AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Draw your swords || Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyVen 16 Mar - 1:44


I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

Il avait à peine fallu qu'il mentionne au téléphone qu'il comptait prendre des cours d'escrime pour que le jour où il devait aller à Swansea, Julianne débarque en droite ligne de Londres pour l'accompagner.

« Je m'en fiche que ce soit une de tes anciennes élèves, en tant qu'agent je refuse qu'on ne prenne aucune précaution. Ils signent une assurance, point. On aura l'air beaux, si tu te fais saigner par une gamine...
- C'est peut-être la future championne olympique.» Richard, qui ne daigna pas lever les yeux de son telephone, finissant un mail pour Vernon, le réalisateur de Fielding. « Elle sait ce qu'elle fait, non ?
- Ça pourrait être d'Artagnan en personne que son entraîneur signerait quand même une assurance. De toute façon, je dois reprendre le train à Swansea, autant que je passe.
- Bon, comme tu veux.» Lutter avec Julianne était inutile. Elle était adorable mais elle était aussi têtue qu'angoissée et mère poule. « Tu seras aimable, hein ?
- Évidemment. Je martyrise les écrivains, je mange pas les gamines.»

Dans le fond, il était content de faire ça, Richard. D'abord parce qu'il aimait apprendre, et que tout l'intéressait, et qu'avoir un enseignement de cette qualité était rare, d'autant que de ce qu'il comprenait, Deborah Weston à était vraiment douée. Ensuite, c'était vraiment profitable pour son livre, même si l'observation des combats aurait peut-être pu suffire. Quoique, vu comment il n'y comprenait rien, non, vraiment, mieux valait le vivre lui même. Et puis, de façon un peu plus inavouable, il avait parfois la nostalgie de l'époque où il traînait dans les rues de Glasgow. On n'appelait pas la ville la capitale des couteaux pour rien, à l'époque. Il n'avait jamais tué personne, et heureusement pour lui, parce que c'était grave, ce qu'ils faisaient à l'époque. Mais le côté duel manquait un peu à Richard, parfois. Le pratiquer en toute légalité était une bonne opportunité.

Il avait laissé Julianne boire un café avant de faire un petit footing d'échauffement dans un des parcs de Swansea, puis ils avaient repris sa moto pour arriver au gymnase. Un combat avait encore lieu quand ils arrivèrent : ils saluèrent donc le maître d'armes - Julianne en profita pour faire signer ses papiers - et s'installèrent dans les gradins pour attendre.  Finalement, il vit Deborah retirer son masque et venir vers eux. Julianne sembla amusée en la voyant.

« Elle me ressemble un peu. C'est pour ça que tu l'as choisi ?
- Arrête, t'es gênante, c'est loin la fac...» Et ils n'étaient pas sortis ensemble si longtemps que ça, s'apercevant qu'ils fonctionnaient mieux comme amis que comme couple. Souriant, il continua : « Puis c'est une ancienne élève, s'il te plaît...T'y vas, du coup ?
- Oui, je vais reprendre un taxi, et le train.» Il la serra dans ses bras, elle l'embrassa sur la joue. « Tâche de ne pas perdre sans te battre.»

Sur ces adieux, Richard se tourna vers Deborah. Pas besoin de dire qu'elle était douée ou qu'elle allait le mater, sur un entraînement comme ça, Ritchie le savait, il n'y connaissait rien à rien, et il ne ferait pas le poids. Il adressa un sourire à l'escrimeuse :

« Salut, championne. Prête à jouer à la prof ? On vient de me dire que je vais perdre, mais je vais tenter de pas  être trop dramatique.»  
Essayer était le mot clé. « Par quoi on commence ? Je te suis, c'est toi la boss, aujourd'hui !»

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 


Dernière édition par Richard Lyon le Ven 16 Mar - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyVen 16 Mar - 5:38

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


Aujourd'hui est un jour comme les autres - ou presque. Comme à son habitude, Deborah se rend au gymnase pour s'entraîner. Parfois, elle se demande si elle ne passe pas plus de temps dans ce gymnase que chez elle et la réponse n'est pas vraiment surprenante. Aujourd'hui, elle va courir, combattre, courir et encore combattre. Pour un sport comme celui-ci, elle a besoin d'endurance et bien qu'elle s'en sorte plutôt pas mal, elle sait qu'elle peut mieux faire. Ainsi, ce samedi est une journée normale, à la différence qu'en fin de journée, elle va endosser un rôle qui ne lui a jamais été attribué jusque là : le rôle de professeur. Elle est amusée à cette idée et plus encore, elle est pressée qu'il soit 17h pour qu'elle puisse donner sa toute première leçon à Richard .
Depuis qu'ils se sont quittés, elle n'a pas arrêté de penser à ce qu'elle pourrait préparer et elle se sent prête à lui faire découvrir sa passion pour l'escrime. En dehors de ces partenaires sur la piste, la jeune femme n'a pas vraiment l'occasion de parler de sa passion. Parler de l'escrime à quelqu'un qui n'y connait rien ? En général les gens abandonnent avant même qu'elle n'aborde toutes les couches de vêtements qu'elle doit porter pour être dans les règles… Alors clairement, c'est une première d'avoir un volontaire qui n'y connait rien.
Les entraînements se déroulent à merveille et quand vient l'heure de la rencontre avec son ancien professeur, Deborah n'a qu'à lever la tête pour voir qu'il est déjà là. Et il n'est pas seul. Cependant, la femme qui l'accompagne se retire avant même qu'elle n'arrive à leur niveau, ce à quoi Deborah ne peut s'empêcher de faire une remarque. « Alors, ta copine n'a pas voulu te voir te faire mettre en pièces ? » Elle rigole et pose son masque et son arme sur le banc à côté d'eux. « Prête, je pense, oui. » Assure-t-elle en hochant la tête. La salle se vide légèrement et Deborah fait des signes de la main à ses coéquipiers qui s'en vont pour profiter de leurs week-ends. « Promis, je serai douce. » Rigole-t-elle en se débarrassant de sa veste de protection et de son pantalon d'escrime pour être plus à l'aise. Ainsi, elle se retrouve en legging et en débardeur : pas la peine de s'alourdir alors qu'ils n'utiliseront pas d'armes tranchantes aujourd'hui. Elle attrape sa bouteille d'eau et en boit quelques gorgée pour se remettre de ses derniers efforts physiques.

« Alors si tu m'as écouté et si tu t'es déjà échauffé, je suppose qu'on va pouvoir commencer. Mais avant, j'ai une petite surprise.  » Elle se recule et sort de son large sac deux sabres lasers qu'elle a empruntés au fils de sa belle-mère. « Même si dans ton livre tu as préféré les épées aux sabres lasers, ose me dire que ton inspiration principale pour les combats n'est pas Star Wars. » Elle le défie du regard et repose les jouets sur le banc, à côté de sa bouteille d'eau et de son masque. « J'ai regardé tous les combats sur Internet. Je pourrai t'apprendre quelques unes des chorégraphies plus tard si tu veux. » Après tout, le professeur arrivait à capter l'attention de ses élèves en parlant de science-fiction alors elle s'est dit qu'elle allait lui voler sa méthode. La demoiselle n'aime vraiment pas la saga, mais elle a le mérite d'avouer que Bob Anderson a fait du bon boulot en coordonnant toutes les scènes de combat.
Elle attache sa tignasse en un chignon négligé et elle va chercher un des fleurets à bout arrondi pour ne pas risquer de se blesser. Elle se met face à Richard et tient le fleuret entre eux deux, debout sur la pointe. « On va commencer doucement, que je vois déjà ce dont tu es capable. Tu vas te reculer jusqu'à la ligne derrière toi et quand je lâche le fleuret, tu dois essayer de faire en sorte qu'il ne tombe pas. Pour faire ça tu vas faire ce qu'on appelle une fente. » L'écrivain devra bondir sur sa jambe avant et détendre sa jambe arrière. Elle lui montre le mouvement en question avant de se repositionner devant lui. C'est un mouvement qui lui servira plus tard quand ils évoqueront les différentes attaques. « Une fois que tu l'attrapes, tu imites ce que j'ai fait et on continue quelques échanges comme ça. » Elle regarde le jeune homme dans les yeux une ou deux secondes, prête à commencer son premier exercice et elle lâche le fleuret avant de bondir en arrière.



Pour le donner une idée de l'exercice en question Draw your swords || Deborah 970745308 :
 

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyDim 18 Mar - 2:06



I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

Richard se faisait la réflexion que pratiquée à ce niveau, l'escrime avait définitivement une certaine élégance, que tout semblait fondu en un seul mouvement, lorsque Deborah vint vers eux. Il salua une dernière fois son amie avant qu'elle ne s'en aille, et mis un peu de temps à comprendre de qui lui parlait la jeune fille.

« Ma  copine...? Ah, Julianne, tu veux dire ? Non, elle, c'est mon agent. Enfin, pour être exact, on est sortis ensemble à la fac, mais il y a prescription, depuis le temps. »

Et un mariage entre temps, d'ailleurs. Ca ne le gênait pas de le dire, c'était vieux et plutôt  connu, au moins par ses fans. Mais Ritchie repensa un instant à ce que Julianne avait dit à propos de Deborah. Ce n'était pas faux, d'ailleurs, songea-t-il et donc un peu perturbant. Il ne s'attarda donc pas sur le sujet.

« Elle est venue faire signer une assurance à ton maître d'armes. Elle est un peu mère-poule sur les bords. »
Il eut un rire amusé lorsqu'elle lui jura qu'elle ne serait pas trop brutale : « Il y a deux minutes, tu parlais de me mettre en pièce, je sais pas si je dois être rassuré, franchement.»

Mais est-ce que c'était vraiment nécessaire, d'être rassuré ? On lui donnait une épée, ça ressemblait un peu à une de ses aventures de fac ou de lycée, donc ça plaisait à Richard, même si l'écrivain était totalement novice en escrime. Ingénument enthousiaste pour tout, Lyon était un grand gamin qui n'avait pas cessé de se raconter des histoires à l'âge adulte. Autant dire que oui, il était totalement partant si on lui parlait de reproduire deux ou trois mouvements des combats de Star Wars.

« Bon, je suis démasqué.»
Il éclata de rire. « C'est impossible d'y échapper si tu fais de la SF, Star Wars c'est au-delà du culte. » Il examina avec un intérêt certain les sabres laser et avoua, amusé : « Quand j'étais gosse, je me prenais pour un jedi. Tu réalises un rêve de gamin, tu sais ça ? Faudra penser à m'assommer si je deviens trop chiant et que je ressors toutes les répliques du film.»

Au passage, il admira la récupération de sa propre technique d'enseignement par Deborah, preuve en tout cas qu'elle marchait. La preuve que Alastair McKee, le prof qui l'avait fait revenir en cours et lui avait donné envie d'écrire, avait raison en faisant la même chose avec lui.

Écoutant attentivement les consignes de l'escrimeuse, Richard commençait déjà à enregistrer tous les détails qu'il voyait. Ça faisait partie du travail d'écriture. Les impressions comptaient beaucoup. C'était ce qui rendait crédible ce que l'on décrivait et c'était toujours plus réaliste en l'ayant vécu.

Or ça, ce sentiment qu'il eût, juste avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment, il le connaissait. Ce moment précis, le léger éclair de défi dans les yeux de Deborah Weston, la question muette « alors, est-ce que tu es assez rapide ?», l'écrivain s'en rappelait. C'était précisément ça dans les petits affrontements aux couteaux de son adolescence, sauf que l'enjeu n'était pas le même. Mais ce qui comptait c'était la vitesse. Il s'avéra que finalement il n'avait pas trop perdu. Peut-être en souplesse, constata-t-il avec lucidité et surtout en endurance. Etrangement, il avait moins de problèmes de coordination que d'habitude - mais il avait toujours été moins maladroit quand  il se concentrait. Une, deux fois, trois fois, puis il arrêta de compter. C'est bien la maladresse qui eut raison de lui, et évidemment, ce fut lui qui laissa tomber le fleuret, et c'est le souffle légèrement court - pas encore épuisé, il avait tout de même veillé à s'entretenir un minimum durant toutes ces années - qu'il reprit : « Bon. Je vais noter qu'il faut que j'arrête de fumer. Pour le reste, c'est pas moi le juge. » A voir si c'était une catastrophe ou pas.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyMar 20 Mar - 5:32

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


Si Deborah se demandait pourquoi cette femme, cette certaine Julianne était venue au gymnase si ce n'était pas pour regarder le déroulement de l'entraînement, elle comprend alors que sa visite était due à de la paperasse. La jeune femme n'avait pas pensé une seule seconde à une assurance et elle devine que son maître d'armes n'a pas dû être très ravi par ce papier. « Oh, il n'a pas vraiment dû apprécier, en général c'est plutôt l'inverse. C'est lui qui nous fait signer des décharges de responsabilités. » L'escrime reste un sport de combat et le club ne veut pas qu'un blessé se retourne contre eux en cas de blessure liée à l'escrime. Ainsi, la brune devra faire attention à ne pas trop abîmer son ancien professeur si elle ne veut pas que son maître d'armes (ou Julianne apparemment) ne lui tombe dessus. « C'était pour faire monter la pression. » Ajoute-t-elle avec un clin d'oeil amusé quand Richard souligne qu'elle se contredit elle-même sur ce qu'elle va lui faire vivre. Doit-il s'attendre au pire ? Pas vraiment. Elle s'amuse juste à le taquiner étant donné que c'est la première fois qu'elle est en position d'autant de pouvoir.

Elle se change et elle est ravie de voir que sa petite initiative avec les sabres laser a été appréciée. Oui, c'est gratifiant de lire le sourire sur le visage de quelqu'un. Est-ce que c'est ce sentiment là qu'il ressent constamment lorsqu'il donne des cours ? Si oui, alors c'est agréable et elle comprend pourquoi il est aussi doué dans ce qu'il fait. « Compte sur moi. » Rigole-t-elle en laissant les sabres laser et en attrapant le fleuret qu'il va leur servir pour le premier exercice. Elle explique ce qu'ils sont sur le point de faire et l'exercice peut commencer. L'échange dure un certain temps et la jeune femme est agréablement surprise par la rapidité de l'écrivain. C'est un bon point. Il ne veut pas devenir escrimeur professionnel, certes, mais ça lui sera toujours utile pour exprimer avec réalisme ses scènes de combats.
C'est finalement Richard qui ne parvient pas à rattraper le fleuret, mais la brune est tout de même satisfaite de ce qu'elle a découvert sur l'enseignant. En fait, elle va prendre un réel plaisir à lui enseigner quelques techniques de combats et qui sait, peut-être qu'il y prendra goût lui aussi. « Je confirme pour la clope. » Dit-elle, un peu rabat-joie sur les bords. Combien de fois a-t-elle dit à Daniel qu'il ne devrait pas tomber davantage dans ce vice s'il voulait conserver son endurance ? Tant pis pour lui. « Cela dit, c'était bien ! Tu faisais des fentes rapides avec souplesse et surtout avec légèreté. Je peux te dire que j'ai déjà eu des partenaires qui n'ont pas réussi à s'arrêter et qui me sont littéralement tombés dessus pendant un entraînement de ce genre. » Elle rigole à l'évocation de ce souvenir.
Elle attrape le fleuret à terre qu'elle donne à Richard et elle en récupère un deuxième dans ses affaires pour ensuite se mettre à côté du trentenaire. Elle a testé sa rapidité, maintenant, elle va lui apprendre quelques attaques principales.
Ainsi, elle est à côté de lui et elle se met dans les positions correspondantes aux différentes attaques. L'avantage, c'est que Richard a déjà assisté à beaucoup de compétitions et d'entraînement, ainsi il sait déjà à quoi certaines positions ressemblent et qui sait, peut-être qu'il saura même en exécuter quelques unes du premier coup. Le sujet avec lequel elle suit est aussi important que celui des attaques puisqu'il s'agit des mouvements de défense, tout aussi primordiaux dans un combat. Encore une fois, elle se met sur le côté pour qu'il puisse voir avec précision les mouvements qu'elle fait et elle lui demande de les exécuter par la suite. Parfois elle quitte sa position pour replacer le bras de Richard qui n'est pas suffisamment tendu et elle se permet même une fois de replacer son bassin pour ne pas qu'il se blesse avec un faux mouvement. Elle le trouve étrangement impressionnant, là, juste en face d'elle avec son arme à la main. « Alors… Tu te sens comment ? Ca va ? » Elle s'inquiète, ne sachant pas vraiment si elle s'y prend bien. Si elle a un rythme trop rapide ou trop lent pour son élève. « Tu me dis si je vais trop vite. Sinon… Je pense qu'on va bientôt pouvoir passer à la pratique. » Bien sûr, elle ne le fera pas combattre tout de suite, elle le fera simplement exécuter doucement les mouvements qu'elle vient de lui apprendre, tout en y répondant de son côté avec une défense ou inversement, avec une attaque.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyJeu 22 Mar - 1:56


I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

La célébrité avait ses avantages et ses inconvénients. Des traitements légèrement différents de ceux qu'on réservait à la foule s'appliquaient parfois soudainement à Richard sans que lui même ne comprenne forcément pourquoi cela arrivait. Souvent sans qu'il l'ait voulu aussi. C'était quelqu'un de plutôt simple, Lyon. Et du coup, maintenant, il espérait ne pas trop ennuyer l'entraîneur de Deborah. C'était son éternel problème, la peur d'ennuyer les gens, il fallait dire.

D'un autre côté, ça se passait bien, autant s'inquiéter des agissements de Julianne plus tard et profiter de ce cours pour vraiment apprendre. Et au passage, si Deborah lui donnait l'occasion de s'amuser un peu avec des sabres lasers et une excuse pour se comporter comme le grand gosse qu'il était, alors Richard n'allait pas hésiter à la saisir.

Il n'était pas un grand sportif pour autant, même s'il s'entretenait un peu. Assez pour se maintenir en forme, et compenser un peu la cigarette. Et puis au fond, Richard aimait assez courir, ça lui permettait de voir aussi un peu la nature et les environs de Tenby. Là il ne le regrettait pas, parce que définitivement, l'entraînement préparé par Deborah promettait d'être physique. « C'est mon seul vice, pour ma défense.» Qu'il plaida, amusé. Mais il était content de ne pas s'être révélé trop mauvais au premier exercice. « Ouais, non, je vais essayer d'éviter de me viander.» Il la jaugea un instant, et ajouta, souriant : « Sans vouloir te vexer, t'es vraiment un poids plume, championne, pas sûr que ça tournerait pas mal. »

Mais bon, la légèreté dans ce genre de sports, ça pouvait être un avantage, évidemment. Moins physique, mais plus technique, l'exercice suivant demandait de la concentration. D'un côté, il avait l'impression d'avoir déjà certaines bases, certains mouvements lui laissant une sensation de déjà-vu : parce qu'il les avait déjà vu exécutés au cours de compétitions ou parce qu'ils ressemblaient à deux ou trois feintes au couteau de son adolescence ? Il ne savait pas. À d'autres moments, Richard se sentait complètement novice et un peu maladroit, un peu désemparé aussi, se laissant clairement faire et essayant de suivre le mouvement et les conseils de la jeune femme.

Mais dans l'ensemble ça allait, mis à part quelques mauvaises positions, rectifiées d'autorité par Deborah. Ses mains sur son bassin, un instant, lui inspirèrent un léger moment de flottement, sans savoir trop quoi en penser. Mais comme elle lui demandait si ça allait, il eut un sourire et hocha la tête : « Ca va, je crois. C'est plutôt marrant, de te voir en prof, d'ailleurs. » Il assura gentiment : « Tu t'en sors très bien, je trouve. T'as même déjà les tics des enseignants, je compte même plus le nombre de fois où j'ai demandé si je vais pas trop vite. C'est plutôt moi qui devrait te demander si je suis pas trop lent. J'avais une tendance à être un peu cancre  jusqu'au lycée donc faudrait pas que je reprenne mes mauvaises habitudes. » Ça le faisait beaucoup rire, d'ailleurs, de la voir de ce côté de la barrière. Elle comprendrait peut-être mieux ce que lui essayait de faire. « Quand tu veux pour la suite.»

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyVen 23 Mar - 23:45

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


« Je suis sûre que je peux supporter bien plus que tu ne le penses. » Répond Deborah face à la réflexion de son ancien professeur. En effet, même si ça ne se voit pas, les entraînements qu'elle doit faire peuvent se révéler très physiques et elle ne se souvient que trop bien des fois où elle doit courir dans une montée, avec un harnais accroché aux hanches et un coéquipier qui la pousse en arrière. Même pour elle qui est très sportive, ces entraînements sont très difficiles et fatigants.
Ainsi, la jeune femme se sert des propres enseignements qu'elle a reçu pour montrer à Richard les quelques positions de combat qui lui seront essentielles pour apprendre à se battre et à se défendre avec une épée en main. Elle enchaîne les postures et quand elle a fini, elle tente de jauger son élève. De ce qu'elle voit, elle trouve qu'il s'en sort plutôt pas mal pour un vrai novice. Cela dit, elle ne sait pas si elle va trop vite ou trop lentement. Elle ne sait pas non plus si elle est forcément compréhensible sachant qu'elle emploie presque exclusivement le vocabulaire destiné à l'escrime. Heureusement, il n'a pas l'air de se plaindre et elle se dit que l'avantage avec un professeur de littérature/écrivain, c'est qu'il a un vocabulaire bien plus développé qu'un homme lambda et qu'il a des facilités pour la comprendre, même si ses mots sont très spécifiques. « Ah oui, marrant ? » Elle ne s'étonne pas et elle s'offusque encore moins. Clairement, c'est étrange pour elle de devoir faire un cours à l'homme qui lui a fait des cours pendant de longs mois. « Oh non, tu n'es pas trop lent, ne t'inquiète pas. On est en train de voir les bases alors c'est normal que ça prenne du temps. » Cherche-t-elle à le rassurer. En effet, comme n'importe quel cours, il faut prendre plus de temps pour étudier les bases pour ne pas être perdu trop vite quand ils combattront réellement.

Si Richard est prêt pour la suite, Deborah l'est également. Elle récupère les fleurets qu'elle écarte et elle prend les sabres laser avec lesquels elle avait promis un peu d'amusement. Elle en tend un à l'écrivain, le sourire aux lèvres et elle en garde un pour elle. Elle appuie sur le petit bouton pour l'illuminer et le jouet s'allume d'une lumière verte éblouissante. Deborah est surprise et elle l'est encore plus quand elle entend les bruitages du jouet dès qu'elle l'agite dans les airs. « Vert… Ca veut dire que je fais partie des gentils ou des méchants, déjà ? » Ses lacunes sont inestimables et elle rigole elle-même de son propre manque de culture. « Bon. Les choses sérieuses commencent. » Elle se met en face de Richard, en position de combat. « Je vais te dire les postures dans lesquelles tu vas devoir te mettre pour te défendre de mes attaques. On va faire un enchaînement qu'on va répéter plusieurs fois, d'abord lentement et après on va le faire de plus en plus vite. » Elle marque une pause pour s'assurer que Richard a bien compris ce qui l'attend. « Une fois que l'enchaînement sera vraiment maîtrisé, tu pourras improviser à ta guise et ton but sera de me désarmer. » Qu'elle ajoute, sérieuse. « Quand tu y seras parvenu, je te montrerai les étirements à faire et tu seras libéré de ma session de torture. » Qu'elle annonce, son sérieux se trouvant ébranlé par le nouveau sourire qui vient illuminer son visage. En fait, elle est vraiment surprise par le fait de se rendre compte qu'elle aime vraiment ce qu'elle est en train de faire - probablement que la compagnie joue aussi un rôle important dans l'équation.


Spoiler:
 

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyMer 28 Mar - 0:29



I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

En vérité, il fallait bien avouer que Richard s'amusait beaucoup, même pour un débutant. Deborah s'en sortait bien en tant que prof, et ce qui le faisait rire, c'était justement l'ironie qu'elle n'avait jamais beaucoup aimé l'école. Ça le changeait de la voir rire - il avait déjà remarqué ça l'autre fois - par rapport au lycée où, souvent, il s'était confronté à l'ennui chronique de l'escrimeuse. Après, il était content lorsque la jeune femme lui disait que ce n'était pas trop mal. Justement parce qu'il était débutant et qu'il espérait vraiment ne pas abuser de son temps. Mais bon, Star Wars, c'était irrésistible. « Gentils !...ce qui veut dire que je suis mal parti pour gagner si on respecte le code couleur. » Ajouta-t-il avec amusement, ayant hérité du sabre rouge des Siths. « Mais est-ce que j'ai une chance à la base ? » Il était assez lucide sur son niveau...mais ça ne l'empêcherait pas de tenter le coup quand même.

***

Pour être franc, Richard avait attendu le cours d'escrime suivant avec un brin d'impatience. Sa semaine avait été un peu chargée, il avait clairement besoin d'une pause, sans obligation, rendez-vous, et autres plans prises de tête. Il s'était donc offert une balade à moto pour venir, puis une séance d'échauffement, avant de débarquer au gymnase, casque de moto à la main. Il adressa un signe de la main au maître d'armes, qui lui rendit un regard mauvais, avant de tomber sur Deborah elle même. « Hey, championne. Tu m'attendais ? Je suis pas en retard, au moins ? »

Normalement non mais ca avait été tellement compliqué cette semaine que la fatigue pouvait lui jouer un sale tour. Richard eut un sourire. « J'ai vu Cameron, au fait, il va bien...et je crois que ca lui fera plaisir si tu vas le voir.» Même si son frère râlait à propos du jugement des autres, il ne croyait pas qu'il soit bon pour lui de rester tout seul.

L'objet de sa présence ici revint à Richard, et il demanda : « Alors, à quelle sauce je vais être mangé aujourd'hui ? Et est-ce qu'il y a une chance que tu donnes moins dans le genre désarmant ? » La dernière fois, réussir à ne pas se faire massacrer n'avait pas été facile. Il en était sorti avec quelques bonnes courbatures, mais ça n'allait pas empêcher Richard de revenir à la charge, têtu comme il était. Et puis au fond, puisqu'il s'amusait, pourquoi arrêter ?

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyMer 28 Mar - 17:48

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


Son fleuret à la main, Deborah s'attaque à son adversaire comme si sa vie en dépendait et elle imagine en même temps les performances qu'elle donnera d'ici quelques mois lorsqu'elle participera aux Championnats d'Europe en Serbie. Bien qu'elle ait hâte d'y être, elle constate qu'elle angoisse au fur et à mesure que la date approche. Ainsi, les entraînements qu'ils font avec Richard lui sont bénéfiques sous plusieurs aspects : déjà, ils lui permettent de se sortir la tête de sa compétition pendant quelques heures, mais aussi, ils lui permettent de revoir les bases. Avec l'écrivain, elle a déjà revu toutes les positions de départ et ça la fait remonter à ses tous premiers entraînements alors qu'elle n'était qu'une enfant. Les choses ont bien changé depuis et la brune écrase sa partenaire avec fierté. Elles se saluent et elles s'éloignent l'une de l'autre. Un coup d'oeil à l'horloge du gymnase indique à Deborah que son élève ne devrait pas tarder. Elle troque sa combinaison blanche pour un short et un débardeur et elle profite de ces quelques minutes restantes pour se reposer et boire un peu d'eau.
Un véritable sourire naît sur ses lèvres quand Ritchie fait son entrée.  Aussitôt, elle part à sa rencontre. « Hey ! Non non, tu n'es pas en retard. » Elle lui indique un banc où il peut déposer son casque de moto pour qu'il ne gêne personne, à côté de son propre sac de sport qu'elle a sorti de son casier avant de commencer son propre entraînement. « Oh génial ! C'est une super nouvelle. » La jeune femme est soulagée de savoir que le Baxter va bien et surtout qu'il a l'air de ne pas lui en vouloir pour la fuite de son meilleur ami. « Je penserai à lui rendre visite alors. » Elle hoche la tête. Même si dernièrement ils ne se croisaient qu'en soirées, elle se dit qu'il est peut-être temps de reprendre leurs anciennes habitudes et d'aller courir ensemble, comme ils le faisaient de temps en temps dans les rues de Tenby.

À la question de Richard, Deborah se retrouve un instant dubitative, sans savoir quoi répondre. Elle secoue légèrement la tête pour s'empêcher de donner une autre tournure à une phrase qui se veut totalement innocente. Au moins, elle ne rougit pas. Ou si c'est le cas, elle pourra toujours blâmer l'effort qu'elle vient de fournir en battant sa partenaire sur la piste. « Uhm… Je vais voir ce que je veux faire à ce propos. » Elle sourit, un sourire qui se trouve quelque part entre la gêne et l'amusement et elle se concentre à nouveau sur leur objectif. « Aujourd'hui, ça va être plus facile. Je suis gauchère, mais je vais uniquement utiliser ma main droite. Donc en gros, je devrais être à ton niveau. » Elle rigole, mais clairement, elle perd un grand avantage en utilisant sa main droite. Elle lance un gant à Richard pour ne pas qu'il soit blessé par le fleuret, quant bien même ce dernier est à bout rond. Elle aussi elle met un gant puis elle donne un fleuret au trentenaire avant de se poster devant lui pour commencer le combat. Maintenant qu'ils ont appris les mouvements de bases, ils n'ont plus de temps à perdre et peuvent directement passer à la pratique des combats. Après tout, c'est surtout ça qui intéresse Richard pour l'écriture de son bouquin.

Au bout de quelques minutes de pas en avant et de pas en arrière, Deborah se jette sur son ancien professeur pour l'attaquer et faire tomber son arme. Malheureusement, le fait qu'elle n'utilise pas sa main habituelle la perturbe et alors qu'elle est déjà partie sur sa lancée, elle perd l'équilibre d'une façon misérable et se sent tomber en avant. Elle lâche son fleuret à temps, mais il est trop tard pour qu'elle réussisse à se retenir à quoi que ce soit et elle s'effondre sur Richard, l'emportant avec elle dans sa chute. « J'aurais dû te prévenir… Savoir tomber pendant un combat, c'est aussi super important. » Ça aussi, ça pourra peut-être l'aider dans son livre. « Désolée. » Elle soupire, un peu sonnée puis elle s'écarte, mal à l'aise car elle remarque qu'elle était carrément sur lui.  « Ça va ? »

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyDim 1 Avr - 22:35


I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

Apprendre, si le sujet intéressait Richard, était facile. Peut-être parce que beaucoup de choses l'intéressaient. Il s'était découvert un intérêt pour le fait de savoir et de comprendre lorsqu'il était au lycée, au delà de son intérêt même  pour la littérature, alors à l'évidence, s'il débutait à peu près complètement dans l'escrime, il y mettait beaucoup d'attention et de concentration. Et puis, après tout, ce n'était pas la chose la plus pénible qu'il avait eu à apprendre. C'était même plutôt fun, quand il y pensait, puisqu'il retombait totalement en enfance et dans ses rêves d'aventures, quand il était un pirate ou un chevalier jedi. Ce n'était pas quelqu'un de sérieux. Il aimait s'amuser, et ça, clairement, ça l'était.

Ça lui permettait aussi de penser à autre chose. Oui, voilà. Deborah Weston ne pouvait pas le savoir, mais elle lui offrait une véritable parenthèse dans une vie un peu agitée, menée à cent à l'heure, où il travaillait quasiment en permanence, alternant cours, copies à corriger, délais d'édition, écriture, et rendez-vous parents profs. Au moins, ici, personne n'attendait de lui de la rapidité, une compréhension immédiate, et une réussite instantanée. Pas de pression.

Au mieux, la conversation roulait sur les gens qu'ils avaient en commun, comme Cameron. Il avait bien vu que toute cette histoire faisait de la peine à la jeune fille. Même si Richard ne connaissait pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire - et il n'avait finalement que peu envie de savoir, n'étant pas une des vieilles commères de Tenby ni du genre à aller s'imposer dans la vie de ses anciens élèves - il n'aimait pas voir les gens inquiets ou malheureux, et Deborah Weston avait l'air de vraiment s'inquiéter et s'en vouloir pour son frère. « Oui, ça s'arrange bien, finalement. Au moins ça fait un super d'inquiétude en moins, pour nous deux, pas vrai ? »

Il lui adressa un sourire, sans plus s'étendre sur le sujet. C'était simplement une manière de dire qu'il comprenait, au moins un peu, sans être trop insistant. Un instant cependant, il se demanda, si en posant une autres question - mais sur l'escrime cette fois - il n'avait pas été gênant. Sans voir pourquoi, d'ailleurs : Richard était à peu près totalement dépourvu d'esprit mal placé, surtout envers une ancienne élève qui aurait presque eu l'âge d'être sa fille. Il la remercia d'un hochement de tête, cependant, lorsqu'elle lui annonça qu'elle lui laissait un avantage. « Oh oh, finalement, j'aurais une chance ? Bon, voyons ce qu'on peut faire, alors.»

C'était un jeu, un entraînement, et sûrement rien de sérieux. Mais Richard avait toujours eu un certain esprit batailleur quand il s'agissait de sport. Se dépasser et réussir, et surtout gagner. Il se doutait qu'il n'était pas réellement en position de force, mais il tenterait sa chance quand même. Sans oublier, cependant, de noter le déroulement du combat, utile pour ce qu'il comptait écrire.

Cela dit, l'échange fut assez vite écourté par la chute de la jeune femme. Il tenta bien de la prévenir - trop tard - et d'amortir un peu le choc, sans trop de succès, avant de s'écrouler lui même à terre, évitant de justesse un choc violent au niveau du crâne, même s'il n'était pas tout à fait certain pour le reste. « Je vais noter la leçon en évitant de la reproduire alors...cela dit, comme attaque surprise, c'est pas mal. » Autant le tourner à la blague, ce n'était pas si grave, et il n'y avait pas mort d'homme. Ce fut là qu'il se rendit compte de la proximité physique que cette chute avait instauré entre eux.Tout aussi gêné que Deborah, préférant s'abstenir de tout commentaire là-dessus, il la laissa s'écarter avant de se redresser légèrement. « Ben, je crois que j'ai évité de justesse le traumatisme crânien, mais ça va oui. Julianne avait peut-être raison pour cette histoire d'assurance, finalement... » Non, en réalité, il n'y avait vraiment rien de grave, et il le prenait vraiment à la rigolade. D'un ton plus sérieux, il demanda : « Toi, ça va ? A la rigueur, moi, c'est pas si grave, mais toi... » Lui n'allait pas poursuivre un objectif professionnel. Il enregistrait simplement des données, imaginait des situations - une bonne idée, tiens, cette chute, pour que l'héroine réalise qu'elle était amoureuse d'un de ses compagnons d'armes - rien de plus. Ca ne changerait pas sa vie de perdre. « Tu veux reprendre en changeant de main ? Si ça t'arrange, je veux dire. Ca me fera un challenge.  »Même si ça revenait sans doute à griller toutes ses chances de réussite, il ne comptait pas abandonner ce léger sourire, ni cette assurance feinte.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyLun 2 Avr - 21:06

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


En effet, Richard a toutes ses chances maintenant que Deborah utilise sa main droite à la place de sa main gauche. Tout de suite, elle se sent moins confiante et elle a raison parce qu'elle ne tarde pas à s'effondrer sur Richard et à l'emporter avec elle dans sa chute. Elle a l'habitude de tomber, mais pas de façon aussi médiocre. La plupart du temps, elle tombe plutôt en arrière parce qu'un adversaire se jette sur elle, mais cette fois, le rôle est inversé et c'est elle qui s'effondre en avant tout en ratant une attaque. Lamentable. Elle n'est pas fière de sa performance et elle est bien contente de voir qu'elle a encore de gros points faibles sur lesquels elle va devoir travailler avant de participer aux Championnats d'Europe d'escrime.
Elle s'écarte de Richard après un temps de réaction un peu trop lent et elle se relève en se massant la hanche sur laquelle elle a atterri. « Oui en attaque surprise ça peut être pas mal. » Sourit-elle. « Oh ça va, merci, ne t'inquiètes pas pour moi. » Ca ne lui fera qu'un bleu de plus et après tout, elle a vécu des chutes bien plus sérieuses et bien plus douloureuses que celle-ci. Aujourd'hui, elle a la chance de ne pas s'être fait mal à la cheville ou au poignet qui sont les zones les plus sensibles dans le sport qu'elle exerce. Cela dit, elle est touchée de l'inquiétude de l'écrivain et elle se sentirait presque rougir une nouvelle fois. Elle boit une gorgée d'eau et elle se remet doucement en place tandis que Richard fait de même. « Non non, on reste comme ça. Ça me fait mon propre challenge. Et je ne pensais pas être aussi nulle alors il faut que je m'améliore si je veux devenir une vraie championne, un jour. » Elle sourit à cette petite référence du surnom dont Richard l'affuble très souvent. Heureusement que son maître d'armes n'a pas vu à quel point elle s'en est mal sortie avec sa main droite. Même si elle a beaucoup d'assurance, il va falloir qu'elle continue à faire ses preuves.
Tout est question de se mettre dans le bain, de prendre l'habitude et de ne pas aller trop vite. Ainsi, lorsqu'ils reprennent l'entraînement, Deborah est beaucoup plus prudente et ils combattent de longues minutes, en répétant parfois les mouvements qu'elle lui a appris la fois d'avant ou en laissant Richard improviser à sa façon. On a l'impression qu'ils dansent sur la piste et il parvient même à la désarmer une fois, ce qui prouve le net progrès du trentenaire. En tant normal, Deborah n'aurait pas aimé se faire désarmer ainsi, mais aujourd'hui, elle a juste l'impression qu'il a retenu ses enseignements et que c'est grâce à ça qu'il parvient à s'en sortir aussi bien. On entend presque exclusivement le son des fleurets qui se cognent l'un contre l'autre et parfois la voix de la jeune femme perce dans le gymnase pour donner quelques conseils à son élève.

* *
*

Les entraînements s'enchaînent et Deborah voit clairement les progrès de Richard. Ce qu'elle constate également, c'est qu'elle apprécie de plus en plus le temps qu'elle passe en compagnie de l'écrivain, voire qu'elle attend avec impatience l'heure de leurs entraînements. Elle ne comprend pas vraiment comment ni pourquoi, mais elle garde pour elle ce qu'elle ressent, que peu importe si son coeur loupe quelques battements lorsqu'ils se retrouvent trop proches l'un de l'autre pour gagner une touche.
Ils viennent de terminer leur séance et Deborah range le matériel tandis que Richard s'étire dans un coin du gymnase. Et si elle voulait juste le regarder à la dérobée le temps d'une seconde, elle est frappée par ce qu'elle vient de voir. « Ah ben tu m'étonnes que tu aies toujours des courbatures. C'est pas comme ça qu'il faut faire. Je vais te montrer. » Rigole-t-elle en se rapprochant de son niveau. Elle regrette aussitôt d'avoir ouvert la bouche parce que maintenant elle ne peut plus reculer et elle doit s'exécuter. Or, l'aider avec ses étirements requiert encore une fois de la proximité qui risque de la bouleverser. Elle va devoir prendre sur elle si elle ne veut pas que son comportement semble suspicieux et elle se met en face de l'auteur. « Ok. Alors… Ecarte un peu les jambes, mais pas beaucoup, d'accord ? Maintenant, lève les bras et tend les bien, inspire et expire bien et incline toi doucement à gauche et à droite. Mais uhm… Pas trop non plus. J'vais te guider. » Elle se mord la lèvre et pose ses mains au niveau de la taille de Richard avant qu'il ne commence à s'étirer afin qu'elle puisse le guider dans ses mouvements. « Voilà… C'est mieux comme ça. » Dit-elle une fois qu'il s'est exécuté. Elle se recule d'un pas quand il a terminé, encore un peu troublée et elle tente de se reprendre en refaisant la conversation. « La prochaine fois, si tu le veux, tu pourras t'entraîner avec des vraies lames. Je pense que tu es assez agile, maintenant. » Conclut-elle en souriant, cherchant à se changer les idées.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyMer 4 Avr - 0:56


I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

Au départ, c'était indubitablement les cours qui lui avaient plu. Et ils avaient porté leurs fruits : Richard avait désormais une assez bonne vue de ce qu'il voulait écrire et décrire comme scènes de combats. Il accumulait des brouillons et des idées, notait au fur et à mesure des descriptions et des points intéressants directement tirés de son expérience. Il progressait également, même si ce n'était pas son objectif de départ. Ce qui était appréciable, tout de même, parce qu'au départ en tant que spectateur, il n'y comprenait pas grand chose. Et que ce soit quelqu'un qui s'y connaissait vraiment, comme Deborah, qui lui dise, ça ne pouvait que rendre fier Richard.

Puis c'était le moment lui-même qui lui avait plu. C'était une véritable bouffée d'air, à chaque fois fois qu'il venait dans ce gymnase. Un moment un peu hors du temps où il n'avait plus besoin de se concentrer sur les problèmes de l'extérieur, et où se nouait avec son adversaire et professeur une certaine complicité. Deborah Weston avait en commun avec lui de vivre totalement pour sa passion. Il comprenait. Ça lui parlait. Mieux, ou plus exactement, il aimait ça.

De là à dire que la prof lui plaisait, il y avait un pas que Richard Lyon n'était pas prêt à franchir. L'écrivain en avait vaguement conscience mais comme il était nettement plus commode de ne pas trop s'attarder sur la question, il n'en disait rien et refoulait toute forme d'explication concrète sur toutes les émotions qu'il pouvait ressentir. Il se contentait d'apprécier de plus ou moins loin ce qu'il jugeait être de la grâce pure lorsque que Deborah combattait. Il lui trouvait un côté véritablement incandescent, mais s'imaginait rester dans la limite du raisonnable en visualisant cela comme un constat objectif, comme il aurait décrit un personnage de roman. Il ne pouvait ni devait aller plus loin - nier complètement la réalité était donc plus facile et de toute façon, c'était la seule solution viable.

En réalité, Richard était pris dans des sentiments un peu contradictoires. Il ne pouvait s'empêcher de sourire lorsqu'elle décidait de se moquer gentiment de lui, ou encore, comme là. Il se mit à rire :

« Je te croyais partie, championne. Qu'est-ce que je ferais si tu n'étais pas là, pas vrai ? » C'était lancé sur le ton de la plaisanterie, mais Ritchie réalisa soudainement que la question prenait un vrai sens. Il voulut corriger, expliquer, mais n'en eut pas le loisir. Il s'exécuta en silence, essayant de ne pas penser au contact physique que l'escrimeuse venait de créer entre eux. À la regarder, cependant, il fronça les sourcils, et se pencha gentiment vers elle : « Ça va, championne ? T'as l'air ailleurs, un peu...»

Mauvaise attitude : persister à ne rien croire possible, à refuser d'accepter ses propres sentiments, mais chercher à chercher des signes de réciprocité de la part de l'autre. Bref, le début de la fin. Ce n'était pas sérieux et il fallait qu'il prenne du recul. Alors il sauta sur la porte de sortie que Deborah lui offrait en parlant de la prochaine séance.

« Oh, en parlant de la prochaine fois, je pense que je ne pourrais pas venir la semaine prochaine. Ni celle d'après d'ailleurs. J'ai une série de conférences à Londres le weekend prochain et celui d'après je dois remonter sur Glasgow. Je voudrais pas déranger trop tes entraînements non plus, alors...on se tient au courant ? »


Le voyage à Londres était prévu de longue date, mais il ajoutait le voyage à Glasgow par prudence. Pour se donner une marge de réflexion. Il commença à ramasser ses affaires, de toute façon, il fallait qu'il rentre. Pris d'une soudaine inspiration, il lança à la jeune femme :

« Tu rentres à Tenby, là ? Je te dépose, si tu veux. J'ai que la moto, alors je garantis pas le confort, mais ce sera plus rapide que le train.»


Pour la distance et le recul, on repasserait, aussi.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyMer 4 Avr - 19:05

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


On se le demande… Se retient-elle de répondre, de peur de sonner trop prétentieuse alors que ce n'est pas le cas. Deborah est loin d'être parfaite, mais elle n'est pas de ce genre à se vanter encore et encore. C'est même plutôt l'inverse et la sportive a souvent besoin d'encouragements. Elle se permet une nouvelle proximité avec Richard qui devrait être entièrement innocente, mais qui la laisse pourtant avec un léger trouble. Elle aurait pu en rester là, elle aurait pu se contenter de sentir cette étrange sensation, mais non… Cette dernière s'amplifie et la prend aux tripes quand Richard se penche en avant pour lui demander ce qu'elle a. Il ne termine même pas sa phrase et les yeux de la brune s'arrondissent avec le sentiment d'être prise la main dans le sac. Elle secoue la tête et cherche à garder un peu de contenance malgré tout ce qui se passe dans sa tête. « Oui, oui, ça va. » S'empresse-t-elle de dire avant de prendre une certaine distance avec l'écrivain.

Elle tend une perche à Ritchie qu'il saisit, mais malheureusement, les mots qui sortent de la bouche du trentenaire ne sont pas ceux qu'elle voulait entendre. Aussitôt, l'escrimeuse est déçue et elle n'essaye même pas de masquer sa déception tant elle ne sait pas comment s'y prendre. Elle n'a jamais été douée pour cacher ses émotions. Avec Daniel déjà, elle n'arrivait pas à rester de marbre… Heureusement, elle avait la chance que le Granger ne voit que ce qui l'intéresse et par conséquent, il n'avait jamais remarqué que ses sentiments pour lui prenaient de plus en plus d'ampleur. « Oh. D'accord… » Deux semaines sans qu'ils ne s'entraînent ensemble. Deborah devrait être contente - après tout, ça lui fait plus de temps pour s'entraîner avec des adversaires de son niveau, surtout avec le Championnat qui approche, mais non… Elle n'arrive pas à se réjouir. « Oui, on se tient au courant. De toute façon, tu sais, je suis là au moins deux heures quasiment tous les soirs de la semaine… Si tu ne veux pas trop perdre la main, je peux aussi te prêter un fleuret… J'en ai plusieurs à la maison. » Elle ne sait même pas pourquoi elle fait une telle proposition : ce n'est pas comme si Richard cherchait à devenir un escrimeur… A croire qu'elle a perdu de vue son objectif tant elle a aimé combattre avec lui. « Enfin… C'est seulement si tu veux. Sinon, je pense que tu as bien mérité un break après tous les efforts que tu as fournis. » Elle se reprend et elle sourit timidement.

Elle se retourne, récupère son sac à dos abandonné sur le banc à sa droite quand elle entend à nouveaux la voix de Richard résonner dans le gymnase. « Uhm, oui je rentre à Tenby. » Elle a d'abord envie de décliner sa proposition comme elle le ferait avec n'importe qui tout ça parce qu'elle ne veut pas s'imposer et qu'elle aime bien prouver qu'elle est indépendante, qu'elle sait se débrouiller seule… Mais cette offre n'en reste pas moins intéressante. Déjà, ça lui permet de rentrer beaucoup plus rapidement dans la bourgade et ça lui donne également l'occasion de passer plus de temps avec l'auteur… C'est d'ailleurs cette idée qui achève Deborah de dire oui. « Si ça ne te dérange pas… Je veux bien. C'est vrai que ça sera beaucoup plus rapide. » Elle met de l'emphase sur ce fait pour ne pas qu'il devine ses réelles motivations.
Elle jette un dernier coup d'oeil au gymnase et elle suit son ancien professeur à l'extérieur quand ce dernier est prêt à rentrer. Quand ils se retrouvent face à la moto de Richard, la jeune femme juge que c'est le bon moment pour faire une dernière confidence avant de commencer un trajet aussi long.  « Il faudra que tu me dises comment je dois me mettre…   » Le sous-entendu est net : elle n'a jamais été passagère d'une moto, même si clairement, ça n'a pas l'air bien compliqué.  

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyVen 6 Avr - 1:24


I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

Il savait, au fond, ce qui se passait concrètement. Savait pourquoi il s'était mis à attendre avec impatience ces séances d'escrimes. Ce n'était pas simplement parce qu'il aimait ça, qu'il avait toujours gardé ce léger côté bagarreur de son adolescence. Oui, il y avait quelque chose d'autre, qui ne passait que moyennement la barrière du subconscient et des idées en l'air. C'était une ancienne élève. Ça s'arrêtait là et toute autre pensée était mal placée.

Mais, mais, mais, car il y avait toujours un mais, sans quoi la vie de Richard eut été simple et peut-être un peu ennuyeuse, il ne pouvait s'empêcher d'éprouver cette légère vibration, cette drôle de sensation qui n'était pas, finalement, désagréable, lorsqu'il était avec elle. Et l'idée, la pensée que Deborah puisse penser à la même chose...il savait qu'il n'aurait pas dû, mais il n'arrivait pas à ne pas se réjouir de cette possibilité.

Mais ce n'était qu'une possibilité. Au moins jusqu'à ce que Ritchie capte le regard de déception de l'escrimeuse. Un instant, ce fut lui qui se retrouva muet, ne sachant pas quoi faire et regrettant ce qu'il venait de dire. Oui, un instant, il eut envie de dire que ce n'était pas grave, qu'il annulait, juste pour voir si ça effaçait la déception qu'il parvenait à lire sur le visage de Deborah.

Mais il se tut, la laissa finir, jusqu'à reprendre un peu possession de ses moyens, et pouvoir réagir comme un adulte raisonnable sans avoir envie de lever le poing et de crier victoire d'une façon gênante. « Je suis navré, j'aurais du te prévenir plus tôt. Note, ça m'enthousiasme pas plus que ça de partir, ça va pas être d'un intérêt démentiel. J'aurais préféré venir ici.» Avec toi, eut-il envie d'ajouter, avant de s'infliger mentalement une gifle magistrale. Il se comportait comme le dernier des idiots. « J'ai des semaines de dingues en ce moment, ça va finir par se calmer mais en attendant, je dis pas non à un break. On se reverra après. De toute façon il faudra bien que tu regardes ce que j'écris, histoire que ça ressemble à quelque chose, niveau réalisme. »

Proposition qu'il regretta instantanément. Non seulement ça gâchait totalement ce temps de réflexion qu'il essayait de prendre pour essayer de se raisonner, mais en plus il serait facile de voir ce qui l'avait directement inspiré dans ce qu'ils avaient fait ensemble.

Il fallait croire que Richard n'était vraiment pas doué pour cette entreprise puisqu'il en rajoutant une couche en proposant à la jeune femme de rentrer avec lui.

C'était sans compter sur le fait qu'il était ravi qu'elle accepte, évidemment. Il le regarda d'un air amusé, quoiqu'un peu surpris lorsqu'elle reprit la parole. « T'es jamais montée sur une moto ? Sans rire ? Bon, alors. Déjà, il te faut un casque, c'est pas négociable. Tiens, donne ton sac en échange, que je le range...eh, non, pas comme ça le casque, tu vas te faire du mal avec la sangle, sinon. Attends, je vais te le faire. Tu permets ? »

Il y avait un peu d'hésitation dans le mouvement qu'il eût pour positionner correctement le casque. Trop de proximité entre leurs deux visages, trop de tentations de s'attarder, de rester proche. Il s'écarta finalement, tentant d'agir de façon neutre et naturelle.

« Ça te va pas mal. Tu peux songer à te reconvertir en pilote de rallye si un jour t'en a marre de l'escrime.»
Il attacha son propre casque et ajouta, avant de monter lui-même sur la machine : « Concrètement, alors, le principe est que toi, passagère, est censée t'accrocher pour ne pas tomber, et le point d'accroche, ben, c'est le conducteur, c'est à dire moi. Tiens, donne ta main, je vais t'aider à monter...voilà, très bien. » Il la laissa s'installer et continua : « Bien, maintenant tu passes tes bras autour de ma taille, et...ben, tu t'accroches. Te mets juste pas trop en arrière, sinon ça me tire aussi et c'est compliqué pour piloter. Ça va pour toi ? On y va ? »

Il démarra la moto qui eut un rugissement puissant. Voilà qu'ils regagnaient en proximité, et maintenant, il n'avait définitivement plus envie que ça s'arrête. Donc définitivement, Richard avait un problème.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
Draw your swords || Deborah Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptySam 7 Avr - 4:50

Rhythm is a dancer, I need a companion
Oh I guess that must be you
Body like the summer, Oh you like no other
Don’t you tell 'em what we do


En son for intérieur, Deborah sait que quelque chose ne va pas. Elle se surprend de plus en plus à regarder Richard comme un homme attirant, le tout mélanger à quelques pensées pas vraiment catholiques. Déjà lorsqu'elle était son élève, la jeune femme s'était plusieurs fois perdue dans ses pensées en le regardant, mais à l'époque, il s'agissait plus d'une question de survie - c'était le seul moyen qu'elle avait pour rester éveillée lors des cours de littérature. Aujourd'hui, c'est autre chose que son instinct de survie qui se réveille, sinon elle ne serait pas aussi déçue en apprenant qu'elle ne le verra pas pendant au moins deux semaines. Deux longues semaines. « Londres et Glasgow, ça me paraît pourtant cool comme week-ends. Même si les conférences sont nulles tu auras toujours de quoi profiter sur place. Et t'en fais pas, ce n'est pas grave. C'est juste que parfois, j'oublie que tu ne cherches pas à t'entraîner pour de la compétition. » Elle tente de se rattraper comme elle peut, lui signifiant qu'il a bien mérité une petite pause après tous ses entraînements sportifs. « Uhm oui si tu veux. Je peux faire ça. » En fait, elle se demande si elle verra transparaître leurs échanges dans les écrits de Richard. Elle serait flattée si c'est le cas et même sans ça, elle est contente de savoir qu'elle aura aidé l'auteur avec la description de ses combats.

Quelques minutes plus tard, ils se retrouvent tous les deux devant la moto de Richard et Deborah confesse qu'elle va avoir besoin d'instructions. Le chemin est relativement long et elle ne voudrait pas faire quelque chose de travers. Ils commencent d'abord par les bases, mais même pour ça, Deborah a besoin d'aide car elle est incapable de fermer son casque. Qu'est-ce que je ferais si tu n'étais pas là ? se retient-elle de répéter en écho à la question qu'il avait posée un peu plus tôt quand elle lui était venue en aide pour les étirements. « Merci. » Son casque est attaché et à présent, elle tente d'enfourcher la moto avec la grâce qu'il lui reste. « Pilote de rallye tu dis ? J'y penserai. Mais si je devais me reconvertir, ce serait plutôt dans la boxe. » Dit-elle en se perdant dans ses pensées à voix haute. Elle se reprend rapidement et elle passe ses bras autour de son ancien professeur sans trop oser le toucher puis elle lui donne son feu vert pour qu'il puisse démarrer l'engin. « C'est bon pour moi. » La moto gronde aussitôt dans les airs et ils sont prêts pour rentrer à Tenby.
Toutefois, la brune s'était surestimée et elle se retrouve à glisser naturellement contre Richard et à resserrer son emprise autour de sa taille, dans un premier temps par sécurité et dans un second temps, parce qu'elle aime beaucoup la façon dont elle se retrouve contre lui. Elle doit admettre que c'est impressionnant de se retrouver là, si proche de la route en allant aussi vite. Elle n'a pas peur, mais clairement, elle n'aurait pas confiance en n'importe qui pour faire de la moto.  

Elle ne saurait dire combien de temps le trajet a duré, mais pour sûr, elle l'a trouvé trop court - et c'est bien la première fois qu'elle trouve ce trajet trop court alors qu'elle le fait tous les jours. Ils arrivent sur Victoria Street et Deborah descend à contrecoeur de la moto. Elle se retrouve avec les jambes légèrement flageolantes à cause de l'émotion que sa première balade à moto lui a aspiré. « Ouah. C'était… Vraiment quelque chose. Et vraiment plus rapide que le train. Merci encore. » Trop rapide, même. A croire qu'elle s'était habituée à cette proximité. « Uhm… Par contre… Je vais encore avoir besoin de toi. » Qu'elle annonce, un peu désolée de sa propre étourderie, mais le fait est qu'elle n'arrive pas à se débarrasser de son casque, qu'elle a peur de tirer sur la mauvaise sangle.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


Draw your swords || Deborah 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Lyon
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Wanguard, COM, crazyoilmachine
TES DOUBLES : John Harding et Max Julliard
TON AVATAR : Joel Kinnaman
TES CRÉDITS : Hypnotyk (avatar) + Boston (gifs) + crack in time (sign)
TA DISPONIBILITE RP : Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo3_250
RAGOTS PARTAGÉS : 1239
POINTS : 2009
ARRIVÉE À TENBY : 11/02/2018
Draw your swords || Deborah Tumblr_pbc12lnxu11vg2yxdo1_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 40 ans (13 mai 1979)
CÔTÉ COEUR : Une fille trop jeune pour lui. No comment.
PROFESSION : Ecrivain, il a du démissionner de son poste d'enseignant au lycée.
REPUTATION : Il sort avec la petite Weston, une ancienne élève qui a vingt ans de moins que lui, vous vous rendez compte ? Les parents d'élèves ont été scandalisé et ça se comprend, lui qui paraissait si bien sous tous rapports, si gentil ! Il y a de quoi se poser des questions, surtout quand on sait qu'il a démissionné de son poste...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah EmptyDim 8 Avr - 2:49


I'll be standing in the corner
Just watching her slaughter them
See you all go wild
I've been dipping in my finger
Testing out the water
See you on the other side

Une part de lui avait vraiment eu envie, sur le moment, de dire qu'il laissait tomber ses projets à Londres et à Glasgow. Vraiment. Mais Richard avait réussi à se raisonner au moins sur ce point. Partir un peu lui permettrait de faire le point, d'essayer de comprendre pourquoi et comment il en était venu à vouloir absolument passer plus de temps avec Deborah Weston. Ça ne faisait pas partie des options possibles, non plus, tout simplement, et il fallait qu'il se sorte ces idées confuses, mais certainement pas innocentes, de la tête. La série de conférences à Londres lui permettrait de penser à autre chose. Il n'avait aucune idée de ce qu'il allait faire à Glasgow. Probablement voir le frère de Kristin et s'adresser à une tombe muette dans l'espoir d'obtenir des conseils qu'il ne pouvait pas avoir. Ridicule à souhait. Ce n'était pas un plan génial, vraiment pas, mais il avait l'avantage de la simplicité et d'une longue tradition...

Peut-être aussi que Richard aurait pu se faciliter la vie en adaptant ses actes à ses pensées, à savoir qu'il devait remettre en place cette distance qui  était  en train  de disparaître entre  lui  et Deborah, et pas avec les envies qu'il essayait de refouler ou d'ignorer. Mais pour l'instant, en faisant ce trajet en moto, il était bien. Juste bien. Un léger sourire s'étira sur ses lèvres au fur et à mesure qu'il sentir la jeune femme se détendre et s'accrocher à lui plus fermement. Un bout de soleil couchant donnait une impression de chaleur et la route filait à vive allure. Et il ne pensait strictement à rien d'autre qu'à ce trajet génial, et franchement ? Ça allait totalement à l'écrivain.

Il fallait bien, cependant, que la route finisse, ce qui arriva assez vite, finalement. Richard gara la moto entre chez lui et la maison des Weston, et descendit lui aussi, accrochant son casque au guidon pour parler avec l'escrimeuse, hochant la tête avec un sourire. « C'est pas mal, hein ? Je crois que le mot exact est magique.» Mais est-ce qu'il parlait du fait de rouler, simplement, ou d'être avec elle ? Ritchie ne s'y retrouvait pas bien lui-même.  

Essayant d'éviter ce  genre de sous-entendus un peu gênants, il balaya les remerciements de la jeune femme d'un revers de la main. « Bah, c'est rien, c'est pas comme si ça me faisait faire un énorme détour non plus. Mais je suis content si ça t'as plu, en tout cas. On finira par faire de toi une motarde, ça  se trouve. » La pensée le fit rire, et il sortit le sac de celle ci pour le lui redonner, avant qu'elle ne lui demande de l'aider pour retirer son casque. « Oh, oui, bien sûr. Bouge pas, je vais te libérer... voilà. »

Richard récupéra son casque, et ça aurait dû, ou pu s'arrêter là. C'était sans compter sur le fait qu'ils étaient un peu trop proches, lui penché vers elle. Il voulut dire quelque chose, commença une phrase. « Tu...je...»

En réalité Richard n'avait aucune idée de ce qu'il voulait dire, il était nettement incapable de formuler une pensée cohérente. Alors il fit la seule chose qui lui semblait logique et même possible : il embrassa Deborah Weston. En un instant, ce fut une révélation électrisante et joyeuse. L'instant d'après, la conscience de ce qu'il venait de faire le frappa de plein fouet, et il recula, pétrifié, catastrophé de son comportement. « Je...pardon. Je n'aurais pas dû faire ça, c'était idiot et parfaitement déplacé. » Il ne savait plus où se mettre. « Désolé, vraiment. Je vais y aller. Oui. Voilà. On va faire ça. C'est mieux comme ça. Désolé encore.»

Sans même attendre de réponse, Richard tourna les talons. Au lieu de rentrer chez lui, il s'engouffra dans sa voiture, et fila en trombe. C'était trop d'un coup. Beaucoup trop, et il n'avait aucune idée de comment il devait gérer ça.

_________________

Promise to love you 'til the end of the line
©️crackintime


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Draw your swords || Deborah Empty
MessageSujet: Re: Draw your swords || Deborah Draw your swords || Deborah Empty

Revenir en haut Aller en bas

Draw your swords || Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-