AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

you cross me, ima cross you back (+brendan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : crapisun / stvbrns / (jo).
TES DOUBLES : Eli J. Vaughan.
TON AVATAR : elizabeth olsen.
TES CRÉDITS : .lollipops (avatar) — tumblr (gifs signature)
TA DISPONIBILITE RP : (savannah)
(abby)(brendan)

libre (o3/o4)


RAGOTS PARTAGÉS : 375
POINTS : 466
ARRIVÉE À TENBY : 25/09/2017


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans.
CÔTÉ COEUR : "mariée" mais quand il a un océan (littéralement) entre deux personnes, les choses se compliquent.
PROFESSION : #blog #foodie #instafamous
REPUTATION : la blonde ne fait pas trop de vagues depuis son retour.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: you cross me, ima cross you back (+brendan) Mar 6 Mar - 3:52


you cross me, ima cross you back

 






Amanda regrette immédiatement sa décision de laisser ses chaussons dans sa chambre lorsque ses pieds nus touchent le parquet froid du salon. Elle se dépêche de rejoindre la cuisine sur le bouts des orteils et de rallumer le chauffage central qu'elle coupe tous les soirs avant d'aller se coucher, histoire d'économiser là où elle peut. Malgré l'hiver bien présent en ce mois de février, Amanda ne rechigne pas aux petites économies et même si elle le voulait,  elle ne pourrait pas se le permettre. Une fois cela fait, elle s'attelle à préparer son petit déjeuner après avoir bu un grand verre d'eau : rien de mieux pour se débarrasser des toxines de la nuit. Amanda ne se sent jamais plus à l'aise que lorsqu'elle est dans une cuisine, chaque élément familier lui rappelant que dans cet environnement, elle est totalement en contrôle. Elle n'est pas psychorigide, non, mais cela n'est-il pas plus agréable quand tout est à sa place ? Et bien cela aide avec les pulsions.

Ce matin, elle se sent motivée par des roulés à la cannelle, version Amanda bien sûr. Elle prépare le four et remplie la bouilloire avant de l'installer sur son réchaud. Elle se saisit les ingrédients, grimaçant au passage quand elle aperçoit dans un des placards les céréales bourrées de produits chimiques que Brendan semble chérir tout particulièrement. Jamais Amanda ne posera un doigt sur cette boite c'est certain, savoir qu'elle se trouve dans sa cuisine est déjà presque suffisant pour lui créer un ulcère. Après sa désintox, Amanda a décidé de prendre soin d'elle et ce, en commençant par son régime alimentaire. Pas question pour elle de remplacer la drogue par la bouffe comme elle a pu en voir certain. Non, dès sa sortie elle a dit adieu à l'alcool, la viande et le café, et même s'il lui arrive de faire quelques écarts (elle cache soigneusement une bouteille de whisky sous l'évier) elle tient relativement bon et elle pèse même en ce moment le pour et le contre du véganisme.  Un esprit sain dans un corps sain, dicton cliché mais qui lui permet de tenir la route.

Elle commence sa pâte (bien sûr, elle fait sa pâte elle-même et ne l'achète pas toute faite) n'ayant passé qu'un léger coup de torchon sur son comptoir qui est impeccable comme toute cuisinière qui se respecte mais surtout parce qu'elle a finit sa dernière vidéo tard hier soir et que son très cher colocataire n'a pas encore eu le temps de pénétrer dans la cuisine entre temps. Oh, ce n'est pas qu'elle n'aime pas le jeune homme, vraiment pas, il a juste tendance à la mettre sur les nerfs. Il est bordélique, exubérant et prend de la place. Quand Amanda a enfin trouvé une location sur Tenby après des semaines passées à l'auberge, elle a du, en serrant les dents, demander de l'aide financière à sa mère n'ayant pas les fonds suffisant pour signer le bail seule. Non seulement cela mais à peine ses cartons posés, elle a perdu un de ses sponsors ce qui n'arrangea pas son budget déjà serré. Il était alors hors de question de redemander de l'aide à la matriarche, et c'est avec cette rancœur d'être endettée au travers de la gorge qu'Amanda a posté une annonce en ligne pour une colocation. L'urgence de la situation oblige, elle n'a pas mis trop de conditions sur son offre, n'importe qui ferait l'affaire, à une seule condition : pas de drogue. Ou du moins, pas dans la maison. Amanda ne se fait pas encore confiance. A sa grande surprise, le soir même Brendan la contactait et la semaine d'après débarquait dans la maison.

Depuis les deux partagent cette maison qui bien qu'elle semble largement suffisante pour que deux adultes y vivent sans se marcher sur les pieds, Amanda doit être honnête et avouer que le jeune homme lui tape un peu sur les nerfs. Elle a l'impression de vivre avec un adolescent incapable de ranger quoi que ce soit. Amanda soupire exaspérée, et prend une pause afin de se servir son chaï, tentant de canaliser des pensées positives. Il ne faut jamais cuisiner avec de l’amertume ou de la colère. Elle finit ses roulés et les enfourne avant de s'installer à la table de la cuisine pour préparer son plan d'attaque de la journée. Elle a prévu de rester à l'intérieur aujourd'hui et si possible prendre de l'avance sur le tournage de ses vidéos, enfin si Brendan ne vient pas l'embêter...  


_________________

i know i'm home   when i see your light shine.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : hotmess - tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 5537
POINTS : 3723
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Personne en vue
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: you cross me, ima cross you back (+brendan) Jeu 8 Mar - 3:10

I'm not laughing
You're not joking
I'm not dead I only dress that way


Encore une fois, Brendan a passé toute la nuit en ligne, à enchaîner les jeux sans faire attention à l'heure qui défilait et qui lui indiquait doucement (trop doucement) qu'il était préférable de s'arrêter. Le garçon n'étant pas familier avec ce concept de raison, il a poursuivi jusqu'à tomber de sommeil sur son clavier. Il se réveille quelques heures plus tard, la marque des touches sur la joue et décide qu'il est temps de retrouver le confort de son lit. Hélas, il y a cette odeur particulièrement délicieuse qui lui chatouille les narines et qui l'empêche de retrouver le sommeil. Un rapide coup d'oeil à son téléphone l'informe qu'il n'a dormi que trois heures et il regrette soudainement (et avec une profonde amertume) sa décision de jouer avec cette bande d'américains. Forcément, avec le décalage horaire, ils tenaient la distance, relançant encore et encore le jeu. Le blond soupire et préfère éviter tout objet dans lequel son visage fatigué pourrait se refléter. Pour sûr, ses yeux sont encore rougis et ses cernes doivent descendre jusqu'à la moitié de ses joues. Il baille (ou alors serait-ce un sombre grognement ?) et il s'extirpe de son lit en trainant des pieds. Les effluves exquises informent le jeune homme que sa colocataire est déjà debout et il espère que ce qu'il est en train de sentir n'est autre que le petit-déjeuner. Après tout, à quoi ça sert d'avoir une colocataire célèbre sur le net pour sa cuisine s'il ne peut même pas y goûter ? Il traverse la maison en caleçon jusqu'à son point de chute : la cuisine. « Yo ! » Il salut Amanda à sa façon sans même lui accorder un regard. « Tain, ça sent trop bon. » Il n'a jamais été très matinal et pour l'heure, il n'a qu'une envie : voir ce qu'elle a concocté, au point qu'il en salive déjà. Il ouvre le four et est percuté par la chaleur qui s'en dégage, ce qui provoque un mouvement de recul. Toutefois, il ne regrette rien car il se retrouve nez à nez avec des roulés à la cannelle qui lui ouvrent l'appétit. Il referme le four et s'avance jusqu'à la cafetière dont il vide le contenu dans son mug. Il ajoute du sucre qu'il laisse bien évidement trainer sur le plan de travail et quelques gouttes de lait qu'il oublie également de remettre dans le frigo. Il attrape son paquet de céréales car il se connait et il sait qu'il ne pourra pas attendre que la cuisson des roulés à la cannelle soit terminée avant de manger.

Il rejoint sa colocataire à table, pose sa tasse bien remplie et ses céréales, et avant même qu'il n'ait le temps de tremper ses lèvres dans son café, il se met à bailler lourdement. Il se frotte la joue, puis les yeux (qu'il peine à garder ouverts) et il lâche un soupir de désespoir. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été levé aussi tôt et il se demande bien comment il tiendra une journée complète. Endormi, il fixe son café de longues secondes puis se décide à en boire quelques gorgées avec l'espoir que ça le réveillera. Au final, ce n'est pas plus mal qu'il soit debout à cette heure si matinale car il a beaucoup de travail qui l'attend. Brendan doit en effet s'occuper de la comptabilité de cette épicerie à quelques centaines de mètres de là. Le gérant avait hésité à l'embaucher en le voyant débarquer avec sa dégaine d'éternel adolescent, mais il avait finalement décidé de lui donner une chance. S'il parvient à terminer ses comptes avant midi, alors qui sait, peut-être qu'il pourra exiger une petite prime. Cette idée lui plait bien et il se retrouve à sourire bêtement.
Il sort soudainement de ses pensées et se souvient de l'existence de la blonde. « Tu te lèves tôt, dis donc. » Fait-il remarquer sans la moindre raison, juste pour faire la conversation. Il s'étire et lâche un nouveau bâillement. « T'as des plans pour la journée ? » Il voit la jeune femme déjà pimpante et il serait presque jaloux de cette facilité avec laquelle elle affronte cette heure matinale. Lui même ne sait pas encore s'il s'intéresse vraiment à l'emploi du temps de sa colocataire bien qu'il ressente une pointe de curiosité à l'idée de savoir en quoi consiste son métier. Il prend à présent une large poignée de céréales qu'il engloutit aussitôt et ne peut s'empêcher de poser une nouvelle question à la cuisinière.  « Quand est-ce que ça sera prêt ? »

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

you cross me, ima cross you back (+brendan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: The Outskirts :: Residences-