AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : smmg (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 32
POINTS : 143
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode. Ven 30 Mar - 20:12

X
Stan&Mohana
Depuis qu’elle était toute petite, Mohana voulait devenir médecin. Sa mère était morte encore jeune et elle se demandait parfois si elle aurait pu la sauver en étant médecin. Elle avait donc travaillé comme une dingue pour pouvoir intégrer une bonne école de médecine et devenir une bonne praticienne, elle n’était pas le genre de femme à se contenter de la deuxième place et elle avait du mal avec les personnes baissant les bras ou acceptant d’être deuxième voire dernier. Elle avait un esprit de compétition assez développé et elle n’appréciait pas de perdre. Elle était donc devenu rapidement major de promo, elle avait même obtenu son diplôme avec un an d’avance ce qui lui avait permis d’intégrer l’école de médecine plus tôt et ainsi être diplômé plus tôt.

Elle avait connu la joie d’avoir des mauvaises notes, elle n’avait pas la science infuse et elle pouvait faire des erreurs ou se planter lors d’un examen, mais elle n’avait jamais redoublé et elle en était assez fière. En devenant interne, elle s’était prise d’affection pour le domaine de la chirurgie esthétique, elle qui voulait au début devenir médecin urgentiste avait complètement changé de voie. Surtout qu’elle n’était pas le genre de femme à avoir recours à la chirurgie esthétique.


Toutefois, elle n’y était pas opposée, ce serait d’ailleurs un peu illogique de faire un métier en contradiction avec ses valeurs, mais elle ne voulait pas faire de la chirurgie pour elle-même. Elle n’en ressentait pas le besoin pour le moment, elle avait une très bonne hygiène de vie et elle attendait de voir comment elle allait vieillir avant d’entamer toute opération. Puis comme le disait le dicton, ce sont toujours les chausseurs qui sont le plus mal chaussé. En venant ici, Mo n’avait pas pensé à la validité de son diplôme, elle voulait juste échapper à l’épreuve qu’elle venait de subir et elle ne s’était pas renseignée.

Elle avait vite subi sa première désillusion en apprenant qu’elle devait passer devant une commission qui allait l’autoriser ou non à pratiquer la médecine ici. Elle avait rempli un énorme dossier et elle attendait maintenant la réponse. Au début, elle ne comptait pas reprendre une activité professionnelle, elle avait assez d’économie pour vivre plusieurs mois sans travailler, mais Mohana était une femme d’action. Elle ne supportait pas de rien faire et c’était pour cela qu’elle se retrouvait devant un supermarché ou un magasin dans le genre. Elle ne s’était pas imaginé caissière, mais il fallait bien une première fois à tout.


Elle poussa un soupir puis se dirigea vers l’entrée, elle ne savait pas trop comment elle devait se présenter. Elle  rentra dans le magasin et regarda autour d’elle ne sachant pas trop où aller. Elle décida de lancer un bonjour à voix haute essayant de trouver une personne pouvant la renseigner. Elle aperçut un jeune homme et se dirigea vers lui, légèrement intimidé. Bonjour, je suis la nouvelle caissière, je ne sais pas trop ce que je dois faire, je suis Mohana d’ailleurs.

B-Ever


.


Dernière édition par Mohana Patel le Dim 15 Avr - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis
TES DOUBLES : Cameron Baxter & Fredrik Hadsen
TON AVATAR : Andrew Cooper
TES CRÉDITS : Angie
TA DISPONIBILITE RP : indisponible
Penny * Isla * Savannah * John * Mohana
RAGOTS PARTAGÉS : 235
POINTS : 552
ARRIVÉE À TENBY : 27/12/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (19.10.85)
CÔTÉ COEUR : Divorcé qui profite de son récent célibat
PROFESSION : Romancier à succès, et gérant de la St Georges's little grocery depuis quelques mois
REPUTATION : "Vous saviez qu'on avait une star à Tenby ? Et oui, vous ne connaissez peut être pas son visage, mais les titres de ses romans vous diront forcément quelque chose ! C'est un jeune homme charmant, qui va sans doute s'intégrer sans mal à notre petite communauté !"



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode. Sam 7 Avr - 19:25

Stan ne s’est jamais imaginé faire le même métier toute sa vie. Même s’il a toujours gardé dans un coin de sa tête l’idée de vivre de sa passion pour l’écriture, il était suffisamment lucide pour savoir que ce rêve ne serait pas simple à réaliser. Alors, quand il était encore étudiant, il a commencé à faire divers boulots pour gagner sa vie, allant du serveur de fast food à l’employé de bibliothèque, avant de finalement obtenir son diplôme en informatique. Il n’a jamais été très doué pour se projeter dans l’avenir sur le long terme, alors même quand il était fraîchement diplômé, il était incapable de dire s’il bosserait dans ce domaine toute sa vie. C’est la notoriété qu’il a pu obtenir suite à la parution de son premier roman qui lui a finalement permis de donner une nouvelle direction à sa carrière, pour son plus grand plaisir. Après trois romans à succès, Stan ne se lasse toujours pas de cette vie professionnelle. Il se considère même comme privilégié de pouvoir gagner aussi bien sa vie en faisant ce qu’il aime.

Malgré l’épanouissement que son métier d’écrivain lui offre, Stan n’a pas hésité longtemps avant d’accepter l’héritage de son père et prendre sa place en tant que gérant de la petite épicerie située dans le centre de Tenby. Il n’a pas besoin d’argent ou d’activité supplémentaire, mais il aime les défis et apprendre ce nouveau métier en est un pour lui. Il espère s’en sortir en apprenant sur le tas, mais sans se mettre une trop grande pression pour autant ; après tout, si cela ne fonctionne pas, il pourra toujours revendre le commerce sans regrets. Mais il n’a plus vraiment cette idée en tête maintenant qu’il est installé depuis plusieurs mois et que son affaire tourne plutôt bien. Ce n’est pourtant pas simple, et Stan est fier de réussir à maintenir le commerce à flot. Pour cela, il a parfois dû faire des choix pas toujours simples, comme renvoyer un employé lorsqu’il s’est rendu compte qu’il avait l’habitude de voler dans la caisse… Il a agit rapidement face à la gravité de la situation, et s’est donc retrouvé avec un caissier à remplacer en urgence. Il a mis quelques affichettes dans les commerces environnant et a été heureux de constater que cette stratégie a fonctionné. Il a reçu le CV d’une jeune femme disponible tout de suite et lui a donc passé un coup de téléphone pour lui faire par de son vif intérêt pour sa candidature. Même si cela n’est peut être pas conventionnel, il lui a proposé de venir le lundi suivant faire une journée d’essai et voir comment ça se passe. Après tout, cela ne les engage à rien et c’est une manière simple pour Stan de voir si elle peut faire l’affaire.

Lorsqu’il entend quelqu’un rentrer dans la matinée, Stan sort donc de son bureau en se doutant qu’il s’agirait d’elle, et il ne s’est visiblement pas trompé. “Bonjour, je suis Stan, le gérant, c’est moi que vous avez eu au téléphone.” Répond il dans un sourire en lui serrant la main. “Je vous propose qu’on discute un peu dans mon bureau, et après je vous laisserais entre les mains d’Ann, qui saura vous expliquer les détails du boulot mieux que moi.” Explique-t-il en désignant du regard la jeune femme actuellement à la caisse du magasin. Il guide Mahona dans l’arrière boutique où se trouve son bureau, une pièce pas très grande mais qui est isolée du reste du magasin, ce qui est parfois pratique pour éviter le bruit ou de se faire embêter par les clients par exemple… “Est ce que ça vous va si on se tutoie ? C’est une petite entreprise, alors je trouve que ça sert à rien d’être trop formel…” Commence-t-il. Il n’a pas envie de mettre une certaine distance avec ses employés en instaurant le vouvoiement et préfère plutôt garder une ambiance conviviale parmi les gens qui bossent ici. “J’ai cru comprendre que tu n’avais pas d’expérience en tant que caissière n’est ce pas ? Qu’est ce qui t’as donné envie de postuler ?” Demande Stan par curiosité, espérant connaître un peu mieux la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Jojo
TES DOUBLES : /
TON AVATAR : Sonam Kapoor
TES CRÉDITS : smmg (Avatar)
TA DISPONIBILITE RP : Dispo (1/4)

RAGOTS PARTAGÉS : 32
POINTS : 143
ARRIVÉE À TENBY : 15/03/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans.
CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis peu.
PROFESSION : Chirurgienne esthétique, elle ne peut exercer pour le moment.
REPUTATION : Mrs Lloyd garde un souvenir sympathique du passage de Mohana chez elle. Mais cela ne suffit pas encore à faire d'elle la voisine bien en vue qu'elle pourrait vouloir être : disons juste qu'elle est en bonne voie. Cela dit, Mrs Lloyd (comme d'autres) est bien placée pour savoir ce qu'il peut se cacher derrière des attitudes polies et un sourire charmant.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode. Dim 15 Avr - 0:17

X
Stan&Mohana
Mohana n’était pas douée avec les mots, elle n’avait jamais aimé écrire et au fil de ses études, elle avait gardé une écriture pas vraiment belle, ni agréable à lire. L’écriture des médecins était souvent sujette à moquerie et Mohana ne pouvait pas vraiment défendre sa profession sur ce sujet. Elle n’avait pas une jolie écriture, elle préférait aller vite que bien écrire et même si personne ne lui avait dit en face, ses patients et ses patientes devaient râler parfois.

Mohana n’avait pas vraiment le temps de lire, enfin elle allait l’avoir maintenant, mais dans sa vie d’avant elle n’avait jamais le temps. Son métier était une vraie passion pour elle et elle préférait travailler plutôt que de se reposer. Elle n’était donc absolument pas au courant des auteurs à la mode et elle était bien incapable de citer le livre à la mode. Elle savait qu’elle devait rattraper son retard dans ce domaine, après elle devait aussi avouer que les livres n’étaient pas l’une de ses passions. Elle préférait la musique ou les arts plutôt que la lecture. Elle aimait beaucoup pendre ou faire des mosaïques, des activités de petite vieille qui la rendait heureuse. Elle aimait se détendre de cette façon, même si elle n’était pas vraiment douée.


Toutefois elle ne se détendait pas de cette façon en ce moment. Elle profitait de son temps libre pour aller déposer des dossiers pour obtenir l’autorisation d’exercer son métier dans cette ville, bougeait dans tous les sens pour essayer de trouver son chemin dans cette ville qu’elle ne connaissait absolument pas. Sa sœur lui avait bien fait une visite des lieux, mais elle n’avait pas tout retenu et elle savait parfaitement que sa sœur n’avait pas eu le temps de lui montrer tous les coins cachés de cette ville.

Mohana aimait se promener et elle voulait également aider sa sœur. Elle lui faisait donc les courses, allée lui chercher ses colis. Mais cette situation l’avait vite agacé et elle avait donc cherché une occupation un peu plus intéressante. Elle était tombé sur une annonce de caissière dans un magasin et elle avait postulé sans vraiment savoir pourquoi. Elle avait été surprise de recevoir une réponse positive et elle était venue à son premier jour avec la boule au ventre. Elle ne savait pas se servir d’une caisse, n’était pas une experte des courses et allait sûrement faire tout foirer. Elle espérait juste ne pas être virée avant la fin de la journée.


Lorsqu’elle rentra dans le magasin, elle fut accueillie par un homme se présentant comme le patron, donc son futur employeur et Mohana le salua avec respect comme sa position l’exigeait. Elle hocha la tête pour seule réponse lorsqu’il lui annonça qu’ils allaient discuter dans son bureau. Elle ne savait pas ce qu’il lui voulait et son stress n’avait absolument pas disparu. Elle ne le montrait pas, elle était le genre de personne à tout garder pour elle et ce n’était pas son genre de se plaindre ou d‘afficher des émotions négatives en public. Oui, nous pouvons nous tutoyer sans aucun problème. C’est comme vous voulez enfin comme tu veux. C’est la première fois que j’ai un patron, enfin en quelque sorte donc je suis novice dans le milieu. Ses propos auraient pu être trop francs, mais son interlocuteur lui demanda presque immédiatement les raisons qui l’avaient poussé à postuler ici.

Mohana ne mentait pas, enfin elle évitait de mentir parce que ce n’était pas quelques choses de bien et qu’elle n’avait pas été élevée de cette façon. Elle répondit donc de manière honnête, au pire il allait la virer. Je suis chirurgienne esthétique, mais je n’ai pas été diplômé dans ce pays, donc je ne peux pas exercer ici et j’ai déposé un dossier pour pouvoir le faire, mais ils ne sont pas pressés. Je cherchais une activité et j’ai vu votre pardon ton offre d’emploi. J’ai postulé et je gagnerais un peu ma vie. Mohana n’en avait pas vraiment besoin, elle avait assez de réserve donc elle allait plus travailler pour s’occuper que pour gagner sa vie. Puis le travail allait lui permettre d’oublier son ancien fiancé, elle était gagnante sur toute la ligne au final.

B-Ever


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Waldis
TES DOUBLES : Cameron Baxter & Fredrik Hadsen
TON AVATAR : Andrew Cooper
TES CRÉDITS : Angie
TA DISPONIBILITE RP : indisponible
Penny * Isla * Savannah * John * Mohana
RAGOTS PARTAGÉS : 235
POINTS : 552
ARRIVÉE À TENBY : 27/12/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (19.10.85)
CÔTÉ COEUR : Divorcé qui profite de son récent célibat
PROFESSION : Romancier à succès, et gérant de la St Georges's little grocery depuis quelques mois
REPUTATION : "Vous saviez qu'on avait une star à Tenby ? Et oui, vous ne connaissez peut être pas son visage, mais les titres de ses romans vous diront forcément quelque chose ! C'est un jeune homme charmant, qui va sans doute s'intégrer sans mal à notre petite communauté !"



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode. Jeu 19 Avr - 17:11

En passant d’une vie de pur citadin à une vie à la campagne, Stan a eu un peu peur de rapidement s’ennuyer. Après tout, il n’y a pas grand chose à faire au milieu de la cambrousse galloise… Mais finalement, il doit admettre que depuis son arrivée l'été dernier, il n’a pas vu le temps passer. Entre ses deux boulots et tous ses efforts pour s’intégrer aux habitants et pouvoir connaître tous leurs secrets afin de s’en servir dans son bouquin, il a peut être même un quotidien plus rempli qu’à Manchester ! C’est pourquoi il a immédiatement cherché à remplacer son employé parti précipitamment à l'épicerie. S’il a pris goût au boulot de gérant et a aujourd’hui l’impression de maîtriser à peu près le sujet et d’être efficace dans ce travail, par contre s’occuper de la caisse et la mise en rayon ne l’intéresse absolument pas. Une chance pour lui, il a rapidement eu une candidature pour le poste, et a donc décidé de donner sa chance à la jeune femme en question dans les plus brefs délais, songeant qu’elle fera toujours mieux le taf que lui.

Le trentenaire accueille donc sa nouvelle recrue pour son premier jour, et c’est l’occasion pour lui de la rencontrer pour la première fois en chair et en os, puisqu’il s’est contenté d’un court entretien téléphonique avant de lui proposer de venir ce matin. Il trouve que le feeling est plus important qu’un CV de toute façon, surtout pour ce genre de poste. Il lui propose de discuter un peu dans son bureau avant qu’elle entame sa première journée d’essai. “Ah oui ? Vous travailliez à votre compte avant ?” Demande Stan avec une pointe d’étonnement et de curiosité. A vrai dire, il ignore les détails du parcours professionnel de la jeune femme, surtout vu qu’il a lu son CV en diagonale, et c’est l’occasion pour lui d’en savoir davantage sur elle. Le fait qu’elle n’ait jamais eu de patron lui fait un peu peur, il se dit qu’elle va peut être avoir du mal à se plier aux horaires précis et à la hiérarchie, mais puisque c’est une petite entreprise familiale, Stan pourra sans doute rapidement se rendre compte si elle réussit à s’adapter ou non. “Ca doit pas être facile à vivre comme situation, j’espère que tu finiras pas obtenir le droit d’exercer bientôt.” Répond Stan avec une réelle compassion pour une fois. Il se met un instant à sa place, et se dit que si on l’empêchait d’écrire et qu’il se retrouvait à faire un métier comme caissier, il se sentirait sûrement mal. “Du coup, c’est pas gênant pour toi que ce soit qu’à mi temps ? ça t’arrangerait d’avoir plus d’heures ?” L’interroge Stan puisqu’il ne connaît pas l’état de ses finances. Si elle a besoin d’argent, il peut éventuellement s’arranger pour lui mettre une heure ou deux en plus par semaine par exemple, puisque le budget n’est pas son plus gros souci. Il gagne très bien sa vie en tant qu’écrivain, alors la rentabilité de l’épicerie n’est que secondaire pour lui ; tant que cela ne dévient pas un gouffre financier, ça lui va. “Est ce que je peux te demander ce qui t’a poussée à venir t’installer ici ?” Ne peut il s’empêcher de demander à Mohana. “T’es pas obligée de répondre si tu me trouves trop curieux hein !” Ajoute-t-il dans un sourire, songeant qu’il était sans doute trop indiscret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode.

Revenir en haut Aller en bas

Mais j'ai muselé ma paranoïa en me souvenant que cette nana était caissière de cafétéria, et non une conseillère Weight Watchers. Ni une rédactrice de mode.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Shops :: Sainsbury's Supermarket-