AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Big Bad World + Brendan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Big Bad World + Brendan Dim 18 Fév - 19:01

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

Tu montes les escaliers de ton immeuble pour te rendre à ton nouvel appartement, maudissant l’ascenseur, une nouvelle fois en panne. Tu étais plutôt fatiguée et monter toutes ces marches étaient l’ultime épreuve de la journée. Tu aurais dû vérifier la fiabilité de l’ascenseur avant de jeter ton dévolu sur ce petit appartement au cinquième étage… Tu avais beau être sportive, après une garde de plus de 12 heures, tu n’avais juste pas envie. Ce stage de spécialisation à l’hôpital de Tenby était très enrichissant mais aussi très fatiguant. Et pourtant… Si tu veux t’effondrer dans ton lit, tu n’as pas le choix. Tu dois prendre ton courage à deux mains. Avec un petit soupir, tu commences donc ton ascension… Ton nez se fronce soudain, il y a une odeur étrange dans la cage d’escalier. Du brûlé mais avec un petit quelque chose en plus. Tu hausses les épaules. Tant qu’il n’y avait pas de fumées, il n’y avait pas de raisons de s’inquiéter, non ? 2ème étage… 3ème étage… 4ème étage…5ème étage, enfin ! Tu t’engouffres dans ton petit chez toi, te débarrassant de ton épais blouson. Tu avais pris une bonne douche à l’hôpital mais tu hésites à reprendre un bain pour te détendre encore plus... Tu allumes quelques bougies, histoire de créer une ambiance apaisante autour de toi. Tu es en train de te préparer un thé lorsque la sonnette de la porte d’entrée retentit.

Tu es plutôt intriguée quand tu vas ouvrir, étant donné que tu n’avais pas encore vraiment eu le temps de donner ton adresse à beaucoup de monde. D’ailleurs, ce n’est pas un de tes proches que tu découvres lorsque tu entrouvres la porte mais ton voisin. « Brendan ! Salut ! » Tu ouvres la porte en plus grand et tu lui fais un sourire, encore plus intriguée qu’il y a quelques secondes. Ton nouveau voisin était gentil mais tu te demandais ce qu’il voulait. Certes, il t’avait aidé avec ton lourd buffet et quelques cartons lorsque tu avais emménagé la semaine dernière. Depuis vous échangiez des saluts et parfois quelques mots lorsque vous vous croisiez mais ça n’allait pas beaucoup plus loin. Quelque chose te faisait penser que vous étiez bien trop différents pour être plus que de simples connaissances. Il t’impressionnait avec tous ses tatouages et ses airs de bad boy et tu te disais qu’il devait te trouver bien fade à côté de lui. C’était sans doute pourquoi tu ne lui avais pas offert une bière ou autre chose pour le remercier de son aide. Tu as honte quand tu y repenses. Ce n’est pas très poli de ta part et puis, c’était stupide de se baser sur les apparences. Heureusement, il est encore temps de rectifier le tir. « Ça va ? Tu veux entrer ? » Que tu demandes assez peu originalement mais sincèrement.  Puisqu’il est face à toi, tu peux le dévisager sans que ce ne soit déplacé. C’est comme ça que tu te rends compte qu’il n’est pas aussi détendu que toi, qu’il a l’air nerveux. Peut être même angoissé. Tu te rappelles alors du léger détail que tu avais remarqué tout à l’heure puis qui était ensuite sorti de ton esprit. Peut être que c’est à propos de ça. « J’ai senti une odeur de bizarre dans le couloir tout à l’heure... Je suis folle ou toi aussi tu la sens ? »  

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mar 20 Fév - 17:02

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


La cuisine, ça n'a rien de sorcier… C'est une certitude. S'il sait faire des calculs dignes des plus grands mathématiciens, il n'aura aucun mal à réaliser la recette qu'il a sous les yeux, d'autant plus qu'il a tout le matériel à sa portée. Amanda n'étant pas là et Brendan ne sachant pas prendre son mal en patience, il décide de se lancer dans la confection de pâtisserie sans sa colocataire. Cette dernière alimente pourtant un blog de cuisine.
Confiant, le Darlington est persuadé qu'il pourra préparer un bara brith et il va ainsi faire les quelques courses nécessaires. Il suit la recette plus ou moins à la la lettre, essaye différents ustensiles d'Amanda tout en écoutant de la musique beaucoup trop forte. Au final, il trouve même que c'est amusant de cuisiner et beaucoup trop facile. Pourquoi tous ces gens se plaignent lorsqu'ils doivent se mettre derrière les fourneaux ? Le jeune homme n'a jamais été un grand cuisinier, privilégiant les plats préparés et les conserves pour ne pas avoir à perdre trop de temps avec la préparation ou avec la vaisselle.
S'il cuisine aujourd'hui, s'il veut absolument réussir ce bara brith de ses propres mains, c'est car il s'agit du gâteau préféré de sa fille et qu'il aura enfin l'occasion de la voir très prochainement. En effet, après avoir bataillé depuis son arrivée à Tenby pour pouvoir arranger une visite, il est vainqueur. Demain, Brendan pourra passer quelques heures avec sa fille et il veut que ce soit parfait. C'est la première fois qu'il la verra à Tenby et il est même parvenu à arranger le rendez-vous chez lui. Deryn ne veut pas qu'il entre chez elle, mais elle est d'accord pour laisser Nina et le superviseur de la visite se rendre chez le blond.

Ainsi, le bara brith doit être le plus succulent jamais préparé, mais l'appartement doit être d'une propreté immaculée. Il rencontre quelques difficultés techniques avec les appareils d'Amanda et le plus gros refuse d'ailleurs de fonctionner après quelques minutes, le laissant mélanger lui même sa mixture. Il enfourne le tout à bonne température et ça devrait être bon. Il a bien mérité sa petite pause alors il va à la fenêtre de sa chambre pour se fumer une clope. Il se pose devant son ordinateur, commence une nouvelle partie de jeu en ligne, mais est interrompu quelques minutes plus tard par l'alarme incendie de la cuisine. Il se précipite dans la pièce où une épaisse fumée noire se dégage du four. Sans comprendre ce qui est arrivé, il éteint l'alarme et fait en sorte de faire disparaître cette fumée. Sans surprise, sa création est détruite et il est soudain inquiet à l'idée que tout ne se passe pas comme prévu demain. Ses yeux le brûlent même s'il a réussi à aérer les pièces de l'appartement et il n'arrive pas à se défaire de cette terrible odeur de brûlé.

Rester sur cet échec ? Hors de question. Prévenir Amanda et l'attendre ? Non, cette solution n'est pas envisageable non plus, d'autant plus qu'il a soudain peur d'avoir cassé un appareil ménager très couteux. Vers qui se tourner, alors ? Ce n'est pas comme si le tatoué s'était fait beaucoup d'amis depuis les quelques semaines qu'il vit ici. La seule solution qui s'impose à son esprit se trouve quelques étages plus haut : sa voisine Jaya. Il monte les escaliers quatre à quatre et frappe à la porte de la jeune femme. « Hey.  » Il est soudain embarrassé par la situation. Que peut-il dire ? Que peut-il lui demander ? Salut, t'aurais une heure devant toi pour m'aider à cuisiner ? Assurément, cette approche est trop bancale. Heureusement, Jaya ne lui laisse pas le temps de prendre la parole puisqu'elle reprend la parole avant lui. « Ça va, oui oui… Et uhm, j'aimerais bien, mais je ne vais pas avoir le temps. » Non, parce que ce qu'il vient demander est plutôt l'inverse. L'Indienne évoque alors une odeur particulière dans le couloir et Brendan écarquille les yeux, gêné. Oh merde, tous les voisins sont au courant. Se dit-il. « Uhm… Ce n'est pas juste toi, crois moi. En fait, c'est à cause de moi. J'ai eu un petit incident dans la cuisine. » Il se pince les lèvres. Lui qui pensait que c'était si facile de cuisiner… Le voilà qui tombe de haut. « Et c'est d'ailleurs le but de ma visite… Je crois avoir détruis le Vorwek d'Amanda alors que j'essayais de faire un bara brith… C'est grave ? Ces engins sont couteux ? » Qu'il demande, innocent. « Ca m'embête de te demander ça, mais… Je ne connais personne d'autre dans l'immeuble. Est-ce que tu pourrais venir voir si j'ai vraiment cassé son truc ? » Il espère encore que si l'appareil ne fonctionne plus, c'est uniquement parce qu'il ne sait pas s'en servir. « Et est-ce que par hasard tu aurais une recette de bara brith ? Parce que de toute évidence, celle que j'ai utilisé ne fut pas une réussite. » Achève-t-il en espérant de tout coeur que la jeune femme pourra l'aider et par conséquent être sa sauveuse de la journée.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mer 28 Fév - 19:54

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

Brendan doit te rendre un peu nerveuse car tu te mets à faire les dialogues toute seule, enchaînant les questions et les répliques. Tu avais toujours été plutôt timide malgré les efforts d’Abby pour te guérir et tu compensais comme tu pouvais. Heureusement, tu parviens à te taire au bout d’un moment, le laissant parler. « Ça va, oui oui… Et uhm, j'aimerais bien, mais je ne vais pas avoir le temps. » La gêne du Darlington est de plus en plus palpable et tu te demandes si c’est parce qu’il vient d’inventer une excuse pour ne pas accepter ton invitation. Peut être qu’il te trouvait bizarre ? Parce que tu l’étais, il ne fallait pas se leurrer là-dessus. Tu vas lancer une banalité pour rebondir sur ce refus quand il reprend soudainement la parole. Peut être a-t-il compris qu’avec toi, il fallait aller vite pour en placer une. « Et c'est d'ailleurs le but de ma visite… Je crois avoir détruis le Vorwek d'Amanda alors que j'essayais de faire un bara brith… C'est grave ? Ces engins sont couteux ? » Qui est Amanda ? Et qu’est-ce qu’un bara brith ? Tu es confuse. Mais tu comprends quand même un peu mieux la situation et  les raisons de l’embarras du blond. Apparemment, il venait de vivre une sorte catastrophe culinaire en ayant potentiellement cassé le matériel de quelqu’un d’autre et manqué de mettre le feu à l’immeuble. « Ca m'embête de te demander ça, mais… Je ne connais personne d'autre dans l'immeuble. Est-ce que tu pourrais venir voir si j'ai vraiment cassé son truc ? » C’est à ton tour d’être embêtée. Tu avais envie de rendre service à Brendan mais tes connaissances en Vorwek étaient quasi inexistantes. Tu n’en avais pas et tu ne connaissais personne qui en avait un. Cependant, le jeune homme a l’air si désespéré que tu ne lui révèles pas cette vérité tout de suite.

« Non mais ne t’inquiète pas, si je peux t’aider, ça sera avec plaisir. Tu m’as vraiment bien dépannée avec mes meubles l’autre jour et je n’ai pas eu l’occasion de te remercier comme il se doit en plus… Alors oui les Vorwek, ça coûte effectivement cher mais je sais aussi que ce n’est pas si facile à casser… Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu as mis trop d’ingrédients dedans ? Il y a peut être juste une surchauffe ? » Malheureusement, ce n’est pas la seule requête de Brendan à laquelle tu as du mal à répondre car la seconde qu’il formule est à propos de ce fameux Bara Brith. « Et est-ce que par hasard tu aurais une recette de bara brith ? Parce que de toute évidence, celle que j'ai utilisé ne fut pas une réussite. » Tu baisses les yeux sur tes pieds nus, prête à lui avouer que tu n’allais pas pouvoir l’aider sur ça non plus et c’est seulement comme ça que tu remarques qu’il tient dans ses mains une feuille de papier. Tu tentes alors le tout pour le tout. «  C’est ta recette ? Je peux jeter un œil ? » Tu tends la main, récupérant le papier quand il répond par l’affirmative. Et au fur et à mesure que tu lis, ton visage s’illumine. « Oh mais c’est ça du Bara Brith ?! Tu sais quoi ? Tu as frappé à la bonne porte, car on a un gâteau qui ressemble presque exactement à celui-ci en Inde. Tu es entre de bonnes mains. » Lui dis-tu dans un sourire timide, contente de te rendre compte que finalement, tu n’allais pas lui servir à rien sur toute la  ligne. « Bon notre version est un peu plus épicée mais je pense que je peux ajuster par rapport à ce que je connais. » Ta fatigue s’envole à l’idée que tu vas faire quelque chose qui te rapproche de ton pays. Et aussi que tu vas pouvoir rendre service à ton voisin. « Je te suis ! On pourra même faire sans Vorwek mais je regarderai quand même si on peut faire quelque chose. Tu as encore les quantités d’ingrédients nécessaires ou je dois prendre des trucs avec moi ? »

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Sam 3 Mar - 22:55

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


C'est sans être sûr de lui que Brendan se rend chez sa voisine Jaya pour lui demander de l'aide. Il ne connait personne susceptible de lui venir en aide, et même en ce qui concerne Jaya, il ne sait pas si elle lui sera d'une quelconque utilité. Peut-être qu'elle l'enverra dans les roses, qu'elle a d'autres chats à fouetter et qu'elle n'a pas envie de perdre son temps avec les problèmes du blond. Qui sait ? Il ne la connait pas vraiment et mis à part les quelques politesses qu'ils s'adressent quand ils se croisent dans l'entrée, ils ne se parlent pas. Il explique son problème à l'Indienne, espérant qu'elle puisse l'aider même si c'est parfaitement cliché de penser qu'elle pourra l'aider en cuisine parce que c'est une femme. Elle commence par la partie la plus importante de son récit : le Vorwek d'Amanda probablement cassé et ce qu'il entend est loin de le réjouir. Il essaye de se rassurer en se disant que tout est relatif, que la jeune femme n'a pas la même notion d'argent que Brendan et qu'il ne s'agit pas d'un prix exorbitant. Il a tort. Il devrait plutôt essayer de se rassurer en espérant que le Vorwek n'est pas cassé, mais qu'il a simplement surchauffé comme le suggère la brune.
« Je ne sais pas, pour être honnête. J'ai un peu appuyé sur les boutons au hasard et après cinq minutes, l'appareil a complètement arrêté de fonctionner. » Oui, il aurait pu mélanger sa pâte à la main, mais par soucis de fainéantise, il a préféré faire appel à la technologie. Si sa pâte se mélangeait toute seule, il pouvait alors mettre son temps à profit et gagner quelques minutes de jeu en ligne. Autant dire qu'il regrette amèrement sa décision maintenant qu'il a failli faire brûler l'immeuble. Encore maintenant, il sent les résidus de fumées dans le couloir et il espère qu'aucun des voisins ne déplacera les pompiers pour rien. Aussi, il faudra qu'il mette la dose de désodorisant sur les rideaux pour ne pas qu'Amanda devine l'incident.
A la demande de Jaya, Il lui tend la recette qu'il a dans les mains et ses espoirs se décuple quand il voit le visage de la jeune femme s'illuminer. C'est bon signe, vraiment bon signe. « Oh c'est vrai ? Génial ! » Il serait prêt à sauter de joie, mais se retient pour ne pas effrayer l'infirmière. « Tu m'en vois ravi ! Tu me dépannes vraiment. » Oui, si Jaya peut l'aider, alors peut-être qu'il pourra en effet avoir la visite parfaite dont il rêve demain. La jeune femme est prête pour le suivre et le sourire de Brendan s'agrandit. « Non, a priori, j'ai encore tout ce qu'il faut. » L'avantage de vivre avec une blogeuse cuisine, c'est qu'Amanda a des stock de farine très impressionnants. Cela dit, il faudra qu'il rachète tous les ingrédients qu'il lui a "emprunté".

Ils se retrouvent deux minutes plus tard dans son appartement que Jaya visite pour la première fois. Clairement, les lieux ont été aménagé entièrement par Amanda et ça se voit. Brendan est venu à Tenby en urgence, ainsi, il n'a pas vraiment eu le temps d'emporter quoi que ce soit avec lui. Seule sa chambre lui ressemble. Désordonnée et avec une odeur de tabac. Ils arrivent dans la cuisine et bien que l'air soit à nouveau respirable, il laisse les fenêtres ouvertes. Il sort tous les ingrédients sur le plan de travail et se retourne vers Jaya. Le Vorwek attendra. « Voilà, je pense que ce sont tous les ingrédients dont nous avons besoin. Les épices en moins. » Nous… Qu'elle le veuille ou non, la brune vient de se faire embarquer dans une leçon de cuisine. Heureusement, la pièce est spacieuse et elle offre une possibilité de mouvement surprenante. Il se lave les mains avant de commencer et il sort aussi des saladiers de plusieurs tailles, laissant le choix à Jaya de choisir lequel elle préfère. Il ouvre rapidement tous les placard et les tiroirs pour montrer tous les instruments dont elle peut se servir au cas où. « Si on a besoin d'autre chose, je pense que c'est possible de le trouver dans un des placards. » Il les referme doucement et explique. « Amanda est cuisinière. Ou un truc du genre. Elle fait des recettes qu'elle poste sur internet, donc elle a même des ustensiles que je n'avais jamais vu de ma vie. » Il lance un coup d'oeil au Vorwek peut-être décédé et secoue la tête… C'est un problème pour plus tard. Il se retourne vers la brune et lui offre un sourire. « Je t'écoute. Par quoi faut-il commencer ? »

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Jeu 8 Mar - 21:57

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

« J'ai un peu appuyé sur les boutons au hasard et après cinq minutes, l'appareil a complètement arrêté de fonctionner. » Tu réprimes un sourire en entendant ces détails complémentaires sur la défaillance du Vorwek. Tu as envie de faire une blague comme quoi tu es pratiquement certaine que ce n’est pas comme ça qu’il faut le faire fonctionner mais tu ne connais pas suffisamment ton voisin pour savoir comment il répond à l’humour. Et puis, il y a quelque chose de touchant dans sa panique, quelque chose qui fait que tu n’as pas envie de te moquer de lui. On dirait un petit garçon pris en faute. Alors forcément, tu acceptes de l’aider. De toute façon, tu étais incapable de dire non à qui que ce soit, c’était l’un de tes plus grands problèmes dans la vie. « Oh c'est vrai ? Génial ! Tu m'en vois ravi ! Tu me dépannes vraiment. » Enfin, son expression hantée le quitte et un large sourire vient illuminer son visage. Il a l’air vraiment content, ce qui au fond te met la pression. Apparemment, il tenait vraiment au succès de ce projet pour une raison que tu avais du mal à imaginer. Tu baisses modestement la tête. « Attendons de voir si je parviens vraiment à faire quelque chose... » Tu es prête à la suivre, surtout qu’apparemment, il n’a besoin de rien chez toi. Tu n’aurais pas parié vu l’odeur de nourriture brûlée qui flotte toujours le couloir mais bon… Tu fermes donc la porte derrière toi, glissant ta clé dans ta poche. Deux minutes plus tard, vous entrez chez le blond, deux étages en dessous. Tu as une nouvelle surprise en découvrant les lieux. Tu te frapperais pour tes préjugés mais tu t’attendais à un repère de garçon et au lieu de ça, tu découvres un appartement très élégant, un brin bohème mais terriblement chaleureux…

Tandis que tu promènes un regard surpris autour de toi, ton voisin prépare tous les ingrédients et tu finis par te rapprocher de lui pour te laver les mais à sa suite. Tu es un peu intimidée, car vous vous connaissez très peu les deux mais pour le moment, il fait les dialogues pour vous deux, te faisant une visite de la cuisine, te montrant le contenu des placards et des tiroirs. Tu n’as jamais vue une cuisine comme ça, qui semble faite pour cuisiner pour un régiment. Tu reprends finalement un peu de poil de la bête sur le coupe de suprise. « C’est incroyable tous ces trucs ! Le  défi serait plutôt de trouver un ustensile qui n’est pas ici. »  Brendan doit sentir ta surprise car tu obtiens vite une explication sur tout ce matériel. « Amanda est cuisinière. Ou un truc du genre. Elle fait des recettes qu'elle poste sur internet, donc elle a même des ustensiles que je n'avais jamais vu de ma vie. » Quelques pièces du puzzle se mettent enfin en place dans ta tête. « Oh et Amanda vit avec toi ? Et le Vorwek est le sien donc… Tu sais, c’est marrant mais je crois que je la connais en fait... » Une Amanda qui postait des recettes en ligne et qui était originaire de Tenby, ça ne te rappelait que quelqu’un... En tout cas, maintenant, tu savais qu’une main féminine avait contribué à la déco. Tu avais mal compris en pensant que Brendan vivait seul...

Mais tu n’as pas vraiment le temps de t’attarder là-dessus, car Brendan a l’air vraiment pressé de s’y mettre. Comme tu l’avais pressenti, faire cette recette lui tenait à cœur. Tu vas te placer à ses côtés. « Tu as faites ta préparation à base de thé hier ? Les fruits secs doivent infuser toute la nuit dedans normalement… Tu avais déjà mis ça dans le Vorwek ? » Tu espérais sincèrement pour la bonne réussite de la recette que la réponse était non mais vu qu’il avait parlé de mélanger tous les ingrédients…. « Sinon, on peut refaire aujourd’hui la préparation de base avec l’eau, le thé, le sucre et les fruits secs. Et on recommence demain une fois que ça a reposé cette nuit. Tu auras juste ton gâteau un peu plus tard, genre demain soir ou après-demain. » Sauf que tu te dis que s’il était venu te chercher en catastrophe, c’est qu’il avait besoin de sa pâtisserie dans un futur proche. Pleine de bonne volonté, tu proposes donc un plan B. « Ou alors, on peut faire une recette qui demande moins de temps de repos. »

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Sam 10 Mar - 19:31

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


Sur le moment, Brendan croit avoir trouvé sa sauveuse, celle qui le sortira de la panade dans laquelle il s'est mis tout seul. Il y croit. Il veut vraiment y croire. Son envie de perfection le ronge et il pense que ce fameux gâteau l'aidera à y parvenir. Cela fait des semaines qu'il n'a pas vu sa petite princesse et il ne veut rien gâcher. Il se rend compte qu'en fait, il stress et qu'il ne peut pas s'en empêcher. Le blond qui normalement est posé, calme et qui ne se prend pas la tête devient une véritable boule de nerfs et d'énergie à l'idée de voir Nina. Il sait qu'il compte pour la petite, mais encore une fois, il a peur que Deryn lui ait retourné le cerveau en le faisant passer pour le grand méchant de l'histoire. Jaya le met sur ses gardes, mais le jeune homme balaie ce conseil d'un signe de la main. Ce n'est pas comme si l'Indienne pouvait faire pire que lui et ça, ça le rassure en un sens.
Ils descendent de deux étages et Jaya semble impressionnée par tous les ustensiles que la cuisine d'Amanda contient. D'un hochement de tête, il approuve les dires de la brune. En fait, il ne sait pas à quoi servent les trois quarts de ce qu'il y a dans la cuisine, surtout que certains appareils ressemblent davantage à des instruments de torture qu'à des ustensiles pour cuisiner. « Oui. Enfin… C'est plutôt moi qui vis avec Amanda. Je suis venu ici en urgence, j'avais besoin d'un logement et elle d'un colocataire alors… Voilà. » Quand il y repense, il se dit qu'il est bien tombé avec la blonde, même si clairement, ils appartiennent à des mondes différents. « Oh c'est vrai, ce serait marrant que tu la connaisses déjà ! » Cependant, Brendan se rend compte à cet exact moment qu'il n'avait jamais mesuré le succès de sa colocataire. A présent, il s'inquiète encore plus à l'éventualité d'avoir cassé le Vorwek.

Il est fin prêt à reprendre la recette depuis le début et cette fois, il a l'espoir de ne pas finir avec une cuisine à moitié détruite. Toutefois, ces espoirs sont anéantis par le sens pratique de sa voisine. Le visage déconfit, il déglutit et il se retourne vers Jaya, prêt à lui dire qu'il n'a plus cette préparation. Il avait certes pensé à tous les ingrédients, mais pas à ceux-ci. Pourquoi faut-il que le dessert favori de sa fille soit aussi compliqué à réaliser ? Et dire qu'il y a quelques minutes, il se moquait des pâtissiers, jugeant leur métier trop facile.

« Uhm… » Non… Attendre encore une journée, ce n'est pas possible parce que dans 24 heures, exactement, le rendez-vous avec sa fille sera déjà passé. Il en a besoin avant et Jaya le devine rapidement. Elle reprend en proposant une solution trop belle pour être vraie. « C'est vrai ? Tu penses qu'on peut faire quelque chose malgré le manque de temps ? » Lui qui pensait s'y prendre suffisamment tôt, il se retrouve en fait en retard. Il soupire et il comprend surtout qu'il accorde beaucoup trop d'importance à cette foutue pâtisserie. Qui sait, peut-être qu'il devrait plutôt aller en acheter un tout fait à la boulangerie demain matin si vraiment ils ne parviennent à rien. En fait, le Darlington est prêt à s'avouer vaincu tant il a l'impression que les éléments sont contre lui. Aussi, il se rend compte à quel point c'était déplacé de faire Jaya se déplacer pour cuisiner alors qu'elle avait peut-être autre chose de prévu. En plus… Il ne lui offre même pas à boire. Après un nouveau soupir, il essaye de retrouver la raison. « Je ne t'ai même pas proposé à boire, je viens seulement de m'en rendre compte. Tu veux quelque chose ?  » C'est le moins qu'il puisse faire pour la jeune femme qu'il ne connait pas vraiment et qu'il vient de débaucher. « Je crois que cette histoire de gâteau me rend plus à cran que ce que j'avais imaginé. Désolé. En fait, c'est le gâteau préféré de ma fille et elle va venir demain. Ca fait longtemps que je ne l'ai pas vu… C'est pour ça. » Il se confie, pas pour amadouer l'Indienne, juste parce que c'est la première fois qu'il en parle à quelqu'un et que ça a du bon de se lâcher, de relâcher la pression que cette visite lui apporte.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mer 21 Mar - 22:36

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

« Oui. Enfin… C'est plutôt moi qui vis avec Amanda. Je suis venu ici en urgence, j'avais besoin d'un logement et elle d'un colocataire alors… Voilà. Ce serait marrant que tu la connaisses déjà ! » Tu avais eu peur qu’il y ait des blancs avec Brendan, que vous ne sachiez pas quoi vous dire mais c’est le contraire qui se produit, vous brisez la glace doucement, trouvant des détails anodins sur lesquels discuter. « Oui, le monde est petit, comme on dit. En fait, ma meilleure amie a une grande sœur qui s’appelle Amanda et elle semble bien coller à la description de la tienne. » Tu te demandes bien évidemment quelle urgence aurait pu faire venir le blond à Tenby mais être indiscrète n’est pas dans ta nature, alors tu t’arrêtes à cette remarque sur Amanda. De toute façon, vous avez une recette de cuisine sur laquelle vous devez vous concentrer. Et tu te mets tout de suite dedans, questionnant ton voisin sur les différentes étapes avec le plus grand sérieux. Et là, c’est la catastrophe. Au détour d’une question sur le repos de la pâte, tu vois son visage se décomposer tandis qu’une pure expression de déception passe dans ses yeux. Il a l’air vraiment désabusé et mécontent, triste et en colère contre lui même. Tu as du mal à imaginer qu’on puisse se mettre dans un état pareil pour un gâteau mais il te fait tellement de peine que tu te mets à débiter tout un tas de solutions possibles pour le consoler. Et ça marche. L’espoir anime soudainement les traits du Darlington.

« C'est vrai ? Tu penses qu'on peut faire quelque chose malgré le manque de temps ? » Tu te mords la lèvre. Quand tu avais parlé d’une autre recette, tu avais pensé à un autre gâteau mais tu vois bien qu’il ne l’a pas compris comme ça. Il pense réellement que tu as une recette miracle pour réaliser le bara brith sans le temps réglementaire de repos. Il ne te reste plus qu’une seule alternative, si tu ne veux pas avoir fait naître l’espoir pour rien. « On a pas le choix… Il faut voir si on peut récupérer ce que tu as mis dans le vorwek. Il faut vraiment des raisins qui ont absorbés tout le thé…  Je n’ai pas de remède magique contre le temps» Tu te diriges vers l’appareil, croisant les doigts pour que ton idée soit réalisable. Et en soulevant le couvercle, tu te rends compte que ça pourrait être le cas. Il y a encore pas mal de pâte coincés dans les rotors et collée sur les parois du robot. Et pas mal de pâte non mélangée avec les fameux raisins. Tu adresses un sourire encourageant à Brendan. « Et ben voilà, finalement, c’est une bonne chose que le vorwek ait arrêté de fonctionner ! Tu as une passoire ? Je vais récupérer le plus de raisins possible et on pourra recommencer une pâte. Tu auras peut être juste peut être un plus petit cake que prévu. » Tu fais tout pour désamorcer la soudaine tension que tu as senti émaner de lui et au bout de quelques instants, cela semble fonctionner. Brendan se détend un peu, allant même jusqu’à te proposer quelque chose à boire. « Tu m’offriras à boire quand j’aurai réussi ma mission ! Par contre, si tu pouvais refaire un peu de thé pour mettre dans la pâte, ça serait cool. »

Tu te concentres à nouveau sur les résidus de pâte dans le vorvek, continuant la pêche aux raisins. Mais le silence ne s’installe pas car Brendan reprend la parole, t’expliquant enfin pourquoi il attachait tant d’importance à cette recette. Il s’excuse aussi d’avoir réagi vivement lorsque tu lui avais dis que tu n’allais peut être pas réussir à faire cette recette dans les temps. « Ce n’est rien, ne t’en fais pas. » Dis-tu sincèrement. Tu avais bien vu que sa colère avait été dirigée avant tout contre lui-même. Tu ne lui en voulais pas. Surtout maintenant que tu connaissais la raison de son acharnement. « C’est génial de vouloir faire plaisir à ta fille comme ça ! Elle a quel âge ? » Encore une fois, il te surprend car tu ne l’avais jamais imaginé comme étant un papa. Bien que tu sentais que la situation n’était pas facile, vu qu’il t’avait avoué qu’il n’avait pas vu sa fille depuis longtemps. Mais encore une fois, ce n’est pas toi qui lui demandera pourquoi. Tu lui montres juste que tu as compris l’importance de l’enjeu et que ta volonté de l’aider en est renforcée. « Tu vas voir on va lui faire le meilleur Bara Brith qu’elle ait mangé ! » C’était vraiment adorable qu’il veuille le faire lui-même. Tu restes silencieuse encore quelques instants avant de poser une nouvelle question que tu n’espères pas indiscrète. « Tu as prévu de faire quelque chose avec elle demain du coup ? Parce que j’ai entendu dire qu’il y avait une journée spéciale au zoo de Swansea pour les enfants. »

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Sam 24 Mar - 22:49

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


Jaya poursuit sur sa lancée et Brendan comprend qu'elle doit en effet connaître sa colocataire. Il essaye de se souvenir d'une possible soeur qu'Amanda aurait mentionné, mais son esprit devait trop être dans le flou et il est incapable de se souvenir d'un tel élément. Qui sait, peut-être qu'Amanda rentrera alors que l'Indienne est encore là et celle-ci pourra confirmer ou non si elle la connait. Cette parenthèse terminée, les deux voisins concentrent à nouveau leur attention sur la cuisine et la jeune femme a la bonne idée de récupérer ce que Brendan a laissé dans le fond du Vorwek par pure fainéantise. Il est un peu impuissant, à regarder Jaya travailler méticuleusement dans sa cuisine et il lui donne la passoire qu'elle demande - non sans avoir ouvert tous les placards pour trouver la passoire en question. Il fait preuve d'initiative et choisi celle qui lui semble la plus adaptée au niveau de la taille. Il est toujours aussi surpris par tous les ustensiles d'Amanda, mais il garde tout ça pour lui. De toute façon, il est bien trop à cran pour parler de quoi que ce soit d'autre.

« Ok. C'est comme si c'était fait. » Brendan retrouve enfin un semblant d'utilité quand Jaya lui demande de faire du thé pour la pâte et il sait par avance qu'une telle tâche est dans ses cordes. S'il n'était pas aussi stressé, certainement qu'il effectuerait sa seule et unique tâche avec le sourire, mais pour l'instant, c'est beaucoup trop lui demander. L'eau est chauffée et maintenant il n'a plus qu'à laisser le thé infuser.
Le voilà à nouveau inutile dans la cuisine et il se retrouve à faire quelques confessions à la jeune femme, notamment pour qu'elle comprenne pourquoi il accorde autant d'importance à ce Bara Brith. « Elle a 8 ans. Elle s'appelle Nina. » 8 ans déjà… Il a dû mal à se rendre du temps qui passe, d'autant plus qu'il n'a vraiment pas l'occasion de la voir souvent et qu'elle gagne quelques centimètres à chaque visite. « Oui, j'espère. » Il espère qu'elle sera contente des efforts qu'il a faits, mais il espère surtout que le Bara Brith est encore son gâteau préféré. Evidemment, il ne peut pas demander ce genre de détails à Deryn parce qu'elle lui donnerait sûrement de mauvais conseils, de mauvaises directions. « Ah merde, non je n'étais pas au courant. C'est vrai que ça aurait pu être sympa, mais là c'est trop tard du coup. » Malheureusement, il ne pourra pas faire une telle sortie. S'il veut sortir Nina de la ville, il doit prévenir Deryn au moins une semaine à l'avance et clairement, il est hors délai pour demain. Le jeune homme ne s'était pas intéressé aux activités dans le coin, et encore moins à Swansea. Aller jusqu'à là-bas représente trop de temps en voiture pour trop peu de temps à amuser Nina. De ce fait, il a dû trouver des activités à Tenby pour profiter un maximum de son temps avec la petite. « J'ai prévu de l'emmener faire un tour en bateau, enfin, à condition qu'il n'y ait pas trop de vent. À Cardiff, elle aimait beaucoup aller sur l'eau. Là au moins, elle pourra voir d'autres rives. » Encore une fois, il espère que ses goûts n'ont pas trop changés et qu'elle sera contente de cette balade.  « Le gâteau sera le réconfort après l'effort. D'ailleurs, il faudra que je pense à aller acheter de quoi faire des chocolats chauds demain matin. Elle en raffole. » Il se fait une note mentale en hochant la tête, les yeux plissés. « Je suis sûr que tu n'auras pas envie de me voir débarquer encore une fois à ta porte. » Rigole-t-il. Surtout que même lui serait gêné s'il devait importuner une nouvelle fois Jaya. On n'importune pas les gens autant de fois dans un si petit laps de temps. « Ca va, tu t'en sors ? Je peux t'aider avec autre chose ? » D'un côté il est partagé entre son envie d'aimer Jaya, mais de l'autre, il a peur de faire une bêtise et de foutre en l'air la dernière chance qu'il a de faire un cake réussi.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mar 27 Mar - 19:56

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

Brendan et toi vous vous activez chacun à vôtre tâche, continuant  l’opération de sauvetage de son cake gallois. Pendant ce temps là, il te parle un peu de sa fille. « Elle a 8 ans. Elle s'appelle Nina. » 8 ans. C’est comme si tu prenais un coup de poing invisible dans l’estomac. Parce que c’est exactement l’âge qu’aurait eu ton enfant aujourd’hui si tu n’avais pas mis fin à ta grossesse. Cela se produisait de plus en plus souvent, quand tu voyais des enfants de l’âge que le tien aurait pu avoir. Les regrets revenaient te hanter… « Non on ne va pas décevoir Nina ! » Dis-tu d’une voix blanche, essayant de reprendre le cours de la conversation. Tu  arrives même à effectuer un léger calcul mental. « Tu as dû l’avoir jeune du coup… » Ce qui pourrait expliquer que le contexte familial ait l’air un peu perturbé et que le maman ne soit pas dans le coin… A lui de voir s’il avait envie de rebondir sur cette remarque ou si vous continueriez à parler de ce qu’il prévoyait de faire avec sa petite parce que tu ne pousserais pas l’indiscrétion plus loin…. A propos du programme du lendemain, Brenda t’explique que l’idée du zoo n’est pas mauvaise mais qu’il a déjà prévu une sortie en bateau. « C’est génial aussi un tour en bateau ! Je crois que la météo pour demain est plutôt bonne en plus. Vous n’aurez pas trop froid comme ça… C’est sûr qu’elle risque d’apprécier les rives en plus. Ça a l’air magnifique avec toutes ces falaises. Depuis que je suis arrivée ici, je me dis que je le ferai un jour quand j’en aurai l’occasion. » Tu continues de parler beaucoup, cette fois-ci pour chasser loin les fantômes du passé, te concentrant sur l’idée positive d’une belle journée entre un père et sa fille.

Car il était évident que ton voisin se faisait une joie de recevoir sa petite et peaufinait activement le moindre détail de la journée. A vrai dire, quand il commence à parler de chocolat chaud, tu suspends ta tâche pour lui lancer un regard furtif. C’était vraiment attendrissant de voir comme il s’animait en parlant de la petite Nina… Tu baisses cependant vite les yeux. Vu que Brendan est en train de surveiller le thé, il n’a rien à faire et va vite se rendre compte que tu le mates en douce… C’était la honte mais tu ne pouvais pas t’en empêcher, tu trouvais les pères attentionnés hyper séduisants. Il n’y avait qu’à voir l’état de tes hormones quand tu voyais un de ces pères en pédiatrie à l’hôpital…   « Chocolat chaud et Bara Brith… Le déjeuner des princesses » Dis-tu en reprenant le contrôle de tes esprits pour rebondir. Tout comme tu parviens in extremis à rebondir sur la petite blague de Brendan. Tu croises son regard. « Et si je te disais que ça ne me dérangerait pas de te voir à ma porte ? Je trouve ça vraiment cool qu’on fasse un peu connaissance. On vit l’un à côté de l’autre après tout. » Le pauvre, il allait vraiment finir par croire que tu lui faisais du charme à force alors que ce que tu venais dire était sincère et non motivé par les hormones. Tu l’avais vu longtemps vu comme un bad boy avec lequel il fallait garder ses distances mais tu te rendais compte aujourd’hui que tu t’étais trompée. Les tatouages et le look de racaille cachaient un jeune homme serviable, gentil et visiblement complètement fou de sa fille. On était loin des clichés habituels…

« Ca va, tu t'en sors ? Je peux t'aider avec autre chose ? » En tout cas, une chose est sûre, c’est que le blond ne perd pas une seconde de vue son objectif. « J’ai récupéré assez de raisins, on va pouvoir faire la pâte. Il n’y a plus qu’à mélanger. Tu crois que tu peux incorporer les épices et le thé au fur et à mesure que je mélange ? » Tu prépares une quantité vraiment légère de ces dernières, poussant le bol vers Brendan. Tu attrapes ensuite ton saladier de raisins, les mélangeant vigoureusement avec la farine et les œufs, laissant une place à tes côtés pour qu’il vienne t’aider. « C’est ça le secret, n’ajouter les épices qu’à la fin. Ma  grand–mère faisait toujours comme ça dans ses cakes malgré ce que préconisaient les recettes et ils étaient meilleurs que celles de ses voisines… ça les rendait folles de rage. » Tu ne te déconcentres pas trop dans les souvenirs cependant, restant concentrée sur la recette. A un moment, tu te rends compte que tu as oublié quelque chose d’important. « Ah mince le four ! » Tu tends la spatule,à Brendan, lui laissant remuer la pâte, te rendant compte effectivement que tu avais oublié de faire préchauffer le four. Mais une fois devant ce dernier, tu comprends que c’est bien inutile. Il semble encore chaud et il y a même une une légère odeur de brûlé qui flotte encore autour, la même que celle que tu avais sentie en rentrant du travail. Tu retournes donc vers Brendan, regardant discrètement comme il s’en sort.

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mer 28 Mar - 1:45

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


L'âge de sa fille a toujours tendance à le faire redescendre sur terre. Déjà huit ans qu'il a été affublé de ce rôle de père et malgré les années qui passent et qui se suivent, il chérit toujours autant les rares journées qu'il passe avec la petite. Huit ans, déjà… Il hoche la tête à la nouvelle question de Jaya. En effet, il l'a eue jeune et il n'était clairement pas prêt à endosser ce rôle - c'est ce que les parents de Deryn n'ont jamais cessé de lui rappeler, mais au fond de lui, il voulait quand même s'en occuper, il voulait être présent et voir sa fille grandir. « J'avais 19 ans quand elle a accouché… » Dix-huit ans quand il l'a mise enceinte sans jamais la rappeler. Si un de ses amis ne l'avait pas prévenu que Deryn avait un ventre beaucoup trop arrondi pour n'être qu'une réserve pour l'hiver, il n'aurait probablement jamais su qu'elle était enceinte de lui. Il aurait continué sa vie sans savoir que sa progéniture grandissait dans les rues de Cardiff. « Donc oui, j'étais assez jeune. Mais je suppose que ça va. Y'en a des qui deviennent parents beaucoup plus jeune. » Il y en a tellement que des chaînes de télévision s'amusent à faire des émissions de télé-réalité pour relater leurs vies et leurs drames familiaux. Deryn était plus âgée que lui… Et heureusement… Il se dit que les choses auraient peut-être été différentes si la fille qu'il avait mise enceinte était mineure à l'époque. Encore une fois, trop d'hypothèses sont possibles et ça ne sert à rien de refaire le monde. Le jeune homme se concentre sur sa tâche, à savoir, celle de faire le thé. « Je te dirai ce que ça vaut. » Surtout si ça peut lui donner une nouvelle raison de voir Jaya. Il se rend compte qu'il aime bien sa compagnie, d'autant plus qu'aujourd'hui, ils ont vraiment l'occasion de parler, contrairement à la dernière fois où il n'a fait que porter des cartons et des meubles.

Le déjeuner des princesses. Brendan s'esclaffe et pendant une seconde il se demande s'il n'en fait pas trop avant de se rappeler qu'il s'en moque pas mal et qu'on ne peut jamais en faire trop pour les personnes qu'on aime… Et qu'est-ce qu'il aime sa fille. Son rire se transforme en un sourire sincère, quand il entend la confession de la jeune femme. Assurément, il n'aurait pas osé faire une telle remarque le premier, mais il est bien content que Jaya l'ait faite car il se rend compte à présent qu'ils pourraient en effet devenir amis. Après tout, ils sont tous les deux nouveaux dans la bourgade, et ça rend les choses un peu moins intimidantes. « Oui c'est vraiment cool. Cela dit, j'ai l'impression qu'il n'y a que moi qui raconte ma vie, donc quand tu en auras marre, il faut que tu m'arrêtes parce que je suis capable de parler non/stop de Nina. » En effet, il s'emporte facilement dans des récits qui concernent la petite fille. « Et à la fin de la journée tu sauras tout sur sa dernière dent de lait tandis que moi je ne saurai même pas ce que tu fais dans la vie. » Le constat peu à la fois être risible et horrifiant. Toutefois, c'est normal qu'ils n'en sachent pas beaucoup sur l'un l'autre étant donné qu'ils n'ont échangé que quelques mots lors de leur première rencontre. D'autant plus que le Darlington a cette faculté de ne pas se souvenir des conversations s'il ne pense pas revoir la personne en question ou créer un quelconque lien. Si Jaya lui avait dit son métier alors qu'il l'aidait avec ses meubles, pas dit qu'il s'en souvienne.

Ensemble, ils continuent la cuisine et l'Indienne permet enfin au jeune homme d'être utile en lui assignant une nouvelle tâche. Incorporer le thé et les épices… C'est dans ses cordes. Aussi, il se fait la promesse de se souvenir du secret de grand-mère que la jeune femme est en train de lui confier. Il veut vraiment que le gâteau soit réussi et s'il plait à sa fille, il saura comment en refaire un identique. « Ok ! Faudra que je m'en souvienne. » La jeune femme s'éloigne afin d'allumer le four et Brendan se retrouve à remuer la préparation qui a un bien meilleur aspect que la dernière fois. Satisfait de ce qu'il a entre les mains, il indique à Jaya le placard dans lequel elle peut trouver un nouveau moule dans lequel verser la préparation. Ils versent l'intégralité de ce que la jeune femme a préparé et ils sont prêts à l'enfourner. « Et voilà une bonne chose de faite ! » Dit-il, soulagé. « Maintenant, je peux t'offrir quelque chose à boire ? De toute façon, tu vas devoir rester là pour vérifier la cuisson avec moi si tu ne veux pas avoir une explosion sur la conscience. » Il fait usage de l'auto-dérision, mais dans le fond, il a vraiment envie que la brune reste pour ne pas risquer un nouvel accident et aussi parce qu'il apprécie sa compagnie.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Lun 2 Avr - 22:07

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

« J'avais 19 ans quand elle a accouché… Donc oui, j'étais assez jeune. Mais je suppose que ça va. Y'en a des qui deviennent parents beaucoup plus jeune. » » Brendan fait écho à ta remarque sur son âge quand il est devenu papa et pour la première fois depuis le début de votre conversation, tu oses émettre une opinion qui ne va pas totalement dans son sens. « Je ne sais pas, je ne pense qu’il y a très peu de personnes suffisamment armés pour gérer cette situation à cet âge là. Dix-neuf ans, c’est l’âge où tu as l’impression que tu as encore la vie devant toi. Tu as encore besoin de vivre des choses…  » Murmures-tu alors. Tu savais de quoi tu parlais puisque tu avais dû faire un choix de cet ordre là au même âge. Mais ça bien sûr, tu ne l’avoues pas à ton voisin. Les confidences que vous échangiez étaient pour le moment superficielles. Rien de trop dangereux. Parce que tu sens bien qu’il y a quelque chose avec sa fille, une partie de l’histoire que tu n’as pas. Sans doute liée à cette mère qu’il ne veut même pas nommer… Cependant, tu as tout à coup peur qu’il prenne ta remarque personnellement. « Enfin, ça dépend des personnes, je suppose. » Tu te réabsorbes dans la préparation du gâteau, histoire de ne pas dire plus de bêtises. Car la bonne entente règne dans la cuisine et ça serait vraiment dommage de briser cette dynamique. A vrai dire, tu es de plus en plus en confiance, à tel point que tu finis par avouer à Brendan que ça ne te dérangerait vraiment pas d’apprendre à mieux le connaître. Et lorsqu’il te fait se réponse c’est à ton tour de t’esclaffer.

« Oui c'est vraiment cool. Cela dit, j'ai l'impression qu'il n'y a que moi qui raconte ma vie, donc quand tu en auras marre, il faut que tu m'arrêtes parce que je suis capable de parler non/stop de Nina. Et à la fin de la journée tu sauras tout sur sa dernière dent de lait tandis que moi je ne saurai même pas ce que tu fais dans la vie. » Tu te demandes s’il est trop tôt pour le taquiner et même si vous serez dans ce genre de relation un jour. Et puis, tu décides soudainement d’arrêter de te prendre la tête et de tout simplement dire ce qu’il te passe par la tête. « C’est impossible de t’arrêter quand tu parles d’elle… C’est tellement adorable. Et je suis sûre que j’ai tout à apprendre sur les dents de lait. » Rigole-tu. Mais ça serait mentir de dire que tu n’es pas attendrie par l’amour que Brendan semble porter à sa fille… « Mais sinon, je suis infirmière. J’ai longtemps bossé à l’hôpital de Swansea après mes études et là je viens de commencer un stage de deux ans à celui de Tenby. D’où mon installation ici, les trajets me fatiguaient. » Il avait demandé des détails, tu lui en donnais même si ces derniers te paraissent inutile… En tout cas, la fin de la préparation de la pâte se déroule sans encombre, même quand tu abandonnes quelques instants le Darlington pour t’occuper du four et trouver un moule. Il note soigneusement le secret de ta grand-mère dans un coin de son esprit et tu te dis qu’elle te tuerait sûrement si elle savait que tu le donnais spontanément à des quasi-parfaits inconnus de l’autre côté du globe…

Finalement, le gâteau est au four. « Et oui, une bonne chose de faite ! J’espère que le résultat vous plaira à Nina et à toi. » Tu t’apprêtes donc à tirer ta révérence, vraiment contente d’avoir pu être utile quand Brendan te retient en te proposant de boire quelque chose et en t’avouant qu’il a besoin d’aide pour surveiller la cuisson. Une nouvelle fois, tu te surprends à rire de bon cœur. « Si c’est pour sauver l’immeuble et la gâteau des flammes, je vais accepter ! Je pourrai avoir un thé ? » Dis-tu en continuant à plaisanter. Bien que tu n’avais pas besoin de nobles motivations pour rester. Les gens étaient charmants à Tenby mais tu ne t’étais pas encore fait beaucoup d’amis et parfois la solitude te pesait. « Et toi alors tu fais quoi en dehors de tes fonctions de super papa ? » Demandes-tu pour réengager la conversation et avec, tu dois bien l’avouer, une pointe de curiosité.

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Ven 6 Avr - 20:33

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


Les mots de Jaya résonnent en lui. Dix-neuf ans, l’âge où tu as l’impression que tu as le reste de ta vie devant toi, l’âge où tu as encore besoin de vivre de nouvelles choses. Concrètement, il est d’accord avec la jeune femme car s’il doit être honnête avec Jaya, devenir papa ne faisait pas partie de ses plans, que ce soit à dix-neuf ans ou plus tard. En fait, il ne s’était même jamais posé la question. Toutefois, il y a des moments où il est trop tard pour s’interroger et où il faut simplement assumer la conséquence de ses actes. La naissance de Nina fait partie de ces instants formateurs.
« Oui, je suppose que ça dépend des personnes. Personnellement ça m’a vraiment changé… Je t’assure que si les choses s’étaient passées différemments, si je n’étais pas devenu père, tu ne m’aurais jamais laissé t’aider avec ton déménagement. » Dit-il avec une pointe d’humour malgré le fond de vérité. En effet, s’il n’avait pas eu Nina, il ne se serait jamais calmé et il aurait sans aucun doute sifflé Jaya au lieu de lui venir en aide. Il l’aurait peut-être aidé, mais clairement, il aurait eu des arrières pensées en tête.

Ils poursuivent leur conversation et le jeune homme parvient enfin à avoir quelques informations sur sa charmante voisine dont il ne connaît que le prénom. Infirmière. Il hoche la tête en écoutant ses explications. Dans le fond, il peut comprendre son emménagement, mais d’un autre côté, il se dit qu’elle regrettera forcément son choix, que tous ceux qui viennent vivre à Tenby finiront par regretter leurs choix tant cette ville n’a rien à apporter. Swansea… Au moins, il s’agit d’une ville. Il y a une vie nocturne satisfaisante même si bien sûr, elle n’égale pas celle de la capitale. « Je vois ! Donc tu ne comptes pas rester ici plus de deux ans alors ? » Intérieurement, il a envie d’ajouter qu’il comprend, qu’il n’aurait pas envie de pourrir ici plus longtemps, mais il se retient. Pour sa part, il est condamné à rester ici jusqu’à ce que Deryn décide de retrouver la raison et de repartir à Cardiff. « Tu es originaire de Swansea, sinon ? » Demande-t-il, un peu curieux de savoir d’où vient sa voisine dont les origines semblent riches.
Le gâteau est finalement au four, mais Brendan n’a pas pour autant envie que Jaya retrouve son logement et tant pis si c’est très égoïste de sa part, mais il lui demande de rester encore un peu autour d’une boisson. Maintenant qu’il sait le métier qu’elle exerce, il se doute qu’elle doit avoir de longues journées et être fatiguée, mais il garde ça dans un coin de sa tête sans vouloir y penser. Oui, il a besoin d’elle pour surveiller la cuisson : après ce qu’il s’est passé tout à l’heure, il ne se fait pas confiance et il ne veut pas manquer sa dernière chance de réussir son Bara Brith. L’odeur de brûlé qui flotte encore dans la pièce ne renforce que davantage son désir de ne pas être seul lors de cette tâche difficile. Par chance, Jaya accepte et il refait bouillir de l’eau aussitôt.  « Pas de problème. C’est bien le seul truc que je sais faire. » Dit-il en proposant à Jaya les nombreux thés dont dispose sa colocataire. Quant à lui, il se sert une bière dans le frigo et il invite la brune à s’asseoir dans la salle à manger une fois que son mug est prêt. « Et bien disons que je n’ai pas de boulot fixe, mais je fais un peu de tout. Dès que je vois une offre, je me propose. Mais sinon je fais des tatouages et j’ai trouvé quelques personnes qui avaient besoin de quelqu’un pour s’occuper de leurs compta’. Donc voilà. Un peu de tout. » Il se décapsule sa bière et en prend une première gorgée. Il devrait certainement corriger Jaya et lui dire qu’il n’a malheureusement pas la chance d’exercer très souvent sa fonction de “super-papa” mais le simple fait d’y penser lui fait un pincement au coeur et il préfère se taire. Aussi, il se rend compte qu’il aime bien que Jaya pense à lui de la sorte. « D’ailleurs, le week-end prochain je fais un extra au Three Mariners parce qu’il y a un concert et qu’ils ont besoin de monde. Un artiste local, à ce qui paraît. Si jamais tu passes, viens me voir, tu pourras avoir tes consos offertes. » Continue-t-il en rigolant. Se servir sur le dos des autres ? Bien sûr qu’il le ferait, et il n’a absolument aucun remord à cette idée, surtout si en plus, ça peut être une sorte de remerciement pour l'aide que la jeune femme vient de lui fournir.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mer 18 Avr - 21:25

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

« Oui, je suppose que ça dépend des personnes. Personnellement ça m’a vraiment changé… Je t’assure que si les choses s’étaient passées différemment, si je n’étais pas devenu père, tu ne m’aurais jamais laissé t’aider avec ton déménagement. » La réponse de Brendan te surprend autant qu’elle t’impressionne. Effectivement, tu n’avais pas vu les choses sous cet angle là. En même temps, toi il te manquait clairement le vécu alors que lui savait de quoi il parlait. « Je n’avais pas vu les choses sous cet angle là… » Dis-tu franchement, reflétant exactement l’objet de tes pensées. En fait, cela faisait quelques minutes que tu discutais avec ton voisin à cœur ouvert, n’ayant pas peur d’exprimer ton opinion. C’était rafraîchissant. Surtout qu’il était vraiment intéressant dans ses propos. « C’est vrai que ça doit carrément te forcer à mûrir bien plus rapidement… J’ai connu ça à un niveau différent… Quand j’ai commencé à avoir la responsabilité de patients. Ça te change, c’est certain. Oui tu as raison en fait. » La petite Jaya, plutôt rebelle et insouciante dans son pays natal était devenue une étudiante sérieuse puis une infirmière soucieuse. Tu pouvais donc comprendre aisément que Brendan ait lui aussi opéré une transformation aussi radicale pour l’amour d’une fillette. Tu esquisses un petit sourire en repensant à ce qu’il avait dit en guise de conclusion. « J’aurai été curieuse de voir l’ancien Brendan. » Tu n’oses pas encore lui avouer que la première fois que tu l’avais vu, tu t’étais entièrement fié à son apparence et avait pensé qu’il s’agissait d’un mauvais garçon. Tu avais plutôt honte d’avoir eu des préjugés alors que tant de fois au cours de ta vie, tu avais dû lutter contre ces derniers…

Brendan s’intéresse un peu à ce que tu fais dans la vie, et totalement en confiance à présent que vous avez brisé la glace, tu réponds à ses questions sans arrière pensée. Même si la seconde qu’il te pose s’avère plutôt délicate. Sauf que bien sûr, il n’a aucun moyen de savoir que le lieu où tu seras dans deux ans est un sujet délicat. « Je ne sais pas… L’idée serait que je rentre chez moi le plus rapidement possible mais je crois que je me plais par ici. » Tu te gardes bien de lui parler de Dashran ou du mariage. Déjà parce que tu es un peu dans le déni quant à ce sujet mais aussi parce que tu as peur que Brendan ne comprenne pas. L’idée du mariage arrangé et déterminé par l’astrologie était quelque chose de difficilement compréhensible pour les occidentaux… En tout cas, vu la conversation en cours, sa question suivante est tout à fait logique. « Oh non pas du tout. Je suis née à Mumbay. Je ne suis arrivée à Swansea qu’à mes dix-huit ans… » Vous êtes tellement bien lancés que tu te retrouves avec un mug de thé dans les mains tandis que le gâteau cuit. Ta fatigue te quitte tant tu es contente d’apprendre à mieux connaître ton voisin à qui tu découvres de plus en plus de qualités. Il était vraiment intéressant. Attachant. Et drôle aussi. Tu rigoles quand il te dit qu’il n’est bon qu’à faire du thé et tu lui adresses un sourire rassurant. « Ne sois pas si dur avec toi-même, je suis sûre que c’est faux. »

D’ailleurs, une fois qu’il a pris une bière dans son frigo, vous vous installez à la salle à manger et c’est à ton tour de t’intéresser à ce qu’il fait dans la vie. Et encore une fois, sa réponse est aussi surprenante que passionnante. En effet, tu apprends qu’il est à la fois comptable et tatoueur. « Wow en effet, c’est vraiment deux univers très différents ! Tu vois que tu sais faires des trucs ! Du coup, tu préfères les tatouages ou les chiffres ? » Demandes-tu avec un intérêt sincère. Encore une fois, il faisait un pied de nez aux clichés et notamment à celui du comptable dégarni en costume gris. Tout cela te semble très « cool ». Une idée qui se confirme quand il te fait une proposition inattendue qui te laisse muette quelques instants. Passer le voir au Three Mariners pour une soirée et profiter de consos gratuites. C’est adorable de sa part. A tel point que tu n’oses pas lui dire que ce n’est pas vraiment ton genre. Ta religion t’autorisait la consommation d’alcool mais avec beaucoup de modération… Et puis globalement, tu étais une fille très sage sauf quand Abby s’en mêlait. Sauf que tu ne voulais pas que Brendan te voit comme une fille ennuyeuse. Et ce n’était pas une mince affaire face à un esprit libre comme lui. « Oh merci c’est gentil de proposer. Je tâcherai de passer si je n’ai pas de garde à l’hôpital ce soir là. » Tu t’offrais la garde en excuse et jouais les filles cools mais quelque chose te dit déjà que tu iras sûrement. Ce garçon te captivait, tu ne pouvais pas le nier. « Du coup, tu seras le barman si j’ai bien compris ? » Demandes-tu pour te donner une contenance, en espérant qu’il n’ait pas remarqué ton trouble soudain.


_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : mgk - colson baker
TES CRÉDITS : afterglow - tumblr - fiona (gif profil)
RAGOTS PARTAGÉS : 5730
POINTS : 4125
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : Il n'y a de la place que pour sa fille, Nina
PROFESSION : Il fait des petits boulots allant de la comptabilité en freelance à des tatouages au black
REPUTATION : une racaille de plus dans nos rues… c'est malheureux



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Sam 28 Avr - 15:09

'Cause I have these new fears
I carry with me
These new fears
that carry me through


Le sourire de Brendan ne disparait pas lorsqu'il explique à Jaya qu'il était bien différent, il y a huit ans, peu importe si elle comprend le sous-entendu, à savoir qu'il n'était pas fréquentable à l'époque. Les choses ont changé. Est-il plus fréquentable à présent ? Il aime penser que oui, mais la réalité en est certainement autre. Elle avoue finalement comprendre son point de vue et il aime beaucoup cette sensation que lui apporte la reconnaissance de la demoiselle. Tu as raison… Des mots qu'il n'a pas l'habitude d'entendre, mais qui font du bien. « Oh non. Crois moi, c'est mieux comme ça. » Il s'esclaffe franchement et secoue la tête une nouvelle fois. « J'aurais probablement été un… » Il cherche le mot dans sa tête, mais ce dernier lui revient vite. « Chien. » Il est honnête avec Jaya. Le Brendan de l'époque portait bien trop d'attention à son tableau de chasse et c'est sûr qu'il n'aurait pas rechigné à ce qu'une fille comme Jaya en fasse partie.

La conversation reprend, cette fois, au sujet de la jeune femme et le blond en apprend beaucoup sur sa voisine. Ce qu'il apprend le laisse d'ailleurs bouche bée quelques secondes parce que déjà, elle apprécie la bourgade, mais aussi parce qu'il n'avait pas pensé une seule seconde qu'elle aurait pu être née en Inde. Il pensait qu'elle était comme la plupart des Indiens ou Pakistanais qu'il a connu à Cardiff, qu'elle faisait partie de la deuxième génération, et que par conséquent, elle était née au Royaume-Uni. « Oh wah. Mumbai ! Je n'imagine même pas le dépaysement quand tu es arrivée ici. » D'ailleurs, il sourit à la pensée qu'ils ont tous les deux vécus de gros changements à dix-huit ans : elle est venue au Pays de Galles et il a appris qu'il allait être père. Il a du mal à s'imaginer la vie qu'elle a dû vivre là-bas et il commence à se poser des questions sur le ressenti de Jaya. Préfère-t-elle la vie occidentale ou orientale ? Est-ce qu'elle a appris l'anglais quand elle était en Inde ou seulement en arrivant ici ? etc. Toutes ces questions, il les garde pour lui pour le moment et peut-être qu'un jour, il osera les poser. En attendant, ils s'installent dans la salle à manger et il entame sa bière, prêt à fêter le succès du gâteau, même s'il n'est pas encore cuit.
Naturellement, l'Indienne lui retourne la question sur son occupation et il lui répond ce qu'il en est, même si c'est plutôt surprenant quand on y pense la première fois. Il rigole à la question de la jeune femme et il s'efforce d'y répondre avec clarté après un instant de réflexion. « C'est difficile à dire, en fait. Les chiffres, ce n'est pas que j'aime ça, mais je les comprends. C'est comme s'ils n'ont aucun secret pour moi alors c'est super facile. Le tatouage, j'aime beaucoup ça et je dessine bien, mais il me manque souvent l'imagination. » Alors quand quelqu'un lui demande un motif en particulier, tout va bien, mais quand on lui demande de laisser sa propre marque, il est tout de suite embêté. Ainsi, voilà le dilemme du jeune homme : entre les deux métiers qu'il exerce le plus souvent, il ne sait pas lequel il préfère car un est un jeu d'enfant, et l'autre demande de la rigueur tout en étant beaucoup plus amusant. Toutefois, il n'est pas uniquement comptable et tatoueur, il est également barman à ses heures perdues, et c'est naturellement qu'il invite la brune au concert qui aura lieu le week-end prochain. « Ah oui c'est vrai, je n'y pensais pas. Tu dois avoir des horaires horribles là-bas. » Qu'il avoue, presque surpris que des gens veuillent bien faire un travail aussi éreintant. La surprise reste l'émotion principale, mais la pointe de déception qu'il éprouve à l'idée qu'elle puisse ne pas venir le trouble. « C'est ça, je serai le barman. » Il hésite un instant à lui dire qu'elle n'a pas à se sentir obligée de venir, mais il craint qu'elle le trouve trop insistant alors il préfère reprendre une gorgée de sa bière en silence. Il regarde sa voisine et réalise qu'il apprécie vraiment le moment qu'ils passent ensemble, bien au delà de la potentielle réussite de son gâteau. À cette pensée, ses narines détectent une odeur très agréable. « Uhm… Qu'est-ce que ça sent bon. » Son sourire s'élargit et il pense déjà à la mine réjouie que Nina fera demain en découvrant le gâteau. « Merci encore, d'avoir pris le temps de m'aider. Tu ne rentrais pas d'une garde au moins ? » Sinon, ça veut dire que la jeune femme l'a aidé alors qu'elle devait tomber de sommeil.

_________________

feel, don't think
Injustice is the norm, you won't be the first and you know you won't be the last. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee (Justine)
TES DOUBLES : Penny, Serena, Eleanor, Trystan, Rhys et Thomas
TON AVATAR : Naomi Scott
TES CRÉDITS : avatar : january blues - signature - blasphemy & ju (♥)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Abby - Fred - Mohana

RAGOTS PARTAGÉS : 364
POINTS : 737
ARRIVÉE À TENBY : 27/01/2018


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (26.12.90)
CÔTÉ COEUR : En Inde, elle est promise depuis des années au fils de ses voisins mais c'est sur son voisin d'ici qu'elle a des vues...
PROFESSION : Infirmière au Tenby Cottage Hospital.
REPUTATION : Quel adorable bout de jeune femme ! Belle, intelligente et avec une culture bien différente que celle que l'on a ici. Ce sera intéressant de voir comment Jaya va s'intégrer à la ville et de voir comme elle résistera à tout ce beau monde qui ne rêve que d'une chose, connaître tous ces petits secrets...



MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan Mar 1 Mai - 19:18

We go out on our own
It's a big bad world outside
Carrying' our dreams and all that they mean
Trying to make it all worthwhile

« Oh non. Crois moi, c'est mieux comme ça. J'aurais probablement été un… Chien. » Brendan s’esclaffe mais tu sens quand même de la sincérité derrière ses mots, comme s’il était en train de te faire une véritable confession. Tu restes néanmoins perplexe. Tu avais du mal à faire cadrer cette image de lui avec celle qu’il te renvoyait aujourd’hui. Comme quoi, il avait sûrement raison : les gens pouvaient réellement changer… Cela dit, tu ne trouves rien d’intelligent à redire et tu es soulagée qu’il relance la conversation même s’il l’oriente sur toi. « C’est vrai que l’acclimatation n’a pas été simple… Parfois encore, j’ai l’impression d’être un ovni… Mais j’ai toujours été bien accueillie… A tel point que le Pays de Galles est vraiment une seconde maison pour moi. » Il avait été sincère avec toi et tu faisais de même. Cela dit, tu n’entres pas trop dans les détails pour ne pas trop l’ennuyer. Bien que secrètement, tu es contente de lui avoir arraché ce petit « wah », signe que tu pouvais l’impressionner malgré la vie trépidante qu’il semblait mener. Une vie à laquelle tu ne peux t’empêcher de t’intéresser comme le démontre les questions que tu continues à lui poser à propos de ses passions et de ses occupations. « C'est difficile à dire, en fait. Les chiffres, ce n'est pas que j'aime ça, mais je les comprends. C'est comme s'ils n'ont aucun secret pour moi alors c'est super facile. Le tatouage, j'aime beaucoup ça et je dessine bien, mais il me manque souvent l'imagination. »

Ce qu’il te dit à propos des chiffres te laisse rêveuse et tu rebondis tout d’abord là-dessus. « Il y a des gens qui ont de véritables lacunes qui te tueraient s’ils t’entendaient parler comme ça… D’ailleurs, tu n’aurais pas dû me dire ça, parce que tu risques de me voir débarquer un jour prochain chez toi avec ma prochaine déclaration d’impôts. » Tu plaisantes mais tu n’es pas loin de faire passer un message. Il t’avait aidé, tu l’avais aidé, et cela pouvait continuer. Tu n’allais pas le nier, tu aimais l’idée d’avoir quelqu’un sur qui tu pouvais compter juste à côté de chez toi. Brendan avait parlé de dépaysement tout à l’heure, et bien quitter une famille nombreuse pour se retrouver tout à coup toute seule en faisait définitivement partie. « Aussi, j’aimerai bien voir quelques uns des tattoos que tu as déjà fais un jour. » Tu abuses peut être avec ce rajout. Comme si tu cherchais à tout prix des prétextes pour le revoir. Bien que tout cela semble inutile, puisque c’est lui qui finit par t’inviter à un concert, te sortant définitivement de ta zone de confort habituelle. Et lâchement, au lieu d’accepter directement, tu te ménages une porte de sortie, ramenant ton métier à toi sur le tapis. Ce qui amène de la part de ton voisin, une compassion que tu ne mérites sûrement pas. Tu t'en voulais de t'être servie de cette excuse. « Oh ça doit être à peu près les mêmes horaires que ceux d’un barman ! » Plaisantes-tu en finissant tranquillement ton thé et en savourant l’ambiance détendue de votre discussion.

Mais les bonnes choses doivent finir à un moment ou à un autre et le gâteau est finalement cuit. Certains indices ne trompent pas. La bonne odeur qui s’échappe de la cuisine par exemple. Une odeur que le Darlington ne tarde pas à détecter avec ravissement. « Uhm… Qu'est-ce que ça sent bon. » Tu souris en voyant sa mine réjouie. Tu n’avais pas fait grand-chose mais la joie que cela semblait procurer au blond était une belle récompense. « Je suis contente qu’on ait réussi. » Dis-tu alors avec un sourire aussi large que le sien. L’alarme du minuteur t’empêche heureusement de lui sourire trop longtemps. Tu te lèves. « Allons sortir ce gâteau du four, ça serait dommage qu’il brûle une seconde fois. » Vous allez à la cuisine, où tu prends la tête des opérations pour la dernière fois de la journée, déposant sur un plat un Bara Brith qui à l’air plus qu’acceptable. Tu plantes cependant la pointe d’un couteau dedans pour t’en assurer. Brendan a tout à coup l’air perturbé et tu te demandes pourquoi jusqu’à ce qu’il te pose une question en particulier, sans doute liée à votre conversation d’il y a cinq minutes. « Merci encore, d'avoir pris le temps de m'aider. Tu ne rentrais pas d'une garde au moins ? » C’est attentionné de sa part et tu te retrouves malgré tes résolutions à sourire à nouveau comme une godiche. « Et encore une fois, de rien vraiment. Et non, ne t’inquiète pas. » C’était un mensonge mais un mensonge pour la bonne cause. Tu ne voulais pas qu’il se sente coupable alors qu’il cherchait juste à faire plaisir à sa fille. D’ailleurs… « Bon ben voilà, il ne me reste plus qu’à te souhaiter une bonne dégustation avec ta fille. Et aussi une bonne journée à vous deux. Amusez-vous bien surtout. Et merci pour le thé aussi. » Il était temps que tu tires ta révérence car oui, tu te sentais fatiguée et lui avait sans doute une tonne de choses à préparer pour demain. « On se voit peut être samedi du coup. Bonne soirée. » Dis-tu dans un dernier sourire avant de regagner ton appartement.

SUJET TERMINE

_________________


What if I told you I thought we were meant to be more than this? To me, things weren’t meant to end the way they did. We were meant to be more than this, to waltz through life together longer than this. I imagine what it would be like if we made it past our bad moments..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Big Bad World + Brendan

Revenir en haut Aller en bas

Big Bad World + Brendan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-