conflits qui vous opposaient quand vous étiez chez vous. A croire que la séparation ou le fait d’être loin de la maison familiale vous avait fait du bien. Tu continues à parler, te concentrant cependant pour ne pas faire brûler tes pancakes.   « J’ai bien dormi aussi… Très bien même. J’étais vraiment fatiguée hier soir en fait. C’est pour ça que je ne suis pas restée pour discuter avec toi. Entre ma garde et la route aller-retour jusqu’à Swansea, je ne tenais plus les yeux ouverts… » Dis-tu, donnant peut être plus de détails que nécessaires. Surtout que tu te rends compte que tu as l’air de te plaindre alors tu te reprends vite, ajoutant une petite pointe d’humour au passage. « Enfin, pour rien au monde, je n’aurai laissé ma grande sœur prendre un taxi. Je ne me le serai jamais pardonné. »

Les yeux de ta sœur balaient tous les mets sur la table et te confirment ce que tu avais déjà pressenti : tu en avais peut être fait un peu trop. Mais tu ne peux pas nier que tu es fière d’avoir son approbation. Car elle qualifie ton petit déjeuner de parfait. « Tu as besoin d’aide ? Ton petit-déjeuner est parfait ne t’en fais pas. Tu as besoin d’aide et ne te déranges pas pour moi, je trouverais bien une occupation » « Non ça ira… Tu ne dois rien faire, tu es mon invitée. Tu n’as plus qu’à t’asseoir. » Et dès qu’elle le fait, tu t’approches d’elle pour faire glisser un pancake tout chaud dans son assiette. Tu prends ensuite place face à elle, attaquant les fruits frais. « Ça ne me dérange pas de passer la journée avec toi puisque je ne travaille pas ! Ça faisait un petit moment qu’on ne s’était pas vues en plus, tu dois avoir plein de choses à me raconter. » Tu lui adresse un petit sourire contrit. Tu t’en voulais un peu de ne pas avoir de question plus spécifique à lui poser sur sa vie car cela signifiait que tu ne savais pas grand-chose de cette dernière… En fait, tu étais parfaitement dans le flou concernant Mohana, pour tout un tas de raisons. Tu poses donc une autre des questions qui te brûlent les lèvres. « Tu restes combien de temps au fait ? »

(c) DΛNDELION

_________________


I HATE THE POWER YOU HAVE ON ME.
how with you just smile, enough to make my heart doing somersaults. how with you just whisper in my ear, enough to tame my wildly beating heart. how with you just touch me slightly, enough to make my heart warm.


Dernière édition par Jaya Patel le Jeu 26 Avr - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : Stolen Paradise (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 47
POINTS : 296
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Sam 14 Avr - 22:46

X
Jaya &Mohana
L’ambiance était vraiment étrange entre les deux sœurs, Mohana ne savait pas vraiment comment se comporter avec sa propre sœur, elle avait l’impression d’être une étrangère. Elle n’aimait pas mendier un logement comme ça, c’était une femme fière. Peut-être trop fière, mais elle détester dépendre des autres. Elle aimait se débrouiller par elle-même, elle n’aimait pas demander de l’aide et si elle avait demandé à sa sœur de l’acquérir c’était uniquement parce qu’elle n’avait pas eu toute sa tête ce soir-là.

Elle avait passé la soirée à pleurer et presque de façon inconsciente, elle avait appelé sa sœur à l’aide. Toujours à cause de cette fierté mal placée, elle n’avait pas demandé de l’aide directement, elle avait fait semblant d’avoir besoin d’un logement pour une visite, mais Jaya ne connaissait pas les tenants et les aboutissant derrière cette situation. Elle s’en voulu immédiatement en entendant sa sœur lui raconter à quel point elle était fatigué hier soir, étant médecin elle-même, elle savait très bien l’effet que pouvait avoir une garde sur le corps humain, mais également sur le mental d’une personne. Sa sœur n’aurait jamais dû la chercher, c’était de la folie et elle ne se gêna pas pour lui dire.


Tu n’aurais pas dû venir me chercher, je ne t’en aurais pas voulu. Tu sais très bien que je fais presque le même métier que toi et que je suis la personne la mieux placée pour comprendre ta fatigue. Surtout que les infirmières sont bien plus fatiguées que les médecins, je dois avouer que nous passons moins de temps à courir partout. Je n’aurais pas remis en question ton sens de l’hospitalité, tu es extrêmement généreuse de bien vouloir m’accueillir chez toi. Mohana se décala pour que Jaya puisse déposer un pancake dans son assiette. Merci, n’oublie pas de manger. Je peux d’ailleurs t’aider ? Je ne suis pas vraiment ton invitée, je suis avant tout ta grande sœur et j’ai envie que ma sœur se repose.

Elle croqua un bout de pancake à la fin de sa phrase consultant du regard son téléphone qui venait de vibrer annonçant un message. Elle ne voulait pas que sa sœur se sente responsable de sa petite personne, Mohana pouvait bien se débrouiller toute seule. Elle savait que sa sœur agissait aussi par tradition, le sens de l’hospitalité avait une place importante dans sa culture. Toutefois  Mohana ne voulait pas être un poids pour sa sœur et il était hors de questions qu’elle reste dans cet appartement sans rien faire.


Mohana mangea rapidement son pancake avant de se placer à côté de sa sœur pour lui signifier de lui laissé la place. Laisse-je vais faire, assieds-toi tranquillement. Je vais te remplacer et je dois déposer des dossiers, si tu pouvais m’indiquer le chemin d’ailleurs. Je ne connais absolument pas cette ville, mais on pourra s’arrêter pour manger un bout ? Tu en penses quoi ? On peut regarder la télé, enfin j’obéis à tes ordres. Et je risque de rester quelques mois, mais je vais me battre pour pouvoir exercer et avoir mon indépendance. Désolé de m’imposer.

B-Ever


.


Dernière édition par Mohana Patel le Lun 4 Juin - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Steven - Adriel - Mohana - Fred - Brendan

RAGOTS PARTAGÉS : 313
POINTS : 623
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Jeu 26 Avr - 21:32


You may be as different
as the sun and the moon,
but the same blood flows
through both your hearts

Jaya & Mohana


L’ambiance avait beau être courtoise entre vous deux, tu avais l’impression que quelque chose n’allait pas avec Mohana. Tu sentais une certaine réserve émaner d’elle, une tension dans son sourire. Etait-ce vis-à-vis de toi ? Tu n’en savais rien. A vrai dire, c’était un peu injuste de ta part de nourrir un tel soupçon à son égard. Vraiment pour le moment, ses paroles n’étaient que douceur. Au final, elle a même des airs de véritable grande sœur quand elle te morigène gentiment parce que tu es allée la chercher hier soir alors que tu étais fatiguée. Et bien sûr, elle sait ce que signifie le sens de l’hospitalité pour toi et elle te rassure ce sujet. Elle te qualifie même de généreuse. « Merci, grande sœur. » Dis-tu un peu émue et surtout troublée. Tellement troublée que tu l’as appelée « grande sœur », ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Mais le plus surprenant, c’est peut être ce qu’elle dit à propos de vos métiers. Qu’ils sont presque les mêmes. Ça c’est une première. Parce que justement, tu avais toujours l’impression d’avoir raté ta vie en étant devenue une simple infirmière alors que Mohana était chirurgienne. Elle était parvenue à achever ses études de médecin contrairement à toi… Tu continues à être surprise quand tu l’entends dire qu’en fait, tu prends même plus de fatigue qu’elle… Tu as un petit rire tandis que tu déposes son pancake dans son assiette. « Et bien, je vais t’emmener raconter ça aux chirurgiens de mon hôpital. Certains d’entre eux ont besoin de l’entendre… »

Elle reçoit un texto et tu t’éloignes discrètement cuire d’autres pancakes tandis qu’elle le consulte. Tu veux lui laisser de l’intimité. Mais ce n’est pas parce que ton aînée a les yeux rivés sur son écran qu’elle t’oublie. « Merci, n’oublie pas de manger. Je peux d’ailleurs t’aider ? Je ne suis pas vraiment ton invitée, je suis avant tout ta grande sœur et j’ai envie que ma sœur se repose. » « De rien ! Et ne t’en fais pas, j’en fais cuire encore quelques uns et je viens de rejoindre. » Aucune chance que tu oublies d’aller manger. Ton estomac qui gargouille t’en empêchera. En tout cas, tu as le sourire pendant que tu renverses ta pâte dans la poêle car cette fois-ci c’est Mohana qui s’est qualifiée elle-même de grande sœur.

D’ailleurs… Quelques instants plus tard, elle juste à côté de toi et te pousse légèrement pour te faire comprendre qu’elle était sérieuse dans ses propos. Elle veut vraiment t’aider. Cette fois-ci, tu cèdes face à sa détermination et va t’asseoir docilement, la laissant aux manettes tandis que tu te concentres sur ce qu’elle te dit. je dois déposer des dossiers, si tu pouvais m’indiquer le chemin d’ailleurs. Et je risque de rester quelques mois, mais je vais me battre pour pouvoir exercer et avoir mon indépendance. Désolé de m’imposer. » Tu manques de recracher ton jus de fruit frais devant l’ampleur de ce qu’elle vient de t’annoncer. « Tu veux exercer ici ? » Tu peines à retrouver ta voix et tu as du mal à croire ce que tu entends ici. « Ca veut dire que tu t’installes ici ? » Non ce n’était pas possible, elle avait une autre vie qui l’attendait ailleurs et ce n’était certainement pas ici….

« Oui, oui je peux te montrer tous les endroits où tu as besoin de faire… des formalités. Et bien sûr, je vais venir avec toi. » Dis-tu toujours sous le choc et peu certaine de comprendre ce qu’elle entendait par indépendance. Le truc c’est que tu n’osais pas poser trop de questions de peur de devenir vraiment très indiscrète… « Et oui, on pourra se faire un resto cet après-midi, j’ai l’impression que tu as beaucoup de choses à me raconter. » Dis-tu toujours aussi paumée. Venais-tu d’accepter de la loger pendant 6 mois ? Tu ne comprenais plus rien. Tu avais pensé qu'elle était en vacances chez toi pour quelques jours seulement.

(c) DΛNDELION

_________________


I HATE THE POWER YOU HAVE ON ME.
how with you just smile, enough to make my heart doing somersaults. how with you just whisper in my ear, enough to tame my wildly beating heart. how with you just touch me slightly, enough to make my heart warm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : Stolen Paradise (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 47
POINTS : 296
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Lun 4 Juin - 16:00

X
Jaya &Mohana
Entendre sa sœur dire le surnom de grande sœur lui avait fait quelques choses. Elle n’avait pas ce rapport d’habitude et Mohana n’était certainement pas la plus parfaite des grandes sœurs. Elle ne pouvait même pas dire qu’elle avait été une vraie grande sœur pour Jaya, la jeune femme avait énormément de mal concernant le fait d’accepter les enfants de la deuxième compagne de son père. Elle voyait en eux le symbole même de la trahison de son père envers sa mère, une blessure qui ne s’était jamais refermé. Une blessure qui la rendait froide et sûrement distante avec les autres enfants de son père.

Le surnom que venait de lui faire remonter un tas de souvenir et elle mordit dans un bout de pancake pour chasser ces images de son esprit. Elle ne réagit pas lorsque sa sœur lui parla des médecins de son service. Mohana devait être l’une des rares à penser ainsi, elle ne l’avait jamais dit à sa sœur n’en voyant pas l’utilité, mais apparemment sa phrase lui avait fait plaisir. Mohana n’était pas snob, oui elle avait été contente lorsque sa sœur avait échoué à son examen. Un sentiment de joie qui avait immédiatement provoqué un sentiment de honte. Elle s’en était voulu de s’être réjouie du malheur de sa sœur, elle n’était pas une garce sans cœur non plus.


L’échec de sa sœur lui avait permis de briller aux yeux de leur père, elle était devenue le petit prodige de la famille et son ego avait apprécié d’être ainsi mis en valeur. Mais Mohana était également quelqu’un de croyant et sa religion ne lui enseignait pas d’être quelqu’un d’imbu d’elle-même. Elle avait donc pris du recul puis la claque qu’elle s’était prise dernièrement lui avait fait voir certaines choses sous un autre angle. Elle le médecin payé une fortune, fiancé avec l’homme parfait, habitant dans une super maison avait vu sa vie s’écrouler. Elle avait eu des surprises concernant certains de ses amis et malheureusement ce ne fut pas de bonne surprise. Certains avaient montré leurs vrais visages blessant encore plus Mohana.

Elle était donc partie sans vraiment réfléchir et tout ce chemin l’avait emmené chez sa sœur devant des pancakes. Il n’y avait pas plus pathétique, elle se demandait vraiment comment on pouvait tomber si bas. Elle quitta la poêle des yeux pour se retourner vers sa sœur pour répondre à ses questions. Je ne sais pas, c’est un peu perdu, je ne suis pas comme toi. Je n’aime pas les trous perdus ou rien ne se passe donc je ne sais pas si je supporterais cette ville longtemps.

Mais oui, je compte exercer dans ce pays, peut-être dans la ville voisine, je ne sais pas. Quel est le nom de la plus grande ville près d’ici ? Mohana se retourna pour retourner le pancake évitant ainsi qu’il finisse carbonisé ayant répondu indirectement à la deuxième question de sa sœur. Si elle comptait exercer ici ou dans la région, c’était qu’elle allait s’installer ici. Elle avait hâte d’avoir son propre appartement, son indépendance. Elle n’aimait pas cette situation et elle se demandait si elle allait pouvoir supporter cette ville. Elle posa le pancake dans l’assiette de sa sœur, la conversation lui avait coupé l’appétit. De toute manière, Mohana ne mangeait plus beaucoup en ce moment, elle avait maigri, elle qui n’était déjà pas bien grosse. Elle n’était pas tombée dans l’anorexie, elle ne ressentait jute plus aucune envie de manger, mais elle donnait le change en public.

Elle continua de faire des pancakes profitant de ce silence qu’elle décida pourtant de rompre. Pour ta proposition, en te sens pas obligé. J’ai vécu en France, je devrais trouver mon chemin dans cette petite ville. Tu peux te reposer et me rejoindre plus tard, je me demande si vous avez des restaurants végétariens. Mohana ne s’était même pas posé la question, le choix était tellement vaste en France, la ville où elle avait habité comprenait une multitude de restaurants ou de pâtisserie végétarienne voire vegan donc elle n’avait pas pensé à ce détail en venant ici.

B-Ever


.


Dernière édition par Mohana Patel le Sam 23 Juin - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Steven - Adriel - Mohana - Fred - Brendan

RAGOTS PARTAGÉS : 313
POINTS : 623
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Mar 19 Juin - 23:02


You may be as different
as the sun and the moon,
but the same blood flows
through both your hearts

Jaya & Mohana


« Je ne sais pas, c’est un peu perdu, je ne suis pas comme toi. Je n’aime pas les trous perdus ou rien ne se passe donc je ne sais pas si je supporterais cette ville longtemps. » Déclare Mohana quand tu lui demandes si elle va rester dans le coin. Tu manques de recracher ce que tu viens d’avaler même si au fond, tu ne devrais pas être surprise. La sœur dont tu te souvenais est enfin, là, face à toi. Cette sœur qui semblait s’être donné pour mission de te mépriser et de mépriser le moindre de tes choix. « Et moi, je ne sais pas si je te supporterai longtemps non plus. » As-tu envie de répliquer vertement, piquée au vif. Mais ce n’était pas dans ta nature de chercher le conflit. Tu te contentes donc d’une réponse qui ne contient qu’une très légère touche d’ironie. « Pourtant, le calme et la quiétude peuvent avoir du bon pour apaiser les esprits tumultueux… ça aide à se focaliser sur l’essentiel aussi. Peut être qu’un jour, ça sera ce dont tu auras besoin. » Mais Mohana semble à des milliers de kilomètres de ces considérations, continuant à faire des plans pour son futur. Apparemment, elle comptait bel et bien rester au Royaume-Uni, et ttu dois avouer que tu ne sais pas trop comment tu te sens vis-à-vis de cette idée… « Mais oui, je compte exercer dans ce pays, peut-être dans la ville voisine, je ne sais pas. Quel est le nom de la plus grande ville près d’ici ? » Toute de suite, la plus grande ville. Elle voulait visiblement continuer à briller aux yeux de votre père, à être cette chirurgienne renommée et surtout internationale. « Swansea… C’est là-bas que j’ai passé mon diplôme et que j’ai bossé les premières années… Mais tu trouveras sûrement que c’est trop petit aussi. Au pays de Galles, ça ne te laisse pas grand-chose d’autres… Genre Cardiff. »

Tu essayes de ne pas paraître trop énervée. Après tout, tu n’avais aucun devoir de défense envers Tenby ou le Pays de Galles. Quoique… Ce qu’elle appelait un trou paumé, c’était ta terre d’accueil quand même… « Pourquoi tu n’es pas restée à Paris si tu as peur de t’ennuyer ici ? » Demandes-tu non sans une once de provocation. Tu manges le pancake qu’elle vient de déposer devant toi, constatant que pour sa part, elle semble déjà avoir fini de petit-déjeuner. Tu ne peux t’empêcher de remarquer qu’elle n’a pas mangé grand-chose et tu en es encore un peu plus pincée. Est-ce que ta cuisine n’est pas à la hauteur non plus ? Au fil des secondes et des minutes, tu oublies toutes les pensées positives que tu as eu à son égard. Finalement, le début du repas n’avait été qu’une mascarade, elle redevenait petit à petit celle que tu avais toujours connue. Et quand elle semble décliner ta proposition de passer la journée ensembles, tu peines de plus en plus à te contenir. « Pour ta proposition, en te sens pas obligé. J’ai vécu en France, je devrais trouver mon chemin dans cette petite ville. Tu peux te reposer et me rejoindre plus tard, je me demande si vous avez des restaurants végétariens. » Ce n’est pas dit méchamment et pourtant, tu as l’impression de déceler un sous-entendu plutôt criant. « Si tu veux être seule, tu peux tout simplement me le dire… » Dis-tu, histoire de couper court à ces politesses exaspérantes. Si tu avais proposé, c’est que tu voulais aller avec elle mais apparemment, elle en avait décidé autrement. « Et non, pas de restaurants végétariens. Pas de restaurants tout court. N’oublie pas que nous sommes dans un trou, c’est déjà bien que nous ayons l’électricité. » Achèves-tu, définitivement refroidie par son soudain snobisme.

(c) DΛNDELION

_________________


I HATE THE POWER YOU HAVE ON ME.
how with you just smile, enough to make my heart doing somersaults. how with you just whisper in my ear, enough to tame my wildly beating heart. how with you just touch me slightly, enough to make my heart warm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : Stolen Paradise (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 47
POINTS : 296
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Sam 23 Juin - 17:28

X
Jaya &Mohana
Mohana regarda sa sœur lorsque cette dernière parla d’esprit tumultueux, elle ne comprenait pas pourquoi la jeune femme lui disait ça. Elle ne pouvait pas deviner ce qui se passait dans la tête de Mohana, elle ne connaissait rien de sa situation et la jeune femme allait tout faire pour que sa petite sœur ne devine jamais rien. Je n’ai pas d’esprit tumultueux et je n’ai pas besoin d’une petite ville pour pouvoir me concentrer sur l’essentiel, mais je suppose que nous avons tous des manières de fonctionner différente. La jeune femme ne disait pas cela pour blesser sa sœur, enfin elle avait été un peu froide, mais son commentaire de base n’avait rien de méchant.

Elle avait vécu la majeure partie de sa vie dans des grandes villes, elle ne connaissait pas les petites villes, celle où tout se savait ou les gens se connaissaient depuis des générations. Elle aimait l’agitation de la ville et le bruit ou la présence de nombreuses personnes ne l’avaient jamais dérangé. Elle savait se concentrer lorsqu’il y avait du bruit, faire plusieurs choses à la fois et rester la meilleure malgré tout. Elle s’en donnait en tout cas les moyens et ce n’était pas cette ville qui allait la faire changer.

Elle hocha simplement la tête lorsque sa sœur lui répondit restant concentré sur les pancakes qu’elle était en train de cuire pour sa sœur. Elle se retourna pour en poser un dans une assiette avant de répondre à sa sœur.

J’avais besoin de changement, j’aime les défis et être la meilleure. Il faut toujours viser plus haut, ne pas te contenter de ce que tu as déjà. Il faut aller toujours plus haut, ne pas se contenter d’être à ras du sol. Enfin je suis comme ça, je vise toujours la meilleure place et je finis généralement par l’obtenir tout simplement parce que je suis prête à travailler deux fois plus que les autres ou à m’attacher aux grilles d’un prestigieux hôpital si je veux travailler dans cet hôpital. La détermination et la rage de vaincre sont la clef petite sœur. Elle brandit sa louche dans sa direction avant de reprendre la cuisson d’un pancake qu’elle garda pour elle.

Elle avait été éduquée avec une certaine éducation, le respect de l’hospitalité, de l’hôte qui nous accueillait et Mohana ne voulait pas déroger à cette règle. Elle n’avait pas vraiment faim, mais elle mangea son pancake avant de nier de la tête lorsque sa sœur lui demanda si elle voulait être seule. Non, je sais juste que tu es occupée et qu’en tant qu’invitée, je dois aussi faire en sorte de ne pas trop te déranger. Il faut être respectueuse de la personne qui t’accueille et tenir compte de sa forme physique ou de ce qu’elle avait déjà prévu. Mais si tu m’assures que tu n’es pas trop fatigué ou que tu n’avais rien de mieux de prévu, je serais ravie de visiter la ville avec toi.


Mohana lui adressa un sourire cherchant à être gentille avec sa sœur. Mais sa sœur lui fit une remarque qui ne lui fit pas plaisir et elle ne put s’empêcher de réagir. Si tu aimes les trous perdus, grand bien te fasse. Je viens de la ville, j’ai obtenu mon diplôme dans une grande ville et j’ai l’habitude d’avoir tout ce que je veux à porter de main. Je me doute que vous avez l’électricité, sinon tu serais chômeuse, mais je n’ai pas la même philosophie de vie que toi. Je ne m’enterre pas à des endroits où il n’y a même pas un restaurant, parce que je n’ai pas eu ce que je voulais. Je me bats, je sors mes tripes et je ne lâche rien. Je vais pouvoir exercer ici et oui peut-être que je partirais dans une ville plus grande si mes ambitions sont trop grandes pour ce village. Chacun son caractère et sa façon de vivre.

B-Ever


.


Dernière édition par Mohana Patel le Lun 16 Juil - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Steven - Adriel - Mohana - Fred - Brendan

RAGOTS PARTAGÉS : 313
POINTS : 623
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Mer 4 Juil - 10:44


You may be as different
as the sun and the moon,
but the same blood flows
through both your hearts

Jaya & Mohana


« Je n’ai pas d’esprit tumultueux et je n’ai pas besoin d’une petite ville pour pouvoir me concentrer sur l’essentiel, mais je suppose que nous avons tous des manières de fonctionner différente. » Mohana avait compris que ton allusion la visait directement mais te renvoyait directement la balle. En ce qui te concernait, tu trouvais qu’elle était carrément dans le déni mais vu comme elle commençait à t’agacer, tu ne vas pas insister sur les bienfaits que Tenby pourrait avoir sur elle. Pour aider quelqu’un, il fallait qu’il soit d’accord en premier lieu. « Oui totalement différentes… » Tu parlais aussi bien des manières de fonctionner que de vous deux. Vous aviez beau être demi-sœurs, vous étiez aussi différentes que le soleil et la lune et aujourd’hui, c’était criant. Vous étiez vraiment réunies depuis moins d’un quart d’heure, que déjà vos visions de la vie et vos caractères se heurtaient. Et apparemment, ce n’était que le début car ta grande sœur se lance tout à coup dans un monologue destinée à expliquer ses choix. Elle avait besoin d’être la meilleure, de ne pas se contenter du minimum. Comme toi. L’entends-tu presque dire. De toute façon, si tu as encore un doute sur la destinataire de ce grand discours, elle a vite fait de le dissiper, le terminant en lançant un regard brûlant en ta direction. « La détermination et la rage de vaincre sont la clef petite sœur. »

Tu es admirative de sa passion mais tu n’es simplement pas d’accord avec tout ce qu’elle vient de dire et tu ne te prives pas de lui dire. La petite fille timide qui n’osait pas tenir tête à sa sœur avait bien grandi. « C’est juste contraire à tout ce qu’on nous a appris… "Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu’il a…" Tu ne te rappelles pas ? Qu’est-ce que ça t’apporte dans la vie d’avoir autant d’ambition ? Tu es heureuse ? Tu crois que tu peux l’être en étant jamais satisfaite de ce que tu as ? Est-ce que ton seul but, c'est d'écraser les gens, d'être meilleurs qu'eux ? » C’est un peu violent comme question alors même que tu viens de citer du Gandhi mais tu ne supportes plus son petit côté de donneuse de leçons. « Moi j’ai fais médecine pour aider les gens. Pas pour être la meilleure ou avoir l’hôpital le plus prestigieux à mes pieds. Je n’ai pas l’impression d’avoir échoué quand j’aide tous les jours des gens, que je soulage leur douleur. Mais comme tu dis, on a tous des manières de fonctionner différentes. »

La belle osmose qui régnait dans la cuisine s’est évaporée et même si Mohana s’emploie à dissiper le malentendu qui s’était crée en t’expliquant que si elle s’était montrée si réticente à l’idée que tu l’accompagne dans ses démarches, c’est pour te préserver, tu es définitivement refroidie. Surtout que maintenant, tu n’auras plus aucun plaisir à lui montrer tes coins préférés d’ici alors qu’elle vient de qualifier par au moins trois fois ta ville de trou perdu ou de village, montrant ainsi tout le mépris que les lieux lui inspirent. « Tu sais quoi ? Tu as raison, je suis un peu fatiguée. Tu n’as qu’à y aller seule. Je pense que vu tout ce que tu viens de me dire, tu sauras très bien te débrouiller ici. Il n’y a que trois rues commerçantes, tu ne risques pas de te perdre. Vu comme tu maîtrises les grandes villes, ça sera un jeu d’enfant pour toi… Je vais aller prendre une douche, je débarrasserai la table après. Bonne journée et bon courage pour tes démarches. » Tu repousses ton assiette et tu quittes la cuisine, pleine de déception. Une fois encore, Mohana t’avait bien fait comprendre qu’elle était meilleure que toi et aussi qu’elle n’avait pas besoin de toi. Sauf pour l’héberger en attendant qu’elle trouve des projets à sa hauteur.

(c) DΛNDELION

_________________


I HATE THE POWER YOU HAVE ON ME.
how with you just smile, enough to make my heart doing somersaults. how with you just whisper in my ear, enough to tame my wildly beating heart. how with you just touch me slightly, enough to make my heart warm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : Stolen Paradise (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 47
POINTS : 296
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana Lun 16 Juil - 22:03

X
Jaya &Mohana
Mohana n’était pas dupe, elle voyait très bien que sa sœur essayait de la pousser dans ses retranchements et elle y arrivait à merveille. Sa petite sœur avait toujours eu le truc pour la faire sortir de ses gonds, surtout que comme tout le monde, Mo avait un ego. Elle ne supportait pas qu’on lui fasse des réflexions sur sa vie ou sa manière de penser. Sa sœur ne rebondit pas sur leurs façons de fonctionner différentes, mais elle osa le citer Gandhi lorsque Mohana parla de son ambition.

Ce qui la mettait dans une rage folle, comment sa sœur pouvait se permettre de citer cette citation sachant que sa sœur aidait énormément d’association, qu’elle faisait des dons importants à des organismes de charité. Je suis totalement heureuse et être ambitieux ne prive pas les autres. C’est parfois le manque d’ambition qui prive ces personnes de certaines choses, c’est facile de critiquer ou de se complaindre dans sa pauvreté ou dans son boulot de merde lorsqu’on ne se bouge pas les fesses pour l’avoir. Tout ne vient pas directement dans le bec, il faut faire des efforts en permanence. Et épargne-moi tes réflexions comme quoi j’écrase les gens, je donne assez de mon temps et de mon argent pour aider les autres.

D’ailleurs je veux qu’ils réussissent et je suis contente de mettre un coup de pied aux fesses de certain. J’utilise mon argent à bon escient ainsi que mon peu de temps libre. Je ne suis pas une sainte, mais au moins j’essaye d’aider mon prochain pour lui apporter un peu de bonheur.

Et j’aide les gens, je reconstruis certains visages entièrement, j’offre une nouvelle vie à certaines personnes et sans moi ou certains de mes collègues, les personnes avec des gros soucis de santé devraient aller à des kilomètres voir changer de pays. Les hôpitaux prestigieux donnent les moyens aux meilleurs de faire des merveilles, d’aider un gamin handicapé à acquérir plus d’autonomie, d’aider des femmes brûlée à l’acide à retrouver un visage décent ou de permettre aux grands brûlés d’avoir de nouveau un aspect correct.

Tu n’as jamais été dans un hôpital prestigieux, sinon tu saurais que ces personnes mettent des montants énormes dans la recherche, le développement de nouveau médicament. Et n’oublie pas qu’avant de pouvoir soulager leurs douleurs, il y a un médecin qui passe avant toi. Je ne dénigre pas le travail des infirmières, loin de là. Mais ne me sors pas que vous êtes des sauveuses qui apportent paix et réconfort.


Mohana claque sa serviette sur la table, sa sœur l’avait agacé prodigieusement. Elle se prenait pour qui avec ses remarques ? Cette dernière lui annonça d’ailleurs qu’elle allait plutôt prendre sa douche et laisser Mohana se débrouiller seule. Ce qui en soi ne dérangeait pas la jeune femme, elle n’avait plus quatre ans non plus. Parfait ! Je te souhaite également une bonne journée. Elle regarda sa sœur partir avant de commencer à débarrasser la table. Il restait de la pâte à pancake qu’elle mit dans le frigo avant de laver ce qui ne pouvait pas rentrer dans le lave-vaisselle. Faire la vaisselle l’avait un peu calmé, mais elle avait quand même les nerfs et elle préféra sortir claquant la porte au passage.

Comme l’avait dit sa sœur, la ville n’était pas très grande et effectivement Mohana retrouva son chemin sans trop de soucis. Elle trouva rapidement le bâtiment qu’elle cherchait et déposa son dossier avant d’aller voir les différents commerces. Elle finit sa visite de la ville assez rapidement et décida d’aller voir l’hôpital dont sa sœur lui avait parlé. Elle se renseigna sur les différents postes disponibles et déposa son cv. Le temps qu’elle ait l’accord des autorités, un poste allait peut-être se libérer et Mohana voulait que les gens pensent directement à elle.

B-Ever


.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana

Revenir en haut Aller en bas

Haan dekho hum tum dono hain ek daali ke phool + Mohana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-